Vous êtes sur la page 1sur 413

Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.

Dépot original: janvier 2010 Enregistrement légal: février 2010 / TF 70-10

ISBN-13: 978-1456512484

ISBN-10: 145651248X

- Commentfaites-vouspouravoirdesesclavesaussi

dociles?

- Enfait,c’estassezsimple:audébut,ilsserévol-

taientsouvent,cen’étaitpasbonpournosaffaires,alors

nous,lesMaitres,nousnoussommesregroupés,avonscréé

desorganismescommunspourlesexploiter,etnousnous

partageonslesbénéfices.

- Prèsde7milliardsd’humains,etaucunerévolte?

- Aucune,carnousleurfaisonscroirequ’ilssontlibres.

Enfait,ilsnesontlibresderien,etsurtoutpasdedécider

quoiquecesoitquilesconcerne,maisnousleurpermet-

tonsdechoisirquid’entrenouslesdirigera.Nousnousor-

ganisonsentrenousetleuroffronschaque4ou5ansà

choisirentreceuxquenousleurprésentons.Ilsvotentet

ainsicroientqu’ilsdécident.Auboutde2ou3ans,ilsse

rendentcomptequerienn’achangé,maisilsneserebe-

llentpas:ilsattendentlaprochaineélectionquiapportera

denouveau“lechangement”qu’ilssouhaitent.Celafonc-

tionneparfaitementdepuis200ans.Onappellecela“laré-

publique”ou“ladémocratie”.

- Etvousnecraignezpasqu’ilyenaitquelquesuns

quiseréveillent?

- C’estdéjàlecas:ilssontdemoinsenmoinsnom-

breux à voter ; mais nous sommes bien organisés. Nous

avonscrééleClubBilderberg,spécialiséengestiond’es-

claves,quivatouslesimplanterafinquenouspuissions

2

gérerleurreproductionetcontrôlerlesélémentsdissidents.

- Etvouspensez quetousvontaccepterquevousim-

plantiezlemicrochipàleursenfants?

- Biensûr,ilssontdéjàtellementconditionnésque

nouslesmanipulonsànotregré.Tenez,nousavonscons-

truitprèsdemillecampsdeconcentration,ilslesaventetse

doutentbienquenousnelesavonspasfaitspournous,

maispourceuxquivoudraients’opposerànosprojets,et

ilsn’ontpasréagi! Celafaitdéjàplusdedixansquenous

lesempoisonnonspeuàpeuavecleschemtrails,etper-

sonneneserebiffe!Lagrandemajoritéestparfaitement

conditionnéeà“nepasvouloirsavoir”,ànes’occuperque

desonpetitquotidien,etàabandonnersespropresenfants

sansréagiraufuturquenousleurpréparons.

- Iln’yadoncabsolumentrienquipuisses’opposerà

l’esclavagetotaldeshumains?

- Pastoutàfait:unmouvements’estpeuàpeucréé,

qu’on appelle “la démosophie”, ce mouvement a fait

échouernotrecampagnedevaccinationde2009,maisil

n’estconstituéqued’individusquis’ignorententreeux,et

nedeviendraientdangereuxques’ilspouvaients’unirpour

empêchernotreplangénérald’aboutir.

3

AVANT PROPOS

Celivren’estpasunlivred’écrivain,cequeje

nesuisd’ailleurspas.Ils’agitplutôtd’uncrihurlésur

dupapierd’uneseuletraite.Enquelquesjours,j’aidé-

verséleflotdespenséesquimedérangentdepuis

longtemps.Jecrieicimahainedel’injusticedenotre

monde,madéceptiondel’aveuglementdetantdemes

concitoyens,monrefusduIVReichquis’installeetde

l’homme-esclavequenoussommesentraindedeve-

nir,maisjeveuxaussiallumeruneétincelled’espoir

auxjeunesdedemainafinqu’ilssauventl’existence

delavéritablehumanité,carc’estellequiestaubord

del’abîme.

En2010,lesdirigeantsduClubBilderbergont

misenplacetouslesélémentsdécisifspourleurac-

cessionàunpouvoirmondialabsolu.

Toutlemondealesentimentque“nousappro-

chonsd’unefininexorable”.Certainsserésignent,

d’autresserassurentenseraccrochantaumysticisme

quiprometlafindecetteèrepourquecommence

“l’âged’or”,d’autresencoreentrentdanslescroyan-

cesésotériques.

Nousavonsétéconditionnésàcroirequelesdi-

rigeantsd'Etatsontdeshommessupérieurs,naviguant

4

dansdessphèressupérieures,conditionnésànepenser

que"République"pournouscontraindreàpenserque

ladirectiondenotresociété,c'estleuraffaire.

Ens'émancipant,lapenséeévolue,etdeplusen

plusnombreuxsontceuxquiserendentcompteque

ces"hommessupérieurs"sontenfaitdesnains.Que

c'estleurincapacitéàgouvernerquiacréétousces

mauxdontnotresociétésouffreetquedansunpays

richeoùtoutlemondepourraitbienvivre,ilsont

réussiàappauvrirl'ensembledelapopulation,àres-

treindretoutesleslibertés,àmécontenterlaplupart

descatégoriesprofessionnelles,àmettreendifficulté

l'économie,àdémotiverlajeunesse…Ilsontdéve-

loppélacorruption,l'injustice,lapauvreté,l’insécu-

rité,etledésespoirdetous.

Commetoutlemonde,j’aitoujourssuqu’ils étaient les parasites de la société humaine, qu’ils étaientaussionéreuxqu’inutiles.Longtempsj’aicru qu’ilétaitimpossibledes’endébarrasser…Alorsque c’estsisimple!

5

ERICRÉGISFIORILE

LADÉMOSOPHIE

LESLIBRESPENSEURS

6

PREMIÈREHISTOIREDE

L’HUMANITÉ

(L’Homme-Animal)

AVANTL’ÉCRITURE

Nousn’avonsquepeud’informationssurlesorigines

del’homme,maislathéorielaplusprobable,corroborée

parl’ensembledumondescientifique,nouspermetceré-

sumégrossier:

Une(ouplusieurs)variétédesingeauraitévoluévers

cequiseral’hommeactuel,serépandantsurlaplanète

selonlesnécessitésd’adaptationauxchangements,clima-

tiquesessentiellement,générantdemultiplespetitestribus

surtouteslasurfaceduglobe.

Dèscettepériodesecréèrentlespremièresbasesde

cequiallaitdevenirla“premièrehistoiredel’humanité”.

Acetteépoquenousparlonsd’un“homme”àpeine

plusévoluéquelessingesactuels,c’estàdiredontles

mœurssontbaséssurlesinstinctslesplusprimaires.Parmi

ceux-ci,la“Loiduplusfort”anaturellementpermisau

mâled’imposersonautoritésurlafemelle.Puis“Lavie

ensociété”,cebesoininstinctifdeshumainsdeseregrou-

per pour vivre ensemble, a naturellement permis à l’hommefortdes’imposerfaceauxplusfaibles.

Etcesontdemultiplespetitestribusquisedévelop-

pentlentementsurcespremièresbasesduranttroismil-

lions d’années, accentuant le caractère “humain” en

77

développant“l’association”quiallaitcréerlespremières

basesd’organisationensociété,obligeantlacréationd’un

modedecommunicationquidevintpeuàpeuunlangage

articulé.Lecaractèrenaturellementbelliqueuxdel’hu-

mainetsavolontéanimalededomination,autantvisàvis

desonentouragenaturelquedesesproprescongénères,a

eudepositifdestimulercequi,àmonavis,estl’undes

traitsessentielsquidistinguel’humanitédumondeani-

mal:l’imagination.

Celle-ciallaitoffrirnonseulementl’accumulation

desconnaissancesetsatransmission,maisaussil’inter-

prétationdesphénomènesdelanature.C’estellequiallait

aussioffrirlespremièresréponsesàlaquestionexisten-

tielleeninventantcommeréponsel’existencedesdieux (oudesesprits). Uneimaginationquiallaitaussipermettrequela forcebrutenesoitpluslaseulenormedevaleur,leseul moyend’accéderaupouvoirsurlesautres.Deshommes moinsfortsallaientpouvoir dominerenfaisanttravailler leurcerveau:unefoislesdieuxcréés,iln’yavaitqu’un

pasàfranchirpourcréercequi,jusqu’ànosjours,allait

serviràdominerlesautres:lacroyance.

Durantquelquescentainesdemilliersd’années,tous

lespeuplesdelaterreinvententdesmultitudesdedieux

pourexpliquercequileurestincompréhensible,leschefs

deguerresrivalisententreeuxtandisqueles“sorciers”ac-

quièrentpeuàpeudupouvoirencréantleurspropres

castes.L’écrituren’existantpasencore,leshommesplus

évoluésnepeuventtransmettreleursidéesqueparlapa-

role,cequienlimitesingulièrementlaportée.

88

APRÈSL’ÉCRITURE

Lesdécouvertesarchéologiques,paléontologiqueset

anthropologiquesnouspermettentl’interprétationquipré-

cède,maisàpartirdel’écriture,lasociétéhumainecom-

menceàchangeretsonévolutions’accélère.

Lesavoirpeuts’écrire,doncsetransmettre,etunsa-

voiraccumuléettransmisoralementàtraversplusieurs

générations,peutenfins’acquérirenseulementquelques

annéesd’études.Parailleursletravaildelecture,étudeet

écriture,développelesqualitésintellectuellesetpeuaprès

quel’écritureexiste,descivilisationsplusélaboréessedé-

veloppent(ourenaissent)partout,(Sumer,Egypte,Crète,

Inde,Chine…).Etnousenavonsuneconnaissancesûre

grâceautravailconjointdemultiplesscientifiques,desar-

chéologuesauxhistoriensenpassantparlestraducteurs

deslanguesantiquesetbiend’autresquiontcontribuéàla

connaissanceréelledecettepériodedenotrecivilisation

quicommenceilyaenvirondixmilleans.(Seloncertaines

étudesréaliséesd’aprèsla“constantedeNinive”,unepre-

mièrecivilisationhumainedéveloppéeauraitexisté60.000

ansauparavant )

Durant la période juste précédant l’écriture, les hommesavaientcommencéàsegrouperensociétésplus importantes,d'oùlanécessitédecréerdesloisrégissant

lesrapportsentreeux.Lesloisévidentespourlavieenso-

ciétéallaientsemettreenplace,lesmêmesàpeuprèspar-

toutsurlaplanète:nepastuer,nepasvoler,respecterles

anciens,etc…Desloisquenaturellementn’importequel

groupehumainappeléàvivreensociétémettraitenplace.

Dèslespremierstemps,l'hommes'estposélaques-

99

tiondel'existence:quefaisons-noussurTerre,quiacréé

lemonde?

Enl'absencedescience,doncd'explicationdesphé-

nomènesvisibles,ilétaitpresquenatureld'enarriverà

penserquedesdieuxanimaientleséléments,comman-

daientauxforcesnaturelles.Ceux-ciétantimportantspour

laviedetouslesjours,ilsprirentuneplaceessentielledans

l'histoire.Leurnombreetleurexistenceimpliquentqu'ils

aientétécréésparundieuencoreplusgrand:leGrand

CréateurUniversel.

Dèslorsquecescroyancesétaientétablies,parceque

"logiques",desmalinspurentexploiterlescrédules.Ceux

quiprétendaientcommuniqueraveclesdieuxpurentdic-

terleurslois,instaurerdesritesquiservaientleurpouvoir

etassuraientleurconfortmatériel.

Aprèslesrites,cespremiersprêtresaccrurentencore

leurpouvoireninstaurantle"sacré".Lesacréquipermet-

taitd'établirle"permis"etle"défendu",dejustifierlenon-

savoir, de protéger certaines connaissances utiles, et surtoutdeparaîtredétenirdespouvoirsmystérieux,se

mettantàl'abrideceuxquiauraientvouludisputercepou-

voir.

Lescroyancesauxdieux,lesritesetlesacré,com-

posenttouteslesreligionsdetouslespeuplesdumonde.

Silesformesvarientbeaucoup,lefondesttoujoursle

même,etlespremièressociétésétabliesauxdébutsde

notrecivilisation,qu'ellessoientgrecque,indoue,égyp-

tienneouchinoise,fonctionnentselonceschéma:ungrand

créateuruniverselsuperviselesdieux,ceux-cisontmulti-

ples, chaque peuple a les siens, et tout le monde est

1010

content.

Instinctdedomination,vieensociété,etcroyance.

Cetensembledéveloppéduranttroismillionsd’annéesal-

laitforgerlasociétéhumainetellequ’elleafonctionné

jusqu’àmaintenant.C’estcetensemblequialliedomi-

nanceetusagedelasuperstitionquejedénommerai“Vio-

lence”parlasuite.

Unapartésurlerite:pourunhommeintelligent,le conceptparaittrèspuéril,etpourtantilfonctionnedepuis

plusde10.000ans,etcontinuedefonctionnerdenos

jours! Celaconsisteàconvaincrel’adeptederépéterun gestuel,etd’accepterdesobligationsetdesinterditsqui vontl’identifier. Cette technique de conditionnement fonctionne

particulièrementbienaveclesjeunesenfants,c’estpour-

quoitouteslesreligionsetsectescherchentàentretenirces

rites.Faireunsignedecroixdanscertainescirconstances,

s’abstenirdemangercertainsaliments,s’interdirecertains

objets,poserlepaind’unefaçonoud’uneautre,observer

uncertaingestuelavantdemanger,deselaver…(recen-

sertouslesritesdetouteslesreligionsdemanderaitunvo-

lume de plusieurs milliers de pages); tous ces particularismespermettentàceuxquilespratiquentdese retrouver,des’identifier. Parexemple,unjeuneenfantdansunefamillejuive observeradèssonplusjeuneageunemultitudedegestes quineluiparaîtrontpasnaturels,cequil’amèneraàposer desquestionsauxquelleslaréponseseratoujours“parce que nous sommes Juifs”, comme d’autres entendront

1111

“parcequenoussommesCatholiquesouMusulmans…”.

Derrièrelaphrase“parcequenoussommes”appa-

raîtrarapidementàtraversl’enseignementdelareligion

leconceptde“supériorité”quiviendrarenforcerencorela

valeurdurite.Dèssonplusjeuneâge,l’enfantreconnaî-

tradoncunefamille“commelasienne”,del’unedontles

mœursseraientdifférentes.

Al’évidence,ceuxquisontdifférentsonttort,cesont

mesparentsquireprésententleSavoir,etmoijefaispar-

tiedu“Peuplechoisipardieu”,oudu“Peupledelavraie

foi”,etc.Ainsil’enfantestconditionnédèsleplusjeune

àgeetcesontlesparentsquisechargenteux-mêmedepré-

parerpourlefuturunbonadeptedeplus.

Cesystèmedeprosélytismeinternefonctionned’au-

tantmieuxquelesinterditssontmultipliés.Lelaxismeest

l’ennemidelareligion,c’estpourquoidurantcescin-

quantedernièresannées,leChristianismes’effondreau

profitdel’Islamismeauprèsdupubliccrédule,tandisque

certainessectesayantcibléunautretypedepublicenof-

frantplusdepositivismeetenexigeantmoinsd’exclusi-

vité,gagnentduterrain(SokaGakkai,Scientologie,Moon,

etc.).Maistoutessansexceptionutilisentleconceptdu

ritepourfidéliseretpréparerlefutur.

Iln'yaqu'unseulDieu(lenôtre),unpeupleElu

(nous),nousavonsdonctoujoursraison,ettouslesdroits

(dieuparleparlabouchedesdirigeantsquidisenttoujours

lavérité).

Cemêmeconceptduriteestappliquédanstoutesles

arméesdumondepourconditionnerdesjeunesetenfaire

desassassins,voiredesfanatiquespourlesplusstupides,

maisaussidanslescorporationsprofessionnelles,dansles

1212

sectesdetoustypes…avectoujoursl’associationdu“nous

sommeslesmeilleurs”,quicorrespondau“noussommes

lesélus”,ou,“noussommesl’élite”.

Lalibérationdececonditionnementestextrêmement

difficile,lagrandemajoritén’yparvientjamais.Ceuxqui

yparviennent,lesespritslibres,sontceuxquiserévoltent

àl’adolescenceetvontàladécouvertedesautres.Alors,

après une période d’étude d’autres religions, d’autres moeurs,d’autrespeuples,ilsparviennentàleurspropres conclusionspersonnellesetabandonnentàpeuprèstous lesrites.Apeuprès,carcertaineshabitudessontparfois

conservées,neserait-cequepourmaintenirdebonsrap-

portsavecsaproprecommunautéd’origine.Galiléen’était

paschrétien,OmarKhayamn’étaitpasmusulmancomme

AlbertEinsteinn’étaitpasjuif,cartousétaientde“vrais

penseurs”.Aucun“vraipenseur”detoutel’histoirehu-

mainen’apuêtredominéparunereligion,mêmes’ilen

acceptelesrèglespourcontinuerd’apparteniràunecom-

munautéquireprésentesonorigine,doncsesattachespro-

fondes.

PREMIÈREPÉRIODE

Lapremièrepériodedenotrecivilisationcommence

ilyaplusdedixmilleans.

Leschefsdeguerres’affrontentsurtouslesconti-

nents,lessorciersinvententtoujoursplusderitesetd’in-

terditspours'assujettirlesmassessuperstitieuses.

Lesnotionsdeterritoirenesontpasencoredomi-

nantes et les guerres ont le plus souvent pour but la

1313

conquêtedepeuplespourlessoumettreautributetàl’es-

clavage.L’esclavagesedéveloppesurcesbases:nous

avonsvaincucarnoussommesdesêtressupérieurs,lesin-

férieurssontdoncconsidéréscommedubétail.Rienn’a

changédepuiscetteépoque,Hitler,puisBushensontdes

exemplesrécents,mêmesilasupériorité“aryenne”pour

l’un,ou“démocratique”pourlesecondsontdesidéolo-

giestoujoursgéréespardes“hommesdel’ombre”etap-

pliquéesparceuxquiytrouventunejustificationmorale

poursatisfaireleurgoûtpourlepillage,lemeurtreetle

viol.

Lesdébutsdel’écriturenesontpasfaciles(graver

surdespierres),seulslesévènementslesplusimportants

s’écrivent:leslois,l’influencedesdieux,lespersonnages

importants(lespremiersgrandschefsdeguerre).

EnChine,enInde,auMoyen-Orient,ilyaenviron

3000ans,aumilieudesluttespourlasuprématiequeseli-

vrentunemultitudedechefsderégion,sedéveloppede

plusenplusleconceptdesuperstition,s’associantsouvent

aveclepouvoirdelaforcebrutale,lesPrêtrescommen-

centàprendredeplusenplusd’importanceenprônant(et

écrivant)deslois,descodes,qu’ilspuisentdanslesan-

cienneslégendes,lesarrangeantpourleurdonnerl’aspect

“magique”quiconfèreàleurcastelasupérioritésurle

commundeshommes.

C’estlapériodedesmiracles.Surtoutelaplanète,

ilsdéveloppentleconceptdudemi-dieu,invententlesori-

ginesdivines,cultiventlecultedu“héros”,dusurhomme,

de“l’hommefort”,confèrentdespouvoirssupranaturelsà

chaquehommedontilsveulentseservirpourleursdes-

seinspersonnels,etainsidéveloppentlasuperstitionqui

1414

domineraleshumainsjusqu’ànosjours.

Parexemple,iln’estpasimpossiblequedesperson-

nagescommeMoïse,BouddhaouJésusaientexisté,et

mêmequ’ilsaienteuuncertainrayonnement,maisles

magesleurontfaitperdretoutcréditenlesparantdemi-

raclesetlégendesquiavaientdéjàservispourbiend’au-

tresavanteux. Les naissances magiques, les guérisons miracu-

leuses,lesmarchessurleseaux,leboutdepainquinour-

ritdesmilliersdegens,larésurrection,lesapôtres,etc.etc.

Depuis8.000ans,cesontcesmêmesmiraclesquedessor-

ciersattribuentàdemultiplespersonnagespourleurdon-

nerunaspect“divin”,reprenantsanscesselesmêmes

schémas,depuislesnombres12ou3jusqu’aux“mys-

tères”detoutessortes.

SECONDEPÉRIODE

Ilyaplusdetroismilleans,quelqueshommescom-

mencentàraisonner,cesontlespremiers“librespen-

seurs”, les premiers qui parviennent plus ou moins à réfléchirhorsdesnormesdéjàétablies,àphilosopher. Despremiers,nousnesavonsrien,bienquecertains

aientlaissédesécritsquiacquirentrapidementplusd’im-

portancequeleursauteurs,créantl’IndouismeouleMaz-

déisme(trèsproches,cartousdeuxayantpouroriginele

peuplearyen),qu’ensuitelessorciersédulcorèrentderites

etinterditsentousgenrespourenfairedesreligions.Puis

d’autrescréentleconceptdudieuunique,lemonothéisme,

dontAkhénatonestleprécurseur.Puisviennentdespen-

seursquiaccentuentchacunàsamanièreleconceptdu

1515

Dieuuniversel,l’adaptantselonlesanciennescroyances.

D’abordZoroastre,Pythagore,LaoTseu…puisSo-

crate,Platon,Bouddha,Confucius…Tousaboutissentaux

mêmesconclusionsconcernantlemeilleurmodedevie

pourl’hommeensociété,conclusionsquisontidentiques

auxlois“naturelles”quis’étaientmisesenplacedesmil-

liersd’annéesauparavant,maisqu’ilsaffinentenconfé-

rant plus de valeur à chaque individu qu’ils rendent responsabledesaproprequalitépouraméliorerlasociété quil’entoure.Leurspréceptess’oriententdéjàplusvers

desconceptssocio-philosophiques. Parmi tous les penseurs de cette époque, tous n’étaientpasaussibieninspirés.Darius,roidePerse,ayant conquis à peu près tout le Moyen Orient, charge des scribesdecompilertouslestextesdeloisethistoiresde chaquerégionoupeuple.Esdras,scribeprincipal,est

chargédemettredel’ordredanslebricàbracquienré-

sulteencompilanttoutesleslégendesettouslestextesré-

coltésenprovenancedeSumer,d’Egypte,deBabylone,et

detouteslesrégionssousdominationperse,toutcelasur

fondduZoroastrismequis’étaitlargementdivulguéen

Perse,etduMazdéismedepuislongtempsencours.Etle

toutdonna…LaTorah,qu’onappelleaussilepentateuque

oul’ancientestamentdelabiblechrétiennequiinspirales

soutrasmécquoisesduCoran.

Celivrecommunàtouteslesreligionsetsectesmo-

nothéistesaétérédigéilya2400ans,àuneépoqueoù

donclaseulevaleurdel’hommerésidedanssaForce. Lesfemmesjuivesont-elleslulaTorah?Lesfemmes musulmanes ont-elles lu le Coran? Les femmes chré- tiennesont-elleslulaBible? Commentdesfemmespeu-

1616

vent-ellesaujourd’huis’adonneràdesreligionsdontle

livrederéférenceestunhymneàlaviolence,àlaforce

brute,oùlafemmeestsoitinexistante,soitesclaveou

prostituée,etaumieuxlaservante!Ceslivresécritsà

l’époquedelaViolencereflètentàchaquepageladomi-

nation masculine, le culte de la brute? Comment des femmesdouéesdebonsenspeuvent-ellesd’elle-même s’esclaviserenparticipantàdesreligionsdecetype!Un mystèrepourmoi! Curieusement,laplupartdeshommesnonplusn’ont

pasluceslivres.Ilssecontententengrandemajoritéde

croireunparleurquileuroffresapropreinterprétationen

l’appuyantpardesmorceauxchoisisparlui-même!Or,de

cettefaçon,ilestfaciledesoutenirdesthèsesquivont

complètementàl’encontredel’espritdulivre,c’estce

qu’onfaittousceuxquiontfanatisédesimbécilespour

servirdesdesseinsquin’avaientrienàvoiraveclareli-

gion.Etcelacontinue!

LESDÉBUTSDEL’IDÉOLOGIE

LesJuifsàcetteépoquen’étaientencorequedemul-

tiplespetitestribussefaisantlaguerreentreelles,une

bonnepartd’entreellesétantrestéeaupolythéisme,d’au-

tres,d’origineégyptienne,ayantadoptélemonothéisme

qu’Akhenaton avait essayé sans succès d’imposer en Egypte. Lespremierstextesécritsn’avaientencorequepeu devaleur,etpersonnenelesacceptaitvraiment,d’oùla

naissanced’unemultitudedesectes(Pharisiens,Essé-

niens,Saducéens,Samaritains,Judéens,Philistins,etc.),

1717

chacuneinterprétantàsamanièrelestextesenlesarran-

geantselonlestraditionsoralesdesapropretribuoudeses

proprescroyances.

C’estàcemomentqu’ungrandtournantfutprispar

unepartdel’humanité.

Onnesaitsil’idéevientd’Esdrasluimême,maisle

pirequipouvaitarriveràl’Hommesurvintàcemoment,

déterminantcequiallaitsepasserensuitedurantplusde

20siècles,créantunenouvellementalité,unconditionne-

mentquiallaitprovoquerlesplusgrandsmalheursde

l’histoirehumaine,provoquantlascissionmajeuredel’hu-

manité:ceconceptestceluidela“raceélue”,l’idéeex-

traordinairequeDieuauraitchoisiunpeuplepourrégner

surtouslesautresetsurlaterreentière.

Idéeextraordinairemaislogiqueenuncertainsens:

aprèsavoirinventéunDieuUniqueetUniversel,domi-

nant tous les autres, il était “logique” que ceux qui l’avaientinventés’attribuentlamêmeUnicité,lamême UniversalitésurTerre,dominanttouslesautrespeuples surTerrecommeleurdieudominaittouslesautres“au

Ciel”.Aaucunmomentceuxquiécrivirentceshistoires

n’auraientpuimaginerundieucréateurd’unhommedif-

férentdesapropreimage(l’hommel’afaitàsonimageet

nuldoutequesilabranchedeschimpanzésavaitétécelle

quiévoluelapremière,dieuseraitunchimpanzé).

CetteidéedegénieinventéeparlesJuifs,allaitser-

virlesplusgrandesambitions.Leconceptfutadoptéavec

enthousiasmepartouteslessectesmonothéistes,puispar

lesdirigeantsdespeuples,etenfinparlapolitique.Ra-

cisme,exclusion,intransigeance,intolérancedevenaient

facilesàfaireadopteràdeshommesàquil’ondisaitqu’ils

1818

faisaientpartied’uneracesupérieure,dupeuple“élupar

dieu”.

L’idéologieprenaitnaissance.Uneidéologiequia,

depuis,étélemeilleurmoyendemanipulerlesmasses.

Leprincipeestsimple:ils'agitdeprésenteruneidée

répondantauxcroyancesetsurtoutauxespérancesdes

genssimples;lesinquiétudesnaturelles,maisaussiles

peurssuscitées,servantensuitedelevierpourorienterces

masses.

Lesreligions,répondaientauxcroyancesanciennes

etrassuraientquantàl'angoissantequestionde"l'aprèsla

mort",encréantleparadis(motd’originearyennequisi-

gnifie“réservedechasse”).Lapeurdel'enfer,avectoute

l'échelledespunitions,servaitensuiteauxmeneursàs'as-

surerunpouvoirabsolusurlespopulationsqu'ilspou-

vaientainsimeneràleurguise.

Cettedémagogieassezfacileservîtlesmeneursqui

criaientàlaguerreaunomduChrist,commeaujourd’hui

ellesertauxnouveauxmenteursquiaboientaunomdela

démocratie;maisrienn’achangé:depuislesdébutsde

notrecivilisation,leshumainssontsoumisauxcontraintes

destyransdetoutessortes,qu'ilsémanentdereligionsou

desystèmespolitiques,quecesoitdesrois,desprésidents, outouteunecaste. Ces forces gouvernantes paraissent posséder des

connaissancessupérieures,alorsqu'enfait,depuistou-

jours,ceuxquigouvernentnes'intéressentqu'auxavan-

tagespersonnelsqu'ilstirentdeleurposition,etpourcela,

favorisentlacorruptiondesrégimesdanslesquelsleshaut-

placés,qu’ilssoientgrandsprêtres,politiciens,techno-

cratesoufonctionnaires,peuventdonnerlibrecoursàleurs

1919

actionstantillégalesqu'immorales.Toususentdel'idéo-

logiequ'ilsreprésententpourjustifierleursagissementset

leurposition,etpourconserverlesmassesdansl'ignorance delaréalité. Le mensonge démocratique sert à moraliser les

guerresrécentescommelemensongereligieuxafaittour-

nerlesoleilautourdelaTerrependantdessiècles.Un

mensongequisertlespoliticienscommeilaservilesprê-

tres,commeilsertceuxquitententd'établirleurhégémo-

nie sur le monde en utilisant la démocratie comme

idéologiepourjustifierleursactesetmanipulerl'opinion

publique.Ilsn’ontrieninventé,ilsutilisentlesmêmesre-

cettesdepuis3000ans!Laseuledifférence,c’estque

maintenantilsdisposentdemoyensdecommunicationex-

ceptionnels,d’oùpoureuxlanécessitédelescontrôler

pleinement.

Fortsd’êtreàleurtour“lesélusdedieu”,doncles

détenteursdelaseulevéritésurterre,lesChrétienspouvait

esclaviserlesnoirs,massacrerlesIndiensd’Amériqueet

exterminerlesJuifs.Ceux-ciétantparmilespiresdesen-

nemiscarilsétaientàlafoisàl’origined’unlivrequ’on

auraitbienvouluremanierunpeupourlerendreplusvrai-

semblable avec l’idéologie qu’on souhaitait instaurer, chosequ’ilsinterdisaientavecleurobsessionderéécrireà l’infinilaTorahsansjamaischangerunevirgule;mais aussiparcequ’ilsétaientlestueursdeJésus,ceuxqui avaientassassinélefilsdedieu,quiavaientcondamnéle Messie.Cetteabsurditéhistoriqueétaitencoreprésente dansl’enseignementcatholiquedecesdernièresannées. PasétonnantdoncqueleVaticanaitsiactivementsoutenu

2020

lenazisme.

Pourl’histoire,ilestamusantdesavoirquec’estMgr

GiovanniBattistaMontiniquifutchargéparleVatican

d’aiderlesnazisenfuite,delesmettreencontactavecla

CIAquivoulaitlesrecruteretpréparerlesréseauxdeStay

Behind.Sansluidesréseauxcomme“Gladio”n’auraient

puexister.MgrGiovanniBattistaMontiniaparfaitement

remplisamission.IlfutpromuPapesouslenomdeJean-

PaulVI.

Ceconceptpermettaitaussid’instaureruneautorité

absolue:lePape,quedurantplusieurssièclesonfitpasser

pourle“représentantdeDieu”surTerre.Unconceptqui

fonctionnasibienquedenombreuxchefsdeguerre,nom-

mésRoislorsqu’ilsdominaientsuffisammentdetemps

unerégion,“légitimaient”leurpositionens’associantavec

lePape,ainsilespopulations“christianisées”étaientplus

facilementmanipulablespourservirlesintérêtsduroi

commeceuxduPape,lesdeuxinventantunemultitudede

moyenspourchacunsoutirerlepluspossibledecespo-

pulations.

Leplusextraordinairedecettehistoireestqu’ellea

perduréjusqu’àmaintenant!Aujourd’huiencore,desdes-

cendantsdeceschefsdeguerrelégitiméscontinuentdans certainspaysd’êtrereconnuscomme“Rois”etàsoutirer “légalement”del’argentàleurssujetspourcontinuerde meneruneviedeprivilèges,sansn’enavoiraucunautre méritequelehasarddelanaissance. Au moyen âge, un simple paysan était facile à convaincred’abandonnersonchampetsafamillepour

partiràlaguerre“tuerdesinfidèles”:d’abord,c’étaitl’or-

2121

dredesonRoi,lui-mêmeavaliséparlePape(Dieusur

Terre),ensuite,ilétaitunmembredupeupleéludestinéà

règnersurTerre,enfin,onluioffraitlalibération“légi-

time”desesbasinstincts;aujourd’huilemêmeimbécile

quittesonAmériquepourallertuer“lessalesarabes”

d’Irak,c’estl’ordredesonroi,avaliséparsondieu-dollar,

ensuiteilestmembredupeupleleplus“démocratique”

dontledestinestd’imposeràtoutelaterrela“vraie”jus-

tice maissurtout,ilpourraselivrer“légalement”álali- bérationdesespiresinstincts.

Eneffet,depuisl’origine,larecrueparfaitecorres-

pondtoujoursaumêmeprofil:de15à25ans,l’homme

estsoumisàl’influencedesesplusbasinstincts.Dansune

sociétéoucesinstinctssontréfrénés,sionluioffrelapos-

sibilité d’aller tuer, piller et violer “légitimement”,

l’hommesefaitsoldat,ets’ilsecomplaîtdanscemodede

viedurantuncertaintemps,ilenseraaddictetferaunex-

cellentmilitairedecarrière.Deplus,s’ilestbiencondi-

tionné depuis très jeune, et particulièrement diminué intellectuellement,celaferaunparfaitfanatique.Onavu

de quoi étaient capables les fanatiques de toutes les époques,etdetouteslestendances,religieuses,raciales

ounationalistes.Durantdesmilliersd’années,cesimbé-

cilesprimairesontàlafoisconstituélachairàcanondes

manipulateursetàlafoisétélespiresdestortionnaires.

Avecl’espoirdepouvoirtuer,piller,violerimpuné-

ment,ilssontpartisenmassepourleprofitd’unroiqui

souhaitaits’annexerunterritoire,d’unpapequivoulait

plusdeterresetdesujetspayanttribut,oud’unprésident

représentantquelquesfamillesquivoulaients’approprier

dessourcesdepétrolesoudesrichessesminières.Toutau

2222

longdel’histoirehumaine,ilsontcommislespiresatro-

cités,lespiresbarbariespourdesSüleyman,desNapo-

léon,desHitler,oudesBush.Ilsuffitd’ouvrirunlivre

d’histoiremoderneouantique,etcen’estqueguerres, massacres, invasions, pillages, et toujours le culte de “l’hommefort”. Onauraitpupenserqu’enévoluant,l’humainallait utilisersaraisonetqueceshorreursallaients’amenuiser. C’estlecontraire,leshommesdel’ombrequidirigentle mondederrièrelesdirigeantsofficiels,manipulentavecde plusenplusd’habiletélesfaiblesseshumaines,etdubrave boulangerallemand,ilsobtiennentunbourreaunazi. Pourdissipertoutedistinctionentrelespeuplesou

lesreligionsquifontquecertainspourraientencorepen-

serquelesnazisétaientainsiparcequ’ilsétaientAlle-

mands, ou que les Turcs ont massacré des familles

arméniennesparcequ’ilsétaientTurcs,ouencorequeles

Russesontcréélesgoulagsparcequ’ilssontRusses,ilfaut

savoirqu’ils’agitenréalitéd’hommesmisensituationde

secomporterainsiparlessorciersquidirigentdansl’om-

bre,sansaucunrapportaveclarace,lanationalitéoula

religion.

Lameilleuredespreuvesenestquelesbourreaux

nazisetjaponaisayantinventédestorturesparticulière-

menthorriblesontétérecrutésparlesaméricainspour

créerdesécolesdetortureauxEtats-Unis,oùilsforment

desaméricainsbiensûr,maisaussidesagentsdetoutedic-

taturealliéedesEtats-Unis,essentiellementcellesd’Amé-

riqueduSud,ainsique…desagentsisraéliensquiutilisent

maintenantlesméthodesapprisesdesbourreauxnazis

pourtorturerdesPalestiniens!

2323

Autrefait“étrange”:cesontlesmêmes“hommesde

l’ombre”quiontparticipéàlarévolutionbolchévique,à

l’ascensiond’Hitler,fournissaientlesarmespourl’exter-

minationdesJuifs…eteuxaussiquiontfinancélacréation

d’Israël!

Ceconceptde“Peupleélu”allaitautomatiquement

provoquerunsentimentdesupériorité,delààconsidérer

quetouteslesautresracessontinférieures,voire“nonhu-

maine”(n’ayantpasd’âme),iln’yavaitqu’unpasfacile

àfranchir.Unpasquetousfranchirentimmédiatement,les

Juifsd’abord,puislesChrétiensetenfinlesMusulmans.

Entretemps,Maniallaitgénérerlaplusimportante

religionmonothéistedel’époque.LeManichéismeallait

rapidements’étendredanstoutleMoyen-Orient,enEu-

rope,etmêmejusqu’enChineetenInde!SynthétisantJu-

daïsmeetZoroastrisme,Manin’adoptapasleconceptde

“raceélue”maiscertainsaspectsduBouddhismeetdu

Mazdéismepourlancerlaplusimportantereligionde

l’époque.

Commetoujours,peuaprèslesmagesrécupérèrentà

leurprofitlemouvementlancépourenfaireunereligion

depouvoiràlamesuredeleursambitions,etmirentfinà

cetteaventure,dépasséeparleChristianismequinaquiten

reprenantlaplupartdesconceptsdumanichéismesurfond

dejudaïsmeessenique,enyincluantlepaganismelocal;et

sedéveloppasouslaféruled’autressorciersplushabiles

maissurtoutsoutenusparunpouvoirenplacedéjàtrès

puissant.Unpeucommelespoliticiensdesecondezonese

ruèrentsurl’écologiepourtrouverundébouchéàleurs

ambitions,déformantetadaptantselonleursaspirations

unconceptessentiellementscientifique,legalvaudanttant

2424

etsibienqu’ilsparvinrentàluidonnerunetournurederi-

diculequituasaréalitéscientifique.

Enfin,versl’an300,leChristianismeprenaitson

essor,puisversl’an600cefutleMusulmanisme,autre

versiondumêmemonothéisme,puistouteslessectesnées

decesreligionsaucoursdessiècles.

Toutescesreligionssansexceptions’imposèrentpar

laViolence,générantdemultiplesguerresderivalités

entreelles, chacunereprésentantle“vrai”peupleélu.

Mêmelessectessocialesetpolitiquesquis’ensuivi-

rentetdontcertainessubsistentdenosjours,continuent

d’userdecesargutiespourfairecroireàleursmembres

qu’ilsappartiennentàuneélite,qu’ilssontprévuspourdo-

minerlemondefutur,utilisentlesmêmeritespourcondi-

tionnerleursmembres,etcetc.Onreconnaîtralàautant

lesmultiplessectesreligieusesquelessectessecrèteset

leursmultiplesdivisions,laFrancmaçonnerie,lesIllumi-

natis,laGoldenDawn,lesThugs(Inde),laSainteVehme, lesYakusas,laCamorra,oud’autresparmilesmilliersde sectesactuelles. Ceconceptétaitfacileàvendreauxpeuples:illes raffermissait dans leur foi, les soutenait dans leurs épreuvesetlesaidaientàsupporterlesinjustices,sachant que“demainlemondeseraàeux”,Dieul’avoulu!

Unapartésurtouteslessectesdumonde:

Lesmalinsquilancentcesorganisationsonttou-

jours pour objectif l’établissement d’une organisation

pour,d’abordleurprofitpersonnel,ensuite,tenterdedo-

minerouorienterlerestedelasociétéselonleursbutspo-

litiques,religieux,sociaux,économiquesoucriminels.Ils

2525

utilisentdepuis3.000ansrigoureusementlesmêmesmé-

thodesdeconditionnementbaséessurlesecretetl'initia-

tion:d’aborddonnerlasensationqu’étantmembredela

secte,onaccèdeàunsavoirspécialquiconféreraunesu-

périoritésurlerestedeshommes(pourattirerlesmem-

bres).Ensuite,créerunfortsentimentd’appartenance

grâceàdesritesd'initiationquidonnerontàl’imbécilele

sentimentd’être“distinct”duprofaneetlelierontà“ses

frères”.Selonlessectes,cesritesvontdelacérémonie

théâtraleausacrificehumainenpassantpardesmilliers

d’autresgenresde“marquages”.Enfin,letravailconsiste

ensuiteàleconditionneràcroireensasupériorité,raciale,

ethnique,culturelleousociale.Chaquepasdanslahiérar-

chieestmarquédelamêmefaçon,renforçantainsiles

liensdumembreavecuneconfrériedanslaquelleilsesent

supérieurauxmembresdebase.

Al’évidence,lelibrepenseur,l’êtrehumainvérita-

blementaccompli,s’assumeàpartirdesapropreperson-

nalité,penseparlui-même;enaucuncasiln’abesoinde

s’affilieràunesecteouungangpoursefairevaloir.Seuls

lesfaiblesontbesoind’appuispoursesentirforts.

TROISIÈMEPÉRIODE

Apartirdecetteépoque,lemondesediviseendeux, l'occidentetleMoyen-Orientadoptentceconceptquireste inconnuaurestedumonde.Résultat:cettepartieduglobe vient de passer 20 siècles de luttes pour dominer, de conquêtes,d’invasions,deguerresperpétuelles.Plusde 2000 ans à toujours tenter de dominer l’ensemble du mondeconnu.

2626

Tandis que durant cette même période, hormis

quelqueschefsdeguerreexceptionnellementdouésetam-

bitieux,telsGengisKhanouKubilai,lesgrandspeuples

sontrestésexemptsdetellesambitions(heureusement).

LaChine,l’Inde,n’ontjamaisaucoursdeleurhis-

toireentreprisdesguerresdeconquêtes,tentéd’anéantir

despeuples,organisélesréseauxd’esclavageàgrande

échelle,nimassacréaunomdelareligion.Cesnationsse

sontcontentéesdeguerresrégionales,deluttespourle

pouvoirdansleurproprecontrée,alorsque,d’abordles

Juifs,puislesChrétiens,etenfinlesMusulmans,tousont

conditionnéleurspeuplesetentreprisdesatisfairelesam-

bitionsdémesuréesdeleursdirigeants,qu’ilssoientreli-

gieuxoupolitiques.Etcen’estpasfini!Aujourd’hui,

IsraélstimulesestroupescontrelesArabesparceconcept.

LesArabesfontdemêmedeleurcôté.LegroupeBilder-

bergrêved’établirsonhégémoniesurlaplanète…

Toutcequiprovientde“noussommesélusparDieu”

faitdeceuxquisesententconcernés,dessupérieursau

restedel’humanité.Sinoussommessupérieurs,c’estdonc

quelesautressontinférieurs.C’estdoncànousdelesdi-

riger,dedéciders’ilsontledroitdevivreounon,etdans

quellesconditions.

LaViolenceadoncétédurant10.000ansdecivili-

sationhumainelaseuleloi!Elleafaitdisparaitredesem-

pires,dessinédesfrontières,migrerdespeuples,anéantit

desculturesetdesethnies.Elleatorturéetmassacrédes

hommesparmillionspourlaconquêtedeterritoiresdont

lespopulationsétaientensuitesoumisesautribut,ouré-

duitesenesclavage.Lesvictimesessentiellesonttoujours

étélesplusfaibles(femmes,enfantsetvieillards).

27 27

Sousdemultiplesformes,l’esclavages’estprolongé

jusqu’ànosjours.C’estleparfaitrefletdenotresociété

depuislesEgyptiensjusqu’auxcompagniesactuellesins-

talléesaujourd’huidanslespayspauvrespourproduireles

biensdeconsommationmodernes,enpassantparl’escla-

vagedesAfricainsparlesArabes,puisàgrandeéchelle

parlesEuropéens.Aujourd’hui,laplupartdesgrandesfor-

tuneseuropéennesproviennentdesimmensesbénéfices

acquisparl’esclavageetlesconquêtesdeterritoiresloin-

tains,les“colonies”.

Surunepériodededixmilleansde“civilisation”. Celanefaitqu’unecentained’annéesquel’esclavage

n’existeplusofficiellement,50ansquelaségrégationa

cesséauxEtats-UnisgrâceàMartinLutherKing(assas-

sinésurordredemembresdugouvernement),etseulement

18ansquel’apartheidaétéabolienAfriqueduSud(grâce

àNelsonMandelaaprès27ansdeprison).

Etdurantcesmêmesdixmilleans,lafemmen’est

qu’accessoire,l’enfantetlevieillardnejouentaucunrôle:

l’hommeaétabliunefoispourtoutessadomination,etil

faudraattendreleXXesièclepourquelafemmecom-

menceàexister,àavoirdesdroits,dontceluiderefuser

d’êtremaltraitée(etpasencorepartout).

Leconceptde“raceélue”,ou“peupleélu”aservi

touslesdirigeantsdumondeoccidentalpourjustifierleurs

ambitions,setransformantdurantcesdernierssièclesen

“patriotisme”quandlaraisonreligieuselaissaitplaceàla

raison“nationale”.Ceconceptde“patriotisme”estutilisé

depuisdessièclesparleschefsdeguerrepourstimulerle

recrutementmilitaireet,aussiincroyablequecelaparaisse,

estencoreutilisédenosjoursparlaplupartdesdirigeants

28

nationaux.(BarakObamal’utiliseenoctobre2009pour

motiverleshomosexuelsàs’engagerdansl’armée!)

EtcetteViolencearrivemaintenantàsonapogée

avecleClubBilderberg…

Maisavantdepoursuivre,quelquesdigressions:

DIGRESSIONS

Parmilesclichésstupides:

OnentendsouventdirequelesJuifsontunpotentiel

intellectuelsupérieur,certainsd’entreeuxensontd’ail-

leurspersuadés.

C’estcomplètementfaux:ilsetrouveseulementque

durantlessièclesoutrèspeudegensétaientalphabétisés,

euxobligeaienttouslesenfantsàl’étude.Uneétudeou

nonseulementilsapprenaientàlireetécrire,maisdeplus

dansunelangueétrangèreàcellequ’ilspratiquaientquo-

tidiennement. Ensuite, s’ajoutait à travers la religion l’étudetalmudiquequiforgeaitleraisonnement.Sil’on

compareleslettrésjuifsavecleslettrésdupaysouilsvi-

vaient,lepourcentagede“cerveaux”n’estenfaveurnide

l’unnidel’autredesdeuxpeuples.C’estparailleursd’au-

tantplusévidentqu’ilestdémontréque“Juif”necorres-

pondàriengénétiquement.Siaujourd’huiungaminétudie

deuxlanguesenmêmetemps,etconsacreplusieursheures

chaquejouràdesétudesobligeantauraisonnement,ilest

biencertainqu’arrivéàvingtans,ilseraplusdéveloppéin-

tellectuellementqueceluiquin’aurajamaisétéàl’école!

“Lesimmigrantssontlaliedeleurpays”

2929

Sujetderéflexionpourtouslesracistesetintransi-

geantsdumonde:vousvouscroyezd’uneraceoud’une

ethniesupérieure,etpourcetteraison,vousn’aimezpas

lesautres,les“différents”?Fortbien,encecaspourquoi

n’enseignez-vouspasàtouscommentvousavezfaitpour

choisiroùnaître?Commentchoisit-ondenaîtrePygmé,

Esquimo,ChinoisouRusse?Commentchoisirdansquelle

famillenaître?

Autreobservation,àproposdesémigrésdeplusen

plusnombreuxdanscertainspays:silepaysvoisindu

vôtrevousoffraitledoubledesalaire,unemeilleurequa-

litédevie,etvouspermettaitdefuirvotrepaysoùvous

vivezdanslamisère,n’iriez-vouspas?Amoinsd’êtreun

parfaitimbécile,biensûrquevouspartirez.Vouspouvez

doncenconclurequelesémigrésnesontpasdesimbé-

ciles,qu’ilssontassezcourageuxpourtenterderecom-

mencerunevieailleurs(cequin’estpastoujoursfacile),

etquetouthumainmaltraitéparlaviesocialedesonpays

estunémigrantenpuissance.Nouslesommestous.Ce

quimanquec’estseulementlepaysoùilfaitvraimentbon

vivre.S’ilexistait,nousnousyretrouverionstous.

CertainsdisentquelesIsraéliensontréussiàexploi-

terlaterredePalestinetransformantundésertenunpays

deterrescultivables,chosequelesPalestiniensavaientété

incapablesd’obtenir.Jeneparvienspasàêtreconvaincu:

silesPalestiniensavaientreçusautantd’argentetd’ap-

puistechnologiques(ingénieurs,scientifiques,etc.)n’au-

raient-ilspaseuxaussitransforméleurcadredevie?

Quelquescuriositésdel’histoirequinefontpaspar-

3030

tiedel’enseignementofficiel:

Je me souviens qu’à l’école on m’a représenté WinstonChurchillcommelesymboledu“bravehomme”.

Plusieursannéesplustard,jetombaissurcettecita-

tiondubravehomme:“Jen’admetspasqu’ondisequ’un

crimegraveaitétécommiscontrelesPeauxRougesen

Amériqueoucontrelespeuplesnoirsd’Australie.Jen’ad-

metspasqu’ilsoitconsidérénéfastedetraitercespeuples

commecefutlecas,parlefaitqu’uneraceplusévoluée,

uneraced’unniveausupérieur,uneraceplussageet

avancéesoitvenuepourprendreleurplace.L’Histoire

seratendreàmonégard,parcequec’estmoiquil’écrirai.

L’objectifdelaSecondeGuerreMondialeétaitderessus-

citerlestatutdel’Homme”.WinstonChurchill

Effectivement,l’histoireesttoujoursécriteparle

vainqueur,maislemondeévolueetlesjournalistesd’in-

vestigation,commelesvraishistoriens,disposentdeplus

enplusdemoyensd’écrirelavraiehistoire,mêmes’ilsne

peuventrienfairepourquecelle-cisoitenseignéedansles

écoles

OnconnaîtdoncdéjàlaréalitésurWinstonChur-

chill,sesaccointancesaveclesmilieuxéconomiquesdu

pétrole, sa responsabilité dans plusieurs massacres en

Afrique,auxCaraïbesetauMoyenOrient,sesamitiésini-

tialesavecHitleretMussolini.Enrevanche,moinsconnus

sontsesaccordsaveccedernier:audébutdelaseconde

guerremondiale,ilsavaientprévudesepartagerlaFrance

etsespossessions.LaSavoieàl’Italie,lescoloniesafri-

cainesàl’Angleterre.Churchilladûretournermaintesfois

enItaliepourtenterderetrouverlesécritscompromettants

etlesdétruire(maisiln’apastoutretrouvé).(D’autresou-

3131

vragesdénoncentclairementlesaccointancesdesdiri-

geantspolitiquesaméricainsetanglaisaveclesconcepts

nazis(AntonChaitkin,“TheUnauthorizedBiographyof

GeorgeBush”).

BombardementdeDresde:lavilledeDresdeenAl-

lemagneasubileplusimportantbombardementdetoute

l’histoiredelasecondeguerremondiale(villedétruiteà

90%,plusdecentmillemorts).L’hommelogiquepense-

raitaussitôtquelaraisonenétaitdueàd’importantesins-

tallationsmilitairesouindustriellesqu’ilfallaitdétruire.

Ehbiennon!Cebombardementaeulieuaprèslaconfé-

rencedeYalta,etiln’yavaitaucuneinstallationàdétruire

(leseulfortmilitairedeDresden’ad’ailleursmêmepasété

bombardé).Laseuleraisondubombardementétaitéco-

nomique.Lesdirigeantsdesgouvernementsaméricainset

anglais(dontChurchill)souhaitaientd’abordassurerla

rentabilitééconomiquedeleurspartenaireslesmarchands

d’armes,doncécoulerlepluspossibledeleursstocksde

bombescaronarrivaitàlafindelaguerre,ensuiteilfal-

laitdissuaderStalinedetropdeprétentionssurl’Alle-

magneenétalantlapuissancedefeudesalliés.

Lesvictimesétaientpresqu’exclusivementdesréfu-

giés,desfemmes,desenfantsetdesvieillards. Lesassas- sinsontétédécorés.

HiroshimaetNagasaki:autresexemplesdel’utilité

demassacrerdespopulationscivilespouraboutiràdes

finséconomiques(suprématiedesUSAsurlesRusses

pours’assurerl’exploitationfutureduJaponetdeses

basesextérieures).

3232

Irak,Afghanistan:lamêmehistoirecontinue,dirigée

parlesmêmesmarchandsd’armes,laseuledifférence,

c’estlamotivationéconomique:lesdestructionsbrutales

sontremplacéespardesoccupationsàlongtermepourex-

ploiterlepétrole(Irak),l’opium etlesmines(Afghanis-

tan).

Aproposdel’Irak,lapopulationbénéficiedésormais

dela“démocratie”,enéchangeelleaperdutoussestrésors

archéologiquesetsonpétrole,maintenant“protégé”par

l’unedesplusgrandesbasesmilitairesaméricainesdela

planète.Lesaméricainssontdoncdéfinitivementinstallés enIrakpour“protégerladémocratie”.Lepeupleirakien n’enpeutplusdegratitude.

Aproposdel’Afghanistan,jusqu’en1980cepaysne

produisaitpasd’opium.LaCIAvientaiderlesmuyahi-

dinscontrelesrusses,cepayscommenceàproduire40%

delaproductionmondiale,puisatteint80%en1998.En

2000,lestalibansprennentlepouvoiretfontdisparaitre

denombreuxchampsdeculture,de3.000tonnes,lapro-

ductiontombeà185!Messieurslestalibans,fallaitpas

toucherauxintérêtsaméricains!Heureusementceux-ci

sontrevenus,etdepuis2005l’Afghanistanestredevenu

lepremierproducteurmondial,détenantdésormais90%

delaproductionmondiale.

Aproposdesguerres,quelqueschiffresamusants:

durantlapremièreguerremondiale,lamajoritédesvic-

timesétaientdesmilitaires.Durantlaseconde,surplusde

60millionsdevictimes,seulement22millionsdemili-

taires. Heureusement, depuis, la progression n’a plus cessé,Viet-Nam,Irak,Afghanistan onsacrifiedemoins

3333

enmoinsdemilitairespourtuerdeplusenplusdecivils!

En2010,grâceauxchemtrails,produitstransgéniques,

codexalimentarius,etc.ontueencoreplusdecivilssans

risquerlemoindremilitaire!Engagez-vous!C’estlefutur!

Toujoursconcernantleschiffresmarquésparl’his-

toire:6millionsdejuifsvictimesdurégimehitlériens,

dontonparlebeaucoup etbeaucoupplusdevictimes chrétiennesdontonneparlejamais,carilsétaientgitans,

slaves,noirs,communistes,témoinsdeJéhovah,résistants,

homosexuels,francs-maçonsouhandicapés.

Encoredeschiffresamusants:plusdequinzemille

femmesvioléesparlessoldatsaméricainsdébarquanten

Normandie,seulsquelquesunsontétécondamnés:exclu-

sivementlesnoirs.

Pourcontinueravecmesfantaisiesdigressives:

Une vingtaine d’hommes entrent dans une salle d’arme,l’unsesaisitd’unpistolet,etlorsqu’unautreva

pourenfaireautant,illeluiinterditsousprétextequ’armé

ilpourraitêtredangereux.Celavousparaitnormal?Alors

commentcertainspaysdisposantdelaforcenucléairepré-

tendent-ilsinterdireauxautresd’enfaireautant?

UnaviateurbombardeuneécoleàBagdadettue200

enfants.Unterroristedéposeunebombedanslemétroqui

tue200personnes.Lepremierestdécorétandisquelese-

condestvilipendé.J’aimeraisavoirl’opiniondesfamilles

desenfantsmorts:sesentent-ilsmieuxdesavoirqueleur

enfantaétéassassiné“légalement”?

Pourmapart,jepensequetouteactioncontredesci-

3434

vilsestcondamnable,maisencoreplusgraveestcelle

commise“légitimement”;comme,àl’inversedelajustice

delaplupartdespays,jepensequ’unpolicierouunpoli-

ticienarrêtépouruncrimedevraitsubirunecondamna-

tionplusgravequecelled’undélinquant.J’aipeineà

comprendrepourquoiceuxquisontchargésdedéfendre

laloisontmoinscoupablesquelesautreslorsqu’ilsl’en-

freignent,etsontleplussouventabsous!

Sicertainscroyaientencorequ’ilexistaitdesinsti-

tutionsnoncorruptibles,lanominationdeBarakObama

auprixNobeldelapaixleuraenlevéleursdernièresillu-

sions!

Ilfautdirequecettemêmeinstitutionavaitaussiré-

compenséKissingerpourtouslesmassacresqu’ilaorga-

niséenAsieetenAmériqueduSud,etAlGorepourla

mortdesquelquesmillionsd’enfantsafricainscondamnés

parsonrefusdeperdresesbénéficessursonindustrie

pharmaceutique.Aquandlanominationd’Hitleràtitre

posthume?

OnadétruitlemurdeBerlin…PeuaprèsleMaroc

construisaitunmurpourisolerlessaharauisdeszonesoc-

cupées.PuisIsraëlconstruisaitlesienpourconfinerles Palestiniens.EtlesEtats-Unisviennentdeconstruiresur

leurterritoire700campsdeconcentrationsurlemodèle

d’Auschwitz,tandisquedanstouslespaysd’Europeon

adaptedenombreuxcampsmilitairespourqu’ilspuissent

servirdujouraulendemaindecampsdeconcentration…

Durantl’occupationnazieenEurope,tousleshabi-

3535

tantsdespaysoccupésvivaientdansl’espoirqued’autres paysinterviendraientpourleslibérer.LesIrakiensetles

Afghanssontoccupésdepuis9ans,peuvent-ilsavoirle

mêmeespoir?Quiviendraleslibérer? Neufansd’occupation,plusd’unmilliond'Irakiens assassinés,presqu’uniquementdescivils,femmes,enfants

etpersonnesagées,3à4millionsenexil.Neufannéesde

pillage:l’undespayslesplusrichesauniveauculturelet

historiqueestaujourd’huidépouillédetoutessesrichesses,

onpeuttrouverdesantiquitésirakiennesdanslesbazars

américains!Lemondeentierdevraits’unirpourlibérerce

pays…etrien!Quandlecrimeestimpuni,pourquoise

gêner?Peuaprèsavoirenvahil’Irak,onrépètedoncl’opé-

rationavecl’Afghanistan…ettoujoursaucuneréactiondu

restedumonde!Lemessageestdoncclair:lesIslamistes

sontunesous-racequidoitadmettrel’autoritédescivili-

sés,accepterlesgouvernementsquenousleurmettonsen

placecommel’onfaitavanteuxd’autrespaysarabes,ap-

pliquerlesloisquenousleurindiquons,nouscéderleurs

matièrespremièresetrestersagementsoumis,enéchange

dequoinousleurapportonslacivilisation:l’alimentation

transgénique,lecoca-cola,lacorruption,ladrogue…!

Acesujet,ilestamusantdeserappelerlesinforma-

tionsdurantl’occupationen1940/45:lesradioslibresdi-

saient:“lesrésistantsontfaitsauteruncharallemand”.La radioofficielleannonçait:“desterroristesontdétruitun char”. Ce qui est dommage, c’est qu’aujourd’hui il n’existeplusriend’autrequelaradio“officielle”.Iln’ya doncplusderésistants,maisseulementdesterroristes. Ainsinotrepresseofficielledénomme“terroristes”

3636

touslesgensquirefusentl’invasionaméricainedansleur

pays,delààlesnommer“membres”ou“sympatisants”

d’AlQaeda,ilnerestaitqu’unpetitpasquenosmédias

ontfranchiàtouteallure.

Curieusement,chaquefoisqu’ilsepassequelque

chosedansunpaysarabe,quecesoitauMaghrebouau

Pakistan,c’estlefaitd’unmembre“d’AlQaeda”,ou“lié

àAlQaeda”.Incroyablecommecetteorganisations’est

multipliéeensipeudetemps,etaprisunetelleampleur!

Commequoi,celanesertàriendedisposerd’unarsenal

detechnologiessupersophistiquées:rienqu’encriantde

sagrotte,BenLadens’estfaitentendredetoutlemonde

mulsulmanquis’estralliéàluigrâceàunetechniquean-

ciennemaistoujoursaussisecrèteetefficace:letéléphone

arabe.

Parlantdestechnologiessupersophistiquéesdes

américains,cen’estpasuneplaisanterie:ayantconstaté

leseffetsàlongtermedesradiationsgrâceauxbombes

d’HiroshimaetNagasaki,etceuxobtenusparlesproduits

chimiquesutilisésauViet-Nam,où,aujourd’hui,soitqua-

ranteansplustard,encoredenombreuxenfantsnaissent

danscespaysavecdesanomaliesmonstrueusesenraison

desmutationsgénétiquesprovoquéesparlespersonnes

contaminéesquitransmettentàleursdescendants,lesamé-

ricainsenconclurentqu’ilspeuventainsicombattreàlong

termelegénomehumaingrâceàcesarmes,d’oùleurem-

ploimassif(uraniumappauvri)danstouteslesguerresré-

centes:Serbie,Irak,Afghanistan,Gaza,etc Pourévaluer

correctementl’actionaméricaine,ilfautsavoirquelepa-

3737

trimoinegénétiqueirakienestconsidérécommedéjàdé-

truit:plusde70%desjeunesenfantsontétéirradiés,la

grandemajoritédévelopperacancersouleucémies,etceux

quisurvivrontdonnerontnaissanceàdesenfantsvictimes

d’anomaliesoudemalformation,résultatdelamutation

génétique.

Unedernièredigressionavantdereprendre:

Uneinformationàproposdesfameuxterroristesis-

lamistes:depuislongtemps,lesAméricainsontdéveloppé

destechniquesdetorturesurlesbasesapprisesdesméde-

cinsnazisetjaponais,renforcéesparl’usagedesdrogues

actuellesetdesprogrèsdelapsychiatrie.Duranttoutesces

annéesd'entraînement,ilsontdéveloppétoutparticulière-

mentl’usagedesmédecinsquiusentdetorturesassociées

auxdroguespourobtenirdevéritables“zombies”;des

hommesqui,aprèsdessemainesdeprivationdesommeil,

sousalimentés,torturéschaquejouretbourrésdepsycho-

tropes,sonttotalementinconscientsjusqu’àdeleurpro-

preidentité.Misauvolantd’unevoiture,sionleurdisait

d’écraserleurspropresenfants,ilsleferaient.Alors,on

disposed’auteurs“d’attentat-suicide”qu’onpeututiliser

commeonleveutpourmanipulerunepartieoul’autre,

ainsiquelepublic.

Hormisceprofildeterroriste,ilenexisteunautre,le

vraicettefois.L’hommequirentredesajournéedetra-

vail,etdécouvrechezluiquelessoldatssontpassésdans

lajournée,onttuésonfils,violésafilleetvolétoutcequi

lesintéressait.Alors,foudedouleur,ilvachercherlapre-

mièrearmequ’iltrouveetvaessayerdetuerlepluspos-

sibledecessoldatsavantd’êtreabattu.Ilnes’agitpasd’un

3838

“terroristeislamiste”,maisd’unhomme:Arménienen

1902,Polonaisen1942,Viet-Namienen1975,Rwandais

en1986ouIrakienen2007.Anoter:levraiterroristeest

incapabledemonteruneopérationàlongterme,nécessi-

tantunestructureimportante.C’esttoutsimplementin-

compatibleavecsanature!

NAISSANCEDUMONDEMODERNE

10.000ansdeViolenceontaboutiànotremondeac-

tuelavecsonapogée:legroupeBilderberg.

Ilyaquatrecentsans,lemondeoccidentaldécou-

vraitlarentabilitédelagrandenavigation:lespeuplesqui

n’avaientpasdéveloppélesarmesàfeuétaientdesproies

faciles,etcommençalaconquêtedumondeavecl’avaldu

Pape.

AunomduChrist,ondécouvraituneterre,onen

tuaitleshabitantsoulesréduisaitenesclavage,ets’ap-

propriaitleursterres.Tellementdeterresàexploiterqu’on

manquaitdemaind’oeuvre,alorsilsuffisaitd’uneétape enAfriquepourrécupérerdesesclaves. Desfortunesse

sontainsicréées.D’abordlesbanques:toutescesexpédi-

tionsétaientsirentablesquelesfinancementsaffluaient

detoutesparts,parmiceuxci,lesplusmalinsdominaient.

Rotschildcommençasafortune.Lesplusdénuésdescru-

pulesdominaientlesautres,et,peuàpeu,lesplusimpi-

toyablesdetouscesconquérantsdevinrentlesgrandes

fortunesdesdeuxdernierssiècles.Beaucoupsesontins-

tallésauxEtatsUnis,làoùlesesclavesétaientleplusren-

tables.

3939

Puiscefutladécouvertedupétrole.Aucommence-

ment,laproductionservaitessentiellementàremplacer

l’huiledebaleinepourleslampes.Lepremierpaysàen

développerl’usagepourl’éclairagepublicestlaRouma-

nie.LarichessedespuitsduCaucaseattirevitelesrapaces.

LesfamillesNobeletRotschilds’associentpourexploiter

cettemanne,construisantchemindefer,tankers,etven-

dantdesarmesetdesexplosifsàdifférentsgroupesetpays

delarégionselonleursintérêtséconomiques.Vendredes

armesauxdeuxpartiesenguerreatoujoursétéleprin-

cipe-basedesmarchandsd’armes.LafamilleNobelfitra-

pidement fortune, mais d’autres, des Etats-Unis et

d’Angleterre,s'intéressaientaussiaugateau.Ilsfinancè-

rentdonclaRussiepourorganiserdespogromscontreles

juifs,surtoutdanslesrégionsexploitéesparRotschildqui

finitparcédersacompagnieàlaShell(RoyalDutch

Shell),tandisquelesBolchéviquesfinancésparRocke-

fellerchassaientlesNobelquidurentvendreleurempire

aurabaisà…Rockefeller.Cen’estlàqu’unexempledes

affrontementsentrepuissantsoùchacunutiliselesforces

locales,prêtantdel’argentetvendantdesarmesàtous

ceuxquipeuventleurapporterunquelconqueprofit.

DuXVauXVIIIsiècle,lesfortuness´érigentsurles

colonies,surtoutlesAmériques, etl’esclavage.Lesplus

malinstelsRotschildbâtissentdevéritablesempiresfi-

nanciersbaséssurdesescroqueriesbancairesavaliséespar

lesdirigeantsenplacequiytrouventleurcomptecarà

l’arrivéeseullepeuplepaie.Durantcettepremièrevague,

laluttepouroccuperlesAmériquesoccupelepremier

plan,offrantdenombreusesetbellesopportunitésauxplus

crapuleux,desfortunescolossalescommencentàsebâtir.

4040

Au19ºsiècle,ledéveloppementindustrielouvrede

nouveauxmarchés,ilfauts’approprierlesmatièrespre-

mières,lesmines.GrâceauxNobel,Colt,Winchesteret

biend’autresfabricantsd’armes,onpeuttuerplusfacile-

mentplusdegensenmoinsdetemps,alorsc’estlaruéede

l’Europesurlemondeentier.LaViolenceatteintdessom-

mets.Onmassacredanstoutel’Afrique,s’appropriant

touteslesterres;enéchangeonoffrelecatéchisme.Sien

Afrique,lesnationseuropéennessepartagentlegateau,

danslerestedumonde,lepremierarrivémassacreets’ins-

talle.C’estl’Australie,laNouvelleZélande,laPolynésie,

l’Indochine,l’Inde,leMoyen-Orient,leMaghreb,unepar-

tiedelaChine.Etlesfinancementsdetoutescesopéra-

tions à haute rentabilité enrichissent encore plus les banquesetlesmarchandsd’armesquitrouventlàleterrain

idéalpours’épanouir.Les“sorciers”fontalorstoutlené-

cessairepourfomenterdesguerreslàoùilspourrontmet-

trelamainsurlesrichessesnaturelles,acquérantainsile

contrôledesmatièrespremières,nonseulementlepétrole

maistoutcequisertàl’èreindustrielle,fournissantles

deuxparties,prêtantdel’argentàtous,pourvuquecela

serveleursintérêtspersonnels.

Lasuperstition,qu’onpourraitaussiappelercandeur,

crédulité,ingénuité,naïveté(curieusementn’aqu’unseul véritablesynonyme:croyance),n’existequeparcequ’elle eststimuléeparlapropagande,qu’onpeutaussiappeler, catéchisme, mensonge, tromperie, abus de confiance, conditionnement…Lapropagandedonc, joueàplein:

“noussommeslaracesupérieure,nousapportonslacivi-

lisationauxsous-humainsdelaplanète”.Ceconceptest

venduauxpeupleseuropéensquienvoientleursfilsaller

4141

joyeusementmontrerlasupérioritédelaraceblancheaux sauvages du reste de la planète, fidèles serviteurs de “l’élite”delarace(uneélitedontpasunseulmembren’a

bâtitsafortuneautrementqueparlaflibuste,l’escroque-

rieetl’exploitationdel’esclavage).

Delafindu18ºsiècleauxannées1870,ilsprennent

conscience de l’exceptionnelle rentabilité de la vente d’armes,doncdesguerres.Ilsdécouvrentaussileprincipe delaRépubliquequileurpermetdedirigerlepaystouten

restantdansl’ombre:ilsuffitdefinancerdessociétésse-

crètestypefrancmaçonnerieetlespoliticienspourobtenir

enretourlesavantagesquilesenrichissentencoreplus.

Rothschildavaitmontrélavoieavecl’Angleterreet

laFrance.LefinancementdeNapoléonpourqu’ilpar-

vienneaupouvoir,puissonutilisationpourqu’ilfavorise

lesintérêtsanglais,etsurtoutceuxdelafamilleRotschild,

avaitenseignéàtouslafacilitéd’exploiterunimbécileam-

bitieux(curieusement,leslivresd’histoireofficielsconti-

nuentd’occultertouteslesréalitésdecettepériodeaux

jeunesfrançais).Ilnerestaitqu’àmettreenplaceunsys-

tèmequifavoriselavenueaupouvoird’hommesdece

genre:laRépublique.Rotschildestdoncviterejointet

concurrencéparlesRockefeller,Schiff,Harriman,Kahn,

Mellon,Warburg,Morgan,Vanderbilt…Tousapprennent

lesavantagesdelaRépublique.Ilsaidentdoncdumieux

possibletouslespeuplesàentrerdanscesystème.Lemot

magiquec’est“ladémocratie”,sansaucundoutelemotle

plushypocritedetoutledictionnaire.Grâceàcette“dé-

mocratie”,ilsutilisentlepeuplepourrenverserlesder-

nierschefsdeguerresetinstallerleurspions,sélectionnés

selonleurscritères,qu’onappelleralespoliticiens.

4242

Apartirdelafindu19ºsiècle,leschosess’accélè-

rent,ilfautétablirpartoutlasupérioritédelaraceblanche.

Etc’estlapréparationdelapremièreguerremondialequi

serapourtousleshommesdel’ombrel’accumulationde

richessesextrêmesetl’établissementdéfinitif(souhaitent-

ils)deleursupérioritéraciale,sansoublierpourautantla compétitionpermanenteentreeux.C’estencettepériode

dudébutdu20ºsiècleques’établissentlesvraisgrandes

fortunes,lesgrandesfamillesquidomineronttoutle20º

sièclejusqu’ànosjours.Onpourraitécrireplusieursvo-

lumessurcettepériode,lesalliances,lesrivalitésentre eux,maisaussilesalliancesparmariagesutilesavectous ceuxquipeuventreprésenterunequelconqueformede pouvoir. DesSpartiatesauxKamikazes,lecultede“l’homme

fort”adominél’histoirehumainedurant2500ans.La

femmeesttoujours“secondaire”,quantauxenfantsetaux

vieillards,ilsnecomptentpas!

LESIÈCLEMAUDIT

Durantle20ºsiècle,denouveauxoutilsontpermis

dechangerlesdonnéesconférantlasuprématieabsolue

aux “sorciers” sur les chefs de guerre: la banque, les

moyensdecommunicationetlapolitique.LapiredesVio-

lencessemetenplace.

Lapremièreguerremondialeamontrélesimmenses

profitsqu’onpouvaittirerenappuyantetfournissantles

diversespartiesenconflit.Lesbanquescommencentàre-

présenterlevraipouvoirlorsqu’ellesfinancentleJapon

pourenvahirlaChineetcombattrelaRussie,lorsqu’elle

4343

financelesTurcspourmassacrerlesArméniens,puisles

RussespourmassacrerlesTurcs…Al’arrivéelebanquier

ygagne…Bakou(70%delaproductiondupétrolemon-

dial).

C’estl’époqueoul’AngleterredominetoutleMoyen

Orientpouryexploiterlepétrole.

C’estl’époqueoul’ondécouvredesmoyensdetuer

encoreplusdegensdefaçonpluséconomique:lachimie,

legaz.

C’estl’époqueouChurchillrecommandedoncl’em-

ploidugazpoursedébarrasserdesArabesquinecolla-

borent pas à l’enrichissement britannique (Irakiens et

Kurdes).

C’estl’époqueouChurchilldécidedes’approprier

lapartlaplusrichedel’Irlande,générantunconflitqui

duretoujours.

C’estaussil’époqueoùlabanqueacquiertlepou-

voirabsolusurunpaysjeunemaisriched’unpotentielex-

ceptionnel:lesEtats-Unis. Pourcefaire,Rockefeller,Morganetcieprovoquent

le“crash”économiquede1907quileurpermettradefaire

disparaitreprèsde6000concurrents,deracheteràbasprix

lesvaleursessentiellesdel’économieaméricaine,etsur-

toutdelancerleconceptdela“réservefédérale”quipro-

tègerait l’économie contre les crises. Pour cela, Rockefellerchargel’undesesmembres(NelsonAldrich) d’offriràWoodrowWilsonlaprésidencedesEtats-Unis enéchangedelacréationd’uneRéserveFédéraledontils

seraientlesseulsmaîtres.L’opérationréussit,Woodrow

WilsonestéluetcréelaBanquecentraleprivéedesEtats-

Unis(laRéserveFédérale)quivapermettreauxlarrons

4444

(Rockefeller,Morgan,Warburg…)d’établirleursupré-

matiesurtouteslesrichessesquecomptel’Amérique:le

systèmebancaire,maisaussil’industriedel’armement,du

pétrole,del’automobile,delachimie,desterres,etc.(il

serepentiraàlafindesavied’avoirparticipéaumontage

decetteescroquerie).IlsfondentaussileCFR(Councilon

Foreignrelations)quivapermettred’unirlesgrandesmul-

tinationalespourcontrôlerlaPresseetl’administrationdes

Etats-Unis,puisd’étendreleuremprisesurlesprincipaux

pays.SystèmequipermetquelePrésidentélunesoitplus

qu’unemarionnetteentreleursmains:dèsqu’unPrésident

estélu,ilDOITnommeràtouslespostesclélesgensque

luiindiquentlesvraisdirigeants(touslesmembresim-

portantsdugouvernementdeBarakObamasontduCFR).

Pourleursambitionsinternationalesilfautunser-

vicederenseignementefficace,ceseral’OSSquiseraplus tardremplacéeparlaCIA. Disposantdésormaisdetouslesoutilsnécessaires, ilspréparent etorganisentlacrisedeWallStreet(lecrash

de1929)quivaleurpermettred’acquériràtrèsbasprix

touteslesvaleursmajeuresdupays,etd’avancerversle

monopolebancaire:plusde20.000banquesdurentfermer

(lacriseactuelleaétéorganiséeparlesmêmespersonnes,

etmontéeselonlemêmeschémaquecesdeuxpremières).

Peuaprèsilspartentàlaconquêtedel’Europe.Ils

disposentdéjàdesstructuresgigantesquesmontéesanté-

rieurement,del’appuidegouvernementsqu’ilsfinan-

çaientdéjà,etd’unréseaudepoliticiensmilliardaires,il

neleurmanquaitplusqu’uneopportunitépourrelancer

desguerresdontl’expérienceleuravaitmontrélesprofits

exceptionnels.D’autantplusexceptionnelsqu’ilsallaient

4545

maintenantpouvoirenprofiteràpleincartouteslesné-

cessitéscrééesparlaguerreallaientdésormaistomber

dansleurescarcelle.Cetteopportunitéseprésentegrâce

auxsociétésmaçonniquesanglaisesquidécouvrentlors

deréunionsavecdessociétéssecrètesallemandeshomo-

logues unpersonnageidéal:AdolfHitler. Hitlerreprésentelebien:ilestlehérautdelarace

blanche,membredelasociétéThuléliéeàlafrancma-

çonneried’Angleterre,ilvaunefoispourtouteimposerla

raceblanchesurtouslesmétèquesetsurtoutfavoriserles

intérêtsdesrichesfamillesanglaisesetaméricaines.Alors

toutlemondeestaveclui:onlefinancepourprendrele

pouvoir(Rockefeller,Schiff,Warburg,Morgan,Harriman,

Walker…);onluifournitdesarmes(Ford,Bush,Warburg,

Morgan);onluifabriquedescamionsetdesblindéspour

laWermacht(Ford);onluifournitlegazpourexterminer

lesjuifs(Ford,Bush,Warburg,Morgan)etonappuieses

alliés(Franco,Mussolini).

Mieux,aprèsavoiroffertàHitlerlesmitraillettes

pouréquiperlesSA,RockefellercréeenAllemagneun

instituteugéniste,quiseradirigéparOtmarVonVerschuer

etJosephMengele.Rockfellerestunferventpartisandela

racepure.IlavaitdéjàfinancéauxEtats-Unisuneasso-

ciationeugéniquechargéed’émettredesloisd’hygiènera-

ciale, ainsi qu’un institut de recherche eugénique. En résumé,celaconsisteàrecherchercommentdiminuerles

naissancesdesracesinférieures(juifs,noirs,gitans,asia-

tiques, arabes…) et à améliorer la qualité de la race blancheenensupprimantlestares(homosexuels,malades mentaux,maladeshéréditaires,criminels…). Ceprogrammeaeulesuccèsqu’onconnaîtgrâce

4646

auxexpériencesmédicalessurlesdéportés.(Mengeleapu

êtreprotégéetconduittranquillementenAmériqueduSud

parlesaméricains(operation“Paperclip”)pourleuroffrir sonsavoirenmatièred’expériencesmédicales.OtmarVon Verschuer,égalementprotégédeRockefeller,a,lui,été condamnéàuneamendesymboliqueetaaussicontinué danslamêmevoieaprèslaguerre,toujourssoutenupar lesmêmesamis.Curieusement,cesdeuxhommesn’ont pasétéinquiétésparleMossadniparWiesenthal,Mengele a véculongtempssoussavéritableidentité,voyageaitli-

brement,etla“petite”demandefaiteparIsraëlpourobte-

nirsonextraditionaétérapidementdécouragée.Comme

quoilesintérêtséconomiquespriment,surtoutlorsqu’il

s’agitdeprotégésdeRockefeller,responsablesdespro-

grammesdecontrôlementaldelaCIA.

Autresourcederentabilité:lesusinesprochesdes

campsdeconcentrationquiutilisaientlesdéportésdes

campscommemaind’oeuvregratuite(Auschwitz).Usines

dontnotrepetitebanded'américainsétaientactionnaires,

profitantainsidesbénéficesdecetesclavage.

Durantlaguerre,lafournituredesarmes,bombes,

munitionsetmatérielenrichissenttoujoursplusnoslar-

ronsquiutilisentleurpouvoirpourdominerlemondepo-

litique américain, faisant élire ou disparaître qui ils souhaitentdansunsystème“démocratique”ouseulsla Presseetl'argentdécidentdesresponsables.Or,autravers duCFR, ilscontrôlentdésormaisàpeuprèstoutelavie américaine.Siunpoliticien,voireunPrésidentnemarche pasdanslacombine,ilest“écarté”(Lincoln,Garfield, McKinley,Harding,Kennedy…). Acepropos,ilestintéressantdenoterlessimilitudes

4747

entrelesassassinats,etleursmotifs.CesPrésidentsétaient

conscientsdupouvoiroccultequereprésentaientlesban-

quiers/marchandsd’armesetlessociétéssecrètesqu’ils

animent.Touss’ydéclarèrentouvertementopposésetvou-

lurentvraimentgouverner.Lescomplotspourleurélimi-

nationfurentmontésàpeuprèsdelamêmefaçon,incluant

souventleboucémissaireetsonexécution(modèleaussi

utilisépouréliminerdesgêneurscommeLutherKing).Il

fautdireaussiqueKennedyavaitenpluseul’outrecui-

dancederefuserleplan“Northwood”,unplanconçude

longuedateparlesbanquierspours’approprierCuba.Un

planadoptéetélaboréparcertainsdesplushautsrespon-

sablesmilitaires(quirestèrentenpostedurantlesmandats

suivants),planquiprévoyaitdesattaquessurlesunitésmi-

litairesetlapopulationcivileaméricainepourenaccuser

Cuba,etainsiobtenirl’appuidupublicpourdéclencher

uneguerre(lemêmeplanaserviavecsuccèspourdé-

clencherlaguerreduViet-nam,puispourl’invasionde

l’Irak.Lebateausudcoréencouléen2010n’entre-t-ilpas

danslemêmetypedeschéma?).

Avecl’assassinatdeKennedy,ilsontmontréquele

plusgrossierdesmontagespouvaitêtreavaléparlepublic

pourvuqu’ilyaitsuffisammentdebattagemédiatique

pourappuyerlaversionofficielle,aussifantaisistesoit-

elle,alorspourquoihésiteràrépéterl’opérationlorsdes

attentatsdeNewYork,deMadridoudeLondres,mêmesi

danscesdernierscas,laversionofficielleestencoreplus

farfelue:2avionsquifonts’écrouler3tours,unautrequi

touchelePentagoneets’évanouitdanslenéant,desat-

tentatsmontésparunfantômequidirigeuneorganisation

inexistante…etdixansaprès,alorsqu’iln’yaplusper-

4848

sonnesurlaplanètepourcroireàcetteversionfantaisiste,

ilscontinuentdelasoutenirpartouslesmédiasofficiels!

Etcondamnentmêmequelquespauvrestypespoursejus-

tifierauprèsdestroisniaisquicontinuentdecroireau

complotislamiste.

Toutlemondeapuserendrecomptedubattagemé-

diatiqueconcernantlesdeuxtourstouchéesparlesavions,

maisaussil’extrèmediscrétiondecesmêmesmédias

concernantlatroisièmetour,plusdifficileàattribueràun

attentatterroriste.Unepreuvefacileàfairepourvérifier

l’aisanceaveclaquellelesmédiasserventàconditionner

lespopulations:posezlaquestionàdesinconnusauha-

sard,etvousverrezqu’aujourd’hui,4personnessurcinq

ontoubliélatroisièmetour!

Voilàl’histoire:BenLadenorganisadesachambre

d’hopital(carilétaithospitalisédansunhopitalaméricain

aumomentdesattentats)l’envoidesavionssurlesdeux

premièrestours,puis,n’ayantplusd’aviondisponible,il

envoyalacolèrededieusurlatroisièmetourquis’effon-

draexactementcommelesdeuxpremières,sansqu’aucun

avionnelatouche.Ainsi,ilputdémontreraumondequ’il

étaitbienlenouveauprophète,capablederéaliserdesmi-

raclesencoreplusétonnantsqueceuxdeJésus,aprèsquoi

ilmontasecacherauciel,raisonpourlaquellelesmillions

desoldatsquilecherchaientnetrouvèrenttoujoursque

deschambresd’hopitaletdesgrottesvides.

Silaversionofficielleaimmédiatementétérejetée

partouslesservicessecretsdelaplanète,lepublic,lui,

n’acommencéàouvrirlesyeuxqu’aprèsavoirentendu

lesconfessionsdesnombreuxagentsdeservicessecrets,

telsDavidShayler,quiontclairementdenoncécecomplot

4949

comme intérieur au gouvernement américain, ou les mêmesdénonciationsparcertainsmembresdelapolitique américainetelsMorganReynoldsouPaulCraigRoberts, etlesmilliersdepersonnalitésdumondeentierquisesont faitleurécho!L’ouvragedeThierryMessan“l’effroyable imposture“achevaitd’informerlegrandpublic. Difficileaussidenepasseposerdequestionsur

l’étrangecontratd’assurancesouscrit2moisauparavant

quirapportatroismilliardetdemidedollarsauxchanceux

liésauxopérations(difficiled’obtenirdesinformationsde-

tailléessurlesrelationsentreSilverstein,leGroupeBlack-

stone,GeneralMotorsetRudolfGiuliani,mairedeNew

York);difficileaussidenepass’interrogersurlesfabu-

leuxcontratsoffertslelendemainauCarlyleGroup(Fa-

millesBushetBinLadenassociées).

Difficileégalementdecroireauxcoincidencesqui

ontfaitqueplusdedixdesprincipauxtémoinsdesexplo-

sionsprécédantlachutedestours,aientétéaccidentésou

suicidésentre2003et2009aprèsavoirrefusélessommes

offertespournepastémoigner,unerépétitionexactedece

quiadvintauxtémoinsdel’assassinatdeKennedy.Cu-

riosité,hasard,ou ?l’attentatdeMadridseproduit911

joursaprèsceluidu9/11.

IDÉOLOGIEMODERNE

Ilresteunconceptàajouterpourdéfinirnotremonde

actuel:lacroyance.

Al’originec’étaientsurtoutlesreligionsquiprofi-

taientdelacrédulitédespeuplespourlesconditionneret

lesmanipuler.Aucoursdessiècles,desgensplusoumoins

5050

habilessurentmanipulerlesmasses,maisaudébutduXXº

siècle,c’estdevenuune“science”,essentiellementsuite

auxtravauxdeSigmundFreud.L’undespersonnagesmar-

quantsdanscedomaineestAlfredNobelqui,aprèsavoir

dédiésavieàs’enrichirparlacréationdetechniquespour

tuerplusetplusviteplusdegens,aléguéunepartdeson

immensefortunepourcréerle“PrixNobel”,afinderéta-

blirlamauvaiseimagequ’onavaitdelui.

L’importancede“l’image”,autrementditdu“paraî-

tre”,mêmes’ilestàl’opposéde“l’être”,delavérité,pre-

naittoutesonampleurgrâceàEdwardBernays(neveude

Freud):“Sinouscomprenonslesmécanismesetlesmoti-

vationsdelapenséedegroupe,nepouvons-nouspas

contrôleretenrégimenterlesmassesselonnotrevolonté,

sansqu’elless’endoutent?Lapratiquerécentedelapro-

pagandeaprouvéquec’étaitpossible,dumoinsjusqu’à

uncertainpoint.”(1928).

DéveloppéeparGoebbelspourservirleIIIReich,

cette“science”quimêlepropagande,démagogieetso-

phisme,etquiestdevenuelasciencepolitiquedenos

jours,aétéadoptéeetdéveloppéepartouslesmalfaisants

duXXesiècle.Ainsi,touslesmembresdeBilderberg

cherchentàseprésentercommedesphilantropes,finan-

cent nombre d’associations charitatives, d’hopitaux, d’ONG,etc.Enrèglegénérale,l’hypocrisielesamèneà orientercesactionssurlesfaitsqu’onpourraitleplusleur reprocher.CesontdesBushoudesAlGorequifinancent

desoeuvrescharitablescontrelafaimenAfriquepar

exemple,goutted’eaurejetéed’unocéangagnéenaffa-

mantcesmêmesafricains,cesontdesmembresdesfa-

millesroyalesd’Europequifinancentdescoloniesde

5151

vacancesoudesorphelinats,lorsqu’ilssontmisencause

parlestémoignagesdesprocèspourpédophilie…

Unexempleparticulièrementmarquantdelapuis-

sancedelapropagandeconcernelefluor.Beaucoupd’in-

dustries et surtout l’industrie atomique produisent un déchetparticulièrementtoxique:lefluor.Onsavaitdéjà qu’enpetitequantité,lefluordétruitcertainescellulesdu

cerveauhumain,cequirendlesgensdocilesetsansvo-

lonté(ilétaitutiliséparlesallemandssurlesdéportés,par

lesrussesdanslesgoulags,etc.)Celacoûtaitextrêmement

cherdes’endébarrasser.

Alorsintervientlapropagande:onfinancequelques

scientifiquescorrompusquifontparaîtreuneétude“ar-

rangée”affirmantquelefluorprotégeraitdescaries.On

utiliselesamisdelapresseetdelatélépourfairedubat-

tagedanscesens…etc’estgagné!D’abordauxEtats-Unis où l’idée est lancée, puis dans de nombreux pays du

monde,oncommenceàajouterdufluordansl’eaupota-

ble. Résultat de l’opération: ces industries encaissent

maintenantdel'argentpoursedébarrasserdeleursdéchets,

etsiquelquespopulationsontunquotientintellectuelun

peuplusfaibleetsontunpeuplus“dociles”,quicelagê-

nera-t-il?

Durantdenombreusesannées,beaucoupdescienti-

fiques(lesvrais)onttentéd’avertirlespouvoirspublics oulapopulation,maiseux,n’ontpasaccèsauxmédiaset encore aujourd’hui, dans certains pays, on continue d’acheterdufluoràcesentreprisespourl’ajouteràl’eau potable!(Lefluorestaussiutilisépourladératisationet

constituel’undesmeilleursinsecticidescontrelesca-

5252

fards).

“Lelangagepolitiqueestdestinéàrendrevrai-

semblablelesmensonges,respectableslesmeurtresetà

donnerl'apparencedelasoliditéàcequin'estquevent.”

GeorgesOrwell.

Il faut toujours garder en mémoire les deux

conceptsfondamentauxdelapropagande(l’unedespre-

mièresleçonsdebasedetoutpoliticienquiveutréussir):

1)Toutmensongerépétésuffisammentdefoisde-

vientunevérité.(KennedyassassinéparOswald,attentat

destoursjumellesparBenladen,terrorisme,épidémiede

grippe,changementclimatique,loisaunomdela“sécu-

rité”,etc.)

2)Lerabâchages’inscritdansl’esprithumainsans

qu’ilensoitconscient.Parexemple,toutlemondeasubi

l’associationislamiste/terroristerépétéeàoutrancepar

touslesmédias,cequiapermisquelapopulacenaïvevoie

contretoutelogiquechaqueArabecommeunterroristepo-

tentiel.Parailleurs,lemot“terroriste”répétédesdizaines

demilliersdefoispartouslesmédiasapermisauxdiri-

geantsdejustifierl’adoptiondeloisquienréalitén’ont

pourbutquedemieuxcontrôlerlespopulationsens’au-

torisanttouslesdroitsquivontàl’encontrenonseulement

delajusticeetdelamorale,maispermettentdeniercom-

plètementlesdroitsbasiquesdel’humain.Ainsilespays

lesplus“démocratiques”peuventdésormais“légalement”

pratiquerladétentionsecrète,lasequestrationdeper-

sonnes,ycomprishorsdeleurpropreterritoire,l’arresta-

tionsursimplesoupçon.L’associationgrippe/vaccinaété

5353

tantrebattueen2009que,malgréInternet,descentaines

demilliersdecandidessesontfaitvacciner.Lerabâchage

lancédèsavant2008duconceptdu“nouvelordremon-

dial”entreaussidanscecadre:àforcederépétitionsde

toutesparts,lapartielaplusfaibledelapopulationfinira

parpenserquelaglobalisationmondialeseraitbien!Celui

quisedonneraitlapeinedecompterlenombredefoisou

lesmots“terroriste”ou“sécurité”ontétérépétésdurant

cesdixdernièresannées,autantparlespoliticiensquepar

leursservicesmédiatiques,seraiteffaré!Etcela,pourjus-

tifierl’adoptiondeloisquin’ontpourseulbutquederen-

forcerlecontrôlesurlespopulations,loisquipermettent

désormais,selonlespays,d’effectuerdesperquisitions

n’importeoùsansordrejudiciaire,etmêmeenl’absence

desoccupants,d’arrêtern’importequisansordred’un

juge,dedétenirn’importequiensecret,sansdroitàun

avocatetsanslimitedetemps,depratiquerdestortures

“légales”,etc.maisaussi,aunomdela“sécurité”,d’éta-

bliruncontrôlepoliciersurtouteslespopulations,tantpar les écoutes téléphoniques permanentes que par les

controlespolicierssansmotifetl’adoptiondeloisdonnant

àceux-cideplusenplusdepouvoirssurlecitoyen,lafi-

nalitéétantd’instaurerunétatdeservitudecomplètedes

peuples.

Toutescestechniquessontétudiéesdanslecadrede

la“manipulationdesmasses”pardesspécialistesquiéla-

borentdèslesannées1950unplande“guerresilencieuse”

envued’exerceruncontrôlemondialsurlebétailhumain.

(CeplantransmisparunecirculaireauxmembresBilder-

berglorsdesréunionsaétédécouvertparhasarden1986,

onpeutenvoirunecopiesurinternetà“armessilen-

5454

cieuses”ou“guerretranquille”).

L’idéologiepeutchangerdetonoudemoyend’ex-

pression,maisnerestetoujoursquedel’idéologie:

"Detouttemps,l'Etataentretenudescourtisansdont

lafonctionestdelelégitimer.Cesidéologuessontchargés

d'expliquerqu'uncrimeindividuelestcondamnable,mais

que,commisenmasseparl'Etat,ilestjuste.Sansidéolo-

gie,iln'yapasd'Etat.( ).Lecontenudesidéologiesapu varier,maisleurbutesttoujoursidentique:convaincre

l'opinionquel'existenceetlesméfaitsdel'Etatsontné-

cessairesetdoiventêtreabsous.( ).Pendantlongtemps

cesidéologuesfurentlesprêtres.Al'époquemoderne,ils

ontétéremplacésparlediscoursd'apparenceplusscien-

tifiquedeséconomistes,savantsetautresuniversitaires.

Cen'estpasunhasardsicespropagandistessonttousplus

oumoinsemployésparl'Etatetsil'Etatcontrôleplusou

moinsdirectementtouslesmoyensd'expressionetdecom-

munication.(MurrayRothbard,célèbreéconomiste,pro-

fesseuràl'universitédeLasVégas.Extraitde"lesvrais penseursdenotretemps"deGuySorman.) Achaque guerre qui se termine (jusqu’à la pro-

chaine),ilfautreconstruire.Levainqueurimposeseslois

auvaincu,etdéterminedescontratsprévoyantl’exploita-

tionpoursonprofitdesressourcesdupaysvaincu.Làsont

présentsnoslarrons,encaissantdetouslescôtés(dédom-

magementspourlespertessubiesparleursindustriesins-

talléesdanslepaysvaincu,dommagesdeguerre,contrats

dereconstructionetd’exploitationàleursprofits,etc.)

Lesmêmesacteursquiavaientdéjàprofitédelapre-

mièreguerremondiale,segaventlittéralementavant,pen-

5555

dant,etaprèslaseconde.

HitleretHiro-Hitoontéchoué,maisleconceptest

toujoursbon.Onestmaintenantimmensémentrichemais

ilresteencoreàétablirlasupérioritédelaraceblanche,et

surtoutcelledel’Amérique(quinousappartient)surle

restedumonde.Ilfautdonclancerdenouvellesopéra-

tions:vassaliserl’Europe,installerdesdictaturesfortes

danstouslespaysdontonveutexploiterlesressources

pournotreprofit,interdireàl’idéologiecommunistedese

répandre,préparerl’avênementd’ungouvernementmon-

dial.

Sil’onfaitunesynthèsedesdirigeantsaméricains,

anglaisetdesautrespays“blancs”et“démocratiques”de

cetteépoque,onconstatequetoussontarchimilliardaires,

tousontacquisleurfortunepardesmoyensdénuésdetout

scrupule,tousprônentlesconceptsraciauxnazis,ettous

souhaitentrenforcerlesliensquilesunissentpourdéve-

lopperetimposercesconceptsaurestedumonde.

Alors,fabuleusementenrichisparlaguerrequivient

desetermineretparlepouvoirabsoluqueleurconfèrela

ReserveFédérale,ilfallaitcommenceràpréparerl’ave-

nir:fomenterd’autresguerres,acquérirlesrichessesdes

payspauvreseninstallantdesdictaturesàsasolde,contrô-

lerlespaysd’Europe…

Pourcela,ilfautdesorganismesinternationauxforts,

c’estd’abordl’ONU.Ilfautaussidesservicesderensei-

gnementsperformants,ceseralaCIAquirecruterabon

nombred’anciensnazisgrâceàl’aideduVatican.Rock-

fellerplaceàsatêtesonbonamiAllanDullesquiparta-

geaitsesidéeseugénistes.Ilfautpréparerl’avênement

d’ungouvernementmondial,ceseral’UWF,fondéepar

5656

WarburgquiplaceàsatêteCordMeyerJr.(membredu

CFRetagentdelaCIAquiavaitparticipéauprogramme

secretdemanipulationmentale).Ilfautaussis’imposer

danslesgouvernementslesplusimportantsetyoccuper

lespostes-clé,ceseraaudépartlaGrande-BretagneetIs-

raël,puisunemultituded’autres.

UnapartésurIsraël:lacréationd’Israélétaituneidée

déjàtrèsancienne,seulementsoutenueparRotschildpour

desmotifs,semble-t-il,sincères.Sacréationinitialeétait

prévuesouslacoupeanglaise.L’analysedesanglais,alle-

mands,américains ,etdeleursconceptsraciauxetéco- nomiquesquiappuyerentsacréation,indiquequ’ilyavait deuxmotifsessentiels:d’aborddisposerd’unpaysvassal dansunerégionrichedepétrole.Ensuiteregroupertous

lesJuifsdelaplanètepouréventuellementpouvoirlesex-

terminerplusfacilementdanslefutur.

Ilfautaussidonneraudollarunrayonnementmon-

dialpuisquelapetitebandedelarronsenal’exclusivité

parlaRéserveFédérale.OncréedoncleFMI,laBanque

Mondiale,l’OMC,laBanquedeDévelopementInter-

Americain,laBanquedeRèglementsInternationaux

pourimposerledollardanslemondeentier.

Disposantdelabombeatomique,ilfautdesaccords

pourcréerdesbasesaméricainesdanschaquepayset

stockerdesbombes,ceseral’OTAN.

Ilfautaussidisposerderéseauxsecretsinfiltrésdans

touslesservicesderenseignementeuropéens,sorted’es-

cadronsdelamort,sbirespouvantêtreutiliséspourtoute

sorted’actionquipermettraitdemanipulerlespopulations

5757

européennes.CesStayBehind, type“Gladio”enItalie, “Rosedesvents”enFrance,ou“Schwert”enAllemagne sontimplantésdanstouslespaysd’Europe.Ilscontrôlent lesrouagesmajeursdel’Unioneuropéenneetdisposent detouteslesressourcesdesservicessecretsdechaque paysmembre.Eux-mêmessontdirigésdirectementparla CIA, le Mossad et le MI 16 au sein des services de l’OTAN.Ilsserventdoncautantpourréaliserdesattentats qu’onattribueraàquil’onveutoumonterdescomplots telslecoupdeColonelsenGrèce, qu’àassassinerlesgê- neurspolitiques(comme,entreautres,lePremierministre suédoisOlofPalme,leministrefrançaisRobertBoulin,ou DavidKelly,inspecteurspécialisédansl’évaluationdes

armesbactériologiquesqui,aprèsplusdetrentevisitesen

Irak,avaitformellementconclu,etosésoutenir,qu’iln’y

avaitaucunemenace).

Leurquotidienestl’infiltrationdetoustypesd’or-

ganisationsetsectes.Lacouvertureutiliséepourleurs

agissementsestsouventl’emploidansdesentreprises

américaines,ainsiparexemple,l’embouteillagedeCoca-

colaestsouventconfiéauxamisquidisposerontainsides

couverturespourvoyageretmenerdiscrètementleursvé-

ritablesactions.Occasionnellement,ilsseservirontdesca-

mionsdelafirmepourcréerdes“accidents”danslesquels

disparaissentdesgêneurs.Ilssontaussichargésdedéve-

lopperlacorruptionpolitiqueautantparlesjeuxfinanciers

queparlemontagederéseauxpédophilesdurs,etd’orga-

niserlesréseauxdedistributiondedrogue.

Ladrogueestunoutilpuissant:eninterdisantaux

politiciensdelalégaliser,onsegarantitl’exclusivitéd’un

produitàtrèshauterentabilité,toutenprovoquantdespro-

5858

blèmessociauxquifavorisentlesprojetsfuturs.LaCIA

contrôleunegrandepartdelaproductionmondiale.Pour

ladistributionauxEtats-Unisdesaccordsontétédétermi-

nésaveclaMafia,tandisqu’enEurope,cesontlesréseaux

“StayBehind”quiparticipentàlacréationdesréseauxde

distributionavecl’appuidesservicessecretsnationauxet

desmafiaslocales(DarkAlliance-GaryWebb).

Iln’yapluspersonnepourcroirequelesénormes

quantitésconsomméesdanschaquepayspuissententrer

parlespetitstrafiquants.Cesréseaux,telsleSACen

France,liéauréseau“StayBehind”françaisfonction-

naientavecl’appuid’anciensnazissousladirectionde

RenéBousquetetMauricePapon,tandisqu’enAllemagne

etenAutriche(réseauSchwertz),c’étaitReinhardGehlen

quiassuraitlerecrutementcommelefaisaitenItalieLicio

Gelli,GrandmaîtredelalogeP2(Franco,Perón,Berlus-

coni ).

Cesmêmesréseaux,formésetentretenusparles USA,laGrandeBretagneetleMossad,appuyésparles logesmaçonniques,sontdénommés “escadronsdela

mort”lorsqu’ilsoeuvrentenAmériqueduSud.KlausBar-

bieétaitleresponsabledesopérationsd’assassinats(opé-

rationCondor).

Pourplusd’efficacitélesUSAcréentuneécolecen-

traledetortureàPanama,d'abordFortAmador,puisFort

Gulick.LàdesgenscommeKlausBarbieoudesméde-

cinsjaponaisdel’unité731,assistésderesponsablesmi-

litaires américains, israéliens, anglais, français, etc.

enseignentlestechniquesdetorture,d’assassinat,dema-

nipulationpsychologiqueoudeterrorismesurlescivils.

Decetteécolesortironttouslesgrandscriminelsquiap-

5959

puierontlesdictaturesSud-américaines:Chili,Guatemala,

Argentine, Dominique,

Salvador…Cetteécoleconnuesouslenomdel’écoledes

américains,ouencorel’écoledesassassins,esttransférée

àFortBenningsurleterritoiredesEtats-Unis.En2001,

elledevient“l’InstitutdeDéfensepourlaCooperationde

El

Pérou,

Panama,

laSécuritéHémisphérique”…etcontinuesesactivitésau

servicedesseigneursdeguerreaméricains.

Reconvertiessousd’autresnomslorsqu’ellesfont

tropparlerd’elles,cesorganisationsbénéficientdesplus

hautesprotectionsétatiquesaupointqu’enFrancel’undes

chefsdela“FrenchConnection”soitnomméministre

(CharlesPasqua).

Pourtousceux,nombreux,quinecomprennentpas

pourquoiladroguen’estpaslégaliséeaumêmetitreque

l’alcooloucertainsmédicamentsauxeffetssimilaires,la

raisonestlà:l’argentdeladrogueestaubénéficeexclusif

decesréseaux,iln’estpasquestionderisquerdefairechu-

terlescoursetdepermettreàn’importequelleentreprise

d’entrerdansuncommercequidanslesconditionsac-

tuellesdemonopolepermetdegénérerdesfortunesqui

profitentexclusivementauxgrandesbanquesetalimen-

tentlespartispolitiquesetlesservicessecrets. LesUSA

ayantinstallédesbasesmilitairesàpeuprèspartout,dis-

posentdoncd’unréseautotalementlibrepourfairecircu-

lertoutessortesdemarchandisessanslemoindrecontrôle,

ladroguebiensûr,maisaussilespersonnesquipeuvent

doncêtreenlevéesdansn’importequelpays,etseques-

tréesn’importeoù,sansqu’ilexistelamoindreinforma-

tionofficielle.C’estl’opération“NachtundNebel”au

niveauplanétaire,uneparticularitéallemanded’origine

6060

française,dontlesUSAsontdevenuslesmeilleursspé-

cialistesmondiaux.

Ensusdesagencesdeservicessecretsofficielleset

autres,desentitésbancairesmondiales,desinstitutionsin-

ternationales,desallianceséconomiques,etc.,ilfallait

aussidesorganismesdeplanificationgéopolitique:Tou-

joursdirigésparlesEtats-Unis,laGrandeBretagneetIs-

raël, ce sont: Council on Foreign Relations - CFR,

TrilatéralCommission-TC,RoyalInstituteofInternatio-

nalAffairs-RIIA,BrookingsInstitution,RANDCorpo-

ration,AmericanEnterpriseInstitute-AEI,American

IsraeliPoliticalActionCommittee-AIPAC,Centerfor

Strategic&InternationalStudies-CSIS

Danslemêmetemps,aprèslasecondeguerremon-

diale,suiteauxétudesdel’étatmajoranglaissurlesarmes

silencieuses,laFondationRockfellersubventionnaun cycled'étudesauHarvardCollege,fondantleHarvard EconomicResearchProjectpourétudierlastructurede

l'économieaméricaine.Unanplustard,en1949,l'USAir

Forcesejoignaitauprojet.

En1952,lapérioded'étudessetermina,etuneren-

contreàhautniveaudel'Eliteétaitconduitepourdéter-

minerlaprochainephasedesrecherchesenopérations

sociales.LeprojetHarvardavaitététrèsfructueux,et

quelquesunsdesesrésultatsfurentpubliésen1953,sug-

gérantlapossibilitéd'unengineeringsocio-économique.

Aveclafusionnucléaireen1954,lapromessede

sourcesd'énergieillimitéesàpartirdel'hydrogènelourd

del'eaudemer,etenconséquenceladisponibilitéd'un

pouvoirsocialillimité,étaitunepossibilitééloignéede

6161

seulementquelquesdécennies.

Lacombinaisonétaitirrésistible.

LaGuerreTranquillefutdéclaréepar“l'EliteInter-

nationale” lors d'une rencontre tenue en 1954. (http://www.syti.net/SilentWeapons.html). Cetteguerretranquilledel’élitecontrelepeuple,par desarmessilencieuses,allaitêtrel’opportunitéderéunir

touscesorganismesenunorganededécisioncentralàpar-

tirduqueltouslesmembresdetoutescesdiversesagences

etgouvernementssauraientquellessontlesconsignesà

suivre.Ilfallaitquecetorganismesoitsecretpourquele

publicresteinconscientdelamanipulationetévitertoute

entraveàlapoursuiteduconceptnazi.Ilfallaitaussique

seulslesvraisdécisionnairesdelaplanètedirigentcetor-

gane,toutenpouvantrecevoirrégulièrementdesmembres

utiles,manipulables.Desmembresquin’auraientjamais

lesinformationscomplètesmaisqu’onutiliseraitselonles

besoins.Ilfallaitenfinmainteniretcontinuerlaphiloso-

phienaziepouraboutirauIVReich.

C’estleClubBilderbergquiestcrééen1954àcet

effet.(promouvoirladominationdelaracepureeten-

clencherla“guerretranquille”pouresclaviserl’ensemble

delapopulation)

LECLUBBILDERBERG “Lemondesediviseentroisclasses:untrèspetit nombrequidécidedesévènements(nous),unpetitnombre quiobéit,exécuteetobserve(lespoliticiens);etenfinla grandemasse quinesaitjamaiscequisepassevraiment

6262

(lespopulations)”.GeorgeOrwell,NicholasMurrayBut-

ler,NoamChomsky,etc

Asatête,présentécommel’undesfondateursmais

enréalitéchoisiparRockefeller,unferventnazi:leprince

BernharddeLippedesPaysBas.

LegroupeBilderbergestaniméparuntrèspetit

groupedepersonnesquirêvaientdepuislongtempsdede-

venirlesmaîtresduMonde(Rotschild,Warburg,Rocke-

feller, Morgan, Mellon ou leurs représentants). On

supposequ’ilssontenvironunedizainedefamillesdeban-

quiersalliéesdansceprojet.D’aprèsFritzSpringmeier,

auteurdeplusieursouvragessurlesIlluminatis(actuelle-

mentemprisonnéauxUSA),cesfamillesseraientaunom-

brede13: Astor,Bundy,Collins,Dupont,Freeman, Kennedy,Li,Onassis,Reynolds,Rockefeller,Rotshchild, Russell et Van Duyn). Ils ont rapidement inclus un deuxièmecercleconstituédeceuxquireprésententunvrai

pouvoirdontilsontbesoin:Presse,industries,autrescom-

pagnies pétrolières, complexes industrio-militaires, banques,multinationaleschimico-pharmaceutiques,hauts responsablesmilitaires…Enfinuntroisièmecercleest constituédesmanipulés,ceuxquiexécuterontleursordres. Cesderniersparfoisnesontmêmepasmilliardaires,mais chefs d’Etat, scientifiques, écrivains, ou simplement

prochesdehautspersonnagesqu’ilfaudra“orienter”.

Leursoutilssonttouslesimbécilesdotésdepouvoir,

essentiellementdansl’armée,lesservicessecretsetlapo-

litique.Lespremierssontutilisésmaisrarementinvités.

Laplupartdutemps,ilsévitentmêmetoutcontactavec

cesderniers,usantleursreprésentantsqu’ilsplacentàla

6363

têtedesorganismes:lesappellationslesplusemployées

pourcesreprésentantssont“secrétairegénéral,vice-pre-

sident,etc.).Ainsicertainsdesmilitaireslesplushautsgra-

désàlatêted’organismescommel’OTANoul’ONU ignorentmêmeparfoisquisontleurvéritablesmaîtres. Seuls les membres ou représentants des familles d’originesontprésentsàtouteslesréunions.Cesonteux quidécidentavantlaréuniongénérale,lorsderéunions

ultrasecrètes,lesthèmesquiseronttraitésetlesgensàin-

viter.Ensuite,ilsoriententhabilementledeuxièmecercle

pourqueceuxcisuiventlesinstructionsenayantl’im-

pressionqu’ilsensontlesdécisionnaires(leplan“armes

silencieusespourguerretranquille”faitpartiedesmanuels

remisauxnouveauxmembresouinvitéssurlestechniques

àappliquerdansleurpayspourgérerlebétailhumain).

“Nousauronsungouvernementmondial,qu’onle veuilleounon.Resteàsavoirsicegouvernementmondial seraétabliparconsentementouparconquête.”(James

PaulWarburgen1950)

Fortsdelafacilitéaveclaquelleilssontdevenusim-

mensémentrichesetontprislecontrôleabsoludelapre-

mièrepuissancemondiale,ilsdéterminentunplanàtrès

longtermequiaboutiraàlaréalisationcomplètedeleurs

voeuxd’uneplanètequ’ilsdominenttotalement,oùles

racesimpuresdisparaîtrontetoùlerestedeshumainssera

leursesclaves.

Pouryparvenir,unplangénéralestélaborédurant

lespremièresannéespourunemiseenoeuvredèslesan-

nées1960.Ceplanestprésentéauxnouveauxmembres

sousformedemanuelàpartirde1979.Dénommé“armes

6464

silencieusespourguerretranquille”,ceplanindiqueà

chaquegouvernementquisemetenplacecommentma-

nipulersapopulationpourl’ameneràl’esclavageenpas-

sant par les phases d’appauvrissement, de terrorisme policier,dedésinformation,dedestructiondelafamille, delasanté,desrelationssociales,etc.etmetàdisposition lesmoyenspouryparvenir:jeuxbancaires,industrieset scienceschimique,biologique,bactériologique ,tech- niquespsychologiques,médiatiques,technologiques

Dansunpremiertemps,ilfautinstallerauxvraies

commandeslesacolytesdirects.Leurprofilestàpeuprès

toujourslemême:troisconditionsdoiventêtreréunies:

êtredéjàmilliardaire,êtretotalementdénuédescrupules

(l’unétantpresquetoujourslaconséquencedel’autre),et

enfinépouserleconceptnazi,c’estàdirepartagerlesidées

dela“raceélue”,cequ’ilsnomment“l’élite”.Ilfautaussi

un“réservoir”desousfifresquipourrontêtreactivésou

utilisésencasdebesoin.Ceserontlessectestelsles

FrancsMaçons,lesIlluminatis,l’OpusDei,lesSkullsand

Bones,leBohemianClub,etc.etc.

Lesplusimportantsdeceslaquaisserontlesacteurs

majeursdanstouslesdramesquisecouentlaplanètede-

puis 1950. Ils appliqueront consciencieusement les

consignesquileurserontdonnées,d’autantplusconscien-

cieusementqu’ilsserontpersuadésd’avoirparticipéàen

prendreladécisionetpourrontfabuleusements’enrichir.

IlsontpournomHenryKissinger,PaulWolfowitz,Colin

Powel,JohnNegroponte,ConlolezaRice,ZbignewBre-

zinski,DonaldRumsfeld,DickCheney,AllenDulles,

FranckCarlucci,HankGreenberg,PaulVolcker,etc.pour

6565

lesaméricains,maisonretrouvelesmêmesserviteursdes

futursmaîtresdumondesurtoutelaplanète:deJeanMon-

netàJacquesDelorsenpassantparlesSellière,Demachy,

David-WeillouWendelenFrance,deChurchillàBlairen

passantparlesStuart,WindsorouGrovesnorenAngle-

terre, KruppouFlickenAllemagne,Mitsui,Mitsubishi, Hitotsubashi,UenoetMurayamaauJapon,LiKaShing, SoongouHenriFokenChine,DesmaraisauCanada, JamesRiadyenIndonésie,TataenInde,HusseinenIrak, PinochetauChili,SultanHassanalBolkiahàBrunei,les

CisnerosenEspagneetAmériquelatine,lesBinAbdula-

zizenArabieSaoudite,SilvioBerlusconienItalie,Schnei-

der en Norvège, Somoza au Nicaragua, Marcos aux

Philippines, Suharto en Indonésie, Mobutu au Zaïre, etc.etc.

Cetteclassedesuper-richesentretientsespropresar-

méesprivéesdemercenaires(ExecutiveOutcomes,Dun&

Bradstreet,DynCorporation,KrollAssociates,Blackwa-

ter )

Toutcetensemblereprésentelesoutilsdugroupe Bilderberg et80%desrichessesoccidentales. Celui-ciseréunitunefoisparanpourprendreles

grandesdécisionsdelaplanète,justeavantleG8:pour

nonseulementdéciderquiinstallerauxcommandesdes diverses organisations qu’ils dirigent (ONU, OTAN, OMC, BanqueMondiale,FMI,CFR,Trilaterale,Clubde Rome,Servicessecrets,etc.etc.),maisaussipourdonner leursindicationsauxdirigeantsnationauxetdéciderde touteslesopérationspolitiquesquiappuierontleurprojet final.

“Prendre le contrôle du monde par l'utilisation

6666

"d'armessilencieuses"économiques,souslaformed'une

"guerretranquille",etréduirel'inductanceéconomiqueà

unniveausûr,parunprocessusd'esclavageetdegéno-

cide”.(extraitdumanuelduclubBilderberg)

Parexemple,c’estaucoursdesréunionsBilderberg

qu’ontétédécidés:

-Lacréationdenouveauxorganismesinternationaux

telslaTrilatéraleouleClubdeRome(c’estleClubde

RomequiapréparépourPolPotlegénocideduCam-

bodge,entreautres)

-L’installationdesdictaturesenAmériquedusud,au

Moyen-OrientetenAsie.(Pinochet,Marcos,Duvallier,

Suharto,Fujimori…)

-Lesguerres(Croatie,Serbie,Cambodge,Viet-Nam,

Timour,Rwanda,etc.etc.)

-Lescoupsd’Etatpourremplacerungouvernement

indépendantparungouvernementcomplaisant(plusd’une

cinquantaineenundemi-siècledontlamajoritéenAfrique

ouchaquepuissanceoccidentaletented’installerlegou-

vernementquiluiseraleplusfavorable) -Laprisedecontrôletotaledumarchédeladrogue -L’impositionduCodexAlimentariuspourcontrôler toutel’alimentationhumaine -La création d’une FED européenne sous leur contrôle(BanqueCentrale) -Lesactionsdesservicessecrets

-Lelancementdeprogrammesdecorruptionàtra-

verslesréseauxpédophiles

-LespolitiquesquedoiventappliquerlesEtatssur

leurpopulation.

6767

-Lesnominations-clépourlefutur.(Parexempleils

ontchoisideplacerleursagents,lesfrèresSarkosy,l’un

PrésidentdelaFrancepourfairedisparaîtrel’indépen-

dancefrançaiseenfaisantentrercepaysdanslegironde

l’OTAN,cequirevientàdirequelesgénérauxfrançais

prennentdésormaisleursordresdugroupeBilderbergvia

FoghRasmussen,secrétairegénéraldel’OTANetmem-

breimportantdeBilderberg;quantàsondemi-frère,ilest

nomméPrésidentdeCarlyle,multinationaledesfamilles

BushetBenLadenassociéesdanslecommercedesarmes,

etdesopérationsfinancières“délicates”(tellel’imprimerie

nationaledeFranceachetéeen2003àl’EtatFrançais85

millionsd’euros,etrevendueàcemêmeEtaten2007pour

380millions).Carlyle,sociétédynamiquementaniméepar

d’autresmembresBilderbergplusimportants(PaulDes-

marais,AlbertFrère…)possèdeaussientreautres,leFi-

garo,etdiversesrevuesfrançaisesainsiquedenombreux

locauxparisiens,essentiellementceuxliésàlafabrication

d’armes.Quantàceluiquiauraitpudisputerlaprésidence

delaFrance,ilsluioffrirentladirectionduFMIpourqu’il

laissesaplaceàSégolèneRoyaldontilétaitsurqu’elle

nepourraitgênerl’électiondeSarkosy.Onpourraitdis-

serterdemêmepourdesBlair,Giscardd’Estaing,Berlus-

coni,Merkel,Aznar ettouslesplushautsdirigeantsdes paysd’Europe.)

Pourlapetitehistoire,leFMIestdoncdirigémain-

tenantparceluiquiaorganisél’unedesplusgrosseses-

croqueriesbancairesdusiècle:l’affaireduCréditLyonnais

(DominiqueStraussKahn,membreduClubBilderberg).

Unpeud’explicationssurlefonctionnementduClub

6868

Bilderberg:

Audépart,pourréaliserleursobjectifs,lespremiers

dirigeantsincluentdansleurClubtousceuxquileurse-

rontutilesparleurfortuneouleurcontrôlesurlespopula-

tions:

Cesontdonctouteslesfamillesroyalesd’Europe

(lestrèsgrandesfortunesd’Angleterre,Espagne,PaysBas,

Norvège,Danemark…),lesmagnatsdelaPresse(contrôle

despopulations),lesPrésidentsouresponsablesdehaut

niveaudespaysimportants(producteursd’armesconven-

tionnelles,atomiques,chimiquesetbactériologiques),et

lesdirigeantsdesplusgrandesmultinationales.

Puis,disposantdetoutcemondetrèsdisposéàs’en-

richirencoreplusetàacquérirplusdepouvoir,ilscom-

mencentàlancerlesgrandsprogrammes:

-Créationd’une“Europe”vassaledesEtats-Unis

-Création d’une monnaie unique pour l’Europe:

“l'euro”

-Créationdesbanquescentralescalquéessurlemo-

dèleaméricaindelaReserveFédérale.

-Prisedecommandedesarmées(ONU,OTAN)

-extensiondesréseauxdeservicessecretsavecceux

desStayBehindetlesprincipalesmafiasdanslemonde

entier.

-Manipulationdesmassesparlesmédiasetl’éduca-

tion

-Etablissementd’uncontrôlepoliciersurtoutesles

populations

-Préparationdel’esclavagismedecespopulations

parlesenlèvementsd’enfants(lebutétantdeprétendreà

lasécuritédesenfantspourleurinsérerunmicro-chipdès

6969

lanaissance)

-Rechercheeugénique

-Contrôlemilitairedumondescientifique

-Contrôlemondialdel’alimentationetdelasanté

(codexalimentarius)

-Préparationdugénocidemondial

Denombreuxouvragessontdisponiblespourqui

voudraitconnaîtrequelssontlesmembresBilderbergde

sonpaysouquellesmultinationalesilscontrôlent,ouen-

corequelssontleursobjectifs:Lesmaîtresdumonde,la

vraiehistoireduClubBilderberg,leNouvelOrdreMon-

dial…égalementdesfilmscomme“Zeitgeist”sontdispo-

niblessurInternet.

Cesdifférentsouvragesetarticlesécritspardesjour-

nalisteslibres(JimTucker,DanielEstulin,CristinaMar-

tín, Jose Saramago, Thierry Messan…) expliquent

clairement les diverses institutions “amicales” qui se

créentdanschaquepaysd’Europe,servantauxagentsse-

cretsdebasepour“orienter”et“conseiller”ceuxquiser-

virontleprojet,etéliminerceuxquidérangent.D’autres

ouvragesdénoncentclairementlesaccointancesdesdiri-

geantspolitiquesaméricainsetanglaisaveclesconcepts

nazis(AntonChaitkin,“TheUnauthorizedBiographyof

GeorgeBush”).

Ainsitouslesacteursquioeuvrèrentpourlacréa-

tiondel’Europedanstouslespaysconcernés,étaient,soit

.

financésetappuyéspardesmembresdeBilderberg,soit

invitésàparticiperauxréunions,soitencoremembresré-

guliers,cardèsqu’unpersonnagejoueunrôlemajeurdans

lasociété,ilestaussitôt“invitéauclub”,invitéàfairepar-

tiede“l’éliteexploitantlebétail”.C’estainsiunAznarqui

7070

inviteChavezàentrerauclub,quirefusa!;àl’inversede

certainsdesplushautsdirigeantschinoisquiorientent

doncmaintenantleurpaysverslefascismedu“nouvel

ordremondial”

EUROPE

C’estlaraisonpourlaquellel’Europeestunéchec

completpourlespeuples:l’uniondécidéeparlesdiri-

geantsduclubaétéfaitecontreeux,etnonpour.

S’ils’étaitagid’uneEuropedespeuples,lapremière

réalisationeutétél’établissementd’unelanguecommune

tiréeausortentrelespremiersparticipants,languequ’au-

jourd’huitoutlemondeparleraitcommedeuxièmelangue.

Aulieudecela,c’estl’anglais,languedesmaîtresaméri-

cainsquiestutilisé.

Quantauxréalisationseuropéennes,àpartprovoquer

lacatastropheagricolequel’onsait,surtoutpourfavoriser

l’importationdesproduitstransgéniquesenprovenance

desmultinationalesdebiotechnologie(essentiellementAr-

gentine,Chili,Etats-Unis,Canada )audétrimentdespe-

titsagriculteurs,etlapagailledes“normeseuropéennes”,

l’Europen’auraréellementserviqu’àmultiplierlespoli-

ticiensetlesfraisgigantesquesdeleurentretien,qu’àéta-

blir une surveillance policière générale sur tous les

individus(programmesdecontrôledetouteslescommu-

nicationsprivées),àunirdesforcesarmées,àinstaurerun

contrôlefinancieraccrusurtouteslespetitesentreprises,

etàfaciliterl’introductiondesmarchandisesaméricaines,

7171

d’abordlesproduitschimiquesdestinésàl’agriculture,

puisceuxdeslaboratoirespharmaceutiques,etenfinles

alimentstransgéniques(ainsiqu’unemultituded’autres

produits).RésultatpourMonsieurtoutlemonde:plus

d’impôts,plusd’obligations,moinsdelibertés,baissede

laqualitéalimentaire.

Laseuleréalitédel'Europe,c'estlapréparationàla

guerre.Toutleresten'estquemensonge.Cemot"Puis-

sance",quirevenaitsanscessedanslabouchedetousles

intervenantspolitiques,c'estbientoujourscettevolontéde

dominationdetouslesmégalosdelaTerre,detousces

fousauxinstinctsprimairesquiprovoquentdesguerres

depuis5000ans!Fairel'Europeestuneâneriedepoliti-

cienspérimésmunisdecettementalitédegue-guerre,qui

sontincapablesd'imaginerd'autressolutionsauxpro-

blèmesactuels!Enregardantaujourd’huidansquelétatse

trouventlaGrèce,l’Espagne,lePortugal,L’Irlande,l’Ita-

lie tousdirigésensousmainparlesEtats-Unisetl’An- gleterre(quin’amêmepasadoptél’euro!),ilestdifficile àl’hommesensédeseretenirderire!(oudepleurers’il

appartientàl’undespayseuropéens).Maiscequin’aja-

maisétéditouvertementparaucundecesbraillardspoli-

tiques, c’est que cette puissance recherchée par une allianceentrelespays,n’avaitpaspourbutdepréparer uneguerrecontred’autrespays,maiscontreleurpropre

population. Leurs armées sont avant tout destinées à contrôlerleursproprescitoyens! L’intérêtdelacréationdel'euroétaitdefaciliterles échangesdesmultinationalestoutenappauvrissantles

peuplesd’Europerapidement,amenantainsiunemulti-

tude d’entreprises et de particuliers à emprunter aux

7272

banques.Lestauxétaientbas,lesbanquesprêtaientpour-

tantl’argentavecbeaucoupdefacilités.Cetteimportante

progressiondesprêtsbancairesallaitaffaiblirlaplupart

despetitesbanquesencasderemontéedestaux,etcouler

unemultitudedepetitesentreprises.Quelquesannéesplus

tard,c’esteneffetcequiseproduit:lestauxremontent,

lesgensnepeuventplusfairefaceauxéchéances,les

banquesseretrouventavecdesstocksde“créancespou-

belles”(desdizainesdebanquesenEuropedurentfermer),

etlespetitessefontracheterparlesgrosses(organisatrices

del’opération).C’estl’opérationWallStreetàl’échelle

mondiale!

L'euroauradoncpermisàlafoisd’appauvrirlespo-

pulationseuropéennes,doncdefairemonterlatensionso-

ciale,toutenenrichissantencoreunpeupluslesgrandes fortunesdelaplanètequirépètentl’opérationdeWall

Street1929defaçonmieuxgérée,àlafoisplusdiscrèteet

plusefficace,provoquantlacriseéconomiqueencours.

Unecrisevolontairementprovoquéeetmaintenue,

carenréalité,sipournousc’estlacrise,poureux,c’estle

contraire:ilsonttropd’argent!ilsnesaventpluscomment

ledépenser!Chacunpeutlevérifierdanssavilleousaré-

gion:ilyatantd’argentquelespoliticiensnecessentde

rénoverleséquipementsdeleursinstallations,multiplient

lestravauxinutiles,ouvrentdenombreusesnouvelles

agencesadministrativesdetoustypes,augmententleur

parcautomobile,leursservicesdesécurité,sedéplacent

plussouventenhélicoptère,voyagentplusetdanslesho-

telslesplusluxueuxdelaplanète,etc.Quantauxgrandes

entreprisesliéesauxpartispolitiques,ellessegaventlit-

téralement!

7373

Notresociétéactuelleestdonclerésultatdel’action

d’unepetitebandedebanquiersquiontfaitmainbassesur

lesEtats-Unis,sesontassuréslacomplicitédelaGrande

Bretagneetd’Israël,etàpartirdelà,ontvassaliséunemul-

titudedepays.

Aprioriilssemblentenbonnevoiederéaliserleurs

souhaitsmégalomanes.LeClubBilderbergetsesplansde

conquêtedumondesontmaintenantconnussansqu’ap-

paremmentpersonnenepuisseenempêcherlacontinua-

tion.L’établissementdeleur“nouvelordremondial”est

proche.Ilsdétiennentpratiquementtouslesrouagesmili-

taromafieuxdelaplanète.Lesgouvernementsnelesin-

teressentpas,ilsleschangentàvolonté,etilnes’agitque

depoliticiensquinefontquepasser.Cequilesinteresse,

c’estlevraipouvoir,doncceluidesgénérauxetdesser-

vicessecrets,qu’ilsutilisentàleurgrépourimposerleur

dictatauxgouvernements.(auxEtats-Unis,tousl’Etat

MajormilitairedépendexclusivementduclubBilderberg.

Legouvernementaccepted’êtrecomplice(Clinton,Bush,

Obama),ouestécarté(Kennedy).Lemêmeprocessusest

enplacedanstoutel’Europe.

“Al’imagede“l'européanisation”,lamondialisa-

tionn’estpasuneorientationphilosophiqueouculturelle

destinéeàuneévolutionharmonieusedel’espècehu-

maine.C’estseulementunconglomératdegroupesma-

fieuxinstallantsadominancesurlespeuples”.X

RÉDUCTIONDÉMOGRAPHIQUE

Dans la première période, les recherches étaient orientéessurlesarmesbactériologiquessélectives.Ilsont

7474

cruavoirdécouvertl’idéalavecleSida,qui,rappelons-le, étaitaudépartannoncécommeunemaladien’affectant que les noirs et les homosexuels, l’idéal! Manque de chance,celan’apasmarché:lesidanesetransmetque

trèsdifficilement,àl’inversedecequ’affirmentlescam-

pagnesdepublicité,ettouteslescouchesdelapopulation

étaientégalementcontaminables.Entretempslarecherche

génétiqueprogressaitetilsdurentserendreàl’évidence:

l’êtrehumainn’estqu’uneseuleetmêmerace,quellesque soientlesdisparitésphysiques. Entre temps également, James Lovelock écrivait “Gaïa”,avisantlemondeentierdudangerdedétruirela

natureparnosprogrèstechniques,etdudangerdel’ac-

croissementdelapopulationmondiale.

Alorsc’estundeuxièmeconceptquiaprisplace,dû

àdesthéoriesfumeusesdecertains“philosophes”:lesso-

ciétésdéveloppéestechnologiquementetindustriellement ontunecroissancedémographiquefaible,tandisqueles sociétés sous-développées ont une démographie galo- pante,créantdesmégalopolesanarchiquesetdétruisant

leurenvironnement.Conduirecespaysversledéveloppe-

mentindustrielseraitundésastre;silesafricainsoulesin-

dousconsommaientneserait-cequelamoitiédeceque

consommeunaméricain,ceseraitundésastreabsolu!

Autrementdit,pourqu’unepetitepartiecontinuede

profiterdelasociétéindustrielle,ilfautquelamajeure

partiedel’humanitéresteextrêmementpauvre.Etcomme

cettemajeurepartieestcellequiposeproblèmeparsasur-

démographiequivajusqu’àobligerbeaucoupdesesmem-

bres à émigrer vers les pays développés, c’est essentiellementcettepartiedel’humanitéqu’ilfautfaire

7575

disparaître.

Lanouvelleorientationestdonccelle-ci:ilfautem-

pêcherlespayssousdéveloppésd’entrerdansl’èreindus-

trielle, et tenter d’en freiner la démographie. Pour l’Afrique,l’Inde,l’Amériquedusudetunebonnepartde

l’AsieduSud,c’estassezréussi.Onyainstallédesgou-

vernementsànotresoldepourexploiterlesrichessesde

cespays,sansrienlaisserauxpopulationsquis’entretuent