P. 1
thème 2 De la socialisation de l'enfant à la socialisation de l'adulte, rupture ou continuité

thème 2 De la socialisation de l'enfant à la socialisation de l'adulte, rupture ou continuité

|Views: 4,239|Likes:
Publié parjayseseck

More info:

Published by: jayseseck on Jan 19, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPTX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/10/2013

pdf

text

original

Thème 1 Le processus de socialisation et la construction des identités sociales

Sous thème 2 : De la socialisation de l·enfant à la socialisation de l·adulte : rupture ou continuité ?

Le programme officiel

Sensibilisation
Bande annonce : Neuilly sa mère y http://www.youtube.com/watch?v=ypAFX1lJog
y

Questions : - Résumez la situation de Sami dans le film. - Quels sont les agents de socialisation présent dans les deux univers sociaux ? - Peut-on affirmer que la socialisation est un processus uniforme ?
y

I La socialisation comme processus permanent
y

Rappels : La socialisation ne s·arrête jamais. Nous continuons de nous socialiser pendant l·âge adulte. Cette période de la socialisation est la socialisation secondaire.

I A La socialisation secondaire
On doit la distinction entre socialisation primaire et secondaire de Berger & Luckmann (1966) ² La construction sociale de la réalité. y Ils reprennent l·analyse de G. H. Mead en l·enrichissant : y « L·enfant absorbe le monde social dans lequel il vit non pas comme un univers possible parmi d·autres mais comme le monde tout court » L·enfant construit et appréhende son monde comme la seule réalité possible.
y

« La socialisation n·est jamais vraiment finie, ni jamais réussie » Importance de la socialisation secondaire y « Une des caractéristiques de nos contextes contemporains est la diversité et le pluralisme des réalités : les institutions ont tendance à se spécialiser, la division du travail augmente, les acteurs occupent au sein de chaque institution des rôles sociaux différenciés. » L·individu prend donc conscience de la pluralité des sous-mondes. La socialisation secondaire peut donc être diverse et variée, en continuité directe avec la socialisation directe, comme en rupture totale.
y

La socialisation anticipatrice

Questions : Qu·est ce la socialisation anticipatrice ? Utilisez un schéma pour expliquez son mécanisme. Quels sont les limites d·un tel concept ?

Schématisation
A partir de l·analyse de Mead, de Berger & Luckmann et de Merton, remplir le schéma suivant :
.. Rupture Socialisation secondaire continue

L

mariage

..

..

Rupture

..

I B La socialisation secondaire en continuité avec la socialisation primaire
y y y y -

Extrait de reportage : les fils et filles de stars http://www.dailymotion.com/video/xjw8e8_star-report-lesfils-et-filles-de-stars-part-1_music#rel-page-1 (de 1min28 à 3min22) Questions : Pourquoi peut-on dire que la socialisation secondaire est dans la lignée de la socialisation primaire ? Le parcours des enfants de stars est-il plutôt du au talent (inné) ou à la socialisation primaire (acquis) ? Donnez d·autres exemples de socialisation secondaire en continuité avec la socialisation primaire (ex : la bourgeoisie française, les dynasties royales, les artisans de père en fils, )

I C La socialisation secondaire en rupture avec la socialisation primaire
y y y -

-

Extrait film : Stupeur et tremblements http://www.dailymotion.com/video/x4qwv7_ stupeur-et-tremblements-extrai_shortfilms Questions : Expliquez brièvement la situation du film. Pourquoi peut-on dire que la socialisation secondaire est en rupture avec la socialisation primaire ? Donnez d·autres exemple de socialisation en rupture.

II La socialisation dans les différentes étapes d·une vie
y

-

Il s·agit de montrer que la socialisation secondaire peut-être décomposée en différentes étapes qui construisent et déconstruisent les normes et les valeurs des individus (et donc leur identité sociale) : Adolescence Mariage Travail Retraite

L·enfant est théoriquement toujours dans la socialisation primaire, mais l·évolution de la société porte à analyser cette étape de la vie comme relevant à la fois de la socialisation primaire et de la socialisation secondaire : y Le concept « d·adonaissance » (F. De Singly) (Science Humaines, octobre 2006) y « L·adonaissance, explique l·auteur, ce n·est ni la rupture du lien de filiation, ni le maintien de cette identité dominante. C·est un temps pendant lequel le jeune cherche ses marques, plus générationnelles que personnelles afin de se prouver et de prouver aux autres que son identité ne se réduit pas à son appartenance familiale. » Il ne s·agit pas de s·affirmer comme un individu autonome, mais de remplacer, en somme, l·identité familiale par l·identité générationnelle, comme un premier processus en douceur de prise de pouvoir sur soi. A défaut de dire « je », ils commencent par se dire « jeunes ». Porter telle marque, avoir le poster de tel chanteur ou de tel sportif au mur de sa chambre, autant d·actes d·apparence anecdotique qui prennent une dimension symbolique.
y

II A La socialisation adolescente

y

F. de Singly tente une analyse plus large des différents témoignages rapportés. L·influence de l·univers socioculturel dans lequel évoluent les parents de ces jeunes est, selon lui, manifeste. L·auteur ramène les différentes expériences d·adonaissance à deux grands modèles. Enfants de cadres et enfants des milieux populaires, deux mondes distincts, deux modes d·individualisation différents. Dans les familles de cadres, préoccupées par la reproduction sociale, le jeune doit rester « fils ou fille de » pour une part de son existence, notamment dans le domaine des études. Il reste fortement dépendant de ses parents lorsqu·il s·agit d·activités où il y a des enjeux de transmission sociale, morale et culturelle. Il s·exprime personnellement dans d·autres sphères, comme celle des loisirs. En somme, l·adonaissant a une identité clivée. Dans le modèle des familles populaires, le schéma prévalent n·est pas celui du clivage, mais plutôt celui de la conciliation. Les parents de ces jeunes ne considèrent pas la culture « jeune » comme une menace contre l·ordre établi, contre « les choses sérieuses ».

y -

-

Questions : Expliquez pourquoi l·adonaissance restructure les identités sociales des enfants ? Illustrez

II B La socialisation familiale

II C La socialisation professionnelle
y y

y -

« La fabrication d·un médecin » (Hugues, 1955) « modèle » de la socialisation professionnelle conçue à la fois comme une initiation, au sens ethnologique, à la « culture professionnelle » (ici médicale) et comme une conversion, au sens religieux, de l'individu à une nouvelle conception de soi et du monde, bref à une nouvelle identité. 3 étapes : Le passage à travers le miroir L·installation dans la dualité L·ajustement de la conception de soi

On voit que la socialisation professionnelle peut être problématique : si le passage à travers le miroir est trop « violent », l·individu n·arrivera pas à installer la dualité des deux univers sociaux et donc à s·ajuster. Cette socialisation ne va pas de soi. Ex : les jeunes médecins, les jeunes profs (« Parmi ceux (les jeunes profs) qui, malgré tout, ont tenté l'aventure, beaucoup se demandent s'ils ont fait le bon choix. 46% des enseignants du premier degré et 39% de ceux du second degré disent songer à quitter ce métier en raison du stress qu'il engendre » l·express 30/11/11).

A retenir
La socialisation, même primaire n·est pas universelle et dépend de chaque individu. y La socialisation secondaire est caractérisée par l·intériorisation d·une multitude de sous-mondes sociaux. y Elle oscille entre continuité et rupture avec la socialisation primaire y Ce que montre le cycle de vie d·un individu
y

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->