P. 1
Sujets de bac blanc de philosophie, nov. 2008

Sujets de bac blanc de philosophie, nov. 2008

5.0

|Views: 1,374|Likes:
Publié parFrançois Jourde
Lycée Gaston Berger, Lille.
Lycée Gaston Berger, Lille.

More info:

Published by: François Jourde on Nov 27, 2008
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/20/2009

pdf

text

original

Lycée G. Berger.

Bac blanc de philosophie : TGRH, TCFE1, TCFE-GSI, TM1, TM2
Choisissez un des trois sujets suivants :

Sujet 1 : La culture est-elle un luxe ?
> Pour vous aider : • N’oubliez pas que l’être humain est un être culturel, qui peut se cultiver.

Sujet 2 : Peut-on s’opposer au progrès technique ?
> Pour vous aider : • N’oubliez les deux sens du « peut-on » : 1) est-ce possible ? 2) est-ce légitime ?

Sujet 3 : Texte (avec questions) Je crois utile de distinguer les travaux et les œuvres. La loi du travail semble être en même temps l’usage et l’oubli. Qui pense à la récolte de l’autre année ? La charrue trace les sillons ; le blé les recouvre ; le chaume offre encore un autre visage ; mais cet aspect même est effacé par d’autres travaux et par d’autres cultures. Le chariot, la machine, l’usine sont en usure ; on en jette les débris, sans aucun respect ; on reprend ces débris pour d’autres travaux. Rien n’est plus laid qu’un outil brisé et jeté sur un tas ; rien n’est plus laid qu’une machine, rouillée, une roue brisée au bord de la route. Les choses du travail n’ont de sens que dans le mouvement qui les emporte ou les entoure, ou bien dans leur court repos, quand tout marque que l’homme va revenir. C’est pourquoi les signes de l’abandon, les herbes non foulées, les arbustes se mêlant aux outils et aux constructions industrielles, font tout autre chose que des ruines vénérables. […] Par opposition on comprend que l’œuvre est une chose qui reste étrangère à ce mouvement. Cette résistance […] est sans doute le propre des oeuvres d’art, et passe même bien avant l’expression, car un tas de débris exprime beaucoup. Aussi voyons-nous qu’un aqueduc ou un rempart, par la seule masse, sont monuments. Et l’on peut décider qu’il n’y a point de forme belle, si elle ne résiste. Alain, Les idées et les âges. 1) Formulez la thèse du texte, et expliquez les étapes de l’argumentation.
> Pour vous aider : • Pour la thèse : il s’agit de reformuler et d’expliquer, et non pas vous contenter de simplement citer le texte. • Pour la structure du texte : pensez à donner des titres aux parties et à expliquer comment elles s’articulent entre elles. Attention, chaque partie peut comprendre des sous-parties.

2) Expliquez les phrases suivantes (en utilisant ce qui les éclaire dans le texte). a) « La loi du travail semble être en même temps l’usage et l’oubli. » b) « Les choses du travail n’ont de sens que dans le mouvement qui les emporte ou les entoure, ou bien dans leur court repos, quand tout marque que l’homme va revenir. » c) « Cette résistance […] est sans doute le propre des œuvres d’art, et passe même bien avant l’expression, car un tas de débris exprime beaucoup. » d) « il n’y a point de forme belle, si elle ne résiste. »
> Pour vous aider : • Vous devez penser que vous éclairez le texte pour quelqu’un qui ne l’a pas lu.

3) L’objet technique peut-il être beau ?
> Pour vous aider : • Ne vous contentez pas d’un paragraphe. Il faut analyser les mots de la question pour dégager le problème (ce qui fait débat). Construisez plusieurs paragraphes en vous aidant aussi du texte.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->