Vous êtes sur la page 1sur 41

Comment Développer Votre

Concentration
Faysal Hafidi
Imprimé par lulu.com – Canada
Tous droits réservés - 2011
Qu’allez-vous apprendre

Dans ce livre ?
Vous allez découvrir comment
pouvoir rentrer rapidement en
concentration, lorsqu’il s’agit
d’étudier ou de réviser.

Vous apprendrez comment utiliser la


concentration pour réussir dans vos
études.
A propos de l’auteur
Faysal Hafidi est Coach en Communication,
Relations et Réussite Professionnelle et Directeur
Fondateur de l’Académie de l’Intelligence. Il
accompagne des personnes de différents horizons
(Professionnels, Entrepreneurs, Parents, Étudiants) qui
souhaitent réussir dans leur vie ou dépasser leurs
obstacles psychologiques et mentaux.

Faysal est auteur du livre : « Les 5 Habitudes Qui


Font Echouer à l’Ecole Mais Qui Font Réussir Dans La
Vie », « Comment Vaincre Le Trac et Parler Avec
Aisance Devant Tout Public » et « La Joie de l’Echec ».
Il a également rédigé plus de 300 articles sur des
thèmes variés du Coaching et du Développement
Personnel ; ses articles ont été publiés par d’autres
magazines Marocains et Français.
Depuis Faysal a commencé son activité de
Coaching il y a maintenant 5 ans et a pu accompagner
des individus au Maroc et à l’étranger. Il développe
constamment de nouveaux modèles et techniques de
Coaching de Vie pour les adapter aux besoins de ses
clients. Il est également conférencier et motivateur
avec des interventions qui ont un grand succès auprès
du grand public :

- La Joie de l’Echec.

- Comment ne Pas Être Comme M/Mme


Ordinaire.

- L’Ingénierie du Génie : de l’Intelligence


Mathématique et l’Intelligence Emotionnelle.

- 5 Stratégies Pour Préparer et Passer Ses


Examens Avec Succès.
Faysal Hafidi poursuit sa formation à
l’International Coach Academy (USA) membre de
l’International Coach Federation. Il a également un
Master Recherche en Immunologie de l’Institut
Pasteur, Paris et il est doctorant en Neuro-Immuno-
Psychologie.
Introduction

Une étude a montré que l’arme secrète des


génies est leur capacité à se concentrer, pour une
durée bien déterminée, sans jamais être perturbés.
Cette concentration peut durer quelques minutes
jusqu’à quelques heures.

Vous allez découvrir dans ce livre comment


pouvoir accéder à l’état de concentration, qui vous
permettra de vous déconnecter du monde. En arrivant
à vous concentrer, vous allez pouvoir, en effet,
terminer vos révisions et apprendre vos cours de
façons plus efficaces. Vous allez surtout pouvoir
utiliser toutes vos capacités intellectuelles pour réussir
à l’école.

C’est ainsi que vous pouvez travailler moins de


temps, tout en révisant plus !

Le manque de concentration est un grand


problème car il nous fait perdre beaucoup de temps et
nous empêche d’aboutir à des résultats excellents,
soit dans notre apprentissage, soit dans nos révisions.
Qu’est ce que la
concentration ?

La concentration consiste à rassembler les


mêmes éléments dans un espace bien précis. La loupe,
par exemple, permet de rassembler les rayons solaires
sur un point bien précis. Cette concentration permet
par la suite, de créer une flamme. C’est la force de la
concentration
La concentration dans les études, consiste à
rassembler toute votre attention sur un sujet précis et
dans une durée bien déterminée. Il s’agit donc, de
pouvoir réfléchir et penser de façon intense à un sujet,
sans être perturbé par d’autres pensées ou d’autres
activités.

Après la lecture de ce livre, vous serez en


mesure de comprendre, comment se concentrer et
comment utiliser votre concentration pour réussir
dans vos études et dans votre vie en général.
La concentration est une

Forme de sommeil !

Si vous arrivez à dormir, sachez que vous allez


pouvoir aussi vous concentrer !

La concentration est comme le sommeil. Pour


dormir, nous devons nous préparer. Une fois dans le
sommeil profond, nous ne nous rendons pas compte
que nous nous sommes endormis. C’est au réveil que
nous regardons nos montres et que nous nous disons :
« Ah ! Je viens de dormir X temps ».

De même pour se concentrer. Lorsque nous


sommes en pleine concentration, nous ne sommes
conscients de rien à part la tâche, sur laquelle nous
travaillons. Une fois quelque chose nous perturbe,
notre concentration est interrompue, nous
découvrons alors, que nous étions pris par ce que
nous faisions. C’est comme ci nous venons de nous
réveiller. Et comme pour le sommeil, nous n’avons pas
forcément senti le temps passer.

Personne ne peut se dire lors de son


sommeil : « je suis dans un sommeil profond ! ». De
même pour la concentration, vous ne pouvez pas
dire : « je suis en concentration profonde ». Ce n’est
qu’après être réveillé ou qu’après être sorti de votre
concentration, que vous pouvez dire que vous étiez
entrain de dormir ou entrain de vous concentrer.

Nous sommes incapables de définir à quel


moment nous rentrons dans le sommeil profond. Tout
ce que nous saisissons, c’est le moment où nous nous
sommes allongés pour dormir. Une fois endormi,
personne ne peut être conscient de son état. C’est
exactement la même chose avec la concentration.
Nous ne sommes pas censés savoir à quel moment
nous sommes rentrés dans la concentration. C’est
qu’après avoir arrêté de nous concentrer que nous
nous rendons compte que nous étions absents par
rapport à tout ce qui se passait autour.
Comment rentrer en

concentration totale ?

Nous allons continuer avec la même analogie du


sommeil. Pour se concentrer, comme pour dormir, il y
a trois phases : la préparation, la concentration et le
maintien.
Phase 1 : la préparation

Je ne vais pas vous donner des astuces pour ne


pas limiter vos choix. Mais je vais plutôt, illustrer le
principe de base. Une fois saisi, chacun de vous va
avoir ses propres astuces.

Pour dormir, chacun à sa façon de se préparer.


Certains sont incapables de dormir en dehors de leur
chambre à coucher. D’autres ont besoin
impérativement de leur pyjama. Pour la majorité, se
brosser les dents et éteindre la lumière, facilite l’accès
au sommeil.

Dans des cas contraires, des personnes peuvent


avoir besoin d’un peu de lumière pour pouvoir dormir.
Certains sont capables de dormir avec leur Jean en
plein milieu d’une fête, alors que d’autres ont besoin
d’avoir un silence total.
En résumé, le point commun entre nous tous,
est que nous avons pu développer des habitudes qui
nous aident à dormir. Nous les avons développés avec
le temps, selon nos affinités et nos contraintes.

Appliquez maintenant ce même principe à la


concentration. Nous devons prendre conscience que
nous ne pouvons pas nous concentrer à n’importe
quel moment par simple choix.

Je veux me concentrer, ne veut pas dire que je


peux le faire de suite. C’est comme si je vous demande
de dormir sur place et de façon instantanée! Vous
n’allez pas pouvoir dormir juste parce que vous voulez
le faire ou quelqu’un vous l’impose. Vous allez peut
être avoir besoin de rentrer chez vous, de baisser les
rideaux et de créer votre ambiance habituelle pour
être certain de pouvoir dormir.
Quelle est donc votre ambiance et votre rituel
qui favoriseraient votre concentration ? Quels sont les
préparatifs que vous devez entamer pour pouvoir
accéder rapidement à la concentration ?

Pour moi, au lycée, je ne révisais qu’à ma


chambre. Pour me concentrer, je rangeais le bureau,
je me lavais les mains (je ne sais pas pourquoi !) et
j’éteignais les lumières en laissant une petite lampe.
J’avais du mal à me concentrer avec la lumière du jour
ou le bruit du quartier.

Cela a changé à l’université, c’est plutôt à la


bibliothèque que j’arrivais à mieux me concentrer.
J’avais un endroit où je préférais travailler seul;
j’adorais les coins cachés.

Aujourd’hui, c’est dans mon bureau à la maison


que j’arrive à me concentrer le plus. Il me faut prendre
une douche, une bouteille d’eau ou un café et un
bureau bien rangé pour que je me lance.

Une fois je sais qu’est ce qui peut me faciliter la


concentration, je ne vais plus me blâmer parce que je
n’arrive pas à me concentrer dans certains endroits ou
sous quelques conditions. Je m’organise de sorte à
faire le travail qui demande le plus de concentration
dans les endroits appropriés. Ceci dit, je peux toujours
me concentrer dans le train par exemple, si je ne suis
pas trop épuisé ou dans certains cafés que je trouve
agréables.

Pour savoir quelle est votre ambiance de


concentration, commencez par analyser les moments
où vous avez pu avoir une bonne concentration
auparavant. Qu’est ce qu’il y avait comme ambiance,
luminosité, décor, etc ? Comment étiez-vous ? Qu’est
ce qui vous a encouragé à vous concentrer ? Comment
étiez-vous habillé ? Et encore une fois, comme vous
avez des besoins pour créer votre ambiance de
sommeil : pyjama, lumière, silence, musique…, vous
avez des besoins pour vous concentrer : calme,
bureau, musique, fauteuil, chaleur …

Maintenant que vous savez comment vous


préparer pour vous concentrer, nous allons voir
concrètement comment rentrer en concentration ?

Phase 2 : La concentration

Je vais vous surprendre en vous disant que pour


vous concentrer, ne faites absolument rien ! Ne tentez
pas de faire quoi que ce soit.

Une fois vous êtes dans votre environnement de


concentration, laissez vous aller.
L’erreur des personnes qui ont du mal à se
concentrer est effectivement leur obsession à vouloir
y arriver. Elles stressent tellement pour pouvoir se
concentrer qu’elles finissent par ne plus pouvoir y
arriver.

Imaginez que j’ai fais ce que j’effectue


d’habitude pour me préparer à dormir. Je suis au lit. Et
pour dormir, je me répète : « il faut que je dorme, il
faut que je dorme. Ah ! Il ne reste plus que 5h, il faut
absolument que je dorme. Oh la la ! Pourquoi est ce
que je n’arrive pas à dormir ?! » Est-ce que je pourrais
dormir en stressant ainsi ?

Pour dormir, nous posons nos têtes et nous


nous laissons aller. Notre cerveau s’occupe du reste.
Aucun de nous n’est capable de dire à quel moment il
rentre vraiment dans le sommeil. C’est exactement la
même chose pour la concentration.
Il est donc impossible de vouloir se concentrer
tout en insistant à le faire. Il suffit juste de vous
préparer convenablement et de vous mettre dans
l’ambiance, adéquate pour que votre cerveau vous
induise dans la concentration.

A un certain moment, vous allez commencer à


perdre le contact avec le monde environnant. Et d’un
coup, vous n’êtes plus là !

Une fois je suis dans le sommeil profond, Est-ce


que je peux me dire : « Ouf ! Enfin je dors ! ».
Impossible ! Je suis inconscient que je dors.

Il est aussi impossible de se dire en pleine


concentration qu’enfin, je suis concentré ! Vous êtes
inconscient lorsque vous êtes concentré.

Rappelons-nous, il est impossible de se


concentrer si l’environnement n’est pas propice. Et
c’est toujours ce dernier qui va nous aider à rester
dans la concentration.

Phase 3 : Le maintien

Qu’est ce qui peut vous réveiller ?


Personnellement, pendant les deux premières heures
de sommeil, et surtout lorsque je suis épuisé, vous
pouvez exploser ma maison !

D’autres personnes peuvent se réveiller au


moindre bruit. Le même principe s’applique au
maintien de la concentration.

Contrairement à mon style de sommeil, les


moindres choses peuvent me faire sortir de ma
concentration. Ce n’est pas comme un de mes amis
qui, parfois, on dirait qu’il faut le secouer pour le faire
sortir de sa concentration.
Le fait donc de connaître notre réaction face aux
perturbateurs de la concentration, nous permet de
savoir comment la maintenir. En ce qui me concerne,
pour rester concentré, je dois être dans le calme. À
vous de voir ce qui vous arrange le mieux pour ne pas
être dérangé.

Ceci dit, nous ne sommes pas toujours à l’abri


des perturbations. Dans ce cas là, combien de temps
avons-nous besoin pour revenir à notre
concentration ?

Pour certains, c’est une question de secondes,


alors que pour d’autres, il faut plusieurs minutes. Cela
dépend du temps de la perturbation et sa nature.
Dans tous les cas, pour revenir à la concentration,
c’est le même principe, se laisser aller tout en restant
dans le bon environnement.
Si vous avez du mal à revenir à votre
concentration, évitez dans ce cas là, tout ce qui peut
vous perturber.
Apprendre à se concentrer

Savez-vous pourquoi un enfant pleure la nuit,


avant de dormir? C’est par ce qu’il n’a pas encore
appris à dormir tout seul. Il est fatigué et il a envie de
se coucher, mais ne sait pas comment le faire. C’est
qu’après plusieurs mois que l’enfant fini par
apprendre à s’en dormir. Nous avons tous, donc appris
à dormir.
De même pour la concentration, nous pouvons
apprendre à se concentrer. Et nous pouvons
apprendre à le faire de différentes façons.

Lorsque j’ai travaillé en tant que gardien de nuit


quand j’ai été encore étudiant, j’ai été amené à dormir
en position assis, avec mes habilles de travail.

Au début, c’était impensable car j’avais toujours


l’habitude de dormir dans mon lit. Mais comme j’en
avais besoin, j’ai appris à le faire. Nous pouvons tous
apprendre à dormir même dans des conditions
difficiles. De même, nous pouvons tous apprendre à se
concentrer. C’est juste une question de temps.

Pour apprendre à se concentrer, il faut surtout


apprendre à éliminer tout ce qui peut vous empêcher
à vous focaliser. Comme le stress, l’anxiété, la
frustration, les problèmes non résolus, peuvent
empêcher le sommeil. Ils peuvent aussi empêcher la
concentration.

Dans ce cas là, il ne faut pas se tromper de


bataille. Vous n’avez aucun problème à vous
concentrer. Vous avez plutôt besoin de résoudre
d’abord vos soucis internes. Le manque de
concentration dans ce cas là, n’est qu’un symptôme.
Vous allez devoir résoudre le réel problème.
Utiliser la concentration
pour réussir dans la vie

On associe souvent la concentration au travail


intellectuel, alors que cette dernière peut être
exploitée pour mieux gérer notre temps, canaliser
notre énergie, atteindre nos objectifs et enfin,
développer nos compétences.
La concentration nous permet de mieux nous
gérer, par rapport au temps.

Une personne qui réussit mieux dans ses cours


et dans ses projets n’a pas plus de temps que les
autres. D’ailleurs, comme le temps est une ressource
inflexible et limitée, elle ne peut être gérée.

Il est impossible de se réveiller un matin et de


choisir d’avoir 18H seulement pour cette journée,
pour économiser les six autres pour le jour d’après. La
différence réside donc, dans l’autogestion de chacun
par rapport à ses cours et ses révisions.

Pouvoir mieux se gérer par rapport à toutes les


tâches que nous voulons faire, la concentration nous
permet de mieux profiter du temps, qui nous est
donné à chaque début de journée.
Nous nous poussons, à longueur de journée, à
faire certains travaux ou à ne pas toucher à d’autres.
Le temps de réalisation d’un travail se divise en trois
parties.

La première est celle du début, qui nécessite


notre mobilisation. La seconde, est celle où nous
sommes absorbés par ce que nous faisons. Enfin, nous
arrivons au moment de finalisation ou de
perfectionnement, qui nécessite parfois beaucoup
d’effort.

Les moments de début et de finalisation de nos


tâches sont souvent les plus difficiles. Ils demandent
beaucoup d’énergie et d’auto motivation.

Souvent, nous n’arrivons pas à faire certaines


révisions, tout simplement car nous n’arrivons pas à
les commencer. Aussi, nous n’arrivons pas à réaliser
certains projets car nous n’arrivons pas à les achever.
Nous perdons ainsi un temps considérable. La
concentration nous permet de surmonter ces
difficultés.

Pour mieux s’autogérer par rapport au temps et


pouvoir ainsi, mieux réviser, il est important de se
concentrer sur une matière ou un travail à la fois et se
concentrer jusqu’à l’achèvement complet de cette
dernière. Lorsque nous passons d’une tâche à une
autre, sans finir aucune d’entre elle, nous multiplions
les moments du début et de finalisation de cette
dernière. Ce qui rend sa réalisation plus pénible.

Souvent, nous risquons de nous arrêter en plein


milieu d’une révision, rédaction ou préparation d’un
projet. Nous perdons ainsi beaucoup de temps
lorsqu’il s’agit de le reprendre.
La solution donc, est de décider de commencer
quelque chose en ayant à l’esprit qu’il vaut mieux ne
pas s’arrêter jusqu’à son perfectionnement final. Cela
nous assurera l’accomplissement de nos travaux de
façon plus sûre et moins pénible.

Une tâche dûment terminée dans la journée


vaut mieux que dix autres inachevées. Un sentiment
de satisfaction et de victoire naît une fois que nous
arrivons à accomplir un travail dans le temps, ce qui
nous motivent à faire plus.

La concentration nous permet de canaliser


notre énergie. Aussi, nous sommes tous sujets à des
hauts et à des bas en matière d’énergie et de vitalité.
Cela prouve que notre budget énergie est limité, mais
renouvelable. Ce qui nécessite une gestion optimale
de notre patrimoine énergétique quotidien. Il serait
bon donc, d’en dépenser bon marché.
La concentration nous permet de mieux gérer
nos dépenses en énergie quotidienne. Durant la
journée, nous vivons des moments où nous sommes
très énergiques et aussi des moments de fatigues
(coup de barre). Pour la majorité d’entre nous ces
moments sont réguliers, en ce qui concerne leur
apparition (matin, après le déjeuner, fin d’après-midi,
fin de soirée).

Ces moments de hauts et de bas en matière


d’énergie quotidienne, varient d’une personne à
l’autre. Il est très important de prendre conscience de
ces moments. Il s’agira tout d’abord, de savoir si nous
sommes des matinaux ou plutôt des noctambules. Par
la suite, quels sont les moments où nous nous sentons
en forme dans la journée ? Enfin, quels sont les
moments de coup de barre ?
Cette connaissance de soi à ce niveau, nous
permet de savoir à quelle moment de la journée nous
devons nous concentrer sur les tâches importantes et
qui nécessitent beaucoup d’énergie et quelles sont les
moments, où il est plus judicieux de se concentrer, sur
les tâches à faible besoin énergétique ?

Bon nombre d’individus négligent l’importance


de concentrer leur énergie quotidienne. On peut se
retrouver à faire des rapports, à lire ou apprendre, à
mener des activités, qui nécessitent beaucoup de
concentration et d’énergie, pendant les moments où
nous ne sommes pas très en forme dans la journée.

A l’inverse, il se peut qu’on se retrouve entrain


de mener des activités, qui demandent peu de
mobilisation d’énergie -comme le rangement, le tel,
certains E mails- à des moments où il aurait été plus
judicieux de se concentrer sur des activités plus
importantes.

Nous n’avons pas besoin d’être en forme pour


ranger notre chambre ou pour répondre aux E mails
des amis. A l’inverse, nous risquons d’échouer, si nous
décidons de commencer à rédiger ou à apprendre une
leçon complexe, durant les moments de coup de
barre. Ne pas concentrer notre énergie de la sorte,
mène à son gaspillage et par là, à sa mauvaise gestion.

La concentration nous facilite l’atteinte de nos


objectifs. Se fixer un objectif est comme chercher à
atteindre une destination précise. Pouvons-nous
atteindre plusieurs destinations à la fois ?

Nous ne pouvons aller que vers une seule


direction. Une fois que nous arrivons à une
destination, nous sommes prés à aller vers une autre.
Il s’agit de la même chose en ce qui concerne
l’atteinte de nos objectifs.

J’avais toujours tendance à me fixer beaucoup


d’objectifs dans un temps très court. J’avais aussi
l’ambition de mener plusieurs projets à la fois et qui
sont parfois très divers. Cela ne marchait presque
jamais.

J’ai, par la suite, appris que cela est à dû à la


dispersion. Ne pas concentrer nos efforts sur quelques
objectifs, qui sont à notre portée ou sur un projet
majeur, mène le plus souvent vers l’échec.

Il est plus astucieux de se focaliser sur un seul


projet à la fois jusqu’à le finaliser ou à maîtriser les
outils de son accomplissement. Après cela, nous
serons prêts à aller vers un autre projet.
La concentration est un moyen pertinent, qui
nous assure l’accès à nos objectifs et à la réalisation de
nos projets.

Le fait de se concentrer sur notre projet, ne veut


pas dire que nous devons absolument en mener qu’un
seul. Il est toujours possible d’en mener plusieurs à la
fois. Mais s’il s’agit d’un projet que nous ne maîtrisons
pas, il vaut mieux ne pas se distraire par d’autres
projets et de se focaliser sur un seul.

Si nous sommes amené à en faire plusieurs, il


est approprié de faire en sorte que les projets soient
de même nature ou dans le même domaine. Une fois
que nous achevons un projet avec concentration, nous
sommes aptes à démarrer un autre.

Pour développer nos compétences, nous avons


besoin de concentration. Lorsque nous cherchons à
développer nos capacités, nous avons, en vérité,
l’ambition de se dépasser. Ainsi, nous découvrons que
nous avons plusieurs champs d’actions, sur lesquels
nous devons travailler, afin de monter en compétence.
Autrement dit, nous avons plusieurs aspects de nous
mêmes que nous voulons améliorer. Nous finissons
par avoir plusieurs objectifs dans ce sens.

L’ambition, très souvent, nous joue des tours,


en nous poussant à vouloir tout changer et à tout
améliorer d’un seul coup. On n’y arrive jamais à 100%.
Ceci est généralement suivi par une déception.
Certains arrêtent carrément les tentatives et d’autres
reprennent après un certain temps. Le remède est de
se concentrer sur une seule compétence ou un seul
aspect de soi à développer à la fois.

Nous tombons dans le piège de vouloir tout


développer en un seul coup car nous n’envisageons
pas le facteur temps. Ce dernier fait parti du processus
de développement de compétence. Pour se
développer il faut du temps, il en faut un minimum. Ce
que nous allons garder à l’esprit, c’est que dans tout
les cas, le temps passe. Pour cela nous allons nous
concentrer sur les côtés de soi, que nous voulons
développer un par un. Cela nous donnera une attitude
positive. Cette dernière est importante pour notre
progression dans notre développement personnel.

Conclusion
La concentration fait partie d’une des qualités
des personnes surdouées. Aujourd’hui, sans elle, nous
ne pouvons pas progresser voire même, réussir.

La concentration est comme le sommeil, on doit


juste préparer un environnement propice à la
concentration pour ensuite se laisser emporter par la
chose, sur laquelle nous désirons nous focaliser.

Ce qui peut nous empêcher de se concentrer,


peut venir souvent de l’extérieur. Nous devons
l’éliminer avant de pouvoir reprendre notre
concentration. S’il s’agit d’un facteur interne, nous
devons le traiter, pour pouvoir récupérer nos
capacités de concentration.

Enfin, la concentration nous aide aussi, à bien


gérer notre temps, mieux optimiser notre énergie et
développer nos capacités.

Bonne concentration !

Vous aimerez peut-être aussi