Vous êtes sur la page 1sur 2

Lundi 2 avril 2012

COMMUNIQUE DE L'QUIPE DE LIBRATION


Lundi 2 avril, l'assemble gnrale convoque par la SCPL s'est runie dans la salle du hublot. Une large majorit des personnels de Libration y a particip dans une ambiance calme et rsolue. Au cours de cette assemble, s'est exprim un grand malaise, qui tient d'abord au sentiment d'tre dpossd du journal. Bien souvent, nous ne nous y reconnaissons plus. La direction semble ne pas avoir de politique relative chaque domaine du journal, du sport l'conomie, de la politique la socit, du web la culture. Elle ne tient aucun compte de ce que les rdacteurs, eux, peuvent en savoir selon leurs comptences et leur aptitude travailler ensemble. De l, le sentiment gnral d'tre l'objet d'un mpris, encore accentu par l'attitude autoritaire et arrogante de la direction. Et ce, dix mois aprs que l'quipe a vot une large majorit une motion de dfiance. Un an aprs l'arrive de Nicolas Demorand, la greffe n'a pas pris. La liste des griefs est longue : -Des Unes raccoleuses qui tantt dfigurent Libration, tantt vont l'encontre des valeurs qui ont toujours t les siennes -De pseudos vnements bass sur des interviews et non sur des reportages et enqutes -Un traitement ditorial partisan en matire politique, qui semble infoder le journal au PS -La mise l'cart de continents entiers du journal, comme le social, l'environnement, l'immigration. -Des embauches de cadres rpondant une logique

discrtionnaire, sur fond de prcarisation croissante des pigistes. -Des divergences videntes au sein de l'quipe de direction qui conduisent la confusion tant rdactionnelle qu'organisationnelle. -Des oprations publicitaires contestables lances sans consultation de la SCPL en dpit des engagements pris par la direction. Le sentiment prvalent est que l'quipe de direction s'est surtout soucie d'asseoir son pouvoir plutt que de se mettre au service du journal. Libration ne se fera pas sans son quipe. L'quipe demande entendre la direction sur l'ensemble de ces points, et se dterminera en consquence. L'quipe runie en AG

Centres d'intérêt liés