Vous êtes sur la page 1sur 1

Tomboy (2011) de Cline Sciamma

Laure, 10 ans, vient d'arriver avec sa sur et ses parents dans un nouveau quartier rsidentiel. Quand Lisa, une jeune fille de son ge, lui demande son prnom, elle prtend s'appeler : Michael. Rien ne semble anormal, car Laure s'habille et se coiffe comme un garon. En cet fin d't, Michael prend place auprs des enfants du coin et Lisa tombe amoureuse de ce nouveau venu... Tomboy ("Garon manqu") surprend par la qualit du jeu des acteurs, mais aussi par son sujet : une enfant l'identit sexuelle trouble. Le traitement est subtil, aucun poncif, aucune morale, juste une jeune fille en prise avec elle-mme et le monde qui l'entoure. Aucune explication sociale ou indice n'est donn pour dcrypter les causes de ce trouble identitaire. D'ailleurs, la petite sur est l'archtype de la petite fille et les parents sont aimants. Rien donc sur ce plan, mais tait-ce vraiment ncessaire ? La ralisatrice a prfr se concentrer sur le quotidien de Laura. Le spectateur est donc plong aux cts d'une pr-ado qui ment ses nouveaux amis pour vivre ce qu'elle semble tre intrinsquement : un garon dans le corps d'une fille. Elle adopte les attitudes des garons, elle ira jusqu' fabriquer un faux pnis pour pouvoir aller se baigner sans tre dmasque. Et chaque plan questionne sur ce qui fait d'une fille, une fille et ce qui fait d'un garon, un garon. Du point de vue de la ralisation, tout est parfaitement matris et le film suit son cours sans heurt, tout en restant sur le fil... prt basculer. Les signes annonciateurs sont l, comme cette poitrine naissante qui, on le sait, finira un jour par trahir Laura. Pourtant, mme si l'on sait que tout est jou d'avance et que la supercherie sera dvoile, on vit les tensions avec la fillette. La peur que Michael soit dmasqu ne nous lche pas. Et tandis que les adultes se questionnent sur les ractions qu'ils auraient en tant que parents dans la mme situation, les plus jeunes s'interrogent sur la tolrance et leur capacit accepter l'autre avec sa diffrence... Nous n'en saurons pas plus sur Laura, le film reste ouvert. Choisira-t-elle de rentrer dans le moule ou de continuer sur cette voie ? Nul ne sait, la seule chose que l'on pressent, c'est que quelque soit son choix, elle le paiera de sa personne. Pourtant, la conclusion n'a rien de sombre ou d'inquitant, la vie va suivre son cours comme pour chacun.. Ce film, dlicat et fleur de peau, sur un tre en devenir est une bonne occasion de faire une introspection....