P. 1
Referentiel National Semiologie Respiratoire 30 MAI 10

Referentiel National Semiologie Respiratoire 30 MAI 10

|Views: 657|Likes:
Publié parMacTwisT2

More info:

Published by: MacTwisT2 on Jan 14, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/08/2013

pdf

text

original

Référentiel sémiologie - Collège des Enseignants de Pneumologie 2009

page 1/141

Référentiel de Sémiologie Respiratoire

Collège des Enseignants de Pneumologie

Ceci est la « version papier » du Référentiel de Séméiologie rédigé par le Collège des Enseignants de Pneumologie.
Cette version est libre de droits et peut être utilisée comme polycopié de séméiologie à visée d enseignement (corpo et
autres associations d étudiants). Elle est en noir et blanc et destinée à ceux qui souhaitent imprimer le Référentiel. Les
lecteurs sont invités à compléter leurs connaissances sur la version électronique de ce référentiel, accessible en ligne,
dans la rubrique Enseignement du 1er

Cycle (PCEM) sur le site web du Collège des Enseignants de Pneumologie

(www.cep-pneumo.org).
A la différence de la « version papier » l outil numérique donne aussi accès à une riche iconographie (photos et
schémas), à une banque de vidéos et à une banque des sons de l’auscultation accessibles directement ou via les liens
hypertextes au sein des textes de chaque chapitre (voyez notamment les chapitres Inspection-palpation et Signes de
gravité
). Ces éléments visuels et auditifs sont indispensables à la bonne compréhension de la séméiologie respiratoire.

Le Comité de Rédaction
Pr François Chabot

Pr Bernard Maitre

Pr Isabelle Tillie-Leblond

Pr. Vincent Jounieaux

Pr Antoine Cuvelier

Pr Charles Hugo Marquette

Référentiel sémiologie - Collège des Enseignants de Pneumologie 2009

page 2/141

AUTEURS

BOHADANA Abraham, Directeur de Recherche INSERM, Faculté de Médecine, Nancy
BOISSINOT Eric, Hôpital Bretonneau, CHU, Tours
BONAY Marcel, Hôpital Bichat Claude Bernard, AP-HP, Paris
BRAMBILLA Christian, Hôpital A. Michallon, CHU, Grenoble
CHABOT François, Hôpitaux de Brabois, CHU, Nancy
CRESTANI Bruno, Hôpital Bichat Claude Bernard, AP-HP, Paris
DALPHIN Jean-Charles, Hôpital Jean Minjoz, CHU, Besançon
DAUTZENBERG Bertrand, Hôpital Pitié-Salpétrière, AP-HP, Paris
DEMOULE Alexandre, Hôpital Pitié-Salpétrière, AP-HP, Paris
DEVOUASSOUX Gilles, Hôpital Lyon-Sud, CHU, Lyon
DIOT Patrice, Hôpital Bretonneau, CHU, Tours
DUGUET Alexandre, Hôpital Pitié-Salpétrière, AP-HP, Paris
DURY Sandra, Hôpital Maison Blanche, CHU, Reims
FONTAINE Eric, Hôpital A. Michallon, CHU, Grenoble
GLERANT Jean-Charles, Hôpital Louis Pradel, CHU, Lyon
GONZALEZ-BERMEJO Jésus, Hôpital Pitié-Salpétrière, AP-HP, Paris
GUZUN Rita, Hôpital A. Michallon, CHU, Grenoble
HOUSSET Bruno, Hôpital Inter-Communal, CHU, Créteil
KESSLER Romain, Hôpital Hautepierre, CHU, Strasbourg
LEBARGY François, Hôpital Maison Blanche, CHU, Reims
LEMARIE Etienne, Hôpital Bretonneau, CHU, Tours
MAITRE Bernard, Hôpital Henri Mondor, CHU, Créteil
MARCHAND-ADAM Sylvain, Hôpital Bretonneau, CHU, Tours
MARQUETTE Charles-Hugo, Hôpital Pasteur, CHU, Nice
MELLONI Boris, Hôpital du Cluzeau, CHU, Limoges
MEURICE Jean-Claude, CHU, Poitiers
MEYER Guy, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris
MUIR Jean-François, Hôpital Bois Guillaume, CHU, Rouen
PACHECO Yves, Hôpital Lyon-Sud, CHU, Lyon
PISON Christophe, Hôpital Michallon, CHU, Grenoble
QUOIX Elisabeth, Hôpital Lyautey, CHU, Strasbourg
RACINEUX Jean-Louis, CHU, Angers
ROCHE Nicolas, Hôtel Dieu, AP-HP, Paris
SIMILOWSKI Thomas, Hôpital Pitié-Salpétrière, AP-HP, Paris
TILLIE-LEBLOND Isabelle, Hôpital Albert Calmette, CHU, Lille
TOUBAS Olivier, Hôpital Maison Blanche, CHU, Reims
WALLAERT Benoît, Hôpital Albert Calmette, CHU, Lille
WEITZENBLUM Emmanuel, Hôpital Hautepierre, CHU, Strasbourg

Référentiel sémiologie - Collège des Enseignants de Pneumologie 2009

page 3/141

PLAN

Introduction

p 4

Interrogatoire

L interrogatoire en pneumologie

p 5

Facteurs de risque respiratoires et mode de vie

p 9

Signes fonctionnels respiratoires

Toux de l adulte

p 12

Expectorations

p 17

Hémoptysie

p 20

Douleur thoracique aiguë et chronique

p 22

Dyspnée

p 28

Ronflements et troubles du sommeil

p 35

Autres signes fonctionnels respiratoires

p 37

Signes généraux

Fièvre

p 41

Asthénie

p 48

Anomalies du poids et de la composition corporelle, anorexie, boulimie

p 50

Signes physiques

Signes de gravité des affections respiratoires aiguës

p 53

Cyanose et hippocratisme digital

p 63

Inspection, palpation

p 67

Percussion thoracique

p 74

Auscultation pulmonaire

p 76

Grands syndromes

Condensation pulmonaire

p 83

Epanchement pleural gazeux

p 87

Epanchement pleural liquidien

p 89

Syndromes médiastinaux

p 93

Détresse respiratoire aiguë

p 97

Insuffisance respiratoire chronique

p 106

Les examens complémentaires

Troubles respiratoires au cours du sommeil

p 110

Epreuves fonctionnelles respiratoires

p 116

Les grands syndromes radiologiques thoraciques

p 126

Raisonnement clinique

Le raisonnement médical

p 138

Référentiel sémiologie - Collège des Enseignants de Pneumologie 2009

page 4/141

INTRODUCTION. De la sémiologie à la thérapeutique

François CHABOT1

et Bernard MAITRE2

1

Service des Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire, CHU de Nancy, Université Henri Poincaré Nancy

2

Antenne de Pneumologie Réanimation Médicale Hôpital H Mondor Créteil, Pole de Recherche et d’Enseignement

Supérieur Paris Est

La sémiologie est l étude des signes mis en évidence par l examen clinique du patient.
L examen clinique comporte plusieurs temps. Il débute toujours par un interrogatoire qui est une étape clef
dans l établissement de la relation patient-médecin. Au cours de l interrogatoire, le patient décrit, guidé par
le médecin, les symptômes qu il ressent ou signes fonctionnels, dominés en pneumologie par l essoufflement
ou dyspnée, la toux associée parfois à une expectoration, les douleurs thoraciques. La description soigneuse
des signes fonctionnels et des facteurs de risque respiratoire, au premier rang desquels le tabac, est
importante car elle donne souvent les grandes orientations diagnostiques.
A ces signes fonctionnels peuvent s associer des signes généraux, l asthénie (fatigue), une anorexie, des
variations du poids avec un amaigrissement ou une prise de poids. L aspect général du patient (la bonne ou
mauvaise mine) est un élément précieux, dicté par le bon sens, pour votre diagnostic.
L étude des signes physiques se fait en plusieurs temps successifs avec l inspection qui donne des
renseignements précieux simplement en regardant le patient avec notamment l étude de la dynamique
respiratoire et la détection d éventuels signes de détresse respiratoire. La palpation, la percussion et
l auscultation constituent les autres temps de l examen physique.
Les signes fonctionnels, généraux et physiques sont ensuite regroupés, constituant des syndromes, vous
permettant de localiser l affection (parenchyme pulmonaire, plèvre, médiastin), d en identifier au moins
partiellement la cause, d en apprécier le retentissement notamment respiratoire, cardiovasculaire et
neurologique.
Au terme de l examen clinique, vous portez une conclusion clinique qui doit parfois être confortée par des
examens complémentaires, (épreuves fonctionnelles respiratoires, biologie, imagerie thoracique,
anatomopathologie) soigneusement choisis.
Le diagnostic obtenu à l aide de la sémiologie clinique et les résultats des examens complémentaires, vous
pourrez discuter avec le patient des options thérapeutiques et du pronostic de l affection mise en évidence.
Dans cet ouvrage de sémiologie, les différents aspects de la sémiologie sont présentés successivement. Les
chapitres ont été écrits par différents membres du Collège des Enseignants de Pneumologie. Certains points
sont abordés à deux reprises.
Au sein de chaque chapitre, les définitions, indispensables à connaître, précèdent la description des signes et
des mécanismes physiopathologiques. Les éléments du diagnostic différentiel voire étiologique sont
présentés ensuite. Les points forts sont rappelés à la fin des chapitres.
Les paragraphes, présentés avec une police de plus petite taille complètent l enseignement de la discipline
mais ne sont pas indispensables à une acquisition des connaissances de base de la sémiologie. Les points
forts, à ne pas oublier, représentent un rappel des points essentiels du chapitre. Quelques références sont
proposées à la fin des chapitres pour ceux qui désirent approfondir leurs connaissances sur le thème traité.
La sémiologie respiratoire fait partie intégrante de la sémiologie médicale qui constitue un ensemble,
présenté par discipline pour des raisons d apprentissage. Vous pourrez compléter cette étude de la sémiologie
avec la lecture des chapitres de sémiologie des ouvrages de pneumologie ou de sémiologie générale.
Rappelez vous enfin que la démarche diagnostique détermine aussi les premiers pas dans la relation
médecin-malade. L'écoute, l'attention portée aux mots du patient, les réactions du médecin, la qualité des
échanges détermineront pour beaucoup le cours ultérieur de la relation médecin-malade et la confiance qui
vous sera accordée.

Sémiologie médicale. David Gray, Peter Toghill, traduit de l anglais par Marc Braun. Masson 2003. Paris, 1 vol 338p
Examen clinique. Eléments de sémiologie médicale. Epstein, Perkin, de Bono, Cookson, traduit de l anglais par Bernard Devulder. DeBoeck
Université 2000. Paris, 1 vol 424p
Guide de l examen clinique. Barbara Bates, Lynn S. Bickley, Peter G Szilagyi, traduit par Paul Babinet et Jean-Marc Retbi. Arnette 2006. Paris

1 vol 901 p

Référentiel sémiologie - Collège des Enseignants de Pneumologie 2009

page 5/141

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->