Vous êtes sur la page 1sur 4

Leningrad

written by Billy Joel transcribed by GERMANICVS www.germanicvs.de.vu

# # r œ œœ œ c . . œ ‰ œ & œ œ
#
#
r
œ œœ œ
c
.
.
œ
‰ œ
&
œ
œ œ œ œ œ œ
œ .
œ . œ
œ
œ
œ
œ
.
œ . œ ˙
œ
œ œ
œ œ
œ
œ œ #œ
œ
˙
œ œ
. œ . œ
˙
˙
˙
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
?
#
#
c
œ
.
.
œ
œ
œ. #œ œ.
œ œ
œ ˙
œ
œ
œ
R
˙
œ
œ
œ
˙
˙
%
6
# #
.
.
œ
œ œ
&
‰ œ œ
œ
œ œ
œ
‰ œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
1. Vik-tor
was
born
in
the
spring
of
Four
-
ty - four
and
learned
to
serve
the
state
# #
.
&
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ œ œ œ
œ
œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
j
j
j
?
‰ œ œ œ
œ
œ
.
œ
˙
.
# #
.
œ
.
œ
˙
w
œ
.
œ
˙
œ
.
œ
˙
9 # # ‰ j œ œ œ œ œ œ œœ œ œ &
9
# #
j
œ œ œ œ
œ œ œœ œ œ
&
‰ œ œ
œ
‰ œ œ
.
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
And
ne
Fol - lowed
-
ver
saw
his
fa
-
ther
a
-
ny- more
A
child
of
sac- ri- fice,
the
rules
anddrank
his
vod
-
ka straight
The
on
-
ly
way to
live
# #
&
œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
œ
œ œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ
j
j
j
?
# #
œ
.
œ ˙
œ
.
œ œ
œ
n
œ .
œ
œ .
œ œ .
˙
œ œ
œ
n
œ
.
œ ˙
˙

12

Leningrad - Page 2

# # ‰ œ ˙ ‰ & œ œ œ j œ œ œ œ
#
#
œ
˙
&
œ
œ
œ
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
a
child
of
war
An
-
o -
ther
son
who
was
drown
the
hate
A
rus - sian
life
was
ne - ver
ry
ve -
#
#
&
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
?
#
j
j
#
œ .
œ
# ˙
œ .
œ j œ .
#
œ
œ
.
œ
œ
.
# ˙
œ œ
#
.
œ
14
1
2
#
´
j
j .
Ó
& #
.
œ
.
œ œ
œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ œ
œ ˙
œ
had
a
fa - ther
af - ter
grad
sad
And
such
was
life
in
Le- nin -
Le- nin
2.
Went off
to
school
grad
#
.
& #
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
œ
œ œ œ œ œ
œ œ
j
#
j
œ
.
.
j
? #
œ
.
œ ˙
œ
‰ œ œ
œ
.
œ
œ
œ
œ .
œ ˙
œ
œ
.
œ
œ
œ
17 # & ‰ œ œ œ.œ œ œ œ œ.œ # œ œ œ
17
#
& ‰ œ œ œ.œ œ œ œ œ.œ
#
œ
œ œ œ œ œ nœ
nœ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
œ œ
I wasborn in Four-ty-nine
A
cold war kid in mc-car- thy time
Stop ’em at the thir-ty-eighth pa-ral-lel
#
#
& n œ
œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
n œ
œ
n
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ œ
j
j
#
.
j
? #
œ
œ
˙
œ .
œ
œ .
œ
˙ n
œ
.
œ
˙
.
œ
.
n
œ ˙
œ
˙ œ
˙

Leningrad - Page 3

20

# # œ œ. œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
# #
œ
œ.
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
&
œ
œ
œ
œ
Blast
those
yel
-
low
reds
to
hell
And
cold
war
kids
were
hard
to
kill
# #
&
œ
œ
œ
n œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ œ œ œ œ
œ œ
j
?
# #
œ
.
œ
˙
œ .
œ j ˙
œ .
œ
˙
œ
.
œ ˙
22
# œ œ
#
œ
œ
œ œ œ nœ
œ
œ
œ
œ
œ
2
&
œ
œ
œ
œ
œ
4
Un - der their
desk
in
an
air
raid drill
Hav - en’t they
heard
we
won
the war
# #
2
&
4
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
n œ
œ
n
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ œ
œ œ
j
?
j
2
# #
n
œ .
œ
œ .
œ
˙
4
˙
n
œ
.
œ
œ
.
œ
˙
˙
Verse 3:
24
# 2
#
& œ œ œ
c
4
œ œ
œ œ
œ
œ Ó
What do they keep on
fight-ing for?
%
Viktor was sent to some red army town
Served out his time, became a circus clown
The greatest happiness he’d ever found
Was making russian children glad
And children lived in Leningrad
# 2
c
& #
4
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ œ œ
Refrain 2:
rit.
2
j
? #
c
# 4
œ .
œ
w
œ
.
œ
w

But children lived in levittown And hid in the shelters underground Until the soviets turned their ships around And tore the cuban missiles down And in that bright october sun We knew our childhood days were done And I watched my friends go off to war What do they keep on fighting for?

Leningrad - Page 4

Verse 4:

And so my child and I came to this place To meet him eye to eye and face to face He made my daughter laugh, then we embraced We never knew what friends we had Until we came to Lenin-

↵ 26 # # Ó ∑ ∑ ∑ & ˙ grad ‰ # # &
26
#
#
Ó
&
˙
grad
#
#
&
# œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
.
œ
œ
œ
.
œ
œ
.
œ
œ
.
œ œ
œ
œ ˙
˙
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ . œ œ
œ
œ œ #œ
.
œ
.
œ
.
˙
˙
œ
œ œ
œ œ
œ
.
?
#
#
œ
‰ œ œ œ œ
œ
.
œ
.
˙
˙
œ .
J
#
œ
œ .
#
œ
#
œ
œ
œ
œ
.
# œ
˙
œ
˙
œ
.
œ
.
œ
.
˙
#
œ
#
œ
#
œ
œ
.
œ œ
# œ
œ
œ
.
˙
30
#
#
&
# œ
œ œ
œ œ
œ œ œ œ
œ
œ
‰ œ
œ
.
.
œ
œ
˙
œ
.
œ
œ œ œ
.
.
œ œ
œ
œ
. œ œ
œ ˙
˙
œ œ #œ
œ
œ œ #œ
.
œ
.
œ
.
œ
.
˙
˙
?
#
#
˙
.
.
˙ ˙
œ .
œ .
# œ
œ
#
œ
œ
# œ
# œ
œ
.
# œ
œœ œ
œ œ
˙
˙
.
.
œ
.
˙ ˙
# œ
#
œ
œ
.
# œ
œ
# œ
œ
œ
# œ
œ œ
.
˙

34

# # & œ œ œ œ œ œ œ ˙ œ œ œ #œ
#
#
&
œ œ
œ œ
œ œ
œ
˙
œ
œ
œ
#œ œ œ
œ
œ
œ
œ
w
œ
œ #œ
œ
œ
w
w
rit.
?
#
#
˙
# œ
w
œ
œ
œ
œ
œ
˙
# œ
w
œ
œ
œ
œ
œ