Vous êtes sur la page 1sur 5

[[zh:弗罗仁汀•司马仁达齐]]

[[en:Florentin Smarandache]]
[[de:Florentin Smarandache]]
[[pt:Florentin Smarandache]]
[[es:Florentin Smarandache]]
[[it:Florentin Smarandache]]
[[ro:Florentin Smarandache]]
[[ja:フローレンティン・スマランダチェ]]
[[ru:%D0%A4%D0%BB%D0%BE%D1%80%D0%B5%D0%BD%D1%82%D0%B8%D
0%BD%D0%BE%D0%BC_%D0%A1%D0%BC%D0%B0%D1%80%D0%B0%D0%B
D%D0%B4%D0%B0%D0%BA%D0%B5]]
[[fa:Florentin_Smarandache]]
[[id:Florentin Smarandache]]
[[ar:Florentin Smarandache]]

[[Catégorie:Mathématicien roumain|Smarandache, Florentin]] [[catégorie:Naissance en


1954|Smarandache, Florentin]]

[[Image:Florentin Smarandache.jpg|thumb|203px|right|Florentin Smarandache]]


'''Florentin Smarandache''' est un [[mathématiques|mathématicien]], [[écrivain]], et
[[universitaire]] [[Roumanie|roumano]]-[[États-Unis d'Amérique|américain]]
francophone. <br />
Il est né le 10 décembre [[1954]] à Bălceşti (département de [[Vâlcea (judet)|Vâlcea]],
[[Roumanie]]). <br />

=Etudes=
1961-1969 : Ecole Primaire et Collège à Bălceşti ;<br />
1969-1972 : Lycée Pédagogique de Craiova ; <br />
1972-1974 : Lycée Pédagogique de Râmnicu-Vâlcea ; il obtient son diplôme d’instituteur
en 1974 ;<br />
1974-1975 : Stage militaire (période réduite) à Medgidia ;<br />
1975-1979 : Etudiant à la Faculté de Sciences - spécialisation en informatique - à
l’Université de Craiova ; il obtient le titre de meilleur étudiant de sa série ; <br />
1995-1997 : Il obtient le diplôme de docteur en mathématiques (la Théorie des nombres)
à l’Université d’Etat de Chisinau, Moldavie ;<br />
1991-1999 : Aux États-Unis, il poursuit des études approfondies en mathématiques, en
informatique et en éducation à Arizona State University (Tempe, 1991), à Pima
Community College (Tucson, 1995), à University of Phoenix (Tucson, 1996), il obtient
un diplôme de mastère en informatique (il fait des études postdoctorales à New Mexico
State University (Las Cruces, 1998), à University of New Mexico (Gallup, 1998-1999), à
National Science Foundation (Chautauqua Program, University of Texas, Austin, 1999) et
Los Alamos National Laboratory (Educational Networking Support Program, Gallup,
1999). <br />

=Activité=
1967-1974 : Collégien et ensuite lycéen, il participe à de nombreux concours de
mathématiques, il obtient plusieurs prix régionaux et nationaux ; <br />
1975-1979 : Etudiant, il dirige des ateliers de mathématiques, il participe au Concours de
mathématiques « Traian Lalescu » (Cluj-Napoca, 1977), il participe à plusieurs colloques
scientifiques à Craiova et à Iasi (1978-1979) ;<br />
1983 : il prépare et il sélectionne l’équipe des élèves marocains (Rabat) pour le Concours
International de Mathématiques déroulé à Paris ;

=Professions=
1979-1981 : analyste-programmeur à l’Entreprise d’Outillage lourd de Craiova ;<br />
1981-1982 : professeur de mathématiques au Lycée Petrache Poenaru de Bălceşti ;<br />
1982-1984 : professeur collaborateur en Maroc, il enseigne les mathématiques en langue
française au Lycée Sidi El Hassan Lyoussi, à Sefrou ; <br />
1984-1985 il revient en Roumanie et il continue son activité didactique, il est professeur
au Lycée Nicolae Bălcescu de Craiova ; <br />
1985-1986 : professeur à l’Ecole Générale de Drăgotesti (département de Dolj) ;<br />
1986 : il ne peut pas obtenir le visa pour sortir de la Roumanie afin de participer au
Congrès International des Mathématiciens à l’Université de Berkley (Californie), il
décide alors de faire la grève de la faim et il publie une lettre de protestation dans Notices
of the American Mathematical Society (Providence, RI) en revendiquant la libre
circulation des scientifiques ; à ce moment-là, le secrétaire de l’Académie des Sciences
de Suède, le Dr. Olof G. Tandberg s’intéresse à lui ; <br />
1986-1988 : l’Inspection de l’Education du département Dolj refuse de lui accorder un
poste d’enseignant, pour de raisons politiques ; il est obligé de survivre du soutien
scolaire ; par la suite, il est professeur à l’Ecole Générale 32 de Craiova (1988) ; <br />
Automne 1988-1990 : il obtient difficilement un passeport touristique pour la Bulgarie.
De Bulgarie, il passe en Turquie, et il demande l’asile politique. Il est détenu dans les
camps de réfugiés à Istanbul et Ankara ;<br />
1990-1995 : il émigre aux États-Unis, il travaille comme ingénieur de software à la
Société Honeywell (Phoenix, Arizona) ;
1995-1997 : il est professeur adjoint de mathématiques à Pima Community College
(Tucson) ;<br />
1997-2003 : il est assistant universitaire de mathématiques à University of New Mexico
(Gallup) ; <br />
2003 : il obtient le titre de conférencier universitaire (professeur agrégé) ;<br />
Il s’est fait connaître dans le domaine de la Théorie Analytiques des Nombres, avec des
concepts de fonctions, sequences, constantes, paradoxes. Plusieurs mathematiciens
ont publié une dizaine de livres et une centaine d’articles sur les concepts Smarandache.
<br />
En 1997, l’Université de Craiova organise la première Conférence Internationale, Les
Concepts Smarandache dans la Théorie des Nombres, les chercheurs qui y participent
viennent de Roumanie, Suède, France, Russie, Espagne. <br />

=Publications=
1970- il commence à collaborer à la revue du Lycée Pédagogique, Năzuinte (Idéals) et
ensuite à de nombreuses revues roumaines et étrangères (une cinquantaine de revues
scientifiques et une centaine de revues littéraires). Il traduit lui-même une partie de ses
ouvrages en français et en anglais, mais ses ouvrages sont également traduits en espagnol,
portugais, italien, espéranto, russe, serbe, japonais, arabe. Il collabore avec des poèmes et
de pièces de théâtre à 42 anthologies roumaines, françaises, italiennes, américaines,
indiennes, coréennes.
Auteur prolifique, il est également co-auteur et éditeur de 71 livres et plus de 80 articles
dans les domaines des mathématiques (théorie des nombres, géométrie non-euclidienne,
logique), de la physique, de la philosophie, de la littérature (poèmes, nouvelles, histoires,
romans, théâtre, essais, traductions, interviews), du rébus (énigmes), de l’art (expériences
en dessin, en peinture, en collage, en photographie, en art sur l’ordinateur). <br />
Il écrit en roumain, en français et en anglais : <br />
Formules pentru spirit (Formules pour l’esprit) - début éditorial, sous le pseudonyme
Ovidiu Florentin, 1981 Le sens du non-sens, Problèmes avec et sans…problèmes ! Fès,
Maroc, 1983
Antichambres/Antipoèsies/Bizarreries, Caen, France, 1989
NonPoems (poèmes d’avant-garde) Phoenix, Tucson, États-Unis, 1990;<br />
Only Problems, Not Solutions ! Chicago, États-Unis, 1991
Le Paradoxisme : un nouveau mouvement littéraire, Bergerac, France, 1992;<br />
Dark Snow (La Neige Noire), Phoenix, Tucson, États-Unis, 1992
NonRoman, Craiova, Roumanie, 1993;<br />
MetaIstorie (MétaHistoire) trilogie théâtrale, Bucarest, Roumanie, 1993;<br />
Intîmplări cu Păcală (Les Histoires de Păcală) – théâtre pour enfants, Fugit…Jurnal de
lagăr, Bucarest, Roumanie, 1994;
Collected Papers, tome I, Bucarest, Roumanie, 1996; tome II, Chisinau, Moldavie, 1997;
tome III, Oradea, Roumanie, 2000
Scrieri Defecte / Ecrits défectueux (courtes proses), Craiova, Roumanie, 1997; Distihuri
Paradoxiste, Afinităti - Vers paradoxistes, Affinités (traductions) Norresundby,
Danemark, 1998; Intreaba-ma, sa te-ntreb ! (interviews) Târgoviste, Roumanie, 1999;
Outer-Art (deux albums d’art), Cântece de mahala, in seven languages (poèmes) Oradea,
Roumanie, 2000, A Unifying Field in Logics. Neutrosophy. Neutrosophic Probability,
Neutrosophic Set and Neutrosophic Logic, Rehoboth, États-Unis, 2000.<br />
Il a édité Fourth International Anthology on Paradoxism (qui contient une centaine
d’écrivains du monde entier) et aussi Third International Anthology on Paradoxism (vers
paradoxistes d’une quarantaine de poètes) Oradea, Roumanie, 2000.<br />

=Logique=
Il a généralisé les logiques fuzzy, intuitive, paraconsistante, plurivalente et la logique
dialethéiste à la logique neutrosophique (appelée aussi la logique Smarandache, dans
Dictionary of Computing, Denis Howe) ; de la même manière, il a généralisé l’ensemble
fuzzy à l’ensemble neutrosophique. Il a proposé l’extension des probabilités classiques et
imprécises à la « probabilité neutrosophique », comme un vecteur tridimensionnel dont
les composants sont de sous-ensembles de l’ intervalle non-standard ]-0, 1+[.<br />

=La fusion de l'information=


Dès 2002, il travaille avec le francais Dr. Jean Dezert de l’Office National de Recherches
Aeronautiques de Paris sur la fusion de l’information, étendant la Théorie Dempster-
Shafer à une nouvelle théorie de fusion de l’information plausible et paradoxiste (appelée
[[Théorie Dezert-Smarandache]]).<br />

=Physique=
En physique, il a émis l’hypothèse controversée qu’il n’existe aucune barrière de la
vitesse dans l’univers, c’est-à-dire la vitesse serait infinie (l’hypothèse Smarandache dans
Dictionary of Physics, Eric Weisstein). <br />

=Philosophie=
En philosophie, il a introduit le concept de « neutrosophie », comme une généralisation
de la dialectique de Hegel, qui est le fondement de ses recherches en mathématiques et en
économie, parmi lesquelles la logique neutrosophique, l’ensemble neutrosophique , la
probabilité neutrosophique, la statistique neutrosophique . <br />

=Littérature=
Dans la littérature et l’art, il a fondé, en 1980, le courant d’avant-garde « le paradoxisme
», une protestation contre le totalitarisme. Le paradoxisme est l’emploi excessif des
contradictions, des antithèses, des antinomies, des oxymorons, des paradoxes. Il a
introduit « le vers paradoxiste », « le vers tautologique », « le vers dual ». <br />
Il réalise des expériences littéraires dans la pièce dramatique Patria de Animale (Le Pays
d’animaux) où il n’y a pas de dialogue ; dans O lume întoarsă pe dos les séquences sont
permutées, en créant d’innombrables pièces de théâtre distinctes. <br />
Ses pièces ont été mises en scène en Roumanie (le Théâtre I.D.Sârbu de Petroşani, le
Théâtre Thespis de Timişoara) en Allemagne (Karlsruhe) en Maroc (Casablanca, où
Patria de Animale a obtenu le Prix Spécial du Jury International.<br />
Les bibliothèques de Arizona State University (Tempe) et University of Texas (Austin)
conservent des manuscrits, des revues, des livres, des photos, des cassettes, des vidéos sur
son activité, en deux collections spéciales, appelées The Florentin Smarandache
Papers.<br />

=Affiliations=
Societatea de Stiinte Matematice (La Société des Sciences Mathématiques de Roumanie)
(1980- ), Mathematical Association of America (1983-1990), American Mathematical
Society (1992- ), Academia Oamenilor de Stiinta Români (L’Académie des Scientifiques
Roumains) (1993- ),
ARA (1999- ), Poetry Society of America, Uniunea Scriitorilor Români (L’Union des
Ecrivains Roumains),
International Poets Academy (Inde),
La Société Les Amis de la Poésie (France),
L’Association La Licorne (France),
L’Académie Francophone (France),
Societatea Româna de Haïku (La Société Roumanie de Haïku),
Academy of American Poets,
Modern Languages Association (États-Unis),
Centre d’Etudes et de Recherches Poétiques Aquitaines (France),
International Writers and Artist Association (États-Unis),
World Union of Free Romanians (Grande-Bretagne),
Free Romanian Writer Association (France),
World Academy of Arts and Culture (États-Unis),
Liga Culturala Oltenia (Ligue Culturelle d’Olténie, Roumanie),
East and West Literary Foundation (États-Unis),
World Poetry Society (Inde),
World Poetry Research Institute (Corée),
La Société Mihai Eminescu (Australie),
Zentralblatt fur Mathematik (Allemagne, 1985-).<br />

=Prix=
16 prix littéraires, dont :<br />
Prix Spécial de Prose, Concours National Marin Preda, Alexadria, Roumanie, 1982,
International Eminent Poet, Madras, Inde, 1991,
Diplôme d’Honneur en poésie fantaisiste, Académie des Lettres et des Arts du Périgord,
France, 1992,
La Médaille d’Argent pour l’ensemble de son œuvre, Bergerac, France, 1992,
Grand Prix, 4ème Editione des Premio Internazionale di Poesia e di Narrativa Goccia di
Luna, Bastremoli, Italie, 1993,
Prix d’Excellence de la revue Haïku, Bucarest, Roumanie, 1997,
Best Poet Award of Rio Grande Press, Amarillo, Texas, États-Unis, 1998,
Prix de la revue Lumina, Novi Sad, Iugoslavie, 1998,
Diplôme d’Honneur de la société Anton Pann, Râmnicu-Vâlcea, 2000,
Prix Le Pont de Trajan, Festival International Drumuri de spice, Uzdin, Iugoslavie, 2000.

=Bibliographie scientifique=
ARA – Les Roumains dans les sciences et la culture occidentale, Davis, 1996, pp. 368-
369<br />
Writers Directory, États-Unis, 1996 <br />
American Men & Women of Science, 1996 <br />
CRC Concise Encyclopedia of Mathematics, E.W. Weisstein, Boca Raton, États-Unis,
1998 <br />
Dictionary of Computing, Denis Howe, London, 1999 <br />