Vous êtes sur la page 1sur 1

Alloter les brebis pour mieux ajuster les

apports aux besoins CNBL


Comité National Brebis Laitières
Groupe Technique Alimentation

Améliorer l’efficacité de l’alimentation


Les équipements classiques des bergeries obligent les éleveurs à une alimentation collective.
L’augmentation des performances laitières et les nouvelles contraintes de productions conduisent
à raisonner l’alimentation en s ’appuyant sur les besoins individuels.

Essais de conduite en lots


INRA La Fage : Comparaison de 2 lots à un témoin
Confédération de Roquefort : Essai de conduite en deux lots physiques
Essai d ’utilisation du DAC de Mr Rudelle de 1992 à 1995
UNOTEC - Institut de l’Elevage : DAC GAEC du Val de Serre 1997

Nombre de lots : un optimum


Incidence du nombre de lot sur la
100 variabilité des performances
La répartition des brebis en 2 lots permet de
réduire fortement la variabilité des besoins. 90
Faire plus de 2 lots ne permet qu’un gain
marginal de réduction de la variabilité, car la 80
production laitière d ’une brebis fluctue au
cours du temps.
70
1 2 3 4 lots
Bien gérer les lots au cours du temps
Évolution de la variabilité des productions laitières
50
Pour maintenir la variabilité au cours de la
Variabilité (%)

campagne de traite, les lots devraient être


refaits après chaque contrôle laitier. Sinon 30 PL-Hautes ( )
l’hétérogénéité au sein des lots ré-apparaît et lots séparés
PL-Basses ( )
l’intérêt de la mise en lot initiale diminue donc
lots mélangés ( )
progressivement.
10
0 60 120 180 jours
Des économies importantes d’aliments
Avec un DAC, les apports de
Consommation de concentré par brebis (g/jour)
concentrés peuvent être ajustés aux
Essais Nb. Lots Témoin Essai Dif .en %
besoins (4 à 8 niveaux). La quantité de
Rudelle 93 4 686 403 41
concentré est alors pratiquement
Rudelle 94 5 623 360 42
divisée par deux avec cette conduite
Gaec du Val de Serre 4 540 (*) 287 47
en lots virtuels tout en maintenant la
Gaec du Val de Serre 8 540 (* ) 265 51
production.
(*) consommation estimée

Des techniques d’avenir


Les connaissances acquises sur les conduites en lot peuvent être simples à mettre en œuvre avec,
par exemple, l’utilisation d’un D.A.C. Ces techniques permettent d’optimiser les performances
laitières en ajustant l’alimentation des brebis. L’économie réalisée sur les concentrés, en améliorant
l ’autonomie alimentaire, s ’inscrit dans l’esprit des AOC.

Les membres du Groupe Alimentation : J.M. Arranz, P. Autran, F. Bocquier, B. Drux, C. Friot, J.P. Guitard, J.P. Jaudon,
Ph Hassoun, G. Lagriffoul, J. Legarto, E. Morin,, C. Vacaresse, M. Vermeglio
(mais aussi G. Delmas, J.M. Gautier S. Minery et E. Van Quackebeke)