Vous êtes sur la page 1sur 1

Cours n°7 : L’oxydoréduction par voie sèche.

Définition : une réaction par voie sèche ne fait pas intervenir de milieux aqueux. On travaille avec des
métaux qui réagissent avec des gaz.

I- Réaction entre le dioxygène O2 et le Magnésium Mg


Expérience : On introduit un ruban de Mg enflammé dans un flacon
contenant de l’O2.
Observations : Il se forme des fumées blanches composées de
particules solides. Le solide formé est de l’oxyde de magnésium ou
magnésie.
Interprétation : L’oxyde de magnésium est un solide ionique constitué
d’ion Mg2+ et O2-. Sa formule est MgO.
On peut donc écrire l’équation de la réaction :

Autre exemple : le cas du Fer et du dioxygène.

4Fe + 3O2  2Fe2O3 2Fe + O2  2FeO 3Fe + 2O2  Fe3O4

II- Premières définitions de l’oxydoréduction.

 Un corps capable de fixer de l’oxygène au cours d’une réaction chimique est un REDUCTEUR.
Le réducteur subit une oxydation. On dit qu’il est oxydé.
Ex : Mg est un réducteur.
 Un corps capable de perdre de l’oxygène au cours d’une réaction chimique est un OXYDANT.
L’oxydant subit une réduction. On dit qu’il est réduit.
Ex : L’O2 est un oxydant.
 Oxydoréduction : réaction qui se produit entre l’oxydant et le réducteur.

III- Interprétation électronique de l’oxydoréduction.


Etude du Mg.
Passage de la forme atomique à la forme ionique : perte de 2 e- !

Une oxydation est une perte d’e-.

Etude de l’O2.
Passage de la forme moléculaire à la forme ionique.

Une réduction est un gain d’e-.

Bilan :
Lors d’une oxydoréduction il faut qu’il y ait autant d’e- cédés que d’e- captés : le nb d’e- échangé est
le même.
2 x (Mg → Mg2+ + 2e-)
O2 + 4e- → 2O2-