P. 1
LE BUTEUR PDF du 03/02/2012

LE BUTEUR PDF du 03/02/2012

|Views: 805|Likes:
Publié parPDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Feb 02, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

le championnat, c’est donner raison aux voyous»

GMadjer «Arrêter GBelloumi

Les Algériens se solidarisent des Egyptiens
Après les graves incidents de Port-Saïd

«Je suis triste pour mes frères égyptiens»

GRassemblement des supporters au 1er-Novembre

«S’il quitte la JSK, je viendrai y travailler gratuitement»

La Kabylie bouillonne
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1823 PRIX 20 DA

VENDREDI 3 FÉVRIER 2012

GDes joueurs GL’équipe fuit Tizi et se réfugie aux Issers ont peur de jouer
face au WAT

Ighil ne lâche pas Hannachi

«Je jouerai face au NAHD» Bracci : «Sa blessure n’était pourtant pas grave»
G«Je dois rencontrer Allik bientôt»

Chaouchi rassure
Ali Haddad : «Ollé-Nicolle terminera la saison»
IUSMA
IJSMB

IMCA

CRB

oukria BHenkouche «
connaît le CRB, et après ?»

USMH

G«Mouldi Aïssaoui a carte blanche»

Tiab hausse le ton

Bounedjah «On n’a pas peur de Sétif»

«Désormais, aucun faux pas ne sera toléré»

02

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Al Ahly annonce le boycott

de la ville de Port-Saïd

Alors qu’un deuil de 40 jours est décrété

Incidents de Port-Saïd

Coup d’œil Actualité

pendant cinq ans

Shehata : «Je n’entraînerai plus en Egypte tant que les responsables de ce drame ne seront pas arrêtés»

L’entraîneur du Zamalek, Hassan Shehata, s’est dit très peiné par ce qui s’est passé à Port-Saïd et a expliqué que ces incidents sont la preuve que «l’Egypte vit une décadence générale à tous les niveaux et une anarchie sans précédent où les bases de l’éducation ont disparu». L’ex-sélectionneur des Pharaons a ajouté : «J’ai appris ce qui se passait à Port-Saïd pendant la mi-temps et j’ai décidé de ne pas poursuivre le match en solidarité avec Al Ahly et avec tout le peuple égyptien qui paye les enjeux politiques de son sang. On ne peut pas continuer à jouer au football et faire comme si de rien n’était. J’ai décidé de n’entraîner aucune équipe en Egypte tant que la lumière ne sera pas faite sur ce qui s’est passé à Port-Saïd et tant que les responsables de ce drame ne seront pas arrêtés et jugés. C’est une décision sur laquelle je ne reviendrai pas.»

Madjer : «Si le championnat s’arrête en réussi dans leur manoeuvre»
Quelles sont vos nouvelles ? Tout va bien pour le moment, je suis toujours à Qatar avec ma petite famille. Nous souhaitons vous demander votre avis sur les incidents tragiques qui ont émaillé la rencontre entre Al Masry et Al Ahly à Port Saïd ? (Long soupire) Je viens d’avoir une discussion à ce sujet avec un ami, je suis vraiment choqué ! Jamais je n’ai imaginé que de telles choses puissent arriver en football ! C’est le sport qui a toujours rassemblé les gens et leur a donné de la joie. Franchement, je n’ai pas vu les images, mais le bilan est trop lourd. Je ne peux imaginer que je puisse parler de morts dans un match de football. Comment avez-vous accueilli la nouvelle et à qui endossez-vous la responsabilité ? Je n’ai pas accepté bien sûr. Les Egyptiens sont nos frères après tout, et nous n’acceptons pas qu’il leur arrive de tels malheurs. Je suis très affecté. Les responsables de ce qui s’est passé sont des ennemis de l’Egypte et du football égyptien. C’est vraiment insensé, on se rend au stade pour passer des moments de loisirs, alors qu’actuellement, on parle de morts d’hommes. C’est inacceptable ! A la place des joueurs égyptiens, qu’auriezvous fait ? Franchement, je ne souhaite pas être à leur place. Je suis solidaire avec eux, je suis sûr qu’ils sont sous le choc et ne reviennent pas de ce qui s’est passé. Maintenant, les joueurs vont avoir peur de pénétrer sur un terrain de football. C’est regrettable ! Je profite de l’occasion que vous me donner pour exprimer ma solidarité avec les frères égyptiens et toute la famille sportive, toutes disciplines confondues. Je suis persuadé que tous les Algériens sont solidaires avec leurs frères d’Egypte. Croyez-vous qu’il vaille mieux arrêter le championnat pour éviter d’autres éventuels dérapages ? Bien au contraire, il ne faut pas arrêter le championnat actuellement, car cela donnera raison aux voyous qui étaient derrière ces incidents. C’est leur objectif d’ailleurs. Si le championnat est arrêté, cela veut dire qu’ils ont réussi dans leur manoeuvre. A mon avis, le championnat doit se poursuivre, les Egyptiens doivent se montrer solidaires et qu’ils sont contre cette violence qui a émaillé ce match. Et quelle est la meilleure solution, à votre avis ? Le conseil que je peux donner aux Egyptiens et à la Fédération égyptienne, c’est de continuer à jouer, et que les prochains matches soient une leçon pour tous ceux qui ont voulu salir le football égyptien. Les matches doivent se dérouler dans le fair-play total, la solidarité entre joueurs et supporters pour mettre un terme à cette violence. J’espère qu’il y aura des matches de championnat, que les joueurs se saluent entre eux à la fin et seront applaudis par les supporters, quel que soit le résultat. Ce n’est qu’un match de football à travers lequel les gens doivent se divertir et ne pas s’entretuer. Pensez-vous que ce qui s’est passé a un rapport avec les joueurs d’Al Ahly ?

Egypte, cela signifie que les voyous auront

Incidents de Port-Saïd
Coup d’œil Actualité

03
Sayoud : «J’ai appelé mes amis d’Al Ahly pour les soutenir»

S

uite aux incidents meurtriers qui se sont déclenchés avant-hier à Port-Saïd (Egypte) à l’issue du match Al Masry-Al Ahly (3-1), et qui ont fait, selon un dernier bilan, 74 morts et plus de 1000 blessés, la direction d’Al Ahly a pris un certain nombre de mesures que le président Hassan Hamdi a annoncées hier, dont la plus importante est celle de boycotter la ville de Port-Saïd pendant cinq ans. Aucune équipe ni aucun sportif du club cairote ne participera à aucune manifestation sportive dans la ville de Port-Saïd, ni ne s’y rendra pour n’importe quel autre motif. Par ailleurs, le Conseil d’administration d’Al Ahly a annoncé la suspension de toute activité sportive du club, en décrétant un deuil de 40 jours à la mémoire des victimes, qualifiées de martyrs de la Révolution. A ce sujet, la direction d’Al Ahly a saisi le Conseil militaire égyptien afin de considérer les victimes des violences de mercredi dernier comme des martyrs de la Révolution. Une stèle en leur mémoire sera d’ailleurs érigée prochainement au Caire pour que personne n’oublie, annonce-t-on également. Les Frères musulmans accusent l’ancien régime Les Frères musulmans, grands vainqueurs des dernières élections, ont accusé les partisans du président déchu Hosni Moubarak d’être responsables des violences. «Les événements de Port-Saïd ont été planifiés et sont un message des partisans de l’ancien régime», a affirmé le député Essam AlErian dans un communiqué publié sur le site internet du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), la formation politique de la confrérie. Il a déclaré que l’Assemblée du peuple, dominée par

les Frères musulmans, allait demander au ministre de l’Intérieur et aux responsables de la sécurité «d’assumer pleinement leurs responsabilités». Le député libéral Amr Hamzawi a appelé, de son côté, au limogeage immédiat du ministre de l’Intérieur, de même que du gouverneur et du chef de la sécurité de Port-Saïd. La théorie du complot évoquée La théorie du complot alimente d’ailleurs bon nombre de conversations. «Pourquoi le gouverneur de PortSaïd et le chef de la sécurité locale étaient-ils absents à ce match très sensible, alors qu’ils sont toujours là d’habitude ? Pourquoi les fans d’Al Masry nous ont-ils attaqués alors qu’ils avaient gagné ?», déplorent quelques fans d’Al-Ahly, rescapés miraculeux des incidents de Port-Saïd. «La complicité entre les supporters d’Al Masry et les forces de l’ordre est évidente», a déclaré un autre témoin anonyme au journal Le Monde. «Pendant le match, ceux d’Al Masry chantaient des slogans favorables au Conseil militaire qui dirige le pays depuis près d’un an.»

GUne min nt les prochains va e ser vée, a -2012, à la mémoir i CAN hs de la ayant suiv matc nces es des viole sr y et Al Ahly des victim tre Al Ma n udi la le match e rnier, a fait savoir je all, e tb mercredi d on africaine de foo ée». oqu érati Conféd ément ch e «profond yatou qui s’est dit t de la CAF, Issa Ha ure he en Le présid e se tenir informé a adressé nue d «conti tion et de la situa condoléances à par heure ge de core r messa un premie égyptienne», écrit en ut , «c’est to dération la fé yatou lon M. Ha Le directeur de la la CAF. Se i est en deuil». qu sécurité de Portle football
aux violences de Port-Saïd qui ont endeuillé le peuple égyptien, après un match de foot entre deux équipes égyptiennes. «Limogeage du président et des membres du Conseil de la fédération», a également indiqué M. Al Ganzouri devant le Parlement.

ence ute de sil Une min ébut de chaque d avant le AN ch à la C te de silence sera obmat u

G

Chikabala : «J’ai envie d’arrêter de jouer»

Le gouverneur de Port-Saïd démissionne Le Premier ministre égyptien, Kamal Al Ganzouri a, quant à lui, annoncé jeudi avoir accepté la démission du gouverneur de Port-Saïd. M. Al Ganzouri a indiqué devant le Parlement égyptien, réuni hier en session extraordinaire, que le gouverneur avait démissionné et que «sa démission a été acceptée». La direction de la fédération limogée La direction de la Fédération égyptienne de football a été limogée, suite

ps, GEntre-tem pte où des manifesse Eg y vives en Suite à la décision du Conseil d’administration d’Al Ahly de boycotter la ville de Port-Saïd pour une durée d’Al-Ahly, supporters ce Tahrir. Ils de cinq ans, les internationaux du club cairote viennent de prendre la décision de ne pas prendre part au pro- tants, des Caire, pla r chain regroupement de la sélection égyptienne, qui aura lieu à partir du 15 février à… Port-Saïd, en prévi- sont réunis au 2 000 dans le quartie t on nt envir ire, agitan sion du match contre la République centrafricaine, pour le compte des éliminatoires de la CAN-2013. Les étaie au Ca ndessine, ens et des baninternationaux ahlaouis ont expliqué qu’il leur est difficile de se rendre une nouvelle fois dans cette ville, après de Moha ég ypti le l’enfer qu’ils ont vécu mercredi dernier, et qui a coûté la vie à plus de 74 personnes. Les internationaux d’Al Ahly des drapeaux ly. Une marche vers de la l-Ah proche sont même en train d’étudier l’éventualité de ne plus revêtir le maillot de la sélection, tant que les coupables ne nières d’A sl’Intérieur, seront pas arrêtés et jugés. Cette décision vient de plonger davantage le football égyptien dans une crise qui n’est ministère de it prévue dans l’aprè Tahrir, éta pas près de connaître son dénouement. place midi.

Les internationaux d’Al Ahly boycottent la sélection
Alors que le prochain stage des Pharaons est prévu à Port-Saïd

Saïd démis de ses toutes suspend fonctions ’Ismaïly s sportives L ité n’est Le directeur de la sécuses activlub de l’ Ismaïly, qui port rité de la ville égyptienne ar rap GL e c différent p de Port-Saïd où au moins pas resté in uit à Port-Saïd, a an d 74 personnes ont péri i s’est pro n de toutes ses acce qu mercredi soir, a été démis à cé la suspensio le deuil non décrétant de ses fonctions, a indiqué ortives, en il d’administrativités sp jeudi l’agence officielle . Le Conse qu’il de son côté aïly a annoncé hier ciel Mena. Le ministre de l’Intém ffi tion de l’Is r un communiqué o nce rieur, Mohammed Ibrahim, e e allait publi ne réunion d’urg a décidé de démettre Issam issue d’u l’après-midi. à l’ Samak de ses fonctions «C’est une honte qui va r dans tenue, hie «après les évènements de Portcoller à la réputation de Al Saïd», a rapporté l’agence. Il er (DTN notre football pendant oud Djab is contre est à noter que ces incidents Mahm e su très longtemps» arrivent dans un contexte paraïly) : «J u Ism d Le meneur zamalkaoui estime que ticulier où la situation sécurinulation l’an ce qui s’est passé «n’aura pas seuletaire est largement dégradée nnat» irecteur techhampio n côté, le d ment de grandes conséquences sur le dans un pays en proie à la c GDe so déclaré football égyptien, mais sera une l’Ismaïly a Conseil contestation politique. Celle-là nique de vec le même qui a amené la chute de d’accord a décidé de sus- honte qui va coller à sa réputation qu’il était ation qui a pendant plusieurs années, et c’est l’ancien président, Hosni Mouives tr d’adminis s les activités sport la- tout le sport égyptien qui va en barak. Avant même l’établisseu te n pendre tou is je suis contre l’an ment d’un bilan final, les subir les conséquences». Chikabala a rs du club, «m pionnat, car plusieu événements de Port- Saïd constiaccuse par ailleurs les supporters pas le du cham non tion tuent d’ores et déjà l’une des tragéde Port-Saïd en les rendant resdépendent, faut reprensecteurs en uement. Il dies les plus meurtrières de ponsables de ces violences sans 1er mars, ll uniq ant le footba l’histoire du football international. précédent car «ils auraient pu pionnat av vant la fin de B. M dre le cham 2 matchs a éviter tout cela si la raison avait

G

Le meneur de jeu du Zamalek Mahmoud Abderrazak Chikabala a déclaré hier au site kooora.com qu’il a été choqué en voyant les images de ce qui s’est passé à Port-Saïd au vestiaire durant la mitemps du match qui a opposé son équipe à Al Ismaïly : «J’ai été choqué en regardant les images dans les vestiaires. Voir les joueurs d’Al Ahly pourchassés par les supporters de Port-Saïd était insoutenable.» Chikabala ajoute : «J’ai éprouvé en ce moment un fort sentiment de ne plus rejouer au football, et j’ai refusé de revenir sur le terrain pour poursuivre le match. C’était aussi l’avis de tous les joueurs et du staff technique car ce qu’a dû endurer le public d’Al Ahly était pénible et incroyable.»

Belloumi : «Je suis triste pour mes frère égyptiens»
Avez-vous suivi ce qui s’est passé en Egypte, à l’occasion d’un match entre Al Masry et Al Ahly ? Oui, c’est vraiment malheureux. Je ne vous cache pas, je suis vraiment triste. Les Egyptiens sont nos frères et ce qui s’est produit chez eux nous rend très tristes. Que voulezvous que je vous dise ? J’espère que ce pays frère se relèvera de cette crise épreuve qu’il est en train de vivre depuis quelques temps. A travers les colonnes de votre journal, je présente mes sincères condoléances au peuple égyptien. De telles scènes se produisent à l’occasion d’une partie de football. Cela ne reflète-t-il pas la gravité de la situation en Egypte ? La situation est très tendue, certes, ces derniers jours en Egypte, mais cela ne justifie pas ce qui s’est produit. Soyons logique, ce qui s’est passé n’est que de la pure manipulation. Il y avait un très grand nombre de blessés et de décès. De la manipulation ? C’est vraiment impossible et inimaginable que de telles scènes se produisent, surtout avec ce grand nombre de morts, à l’occasion d’un match de football. C’est impensable que cela puisse se produire dans un stade. Les gens doivent être mûrs et plus responsables. Le peuple égyptien ne nous a pas habitués à ça. Entretien réalisé par Hamza R.

Le président de la FIFA, Joseph S. Blatter, a exprimé sa stupeur et sa tristesse, après les événements catastrophiques survenus ce mercredi 1er février à Port-Saïd, en Egypte. «Je suis très choqué et attristé d’apprendre qu’un grand nombre de supporters de football sont morts ou ont été blessés ce soir, à la suite d’un match à Port-Saïd, en Egypte», a déclaré le président Blatter. «Mes pensées vont d’abord aux familles de ceux qui ont perdu la vie ce soir. C’est un jour noir pour le football. Une telle catastrophe est inimaginable et ne devrait pas se produire.»

Blatter «C’est un jour noir pour le football»

C’est vraiment étonnant ! Il s’agit de joueurs qui ont donné beaucoup au football égyptien, que ce soit avec le club ou la sélection. Je suis persuadé que le football égyptien sortira vainqueur et saura comment s’y prendre dans des situations aussi difficiles. Entretien réalisé par Youcef K.

L’attaquant actuel du Mouloudia et ex-joueur d’Al Ahly n’a pas trouvé les mots pour qualifier les incidents qui ont émaillé la rencontre qui a opposé, à Port-Saïd, Al Masry à son ancienne équipe ayant causé pas moins de 74 morts. Amir Sayoud ne voulait pas tarder sur le sujet et se contentera de cette déclaration : «J’ai naturellement beaucoup de peine pour ces morts à Port-Saïd. C’est un véritable drame, et on ne peut qu’être choqué. En tous les cas, j’ai appelé mes amis d’Al Ahly avec qui j’ai discuté pour les soutenir dans ces moments pénibles. Mais notre discussion reste personnelle, je ne veux pas l’étaler sur les journaux.» Billel G.

Kaci-Saïd : «De ma vie, je n’ai assisté
A l’instar de Amine Aoudia, Kamel Kaci-Saïd a joué au Zamalek. C’était au milieu des années 90. L’ancien attaquant des Verts s’est exprimé sur ce qui s’est passé en Egypte. Il nous dira : «Dans un match de football, quand on arrive à des émeutes et des pertes humaines, c’est inadmissible ! Durant toute ma carrière de footballeur, je n’ai jamais assisté à un tel scénario ! D’ailleurs, lorsque j’ai appris ce qui s’est passé, j’ai commencé à suivre les événements à travers la télévision égyptienne et j’étais choqué. Des scènes vraiment choquantes qui ne peuvent laisser personne insensible. Vous savez, il existe une très grande fraternité entre les deux peuples, malgré ce qui s’est passé à l’occasion du match

à une telle scène de violence !»
de la qualification pour le Mondial. Là, je comprends comment les frères Hassane ont raccroché, comment Aboutrika a décidé de prendre sa retraite, après tout ce qu’il a vu. Moi, si je vis une telle situation, je ne jouerai plus au football.» Affecté, Kaci-Saïd poursuit : «Je me souviens, les matchs Zamalek-Al Ahly étaient les plus chauds. C’était des matchs à haut risque, mais il ne s’était rien passé. Au contraire, les supporters vaincus quittaient le stade le plus normalement du monde, sans dégâts. Aujourd’hui, pour un simple match entre Al Masry et Al Ahly, on enregistre plus de 70 morts et 1 000 blessés, c’est grave !» H. R.

G

e2 il nous rest -t-il indiqué. on», a la sais

s ations de Manifest rs d’Al Ahly s sont supporte les tension

pris le dessus».

G

«La dissolution de la fédération n’est pas la solution»

«Et je ne crois pas que la dissolution de la fédération va résoudre le problème ou arranger les choses. Il faut que les coupables soient arrêtés et traduits devant la justice, c’est cela qui va contribuer au retour au calme», a-t-il terminé.

«Il faut séparer la politique du sport»
L’ancien avant-centre du Zamalek, Mohamed Amine Aoudia, était très touché par ces images désolantes, estimant que le football n’a rien à voir avec la politique : «Ecoutez, le football n’a rien à voir avec la politique. Il faut les séparer. C’est vraiment désolant et regrettable d’assister à de telles scènes qui n’honorent pas du tout le foot. Je profite de cette occasion pour présenter mes sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple égyptien. Moi, je n’en croyais pas mes yeux après tout ce que j’ai vu. Pour un simple match de football, on enregistre plus de 75 morts, c’est trop. D’ailleurs, je pense que ça ne s’est jamais produit.» Enfin, l’actuel meilleur buteur du championnat national a lancé un appel au peuple égyptien :

L’appel d’Aoudia aux Egyptiens

«Etant un ancien joueur du Zamalek, je tiens à lancer un appel au peuple égyptien en géneral, et particulièrement les supporters du Zamalek ainsi qu’à tous les amoureux du football, pour rester vigilants et se montrer responsables. Le sport est une distraction qui doit rester dans son contexte.» H. R.

04

Milan perd, Mesbah encore titularisé
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup d’œil Équipe nationale

ransféré de manière inattendue de Lecce vers l’AC Milan, Djamel Mesbah est en train de faire petit à petit son nid dans le club milanais. Mercredi, il a disputé sont 3e match d’affilée en une semaine avec Milan, confirmant ainsi qu’il n’a pas été recruté juste pour chauffer le banc et remplacer, le cas échéant, les joueurs supposés être titulaires au poste de latéral gauche (Gianluca Zambrotta et Luca Antonini).

T

sion effrénée des matchs et le manque de séances d’entraînement ont fait que les automatismes sur les centres n’ont pas encore été travaillés entre les attaquants et lui. Il suffit de quelques réglages et d’ajustement pour effacer cette lacune.

Les Milanais à côté de la plaque

Alors que ses deux premières titularisations s’étaient soldées par deux victoires, l’une en Coupe d’Italie face à la Lazio et l’autre en championnat, la troisième, en déplacement à Rome contre la Lazio, s’est terminée par une défaite, ce qui n’arrange pas les affaires de son équipe, désireuse de conserver son titre de champion d’Italie. Les joueurs de Rome ont pris leur revanche sur leur élimination en Coupe d’Italie en gagnant cette fois-ci en championnat. L’AC Milan Le match contre Naples est passée globalement à côté de la plaque dans heures ce match, surtout sur le plan physique, même s’il avancé de quelquesreport de son a été privé d’un penalty qui semblait valable, L’AC Milan a demandé hier le selon les images de la télévision, et qui aurait pu prochain match de championnat contre Naples, prévu dimanche prochain à San Siro. Le changer le cours du match. Adriano Galliani, a

«Nous avons perdu bêtement. Le match s’est joué sur des détails. On nous a refusé un penalty qui, de mon point de vue, était valable. La Lazio n’a eu que deux occasions, mais elle a marqué à chaque fois. C’était trop mauvais. Nous avons perdu sur deux contre-attaques. A présent, nous devons oublier cette défaite et nous concentrer sur notre prochain match de dimanche contre Naples que nous devons gagner coûte que coûte. J’ai fait parfois de mauvais choix dans mes passes et mes tirs. Je dois m’améliorer pour devenir plus efficace.» F. A.-S.

Mesbah : «Je dois devenir plus efficace»

Comme annoncé par nos soins dans notre édition de mercredi, Djamel Mesbah a été ajouté à la liste des joueurs de l’AC Milan devant participer aux prochains tours de la Ligue des champions. Il remplace le Nigérian Taye Taiwo, prêté aux Queen’s Park Rangers. Deux autres joueurs milanais ont été intégrés à la liste : les attaquants Stephan El-Shaarawy et Maxi Lopez qui remplacent Gennaro Gattuso (souffrant d’un problème à l’œil gauche) et Antonio Cassano (opéré du cœur), incertains jusqu’à la fin de la saison.

Mesbah, Lopez et El Shaarawy en Ligue des champions

Il a réuni son staff hier au siège de la fédération

Halilhodzic dresse un ultime Le départ d’Orly constat avant de rendre publique la vers Banjul décalé liste des joueurs contre la Gambie dans l’après-midi Vahid Halilhodzic a réuni, hier
Selon une source bien informée

président délégué du club, motivé la demande par la fatigue qui touche 100 ballons touchés, 7 perdus, l’équipe, qui a disputé mercredi son sixième match d’affilée en 18 jours, entre champion12 centres effectués nat et Coupe d’Italie, ainsi que par le calenComme lors de ses deux premières sorties, drier chargé qui attendent les joueurs. De Mesbah a joué l’intégralité de la partie. Le fait de plus, les Milanais sont appelés à disputer jouer à l’extérieur, face à l’un des prétendants au mercredi prochain le match aller des demi-finales de la Coupe d’Italie, puis un match de titre (la Lazio occupe la 4e place de la Serie A), championnat contre Udinese, avant de recel’a obligé à davantage de tâches défensives que voir Arsenal en huitième de finale aller de la d’apport offensif. Les statistiques du défenseur Ligue des champions. La demande a été rejealgérien dans ce match sont plutôt positives : tée par la Ligue italienne de football qui, en 100 ballons touchés, 7 perdus et 12 centres efrevanche, a consenti à programmer le match fectués. Certes, Mesbah ne s’est pas bien applipour l’après-midi plutôt que pour la soirée qué sur ses centres puisque la plupart ont été afin de permettre aux joueurs milanais de dégagés par la défense adverse, mais la succesbénéficier de quelques heures de repos supplémentaire avant son match contre la Juve.

matin au siège de la fédération, ses collaborateurs pour une réunion de travail. Selon une source crédible, Kaoua, Brixi, Cyril Moine et Belhdji Hassane y ont assisté. La réunion a tourné sur les préparatifs, cette fois-ci techniques, de cette rencontre prévue le 29 février, à Banjul, face à la Gambie. Ce match, qui entre dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2013, constituera le premier sérieux test pour le sélectionneur national qui sait pertinemment que ce sera un virage décisif dans son parcours avec les Verts. Le but de cette réunion sera aussi de mettre en place un programme spécial, d’ici au déroulement de ce match, pour avoir tous les atouts de son côté. Le bilan des deux derniers stages présenté… Outre le programme à suivre, on croit savoir que le duo Kaoua-Belhadji a présenté au sélectionneur un rapport détaillé sur le premier stage qui a été consacré aux gardiens de but qui a vu les deux entraîneurs en question faire appel à six gardiens, avant d’en choisir quatre qui ont pris part au deuxième stage. Par la suite, les membres du staff technique ont fait une évaluation de ce second stage où onze joueurs locaux ont été convoqués, ainsi que quatre gardiens de but. Notre source nous a révélé qu’au cours de cette réunion, le staff a affiché sa satisfaction par rapport à certains joueurs, à l’instar d’Abdelmoumen Djabou. … ainsi que des rapports sur les joueurs ayant séduit le staff Il a été aussi question au cours de cette réunion des joueurs qui ont été supervisés depuis plusieurs semaines. En effet, tous les mem-

bres du staff technique, en l’absence de Kourichi, ont présenté leurs rapports sur les joueurs susceptibles de renforcer l’EN. On croit savoir que Kaoua s’était montré satisfait du rendement de Chaouchi, mais après le rendement de ce dernier face au CSC, il semble avoir des appréhensions. Par ailleurs, Azzedine Doukha semble avoir donné lui aussi satisfaction. Concernant Zemmamouche, rien n’a filtré à son sujet. Il faut préciser qu’Halilhodzic n’a pas caché sa satisfaction par rapport à Djabou, Aoudia et même Slimani. Le cas d’Abderrahmane Hachoud a été aussi évoqué lors de cette réunion. Hamza R.

Selon une source bien informée, la sélection nationale algérienne devrait s’envoler à destination de Banjul, en début d’après-midi du 27 février. Alors que le vol était prévu à partir de l’aéroport d’Orly, le staff administratif a pris la décision de décaler de quelques heures l’horaire du départ de la capitale française, pour rejoindre la Gambie. Il faut dire que le plan de vol de ce voyage a constitué un véritable casse-tête pour les responsables de l’EN, dans la mesure où ils ont éprouvé d’énormes difficultés à mettre en place un itinéraire moins contraignant aux joueurs ainsi qu’à l’ensemble de la délégation. Néanmoins, le problème se posera pour les joueurs qui joueront le 26 février soit la veille du départ de l’EN, notamment Rafik Djebbour, ainsi que ceux évoluant en Espagne et en Italie. Alors qu’il était prévu que le départ ait lieu dans la matinée, le staff administratif, en concertation avec le sélectionneur national, en a décidé ainsi, pour permettre à ces joueurs de pouvoir rejoindre Paris, écartant ainsi l’option de voir des joueurs rejoindre le groupe à Banjul.

du 27 février

C’est demain à 9h30, au Centre technique national de Sidi Moussa, qu’aura lieu la traditionnelle réunion du Bureau fédéral, sous la présidence du patron de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui regagnera le pays aujourd’hui, après avoir passé quelques jours au Gabon et en Guinée équatoriale, à l’occasion du déroulement de la 28e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Généralement, cette réunion se tenait au cours de la deuxième semaine du mois en cours, mais elle a été avancée, afin de mettre tout en place, en prévision du match de l’EN en Gambie.

La réunion du BF demain
Coupe d’Afrique des nations 2013. Les membres du Bureau fédéral examineront les préparatifs et, surtout, le rapport qui leur sera rendu par le manager général des Verts, Abdelhafid Tasfaout, chargé de l’organisation de ce voyage.

.

Dans ce cas, Halilhodzic Première victoire de Bouzid avec Baniyas se contentera d’une Ismaël Bouzid a signé son seule séance uniquement
Par cette façon de faire, la sélection nationale arrivera le soir même du 27 février et n’aura pas le temps de prendre part à une séance d’entraînement sur un terrain réplique, du moins un léger décrassage. C’est ce qui met le sélectionneur national dans une situation assez embarrassante. Les Verts devront s’entraîner une seule fois sur la pelouse de l’Indépendance-Stadium, terrain principal, la veille de la rencontre. H. R.

Battu trois buts à deux par Lekhwiya, il y a une semaine, Al Jaish a renoué avec le succès, hier, en écrasant la formation El Kharitiyath sur le score net et sans bavure de six buts à zéro. Karim Ziani a été encore une fois l’un des grands artisans de cette éclatante victoire de ses camarades. Au four et au moulin, Ziani a offert deux balles de buts. Ce reluisant résultat permet à Al Jaish de consolider sa place sur le podium, à quatre longueurs du premier.

Ziani et Al Jaish frappent fort

Parmi les points les plus importants qu’aura à aborder le BF, celui du déplacement de l’EN à Banjul, pour affronter la Gambie, pour le compte de la première manche du 2e tour des éliminatoires de la

Les préparatifs du déplacement des Verts au menu

Un autre point sera aussi abordé et concernera les sélections des U20 et U17. Le chef de département de la formation, Jean-Marc Nobilo, devra présenter aux membres du Bureau fédéral son plan d’action concernant l’EN U17 et U20, en prévision des échéances qui attendent les deux catégories, et ce, après un mois de travail. Par ailleurs, l’organisation de la CAN-2013 des moins de 20 ans a été évoquée. D’ailleurs, Khellil Hammoum, président du Comité d’organisation, présentera un rapport au BF. H. R

Les U20 et leur CAN ne seront pas oubliés

premier succès, hier, dans le championnat émirati de football. Baniyas est allé l’emporter à l’extérieur contre Al Nasr, deux buts à un. Bouzid, qui a disputé son troisième match depuis son arrivée cet hiver à Abu Dhabi, a disputé l’intégralité de cette rencontre. Son rendement aura été correct, tant il a tenu son rôle comme il se doit sur le terrain.

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

05

offre de Chievo Vérone»
Il a fait la une de plusieurs journaux régionaux de Valence, l’attaquant algérien, Abdelkader Ghezzal, qui s’est dit heureux d’atterrir à Levante, actuel quatrième de la Liga espagnole. Dans une déclaration accordée à un site internet très proche de son nouveau, lasprovincias.es, Ghezzal a confié qu’il a reçu une offre concrète de la part du club de la Serie italienne, Chievo Vérone : «Comme je l’ai dit, des clubs italiens m’ont sollicité.» Invité à donner au moins le nom du club qui était sur ses traces, Kader rétorque : «Chievo Vérone était très intéressée, mais j’ai refusé cette proposition parce que le challenge de Levante était plus intéressant.»

Ghezzal «J’ai refusé une

Le milieu de terrain de Valence, Sofiane Feghouli, a été relégué au poste de remplaçant, mercredi soir, contre le FC Barcelone. Le néointernational algérien a effectué son entrée en jeu à la 58’. Il a remplacé son coéquipier Piatti. Par ailleurs, pour cette première empoignade aller de la demi-finale de la Coupe du Roi d’Espagne, Valence, qui a concédé le nul un but partout, a quelque peu compromis ses chances de qualification en finale. Cela dit, un exploit

Bonne entrée de Feghouli contre le Barça
Incorporé pour animer le jeu de Valence, jusque-là amorphe sur les flancs, Sofiane Feghouli s’est bien adjugé de la mission qui lui a été confiée par le coach Unai Emery. Vif et assez adroit techniquement,

Coup d’œil Équipe nationale

Il a été bon dans la conservation du ballon

demeure possible pour les camarades de Feghouli, au Camp Nou, dans moins d’une semaine.

Devenu titulaire à part entière depuis plusieurs semaines maintenant à Valence, Sofiane Feghouli n’a pas été aligné, avant-hier, contre le FC Barcelone, en demifinale de Coupe du Roi. Selon le site internet lasprovincias.es, l’entraî-

Il sera suspendu contre l’Atlético

Feghouli aura été très précieux dans la conservation de la balle. Devant de très grands manieurs de ballons très connus du Barça, Sofiane s’est bien distingué.

neur Unai Emery voulait préparer son concurrent direct, l’Argentin Pablo Piatti, pour la prochaine rencontre de championnat contre l’Atlético étant donné que Feghouli, qui a reçu un carton jaune face au Racing de Santander, le cinquième de suite en championnat, sera suspendu pour le compte de cette empoignade comptant pour la 21e journée de la Liga. Moumen A.

«Je suis à Al Quadisiyah pour faire oublier Bouguèche.» Telle a été la déclaration de l’ex-joueur du CAB de Batna, Saïd Bouchouk, à son arrivée en Arabie Saoudite. Chose promise, chose due puisque l’international algérien a frappé à l’occasion de sa première apparition sous ses nouvelles couleurs, en ayant inscrit le premier but de son équipe contre Al Fath. Bien inspiré sur ce coup-là, Bouchouk a hérité d’un bon ballon dans la surface de réparation et déclenché un tir puissant du droit qui a trompé la vigilance du gardien adverse.

1er match, 1er but de Bouchouk

Blessé lors des dernières rencontres de son équipe à Cesena, Abdelkader Ghezzal, qui souffrait d’une douleur à la cuisse, est à présent rétabli à cent pour cent. Très présent lors des séances d’entraînement hier et d’avant-hier, l’Algérie a déclaré qu’il était prêt à prendre sa place, si le coach lui accorde sa confiance : «Je me plais bien ici, je suis heureux de jouer à Levante. Pour ce samedi, si le coach décide de faire appel à moi, je répondrai présent.» Pour rappel, Levante affrontera demain soir, à partir de 18h, le Racing de Santander. M. A.

«Prêt à prendre ma place demain»

Abdoun et Djebbour d’attaque face au PAOK

Guedioura élu homme du match
Pour sa première sortie avec Nottingham
lité à l’ancien milieu de terrain de Wolverhampton d’acquérir un temps de jeu plus conséquent et, du coup, rester compétitif pour répondre aux exigences du sélectionneur national qui a fait de la participation des joueurs internationaux avec leurs équipes un critère important pour mériter une convocation en Equipe nationale. Pour sa première sortie, Guedioura n’a En optant pour Nottingham Forest, Adlène Guedioura a finalement effectué le bon choix. Il est vrai que pour un international, évoluer dans un palier inférieur n’est pas pour rassurer le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, mais il reste que ce transfert réalisé à la dernière minute, soit la veille de la clôture du marché d’hiver, offre une meilleure possibipas laissé son entraîneur Steve Cotterill indiférent. Ce dernier avait qualifié la prestation de son nouveau joueur d’exceptionnelle. Un avis que les fans du club ont confirmé, puisqu’ils ont été unanimes à désigner le joueur formé à Sedan homme de ce match perdu à domicile contre Burnley, mardi soir. Moumen A.

Djamel Abdoun et Rafik Djebbour se sont entraînés normalement avec le groupe, hier. Les deux Algériens de l’Olympiakos devraient être du groupe qui affrontera ce weekend, en championnat, le PAOK Salonique. Djebbour semble complètement remis de sa blessure au genou. Quant à Abdoun, qui aligne les titularisations avec son club, il pourrait bien être reconduit dans le onze de départ du coach Velverde, après-demain.

La récente blessure de Brahim Ferradj, forfait pour tout le reste de la saison, n’a pas été pour rassurer le coach Vahid Halilhodzic qui nous avait déclaré, en exclusivité, qu’il était vraiment agacé par cette histoire de joueurs blessés et d’autres en manque de temps de jeu avec leurs clubs respectifs qui vient perturber son plan d’attaque, en prévision du prochain match important pour la suite du parcours de l’EN contre la Gambie, prévu le 29 février prochain, sachant qu’il n’aura pratiquement qu’une seule séance tactique à effectuer à Banjul, pour préparer ses capés à ce

La situation de certains éléments inquiète Halilhodzic
Des joueurs blessés et d’autres en manque de temps de jeu
premier rendezvous qui se présente comme son premier véritable test à l’extérieur, à la tête des Verts. A cet effet, le sélectionneur national entend bien prendre son temps, pour superviser et discuter avec certains éléments de la sélection, avant de rendre sa décision concernant le groupe qui sera du voyage en terre gambienne, le 27 février prochain. Vahid Halilhodzic n’est pas du tout satisfait de la situation sportive de certains éléments professionnels, à l’instar de Lacen, Bouazza, Yahia, Yebda ou Ghezzal qui ne sont pas régulièrement alignés et qui accusent donc un déficit en matière de temps de jeu qui risque de leur porter préjudice sur le plan physique. A trois semaines du rendezvous continental face à la Gambie, Halilhodzic n’est pas encore fixé sur la liste des joueurs qui seront appelés à mettre en pratique la stratégie qu’il adoptera à Banjul.

Il est clair que la mauvaise forme physique des locaux constatée lors du dernier stage de l’EN, effectué au Centre sportif de Sidi Moussa, n’a pas été aussi pour apaiser les appréhen-

Le niveau physique des locaux, l’autre souci

sions, on va dire, légitimes du coach Halilhodzic. Contre un adversaire réputé pour son jeu direct et son engagement physique sur le terrain, le coach de l’EN veut compter sur des éléments totalement prêts pour monter une stratégie de jeu à même de leur permettre de revenir avec un résultat positif, dans le but d’assurer sa qualification lors du match retour qui aura lieu au mois de juin prochain, à Alger. Seulement, comme il l’avait clairement signifié, la réalité est dure et la mission ne sera pas de tout repos, compte tenu des difficultés qu’on a énumérées plus haut.

M. A.

Le célèbre magazine sportif Onze Mondial a consacré trois pages à la perle algérienne de Sochaux, Ryad Boudebouz. Tout au long de cet entretien, le milieu de terrain du FC Sochaux Montbéliard est revenu notamment sur son parcours avec les Verts lors du dernier Mondial 2010. Il affirme avoir vécu ses plus beaux moments de football avec la sélection algérienne : «On a vécu des moments inoubliables en Afrique du Sud. L’engouement du public algérien et l’ambiance qui régnait au sein de notre groupe restent des souvenirs remarquables dans une carrière. Dommage qu’on n’ait pas pu passer au second tour.» «A 17 ans, on m’a offert un contrat de 4 ans» Dans cette interview, Ryad Boudebouz évoque l’intérêt de Manchester United. Ryad explique à nouveau les raisons qui l’ont poussé à rejeter l’offre mancunienne, alors qu’il n’avait que 17 ans : «A 17 ans, Manchester United me voulait et m’a offert un contrat de quatre ans. Cela aurait été trop risqué de se retrouver si jeune dans un tel club, avec des concurrents comme Cristiano Ronaldo ou Wayne Rooney. Je ne voulais pas réaliser un simple coup financier.» «Prêt à faire le grand saut» Interrogé s’il était prêt à rejoindre un grand club

Boudebouz : «Voilà pourquoi j’ai refusé Manchester United»

de France ou une grande équipe européenne la saison prochaine, le Ballon d’Or algérien 2011 a déclaré : «En France ou à l’étranger, je suis prêt à effectuer le grand saut», a-t-il ajouté. Pour rappel, Ryad avait déjà confié qu’il ne voulait pas quitter Sochaux, l’été prochain, en laissant son club formateur en Ligue 2 : «Le mois de juin, je partirai, je ne veux pas laisser mon club en Ligue 2, donc j’ai envie de tout donner pour sauver le maintien avec mes amis cette saison.» «Mon choix pour l’Algérie ne datait pas d’hier» Ryad Boudebouz, dont le choix pour l’Algérie avait suscité la réaction des instances du football français, révèle encore une fois que lorsqu’il a été sollicité pour disputer le Mondial avec l’Algérie, il n’a pas hésité un seul instant à répondre à l’appel du cœur : «Pour être honnête, mon choix pour l’Algérie, je l’ai fait depuis que j’étais petit. Disputer une Coupe du monde avec son pays d’origine, ça ne se refuse pas. Après, c’est clair je ne nie pas le mérite de la France dans ma formation même si on a différemment commenté mon choix pour l’Algérie.» Synthèse de Moumen A.

06

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

«Si demain il quitte la JSK, je viendrai y travailler gratuitement»

Ighil ne lâche pas Hannachi

Coup sur coup JSK

N’ayant pas voulu prendre le risque d’effectuer la reprise des entraînements au stade de Tizi Ouzou que les supporters de la JSK ont investi depuis la matinée, le staff technique a pris à la dernière minute la décision de délocaliser la séance au stade communal des Issers. Ce qui a motivé les membres du staff technique de la JSK à opter pour le terrain des Issers, c’est naturellement la qualité de sa pelouse, étant donné qu’elle est dotée d’un gazon synthétique 5e génération. A noter que l’enceinte a été rénovée complètement par les services de la wilaya de Boumerdès.

Entraînement à 15h30 aux Issers

Une pelouse en parfait état

Comme il fallait s’y attendre, la séance de reprise des entraînements a été caractérisée par l’absence de deux joueurs, à savoir le milieu de terrain international Saâd Tedjar et l’attaquant Nabil Hemani. Renseignements pris, le premier souffre d’une blessure contractée face au CAB mardi dernier, et le second n’est pas au mieux de sa forme moralement après ce qui s’est produit entre lui et un groupe de supporters de la JSK de retour de Batna avant-hier.

Tedjar et Hemani absents...

«Ses connaissances en football se sont arrêtées en 70» Revenant sur l’une des critiques du président après le fameux match JSK-CRB, Ighil a voulu éclairer la lanterne des supporters kabyles : «Je n’ai pas à justifier mes choix, mais par respect aux supporters, je le ferai cette fois-ci, notamment en ce qui concerne l’entrée en jeu de Belkalem, un défenseur, alors que nous étions menés au score. J’ai incorporé ce joueur parce qu’il ne restait que quelques minutes, il fallait donc tenter le tout pour le tout en balançant de

Meziane Ighil a très mal pris le fait que Hannachi ait donné une dimension familiale à leur différend. La preuve, il continue à défier le président kabyle, mais uniquement sur le plan sportif. La déclaration qu’il nous a faite hier en est la preuve : «Puisque Hannachi annonce à tout va qu’il est prêt à quitter la JSK, j’annonce de mon côté en m’adressant aux Kabyles que si aujourd’hui il quitte ce grand club, je prendrai demain mon sac pour reprendre mon travail et gratuitement cette fois-ci.» Une façon de dire à Hannachi qu’il n’était pas venu à la JSK que pour l’argent et qu’il avait accepté de travailler dans ce grand club parce qu’il avait un grand projet à mettre en place. «Mieux, continue Ighil, je suis même prêt à solliciter les anciens joueurs qui aiment ce club pour travailler gratuitement avec moi parce que je sais qu’il y en a beaucoup qui sont disposés à le faire avec d’autres dirigeants.»

longues balles vers l’avant pour égaliser. Belkalem a été posté en attaque pour sa grande taille et son excellent jeu de tête. Pour ceux qui connaissent le football, Belkalem n’a jamais été incorporé pour renforcer la défense. Hannachi pense le contraire parce que ses connaissances en football se sont arrêtées en 70.» Concernant le nombre de séances d’entraînement effectuées à Barcelone, jugé très insuffisant par Hannachi, Ighil ne veut même en entrer dans les détails : «Parce que, dit-il, lui-même a déclaré qu’il était rassuré par l’équipe lorsqu’il a vu notre match face à Terrassa.» Adel Ighil (cousin de Meziane) : «Faux ! Mon défunt père n’a jamais été l’ami du père de Hannachi » Présent lors de notre rencontre avec Meziane Ighil, Adel Ighil, le cousin de l’ancien entraîneur de la JSK, a tenu à apporter quelques précisions suite aux déclarations de Hannachi parues sur le Buteur d’hier : «J’ai révisé tout le registre de mon père, Allah yerrahmou, où étaient inscrits les noms de ses amis maquisards, mais je n’ai pas trouvé la trace des Hannachi. Nous n’avons rien contre les Hannachi et nous ne sommes pas là pour les dénigrer. J’ai même demandé aux vieux de la famille qui m’ont dit que la seule famille qu’ils connaissent à Fort-National, c’est la famille Gasmi dont deux membres sont tombés au champ d’honneur.» H. R.

Le staff technique kabyle devra se passer demain des services de Tedjar et Hemani. Si le premier les résultats médicaux l’empêchent de prendre par au match, une source proche du staff technique nous a Quelques supporters confié que l’attaquant Hemani ne sera pas présents retenu dans les 18 pour éviter une évenAux Issers, l’équipe n’est pas passée inaper- tuelle réaction des supporters qui pourrait çue, puisque certains passants ayant remarqué influer sur le rendement de l’équipe face les joueurs de la JSK descendre des voitures et au WAT. se diriger vers le stade n’ont pas raté l’occasion de propager la nouvelle à travers la ville, ce qui a énormément fait plaisir aux citoyens des Les dirigeants songent à déposer plainte contre Issers qui semblent être des fans du club kabyle. quelques supporters Selon une source de la direction kabyle, cette dernière envisage dans les proKarouf a axé son travail chaines heures de déposer une plainte sur le côté psychologique Comme il ne reste pas beaucoup de temps contre le groupe de supporters ayant arpour le match face au WAT et devant la situa- rêté le bus des joueurs et tenté d’agresser tion actuelle qui prévaut au sein du club, l’en- Hemani. Selon la même source, les diritraîneur en chef par intérim, Mourad Karouf, geants du club kabyle ont poursuivi le bus transportant les supporters et pris le nua axé son travail hier après-midi sur le côté méro d’immatriculation ainsi que deux psychologique. L’ex-international de la JSK a autres voitures. beaucoup parlé aux joueurs leur expliquant qu’il ne faut surtout pas penser à ce qui ce Nessakh a repris passe actuellement et que leur seule mission Blessé depuis le retour de la JSK de Barconsiste à se préparer et se concentrer sur le celone, le latéral gauche canari Nessakh, match face au WAT que la JSK devra gagner. qui a raté les deux premiers matches de la phase retour, a été enfin autorisé à reprenTravail de gainage dre les entraînements avec ses camarades. en début de séance… Hier, Nessakh a travaillé normalement En début de séance, les joueurs de la JSK sans ressentir la moindre douleur. D’ailont effectué un travail de gainage. L’entraîneur leurs, le staff technique s’est réjoui de son Karouf a été assisté par Guillou. retour et comptera sur lui face au WAT. Le portier de la JSK, Malik Asselah, est à présent soulagé. Et pour cause, les douEn fin de séance, les Canaris ont disputé un leurs qu’il a ressenties il y a quelques jours match d’application, une occasion pour les au genou ont disparu. D’ailleurs, le staff quelques supporters présents de connaître technique l’a aligné face au CAB. Hier, mieux les joueurs kabyles qu’ils n’ont pas eu Asselah s’est entraîné normalement et l’occasion de suivre régulièrement. devra être reconduit face au WAT.

... ils sont out face au WAT

Boulemdaïs
«Pourtant, il n’y a pas le feu !»

… et match d’application après

Asselah rétabli

Dans le cas où la situa

Comme nous l’avons annoncé, la séance d’entraînement d’hier après-midi fut délocalisée aux Issers suite au rassemblement des supporters au siège du club. Et afin de connaître l’ambiance qui règne au sein du groupe, nous avons pris attache avec l’attaquant Hamza Boulemdaïs qui n’a pas hésité à nous faire savoir que les joueurs sont bien évidemment affectés par ce qui se passe, mais qu’il fallait tout de même relever la tête, car il s’agit de l’intérêt de la JSK.
Un commentaire sur la délocalisation de la séance d’entraînement aux Issers ? Je suis bien évidemment déçu par tout ce qui se passe. Nous sommes même affectés. Je ne sais pas comment on s’est retrouvés dans une telle situation. Les choses ont rapidement pris une autre dimension. Pourtant, il n’y a pas le feu à la maison. Nous sommes classés au milieu du tableau et nous avons la chance de jouer le podium. Je ne vous cache pas que j’ai des difficultés à trouver une explication valable à tout ce qui se passe. Comment avez-vous réagi aux insultes des supporters à Batna ? Ça nous a touchés dans notre honneur. On est conscients que les supporters ont le droit de critiquer, mais pas de cette manière. On essaye de donner le meilleur de nous-mêmes et ils doivent le constater. En ces moments difficiles, nous avons plus besoin de leur soutien que d’autre chose. Toutefois, je ne perds pas espoir car les supporters de la JSK connaissent le football et savent que nous n’avons jamais triché. Comment comptez-vous gérer une telle situation ? On essaye de rester le plus serein possible. A mon avis, l’urgence est de chasser le doute. Nous sommes en manque de confiance depuis la défaite face au CRB. Je reste persuadé que nous avons une bonne équipe qui a son mot à dire. Il va falloir s’accrocher jusqu’au dernier match. Je souhaite seulement qu’on trouve les ressources nécessaires pour tenir le coup. Ne craignez-vous d’être perturbé la veille du match face au WAT ? Je vous mentirais en vous disant que nous sommes indiffé-

rents à ce qui se passe actuellement à la JSK. Aucun joueur ne peut prétendre le contraire. Toutefois, nous sommes des professionnels. On doit s’adapter à toutes les situations. Il s’agit de l’intérêt de la JSK et nous n’avons pas le droit de laisser tomber ce club. On jouera pour mouiller le maillot de ce prestigieux club. Une fois de plus, l’attaque sera mise à l’index. Pensezvous être à la hauteur ? Je le souhaite. Comme je l’ai dit précédemment, nous avons besoin de confiance. Ce qui est certain, c’est qu’on jouera le match du WAT avec la plus grande détermination qui soit. Je souhaite que ce soit le vrai déclic des attaquants. Une victoire nous fera oublier la semaine difficile que nous avons vécue. Entretien réalisé par L. F.

Lors de la jou on s le mouvement de protestati Tizi Ouzou ont suivi de prè lacés par centaine au dép des supporters qui se sont s de Hannachi, les supporter siège du club. En l’absence lieu de l’après-midi. au mi e sont restés sur place jusqu’ p d’envoi de la 18 jourtefois, et à 24 heures du cou Tou c’est le retour n’indique que née du championnat, rien . A ce sujet, et dans la ville de Tizi Ouzou au calme ns ation ne dégénère, nous avo pour éviter que la situ rrait adresser une zou pou appris que le wali de Tizi Ou tball pour reporter e à la Ligue nationale de foo demand rès ce qui vient de se passer la rencontre en question. Ap ignent pour la santé des hier, les autorités locales cra seront appelés à se déplacer joueurs et des supporters qui où de 14 heures. Au moment en nombre au stade à partir n’a été encore décidé du rien nous mettons sous presse, aya, mais on reste très vigié des responsables de la wil côt lant. A. A.

Le wali de Tizi pourrait atch le repo ori du ale demander d’hier, les autrt tés locm s de la wilaya de rnée

tion persisterait

Le milieu de terrain kab propos tenus par le président prendre la compétition et les agé. Face au WAT, Saïdi our Hannachi l’ont beaucoup enc e avec r lui, la JSK, qui est revenu reste optimiste de jouer. Pou Batna, aura l’occasion de itif de un résultat plus ou moins pos tch qu’il estime difficile er face au WAT dans un ma confirm our. e en ce début de la phase ret face à une équipe qui carbur ain, il nous dira : «Nous sommes dem teAu sujet de la rencontre de Batna, un match nul est tou s avec un résultat positif de revenu loyer toutes nos forces t, il faut dép fois bon à prendre. Maintenan toire est impérative. Sur le plan WAT pour gagner. La vic face au re s permettra de retrouver not mental, vaincre le WAT nou rches au classement gélques ma santé et nous fera gagner que porters soient nombreux à Nous souhaitons que nos sup néral. a pas le match, je sais qu’il ne ser nous soutenir. Concernant te autre forme en ce début de tou facile, le WAT a affiché une meilnul face au CRB en est une la phase retour, son match leure illustration.» L. A.

le WAT !» Saïdi : «On doit ,battre ne désespère pas reyle Lyès Saïdi,

omme attendu, les supporters étaient nombreux, hier, à répondre à l’appel lancé il y a quelques jours par un groupe de fans pour exiger le départ du président de la JSK, Moh Cherif Hannachi. Une foule nombreuse estimée à une centaine de supporters s’est présentée devant l’enceinte sportive du stade du 1erNovembre pour rencontrer les dirigeants de la JSK. Ces derniers, après plusieurs heures d’attente, n’ont pu rencontrer personne. 9h00 : arrivée des premiers supporters au stade C’est vers les coups de 9 heures que les premiers groupes de supporters ont commencé à affluer au stade du 1er-Novembre, soit une heure avant le rendez-vous fixé. Les supporters présents ont, dans un premier temps, eu accès à l’enceinte où ils ont constaté que l’équipe Espoirs effectuait sa séance d’entraînement. C’est par la suite qu’ils ont quitté les tribunes pour rejoindre les autres groupes qui arrivaient et qui se sont rassemblés devant le stade. 10h : début du rassemblement Une heure après, les supporters étaient très nombreux à se présenter devant le stade avec comme seul mot : «exiger le départ du président Hannachi et de la direction actuelle du club». D’autres ont même accroché des banderoles sur le mur du stade jouxtant le siège de la direction de la DJSL. 10h15 : un supporter joint Hannachi au bout du fil En marge du rassemblement organisé hier devant le stade du 1er-Novembre, un supporter de la JSK présent dans la foule a pu avoir le numéro du président de la JSK qu’il a joint au bout du fil pour lui demander de venir rencontrer les supporters présents et écouter leurs doléances. Selon le supporter, le président lui a signifié qu’il n’allait pas se présenter et qu’il n’avait qu’à prendre attache avec le président du Comité de supporters, en l’occurrence Aziz Lahcène, présent sur place. 11h00 : le supporter agressé par Hemani sur les lieux Il était 11h lorsque la foule a annoncé l’arrivée du jeune supporter, à savoir Réda Taybi, victime de coups et blessure par l’attaquant de la JSK, Nabil Hemani. La victime était entourée d’une foule nombreuse de supporters qui ont tenu à lui exprimer leur solidarité et lui ont promis que le joueur paiera pour la faute commise en lui interdi-

C

La grogne des supporters s’accentue
Coup de colère JSK
Ils se sont rassemblés hier devant le siège du club
sant les entraînements avec le groupe dans l’après-midi. Un important dispositif sécuritaire déployé Pour éviter tout acte de violence entre les supporters ou autre désagrément au Centreville, les services de sécurité ont déployé un important dispositif aux alentours du stade du 1er-Novembre et à travers toute la ville de Tizi Ouzou. Pas d’accès au siège de la JSK Les nombreux supporters présents hier au rassemblement ont voulu accéder au siège du club kabyle afin de rencontrer les responsables du club. Une fois devant la porte, il leur a été signifié par les gardiens que le siège était fermé et qu’ils ne pourront pas entrer, d’autant plus que c’est une journée de travail à la DJSL comme à la direction de l’OPOW de Tizi Ouzou. D’ailleurs, un renfort de police important a été placé à l’intérieur du stade. Les animateurs du rassemblement ont voulu organiser une marche au siège de la wilaya Une heure après le début du rassemblement et ayant constaté l’absence des dirigeants de la JSK avec lesquels ils avaient souhaité s’entretenir à propos de la situation qui prévaut actuellement au sein de la JSK, les organisateurs ont voulu improviser une marche au siège de la wilaya. Mais après avoir été informés que ce genre de manifestation était soumise à autorisation, ladite marche a été annulée. Des supporters bloqués sur la route Selon la version de certains que nous avons rencontrés, d’autres groupes de supporters attendus pour prendre part au rassemblement ont été bloqués au niveau de plusieurs axes routiers, notamment à l’entrée de Tizi en provenance d’Alger, comme c’est

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

07

Aziz Lahcène (pdt CS)
«Tant que c’est pacifique, nous soutenons les supporters»

Après la délocalisation de la séance d’entraînement d’hier aux Issers

Présent parmi les supporters au rassemblement d’hier devant le stade du 1er-Novembre, le président du Comité de supporters, Aziz Lahcène, a tenu à faire la déclaration suivante : «D’abord, il convient de signaler que ce rassemblement doit se faire dans le calme total. Je vous informe que tant que les choses se passent dans le calme total et pacifiquement, nous, en tant que membres du comité de supporters, moi-même président, soutenons les supporters dans leur action et les assisterons dans leurs revendications.»

«Samedi, ils doivent encourager l’équipe pour qu’elle gagne face au WAT»
Et pour finir, le président du Comité de supporters a tenu à lancer un appel aux supporters de la JSK de séparer leur revendication du rendez-vous sportif de demain samedi à l’occasion de la venue du WAT pour le compte de la 18e journée du championnat : «Je tiens à travers votre journal à lancer un appel à tous les supporters de la JSK là où ils sont à venir en masse ce samedi encourager l’équipe face au WAT. Ils doivent laisser notre équipe se préparer dans la sérénité et gagner son match pour espérer revenir en haut du tableau.» L. A.

qu’il faudrait vraiment prendre les choses très au sérieux. Les supporters veulent que la direction actuelle quitte son poste, j’invite le président Hannachi à se pencher sérieusement sur la question et prendre la décision qui ira dans l’intérêt général du club et de toute la région.»

Certains joueurs menacent de ne pas jouer face au WAT
inalement, le rassemblement des supporters, hier matin, au siège du club n’a pas été sans conséquence. En effet, suite à cela, les responsables du club ont pris la décision de délocaliser la séance d’entraînement qui était prévue à 17h au stade du 1er-Novembre. La présence massive des supporters aux alentours du stade a rendu les dirigeants quelque peu anxieux. Ainsi, craignant que la situation ne dégénère, la séance d’hier a été délocalisée à Boumerdès, plus précisément aux Issers, du moment que c’est l’intégrité physique des joueurs qui est menacée. D’après nos sources, l’incident qui s’est produit mardi soir à Sétif a poussé les dirigeants à réfléchir par deux fois, avant de prendre la décision de ne pas s’entraîner sur la pelouse du 1er-Novembre. Le groupuscule de supporters qui s’en

aussi le cas du côté est de la ville en provenance d’Azzazga. Ces derniers étaient probablement pris dans des bouchons dans plusieurs axes routiers. D’ailleurs, de nombreux transporteurs ont dû rebrousser chemin, non sans informer ceux présents devant le stade qu’ils seront présents ce samedi face au WAT et joindront leur voix à celle des animateurs du rassemblement. La séance d’entraînement à Tizi annulée Prévue pour hier après-midi, et pour parer à d’éventuels dérapages, le staff technique a tout simplement décidé d’annuler la séance de reprise des entraînements de la JSK, en prévision de son match de demain face au WAT. Face à cette situation, le staff technique n’a pas voulu prendre le risque de se présenter au stade d’autant que les supporters étaient décidés à y pénétrer. Par ailleurs et pour ne pas chambouler le programme de préparation, le staff technique a pu décrocher un créneau horaire hier après-midi au stade communal des Issers (Boumerdès). L. A.

Au cours du rassemblement organisé hier par de nombreux supporters devant le siège du club, l’on aura retenu une série de revendications qu’ils avaient essayé de faire passer aux responsables qu’ils n’ont d’ailleurs pas rencontrés. Si le départ du président Hannachi est la revendication qui revenait le plus sur toutes les lèvres des présents, certains ont fait état d’un certain nombre de doléances qu’ils avaient espéré porter à la connaissance des responsables de la JSK. L’un d’eux nous dira : «Nous sommes venus nous exprimer dans le calme, nous ne sommes pas des perturbateurs, nous voulons juste que le JSK retrouve son prestige d’antan. Barakat ! Notre club ne fait plus peur même à Tizi. Pire, nous n’allons même pas participer à la Coupe de la CAF qui, jadis, était une référence pour tous les clubs. Nous exigeons le retour d’Ighil, et un grand changement au niveau de la direction doit s’opérer le plus vite possible. Aussi, nous n’allons pas nous taire sur ce qu’ont fait Hemani et Tedjar. Ils ont commis l’irréparable. Hemani a agressé un jeune supporter et de ce fait, il rendra des comptes. Pour ce qui est de Da Meziane, cela ne se discute même pas, nous exigeons son retour à la barre technique de notre cher club.»

Ce que pensent les supporters présents au rassemblement

F

A propos des revendications des supporters, Lahcène ajoute : «Le président Hannachi doit impérativement trouver des solutions à ce problème qui persiste et qui se tend à se répercuter sur le parcours de la JSK en championnat. Nous lui demandons de venir rencontrer les supporters et les écouter. Je considère

«Le président Hannachi doit venir et trouver une solution»

était pris au bus des joueurs, a traité ces derniers de tous les noms d’oiseau suivi de menaces. Les responsables kabyles craignent qu’un scénario similaire se reproduise la veille du match de championnat. De leur côté, et face à la colère de la rue, plusieurs joueurs nous ont confié qu’ils craignent pour leur santé au stade de Tizi Ouzou. Ils estiment que l’annulation de la séance initialement prévue au 1er Novembre était la meilleure solution à prendre en attendant l’évolution des choses lors de la journée d’aujourd’hui. Face à cette situation inquiétante, certains joueurs ont même menacé de ne pas jouer le match de championnat de demain face au WAT. Ces derniers ont clairement affiché leur inquiétude de peur de se faire agresser à la sortie du stade. D’ailleurs, si la séance de ce soir est

Même s’il est très difficile de préparer un match de championnat dans de telles conditions, l’entraîneur Mourad Karouf essaye tant bien que mal de rassembler ses joueurs, la veille de ce rendez-vous de championnat. Nul doute que le moral n’y était pas lors de l’entraînement d’hier après-midi aux Issers, mais il fallait tout de même faire l’effort de s’accrocher pour l’intérêt de l’équipe. Le staff technique craint toutefois que la séance d’aujourd’hui ne soit une

Du côté du staff, c’est l’impasse !

maintenue, la majorité des joueurs ont décidé de ne pas se déplacer avec leur propre véhicule par crainte de les voir saccagés. Il est clair que la situation devient insupportable pour les camarades du capitaine Ali Rial qui ne savent plus où donner de la tête.

nouvelle fois perturbée, ce qui risque de nuire à la stabilité du groupe.

Des joueurs perturbés, une séance délocalisée et un moral à plat, on aimerait bien savoir à qui profitera une telle situation, la veille d’un match de championnat, à l’occasion duquel la JSK est condamnée à gagner à domicile pour se relancer. Pour l’instant, nul doute que c’est l’équipe qui va payer les frais. La préoccupation du staff technique est d’essayer de garder une certaine sérénité dans le groupe. En attendant le retour au calme, la majorité des supporters de la JSK sont plus inquiets par les résultats de leur équipe que de l’assemblé générale que devra organiser le président Hannachi. A. C.

A qui profite cette situation ?

Annoncé forfait par certaines presses pour le match contre le NAHD, Fawzi Chaouchi a accepté de nous accorder un long entretien dans lequel il confirme sa participation pour le derby de ce weekend. Le dernier rempart mouloudéen a tenu aussi à apporter son soutien indéfectible à Hamza Zeddam.

aouchi a fait jours, Fawzi Ch i, é out pour dix reprenant, hier après-mid Annonc meurs en us grand pl s ru taire toutes le ts au stade du 5-Juillet, au s entraînemen s le de soulagement bossé oua. Fawzi a Chna rmalement le plus no us la du monde so im de Hal houlette Tifour.

Il s’est remis hier au travail

08

Chaouchi «Je jouerai
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup de joie MCA

face au NAHD»
de le soutenir dans ces moments difficiles, car il y a un match tout aussi important qui arrive. Sur le but égalisateur, avez-vous demandé à Zeddam

Alors Chaouchi, comment est actuellement votre état de santé ? Dieu merci, tout va pour le mieux, même si psychologiquement je suis un peu atteint après le semi-échec que nous avons essuyé face au CSC. La déception d’avoir failli à notre mission est toujours vivace. C'est-à-dire ? C’était un match à sens unique. On aurait pu mar-

quer d’autres buts sans que personne ne trouve à redire. Et voilà, le match a viré au cauchemar, du moins le dernier quart d’heure que nous avons très mal géré. Nous sommes tous fautifs, car nous avons cherché à faire le spectacle au lieu d’assurer jusqu’au coup de sifflet final. Et cela a fini par nous coûter très cher. C’est pourquoi vous avait refusé toute déclaration à la fin du match ? J’avais peur de faire des déclarations à chaud qui pourraient nuire à mon club. Il valait mieux s’abstenir de faire le moindre commentaire. Certains n’ont pas hésité à accuser Bracci pour son mauvais coaching...

Bracci «Je rassure tous les Chnaoua,
u milieu de cette tempête médiatique qui touche le Mouloudia, l’entraîneur Bracci veut garder la tête froide tout en refusant de rentrer dans une polémique qui est loin de faire les affaires de son équipe. Le premier sujet que nous avons évoqué avec Bracci concerne le cas Fawzi Chaouchi qui fait actuellement la une de la presse spécialisée avec son ennui à l’ischio-jambier qui ne remet en aucun cas sa participation au derby de samedi. D’ailleurs, Bracci nous a confirmé qu’il comptait sur son gardien numéro un pour le rendez-vous de ce week-end. «Tout ce qui se dit actuellement, c’est du n’importe quoi. Je tiens à rassurer tous les Chnaoua que Chaouchi jouera le match face au NAHD. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il a un petit bobo sans plus qui ne mérite pas qu’on fasse tout un plat», nous a-t-il confié.

A

Chaouchi jouera face au NAHD»
«Je compte opérer quelques changements pour le derby»

C’est complètement absurde ! Si nous n’avions pas encaissé ce but dans le temps additionnel, on ne serait pas en train de pointer un doigt accusateur vers le coach. Contre Sétif, Bracci était le meilleur entraîneur du monde, et maintenant après avoir trébuché à domicile, on réclame sa tête. C’est inconcevable ! Nous avons gagné à Sétif dans le temps additionnel et cette fois, c’est nous qui avons pris un but dans l’ultime seconde de la partie. C’est ça aussi le football, il faut l’accepter tout en tirant des leçons de nos erreurs. Quel est votre sentiment à propos des accusations portées à l’encontre de Zeddam à qui on reproche d’avoir levé le pied sur le but égalisateur de Lemaïci ? Zeddam a tout mon soutien et celui de l’équipe. C’est un fils de bonne famille qui est très professionnel dans son travail. C’est aberrant de l’accuser d’avoir levé le pied sous prétexte qu’il a joué face à son club formateur. Si chaque fois un joueur qui commet une erreur on l’accuse de tricherie, on ne s’en sortira pas. Zeddam a tellement donné pour le Mouloudia qu’il mérite au moins un peu de respect. Je demande à cette occasion aux supporters

de laisser passer le ballon afin de vous en saisir ? Pas du tout. Je ne m’attendais pas à une égalisation, surtout de la sorte. On attendait le coup de sifflet final, car c’était la dernière action du match. Je n’ai pas demandé à Zeddam de me laisser le ballon. D’ailleurs, je croyais qu’il allait dégager le cuir et puis ce qui est arrivé arriva. On ne peut pas faire machine arrière. Ce semiéchec, nous l’assumons tous, pas uniquement Zeddam. On gagne tous et on perd tous ensemble, c’est ça l’esprit de

groupe. On a parlé de votre forfait pour le match contre le NAHD, qu’en est-il au juste ? Je rassure tout le monde. J’ai passé une échographie et des examens approfondis qui n’ont rien révélé de grave. C’est simplement une petite élongation qui ne prête pas à inquiétude. D’ailleurs, je serai d’attaque pour le match face au NAHD que je ne raterai pour rien au monde. Vous êtes désormais dans l’obligation de gagner, n’est-ce pas ? On n’a pas le choix, il faut tout faire pour s’imposer, pour nous et pour nos supporters. J’espère qu’ils viendront en très grand nombre au stade du 5-Juillet pour nous soutenir. Et ce match avec les Verts contre la Gambie, est-ce que vous y songez ? Inch’Allah, je ne décevrai pas si on fait

appel à mes services. J’ai vraiment hâte de retrouver l’Equipe nationale. Justement, vous avez été plébiscité par les internautes qui sont majoritairement pour votre retour en Equipe nationale. Quel est votre avis ? Comme je vous l’ai dit, je me sens d’attaque pour ce match contre la Gambie. Et j’ai bien envie de répondre aux attentes du sélectionneur national, Halilhodzic, si bien, sûr on me fait confiance. Et je remercie tous ceux qui m’ont plébiscité. Entretien réalisé par Tarek-Che

Sachant que certains joueurs, à l’image de Hamza Zeddam, sont atteints psychologiquement et qu’il leur sera difficile de se remettre à temps pour l’affiche de ce samedi, Bracci ne veut prendre aucun risque en opérant quelques changements, à même de lui permettre d’apporter de la fraîcheur et de la sérénité au groupe. «Il est évident que je vais apporter quelques changements pour ce match contre le NAHD. Il faudra mettre en place un dispositif qui nous permettra de sortir vainqueurs de ce face-à-face», dira avec optimisme l’ancien joueur de l’OM.

L

e coordinateur de section, Omar Ghrib, ainsi que tous les joueurs ont affiché leur solidarité avec Hamza Zeddam. D’ailleurs, l’homme fort du Doyen n’a pas hésité à intervenir pour soutenir son joueur. «Zeddam a toute ma confiance. Nous sommes tous avec lui. Ça arrive dans le football de concéder des faux pas. Mais à aucun moment, j’ai douté de l’intégrité et de la bonne foi de Zeddam qui a tant donné pour le club. Alors qu’on cesse de l’accuser de tricherie ! Je promets à nos supporters que nous allons tout faire pour gagner

Ghrib et les joueurs solidaires avec Zeddam
face au NAHD et fêter ainsi le Mouloud comme il se doit. J’invite d’ailleurs nos supporters à venir en masse afin d’encourager leur équipe qui a besoin d’eux dans ces moments difficiles», dira Ghrib.

Et lorsqu’on évoque tout ce qui a suivi le match nul face au CSC, Bracci a une explication toute trouvée : «Face à Sétif, nous étions les meilleurs du monde et dès que nous avons trébuché, on nous tombe dessus sans le moindre ménagement. Moi, je pense que notre équipe fait l’objet d’une campagne de déstabilisation, car on veut par tous les moyens porter préjudice aux joueurs et à toute l’équipe.»

«Nous faisons l’objet d’une campagne de déstabilisation»

«Tout faux pas est interdit face au NAHD»

Evoluant avec l’épée de Damoclès sur la tête, Bracci sait que son équipe n’a plus droit à l’erreur. De quoi mettre une pression supplémentaire sur les épaules de Mobitang et les siens qui doivent réagir positivement lors de ce derby. «Après le match nul face au CSC, nous avons grillé notre joker. A présent, il est certain que tout autre faux pas sera interdit face au NAHD. Il nous faut absolument la victoire, seul remède pour redonner de la confiance au groupe», nous a déclaré en conclusion Bracci.

rection de motiver le groupe, en prévision du derby face au Nasria.

A la fin de la séance d’entraînement d’hier, les joueurs ont reçu chacun une prime de 10 millions de centimes qui correspond à la victoire obtenue en terre sétifienne. Une façon pour la di-

La prime de Sétif perçue hier

Absent la veille en raison des critiques dont il a été la cible, Hamza Zeddam a pu se remettre hier aprèsmidi au boulot avec le groupe. Le joueur semblait avoir un meilleur moral grâce aux marques de soutien de tous ses partenaires, de son staff technique et de ses dirigeants.

Zeddam a réintégré le groupe

T. Che

C’est aujourd’hui le moment de vérité pour Abdelhamid Zedek qui tiendra l’assemblée générale à l’hôtel Icosium, à Bouzaréah. A l’ordre du jour, l’élargissement de l’assemblée avec notamT. Che ment l’intégrat ion d’anciens membres de l’association El Mouloudia. Cette assemblée devra être rehaussée par la présence de Amar Brahmia et Cherif Tifaoui, l’ancien président du Comité olympique. On parle même de la présence de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Kamel Bouchama. Toutes les dispositions ont été prises afin que les travaux de l’assemblée se tiennent dans les meilleures conditions et sans le moindre accroc.

Zedek tiendra ce matin l’AG à Bouzaréah

ritiqué pour son manque de réalisme par les supporters du Mouloudia qui espéraient voir l’ex-Béjaoui redonner des couleurs à leur ligne offensive, Mustapha Djallit, qui n’a toujours pas débloqué son compteur buts, et qui se retrouve pointé du doigt, met l’accent dans cet entretien sur l’importance de rester soudé dans ces moments difficiles. «Les contestations des supporters sont légitimes car ils aimeraient voir leur équipe s’imposer. Ces critiques ne doivent pas nous pousser à devenir égoïstes sur le terrain. Bien au contraire, on doit rester solidaires et s’encourager avec l’ambition de relever la tête au plus vite.»

C

des supporters sont légitimes»
« Je suis prêt à accepter les choix du coach s’il décide de me laisser sur le banc » Pour le rendez-vous de ce samedi, il est probable que Djallit se retrouve sur le banc des remplaçants. Une décision que le joueur est prêt à accepter avec beaucoup de professionnalisme. «Maintenant, je suis prêt à accepter le choix du coach s’il décidait de me laisser sur le banc. Il n’y a aucun souci car le staff technique Il doit agir dans l’intédevrait céder rêt du club en opésa place à Sayeh Incapable de planter une rant des banderille depuis le début de la changements», phase retour, Mustapha Djallit devra nous a confié faire les frais de son manque de réaDjallit. lisme. Il est plus que probable que T.Che l’ex-joueur de Tlemcen cédera sa
place en pointe de l’attaque à Réda Sayeh, meilleur buteur de son équipe avec six réalisations.

Djallit «Les contestations
Coup sûr MCA
garde confiance en mes qualités et je suis persuadé que je saurai surmonter ce passage à vide. Et pour cela, je dois faire en sorte que la pression du public devienne positive».

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

09
Le Mouloudia grimpe à la 165e place au classement FIFA

Il y a quelques mois, le Mouloudia pointait à la 173e place au classement FIFA qui prend en ligne de compte les compétitions internationales. Grâce à son parcours en coupe de l’UNAF et en Ligue des champions, le Mouloudia a encore gagné huit places pour atteindre le 165e rang mondial avec un total de 97 points loin devant la JSK et l’Entente de Sétif qui sont classés respectivement 216e et 223e.

« J’ai toujours confiance même si parfois je suis envahi par le doute » Concernant ces ratages à répétition qui ont pour effet d’irriter le public de Bologhine, Djallit nous dira : «Je reconnais avoir eu plusieurs occasions de scorer, mais la réussite me fait défaut depuis ma venue au Mouloudia. C’est sûr que parfois on commence à douter, mais je

Ainsi, le Doyen se trouve logé à la même enseigne que la formation de la Major League Soccer, Los Angeles Galaxy de David Beckham. En effet, les deux équipes partagent cette 165e place avec le même nombre de points.

Le Doyen partage sa place avec l’équipe de David Beckham

L’UNAF a officialisé la dédate du 18 février pour le de la finale de la roulement le Supercoupe entre l’ESS et Africain. Le match se Club , déroulera au stade de Radès is, à 15h. A noter que à Tun cal’UNAF a opposé un niet orique à la demande du tég er la CA qui a souhaité report rencontre pour pouvoir par baï ticiper à un tournoi à Du du 14 au 17 février.

La Supercoupe de l’UNAF le 18 février

ESS

Hier après-midi, les Mouloudéens se sont entraînés à l’annexe du 5-Juillet sous la houlette d’un François Bracci bien résolu à remobiliser ses troupes. C’est sous une pluie battante que les camarades de Babouche ont bossé hier avec la ferme détermination de rebondir. Et pour éviter que ses joueurs ne se désunissent, Bracci a tenu à les recadrer à travers un discours lourd de sens. «Il faut oublier la contre-performance face au CSC, pour se concentrer sur le prochain match face au NAHD. Nous devons faire abstraction de tout ce qui s’est passé ces dernières heures pour donner le meilleur de nous-mêmes. La mésaventure vécue contre le CSC doit nous servir

L’heure est à la mobilisation générale
de leçon pour éviter de commettre les mêmes erreurs à l’avenir.» Par ce discours, Bracci a voulu motiver son groupe toujours très affecté par la déconvenue de samedi dernier à Bologhine.

Pour ce qui est du classement au niveau africain, le Mouloudia est considéré comme la 11e meilleure formation du continent qui est dominé par l’équipe d’Enyimba, talonnée de très près par l’Espérance de Tunis, récent vainqueur de la Ligue des champions. T.Che

Les Vert et Rouge 11e équipe en Afrique

L’aspect psychologique au menu

En plus du volet technico-tactique, François Bracci, qui est aussi connu pour son sens de la communication, a axé l’essentiel de sa séance d’hier sur l’aspect psychologique. Redonner l’envie de jouer et de se donner à fond pour l’équipe, tel a été le leitmotiv du technicien corse. T.Che

La date retenue par Quel commentaire faitesla l’UNAF pour la finale de vous sur votre dernière vicfévrier) Supercoupe (18 toire ramenée de Béjaïa ? dera avec le déroulecoïnci Nous avons réussi à battre la journée du ment de la 21e JSMB sur son terrain et empoionnat de Ligue 1 qui ché les trois points mis en jeu. champ verra l’ESS recevoir l’ASK Il C’est une victoire qui tombe à au stade du 8-Mai 1945. pic, puisqu’elle est survenue t possible de est donc for pour juste après notre défaite à dovoir ce match avancé micile face au Mouloudia. le 14 du mois en cours afin Nous nous sommes donc ratpe de de permettre à l’équi trapés bien vite, ce qui rend s’envoler pour Tunis le 17. ce succès très important pour à Tunis Déplacement nous. le 17 match en direct Le Vous avez honoré votre prema TV du club songe sur Ness La direction mière titularisation avec ctuer le déplacement à La finale de la Superà effe , o- l’équipe. Comment ça s’est Tunis la veille de la finale coupe de l’UNAF, qui opp rs. passé pour vous ? sera l’Entente de Sétif au soit le 17 du mois en cou sJ’ai joué le plus normaleque l’ESS sera en A noter Club Africain, sera retran é- ment du monde, je n’ai pas appel à Tébessa, six jours mise sur la chaîne maghr trouvé de difficulté, notambine Nessma TV, plus tard, pour affronter ment sur le plan physique. l’USB pour le compte des propriétaire des droits de de finale de la Coupe on. Les deux anciens C’était comme si je jouais 1/16es diffusi ji- régulièrement. Je ne vais d’Algérie. joueurs sétifiens Boulahd et Zorgane devront être pas commenter les choix de let l’entraîneur qui m’a laissé Le retour via sur le plateau pour comsur le banc lors des Tébessa menter le match. matches précédents. La Si la demande de l’ESS chance s’est présentée et je Geiger retrouve ancer le match de Coupe d’av l’ai bien saisie. tre l’USB au 21 le CA d’Algérie con L’entraîneur sétifien, Alain Vous vous êtes bien senti ou 22 février au lieu du 24 sédans le couloir droit ? Geiger, connaît assez bien est acceptée, la délégation ent Comme vous le savez, son adversaire en Supertifienne rentrera directem i- je n’ai pas joué dans mon coupe, à savoir le Club Afr à Tébessa à l’issue de sa ren in. cain, qu’il a croisé en Ligue poste habituel, puisque je contre face au Club africa it joue plutôt dans l’axe. ns le cas contraire, les Sédes champions lorsqu’il éta Da Kabyles avaient Mais l’absence de certains ont deux jours à la JSK. Les tifiens passer is, éléments et les choix tacsupplémentaires sur le sol imposé le nul au CA à Tun emporter au retour tiques de l’entraîneur ont pour préparer ce tunisien avant de l’ o à amené ce dernier à 23 à sur le score d’un but à zér rendez-vous et rentrer le Tébessa. Tizi Ouzou. compter sur moi en tant

Vers l’avancement de la rencontre de l’ASK

«Les trois points resteront à Sétif»
que latéral droit, que ce soit lors des matches que j’ai joués en tant que remplaçant ou lors du dernier match face à la JSMB que j’ai joué intégralement. Je crois que j’ai appliqué les consignes du coach lors de cette rencontre. Ce sont ses consignes qui vous ont empêché de participer aux attaques de vos camarades ? Comme je vous l’ai dit, je suis un défenseur axial, et comme on jouait à l’extérieur, l’entraîneur m’a demandé de ne pas trop avancer et de me contenter d’un rôle défensif afin de contrer l’attaquant béjaoui Gasmi qui est connu pour sa rapidité. Cela dit, j’ai participé à certains raids de notre équipe lorsque le score était de 2-2. Vous avez traversé une période difficile, mais tout semble rentrer dans l’ordre pour vous… Je ne vous cache pas que j’étais inquiet. Aucun joueur n’accepte de rester éternellement sur le banc, et l’éventualité de ma libération au mercato m’a perturbé encore plus. J’ai songé à partir avant de me raviser suite aux assurances de la direction. Actuellement, tout va bien. Comment jugez-vous votre rendement face à la JSMB ? Je crois que j’ai appliqué les consignes du coach, et je laisse le soin au staff technique et au public pour me juger. Vous allez affronter l’USM El Harrach samedi. Comment voyez-vous cette confrontation ? C’est un match difficile qu’il faut prendre avec prudence. El Harrach a battu l’USMA et aspire à faire de même avec nous. De notre côté, nous promettons de gagner ce match. Nous devons faire le plein chez

Lekhdari

Pour la dernière séance avant d’affronter le NAHD dans un derby de tous les dangers, les camarades de Babouche devraient s’entraîner cet après-midi à parAprès le Mercure, cette tir de 16h 30 à l’annexe du 5-Juillet plus fois-ci les gars du Mouloudia précisément à « Hadjout » qui est doté devront entrer aujourd’hui après d’une pelouse en gazon naturel. Une la séance d’entraînement en mise séance qui devrait permettre à Bracci au vert à l’hôtel Hilton. Un étad’apporter les deniers régalages blissement qui a souvent avant de rendre publique la porté chance au Mouloudia, liste des joueurs retenus. surtout en Ligue des champions.

Mise au vert au Hilton

Derniers réglages cet aprèsmidi au 5-Juillet

nous pour continuer à nous battre pour le titre. Croyez-vous que l’ESS est capable de gagner le titre ? Evidemment, je crois que nous avons un groupe capable de le faire. Cela nécessite de faire le plein à domicile et de ramener des points loin de nos bases. Entretien réalisé par Khallil L.

10

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup pour coup CRB
Fellah incertain face au Chabab

MCO

L

e Chabab aborde son prochain match à Oran avec beaucoup plus de pression, après avoir échoué d’engranger les points mis en jeu face au WAT. Le CRB qui a raté l’opportunité de conserver sa première place au classement cherchera à se relancer à l’occasion de son déplacement dans l’ouest du pays et affronter une équipe en quête également de constance et de certitudes. Le MCO en position de relégable aura fort à faire pour remporter le gain du match, et quitter le bas du tableau. Ses deux récentes victoires à Lavigerie face à l’USMH et à l’ASK ont permis aux Hamraoua de remonter d’une marche, mais la réception du CRB sera à la fois un test de confirmation et de revanche. A l’aller, les Belouizdadis avaient étrillé les Oranais en leur infligeant une correction (4-1). Henkouche et ses hommes n’auront pas besoin de motivation supplémentaire, car l’enjeu est de taille aussi bien pour eux que pour les gars de Laâquiba. La formation belouizdadie est capable de produire un gros volume de jeu en réalisant des exploits inattendus (CAB,

Gagner à Oran pour oublier Tlemcen
MCEE et la JSK), ou laisser filer des victoires évidentes (USMH, WAT), mais si l’objectif du club demeure inchangé, les hommes de Menad n’auront alors plus le droit à l’erreur surtout à domicile. Tout le monde s’accorde à dire qu’il y a de la qualité, car les coéquipiers de Rebih arrivent à faire du jeu, à produire, à marquer et prennent des points avec parfois des bêtises qui coûtent cher au club (erreur de placement et inefficacité offensive). Un succès à Oran est dans les cordes

Les attaquants à vos responsabilités
Seconde meilleure attaque la saison précédente et troisième au cours de cet exercice, les attaquants du Chabab, marquant un peu le pas ces derniers temps, ne parvenant que rarement à faire parler la poudre, doivent absolument convertir les nombreuses occasions crées en buts. Quatre buts en six rencontres, reste toutefois une maigre moisson. Menad a souvent reproché à ses fers de lance de manquer de percussion et de confiance, deux éléments importants et indissociables qu’un attaquant doit impérativement avoir. Slimani et Kherbache menacés devront se montrer plus créatifs et réalistes, car Oudira et Amroune sont à l’affût et travaillent sérieusement pour se faire titulariser. Le joueur émigré a fait montre de l’étendu de son talent, en inscrivant un but face au MCEE. Amroune, quant à lui, n’a pas encore bénéficié d’un temps de jeu. Menad face à l’instabilité offensif devenue inquiétante, sera dans l’obligation d’effectuer des changements pour apporter ce qui manque, à savoir l’efficacité, et à la fois secouer les titulaires en place, car seule la concurrence pourra stimuler un attaquant.

gardien de but du L eMouloudia d’Oran,pour le Fellah Ahmed, est incertain prochain match de son équipe prévu ce week-end face au CR Belouizdad. Même s’il avait pris part à la légère séance d’entraînement d’avant-hier qui s’est déroulée au stade AhmedZabana, le keeper oranais n’est pas sûr de prendre sa place dans le onze mouloudéen ce samedi face au CRB. Le natif de Sougueur souffre, en effet, d’une vieille blessure au niveau du genou. Selon les informations en notre possession, Fellah prenait des risques lors des précédents matchs de son team en jouant blessé. D’aucuns estiment que l’absence de Fellah, si elle venait à se confirmer face au CRB, constituerait un véritable coup dur pour l’équipe au vu de son état de forme actuel et de ses bonnes prestations lors des derniers matchs du Mouloudia. Au jour d’aujourd’hui, le doute plane encore sur la participation ou pas de Fellah au match de ce samedi. Tout devra se décider à l’issue de la séance d’entraînement d’aujourd’hui, qui aura lieu au stade HabibBouakel.

En l’absence de Boukedjane suspendu, Boukria reprendra sa place sur le côté gauche de son équipe qui affrontera le MCO ce week-end à Oran. Le défenseur belouizdadi se dit prêt malgré qu’il n’ait pas joué à El Eulma et à Tizi Ouzou, car «on ne peut parler de manque de compétition ou de rythme», a-t-il dit. Etes-vous prêt à reprendre votre place dans l’équipe ? Sans aucun doute, puisqu’on est prêts. Il ne suffit pas de travailler pendant la semaine qui précède le match, il faut rester toujours dans la même cadence, alterner entre les entraînements et la compétition. Vous concernant, vous n’avez pas disputé les deux dernières rencontres, cela ne pourrait-il pas vous gêner ? Aucune incidence sur mon rendement parce que je ne suis pas resté loin des terrains, je prenais part aux entraînements avec le groupe. Face au MCEE, je purgeais ma suspension mais à Tizi Ouzou, c’était le choix du staff technique de me laisser sur le banc. Auriez-vous aimé être sur la pelouse ? Evidemment. Quel est le joueur qui ne souhaite Djamel A. pas jouer régulièrement ? Mais on ne Slimani suspendu conteste pas les déciOutre l’absence de Boukedjane pour cause de suspension, le staff technique belouizdadi devra également se passer de son meilleur buteur, en sions de l’entraîneur. l’occurrence Islam Slimani qui ne sera pas avec ses coéquipiers, ce weekLe plus important sont end à Oran, à l’occasion de la rencontre de la 19e journée du championle groupe et les résultats, nat professionnel. Écopant d’un troisième avertissement lors de la
précédente confrontation face au WAT, le joueur est automatiquement suspendu pour le match du MCO et devra faire son retour face à l’USMA. La nouvelle recrue du mercato, Seif Eddine Amroune, a été convoquée par son entraîneur pour le déplacement du CRB à Oran. Ce sera la seconde convocation pour le joueur qui a été pris dans le groupe ayant affronté la JSK, sans pour autant jouer la moindre minute. Amroune pourrait tirer profit de l’absence de Slimani pour tenter de gagner des points et la confiance de son coach.

Le centre avant belouizdadi, Seif Eddine Amroune considère que sa situation par rapport à l’équipe est ordinaire, mais comme tout joueur ambitieux, il veut jouer : «Je vous mentirais si je vous disais que tout va bien parce qu’un joueur qui ne joue pas, ne pourra jamais avoir un moral au beau fixe. Mais cela ne veut pas dire autre chose, car je dois respecter les choix de l’entraîneur et patienter.» Djamel Menad a souvent affirmé à son sujet que physiquement l’attaquant doit encore travailler, pour retrouver sa forme. Amroune ne contredit pas son coach : «Physiquement, je retrouve peu à peu mes sensations. Je ne suis pas certes au top de ma forme, mais je pense être en mesure de me rendre utile, il me sera difficile bien évidemment de tenir toute la rencontre sur le même rythme.» Concernant le dernier match de son équipe : «C’est un semi échec concédé à domicile, mais on ne pouvait pas faire mieux, car le WAT est venu pour se défendre. Les Tlemcéniens ont fermé le jeu à double tour, ce qui a compliqué davantage la tâche alors qu’on avait tout tenté, mais en vain. On essayera toutefois de nous rattraper à Oran, le match face au MCO sera très disputé où chaque formation a besoin de points soit pour se rassurer ou confirmer.»

Amroune : «J’attends ma chance»

Le Mouloudia d’Oran a retrouvé un semblant de stabilité au niveau des résultats, en entamant la reprise du championnat tambour battant. Les Hamraoua ont rendu la pareille d’abord aux Harrachis et les battre sur leur pelouse, avant d’administrer une raclée aux Khroubis mal en point. Le report de la troisième rencontre de cette phase retour ne s’est pas déroulé pour cause de conditions atmosphériques défavorables à El Eulma. Cet ajournement a doublement pénalisé les Oranais du fait de voir leur élan stoppé

«Henkouche connaît le CRB, et après !»

Boukria

midi, après la prière du vendredi, au centre de Aïn Benian. Les incertitudes des uns et les suspensions des autres ont conduit l’entraîneur Le groupe du Chabab au complet a effectué la séance en chef Djamel d’entraînement sur la pelouse du complexe sportif de la Pro- Menad à apporter tection civile à Dar El Beïda. Contrairement aux deux précé- des modifications de dentes où le staff technique a dû scinder le groupe en deux, dernière minute en les joueurs, qui n’étaient pas concernés par la rencontre annulant l’entraîneface au WAT, ont repris le lendemain de la renconment qui devait se détre, alors que les autre ont bénéficié d’un rouler à Relizane. jour de repos.

d’un côté et de l’autre, le staff technique ne pourra pas compter sur tous ses éléments clés à l’instar de Belaïli qui n’a pu purger face au MCEE et l’état d’esprit d’Aouedj. Ce dernier est revenu au club après avoir effectué des tests au FC Bruges, qui a finalement engagé un autre joueur. Le compartiment défensif du MCO est le maillon faible en concédant vingtneuf buts depuis le coup d’envoi, ajoutez à cette incommodité avérée, l’équipe d’El Hamri a connu bien des revers sur la pelouse de Zabana, quatre défaites face à l’USMH (0-1), le WAT (1-3), la Djamel Abed JSK (1-2) et l’ESS (2-4) et deux matchs nuls MCEE (1-1) et MCA (0-0). De piètres contre-performances ayant Ultime séance à Aïn Benian Initialement programmée à Relizane, la enfoncé le MCO au bas du tableau. séance d’entraînement s’effectuera cet aprèsDjamel A.

Entraînement à Dar El Beïda

Ouamane prêt à le remplacer

Amroune convoqué pour la seconde fois

Le milieu récupérateur Meghout pourrait lui aussi faire l’impasse sur cette rencontre face au Mouloudia d’Oran. Ressentant des douleurs au niveau de son pied, le joueur n’est pas certain de pouvoir jouer. Le staff technique, en concertation avec le staff médical, décidera aujourd’hui si le joueur sera capable de participer à cette opposition ou non.

Meghout incertain

l’envie personnelle viendra par la ensuite. Comment voyez-vous cette équipe du MCO ? C’est une formation qui a bien repris la compétition en alignant deux victoires d’affilée, dont une à l’extérieur. Le MCO a un besoin pressant de points pour quitter la zone de relégation. C’est pourquoi on doit faire très attention à cette équipe qui a toujours été redoutable. Mais le CRB a également des atouts à faire valoir, non ? Bien sur, ce sera une mission délicate je n’en disconviens pas, mais on ira à Oran pour jouer notre football et revenir avec le meilleur résultat possible. On tentera de rattraper les points cédés ultérieurement pour se relancer dans la conquête. Ne pensez-vous pas que les Oranais seront plus frais étant donné qu’ils n’ont pas joué mardi passé ? C’est une évidence. Les Hamraoua sont effectivement plus frais par rapport à nous, je sais aussi que notre équipe aura des soucis à faire notamment en seconde mi-temps, mais sur le plan compétitif, on sera meilleurs car nous nous sommes pas arrêtés depuis la reprise et c’est un avantage non négligeable, voire tranchant. Henkouche qui connaît le CRB aura-t-il une longueur d’avance sur Menad ? Il est vrai que Henkouche a par le passé dirigé la barre technique du CRB, mais cela ne lui donne guère cette longueur d’avance car en football tout change rapidement. Plusieurs nouveaux joueurs nous ont rejoints depuis. Henkouche connaît certains éléments, mais comme Menad, ils partent, à mon avis, sur un pied d’égalité. Quelles seront, à votre avis, les clés du match ? L’envie et la volonté seront peut-être déterminantes. Chaque équipe doit éviter de se faire battre car chaque point de perdu aura son pesant d’or à l’issue du championnat. Donc, pour nous, on ne fera aucun calcul, on ira à Oran avec un état d’esprit conquérant et les mêmes intentions. Entretien réalisé par Djamel A.
L’autre milieu de terrain Abbou Lahmar ne sera certainement pas convoqué pour le match de ce samedi. Souvent blessé, le natif de Relizane ne s’est jamais remis de ses multiples blessures, l’empêchant toutefois de tirer à son avantage les nombreuses absences de ses coéquipiers pour diverses raisons.

Si l’absence de Fellah au match de ce samedi venait à se confirmer, c’est Ouamane Mohamed Reda qui le remplacera. L’ancien sociétaire du MCA est disposé à garder les bois de son team lors de ce très important match de championnat. Ouamane, qui continue de travailler dur, ces derniers temps pour convaincre le staff technique de ses qualités, attend avec impatience de saisir sa chance. Il sera titularisé face au CRB en cas d’absence de Fellah.

jouera, jouera pas ce A ouedjque se posent beaucoup samedi face au CRB ? C’est la question

Aouedj jouera, jouera pas ?

Lahmar absent

de supporters du Mouloudia d’Oran ces derniers jours. De retour au pays après avoir effectué des tests avec le FC Bruges, le joueur de l’EN olympique a repris le chemin des entraînements avec ses coéquipiers. Même si Aouedj affirme vouloir prendre part au match de ce samedi, l’entraîneur Henkouche n’a pas encore tranché la question. Le driver mouloudéen n’est pas encore sûr de l’état de forme du joueur qui s’était absenté des entraînements pendant plusieurs jours. Toutefois, l’absence de Belaïli, suspendu pour ce match peut donner à réfléchir à Henkouche vu que Aouedj peut de part sa technique et son talent apporter un plus à son team. L’entraîneur du Mouloudia d’Oran décidera à l’issue de la séance d’entraînement de cet après-midi de la participation ou pas d’Aouedj au match de demain face au CRB.

10

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

MCS

Mokdad

Coup d’œil Ligue 1
Heddane prend ses fonctions
Le nouvel entraîneur, Mustapha Heddane, qui devait prendre ses fonctions mercredi aprèsmidi, a finalement retardé son arrivée de 24 heures et a donc pris les choses en main hier après-midi.

«Ce match nous fera renouer avec la victoire»
et avec la peur de mal faire, celle aussi de perdre. Il nous faudra juste un déclic et le train se mettra en marche. Et comment voyez-vous le reste du parcours ? Dorénavant, les matchs seront très difficiles à négocier même à domicile, mais on est dos au mur, donc on n’a pas le choix que de faire un parcours de champion, c’est-à-dire être intraitable à domicile et en même temps aller chercher des points en déplacement. On n’a pas le choix. Ce samedi, vous recevrez l’ASK, comment se présente ce match ? C’est un match très important pour nous. Nous sommes dans l’obligation de réagir et vite. Notre classement ne nous permet pas de faire un autre faux pas à domicile. Cette rencontre ne sera pas facile, car l’ASK viendra pour confirmer son dernier bon résultat mais ce sera le match de l’année pour nous. Notre maintien passera obligatoirement par un succès, samedi. Donc pas droit à l’erreur… Effectivement, le match de ce samedi est très important pour la suite du parcours. La victoire est impérative car le groupe sait que pour se maintenir on doit vaincre à tout prix. Et comment allez-vous aborder cette rencontre ? C’est un match très important pour la suite du parcours, et le seul objectif pour nous dans cette confrontation c’est la victoire et les trois points. Nous allons presser l’adversaire dès l’entame du match et jouer l’attaque à outrance car seule la victoire nous intéresse. Vous allez affronter l’ASK sous une grosse pression… C’est vrai que les mauvais résultats nous mettent une pression de plus et à chaque fois on joue avec la peur au ventre, mais cette fois on est dos au mur, ça sera notre dernière chance de rester dans le peloton et surtout d’assurer notre maintien. Je vous laisse conclure… Nous allons jouer un match très important qui, je l’espère, nous fera renouer avec la victoire. L’ASK est un dur morceau et le MCS a besoin de son public. J’espère que nos supporters seront là pour nous pousser jusqu’à la victoire. Entretien réalisé par Amar Bensadek

Un mot sur cette défaite face à l’USMH ? On s’est déplacés à El Harrach pour nous racheter après un échec à domicile. Mais le fait de jouer la peur au ventre nous a pénalisés sans oublier qu’on a joué avec la moitié des titulaires absents. Vous voulez dire que vous auriez pu faire un bon résultat ? Même si nous avons encaissé un but en début de match, nous avons montré de bonnes facettes de jeu et même parfois créé le danger. On n’a pas démérité, mais le manque de réussite et le fait de jouer sous une grande pression nous ont desservis. Avec cette défaite, on peut dire que le MCS s’est compliqué la situation… C’est vrai qu’avec cette défaite nous sommes dans la même position alors que les autres équipes ont gagné au moins un point. Cette situation est alarmante et très difficile, mais rien n’est encore joué. Il reste encore beaucoup de matchs à jouer, donc suffisamment de points à prendre pour s’en sortir. Pensez-vous que votre équipe en a les moyens ? Certes, on n’arrive pas à gagner, même à domicile, mais ça ne veut pas dire que nous avons une équipe faible, au contraire il y a un bon groupe en place mais le fait de rater quelques matchs nous affecte et l’équipe est en train de jouer sous une terrible pression

Une reprise sous la conduite de Kermani

La première séance d’entraînement s’est déroulée sous la houlette du préparateur physique, Kermani Ahmed, qui a scindé son équipe en deux groupes. Les joueurs ayant participé à la rencontre face à l’USMH avaient comme programme une légère séance, et ceux revenant de blessure ou ceux qui étaient suspendus ont eu droit à un travail chargé.

Zaoui Karim, entraîneur adjoint

Mustapha Heddane nous a déclaré qu’il sera secondé par Zaoui Karim qui a déjà travaillé avec lui. Ainsi, le staff technique sera composé de Heddane, son adjoint Zaoui et le préparateur physique, Kermani, l’entraîneur des gardiens étant Goumid.

El Hadjari blessé au genou

L’arrière droit El Hadjari n’a pas repris l’entraînement car souffrant d’une blessure au mollet droit contractée face à l’USMH. Au moment où ses coéquipiers s’entraînaient, lui s’est rendu chez le kiné pour des soins. Cependant sa blessure n’est pas méchante et il devra être présent face à l’ASK.

Atek et Hamedi chez le kiné
Deux autres joueurs n’ont pas repris avec le groupe, il s’agit du milieu défensif Atek, qui souffre d’une élongation au genou, et de l’arrière gauche, Hamedi, blessé au mollet gauche. Ces deux éléments ne seront pas prêts pour le match de samedi.

E

WAT

Plus de 400 minutes sans encaisser le moindre but

Un véritable bloc défensif à l’extérieur

n voyant les récentes statistiques, on constate que le WAT est en train de surprendre tous les observateurs en se distinguant de la plus belle des manières en ce début d’année 2012, avec une série de cinq matches sans la moindre défaite, dont quatre victoires de suite et un nul vierge face au CRB au 20-Août. Si l’attaque se contente de faire le strict nécessaire en matière de nombre de buts inscrits, le secteur défensif est devenu, ces derniers temps, le maillon fort du WAT, en enchaînant plus de 400 minutes sans prendre le moindre but.

Le catenaccio widadi !

du latéral gauche Tiza qui affirme que le groupe s’est amélioré dans le domaine de la cohésion, vu que Amrani avait besoin d’un certain temps pour que la mayonnaise prenne entre anciens et nouveaux joueurs.

Préserver cette solidarité face à la JSK

En effet, les Widadis qui n’ont pas encaissé le moindre but durant les quatre derniers matches, peuvent se targuer d’avoir joué trois fois à l’extérieur en conservant leur cage inviolée. Et vu que la pression est forcément nettement plus forte qu’à domicile, les coéquipiers de Messaoudi ont formé un véritable bloc défensif pour tenir le coup au Khroub, et deux fois à Alger face à l’USMH et le CRB.

Un axe défensif infranchissable

prolonger son invincibilité le plus longtemps possible.

Maâzouzi confirme de match en match

Devenu titulaire indiscutable dans la cage tlemcénienne, le portier international espoir, Rafik Maâzouzi, est en train de confirmer qu’il est l’une des recrues les plus précieuses depuis le début de saison, en sauvant son équipe à maintes reprises ces derniers temps tout en espérant

Il faut juste voir la taille des deux défenseurs centraux widadis pour comprendre l’une des raisons de la solidité défensive du WAT. En effet, le duo composé par Messaoudi et Boudjakdji forme une véritable muraille devant le portier Maâzouzi, en gagnant la plupart des duels aériens, sans oublier la contribution du polyvalent Belkaroui avec son gabarit imposant.

Ne pas oublier le travail énorme du milieu de terrain
Mais si on loue le mérite des défenseurs ainsi que celui du portier tlemcénien, il ne faut pas non plus fermer les yeux sur l’excellent milieu où Belgheri et Sidhoum font un travail immense dans le domaine de la récupération, en se positionnant comme un premier rideau difficile à franchir, devant leurs défenseurs.

main-forte aux attaquants, cet aspect est peut-être le seul point négatif dans la défense tlemcénienne, car malgré la présence de deux virevoltants latéraux que sont Tiza et KadaBenyacine, ils se contentent plus de défendre que de participer à l’animation offensive.

André et Sameur, l’arme du contre !
Autres éléments qui participent à la bonne phase actuelle du club, les deux meilleurs buteurs widadis. En effet, le milieu de terrain Sameur ainsi que l’attaquant André font tellement de misères aux défenses adverses, en devenant presque des spécialistes dans les contres, surtout à l’extérieur, de par leur pressing qui pousse les défenseurs adverses à ne pas trop s’aventurer vers l’avant, mais plutôt de rester en défense pour surveiller ces deux flèches tlemcéniennes.

Les Widadis qui s’apprêtent à se rendre à Tizi-Ouzou pour affronter une équipe de la JSK qui souffle le chaud et le froid ces derniers temps, devront montrer un nouveau visage séduisant, mais surtout une solidarité défensive, avec l’espoir de revenir au moins avec un nouveau point qui permettra au WAT de poursuivre sa belle série actuelle.

Amrani : « On est en train de trouver le bon équilibre »

Des latéraux qui se contentent de défendre

La cohésion est en train de porter ses fruits
«On se connait de mieux en mieux, ce qui fait qu’on défend nettement mieux.» C’est l’analyse assez juste

Si dans le football moderne, les latéraux montent souvent prêter

Pour Abdelkader Amrani, c’est une grande satisfaction de voir tout le monde défendre avec un bon équilibre sur le terrain, et surtout une grande solidarité entre les joueurs. Pour Amrani, cette réussite n’est pas le fruit du hasard, mais plutôt celui d’une rigueur tactique ainsi que d’une bonne assisse défensive, avec la volonté de chaque joueur d’aider son coéquipier. C’est donc un mélange de tout cela, qui permet au WAT d’enchaîner les probants résultats et de rester au devant de la scène. Othmane Riyad Baba Ahmed

Haddad «Ollé-Nicolle
Coup ferme USMA
li Haddad, le premier responsable du club usmiste, est sorti de son mutisme en répondant, hier matin, à de nombreuses questions que nous lui avons posées lors d’une discussion téléphonique. Pour commencer, le P-DG de la SSPA/USMA a tenu à tirer les choses au clair quant à l’avenir de Didier Ollé-Nicolle à la tête de la barre technique des Rouge et Noir. Annoncé sur le départ juste après le match contre le MCEE, le patron de l’ETRHB a démenti ces informations en nous affirmant que «Ollé-Nicolle terminera la saison à l’USMA», avant d’ajouter : «Nous n’avons pas songé à le limoger, et nous ne pensions pas à le faire. Il a un contrat, et nous comptons honorer nos engagements jusqu’au bout.»

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

11
Ollé-Nicolle coûterait 4 milliards à l’USMA en cas de limogeage

A

terminera la saison»
avec les succès. Maintenant si tel n’est pas le cas, Ollé-Nicolle restera encore avec nous. Il ne quittera l’USMA seulement si c’est lui qu’il le souhaite.»

«Même Mourinho a essuyé des échecs sans qu’il soit limogé»

«Il ne quittera le club seulement s’il le souhaite»
Ayant tenu une nouvelle réunion mercredi, Ali Haddad, en compagnie des autres responsables, ont décidé de donner une nouvelle chance à Didier Ollé-Nicolle. Pour l’actionnaire majoritaire, tout est décidé : «Le coach ne quittera pas son poste, même s’il perd ce samedi contre le MCEE. Il est clair que nous voulons que le club renoue

Au club depuis quelques mois, Didier Ollé-Nicolle, dont la mission était de finir le travail d’Hervé Renard, a perdu peu à peu la confiance des amoureux du club, après les faux pas enregistrés, mais pas celle du boss. Ses propos d’ailleurs le confirment : «Je ne suis pas comme les autres présidents. Moi, je ne suis pas du genre à limoger un coach après deux ou trois défaites de suite. Vous n’avez d’ailleurs qu’à voir comment j’avais agi avec son prédécesseur, Renard, pour confirmer mes propos.»

«Je ne suis pas du genre à limoger un entraîneur après chaque défaite»

«Bien sûr que je veux que l’USMA gagne chaque week-end par cinq buts, mais…»
L’USMA ne brille plus depuis quelques semaines, et Ali Haddad le sait bien. D’ailleurs, il est même déçu de voir son équipe éprouver des difficultés pour enchaîner les bons résultats : «Bien sûr que je veux que l’USMA gagne chaque week-end par cinq buts, mais ce n’est pas facile. Les joueurs sont des humains et non pas des robots. Nous allons continuer à fournir des efforts et à travailler jusqu’à ce que la situation s’améliore. On n’y peut rien. Tout le monde sait que seul le travail paye.»

Ali Haddad s’inspire des grands clubs européens et il n’a pas hésité à nous le confier lors de la discussion d’hier matin : «La stabilité est importante. C’est pour ça que nous sommes en train de faire de notre mieux pour que le club continue à avancer sans le déstabiliser. Didier Ollé-Nicolle restera avec nous parce que même Mourinho a essuyé plusieurs défaites avec son club, le Real, sans qu’il soit limogé. Idem pour l’entraîneur de Chelsea ou de Manchester City. Ils ont perdu face à des équipes du bas du classement, mais il est toujours en poste.»

La deuxième défaite essuyée par le club mardi au Khroub, face à l’équipe locale, a laissé croire que Didier Ollé-Nicolle était tout proche de la porte de sortie, avant que les dirigeants du club ne réitèrent, une nouvelle fois, leur soutien au technicien français. Arrivé il y a quelques mois, l’ancien coach de Nice, Xamax Neuchâtel ou encore d’Apollo Limassol ne fait plus l’unanimité depuis quelques jours, mais cela ne l’a pas empêché de garder son poste. À ce sujet, nous avons appris que si la direction a préféré lui donner une nouvelle chance, c’est parce qu’Ollé-Nicolle pourrait coûter cher au club s’il venait à se séparer de ses services, du moment qu’il toucherait pas moins de 4 milliards. Une grosse somme qui sera donc déboursée sans compter celle qui servira au recrutement d’un nouveau technicien.

Il a demandé aux dirigeants de le saisir par écrit s’ils voulaient se passer de ses services
Ayant, dans un premier temps, décidé de le limoger, après le match face au MCEE, nous avons appris d’une source digne de foi qu’une fois informé, Didier Ollé-Nicolle a demandé aux dirigeants de le saisir par écrit, s’ils voulaient qu’il arrête sa mission. Une demande dont le but n’est autre que de se défendre, si le club tente de ne pas lui payer des indemnités. Des indemnités qui pourraient bien coûter cher.

longtemps, a refait surface il y a quelques jours. Il s’est même rendu à Bologhine où il a rencontré les joueurs. Certains parlent d’un éventuel retour. Interrogé, le natif d’Azzefoun a tenu à rassurer : «Nous n’avons poussé personne vers la sortie. Celui qui veut travailler avec nous est le bienvenu. Nous n’avons pas chassé les enfants du club. D’ailleurs, ils sont toujours les bienvenus parmi nous.»

firmé qu’ils auraient quelques conditions : «C’est aux membres du Conseil d’administration et non pas à moi de les accepter. En tout cas, attendons. Il faudra d’abord en parler avant de passer à autre chose. Il ne faut pas griller les étapes.»

«Nous n’avons poussé personne vers la sortie, celui qui veut travailler avec nous est le bienvenu»
Profitant de cette occasion, nous avons abordé avec lui le cas Allik. L’ex-président, loin des affaires du club depuis

Concernant une future union entre les deux hommes, le premier responsable du club a tenu à calmer le jeu : «Avec Allik, rien n’est encore fait. Nous devrons d’abord nous voir avant de pouvoir en parler. Il ne faut pas danser plus vite que la musique. Pour le moment, nous ne sommes pas encore vus. Ça va se faire dans les jours à venir.» Ce sont les supporters qui devront se réjouir.

«Avec Allik, nous devrons d’abord nous voir»

Loin des affaires du club, Ali Haddad a tenu à nous rappeler qu’il y a des personnes auxquelles il fait confiance et qui sont aux côtés de l’USMA. Parmi elles, le directeur général de la SSPA : «Mouldi Aïssaoui a toute ma confiance. Il a carte blanche.» Des propos qui ne devront que réjouir l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports.

«Mouldi Aïssaoui a carte blanche»

Didier Ollé-Nicolle ne s’est pas exprimé depuis quelques jours. Ne voulant pas répondre aux questions des journalistes, le technicien français a toujours, selon notre source, voulu animer une conférence de presse pour mettre les points sur les i, mais aussi dévoiler les noms de ceux qui sont en train de faire des mains et des pieds pour lui pourrir la vie. Mais Ali Haddad et Mouldi Aïssaoui s’y sont opposés, préférant qu’il garde son silence et qu’il continue à travailler sans se soucier de ce qui se dit çà et là. Adel C.

Il a voulu tout dévoiler lors d’une conférence de presse

«C’est aux membres du Conseil d’administration d’accepter ses conditions»

Trois, c’est le nombre de changements que Didier Ollé-Nicolle effectuera dans le onze qui débutera la partie demain. C’est ainsi que Meklouche, Ferhat et N’gal prendront la place de Feham, Boumechra et Daham. C’est donc avec un onze composé de Zemma dans le but, Meah, Yekhlef, Laïfaoui et Khoualed en défense, Lemmouchia, Bouchema, Ferhat et Djediat dans l’entre jeu et le duo MekloucheN’gal en attaque que les Rouge et Noir se présenteront pour défier le MCEE à domicile.

Meklouche, Fertah et N’gal, titulaires demain

Réunion Aïssaoui-joueurs hier matin
Après celle tenue avant-hier au siège du club, une nouvelle réunion a eu lieu, hier matin. Cette fois, elle s’est déroulée au stade Omar-Hamadi et a été animée par Mouldi Aïssaoui, en présence des joueurs et des membres du staff technique. Le directeur général de la SSPA, qui a assisté à la séance d’entraînement, n’a quitté les lieux dans l’après-midi, après avoir passé plusieurs quarts d’heure avec les coéquipiers de capitaine Khaled Lemmouchia. Durant tout le temps qu’il a passée avec les joueurs, Mouldi Aïssaoui a tenu à les sensibiliser,

Pour revenir aux affaires du club, Saïd Allik a toujours af-

Avant de raccrocher, Ali Haddad nous a confié qu’il sera aujourd’hui à Bologhine. Il se réunira avec les joueurs et essayera de leur remonter le moral, à quelques heures seulement de leur prochain rendezvous en Ligue 1. L’USMA accueillira, pour rappel, le MCEE, demain, au stade Omar-Hamadi. Adel C.

Il sera aujourd’hui à Bologhine

Feham sur le banc face au MCEE

Touché au genou, en et bien présent I Ilefin de compte, belFeham Bouazza sera, contre MCEE. Le milieu de terrain de l’USMA, que nous avons approché après la fin de la séance d’hier, nous a confirmé lui-même cette information. Malgré le fait qu’il soit rétabli, le natif d’Oran devra débuter ce rendezvous sur le banc de touche, à cause des choix tactiques du coach.

Le retour de Allik en bonne voie

Il les a motivés

club. Toujours selon cette source, ce reZemma tour est en bonne voie. Allik verrait tout en faisant de son mieux pour d’un bon œil son retour au club, les motiver, quelques heures aurait déposé surtout que Haddad avant leur prochaine sortie ofplainte ne serait pas contre ficielle. Le moral étant au A en croire une source géun renfort. C’est dire plus bas après les deux dénéralement bien informée, Moque celui de Allik faites d’affilée qu’ils ont hamed Amine Zemmamouche, sera considéré essuyées, les Rouge et le gardien de but des Rouge et comme étant très imNoir ont eu un soutien Noir, aurait déposé plainte, après portant. Il se dit de taille, hier. Un soutien avoir été agressé par des suppormême que les deux qu’il ne devra leur faire ters de l’USMA, à l’aéroport. Méhommes, qui deque du bien, avant de content de la nouvelle défaite vraient se voir dans jouer leur premier match concédée par leur équipe face au les jours à venir, lors de cette phase retour Khroub, des mordus du club de pourraient vite ouvrir à domicile. Un match qu’il Soustara s’en sont pris au keeune nouvelle page et faut gagner puisque tout per international, à repartir sur de bonnes bases autre résultat qu’une victoire Constantine, avant de revenir à la pour servir l’USMA, eux qui engendrera une crise. charge, une fois arrivés à n’ont pas eu l’occasion de travailA. C. Alger. ler ensemble.

retour au avons appris d’une source fiable que Saïd I I Annoncé de come-backclub, nousAllik serait proche d’un aux affaires du

12
Sénégal

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

13
Coulibaly : «Ce qui se passe entre Hannachi et Ighil est malheureux»

«Ce n’est pas un entraîneur !»
El Hadji Diouf tire encore sur Traoré

Mali

«Je les connais très bien»

Giresse retrouve le Gabon

Coup d’œil Le président de la fédération CAN 2012 dans le collimateur ?

Maroc

E

«Quand il était joueur, il attendait devant le but pour marquer avec le tibia»

l Hadji Diouf est revenu sur la déconvenue de l'équipe nationale du Sénégal à la CAN. Les Lions de la Teranga étaient, en effet, attendus comme l'un des prétendants au titre, mais ils sont repartis avec trois défaites. L'attaquant de Doncaster estime qu'Amara Traoré a failli à sa mission. «Je le savais depuis plusieurs mois, on s'est qualifiés à la CAN sans jamais produire du football. On ne peut pas gagner un match sans produire du jeu», a-t-il annoncé sur la chaîne CFoot. Pour Diouf, qui n'a jamais mâché ses mots, le CV du sélectionneur n'est pas assez fort pour être à la tête des Lions. Alors même qu'il l'a côtoyé au Mondial 2002, il balance : «Ce n'est pas un entraîneur. Qu'estce qu'il a fait dans sa carrière ? Il faut jouer aux côtés de grands joueurs. La Coupe de la Ligue ? C'est comme aller acheter du ketchup !» Son seul trophée de toute sa carrière est cette compétition de 2002 face au PSG. Le choix tactique du coach est ensuite remise en cause : «Tu ne peux pas prendre quatre avant-centres et les faire tous jouer. Ils vont tous demander le ballon dans le même sens.»

Seydou Keita :: «Nous avons Seydou Keita «Nous avons atteint notre objectif» atteint notre objectif»
Mali
Le milieu de terrain «barcelonais» de l’équipe du Mali, Seydou Keïta, affirme que malgré les difficultés rencontrées par son équipe lors de ce premier tour, l’essentiel était de passer pour les quarts. Une mission accomplie en attendant de faire encore plus ce dimanche face au Gabon. Victoire difficile mais importante pour vous, puisqu’elle vous qualifie pour les quarts de finale de cette CAN. Un commentaire ? Vous l’avez dit, ce fut très difficile pour nous ce soir. On a affronté une bonne équipe du Botswana qui nous a posé beaucoup de problèmes et gêné notre évolution dans le jeu. Notre but était de remporter les trois points et nous avons réussi à le faire, c’est l’essentiel. Aviez-vous eu peur à un moment donné du match, notamment après l’ouverture du score par le Botswana ? Bien sûr qu’on a eu un peu peur, sachant aussi que nous n’avions pas notre destin en main. C’était donc un peu difficile à la fin. Toutefois, je peux vous dire que ce que j’ai ressenti à la fin de l’autre match Ghana-Guinée est indescriptible. On avait un objectif avant cette CAN, qui était d’atteindre les quarts de finale et, Dieu merci, on l’a atteint, même si j’avoue que ce fut très compliqué. Après le tirage au sort, on nous avait mis en dernier, et voilà que c’est nous qui passons. Par le passé, avec tous les grands joueurs qu’on avait, on n’a pas réussi à atteindre le deuxième tour, et cette fois-ci, avec un groupe de jeunes, on réalise l’exploit. C’est tout simplement magnifique. Vous avez été décisif aujourd’hui en inscrivant ce second but. On imagine que vous êtes très content ? Oui, en effet. Je suis très heureux de ce but et surtout de cette qualification. Après mon but, je ne voulais pas être trop euphorique, car je savais qu’il y avait un autre match qui se jouait et qu’on pouvait se faire éliminer à tout moment. Après le match perdu face au Ghana, j’ai passé des nuits blanches. Au pays, il y a une énorme pression sur l’équipe et sur moi-même. On doit gagner, sinon, je sais que tout tombera sur moi. Le fait que vous ne soyez pas le capitaine de cette équipe a surpris pas mal de monde... Je pense que ce n’est pas ça le plus important. Le capitanat ne m’intéresse pas autant. Mettre un brassard ne veut rien dire si on ne fait pas son boulot correctement sur le terrain. A la fin du match, vous êtes resté tout seul avant de vous écroulez sur la pelouse. L’émotion était forte, n’est-ce pas ? Oui, c’est vrai. Vous savez, avec Cedric Canté, on est les plus anciens de cette équipe. Tous les autres joueurs sont des jeunes. En revenant en sélection, j’avais beaucoup de pression. Réussir avec ces jeunes, c’est tout simplement énorme. Je ne voulais vraiment pas retourner à la maison aussi précipitamment. Je suis content pour moi, pour mon équipe et aussi pour mon pays. En quarts de finale, vous serez opposé à l’un des pays organisateurs du tournoi, en l’occurrence le Gabon. Ça s’annonce ardu…

Cette compétition a donc été ternie par le choix du leader de l'équipe qui n'a jamais vécu le haut niveau : «Pour cette génération, leur entraîneur ne connaît pas le beau jeu. Il allait se mettre devant le but, pour frapper avec le tibia et marquer.» A contrario, El Hadji Diouf se déclare près à devenir un sélectionneur, car il estime avoir vécu le haut niveau. «Tôt ou tard, je serai entraîneur, j'ai côtoyé de grands joueurs dans de grands clubs. Ce que le football m'a donné, je l'ai bien gardé, pour le redonner aux autres», précise-t-il.

«Le football, c’est pour les grands footballeurs»

L'attaquant Diouf considère que toutes les grosses équipes devraient être dirigées par d’anciens grands joueurs : «L'Argentine a mis du temps, mais ils ont donné le football à celui qui le méritait, à savoir Maradona. Il faut donner le football aux grands footballeurs. La France a tout compris, ils ont pris Laurent Blanc qui a joué dans un grand club. On ne doit rien faire sans la génération 2002 au Sénégal.»

Avant tout satisfait de la première place obtenue par ses joueurs, après leur nul face à la Guinée (1-1), le sélectionneur des Black Stars du Ghana, Goran Stevanovic, reconnaît avoir vécu un match difficile. «C'était un match très difficile», a déclaré Goran Stevanovic, après le coup de sifflet final. «C'était un match très nerveux parce que la Guinée avait besoin de gagner. Nous avons mené 1-0, mais après avoir encaissé un drôle de but étrange égaliseur, nous avons continué à jouer et à tenter de gagner. Nous sommes qualifiés, et nous terminons premiers du groupe. Nous serons meilleurs lors du prochain match», a ajouté le technicien serbe qui se projette déjà sur le quart de finale contre la Tunisie, dimanche à Franceville.

Stevanovic : «On sera meilleurs en quarts de finale»
Ghana

Le groupe D de la CAN a clos la phase de poules de cette compétition. En battant le Botswana (2-1), les Maliens sont donc passés en quarts de finale. Leur prochaine rencontre les opposera au Gabon, pays coorganisateur de l'évènement. Pour Alain Giresse, qui était sélectionneur des Gabonais il y a deux ans, et aujourd'hui à la tête du Mali, ce sera forcément un moment particulier. Le Français revient tout d'abord sur sa soirée plutôt crispante : «On a terminé avant eux et il y avait toujours cette indécision. L'angoisse nous venait un petit peu. Ça va faire un joli quart avec un stade plein, de l'ambiance, tout ce qui fait un grand championnat. Pour le Gabon, une chose est sûre, je n'ai pas besoin d'étudier les joueurs et l'équipe, je les connais.» L'ancien joueur de l'équipe de France avait mené le Gabon sans parvenir à passer le premier tour en 2010. Cette fois, il a déjà rempli son contrat, même si le prochain tour ne sera pas simple.

n orage secoue actuellement le champ sportif marocain. Si la polémique sur le salaire d’Eric Gerets bat son plein, à la Chambre des conseillers, une enquête a été réclamée mardi passé aux membres du gouvernement, à propos de la débâcle nationale. Plusieurs journaux arabophones fustigent le président de la Fédération royale marocaine de football. La tempête, si elle n’annonce pas le départ du sélectionneur Eric Gerets et d’Ali Fassi Fihri, promet d’être houleuse ces prochaines semaines.

U

«Le Bureau fédéral de la FRMF doit dépasser son caractère makhzénien»

chi contacté par Yabiladi. «La nomination des responsables de cette structure doit être révolue et devrait passer par une élection démocratique en bonne et due forme», poursuit ce membre du Groupe fédéral de l'Unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers. Au cours de la première session des questions orales à la deuxième Chambre du Parlement, ce dernier a proposé l’ouverture d’une enquête sur la fédération présidée par Ali Fassi Fihri. «Les causes de la défaite sont tout simplement structurelles», a-t-il notifié à Yabiladi.

Le salaire faramineux de Gerets critiqué à nouveau

«Le match face à l’Algérie ? Je n’y pense pas du tout pour l’instant»
Evidemment que ça sera difficile. Rencontrer le pays organisateur, ce n’est jamais facile. Notre adversaire aura l’appui du public et fera tout pour sortir vainqueur. Maintenant, tout le monde donne le Gabon favori, mais nous, de notre côté, on ne va pas se décourager pour autant. On tâchera de bien préparer cette rencontre pour être au rendez-vous le jour J. Ce qui sera à notre avantage, c’est qu’on n’aura pas de pression, contrairement au Gabon. On a une chance, à nous de la saisir. Vous connaissez les joueurs gabonais ? Oui, je connais plus ou moins ceux qui évoluent en championnat de France. Un joueur qui vous fait peur ? Personne ne nous fait peur. On jouera ensemble pour défendre crânement nos chances. Pour finir, le match face à l’Algérie approche à grands pas. Vous y pensez ? Ecoutez, là, on est en pleine CAN et je ne pense pas qu’il y ait des joueurs qui pensent déjà à ce match. Pour l’instant, le plus important pour nous est de bien nous préparer pour le prochain match et faire tout de notre possible pour nous qualifier. Après, vous savez, d’ici le mois de juin, tout peut arriver. Je ne sais même pas si je serai présent face à l’Algérie ou pas. Entretien réalisé à Libreville par Saïd Fellak

Entraînements
La Guinée équatoriale se barricade. Mercredi, l’accès à l'entraînement du Nzalang Nacional de Guinée équatoriale a été refusé aux journalistes étrangers. L’entraînement du Nzalang Nacional de Guinée équatoriale est refusé aux étrangers. Alors qu’ils précédaient les Eléphants à La Paz, le convoi du CNSE a été obligé de rebrousser chemin sous l’injonction de la police locale. Les journalistes ivoiriens ont également subi le même sort. Et pourtant, les portails étaient grandement ouverts lors de la séance des Eléphants.

à huis clos

Guinée équatoriale

Pour la première fois de son histoire, le Maroc s’est retrouvé éliminé d’une phase finale de Coupe d’Afrique des nations, après deux matchs seulement joués. Lors d’une première rencontre, les Lions de l’Atlas, rebaptisés d’un ton moqueur «Chatons de l’Atlas» par de nombreux supporters, ont été vaincus (2-1) par une équipe tunisienne. Ils ont par la suite essuyé un revers face aux Panthères du Gabon (3-2), provoquant une déception et une «frustration» chez toutes les couches de la population marocaine. Des éditoriaux acides des quotidiens Assabah et Al Ahdath Al Maghribia demandent purement et simplement au gouvernement Benkirane d'évincer Ali Fassi Fihri. «C’est notre faute et le Bureau fédéral de la fédération royale marocaine de football doit dépasser son caractère makhzénien», fustige Larbi Hab-

Drogba : «Je suis peiné pour Emerse Faé»
Côte d’Ivoire

En outre, même si ses compétences ne sont pas remises en cause, le sélectionneur belge de l’équipe marocaine, Eric Gerets, «ne connaît pas l’Afrique et n’avait jamais entraîné une équipe nationale auparavant», confie Larbi Habchi. Par ailleurs, une vive polémique tourne autour du montant de son salaire qui reste à ce jour inconnu et entouré de mystère. Le chiffre de 250 000 euros est murmuré, mais reste incertain. «Le salaire du coach tunisien, qui a un passé d’ancien joueur international, est de 100 000 dhs par mois», révèle Larbi Habchi. Une comparaison entre ces deux sélectionneurs est défavorable au Belge, que «nous sommes allés chercher et qui a eu carte blanche», selon le chroniqueur sportif Belaid Bouimid, joint au téléphone. Celuici dénonce fermement les mystères autour «d’un contrat ficelé par des technocrates qui imposent à tout instant n’importe quel sélectionneur étranger».

plus loin possible dans cette CAN»

Idrissa Diakité : «Nous voulons aller le

Idrissa Coulibaly, l’ancien défenseur de la JSK, actuellement à l’ES Tunis, n’a pas caché sa tristesse par apport à ce qui se passe depuis quelques jours au sein du club kabyle. Coulibaly s’est dit très inquiet de la situation que traverse la JSK et aussi très peiné que l’entraîneur Meziane Ighil ait été limogé de cette manière. Il estime que la stabilité est le facteur essentiel de la réussite de n’importe quel club et le fait de changer systématiquement d’entraîneur et de joueurs nuit aussi bien à l’image du club qu’à ses résultats. «Sincèrement, je suis un peu triste par rapport à tout se qui se passe actuellement à la JSK. Ce club est très particulier pour moi et le voir dans cette situation me désole énormément. Même si je suis loin et occupé par cette CAN, il n’empêche que je suis toujours les infos du club sur le Net. Ce qui se passe en ce moment entre l’entraîneur Ighil et le président Hannachi est vraiment malheureux. Je pense que la stabilité fait défaut au club depuis quelques années et ça, ce n’est pas bien. J’ai une pensée pour les supporters, qui, certainement, sont en train de souffrir de cette situation. J’espère vivement que les choses s’arrangent et que tout rentrera dans l’ordre. J’aime voir la JSK gagner et jouer les premiers rôles, pas le contraire», a indiqué l’ex-joueur des Canaris.

Le Mali, ce n’est pas un os !
C’est avant-hier soir qu’a pris fin le premier tour de la CAN 2012. Huit sélections ont arraché leur billet qualificatif pour les quarts de finale de cette épreuve continentale. On retrouve donc la Zambie, la Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire, le Soudan, le Gabon, la Tunisie, le Ghana et enfin, et au bout du suspense, le Mali. Ce dernier intéresse beaucoup plus les Algériens, notamment le sélectionneur Vahid Halilhodzic, puisque l’Algérie aura à le croiser lors de la deuxième journée des éliminatoires pour le Mondial 2014 le 8, 9 ou 10 juin prochain à Bamako. Au cours des trois matches de ce premier tour qu’ils ont disputés, les Aigles du Mali ont en gagné deux et perdu un seul. Toutefois, sur ce qu’on a vu, les Maliens n’ont rien montré d’exceptionnel et, de l’avis de tous, c’est bien la surprenante équipe de Guinée qui méritait de passer aux quarts de finale. Cela démontre que l’équipe du Mali demeure bien à la portée des Verts qui tenteront de viser la victoire à Bamako même. Halilhodzic, qui a sans doute décelé les points faibles de cette équipe, aura le temps nécessaire pour bien préparer son groupe à ce rendezvous important qui pourrait constituer le vrai départ de l’EN.

Le sélectionneur du Botswana, Stanley Tshosane, regrette que ses joueurs n’aient pas pu rapporter au moins un point de leur première participation à la Coupe d’Afrique, malgré une performance satisfaisante. Le technicien se projette déjà sur les prochaines échéances (2013 et 2014) : «Mes joueurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes. On espère qu'on pourra faire mieux la prochaine fois. Je suis fier de mes joueurs, mais je ne suis pas heureux car j'aurais préféré pouvoir partir d'ici avec au moins un point. Après le week-end, je ferai mon rapport à la fédération avec mes conclusions. Il faut agir vite, car il y a les qualifications du Mondial-2014 et de la CAN-2013 qui arrivent.»

Tshosane : «Fier, mais malheureux»

Botswana

L'annonce de l'OGC Nice qui fait état de l'arrêt de la carrière d'Emerse Faé a entraîné une réaction pleine d'émotion de Didier Drogba. Emerse Faé a été obligé de mettre un terme à sa carrière de joueur à cause de problèmes de santé récurrents. A seulement 28 ans, le désormais ex-international ivoirien a peiné ses partenaires de l'OGC Nice, mais aussi ceux qui l'ont côtoyé en équipe nationale. C'est d'ailleurs le capitaine des Eléphants, Didier Drogba, qui lui a adressé un message : «On est abattus parce qu'on gardait toujours espoir qu'il puisse retrouver les terrains, qu'il puisse pratiquer le football qui a été sa passion, son rêve de gamin. C'est une grosse déception. On essaye d'oublier, mais tous ici on y pense parce qu'on sait l'importance qu'il avait dans le groupe et le symbole qu'il représentait pour l'équipe nationale de la Côte d'Ivoire.»

Le ministre des Sports rend visite aux Eléphants et fait la prière avec eux

Philippe Légré, le ministre ivoirien des Sports, était présent au stade de La Paz, lors de la séance d’entraînement de la sélection ivoirienne. Il a pris part à la prière collective au terme de la séance aux côtés d’Augustin Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne. Si le représentant du gouvernement était au stade de La Paz, c’était également pour traquer l’un des journalistes qui avait traité le sujet des «90 millions perdus par Légré Philippe». Le responsable de la tutelle, qui n’a pas apprécié cet article, entendait s’expliquer avec l’un des auteurs du sujet qui l’a fortement perturbé.

ancien sociétaire du Mouloudia d’Alger, le Malien Idrissa Diakité, qu’on a croisé avant-hier à l’issue du match Mali-Botswana, s’est dit heureux de la victoire et surtout de la qualification de son équipe pour les quarts de finale de cette CAN 2012. L’actuel pensionnaire de l’OGC Nice assure que lui et ses coéquipiers vont tout donner pour bien représenter le football malien et pourquoi pas créer l’exploit en éliminant le pays hôte au prochain tour. «On est vraiment très contents de notre performance. Ça été dur

L’

pour nous lors de ce match, notamment en première période. On ne trouvait pas beaucoup d’espaces à cause, notamment, du repli défensif de l’adversaire. On ne permutait pas assez, et c’est ce qui explique notre pauvre première mi-temps. On a abordé cette CAN avec l’idée d’aller le plus loin possible et cela malgré notre manque de préparation. Les gens sont exigeants avec nous et on tâchera d’honorer comme il se doit le pays. On affrontera le Gabon en quarts. Un match qui s’annonce très compliqué pour nous, vu que l’adversaire sera soutenu par un large

public. Cela ne nous effraie pas pour autant et nous ferons de notre mieux pour accrocher cette demi-finale qui sera un beau cadeau pour nous», a-t-il affirmé. «Revenir un jour au MCA ? Pourquoi pas…» Bien qu’il n’ait joué qu’une seule saison au Mouloudia d’Alger, Idrissa Diakité garde beaucoup de bons souvenirs de son passage au sein du Doyen. Adulé par les supporters, le Malien a marqué de son empreinte son passage au club avant d’aller tenter une expérience

à l’étranger, au club de l’OGC Nice : «Ah ! Le Mouloudia, j’en garde que de bons souvenirs ! Le MCA, c’est chez moi et c’est ma famille. Je n’ai joué qu’un an là-bas, mais je peux vous dire que j’ai connu des moments de bonheur, notamment avec les supporters qui m’ont toujours bien accueilli. Pour tout vous dire, ça me manque un peu l’ambiance des stades algériens. Qui sait, peutêtre qu’un jour je reviendrai jouer au Mouloudia. J’en serai ravi en tout cas. » S. F.

S. F.

14

«Désormais, aucun faux pas ne sera toléré»
pour régler ce problème, après le match de demain contre l’ASO. Il a estimé que la situation est déjà critique et que l’équipe est en train de s’éloigner de son objectif tracé en début de saison, à savoir jouer les premiers rôles en championnat et aller le loin possible en Coupe d’Algérie. C’est pour cette raison qu’il compte bien prendre les dispositions nécessaires pour mettre tout monde, staff technique, joueurs et autres, devant leurs responsabilités pour se ressaisir le plus vite possible. Tiab, qui a mis tous les moyens cette saison, ne tolèrera plus aucun revers de son équipe, notamment à domicile, à commencer donc par le match de demain.

Tiab s’est réuni hier avec les joueurs
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup ferme JSMB

D

Le jeune milieu de terrain de la JSMB, Bilel Ouali, qui a raté la séance de travail de son équipe de mercredi matin, a repris les entraînements, hier dans la matinée. Le joueur, qui n’a pas été retenu dans la liste des dix-huit pour le match de l’ESS de mardi dernier, a de fortes chances de rejouer ce samedi contre l’ASO. Il pourrait, en effet, être appelé à remplacer Tayeb Maroci, suspendu, d’autant plus que Benchaïra sera, lui aussi, absent. Reste à savoir maintenant si Michel comptera sur un joueur qui a raté une séance du travail.

Ouali a repris hier

épité par la défaite concédé face à l’ESS à domicile lors de la dernière journée, le président Boualem Tiab n’a pas hésité à se rendre, hier, au stade de l’Unité-maghrébine, pour assister à la séance d’entraînement effectuée par ses joueurs dans la matinée. Juste à l’issue de cette séance du travail, le chairman béjaoui a décidé donc de convoquer ses joueurs pour une réunion dans les vestiaires. Tiab a de-

Boucherit «Tout faire pour
Le président a bien expliqué à ses joueurs qu’il prendra des mesures

mandé des explications sur les derniers revers, notamment celui de mardi dernier face à Sétif. Par la même occasion, le président de la JSMB n’a pas hésité à mettre tout le monde, y compris le staff technique, devant ses responsabilités, en prévision de la rencontre de demain contre l’ASO à domicile. «Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui passe réellement. On a mis tous les moyens pour jouer les premiers rôles, mais aujourd’hui je constate qu’on est

Il compte prendre les mesures nécessaires après le match de l’ASO

vraiment loin de nos ambitions. Je ne tolérerai plus aucun faux pas à domicile et c’est pour cette raison que j’exige la victoire ce samedi face à l’ASO», dira le président Tiab aux joueurs.

Comme nous l’avons annoncé dans notre édition d’hier, les supporters de la JSMB se sont déplacés en grand nombre, avant-hier, au stade de l’Unité-maghrébine. Déçus par les résultats enregistrés par leur équipe favorite, ils n’ont pas hésité à pénétrer aux vestiaires du club puis sur le terrain où ils s’en sont pris à tout le monde, notamment aux joueurs auxquels ils ont reproché

Les supporters ne décolèrent pas

Il faut dire que ce qui s’est passé ces derniers jours à la JSMB est toujours présent dans l’esprit des joueurs qui sont en train de vivre des moments très difficiles, du moment qu’ils ne sont pas habitués à ce genre de situation. Les supporters, qui sont connus par leur comportement sportif, n’ont pas l’habitude de s’en prendre à leurs joueurs, même après une défaite à domicile. Mais cette saison, et vu tout ce qu’a déboursé la direction pour jouer les premiers rôles, les fans du club ne veulent plus d’autres échecs. Cette situation risque même de perturber encore davantage les joueurs qui préparent leur match de ce samedi face à l’ASO. Les supporters, eux, n’y croient plus et estiment que leur équipe va certainement perdre encore une fois devant le leader. S. A.

Les joueurs sous pression

leur manque de combativité sur le terrain. Ils sont d’ailleurs restés jusqu’à la fin de la séance pour parler aux joueurs, n’hésitant pas à demander à certains éléments de quitter la JSMB et de ne plus revenir.

se racheter face à l’ASO»

Medane ne veut plusHakim Medane a déjà pris la décirevenir Même si
Alors que Tiab refuse de lui signer sa lettre démission

Tayeb Maroci, qui a contacté une légère blessure au genou lors du match face au NAHD, n’a pas pu récupérer tous ses moyens. Même s’il a joué quelques minutes lors de la dernière rencontre face à Sétif, il faut dire que le joueur ressent toujours de petites douleurs, comme nous l’a confirmé d’ailleurs le coach Michel. C’est la raison pour laquelle il n’a pas été aligné d’entrée face aux Sétifiens. Sachant qu’il n’est pas concerné par la rencontre de ce samedi face à Chlef, ce qui lui laissera encore le temps de bien récupérer avant le match du MCA, Maroci a entamé les soins avanthier. Il devrait reprendre le travail après le match de l’ASO. Ainsi, il sera certainement présent face au MCA, à l’occasion de la 20e journée.

Maroci entame les soins

GGC’est aujourd’hui à 15h que les camarades de Maïza vont effectuer leur dernière séance d’entraînement au stade de l’Unitémaghrébine, avant leur match de la 19e journée devant l’ASO, demain. Comme d’habitude, le staff technique optera pour une séance légère afin d’éviter la fatigue à ses poulains, à quelques encablures seulement de la confrontation de demain. Après cette séance d’entraînement, le coach béjaoui, Alain Michel, communiquera la liste des dixhuit éléments concernés par cette rencontre qui regagneront immédiatement après le lieu de la mise au vert où ils passeront la nuit.

Ultime séance aujourd’hui à 15h

GGVu l’importance de la rencontre de demain devant l’ASO et afin de mettre ses joueurs dans de très bonnes conditions, la direction du club béjaoui a décidé donc d’entrer en mise au vert dès cet après-midi à l’hôtel Providencia. Juste après la dernière séance d’entraînement au stade de l’Unitémaghrébine, les joueurs regagneront directement l’hôtel où ils passeront la nuit, avant la rencontre de ce mardi. Les responsables veulent surtout mettre les joueurs dans les meilleures conditions et leur éviter la pression, avant le match devant les Chéliffiens, surtout après ce qu’ils ont vécu cette semaine.

Mise au vert à l’hôtel Providencia

Pour votre dernière sortie, vous avez été contraints de céder les trois points à l’ESS dans votre jardin. Un commentaire ? Avec tout le respect que je dois à l’ESS, je pense que cette défaite nous a fait beaucoup de mal et qu’on méritait amplement mieux dans ce match. On a dominé notre adversaire, surtout en deuxième période. C’est à n’y rien comprendre. La chance nous a tourné le dos et c’est ça la loi du football. On n’a pas retenu les leçons des derniers faux pas. Selon vous, c’est l’ESS qui était forte ou la JSMB qui a montré ses limites ? Certes, l’équipe de Sétif, qui a réalisé un bon parcours, a fait de son mieux pour arracher cette victoire et se racheter de sa dernière défaite à domicile. Mais, d’un autre côté, notre équipe n’a pas montré ses limites, bien au contraire. Tout le monde a vu qu’on s’est procuré plusieurs occasions de but qu’on n’a pas su concrétiser. Comment voyez-vous l’avenir de la JSMB, après cette défaite? On doit rectifier le tir en corrigeant les erreurs commises lors des derniers matches. Plusieurs choses sont à revoir, tout en remettant les pieds sur terre. Avec le travail et la volonté de tout un chacun, la JSMB saura retrouver son vrai niveau. Peut-on dire donc que la leçon est retenue ? Certainement. Les deux dernières défaites vont nous servir pour l’avenir. Je pense que mes coéquipiers et moi avons bien retenu la leçon, alors à nous d’éviter les mêmes erreurs lors des prochaines rencontres du championnat. J’estime que la JSMB a en son sein des joueurs de valeur qui peuvent relever ce défi et repartir du bon pied. On a besoin de beaucoup de concentration et d’encouragement et tout s’arrangera. Comment voyez-vous le match face à l’ASO ? Ce sera un match difficile sans aucun doute, surtout que nous allons affronter une équipe de l’ASO qui occupe la première place. Cette équipe voudrait très certainement continuer sur sa lancée et enregistrer un autre bon résultat. Mais il est clair que nous ferons tout pour remporter ce match, surtout qu’il se jouera chez nous et que nous n’avons pas droit à l’erreur. On ne doit plus céder le moindre point à domicile. S. A.

sion de se retirer des affaires du club béjaoui, le président Boualem Tiab, satisfait du travail accompli par l’ex-joueur des Canaris, s’est opposé à son départ. Afin de tenter de lui faire changer d’avis, le président l’a appelé pour lui demander tout simplement de revenir et de continuer sa mission à la tête de la direction technique du club béjaoui, surtout dans ces moments où le club a vraiment besoin de lui. Mais il semble que Medane, qui a déjà rejoint son domicile mercredi dans la matinée, n’a plus envie de continuer à cause de certains problèmes. Pour rappel, Hakim Medane a entamé sa mission avec la JSMB vers la fin de la saison 2009-2010. «Ma décision est irrévocable» Joint par nos soins, hier dans la matinée, le désormais ex-manager de la JSMB, Hakim Medane, nous a confirmé sa démission malgré le souhait du président de le voir continuer : «Je ne peux plus continuer mon travail dans des condition pareilles. Le climat est devenu hostile, je préfère donc me retirer et aller me reposer auprès de ma famille. Je suis vraiment fatigué. J’aurais bien aimé rester à la JSMB, surtout pour le président Tiab, mais il y a des choses qui se passent actuellement et que je n’accepte pas, alors j’ai décidé de ne plus remettre les pieds dans ce club. Ma décision est irrévocable. Je demande pardon à tous ceux qui souhaitent mon retour à la JSMB, car je ne peux pas le faire actuellement. Je suis désolé, ça me dépasse vraiment.» «Je n’ai aucun problème avec le président Tiab» Hakim Medane, qui entretient d’excellentes relations avec le président Tiab depuis son arrivée à la JSMB, nie formellement tout problème avec le chairman béjaoui : «Je n’ai aucun problème avec le président Tiab ni avec un autre membre du CA. Au contraire, j’entretiens de très bonnes relations le président qui est d’ailleurs contre mon départ. Les vraies raisons de mon départ, je les dévoilerai au moment opportun.»

GGDésormais, les arbitres du match comptant pour le tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique, qui se déroulera le 18 février prochain entre le FC Foulah et la JSMB, sont connus. Il s’agit de l’arbitre central camerounais, Junkou, qui sera assisté de ses deux compatriotes Bamock et Eyengue. S. A.

Des Camerounais pour diriger FC Foulah-JSMB

«J’estime que j’ai donné le meilleur de moi-même» «Depuis le premier jour, j’ai essayé de faire de mon mieux pour l’intérêt du club. Je pense que j’ai fait mon travail convenablement et personne ne peut dire le contraire. Je vais présenter mon bilan incessamment. J’étais venu pour gagner des titres avec la JSMB, mais le destin a voulu que je quitte le club avant de réaliser cet objectif. La JSMB a les moyens de faire des merveilles en championnat, mais il faut seulement que certaines mentalités changent maintenant. La JSMB a grandi et ses ambitions aussi. Donc, tout le monde doit se remettre en cause pour aider le club.» S. A.

A Sétif pour un résultat positif
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

orte de 30 personnes dont 22 joueurs, la délégation harrachie se déplacera ce matin à Sétif pour affronter la formation locale de l’Entente pour le compte de la 19e journée du championnat. Pour de nombreux observateurs, cette empoignade constituera une des affiches de cette journée tant les deux antagonistes ont les mêmes prétentions, à savoir la victoire. Voulant défier l’ogre sétifien chez

F

Coup difficile USMH

15

Entraînement ce soir à Sétif

lui, les poulains de Charef feront tout pour arracher les trois points. Un succès leur permettra d’assurer et de rassurer leurs fans qui, ces derniers temps, doutent un peu des capacités de leur team. Connue pour être une équipe coriace en déplacement, l’USMH a aussi des arguments à faire valoir dans cette confrontation. Les poulains de Charef, qui avaient été battus la saison passée par ce même adversaire chez lui, se montreront cette

fois-ci plus vigilants. Même s’ils seront soumis à une forte pression, les Jaune et Noir joueront avec une certaine confiance, surtout que même un résultat négatif n’aura aucune incidence sur leur classement. Cela dit, la volonté sera présente chez les deux équipes. Autant dire que cette confrontation s’annonce très indécise.

«La pression sera dans les deux camps»
«Ce match ne sera pas facile dans la mesure où nous aurons en face le leader qui, à domicile, aura à cœur d’arracher une victoire. De notre côté, nous avons la ferme intention de réaliser un bon résultat. Il est vrai qu’il y aura beaucoup de pression dans ce match. Mais si on tient bon la première demi-heure, la pression changera de camp et c’est l’ESS qui aura à la supporter car elle sera contrainte de gagner. Ce qui ne sera pas notre cas dans la mesure où même un nul sera considéré comme un résultat positif. Cela me pousse à croire que les choses se présentent beaucoup mieux pour nous que pour l’adversaire.»

Aïssaoui

Bien qu’il ait déjà une idée sur son équipe type, l’entraîneur harrachi procèdera aux derniers réglages avant de trancher sur les onze éléments qui débuteront le match. Il faudra attendre la dernière séance d’entraînement prévue ce soir à Sétif au stade MohamedGuessab et à l’issue de laquelle le coach devrait être fixé.

choix L’embarras du f pour Charefait d’avoir récupéré les satis
Pour cette rencontre,

20 joueurs convoqués

Boualem Charef a convoqué 20 joueurs. L’entraîneur harrachi a pris cette décision pour entretenir l’esprit de groupe étant donné que même ceux qui ne joueront pas auront l’occasion de vivre l’ambiance du match. Concernant les 18 qui seront portés sur la feuille du match, l’entraineur maintiendra le suspense jusqu’à la dernière minute avant de communiquer la liste à ses protégés. N. R.

Trois récupérateurs dans l’entre-jeu

Bounedjah
Vous allez affronter l’ESS chez elle. Comment se présente pour vous ce match ? C’est une rencontre difficile autant que toutes les autres. Nous devons jouer sans calculs et faire preuve d’une grande vigilance pour bien négocier ce rendez-vous. A travers vos propos, on comprend que vous opterez pour la prudence… Non, je veux dire que si on veut gagner, il est impératif pour nous de prendre ce match avec beaucoup de sérieux en restant concentrés durant les 90 minutes. Pensez-vous que cela peut se réaliser ce week-end ? Bien sûr, et c’est avec cette intention que nous allons nous déplacer à Sétif. On peut donc penser que vous allez opter pour une tactique offensive… Vous savez, nous sommes peut-être la seule équipe du championnat qui joue en déplacement sans calculs. Je veux dire qu’on prend de la même façon les matchs à domicile et ceux à l’extérieur. Cela dit, vous devez maintenant comprendre que nous allons procéder par un jeu ouvert, au même titre que nos adversaires. Mais avec la pression qui pèsera sur vos épaules, vous prendrez un risque si vous évoluez de la sorte ? De toute façon, même si on joue défensivement, on prendra des risques parce que la moindre erreur pourrait nous coûter cher. Autant donc jouer devant pour avoir plus de chances de marquer. Vous semblez très confiant en vos capacités… Effectivement, et puis, tous mes coéquipiers le sont. Maintenant, il faut savoir aussi qu’on ne se sent pas plus forts que les autres équipes. Il n’y a que le terrain qui détermine la valeur d’un groupe. Qu’appréhendez-vous à la veille de cette confrontation ? Rien de spécial, même si je reconnais que ce sera une rencontre extrêmement difficile parce que l’ESS fera tout pour arracher les t roi s

Par rapport à ce que l’on a pu voir hier matin à l’entraînement et durant le match d’application, on comprend que l’équipe harrachie évoluera avec un milieu de terrain renforcé. Sachant que les Sétifiens vont peser de tout leur poids sur la défense harrachie, ChaLe onze pas encore connu ref a décidé d’incorporer un milieu suppléCharef qui, jusqu’à hier, n’avait pas encore tranché mentaire qui aura le rôle de concernant le onze qui débutera le match, devrait être fixé ce récupérateur pour essayer de blosoir sur la composante de son onze. Même si pour l’instant il quer les joueurs de l’Enn’a encore rien décidé, le coach harrachi attendra jusqu’à la dertente. nière minute pour trancher concernant certains postes où l’incertitude demeure encore. En fait, la question concerne Touahri dont la participation n’est Pour motiver un peu plus les joueurs à la veille de leur déplacement pour pas encore sûre. Charef veut d’abord savoir dans quel état d’esprit se trouve son joueur pour Sétif, les dirigeants ont octroyé à chacun d’eux une prime de trois millions de éventuellement l’aligner en attaque. Si ce dernier n’est pas prêt, ce sera donc Bounedjah qui centimes pour leur victoire contre le MCEE. Il ne reste désormais que deux jouera en pointe. Dans ce cas, il n’y aura pas un grand changement dans le onze mis à part l’inprimes de matches impayées, à savoir celles correspondant aux victoires obtégration de Demou qui, apparemment, sera titularisé en milieu récupérateur. Charef sera donc tenues respectivement contre l USMA et le MC Saïda. contraint de dégager son onze-type au plus tard demain matin.

ontré GG Charef s’est m certains pour ce match. Aussi, le in joueurs qui étaient if qui était absent face au MCS de Ziane Chér ur l’entraîneur retour supplémentaire po mardi, est un atout nc l’embarras du choix pour harrachi qui aura do e centrale. Bien qu’il ait plusieurs èr composer la charni loir sur le terrain, le coach compte ents à faire va qui ont affronté le argum x mêmes éléments refaire confiance au un adepte du principe voulant nc Saïda. Charef est do une équipe qui gagne, et comme ses s qu’on ne change pa ser à deux reprises cette semaine po joueurs ont pu s’im e au MCS, il est donc très probable fac contre l’USMA et ain les mêmes éléments. m qu’il reconduise de

La prime du MCEE pour motiver les joueurs

«On ne se laissera pas faire !»

I

I Absent face au MCS pour cause de suspension, Ziane devrait retrouver sa place dans l’axe. Quant à Demou qui avait joué en libéro, il devrait se retrouver au milieu avec un rôle de récupérateur. Concernant les autres postes du milieu, Charef devrait reconduire les mêmes qui ont affronté le MCS, mardi dernier. Aïssaoui, le meneur de jeu, qui a été irréprochable, devrait être aligné aux côtés de Djarbou qui a été, lui aussi, assez bon dans l’ensemble. Sachant qu’à domicile, l’équipe sétifienne n’appliquera pas le marquage individuel, il est donc certain que Aïssaoui et Djarbou se retrouveront libres comme l’air.

Ziane reprendra sa place

p oi nt s . On doit donc se montrer à la hauteur pour revenir avec le meilleur résultat possible. Un pronostic ? A mon avis le match sera équilibré car les deux équipes ont les mêmes chances. Donc un score de parité sera considéré comme un résultat logique. Entretien réalisé par Nacer-Eddine RATNI

I

I Pour le renforcement de l’entre-jeu, le coach pense à Demou, le jeune défenseur central, qui a déjà eu à jouer le rôle de milieu défensif. Ce jeune international olympique qui s’est brillamment illustré face à l’USMA et contre le MCS, devrait, malgré le retour dans l’équipe de Ziane Chérif, garder sa place parmi le onze. Cela tombe bien pour Charef, bien embarrassé pour constituer la charnière centrale et qui donc ainsi, n’a plus de soucis à se faire avec l’idée de sacrifier un élément entre Ziane, Griche et Demou. Ce dernier devrait être décalé d’un cran pour apporter son soutien aux deux milieux défensifs, à savoir Hendou et Legraa qui seront chargés de la récupération. Quant à Aïssaoui, il aura la mission d’animer le jeu, alors que Djarbou, grâce à son talent et sa force de pénétration, essayera de peser sur la défense sétifienne au même titre que Bounedjah qui commence à retrouver sa forme.

Demou au milieu

Coup osé MCO

Les Hamraoua ne craignent pas le CRB
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

15

R

Laoufi

«On doit exploiter l’avantage du terrain et du public pour battre le CRB»
rendez-vous de ce samedi face au CRB, l’entraîneur adjoint du Mouloudia d’Oran a répondu : «En football, on est en permanence soumis à la pression. Au Mouloudia d’Oran, la pression est présente depuis le début de la saison, en raison de la mauvaise situation de l’équipe. Cependant, nous devrons désormais être forts sur le plan mental et savoir bien gérer cette situation.» En ce qui concerne la participation ou pas du gardien de but Fellah et le milieu de terrain, Aouedj, l’entraîneur adjoint, Laoufi Salem n’a pas voulu se prononcer sur le sujet affirmant que tout devra s’éclaircir lors de l’ultime séance d’entraînement qui se déroulera cet après-midi au stade HabibBouakeul.

Aouedj jouera, jouera pas face au CRB ?

près que le match MCO – MCEE ait été reporté, et une fois de retour à Oran, les gars d’El Hamri ont repris le chemin des entraînements afin de préparer leur prochaine sortie face au CR Belouizdada. Même si ce match s’annonce très difficile, en raison de la force du CRB, les Hamraouas aborderont ce match

A

dans les meilleures conditions possibles. En effet, le moral des coéquipiers de Zidane est au beau fixe, suite aux derniers résultats positifs réalisés en championnat. Après avoir réalisé un mauvais parcours durant la phase aller du championnat, les Hamraoua ont entamé de fort belle manière la seconde manche de la compétition. Ayant gagné les deux premiers matchs de la phase retour du

championnat face à l’USMH et l’ASK, les coéquipiers de Boussaâda sont déterminés à enchaîner un troisième succès consécutifs. Même si le CRB reste sur une très positive série de 8 matchs consécutifs sans le moindre revers, cela ne fait guère peur aux Mouloudéens qui sont plus que jamais déterminés à battre leur vis-à-vis, et surtout prendre leur revanche par rapport à

l’humiliante défaite concédée lors du match aller au stade du 20-Août 4-1. Privés des services de leur homme en forme du moment, en l’occurrence Belaili, les Mouloudéens miseront sur la présence en force de leurs supporters demain après-midi au stade Ahmed-Zabana pour battre le CRB. R. O.

Aouedj jouera, jouera pas ce samedi face au CRB ? C’est la question que se posent beaucoup de supporters du Mouloudia d’Oran ces derniers jours. De retour au pays après avoir effectué des tests avec le FC Bruges, le joueur de l’EN olympique a repris le chemin des entraînements avec ses coéquipiers. Même si Aouedj affirme vouloir prendre part au match de ce samedi, l’entraîneur Henkouche n’a pas encore tranché sur la question. Le driver mouloudéen n’est pas encore sûr de l’état de forme du joueur qui s’était absenté des entraînements de son team pendant plusieurs jours. Toutefois, l’absence de Belaïli, suspendu pour ce match, peut donner à réfléchir à Henkouche vu que Aouedj peut de part sa technique et son talent apporter un plus à son team. L’entraîneur du Mouloudia d’Oran décidera à l’issue de la séance d’entraînement de cet après-midi de la participation ou pas d’Aouedj au match de demain face au CRB.

Fellah incertain

«Désormais, tous les matchs seront difficiles»

econnaissant que la tâche de son team s’annonce compliquée ce week-end face au CRB, l’entraîneur adjoint du Mouloudia d’Oran affirme qu’il faudra exploiter l’avantage du terrain et du public pour battre la solide formation de Belouizdad : «Nous avons notre petite idée sur le CRB, qui est une équipe solide qui renferme dans ses rangs de bons joueurs. L’entraîneur Henkouche a son idée sur cette équipe du CRB, puisqu’il l’a déjà entraînée par le passé. Les Belouizdadis ont aussi une idée sur notre équipe. Je m’attends à un match plaisant entre deux équipes techniques», dira Laoufi et d’ajouter : «Les joueurs sont très motivés pour enchaîner un 3e succès consécutifs face au CRB. Il existe une très bonne ambiance au sein du groupe. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons faire le maximum pour battre le CRB. On doit exploiter les facteurs du terrain et du public qui seront à notre avantage, pour décrocher les trois points de ce match.»

face au CRB

L

«Le report du match du MCEE est nous bénéfique»

Si certains qualifient le match de ce samedi de difficile pour le Mouloudia d’Oran en raison de la force du CRB, l’entraîneur adjoint du MCO, Laoufi Salem, estime que tous les matchs qui restent à disputer en championnat seront difficiles : «Bien sûr que le match de ce samedi face au CRB s’annonce difficile, mais je dois préciser que tous les matchs qui restent à jouer en championnat seront difficiles. Il n’y a point de match facile. Tous les matchs seront difficiles et importants à la fois.» A l’instar de tous les Hamraoua, Laoufi Salem estime qu’il est très important de décrocher les trois points de ce match : «Bien sûr qu’il faudra gagner ce match face au CRB. Les joueurs sont motivés et prêts pour ce rendezvous. Ils veulent enchaîner un troisième succès consécutif et augmenter, ainsi, les chances de l’équipe pour se maintenir en Ligue 1. Nous espérons être à la hauteur et offrir un autre succès aux supporters.»

«La pression ? On vit avec depuis le début de la saison»
A la question de savoir si le groupe est soumis à une certaine pression avant le

L’entraîneur adjoint du Mouloudia d’Oran, Laoufi Salem, estime que le report du match du MCEE est bénéfique pour son équipe au vu du terrain du stade d’El Eulma samedi dernier : «Personnellement, j’estime que le report du match du MCEE est bénéfique pour nous, en raison de l’état de la pelouse du stade d’El Eulma samedi dernier.» Dira Laoufi avant d’argumenter : «Primo, nos joueurs développent un jeu technique et comme la pelouse était impraticable ce jour-là, il leur aurait été impossible de développer leur football habituel. Secundo ; il y’avait un risque pour nos joueurs de contracter des blessures au vu de la qualité de la pelouse. Tercio ; par expérience, je sais, dans ce Abid genre de terrains, les joueurs sont Charef dirigera dans l’obligation de fournir MCO – CRB beaucoup plus d’efforts que La commission d’arbitrage a d’habitude. Ce qui constitue désigné Abid Charef pour diriger un facteur négatif pour le match MCO – CRB, comptant eux, dans la mesure où ils pour la 19e journée de championnat auront un match difficile de Ligue 1 prévue demain samedi. à disputer ce samedi face Abid Charef sera assisté dans sa au CRB. Pour toutes ces tâche par Boulfelfel et Tamen. raisons, j’estime que le Zerrouki a été lui désigné 4e arreport du match du MC El bitre de ce match. Eulma est bénéfique pour notre équipe.» Riad O.

e gardien de but du Mouloudia d’Oran, Fellah Ahmed, est incertain pour le prochain match de son équipe prévu ce week-end face au CR Belouizdad. Même s’il avait pris part à la légère séance d’entraînement d’avant-hier qui s’est déroulée au stade Ahmed-Zabana, le keeper oranais n’est pas sûr de prendre sa place dans le onze mouloudéen ce samedi face au CRB. Le natif de Sougueur souffre, en effet, d’une vieille blessure au niveau du genou. Selon les informations en notre possession, Fellah prenait des risques lors des précédents matchs de son team en jouant blessé. D’aucuns estiment que l’absence de Fellah, si elle venait à se confirmer face au CRB, constituerait un véritable coup du dur pour l’équipe au vu de son état de forme actuel et de ses bonnes prestations lors des derniers matchs du Mouloudia. Au jour d’aujourd’hui, le doute plane encore sur la participation ou pas de Fellah au match de ce samedi. Tout devra se décider à l’issue de la séance d’entraînement d’aujourd’hui, qui aura lieu au stade Habib-Bouakel.

Ouamane prêt pour le remplacer

Si l’absence de Fellah au match de ce samedi venait à se confirmer, c’est Ouamane Mohamed Reda qui le remplacera. L’ancien sociétaire du MCA est prêt pour garder les bois de son team lors de ce très important match de championnat. Ouamane, qui continue de travailler dur, ces derniers temps pour convaincre le staff technique de ses qualités, attend avec impatience de saisir sa chance. Il sera titularisé face au CRB en cas d’absence de Fellah.

Entraînement cet après-midi au stade Bouakeul

D’habitude, les Hamraouas effectuent leur ultime séance d’entraînement d’avant match au stade Ahmed-Zabana, mais aujourd’hui, et comme ce stade abritrera le match ASMO-USMBA, comptant pour la 18e journée de championnat de Ligue2, les hommes de Henkouche effectueront leur ultime séance d’entraînement avant d’affronter le CRB au stade Habib-Bouakeul. Cette séance d’entraînement débutera à 15h. A l’issue de cette séance, les coéquipiers de Belabes rejoindront directement l’hôtel Président pour effectuer la traditionnelle mise au vert.

16

Karim Ali Hadji qui a retrouvé les 18 lors du dernier match, veut avoir l’occasion de jouer face à Bejaia. Le dernier match qu’il a disputé, ce fut en fin décembre avant qu’une blessure contractée lors du stage au Maroc, ne vienne le tenir éloigné des terrains tout ce temps-là.

Ali Hadji veut jouer

L’équipe s’entrainera une dernière fois ce matin à 9h00 au cours d’une séance que Saâdi mettra à profit pour procéder aux derniers réglages tactiques sur la composante qu’il prendra avec lui. A noter qu’en prévision de ce match de Bejaia, Saâdi a pris les mêmes joueurs qui ont joué la dernière rencontre face au NAHD avec en plus cette fois Aouamri, Zazou et Achiou qui seront donc de retour.

Ce matin, dernière séance

ASO

N° 1823 vendredi 3 février 2012

Après avoir fait l’impasse sur le match du NAHD, Cheikh Hamidi semble toujours loin des plans de Saâdi qui ne l’a pas retenu pour cette rencontre face à la JSMB. En la circonstance, le coach chélifien pourra compter sur le retour en forme de Ali Hadji qui brûle d’envie de renouer avec la compétition.

Hamidi non retenu

Oussalé devra signer sa troisième titularisation lors du match de demain face à Bejaia. Saâdi compte beaucoup sur lui pour créer le danger au sein de la défense adverse, surtout que le joueur a vite fait de s’adapter à la manière de jouer de l’équipe. Le jeune Chérif Nasri semble déterminé à arracher une place dans les plans de Saâdi qui est de plus en plus convaincu par les qualités de cet élément prometteur. Il l’a d’ailleurs convoqué pour le match de demain où il comptera certainement l’utiliser comme joker.

Oussalé toujours dans le onze

On vous sent heureux après la dernière victoire, non ? C’est vrai, tout le monde est soulagé et heureux à la fois d’avoir gagné ces matches qui nous ont permis d’arracher la première place malgré une programmation infernale. On tient toujours notre pari et les choses se sont beaucoup améliorées lors de cette phase retour car nous avons pleinement profité du sage effectué au Maroc. Deux buts en deux matches, on peut dire que vous êtes en réussite, n’est-ce pas ? Je traverse une bonne passe et j’es-

Gharbi : «On ne doit surtout pas perdre notre concentration»
saye d’en profiter au maximum, surtout que je joue devant lors de ces derniers matches, chose qui me donne la chance d’être encore plus proche des buts adverses et de contribuer dans les actions offensives. Ca m’a fait très plaisir de marquer lors du dernier match, surtout que ça nous a permis de prendre l’avantage et à partir de là, nous libérer. Cela dit, je dois avouer que jouer au milieu me donne plus d’espace pour m’exprimer, je suis plus libre dans ma prestation et continuer à jouer dans ce poste m’aidera beaucoup à progresser. Avez-vous récupéré du dernier match ? Le staff technique a établi un programme pour nous permettre de reprendre nos forces, même le staff médical fait un énorme travail afin d’aider les joueurs à surmonter la fatigue. De notre côté, on essaye de travailler et prendre aussi le maximum de repos après les séances afin de retrouver tout notre punch. Pensez-vous au match de

Coup d’œil Ligue 1

CSC

Nasri comme joker

Peut-on s’enquérir sur votre état de santé après la blessure contractée à Chlef ? Ma blessure n’était pas aussi grave, j’aurais pu continuer à jouer en seconde période, mais le coach a décidé de me faire sortir et incorporer Ouhadda. Pour le moment, je me sens bien et opérationnel pour le prochain match contre le MCA. La preuve, j’ai repris normalement les entraînements mercredi avec le groupe. Après la défaite face à l’ASO, pensez-vous avoir consommé vos dernières chances de maintien ? Non, ce n’est pas fini, il reste encore 12 matchs à jouer et mathématiquement nous ne sommes pas loin des autres équipes reléguables. Nous allons jouer nos chances à fond jusqu’à l’ultime minute, car nous jouons bien, mais souvent les résultats ne suivent pas. Notre mission est difficile,

Derrardja : «Nous allons gagner contre le MCA»
certes, mais nous ne baisserons pas les bras. Il faut aussi la conjugaison de tous les efforts, et davantage d’implication des dirigeants. Vous faites allusion à vos salaires non perçus ? Non ce n’est pas ça. C’est vrai qu’on aimerait bien être payés, mais ce n’est pas à cause de ce retard qu’on ne va pas mouiller le maillot. Non loin de là ! Je voulais dire que la situation du club mérite le sacrifice de tout le monde et la conjugaison de tous les efforts. Appréhendez-vous le match contre le MCA ? C’est un match difficile, certes, car il s’agit d’un

NAHD

Les Chelifiens prendron prenant ainsi assez à l’avance, demain face à la JSMB locale. En s’y rmination à ne rien laisser en prévision du match qui les attend nté et toute leur déte une fois leur volo les gars de l’ASO démontrent encore es les chances de revenir avec un résultat qui leur permettra de au hasard pour mettre de leur côté tout Une position pour laquelle ils affichaient leurs ambitions dés le er. jamais cessé de réaffirmer rester bien ancrés au fauteuil de lead rt pour le moins mitigé, ils n’avaient passée où l’ASO étaient début de cette saison où malgré un dépa la main la saison champion acquis haut leur objectif de conserver leur titre de des grands, alors qu’avant cela, le club était longtemps resté ée par la grande porte dans la cour entr Sâadi ont désormais à coeur ce nouveau statut que les poulains de confiné au rôle d’outsider. C’est donc aussi par une bonne performance face aux Bejaouis. de défendre et cela passe

ur Boia où ie Dépatrt aujourd’hui poville de Bejaugils passeront la nuit hui à 11h00 la route pour la aujourd’

Bejaia ? Evidemment, nous y pensons depuis la fin de notre dernière rencontre face au NAHD car on sait ce qui nous attend et nous essayons de préparer match par match. Cela nous permet de rester concentrés car dans notre situation, il ne fait surtout pas qu’on perde notre concentration si nous voulons conserver notre fauteuil de leader. Votre tâche sera extrêmement difficile devant une équipe qui doit gagner chez elle ? C’est vrai, l’adversaire a perdu ses deux derniers matches dont le plus récent à domicile et il n’a pas le droit à l’erreur, il fera tout pour avoir les trois points mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras, on essayera de donner le meilleur de nous-mêmes, car on croit en nos chances aussi. Je pense que ce match aura un caractère de coupe et le plus concentré aura le dernier mot. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Le staff technique devrait se retrouver confronté à un problème majeur, pour composer un axe défensif valable et en mesure de contrer les attaquants batnéens. En l’absence de trois éléments à ce poste, en l’occurrence, Lemaïci et Djilali pour cause de suspension ainsi que Messali convalescent, il y a de quoi se poser moult questions. Devant cette situation, il y a vraiment urgence à trouver des palliatifs de nature à stabiliser ce réseau important devant la cage du gardien de buts Daïf.

L’axe défensif un réel casse-tête

Une récompense de trois millions de centimes
Même si le directeur sportif constantinois avait pris la décision de ne point octroyer de prime de match, pour un résultat de parité à l’extérieur, il est revenu à de meilleurs sentiments, en accordant à ses joueurs une récompense de trois millions de centimes chacun et ce pour les efforts entrepris dans cette rencontre. Une manière de les motiver à rester sur une nouvelle dynamique, en prévision du match de ce samedi à Hamlaoui.

Nous croyons savoir que les contacts entrepris en direction de l’entraîneur Meziane Ighil, n’ont pu être menés à leur fin. Et pour cause, Ighil a décliné l’offre après avoir étudié la proposition. Pour l’heure, le trio d’adjoints de Rachid Bouarata devrait être maintenu, du moins pour la prochaine rencontre de championnat en attendant.

Ighil décline l’offre clubiste

A.F

Une fois de plus, le match CSC – CAB va être retransmis à la télévision et ce, pour la seconde fois en quatre jours. Cela ne devrait pas constituer un frein pour les Sanafirs, lesquels devraient envahir les gradins du stade Hamlaoui après le nul ramené par les leurs d’Alger. Le mauvais temps annoncé pour la journée du samedi, pourrait par contre permettre à certains de rester devant leur poste de télé.

Et de nouveau à la télévision

Tahar Aggoune

derby, mais le MCA ne nous ne fait pas peur. Nous allons tout faire pour gagner le match et empocher les trois points, surtout que c’est nous qui recevrons. Les joueurs sont conscients et nous allons faire un grand match. Entretien réalisé par Slimane H.

Okbi : «Je suis opérationnel» GGLe milieu de terrain offensif et meneur de jeu de l’équipe, Hichem Okbi s’entraîne régulièrement avec le groupe et affirme qu’il est prêt à reprendre la compétition et jouer contre le MCA, samedi. «Je suis complètement rétabli de ma blessure, et je me sens apte à reprendre la compétition. J’espère que l’entraîneur Merzekane m’alignera contre le MCA. Je veux bien jouer ce match, car je sens que je peux apporter le plus escompté dans ce match capital et décisif pour le devenir de l’équipe», a déclaré le meneur de jeu husseindéen, auteur de deux buts durant la phase aller, malgré le peu de matchs disputés, soit à cause des blessures ou pour ses participations aux stages de l’EN espoir. Pas de changements en vue GGEn prévision du match contre le MCA, l’entraîneur Merzekane pourrait reconduire, à un ou deux éléments près, le même groupe qui a affronté l’ASO Chlef mardi passé. L’équipe a fourni un bon match et aurait pu

Touati et Benyahia out face au MCA GGLes deux joueurs Abdelhakim Touati et Zakaria Benyahia, prévus pour refaire leur apparition en championnat ce samedi contre le MCA, voient leur retour reporté pour probablement le match contre le CA Batna, apprend-on de source proche du club. Les deux joueurs ne sont pas totalement rétablis de leur blessure. Mercredi, ils n’ont pas repris les entraînements avec le groupe, les seuls absents d’ailleurs. Le coach Merzekane ne va donc pas compter sur eux pour le derby algérois contre le MCA, malgré l’importance de la rencontre. En revanche, les joueurs comme Derrardja qui a écourté le match contre l’ASO pour une légère blessure, ainsi que le milieu offensif Okbi, qui n’a plus joué depuis la phase aller, sont opérationnels et devraient faire partie de l’effectif qui affrontera le Mouloudia d’Alger.

revenir avec le point du nul ; il est donc peu probable que le coach fasse des changements, à moins s’il décide d’aligner la nouvelle recrue, Ouhadda, à la place de Derrardja, et de reconduire le portier Natèche dans les bois, même s’il ne reproche rien au gardien Ghoul sur les deux buts encaissés à Chlef. Les joueurs sont toutefois conscients de l’importance du match, car c’est le NAHD qui reçoit. Ils sont décidés à faire un grand match et gagner la partie, comme nous le dira Derrardja.

Les joueurs attendent leur argent GGLes joueurs sont à court d’argent et réclament leur salaire et la prime du match contre la JSMB, apprend-on des joueurs euxmêmes. La direction a décidé de les payer, soit hier, soit au plus tard dimanche. A noter que les joueurs n’ont pas perçu trois mois de salaire. Malgré cela, ils sont motivés pour gagner contre le MCA.

L’aveu de Zaoui selon Lahlou GGL’ancien président du Nasria, Mourad Lahlou, actuellement membre du bureau, estime que l’arbitre Necib avait privé son équipe d’un penalty valable à la 88’ qui aurait pu changer le cours du jeu et le résultat final de la partie. Lahlou affirme que le capitaine d’équipe de l’ASO, Samir Zaoui, aurait luimême reconnu qu’il a touché le ballon de la main et que le Nasria méritait un penalty.

La reprise au complet GGLa reprise des entraînements, mercredi, au stade Zioui, s’est déroulée en présence de tous les joueurs, à l’exception de Touati et Benyahia qui sont toujours blessés. L’équipe a effectué une séance de décrassage pour les joueurs ayant joué contre l’ASO, et un travail spécifique pour les joueurs non convoqués.

S. H.

et USMB-OM va sûrement attirer la grande foule. En effet, ce match se déroule entre voisins avec toute la passion qu’il peut générer, dans le bon sens du terme s’entend. Les deux équipes ont de tous temps entretenu d’excellentes relations. Le bilan comptable de l’USMB est loin d’être reluisant. L’équipe de Amrouche occupe une place au bas du tableau, et elle ne veut pas trembler jusqu’au bout du championnat. En outre, l’effectif est réduit à une peau de chagrin suite aux nombreuses blessures. La situation de son adversaire du jour n’est pas meilleure. L’équipe de Médéa alterne le bon et le moins bon. Les joueurs de cette équipe ne veulent pas rater l’opportunité de prendre des points, qui seront pour eux une véritable bouffée d’oxygène. C’est dire que les deux formations ont chacune d’elles, toutes les raisons du monde pour réaliser un résultat probant ce vendredi.

C

Question de suprématie… «régionale»
président Zaïm est monté au créneau, et il a averti ses joueurs. Il n’acceptera plus de faux pas à domicile et les sanctions, en cas de récidive, seront très lourdes.

USMB-OM

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup d’œil Ligue 2

17

Tous dans le même panier

Ça passe ou ça casse pour les Blidéens
Les camarades de Defnoun seront en appel cet après-midi, sur leur pelouse, face à l’O Médéa. La semaine dernière, les Annabis auront tôt fait de faire redescendre les joueurs du club de la ville des Roses, de leur petit nuage. Une vraie claque qui fera tomber de très haut un

E

Les deux équipes (presque) logées à la même enseigne
…Et renouer avec la victoire
nous le sommes ! Le plus gênant, à chaque défaite, même si dernièrement contre Annaba, il s’agissait d’une grosse équipe, c’est qu’on ne marque pas de buts. Il va vite falloir prendre des points, parce que ça peut devenir encore plus compliqué à partir de maintenant.» Bouikni. Deux changements pourraient être opérés en défense. Aliouène retrouvera son poste sur le flanc gauche qui était occupé, vendredi passé par Djerroudi. Bertil pourrait aussi faire son retour dans l’équipe, après la prestation moyenne de Naamani. Le rendement sur le plan défensif de ce dernier a été loin des attentes de son entraîneur. Belloucif et Kabla seront encore une fois dans la récupération, et leur abattement et surtout leur complémentaire en font de précieux atouts dans l’échiquier de Amrouche. Ils en avalent des kilomètres les deux milieux de terrain défensifs blidéens, et ils excellent tous deux dans le rôle «d’essuie-glace» qui leur est confié par leur entraîneur. Amrani ne voudra sûrement pas que son équipe subisse le match, et c’est pour cette raison qu’il alignera deux animateurs. En effet, Belkheir et Belmahi auront à prendre à leur compte le jeu de leur équipe. Belmahi se postera comme à son habitude, juste derrière ses deux attaquants. En effet, Belmahi a les qua-

Amrouche, de son côté a mis tout le monde dans le même panier, défenseurs, hommes du milieu et attaquants. Tous fautifs, pour le coach et il ne s’est pas mis des gants pour le leur dire lors de la dernière séance d’entraînement. L’entraîneur blidéen y est allé, lui aussi, de Equipe son ultimatum, allant probable : Khelmême jusqu’à menacer, ladi, Belkhethir, ceux dont il jugera le Aliouène, Bertil, Defensemble de rendement d’insuffisant, noun, Belloucif, Kabla, Blida qui croyait de libération prématurée. Belkheir, Belmahi, très fort que rien Ce sera donc un onze de Ledraâ, Hamia. ne pouvait lui Blida gonflé à bloc et surtout arriver. Les dizaines de avec une énorme envie de tout milliers de supporters de bousculer, qui entamera le match l’USMB ont eu jusque-là un d’aujourd’hui. Les joueurs de Médéa comportement des plus dignes. Ils sont avertis, ils n’auront pas du tout la veulent des victoires à Tchaker, et cela partie facile. dès aujourd’hui, même si l’adversaire Slimane B. du jour est difficile à manier. Même le

Si globalement la deuxième période est plus propice aux buts pour l’USMB, il est un moment qu’elle apprécie encore plus : le retour des vestiaires. On peut aussi s’attendre à quelques dernières minutes chaudes, si la situation ne s’est pas décantée auparavant.

L

es temps
forts du match

Ledraâ, l’homme à suivre
Le front de l’attaque blidéenne sera particulièrement remodelée ce vendredi. C’est Ledraâ qui aura la lourde tâche d’occuper le front de l’attaque, et il aura à faire trembler les filets de l’O Médéa. Pour cela, il doit être servi en bons ballons que doivent lui distiller ses joueurs du milieu. Ce sera sur les épaules de l’ex-joueur d’El Harrach, que reposeront les espoirs de victoire, et ce dernier aura à cœur de sortir le grand jeu. A suivre.

On prend les mêmes et …

Le match de cet après-midi présente une petite particularité. En effet, lors de la phase aller, le coach médéen n’était autre que Amrouche et devinez qui était sur le banc blidéen ?…Latrèche ! C’est-à-dire l’actuel entraîneur de Médéa.

Il va vite falloir prendre des points…

n réalité, la situation est pratiquement identique pour les deux équipes. Elles doivent absolument réagir et cela pour se donner un peu d’air, au vu de leur délicate position au classement. Les hommes d’Amrouche comptent bien tout donner, pour renouer avec la victoire. Au vu de leur mauvaise position au classement, l’équipe de Blida devra absolument réussir son deuxième match comptant pour la phase retour, à Tchaker.

Le club de Blida siège à une médiocre 12e place, et frôle dangereusement la zone de relégation. Mais avec le parcours assez mitigé qui a été le sien jusque-là en championnat, il ne fallait pas vraiment s’attendre à autre chose. Defnoun nous a avoué son inquiétude : «Nous sommes forcément pas très bien, puisque les résultats ne suivent pas. Nous n’avons pris qu’un point en deux matchs depuis l’entame de la phase retour. Il y a de quoi être inquiet. Et heureusement que

Peu de changements dans l’équipe

C’est certain la formation blidéenne abordera le match de ce vendredi, avec l’intention de renouer avec la victoire en championnat. Après ce coup d’arrêt, les hommes de Amrouche sont bien décidés à ne plus se laisser surprendre. Pour cela, ils auront à résoudre une double équation. Il s’agira pour eux d’être vigilants en défense et percutants en attaque. Plus facile à dire qu’à faire…

«Tout ou rien»

lités d’un distributeur et il sait être, quand il en a l’opportunité, un redoutable finisseur. Deux joueurs seront aux avants postes, et il s’agira de Ledraâ et Hamia. Ce dernier a beaucoup manqué à son équipe. Il donnera à coup sûr, du fil à retordre aux défenseurs médéens, grâce à sa force de pénétration et surtout à son acharnement à se battre sur tous les ballons. Ledraâ sera sur l’aile, et aura pour mission première de déborder et d’effectuer des centres. L’équipe que présentera Amrouche sera plutôt à vocation offensive et qui a les moyens d’attaquer, car pour ce match, et après une série de contre-performances, ce sera la politique du «tout ou rien». Slimane B.

L’importance du premier but

Les absents : importants eurs

Quand les joueurs de l’O M ouvrent le score, il est très difficile de les piéger. Pour preuve, ils ont réalisé leurs meilleurs résultats après avoir mené à la marque. Ils se sont, soit fait imposés, soit fait match nul. Le même constat peut être fait pour les Blidéens. A chaque fois où ils ont dû courir après le score, ils ont perdu. Ils ne sont jamais parvenus à décrocher la victoire après avoir concédé le premier but. Il sera donc déterminant, pour les deux équipes, de marquer en premier.

Amrouche : «Ce sera compliqué»

A un ou deux joueurs près, ce sera le groupe de joueurs qui a évolué face à Annaba qui sera reconduit pour la rencontre d’aujourd’hui face l’OM. Encore une fois, Khelladi sera préféré à autres matchs, nous les aborderons avec la même volonté d’engranger un maximum de points. Je pense que nous sommes parfaitement capables de récolter des points en dehors de nos bases. Même si tout cela est difficile, je suis convaincu que l’USMB retrouvera sa place en L1. Je n’ose même pas penser que mon club puisse rater l’accession. C’est en cette période du championnat que nous devons engranger des points. Il nous faudra cravacher et prendre les matchs comme ils viennent.»

GG «Les joueurs de Médéa ne font pas un bon championnat jusque-là, et donc ce sera encore un match compliqué pour nous, a affirmé le coach des Blidéens. Mais ce qui m’inquiète plus, ce n’est pas l’adversaire. C’est ma propre équipe. Je dois déjà savoir quel visage elle aura ce vendredi, et c’est là-dessus que nous avons eu à travailler durant toute la semaine.»

Médéa joue les 3 points face à Blida

C’est Bachir qu rby qui oppopour officier le de édéa. Il sera M sera l’USMB à l’O ansour et par Benm secondé Abid.

sifflet Bachir aui a été désigné

Ils seront trois jou rendez-vous le côté blidéen, à rater -midi, contre de ce vendredi après ddou vient Ha l’O Médéa. En effet, e. Mellika est tout juste de reprendr e de blessure. us resté à Blida pour ca est suspendu. il Quant à Djerroudi, he a une C’est certain, Amrouc s réduite, e trè marge de manœuvr rôle s trois joueurs ont un if. car ce ns son disposit primordial da

Defnoun : «Un match important»

GG «C’est une rencontre difficile que celle que nous aurons à disputer contre Médéa. Les deux équipes ont besoin de points, au vu de leur mauvaise place au classement. C’est bien sûr pour nous un match important et il nous faut réaliser la meilleure performance possible, nous en avons les moyens.»

Ledraâ : «Le déclic face à Médéa»

Belkheir : «Notre adversaire nous rendra la tâche difficile»

GG «Notre adversaire est aussi à la recherche de points et il nous rendra, sûrement, la tâche difficile. Nous nous attendons à souffrir, mais je reste cependant optimiste. Pour ce qui est des

GG «Après la défaite face à Annaba, le discours de l’entraîneur nous a tous rassurés. Il y a un nouvel état d’esprit dans l’équipe et on sent chez les joueurs une réelle volonté d’arracher un résultat. Il y a désormais une âme de guerriers chez mes coéquipiers, et une grande envie de se ressaisir. Nous avons conscience qu’une belle performance face à Médéa peut provoquer ce déclic que l’on attend depuis deux semaines. Cela ne sera pas du tout facile, mais nous jouerons nos chances à fond dans ce match.» Slimane B.

es Médéens affronteront cet après-midi, au stade Mustapha-Tchaker, l’USM Blida en match comptant pour la troisième journée de la phase retour. Les protégés de Sahraoui devront mettre les bouchées doubles pour arracher une victoire, surtout après leur semi-échec du week-end dernier à domicile face à l’ASMO. Le staff technique et les joueurs qu’on a pu contacter quelques heures avant le match se disent prêts psychologiquement, et qu’ils ne craignent pas l’adversaire autant que l’arbitrage qui, faut-il le dire, aura fait des siennes et a failli mettre le feu aux poudres bien des fois.

L

Une grande volonté au sein du groupe

Cette rencontre contre l’USMB suscite un grand intérêt, que ce soit chez les joueurs ou du côté des supporters. D’ailleurs, ceux qui ont côtoyé l’entourage de l’équipe, ces derniers jours, ont dû remarquer que plus le moment de la rencontre

défaite est interdite» Absent depuis quelque temps pour cause de blessure, Hassane Habib a Benmedour, le gardien en forme du été convoqué parmi l’effectif qui a moment, estime que sa formation fait le déplacement à Blida. Le va livrer un match important : «En milieu défensif de l’OM n’a plus dépit de la valeur affichée de notre joué depuis le douzième match de adversaire du jour, on se doit de championnat face à Mostaganem. réagir. C’est un tournant dans le Revenant de blessure, Habib a été parcours du groupe qui est conscient convoqué pour cette rencontre, de la responsabilité et qui reste mais n’est pas sûr d’être aligné dans disposé à réagir, je l’espère. Un le onze de départ, accusant un résultat positif contre Blida pourrait manque de compétition nous remettre sur les rails en significatif. prévision des prochaines L’équipe Raït joutes dans cette phase probable retour où nous suspendu Benmeddour, Ammoura S., comptons dire notre C’est le seul Kharbeche, Mokrane, Boutnef, mot». joueur qui Sahraoui, Habib, Belhamri, H. B. manquera à Niyati, Massouadi, Aml’appel avec, moura T.

approche, plus il y a une grande volonté chez les joueurs de l’OM, qui se concentrent totalement sur ce match derby. Le souhait du staff technique est que cette volonté affichée à l’entraînement et la rigueur dans le travail se vérifieront sur le terrain, le jour du match.

Revoilà Habib !

bien sûr, Kharoubi et Benaïssa qui traînent des blessures. En effet, Raït est suspendu pour deux matchs suite à un accrochage lors du match face à l’ASMO. Heureusement que Habib a repris l’entraînement pour combler le vide au poste de récupérateur.

Benmedour : «La

18

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

A

près avoir réussi à renouer avec les résultats positifs à l’issue de leur victoire face au Paradou AC lors de la précédente journée, les Crabes du MO Béjaïa seront appelés à confirmer ce réveil à l’occasion de leur déplacement à Batna pour affronter la formation de l’AB Merouana pour le compte de la 18e journée du championnat. Soit un match qui revêt une grande importance pour les poulains du coach Mourad Rahmouni dans la mesure où ces derniers ne visent qu’un meilleur résultat possible et améliorer leur classement. A cet effet, les Béjaouis se sont bien préparés durant la semaine où le groupe est animé d’une grande volonté pour renouer avec les bons résultats à l’extérieur et poursuivre leur parcours dans de bonnes conditions. D’ailleurs, en prévision de ce rendez-vous, les camarades de Benhocine ont effectué une bonne préparation en misant beaucoup sur une bonne concentration durant ce match tout en évitant le

Les Béjaouis pour la confirmation
Rahmouni met en garde ses joueurs
Par ailleurs, le scénario de la défaite concédée lors de la première journée de la phase retour devant l’US Biskra ne semble pas échapper au coach Mourad Rahmouni qui a tenu à exiger de ses joueurs une bonne concentration durant le match et éviter de tomber dans le piège de la facilité. Mieux encore, le staff technique a demandé à ses joueurs d’éviter les erreurs des rencontres précédentes pour espérer revenir avec un résultat positif bien qu’il a reconnu que la mission qui attend son équipe sera difficile. scénario de Biskra pour espérer revenir avec un résultat positif.

ABM - MOB

Coup d’œil Ligue 2

Bouali, Benchabane et Boulekhmir out

Yaya et Akrour de retour

L’équipe sera amoindrie par les services de pas moins de trois éléments pour blessures. Il s’agit des deux défenseurs Boulekhmir et Benchabane et l’attaquant Benchabane, qui vont pousser le coach Mourad Rahmouni à opérer quelques changements sur la composante.

Les joueurs veulent renouer avec les bons résultats à l’extérieur

Comment s’est déroulée la préparation du match de ce week-end ? La préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions où les joueurs sont déterminés à réussir d’autres bons résultats, à commencer par celui de ce vendredi devant l’AB Merouana. A cet effet, et bien que la tâche ne soit pas facile, nous allons à Merouana pour confirmer la dernière victoire face au PAC.

Selloum «A Merouana pour un résultat positif»
Toutefois, n’ayant pas réussi à revenir avec de bons résultats en déplacement de-

puis maintenant un bon moment, le staff technique comme les joueurs n’ont pas caché leur vœu de renouer avec la belle série à l’extérieur et récolter le maximum de points pour espérer remonter dans le classement et éviter une mauvaise surprise à l’avenir. A cet effet, Dehouche et consorts savent pertinemment que les points en dehors de leurs bases auront une grande importance pour le maintien et éviter les calculs de fin de saison.

Rahmouni : «Nous allons à Merouana pour un bon résultat»
En plus des joueurs, le staff technique sous la houlette du coach Mourad Rahmouni n’a pas caché son souhait de réussir un résultat positif surtout lorsqu’on sait que le reste du parcours ne sera pas facile. Pour cela, il dira à propos de la rencontre qui attend son équipe

ce week-end devant l’AB Merouana : «La rencontre devant l’AB Merouana ne sera pas facile dans la mesure où nous serons dans l’obligation de réagir et de réussir un bon résultat devant une bonne équipe de Merouana qui est condamnée à se racheter. A cet effet, on s’est bien préparé pour ce rendez-vous où tout le monde est conscient de la tâche qui l’attend ».

MOB-MOC programmé mardi prochain

Contrairement à ce trio qui ne sera pas du voyage à Merouana, les deux attaquants Yaya et Akrour seront de retour à l’occasion de ce match face à l’AB Merouana, après avoir purgé leur suspension. Pour rappel, ces deux joueurs n’ont pas participé au dernier match face au Paradou pour diverses raisons.

Karabi au sifflet

La ligue nationale vient de procéder à un léger remaniement en ce qui concerne le déroulement de la 19e journée de la ligue deux. En effet, la rencontre prévue entre le MO Béjaïa et le MO Constantine aura lieu mardi prochain au stade de l’Unité maghrébine.

Yugurtha A.

La rencontre de ce vendredi entre le MOB et l’AB Merouana sera officiée par l’arbitre Karabi qui sera assisté de Bazine et Moukkar.

Y. A.

SAM - USMAn

Donc, vous êtes unanimes à dire que ce match sera difficile ? Bien sûr, la rencontre de ce vendredi devant l’AB Merouana ne sera pas facile, car, il s’agit d’affronter une équipe qui reste sur une défaite à Saoura et tentera de se ressaisir. C’est le même objectif que nous visons nous aussi car, je crois qu’on doit faire de notre mieux pour réaliser un bon résultat.

Cela fait un bon moment que vous n’avez pas réussi un bon résultat à l’extérieur, sera-t-elle une occasion pour vous ? Bien évidemment, nous visons comme objectif principal de renouer avec les bons résultats à l’extérieur après notre recul ces dernières journées. D’ailleurs, les joueurs sont armés d’une grande volonté pour réussir de bons résultats, à commencer par celui face à

l’ABM. Ne pensez-vous pas que le maintien passe par de bons résultat à l’extérieur ? Oui, je suis de cet avis, puisque les bons résultats à domicile peuvent ne pas suffire pour terminer la saison en beauté et c’est à partir de là que nous devrons bien négocier nos déplacements pour récolter le maximum de points qui nous permettront de remonter dans le haut du tableau.

Et qu’en est-il du reste du parcours ? Contrairement à la phase aller, les rencontres de cette deuxième phase ne seront pas faciles dans la mesure où chaque équipe tentera de réaliser son objectif. Pour ce qui nous concerne, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et décidés à réaliser notre objectif.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

Le dossier USMBA-SAM reporté
Bordji Daoud et Hamid Karamane en plus du revenant Larbi Larbi. Le joueur Kerras Karim, fraîchement débarqué au mercato, a été dispensé des entraînements, il présente une déchirure musculaire au niveau de la cuisse d’où son incapacité. Le médecin du club lui a prescrit un repos de dix jours. En marge de cette reprise, le défenseur Saidi et l’attaquant Belgherbi n’ont plus donné signe de vie depuis le début de cette semaine.

e dossier concernant la rencontre USMBA-SAM de vendredi passé a été déposé au niveau de la Ligue professionnelle par le président Habib Benfetta et le secrétaire général du club, Brahim Zérouali, lundi passé. Ces derniers avaient rencontré le président de la LFP, M. Mahfoud Kerbadj, et lui ont présenté toutes les preuves ainsi que le rapport détaillé de la gendarmerie nationale concernant son accident de la circulation. Et comme a tenu à le souligner le président de la LFP, le dossier devrait être traité par la commission des compétitions.

L

Une victoire pour chasser le doute

Le groupe au complet
Après une reprise tronquée, le groupe s’était complété lors de la deuxième et troisième journée des entraînements, au stade Ouali-Mohamed, sous la houlette du duo

Le SAM est en quête de points pour sortir de ce bourbier, qu’importe la manière, c’est avec cette mentalité que les coéquipiers de Bahri aborderont cette rencontre face à l’USMAnnaba, sur un nuage depuis la fin de la phase Aller. Le SAM qui n’a plus le droit à l’erreur, doit, cependant, engranger le maximum de points à domicile. Le fâcheux contre-temps de la semaine écoulée, encore vivace dans les mé-

moires de centaine de supporters, ne s’était pas répercuté négativement sur le groupe, heureusement, puisque ce dernier est prêt à relever le défi de taille face à son adversaire du jour car tenu par l’obligation de résultat. C’est le même son de cloche chez tous les joueurs que nous avons rencontrés et qui ne veulent pas abdiquer. Donc, cette rencontre s’annonce sous le signe de la réconciliation avec en prime une belle victoire pour atténuer les ardeurs des supporters, fragilisés par les derniers événements qu’a connus le club. Le match amical joué face au CCSig, sous l’œil du nouveau coach Benchiha Nacer, a laissé paraître une réelle envie de se donner à fond et de surpasser face à un adversaire qui brigue une place sur le podium. L’équipe connaîtra sûrement un changement au milieu et en attaque, vu l’absence de Belgherbi et Kerras, Haoua étant suspendu, le nouveau coach misera sur le tandem BediafGrine qui sera épaulé par Aroussi et peut-être Moumen. On retrouvera un trio inédit en attaque, à savoir Tlemcani, Bouhadi et Menni. Allali devra reprendre sa place au sein de la défense, normalement. Espérons tout de même que cette rencontre sera ponctuée par une victoire plus que salutaire pour la formation orange pour se mettre à l’abri et sortir de ce marasme qui n’a que trop duré. Par Allam Athmane

R

Les joueurs ont refusé de s’entraîner hier matin

écent vainqueur du club phare de la ville des Roses, le club bônois traverse une belle période de réussite sur le registre sportif, avec pas moins de quatre victoires de suite, qui ont permis aux Annabis de se retrouver à la sixième place, sauf que la crise financière est venue de nouveau nuire à la bonne ambiance, vu que les joueurs ont décidé de boycotter les entrainements, avant l’intervention du président Aissa Menadi, qui a réussi à convaincre les protégés de Mouassa de revenir au travail pour préparer la prochaine sortie au SAM Mohammedia…..

Menadi a convaincu les joueurs de revenir aux entraînements
Il a évité une véritable catastrophe

Deux primes pour remotiver les troupes

pides et nullement des nouvelles promesses, avant la venue du président Aissa Menadi, qui a décidé de se rendre au stade, et de se réunir par la suite avec les joueurs dans les vestiaires. A noter que quelques supporteurs ont assisté eux aussi à la réunion, en priant les joueurs de s’entraîner pour l’unique intérêt du club, qui est plus que jamais proche de jouer l’accession par rapport au début de saison.

Menadi s’est déplacé au stade pour leur parler

Après avoir boudé les entraînements avant-hier, les joueurs s’attendaient à voir une réaction imminente de la part de la direction, sauf qu’aucun dirigeant n’a pris la peine de contacter les coéquipiers de Bekrar. Profondément touchés par cette indifférence totale de la part de la direction, les joueurs ont décidé de récidiver hier, en refusant de prendre part à la séance matinale.

Vu que le président Aissa Menadi est largement conscient que les joueurs ont totalement raison de demander leurs arriérés, le boss annabi a décidé d’offrir les deux primes de victoire face à l’OM et l’USMB, histoire d’apaiser un peu le climat.

Mouassa a demandé aux joueurs de donner une seconde chance à Menadi
Présent lui aussi à la réunion, le coach Kamal Mouassa, qui aurait forcément espéré préparer dans de meilleures conditions ce nouveau match important pour la suite de la saison, a demandé lui aussi aux joueurs d’accepter la proposition de Menadi, en offrant une seconde chance à la direction de se racheter.

Malgré la tentative de deux dirigeants de convaincre les joueurs hier matin de la nécessité de reprendre les entraînements, ces derniers ont exigé des solutions ra-

Riyad M.

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Assad

PAC - RCK

«Maintenant, il faut enchaîner»
D’abord, voulez- vous revenir sur le dernier succès contre l’USB ? C’est une victoire qui nous a fait beaucoup de bien et qui nous a surtout libérés, nous les joueurs. Le match était très difficile pour les deux formations, ce qui explique le niveau juste moyen de la rencontre. Je pense que nous avons réussi l’essentiel, à savoir, la victoire. Nous sommes beaucoup plus rassurés et soulagés à la fois. En somme, c’est une excellente chose qui peut nous arriver dans ces moments cruciaux. C’était une victoire laborieuse. Comment expliquez- vous cela ? Vous savez, ce match est venu dans des moments particuliers. Les deux équipes ont entamé la rencontre avec les mêmes données. Les Biskris étaient motivés après leur dernier succès à domicile et sont venus pour revenir avec le point du match nul. Nous, c’était un peu spécial. Beaucoup a été dit à propose de ce match. La pression était de notre côté et nous n’avions plus le droit à l’erreur, de surcroît, devant nos supporters et sur notre propre terrain. Donc, nous avons entamé le match avec une grande détermination et le plus important, c’est que nous n’avons pas encaissé de but et surtout réussi à retrouver l’efficacité. Un match assez compliqué vous attend contre le PAC. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder ? Nous allons entrer sur le terrain avec l’intention de réussir une belle opération et pas pour autre chose. Il y a une très grande motivation chez nous, les joueurs. Nous allons faire preuve de beaucoup de solidarité et d’application dans le jeu. On fera en sorte de confirmer le succès face à l’USB.

Coup d’œil Ligue 2

19

L

e stade Ahmed – Zabana arbritera cet après-midi un derby palpitant entre l’ASM Oran et l’USM BelAbbes. Cette rencontre s’annonce comme un virage important pour les gars de M’dina J’dida dans la course pour l’accession. Même s’ils restent sur une négative série de huit matchs consécutifs sans le moindre succès, les gars de M’dina J’dida gardent toujours l’espoir de retrouver l’élite. Et pour cause, seules 6 unités les séparent de l’actuel troisième au classement général qui n’est autre que l’USMBA. Une victoire leur permettra de revenir à trois unités seulement du podium. Autant dire que le match d’aujourd’hui s’annonce comme un virage très important pour les Asémistes qui n’auront pas d’autres choix que de renouer avec le succès. Ayant retrouvé la confiance après le résultat positif réalisé à Médéa, les coéquipiers de Youssef Yacine sont motivés à bloc pour retrouver le chemin du succès. Malgré l’absence de plusieurs de leurs joueurs à l’instar de Moudjar, Aini, Ouasti et Amer Yahia, les gars de M’dina J’dida ne jurent que par la victoire.

Un seul mot d’ordre : gagner
Lorsque nous lui avons demandé quelles seront les clés du derby, l’entraîneur Medjahed Nabil n’a pas hésité à nous répondre : «C’est clair, l’équipe la plus volontaire gagnera le derby.» Et d’ajouter : «Ça sera un match très difficile entre deux bonnes équipes. La pression sera énorme dans les deux camps car chaque équipe veut décrocher les trois points. Il faudra être présent dans les duels et faire preuve de beaucoup d’efficacité en attaque.» L’en-

ASMO - USMBA

Comment voyez-vous cette rencontre avec tous les problèmes qui existent au club ? Effectivement, cette situation demeure préoccupante et les joueurs sont démotivés. On essaye de remonter le moral par amour au RCK et contribuer à la bonne marche du club. On évite de penser à Bencherifa nos problèmes toujours et on essaye incertain Saoud de nous En plus de Saoud, un autre suspendu concentrer joueur demeure toujours incertain Le RCK sera privé sur notre pour le rendez-vous d’aujourd’hui. cet après-midi des travail. C’est Il s’agit de l’attaquant Walid Benservices de son défenun match cherifa qui souffre d’une contrac- seur Saoud. Ce dernier difficile, ture aux adducteurs. La a écopé d’un troisième certes, mais décision définitive quant à carton et sera sussa participation sera pendu contre le prise ce matin. PAC.

en ce qui nous concerne, nous devons bien réagir afin de ne pas rentrer bredouilles. Nous sommes conscients que notre mission ne sera pas de tout repos face à une équipe de Paradou qui jouera l’une de ses cartes pour le maintien. Nous savons à l’avance que nous aurons affaire à une pression terrible, mais nous n’allons pas nous présenter en victimes expiatoires. Bien au contraire, tout le monde est déterminé à tout donner sur le terrain pour espérer un bon résultat. En plus, nous n’avons rien à perdre. Entretien réalisé par Youcef M.

Medjahed : «L’équipe la plus volontaire gagnera le derby»

traîneur de l’ASMO nous a aussi déclaré que ses joueurs sont prêts et surtout très motivés avant cette rencontre : «Le dernier résultat positif réalisé à Médéa a fait beaucoup de bien aux joueurs. Je les sens motivés avant ce derby. Ils sont prêts pour ce match et je suis sûr qu’ils feront de leur mieux pour décrocher les trois points.» Le premier responsable de la barre technique a qualifié le derby de ce vendredi de capital : «Il ne faut pas se voiler la face, le derby de ce vendredi sera capital avant d’attaquer la suite de la compétition. Nous n’avons pas d’autres choix que de le gagner pour mettre un terme à cette mauvaise série de huit matchs sans le moindre succès et surtout renouer avec le succès et se rapprocher davantage du podium.» Enfin, Medjahed Nabil a lancé un message aux supporters de venir nombreux au stade pour soutenir leur équipe : «Nous devrons être unis dans ces moments précis. Que ce soit joueurs, staff technique, dirigeants ou bien supporters, nous devrons mettre la main dans la main pour renouer avec le succès.»

Riad O.

est un véritable coup dur pour la formation de M’dina J’dida qui devra se passer des services de plusieurs de ses joueurs clés lors du derby tant attendu de ce vendredi face à l’USM Bel-Abbès. L’entraîneur Medjahed Nabil sera dans l’obligation de revoir sa copie pour composer le onze titulaire qui aura pour mission de battre l’USMBA. En plus d’Amer Yahia, touché aux adducteurs et qui aura besoin d’un peu plus de

C’

Amer Yahia, Ouasti et Aini absents
Coup dur pour l’équipe
traîneur Medjahed Nabil nous a confirmé leur absence du match de l’USMBA en nous déclarant : «Ouasti et Aini seront out face à l’USMBA.» L’entraîneur aurait souhaité avoir l’intégralité de son effectif pour ce derby ô combien important pour l’ASMO dans la course pour l‘accession. temps pour retrouver la plénitude de ses moyens, l’ASMO sera privée ce vendredi des services de trois autres joueurs à savoir, le gardien de but Moudjar, le défenseur Ouasti et le milieu de terrain Aini, tous les trois blessés. Si ces deux joueurs étaient incertains de prendre part au derby, leur absence a été confirmée après avoir raté les dernières séances d’entraînement de l’équipe et plus particulièrement le match amical de mardi face au RCO. Même l’enble des terrains pendant huit jours. Le natif de la ville d’Ain Defla a été victime d’un accident domestique qui lui a valu 4 points de suture au niveau du pied droit. ll observera, du coup, un repos de huit jours. Le champion du monde militaire ratera, donc, les deux prochains matchs de son team face à l’USM Bel-Abbès ce vendredi, et l’USM Annaba mardi. Comme ce fut le cas lors du dernier match face à l’O Médéa, c’est le très expérimenté Mezair HiLieu

fin de bien préparer le derby tant attendu de ce vendredi face à l’USM BelAbbès, l’ASM Oran a disputé une rencontre amicale mardi face au RCO, pensionnaire du championnat de Régional 2 de la ligue d’Oran. Ce match, qui s’est déroulé au stade Ahmed – Zabana, s’est soldé par un large succès des gars de M’dina J’dida (8-0). L’ancien joueur de l’ES Mostaganem, Boukerche, a été l’auteur d’un triplé. Abidi, pour sa part, a inscrit un doublé alors que les trois autres réalisations ont été l’œuvre de Chaouti, Belbahri et Raho. L’entraîneur Medjahed Nabil a donné la chance à 27 joueurs lors de cette rencontre amicale qui s’est déroulée sous forme de trois mi-temps de 30 minutes chacune. Même s’il ne s’agit que d’un simple match amical face à une équipe très modeste du RCO, ce large succès fera, très certainement, du bien au moral des coéquipiers de Hamidi avant le derby de ce vendredi face à l’USMBA. A l’issue de la rencontre, l‘entraîneur asémiste nous a déclaré avoir été satisfait par les efforts fournis par l’ensemble de ses joueurs qui travaillent dur pour gagner une place parmi les 18 : «En dépit du résultat final du match, et qui ne m’intéresse guère, j’ai apprécié les efforts fournis par mes joueurs. La concurrence est très rude entre les joueurs, et chacun d’entre eux travaille durement pour mériter une place parmi les 18. Cela est positif pour les joueurs ainsi que pour l’équipe.»

A

Un succès bon pour le moral avant le derby
Amical : ASMO 8 – RCO 0

La prime de l’OM sera versée après le match de l’USMBA
La direction a décidé d’octroyer à ses joueurs la prime du match nul réalisé vendredi dernier à Médéa face à l’OM après le match de ce vendredi face à l’USMBA. En cas de succès lors du derby face à l’USMBA, les coéquipiers de Chaib toucheront les deux primes à la fois. Rappelons que la direction avait fixé la prime du match de l’O Médéa à 2 millions.

R. O.

chem qui gardera la cage lors de ces deux prochains matchs de son team face à l’USMBA et l’USMAn. Riad O.

Le gardien de but Moudjar sera indisponi-

Moudjar indisponible 8 jours

MOHAMMADIA CONSTANTINE

B.B.ARRERIDJ

(H Clos)

SAM-USMAN CABBA-ESM

VENDREDI 03 FEVRIER 2012 A 15H00 Rencontres Arbitres 1er assistant
19 h 18 h

Programme de la 18e journée
SAADI BICHARI

R. O.
2e assistant SALAOUADJI

TALBI YAHI BENAROUS

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Un seul mot d’ordre : gagner
Lorsque nous lui avons demandé quelles seront les clés du derby, l’entraîneur Medjahed Nabil n’a pas hésité à nous répondre : «C’est clair, l’équipe la plus volontaire gagnera le derby.» Et d’ajouter : «Ça sera un match très difficile entre deux bonnes équipes. La pression sera énorme dans les deux camps car chaque équipe veut décrocher les trois points. Il faudra être présent dans les duels et faire preuve de beaucoup d’efficacité en attaque.» L’entraîneur de l’ASMO nous a aussi déclaré que ses joueurs sont prêts et surtout très motivés avant cette rencontre : «Le dernier résultat positif réalisé à Médéa a fait beaucoup de bien aux joueurs. Je les sens motivés avant ce derby. Ils

ASMO - USMBA

Coup d’œil Ligue 2

19
Amical : ASMO 8 – RCO 0

Medjahed : «L’équipe la plus volontaire gagnera le derby»

L

est un véritable coup dur pour la formation de M’dina J’dida qui devra se passer des services de plusieurs de ses joueurs clés lors du derby tant attendu de ce vendredi face à l’USM Bel-Abbès. L’entraîneur Medjahed Nabil sera dans l’obligation de revoir sa copie pour composer le onze titulaire qui aura pour mission de battre l’USMBA. En plus d’Amer Yahia, touché aux adducteurs et qui aura besoin d’un peu plus de temps pour retrouver la plénitude de ses moyens,

Amer Yahia, Ouasti et Aini absents C’
Coup dur pour l’équipe
l’ASMO sera privée ce vendredi des services de trois autres joueurs à savoir, le gardien de but Moudjar, le défenseur Ouasti et le milieu de terrain Aini, tous les trois blessés. Si ces deux joueurs étaient incertains de prendre part au derby, leur absence a été confirmée après avoir raté les dernières séances d’entraînement de l’équipe et plus particulièrement le match amical de mardi face au RCO. Même l’entraîneur Medjahed Nabil nous a confirmé leur absence du match de l’USMBA en nous déclarant : «Ouasti et Aini seront out face à l’USMBA.» L’entraîneur aurait souhaité avoir l’intégralité de son effectif pour ce derby ô combien important pour l’ASMO dans la course pour l‘accession.

e stade Ahmed – Zabana arbritera cet après-midi un derby palpitant entre l’ASM Oran et l’USM Bel-Abbes. Cette rencontre s’annonce comme un virage important pour les gars de M’dina J’dida dans la course pour l’accession. Même s’ils restent sur une négative série de huit matchs consécutifs sans le moindre succès, les gars de

M’dina J’dida gardent toujours l’espoir de retrouver l’élite. Et pour cause, seules 6 unités les séparent de l’actuel troisième au classement général qui n’est autre que l’USMBA. Une victoire leur permettra de revenir à trois unités seulement du podium. Autant dire que le match d’aujourd’hui s’annonce comme un virage très important pour les Asémistes qui n’auront pas d’autres choix que de re-

nouer avec le succès. Ayant retrouvé la confiance après le résultat positif réalisé à Médéa, les coéquipiers de Youssef Yacine sont motivés à bloc pour retrouver le chemin du succès. Malgré l’absence de plusieurs de leurs joueurs à l’instar de Moudjar, Aini, Ouasti et Amer Yahia, les gars de M’dina J’dida ne jurent que par la victoire.

sont prêts pour ce match et je suis sûr qu’ils feront de leur mieux pour décrocher les trois points.» Le premier responsable de la barre technique a qualifié le derby de ce vendredi de capital : «Il ne faut pas se voiler la face, le derby de ce vendredi sera capital avant d’attaquer la suite de la compétition. Nous n’avons pas d’autres choix que de le gagner pour mettre un terme à cette mauvaise série de huit matchs sans le moindre succès et surtout renouer avec le succès et se rapprocher davantage du podium.» Enfin, Medjahed Nabil a lancé un message aux supporters de venir nombreux au stade pour soutenir leur équipe : «Nous devrons être unis dans ces moments précis. Que ce soit joueurs, staff technique, dirigeants ou bien supporters, nous devrons mettre la main dans la main pour renouer avec le succès.»

Un succès bon pour le moral avant le derby

Riad O.

fin de bien préparer le derby tant attendu de ce vendredi face à l’USM Bel-Abbès, l’ASM Oran a disputé une rencontre amicale mardi face au RCO, pensionnaire du championnat de Régional 2 de la ligue d’Oran. Ce match, qui s’est déroulé au stade Ahmed – Zabana, s’est soldé par un large succès des gars de M’dina J’dida (8-0). L’ancien joueur de l’ES Mostaganem, Boukerche, a été l’auteur d’un triplé. Abidi, pour sa part, a inscrit un doublé alors que les trois autres réalisations ont été l’œuvre de Chaouti, Belbahri et Raho. L’entraîneur Medjahed Nabil a donné la chance à 27 joueurs lors de cette rencontre amicale qui s’est déroulée sous forme de trois mitemps de 30 minutes chacune. Même s’il ne s’agit que d’un simple match amical face à une équipe très modeste du RCO, ce large succès fera, très certainement, du bien au moral des coéquipiers de Hamidi avant le derby de ce vendredi face à l’USMBA. A l’issue de la rencontre, l‘entraîneur asémiste nous a déclaré avoir été satisfait par les efforts fournis par l’ensemble de ses joueurs qui travaillent dur pour gagner une place parmi les 18 : «En dépit du résultat final du match, et qui ne m’intéresse guère, j’ai apprécié les efforts fournis par mes joueurs. La concurrence est très rude entre les joueurs, et chacun d’entre eux travaille durement pour mériter une place parmi les 18. Cela est positif pour les joueurs ainsi que pour l’équipe.»

A

Moudjar indisponible 8 jours

S

i le décor est planté et que la détermination bat son plein du côté de l’effectif unioniste qui ne jure que par la victoire , la tâche s’annonce des plus délicates pour le onze vert et rouge qui aura la lourde mission de réussir le pari et relever le défi face à des Asémistes «revanchards» pour les raisons que tout un chacun connaît. Ce sont, d’ailleurs, les joueurs de l’USMBA qui seront sous les feux des projecteurs et contraints de trouver un plan de bataille qui puisse les rendre farouches face aux gars de M’dina J’dida. C’est dire qu’il y a un réel danger pour les Vert et Rouge qui auront beaucoup de contrariétés lors de cette rencontre. Toujours estil qu’ils devront user de force et ficelles et de beaucoup de caractère pour pouvoir frapper le bon coup. Malgré tout ce qui se trame autour de ce derby, les Bel-Ab-

Bel-Abbès en danger à Zabana
A Oran pour confirmer ses ambitions
bésiens aspirent récolter une victoire qui les propulsera encore davantage.

Le gardien de but Moudjar sera indisponible des terrains pendant huit jours. Le natif de la ville d’Ain Defla a été victime d’un accident domestique qui lui a valu 4 points

Et vivement la mobilisation

L’USMBA sera appelée à effectuer un périlleux déplacement à Oran. Les Unionistes seront contraints de bien voyager s’ils veulent garder l’espoir d’occuper le haut du tableau car, juste après l’USB, ils aborderont un autre virage à risque. Cela nous renseigne sur la mission malaisée qui attend les Bel-Abbésiens qui doivent se surpasser d’abord devant l’ASMO pour, ensuite, espérer réussir le passage face au PAC puis la JSS. C’est dire qu’il est indispensable de commencer par ne pas revenir bredouille de Zabana d’abord pour confirmer ses ambitions et puis continuer à aspirer à l’accession.

Certes, la mission des camarades de Boughendja ne sera pas de tout repos face à une formation qui veut renaître de ses cendres face à l’USMBA. Cependant, les Vert et Rouge sont décidés à arracher une victoire, synonyme d’espoir à l’accession. Et pour ce faire, tout le monde semble mobilisé pour ce match. De son côté, l’entraîneur unioniste met les bouchées doubles pour que le groupe soit fin prêt. Rassurés par la présence quasi complète de la troupe, Benyellès sera, lui aussi, appelé à aligner le meilleur onze et de mettre sur place une stratégie qui permettrait à son équipe de trouver les solutions à même d’assurer un résultat probant, et ce, en agréant la bonne formule.

Importance de la rencontre exige, les hommes de Benyellès ont observé depuis l’après-midi de mercredi une mise au vert à l’hôtel le Versailles, dans le souci d’éloigner les joueurs de la pression et les mettre dans un cadre serein à même de leur permettre de se concentrer pour la rencontre pour laquelle ils portent un intérêt particulier.

Mise au vert la veille du match

Boughendja «Prêts à relever le défi»
Parlez-nous de l’ambiance du groupe avant ce grand derby Il règne une excellente ambiance et les joueurs s’adonnent à cœur joie lors des entraînements et cela témoigne de l’état d’esprit du groupe qui est conscient de la tâche qui l’attend. Notre objectif est noble car il s’agit pour le prestige et l’honneur de l’équipe. C’est pour cela que le groupe est déterminé à se donner à fond. Comment appréhendez-vous cette rencontre et l’ASMO particulièrement ? Toues les rencontres ont leur importance. C’est vrai que le match face à l’ASMO a ses spécificités mais on ne fait pas de fixation sur telle ou telle équipe. Nous devons prendre au sérieux tous nos adversaires. Ça sera le cas face à l’ASMO, c’est une rencontre qui sera difficile pour les deux teams, et nous singulièrement. C’est pourquoi nous devons rester concentrés et vigilants mais surtout fort psychologiquement durant les 90 minutes.
Lieu

de suture au niveau du pied droit. ll observera, du coup, un repos de huit jours. Le champion du monde militaire ratera, donc, les deux prochains matchs de son team face à l’USM Bel-Abbès ce vendredi, et l’USM Annaba mardi. Comme ce fut le cas lors du dernier match face à l’O Médéa, c’est le très expérimenté Mezair Hichem qui gardera la cage lors de ces deux prochains matchs de son team face à l’USMBA et l’USMAn. Riad O.

La direction a décidé d’octroyer à ses joueurs la prime du match nul réalisé vendredi dernier à Médéa face à l’OM après le match de ce vendredi face à l’USMBA. En cas de succès lors du derby face à l’USMBA, les coéquipiers de Chaib toucheront les deux primes à la fois. Rappelons que la direction avait fixé la prime du match de l’O Médéa à 2 millions.

La prime de l’OM sera versée après le match de l’USMBA

R. O.

R. O.

M.O. Noureddine

Pour la rencontre de vendredi face à l’ASMO, les choses se présentent plutôt sous de bons auspices bien pour l’USMBA et son entraîneur puisque la formation des Vert et Rouge affichera complet à l’exception de deux éléments. En effet, hormis Hamzaoui blessé et Zaidi suspendu, tous les autres éléments du groupe seront d’attaque.

Un groupe presque au complet face à l’ASMO

Vous êtes 3e au classement, vous ne comptez pas céder votre place, non ? Absolument. On ne peut pas s’arrêter en si bon chemin. L’ambiance est formidable et le moral est au beau fixe. On s’est préparés en conséquence pour ce match et nous comptons rester sur la dynamique des bons résultats. Sur quoi avez-vous axé la préparation en prévision de cette rencontre ? Nous n’avons négligé aucun volet. Cela dit, nous avons beaucoup tablé sur l’aspect psychologique et la mobilisation du groupe. On vous sent déterminés pour réaliser un bon résultat Assurément. On ira à Oran pour gagner. C’est de bonne guerre. On s’est donné le mot pour se donner à fond et revenir avec un bon résultat à la maison. Entretien réalisé par M.O. Noureddine

B.B.ARRERIDJ

MOHAMMADIA (H Clos) CONSTANTINE Hamlaoui

VENDREDI 03 FEVRIER 2012 A 15H00 Rencontres Arbitres 1er assistant
CABBA-ESM MOC-JSS ABM-MOB USB-MSPB PAC-RCK USMB-OM
19 h 18 h

Programme de la 18e journée
SAM-USMAN BICHARI BOUSSETER KARABI MIAL NADER BAHLOUL BACHIR

M.O. N.

MEROUANA BISKRA OPOW HYDRA ORAN ZABANA TCHAKER

ASMO-USMBA

SAADI TALBI YAHI BENAROUS SALAOUADJI HACI HAMOU BAZINE MOUKKAR GOURARI SEMSOUM OMARI BOUHASSOUN BELAKHAL BOUGHERARA BENMANSOUR ABID

2e assistant

20

Retour de la belle série
CABBA - ESM
Coup d’œil Ligue 2
de terrain récupérateur Abdenour Chérif El Ouazzani s’est vu infliger avant-hier par la commission de discipline de la ligue une suspension de 3 matches. C’est la seconde fois que ce joueur se voit sanctionné de la sorte cette saison. Mohamed Rabah, quant à lui, est suspendu automatiquement après le 3e carton jaune écopé contre le MSPB récemment. Avec l’indisponibilité de ces deux éléments, la récupération au milieu sera dépourvue et il faut s’attendre à ce qu’Iicène associe Oudni habituellement titulaire au jeune Djerrar qui avait tiré son épingle du jeu à Batna. A signaler que le trio s’est préparé normalement au courant de la semaine. sement. Il faut dire qu’Akkouche n’a pas été épargné cette saison par les blessures à répétition et si cela avait été le cas, l’enfant d’Akbou aurait été certainement l’un de cadres de l’équipe. Dommage. Retour de Benchergui Le rendez-vous face à Mostaganem sera marqué par le retour de Djamel Benchergui dans l’axe central défensif aux côtés de Bendahmane. De ce fait, Bakhtaoui qui l’avait remplacé contre le MSPB reprendra sa place sur le flanc droit de la défense alors que ce sera sûrement la fin de mission pour Hosni qui avait occupé ce poste.

N° 1823 Vendredi 3 fevrier 2012

Belkheir, Abed et Hamdadou bons pour le service

E

n recevant l’ESM, les Bordjiens auront comme objectif la confirmation de leur réveil à Batna où contre toute attente, ils ont réussi à damer le pion au MSPB avec une équipe composée essentiellement de réservistes. Face aux Mostaganémois et avec le retour de quelques éléments clés tels que Benchergui, Belkheir et probablement

MOC - JSS De la revanche en l’air
Le onze s’est dessiné devant Didouche Mourad

Bentayeb qui était sur le banc face au MSPB, le CABBA devrait mieux carburer mais, il ne faut pas prendre à la légère les visiteurs car, il ne faut pas oublier que lors de la phase « aller », l’ESM a été la seule équipe à tenir tête au leader qui avait aligné pendant cette période 11 victoires. Une raison supplémentaire pour prendre ce rendezvous très au sérieux et frapper très fort.

Mansour, Mohamed Rabah et Chérif El Ouazzani suspendus
La formation bordjienne sera handicapée encore des services de deux éléments à cause de suspension. Pour le latéral gauche Abdelhak Mansour, ce sera la délivrance puisqu’il a purgé sa sanction de 3 matches depuis la rencontre face à l’USMAn alors que le milieu

Akkouche rechute

ès qu’on évoque le nom de la formation de Saoura, adversaire des Mouloudéens à Hamlaoui, on pense directement au carton de l’aller enregistré par les camarades de Bourenane. Pas moins de cinq buts et beaucoup d’encre avait coulé en cette période. L’occasion de rendre la monnaie de la pièce est grande pour le match retour. En plus de cette considération, il y a cette fameuse seconde place qui se trouve en jeu. Autant dire que beaucoup de paramètres sont là pour pousser les Mocistes à prendre les trois points de ce rendezvous. Des Mocistes qui allient le bon et le moins bon en ce début de phase retour d’un championnat où ils espèrent avoir leur mot à dire.

D

onze censé évoluer avec la totalité de ses moyens tant l’adversaire est de qualité tant offensive que collective.

Incertitude pour certains cadres

Les supporters seront là

Mechiche a fait évoluer ses joueurs devant la formation de Didouche Mourad en match d’application lors de l’avantdernière séance de préparation. Une occasion pour lui de voir les futurs joueurs censés être titularisés. Il a aussi pensé aux remplacements éventuels de par les défections attendues pour ce match important à plus d’un titre.

Le milieu de terrain biskri Nouffel Ghassiri nous parle dans cet entretien de la défaite concédée la semaine dernière à Kouba et ses conséquences négatives sur le moral du groupe. Toutefois, il affirme que l’équipe a très vite tourné la page et ne songe qu’à gagner ce match qui compte beaucoup pour la suite des événements. Avec du recul, que pouvez-vous nous dire sur la défaite face au RCK ? C’était une défaite amère et qui est restée en travers de la gorge, surtout qu’elle est survenue au mauvais moment où l’équipe a bien démarré dans le championnat, chose à laquelle on ne s’attendait point. Le MSPB a concédé une défaite inattendue at home face au CABBA et veut se rattrapper, ce ne sera pas plus compliqué pour vous ? Absolument pas. Même nous, on revient d’une défaite et on fera tout pour gagner, car on n’a pas d’autres choix. On sait que le match sera difficile pour les deux formations, mais on a assez de volonté pour faire face et à gagner enfin. Que dites-vous aux supporters après la déroute face à Kouba ? Je leur dirais qu’il ne faut pas perdre espoir car ce n’était que la deuxième jour-

USB - MSPB Ghassiri «On fera Défaite interdite à Biskra D tout pour gagner»
née de la phase retour. Il nous reste plusieurs rencontres à jouer et rien n’est encore perdu. On va remonter la pente et ils seront fiers de porter un club comme l’USB dans leur cœur. Je leur demande juste de rester derrière nous car ils sont les seuls à pouvoir nous pousser de l’avant. J’espère que tout reviendra normal après la victoire face au MSPB Le reste de la compétition ne sera pas une sinécure, n’est-ce pas ? Nous le savons tous. Personne ne nous fera de cadeau. C’est pourquoi nous devons gérer la situation match par match et ne pas s’égarer en calculs sordides. Nos matchs à domicile en premier lieu ne sont plus à discuter, nous devons conserver les 3 points chez nous. Les autres rencontres sont à préparer chacune de manière spécifique. Souhaitons que les blessures ne viennent pas nous perturber dans ce parcours et nous réussirons notre mission. Optimiste pour la suite ? Absolument. Je pense qu’il ne nous reste plus qu’à nous concentrer. Cette seconde phase ne sera pas de tout repos, tous les clubs menacés vont tenter de nous enfoncer en usant de divers moyens mais nous avons un mental assez fort pour résister.
epuis le retour du Mouloudia de Batna en division 2, devenu depuis deux saisons la Ligue2, jamais le derby USB-MSPB n’avait eu autant d’importance. Ces dernières saisons, on a constaté qu’à chaque fois, le match n’intéressait pas forcément les deux équipes à la fois. L’USB se trouvait souvent dans le ventre mou du classement. C’était plutôt le MSPB qui était intéressé par les points du match. Comme cette saison de 2008 où les Noir et Blanc disputaient une place pour l’accession en division 1.

Akkouche qui semblait rétabli de sa blessure au genou avait repris les entraînements en fin de semaine dans l’espoir de renouer avec la compétition prochainement mais au cours d’une séance d’entraînement, il a soudainement rechuté. Son retour est ainsi reporté jusqu’à son complet rétablis-

CABBA-ESM sera le seul match comptant pour cette journée qui débutera à 18h selon la programmation de la ligue. Beaucoup auraient aimé que cette confrontation se déroule comme toutes les autres pour ainsi éviter les désagréments du mercure (allant jusqu’a 0°) et les probables chutes de neige annoncées par la météo. Même avec de tels facteurs, une grosse affluence est attendue comme d’habitude surtout après la précieuse victoire ramenée de Batna.

Le match à 18h

Ces trois joueurs qui revenaient de blessures diverses et qui avaient repris les entraînements, sont suffisamment prêts pour prendre part au match de ce vendredi sachant qu’ils ont été convoqués par leur coach. Le retour de Belkheir surtout au milieu offensif sera bénéfique pour l’attaque vu sa bonne entente avec Belguerfi qui ont réussi à scorer ensemble à 4 reprises. D’ailleurs, ce n’est pas par pur hasard que ces deux joueurs comptabilisent à eux seuls 15 buts (8 pour Belguerfi et 7 pour Belkheir). A. B.

Une bonne organisation pour éviter les dérapages

qu’ils ont accédé en dibision 2. Cela fait plus de 20 ans. Habituée à jouer les premiers rôles, souvent dans le groupe de tête, l’USB file du mauvais coton depuis quelque temps et ne veut absolument pas perdre.

Les deux équipes ont besoin de points

Le derby entre l’USB et le MSPB a la particularité d’intéresser les deux équipes. Le MSPB comme l’USB ont des objectifs diamétralement opposés. Boubiya veut revenir en Ligue1, tandis que les gars des Zibans n’ont jamais connu une saison aussi effroyable que celle qui est en cours, depuis

Le match USB-MSPB nous fait revenir aux années 90. A cette période, les derbies entre les deux équipes étaient très chauds. Il n’est pas nécessaire de se convaincre que les supporters du Mouloudia de Batna feront le déplacement en masse pour soutenir leur équipe, en plus des nombreux Chaouis qui sont installés dans la ville des Zibans. Une bonne organisation du match et la séparation des deux galeries sont une condition à la bonne marche de ce match.

M. B.

L’entraîneur Mechiche se pose moult questions au sujet de deux éléments clés de son échiquier. Il s’agit du milieu Bourenane perturbé par un décès dans sa famille alors que l’attaquant Djemaouni souffrirait d’un mal au dos. Deux joueurs difficilement remplaçables dans un

Il y a une grande ferveur dans les rangs mocistes à l’occasion de la venue de la formation de Saoura qui semble avoir montré de bonnes prédispositions cette saison. L’enjeu est tellement présent que du côté des supporters, il y a une très forte union. Cela devrait avoir une grosse incidence sur l’ambiance tant attendue dans les tribunes ce vendredi. Tahar Aggoune

Le demi-défensif du Mouloudia de Batna, Yagoub Belhadi, n’a pas repris sa place de titulaire de la meilleure manière. A l’occasion de la 17e journée contre le CABBA, il a eu un échange de coups avec Cherif El Ouzani du CABBA. Belhadi a écopé de trois matchs de suspension et d’une amende de trente mille dinars. Il ratera le prochain derby contre l’USB, le match de l’ESM et, enfin, le derby à Merouana.

Belhadi écope de trois matchs

période, la décantation ait déjà eu lieu en ce qui concerne les objectifs des deux clubs.

Entretien réalisé par T.S.

Le retour de Yagoub Belhadi est prévu pour la 21e journée. Le MSPB reçoit le MOC. Il est possible qu’à cette

Son retour sera contre le MOC

Redouane Ouanes qui s’est assagi depuis quelque temps, en évitant de protester auprès de l’arbitre, vient de renouer avec les cartons pour contestation de décision. Il n’en est pas à sa première suspension. Ouanes est l’un des joueurs qui est le plus souvent sanctionné au sein de l’effectif du MSPB. Cette fois, il devrait faire l’impasse sur le match contre l’USB. Un match qui pourrait être décisif pour la suite de la course pour une place sur le podium à la fin de la saison.

Ouanes suspendu pour contestation de décision

M. B.

N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Nelson a signé

Tottenham

Coup d’œil International
LOSC

Tottenham, troisième de Premier League, a engagé le défenseur central Ryan Nelsen. Agé de 34 ans, l'international néo-zélandais (45 sélections) avait été libéré de son contrat par Blackburn, mardi 31 janvier. Il n'a joué qu'une rencontre depuis le début de la saison en raison d'une blessure à un genou. Cette arrivée vient compenser le prêt du Français Sebastien Bassong à Wolverhampton. Nelsen devrait être confiné à un rôle de doublure derrière Younes Kaboul, William Gallas, Michael Dawson et Ledley King.

Angleterre

Prêté au Losc par Liverpool et gros poisson du mercato d'été lillois, Joe Cole (30 ans) a réalisé une première partie de saison convaincante avec les dogues. L'international anglais (56 sélections) a inscrit huit buts toutes compétitions confondues, dont trois en Ligue 1, où il a pris part à dix-sept rencontres (douze comme titulaire). Parfaitement intégré dans son nouvel environnement, même s'il peine encore à s'exprimer en français, Cole croit son équipe capable de décrocher un deuxième Attendu mardi, Souleymane titre de champion de France d'affilée. «Je pense que Lille sera chamDiawara, éliminé de la Coupe pion», clame-t-il dans L'Equipe. Et, selon lui, la L 1 reste un Chamd'Afrique des nations lors du 1er pionnat attrayant : «Les stades ne sont pas aussi beaux qu'en tour, a fait son retour ce jeudi Angleterre, mais si on enlève Manchester United, Manchester City, matin à Marseille. Le défenseur Chelsea ou Tottenham, le niveau est le même. La seule différence, c'est l'intensité (...) et l'argent pour acheter David Silva, Balotelli, Agüero, central sénégalais de 33 ans s'est entraîné au centre Robert-Louisetc.» Dreyfus. Par ailleurs, certains «Toujours un oeil» sur la sélection «titulaires» marseillais (Nkoulou, Il affirme aussi ne pas avoir tiré un trait sur la sélection anglaise, Cheyrou, Brandao, Morel) lors de la dont il n'a plus porté le maillot depuis la dernière Coupe du victoire face à Nice (2-1), mercredi, monde : «Je garde toujours un oeil dessus, au cas où... (...) Mainen demi-finale de la Coupe de la tenant que je n'y suis plus, je le veux encore plus.» Enfin, sur son Ligue , ont couru pendant que les futur à Lille, le joueur est resté plutôt énigmatique : «C'est en«remplaçants» ont effectué quelques core un peu difficile pour moi de parler de mon avenir.» jeux de ballons.

Joe Cole «Lille sera champion»

est rentré jeudi

Souleymane Diawara

OM

21

C’est un Walter Mazzarri passablement énervé qui s’est présenté hier aux micros de Sky, après le match nul 0-0 face à Cesena. Le Napoli n’a pris que trois points lors des quatre dernières journées de championnat. Mais selon Mazzarri, hier, c’est l’arbitre qui a été le principal responsable du non-succès de son équipe. «Je suis fatigué : il faut que les arbitres commencent à prendre leurs responsabilités. Ce soir, monsieur Banti a tout raté, de la première à la dernière minute» a-t-il affirmé. En effet, le juge de ligne a refusé un but de Goran Pandev pendant les arrêts de jeu, signalant un hors-jeu. Un hors-jeu inexistant. «Le but annulé à Pandev était valable, cela nous coûte deux points. A Sienne, on nous avait oublié trois penaltys et contre le Genoa, on nous a annulé le 3-3. Je veux bien que l’on parle de la prestation de l’équipe, mais les erreurs arbitrales nous ont déjà coûté 5 points», a-t-il martelé

Mazzarri demande des comptes

FC Napoli

Une source proche de John Terry a annoncé sur la BBC que le joueur, accusé d'avoir proféré des injures racistes à l'encontre d'Anton Ferdinand le 23 octobre et jugé le 9 juillet prochain, ne renoncera pas au brassard de capitaine de l'équipe d'Angleterre. «Il ne se retirera pas. Il est sûr de son innocence et pense donc que ce serait une erreur de le faire», précise la source. La polémique commence à faire jaser outre-Manche, où la place du capitaine des Blues dans la sélection des Trois Lions pendant l'Euro 2012 est remise en question. Jason Roberts, chroniqueur à la BBC , prévient que la présence de Terry à l'Euro aurait un effet «toxique» dans le vestiaire anglais. Fabio Capello avait déjà retiré le brassard de capitaine au défenseur des Blues en 2010 après l'affaire du Terrygate, impliquant son désormais ex-copain Wayne Bridge et la désormais ex-femme du défenseur de Sunderland, Vanessa Perroncel.

John Terry ne renonce pas à son brassard

inscrivant un triplé sur le terrain de l'Inter Milan (4-4, 21e j. de Serie A), Fabrizio Miccoli (32 ans), surnommé Il Romario del Salento de l'autre côté des Alpes, a frappé un très grand coup. tent Avec ces trois réalisations, qui por à 64 buts (dont 59 en Chamson total Papionnat) sous le maillot de l'US 10 rosanero a effacé lermo, le numéro s insdes tablettes Carlo Radice (62 but pour devenir le crits entre 1929 et 1933) club pameilleur buteur de l'histoire du lermitain.

Miccoli dans e la légendsoir, en Mercredi

US Palermo

Riquelme de retour

Boca Junior

Ce jeudi, la Ligue de football professionnel (LFP) a livré son bilan du marché hivernal des transferts (1-31 janvier 2012). Selon la LFP , 141 joueurs ont été concernés (52 transferts définitifs et 53 prêts), soit une augmentation de 15% par rapport au mercato hivernal précédent. Au total, les clubs français (Ligue 1 et Ligue 2) ont dépensé 56,4 millions d'euros. Dans le détail, il y a eu 43 mutations franco-françaises (contre 32 l 'an passé et 31 en 2009-2010) pour un investissement total de 20,5 millions d'euros (contre 7,1 millions d'euros l'an passé et 4,5 en 2009-2010). La Ligue poursuit en avançant que «l'attractivité au plan international s'est renforcée». Au total, 35 transferts et 27 prêts ont été enregistrés avec l'étranger (32 départs et 51 arrivées). Les clubs français ont plus acheté (36 millions d'euros) qu'ils n'ont vendu (13,5 millions d'euros). Ces investissements ont été réalisés pour «une grande part par le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco qui bénéficient de l'arrivée de nouveaux propriétaires (Qatar Sports Investments pour le PSG et le Russe Dimitri Rybolovlev).»

56,4 millions d’euros dépensés lors du mercato

Ligue 1

Boca Juniors va retrouver son numéro 10, Roman Riquelme, absent du onze de départ depuis trois mois pour des douleurs au pied. Il sera aligné ce soir pour le match de coupe face au deportivo Santamarina, club de troisième division. Une bonne nouvelle pour les xeneize, qui grâce à leur titre de champion du tournoi d’ouverture disputeront la Copa Libertadores cette saison. Un des objectifs du club. «Je suis bien, content de faire la pré-saison comme mes coéquipiers. La blessure ne me gêne pas, et c’est le plus important pour moi. Avec le rythme des matchs, je vais me sentir de mieux en mieux. On a la chance de jouer la Copa Libertadores, la chance de revoir les lumières de la Bombonera allumées en milieu de semaine. On espère arriver en finale, et la gagner», s’est enthousiasmé l’ancien joueur de Villarreal. Une coupe qu’il connaît bien, puisqu’il l’a déjà gagnée trois fois avec le maillot jaune et bleu, en 2000, 2001 et 2007.

Inzaghi non Lopez et El Shaarawy. Non pour Fi- 1 retenu pour la C Oui pour Mesbah, Maxi
lippo Inzaghi. Tels sont les verdicts de la liste UEFA communiquée par Massimiliano Allegri pour la Ligue des Champions. Les trois joueurs remplacent ainsi Gattuso et Cassano, indisponibles, mais aussi Taiwo, parti à QPR. Belle déception pour Inzaghi, qui espérait encore aller planter quelques pions dans sa compétition favorite, histoire de faire de l’ombre à Raùl. Lors du dernier jour du mercato, Inzaghi a eu l’occasion de signer à Sienne, mais a refusé l’offre pour se concentrer uniquement sur le Milan AC. Visiblement, Allegri aurait peut-être préféré que Superpippo aille faire un tour ailleurs. C’est dur, une fin de carrière.
Contact@lebuteur.com

AC Milan

Le coach de la Roma est carrément dégouté, et n’a pas attendu bien longtemps pour le faire savoir. Dès la fin de la rencontre, il s’est exprimé aux micros de Sky, expliquant que ce qu’il avait vu ne lui avait pas plus du tout. «Comme ça, on ne va nulle part. Je suis très déçu, rien n’a fonctionné. Pendant 20 minutes, nous étions incroyablement supérieurs à l’adversaire, et les 20 minutes suivantes nous lui étions incroyablement inférieurs. Nous voulons être réguliers en championnat, mais si nous ne le sommes même pas sur un seul match, cela va être difficile», a-t-il affirmé. Lucide sur la prestation de son équipe, Luis Enrique n’hésite toutefois pas à prendre ses responsabilités. «Aujourd’hui, j’ai vu la meilleure et la pire Roma, mais ce n’est pas comme cela que l’on construit une grande équipe et j’en suis le premier concerné. Il n’y a pas de problème psychologique, le problème est tactique», at-il expliqué.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Luis Enrique est dégoûté

AS Roma

QUOTIdIEN SPORTIF ANNExE dE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

22

ionel Messi, tous les clubs en rêvent. Un peu utopiquement, tant on voit mal le génie argentin quitter Barcelone où il se sent chez lui. Si un jour le club catalan devait se séparer de son joueur, nul doute qu'on ferait la file pour espérer faire signer le triple Ballon d'Or. Mais acheter Messi n'est pas à la portée de tous les clubs. Aujourd'hui, il doit facilement valoir 100 millions d'euros et seuls les clubs les plus riches pourraient surenchérir. Comme Anzhi, le club russe de Mbark Boussoufa, Samuel Eto'o ou

Messi, Anzhi a les moyens de l'acheter»

Roberto Carlos «Si Barcelone vend
N° 1823 Vendredi 3 février 2012

Coup d’œil International

Barça

L

Aligné d'entrée face à Valence (1Suite au 1) lors de la tres n'ont jamais manqué de respect à personne. Mais Lors du dernier clasico, les match nul face à demi-finale on critique seulement les arbitres dans ce pays", a explijoueurs du Real Madrid se sont Valence (1-1), aller de la qué l'Espagnol dans les pages de Marca avant d'ajouter: offusqués des erreurs de l'arbitre Gérard Piqué a Coupe du "On veut seulement qu'on laisse travailler tranquillede la rencontre. José Mourinho a déclaré que le réRoi, merment les arbitres." Le comité d'arbitres vient de signer même critiqué personnellement sultat était favocredi, José un accord qui prévoit de sanctionner plus durement les Fernando Texeira Vitienes sur le rable à son Manuel Pinto actes d'antijeu. Le dirigeant ibérique en a profité pour parking du Camp Nou. De son équipe. Puis le s'est rendu côté, le président du FC Barcelone, Sandro Rosell, a mis envoyer un message au Real Madrid et au FC Barcelone: défenseur du Fc coupable "Le beau jeu doit également être respecté en dehors du en avant les décisions erronées des arbitres lors des Barcelone est red'une main en dehors de sa surterrain. Il faut toujours être respectueux", a conclu Vicmatches du Barça depuis le début de l'année. Une accuvenu sur toutes face de réparation. Une action toriano Sanchez Arminio en faisant réfémulation de critiques qui a agacé Victoles critiques à l’encontre qui n'a pas fini de faire rence aux récents propos des joueurs riano Sánchez Arminio, le président des arbitres. «Nous parler d'elle. Au sortir merengue et blaugrana. du comité des arbitres: "Les arbiMendieta Le avons dominé la rendu match, le gar«Bientôt nous Real sera contre, mais ils dien de 36 ans a sont très forts et souhaité anniverrons Guardiola dans champion, selon les Désireux de trouver une porte il est très diffihiler tout de sortie pour son joueur, cile de gagner début de poune autre équipe» Bookmakers ! l’agent de Carlos Tevez, Kia à Mestalla. lémique: L’ancien joueur de Valence et du FC Barcelone, Nous sommes encore à 17 journées de la Joorabchian, a multiplié les Nous avons "J'ai glissé Gaizka Mendieta, a affirmé aujourd’hui lors d’un fin de la Liga, mais les principaux sites de sollicitations pour trouver eu nos occaet je suis chat sur Yahoo Eurosport que Pep Guardiola ne deparis-sportifs espagnols semblent déjà persuaun club à l’international arsions, mais tombé sur vrait plus rester très longtemps à la tête du club catalan gentin. Et parmi les divers dés que le Real Madrid va être champion à la fin c’est un bon le ballon. : «Je crois qu’un jour, le cycle du Barça va se terminer et, clubs contactés par Kia Joorésultat C'était de la saison devant le FC Barcelone, surtout deà ce moment, en tant que professionnel, il sera intéressé rabchian, le FC Barcelone avant le par de nouveaux défis. Cela peut, peut-être, arriver la puis que les joueurs de José Mourinho comptent une action aurait été sollicité. Selon le match refortuite. saison prochaine. Tout dépend de comment finira la sept points d’avance sur les Catalans. Du coup, quotidien catalan Sport, Cartour. (…) J'ai été saison actuelle… Dans un futur proche, nous verune victoire finale des Merengue est très los Tevez a été proposé à Pep Nous donjouer le balrons Guardiola dans une autre équipe. Son expéGuardiola dans les dernières heures du mercato probable. Depuis plusieurs années, janons plus lon, mais rience italienne en tant joueur lui facilitera hivernal. Mais le coach du FC Barcelone a fait samais un écart avait été aussi grand d’importance celui-ci est repeut-être un départ vers le Calcio. voir qu’il n’était pas intéressé, malgré la blessure de aux arbitres venu sur mon Quoiqu’il en soit, il connaît le footentre les deux meilleures David Villa. Ce n’est pas la première fois ces dernières sequ’aux joueurs. aisselle", a-t-il ball mondial et il peut réussir équipes d’Espagne. maines que Carlos Tevez aurait été proposé au champion Cela ressemble plus à confessé en confén’importe où.» d’Europe en titre précise le journal espagnol. cirque qu’à autre chose.» rence de presse.

Piqué : «J’en ai marre de parler des arbitres»

Victoriano Sánchez Arminio (Pdt. du comité des arbitres) : «Barcelonais et Madrilènes doivent plus respectueux à l’égard des arbitres»

Roberto Carlos. «Si Barcelone veut le vendre, il n'y a aucun problème à payer la clause», a expliqué Roberto Carlos dans Marca. «Ce club a de l'argent pour recruter Messi, mais ce n'est pas seulement une question d'argent, il y a aussi la volonté de faire un projet majeur. Pour Suleiman Kerimov, le président, il n'y a pas de limites. C'est une personne très intelligente et il sait qui il faut recruter, ce qu'il faut faire pour se développer et pour cela il compte sur moi. Nous voulons faire une équipe de champions.»

Pinto : «Ma faute était fortuite»

Tévez a été proposé

Granero : «Je ne joue pas mais je suis avec Mourinho jusqu’à la mort»

L'entraîneur du Real Madrid José Mourinho est connu pour sa capacité à tisser des liens étroits Le Real veut son Milanello, avec centres avec ses d'entraînement et de formation grand luxe ! joueurs. La passer plusieurs jours d'affilée à ValdeLes dirigeants du Real presse espagnole faisait pourbebas sans aucun contact avec le monde Madrid ont dévoilé, jeudi, tant écho ces derniers temps des extérieur, un des rêves du Special One leur projet d'agrandissetensions au sein du vestiaire qui fait de la protection de ses joueurs ment et de modernisation madrilène entre le technicien son principal objectif. Le futur hôtel de de leur centre d'entraîneportugais et une partie des caprès de 8 000 mètres carrés sera comment et de formation à dres de l'équipe. Le milieu ofposé de 60 suites de luxe pour accueillir Valdebebas. En projet : fensif des Merengue Esteban une Masia pour la forma- les joueurs et le staff technique, d'un resGranero (24 ans, 5 apparitaurant diététique, de plusieurs salles de tion et une résidence tions en Liga cette saison) réunion et d'un accès direct aux terrains ultra-moderne pour s'est longuement exprimé sur d'entraînement. Les travaux devraient l'équipe première. la relation entre le collectif débuter en juin prochain et s'étirer sur madrilène et le Special One. Özil Un hôtel-résidence 18 mois. «Je sais que je ne joue pas de luxe pour l'équipe : «Je veux beaucoup, mais faire Un centre de formation première partie de cette équipe terminer au Real» sur le modèle du Barça… Sur le modèle du centre est un honneur. Arrivé en 2010 au Parallèlement, les Merengue vont inid'entraînement du Milan Mourinho a une Real Madrid, Mesut Özil tier les travaux d'un nouveau bâtiment AC, Milanello, les diriapproche très par(23 ans) se verrait bien pour le centre de formation inspiré du geants des Merengue préticulière. Il est très poursuivre longtemps sa modèle de la Masia barcelonaise. L'obvoient la création d'une lié à ses joueurs, carrière dans la capitale esjectif de cette résidence de 50 chambres résidence de standing très proche. Il veut pagnole. C'est ce qu'il a dédoubles sera d'accueillir des jeunes en pour les joueurs. Selon le ceque nous soyons claré dans les colonnes de formation de toute l'Espagne sans se journal espagnol AS, c'est tous au top. On Kicker : «Je veux terminer préoccuper du logement et de leur offrir l'entraîneur de l'équipe l'adore et on sera ma carrière au Real Maun cadre de développement adapté. José Mourinho qui aurait avec lui jusqu'à la drid. C'est le club nuComme l'équipe première, les jeunes convaincu le boss de la Maimort», a confié l'Esméro 1 en Espagne et joueurs disposeront d'un accès direct son Blanche de relancer le pagnol dans des propos dans le monde. Comment puisaux installations d'entraînement et de projet. Avec ces nouvelles instalrapportés par As. je avoir un autre but ?» toutes les innovations en matière de prélations, les Madrilènes pourront paration sportive.

Le quotidien Sport affirme que le président merengue Florentino Pérez craint que Cristiano Ronaldo choisisse d’imiter son entraîneur et réclame un départ ! Cette information provient d’un journal pro-Barça et peut avoir comme seul but de déstabiliser l’adversaire. Cependant, certaines interrogations sont légitimes. Cette saison, Cristiano Ronaldo a affiché à plusieurs reprises son mal-être, entendu le public de Santiago Bernabeu le siffler et même Mourinho le critiquer après un match raté face au Barça. Sous contrat jusqu’en 2015, le Portugais est dans le viseur de deux clubs en particulier : Manchester City et l’AC Milan.

Pérez a peur de perdre Ronaldo

Real Madrid

Le futur de Gonzalo Higuain se dessine toujours plus loin du Real Madrid la saison prochaine. En effet, l'international argentin est dans le collimateur de José Mourinho depuis quelques jours. D'abord, l'ancien joueur de River Plate a manqué de nombreuses occasions lors du dernier clasico au Camp Nou (dès le début de la rencontre). Le Special One semble avoir choisi Karim Benzema comme titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque des Merengue. Le frère du footballeur, Lautaro Higuain, ne semble pas apprécier les choix tactiques du technicien portugais et il l'a fait savoir sur Twitter. Le journal Sport affirme que Lautaro Higuain a clairement indiqué qu'il serait heureux de voir le Special One quitter le Real Madrid à la fin de la saison : "C'est la meilleure chose que peut faire ce fils de p... Il n'arrive même pas à battre le Barça", a écrit l'Argentin lors d'une conversation avec Jennifer Torregrosa. Quelques heures plus tard, Lautaro a compris son erreur et il a effacé ce fâcheux message de Twitter. Jennifer Torregrosa a même pris sa défense en affirmant que le compte de Lautaro Higuain avait été piraté.

Le frère de Higuain insulte Mourinho sur Twitter

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

D écrassage
«L'huile du fouet est le meilleur remède contre les crampes de la paresse»
(Proverbe anglais)

Le Buteur n° 1823 Vendredi 3 février 2012
Horaires des prières
10 Rabi el awel 1433

Le proverbe du jour

Prévisions météo pour Alger et ses environs
VENDREDI
FORTE PLUIE FORTE PLUIE

23

Vendredi
Dohr Asr Maghreb Icha

SAMEDI

Samedi
Fedjr Chourouk

: 13h01 : 15h53 : 18h18 : 19h38

ACTUEL
C'est une histoire invraisemblable. Deux jumelles mises au monde en Indonésie il y a près de 29 ans et séparées à leur naissance habitaient en Suède à 40 kilomètres l'une de l'autre sans qu'elles se connaissent mutuellement, selon Le Point. Les soeurs avaient été adoptées par deux couples de Suédois dans un orphelinat basé à Semarang, au nord du pays. L'un d'eux, les Backman, a eu vent de l'existence d'une soeur jumelle à ce moment-là, en 1983, car le chauffeur de taxi chargé de les amener à l'aéroport venait de leur demander ce qu'il était advenu de l'autre bébé. Ils ont alors rencontré plusieurs fois l'autre famille, les Falk, lorsque les fillettes n'étaient encore que des nourrissons. Mais les deux couples n'ont pas été convaincus par une éventuelle gémellité des bébés indonésiens en raison du manque d'informations dans les fichiers d'adoption, d'autant plus que les tests ADN n'existaient pas à cette époque pour certifier une similitude génétique des petites. Les Backman et les Falk ont donc abandonné, considérant que le dossier était clos et se sont perdus de vue.

Comment bien affronter le froid à l'extérieur comme à la maison

: 06h20 : 07h48

Matin : 5 °C A-M : 7 °C Vent : 18 km/h Direction :N. W.

Matin : 3 °C A-M : 5 °C Vent : 18 km/h Direction : N.

Deux jumelles indonésiennes séparées à la naissance se retrouvent... en Suède grâce au facebook

Selon une récente étude britannique, la testostérone induit des attitudes égocentriques. Jusque là, on savait que notre comportement, homme et femme, était une des conséquences de notre production hormonale. On savait également que l'hormone masculine était à l'origine de certains comportements violents. Désormais, on sait qu'elle peut "rendre moins coopératif et plus égocentrique", relaie L'Express. La testostérone est la principale hormone sexuelle chez le mâle - la testostérone étant une hormone sécrétée par tous les mammifères - et joue un rôle majeur dans la santé et le bien-être, plus particulièrement dans le fonctionnement sexuel. Mais celle-ci est également sécrétée chez les femmes, à moindre dose bien entendu.

L'égocentrisme des hommes a une explication scientifique !

Alors que les températures étaient restées douces jusqu'ici, le froid a fait une arrivée en grandes pompes ces derniers jours, faisant apparaitre des chiffres très bas sur les thermomètres et de la neige sur les trottoirs. Aujourd'hui, les spécialistes vous font part de quelques conseils pour vous aider à faire face à ce froid soudain. GG Sans surprise, on révèle que les extrémités sont les zones les plus vulnérables et doivent à tout prix être protégées, notamment la tête. En effet, la tête est la partie du corps par laquelle peut se produire jusqu'à 30% de déperdition de la chaleur corporelle. D'où l'importance de la couvrir. Pour éviter tout risque d'hypothermie ou de gelures, mieux vaut donc s'équiper de bonnet ou autre couvre-chef et gants chauds. Ajouté à cela, il convient également de se couvrir le nez et la bouche car il est important de respirer le moins d'air froid possible. GG En outre, plusieurs vêtements superposés protègent davantage qu'un seul vêtement très épais. GG Il est également conseillé de limiter les efforts en plein air lorsque le thermomètre plonge, même lorsqu'on est en bonne santé. Le froid demande des efforts supplémentaires à notre corps, notamment à notre coeur, qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement. GG Le froid menace en revanche tout particulièrement les personnes vulnérables :

Recettes El Meghlouga Crêpe maghrébine
Ingrédients farce Q 200g de viande hachée Q 1 kg dʼoignons Q 500g de tomates Q 1 cuillère à soupe de ras-el-hanout Q 1/2 botte de coriandre hachée Q 1 cuillère à soupe de menthe séchée ou fraîche Q 1 cuillère à café de piment fort ou doux Q 1/2 cuillère à soupe de tomate concentré Q Sel Q Huile Q Beurre Préparation de la farce Faites revenir les oignons émincés dans lʼhuile, ajoutez la viande, salez, joignez le poivre noir, ras-elhanout, laissez mijoter 10 minutes. Ajoutez la tomate concassée, le piment fort et la tomate concentrée, couvrez et laissez cuire à feu doux jusquʼà ce que le jus soit complètement absorbé. Retirez du feu, joignez la menthe réduite en poudre et la coriandre hachée finement, laissez refroidir. Préparation de la pâte Ingrédients pâte Q 2 petits bols de semoule très fine Q 1 bol de farine Q 1 c à café de sel Q Eau

les sans-abri (appelez le 1527 si une personne est en difficulté dans la rue), les nourrissons (leur capacité d'adaptation aux changements de température n'est pas encore assez performante), et les personnes âgées (leur perception du froid est atténuée et la diminution de leur masse musculaire les fragilise). Mais les personnes souffrant de maladies doivent aussi prendre des précautions. Enfin, la consommation d'alcool n'est pas non plus recommandée dans la mesure où il inhibe les signaux d'alerte permettant de ressentir le froid. Attention avec les chauffages A l'intérieur, toutefois, il faut également faire attention. Face au froid, de nombreux

foyers ont tendance à augmenter les chauffages. Or, si ceux-ci sont mal entretenus ou mal utilisés, ils peuvent provoquer des intoxications au monoxyde de carbone. Les autorités sanitaires recommandent de plus d'aérer quotidiennement les habitations et de ne jamais obstruer les bouches de ventilation, même par temps froid. GG Autre recommandation : ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero...), ni utiliser les chauffages d'appoint en continu. Par ailleurs, les groupes électrogènes, utilisés notamment en cas de coupure prolongée de l'électricité, ne doivent jamais être placés dans un lieu fermé (maison, cave, garage...).

Mélangez la farine, la semoule, le sel, versez lʼeau en tournant avec un fouet jusquʼà ce que la pâte devienne presque liquide, couvez et laissez reposer 2 heures. Prenez une poêle anti-adhésive de 18 à 20 cm de diamètre, essuyez-la avec un petit chiffon propre trempé dans lʼhuile. Faites chauffer la poêle, versez 1/2 louche de pâte, étalez sur toute la surface, couvrez la poêle jusquʼà ce que la crêpe sèche. Etalez une cuillère de farce sur la crêpe, versez dessus 1/2 louche de pâte et couvrez encore, dès que la surface est sèche, retournez la crêpe pour faire cuire la deuxième face. Passez un peu de beurre sur la crêpe chaude.

Certains aliments ont des pouvoirs guérisseurs ! Ail, citron, miel, myrtille, noix... ont des vertus contre le cholestérol, le cancer, lʼhypertension, la cataracte, Alzheimer ou les AVC. Vingt-cinq aliments extraordinaires à mettre au menu dʼurgence ! Pour apaiser rapidement et efficacement les brûlures, optez pour le miel ! Selon les résultats de recherches publiés en 2008 par la Cochrane Collaboration, une organisation internationale chargée d’évaluer les recherches médicales, le miel pourrait réduire le temps de cicatrisation d’une brûlure de quatre jours. Comment ? En retirant l’humidité des cellules et en

Du miel contre les brûlures

25 aliments qui soignent

Une fois la bouteille ouverte, l’eau doit être bue dans les 24 heures
Si vous buvez au goulot ! Les risques de développement de micro-organismes sont bien réels et peuvent entraîner des dérangements intestinaux. Si vous buvez au verre, vous conserverez votre bouteille deux jours sans problème.

Question

Vrai !

Ban Ki-moon accueilli par des jets de pierres à Gaza Au dernier jour de sa tournée

People

régionale, visant à la reprise des discussions entre Israéliens et Palestiniens, le secrétaire général de l'ONU a été accueilli ce jeudi par des jets de pierres et de chaussures. A son arrivée dans la ville, le convoi de l'ONU a essuyé des jets de projectiles venant de manifestants palestiniens, protestant contre le fait que Ban Ki-moon ne rencontre pas de familles de Palestiniens détenus par Israël pendant sa visite. Il a achevé, hier une visite de trois jours en Jordanie, en Israël et les Territoires palestiniens. Voyage durant lequel il a encouragé les deux camps à reprendre les discussions "exploratoires", engagées sous les auspices d'Amman et du Quartette, visant à conduire à une reprises des négociations de paix, arrêtées depuis septembre 2010. Sans aucun résultat concret pour le moment. Il n'est pas prévu que Ban Ki-moon rencontre de responsable des autorités du Hamas, mouvement boycotté par la communauté internationale.

éliminant les bactéries infectieuses. En pratique : Immédiatement après s’être brûlé, passer la partie atteinte sous l’eau et la refroidir pendant 5 minutes. Appliquer ensuite une couche bien épaisse de miel et laisser agir. Autres vertus du miel : Anti toux, anti fatigue (gelée royale), favorise le sommeil. Demain : La myrtille contre la cataracte

N ew s
S ant é

Les bienfaits de la nicotine

Administrer de la nicotine sous forme de patch à des personnes atteintes d'une sénilité légère améliore leurs performances cognitives, selon une étude américaine publiée dans la revue Neurology. Celle-ci a été menée auprès de 74 patients âgés non fumeurs. Ceux qui ont porté le patch nicotiné pendant six mois ont vu leur temps de réaction, leur attention et leur vitesse psychomotrice s'améliorer.

Lorsquʼon possède des poêles antiadhésives, on peut les conserver quasiment neuves plus longtemps si on applique quelques soins à ces dernières. Tout dʼabord, il faut les laver avec de lʼeau savonneuse, les rincer et les essuyer avec du papier essuie-tout. Quand elles brunissent légèrement, mettre de lʼeau de javel avec de lʼeau et faire bouillir cinq à six minutes.

Entretenir une poêle antiadhésive

A stuce

Suivre les instructions de son père n'est pas toujours récompensé. Joe Green peut en témoigner lui qui a été le compagnon de chambre d'université de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, à Harvard. A cette époque, les deux compères s'étaient fait remarquer après avoir mis au point un programme informatique appelé FaceMash et destiné à savoir dans quels cours certaines filles avaient décidé de s'inscrire, relaie 20 minutes. Sauf que, pour arriver à ce résultat, ils avaient piraté la base de données des ordinateurs de l'Université

Facebook : il ne suit pas Zuckerberg et perd 400 millions de dollars
d'Harvard. Un procédé qui n'avait guère réjoui le père de Joe Green qui était professeur dans le même prestigieux établissement. Et lorsque Mark Zuckerberg a demandé à Joe de quitter la fac et de le suivre dans son projet Facebook, ce dernier a décliné l'offre par respect pour son paternel qui ne voulait pas que son rejeton plaque tout au risque de tout perdre. Joe Green est donc passé à côté du jackpot engrangé par les comparses de Zuckerberg, une somme de 400 milliards, près de 303 millions d'euros, selon certains analystes citées par la même source.

Le

C hiffre du jour

400

L'infortuné semble s'être repris depuis cette erreur. Il s'est engagé comme militant en 2004 pour soutenir la candidature à la présidentielle du démocrate John Kerry face à George W. Bush. A partir de cette immersion dans le monde politique, il a mis au point une application "Causes" sur Facebook, un outil numérique de propagande pour lobbyistes et personnalités politiques. Objectif déclaré : "Responsabiliser toute personne ayant une bonne idée ou une passion pour le changement à l'impact dans le monde", affirme Joe Green.

14:00 Mots croisés 15:30 Flash info 15:35 Géopolitis 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Questions pour un champion 17:00 Vu du ciel 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 La petite vie 19:05 Recettes de chefs 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 21:00 Concert pour la tolérance 22:40 TV5MONDE, le journal 22:50 Journal (TSR) 23:20 Des paroles et des actes 01:20 TV5MONDE, le journal Afrique 01:40 Peuples du monde

12:00 Les douze coups de midi 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Sur les traces de ma fille 16:35 Les frères Scott 17:25 Bienvenue chez nous 18:20 Une famille en or 19:05 Money Drop 19:50 Là où je t'emmènerai 20:00 Journal 20:33 Instants d'émotion 20:35 Trafic info 20:40 Après le 20h, c'est Canteloup 20:50 Qui veut gagner des millions ? 23:10 C'est quoi l'amour ? 01:20 Confessions intimes

16:15 Le jour où tout a basculé 17:00 Côté Match 17:05 Point route 17:10 Seriez-vous un bon expert ? 17:50 CD'aujourd'hui 17:55 On n'demande qu'à en rire 18:45 Point route 18:55 N'oubliez pas les paroles 19:55 Elysée moi 19:57 Emission de solutions 20:00 Journal 20:25 Image du jour 20:35 Passage du Désir 22:10 Tirage de l'Euro millions 22:15 Flashpoint 23:00 Flashpoint 23:45 Taratata 01:10 Dans quelle éta-gère 01:15 Journal de la nuit

12:43 Météo 12:45 Le 12.45 13:00 Scènes de ménages 13:45 Nouvelle vie sous les tropiques 15:30 Les épreuves de la vie 17:40 Un dîner presque parfait 18:45 100% Mag 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 NCIS 21:40 NCIS 22:30 NCIS 23:20 NCIS 00:05 Nip / Tuck 00:55 Nip / Tuck 01:45 Scrubs 02:10 Scrubs 02:30 M6 Music / Les nuits de M6 02:35 Météo

Halilhodzic rachète un immeuble à Vukovar Vahid Halilhodzic n’entend
pas faire du football son unique gagne-pain. Le sélectionneur s’est lancé aussi dans les affaires. Depuis quand ? Difficile à dire, mais il semble avoir trouvé au moins un placement. C’est ainsi qu’il a racheté récemment un immeuble à Vukovar, en Croatie, appartenant à la célèbre banque Zagrebacka Banka. Vahid Halilhodzic n’a pas encore dit ce qu’il comptait en faire, mais il s’est étonné, néanmoins, que l’info ait été propagée aussi rapidement, lorsqu’il a été interrogé par des médias croates.

N° 1823 VENDREDI 3 FÉVRIER 2012

C il a dit lui
omme

«J’ai juste dit que le fou n’est autre que celui qui agresse son père» Hadj Meziane ou Meziane Hadj !
Moh-Cherif Hannachi, président de la JSK

Des crêpes noirs, une minute de silence dans les stades d’Algérie, c’est la moindre des choses
Après le drame de Port-Saïd

L

e monde du foot avait grise mine ce jeudi matin. Il déprimait par l’ampleur des dégâts qu’a engendrés ce triste Al Masry-Ahly. Plus de 70 personnes y ont trouvé la mort dans un élan cocardier, du reste meurtrier qui a fait croire qu’être opposé sportivement à un visà-vis sous-entend le battre à mort. Si cela était le sport ! Plus de 70 personnes ont payé de leur vie dans un stade où d’ordinaire, on y entre pour prendre du beau temps. L’ampleur du drame est telle qu’on ne peut pas tourner la page, ou littéralement la froisser après l’avoir lue, faute de pouvoir s’en servir pour essuyer ses larmes, car insensibles nous l’aurions été à ce qui s’est passé à Port-Saïd. Un homme sensible et sensé ne peut l’être, quand bien même at-il offensé un jour ou l’autre par cette même bêtise humaine qui a fait culbuter un autre match de football (Egypte-Algérie !) de son cadre sportif. La responsabilité que chacun d’entre

Ce n’est pas de la langue de bois «En discutant avec les joueurs, j’ai décelé le malaise» Saïd Allik, ex-président de l’USMA

A l’image des clubs qu’ils dirigent, Nezzar et Zidani, respectivement présidents du CAB et du MSPB, ne se parlaient plus depuis belle lurette. Les deux hommes, qui filent un amour vache, ont même un contentieux qu’ils règlent en justice. Récit des faits : Nezzar a été accusé par Zidani, du temps où les deux clubs étaient en D2, d’arranger les matchs, chose que le président du CAB n’a que modérément apprécié. Du coup, il décide d’ester son homologue en justice pour propos diffamatoires et réussit à obtenir sa condamnation. Depuis, les deux hommes ne se

Nezzar et Zidani se réconcilient

nous peut ressentir à la lecture des événements nous incite tous autant que nous sommes à prévenir plutôt que de chercher à guérir un drame du genre, juste parce que nous n’avons rien fait pour l’éviter. L’éviter, c’est d’abord agir. Agir, c’est d’abord condamner ce qui s’est passé à Port-Said. Agir aussi, c’est être solidaires. Etre solidaires, c’est en parler, mais pas que. Les instances du football national qui militent chaque jour pour

qu’un Al Masry-Al Ahly bis ne se produise pas chez nous devraient décréter une journée d’action vendredi et samedi. Que toutes les équipes portent des crêpes noirs et observent une minute de silence en signe de soutien et de militantisme aussi contre ce fléau de la violence qui gangrène ce sport qu’est le football. C’est en tout cas le souhait du Buteur et d’El Heddaf. Ce serait la moindre des choses.

Ryad Boudebouz et son trophée du Ballon d’Or ont fait la une de Onze Mondial cette semaine. Le magazine de football n’a pas manqué de louer les qualités du petit prodige sochalien et rappelé par là même la «justesse» du choix des électeurs sur le milieu de poche, auteur d’un parcours particulièrement remarqué et remarquable avec le FC Sochaux, la saison dernière.

Boudebouz «Justement récompensé”, selon Onze Mondial

Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf

l’USMA par les temps qui courent. Bon, 70 morts, ont laissé les journalistes c’est vrai qu’on peut toujours faire égyptiens en émoi. Ahmed Shoubeïr, contre mauvaise fortune bon cœur, d’auqui animait en simultané sa nouvelle tant que la fortune, la vraie, elle leur est émission sur Modern Sport, a cargarantie, mais il n’en demeure pas rément pété un câble à l’annonce moins qu’à voir l’ambiance qui y règne, il y a de quoi vouloir se taper du nombre de victimes. L’ancien toute une trotte sous un temps de international égyptien a éclaté en chien plutôt que d’aller mater à sanglots en direct sur ladite l’abri une séance de l’USMA. Un chaîne, au moment où ses invités principe que ne partagent pas tous du jour se tenaient la tête, ne sales supporters usmistes, puisqu’il s’en est trouvé deux qui sont venus prenchant plus quoi dire ou faire. Le dre des photos souvenir avec les commentateur, qui était visiblejoueurs dans le parking du stade Omarment dans un état hysHamadi. Si c’est des photos térique, vociférait de «mauvais» souvenirs qu’ils comme pas possible, sont venus prendre, ils ne pensaient pas bien tomber, par dépit devant les puisque ce n’est pas du échos qui lui parvetout la joie au club. naient en direct du

Des Shoubeïr pète photos de «mauvais» un câble sur souvenirs pour Modern Sport Les violences meurtrières du triste lesne fait pas bon être joueur de supporters Il
Al Masry-Al Ahly, qui a fait plus de

gobent plus jusqu’à ce qu’un certain Talal décide de les réconcilier autour d’un festin, sous la bénédiction d’un imam. Si ! Si ! Comme chez nos amis chaouis, on ne fait jamais les choses à moitié. Talal a décidé de s’investir à fond dans son action réconciliatrice qui semble avoir porté ses fruits, puisque Nezzar et Zidani sont ressortis ami-ami de chez Talal. Gageons que cette amitié retrouvée durera au moins le temps que le MSPB accède en Ligue 1 ou que le CAB descende en Ligue 2. Et «re» bonjour l’ambiance !

Zla Ibrahimovic est la star inc tan ont de l’AC Milan et de la séle estée ctio Suède, il n’est pas très pop n de ula dans tous les domaines dan ire s pays. En effet, trois suppor son ters suédois, en déplacement la semaine dernière à Milan, pou du tourisme et, dans la fou r faire sayer d’obtenir des autogr lée, esaph leur compatriote, ont rac es de ont d’autres supporters présen é à ts à lanello que «Ibra» a été élu Mien Suède comme étant la sta r ayant le sourire le plus… laid. Les cito ont dit préférer le voir affi yens une mine sérieuse plutôt chant que riant car son sourire, selo soun eux, ressemble à un rictus.

Les Suédois n’aiment pas le sourire d’«Ibra» Si l’attaquant suédois

o ’inf L

a Leader incontesté de la Premier League, Manchester City lâché 3 points mardi soir à Goodison Park contre Everton (0-1), et permet aux voisins de United de recoller en tête du championnat, après leur victoire contre Stoke City (20). Ce statu quo, les Red Devils le doivent en partie à Darron Gibson, auteur de l'unique but des Toffees mardi. L'Irlandais, parti poser ses valises du côté de la Mersey au mercato, est un ancien de la maison Old Trafford. Forcément, ce rééquilibrage de la Premier League a valu à l'heureux buteur les félicitations de ses anciens potes et coéquipiers. Sir Alex Ferguson a joué la carte de l'humour, déclarant que «tout ça faisait partie du plan». Wayne Rooney y est allé de son petit tweet : «Yeeeeeeesssssssss gibbo. Love u kid». Suivi de près par Rio Ferdinand, qui a décidé de payer un repas au buteur providentiel au restaurant italien, le Rosso, dont il est le propriétaire depuis 2009 : «J'offre un repas gratuit à Darron Gibson dans mon restaurant !!!» Pas radin, , le Rio. Et si John Terry marque contre City en mars prochain ? aura-t-il le droit de casser la croûte gratuitement au Rosso

Ferdinand paye un resto à Gibson

stade de Port-Saïd et des différents hôpitaux de la ville.

Omar Kezzal, qui nous a quittés récemment, a laissé beaucoup d’amis. A El-Biar entre autres où les dirigeants de la JSEB locale comptent bien lui rendre hommage. Ceux-ci pensent organiser ces jours-ci un tournoi de football à la mémoire du défunt dirigeant qui jouit à El-Biar de l’estime de tous, notamment depuis qu’il a réhabilité le club local dans ses droits lors d’une affaire de classement qui remettait en cause l’accession du club.

Un tournoi à la mémoire de Kezzal
JSEB

Nabil Hemani marque des poings ! arbitré par l’ONM...
I

A défaut de I marquer des buts,
I

Footaises

p eo ple

Le duel I HannachiIghilsera
I

centre commercial.

Vahid Halilhodzic I veut son propre

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->