P. 1
VOL_40_NO_15_ADSUM_2012-02-01

VOL_40_NO_15_ADSUM_2012-02-01

|Views: 105|Likes:
VOL_40_NO_15_ADSUM_2012-02-01
VOL_40_NO_15_ADSUM_2012-02-01

More info:

Published by: Canadian_Veterans_Ad on Feb 04, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/11/2013

pdf

text

original

Adsum, Garnison Valcartier, CP 1000, succ. Forces, Courcelette (QC) G0A 4Z0.

N
o
convention : 40012192
S
u
p
p
o
r
t

O
u
r

T
r
o
o
p
s
A
p
p
u
y
o
n
s
n
o
s
t
r
o
u
p
e
s
Le journal de la communauté militaire
Région de Québec
LE MERCREDI 1
ER
FÉVRIER 2012
De belles joues
roses à la
Fête hivernale
p. 3
NOTAIRES INC.
BOILARD, RENAUD
Marlo 8ollard
hotalre
Votre notaire,
un partenaire de confiance !
Au service des militaires
depuis plus de 30 ans
Téléphone : 418 842-4448
Sans frals : 418 254-8924
www.bol l ardrenaud.com
L'équipe qui donne
des RESULTATS
418 847-1000
COMEAU
agence immobilière
www.martincomeau.ca
facebook.com/ lequipecomeau
FIERS DE SERVIR LES MEMBRES
DE LA COMMUNAUTÉ MILITAIRE
484, Côte Joyeuse, St-Raymond
418.337.2234
Sans Frais 1 877 337-2234
www.hyundaistraymond.com
L’offre de sports hivernaux continue de s’élargir à Valcartier avec l’arrivée du ski télémark
au Centre plein air Castor. – Photo : sgt Jean-François Néron, Imagerie Valcartier
PAGE 4
DU SKI TÉLÉMARK AU
CENTRE PLEIN AIR CASTOR
– Photo : Julie Mayotte, Service des loisirs communautaires
Le CMR de
Saint-Jean-sur-Richelieu
fête ses 60 ans
– Photo : Marie-Claude Leblanc, MDN
Cpl Larocque :
parmi l’élite mondiale
de hockey luge
– Photo : Philippe Brassard, Adsum
Les officiers
du 22 se disputent
la Coupe Allard
– Photo : sgt Jean-François Néron, Imagerie Valcartier
p. 7 p. 20 p. 8
P
a
g
e

2
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
418 627-3333
p c o u t u r e @v i a c a p i t a l e v e n d u . c o m
PATRICK COUTURE
COURTIER IMMOBILIER
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES
Via Capitale Sélect
Agence Immobilière
CONDO, VAL-BÉLAIR
À partir de 183 665 $ Taxes incluses
Superbes condos neufs d’environ 1300 pi/c à partir de 183 665$
taxes incluses. Situé près de la sortie Ste-Geneviève, donc près de la
ville et près de la base militaire. Devenez propriétaire pour le prix
d’un logement. SUPERBE INVESTISSEMENT. Appelez-moi pour plus
de détails et pour visualiser les plans.
«LE TEMPS DES
MUTATIONS
ARRIVE À
GRANDS PAS.
QUÉBEC - 248 000$
À 10 minutes de la base militaire. Très beau bungalow de
4 chambres à coucher, sous-sol totalement aménagé. Situé
dans un secteur avec jeunes familles, la grandeur du terrain
est surprenante, accueillant. Garage de 12x16, spa avec
gazebo permanent et patio de 12x24. Venez la voir!
CHARLESBOURG - 249 000$
À l'entrée du Lac-Beauport ! 2 magnifique
jumelés de cons truction supérieure (taxes inclu -
ses). Fenestration abondante, plafonds cathédrales
de 16 pieds, foyer à l'éthanol. Deux chambres avec
un bureau. Terrain boisé de + de 5000 PC, sans
voisin à l'arrière, allocation de 1 000$ pour le patio.
Près de tous les services, une visite s'impose!
PINTENDRE - 389 000$
Superbe bungalow de 40 X 50 irr avec 5 CC,
2 salles de bains complètes et garage de 20 X 32
sur terrain de 12 327 pi/c sans voisins arrières.
Très grandes pièces, salle de cinéma maison,
poêle au bois au salon, armoires de bois,
planchers bois franc huilé, céramique, sous-sol
entièrement aménagé, entrée indépendante au SS.
VOUS DÉSIREZ CONNAÎTRE
LA VALEUR MARCHANDE DE
VOTRE PROPRIÉTÉ, N’ATTENDEZ
PAS À LA DERNIÈRE MINUTE,
CONTACTEZ MOI!»
COMEAU
418-847-1000
L'ÉQUIPE QUI DONNE DES
RE SULTATS
FIERS DE SERVIR LES MEMBRES
DE LA COMMUNAUTÉ MILITAIRE
www.martincomeau.ca
facebook.com/ lequipecomeau
Ginette Plante
Adj. adm.
Nancy Garneau
Adj. adm.
Guy Lapierre
Courtier immobilier
Nancy Tobin
Courtier immobilier
SHANNON SHANNON
HAUTE-ST-CHARLES
De qualité supérieure, beau et grand cotta -
ge 5 chambres dont 4 à l'étage,grand ate -
lier au sous-sol, chauffage et climatisation
centrale, garage excavé, grand terrain
intime,très belle opportunité pour bi-géné -
ration ou bureau à la maison!
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES
Grand plain-pied de 3240 p.c. habitable, 3
cham bres avec possibilité de 4, foyer au gaz
au salon, salle à manger séparée, garde
manger walk-in, immense salle familiale,
garage détaché à l'étage, garage intégré,
terrain paysager, aucun voisin arrière, cour
sud-ouest, à voir.
HAUTE-ST-CHARLES
Canadienne 3 chambres dont 2 à l'étage, possibi -
lité de 3, foyer au salon, sauna à l'étage, peut être
reconverti en salle de bain, bain thérapeutique
dans chambre principale, garage attaché, entrée
auto double largeur en pavé uni, magnifique terrain
avec piscine creusée, kiosque, terrasse, etc. occu-
pation rapide possible.
agence immobilière
LÉVIS
Beau plain-pied 4 chambres dont 2 au rez-de-
chaussée, aires ouvertes, plafond cathédrale
dans salon et salle à manger, foyer au gaz, air
climatisé, garage attaché, chauffé, cabanon,
entrée asphaltée double largeur, aucun voisin
arrière, secteur jeune famille, impeccable,
excellent rapport qualité prix.
SAINTE-CATHERINE
Beau plain-pied split, très éclairé, 3 cham-
bres, 2 salles de bain complètes, superbe
douche en céramique au sous-sol, combus-
tion lente, grand terrain clôturé et paysagé.
Tout y est, vous n'avez qu'à vous installer.
LAC ST-CHARLES
Beau cottage de grandeur irrégulier, aucun tapis,
poêle combustion lente, air climatisé mural avec
thermopompe, armoires de bois, très fenestré,
orienté sud, plancher béton entre le loyer 3 1/2,
idéal bi-génération ou revenu d'appoint, garage
détaché avec atelier à l'étage, magnifique ter-
rain de 60 328 p.c. avec bois franc mature!
SAINT-GABRIEL
Plain-pied de qualité Novoclimat, 4 chambres,
aires ouvertes, bois franc et céramique, armoires
de bois, poêle au gaz dans le salon, orienté sud-
Ouest, très lumineux, planchers chauffants dans
salle de bain, immense salle familiale, garage
attaché, patio surplombant qui donne une magni -
fique vue panoramique, FAITES VITE!
Victorienne, 3 chambres dont 2 à l'étage, aucun
tapis, foyer salon, entrée indépendante pour le
sous-sol, peut être reconverti en logement ou en
bi-génération, entrée auto double largeur en pavé
uni, cabanon sur dalle de béton, magnifique terrain
boisé avec immense patio, vue sur petite source,
n'aura jamais de voisin côté droit, excellent
rapport qualité prix!
SHANNON
Grand plain-pied 4 chambres au rez-de-
chaussée, plancher, aucun tapis, sous-sol non
aménagé, une partie du plancher est en béton
et autre en terre battue, chauffage air soufflé
au mazout, grand terrain, près services et piste
cyclable, pour visites, vous devez accéder par
la rue des Pins.
HAUTE-ST-CHARLES
Rare sur le marché! Beau condo 3 chambres
aires ouvertes, plafond de plus de 13' dans
salle à manger et salon, très lumineux, cuisine
très fonctionnelle, balcon, 2 stationnements,
un rangement, espace pour bicyclette, piscine
creusée chauffée, accès rapide aux routiers,
excellent rapport qualité prix!
SHANNON
Grand plain-pied de grandeur irrégulière, maté -
riaux de qualité, armoires de bois, comptoir de
granite, douche en céramique, possibilité cham-
bre au sous-sol, garage 2 portes, entrée auto
asphaltée en U, magnifique terrain de 32 487 p.c.
aménagé, spa, secteur de choix, prise possession
90 jours après toutes conditions acceptées.
PONT-ROUGE
Plain-pied 3 chambres dont une au sous-sol,
aires ouvertes, brute pour salle de bain au
s-sol, entrée extérieure, beau terrain clôturé
avec cabanon 12x16, terrasse avec pergola,
entrée auto double largeur, secteur jeune
famille, idéal premier acheteur, prise posses-
sion 1
er
juin 2012.
Martin Comeau
Courtier immobilier
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2

/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

3
La Fête hivernale,
c’est dehors que ça se passe!
Suivez l’exercice
RAFALE BLANCHE sur :
www.armee.gc.ce/5gbmc
www.facebook.com/5gbmc
www.flickr.com/valcartier
Le 8 mars au Colisée Pepsi
D’anciens joueurs des Nordiques affronteront
des militaires de la région. L’événement servira
à amasser des fonds entre autres pour les soldats
blessés, leurs familles et celles de nos disparus.
Billets disponibles sur le réseau Billetech :
www.billetech.com
Par Julie Mayotte
Superviseure des loisirs communautaires -
Organisation d’évènements
C’est avec le soleil et une belle neige
fraîchement tombée qu’a eu lieu, le
28 janvier, la 9
e
édition de la Fête
hivernale.
Celle-ci se passait au Centre plein air
Castor où plus de 350 personnes ont pu
profiter des différentes activités et des
installations offertes. Plusieurs activités
étaient proposées aux familles comme la
glissade sur chambres à air, les tours de
calèche, la pêche blanche, les jeux gon-
flables et bien d’autres. D’autres étaient
également disponibles à l’intérieur pour
les tout-petits : dessins, maquillage et
même un jeu gonflable. Pour couronner
la journée, nous avons eu droit à la visite
de Bonhomme Carnaval pour le plaisir
des petits et grands!
Merci au Centre plein air Castor d’avoir
offert les installations et les locations de
raquettes et de ski de fond tout au long de
la journée. Pour l’année 2012, les gens ont
eu droit à une nouveauté, soit le sentier de
patin. Celui-ci fut bien apprécié de tous
ceux qui l’ont emprunté.
Cette famille déguste des queues de castor. Quel plaisir de se régaler avec cette collation sucrée! C’est avec le sourire aux lèvres que plusieurs familles sont montées à bord de la carriole.
La visite du Bonhomme Carnaval a su faire le
bonheur de tous.
Sur l’heure du midi, plusieurs person-
nes ont pu déguster un bon spaghetti et,
pour terminer la journée, les familles se
sont régalées de queues de castor.
Cet événement, organisé par le Service
des loisirs communautaires, le Centre de
la famille Valcartier en collaboration
entre autres avec le Centre plein air Castor,
n’aurait pu être ce qu’il a été sans l’appui
des différents collaborateurs, mais surtout
sans l’aide des précieux bénévoles.
Voici quelques bénévoles en train de préparer les queues de castor. Sans l’aide de tous nos bénévoles,
l’événement n’aurait pas été un aussi grand succès! – Photos : Julie Mayotte
À partir de 218 800 $
Charlesbourg (Rivière aux roches)
À partir de 216 300 $
Val-Bélair (Élysée)
À partir de 197 900 $
Val-Bélair (Élysée)
w w w .r o b k o .c a 4 18 5 2 0 -2 2 2 0
P
a
g
e

4
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
Lancement du ski télémark
au Centre plein air Castor
Par Philippe Brassard
Journal Adsum
Le nouveau sentier glacé vient à peine
d’être inauguré que déjà l’offre de
sports hivernaux continue de s’élargir
à Valcartier alors que le Centre plein air
Castor lance maintenant le ski télémark
au mont Brillant.
Dix ans après la fermeture du ski alpin
à Valcartier en avril 2002, les militaires
pourront de nouveau effectuer des
descen tes sur le mont Brillant, et ce, gra -
tuite ment. Mais cette fois, ce sera à la
manière télémark!
Cette discipline très ancienne aurait vu
le jour dans la région de Telemark en
Norvège, dans les années 1860. Plus de
100 000 personnes pratiqueraient ce
sport à travers le monde.
Même si à première vue le télémark
ressemble au ski alpin, il s’agit d’un sport
bien différent, avec son propre équipe ment
et sa technique qu’il faut apprivoiser.
Tout d’abord, pour gravir la pente du
mont Brillant, les remontées mécaniques
sont un luxe qui appartient au passé. Le
militaire devra plutôt utiliser des peaux
de phoque qui se fixent sous les skis et qui
lui permettront de monter sans glisser.
Après avoir atteint le haut de la pente, le
militaire n’aura qu’à enlever les peaux
de phoque pour utiliser ses skis, qui sont
similaires à ceux du ski alpin, comme les
bâtons d’ailleurs.
La grande différence se trouve au niveau
de la fixation : les bottes sont seulement
accrochées au niveau des orteils. La fixa-
tion permet donc au talon de quitter le
ski, comme en ski de fond.
Cela a un impact direct sur la technique
de descente : le skieur télémark doit plier
les genoux pour effectuer des virages.
«C’est une technique particulière. Il
faut être formé pour faire du télémark»,
souligne Denis Jullien, directeur du Centre
plein air Castor.
Autre particularité, le télémark se prati -
que dans la neige folle. Il y a des roches,
des branches et des arbres. Le mont
Brillant a toutefois été débroussaillé pour
accueillir les skieurs, ce qui représente un
inves tissement de 30 000 $.
MONITEUR OBLIGATOIRE
Avant de pouvoir faire du télémark de
façon autonome, les militaires devront
obligatoirement être accompagnés la
première fois par un moniteur de condi-
tionnement physique des PSP. «Ça peut
être dangereux si on ne connaît pas la
technique, alors il faut que ce soit fait cor-
rectement. C’est une activité sécuritaire si
elle est bien encadrée par des moniteurs»,
affirme Denis Jullien, qui veut mettre en
place une forme de qualification semblable
à celle exigée pour l’escalade au Centre
des sports.
À leur retour de l’exercice RAFALE
BLANCHE, les militaires pourront pro -
fiter de l’expérience des moniteurs pour
s’initier à ce sport. Pour ce faire, ils devront
réserver leur équipement en appelant
au Castor, où on s’occupera de la liaison
avec les moniteurs.
Plus de 30 kits personnels, incluant les
skis, les bâtons, les bottes et les peaux de
phoques, sont disponibles gratuitement
pour les militaires. Pour ce qui est des civils,
seuls les initiés qui ont leur propre
équipement pourront accéder au mont
Brillant, pour la somme de six dollars.
Par ailleurs, les moniteurs PSP ont pla -
nifié un atelier de perfectionnement
visant à qualifier des guides militaires
dans les unités qui pourront initier leurs
confrères, le 12 mars de 9 h à 15 h. Les
intéres sées doivent s’inscrire avant le
9 mars à 11 h, au 418 844-5000, poste 6534.
Pour information ou réservation pour le ski télémark:
Centre plein air Castor, au 418 844-3272.
Le moniteur Simon Gasse manœuvre dans la neige folle. - Photo : Philippe Brassard, Adsum Annie-Marie Lamotte, monitrice de conditionnement physique, amorce un virage difficile.
- Photo : sgt Jean-François Néron, Imagerie Valcartier
Nouvellement initié, le moniteur Philippe Joly con-
tourne les arbres dans la pente du mont Brillant.
- Photo : sgt Jean-François Néron, Imagerie Valcartier
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

5
Sergent Hugo Veilleux
Décoration des FC
1 R22eR
Adjudant-maître Patrick Richer
Barrette de rotation MSO –
Asie du Sud-Ouest
5 GSS Svc Trans
Adjudant Christian Larochelle
Promotion
1 R22eR
Sergent Miso Zekanovic
Promotion
35 RGC
Sergent Benoit Dagenais
Promotion
1 R22eR
Sergent Éric Landry
Décoration des FC
1 R22eR
Caporal-chef Sébastien Fortin
Décoration des FC
12 RBC
Adjudant Éric Arsenault
1re agrafe à
la Décoration des FC
1 R22eR
Caporal-chef Patrick Bilodeau
Promotion
1 R22eR
Adjudant Ghyslain Pépin
2e barrette MSO –
Asie du Sud-Ouest
5 GSS Svc Génie
Adjudant-maître (ret)
Martin Bélanger
Barrette de rotation MSO – ASO
5 GSS Svc Trans
Caporal-chef Jean-Sébastien
Hayes-Rousseau
Promotion
12 RBC
Adjudant Emmanuel Chouinard
2e barrette MSO –
Asie du Sud-Ouest
5 GSS Svc Génie
Adjudant Pascal Carpentier
1re agrafe à la
Décoration des FC
5 Bn S du C
Adjudant Christian Trudeau
Promotion
1 R22eR
Caporal-chef Mathieu Comeau
Promotion
1 R22eR
Caporal-chef Yannick Goulet
Promotion
12 RBC
Adjudant Marc Germain
1re agrafe à
la Décoration des FC
12 RBC
Adjudant Frédéric Lair
Promotion
Musique R22eR
Caporal-chef Louis-Félix Côté
Promotion
12 RBC
Caporal-chef Steve Daigle
Promotion
12 RBC
Caporal-chef Michelle Tremblay
Promotion
5 Bn S du C
Caporal-chef Ian Legault
Promotion
12 RBC
Caporal-chef René Lussier
Promotion
12 RBC
Caporal-chef Jean Perras
Décoration des FC
1 R22eR
Caporal-chef Guillaume Poulin
Promotion
1 R22eR
Adjudant Steve Pothier
1re agrafe à
la Décoration des FC
1 R22eR
Adjudant
Jean-François Beaudoin
Promotion
1 R22eR
Adjudant Richard Bonenfant
1re agrafe à
la Décoration des FC
5 GSS Svc Génie
Adjudant Charles Côté
Promotion
12 RBC
Sergent Simon Duguay
Promotion
35 RGC
Adjudant-maître Donald Brisson
3e barrette MSO –
Asie du Sud-Ouest
5 GSS Svc Génie
Adjudant-maître
Pierre Chapdelaine
2e agrafe à la Décoration des FC
5 GSS Svc Génie
Capitaine
Maxime Faucher-Boivin
Promotion
35 RGC
Capitaine Pierre Gosselin
Promotion
1 R22eR
Lieutenant Francis Bérubé
1re agrafe à
la Décoration des FC
1 R22eR
Major André St-Amand
Décoration des FC
1 R22eR
Major Martin Lessard
Promotion
35 RGC
Major François Lagacé
Décoration des FC
5 GSS Svc Génie
Capitaine Edouard April
Promotion
35 RGC
Caporal-chef
Jean-Philippe Vendette
Promotion
35 RGC
Caporal-chef Guy Vandal
Promotion
1 R22eR
P
a
g
e

6
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r
2
0
1
2
Soldat Jean-Philip Bouchard
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal
Jackie-Sarah Deschênes
Promotion
5 Bn S du C
Caporal Jean-Philippe Morin
Promotion
1 R22eR
Soldat Jean-Sébastien Duguay
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal Jimmie Rioux
Promotion
35 RGC
Caporal Ken Jacques Vibert
Promotion
5 Bn S du C
Soldat Cory Leblanc
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal
Jonathan Dionne-Mercier
Promotion
1 R22eR
Soldat Jean Gingras
Promotion
12 RBC
Caporal Wendel Noël
Promotion
12 RBC
Caporal Pascal Boudreault
Promotion
5 Bn S du C
Soldat Jonathan Néron
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal Jérôme Lacasse
Promotion
35 RGC
Caporal Anthony-William Gervais
Promotion
1 R22eR
Caporal David Racette
Promotion
1 R22eR
Soldat Amélie Groleau
Promotion
5 Bn S du C
Soldat Francis Lemire
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal Mathieu Laverdière
Promotion
35 RGC
Caporal
Jean-Simon Leblanc-Villeneuve
Promotion
5 Bn S du C
Soldat Mathieu Hamel
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat Frédéric Lavoie
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat Michael Turcotte
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat Miguel Pelletier
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat François-Pierre Riverin
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat Zachary Saulnier
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Soldat Martin Simard
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal Serge Prévost
2e agrafe à
la Décoration des FC
1 R22eR
Caporal Stéphane Dubé
1re agrafe à
la Décoration des FC
12 RBC
Caporal Marc-André Gagnon
Promotion
5 Bn S du C Cie Maint
Caporal Éric Langlois
1re agrafe à
la Décoration des FC
1 R22eR
Caporal Alexandre Ross
Promotion
5 Bn S du C
Caporal Marie Cardinal
Promotion
1 R22eR
Caporal Josianne Couture
Promotion
5 Bn S du C
Caporal Claudia Bélanger
Promotion
5 Bn S du C
Caporal Emmanuel Bélanger
Promotion
5 Bn S du C
Caporal Marc-Olivier Bolduc
Promotion
1 R22eR
Caporal Jérémie Barriault
Promotion
1 R22eR
Caporal Micaël Auclair
Promotion
35 RGC
Caporal Hugo Abran
Étoile de campagne générale
12 RBC
QUE SIGNIFIE BRAVO ZULU?
C’est un terme emprunté à la marine qui signifie
«bien fait» ou tout simplement «bravo».
Pour soumettre la photo du récipiendaire
d’une promotion, d’une décoration ou d’une
distinction, ou encore de quelqu’un prenant sa
retraite, veuillez nous demander le formulaire de
rédaction pour Bravo Zulu
par courriel à +adsum@forces.gc.ca
ou composer le
418 844-5000, poste 6656.
Caporal François Beaudry
Promotion
1 R22eR
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

7
Le CMR Saint-Jean célèbre le
60
e
anniversaire de sa fondation
Par le capitaine Eric Le Marec
Officier d’affaires publiques du CMR Saint-Jean
Fondé en 1952, le Collège militaire royal
de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) fête
cette année le 60
e
anniversaire de sa fon-
dation. Le lancement officiel des célé -
brations a eu lieu le 18 janvier alors que
le commandant du collège, le colonel
Guy Maillet, a annoncé que l’anniver-
saire sera souligné tout au long de
l’année lors d’événements d’envergure.
«2012 marque le 60
e
anniversaire de la
fondation du CMR Saint-Jean et c’est là
une excellente occasion pour célébrer le
patrimoine de cette institution, son his-
toire, ses pères fondateurs et ses diplômés,
explique le colonel Maillet, commandant
du CMR Saint-Jean. Nous pouvons être
fiers de ce que cette institution est devenue
au fil des années, un véritable emblème
national.»
La cérémonie d’ouverture officielle du
collège a eu lieu le 13 novembre 1952.
L’arrivée des 125 premiers élèves-officiers
a eu lieu le 15 septembre 1952, et le début
des classes, le 22 septembre.
Le 60
e
anniversaire de la fondation du
CMR Saint-Jean sera célébré lors d’événe-
ments tels que le défilé du droit de cité,
la cérémonie de remise des diplômes,
les cérémonies de fin d’année, la fin de
semaine des anciens, etc. Un dîner de gala
est prévu le 13 novembre pour célébrer
l’ouverture officielle du collège.
On prévoit que bon nombre d’anciens
du collège vont revenir à leur alma mater
à l’occasion des nombreuses activités.
«Nous espérons attirer des membres de
la classe de 1952, la toute première du
collège, et des anciens des classes des
années subséquentes, explique le col
Maillet. 2012 sera une année de célébra-
tions et de retrouvailles.»
NOUVELLES EXPRESS
Le colonel Guy Maillet, commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean, et le premier maître de
1
re
classe Pierre Langlois, adjudant-chef du CMR Saint-Jean, ont dévoilé le logo conçu spécialement pour
les célébrations du 60
e
anniversaire. – Photo : Marie-Claude Leblanc
Fondé en 1952, le Collège militaire royal de Saint-Jean célèbre cette année le 60
e
anniversaire de sa fon-
dation. – Photo : cpl Louis Brunet, Imagerie St-Jean
1631, avenue de l’Amiral
418 622-2816
LE SAINT-AMBROISE
34 jumelés • Livraison été 2012 12 maisons de ville • Livraison printemps 2012 Condos sur 2 étages • Livraison printemps 2012 Plus que 12 • Livraison immédiate
Versement hypothécaire à partir de
214900
$
*
ou
/ mois 947
$
*
LE JOUVENCE
Versement hypothécaire à partir de
224900
$
*
ou
/ mois 992
$
*
1275, rue de Jouvence
418 840-9190
PLACE RACINE
Versement hypothécaire à partir de
224900
$
*
ou
/ mois 992
$
*
540, rue Racine
418 622-2816
BOISÉ DES CHEMINOTS
Versement hypothécaire à partir de
204900
$
*
ou
/ mois 894
$
*
rue Frédéric-Légaré
418 622-2816
VAL-BÉLAIR (cottage et terrain) LORETTEVILLE (maisons de ville ou condos)
* Taxes en sus. Prix sujet à changement sans préavis. Taux variable sur 30 ans en date du 18 janvier 2012. ** Certaines conditions s’appliquent. RBQ: 5622-3712-01
Découvrez tous nos projets résidentiels au www.constructionsurbi.com
Constructions URBI vous aide à devenir propriétaire.
Courez la chance de gagner notre gros lot applicable sur l’achat de votre propriété** (aucun achat requis pour participer).
Inscrivez-vous dans l’un de nos 5 bureaux de vente ou sur www.constructionsurbi.com
La Garde côtière canadienne
fête ses 50 ans
La Garde côtière canadienne a célébré
le 26 janvier son 50
e
anniversaire d’exis-
tence. Le ministère de la Défense nationale
et les Forces canadiennes sont les parte-
naires de la Garde côtière dans deux
domaines essentiels : la recherche et le
sauvetage et la protection de la souverai -
neté du Canada, sur les trois côtes. Les FC
travaillent avec la Garde côtière dans trois
centres de coordination des opérations de
sauvetage, pour veiller à ce que des ressour -
ces soient prêtes à porter assistance à
des personnes en détresse dans des condi-
tions, des endroits et des situations extrême-
ment difficiles. Elles sont aussi partenaires
dans les trois centres des opérations de
la sûreté maritime, qui surveillent les eaux
territoriales canadiennes afin de détecter
les menaces potentielles à la sécurité.
P
a
g
e

8
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r
2
0
1
2
Journée sportive au 5 RGC
Par le lieutenant Kevin Madore
Commandant tpe 4, 52 EC, 5 RGC
Les membres du 5
e
Régiment du génie
de combat (5RGC) ont participé à
une journée sportive régimentaire le
14 décembre dans le but d’augmenter
la cohésion dans les escadrons.
Leur journée a débuté par un match de
ballon-balai entre une équipe de sous-
officiers supérieurs et une équipe d’offi -
ciers. La lutte a été serrée jusqu’aux
toutes dernières secondes quand les
sous-officiers supérieurs ont finalement
marqué le seul but de la rencontre pour
être les grand victorieux.
Les compétitions inter-escadrons ont
ensuite débuté. Au menu, volleyball,
hockey-balle, soccer et ballon-balai. Plu -
sieurs matchs ont été serrés et l’esprit de
compétition était bien présent. Une fois
les finales dans chaque discipline com-
plétées, les membres du régiment ont eu
droit à un vrai festin de «smoke meat».
La journée s’est terminée par la remise
des récompenses aux équipes méritan tes
dans chaque sport : volleyball, 52
e
Escadron;
hockey-balle, 52
e
Escadron; soccer, 53
e
Escadron; et ballon-balai, 51
e
Escadron.
Le commandant du 5RGC, le lieutenant-colonel
Levasseur, remet la plaque du volleyball au ser-
gent Deslaurier du 52
e
Escadron.
Les officiers du 22 à la conquête de la Coupe Allard
LE 3 R22
E
R REMPORTE LA VICTOIRE
Par Philippe Brassard
Journal Adsum
Les officiers du Royal 22
e
Régiment
(R22
e
R) ont croisé le fer sur la glace de
l’aréna Clément-Boulanger de Valcartier
les 19 et 20 janvier à l’occasion d’un
tournoi amical de hockey régimentaire,
celui de la Coupe Jean-Victor Allard.
L’activité a rassemblé une soixantaine
d’officiers des trois bataillons réguliers du
R22
e
R et du Centre d’instruction du Secteur
du Québec de la Force terrestre (CI SQFT),
autour du beau sport national qu’est le
hockey.
On est loin de la Coupe Stanley, mais
après 11 éditions, la Coupe Allard est une
tradition régimentaire importante au R22
e
R,
qui revient en force cette année après une
absence de cinq ans en raison du tempo
opérationnel élevé.
«Au départ, la Coupe Allard avait été
créée pour regrouper tous les officiers au
sein du Royal 22
e
Régiment sur la même
activité, dans un esprit de camaraderie.
C’est une petite compétition amicale pour
avoir du plaisir, tout simplement, et aussi
pour mousser l’esprit d’équipe et l’esprit
de corps au sein du régiment», explique le
capitaine Yves Demers du CI SQFT, l’unité
qui a organisé cette 11
e
édition.
Depuis 2006, les montées en puissance
et les missions à Kandahar ont fait en sorte
qu’il manquait d’officiers au R22
e
R pour
la tenue d’un tournoi de la Coupe Allard.
La mission de combat terminée, le con-
texte était propice en 2012 au retour de
cette tradition annuelle.
«Les montées en puissance
nécessitent beaucoup
moins de personnel offi -
cier et les trois bataillons
sont tous sur la base,
chose qui n’avait pas été
vue depuis les cinq der -
nières années», souli gne
le capt Demers.
BILAN DU TOURNOI
Chaque unité avait formé
sa propre équipe à partir
de son bassin d’officiers.
Certaines unités alignaient
une majorité de vétérans
– la moyenne d’âge de
l’équipe du CI SQFT était
de 39 ans – tandis que
d’autres misaient sur la
jeunesse, comptant une
majorité d’officiers dans
la vingtaine.
Cinq parties ont été disputées au cours
de ce tournoi amical de deux jours. Les
équipes plus fortes ont joué en gentlemen,
sans humilier l’adversaire, selon le capt
Demers.
La finale a opposé les membres du
2
e
Bataillon à ceux du 3
e
Bataillon; une
partie axée sur le maniement de la ron-
delle. Les joueurs du 3 R22
e
R ont remporté
une victoire sans équivoque de 8 à 3 con-
tre leurs confrères, pour mettre la main
sur la Coupe Allard.
En fin de journée, tous les officiers se
sont retrouvés à la Citadelle de Québec
pour une Heure heureuse au Mess. Le
brigadier-général Richard Giguère,
commandant du SQFT, a ensuite présidé
à la remise des trophées individuels et de
la Coupe Allard (voir encadré).
«Tout le monde a trouvé ça bien amu-
sant. On a pu se retrouver entre officiers.
C’est ce qui est le plus important», conclut
le capt Demers.
L’équipe gagnante du 3 R22
e
R était fière de sa victoire. - Photo : Philippe Brassard, Adsum Un officier du 2 R22
e
R bataille pour la rondelle face à ses confrères du 3
e
, en finale de la Coupe Allard.
- Photo : sgt Jean-François Néron, Imagerie Valcartier
Le brigadier-général Richard Giguère, commandant du SQFT-FOI(Est),
remet la Coupe Allard au lieutenant-colonel Roch Pelletier, comman-
dant du 3
e
Bataillon, Royal 22
e
Régiment, qui a lui-même joué au sein de
l’équipe. - Photo : Courtoisie
RÉCIPIENDAIRES DES TROPHÉES
- Coupe Jean-Victor Allard : équipe du 3 R22
e
R
- La Rondelle (le mangeur de rondelle) : slt Mathieu Groulx, 3 R22
e
R
- La Bottine (le meilleur patineur artistique) : capt Michel Tousignant, 1 R22
e
R
- La Palette (le meilleur manieur artistique de bâton) : capt Brian Ouellet, 2 R22
e
R
- La Hache (le joueur le plus agressif) : capt Mike Bélanger, 2 R22
e
R
- La Passoire (le gardien le plus généreux) : maj Steve Lévesque, CI SQFT
À LA HAUTEUR
DE VOS ATTENTES...
et de vos rêves.

vertcondo.com
Sortie Montolieu d’Henri-IV
418.843.5000
1370, ave du Golf de Bélair
Val-Bélair (QC) G3J 0H3
Venez vite
nous visiter !
lundi à jeudi_10h00 à 18h00
vendredi à dimanche_10h00 à 16h00
SEULEMENT
10 u
n
i
t
é
s
DISPONIBLES!
418 844-5000, poste 5598
www.journaladsum.com
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

9
SOLUTION SUDOKU
Trop courte visite pour des
Rangers juniors à Québec!
La glissade sur chambre à air a décroché plusieurs sourires. – Photo : Pm2 Guy Malenfant
Trente Rangers juniors canadiens (RJC)
de la région de la Baie d’Ungava ont
découvert à Québec du 20 au 22 jan vier
des activités hivernales que la majorité
d’entre eux ne peuvent pratiquer dans
leurs villages.
Bien qu’ils soient de villages où le froid
et la neige sont présents plusieurs mois
par année, les montagnes et infrastruc-
tures n’y sont pas toujours!
Pendant leur courte visite, les jeunes
ont notamment suivi une formation en
ski alpin au Massif de Petite-Rivière-
St-François, ont profité des glissades du
Village Vacances Valcartier et découvert
l’Hôtel de Glace de Québec.
Les RJC n’ont eu que des commentaires
positifs en regard aux activités propo sées.
Seule ombre au tableau : le voyage a été
de trop courte durée!
CAMELOT RECHERCHÉ
Le journal Adsum est à la recherche d’un camelot pour faire la distribution du journal dans les
logements familiaux de la Garnison Valcartier. Secteur des rues Chapman, Gagnon, Roy,
Herman, Garceau. Début d’emploi : 14 mars. Info : Marie-Josée Simard au 418 844-5000, poste
5598 ou marie-josee.simard@forces.gc.ca
Le 10 janvier 2012 à l’âge de 19 ans
est décédée le sapeur Anne Crevier,
membre du 5
e
Régiment du génie de
combat (5 RGC).
Passionnée pour les émotions fortes
et le travail ardu, le 7 avril 2010 Anne
réalise enfin son rêve d’enfance auquel
elle ne cesse de penser depuis l’âge de
12 ans. Elle s’enrôle dans les Forces
cana diennes et joint la branche du génie
de combat pour vivre ses passions à
plein rythme.
Dès son arrivée au 5 RGC, après ses
cours de base, Anne s’était fixé pour but
de devenir plongeur de combat et
démineur. Malgré le long chemine ment
et les différentes étapes à traverser
I n M emori am
S apeur A nne C revi er
1992-2012
avant de pouvoir atteindre ses objectifs,
Anne est toujours demeurée sou riante,
positive et dévouée envers son service
militaire. Qualité primaire d’un soldat
modèle.
Énergétique et sportive, Anne passait
ses temps libre à faire du vélo et à s’en-
traîner au gymnase afin de toujours
s’améliorer et d’atteindre ses limites.
Toujours enjouée, elle adorait se
remémorer et raconter tous les bons
moments passés à faire du ski alpin et
des voyages en moto avec sa famille.
Anne laisse dans le deuil sa mère
Hélène Crevier, son beau-père Marc
Tardif et sa sœur Nicole. Ses funérailles
ont eu lieu le 21 janvier à Sherbrooke.
ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT!
GRATUIT pour les militaires en service et à la retraite
Recevez votre copie du journal Adsum par la poste !
P
a
g
e

1
0
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
LA LOGISTIQUE A RELEVÉ LE DÉFI
Par le capitaine Lamine Bah
G4 FO Phoenix
Dans le cadre de l’exercice NOBLE
GUERRIER qui s’est tenu du 1
er
au 7 jan-
vier, la sphère logistique avait un man-
dat d’une grande ampleur à réaliser.
Il fallait déplacer 1600 per sonnes prin-
cipalement du corps de la Réserve
appartenant conjointement aux 34
e
et
35
e
Groupes-brigades du Canada (GBC)
ainsi que l’équipement et les véhicules
militaire du Canada vers le camp Lejeune
en Caroline du Nord.
Pour assurer le succès de cette entreprise
titanesque, la préparation a débuté dès
le mois d’octobre par l’identification de
l’au dience cible. Pour cela, le 34 GBC, qui
avait la responsabilité de mener à bien
l’exer cice, a défini les critères et objectifs
visés pour optimiser l’entraînement des
réservistes.
De cette réflexion, il est apparu qu’il
fallait disposer de 369 véhicules militaires
pour s’entraîner, 32 camions-remorques
de 53 pieds pour transporter les cuisines
de campagne, des tentes ainsi que le maté -
riel pour une autonomie complète. Quatre-
vingt-un véhicules, comprenant des auto-
bus et des véhicules utilitaires, ont aussi été
loués sur place.
Pendant que l’Élément de soutien natio -
nal (ÉSN), composé d’une équipe polyva-
lente et dynamique, s’occupait du soutien
réel durant l’exercice en ce qui concerne les
demandes en approvisionnement, trans-
port, maintenance et alimentation, l’équipe
du G4 dés le 4 janvier a commencé la
plani fication du redéploiement du person-
nel, de l’équipement, des véhicules ainsi
que du matériel loué à Jacksonville et aux
alentours.
L’exercice d’une durée de cinq jours seu -
lement nous a imposé de garder un tempo
intense parce qu’il fallait com men cer la
planification du retour dès l’arrivée du per-
sonnel et de l’équipement sur place. Ce
fut une expérience très enrichis sante pour
l’ensemble du personnel de la logistique.
Le succès et la réussite de l’exercice est
attribuable en grande partie au profession-
nalisme et au dévouement des 280 militai -
res de la Force de réserve et régulière de
la branche logistique qui ont fourni un
service remarquable. La cohésion et l’inter-
connexion entre les deux compagnies de
service rattachées aux deux groupements
tactiques 34 et 35 et à l’ÉSN ont aussi per-
mis de remplir le mandat de la logistique
qui est de servir. Nous pouvons dire mis-
sion accomplie.
Le montage des tentes, étape requise pour assurer l’autonomie des troupes au camp Lejeune, en Caroline
du Nord. – Photo : cpl Isabelle Provost, 35 GBC
ROXANE SAULNIER
418-948-1000
Courtier immobilier
roxane.saulnier@remax-quebec.com
JANICK PELLETIER
418-847-1000
Courtier immobilier
janick.pelletier@remax-quebec.com
Participants au service de Relogement des Forces canadiennes
Havre de paix bordée par la rivière! Superbe cottage entière-
ment rénové, cuisine neuve, armoire en bois, véranda, foyer
au salon, salle de bain refaite (2), 4 chambres, celle des
maîtres est immense avec balcon, sous-sol aménagé, garage
attaché, terrain plus de 41 000 PI. Tranquilité et intimité...
Wow!
SHANNON
Maison mobile 4 chambres à coucher, immense terrain
intime, possibilité de prise de possession très rapide,
grand cabanon.
ST-NICOLAS
Superbe plain-pied au goût du jour. Cuisine refaite à neuf.
3 Chambres, 2 salles de bain. Sous-sol complètement amé-
nagé avec immense salle fam. et poêle à granule. Galerie
couverte à l’arrière, grand patio, piscine 24'(Thermopompe)
et SPA inclus. Garage 16X16 et cabanon 12X14. Grand ter-
rain, haies cèdres matures. Clef en main.. À voir!!
STE-CATHERINE
Chalet 4 saisons situé à proximité du Massif du Sud,
sentiers de chasse, de pêche, de motoneige, de VTT,
piste de vélo de montagne, le tout à 45 min. de
Québec. Coquette propriété de 3 chambres sur 14 262
pc de terrain.
BUCKLAND
Spacieux cottage 26X26 certifié Novoclimat. 3 chambres à
l’étage. Grandes pièces, très belle cuisine. Garage isolé/chauf-
fé 18X24. Terrain intime et clôturé. SPA & Thermopompe
inclus. Sous-sol à finir à votre goût. Proximité écoles, rue
paisible et familial. Très propre. À voir..!
STE-CATHERINE
Spacieuse maison située en plein coeur d'un quartier famil-
ial, entrée asphaltée, 3 chambres à l'étage, cuisine de rêve,
immense salle fami liale au sous-sol, cour arrière avec
piscine hors terre de 21 pieds, garage chauffé. À 15 minu -
tes de la base militaire.
VAL-BÉLAIR
Maison à étages, immense terrain +- 32 000 pieds carrés
sans voisin à l'arrière, garage avec porte électrique, entrée
asphaltée, plancher bois franc, quartier paisible à 5 minu -
tes de la base militaire de Valcartier.
SHANNON
À 2 minutes des ponts. Dans un quartier tranquille et famil-
liale, cette propriété cache un terrain boisé et très intime.
Conviviale, elle saura bien accueillir votre famille, de par ses
5 chambres et vos invités, de par son aire ouverte, son foyer,
et son terrassement avec spa. Nouvellement réamménagée au
goût du jour, elle n'attend que vous!
SAINT-NICOLAS
T
R
A
N
S
F
E
R
T
7
9

9
0
0
$
3
2
0

0
0
0
$
T
R
A
N
S
F
E
R
T
agence immobilière
N
O
U
V
E
A
U
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

1
1
Des cours d’alphabétisation offerts au
Centre de formation militaire de Kaboul
Par le sergent Will Kelsey
Conseiller en alphabétisation,
Centre de formation militaire de Kaboul
Le soldat Mohammed Khalil est la
100 000
e
recrue de l’ANA à avoir com-
plété le cours d’alphabétisation au
Centre de formation militaire de
Kaboul. Le soldat brandit fièrement
son certificat pendant la parade d’ob-
tention des diplômes.
Lorsque vous lisez, vous ne pensez
probablement pas à l’époque où vous
avez appris à lire ni à l’enseignement
que vous avez dû suivre. La lecture est
devenue une seconde nature et vous avez
peu de souvenirs de l’époque où vous ne
saviez pas lire.
Mais qu’arriverait-il si vous deviez
apprendre à lire et à écrire maintenant?
L’apprentissage de la lecture et de l’écri -
ture à l’âge adulte est un défi que doit
relever la grande majorité des recrues de
l’Armée nationale afghane (ANA).
Trente-cinq recrues sont assises calme-
ment sous une tente au Centre de forma-
tion militaire de Kaboul (CFMK), qui est
une grande base militaire et un secteur
d’entraînement situé dans la périphérie
Est de la capitale afghane. Les recrues
suivent avec un vif intérêt chacun des
mouvements de l’homme qui est debout
devant eux, un enseignant civil afghan
fier et compétent dans son métier, qui
présente la leçon de façon méthodique.
Aujourd’hui, les recrues apprennent les
premières lettres de l’alphabet.
Il existe 39 tentes semblables à celle-ci,
toutes alignées en belles rangées comme
on peut s’y attendre dans un camp mili-
taire. Elles hébergent plus de 1400 recrues
de l’ANA à différents stades de leurs cours
d’alphabétisation. Près
de 9000 recrues de l’ANA
sont enrôlées dans la
formation de base offerte
au CFMK, et ils commen-
cent presque tous par
apprendre à lire, à écrire,
à compter et à calculer.
La formation de tous
les aspirants-policiers et
militaires en Afghanistan
inclut désormais un volet
sur l’alphabétisation, et
jusqu’à 80 000 membres
des forces de sécurité
nationale afghane sui vent
des cours en tout temps.
L’alphabétisation est
essentielle parce que la
majorité des recrues ne
savent ni lire, ni écrire ou
compter avec des nombres. Sans ces
aptitudes, les soldats, les policiers et les
employés de la Force aérienne sont
incapables de comprendre les cartes, de
compter les approvisionnements ou de
lire les instructions écrites. Au CFMK,
seulement près de 13 p 100 des recrues
réussissent le test d’aptitude initial à la
lecture et à l’écriture avant de commencer
la formation. Seulement 23 p. 100 des
Afghans sont capables de lire, d’écrire et
de calculer à un niveau élémentaire.
Lorsqu’ils entreprennent la période
d’instruction de base de l’ANA, les recrues
afghanes suivent des cours d’alphabétisa-
tion et de calcul pendant 64 heures pour
leur permettre d’obtenir l’équivalent
d’une première année au Canada. Après
la formation élémentaire, ils suivent les
cours habituels de deuxième et de troisième
années. Des programmes qui sont actuel -
lement à l’étape de la planification
permet tront d’offrir des cours jusqu’à la
sixième année.
En octobre 2010, les forces de sécurité
nationale afghane ont entrepris leurs
programmes l’alphabétisation. En juil-
let 2011, au cours d’une cérémonie qui
s’est déroulée au CFMK, le 100 000
e
finis-
sant du cours d’alphabétisation équiva -
lant à une première année a reçu son par-
chemin et stylo.
Une installation permanente a été pré -
vue pour remplacer les tentes qui sont
utilisées à l’heure actuelle. Lorsqu’elle
sera prête, l’installation accueillera plus
de 3000 élèves qui seront répartis dans
des classes de 30.
L’augmentation des taux d’alphabétisa-
tion et d’habileté arithmétique parmi
les soldats afghans, le personnel de la
Force aérienne et les policiers constitue
une étape essentielle au développement
d’une force professionnelle moderne
qui sera apte à répondre aux besoins en
matière de sécurité en Afghanistan.
L’effort déployé pour concrétiser les objec-
tifs opérationnels actuels sera bénéfique
tôt ou tard à toute la société afghane.
La tâche est déconcertante, mais elle
est tout à fait réalisable. Au CFMK, les
Canadiens travaillent de concert avec leurs
partenaires afghans, dans chacune
des classes et à chacun des recrutements,
pour rendre les aptitudes à lire, à écrire et
à calculer aussi normales pour les Afghans
qu’elles le sont pour les Canadiens.
Les recrues de l’ANA améliorent leurs aptitudes à lire et à écrire au
Centre de formation militaire de Kaboul. – Photo : cplc Chris Ward
Le soldat Mohammed Khalil est la 100 000
e
recrue
de l’ANA à avoir complété le cours d’alphabétisa-
tion au Centre de formation militaire de Kaboul. Il
montre son certificat pendant la parade d’obten-
tion des diplômes. – Photo : M2 Michael James
247, Côte Joyeuse,
Saint-Raymond de Portneuf
(Québec) G3L 4A8
418 337-2256
OUVERT LE SAMEDI JUSQU'À 15H
2003 Jeep Grand Cherokee
127 025 km, Automatique, 4x4
Lecteur DC, Vitres électriques,
Régulateur de vitesse, Freins ABS
7 995$
2008 Ford F-150
73 300 km, Automatique, 4x4
Lecteur DC, Vitres électriques, Régulateur de vitesse,
Freins ABS, très rare et très propre. Livraison
partout au Québec. 8 pieds de boîte
18 995$
P
a
g
e

1
2
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
NOUVEL AUTOBUS DE GRANDE CAPACITÉ
POUR LA MRC DE LA JACQUES-CARTIER
Un nouvel autobus de grande capacité est maintenant en service sur le parcours desservant Sainte-
Catherine-de-la-Jacques-Cartier et Fossambault-sur-le-lac. Dévoilé le 16 janvier par la MRC de La
Jacques-Cartier, l’autobus peut accueillir 24 passagers. Il permettra de combler la demande, qui a
grimpé de 225 % en 2011. Le trajet a par ailleurs été modifié : l’autobus passe désormais par la route
Fossambault pour se rendre à Québec. En plus de diminuer la durée du trajet d’environ 15 minutes,
ce changement assure une meilleure couverture du territoire. Sur la photo, Jean Laliberté, maire de
Fossambault-sur-le-lac, et Jacques Marcotte, préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de
Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, dévoilent le nouvel autobus plus spacieux. (P.B.)
- Photo : MRC La Jacques-Cartier
GEL DES TAXES À SHANNON
Le conseil municipal de Shannon a adopté le
23 janvier son budget 2012, dans lequel l’ensem-
ble des résidants de la municipalité bénéficient
d’un gel des taux de taxes. En effet, selon un
communiqué de presse officiel, le taux de base
de taxation est maintenu à 0,60 $ du 100 $
d’évaluation. Un sursis rendu possible grâce à
la croissance de la richesse foncière uniformisée,
qui apporte 200 000 $ de revenus supplémen-
taires par année dans les coffres de Shannon.
Seulement une dizaine de municipalités du
Québec de plus de 5000 habitants peuvent se
permettre un tel gel de taxes. Des projets
d’envergure sont par ailleurs prévus en 2012, tels
que la rénovation du centre communautaire et
le début des investissements pour la future
mini-centrale hydroélectrique. (P.B.)
NOUVELLES EXPRESS
Nouvel accord de défense
Canada-États-Unis
Le gouvernement du Canada a signé
le 25 janvier un nouveau plan de défense
conjugué avec son principal allié et
partenaire en matière de défense et de
sécurité, les États-Unis. Le ministre de
la Défense nationale, Peter MacKay, a
signé les différents accords en marge de
la Commission permanente mixte de
Défense, à Ottawa. L’accord canado-
américain rehausse la coopération mili -
taire et le partage de renseignements
notamment en ce qui a trait à l’espace,
l’Arctique et la cybersécurité. De plus,
le Plan d’assistance civile, qui prévoit
une coopération militaire en cas de
catastrophe naturelle ou d’attentat ter-
roriste, a été renouvelé pour deux ans.
- Photo : cpl Kevin Sauvé, FC
VOTRE HYPOTHÈQUE,
C’EST MON AFFAIRE!
T. 418-208-PRÊT (7738)
«Partout au Canada»
Cathy Vachon
Courtier immobilier hypothécaire
Achat
Pré-autorisation
Renouvellement
Refinancement
Service gratuit, rapide, efficace, 7/7 jours
La pêche sur glace,
du bonheur pour petits
et grands!
Par Élizabeth Khoury en collaboration
avec Julie Mayotte
Agente de développement sportif et superviseure des
loisirs communautaires - Organisation d’événements
Le dimanche 29 janvier, le véhicule
15 passagers du Service des loisirs com-
munautaires s’est dirigé vers ces petites
était à son comble. C’était surprenant
de voir les enfants vaincre leur peur des
poissons et découvrir la joie de la pêche.
Après un certain temps, il était même
devenu impossible de leur enlever la ligne.
Tous se sont transformés en vrais petits
pêcheurs en herbe.
Les gens ont également pu profiter
des activités sur place puisqu’il y avait des
La famille Rainville, des fidèles des activités hivernales organisées par le service des Loisirs communau-
taires. – Photos : Élizabeth Khoury, Service des loisirs communautaires
animations durant cette fin de semaine.
L’ambiance de la journée était familiale
et festive. Certains ont même tenté de
cuisiner leurs prises pour les déguster.
Cette activité, mise en place par le Service
des loisirs communautaires, en collabo-
ration avec la compagnie Juneau Simard,
fut un franc succès.
cabanes sur glace. À son bord, des gens de
tout âge ont bravé la tempête du matin
pour venir vivre une journée impression-
nante. La plupart des participants en était
à leur première expérience.
Quelle joie lorsque le premier poisson
fut pêché par Joseph, 5 ans! L’excitation
Marc-Olivier David, en amour avec son petit pois-
son des chenaux.
Bernie David aura de quoi dîner avec sa «grosse»
prise...
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

1
3
Bloc-note
3 AU 5 FÉVRIER
WINTERFEST
Célébrez l’hiver en famille au 6
e
Winter -
fest de Shannon, qui se tiendra du 3 au
5 février au centre communautaire de
Shannon (75, chemin Gosford). 3 février
dès 19 h : cérémonie d’ouverture, concours
de sculpture sur neige, promenades en
raquettes et skis de fond, soirée irlandaise.
4 février dès 10 h : tournoi de pétanque,
patinage libre, jeux gonflables, maquil-
lage, curling en fauteuil roulant, vols
statiques en montgolfière (si météo le
permet), randonnée en raquettes et skis
de fond avec flambeaux, feux d’artifice,
et bien plus. 5 février dès 9 h : tournoi
de darts, déjeuner communautaire, vol
statique en montgolfière, promenades
en snowmobile, tire d’érable, souque
à la corde familiale avec Hugo Girard,
cérémonie de clôture et bien plus. Entrée
gratuite. Info : Mario Lemire, au 418
844-3778.
place avant le 2 février 2012 auprès de
Julie Roberge, au 418 844-6060.
DISCO DE LA ST-VALENTIN
Activité dansante de la St-Valentin avec
jeux, animation et cantine. Le 10 février
de 19 h à 21 h au centre communautaire
de la Garnison Valcartier (bât. 93). Clien -
tèle : 6 à 12 ans. Coût : 4 $ payable à l’en-
trée. Les parents peuvent rester pour
participer à la surveillance de la soirée.
Aucune inscription requise. Info : Centre
de la famille Valcartier, au 418 844-6060.
SKI-JOERING CANIN
Le ski-joering canin est une discipline
dans laquelle un ou plusieurs chiens tirent
un skieur de fond. Cette activité développe
la musculature du chien et renforce sa
capacité cardiovasculaire. Une séance
d’initiation aura lieu le 12 février de
9 h à 12 h au Centre plein air Castor.
Clientèle : 16 ans et plus. Coût : 6 $ (har-
nais et skis non fournis). Pour avoir
l’information sur l’équipement, le dérou -
lement de l’activité et l’inscription,
contactez Marie-Ève Rochette au 418
844-5000, poste 7282.
SKI DE FOND
Des séances pratiques portant sur les
techniques de ski de fond auront lieu les
3 et 17 février de 9 h à 12 h au Centre
plein air Castor. Le 3 février : technique
de ski patin. Le 17 février : technique de
ski classique. Clientèle : 16 ans et plus.
Coût : droit d’accès aux pistes (16 $). Les
participants doivent avoir leur propre
équipement. Inscription avant le 2 février
11 h, au 418 844-5000, poste 3892.
HEROES HOCKEY CHALLENGE
Un match de hockey opposant des
anciens joueurs des Nordiques de Québec
à des militaires de la région aura lieu le
8 mars au Colisée Pepsi. L’événement a
pour but d’amasser des fonds pour les
soldats blessés en Afghanistan et leur
famille, ainsi que pour les familles
endeuillées. Billets en vente au coût de
25 $ plus frais de service sur le réseau
Billetech (www.billetech.com). Info :
page Facebook de l’événement «Heroes
Hockey Challenge» ou www.heroeshock-
eychallenge.com
8 FÉVRIER
PROCHAINE PARUTION
DU BLOC-NOTE :
15 février 2012
Soumettez vos suggestions d’activités au plus tard
le 6 février 2012 par courriel à :
+adsum@forces.gc.ca , par la poste
(voir notre adresse dans l’encadré en page 10)
ou par télécopieur au 418 844-6934.
CLINIQUE
OSTÉOPATHIE
Chantal Turcotte
Ostéopathe, Somatothérapeute
SUR RENDEZ-VOUS
418.844.0031
{ }
50, rue des Hirondelles
Shannon, Québec
G0A 4N0
Nouvelle carrière... Nouveaux défis...
ous sommes
la plus importante compagnie privée de sécurité au Canada.
otre mission
offrir des oportunités emplois de qualité aux personnes qui ont
terminés une brillante carrière au sein des Forces Canadiennes
et de la Gendarmerie Royale du Canada.
N
N
418.681.0609
emploi@cccque.ca
ous joindre
N
Promotion de la santé
Health Promotion
418 844-5000,
# 4677
Le journal Adsum est une publication non officielle
publiée un mercredi sur deux avec la permission
du Commandant du 5
e
Groupe de soutien de
secteur. Les opinions et les points de vue exprimés
dans ce journal ne sont pas nécessairement ceux
du MDN, des FC et de l’ASPFC/Personnel des FNP.
Tirage : 5650 copies
Éditeur : Colonel Sylvain Sirois, commandant 5 GSS
Rédactrice en chef : Caroline Charest
Tél. : 418 844-5000, poste 5672
Courriel : caroline.charest@forces.gc.ca
ABONNEMENT
20,00 $ par année (22 éditions) plus taxes
GRATUIT pour les militaires et
les employés civils du MDN.
ISSN 0705-0992
ADRESSE POSTALE
Journal Adsum
Garnison Valcartier, bât. 516
C.P. 1000, succ. Forces
Courcelette (Québec)
G0A 4Z0
TÉLÉPHONE
418 844-5000, POSTE 5598
TÉLÉCOPIEUR
418 844-6934
SITE WEB : www.journaladsum.com
COURRIEL : +adsum@forces.gc.ca
40
E
ANNÉE, N
o
15, MERCREDI 1
er
février 2012
PROCHAINE PARUTION
Mercredi 15 février 2012
DATE DE TOMBÉE
Lundi 6 février 2012
EXPOSITION DE PHOTOS SOUS-MARINES
Le caporal Martin Roy et le caporal
Nédia Coutinho, photographes-vidéastes
pour les Forces canadiennes, basés res -
pectivement à Halifax et Shearwater
en Nouvelle-Écosse, habitent l’endroit
idéal pour faire de la plongée. Ils possè-
dent une compagnie qui se spécialise
dans les photos et vidéos sous-marines.
Ils par tageront la beauté des mers à l’oc-
casion de leur exposition «Notre monde
sous-marin» qui sera présentée du 7 au
26 fév rier à la bibliothèque Marie-Victorin
(1635 rue Notre-Dame, L’Ancienne-
Lorette). Ils seront aussi sur place le
mardi 7 février de 13 h 30 à 16 h pour
répondre aux questions et présenter
leur équi pe ment. Heures d’ouverture de
la bibliothèque : samedi et dimanche
de 9 h 30 à 16 h, mardi de 13 h 30 à
18 h 30, mercredi, jeudi et vendredi de
13 h 30 à 20 h 30.
COURSE À PIED
Une séance théorique et pratique de
course à pied aura lieu le 8 février de
13 h à 15 h 30 au Centre des sports de
la Garnison Valcartier. Au programme :
test de vitesse aérobie maximale (VAM),
technique, blessures. Inscription avant
le 7 février 11 h, au 418 844-5000, poste
3892.
CAFÉ DÉCOUVERTE DU CFV
Le prochain Café découverte du Centre
de la famille Valcartier aura lieu le mer-
credi 8 février de 18 h 30 à 20 h 30 au
centre communautaire (bât. 93). Au pro-
gramme : peinture sur bois sous le thème
de la St-Valentin. En compagnie d’une
artisane de la région, vous apprendrez à
peindre un mobile avec thématique
de cœur. Vos enfants pourront jouer dans
l’espace de jeux sous votre supervision.
Coût : 2 $ par personne. Réservez votre
10 FÉVRIER
12 FÉVRIER
DIVERS
Fondé par le 12
e
Régiment blindé du Canada
P
a
g
e

1
4
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
Le Projet Mémoire : la Bretagne et la guerre
N.D.L.R. En septembre et octobre dernier,
le major (à la retraite) Florent Tremblay
a passé quelques semaines sur les pla -
ges françaises du Débarquement en
compagnie de vétérans. Dans ce texte,
il partage avec les lecteurs de l’Adsum
les souvenirs de ces hommes et femmes
qui ont vécu les événements tragiques
de la fin de la dernière guerre.
Par le major (retraité)
Florent Tremblay
Collaborateur
au journal Adsum
Après une longue car-
rière comme ensei gnant
chez les frères de
Ploërmel, dans le
Morbihan, et longtemps directeur d’école
à Lamballe, M. Yves-Jean Labbé, 92 ans,
croit encore aujourd’hui au devoir de
mémoire. Parce qu’il a «tellement souffert
et qu’il y a bien peu de gens à qui on peut
raconter ce qu’on nous a fait endu -
rer». Aujourd’hui, il accepte de parler de
cette vie-là. «Quelques années après la
Libération, nous avions quelques scrupu -
les à évoquer tout cela devant les autres.
Et puis, ceux auxquels nous nous adres-
sions n’étaient sûrement pas prêts à nous
écouter vraiment. Quelques années après,
j’en connais quelques-uns qui avaient honte
de ce qui s’était passé, même du rôle qu’ils
avaient joué dans ces événements-là...»
LES «COLLABOS» BRETONS
En fait, dans la première année des hos-
tilités (1940), la Bretagne, avec la France
en entier, fut occupée par les Allemands.
«La majorité des Bretons essaya de vivre,
ou faudrait-il dire de survivre tout simple-
ment. Il s’en trouva qui allèrent s’engager
dans des entreprises
désormais dirigées
par l’oppresseur. Et
d’autres furent tout
simplement obligés de
collaborer s’ils vou -
laient rester en vie.» Ce fut le cas de notre
vétéran, M. Labbé, qui, au début des hos-
tilités, travaillait à la compagnie d’auto-
mobiles Renaud; il fut réquisitionné,
avec ses collègues de travail, pour parti ci -
per au blindage des camions qui deve -
naient des véhicules allemands de trans-
port de troupes et de matériel.
Ceux qui n’acceptaient pas ce régime
étaient déportés dans l’un des nombreux
camps de concentration qui tapissaient
la France de ces années-là. Les annales
racontent qu’en 1942, pas moins de 18 000
Bretons dans la seule région du Finistère
étaient engagés sur les chantiers allemands
à construire un certain «mur de l’Atlan -
tique», fait de bunkers, abris de pierres et
de ciment percés de lucarnes d’où poin -
taient les canons qui scrutaient constam-
ment la mer.
Ceux qui n’acceptaient pas ce genre de
collaboration cherchaient à s’évader vers
l’Angleterre et, avec sa longue côte faisant
face aux îles britanniques, la Bretagne
joua un rôle unique dans l’évasion de
militaires, d’aviateurs et de volontaires qui
désiraient poursuivre le combat outre-
Manche… «Ces traversées clandestines
de la Manche sur des bateaux de fortune,
sous le nez des Allemands, sont autant
d’aventures extraordinaires qu’on ne peut
oublier.»
Un jour, un homme d’une quarantaine
d’année s’avança et vint raconter que son
grand-oncle, âgé d’à peine 16 ans en 1942,
avait été forcé de travailler aux champs.
Très tôt, un matin, un camion qui trans-
portait des soldats allemands s’arrêta près
de lui et lui ordonna de monter à l’arrière,
ce qu’il fit. Après plusieurs minutes de voy-
agement, le camion s’arrêta à l’orée d’un
bois et fit descendre tout son monde. Au
jeune homme qu’on avait fait monter de
force, on remit un fusil pendant qu’une
dizaine d’hommes étaient conduits, en
ligne, pour faire face au peloton d’exécu-
tion. Se rendant compte de ce qui se pas-
sait, le jeune homme laissa tomber son
arme en se précipitant vers ceux qu’on
allait fusiller. Il se tint au milieu d’eux et,
prenant ses deux voisins par la main, il
cria : «Je ne suis pas ici pour tuer les
miens, mais pour souffrir et mourir avec
eux.» Et avec les siens, il tomba.
BOMBARDEMENTS
EN BRETAGNE
Dès le début de 1940 et jusqu’en 1944, la
Bretagne devint une base stratégique pour
les sous-marins que les Allemands constru-
isaient dans tous les ports en eau profonde
du sud-ouest : Brest, Lorient et Saint-
Nazaire. Ce furent des places fortes mar-
itimes et, pour la France, elles le sont encore
aujourd’hui. Mais en 1940, l’arrivée de
croiseurs allemands dans ces ports français
entraîna, il va sans
dire, bien des raids
de l’aviation alliée. Et
ces ports ne durent
leur salut qu’à l’inter-
vention du général
Eisenhower; il fallut attendre jusqu’à
l’automne de 1943 avant que ne cessent
les lourds bombardements du sud-ouest
de la Bretagne.
Quelques mois plus tard, au printemps
de 1944, lorsque le bruit courut d’une atta -
que plus au nord, en Normandie, pas
moins de 150 000 soldats allemands étaient
basés en Bretagne. La moitié d’entre eux
tentèrent de quitter cette terre pour join-
dre le front normand. Mais de nouveau,
les bombardements alliés gênèrent leur
progression. Au total, durant ces quatre
années de guerre : 38 000 soldats alle mands
déposèrent les armes, 10 000 Bretons
moururent ou furent gravement blessés,
et sur les 50 000 Américains présents en
Bretagne, 15 000 y laissèrent leur vie.
Le cénotaphe de Sainte-Anne d’Auray,
en Bretagne, est une illustration de ces
carnages de vies humaines dont on ne
parle pas suffisamment. On peut lire,
inscrits dans le marbre, les noms de 240 000
Bretons tombés sous les balles ennemies
durant les deux grands conflits mondiaux,
ceux de 1914-18 et de 1939-45.
RENCONTRE D’UN ANCIEN COMBATTANT
CANADIEN
C’est là, dans le Morbihan de Bretagne,
que je rencontrai mon premier vétéran
canadien qui raconta son histoire.
Il était jeune, petite vingtaine seulement.
Avec des centaines d’autres Canadiens
stationnés en Angleterre, il avait attendu
l’ordre de traverser en France. Au début
de juin 1944, l’ordre tant attendu arriva et
cette belle jeunesse monta à bord de
bateaux plats qu’on appelait péniches de
débarquement. Direction : la traversée de
la Manche et débarquement sur les plages
normandes.
En mettant le pied
sur la plage, son
copain qui était aussi
jeune mais qui était
déjà marié, mourut
d’une balle en plein
front. Le vieux mon-
sieur qui raconte ce fait avait alors 22 ans.
Il eut la chance de survivre à la guerre et,
en 1945, à son retour au Canada, il se
rendit visiter la jeune veuve de son cama-
rade de guerre qui s’était fait tuer; elle
vivait toujours comme veuve de guerre.
Quelque temps après, ils se marièrent,
mais la dame n’accepta jamais que son
mari raconte les horreurs de la guerre.
Et pendant toutes ces années, le fait de
ne pas pouvoir parler de ce qu’il ressentait
le fit terriblement souffrir. Il était là, les
yeux pleins d’eau, à dire que depuis près
de 70 ans, il avait refoulé tous ses souvenirs
de guerre vécus dans sa jeunesse.
Maintenant, pour la première fois, il reve-
nait sur ces plages qui l’avaient hanté...
Pour la première fois de sa vie, il venait
de faire la traversée Toronto-Londres en
avion, était descendu à Portsmouth, port
de mer au sud de la Grande-Bretagne,
avait pris le traversier de la Manche,
pour refaire le trajet de 1944. Arrivé à
Cherbourg, il avait pris un taxi jusqu’à
Arromanches pour revoir les plages où il
était venu avec son régiment. Il prit gîte
dans une auberge et loua les services d’une
voiture pendant une semaine pour revoir
tous ces coins de pays... Et enfin, à l’âge de
89 ans, il avait revu ces lieux et pouvait
exprimer tous ses souvenirs. Maintenant,
disait-il, «je peux retourner au Canada
pour mourir!»
RÉCIT D’UN RELIGIEUX DE PLOËRMEL
«À mon âge, je ne regarde plus jamais
les choses comme avant. J’ai vu de grands
militaires s’humilier pour lécher la mar-
mite des SS parce qu’ils avaient faim. Ils
souffraient tellement qu’ils abdiquaient
de leur propre dignité. Ces choses-là, ces
jours-là, vous apprennent la tolérance...
J’ai vu les motocyclistes allemands entrer
dans nos villes «comme dans du beurre»
alors qu’on nous avait dit et répété que
l’armée française, notre armée, était
invincible! Oui j’avais honte de cela.»
Ses interrogatoires multiples achevés,
celui qui raconte ses souvenirs, est conduit
en prison où il restera deux mois avant
d’embarquer pour Compiègne. Il s’y
retrouve dans les baraquements d’une
ancienne caserne transformée en camp de
prisonniers pour connaître le même sort
que tous ceux qui, comme lui, sont passés
aux mains des nazis.
«Une fois passé devant la Gestapo, on
ne se fait guère d’illusions. Je me souviens
que notre maison à
Saint-Brieuc était
comme toutes les
autres maisons réqui-
sitionnées par les
Allemands. Un soldat
dormait chez nous
tous les soirs. Le matin,
ma mère était obligée de se lever pour
cirer ses bottes. Non je ne regrette en rien
la résistance... et tant pis si nous avions
tout à perdre…»
La mémoire de ce temps passé dans les
cachots lui revient. Les prisonniers étaient
alors surveillés, tantôt par les gendarmes
français, tantôt par les membres de la
Gestapo. Il se souvient avec exactitude
du jour de son arrestation et il n’a rien
oublié, non plus, de son transport depuis
Compiègne, pour l’Allemagne et les camps
de la mort. «De la fin 44 au début 45, ce
camp de Langeinstein est de triste mémoire.
On y compta jusqu’à 50 victimes par jour.
Mortes d’épuisement dans les galeries
souterraines, victimes des maladies et des
fièvres.»
Et lorsque, après le repas que nous
partagions, je lui dis qu’au Québec, je con-
naissais des anciens prisonniers des camps
de Dieppe, il me dit, en me serrant la
main : «Dites mon affection et mes saluta-
tions à tous mes camarades prisonniers
du Canada.» Mission accomplie.
Le prochain texte de cette série portera sur les
Plages de Normandie
Un blockhaus à Fécamp, en Normandie. – Photo : Daniel Dufour
Je ne suis pas ici pour tuer les
miens, mais pour souffrir et
mourir avec eux.
Et pendant toutes ces années,
le fait de ne pas pouvoir parler
de ce qu’il ressentait le fit
terriblement souffrir.
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

1
5
Suivez l’Adsum
sur Facebook
Consultez notre page sur
www.facebook.com/pages/Journal-Adsum
et cliquez sur «J’aime»
pour accéder plus
rapidement à nos articles,
nos dates de publication
et nos annonces de
concours.
DE BOUCHE
À OREILLE
Cette capsule est une présentation
du comité d’accueil du Centre de la
famille Valcartier.
Qui suis-je?
Lyne, conjointe de militaire.
Je suis âgée de 52 ans et je suis
mariée depuis 29 ans. Ma grande famille
compte trois enfants. Je vivrai mon
troisième déploiement cette année. Je
me considère comme une femme
dynamique et je désirais partager mon
expérience avec d’autres conjointes.
J’ai donc décidé de m’impliquer au
sein d’un comité bénévole au Centre
de la famille Valcartier. Je travaille
afin d’inviter d’autres conjointes ou
familles à venir nous voir au centre. Si
j’y trouve ma place, pourquoi pas toi?»
Le comité d’accueil du Centre de la famille Valcar -
tier est formé de bénévoles, toutes des conjointes
de militaires. Notre mandat est d’informer et d’ac-
cueillir les nouveaux arrivants de la communauté
militaire. Les conjointes sont invitées à venir nous
rencontrer pour découvrir à leur tour le CFV. Si
nous l’avons fait, pourquoi pas elles?
La saison des REER bat son plein…
Par Pierre Goulet, CFP, CGF, FICVM
Gestionnaire spécialisé en planification financière
et en assurance, Services financiers du RARM
Les Canadiens cotisent typiquement à
leur régime enregistré d’épargne-retraite
(REER) au mois de janvier et février. Pen -
dant les 60 premiers jours de la nouvelle
année, vous pouvez effectuer des verse-
ments supplémentaires pour combler vos
cotisations, emprunter en vue de cotiser
– si vous ne l’avez pas déjà fait au cours
de l’année – ou contribuer à un nouveau
REER. Toute cotisation versée avant et
jusqu’au 29 février 2012, inclusivement,
peut être réclamée dans votre déclaration
de revenus de 2011 ou dans celle de 2012.
1. N’ATTENDEZ PAS À LA DERNIÈRE MINUTE
Vous travaillez fort pendant 12 mois
de l’année pour gagner de l’argent. N’atten -
dez pas jusqu’à la date limite pour vous
renseigner sur vos options de placement.
Il est plus facile d’investir à petites doses.
Si vous prenez des décisions sur vos
placements tout au long de l’année, vous
aurez plus de temps pour y réfléchir,
évitant ainsi la folie furieuse du mois de
février.
2. COMBIEN DEVRIEZ-VOUS COTISER?
Lorsque vous contribuez à un REER, le
temps, c’est de l’argent! Toutefois, étant
donné qu’il est possible de reporter indé -
finiment le montant des cotisations inuti -
lisées, certains d’entre nous ont énormé-
ment de droits de cotisation. Il s’agit
de délimiter le montant que vous voulez
cotiser en 2011 et de prévoir celui de
2012. Faites preuve de bon jugement...
N’investissez pas tout votre argent excé-
dentaire et n’empruntez pas un montant
trop élevé au moyen d’un prêt REER.
Autrement, vous pourriez éprouver des
difficultés financières, ce qui vous empê -
cherait de bien planifier vos cotisations
ultérieures.
Si vous ne disposez pas de fonds excé-
dentaires et ne voulez pas emprunter, il
vaut mieux vous concentrer sur l’année à
venir et établir un plan de cotisation men-
suel à un REER. Vous aurez ainsi de l’a-
vance à cette même période l’an prochain.
3. À QUEL REER DEVRIEZ-VOUS COTISER?
En règle générale, le but d’un REER
est d’accroître les épargnes afin de fournir
une source de revenus au moment de la
retraite. Si vous avez un REER, mais votre
conjoint(e) n’en possède pas, vous pour-
riez songer à cotiser à un REER de con-
joint. Ces cotisations sont tout de même
prélevées du revenu du contributeur,
mais servent à constituer un revenu de
retraite pour le conjoint sans régime
d’épargne-retraite.
4. DÉTERMINEZ VOS OBJECTIFS POUR
VOS INVESTISSEMENTS
Pour réussir en matière de placement, il
faut bien connaître ses objectifs et sa
tolérance au risque. Vous songez peut-être
à un Compte d’épargne libre d’impôt
(CELI), qui vous permet de déposer un
maximum de 5000 $ par année dans un
compte à l’abri de l’impôt.
Un planificateur financier certifié (CFP) (Pl. Fin. Au
Québec) des Services financiers du RARM (SF RARM)
peut vous aider à déterminer vos objectifs pour vos
investissements et à choisir le véhicule de placement
correspondant; les conseils professionnels peuvent
être très rentables. Rendez-vous au bureau des
SF RARM le plus proche, composez le 1-800-267-
6681 ou visitez-nous au www.sisip.com.
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT DES FORCES CANADIENNES
VAL-BÉLAIR
229 000$
SAINT-GABRIEL
499 000$
SHANNON
264 000$
249 900$
VAL-BÉLAIR
248 900$
DES CHATELS
SHANNON
474 500$ 349 500$
SHANNON
322 000$
SHANNON
331 900$
SHANNON SAINTE-CATHERINE
439 000$
309 000$
SAINT-GABRIEL
N
O
U
V
E
A
U
219 900$
VAL-BÉLAIR
L
IB
R
E
IM
M
É
D
IA
T
E
M
E
N
T
L
IB
R
E
IM
M
É
D
IA
T
E
M
E
N
T
179 500$
VAL-BÉLAIR
L
IB
R
E
149 000$
VAL-BÉLAIR
N
O
U
V
E
A
U
219 000$
NEUFCHATEL
197 500$
VAL-BÉLAIR
N
O
U
V
E
A
U
254 000$
VAL-BÉLAIR
N
O
U
V
E
A
U
219 900$
VAL-BÉLAIR
259 000$
SHANNON
J
U
M
E
L
É
234 500$
VAL-BÉLAIR
169 000$
RIVIÈRE-À-PIERRE
C
H
A
L
E
T
259 900$
SAINTE-CATHERINE
N
O
U
V
E
A
U
RECHERCHONS PROPRIÉTÉS
SHANNON, SAINT-GABRIEL,
VAL-BÉLAIR, NEUFCHATEL,
LORETTEVILLE
3
2
1
0
0
0

P
IE
D
S
C
A
R
R
É
S
F
E
R
M
E
T
T
E
P
a
g
e

1
6
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
Jouer au
SUDOKU,
c’est simple.
UNE SEULE
RÈGLE : chaque
ligne, colonne
et carré de
3 x 3 doit
contenir tous
les chiffres
de 1 à 9.
V
O
T
R
E

S
U
D
O
K
U
Voir solution
en page 9.
Tél: 418.661.8000
JUDE AUDET
Cell: 418.955.1838
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

1
7
CHRONIQUE AUTOMOBILE
FICHE TECHNIQUE
Marque : VOLVO
Modèle : S60 T6 AWD 2012 (modèle d’essai)
Autre(s) modèle(s) : T5 TA et T5 AWD
Catégorie : Berline intermédiaire
Prix : 49 950 $ (modèle d’essai)
Garanties : 4 ans/80 000 km (complète)
Moteur : L6 de 3,0 litres
Puissance ch. (kW) : 300 (224) à 5600 tr/min
Couple lb-pi (N.m) : 325 (439) à 2100 - 4200 tr/min
Autre(s) moteur(s) : L5 de 250 ch.
Transmission : Automatique à six rapports
Autre(s) transmission(s) : Aucune
Traction : Intégrale
Système antipatinage : Oui avec antidérapage
Suspension :
Avant : indépendante à jambes de force
Arrière : indépendante à multibras
Direction : à crémaillère à assistance variable
Freins :
Avant : disques ventilés (ABS) et (EBD)
Arrière : disques (ABS) et (EBD)
Coussins gonflables : Frontaux, latéraux avant,
rideaux gonflables et sacs gonflables pour les
genoux
Empattement : 277,6 centimètres
Poids : 2220 kg
Capacité de remorquage : 1500 kg
Capacité du coffre : 339 litres
Capacité du réservoir : 67,5 litres
Consommation :
Ville : 11,3 l/100 km ou 25 mi/gal*
Route : 7,7 l/100 km ou 37 mi/gal*
Émission de CO2 : 4462 kg/année*
*Selon Ressources naturelles Canada
Sécurité : «Top Safety Pick» selon les tests
de collision par www.iihs.org.
Autres modèles concurrents :
- Acura TL - Audi A4 - BMW série 3
- Cadillac CTS - Infiniti G - Lexus IS
- Mercedes-Benz classe C
- Volkswagen Passat CC
Pour :
- Lignes extérieures superbes
- Très belle finition intérieure
- Couple élevé du moteur
- Douceur de roulement
- Sièges avant confortables
- Sécurité poussée
Contre :
- Visibilité restreinte vers l’arrière
- Prix élevé (modèle d’essai)
- Espace limité pour jambes (arrière)
- Consommation (poids) - Coffre restreint
LA VOLVO S60 T6 2012 :
quelle élégance!
Par le caporal Jean-François Ross
Chroniqueur automobile
Il est difficile de résister à l’élégance
d’une belle berline sport européenne,
plus particulièrement lorsqu’elle est
aussi attirante que la Volvo S60 2012…
Malgré les instabilités économiques, les
fabricants automobiles se confrontent à
une lutte féroce pour vendre le plus grand
nombre possible de véhicules. Même si
la flotte Volvo est vieillissante, la nouvelle
Volvo S60 laisse présager un avenir
prometteur pour ce constructeur suédois.
Lorsqu’on pense aux voitures de luxe
européennes, les Audi, BMW et Mercedes-
Benz nous viennent en tête. Par contre,
cette Volvo S60 en vaut le détour si vous
appréciez la douceur de roulement. Le
luxe et la qualité de fabrication sont
également au rendez-vous.
À bord de l’habitacle, que vous optiez
pour la version T5 ou la T6, le luxe est
omniprésent. Cette berline est spacieuse,
de belle facture, avec une liste d’équipe -
ments qui n’a rien à envier aux voitures
de luxe de la concurrence. Les sièges avant
sont tout confort; par contre, l’espace
pour les jambes est très limité sur la
banquette arrière, ce qui rend ces places
moins confortables. Un fait à noter, l’es -
pace du coffre est vraiment limité, infé -
rieur à celui d’une Hyundai Elantra. Très
surprenant, disons-le.
Côté motorisation, la S60 offre un cinq
cylindres en ligne de 2,5 litres pour la
version T5 qui développe 250 chevaux à
5500 tours/minute et 266 livres-pieds de
couple entre 1800 et 4000 tours/minute.
Si cela ne vous suffit pas, un six cylindres
en ligne turbocompressé de 3,0 litres est
livrable pour la version T6; il génère
300 chevaux à 5600 tours/minute et
325 livres-pieds de couple entre 2100 et
4200 tours/minute. Quel que soit le
moteur choisi, ils sont tous les deux
gourmands en carburant en raison de
leur poids élevé, plus de 2200 kg, mais
ils offrent un très bon couple moteur.
Une seule transmission au menu pour
la S60, une automatique à six rapports
avec mode SHIFTRONIC. Il n’y a pas de
transmission manuelle disponible sur
notre continent en raison d’une faible
demande des conducteurs nord-améri-
cains dans ce créneau de l’industrie
automobile.
Si vous optez pour l’achat d’une
Volvo S60 2012, vous aurez le choix entre
une version à traction ou bien deux ver-
sions à rouage intégral, beaucoup mieux
adaptées à nos conditions climatiques.
Les prix varient de 38 300 $ à 49 950 $
pour cette berline sport de luxe. L’avenir
nous dira si l’acquisition du constructeur
automobile Volvo par le manufacturier
chinois Geely, autrefois propriété de
Ford, pourra donner un nouveau souffle
pour développer de nouveaux modèles.
Je tiens à souligner l’excellente collabo ration de Volvo
du Canada pour l’essai routier de la Volvo S60 T6
2012.
P
a
g
e

1
8
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
PAROLE D’AUMÔNIER
Chemin de guérison pour des militaires blessés
Par le padre Dany Sylvain
Aumônier Valcartier
Encore une fois, l’Esprit Saint agit à
Valcartier et les aumôniers se mobilisent
pour mettre de l’avant un autre projet
rassembleur et innovateur. C’est ainsi
qu’est née, tout simplement, l’idée de faire
vivre aux militaires blessés physique ment
ou psychologiquement un pèlerinage
afin qu’ils puissent prendre un temps
d’arrêt et se faire le plus beau des cadeaux,
juste avant Noël. Dans un décor splen dide,
sur le site enchanteur du sanctuaire
Notre-Dame-du-Cap s’est vécue une expé -
rience qui restera longtemps gravée dans
ma mémoire.
Notre activité visait à alimenter la dimen-
sion spirituelle de nos membres afin qu’ils
puissent être en mesure de se ressourcer,
mais également de prendre conscience
des forces qui les habitent. Ainsi, nous
avons choisi de bâtir une démarche visant
à faciliter un mouvement de guérison
intérieur. Dans un esprit d’accueil, de res -
pect et de fraternité, nous avons d’abord
offert la possibilité, à la quarantaine de
personnes présentes, de briser la glace et
de se présenter les uns aux autres de ma -
nière informelle.
Une seule règle à respecter, personne ne
devait se servir soi-même. Bien qu’offrir
un café puisse sembler un geste banal et
facile à poser, la réalité m’a démontré le
contraire. Pour certaines personnes, bris-
er l’isolement n’était pas évident alors que
pour d’autres le défi consistait à vaincre
la timidité ou le manque de confiance
envers les autres. Bref, cette première étape
amenait les gens à s’ouvrir et à se mettre
en marche.
Une marche qui débutait à l’extérieur et
amenait les participants à se rendre au
Petit Sanctuaire, là où se trouve une petite
chapelle qui date de 1888. Ce premier temps
d’arrêt permettait aux gens de faire la ren-
contre avec un berger qui, par son
témoignage, guidait les gens et les aidait
à prendre conscience des joies et des
difficultés du quotidien. Enfin, pour con-
clure la première station, les personnes
présentes étaient invitées à se choisir
une roche représentant leurs blessures.
La deuxième station menait les gens
au Pont des Chapelets où un court laïus les
amenait à réfléchir sur les petits et grands
obstacles à franchir dans la vie. Nous avons
emporté notre «roche» jusqu’au rocher du
Calvaire, où le chant populaire Calvaire,
du groupe La Chicane, permettait
vraiment de plonger au cœur de notre
souffrance humaine. L’intensité était alors
vraiment palpable.
En arrière-plan, l’image du Christ sur
la croix était un point culminant qui ame-
nait les gens, au cours de cette troisième
station, à sentir le poids de leur blessure
intérieure.
Une quatrième station présentant le
récit biblique de la tempête apaisée, per-
mettait de mettre des mots sur les senti-
ments qui peuvent nous habiter. Un
pêcheur faisait alors le récit de son expéri-
ence en mer et du sentiment de peur qui
l’habitait jusqu’au moment où, en toute
confiance, il partage le fardeau avec le
maître du bateau qui ramène l’équipage
en eaux calmes. Question de créer ce
sentiment de calme intérieur, les gens
devaient alors lancer dans le las leur
roche afin de se libérer un peu le cœur.
Au cours de la cinquième station, c’est
la lumière qui était mise au premier plan.
Dissipant les ténèbres, la lumière était
présentée comme un symbole fort qui
amenait les gens à faire le point et à cons -
tater comment une toute petite lumière
peut, à elle seule, dissiper la noirceur.
Entourés de lampions, les gens étaient
invités à prendre quelques minutes de
silence. À la sortie, nous allumions leur
falot, afin qu’à présent ils puissent porter
leur lumière. Les gens étaient amenés à
franchir de nouveau le Pont des Chapelets,
avec un esprit nouveau.
Enfin, la marche se terminait dans la
Basilique où une rencontre entre Jésus
et un militaire permettait de mettre en
lumière les ressemblances entre les
deux personnages. Bien que très diffé rents
l’un de l’autre, au premier abord, le fait
de servir sa mission au point de donner
sa vie pour l’autre, pour son prochain est
l’un des éléments de ressemblance qui était
abordé.
En soirée, un souper festif attendait
les participants. Accueillis par les sourires
des aumôniers, l’ambiance était à la fête
et le service aux tables était empreint de
notre esprit missionnaire. Après un
bon repas agrémenté de chants de Noël,
également chantés par l’équipe des
aumôniers, les participants se déplaçaient
alors pour entendre notre conférencier
invité : Marcel Lebœuf.
Cet homme passionné a témoigné de
se propres difficultés, mais également
de toutes les petites joies qui garnissent sa
vie. Tous rejoints par ses propos, le temps
passé en sa compagnie nous a semblé
trop court. La synchronie des événements,
les personnes marquantes de notre vie,
la fragilité humaine racontée à travers
quelques-unes des étapes de la vie de notre
conférencier et l’humilité de devoir un
jour ou l’autre demander de l’aide sont
quelques-uns des points que je retiens.
D’une grande générosité, il a su toucher
les cœurs. Bref, cette belle rencontre bou -
clait notre journée sur des notes positives.
Le lendemain, en matinée, les gens
étaient invités à participer, sur une base
volontaire, à une célébration eucharistique
présidée par notre évêque, Mgr Donald
Thériault. Touchés par sa présence parmi
nous, la majorité des personnes s’est
dépla cée pour y assister. Puis, question
de prendre un dernier temps de réflexion,
M. Dean Bergeron nous a entretenus sur
l’importance de poursuivre ses rêves.
N’ayant pas peur du ridicule, son témoi -
gnage personnel nous a permis de mieux
comprendre la force de la pensée posi-
tive et du dépassement de soi.
Bref, chacun est venu chercher ce qu’il
attendait. Des militaires ont même deman -
dé si une expérience semblable allait se
reproduire l’année prochaine. Ils ont égale-
ment mentionné qu’ils seraient de retour
et qu’ils proposeraient certainement cette
activité aux gens de leur entourage.
En somme, cette démarche spirituelle
fut exceptionnelle et ce, à plus d’un point
de vue. Le constat est clair, l’expérience
est une grande réussite. Oui, l’équipe
des aumôniers constate les fruits de ce
pèlerinage. Dans les visages de nos mili-
taires, plusieurs avaient vécu une trans-
formation, un petit miracle intérieur.
Pour moi, il est clair que l’Esprit Saint
était bien à l’œuvre et qu’il a permis à cha-
cun de partager ses dons et ses charismes
avec une grande générosité.
Bénévoles et responsables
de clubs sportifs
et de loisirs,
envoyez-nous de
vos nouvelles!
Montrez aux lecteurs et lectrices
le dynamisme de votre club en
soumettant de courts articles (nous
les corrigerons!) et des photos
de vos activités et compétitions
par courriel à
+adsum@forces.gc.ca
Céline Trudel
courtier immobilier
Madeleine Ouellet
courtier immobilier
Annie Laganière
courtier immobilier
418 666-5050
DOMAINE JOVIALE
VAL-BÉLAIR
Projet unique dans le
secteur! Maison de ville
Cottage, unité de coin. 3 ch.
à l'étage. Piscine creusée.
VAL-BÉLAIR
Il vous faut une grande
maison très lumineuse
4 chambres avec
possibilité de 6. La voici!
Terrain clôturé,
stationnement asphalté.
Une occasion à saisir!
VAL-BÉLAIR
Maison de ville 2011, unité
de coin, contemporaine.
3 chambres à l'étage.
Armoires de cuisine et salle
de bain en stratifié laqué.
Un rêve accessible!
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

1
9
SPORTS
JEU-QUESTIONNAIRE
Par le maître de 1
re
classe Bill Sheridan
NCSM Charlottetown
1. À quel joueur décerne-t-on chaque
année le trophée Barry Ashbee?
2. Le trophée Art Ross, remis au meilleur
pointeur de la ligue, a-t-il déjà été
décerné à un joueur des Maple Leaf de
Toronto?
3. Qu’est-ce que le Sol de Los Angeles?
4. Quel joueur de baseball originaire de la
ville de Melville, en Saskatchewan, a
porté le numéro 21 des Astros pendant
13 saisons?
5. Quel athlète a-t-on surnommé «The
Greatest»?
6. Quelle est la signification des couleurs
des cinq anneaux olympiques?
7. Quel sport Freddie Mercury avait-il en
tête lorsqu’il a écrit la chanson «We are
the champions»?
8. Quel dirigeant des Orioles a été expulsé
d’un match à 91 reprises?
9. Quel athlète a le plus souvent fait la page
couverture du «Sports Illustrated»?
10. Dans quelle ligue jouaient les Scottish
Claymores?
11. Que trouve-t-on au 700, Central Avenue,
à Louisville, au Kentucky?
12. Quels joueurs composaient la ligne
KLM?
13. Au football collégial, quel prix est
décerné au meilleur demi-défensif?
14. Quel pilote de formule 1 est mort au
volant de sa Ferrari sur la piste du cir-
cuit de Zolder en 1982?
15. Au basketball, à quel endroit se place
l’ailier fort en défensive?
16. À qui est décerné le prix Dick Howser?
17. Dans le film «Slapshot» («Lancer frap-
pé»), qui explique les termes de hockey
au cours d’une entrevue télévisée?
18. 1890 a marqué le début de cet affronte-
ment annuel de football collégial dans le
monde militaire.
19. Ce prix est décerné annuellement au
joueur de baseball natif du Canada
ayant accompli les exploits individuels
et d’équipe les plus remarquables, tout
en respectant les idéaux du baseball.
20. En l’honneur de qui a été nommé le
stade où évoluent les Alouettes?
RÉPONSES :
1. Au meilleur défenseur des Flyers de
Philadelphie.
2. Non. Ce prix est remis depuis 1948
seulement. Gordie Drillon a bien dominé
la ligue, mais 10 années plus tôt, en 1938,
tout comme quelques-uns avant lui.
3. Une équipe de soccer féminin faisant partie
de la Women’s Professional Soccer (WPS)
et qui a été la première à remporter le
championnat de cette ligue.
4. Terry Puhl.
5. Mohamed Ali.
6. Les couleurs des cinq anneaux sur fond
blanc reproduisent celles de tous les
drapeaux nationaux qui flottent à travers
le monde de nos jours.
7. Le soccer.
8. Earl Weaver.
9. Michael Jordan (49 fois).
10. La WLAF, aussi connue sous le nom de NFL
Europe.
11. L’hippodrome Churchill Downs, qui
accueille le Kentucky Derby.
12. Vlad Krutov, Igor Larionov et Sergei
Makarov.
13. Le prix Jim Thorpe.
14. Gilles Villeneuve, le 8 mai.
15. Il se positionne sous le panier pour défendre
la zone, ou suit l’ailier fort de l’équipe
adverse en défense individuelle.
16. Au joueur de l’année de la ligue de baseball
NCAA.
17. Le gardien, Denis Lemieux, interprété par
Yvon Barrette.
18. L’Army-Navy Game. En 112 affrontements,
la Marine est en tête, avec 56 victoires
contre 49 pour l’Armée, et 7 parties nulles.
19. Prix Tip O’Neill.
20. Le stade Percival Molson a été baptisé
ainsi en mémoire de Percival Molson,
qui est mort durant la Première Guerre
mondiale alors qu’il était capitaine dans la
PPCLI. Il était un athlète doué et réussissait
dans plusieurs sports. Il a d’ailleurs été
nommé trois fois meilleur athlète à McGill,
et a contribué à amasser de l’argent pour y
faire construire un stade.
Championnat d’athlétisme à Valcartier
Par Véronique Lamothe
Monitrice au conditionnement physique et sports, PSP
Une fois de plus cette année, VOUS,
militaires, membres PSL et civils, êtes
cordialement invités à participer au
championnat d’athlétisme sur courte
piste qui aura lieu le 23 mars.
À l’horaire auront lieu les épreuves
du 60 m sprint, du 1500 m, du 400 m,
4 x 400m, 1500 m marche et 5000 m.
Beaucoup d’épreuves, vous direz? N’ayez
crainte! Vous pourrez vous inscrire à
plus d’une épreuve de façon individuelle
ou en équipe.
La nouveauté de cette année est de toute
évidence le 1500 m marche. Nous avons
ouvert cette épreuve afin de permettre
aux militaires blessés de pouvoir partici -
per au championnat. C’est avec l’appui
du programme Sans limites que les mili-
taires seront encouragés à participer à
cette épreuve. Vous êtes aussi invités à par-
ticiper ou à assister à cette épreuve qui sera
bien accueillie au sein du championnat.
De plus, pour ajouter un petit velours
au championnat, la section du condi-
tionnement physique et sports a fait
l’acquisition cette année d’une «caméra
vidéo finish». Cet outil technologique
permettra d’officialiser les résultats au fil
d’arrivée. L’épreuve du 60 m sprint en sera
donc grandement rehaussée par la fia bi -
lité des résultats. À ne pas manquer!
SÉANCE PRATIQUE D’INFORMATION
Vous ne connaissez pas les techniques
de départ au sprint? Vous ne savez pas
comment procéder pour faire un relais
au 4 x 400 m? Pas de panique! Une
séance pratique d’information sur le sujet
se tiendra le 12 mars à 11 h 45 dans le
stade. J’aborderai avec vous les techniques
de départ au sprint. Vous pourrez vous
familiariser avec le matériel utilisé pour
faire les relais entre partenaires au 4 x 400
m et pratiquer les techniques. Un moni-
teur sera présent pour répondre à vos
questions et vous corriger si vous le dési -
rez. Ainsi, vous serez mieux préparés à
l’épreuve ciblée.
RECORDS À BATTRE
Pour ceux qui ont un peu plus l’esprit
compétitif, deux records datant de
l’édition 2010 du championnat tien nent
toujours. Celui du 1500 m chez les
femmes avec un temps de 6’10’’ et celui
du 4 x 400 m chez les hommes de 34 ans
et moins avec un temps de 4’05’’. À qui
la chance de battre un de ces records?
Ayez en tête que l’objectif de ce rassem-
blement est de faire connaître et appré cier
les différentes épreuves possibles en
course à pied, de stimuler le corps et
l’esprit en vue de la saison de compétition
à venir au cours de l’été et d’offrir un défi
concret vous permet-
tant de repous ser vos
limites.
En tant que mili taire,
vous vous devez de
fournir un niveau
minimal de condition
physique. La course
à pied cible des habi -
letés pouvant vous
être utiles dans votre
travail. Voici donc
l’occasion idéale de
situer votre niveau de
condition physique
dans un groupe de
coureurs de votre âge.
RENDEZ-VOUS
HEBDOMADAIRES
POUR COUREURS
Jusqu’à ce jour,
l’équipe de course à
pied de la Garnison
Valcartier vous offre
des rendez-vous heb-
domadaires afin de per-
fectionner vos habiletés en course
à pied dans les disciplines du 5000 m,
10 km, demi-marathon et marathon.
Voilà donc une autre belle occasion de
vous entraî ner en vue du championnat.
Les rendez-vous sont les mardis et jeudis
midis de 11 h 45 à 12 h 45. Le point de
rencontre se fait à l’accueil du Centre des
sports. Ouvert à tous!
Restez à l’affût des publicités à venir au
Centre des sports et dans vos unités afin
de vous inscrire le moment venu. C’est le
moment de représenter votre unité en
équipe ou individuellement!
Pour toute information concernant la course à pied et
inscription au championnat, veuillez communiquez
avec Véronique Lamothe au 844-5000, poste 4296,
ou avec l’officier des sports de votre unité.
3,
14%*
TAUX
VARI ABLE2,
90%*
TAUX FI XE
NE CHERCHEZ PLUS!
Pr of i t ez de mon ex pér i ence pour t r ouv er l e
mei l l eur t aux .
J’ ai une hy pot héque pour v ous
* Taux sujets à changements sans préavis,
certaines conditions s’appliquent. Taux 5 ans.
DIANE RUEL
Courtier hypothécaire
Ville de Québec et les environs
ACHAT REFI NANCEMENT
Devenez propriétaire
pour le prix d’un loyer
Avez-vous l’impression
de travailler juste pour
payer vos dettes ?
LE MEILLEUR TAUX
SEULEMENT!
Exemples d’hypothèques
150 000$ ......... 633$/mois**
210 000$ ......... 872$/mois**
290 000$ ......... 1204$/mois**
** Basé sur une hypothèque à taux
variable, amortissement de 30 ans.
diane_ruel@centum.ca
Hypothèque
(174 000$ à 6%)
1113$
Autres prêts
(21 000$ à 12%)
510$
Cartes de crédit
(10 000$ à 18%)
425$
TOTAL MENSUEL
2048$
REFINANCEMENT
Hypothèque 205 000$
(Taux fixe de 3,14%, 30 ans)
878$
ÉCONOMIES 1170$
POUR ACHETER, REFI NANCER, CONSOLI DER... PROMO REMI SE EN ARGENT DE 850$*
Appel ez - moi
418.559.6561
Terrains boisés ou semi-boisés de 22 000 pi carré
à 94 000 pi carré avec ou sans voisin à l'arrière,
de plus en prime avec cours d'eau.
Il reste quelques terrains sur la rue Donaldson
avec service d'aqueduc.
NOUVEAU DÉVELOPPEMENT
DOMAINE DES KILEYS
WWW.DOMAINEDESSEIGNEURS.COM
418.952.5506

418.931.1446
RUE DE CARLOW
8
7
4
3
2
1
9 10
11
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22 23 24 25
26
27
R
U
E

D
U

C
A
L
A
I
S
5
6
FAITES
VOTRE OFFRE
Terrains vendus
P
a
g
e

2
0
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
SPORTS
Le caporal Larocque parmi l’élite mondiale de hockey luge
Par Philippe Brassard
Journal Adsum
Même s’il a perdu une jambe en Afgha -
nistan, le caporal Dominic Larocque
mord dans la vie à pleines dents. Le
jeune soldat de Valcartier s’est taillé un
poste régulier au sein d’Équipe Canada
de hockey sur luge, qui domine le clas -
sement mondial et aspire à l’or aux
Jeux paralympiques de 2014.
«C’est une fierté de pouvoir porter le
chandail d’Équipe Canada», souligne le
jeune athlète de 24 ans, qui compare
cet honneur à celui de porter l’uniforme
militaire. «C’est comme être dans l’armée :
tu portes ton uniforme fièrement ou tu
ne le portes pas du tout.»
Originaire de Valleyfield, le cpl Larocque
revient du Tournoi des quatre nations au
Japon, où l’équipe canadienne a gagné la
médaille d’or face à la Norvège, grâce à
une victoire de 5 à 1. «Le hockey luge me
permet de voyager partout à travers le
monde – Yellowknife, l’Ouest canadien, les
États-Unis, le Sud, le Japon, la Norvège,
etc., partage-t-il. La gang est formidable.
Puisqu’on est seulement deux francopho-
nes dans l’équipe, je m’attendais qu’on soit
à part, mais on est super bien intégré!»
Le 24 janvier, deux jours après son séjour
au Japon, il était déjà de retour sur sa
luge à l’aréna de Valcartier pour transmet-
tre sa passion à des confrères militaires.
«Si j’ai la chance d’avoir quelqu’un qui
trippe, qui veut embarquer et continuer
dans ma voie, tant mieux», dit-il.
VIE CHAMBOULÉE
En raison de son attitude positive, il est
facile d’oublier que le cpl Larocque a vu
sa vie chamboulée il y a quatre ans. Le
27 novembre 2007 à Kandahar, le jeune
fantassin du Groupement tactique du
3
e
Bataillon Royal 22
e
Régiment a été
blessé gravement avec deux de ses confrè -
res dans l’explosion d’une bombe artisa -
nale sous son véhicule blindé.
Dominic Larocque a perdu sa jambe
gauche à l’aérodrome de Kandahar, à la
suite de complications médicales. «Je suis
allé en Afghanistan parce que j’aimais
ça, souligne-t-il malgré tout. J’y retourne -
rais probablement si j’en avais la chance.»
Ce n’est qu’un mois après les événe ments,
de retour au Québec, qu’il a réalisé plei -
nement ce qui lui était arrivé. «J’étais
inquiet pour ma carrière et mon avenir»,
confie celui qui souhaitait devenir tech -
nicien en recherche et sauvetage. «Je
voulais repousser mes limites, m’en aller
dans une branche où ça n’allait pas être
facile», raconte-t-il.
Sa longue réadaptation physique a remis
les choses en perspective. «Au début, tu es
sûr que tu vas être capable de faire ce
que tu faisais sans problème. Mais tu réa -
lises à un moment que c’est plus difficile
que tu l’imaginais.»
En septembre 2008, il a réintégré le
3 R22
e
R à temps partiel, où il travaille
toujours dans un bureau. Il attribue sa
bonne progression à l’entraide, ayant
côtoyé plusieurs confrères blessés en
2007. «On s’est challengé, ça nous a aidés
à progresser et à réintégrer rapidement
notre unité», constate-t-il.
BOUGER
«Après un an de réadaptation, j’ai eu
le goût de recommencer à bouger», dit
celui qui a toujours adoré le hockey, ayant
joué au niveau junior pour les Braves de
Valleyfield, en plus de pratiquer le soccer
et le football.
Il a été attiré par le hockey luge après
avoir regardé un championnat télévisé en
2008. «J’étais intéressé par ça, mais je ne
savais pas comment ça se jouait, comment
embarquer, trouver l’équipement, etc.»
En décembre 2009, l’équipe de condi-
tionnement physique adapté de la Garni -
son Valcartier a organisé une clinique
d’initiation au hockey luge avec le pro-
gramme Sans Limites, où il a été initié par
une équipe de Montréal. «Ils m’ont mon-
tré l’équipement, comment ça fonctionne,
et c’est à partir de là que le déclic s’est fait,
raconte-t-il. J’aurais aimé ça être capable
de repatiner et de rejouer au hockey. C’est
impossible. Mais quand j’ai eu la chance
d’embarquer dans une luge, j’ai adoré.
J’étais comme un enfant sur la glace.»
«Le hockey luge, c’est la même chose
que le hockey, mêmes principes, mêmes
règlements, sauf qu’au lieu d’être debout,
tu es assis dans une luge», résume-t-il,
ajoutant que ce sport très exigeant pour le
haut du corps demande un bon sens du
hockey et une excellente coordination.
Quelques mois après sa première expé -
rience, le cpl Larocque a été recruté par
Équipe Canada lors d’un défi mondial de
hockey luge. Il s’est rapidement taillé
une place au sein de l’équipe régulière. Les
entraîneurs ont vu en lui un espoir au fort
potentiel, qui sera mûr pour les Jeux par-
alympiques de Sotchi, en Russie, en 2014.
La jeune recrue a d’ailleurs connu une
excellente première année 2010-2011,
amassant 14 points en une quinzaine de
matchs. «Cette année, ça m’a pris plus de
temps pour que je commence à produire,
mais là ça revient», indique le militaire,
qui a récolté trois points en cinq matchs à
Nagano.
Évoluant à l’aile, celui que l’on surnom -
me le «Guerrier» préconise un style physi -
que et intense. «Mon travail est d’aller dans
les coins de patinoire et de ressortir avec
la rondelle», précise le soldat de Valcartier,
qui est plus que jamais tourné vers l’ave -
nir. En mars, il s’envolera vers la Norvège
pour les championnats du monde, où ses
coéquipiers et lui tenteront de consolider
leur domination.
«Le hockey luge et l’activité physique,
ça m’a aidé à accepter ma blessure», con-
fie-t-il. «Il n’y a rien qui arrive pour rien.
Si j’avais à refaire les mêmes choix, je les
referais. Je n’ai aucun regret.»
Le jeune soldat de 24 ans fait profiter de son expérience en hockey luge à des confrères militaires.
Le caporal Dominic Larocque est membre régulier
d’Équipe Canada de hockey luge.- Photos : Philippe
Brassard, Adsum
QUÉBEC CHAMPLAIN
STÉPHANE QUERRY
COURTIER IMMOBILIER
RÉSIDENTIEL,
IMMEUBLE À REVENU MOINS DE 5 LOGEMENTS
POUR L'ACHAT OU LA VENTE DE VOTRE
PROPRIÉTÉ, MON ENGAGEMENT EST
DE VOUS OFFRIR UN SERVICE DE QUALITÉ.
Participant au service de relogement des Forces canadiennes.
CELL: 581.888.5358
FAX : 418.621.5461
www.zonebloc.com
zoneproprio.com
(maison, condo, terrain) dès 2012, la
révolution de l'immobilier est dans la zone
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

2
1
SPORTS
Taekwondo : nouvelles des Phénix
Par Sylvie Savard et Élodie Bédard
Phénix
Le 18 décembre, le Grand Maître Young
su Chung a rendu visite aux Phénix au
Centre des sports de la Garnison Valcar -
tier. Au cours de cette journée, les partici-
pants ont eu la chance d’apprendre de
nouvelles techniques. De plus, l’équipe
a eu l’opportunité d’apprendre à lire et
à écrire la langue coréenne.
Quelques semaines avant, les Phénix ont
participé à la coupe Dando à Montréal.
Élodie Bédard, Samuel Emond Robertson
et Justine Bédard ont remporté une
médaille d’or. Luka Houle est revenu très
fier avec sa médaille d’argent. Brian Blais,
Vanessa Blais et Jeff Gravel ont pour
leur part gagné une médaille de bronze.
Merci aux entraîneurs ainsi qu’aux
parents bénévoles.
L’équipe NCSM Montcalm reprend
du service en canot à glace
Par Philippe Brassard
Journal Adsum
Pour une deuxième année consécutive,
l’équipe NCSM Montcalm tentera de
repousser ses limites sur les eaux gla -
cées du fleuve Saint-Laurent, lors
du Circuit québécois de canot à glace,
dont les cinq épreuves se déroulent du
27 janvier au 3 mars.
Formée d’un membre régulier de la
Marine et de six membres de la Réserve
navale, l’équipe de Québec se relance à
l’assaut des glaces à bord de son canot aux
couleurs de NCSM Montcalm, une unité
de réserve située à Pointe-à-Carcy.
À leur toute première participation au
circuit québécois l’an dernier, les militaires
avaient très bien paru, décrochant la
7
e
position au classement général dans la
catégorie «Sport» (ouverte à tous), parmi
26 équipes.
Fait remarquable, ils formaient la
meilleure équipe mixte du circuit, ayant
été battus par des équipes strictement
masculines misant sur la puissance. Les
militaires ont notamment terminé qua-
trième dans deux des cinq courses.
«Pour une première expérience comme
équipe mixte, c’était numéro un. Tous les
objectifs ont été atteints. Les cinq premières
positions sont occupées par des équipes
qui roulent depuis longtemps. D’être aussi
proche d’eux et de se faufiler dans le pelo-
ton de tête, c’était au-delà de nos attentes»,
résume leur entraîneur David Laroche,
également moniteur de conditionnement
physique PSP à Valcartier.
Ce dernier s’attend à ce que ses proté gés
reviennent en force cette année, et ce,
même si l’équipe compte trois nouvelles
recrues. Depuis septembre, les athlètes
consacrent en moyenne 10 heures par
semaine à l’entraînement sur le fleuve et
en salle.
Pour rivaliser avec les équipes mascu-
lines, ils ont décidé de mettre l’accent sur
l’aspect technique. «On a vraiment misé
sur le perfectionnement de la technique
pour rouler plus vite avec moins d’énergie,
bref pour rouler mieux. Je pense qu’on peut
être aussi bons sinon meilleurs que l’an-
née passée», soutient M. Laroche, qui est
aussi capitaine de l’équipe masculine de
classe élite «Chez Victor/VTH Vélo».
«Tout nous permet de croire qu’on
pourra dépasser nos limites et vaincre des
équipes masculines. Est-ce qu’il y aura
un podium à notre portée dans l’une des
cinq courses de la saison? On y rêve!»,
partage le capitaine de corvette Patricia
Girard, l’une des trois nouvelles recrues.
Cette dernière a rejoint l’équipe pour
mieux s’intégrer à l’équipage du NCSM
Montcalm, sa nouvelle unité, mais aussi
et surtout pour le défi. «Je suis une fille en
forme, qui fait beaucoup de sport, et le
canot comble complètement mes besoins
de défi sportif!», dit-elle, avouant être
surprise de constater à quel point ce sport
est exigeant.
Elle aime particulièrement «l’intensité»
du canot à glace, qui exige force, agilité,
cardio et une excellente coordination
entre les coéquipiers. «On peut vraiment
se dépasser, souligne celle qui travaille
aussi comme civile à Valcartier. J’aime
le fait d’affronter les glaces, le vent, les
intempéries, le froid, tout ça dans un con-
texte de groupe, d’esprit d’équipe.»
Soulignons enfin que leur participation
au circuit québécois contribue au rayon-
nement de la Réserve navale et de la
Marine. Lors des qualifications de la
course du Carnaval de Québec, le 3 févri-
er, les militaires auront le privilège
d’être l’escorte officielle de Bonhomme
sur le fleuve gelé! «Venez nombreux pour
nous encourager!», lance le capc Girard.
L’équipe NCSM Montcalm 2012 est formée des membres suivants : capc Patricia Girard, le ltv Éric Bolduc,
le matc Anne-Marie Bélisle, le mat2 Dominique Corbeil, l’ens2 Jonathan Fournier, le mat1 Laurie Pelletier
et le mat1 Marie-Hélène Dion. - Photo : Courtoisie
Épreuves du Circuit
québécois de canot à glace :
• La Grande traversée à l’Isle-aux-Coudres
(27-28 janvier)
• La course du Carnaval de Québec (3 et 5 février)
• La course de la banquise à Portneuf (11 février)
• Le Trois-Rivières Extrême (18 février)
• Le Grand défi des glaces à Québec (3 mars).
Bureau satellite
PLACE SHANNON,
438 boul. Jacques-Cartier
418 844-2828
STÉPHANE
TURMEL
Courtier immobilier
Cell : 418-951-3905
equipe@turmelvendu.com
JEAN-MARC
TURGEON
Courtier immobilier
418-952-5506
jeanmarcturgeon@msn.com
MÉLANIE
JOBIN
Courtier immobilier
418-953-5333
melaniejobin@bell.net
LINDA
RIOUX
Courtier immobilier
Cell : 418-558-3169
linda_riou@videotron.ca
BENOIT
LEPAGE
Courtier immobilier
418-875-4337
benoitlepage@hotmail.com
PIERRE
ST-ONGE
Courtier immobilier
418-932-9771
p.st-onge@videotron.qc.ca
VOS SPÉCIALISTES DE LA
RELOCALISATION DE MILITAIRES
Nous travaillons avec BROOKFIELD
NOUS FACILITONS VOTRE MUTATION
VENEZ NOUS RENCONTRER À PLACE SHANNON
ÉRIC
BOUCHARD
Courtier immobilier
Cell : 418-929-9971
ericbouchard@viacapitale.com
P
a
g
e

2
2
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
PONT-ROUGE
Bungalow, 2 chambres au rez-de
chaussée, poss. de 2 autres au
sous-sol. Plusieurs rénovations
effectuées. Magnifique terrain
avec arbres fruitiers.
www.visitezmoi.ca 8613616
LES SAULES
Construction neuve, canexel,
aucun voisin arrière, 4 chambres,
mezzanine, salle de bains privée
dans la chambre des maîtres avec
bain chromothérapie, 2 puits de
lumière, 2 salles de bains,
1 salle d’eau. Garantie APCHQ
Sylvie Lacasse
418-843-1151
PONT-ROUGE
Très belle résidence avec
garage sur terrain clôturé
avec piscine et arbres matures,
4 chambres + boudoir
+ bureau. Idéal pour
grande famille.
www.visitezmoi.ca 8660201
Sylvain Guilbault
418-843-1151
NEUFCHATEL
Beau bungalow avec entrée
mi-étage, revenu au demi sous-
sol 3 ½ pièces non chauffé et
non éclairé loué 520$/mois. Le
logement a été rénové en 2006.
À VOIR RAPIDEMENT !
www.visitezmoi.ca 8642177
DUBERGER
Bungalow de 39 x 26 offrant
4 chambres, 2 salles de bains,
salle-familiale. Beau grand
terrain clôturé. Aucun tapis,
secteur convoité.
ACHETEUR
ET VENDEUR
JE SUIS PRÉSENT
AVEC VOUS
À CHAQUE
ÉTAPE, JUSQU’AU
NOTAIRE
LAC ST-CHARLES
UNE PERLE RARE! Très vaste pro-
priété situé dans un secteur paisible.
Vous offre 6 cc, dont 4 à l'étage,
des aires de vie ouvertes, ainsi
qu'une finition sur trois étages.
Le tout sur un grand terrain clôturé
de + de 9 000 p.c. FAITES VITE!
www.visitezmoi.ca 8673383
SAINT-RAYMOND
LIBRE RAPIDEMENT! Vaste
plain-pied situé dans un secteur
paisible et boisé. Vous propose
3 chambres, de grandes aires de
vie et une fenestration abondante.
Intime terain de plus de 70 000 pc.
A VOIR ABSOLUMENT.
www.visitezmoi.ca 8640383
SAINT-RAYMOND
LOGEZ-VOUS À PETITS PRIX! Plain
pied en construction situé dans un
secteur paisible et familial. Terrain
de plus de 11 000 pc, avec puits
artésien. Intérieur à terminer.
FAITES-EN VOTRE PROJET!
www.visitezmoi.ca 8637169
LEBOURGNEUF
Superbe condo 2006, situé à 2 pas
de tous les services et transports
en commun. Vous offre 2 cc, des
aires de vie vastes et ouvertes
ainsi qu'une fenestration sur
3 côtés. Finition de qualité et
déco au goût du jour. À VOIR !
www.visitezmoi.ca 8650351
BEAUPORT
Coquet condo de 5 1/2 situé
ds un secteur recherché. Vous
offre 3 cc, des aires de vie
lumineuses, une finition et
une déco soignées. Visitez...
et tombez sous le charme!
www.visitezmoi.ca 8622115
Marjorie Smith-Dumontier et Jason Laforest
418-843-1151
NEUFCHATEL
URGENT! URGENT! Joli cottage de
3 cc à l'étage avec walk-in dans la
chambre principale. Belles grandes
pièces aérées et ensoleillées. Cour
à l'ouest. Situation stragégique
près d'Hydro-Québec et du
boulevard Robert Bourassa.
www.visitezmoi.ca 8665739
Lise Lamontagne
418-843-1151
LORETTEVILLE
Très intéressant bungalow vous
offrant 5 chambres et un bureau.
Très belle cour arrière intime
avec piscine hors terre. Foyer
au salon, 2 salles de bains
complètes. Maison lumineuse
et agréable à vivre !
N
O
U
V
E
A
U
ST-GABRIEL DE VALCARTIER
Superbe cottage 2005, 3 CAC, véranda 4 saisons. Propriété
très illuminé sur immense terrain de plus de 100 000 pi. ca,
foyer 3 faces, spa, piscine, route peu achalandé avec
environnement respectueux et paisible. À environ 5 minutes
de la Base et 25 minutes de Québec. LIBRE RAPIDEMENT.
www.visitezmoi.ca 8634963
VAL BÉLAIR
Propriété 1 étage ½, 3 chambres
+ 1 bureau. Très grand terrain +
de 11 500 PC, arbre mature,
rue cul-de-sac, près des services.
Mieux qu’un loyer, prise de posses-
sion flexible. Une visite s’impose!
www.visitezmoi.ca 8651392
LORETTEVILLE
Superbe condo 2009,
2 chambres, 2 stationnements.
Unité de coin et rangement
extérieur, rue cul de sac, adossé
à la piste cyclable. Prise de
possession flexible. Il vous attend.
www.visitezmoi.ca 8635805
3
7
4
0
0
0
$
F
E
R
M
E
T
T
E
VAL BÉLAIR
Superbe plain-pied, grandeur supérieure, 4 chambres +
bureau, 2 cuisines, sous-sol terminé, 2 entrées doubles
dont 1 avec garage et l’autre avec abri d’auto. 2 entrées
indépendantes, piscine creusée, et spa, clôturé et beaucoup
plus. Possession flexible. Plusieurs possibilités.
www.visitezmoi.ca 8662820
2
9
9
0
0
0
$
MARCHÉ
ACTIF
Urgent besoin
de propriétés,
maximum à
20 minutes de la
garnison Valcartier.
VOUS SONGEZ
À ACHETER...
Contactez-moi
Je vous trouve la propriété
que vous recherchez.
Et c’est GRATUIT!
2 BUREAUX POUR
MIEUX VOUS SERVIR
• Au CANEX (Base militaire)
• Au 9330, boul l’Ormière
à Neufchatel
sylvainguilbault@royallepage.ca
S
U
R
2
N
IV
E
A
U
X
N
O
U
V
E
A
U
PONT-ROUGE
Plus de 900 000 pi.ca.
Maison 1985, 4 côtés en pierre,
2 chambres. Garage, zoné
agricole sans voisin apparent.
Plusieurs aménagements
extérieurs.
www.visitezmoi.ca 8646395
VAL BÉLAIR
Paliers multiples, impeccable.
Construction 2008, 2 chambres
avec possibilité de 3, garage
chauffé, entrée asphaltée,
solarium, grandes pièces.
Terrain clôturé, proximité de
tous les services. Prise de
possession flexible.
E
T
V
O
IL
À
V
E
N
D
U
!
N
O
U
V
E
A
U
LOGEMENT À LOUER
MAISON À LOUER
LORETTEVILLE, très grand
4 1/2. À 10 minutes de la
base militaire. Neuf, éclairé,
garde-robe walk-in et grande
salle de bain. Inclus: chauf -
fage, électricité, caba non,
stationnement. 1
er
fév rier
920$. 418 407-9049. 01/02
ST-GABRIEL, à 5 minutes de
la base. Studio, chauffé /
éclairé, poêle / frigo /
laveuse / sécheuse. Entrée
privée et stationnement
déblayé. 475$/mois 418 844
3132 ou 418-928-1584 fran-
cophone ou anglophone.
01/02
Ste-Catherine de la J-C,
jumelé, neuf. 3 chambres,
une salle d’eau, une salle de
bain, balayeuse centrale,
Prochaine parution
de l’Adsum :
15 février 2012
Réservez votre petite annonce
au plus tard le jeudi 9 février 2012
418 844-5000, poste 5598
agence immobilière
10125, boul. l’Ormière, Québec (Qc) G2B 3L2
kellie.brennan@remax-quebec.com
418 847-1000
Kel l i e Br en n a n
Cellulaire : 418 717-0869
Courtier immobilier
Accrédité au programme de relogement
des Forces canadiennes
VISA / MASTERCARD / CARTE DE DÉBIT / CHÈQUE
418 844-5000, poste 5598 • www.journaladsum.com
Les petites annonces sont payables
à l’avance et ne sont pas remboursables.
PETITES ANNONCES
MAISON À VENDRE
St-Émile, bungalow 2009,
33x36. Sans voisin à l’ar-
rière. Intérieur à aire
ouverte avec foyer au
gaz central. Armoire en
bois, douche céramique,
3 chambres. Sous-sol com-
plètement finalisé. Voir
duproprio/301807. 418 407-
7714. 15/02
DIVERS
CÉLIBATAIRES? Nous fil-
trons par entrevue. Profes -
sionnels et/ou gens sérieux
seulement. 418 704-2185.
www. faucontrouve. com.
01/02
plancher bois franc. Grand
stationnement, grand terrain
paisible. Disponible en mars.
15 min de la base, 1100$/
mois 418 878-0194. 29/02
SAINTE-CATHERINE
299 000$
Cindy
Leblanc
Courtier immobilier
Bur: 418 832-1001
Cell: 418 802-9645
cindy.leblanc@remax-quebec.com
LÉVIS
168 000$
MAGNIFIQUE condo 3 1/2 à
cachet ancestral à St Romuald,
2 patios, unité de rangement
4 x 6. Clé en main.
LÉVIS
239 900$
Très beau cottage ancestral
(1858) rénové sur les 3 étages.
2 cc (poss. de 3) bois franc +
céramique. Magnifique terrain
intime de + 11 000 pc, bâti-
ment de 12' x 24' (cabanon) sur
2 étages. Garage double de
20' x 24'. Près des services.
LÉVIS
459 900$
Grand bungalow de style champêtre
au goût du jour. Plusieurs rénova -
tions intérieur et extérieur effec-
tuées en 2007. Surplombant le
vieux St-Romuald et offrant une
vue splendide sur le fleuve et la
rive nord. Avec ses 14 427 pc de
terrain et son foyer au bois, piscine
creu sée, garage, une résidence
toute faite pour vous!
AVEC VOUS JUSQU’AU BOUT
RE/MAX AVANTAGES INC.
Agence immobilière
Franchisé indépendant et
autonome de RE/MAX Québec inc.
SIA 8623041 SIA 8501901 SIA 8660279
Grande maison canadienne avec
possibilité de bigénération ou
duplex. Deux grandes aires de
stationnements, grand terrain
intime de 16 000 pc avec piscine
hors terre. Accès à la rivière et
près de tous les services. Toiture
garantie à vie. Faites vite, elle est
unique!
SIA 8561730
RÉSIDANTS DES LOGEMENTS FAMILIAUX
Êtes-vous satisfait de la livraison du journal Adsumà votre domicile? N’hésitez pas
à porter à notre attention toute situation qui vous causerait des désagréments.
Pour nous rapporter un problème, composez le 418 844-5000, poste 5598, ou envoyez un courriel à
+adsum@forces.gc.ca.
1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
/

A
d
s
u
m

/

P
a
g
e

2
3
www.1000maisonsavendre.com
www.royal-lepage.qc.ca
www.defieznostaux.ca
www.condosquebec.ca
ACCRÉDITÉ AU
PROGRAMME DE
RELOGEMENT DES
FORCES CANADIENNES
VAL-BÉLAIR
TRANSFERT ! Très belle propriété
de 37 x 25 vous offrant 5 cham-
bres dont 3 au rez-de-chaussée
et 2 salles de bains. Situé dans un
beau secteur résidentiel re cherché
près des écoles et parc. Une visite
vous convaincra.
VAL-BÉLAIR
Superbe condo 4 ½ pièces construit
en 2010, situé au RDC, 2 patios.
Belle grande division, grand
rangement au sous-sol et 1 rang.
A vélo facile d’accès. Grand terrain
aménagé d’une piscine creusée,
accès à une petite rivière, gazebo.
SAINT-GABRIEL
Superbe cottage construit en 2009,
libre immédiatement. Transfert !
Cette propriété vous offre 4 cham-
bres, salle de bain et salle d’eau.
Foyer au salon. Terrain de 59 740
pi. ca. situé à environ 5 minutes
du Village Vacances Valcartier.
Une visite vous charmera.
Agnes G. Rivard
418-576-9322
VAL-BÉLAIR
Très joli jumelé à étage, 3 cham-
bres, aire ouverte, salle familiale,
atelier, beaucoup de rangement,
patio, cabanon, entrée asphaltée.
Secteur jeune et recherché.
www.visitezmoi.ca 8680291
SAINT-GABRIEL
À VOIR ! Superbe propriété très
lumineuse qui comprend
1 garage 20x 14 attaché et un
grand garage 24 x 18 détaché,
situé dans un quartier récent.
Une visite vous charmera.
www.visitezmoi.ca 8623840
SHANNON
Construction neuve 2011. Très grand
cottage aménagé avec goût. Belles
grandes pièces bien éclairées. Faut
voir sans faute. Secteur résidentiel
très recherché. Prix 319 000$ taxes
incluses. Situé à 3 minutes de la
base militaire. Propriété libre présen-
tement pour occupation immédiate.
LORETTEVILLE
Superbe condo 4 ½ pièces (construction 2010 )avec garage
intégré de 25 pi de long + un stationnement extérieur.
Air climatisé mural, plafond de 9 pi. 2 portes patios,
balcon de 20 pi avec le droit au BBQ. Bordé par la piste
cyclable et à 15 min. de la base militaire, 5 minutes des
Galeries de la Capitale. Unique sur le marché!
LES SAULES
Secteur de choix, près de
tout 24 x 40, 3 chambres,
rénovations majeures
effectuées, Rez-de-chaussée
et sous-sol refait.
Rue tranquille.
LES SAULES
Duplex avec grand logement
au demi-sous-sol (4 ½ pièces)
+ rangement, garage sur dalle
de béton 12 x 21. Logement
du sous-sol rénové entière-
ment. 2 entrées électriques.
Frédéric Boulay
418-843-1151
SHANNON
IMPECCABLE ! Grand cottage de
31 x 26 + garage attaché qui
communique avec le sous-sol et
le rez-de-chaussée. Belles
grandes pièces bien éclairées.
Foyer 3 faces au salon. Situé dans
un secteur des plus recherché.
Une visite vous convaincra.
VAL-BÉLAIR
Impeccable propriété à voir sans
faute. Superbe bungalow de
40 x 26 avec garage détaché de
14 x 26. Situé dans un très beau
secteur résidentiel près de tous
les services. Une visite s’impose.
VAL-BÉLAIR
Produit unique, maison 52 x 28,
4 chambres, 2 salons, 2 salles de
bains. Terrain 14 615 pieds carrés.
Zonage commercial et résidentiel.
Beaucoup de rangement. Armoires
de cuisine en érable. Superbe !
plusieurs possibilités. À VOIR !
SAINT-GABRIEL
Propriété sur terrain de près de
20 000 pieds carrés sans voisin
arrière, rue tranquille eu cul-de-sac.
Lumineuse et qualité de construction.
Belle cour aménagée, beaucoup
d’inclus, très grand stationnement
pour 8 voitures, superbe terrassement
interblocs en avant de la maison.
www.visitezmoi.ca 8616065
Jean-Pierre Gamache
418-843-1151
VAL-BÉLAIR
Superbe condo très vaste de
1365 pi. ca. vous offrant
3 chambres, 1 salle d’eau,
1 salle de bain. Grand salon à aire
ouverte donnant sur la salle à
manger et la cuisine. Décor et
matériaux tendances. À VOIR
SANS FAUTE !
SHANNON
À VOIR ! Construction 2009. Très
belle propriété de 28 x 34 plus
tourelle vous offrant 2 cham-
bres. Située sur un terrain de
plus de 30 000 pi. ca à environ
5 minutes de la Base militaire.
Prise de possession flexible.
PONT-ROUGE
Faut voir ! Propriété à étage
rénové au fil des années.
Faut voir l’intérieur. Garage de
14 x 32 et terrain de 7740 pieds
carrés près de tous les services.
Cette propriété est disponible
rapidement.
U
R
G
E
N
T
VAL-BÉLAIR
Maison à étage, planchers de
bois et céramique, cabanon.
Chambre principale avec
walk-in, porte fenêtre dans
la salle à manger.
www.visitezmoi.ca 8643457
VAL-BÉLAIR
Cottage 26 x 26, 3 chambres sur le
même étage, cuisine fonctionnelle,
très ensoleillée. Atelier, salle d’eau au
sous-sol. Garage 16 x 26 avec espace
de rangement dans le toit, eau et
syst. d’égoût au garage, entrée
double largeur. Secteur jeune près
de tous les services.
www.visitezmoi.ca 8632388
L’ANCIENNE LORETTE
Beau jumelé avec abri d’auto et
rallonge pour rangement, 3 cham-
bres. Très bien entretenu au fil des
ans. Entrée asphaltée en 2005. Vue
imprenable sur la ville. Salle de bains
refaite récemment en entier au RDC
et ajout d’une 2
e
salle de bain avec
clapet au sous-sol. Près de tout.
DUBERGER
Secteur très en demande, rue
tranquille. Grand bungalow
grandes pièces lumineuses, 3
chambres au rez-de-chaussée,
2 salles de bains. Abri d’auto
transformé en garage.
Marie-Ève Maltais
418-843-1151 / 418-717-8363
NEUFCHÂTEL
Cottage en rangée, 3 chambres
sur le même étage, aucun tapis.
Armoires récentes de très bon
goût. Thermopompe. Terrain
clôturé, secteur près de tous les
services. À QUI LA CHANCE ?
www.visitezmoi.ca 8677934
CHARLESBOURG
Grande propriété vous offrant 2 loge-
ments dont le 465 avec garage
attaché, solarium, foyer au salon,
une chambre et 2 bureaux, 2 salles
de bains loué 870$/ms NC/NÉ. Le
463 vous offre 4 ½ pièces sur deux
étages, loué 625$/ms N/C N/É.
Terrain de 7569 pieds carrés.
QUÉBEC
Libre immédiatement. Très grand
bungalow avec garage attaché
vous offrant 5 chambres et 2 salles
de bains. Belles grandes pièces
à découvrir. Très beau quartier
recherché à proximité d’un parc,
école et de tous les services.
Un appel suffit.
N
O
U
V
E
A
U
VAL-BÉLAIR
Jumelé possédant 3 chambres
et un grand bureau, rénové,
Belle grande cour arrière.
Près de tout. Libre
immédiatement. À VOIR !
www.visitezmoi.ca 8677717
N
O
U
V
E
A
U
VAL-BÉLAIR
Grand bungalow 28 x 42, aire
ouverte, 4 chambres, possibilité
de 5. Abri d’auto et garage détaché
isolé. Terrain 12 000 pi. ca.
Plusieurs rénovations effectuées.
Près de la piste cyclable et de
tous les services.
www.visitezmoi.ca 8679557
N
O
U
V
E
A
U
STE-BRIGITTE DE LAVAL
Superbe jumelé, seulement 1 an
et il reste 4 ans sur la garantie des
maisons neuves. Bain à remous, foyer
à l’éthanol, planchers bois-franc,
accessoires de salles de bains ($$$)
Situé dans un quartier jeune et sans
voisin arrière. Possibilité d’acheter
déjà meublé. LIBRE MAINTENANT !
www.visitezmoi.ca 8640275
SAINTE-CATHERINE
Grande propriété, beaucoup
d’espace, 3 chambres au
rez-de-chaussée. Salle de lavage,
4
e
chambre au sous-sol.
Thermopompe, entrée
indépendante. Grand terrain
clôturé. À VOIR !
www.visitezmoi.ca 8664352
NEUFCHÂTEL EST
Secteur Les Méandres. Condo de
qualité avec 4 côtés pierre vous
offrant 2 chambres. Plafonds de 9 pi.
armoires en polyester, 2 station-
nements. Superficie total d’environ
1200 pi. ca. Situé dans un secteur
des plus recherchés près de tous les
services. Un appel suffit !
VAL-BÉLAIR
Maison de type bi-génération à paliers
& aires ouvertes, minutieusement
entretenue. Entrées indépendantes.
Situé dans un environnement
résidentiel et près de tout. Pourrait être
adaptée pour tout type de travailleur
autonome. Une visite s’impose.
www.visitezmoi.ca 8658960
SAINTE-CATHERINE
Garantie de maison neuve encore
deux ans. Propriété située dans
un quartier jeune et récent.
Grand terrain sans voisin arrière.
Prise de possession rapide. Faites
votre offre sans tarder.
www.visitezmoi.ca 8646255
LES SAULES
Bungalow pierre & brique, garage
22 x 14 avec drain. Toit cathédrale,
foyer pierre au salon, planchers du
rez-de-chaussée refait en lattes de
cerisier, céramique dans la cuisine et
2 salles de bains. 2 entrées doubles
interblocs. Terrassement magnifique,
grand patio 2 paliers. À VOIR !
STE-FOY
Secteur très recherché
à l’arrière du Wallmart,
beau bungalow, 3 chambres,
2 salles de bains près de tout,
cabanon. À VOIR !
L’ISLE AUX COUDRES
Secteur paroisse St-Louis.
Terrain plat tout près de l’église
St-Louis 22 307PC avec
services d’aqueduc et égoût
municipal. Vue directe
sur le fleuve.
Frédéric Bouchard
418-843-1151
LEBOURGNEUF
Propriété offrant 4 chambres dont
1 au sous-sol. Patio de 16 x 16,
aucun voisin arrière, grand terrain
bordé par une haie. 2 cabanons.
À proximité de l’école primaire et
de tous les services. La campagne
en ville. À VOIR !
www.visitezmoi.ca 8673541
NEUFCHÂTEL
Belle maison bien entretenue
avec vue sur la ville. Grand
terrain de 30 000 pi.ca. sans
voisin arrière c’est la piste
cyclable. FAITES VITE !
www.visitezmoi.ca 8591948
VAL-BÉLAIR
VENDEUR MOTIVÉ ! Très grand
cottage avec garage dans un
quartier résidentiel. Cul-de-sac,
boisé à proximité de tous les serv-
ices. 4 chambres, foyer au salon.
Sous-sol totalement aménagé.
www.visitezmoi.ca 8575496
VAL-BÉLAIR
Impressionnante propriété à paliers,
construction de qualité supérieure
2008, 2 chambres et possibilité
d’une 3e, garage impeccable attaché
et chauffé, 2 grandes salles de
bains. Secteur de choix et en
demande à côté de tous les services.
www.visitezmoi.ca 8670469
ST-AUGUSTIN
399 000$ Architecture unique, un
charme fou. Rénovée au complet
et agrandie en 2008, matériaux de
qualité, mezzanine, 2 grandes
chambres à l’étage avec chacune
un balcon. Grand terrain intime.
www.visitezmoi.ca 8620613
Sylvie Audet
418-843-1151
LORETTEVILLE
Grande maison bien entretenue,
extérieur brique et acier, 4 cham-
bres, 2 salles de bains, aire ouverte,
escalier en merisier. Terrain avec
arbres matures, endroit tranquille,
près de tous les services.
Prise de possession flexible.
www.visitezmoi.ca 8600812
CHARLEVOIX
Grande terre à bois et à culture bordée
par la rivière du Gouffre (poss. pêche
aux saumons) chasse à l’orignal
(cache existante) Accès par la route
381. Plusieurs sources et ruisseaux.
Plan d’aménagement d’une forêt privée
réalisé par le regroupement de prop.
De boisés privés.
www.visitezmoi.ca 8600812
Yann Martin
418-622-7537
LES SAULES
Bungalow 24 x 40 avec abri d’au-
to, 3 chambres à l’étage. Toiture
et fenestration récente. Armoires
en bois, beaucoup de rangement.
Secteur jeune et dynamique près
des services. Faites vite !
www.visitezmoi.ca 8664975
Richard Gauthier
418-843-1151
N
O
U
V
E
A
U
V
E
N
D
U
V
E
N
D
U
2
m
in
u
te
s
d
e
la
b
a
s
e
V
E
N
D
E
U
R
M
O
T
IV
É
LAC ST-CHARLES
Qualité de vie supérieure, borné par
le Golf Charbourg. Offrez-vous une
maison avec 32 000 pi. ca. de ter-
rain pour le prix d’un condo. Sous-
sol fini au goût du jour. 12 minutes
du centre ville. DÉPÊCHEZ-VOUS !
www.visitezmoi.ca 8634024
N
O
U
V
E
A
U
A
c
c
è
s
a
u
la
c
N
O
U
V
E
A
U
ESTIMATION
GRATUITE
ACCRÉDITÉE
AU PROGRAMME
DE RELOGEMENT
DES FORCES
CANADIENNES.
sylvieaudet@royallepage.ca
N
O
U
V
E
A
U
N
O
U
V
E
A
U
N
O
U
V
E
A
U
N
O
U
V
E
A
U
FOSSAMBAULT
Idéal premier achat ! Très belle
propriété vous offrant 2 chambres
et une belle aire ouverte pour
le salon, salle à manger et la
cuisine. Belles divisions.
Terrain de 8414 pi. ca avec petit
garage et accès au lac St-Joseph.
Faut voir sans faute !
1
1
9
0
0
0
$
U
R
G
E
N
T
À
R
E
V
E
N
U
N
O
U
V
E
A
U
LAC ST-CHARLES
Bungalow très bien entretenu avec
abri d’auto, 4 chambres, 2 salles
de bains, sous-sol aménagé,
cabnon chauffé et éclairé, entrée
asphaltée. Secteur jeune, près
de tous les services.
www.visitezmoi.ca 8683281
NEUFCHATEL
4 pièces ½ au rez-de-chaussée
bien situé près des accès
routier, décoré au goût du jour,
belles pièces à aires ouvertes,
2 balcons, espace de rangement
intérieur, 2 stationnements,
cabanon extérieur.
www.visitezmoi.ca 8650710
N
O
U
V
E
A
U
P
a
g
e

2
4
/

A
d
s
u
m

/

1
e
r
f
é
v
r
i
e
r

2
0
1
2
HONDA CIVIC DX 2009
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
KM
FORD FOCUS SES 2011
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
KM
00kl8¡ I l0088 º 1-866-868-8I22
I65 80l Mâ8â|8 Q0l8l0 º k0|8|N 00 8lN0-0lP0¡ NOUVEAU
WWW.HGREG.COM
FINANCEMENT DISPONIBLE EN LIGNE
6 995 $
9 992 $ 9 995 $ 9 992 $
6 995 $
CHEVROLET AVEO 5 LT 2007
NISSAN VERSA 1.8 SL 2008
VOLKS. JETTA CITY 2007
HYUNDAI ACCENT GL 2006
TOYOTA COROLLA CE 2008





Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
CHEV. 008âl¡ 8P08¡ 2008 MAZDA2 GX 2011 CHRYSLER 300 C V6 2010 KIA 80N00 lK P8lM|0M 2010

KM KM KM KM
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
MAZDA 6 GS 2010 HYUNDAI SONATA GL 2011

KM KM
Ê Ê Ê Ê Ê
SANTA FE GL V6 AWD 2010

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
HONDA â00080 lK-l 2009

KM KM
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
BMW 328I 3.0L 2008

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
LAND ROVER LR2 HSE V6 AWD 2008

KM
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
FORD TAURUS SEL V6 2011

KM
KM
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

CCH HEEV VRRO OLLET ET AVVEE AAV
332 889 92 KKM
SSTOOC CKK: QQ0 011772 T
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

EEO 5 LT LLT LT 220 007 07
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

HY HYYUUNND DAAI AA
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

CCC CEENT NT GGL 22000 06
777 77888 KKM
SSTOOC CKK: QQ0 022114 T
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

6 995
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

5 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

6 9
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

995 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

6 995
NNI ISSS SAAN VVEER RSSA 1
772 995 59 KKM
SSTOOC CKK: QQ0 01114 1 T
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

5 $
11. .8 SSL 2200008
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

VOOLLK . JJET ET KSS V
661
SSTOOC T
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

TTTA CCIT ITTY TTA 220007 07
88227 KKM
CCKK: QQ0 022330
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

6 9
T YYOT OTA CCOO TTA Y TO O
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

995 $
OR ROOLLLLA CCE 22000 08
776 33339 KKM
SSTOOC CKK: QQ0 0111 1 1 T
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 992
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

2 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 9
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

92 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 9
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

995 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 99
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

$
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 9
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

9
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

995 $
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê
Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê







Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê


Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->