P. 1
LE BUTEUR PDF du 18/04/2012

LE BUTEUR PDF du 18/04/2012

|Views: 712|Likes:
Publié parPDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Apr 17, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

Affaire MCS-USMA

Le grand
De notre envoyé spécial en Italie

Les aveux fracassants d’un dirigeant de Saïda
«Certains dirigeants disaient : ‘‘Sans les caméras, on fera un travail propre’’» «18 voyous armés de sabres sont venus menacer nos joueurs à l’entraînement»

au Buteur été contacté pour
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1898 PRIX 20 DA MERCREDI 18 AVRIL 2012

rcello Lippi «Je n’ai jamais Ma
«Vous allez voir que Mesbah va beaucoup progresser à Milan»

entraîner l’Algérie»

«Halilhodzic est un bon entraîneur, il a passé 15 jours avec moi à la Juve»

«Pour nous, Madjer c’est la talonnade d’Allah, il a été l’un des meilleurs joueurs du monde»

«Un jour, j’ai surpris Zidane en train de jouer devant une gare. Le lendemain, je lui ai dit : ‘‘Qu’estce que tu as fait Zizou ?’’ Il m’a répondu : J’étais avec des Algériens, je ne peux rien leur refuser’’»

Yousfi jette un pavé dans la mare

«Ghezzal est meilleur lorsqu’il joue attaquant droit ou gauche»

JSK

«Le match JSK-MCA de la saison passée est un RFA-Autriche bis»
blessées au cours d’un match de foot féminin à Constantine

Vers le report du derby USMA-MCA

Sca

dale n

5

Bagarre générale à la fin d’un match de foot… à Con violence encor féminin de Saïda, lastantiane e e

5 joueuses évacuées à l’hôpital

02

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

C il a dit lui
omme

Le championnat de Bahia est assez éloigné de la carte postale paradisiaque que son intitulé peut laisser présager. Par exemple, ses rencontres ne sont pas à l'abri d'attaques d'abeilles, comme ce fut le cas, dimanche, lors du match opposant Juazeirense au Fluminense de Feira. Les joueurs, qui sont habitués à de telles mésaventures, se sont immédiatement couchés en attendant que l'agression prenne fin, alors que les supporters se sont, eux, réfugiés sous leur bannière. Le match est toutefois allé à son terme. C'est finalement Fluminense de Feira qui s'est imposé grâce à un but de iago Silva, juste avant la pause.

Attaque d’abeilles en plein match au Brésil

Après le dram frappé sur nos stades. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette fois ce phénomène, qui ne cesse de se propager en Algérie, s’est produit après le match de football… féminin. Hier, la formation de la JF Khroub affrontait le W. Constantine. Alors qu’aucun incident n’a été enregistré au cours de la rencontre, l’après-match a été houleux. A la sortie du stade, les joueuses des deux camps se sont transformées en… boxeuses. Résultats des courses : 5 éléments de la JFK ont été évacuées à l’hôpital. Les dirigeants de ce club ont déposé plainte auprès des services de sécurité pour agression.

adore Tchaker

«On accueillera nos invités comme il se doit.» Abdelkader Khiat, DG SSPA/CRB Motus et bouche cousue !

Halilhodzic

Vahid Halilhodzic n’est pas critique à tous crins. Cela lui arrive aussi de distiller quelques compliments lorsque ça lui prend. Le sélectionneur national, qui aime les belles pelouses, ne s’en cache pas. Quand il en trouve une à son goût, il le déclare bien haut. Il en fait même les éloges et demande à ce qu’on la bichonne davantage pour qu’elle soit plus nickel. M. Benhadja, directeur de l’OPOW MustaphaTchaker, n’a pas fait la sourde oreille. Les demandes de Halilhodzic sont des ordres !

S

«Ce qui s’est passé à Saïda est un signal d’alarme qu’il faudra prendre très au sérieux.» Antar Yahia, défenseur du FC Kaiserslautern

Ce n’est pas de la langue de bois

merveilles

uzanne
au pays des

L’USMA
Doukha, heureux papa

Andy Carroll,

fini les sorties

Azzedine Doukha, le gardien de but international de l’USMH, a de quoi être heureux. Et pour cause, son foyer vient d’être égayé par la naissance d’un joli poupon prénommé Razine. Aussi sage que son papa, paraît-il. Azzedine Doukha n’a pas mis de gants pour nous l’annoncer.

En faisant condamner le MCS à jouer huit matchs hors de ses bases et à huis clos, l’USMA a plutôt rendu service à ses concurrents directs pour la course au titre. Loin de se voir rendre justice, les Rouge et Noir mettent indirectement l’ESS et la JSMB dans de bonnes dispositions. Car ces deux-là, premier et deuxième au classement au lendemain de cette 25e journée de Ligue 1, qui auront à se déplacement chez le MCS, joueront sur terrain neutre et à huis clos. Que demander de plus !

rend service à ses concurrents

Achaâb yourid…
Certains sont choqués de voir le MCS écoper de 8 matchs. Il est vrai que c’est dérisoire. Mais qu’attendait-on de Kerbadj et Raouraoua ? Qu’ils décident de rétrograder le MCS en Division 4 afin de s’en débarrasser ? Allez, supposons qu’ils l’aient fait, peut-on me jurer que la violence allait s’arrêter pour la saison d’après ? C’est comme si l’on ne se connaissait pas entre nous. Comme si l’on ne savait pas que toutes les tribunes de nos stades sont remplies de voyous et de désœuvrés qui n’attendent qu’une étincelle pour envahir le terrain et bouffer tous ceux qui n’ont pas eu la rapidité de s’abriter quelque part. Et, pensez-vous que dans les autres pays, on est plus civilisé que chez nous ? En Italie, les ultras de l’Inter ont balancé un scooter du haut de la tribune supérieure, à l’intérieur du stade. En France, lâchez un Parisien au milieu d’un groupe de Marseillais, il n’en restera que ses os brisés. L’Angleterre a enfanté le hooliganisme ; en Espagne aussi, les actes de violence sont légion. Pareil en Allemagne, en Suède et partout ailleurs où, chaque année, on dénombre plusieurs victimes aux abords des stades. Non, non, non… Je ne suis pas en train de cautionner les abrutis. Mais chaque pays a un contexte qui lui fait dicter ses actes de répression ou de compréhension. En Algérie, les services de sécurité sont loin d’être bêtes. Au contraire. Ils savent juste que le moment n’est pas propice à la répression. C’est pour cela que Kerbadj et Raouraoua ont abondé dans le sens de la «sagesse forcée» pour éviter d’enflammer la foule à Saïda comme ailleurs. Les jeunes n’ont plus que le football comme opium pour oublier la morosité de leur vie quotidienne. Achaâb yourid… el ballon, mes amis, rien de plus. On a déjà eu notre lot de souffrances. Alors, basta !

el ballon !

Deux buts décisifs de suite, de quoi calmer un peu les supporteurs de Liverpool. Arrivé en provenance de Newcastle pour la coquette somme de 41 millions d’euros, l’hiver dernier, Andy Carroll peine à se montrer rentable. Buteur décisif ce weekend, lors de la demi-finale de FA Cup face au rival d’Everton (2-1), l’Anglais de 23 ans souffre, également, d’une réputation de fêtard et de buveur qui n’est pas forcément en adéquation avec son rendement du moment. Interviewé par le Sun, l’homme à la crinière brune a insisté sur les changements qu’il a opérés dans ses habitudes de vie : «Mon passé est mon passé. J’ai changé de mode de vie depuis que je suis à Liverpool. Parfois, les gens me disent : "Je t’ai vu faire la bringue la semaine dernière", mais ce ne sont que des rumeurs. Ma famille le sait, le club le sait également. En fait, tout ce que je fais maintenant, c’est rester à la maison avec ma copine à me détendre et à regarder des films.»

a est un jeune Algérien greffé du cœur, il y a un an jour pour jour. Ce jeune footballeur amateur, aussi doué que passionné, qui a vu sa carrière s'achever brusquement, a, pourtant, réussi il y a un mois à fouler de nouveau les terrains et jouer un match de football avec d'autres greffés en France, avec la même fougue qu'on lui connaissait. Un bonheur, assurément. Cerise sur le gâte au, il a été désigné, ce lundi, pour donner le coup d'envoi de la finale de la Coupe de France devant opposer Lyon à Quevilly .

Un Algérien donnera le coup d'envoi Merzouk Ouamar

Coupe de France

o L’inf

Azzedine Gana est très malin. Même lorsqu’il est dans un état colérique où il est supposé ne pas se contrôler, il fait preuve d’une malice déroutante. Ainsi, suite à un accroc avec l’un de ses collaborateurs, qui lui reprochait de ne pas répondre à ses appels, Azzedine Gana fait mine de s’énerver et balance son portable contre le mur. Sauf que ce geste censé être colérique manque de naturel. Ceux qui étaient présents se sont vite aperçus que Gana a écrasé son autre portable, bas de gamme. Le iPhone flambant neuf était soigneusement dissimulé dans l’autre poche de sa veste. Gana ne se permet pas ce genre de luxe.

portable bas de gamme

Gana, un casseur de

Quand les joueurs de l'USMH ne jouent pas au foot, ils regardent le foot. Pas seulement à la télé. Ils vont aussi au stade. Enfin, pas tous, mais il s'en trouve quand même quelques-uns qui n'ont pas raté la finale d'un tournoi scolaire organisé par le lycée Amine-Aâmoudi. ZianeCherif, Hendou, Aïssaoui et Haniched n'ont pas manqué ça ! Accompagnés de Haniched et Benomar, ils ont pris du plaisir à regarder les collégiens tapoter dans le ballon et ont même eu quelques mots d'encouragements à l'égard des finalistes. Sait-on jamais, ils pourront toujours en inspirer quelques-uns pour une reconversion. Et c'est vrai, le métier de footballeur, ça paye bien !

Ziane-Cherif, Hendou et Aïssaoui assistent à une finale de foot scolaire

dehors du 20-Août... bâtir un pont entre l’USMA et le MCA. pour les roses de Blida !
I I

Le Chabab I pas cuisiner ne sait en
I

Footaises

Suzanne Amokrane suzanneamokrane@yahoo.fr

p eo ple

Ali I EddirHaddad etvont Loungar Les Crabes de I Béjaïa en pincent

De notre envoyé spécial en Italie : Mohamed Saâd

près de multiples tractations et un grand pouvoir de persuasion, nous avons réussi à arracher l’accord de Marcello Lippi pour nous accorder une interview destinée surtout aux publics algérien et maghrébin. Non pas parce que le champion du monde n’aime pas parler à la presse, mais depuis qu’il coule une retraite heureuse dans son Viareggio natal, il ne supporte plus la polémique. Un jeu dans lequel nos confrères italiens sont passés maîtres. Lippi préfère donc le silence aux questions pièges.

A

Lippi, un homme extra et…

dinaire or
Coup d’œil Reportage
Le jour J, il fallait imprimer les questions à la réception de l’hôtel où nous avions passé notre première nuit italienne. « Questions pour Lippi », c’était le nom du fichier que la réceptionniste devait imprimer pour nous. A la vue du fichier, celle-ci n’a pas résisté à la tentation de nous lancer avec des yeux grands ouverts : «C’est pour Lippi ? Le vrai ?». Oui, lui avons-nous répondu avec le sourire. «Quelle chance !», s’est exclamée cette Romaine supportrice de la Squadra Azzura. En espérant que cette chance nous poursuive jusqu’à Viareggio, nous avons pris l’Alfa Romeo louée la veille à l’aéroport de Rome, pour parcourir les 286 kilomètres qui nous séparaient de notre lieu de rendez-vous. Il fallait encore supporter trois heures de stress avant la grande rencontre.

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

03

Nos confrères italiens qui nous ont menés jusqu’à Lippi nous ont mis en garde : «Faites attention aux questions que vous lui posez car il est capable d’arrêter net une interview, juste parce qu’une question l’a irrité». Un ami journaliste italien nous a raconté une anecdote à ce sujet : «En pleine affaire de dopage des joueurs de la Juve, dont il était l’entraîneur, j’ai réussi à décrocher une interview avec lui. Tout allait bien jusqu’à ce que je lui lance : ‘‘Monsieur Lippi, qu’avez-vous à dire des joueurs de la Juve qui se doperaient depuis plusieurs saisons déjà ?’’ Vous savez ce qu’il a fait ? Il s’est levé, il a mis sa main sur ma tête comme si j’étais un petit enfant, il m’a souri et il est parti». On était donc avertis.

Attention, il est capable d’arrêter net une interview si une question l’irrite !

«Vous allez interviewer Lippi ? Le vrai Lippi ? Quelle chance !»

meilleurs entraîneurs au monde. On a passé une bonne partie de la nuit à rédiger les questions à poser à M. Lippi et à enlever toutes celles qui risquaient d’irriter notre illustre hôte. Après tous les efforts consentis pour y arriver, il ne fallait surtout pas courir le risque de voir l’interview interrompue. Une trentaine de questions ont été presque triées sur le volet afin de ne pas froisser M. Lippi.

notre établissement pour vous accueillir, comment voulez-vous qu’on vous fasse payer la salle et les boissons ? Merci d’être passé chez nous et à la prochaine», nous a-t-on dit à la réception. En plus de la salle des conférences et des boissons, nous avons eu droit à tous les égards de la part du personnel de l’hôtel juste parce que nous étions avec Lippi. Un Lippi qui est accosté tous les dix mètres pour, tantôt, échanger des points de vue sur le football, signer un autographe ou juste serrer la main d’un vieux Toscan fan du champion du monde. Lippi semblait habitué, mais aussi fier de ce rituel que n’ont pas pu effacer les années ni la piètre prestation de la Squadra Azzura sous sa coupe en Afrique du Sud.

Pourtant, au cours des tractations qui ont précédé l’interview des mois durant, Lippi ne nous a jamais demandé sur quoi allait tourner l’interview ni réclamé la liste des questions comme le font beaucoup de personnalités du football. Sa seule condition était que la rencontre ait lieu au Grand Hotel Principe di Piemonte, un pied dans l’eau face à la Méditerranée. Un quatre étoiles distant de quelque 150 mètres de chez Marcello Lippi. «A mon âge, je n’ai pas très envie de trop me déplacer, et puis cela vous permettra de parler un peu de Viareggio, vous allez voir que c’est un coin magnifique, si vous êtes de vrais Méditerranéens, vous allez apprécier», nous a-t-il expliqué pour justifier son choix de faire l’interview pas loin de chez lui.

Sa seule condition, réaliser l’interview à 150 mètres de chez lui

Après avoir arrêté les dates de nos trois missions en Italie, nous avons programmé notre voyage comme suit : mardi, interview à Rome avec Bojan Krkic, le joueur de la Roma passé par la Masia de Barcelone, mercredi, le grand rendez-vous avec Marcello Lippi à Viareggio en Toscane et, jeudi, reportage et interview à Milanello avec notre Mesbah national. On devait rencontrer Bojan Krkic pas loin du magnifique stade Olimpico de Rome, mais à la dernière minute, notre contact nous dira que le joueur n’avait plus envie de parler en raison de sa situation compliquée à l’AS Rome. On a beau essayer de lui expliquer qu’il n’y aura même pas de questions sur la Roma, rien n’y fit. Ça se présentait mal et on commençait à imaginer un scénario catastrophe avant que notre téléphone ne commence à vibrer. A l’autre bout du fil El signore Marcello Lippi.

Bojan se décommande à la dernière minute, mauvais présage !

Après une richissime carrière d’entraîneur qui l’a mené dans le nord de l’Italie principalement, Marcello Lippi a choisi son Viareggio natal pour couler une douce retraite. Dès notre arrivée dans cette paisible ville nichée dans l’imposant Piémont en face de l’eau scintillante du Mare nostrum, nous avons compris le choix de Lippi. Peu de gens dans la rue, la bicyclette comme principal moyen de transport, des Buongiorno qui fusent de partout et une impression bizarre d’avoir déjà vu ça dans les séries de M6 l’après-midi. L’endroit idéal, quoi ! Pour se reposer après des années sous les feux de la rampe. Le GPS nous mènera jusqu’au Grand Hotel Principe di Piemonte, lieu de notre rendez-vous. En face de l’hôtel, dans un jardin public presque vide en ce début d’après-midi, Marcello Lippi était installé sur un banc, une main tenant le téléphone portable et l’autre gesticulant à la manière d’un vrai Méditerranéen. Il était arrivé avant l’heure du rendez-vous.

Viareggio : il n’y a pas meilleur endroit pour couler une retraite heureuse

Contrairement à toutes les grandes stars que nous avons réussi à interviewer ces derniers temps, Marcello Lippi ne nous a pas limités dans le temps. «Posez toutes les questions que vous voulez, je suis un vieux retraité, j’ai tout mon temps», nous a-t-il lancé en refusant néanmoins de nous laisser prendre des photos de lui au bord de la Méditerranée toute proche. Avant de nous donner le feu vert pour commencer l’interview, Lippi nous a lancé : «Comment se porte l’Algérie ?» Lorsqu’on a commencé à disserter sur la situation sécuritaire qui s’est sensiblement améliorée et la démocratie naissante chez nous, Lippi complètement désintéressé, nous a précisé : «Je voulais parler de l’Algérie du football».

«Comment se porte l’Algérie du football ?» a été sa première question

Une voix grave, celle d’un « vero italiano » nous salua chaleureusement pour nous demander d’abord où nous étions. «Pour être à temps au rendez-vous, appelez-moi demain dès que vous quittez Rome, on se verra en début d’après-midi à l’hotel Principe di Piemonte», nous a-t-il suggéré. Dès qu’il a raccroché, on a ressenti un mélange de soulagement et de fierté. La fierté de pouvoir interviewer pour vous, lecteurs du Buteur, l’un des

« Dès que vous quittez Rome, appelez-moi et on arrêtera l’heure du rendez-vous »

A Viareggio, Marcello Lippi est considéré comme une vraie légende grâce à laquelle le patelin est connu mondialement. C’est pourquoi lorsque nous sommes allés naïvement payer la salle des conférences réservée pour les besoins de l’interview, le maître d’hôtel a pris cela presque comme une injure. «C’est déjà un honneur que Monsieur Lippi ait choisi

La salle des conférences et les boissons gracieusement offertes pour Lippi

On a essayé de lui résumer la situation en lui parlant notamment de l’élimination des Verts de la CAN-2012 suivie de la nomination de Vahid Halilhodzic à la tête de la sélection. Là, Lippi semblait plus attentif. «Après une qualification historique en Coupe du monde, il fallait s’attendre à une baisse de régime, le choix d’Halilhodzic est bon, c’est un entraîneur que je connais très bien, il pourra faire de belles choses avec l’Algérie si vous l’aidez dans sa tâche. Vous savez, la réussite d’une sélection n’est pas l’apanage du seul entraîneur, tout le monde doit tirer dans la même direction, y compris vous la presse, si vous voulez que l’Algérie soit une habituée des grandes manifestations footballistiques.»

«Halilhodzic, je le connais très bien, c’est un très bon entraîneur»

personne qui nous l’a appris. «Il est venu assister aux entraînements de la Juventus pour voir comment ça travaillait en Italie, il était très attentif pendant les quinze jours qu’il a passés avec nous», nous a raconté Lippi. «Il semble avoir appris beaucoup avec vous, M. Lippi», avons-nous lancé. Presque gêné, Lippi précisera : «Ce fut une expérience enrichissante pour lui sans doute, mais on ne peut pas tout apprendre en quinze jours».

«Halilhodzic a passé 15 jours avec moi à la Juventus»

Lippi a défendu Halilhodzic en connaissance de cause. Beaucoup ne le savent pas parce que Halilhodzic n’en a jamais parlé du moins depuis qu’il est le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, mais au début de sa carrière d’entraîneur, le Bosnien est allé s’abreuver du savoir de Lippi lorsque ce dernier était l’entraîneur de la Juve. C’est Lippi en

Lorsque nous avons arrêté la date et le lieu de l’interview avec Lippi, notre contact italien ne nous avait jamais dit que le champion du monde italien parlait une langue autre que l’italien. Nous avons donc pris le soin de nous faire accompagner par un interprète espagnol - italien. Or, depuis qu’il nous a rejoints à la salle des conférences de l’hôtel Principe di Piemonte, Lippi s’exprimait dans un espagnol mélangé à de l’italien, mais un espagnol tout ce qu’il y a de correct. L’envie de lui demander comment il se débrouillait autant dans la langue de Cervantès était trop forte. Voici l’explication : «Il y a deux ans, j’ai acheté une maison à Ibiza. Depuis, je n’arrête pas de progresser en espagnol en raison de mes déplacements permanents dans l’île».

«Depuis que j’ai acheté une maison à Ibiza, je me débrouille en espagnol»

Sur conseil de Lippi, l’interprète a été libéré. «Vous me posez les questions en espagnol et je répondrai en italien car c’est la langue où je m’exprime le mieux, je ne veux pas dire des choses qui dépasseront mes pensées et si l’un de nous a un problème, monsieur l’interprète est là pour corriger», nous a suggéré Lippi avant que l’interview commence. Une interview qui a failli être stoppée à deux reprises à cause de deux questions qui ont irrité le dur à cuire toscan. M. S.

Les questions en espagnol, les réponses en italien

ose un pe Merci M. Lippi d’acavez-vous eu une e ne te dit rien, tu fais une ch cepter cette interview s 100 choses bien et personn dessus. C’est ça la vie d’un entraîneur» pensée pour Zizou et «Tu fai te tombe et de pouvoir vous la manière avec lamoins bien et tout le monde adresser directement quelle il a quitté le aux Algériens en parfoot ? ticulier et aux MaOui, j’ai eu une penghrébins en général. sée pour lui. Je ne vais Je vous en prie, c’est pas vous dire que je un grand plaisir de poun’ai fait que penser à voir parler avec vous. Zizou car on venait quand même de gaUn entraîneur comme gner une Coupe du vous qui réussit à gamonde, mais j’ai été gner autant de titres également triste pour dont la Coupe du Zizou et le geste malmonde et la Chamheureux qu’il a eu. pions League arrive-tVous savez, je connais il à saturation ? bien Zizou et sa faPerd-il la motivation mille pour ne pas penet l’envie de continuer ser à lui, même en à travailler ? pleine liesse. J’ai vu et Non pas du tout. revu son geste après la Quand on aime ce sport, Coupe du monde, quand on aime ce mémais je n’ai jamais tier, on ne perd jamais voulu le commenter. Je l’envie. Néanmoins, il arne jugerai jamais rive parfois qu’on ait Zizou. envie de se reposer, ça peut prendre un an, Pourquoi ? deux ans comme c’est le Car un geste, aussi cas pour moi, mais je n’ai malheureux soit-il, ne jamais perdu l’ambition peut pas effacer une de revenir sur les tercarrière aussi spectarains. t très mal informé» culaire que celle de phie de jeu es Zidane. C’est donc une année à cause de ma philoso i pas entraîné Milan sabbatique ? C’est normal qu’on qui dit que je n’a «Celui Non, deux années sabréagit comme ça parce Peut-être formation et je lui avais dit qu’aucun sans parler de Ranieri qui a travaillé batiques. qu’on nous a insulté notre mère que c’est à cause de votre philosoresponsable de la fédération algéen Angleterre et en Espagne. ou notre sœur ? Vous arrive-t-il de repenser à la phie défensive qui ne cadre pas rienne ne m’avait contacté. Et vous, pourquoi n’avez-vous jaCe n’est pas normal, mais, au Coupe du monde 2006 ? Si oui, avec celle du Milan qui prône l’atNi directement ni mais exercé à l’étranger ? risque de me répéter, je ne veux pas quelle est l’image qui vous retaque, non ? indirectement ? J’ai passé beaucoup d’années à la juger Zidane. vient le plus ? Celui qui dit ça n’est pas bien inPour moi, il y a un seul contact, le Juventus où j’étais heureux, je n’ai L’image que je garde est celle des Il y a un autre joueur formé. contact direct. Aucun dirigeant algé- donc pas eu le temps de trajoueurs, du staff technique, des diriEt ne connait rien au foot ? rien n’a parlé avec moi de l’éventuavailler à l’étranger. Mainte«Durant les algérien qui joue à geants, des kinés. Tout ce beau Milan. ConnaissezNon, je n’ai pas dit ça. J’ai dit que lité d’entraîner la sélection nant, je suis prêt à tenter une 40 dernières monde faisant un cercle et fêtant la vous Mesbah ? la personne qui pense que les dirialgérienne. aventure hors de l’Italie. victoire en Coupe du monde. Parce années, il y a Oui, bien sûr. geants milanais ne me voulaient pas Peut-être dès la saison proSi c’était le cas, auriez-vous acque cette victoire est celle de l’union eu Maradona Pensez-vous que sa parce qu’ils aiment attaquer est mal chaine. cepté ? de toute la composante de la sélecet Zizou» promotion de Lecce, informée parce que M. Galliani en (Très irrité) Je ne peux pas réponQuelques joueurs algétion. C’est vrai que les acteurs sont un club qui lutte personne m’a contacté pour me prodre alors qu’il n’y a pas eu d’offre. riens ont joué en Italie, les les joueurs et l’entraîneur, mais derpour le maintien, à poser d’entraîner Milan, mais ça ne Lorsqu’il y a une offre de travail, ça connaissez-vous ? rière il y a beaucoup de gens qui traMilan, l’un des s’est pas fait. discute des conditions de travail, des Je connais un et le meilleur vaillent dans l’ombre. meilleurs clubs du Comme l’Italie, l’Algérie a été éliobjectifs, mais il n’y a rien eu. Je ne de tous. Quatre ans plus tard, l’Italie a été monde, est normale minée au premier tour en peux pas accepter ou refuser une Lequel ? éliminée au premier tour en ? Afrique du Sud après une qualifioffre qui n’a jamais existé. Zizou Zidane naturelleAfrique du Sud. Un tel résultat Oui car si Milan l’a cation historique à la phase fiQuand on vous dit qu’en Algérie ment. peut-il effacer le succès obtenu en recruté c’est qu’il a nale. Il a fallu un nul à domicile et dans tout le Maghreb, la SquaAllemagne ? les qualités pour y Vous le considérez donc après le Mondial pour que le sédra Azzura possède beaucoup de La carrière d’un entraîneur est jouer. Vous savez, il y comme Algérien ? lectionneur qui a réalisé cet exsupporters, êtes-vous surpris ? faite de succès et d’échecs, mais un a beaucoup de Il est d’origine algérienne ploit soit descendu en flammes. Non pas vraiment parce que je échec aussi cuisant soit-il n’effacera joueurs qui jouent et donc algérien. Je vais vous Vous pensez que le métier d’ensais que dans tous les pays arabes, les dire pourquoi. Lorsque j’entraînais la dans les clubs du bas de tableau, parjamais une victoire en Coupe du traîneur est un métier ingrat ? gens aiment le football euromonde. Quand tu gagnes un Monfois dans les divisions inférieures, il Juventus, je suis parti manger Non, ce n’est pas uniquement le péen et suivent les dial, tu entres à jamais dans l’Hisfaut juste avoir le bon œil pour les un soir au restaurant et métier d’entraîneur qui est comme é grands clubs d’Europe «J’ai ét toire de ce sport. Et l’Histoire, trouver. Mesbah est un très bon lorsque je m’apprêtais à rença. Toute la vie est comme ça. Tu fais comme Manchester, personne ni rien ne peut l’effacer. contacté joueur et, à Milan, il aura l’occasion trer chez moi, j’ai surpris Zi100 choses bien et personne ne te dit Liverpool, Milan, la de progresser davantage. par le dane en train de jouer un Chez nous, les gens ne comprenrien, tu fais une chose un peu moins Juve. Ils suivent tous nent pas pourquoi Lippi qui a en- bien et tout le monde te critique. Qatar, les match devant une gare. J’étais Connaissez-vous Ghezzal qui a les grands championtraîné deux grands clubs en passé huit ans en Italie et qui joue Emirats et hors de moi. Le lendemain, je C’est donc normal que l’entraîneur nats européens, ansuis allé le voir et je lui ai dit : Italie, la Juve et l’Inter, n’a jamais actuellement à Levante en Esalgérien soit critiqué même après l’Arabie glais, espagnol, italien, passé dirigé le Milan AC… pagne ? avoir qualifié l’équipe en Coupe du oudite, «Qu’est-ce qu’il s’est répondu : Sa français. Non, je ne suis hier Zizou ?» Il m’a (Il rit) J’ai travaillé dix années à la Oui, bien sûr. Ghezzal est très monde. pas surpris. mais ça n’a ‘‘Coach, ce sont mes amis alJuve et deux à l’Inter, il ne connu en Italie. C’est normal, mais c’est ti» gériens qui sont venus me Et si l’on vous dit que pas abou restait pas En club, il joue derrière les attalors de la finale de la voir, ils voulaient jouer un beaucoup de «Un jour, j’ai surpris un peu injuste… quants alors qu’en sélection il Non, c’est normal. in de Coupe du monde match et je n’ai pas pu dire non’’». Il temps pour le Zidane en tra joue en pointe. A quel poste peut2006, la majorité des Algériens était gêné, mais très fier d’avoir joué Milan AC. r devant la gare Il y a quelques mois, joue il être performant, à votre avis ? riens. votre nom a été cité pour étaient avec la Squadra Azzura, avec ses potes algériens. Il n’a jamais Pourtant, il y a avec des Algé Je ne peux pas vous dire parce que cela vous surprend-il ? caché sa fierté d’être algérien. deux, trois ans, Je lui ai dit : “Qu’est- entraîner l’équipe d’Alje ne l’ai jamais vu jouer avec l’équipe gérie… Ça ne me surprend pas, ça me as fait j’ai eu des Comment il était Zizou ? ce que tu d’Algérie. En Italie, il a été bon (Il nous coupe) Un plait. Ça me plait beaucoup. contacts avec les C’est une personne fantastique, Zizou ?’’ Il m’a lorsqu’il a joué sur les côtés à droite journaliste algérien dirigeants mila‘‘Je ne Les plus grands entraîneurs itaextraordinaire. Beaucoup d’humilité, ou à gauche. répondu : x (Ndlr : c’était le journanais, mais ça ne peux rien refuser au liens ne travaillent pas beaucoup de disponibilité avec tout le monde. Il est le cinquième Algérien à reliste du Buteur) m’a juss’est pas fait. à l’étranger. Pourquoi ? Pour moi, au cours des dernières Algériens’’» joindre le championnat d’Estement appelé à Non, je ne suis pas d’accord avec quarante années, il a été le meilleur pagne. Le fait d’avoir plusieurs cette période-là vous car beaucoup d’entraîneurs itaavec Maradona. joueurs dans un championnat pour me demanliens ont travaillé ou travaillent à Quelle est la chose que Zidane comme la Liga peut-il être valorider de lui confirl’étranger. Il y a Trapattoni à la tête possède sur le terrain et que les sant pour le football algérien ? mer ou de lui de la sélection irlandaise, il y a eu autres joueurs n’ont pas ? Ça permet surtout à ces joueurs infirmer cette inCapello en Angleterre, ZacherLa capacité de d’acquérir une grande expérience en roni au Japon, Spaletti a pris mettre son imjouant dans des championnats aussi «Le geste de le Zenith de Saint-Pétersmense talent au exigeants que la Liga, le Calcio ou la «C’est finale Zizou en bourg. sympa qu’on service des autres. Premier League. Cela servira par la de la Coupe du Tardelli a entraîné suite leur sélection. C’est une caracpense que je Lors de la finale monde 2006 l’Egypte… téristique des joueurs nord-africains ressemble à de la Coupe du à n’effacera Tardelli, l’Egypte aussi. d’aller jouer en Europe, ce n’est pas monde 2006 et sa Paul jamais Ancelotti entraîne le Paris nouveau et c’est cela qui peut rendre part la joie que carrière Saint-Germain. Il y a un ItaNewman» peut procurer la vos sélections plus fortes. laire» lien à la tête de l’Albanie spectacu victoire finale,

«Je n’ai jamais été sollicité pour entraîner l’Algérie, ni directement ni indirectement»
u

04

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Entretien

De notre envoyé spécial en Italie : Mohamed Saâd

C’est certain qu’en Afrique du Sud vous étiez concentré avec la sélection italienne, mais avezvous entendu parler du match nul de l’Algérie face à l’Angleterre de Capello ? Je n’ai pas vu le match, mais bien sûr que j’en ai entendu parler. Aujourd’hui, on ne peut pas dire que les grandes nations du football sont en train de stagner, ce sont les sélections dites petites qui ont fait d’énormes progrès, surtout sur le plan de la rigueur tactique. On ne peut plus s’imposer juste parce qu’on a une tradition footballistique et qu’on est des habitués des grands évènements. Quel est, selon vous, l’international algérien qui a marqué le plus l’histoire du football ? Sans doute Rabah Madjer avec lequel j’ai été en contact ces derniers jours. En tant qu’ambassadeur de l’Unesco, il voulait m’inviter à un match de charité à Alger. Je l’ai vu à Dubaï lors d’un autre match de charité pour les enfants libyens en présence du nouveau président de la Libye, et il m’a invité officiellement. Et viendriez-vous en Algérie ? Je lui ai dit que si je suis disponible à la date du match, je viendrai volontiers, sinon ce sera «Pour nous, pour une autre Madjer c’est occasion. la talonnade Quelle image gardez-vous d’Allah, ce fut l’un des de lui en tant que joueur ? meilleurs Madjer, joueurs du son c’est la talonmonde à nade d’Allah, époque» non ? Pour moi, il a été l’un des meilleurs joueurs du monde avec de très grandes qualités techniques. Il a signé à l’Inter, mais il n’a pas pu y jouer. Aurait-il réussi dans le championnat d’Italie ? Avec ses qualités, il aurait réussi dans n’importe quel grand championnat et dans n’importe quel grand club. Etes-vous cap-

vez que vous lui ressemblez ? Avant qu’il ne meurt oui. Non, c’est sympa de savoir qu’on se ressemble. Pourquoi à votre avis, moins de 23 ans. Marco Tardelli n’a pas réussi à la tête de la Faut-il être un grand joueur sélection d’Egypte ? pour réussir dans le métier Je ne peux avoir des d’entraîneur ? explications à tout. Jouer au football peut être important pour connaître la Peut-être à cause de la tivé comme psychologie du joueur, comprendre mentalité du joueur tout le monde ce qu’il ressent, mais avoir une arabe ? par le clasico entre grande carrière de joueur n’est pas Je ne sais pas. le Real et le Barça ? forcément un gage de réussite Avec la crise éconoQue voulez-vous dire lorsqu’on passe de l’autre côté de la mique, un phénopar « captivé » (Ndlr : là inbarrière. La preuve, beaucoup de mène nouveau est tervient notre interprète pour lui ex- grands joueurs n’ont pas réussi à deapparu en Europe : les pliquer le vrai sens du mot qui a venir de grands entraîneurs. grands investisseMais, aujourd’hui je suis énervé Lippi car « Cattivato » en ita«Pourvu Avec la Juve, vous avez tout ments financiers des prêt à entraîner une sélien est un mot injurieux)… A ’il y ait qu gagné, mais votre passage à l’Inémirs du Golfe, notamlection arabe. l’heure actuelle, les deux meilleures des ter n’a pas été une grande réusment en Espagne, en équipes du monde pour moi sont le ons Quand ? site… France et en Angleterre. propositi Quand il y aura des FC Barcelone et le Real Madrid. Bar(Il nous coupe) Dans la vie, il n’y a Pensez-vous qu’ils puisje suis prêt offres concrètes et des celone est au sommet depuis six, pas que les succès ! On ne peut pas sent apporter quelque à travailler accords. sept ans déjà. C’est donc normal gagner à tous les coups. On gagne chose de positif au footqu’un match comme ça intéresse dans un Entre la France et l’Aldes titres un an, deux ans…, après ball ? tout le monde, pas seulement Lippi. pays arabe» gérie, ça ne va pas du on ne gagne rien. Ça peut être positif quand tout à cause du proQuel est le jeu que vous apMoi, je suis très sal’investisseur est un pas«Ghezzal est tisfait de ce que j’ai blème des binatiopréciez le plus, celui du sionné de foot et qu’il a beaumeilleur naux qui sont nés et formés en Barça ou bien celui du Real ? pu gagner durant coup d’argent. Aujourd’hui, le France, mai qui choisissent de Celui du Barça naturellelorsqu’il joue ma carrière et je ne monde s’est globalisé, pas seulement jouer pour l’Algérie, le pays de ment, mais ces deux dernières suis pas déçu par en football, mais dans tous les secattaquant leurs parents. Trouvez-vous la années, le Real me plait aussi. les échecs parce teurs de la vie. Il n’y a pas que les oit ou dr réaction des Français normale ? Votre compatriote Fabbio gauche» qu’on apprend plus émirs du Golfe qui investissent dans Je pense que ce problème n’est pas des échecs que des le football, il y a des Américains à la Capello a démissionné de propre à la France et à l’Algérie. Il victoires. Et puis à tête de Manchester United, il y a son poste de sélectionneur de concerne l’Allemagne, l’Italie et d’aul’Inter, je ne suis Abramovich à Chelsea. Celui qui a l’équipe d’Angleterre trois tres nations européennes. C’est le réresté qu’une année de l’argent et un programme sérieux mois avant l’Euro juste parce sultat de la globalisation du football, et demie. est le bienvenu. qu’on a décidé d’enlever le dont je vous parlais. Un gamin qui brassard de capitaine à Terry Quel est le titre En Italie, par contre, il n’y a est né en Europe, qui sans le consulter. A sa place, qui a le plus de vaeu aucun investisseur joue au football en Euauriez-vous agi de la même «Un leur pour vous ? étranger… manière ? tional rope, mais qui a une La Coupe du L’Italie c’est un peu particubina double nationalité, doit (Là, Lippi est vraiment irrité monde 2006. lier. Je m’explique : deux des doit faire le prendre une décision et on a vite pensé qu’il allait tout trois plus grands clubs d’Italie Et en club ? choix du et le plus vite possible arrêter). On ne peut pas voir les sont gérés par des familles deLes cinq scucœur car il pour pouvoir se libéchoses de cette manière. Pas seulepuis des décennies, les Agnelli detti, la Ligue des champions, la va défendre rer et se concentrer ment en football, mais dans la vie en à la Juve et les Moratti à l’InCoupe d’Italie, tous les titres sont général. Pour répondre à cette questoute une avec une seule sélecter, le Milan est géré par Berimportants, mais si je dois choisir, je tion. Cette décision tion, je dois me retrouver dans la nation» lusconi. C’est très difficile donc dirais les quatre finales de la Ligue doit émaner de son même situation, le même contexte et de pouvoir investir dans ces des champions, même celle qu’on a cœur car quand on le même moment que Fabbio. clubs. Peut-être que d’autres perdues. joue pour un pays, on Or, je ne connais pas tous les clubs comme la Roma ou Naples doit l’aimer et défendre ses couleurs. Comment réagissezdétails de cette affaire pour vont intéresser les investisseurs vous lorsqu’on vous Si demain Al Shaarawy du Milan pouvoir répondre à votre étrangers à l’avenir, je ne sais pas. compare à l’acteur AC choisit de jouer pour question, vous comprenez ? Vous nous disiez tout à l’heure américain Paul l’Egypte, seriez-vous offusqué ? Que pensez-vous de Caque vous êtes prêt à tenter une exNewman ? Je vous dis que c’est une décision pello comme entraîneur ? périence à l’étranger. Etes-vous C’est normal. personnelle, que tout le monde doit C’est l’un des meilleurs disposé à exercer dans un pays respecter. Al Shaarawy possède la Vous trouau monde, un vrai perfecarabe ? double nationalité et à un certain tionniste. Quand un entraîJ’ai tout récemment neur gagne des titres avec «Bien sûr que été contacté par les res- moment de sa carrière il doit décider pour quelle sélection il doit toutes les équipes qu’il enje suis captivé ponsables de la fédérajouer. Point. traîne, cela veut dire qu’il a par le Clasico tion des Emirats arabes Maintenant, on va vous poser des d’énormes qualités. C’est le a. unis, j’ai eu un autre Real – Barç questions courtes et on voudrait cas de Fabbio. d’hui, contact au Qatar et en Aujour des réponses courtes… Arabie Saoudite. J’ai eu Mais, vous comprenez ce sont les Allez-y ! plusieurs contacts avec sa décision ? deux les pays du Golfe. Messi ou Cristiano ? Je la respecte, mais je ne meilleures Messi. veux pas la commenter. Pour entraîner des sééquipes du lections ou des clubs ? Real ou Barça ? Vous avez été un grand monde» Des sélections. Ça Barça. entraîneur, mais vous ne s’est pas fait finalen’avez pas été internaMilan ou «Je ne serai ment parce que tional italien comme Inter ? pas choqué si les Saoudiens ont joueur Milan. Al Shaarawy préféré prendre J’ai joué avec les Dieu ? jouera un Rijkaard, alors Il est en haut jour pour que les autres et il veille sur contacts ne sont l’Egypte» nous. pas allés loin. Le bonheur ? Moi en tout cas, je suis très heureux. L’amour ? Il est nécessaire. La mort ? Elle arrivera un jour. Entretien réalisé en Italie par Mohamed Saâd

«Vous allez voir que Mesbah va beaucoup progresser à Milan»
Coup d’œil Entretien

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

05

06

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup du sort USMA

USMA-MCA : on se dirige vers le report ou la délocalisation ! b B Belmihou
ien que le moment soit particulier chez les Rouge et Noir, le grandissime derby algérois entre l’USMA et le MCA a commencé dans les fiefs des deux clubs. Tout le monde parle de cette rencontre attendue depuis un bon moment par les deux galeries. Forts de la victoire qu’ils ont réalisée au match aller, le 26 novembre dernier, les Mouloudéens attendent ce rendez-vous avec impatience, pour essayer de perpétuer la tradition. Dans les fiefs de l’USMA par contre, on s’interroge sur le visage que l’équipe aura au cours de ce match, vu les circonstances et les moments tragiques que traverse le club de Soustara. Le massacre, dont les Rouge et Noir ont été victimes, est sur toutes lèvres. Pour ce qui est de cette rencontre prévue au stade du 5-Juillet, elle devrait avoir lieu le samedi 28 avril. Néanmoins, on croit savoir qu’un changement devrait avoir lieu, quant à la programmation de ce derby. Selon nos informations, le match devrait être reporté à une date ultérieure ou bien délocalisé dans une autre enceinte. Le stade du 5-Juillet ne peut abriter deux matchs en 48 h La raison qui pousse la Ligue de football professionnel à procéder au changement est le fait que la finale de la Coupe d’Algérie est programmée pour le 1er Mai, soit 48 h après la date du derby algérois. Dans la déclaration faite au Buteur (lire ci-contre), le directeur général du stade du 5Juillet, Noureddine Belmihoub, explique l’impossibilité de programmer deux matchs en 48 h, évoquant un problème technique et logistique. Sachant que les présidents de la FIFA, de la CAF et, bien sûr, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, seront présents à cette finale, il est fort probable que ce match soit reporté ou délocalisé. Une proposition sera faite à la direction de l’USMA, aujourd’hui, pour domicilier le derby au 20-Août... Par ailleurs, à en croire ce qui se murmure, une proposition sera faite, aujourd’hui, à l’issue de la réunion MJS-présidents de club professionnel, à la direction de l’USM Alger. Cette proposition consiste à domicilier la rencontre USMA-MCA au stade du 20-Août-1955 d’Alger, étant donné que c’est un terrain neutre. Le fait que ce stade ait déjà abrité cette affiche, en 2008, constitue un autre avantage. Reste à savoir maintenant si la direction de l’USM Alger va accepter cette proposition, du fait que ce sont les Rouge et Noir qui reçoivent. Il reste à savoir, aussi, si les services de sécurité vont

Des supporters de l’USMA et du MCA se sont réunis à Bab El Oued

Selon une source bien informée, des supporters de l’USMA et du MCA se sont réunis, lundi à Bab El Oued, au bureau de Nadir Abdellaoui, un dirigeant de l’USMA. Cette rencontre a eu lieu dans le but de préparer le derby USMA-MCA qui devrait avoir lieu le 28 avril (en attendant la décision de la LFP de le délocaliser ou bien de le reporter). Selon une source bien informée, ce sont des supporters fidèles aux deux clubs, à l’image de Zoheïr Abdellaoui (USMA) et de Mahfoud Daoudi (MCA), qui sont derrière cette idée. Au cours de cette réunion, ils se sont entendus pour collecter une grosse somme d’argent pour préparer un tifo commun contenant les couleurs des deux clubs et leurs slogans. Ces supporters veulent, en effet, lancer un message aux autorités ainsi qu’aux autres clubs pour tirer un trait sur la violence qui secoue nos stades.

Un tifo en commun lors du derby

«S’il avait un peu de dignité, il aurait démissionné de son poste»
Bonjour Khaled, on aimerait bien avoir votre réaction suite à la déclaration du président du MCS, Khaldi. Ce dernier, au cours d’un point de presse, vous a accusé d’être l’instigateur de ce qui s’est passé… A Saïda, on a assisté à des scènes désolantes. Le président du MCS a eu quand même l’audace de parler après tout ce qui s’est passé. Permettez-moi de vous dire que ce président, s’il avait un peu de dignité, il aurait démissionné de son poste. Il y a eu Cherchar, Laïfaoui et Bouchema qui ont été lâchement agressés. Dans sa déclaration, il parle de gestes obscènes de votre part envers la galerie du MC Saïda… Qu’il ramène la preuve ! Je pense que tout le monde sait ce qui s’est passé. Ce n’est pas Lemmouchia qui a donné les clés du stade aux voyous, c’est bien lui d’ailleurs. Ce n’est pas Lemmouchia qui a agressé les joueurs de l’USMA dans le tunnel, avant le coup d’envoi et à la mi- temps. Ce n’est pas moi Khaled Lemmouchia a tenu à répondre au président du MC Saïda, Khaldi. Ce dernier a accusé ouvertement le capitaine usmiste d’avoir été l’instigateur de tout ce qui s’est passé à Saïda. Voici l’entretien.

Lemmouchia répond à Khaldi et le descend en flammes

accepter cette idée, après ce qui s’est passé lors des matchs USMH-USMA et MCSUSMA, sachant surtout qu’une affiche USMA-MCA peut drainer la grande foule. ... Elle pourrait demander CO) : le report (DG de l’O t Pour ce qui est de l’USMA, let ne peu ade 5-Juil et du moment que c’est elle «Le st n 48 h» che, qui reçoit, sa direction peut m chs e deuxdétaia,t ous avons prisuattadine ls n demander à la Ligue de footabriteor plus de O, No red esC ball professionnel de procéPour av ir irecteur général de l’O ls sur cette qu d ai der au report de cette hier, avec le pour avoir plus de dét iliation du match , rencontre, afin de permettre Belmihoub r ce qui est de la domic isis. On ne connaît sa n : «Pou aux joueurs de souffler un tio s encore été cernant le problème A, on n’a pa peu, étant sous pression deUSMA-MC la décision prise.» Con ulement de la finale puis le match de Saïda, après pas encore t se poser avec le déro l’OCO nous dira : le cauchemar vécu là-bas. Atqui pourrai e d’Algérie, le DG de r deux matchs en de la Coup Juillet ne peut abrite it sur le plan teints au plan psychologique, les «Le stade 5-sera difficile, que ce so ge très clair joueurs ne semblent pas en memessa 48 h. Ce sure de jouer cette rencontre. Au autre.» Un ade technique ou t du responsable du st rythme où vont les choses, ce derby de la par t. a 90% de chances d’être reporté à une 5-Juille H. R. date ultérieure. Hamza R.

Quand Khaldi justifie l’injustifiable !
En organisant un point de presse, lundi, tout le monde s’attendait à ce que le président du MCS, Mohamed Khaldi, profite de cette occasion pour présenter publiquement ses excuses à l’USM Alger, après les graves incidents ayant émaillé la rencontre de samedi passé. Mais au lieu d’avoir à rendre sa conscience tranquille, en présentant des excuses et pas uniquement regretter les faits, puisque les dés étaient jetés, Mohamed Khaldi est allé justifier l’injustifiable ! Pourtant, étant membre de la Ligue, il avait quand même un statut à défendre. Mais cela ne l’a pas empêché de chercher des excuses complètement absurdes pour se dérober à la réalité, en accusant le capitaine de l’USMA, Khaled Lemmouchia d’avoir été l’instigateur de ce qui s’est passé. Supposons que Lemmouchia ait provoqué le public saïdi (en attendant les preuves), le comportement des supporters locaux était injustifiable. Lorsqu’un joueur est atteint par une arme blanche et risquait de rendre l’âme, on ne peut jamais trouver un justificatif à ce comportement où l’accusé (le joueur) d’avoir provoqué le public. C’est ce que le président Khaldi doit savoir et, surtout, apprendre, au lieu de cautionner la médiocrité ! H. R.

Toujours au cours de cette réunion, les deux parties se sont entendues pour que ce tifo soit organisé au sein de la tribune centrale du stade du 5-Juillet, à savoir le flambeau. Ils demandent, ainsi, au service d’ordre de ne pas séparer les deux galeries, afin de rester ensemble et donner une très bonne image de sportivité et de fraternité aux autres. Une louable initiative qui doit être encouragée par les instances. H. R.

...ils suivront la partie côte à côte au flambeau

«A travers ces sanctions, la Ligue n’a rien fait»

qui ai empêché le bus de l’USMA d’accéder au stade avant le coup d’envoi de la rencontre. Le comble, c’est que moimême j’ai reçu un coup à l’œil gauche. Donc, je ne peux agresser moimême. C’est lui, le président de Saïda, qui a donné des gilets de stadiers à ces voyous. J’irai encore plus loin. Oui, allez-y… Le président du MCS était venu nous voir dans la soirée avec le wali. Il n’avait même pas eu le courage de nous regarder en face, et dans les yeux. Il ne pouvait le faire parce qu’il n’avait pas trouvé quoi à dire. C’est une honte ! A sa place, j’aurais démissionné en tout cas. Concernant la sanction de huit matchs infligée par la LFP au MCS, peut-on connaître votre réaction ? Je pense que la Ligue n’a rien fait (il le dit avec un ton colérique). Entretien réalisé par Hamza R.

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Hier, une folle rumeur a fait le tour d’Alger, concernant l’état de santé d’Abdelkader Laïfaoui, le défenseur central de l’USM Alger. En effet, dans les différents quartiers populaires de la capitale, on a avancé la mauvaise nouvelle du décès du joueur, poignardé à l’issue de la rencontre MCS-USMA. Mais, on tient à démentir formellement cette rumeur. Le joueur usmiste est toujours en vie. D’ailleurs, hier matin, notre confrère d’El Heddaf lui a rendu visite au CHU Mustapha-Pacha. Son père en colère contre Kerbadj Contacté, le père d’Abdelkader Laïfaoui n’a pas manqué l’occasion de tirer à boulets rouges sur Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue de football professionnel. Le papa de la victime a déclaré : «Je dirai à M. Kerbadj que vous n’êtes pas fait pour être le président de la Ligue de football professionnel.» Par la suite, il s’est interrogé sur ce que ce dernier aurait fait si son fils était à la place du joueur usmiste : «Je me demande ce qu’il aurait fait si son fils était à la place du mien. Aujourd’hui, Abdelkader a failli rendre l’âme.» H. R.

Laïfaoui bel et bien vivant
Coup d’œil USMA
Alors qu’une rumeur autour de son décès a fait le tour d’Alger, hier
Laïfaoui se porte comme un charme. C’était hier après l’opération qu’il a subie.

07
Khaldi : «Saïda ne mérite pas cette lourde sanction»

Vingt-quatre heures après le verdict de la commission disciplinaire, les Usmistes sont scandalisés. C’est le sentiment qu’on a pu avoir, hier, dans les différents fiefs de l’USM Alger. Le numéro deux du club, Rebbouh Haddad, avait dit au sujet des huit matchs à huis clos, en dehors de la wilaya de Saïda : «C’est peu.» Les supporters de l’USMA, pour leur part, ont affiché leur déception suite à cette sanction qu’ils ont qualifiée d’insuffisante. Beaucoup s’attendaient à ce que cette suspension soit plus lourde, mais, au final, la décision de ladite commission fut ainsi. «Pour un simple geste à l’encontre du public, Chaouchi s’est vu infliger 10 matchs de suspension» Les supporters de l’USMA n’ont pas raté l’occasion de qualifier cette sanction d’injuste. Ils ont comparé cette sanction à celle du gardien mouloudéen, Faouzi Chaouchi, qui, selon eux, a écopé de dix matchs de suspension pour avoir fait un geste obscène envers les supporters béjaouis, à l’occasion de la rencontre JSMB-MCA. Un groupe de supporters de l’USMA s’est expliqué, hier, sur cette affaire : «C’est une suspension qui ne veut rien dire. La commission disciplinaire a été très clémente et a cautionné ce qui s’est passé à Saïda. On se demande comment on peut sanctionner Chaouchi par dix matchs de suspension, après avoir fait un geste au public alors que le MCS a écopé de huit matchs de suspension, après des agressions à l’arme blanche où trois personnes de la délégation usmiste ont failli mourir.» H. R.

Les Usmistes scandalisés

Après le verdict de la commission disciplinaire

La suspension du MCS n’arrange pas du tout les affaires des Rouge et Noir

«Certains dirigeants disaient : «Sans les
«Demandez aux responsables de l’ENTV s’ils n’ont pas été menacés au téléphone !»
Poursuivant sur le même ton, ce proche du club nous apprend également que la décision d’ouvrir les portes aux supporters le jour du match a été longuement discutée avant d’être prise. «Certains parmi les dirigeants avaient prédit de tels dépassements, en signifiant clairement au président qu’il pouvait arriver de graves incidents. Mais ils ont été étouffés par la majorité qui les a accusés de vouloir couler le club, prétextant qu’il s’agissait de l’intérêt suprême du MCS. Devant leur agressivité, tout le monde s’est tu et c’est également là qu’on a pensé à interdire l’entrée aux techniciens de l’ENTV. Demandez aux responsables régionaux de la télé s’ils n’avaient pas été menacés s’ils venaient à Saïda !», affirme-t-il l’air sûr de ce qu’il dit. der cela sur ma conscience. La vérité doit être dite, quel que soit l’auteur des troubles. Même s’il s’agissait de mon propre frère», nous confia-t-il. Et de révéler : «Tout le monde a accusé les stadiers d’être derrière les agressions. Certes, ils étaient vêtus de chasubles de stadiers, mais je vous jure qu’ils n’ont absolument rien à voir avec le club. Ce sont des voyous à qui on a donné les chasubles pour avoir un accès direct au terrain. Je ne peux par contre pas être affirmatif en disant que c’est le président qui les avait postés là. Mais ce qui est sûr, c’est que ce sont ces énergumènes qui étaient venus à l’entraînement de jeudi. Ça arrangeait sans doute certains de les voir agir de la sorte. Allez savoir qui sont les vrais commanditaires !»

«Lors de la séance de jeudi, 18 voyous armés de couteaux et d’épées sont venus menacer les joueurs et le coach du MCS»

«Tout a été prémédité de l’intérieur du club.» C’est la révélation que nous a faite un des dirigeants du MC Saïda, hier, en gardant l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité. Les aveux sont de taille, et ceux qui en avaient encore des doutes peuvent les laisser se dissiper maintenant que les Saïdis du bon sens ont refusé de cautionner la boucherie qui a eu lieu samedi au «stade de la mort», comme l’aiment à le qualifier les supporters du MCS.

caméras de l’ENTV, on fera du travail propre !»
«Déçus, les supporters sont entrés pour frapper l’ensemble des joueurs, pas seulement ceux de l’USMA»

Un responsable saïdi fait des aveux fracassants

Cette affaire MCS-USMA continue d’alimenter l’actualité sportive, notamment cette histoire de sanction. Les dirigeants de l’USM Alger se sont plaints, hier, auprès de la Ligue de football professionnel et à son président, Mahfoud Kerbadj. A en croire une source digne de foi, le président usmiste Ali Haddad s’est entretenu, hier dans la matinée, avec le président de la Ligue, pour avoir des explications quant aux sanctions infligées au MCS, mais, surtout, pour réclamer la programmation de toutes les rencontres restantes du championnat à huis clos. Haddad a justifié cette demande par le fait que la sanction des huit matchs à huis clos, en dehors de la ville de Saïda, sera un avantage aux deux autres concurrents immédiats pour le titre, à savoir l’ES Sétif et la JSM Béjaïa, qui vont se rendre à Saïda pour y affronter le MCS. La Ligue ne peut satisfaire tout le monde à la fois Néanmoins, il faut dire que la Ligue ne peut satisfaire tout le monde. Elle ne peut prendre une telle décision du jour au lende-

Les dirigeants se sont plaints à la LFP

main. C’est ce que Kerbadj a fait savoir à son interlocuteur. Il ne veut pas prendre une telle décision tout seul, si les clubs ne le demandent pas, afin d’éviter toute polémique en cette fin de championnat. En outre, la LFP ne peut satisfaire tout le monde. Déjà, qu’elle a été sévèrement critiquée durant les dernières 48 heures, après les incidents. Ils comptent introduire un recours Par ailleurs, on croit savoir que les dirigeants de l’USMA vont introduire un recours auprès de la Ligue de football professionnel pour lui demander d’infliger de très lourdes sanctions au club saïdi, après la catastrophe survenue samedi passé. Les responsable du club, à leur tête le président Ali Haddad, comptent aller loin dans cette affaire et ne pas laisser passer sous silence ce drame. Ainsi, c’est la commission des recours affiliée à la Fédération algérienne de football qui sera saisie dans ce cas-là, et c’est à elle de trancher en visionnant de nouveau les vidéos et les images de la rencontre. H. R.

Après avoir pris connaissance de la sanction de la commission de discipline, nous avons pris attache avec le président du club Khaldi qui était dans tous ses états. «Vraiment, c’est une lourde sanction, le MCS ne mérite pas toute cette sévérité. Certes, il y avait des événements tragiques et nous nous attendions à une sanction mais le fait de nous priver de notre terrain et de notre public pour huit matchs, le bouchon est allé plus loin dans cette affaire. C’est trop pour notre équipe ! Certes, il y a eu des dépassements après la fin de la rencontre, je suis de tout cœur avec les blessés de l’USMA à qui je souhaite un prompt rétablissement, mais le MCS n’a rien à voir dans tout ça puisqu’il y avait un envahissement de terrain après la provocation des joueurs de l’USMA, même nos joueurs n’ont pas été épargnés.» «La commission de discipline devrait étudier les deux dossiers» Le président Khaldi a voulu donner d’autres explications en déclarant : «On s’attendait à une sanction, mais jamais nous n’avons imaginé huit matchs de suspension et en plus jouer en dehors de Saïda. Cette commission devrait réétudier les deux dossiers, il a des preuves que les joueurs de l’USMA n’ont cessé de provoquer et d’insulter les supporters avant et pendant la rencontre.» «Pourquoi sanctionner l’adjoint de l’entraîneur ?» «La sanction pour l’équipe était prévisible mais ce qui m’étonne, c’est la suspension pour deux saisons de l’adjoint de notre entraîneur. Je me demande pourquoi sanctionner Guemidi du moment qu’il n’a rien fait ? Vraiment, on veut casser notre club.» «On va introduire un recours» Le président Khaldi nous a, par ailleurs, confirmé que la direction du club va introduire un recours : «C’est une lourde sanction et le MCS ne mérite pas tout ça, nous allons introduire un recours à la commission de discipline.» Amar B.

même de l’intérieur du club une grande complicité avec ce qui se tramait. Ils se disaient entre eux : ‘Sans les caméras de l’ENTV, on fera du travail propre !’»

Mohamed (appelons-le ainsi) est affirmatif : «Tout a commencé la semaine dernière, et on notait une ébullition palpable de l’intérieur du club. Jeudi déjà, deux jours avant le match, la séance d’entraînement a été interrompue par une horde de voyous qui étaient au nombre de 18. Ils étaient tous armés, qui de couteaux, qui d’épées. C’était vraiment impressionnant ! Ils sont venus menacer Lachegar et ses joueurs de mort, s’ils ne gagnaient pas le match contre l’USMA. Que faire devant de telles menaces et surtout devant la passivité de toute l’équipe de dirigeants qui, selon toute vraisemblance, était bien au courant de ce qui se tramait dans les coulisses ?»

«Avant le match, on se disait : ‘Allah ikheredjha âla khir samedi’»

«On a donné des chasubles aux voyous sous la menace, mais ça arrangeait beaucoup de personnes»
Des confidences qui donnent froid dans le dos et que notre interlocuteur assure qu’elles sont «à 100% vraies». «Je n’ai aucun intérêt à dénoncer les miens. Mais je ne veux pas gar-

Tout ce qu’il dit concorde avec les témoignages des dirigeants de l’USMA. Même ceux des Saïdis qui affirment avoir senti cette ébullition durant toute la semaine qui a précédé le match : «Les gens haranguaient les foules dans les cafés et dans les quartiers. Tout le monde savait qu’il allait se passer quelque chose de grave le jour du match. Ça sentait vraiment mauvais bien avant le match et l’on se disait tous entre nous : ‘Allah ikheredjha âla khir.’ On ne s’était pas trompés, car on sentait

Ce dirigeant du MCS qui nous a contactés a tenu à préciser un point important : «L’arbitre Zouaoui aussi avait une responsabilité dans ce qui est arrivé, en ajoutant huit minutes entières. L’égalisation de l’USMA a enflammé le cœur des supporters. Mais lorsqu’ils ont pénétré sur le terrain, avec la complicité des pseudo-stadiers, il faut bien le souligner, ils sont entrés pour agresser l’ensemble des joueurs sur le terrain. Ceux de l’USMA et ceux du MCS qui les avaient également déçus. Mais Laïfaoui, Khoualed et deux autres joueurs de l’USMA, les avaient chauffés un peu plus, en leur lançant des gestes obscènes et en leur signifiant qu’ils allaient descendre en Ligue 2. C’est ce qui a poussé certains à pénétrer eux aussi, alors qu’ils n’avaient peut-être aucune intention de le faire au départ.» En dernier lieu, il nous a priés de transmettre les regrets des vrais supporters du MCS à tous ceux qui ont été atteints par ce qui s’est passé ce jour-là. D. D.

Une mini-trêve qui n’arrange

08

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

pas trop les Kabyles

F

JSK - MCS programmé pour le 28 avril prochain

Coup risqué JSK

le GGAfin de rester adansstaffbain de Yaya dans la compétition, le technique de la JSK qui dans un premier temps prévu un match amical face aux espoirs, a finalement opté pour un adversaire d’un calibre supérieur. Selon une source proche de la direction, les Canaris affronteront ce jeudi en déplacement la formation des Issers ce jeudi matin. Les responsables kabyles ont obtenu l’accord de principe de leurs homologues des Issers, reste seulement à savoir si ces derniers joueront leur match officiel samedi et non pas vendredi. GAprès quarante-huit heures de repos après leur match face au CSC, les Canaris ont repris le chemin des entrainements hier à 15h. Excepté les deux internationaux Tedjar et Belkalem convoqués au stage de la sélection nationale, tous les autres joueurs ont répondu présents. Trois joueurs espoirs ont été également appelés en seniors il s’agit de Rayeh, Ould El Hadj et Ferguene. terrain récupéGGLe milieu deavec Orfi groupe. rateur Hocine El n’a encore pas repris le Présent hier à la séance, Metref, lui, a été pris en charge par le kiné Guillou en salle de musculation. l’avoir soumis des GGAprès ont révélé que saàblestests qui sure ne suscite plus d’inquiétude, le

Match amical face aux Issers ce jeudi

Auteur d’une saison extraordinaire chez les Crabes

le viseur kabyle

3 matchs pour tout le mois d’avril, 4 en 15 jours en mai !

inalement, la JSK ne jouera pas aujourd’hui son match de la 26e journée de Ligue 1. C’est dans la matinée d’hier que le programme complet des mois d’avril et mai a été publié sur le site officiel de la LNFP. Dans ledit programme, la rencontre JSK – MCS a été fixée pour le 28 avril prochain au même titre que l’ensemble des rencontres de la 26e journée. Une programmation qui oblige le staff technique de la JSK à revoir le micro-cycle de préparation. A vrai dire, les joueurs kabyles, qui viennent de ramener un point précieux de Constantine, auraient aimé accueillir le MCS ce mardi pour un seul but : rester compétitifs. Désormais, les camarades d’Ali Rial seront soumis à une longue semaine de travail. En gros, Karouf aura 10 jours pour maintenir la forme de ses joueurs et gérer leur mental. D’après certains observateurs, c’est l’aspect psychologique des joueurs qui est le plus complexe à gérer en fin de saison, d’autant plus que la forme physique est dans une courbe descendante. Tout pour bien gérer donc cette dernière mini-trêve de la saison.

Assurer les trois points du MCS, l’objectif suprême

grammation se fait à l’aveuglette. Pour cause, les Kabyles font face à un déséquilibre flagrant, ce qui constitue un réel casse-tête pour le staff. Pour preuve, en ce mois d’avril, la JSK ne jouera pas plus de trois rencontres de championnat. Après l’USMA et le CSC joués respectivement le 7 et le 14, la JSK affrontera le MCS le 28 du mois en cours. Les Kabyles sont à leur seconde mini-trêve de 10 jours en l’espace de deux semaines, ce qui agace les joueurs. Pis encore, c’est au mois de mai que la JSK pourra combler le retard, en disputant quatre matchs en l’espace de 15 jours. Les joueurs passeront du manque de compétition à une surcharge inquiétante. Au menu, l’ESS en déplacement prévu pour le 5 mai. Trois jours plus tard, la JSK accueillera le NAHD avant de se déplacer six jours après pour le derby kabyle face à la JSMB. Enfin, la dernière journée face à l’ASO est prévue pour le 19 mai. Les joueurs feront ainsi face à quatre matchs intenses en un court laps de temps.

Seuls Tedjar et Belkalem absents à la reprise hier

G

Metref aux soins chez Guillou

Sedkaoui avec le groupe

Lamhene : «Une victoire face
Il est sur une courbe
De retour à la compétition, le milieu offensif Mokhtar Lamhene fut très heureux à la fin du match face au CSC. En plus du nul arraché dans des conditions difficiles, le jeune Kabyle s’est senti en excellente forme, ce qui devrait le motiver pour les cinq derniers matchs de la saison.

En revoyant les rencontres de la JSK du mois de mai, on a l’impression que la pro-

Face à ce programme draconien en cette fin de saison, le staff technique essaye de gérer la situation par étape. Apparemment, la plus grande préoccupation des dirigeants est d’empocher les trois points de la victoire face

à Saïda fera baisser la pression»

Considérez-vous le nul face au CSC comme un bon résultat ? Evidemment. Lorsqu’on perd deux matchs de suite à l’extérieur, il est clair qu’arracher un point à Constantine reste un bon résultat. Ça n’a pas été facile face à cette équipe qui n’a pas assuré son maintien en Ligue 1. Même si je reste convaincu qu’on aurait pu revenir à la maison avec les trois points, ce nul me satisfait. Ce résultat nous permettra au moins de préparer le MCS, dans de bonnes conditions. Estimez-vous que les trois points face au MCS éloigne-

gérer les quatre derniers matchs avec une grande Le staff Il se trouve depuis médical confiance. La prochaine dispose hier en France de 10 jours rencontre face au MCS est considérée comme un match de coupe, où l’échec est désormais inenvisageable. L. A. rétablir Sedkaoui C’est dans la discrétion la plus Laissé aux soins le week- totale que le président Mohand end dernier, le milieu récupé- Cherif Hannachi a quitté le pays ascendante en cette fin de saison rateur de la JSK, Kaci mardi soir en direction de la Sedkaoui devrait reprendre France. Contrairement à ce qui a avec le groupe dans les tout été dit, le premier responsable du prochains jours. Même s’il club kabyle ne se trouve pas à aurait pu être convoqué face Paris, mais bien dans le Sud. Même au CSC, le staff médical n’a si le boss n’a pas évoqué dans son pas jugé utile de prendre des entourage le motif de ce déplacevous cela où ce n’est qu’une ront la JSK du danger ? risques car la solution de re- ment, certains affirment qu’il s’est Oui, je partage cet avis. Une impression ? change était là. Toutefois, déplacé dans l’Hexagone pour renvictoire au prochain match nous (Sourire) Non, ce n’est pas tout le monde semble contrer un des responsables de la mettra à l’abri. C’est la seule ma- une impression seulement. optimiste pour la parti- société espagnole pour un but bien nière de mettre fin au doute. De Je me sens réellement en excipation de Sedkaoui précis. Le président de la JSK détoutes les façons, quelles que cellente forme. Après un au prochain match battrait avec ses homologues de la soient les circonstances, nous passage difficile, je comface au MCS, du question du futur entraîneur étrann’avons plus le droit de perdre à mence à retrouver ma moment que le ger. Il est fort probable que Hannala maison. Déjà que le nul face au confiance. Il me manjoueur aura pas chi s’entretienne avec un ou deux MCO nous est resté en travers de quait une seule chose, c’est moins de 10 jours techniciens français. Et lors de ce la gorge, une nouvelle occasion se le temps de jeu. Aupour se remettre sur séjour d’une semaine, Hannachi présente à nous pour renouer jourd’hui, je ne peux pied. Le temps pour rencontrera le représentant de avec le succès. pas me plaindre. J’ai rele staff technique de l’équipementier Karim Errea pour le trouvé la compétition, tout faire pour le ré- prochain lot d’équipement que receVous aurez 10 jours pour pré- et cela me réjouit. cupérer. Pour l’ins- vra l’équipe au stage d’intersaison. Il C’est l’occasion pour parer votre prochain RDV. tant, le joueur est prévu que Hannachi retourne au moi de retrouver mon niveau. Comment allez-vous gérer la poursuit son pro- pays en début de semaine, afin de situation ? gramme spéci- suivre de près les affaires du club, en Sous-entendez-vous par là Je pense que nous avons tout le fique accéléré. prévision de la reprise du chamque le moral est retrouvé ? temps qu’il faut pour bien prépaDans l’entretien qu’il nous pionnat face au MCS. Exact. J’ai retrouvé le moral, rer notre prochaine rencontre. a accordé dans notre préC. On va gérer notre forme phy- et la confiance surtout. Cela ne cédente édition, Sedkaoui sique, mais aussi, on fera en sorte peut que m’encourager à tranous a affirmé qu’il pour- Pensée d’améliorer notre jeu pour éviter vailler davantage, en cette fin rait jouer face au MCS, à Cela fait une année, jour pour jour que nous a quittés MOHAMED BITAM les erreurs commises par le passé. de saison. Je veux terminer sur condition de connaître une le père du joueur de la JSK, AbderaL’important est de garder une bonne note. Maintenant, amélioration de son état zak. En cette douloureuse occasion confiance en soi et poursuivre le mon seul souci est de contribuer de santé. Cela laisse entre- son fils ainsi que toute sa famille detravail dans le calme et la séré- à éloigner la JSK du danger et tertenir un grand espoir, mandent à tous ceux qui l’ont connu et miner la saison avec le sentiment nité. d’autant plus que le staff sa aimé d’avoir une pieuse pensée en mémoire. du devoir accompli. aura besoin de ses ser- A Dieu nous appartenons à Lui nous Entretien réalisé par Revenons à vous. Vous semvices. retournons. Abdelatif Azibi blez en pleine forme. SentezA. A. au MCS, et s’éloigner définitivement du danger. L’objectif suprême est de réussir la prochaine sortie à Tizi, avant de voir plus clair. En réussissant cet objectif, les Kabyles savent pertinemment que la pression baissera d’un cran. Ce qui leur permettra de

milieu récupérateur Sedkaoui a eu l’aval pour reprendre avec le groupe. L’ex-Nahdiste a pu même jouer les deux matchs d’application sans ressentir la moindre douleur, mieux il parvint à secouer les filets d’Asselah. L. A.

A en croire une source proche de la direction kabyle, le président Hannachi serait très intéressé par les services de l’actuel attaquant du MOB, Yaya. Auteur d’une saison remarquable chez les Crabes, l’attaquant, Fawzi Yaya, serait suivi de près depuis le début de cette saison et son rendement a beaucoup convaincu les responsables de la JSK qui sont décidés à lui proposer l’offre de porter le maillot de la JSK la saison prochaine. Buteur de son équipe, l’attaquant Yaya rêve toujours de jouer pour la JSK et, l’hiver dernier, n’était le refus de ses dirigeants mobistes qui n’ont pas souhaité s’en séparer, d’autant plus que le MOB joue cette saison son accession en Ligue 1, il aurait rejoint la JSK. Notre source nous a confié que la direction kabyle attend la fin de saison pour relancer Yaya qui, selon des informations fiables, sera enchanté d’atterrir à la JSK l’été prochain.

L. A.

la montre pour voyage d’affaires
d’une semaine

Course contre Hannachi pour un

Zarabi «Je n’ai pas proposé mes services, j’ai seulement donné ma parole d’homme»
N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup fort JSK

09

Yousfi jette un pavé dans la mare
ntervenant sur Berbère-TV dans la soirée d’avant-hier, le président de la commission de réflexion de la JSK est revenu encore une fois sur l’actualité que vit la JSK depuis plus de deux mois. Evoquant les actions entreprises par la commission et celles de la caravane menée par les anciens du Jumbo-Jet, Mourad Yousfi a aussi expliqué les raisons qui ont poussé son groupe à tenir un sit-in devant le siège de la JSK pour empêcher la tenue de l’AGO. Par ailleurs, Mourad Yousfi, qui a été invité à commenter les derniers résultats techniques qui ont relégué la JSK au fond du classement, a rappelé que, la saison dernière, le club a aussi vécu le même spectre. «C’est malheureux de vivre pour la seconde fois consécutive le même scénario, à savoir la menace de la relégation. La JSK enchaîne les mauvais résultats qui font d’elle un club relégué au second palier du classement, ce qui n’est pas de ses habitudes. C’est la raison pour laquelle les supporters se sont manifestés et les anciens joueurs et dirigeants interpellés aussi, d’où la création, le mois de février dernier, de la commission de réflexion. La saison dernière, la JSK a frôlé la relégation et son sort a été décidé à la dernière journée

Comment est l’ambiance au sein du groupe après le retour de Constantine avec un match nul ? Le match nul nous a fait énormément de bien et nous comptons redoubler d’efforts en cette dernière ligne droite pour améliorer notre position au classement. Nous avons suffisamment de temps pour préparer le prochain match face au MCS, nous y mettrons toute notre énergie pour confirmer. Certaines informations ont rapporté que vous avez récemment proposé vos services à la direction actuelle ; quelle est votre version ? Vous me donnez l’occasion d’apporter certaines précisions de taille pour que tout le monde sache la réalité. Personnellement, je me sens très à l’aise à la JSK et je ne manque de rien. Je considère que cela fait très longtemps que je suis ici dans la mesure où je me suis vite fondu dans le groupe. Je fais de mon mieux pour apporter un plus au groupe. Je n’ai à aucun moment pensé à proposer mes services au président Hannachi, seulement, je lui ai donné ma parole d’homme en début de saison que je suis disposé à renouveler mon contrat. Il se trouve malheureuse-

I

«Le match JSK-MCA de la saison
où il a fallu d’un match gentil face au MCA pour que les deux clubs soient sauvés. Aujourd’hui, on doit dire les vérités même si elles font mal, le match de la saison dernière qui a opposé la JSK au MCA au stade de Tizi Ouzou est un match Allemagne-Autrichebis», a lâché Yousfi. «Le souhait de toute la Kabylie est de voir Hannachi partir» «Si nous nous sommes constitués en commission de réflexion, c’est suite à la demande des supporters, des anciens joueurs et dirigeants qui se sont réunis le mois de février dernier pour débattre de la crise du club. Avant cela, nous nous ne sommes jamais mêlés des affaires internes du club. Néanmoins, et compte tenu de la gravité de la situation, le devoir nous a interpellés pour réagir. Toute la Kabylie souhaite son départ, là où la caravane passe, des centaines de supporters réclament le changement et Hannachi ne doit pas faire la sourde oreille, il doit prendre ses responsabilités.» «Hannachi n’a pas le droit de faire passer un programme fiscal de deux mois» Parlant de l’action d’empêcher la tenue de la dernière AGO, Yousfi explique : «Nous

S’exprimant sur Berbère-TV avant-hier

ment que des gens veulent salir mon image et ma réputation. Je ne suis pas né de la dernière pluie. Moi qui comptabilise pas moins de 50 sélections en Equipe nationale, je n’ai jamais proposé mes services à aucune administration de club. A vous comprendre ce qui s’est dit est de la spéculation, n’est-ce pas ? Après une carrière professionnelle en Europe, j’ai rejoint ce grand club qu’est la JSK. Je pense avoir donné le meilleur de moi-même pour que l’équipe aille mieux en début de saison en enchaînant pas moins de sept matches sans défaite et en encadrant un groupe de jeunes joueurs. Je ne suis venu prendre la place de personne, mais pour apporter un plus, c’est tout. Qu’est-ce qui a fait qu’une telle rumeur circule en ce moment bien précis ? Je l’ignore. Probablement il y a une volonté de régler des comptes avec quelqu’un à travers Zarabi. Si j’ai dit que les joueurs n’ont aucun problème avec l’entraîneur Karouf ou que la JSK ne jouera pas pour assurer son maintien, je n’ai fait que dire la vérité mais si mes propos ont froissé certaines parties, là je l’ignore

aussi. Dans le cas où la direction vous sollicite à rempiler, le ferezvous ? Il est vrai que je ne manque de rien à la JSK sauf que, pour le moment, il y a d’autres priorités, à savoir améliorer notre classement. Je ne veux pas anticiper sur les événements, je laisserai tout à la fin de saison mais une chose est sûre, je n’ai aucun problème ni avec Hannachi ni avec le staff technique. Ce qui a été dit à mon sujet a été une tentative de porter atteinte à ma personne. Êtes-vous satisfait de votre première saison à la JSK ? Franchement, j’aurais souhaité que les résultats suivent. En signant à la JSK ce n’est pas pour relancer ma carrière mais c’est pour apporter un plus. Tout le monde sait d’où je viens, d’une famille sportive et fils d’un quartier populaire modeste, mais, malheureusement, le fait de dire la vérité dérange certains. Ces derniers temps, vous êtes utilisé dans plusieurs postes… Pour cette saison seulement j’ai occupé quatre postes : arrière gauche, central, milieu récupérateur et, dernièrement, face au CSC, mi-

lieu offensif. C’est tout à mon honneur de me retrouver à la disposition de l’équipe à chaque fois que le besoin se fait sentir. Avez-vous reçu des offres en prévision du marché estival prochain ? Je ne peux rien vous dire à ce sujet pour le moment. Je me concentre uniquement sur mon travail et d’ici à la fin de saison, les choses seront plus claires. Néanmoins, je peux revenir avec vous au dernier mercato hivernal où j’ai été officiellement contacté par un club français de Ligue II qui était à la recherche d’un axial. J’ai refusé l’offre étant signataire à la JSK et ayant donné ma parole d’homme d’honorer mon contrat jusqu’au bout. Il est vrai aussi que chaque joueur cherche à tracer son parcours, mais ça ne se fait pas en milieu de saison. Il nous reste encore des matches à jouer pour améliorer notre classement et on fera tout pour réussir sauf que le fait d’avoir dit que nous ne comme pas concernés par la relégation a dû froisser certains. Entretien réalisé par Hamza B.

dernière est un Allemagne-Autriche bis»

avons appelé les supporters à venir devant le siège et empêcher la tenue de l’AGO pour deux raisons principales. La première c’est qu’il ne doit en aucun cas exclure les ayantsdroit, pour la seconde, qui relève du cadre juridique, le président Hannachi n’a aucun droit de convoquer une AGO pour faire passer un programme fiscal de deux mois seulement. Tout le monde sait qu’un bilan comptable s’étale du 1er janvier au 31 décembre de la même année». «Il empêche les ayants-droit de prendre part à l’AGO au moment où d’autres, qui n’ont rien à avoir avec le club, étaient présents» «Lorsque nous étions devant le siège du club, Abdes-

lam, Farid Ayache et moi, on a voulu le rencontrer, en vain. Seulement, on a été étonnés de constater sur place que plusieurs personnes, qui n’ont rien à voir ni de près ni de loin avec le club, étaient présentes alors que les ayantsdroit n’ont pas été invités. Que les choses soient claires, en tant qu’ancien président du club, il est légitime qu’il assiste aux AGO du club et c’est valable aussi pour les anciens joueurs et dirigeants.» «Hannachi doit expliquer les raisons de la démission du commissaire aux apports» «Les gens ne peuvent pas encore prétendre à prendre le club tant que le capital global n’est pas encore officiellement

«Dès qu’il y a un investisseur qui vient, Hannachi le chasse» En guise de conclusion, Yousfi n’omet pas de souligner que la Kabylie recèle de potentiels investisseurs capables de prendre le relais. A ce propos il dira : «C’est vraiment insensé de dire que la Kabylie n’a pas d’hommes, une déclaration que Hannachi a à maintes reprises répété. Les supporters de la JSK doivent être rassurés qu’ils sont nombreux, les potentiels investisseurs, les hommes qui sont capables de venir prendre en main le club. Seulement, à chaque fois qu’ils se présentent, lui les fait fuir. Voyez ce que fait Haddad à l’USMA. Ce dernier s’est présenté avant à la JSK et on lui a refusé l’offre. Il n’y a pas que lui, les gens attendent son départ pour rendre leur action effective». A. Y.

arrêté. Même le commissaire aux apports, la seule personne habilitée à l’évaluer, a démissionné il y a quelques jours. Le président Hannachi doit d’abord expliquer publiquement les raisons réelles qui ont poussé ce commissaire aux apports à présenter sa démission.»

L’ancien entraîneur de la JSK, Moussa Saïb, a tenu à faire savoir tout son regret d’être cité, à chaque fois que la situation va mal, comme responsable de l’échec de l’équipe cette saison. Ayant pris en main le groupe lors des quatre matches de la Coupe de la CAF, la saison dernière avant d’être remercié, Saïb a tenu à déclarer : «Je suis étonné de voir ici et là mon nom cité par le président Hannachi disant que je suis responsable de l’échec de la JSK cette saison alors que je n’ai managé aucun match de championnat et que je ne suis pas responsable du recrutement. Je n’ai managé que quatre matches de Coupe de la CAF, c’est tout. Je qualifie ces sorties médiatiques de basses car tout le monde en Kabylie sait que je ne suis pas responsable de l’échec. L’année dernière la JSK a aussi vécu le même scénario et, que je sache, je n’étais pas à la barre technique. Je me rends compte que mon retour à la JSK était un guet-apens programmé. J’aurais dû faire attention car, en 2008, j’en ai été victime mais seulement je croyais que les mentalités avaient évolué. Aujourd’hui, je peux jurer que, tant que le président Hannachi est en poste, je ne reviendrai plus à la JSK».

que Hannachi est président, je ne remettrai plus les pieds à la JSK»

Saïb «Tant

A. Y.

10

Zenir pressenti au poste de manager général…
N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup publicitaire MCA

Le contrat avec Joma sera prolongé jusqu'en 2016

lors que le Mouloudia est bien parti pour terminer la saison en force et croit toujours en ses chances de décrocher une place qualificative aux joutes internationales, Eddir Loungar ne compte en aucun casser la baraque l’été prochain pour renforcer le club avec les meilleurs joueurs du championnat dans leur poste. L’homme d’affaires franco-algérien risque de surprendre les

A

Une copie du protocole d’accord sera envoyée à Loungar jeudi

Chnaoua qui rêvent de voir leur équipe jouer la saison prochaine pour le titre et s’offrir les stars du championnat qui se disputent à coup de centaines de millions. La politique de la formation dont Loungar fait son cheval de bataille au cas où il prendrait l’équipe en main apportera certes ses fruits à long terme, mais un club comme le Mouloudia ne pourra se contenter de faire de la figuration en championnat. Même les plus grosses cylin-

drées du football mondial, même si elles n’ont jamais négligé la formation, elles s’arrachent les stars à coup de millions d’euros. Quant aux cadres du Mouloudia qui sont en fin de contrat et qui sont déjà convoités par d’autres formations, ils ne sont pas prêts à remplier pour des prunes. Quant à Loungar, il sera appelé à mettre les moyens nécessaires s’il compte vraiment prendra le club en main, faute de quoi il ne pourra les retenir pour le

… et Gaceb comme futur DG de la SSPA/MCA

prochain exercice. Outre la politique de récession qui fait partie des projets de Loungar, ce dernier pourra nommer l’ex-défenseur central du Mouloudia Abdelouahab. Ainsi, il est pressenti au poste de manager général de l’équipe. Dans l’entourage du club, on laisse croire que c’est Abdelkader Drif qui aurait conseillé à l’homme d’affaires francoalgérien ce poste du fait que Zenir connaît bien la maison pour y avoir déjà occupé le même poste il y a plus de trois années de cela avant de se retirer suite à son différend avec l’équipe dirigeante à l’époque.

Ahmed Gaceb, qui est partie prenante dans les négociations en sa qualité de membre du conseil d’administration, est pressenti au poste du DG de la SSPA/MCA. Une source digne de foi nous a confié qu’a travers les deux rencontres que Eddir Loungar a eues avec lui, il songe à lui confier cette tâche et aurait même confié à ses proches que Gaceb fera partie de ses conseiller. K. M.

La SSPA/MCA doit rembourser 7 milliards de dettes à Ghrib

Le Mouloudia bénéficiera des mêmes avantages

Comme prévu, le responsable de la cellule marketing et management, Rafik Hadj Ahmed, se trouvait depuis dimanche dernier dans la capitale espagnole pour rencontrer les responsables de la firme Joma. Accompagné du représentant exclusif de la firme en Algérie, en l’occurrence Mourad Touti, il s’est réuni hier avec Alberto Garcia et M. Tozo, en leur qualité de responsables de la maison mère, afin de débattre l’idée de prolonger le contrat entre le MCA et l’équipementier espagnol, puisque Rafik Hadj Ahmed avait déjà rencontré des représentants de Joma à Benidorme l’hiver dernier, où les deux parties ont discuté d’un éventuel prolongement du contrat de sponsoring. Pour revenir à ladite réunion, elle a duré trois heures, où chacune des parties a exposé son point de vue, avant d’arriver à un accord final qui consiste à ce que le contrat soit prolongé jusqu'en 2016, soit pour une durée de quatre années.

C’

On ne devient pas actionnaire majoritaire par facilité de payement

est aujourd’hui en fin d’aprèsmidi que les responsables de la SSPA/MCA vont tenir une réunion qualifiée de décisive à travers laquelle d’importantes décisions seront prises. Les membres du CA, comme nous l’avons déjà rapporté dans notre précédente livraison, vont débattre plusieurs volets qui ont été déjà abordés samedi dernier lors de la récente réunion avec l’homme d’affaires franco-algérien. En effet, la rencontre d’aujourd’hui sera en quelque sorte une réponse à la proposition faite par Eddir Loungar. C’est pour cette raison d’ailleurs que les membres du conseil d’administration du Mouloudia n’ont signé aucun document samedi passé, même pas le PV de la réunion. Ainsi, aucun document faisant foi d’un engagement n’a été paraphé par les deux parties. Le protocole d’accord qui sera remis aujourd’hui au débat sera soumis à la ratification et une copie sera envoyée à Loungar ce jeudi pour qu’il puisse être au courant de la réponse des responsables du Mouloudia.

La dette du CSA sera incluse dans la SSPA/MCA

nir le numéro du Mouloudia, il n’aura qu’à payer rubis l’ongle le montant financier qu’il a promis et prendra aussi en charge les dettes comme cela été convenu. A ce moment, Loungar aura à payer pas moins de 42,4 milliards de centimes, ce qui représente 56, 5 % des actions du club si on tient compte que la valeur du club est estimée à 75 milliards de centimes, s’il veut devenir le numéro un du club et opérer les changements qu’il souhaite faire. Si maintenant Loungar prendra en charge les dettes et payera les 30 milliards de centimes par tranche et sur une durée de cinq années, cela ne lui ouvre pas le droit de devenir le big boss du Mouloudia, car on ne devient pas actionnaire majoritaire par facilité de payement, c’est ce que les membres du CA vont lui expliquer à travers leur prochaine correspondance. Loungar n’aura des actions que relativement à l’argent qu’il mettra dans les caisses du club comme fonds de garantie et non comme budget de roulement.

Aujourd’hui et lors de la réunion du d’administration, et parmi les poin conseil ts ront évoqués, on pourra citer les 7 qui semilliards que la SSPA/MCA doit à Omar Ghr ib. effet, le coordinateur de la section foot En et face au manque de moyens financie ball, rs, jamais hésité à mettre la main à la poch n’a faisant parfois des dons à l’équipe ains e, des emprunts, afin que le MCA puis i que se venir à ses dépenses. Certes, il est diffisubcile parfois de présenter des pièces justi ficatives à toutes les dépenses. Mais lorsque les sources du club sont limitées et ses respenses sont nettement supérieures, déil certain que des emprunts ont été opérest pour faire face aux besoins de l’équ és ipe que Omar Ghrib a eu même recours et amis pour réunir l’argent nécessair à des e. la question sera abordée devant les Ainsi, bres du conseil d’administration poumemcher. Une source digne de foi nous r trana confié que la majorité des membres du CA vont donner leur aval afin qu’une reconna sance de dettes soit signée chez le notaisire. Reste à savoir maintenant si Eddir Lou acceptera du moment qu’il s’est dit ngar prêt à payer toutes les dettes justifiées.

Le MCA participera à la Joma Cup avec Valence, Fiorentina et Guetafe

Lors de cette réunion, le représentant du Mouloudia a veillé à ce que l’équipe bénéficie des mêmes avantages, à savoir les équipements pour les différentes catégories, un stage de préparation chaque saison, ainsi que d’autres avantages. Quant aux responsables de Joma, ils n’ont pas hésité à répondre favorablement à la demande du Mouloudia, en se montrant satisfaits de leur partenariat avec le MCA jusqu'à présent. Le Mouloudia aura sa nouvel équipement sportif le mois de septembre prochain à l’occasion de la signature du prolongement du contrat entre les deux parties.

Outre la valeur du capital qui sera revue à la hausse du moment que la parcelle du terrain de Zéralda, qui servira à bâtir le centre de formation, sera incluse dans le capital du Mouloudia, ainsi que les garanties financières qui lui seront exigées, les membres du CA comptent demander à Eddir Loungar de fixer les échéanciers à travers lesquels il investira les 30 milliards de centimes promis. Si Loungar veut deve-

Selon une source digne de foi, on laisse entendre que lors de la réunion d’aujourd’hui, une autre proposition sera faite à Loungar, celle de lui réclamer de payer les dettes du CSA/MCA durant le règne de Amrous. Puisque lors du précèdent exercice et celui en cours, les subventions alloués au CSA/MCA ont servi à payer les joueurs. Donc, si l’argent en question n’a pas été dépensé sur l’équipe fanion, Amrous aurait pu payer ses dettes du fait que le Mouloudia n’a pas d’autres sections.

Loungar fera sa proposition par écrit
Une fois que le protocole d’accord débattu et les rectificatifs nécessaires apportés avant de le ratifier, une copie sera certes envoyée à Loungar, mais ce dernier sera sollicité afin qu’il formule sa proposition par écrit et qu’il doit l’envoyer avant la fin de la semaine en cours. En somme, la réunion d’aujourd’hui apportera de nouvelles données au sujet de l’investissement de Eddir Loungar. K. M.

Hadj Ahmed : «Le renouvellement du contrat est bénéfique pour le club»

Le contrat avec Joma, qui sera prolongé jusqu'en 2016, permettra aussi au MCA de prendre part à la Joma Cup qui sera lancée prochainement. En effet, l’équipementier espagnol lancera un tournoi de football sous l’appellation de Joma Cup auquel prendront part certaines équipes sponsorisées par cette firme, à l’image de Valence, Fiorentina, Guetafe, WA Casablanca et une formation tunisienne. Ainsi, on pourra dire que le contrat du MCA est juteux à plus d’un titre pour le club d’autant plus qu’il s’étalera sur une durée de quatre années. K. M.

GG«Comme prévu, on s’est réunis avec les responsables du Joma et on est parvenus à un accord à travers lequel le contrat sera prolongé jusqu'en 2016. Je pense que cela est bénéfique pour le club. Nous sommes satisfaits de toutes les clauses du contrat et, de notre part, on saura véhiculer dignement l’image de notre équipementier», dira Rafik Hadj Ahmed.

Il était son coéquipier à l’ESS

Quelle a été votre première réaction lorsque vous avez appris que votre ancien coéquipier Abdelkader Laïfaoui a été poignardé à Saïda ? Croyez-moi, j’étais très choqué en apprenant la nouvelle, lorsque je m’apprêtais à rentrer chez moi, après avoir bénéficié de deux jours de repos à l’image de mes coéquipiers. Allez demander à toutes les personnes qui connaissent Laïfaoui, et ils vous diront qu’il ne peut même pas faire du mal à une mouche. Je l’ai connu à l’ESS et c’est quelqu’un de respectable et qui est très poli. Vous êtes donc très peiné pour lui… Je n’ai pas cessé de demander de ses nouvelles auprès de Hemani, qui était près de lui à l’hôpital, car je n’étais pas à Alger. Une fois qu’il m’a rassuré de son état de santé, j’étais vraiment soulagé, car je n’arrivais pas à croire qu’on est arrivé jusqu'à poignarder un joueur sur le terrain. On ressent de la tristesse même lorsqu’un mal arrive à quelqu’un qu’on ne connaît pas, car c’est humain et c’est vraiment très grave que ce genre d’incidents arrive sur nos terrains. N’avait été cet incident, n’auriezvous pas souhaité rencontrer

Djallit : «Laïfaoui ne pourra faire du mal à une mouche»
Coup franc MCA
Laïfaoui dans le derby qui vous opposera dans une dizaine de jours avec l’USMA ? Avant cet incident, je pensais rencontrer Laïfaoui à l’occasion du derby face à l’USMA, et le duel entre nous aurait été palpitant sur le terrain. Malheureusement, cette lâche agression qui aurait pu coûter la vie à Laïfaoui a tout gâché. Heureusement qu’il s’en est sorti. Je suis vraiment triste pour tous les blessés à Saïda. Lui avez-vous rendu visite ? Pas encore, car je venais juste de rentrer, mais il est évident que je me déplacerai à l’hôpital pour lui rendre visite. Jusqu'à présent, je demande de ses nouvelles. La violence a pris de graves proportions ces derniers temps, car il y a à peine deux semaines de cela, des incidents se sont produits lors du derby qui a opposé l’USMA avec l’USMH, ne pensez-vous qu’il est devenu dangereux pour une équipe d’évoluer en déplacement ? Cette situation est devenue inquiétante, et c’est devenu dangereux comme vous le dites d’évoluer en déplacement, en l’absence des mesures de sécurité nécessaires. Il est légitime pour chaque supporter de rêver de voir son équipe remporter les titres ou rester parmi les clubs d’élite, mais il faut que cela se fasse en toute sportivité. Rien ne pourra justifier la violence et cette barbarie. On souhaite que les hautes autorités et les responsables de notre football prennent les décisions qu’il faut pour que la violence disparaisse de nos stades. Entretien réalisé par K. M.

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

11

Du côté d’Eddir Loungar, on laisse croire que ce dernier sera accompagné dans son opération d’investissement au Mouloudia par l’opérateur français de la téléphonie mobile, Orange. On se demande comment ce partenariat pourrait se concrétiser, du moment qu’en Algérie, on n’envisage pas d’accorder une quatrième licence à un autre opérateur. Le seul moyen de le faire est que la firme française sous-traite avec Djezzy, qui est le sponsor majeur du MCA, Nedjma ou Mobilis. Toutefois, le Mouloudia est lié par un contrat avec Djezzy qui a été prolongé à plusieurs reprises et qui s’étalera jusqu'en 2016. Pour ceux qui ne le savent pas, il a été convenu lors de la signature du premier contrat que si le Mouloudia décide de résilier le contrat de manière unilatérale, le club sera contraint de payer une importante pénalité financière. Sachant que Djezzy est le partenaire du MCA depuis plusieurs années, le club devra payer une grosse pénalité s’il y a résiliation de contrat. Ce qui demeure impossible pour le vieux club algérois. Il est à rappeler que Djezzy sponsorise actuellement le Mouloudia à hauteur de 11 milliards de centimes par saison, ce qui représente un montant nettement supérieur à celui de Loungar qui a proposé la modique somme de 6 milliards par saison.

Le Mouloudia payera une forte somme si le contrat avec Djezzy est résilié

K. M.

ASO
La Ligue a établi le planning de fin de saison

lors que le match de l’ASK était programmé pour samedi prochain, il a été reporté jusqu’au retour de l’ASO de son déplacement au Soudan. L’ASO sera ainsi obligée d’avoir dix jours de repos avant d’entrer dans cette programmation, puisque la Ligue nationale a prévu le match retard face au CRB le jour du départ de l’équipe au Soudan, le 24 avril, chose qui a obligé le club à changer son itinéraire du Qatar pour faire une escale au Caire le 25, afin de jouer ce match en retard. Une rencontre à gros risque pour les Chélifiens, surtout qu’elle interviendra cinq jours avant le match aller de Ligue des champions face au Hilal du Soudan.

Une programmation infernale attend l’équipe

Medouar : «On nous a mis
A propos de la nouvelle programmation
pourquoi ce report encore ? C’est moi qui ai refusé de prendre part au match de l’ASK avant de jouer celui du CRB, il fallait disputer la rencontre en retard avant de jouer le match avancé. C’est pour cette raison qu’on l’a programmé comme un match en retard qu’on lovrera juste après notre retour du Soudan. Et le match du CRB tombera le jour de votre départ, n’estce pas ? Après avoir vu cette nouvelle programmation, on a décidé de changer d’itinéraire, on n’ira pas le 24, mais le 25, on a choisi de partir via Le Caire et non pas par Doha. Cela nous permettra aussi de revenir le 30 et non pas le 1er afin de pouvoir jouer le match de l’ASK. ça sera difficile pour nous et j’espère qu’on ne payera pas cette situation en Ligue des champions, surtout que le match du CRB intervient cinq jours avant le match aller . De retour du Soudan, l’ASO devra jouer trois match en l’espace de six jours entre le 2 et le 8, dont deux à l’extérieur. Est-ce possible pour votre équipe ? Ce n’est pas possible mais que voulez-vous que je fasse ? J’ai frappé à toutes les portes sans succès. On nous a mis devant le fait accompli, c’est à prendre ou à laisser, on est obligé de jouer. L’essentiel est que toute l’Algérie soit témoin qu’on est victimes dans cette programmation. Ne craignez-vous pas de perdre plusieurs de vos joueurs à cause de blessures

A

devant le fait accompli»

Contre l’ASK un jour après le retour du Soudan

L’ASO qui jouera le 29 face aux Soudanais reviendra le 30 de ce mois à midi au pays dans un vol Le CaireAlger. Elle ne quittera pas l’aéroport puisqu’elle prendra directement à 14h00 un vol vers Constantine pour faire sa mise au vert pour le match de l’ASK qui se jouera le 20 par un mercredi, chose qui ne donne absolument pas le temps aux joueurs fatigués par le voyage de récupérer leurs moyens, surtout qu’ils prendront trois avions en l’espace de 24 heures entre les deux matches.

Le WAT et le MCO avant le match retour du Hilal

La Ligue professionnelle vient de rendre public le L’ASO devra jouer trois matches en championnat entre programme de fin de saison l’aller et le retour de son dernier tour de Ligue des chamainsi que la programmation pions face aux Soudanais, un gros risque à prendre et qui des matches en retard de obligera le staff technique de se passer des services de pas l’ASO. Un commentaire ? mal de joueurs titulaires lors de ces rencontres s’il ne veut pas revivre ce qui s’est passé devant le Vita Club où il s’est Oui, je suis au courant, j’ai vu hier ce programme avant qu’il ne retrouvé avec pas mal de joueurs blessés, chose qui devrait minimiser les chances de l’ASO de jouer pour le titre soit rendu public, il fallait qu’on car elle devra choisir un objectif des deux, soit s’engager à donne notre accord pour sa pufond dans les derniers matches de championnat et jouer blication, on a essayé par tous les carrément pour le titre et laisser tomber la Ligue des moyens de trouver mieux mais champions, soit garder toutes ses forces pour les deux matches de Ligue des champions et laisser les plus jeunes on n’a pas pu, surtout qu’on a fixé jouer en championnat, une option qui semble la plus sage, le 18 mai comme date de la fin du championnat. Voilà, on n’a surtout que le premier objectif de l’équipe cette saison a toujours été la qualification à la phase de poules. L’équipe trouvé aucune issue, il fallait dire jouera le jeudi 3 mai face à l’ASK, après elle recevra le oui, bien que ce soit une proWAT le 5 du même mois, soit trois jours plus tard et engrammation qui nous fera très suite elle se déplacera à Oran pour affronter le MCO le 8 mal et nous empêchera d’évoluer mai avant de jouer le 12 son match retour de Ligue des champions, soit une programmation infernale pour l’ASO sur notre réel niveau. qui se retrouve à la croisée des chemins et doit absoluMais le match de l’ASK était ment choisir entre les deux objectifs bien qu’elle rêve de initialement programmé pour les atteindre tous les deux. samedi prochain avant le A. F. départ pour Khartoum,

Le groupe a repris hier soir le chemin des entraînements. Le staff technique a accordé plus de repos aux joueurs après avoir vu la nouvelle programmation, surtout que l’équipe ne jouera que mardi prochain, et les joueurs ont besoin de se reposer afin de avant le match retour de revenir plus en forme. Les Ligue des champions ? éléments qui reviennent de Je le crains bien sûr, c’est blessures ont eu un jour suppour cette raison qu’on est plémentaire pour reprendre obligés de sacrifier certains leurs forces et se rétablir de matches en faisant jouer soit leurs blessures à l’image de les plus jeunes, soit ceux qui Abdeslam, Zazou, Ghalem et ne jouent pas beaucoup, soit Haddouche. carrément l’équipe espoir. Les primes C’est difficile mais on n’a aujourd’hui pas le choix, on doit absoluLa direction envisage de rement choisir entre le chammettre les primes du match pionnat et la Ligue des du MCEE aujourd’hui aux champions. Cette dernière joueurs afin de leur permettre de préparer le prochain était notre premier objectif match du CRB dans de depuis le début de saison et bonnes conditions, surtout nous avons plus de chance que la primes du MCEE reste que le championnat. la seule que les camarades de Zaoui n’ont pas encore prise Pourquoi vous n’avez et la direction veut rester à pas demandé le report jour avec les joueurs afin de de certaines rencontres leur remonter le moral avant le temps de jouer le le match de Ligue des chammatch retour ? pions. Comment voulez-vous Les Chéliffiens programmer d’autres matches alors qu’on joueront trois jouera le match retour le matches avant de 12 mai et la fin du chamrevenir à Chlef pionnat est programmée L’équipe prendra la route vers Alger lundi prochain pour sa pour le 18, soit six jours mise au vert avant le match où nous livrerons deux du CRB qu’elle jouera ce matches face à l’USMA et mardi. Elle y restera encore la JSK ? On ne peut pas une autre nuit pour prendre ajouter deux autres l’avion le lendemain vers le matches, sinon on aura à Soudan. Une fois de retour jouer chaque jour, surde ce déplacement de six tout que le stage de l’EN jours, le 30 avril, elle prendra un vol en direction de commence directement Constantine afin d’affronter après et devant l’intérêt l’ASK, ce qui veut dire que général, je ne peux rien l’ASO ne dire car l’Equipe natio- Chlef que le pourra revenir à 3 mai après avoir nale passe en priorité. livré trois matches en déplaEntretien réalisé par cement, un en Ligue des Ahmed Feknous champions et deux en championnat.

Reprise hier

E

12

Le joueur est au top de sa forme actuellement

n clôture de la 33e journée du championnat espagnol, la formation de Getafe accueillait, avant-hier soir dans son antre du Coliseum Alfonso, son homologue du FC Séville. Un match très important pour les deux formations qui visent une participation européenne la saison prochaine. Malgré l’ouverture du score des Andalous, c’est bien Getafe qui parviendra à remporter le gain de cette partie sur un large score (5-1). Medhi Lacen, titulaire, a réussi à marquer son tout premier but de la saison, le second de son équipe au cours de cette partie, grâce à une superbe frappe qui n’a laissé aucune chance au portier du FC Séville. Une réalisation intervenue au retour des vestiaires, alors que le score était d’un but partout. Cet avantage a libéré, donc, les Madrilènes, qui ont réussi par la suite à rajouter trois nouveaux buts. Cette victoire a permis à Getafe de grimper à la 8e place, en compagnie de l’Athletic Bilbao, l’Espanyol Barcelone, l’Atletico Madrid et le FC Séville.

Premier but de Lacen
N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

avec Getafe

Coup d’œil Équipe nationale

Cadamuro reprend l’entraînement

en Equipe nationale sera la plus belle des récompenses»

Idir Ouali «Jouer un jour

Belhadj dément les rumeurs

Annoncé forfait pour

Abdoun sais qu’au niveau de la FAF, on apte pour le suit pas mal de joueurs ; donc, je match de ce so ir fais tout mon possible pour être
compenses que je puisse avoir. Je

Forfait lors de la rencontre de dimanche dernier di sputée à Malaga, en ra ison d’une blessure aux adducteurs, l’internatio nal algérien de la Re al Sociedad, Liassine Bentaïba Cadamur o, a repris l’entraînemen Passeur décisif lors de la t avec le groupe, hier rencontre de son équipe, Idir Ouali, le buteur du FC Mans, matin, au centre d’e ntraînement du club ne désespère pas un jour de porter le maillot de l’EN. Dans basque. Le joueur s’ est une interview accordée à nos entraîné mais avec une confrères de Djazairfoot.com, certaine prudence. Il devrait retrouver la Ouali avance : «Mon objectif est d’essayer de progresser pour compétition dès le jouer un jour en Equipe natioweek-end prochain . nale ; ce sera la plus belle des ré-

L

Non utilisé par son entraîneur lors du précédent match de championnat face au FC Barcelone (perdu 4-0), disputé mardi dernier, pour des raisons inconnues, Medhi Lacen a refait son retour dans le onze type, à l’occasion de ce match face au FC Séville. Un retour pour le moins très réussi, puisque l’ancien pensionnaire du Racing Santander a réalisé sans doute l’une de ses meilleures performances depuis qu’il est arrivé au club madrilène, l’été dernier. Toujours aussi disponible au milieu du terrain et précieux dans sa relance, Lacen a été sans conteste l’un des artisans de cette belle victoire. Son joli but est venu couronner encore plus sa très belle prestation. Il faut dire aussi qu’à part la rencontre face à l’Atletico Madrid, il y a 15 jours, où le joueur n’était pas

Le match de la dernière chance pour Bougherra et Lekhwiya

L

Des joueurs ont été libérés

et d’autres blessés

la leurs. Quelques mois après, j’ai rem- contrat à honorer et je ferai en sorte rencontre de cham porté la Ligue des champions d’Asie de remporter à nouveau d’autres tro«On a beaucoup critiqué pionnat, ce soir fac avec mon équipe et on a réussi à finir phées. Maintenant, dans le monde du e au mon transfert à Al-Sadd, Pas Giannina, par à la troisième place au Mondial des football, rien n’est certain à 100%. On les mais en tant que médias grecs en ra clubs. Voilà pour tous ceux qui ont verra en fin de saison ce qu’il en sera.» ison tout à fait dans son jour, Lacen est, fait de lui son atout majeur au professionnel, j’ai d’une blessure au critiqué mon choix.» accepté» depuis deux mois maintenant, bien sein de l’EN. A moins d’un mois genou, Djamel Ab«Bougherra et Belmadi Transféré à l’été 2010 de Portsau sommet de sa forme. Cela a tout et demi du début du marathon doun se sont mes amis, mais je ra finalement «Je n’ai reçu aucune mouth à Al-Sadd, Belhadj avait sus- offre» naturellement fait de lui un titulaire que devra livrer la sélection na- apte à jou n’hésiterai pas à les battre er. En effet, Mostefa Mehdi purge sa sanction cité, en ce temps-là, de vives à part entière. tionale pour le compte des éli- c’est la di Concernant son avenir et toutes ce samedi» Absent dimanche contre Lille, Mehdi Mostefa rection de critiques concernant ce choix de car- les informations qui font état d’un minatoires du Mondial-2014 et l’Olympi Concernant la rencontre de ce saacos, via un Sbaâ a beaucoup manqué à son équipe dans l’entreL’atout majeur rière, lui qui était pisté par quelques possible retour en Europe en prévi- medi face à Lekhwiya, l’ancien pende la CAN-2013, le coach bos- commun iqué paru sur jeu. L’Algérien de l’AC Ajaccio n’a pas été du voyage d’Halilhodzic bons clubs européens. Près de deux sion de la saison prochaine, Nadir sionnaire de Portsmouth dira : «Le nien peut être rassuré. Espérons, le site offi ciel du club, au nord de la France. Ayant écopé de cinq cartons L’excellente forme qu’affiche d’ici là, que le joueur ne qui a ans après, le joueur est revenu sur ce Belhadj dira : «Ecoutez. Pour l’ins- match de ce samedi s’annonce difficile dém Lacen ces derniers temps en Liga n’a contractera pas de blessure, sa- mation enti l’infor- jaunes de suite, l’ancien Nîmois était, donc, automatransfert qui a heurté les Algériens. de la presse lo- tiquement suspendu. Ainsi, après avoir fait l’impasse tant, je n’ai reçu aucune proposition et décisif pour nous et pour Lekhwiya. sans doute pas échappé au sélec- chant que la fin de saison en Es«Lors de mon transfert à Al-Sadd, officielle. Je suis heureux d’appartenir Chacun de nous cherchera à décrocale, puisqu’elle a sur la dernière rencontre de son équipe, Mostefa a tionneur national, Vahid Halilhod- pagne promet d’être très rappor j’ai essuyé beaucoup de critiques. En à Al-Sadd, et ma concentration en ce cher la qualification pour la finale. té que le joueur purgé sa suspension. Il sera de la partie ce samedi face zic. Ce dernier, comme tout le éreintante. tant que joueur professionnel, je les ai moment va exclusivement à mon Après avoir perdu le titre de chams’est bien entraîné, à Nancy. Ghilas monde le sait, compte énormément acceptés sans problème. Ma réponse club. Je ne pense pas à un départ en pion, on essayera cette fois de ne pas S. F. hier, et a été retenu et Reims défaits sur le milieu défensif de Getafe, et est intervenue sur le terrain et nulle fin de saison, et tout ce qui a été dit se louper et de gagner au moins un dans la liste des 18 à Nantes part ail- par rapport à cela est joueurs convoqués trophée. On est plus que déterLe stade de Reims est revenu bredouille de son Sofiane pour ce match, l’ava minés à bien finir notre faux. Il me reste Retour déplacement à Nantes lundi soir. Défaits deux buts à ntBenyamina fait parler saison», dira Belencore un an Ce mercredi, le champion du Qatar en ment du groupe C. En cas de succès, les dernier de la saison. zéro à La Beaujoire, les Rémois ont raté une belle occade Driss Saâdi de lui à Stuttgart hadj, avant d e titre, Lekhwiya, jouera l’une de ses der- camarades de Madjid Bougherra, qui Toutefois, tout indique sion de se rapprocher de la Ligue 1. L’attaquant algérien de La situation du milieu de terrain de Le jeune cadet de l’ex-international algérien d’enchaîner nières chances de qualification pour le reviendront à un point du leader, se- qu’Abdoun commen- Reims, Fethi Kamel Ghilas, a commencé le match d’entrée. Reims, Driss Saâdi, ne s’est pas améliorée. Le soKarim Benyamina, Sofiane, fait parler de lui en Alleprochain tour de la Ligue des champions ront relancés complètement dans la cera la rencontre à Muet, Ghilas, qui n’a pu se mettre en évidence, a été rem- magne. Ce jeune buteur, qui évolue au VFB Stuttgart, a insciétaire de l’AS Saint-Etienne, qui revient de blessure, partir du banc. d’Asie. En effet, la formation dirigée par course. Laissé au repos vendredi en a commencé la partie contre le FC Nantes Atlantique sur palcé par son coach à la 67’. Il a cédé sa place à son comcrits plusieurs buts cette saison avec la réserve du club S. F. Djamel Belmadi devra impérativement championnat, Bouggy commencera la le banc. Il a joué un peu plus d’une demi-heure. Son rendepatriote Driss Saâdi. Ainsi donc, à la faveur de cette allemand. Grâce à ses six buts inscrits et sa participation rél’emporter contre le représentant iranien, partie d’entrée, aujourd’hui. victoire, les camarades de Florian Raspentino sont relan- gulière avec son équipe, il est en train de contribuer grande- ment n’a pas été à la hauteur, puisqu’à l’image de son club, il n’a M. A. Sepahan, qui caracole en tête du classepu changer le cours du match. cés dans la course à l’accession. ment aux succès de sa formation.

un jour sélectionné.» «Saïfi est un exemple pour moi» Interrogé quel était le joueur algérien qui l’inspirait, Idir Ouali, qui avoue n’avoir aucune préférence, n’a pu cacher quand même son admiration pour l’ex-coqueluche des Vert et Rouge, Rafik Saïfi : «J’ai eu l’occasion de jouer contre Saïfi, cette année, et j’ai trouvé qu’il reste un grand exemple pour tous les footballeurs algériens. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a fait pour le football natio-

nal.» «Mon est rêve est de rejouer en Ligue 1» Concernant ses ambitions personnelles à court terme, le jeune attaquant du Mans ne cache pas son désir de rejouer en Ligue 1 française, quelques années après l’avoir quittée avec le Mans où il avait connu une relégation : «Bien entendu, tout le monde rêve de jouer en première division. C’est le top du top ! Mais bien sûr, il faut travailler pour atteindre cet objectif. J’espère y retourner car, avec Le Mans j’ai déjà eu l’occasion d’y goûter mais ce fut trop court.» «Notre maintien sera difficile à réaliser» Enfin, Idir Ouali annonce que le maintien du Mans n’est pas acquis et de ce fait, une dure bataille les attend en cette fin de saison : «Cela va être dur jusqu’à la fin de la saison. L’équipe qui sera la mieux préparée mentalement aura de grandes chances de se maintenir. Notre coach nous rappelle que notre deuxième partie de saison est nettement meilleure que la première ; il faut rester sur cette lancée.» Synthèse de Moumen A.

e défenseur algérien de la formation d’Al-Sadd, Nadir Belhadj, a accordé, hier, une longue interview au journal qatari, Al-Raya, évoquant plusieurs sujets relatifs à son actualité et à celles de son équipe. Le joueur a, d’emblée, parlé du match au sommet que jouera son équipe AlSadd, face au récent champion, Lekhwiya, pour le compte des demifinales de la Coupe du Qatar. Un match particulier pour Nadir qui croisera à nouveau son coéquipier en sélection, Madjid Bougherra, et aussi Djamel Belmadi qu’il a côtoyé il y a quelques années en Equipe nationale. Concernant cette dernière justement, et bien que Belhadj n’ait pas trop souhaité en parler, il a quand même tenu à dire qu’il sera heureux de répondre à nouveau favorablement à l’appel du sélectionneur, mettant du coup un terme aux rumeurs colportées ici et là, quant au désir de l’ancien Lyonnais de mettre un terme à sa carrière internationale. On se souvient que pour le dernier match en Gambie, Belhadj avait demandé à Halilhodzic de le dispenser, pour des raisons personnelles. «Je n’ai aucun problème en sélection. Je suis totalement disposé à répondre favorablement à l’appel du sélectionneur à n’importe quel moment. Cela dit, et veuillez m’excuser, je n’ai pas très envie de parler de lEéquipe nationale à l’heure actuelle», a déclaré, notamment, le latéral gauche des Verts.

«Prêt à revenir en sélection»
N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Équipe nationale

13
Après Lille et Marseille

Kadir intéresserait Saint-Etienne

Après trois saisons passées à Valenciennes, Foued Kadir, qui a émis le vœu de partir dès la fin de l’actuel exercice, est un joueur très courtisé en France. Normal, puisqu’il s’agit d’un éléments des plus réguliers de la Ligue 1. Après l’intérêt affiché par Lille, Kadir, qui est annoncé à Marseille, pourrait bien atterrir à Saint-Etienne. Selon la gazette des transferts, l’Algérien intéresserait au plus haut point la formation stéphanoise. Auteur d’un grand match contre l’ASSE, Kadir aurait certainement tapé dans l’œil du coach, Stéphane Galtier.

Bien parti pour décrocher une place européenne

«Content d’être nomminé pour le titre de meilleur joueur du championnat»

sur la particularité de cette rencontre : «Ce match sera l’occasion pour moi de rencontrer à nouveau mes deux amis, Bougherra et Belmadi. En dehors du terrain, nous formons une famille, mais il est clair que dans le rectangle vert, ça sera différent. Chacun défendra les couleurs de son club et, personnellement, je n’hésiterai pas à les battre.»

Brahimi : «Il va falloir confirmer faceStadeBrest» à Le
Rennais s’est imposé trois buts à un contre l’OGC Nice, avanthier soir à domicile. Une victoire qui permet aux Bretons de s’installer à la cinquième place du classement de la Ligue 1, synonyme d’une participation européenne la saison prochaine. Le Franco-Algérien de Rennes, Yacine Brahimi, qui a débuté la rencontre comme titulaire, a sorti un bon match. Il a été toutefois remplacé à la 61’. Invité en fin de rencontre à donner son avis sur ce succès et sur la prochaine rencontre décisive contre les voisins brestois, il dira : «Il va falloir aller au bout et faire une série. C’est satisfaisant ce soir. Mais il faut enchaîner avec le match de Brest samedi.»

e stage consacré aux locaux, qui se déroule depuis dimanche au Centre sportif de Sidi Moussa, a été fortement perturbé, d’abord par l’incident grave qui avait émaillé la rencontre de championnat MCS-USMA, jouée samedi à Saïda, et par la blessure de certains joueurs de l’EN, à l’instar du meilleur buteur du championnat, Mohamed Amine Aoudia, et du milieu de terrain de l’ASO Chlef, Mohamed Seguer. En effet, contraint la veille de libérer les deux internationaux usmistes, Mohamed Amine Zemmamouche et Rabie Meah, traumatisés par les événements qu’ils ont vécus à Saïda, le coach Vahid Halilhodzic, qui s’est vu hier aussi obligé d’autoriser le gardien de but de l’USMH, Azzedine Doukha, à rentrer chez lui pour se rendre au chevet de sa femme qui a accouché, s’est contenté de

diriger un groupe amoindri, composé de 8 joueurs de champ et deux gardiens de buts, Cédric Si Mohamed et Faouzi Chaouchi. Des exercices légers au menu Eu égard au nombre des blessés pour ce stage et des éléments libérés pour les raisons citées plus haut, le coach national, Vahid Halilhodzic, qui avait prévu un travail physique soutenu, histoire de jauger un peu la forme de ses éléments, a dû se contenter d’une séance ordinaire avec au menu de légers exercices et quelques mises en place tactiques. Une opposition pour clore l’entraînement Avant de clore cette avant-dernière séance des entraînements, qui a eu lieu, hier sur le terrain réplique du stade Mustapha-Tchaker de Blida, Vahid Halilhodzic a programmé une opposition entre les

Le stage des locaux perturbé
joueurs et qui a mis aux prises les dix éléments internationaux concernés par cette dernière séance. Entraînement spécifique pour Chaouchi et Cédric Quelques instants avant le coup d’envoi de l’opposition programmée en fin de séance d’hier, les deux portiers, Faouzi Chaouchi et Cédric Si Mohamed, ont été soumis à un travail spécifique sous la houlette de l’entraîneur des gardiens de but de l’Equipe nationale, Abdennour Kaoua. Aoudia non encore remis de sa blessure Non encore remis de sa blessure, l’attaquant de l’ESS, Mohamed Amine Aoudia, n’est toujours pas autorisé à rejoindre le reste de ses coéquipiers internationaux à l’entraînement. Aoudia, qui a raté les deux premières séances, de dimanche à Sidi Moussa et lundi à Beni Messous, s’est contenté de marcher sans forcer, hier au stade Tchaker de Blida. D’autre part, notre source précise que son retour aux entraînements est prévu pour aujourd’hui, pour le compte du dernier jour de ce regroupement. Victime d’un choc terrible lors du match de la Coupe d’Afrique des clubs champions, l’ex-Kabyle souffre d’une autre blessure contractée lors de la dernière empoignade de championnat contre le MC Oran. Seguer s’est contenté de courir Le milieu de terrain de l’ASO Chlef, Mohamed Seguer, qui a dû faire l’impasse sur les dernières sorties de son club en raison d’une blessure à la cheville contractée en Coupe d’Algérie face au CR Belouizdad, ne s’est pas entraîné avec les Verts. Soumis au repos, le médecin de l’Equipe nationale lui a tracé un programme spécifique. Afin d’éviter toute complication, il s’est, lui aussi, contenté de quelques tours de piste en solo. Doukha autorisé à se rendre au chevet de sa femme La séance des entraînements d’hier a été aussi amputée d’une autre défection. Il s’agit de l’absence d’Azzedine Doukha, autorisé à rejoindre sa femme, qui a mis au monde un joli bébé, hier. Doukha, qui s’est rapproché du coach Vahid Halilhodzic pour demander une demi-journée, a été dispensé par le sélectionneur national pour tout le reste de ce regroupement qui prendra fin aujourd’hui. La séance de l’après-midi à Tchaker Prévue au stade de Beni Messous, hier, la séance des entraînements de l’aprèsmidi s’est finalement, déroulée au stade Mustapha-Tchaker de Blida sous la houlette de Vahid Halilhodzic.

La très belle saison qu’a réalisée Nadir Belhadj avec Al-Sadd lui a valu d’être nomminé pour le titre de meilleur joueur du championnat d’Etoiles du Qatar. Une nomination qui a fait plaisir au joueur. «C’est sûr que ça m’a énormément fait plaisir quand j’ai su qu’on m’avait nomminé pour ce titre de meilleur joueur du championnat. J’espère le décrocher et remporter aussi avec le club la coupe. En tout cas, je tiens à souligner que je n’ai manqué de rien depuis ma venue au club.» Synthèse de S. F.

Le stage prendra fin aujourd’hui La séance des entraînements d’aujourd’hui sera la dernière pour les joueurs locaux concernés par ce regroupement, en prévision des prochaines échéances de l’EN du mois de juin prochain. Ainsi, les camarades d’Abderrahmane Hachoud seront libérés aujourd’hui.

Le coach animera une conférence de presse Vahid Halilhodzic animera, aujourd’hui, une conférence de presse à la salle des conférences du stade MustaphaTchaker de Blida. Le coach reviendra sur les objectifs atteints durant ce regroupement et sur les préparatifs des rencontres de l’EN prévues au mois de juin, respectivement contre le Rwanda, le Mali et la Gambie. Adlane C.

Le coup d’envoi est prévu à 20h30
L’Agence presse service (APS) a rapporté, hier, que la Fédération algérienne de football a décidé de domicilier la rencontre amicale que jouera l’EN face au Niger au stade Tchaker de Blida, le 26 mai prochain. Cela afin de permettre aux joueurs algé-

Algérie-Niger se jouera à Tchaker
riens de s’habituer à la pelouse, en prévision de leurs deux rencontres officielles face respectivement au Rwanda et à la Gambie (les 2 et 17 juin). Toujours selon l’APS, le coup d’envoi de cette partie face à nos voisins nigériens est programmé à

20h30. Notons que jusqu’à hier après-midi, la FAF n’avait rien communiqué au sujet de cette rencontre sur son site Internet. Dans un autre registre, il est attendu que le stage de l’EN débute le 21 mai prochain.

14

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup dur USMH
2 000 billets pour les Harrachis...
Les quelques joueurs qui n'avaient pas encore perçu leur argent ont finalement été payés. La direction de l'USMH a, en effet, procédé à la régularisation de huit joueurs dont une bonne moitié est constituée de jeunes avec un statut de stagiaire et qui ont perçu chacun 5 millions de centimes. D'autres ont, en revanche, touché plus. Il est question de certains titulaires, considérés comme cadres, qui jouissent de statut de joueurs professionnels, mais qui perçoivent leurs primes de signature en mensualités. Même si cela n'a pas enchanté d’autres joueurs qui attendent le complément de leur argent, n'empêche que cette nouvelle formule de payement est conforme aux nouvelles dispositions règlementaires de la FAF concernant les salaires des joueurs professionnels mentionnés sur leurs contrats.

Laïb régularise les joueurs

2 000 billets d’entrée, la quote-part des billets d’entrée pour les fans harrachis vient d’être arrêtée par la direction de l’ESS. Les responsables de l’USMH ont été invités avant-hier soir à se déplacer à Sétif pour prendre livraison de leur quota. Mais du côté de la direction de l’USMH, rien n’a été décidé jusqu’à présent.

Au moins deux joueurs parmi les titulaires sont encore blessés et pourraient donc faire l'impasse sur le match contre l’ESS demain. Ces éléments souffrent de blessures plus ou moins légères, ce qui rend leur participation au match contre l’Entente incertaine. En plus de Touahri qui est encore un peu juste pour pouvoir tenir sa place, il y a aussi Ziane-Chérif et Layati, tous deux blessés et pas encore rétablis. Ce qui rend leur participation à cette rencontre très incertaine. Le staff médical de l'USMH fait de son mieux pour remettre sur pied et rapidement ces trois blessés. Selon un membre du staff médical, seul Touahri pourrait participer à cette rencontre, sinon Layati et, en-

Les blessures inquiètent Charef
core plus, Ziane-Chérif, vu leur état de santé, seront absents. A la veille de la demi-finale contre l’ESS, Charef fait face au problème des blessures de certains éléments considérés importants au sein de l'équipe, notamment l’arrière central Ziane-Chérif, dont l’absence risque d'être très ressentie dans le compartiment défensif. Beaucoup d'observateurs craignent la titularisation de Griche. Mais de toute façon, Charef n'a pas beaucoup de solutions pour pallier une éventuelle défection de Ziane-Chérif, mais il sera contraint de com-

Ziane-Chérif, Layati et Touahri incertains
Quelles solutions pour pallier les défections ?

Par rapport à nos informations, on apprend que le quota de 2 000 billets ne semble pas contenter les responsables de l’USMH, raison pour laquelle ils ne veulent pas faire le déplacement dans la capitale des Hauts Plateaux. De leur côté, les supporters comptent se déplacer en masse et acheter leurs tickets sur place.

... mais ils disent non !

poser avec des éléments disponibles pour permettre à l'équipe de se comporter aussi bien que lors des quarts de finale.

El Harrach rêve du trophée
Le stade du 8-Mai de Sétif sera le théâtre d'une somptueuse confrontation entre la formation locale, l’ESS, et l'USMH. Une rencontre entre deux équipes de valeur sensiblement égale et qui veulent à tout prix séduire Dame Coupe, ce week-end, dans une épreuve qui leur a déjà souri par le passé. Les Sétifiens, même s’ils évolueront sur leur terrain, n’auront pas la tâche facile face à l’USMH, qui veut marquer de son empreinte cette épreuve. Cela dit, les Aigles noirs de Aïn Fouara ont intérêt à se comporter mieux que lors de leurs deux dernières sorties s'ils ne veulent pas connaître une autre désillusion. Une élimination à domicile dans cette épreuve chère aux fans sétifiens pourrait avoir des conséquences néfastes. Vainqueur à deux reprises du trophée (1974 et 1987), les Harrachis souhaitent s’offrir l’occasion d’ajouter encore une ligne à leur palmarès, après l’avoir raté de peu la saison dernière face à la JSK en finale. Pour cela, ils doivent impérativement passer ce cap des demi-finales pour augmenter leurs chances de remporter le trophée. En 1988, les Jaune et Noir sont arrivés jusqu’en demifinale avant de sortir de la course sur une défaite contre le CRB. Mais comme les camarades de Griche auront affaire à un adversaire sérieux, ambitieux, cela fait que les forces sont équilibrées avec peut-être un léger avantage à l’équipe de la capitale des Hauts Plateaux. L’avantage du terrain est peut-être l’atout qui pourrait jouer en faveur de l’ESS. Ce qui est sûr, l’USMH ne veut pas abdiquer dans une compétition qui pourrait sauver sa saison.

A la veille des demi-finales

Djarbou : «Les débats seront équilibrés»

Tous les joueurs ont repris l’entraînement, à l’exception de Doukha, qui se trouve avec la sélection nationale pour un stage de quatre jours et dont la fin est prévue cet aprèsmidi. L’international harrachi devrait rejoindre ses camarades à l’entraînement demain matin pour une dernière séance avant le départ pour Sétif. N. R.

Doukha en regroupement avec la sélection nationale

En match amical disputé lundi soir entre l’USMH et la formation de Kourifa, les Jaune et Noir ont étrillé leur adversaire (11-4). A noter que l’équipe harrachie a joué avec presque la totalité de son effectif, à l’exception de Bounedjah et Ziane-Cherif (ménagés) et Doukha, en stage avec les Verts.

En amical : USMH 11 Kourifa 4

Les caisses sont vides et cela n’a pas été sans provoquer une grosse inquiétude chez les responsables de l’USMH. Devant cette situation, les Zoubiri et Cherfaoui, deux membres actionnaires, et Lobos, un ex-premier vice-président, ont encore une fois été au secours du président qui était dans l’embarras quant à régulariser les joueurs.

Lobos, Zoubiri et Cherfaoui au secours du président

Hier, la séance d’entraînement qui s’est déroulée en fin de journée a été marquée par la présence d’un «intrus» parmi le groupe. Il s’agissait de Yacine Hamadou. Celui-ci a été autorisé à s’entraîner aux côtés de Griche et ses coéquipiers. On ne sait pas maintenant si le staff a donné son feu vert à cet ex-élément harrachi pour lui permettre de maintenir sa forme puisqu’il est sans club ou bien c’est en perspective de le garder pour la saison prochaine.

Hamadou s’entraîne avec le groupe

Auteur de prestations moyennes lors des dernières rencontres, Djarbou n'a pas encore retrouvé son véritable niveau celui qui lui avait permis de terminer la phase aller en force. On pourrait même dire qu'il était parmi les meilleurs de son équipe. Convaincu de ses qualités, le milieu offensif de l'USMH reste malgré tout serein et ne désespère pas de retrouver tous ses moyens. Que pensez-vous de l’adversaire ? Le rendement de votre équipe Comme vous l'avez si bien dit, l'équipe sétifienne lors des dernières rencontres ne semble pas au mieux de sa forme. Mais c'est une a été très moyen, selon des équipe qui sait négocier ses rendez-vous en Coupe observateurs. Peut-on d’Algérie, surtout quand elle évolue sur son terrain. connaître les raisons ? Elle est aussi capable de sortir le grand jeu face à C'est vrai qu’on n’a pas n'importe quelle formation et, pour cela, nous deréalisé de belles prestavrons donc nous en méfier. De notre côté, nous tions, mais il n’y a rien sommes prêts pour ce match de grave. Il faut savoir Vous restez sur deux mauvais résultats, ne penque le championnat sez-vous pas que du point de vue psychologique est long et qu’une vous serez diminués par rapport à votre adveréquipe ne peut pas être saire ? parfaite du début jusqu’à la fin du parNon, pas du tout, parce qu'il est encore trop tôt cours. Pourtant, on continue à travailler mais il ya des périodes où rien ne vous pour porter un jugement de valeur sur un joueur ou sur celui de l'équipe. Je suis sûr que ceux qui jugent réussit. Cela fait qu'il est difficile pour une que le niveau de l'équipe est moyen en raison du équipe de réaliser de bons résultats. facteur psychologique finiront par nous applaudir. Vous devez affronter demain l’ESS chez Comment voyez-vous l'issue du match ? lui, pour le compte des demi-finales de la Vu que c'est un match de coupe, je pense que les coupe d’Algérie Comment est le moral de débats seront équilibrés. Quant au résultat final, je l’équipe à la veille du match ? ne peux donner un quelconque pronostic tant cela Tout va bien. Le moral est au beau fixe et dépendra de plusieurs facteurs. nous avons travaillé aux entraînements On comprend par là que vous dans de très bonnes conditions. On est appréhendez cette renconprêts pour cette confrontation face tre… à l’ESS qui est très importante te, ce On ne craint aucune pour nous. Je pense que toutes «Face à l’Enten simple équipe, mais on respecte les conditions et tous les moyens ne sera pas une nos adversaires. Il sont réunis pour faire un grand formalité» éral harrachi, tous reconnaître que la faut match. défenseur lat Messaoudi, le s autant rencontre face à l’ESS Donc, le groupe est bien moille de ce rendez-vou tivé… paraissait à la ve coéquipiers : «Gagner ce sera difficile, mais nous que ses . Je sais avons les moyens d'arExactement, le groupe est concentré SS est notre objectif racher la qualification confiant. Il y a aussi une grande match contre l’E s une simple formalité deet on fera tout pour y motivation chez les joueurs. que ce ne sera pa qui a les mêmes objectifs vant une équipe arriver. Aussi, le discours de notre coach n’y a que . Mais pour nous, il On que nous Entretien réalisé par nous a beaucoup aidés moralement ation qui compte. la qualific et nous sommes décidés à arracher la Nacer-Eddine Ratni que doit l’arracher coûte qualification. On ne doit pas rater cette coûte.» rencontre si on veut remporter le trophée.

Messaoudi

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

15
Coup dur pour les Sétifiens, Diss out face à El Harrach !

A l’instar de ses coéquipiers, Berguiga ne cache pas sa déception après le semi-échec concédé à Sétif face au MCO. Par ailleurs, il nous expliquera que pour son tout premier match, il se dit satisfait de sa prestation. Il ne doute pas que son équipe gagnera en puissance et en cohésion au fil des matchs. Il n’y a, nous a-t-il dit, aucune inquiétude à avoir. tres rencontres, cela a beaucoup moins Avant toute chose, quelles sont les nouvelles marché. A nous de mieux faire lors des ? prochains matchs. Elles sont bonnes, même si nous sommes enComment avez-vous vécu ces matchs core sous le coup du nul que nous avons concédé ? samedi passé contre le MCO. Cette contre-perC'est clair que nous avions envie de formance est difficile à digérer car elle n’est absobien faire au départ. C'était des matchs lument pas méritée. Tous les efforts que nous importants pour l’équipe. Il nous fallait avons déployés ont été vains et ce, par manque impérativement engranger des points et de chance. cela pour nous mettre de la distance avec Expliquez-vous ? nos poursuivants. A l'arrivée, je peux dire Les Oranais n’ont eu en tout et pour tout que que nous avons réussi certains matches. trois occasions. Ils ont réussi à en mettre une au Vous aurez lors des trois prochains fond. C’est la loi du football. matchs de championnat à jouer contre Etes-vous satisfait de votre prestation ? de grosses cylindrées. Dans quel état Ce n’est pas à moi de juger. Je pense avoir fait d’esprit allez-vous les aborder ? mon travail convenablement et je ne pense pas Ce sont des matchs face à de solides foravoir une responsabilité sur le but que nous avons encaissé. Le fait de jouer m’a fait gagner en mations du championnat. Quand nous avons une grosse équipe en face, c'est toujours plus confiance et je peux vous dire que le meilleur est difficile pour nous. C'est un problème qui à venir. reste collectif avant tout, même si c'est aussi à Comment cela s'est-il traduit pour vous sur chacun de nous de réussir son match. Il nous le terrain ? faut rester soudés et tenter de ne gaspiller En ce qui me concerne, je pense avoir donné aucun point. le meilleur de moi-même, même si rien n'a été Ce vendredi, ce sera contre l’USMH pour le évident pour moi en milieu du terrain. Bien sûr, compte de la Coupe d’Algérie. Quelles sont chacun fait des erreurs et a des choses à se revos chances dans ce match ? procher. Nous gagnons et perdons ensemble. Nous gardons en tête que désormais, nous deNous sommes tous assez grands pour reconnaîvons faire preuve de concentration. Ce sera tre nos défaillances. Personnellement, j’ai beaucompliqué face à une équipe qui renferme des coup travaillé pour me faire une place dans le joueurs d’expérience, mais nous nous battrons groupe. avec nos moyens. C’est une demi-finale de Vous éprouvez donc des regrets, c’est cela ? Coupe d’Algérie et on n’en dispute pas beauAvant toute chose, il faut savoir que nous coup dans une carrière. Nous serons au renavions envie de bien faire et de réussir un gros dez-vous. match. C’est ce que nous nous sommes efforcés de faire mais les choses ne nous ont pas été favoUn dernier mot… rables. Il est vrai que nous sommes tombés parMême si le championnat est loin fois sur des équipes très motivées et qui ont fait d’être terminé, nous avons bon espoir du jeu. Donc, nous nous sommes fait bousculer. d’offrir un titre à nos supporters. Bien sûr, parfois nous avons tenu le coup et cela Entretien réalisé par nous a permis de prendre des points. Pour d’auKhallil L.

meilleur est à venir»

ESS

Berguiga «Le

Une dizaine de minutes après le début de la séance d’hier, Smaïn Diss s’est écroulé sur le sol en se tordant de douleurs. Il s’est mal réceptionné en retombant et il s’est tout de suite plaint du genou. Un premier diagnostic fera état d’une blessure assez sérieuse qui tout au moins le privera du match de ce vendredi face à l’USMH. Ils seront en tout quatre habituels titulaires à ne pas prendre part au match de coupe de ce vendredi. En plus de Delhoum suspendu, Diss, Sofiane et Aoudia sont blessés. Pour ce qui est du dernier cité, sa participation est incertaine.

Aoudia incertain

Suite à la réunion qui s’est tenue hier, il a été décidé de mettre à la disposition des supporters de l’USMH un quota de 1 500 billets. Ce nombre correspond à la capacité d’accueil du virage qui sera réservé au fans des Jaune et Noir. K. L.

1 500 tickets pour les Harrachis

MCO

Nezzar et Medouar jouent

aux provocateurs

Leur équipe défilera à Zabana

Bouterbiat out pour 10 jours
«Je serai prêt pour le match du NAHD»
Coup dur pour le Mouloudia d’Oran, Sofiane Bouterbiat, qui affiche une belle forme en gagnant des galons de titulaires depuis l’arrivée du Suisse, Raoul Savoy, vient de concéder une blessure qui va le forcer à prendre dix jours de repos. En effet, le joueur, qui a forcé sur sa blessure aux adducteurs, vient de subir une contracture musculaire. Le médecin lui a prescrit dix jours de repos. «Je viens d’être ausculté dans une clinique privée, on m’a fait savoir que j’ai attrapé une contracture musculaire. Le médecin m’a conseillé 10 jours de repos sans le moindre effort physique. Fort heureusement, le championnat sera à l’arrêt ce week-end. Cela va me permettre de me préparer pour le match du NAHD. En tout cas, je ferai tout pour être prêt pour cette rencontre.»

dirai seulement que les instances concernées doivent prendre en considération ce genre de déclarations provocatrices, car c’est à travers ces accusations qu’on allume les supporters», se contente de dire le président du MCO.

Hassani : «On s’acharne gratuitement contre nous»

pparemment, le nul ramené par le Mouloudia d’Oran du côté de l’Entente de Sétif est en train de faire des jaloux, notamment chez certains présidents qui commencent à mettre la pression sur le Mouloudia d’Oran dont le regain de forme n’arrange certainement pas ses futurs adversaires. Si le président du CAB a insinué dans notre édition d’avant-hier que le match ESS-MCO était un

A

match arrangé, Medouar, qui était l’invité de l’émission «Troisième mi-temps» de Chourouk-TV, a estimé pour sa part que, si Saïda s’en est prise aux Usmistes, c’est par ce que le MCO en avait fait autant une semaine auparavant. Loin d’être remis de sa colère contre Nezzar qui a mis en doute la loyauté du Mouloudia d’Oran, Djebbari vient de subir une autre couche de Medouar dans la soirée de lundi. Il est clair que ces deux

équipes qui sont les futurs adversaires des Hamraoua au stade Zabana veulent provoquer les supporters du Mouloudia, surtout qu’ils savent que la moindre glissade d’une des galeries sera sévèrement sanctionnée. Sinon, comment peut-on expliquer que Medouar, qui a déclaré il y a une année au stade Zabana, qu’Oran dispose du meilleur dispositif sécuritaire change subitement de discours. «Je ne veux répondre à personne. Je

Le deuxième homme fort de l’équipe, Krimo Hassani, qualifie la sortie de Nezzar et celle de Medouar, avanthier, de gratuite : «Je ne sais pas quelle mouche a bien pu piquer ces deux présidents pour s’attaquer au MCO, alors qu’on ne les a jamais évoqués et leur équipe encore moins», se demande Hassani, avant d’ajouter : «On ne veut pas entrer dans la polémique avec ces clubs, du moment qu’on va les recevoir tout prochainement. Je pense que toutes instances concernées sont au courant et ont bien entendu et lu leurs déclarations.» Amine L.

Il s’est présenté en tenue de ville
Le joueur s’est présenté, hier au stade Toula-Allal, en tenue de ville muni des certificats médicaux des examens passés la veille. Le joueur a présenté le certificat médical au soigneur de l’équipe en présence du staff technique. L’entraîneur, qui sait très bien que son joueur est devenu une pièce maîtresse dans son échiquier, aurait demandé au soigneur de faire son possible pour le remettre sur pied, avant le match contre le NA Hussein Dey.

El Bahari, Belaïli et Feddal ratent la reprise

Trois éléments et non des moindres ont marqué leur absence hier matin à l’entraînement. Il s’agit d’El Bahari, Belaïli et Feddal. Ces éléments ont souffert de blessures superficielles, avant et après le match contre l’ESS. Fort heureusement, le groupe bénéficiera de deux semaines de repos. A. L.

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup difficile ESS

15
Match d'application au menu

Comme nous l’avons annoncé dans ces mêmes colonnes, il y a quelques jours de cela, une programmation démentielle sera imposée à l’ESS. C’est ce qu’il en ressort du nouveau calendrier établi par la Ligue nationale de football pour les mois d’avril et mai et qui a été publié hier. En effet, l’ESS disputera cinq matches en l’espace de dix-neuf jours, dont deux déplacements à Batna et à Tlemcen, ainsi que deux matchs de Coupe d’Algérie (si l’Entente se qualifie pour la finale), à commencer par celui qui mettra aux prises, ce vendredi, l’ESS avec l’USMH.

Une fin de saison démentielle pour l’équipe
nièrement. Ces derniers comptaient pour les différentes compétitions, championnat national, Coupe d’Algérie et Coupe de la CAF. L’accumulation de la fatigue et l’absence d’une période de récupération suffisante ont engendré des blessures et surtout deux contre-performances (face au CRB et le MCO). C’est ce qui explique les craintes du technicien suisse, car son équipe sera soumise à un véritable marathon. que d’accepter cette situation du fait qu’on s’est déjà retrouvés dans des situations similaires. Nous avons déjà su gérer des situations pareilles qui nous ont été imposées. Je suis persuadé que les membres du staff sauront faire le nécessaire pour que nous passions cette période sans encombre.»

Cela n’est pas fait pour arranger les affaires des Ententistes
Les Sétifiens sont sur la brèche depuis plusieurs semaines, au vu des matchs qu’ils ont disputés der-

Une dizaine de minutes après le début de la séance d’hier, Smaïn Diss s’est écroulé sur le sol en se tordant de douleurs. Il s’est mal réceptionné en retombant et il s’est tout de suite plaint du genou. Un premier diagnostic fera état d’une blessure assez sérieuse qui tout au moins le privera du match de ce vendredi face à l’USMH. Ils seront en tout quatre habituels titulaires à ne pas prendre part au match de coupe de ce vendredi. En plus de Delhoum suspendu, Diss, Sofiane et Aoudia sont blessés. Pour ce qui est du dernier cité, sa participation est incertaine.

Coup dur pour les Sétifiens, Diss out face à El Harrach !

Berguiga «Le meilleur est à venir»
A l’instar de ses coéquipiers, Berguiga ne cache pas sa déception après le semiéchec concédé à Sétif face au MCO. Par ailleurs, il nous expliquera que pour son tout premier match, il se dit satisfait de sa prestation. Il ne doute pas que son équipe gagnera en puissance et en cohésion au fil des matchs. Il n’y a, nous a-til dit, aucune inquiétude à avoir. gagnons et perdons ensemble. Nous sommes tous assez grands pour reconnaître nos défaillances. Personnellement, j’ai beaucoup travaillé pour me faire une place dans le groupe. Vous éprouvez donc des regrets, c’est cela ? Avant toute chose, il faut savoir que nous avions envie de bien faire et de réussir un gros match. C’est ce que nous nous sommes efforcés de faire mais les choses ne nous ont pas été favorables. Il est vrai que nous sommes tombés parfois sur des équipes très motivées et qui ont fait du jeu. Donc, nous nous sommes fait bousculer. Bien sûr, parfois nous avons tenu le coup et cela nous a permis de prendre des points. Pour d’autres rencontres, cela a beaucoup moins marché. A nous de mieux faire lors des prochains matchs. Comment avez-vous vécu ces matchs ? C'est clair que nous avions envie de bien faire au départ. C'était des matchs importants pour l’équipe. Il nous fallait impérativement engranger des points et cela pour nous mettre de la distance avec nos poursuivants. A l'arrivée, je peux dire que nous avons réussi certains matches. Vous aurez lors des trois prochains matchs de championnat à jouer contre de grosses cylindrées. Dans quel état d’esprit allez-vous les aborder ? Ce sont des matchs face à de solides formations du championnat. Quand nous avons une grosse équipe en face, c'est toujours plus difficile pour nous. C'est un problème qui reste collectif avant tout, même si c'est aussi à chacun de nous de réussir son match. Il nous faut rester soudés et tenter de ne gaspiller aucun point. Ce vendredi, ce sera contre l’USMH pour le compte de la Coupe d’Algérie. Quelles sont vos chances dans ce match ? Nous gardons en tête que désormais, nous devons faire preuve de concentration. Ce sera compliqué face à une équipe qui renferme des joueurs d’expérience, mais nous nous battrons avec nos moyens. C’est une demi-finale de Coupe d’Algérie et on n’en dispute pas beaucoup dans une carrière. Nous serons au rendez-vous. Un dernier mot… Même si le championnat est loin d’être terminé, nous avons bon espoir d’offrir un titre à nos supporters. Entretien réalisé par Khallil L. Avant toute chose, quelles sont les nouvelles ? Elles sont bonnes, même si nous sommes encore sous le coup du nul que nous avons concédé samedi passé contre le MCO. Cette contre-performance est difficile à digérer car elle n’est absolument pas méritée. Tous les efforts que nous avons déployés ont été vains et ce, par manque de chance. Expliquez-vous ? Les Oranais n’ont eu en tout et pour tout que trois occasions. Ils ont réussi à en mettre une au fond. C’est la loi du football. Etes-vous satisfait de votre prestation ? Ce n’est pas à moi de juger. Je pense avoir fait mon travail convenablement et je ne pense pas avoir une responsabilité sur le but que nous avons encaissé. Le fait de jouer m’a fait gagner en confiance et je peux vous dire que le meilleur est à venir. Comment cela s'est-il traduit pour vous sur le terrain ? En ce qui me concerne, je pense avoir donné le meilleur de moi-même, même si rien n'a été évident pour moi en milieu du terrain. Bien sûr, chacun fait des erreurs et a des choses à se reprocher. Nous

Les Sétifiens peuvent en payer les frais en fin d’exercice. Dans cet ordre d’idées, le défenseur central Belkaïd, nous dira : «Je pense que cette nouvelle programmation n’est pas faite pour arranger nos affaires, car on aurait aimé avoir beaucoup plus de temps de récupération entre les matchs que nous allons disputer. Mais nous n’avons pas d’autre choix

Le titre se jouera hors de Sétif

Son compère de la défense, Smaïn Diss, renchérira : «De toutes les manières, nous avons travaillé d’arrache-pied pour être prêts pour la suite de la compétition. Les cinq pro-

Ce sera compliqué !

chaines rencontres que nous allons disputer seront décisives pour le reste du parcours. C’est à nous donc de bien les négocier, afin de conserver la place qui est la nôtre en championnat et surtout se qualifier pour la finale de la Coupe d’Algérie.» Ainsi, les Sétifiens, et au vu de ce nouveau calendrier, doivent puiser au fond de leurs ressources pour négocier au mieux cette période, au risque de se retrouver dans une situation délicate. K. L.

L'entraîneur de l’ESS a programmé, hier lors de la séance d'entraînement qui a eu lieu au stade du 8Mai, un match d'application. Un exercice qui a permis à Alain Geiger de jauger l’état de forme de ses joueurs, à quelques jours du rendez-vous de ce vendredi contre l’USMH. Face à El Harrach, ce sera aussi le match de Geiger Livrer bataille à domicile, c’est choisir, auparavant, une stratégie de défense et une autre d’attaque. Ce à quoi a dû s’affairer durant toute la semaine le coach sétifien. La rencontre qu’aura à livrer son équipe, ce vendredi face à l’USMH, ne ressemblera en rien à celle jouée dernièrement contre le MCO. Les données seront toutes autres, car il s’agira d’abord de contenir des joueurs qui seront, sans aucun doute, animés d’une grande volonté de confirmer leur bonne santé, après le ticket obtenu pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie. Cela ne se fera que si un plan de jeu, judicieusement choisi, sera appliqué à la lettre par les joueurs de Sétif.

Le programme complet de l’ESS

Vendredi 20 avril : ESS-USMH à 20h30 Mardi 24 avril : match retard de la 24e journée : CAB-ESS Samedi 28 : 26e journée : WAT-ESS Samedi 5 mai : 27e journée : ESS-JSK Mardi 8 mai : 28e journée : MCS-ESS Mardi 15 mai : 29e journée : ESS-CSC Samedi 19 mai : 30e journée : USMA-ESS

Geiger alignera, sans aucun doute, un nombre maximum de joueurs à vocation offensive. Ils seront deux à avoir pour mission d’animer le jeu et trois, voire quatre joueurs, à occuper les lignes avant.

Quelle stratégie ?

Aoudia incertain

Doter l’équipe de moyens suffisants pour attaquer sera l’une des lignes directrices du plan du coach sétifien. Il ne peut en être autrement car pour assurer la qualification, il ne faudra rien lâcher de la première à la dernière minute du match. Ce ne sont donc pas les raisons qui manquent pour prendre des risques au lieu d’adopter une position d’attente. Porter l’estocade, dès la première occasion qui se présentera, sera donc le meilleur des scénarios pour Sétif.

Quels joueurs pour l’appliquer ?

Suite à la réunion qui s’est tenue hier, il a été décidé de mettre à la disposition des supporters de l’USMH un quota de 1 500 billets. Ce nombre correspond à la capacité d’accueil du virage qui sera réservé au fans des Jaune et Noir. K. L.

1 500 tickets pour les Harrachis

Ce sera à Alain Geiger de faire les meilleurs choix concernant la stratégie qui sera de mise et les hommes qui auront à l’appliquer. Ce match contre l’USMH se gagnera ou se perdra d’abord à partir du banc de touche. Charef et Geiger se livreront à une véritable partie d’échecs, par équipes interposées, et la palme reviendra à celui qui aura fait étalage de la stratégie la plus élaborée. K. L.

Faire les meilleurs choix

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Nezzar et Medouar jouent
Coup bas MCO

15
«Le Mouloudia pleure son mentor, feu Elimam»
Invité avant-hier à l’émission Nes Sport de la chaîne tunisienne Nessma TV, l’emblématique joueur du Mouloudia d’Oran, Cherif El Ouazzani, n’a pas mâché ses mots pour évoquer la situation actuelle de son club de toujours. En effet, l’ancien capitaine des Verts, qui a fait tout de même preuve de retenue pour ne pas heurter la sensibilité de certaines personnes, a révélé au grand jour que le MCO pleure actuellement un mentor appelé Kacem Elimam décédé il y a plus d’une année. Autrement dit, les présidents qui lui ont succédé n’arriveront jamais à l’égaler : «Cela fait malheureusement plus d’une décennie que le Mouloudia d’Oran souffre sur le double plan sportif et financier. Qu’on le veuille ou non, un seul homme arrivait à gérer comme il se doit ce club, il s’agit du regretté Kacem Elimam. Les autres présidents et dirigeants manquent d’autorité. Les interférences qui existent dans l’entourage du club se répercutent sur l’équipe et de facto sur les résultats.»

aux provocateurs

Leur équipe défilera à Zabana

Cherif El Ouazzani invité de Nessma

change subitement de discours. «Je ne veux répondre à personne. Je dirai seulement que les instances concernées doivent prendre en considération ce genre de déclarations provocatrices, car c’est à travers ces accusations qu’on allume les supporters», se contente de dire le président du MCO.

Hassani : «On s’acharne gratuitement contre nous»
Le deuxième homme fort de l’équipe, Krimo Hassani, qualifie la sortie de Nezzar et celle de Medouar, avant-hier, de gratuite : «Je ne sais pas quelle mouche a bien pu piquer ces deux présidents pour s’attaquer au MCO, alors qu’on ne les a jamais évoqués et leur équipe encore moins», se demande Hassani, avant d’ajouter : «On ne veut pas entrer dans la polémique avec ces clubs, du moment qu’on va les recevoir tout prochainement. Je pense que toutes instances concernées sont au courant et ont bien entendu et lu leurs déclarations.» Amine L.

«C’est la rue qui commande»
Cherif El Ouazzani pense que c’est la rue qui est en train d’imposer sa loi au sein de la direction du Mouloudia d’Oran. «Les dirigeants manquent d’autorité, car c’est la rue qui est en train de commander. Cela ne date pas d’aujourd’hui, mais ce phénomène dure depuis longtemps. Donc, il faut au MCO un président autoritaire et qui a de la poigne.»

pparemment, le nul ramené par le Mouloudia d’Oran du côté de l’Entente de Sétif est en train de faire des jaloux, notamment chez certains présidents qui commencent à mettre la pression sur le Mouloudia d’Oran dont le regain de forme n’arrange certainement pas ses futurs adversaires. Si le président du CAB a insinué dans notre édition d’avant-hier

A

que le match ESS-MCO était un match arrangé, Medouar, qui était l’invité de l’émission «Troisième mi-temps» de ChouroukTV, a estimé pour sa part que, si Saïda s’en est prise aux Usmistes, c’est par ce que le MCO en avait fait autant une semaine auparavant. Loin d’être remis de sa colère contre Nezzar qui a mis en doute la loyauté du Mouloudia d’Oran, Djebbari vient de subir une autre couche de Medouar

Bouterbiat out pour 10 jours
«Je serai prêt pour le match du NAHD»
Coup dur pour le Mouloudia d’Oran, Sofiane Bouterbiat, qui affiche une belle forme en gagnant des galons de titulaires depuis l’arrivée du Suisse, Raoul Savoy, vient de concéder une blessure qui va le forcer à prendre dix jours de repos. En effet, le joueur, qui a forcé sur sa blessure aux adducteurs, vient de subir une contracture musculaire. Le médecin lui a prescrit dix jours de repos. «Je viens d’être ausculté dans une clinique privée, on m’a fait savoir que j’ai attrapé une contracture musculaire. Le médecin m’a conseillé 10 jours de repos sans le moindre effort physique. Fort heureusement, le championnat sera à l’arrêt ce week-end. Cela va me permettre de me préparer pour le match du NAHD. En tout cas, je ferai tout pour être prêt pour cette rencontre.»

Il s’est présenté en tenue de ville
Le joueur s’est présenté, hier au stade Toula-Allal, en tenue de ville muni des certificats médicaux des examens passés la veille. Le joueur a présenté le certificat médical au soigneur de l’équipe en présence du staff technique. L’entraîneur, qui sait très bien que son joueur est devenu une pièce maîtresse dans son échiquier, aurait demandé au soigneur de faire son possible pour le remettre sur pied, avant le match contre le NA Hussein Dey.

El Bahari, Belaïli et Feddal ratent la reprise

Trois éléments et non des moindres ont marqué leur absence hier matin à l’entraînement. Il s’agit d’El Bahari, Belaïli et Feddal. Ces éléments ont souffert de blessures superficielles, avant et après le match contre l’ESS. Fort heureusement, le groupe bénéficiera de deux semaines de repos. A. L.

u train où vont les choses, les Hamraoua seront en passe de réaliser leur maintien. Bien qu’ils soient revenus à cette position de relégable, les Rouge et Blanc n’ont que trois points de retard par rapport aux trois premiers non relégables. Ce qui augmentera encore plus leurs chances de maintien, à condition que l’équipe arrive à gagner tous ses matchs à domicile, à commencer par celui du NAHD prévu le 28 du mois courant. Comme n’importe quelle équipe qui lutte pour sa survie parmi l’élite, le MCO commence à faire ses comptes. Pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise, il table sur douze points en cinq matchs. Un objectif réalisable pour cette équipe du Mouloudia, à condition de rester sur cette belle lancée de quatre matchs sans défaite. Avec 37 points au compteur, les Hamraoua seront pratiquement sûrs d’assurer leur maintien, dans la mesure où les trois premiers non relégables devront se donner la réplique durant les ultimes journées du championnat. En effet, l’ASK devra accueillir le CAB et le MCEE. Autrement dit, deux des trois équipes précitées seront sûres de perdre quelques précieux points au décompte final. Chose qui pourrait être profitable au Mouloudia d’Oran, en cas de résultats

A

El Hamri table sur 12 points
positifs lors des prochaines journées. matchs, pour entretenir l’espoir du maintien.

dans la soirée de lundi. Il est clair que ces deux équipes qui sont les futurs adversaires des Hamraoua au stade Zabana veulent provoquer les supporters du Mouloudia, surtout qu’ils savent que la moindre glissade d’une des galeries sera sévèrement sanctionnée. Sinon, comment peut-on expliquer que Medouar, qui a déclaré il y a une année au stade Zabana, qu’Oran dispose du meilleur dispositif sécuritaire

«Mehiaoui voulait me ramener la police sur le terrain»
Concernant son dernier vrai passage à la tête de la barre technique du Mouloudia d’Oran, Cherif El Ouazzani ne semble pas encore avoir pansé ses blessures à la suite de son limogeage par l’ancien président, Tayeb Mehiaoui : «J’étais chassé de l’encadrement technique du club, alors que l’équipe est arrivée jusqu’en demi-finale de la Coupe d’Algérie et qu’on jouait encore les premiers rôles. Trouvez-vous ça normal se demande-t-il, avant d’ajouter : «L’équipe était otage de conflits entre plusieurs pôles car l’opposition voulait à cette époque prendre coûte que coûte les destinées du club et voilà où on en est arrivés.»

Assurer les 9 points à domicile
L’avantage pour le Mouloudia d’Oran en cette fin de saison est qu’il a encore son destin entre les mains. Si l’équipe arrive à gagner quatre matchs sur cinq, elle sera maintenue quels que soient les résultats des autres équipes (CAB, MCEE, ASK). Mais pour cela, les Hamraoua vont devoir absolument gagner les trois matchs qu’il leur reste à jouer au stade Zabana. Des matchs qui s’annoncent tout de même difficiles, face à des équipes qui auront aussi besoin de points que le MCO. Il y aura tout d’abord le NA Hussein Dey qui jouera le match de la dernière chance, l’ASO Chlef qui croit à nouveau au titre de champion et le CA Batna qui risque aussi de se présenter à Zabana avec l’obligation de réaliser un résultat positif, pour éviter le purgatoire. En tous les cas, les coéquipiers de Bouterbiat doivent penser avant tout à gagner ces trois

Chercher un succès à l’extérieur
Une victoire face au NA Hussein Dey lors de la prochaine journée pourrait être insuffisante pour sortir de la position de relégable, puisqu’il se pourrait que le CAB gagne son match en retard face à l’ESS, alors que l’ASK et le MCEE reçoivent eux aussi à domicile. C’est ainsi que les Oranais seront appelés à chercher coûte que coûte ce succès à l’extérieur qui leur évitera toute mauvaise surprise au finish, comme ce fut le cas en 2008 où ils ont attendu en vain la dernière journée puisque même le point du match nul ne leur a pas suffi à Chlef. Pour éviter ce funeste scénario, les Hamraoua doivent gagner le plus tôt possible ce match à l’extérieur. Vaut mieux gagner à Béjaïa au lieu de reporter cela face au MC Alger. Amine L.

«Le wali doit mettre de l’ordre dans la société»
L’actuel coach de l’OM Arzew n’a pas omis à solliciter le wali d’Oran pour intervenir et provoquer le changement au sein de la société du Mouloudia d’Oran. «On demande à ce que le premier magistrat de la ville d’Oran mette de l’ordre dans la société du Mouloudia afin que des actionnaires dignes de ce nom arrivent à intégrer la SSPA pour que cela se répercute positivement sur l’équipe», indique Cherif El Ouazzani sur le plateau de Nessma TV.

«Oran n’est pas une boqaâ»
Cherif El Ouazzani n’a pas hésité à présenter lui aussi aux Tunisiens ce grand club qui est le MCO : «Tout comme le MCA (Bachi a aussi évoqué le Doyen), le MCO possède des fans un peu partout en Algérie et pas seulement à Oran. Des gens de l’Ouest, du Centre et même de l’Est sont des supporters acharnés de ce club. Le MCO a aussi des martyrs, une histoire et des titres nationaux et internationaux. Ce club doit retrouver son lustre d’antan. Nous formons des joueurs de talent, à l’image de Belaïli et Aouedj. Oran est une ville de football et pas une boqaâ. Alors, on doit prendre soin de son club phare.» A. L.

Ouamane intègre le groupe
Réda Ouamane, qui se contentait de quelques tours de piste, sans pour autant taper dans le ballon, vient d’intégrer le groupe. Il s’est entraîné hier le plus normalement du monde pour ce match contre le NA Hussein Dey.

16

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

NAHD

conquérant à Oran

Le Nasria en

Coup d’œil Ligue 1

Les jeunes percevraient 5000 DA/mois
Pourquoi ils refusent de signer
Selon une source proche des parents de joueurs, l’une des raisons qui ont fait que les joueurs refusent de signer des contrats de longue durée est le salaire proposé à ces joueurs qui est, selon eux, dérisoire. En effet, selon notre source, les joueurs internationaux percevraient mensuellement un salaire de 5000 DA ce qui est, selon eux, insignifiant et n’encourage pas les joueurs à opter pour des contrats de longue durée. Même si dans le contrat proposé par la direction, il est stipulé que le joueur peut négocier chaque saison pour revoir à la hausse son statut et son salaire, il n’en demeure pas moins que le salaire proposé est insignifiant, selon notre interlocuteur. Les joueurs, qui refusent de signer, ont réintégré l’équipe Espoirs et s’entraînent sans faire de bruit, ni de chantage. Mais il reste que la direction est dans son droit de défendre les intérêts du club qui à chaque fois perd ses meilleurs joueurs, à chaque fois qu’ils arrivent à l’âge de maturité, sans bénéficier de leurs services. Ces derniers préfèrent les gros pactoles proposés par des clubs mieux nantis financièrement. S. H.

L

e Nasria, qui disputera dans dix jours un match capital pour sa survie en Ligue 1 contre le MCO, à Oran, se déplacera avec un esprit de conquérant sans craindre l’adversaire ni l’environnement. Les Sang et Or savent que ce match de la 26e journée est la dernière chance pour la course au maintien. Une défaite sera synonyme de relégation. C’est ainsi que les capés de Merzekane se déplaceront avec l’intention de faire un résultat positif et ne craignent pas l’atmosphère qu’il y aura ce jour-là, dans mesure où la rencontre se jouera sur le terrain, pas ailleurs. En plus de cela, une source proche du club nous affirme que le Nasria a toujours eu de bonnes relations avec l’équipe d’El Hamri, et il n’y a jamais eu d’incidents où dépassements dans l’histoire des

JSMB

L

Le dernier virage est décisif

a formation béjaouie a confirmé son réveil en ajoutant trois points précieux dans son capital, samedi dernier, à l’issue de son retentissant succès contre le CRB sur le score de 4-0. Une victoire qui lui permet de se propulser en avant, et occuper la deuxième place qu’elle partage avec l’USMA, à une longueur du leader, l’ESS. Cette nouvelle donne au classement permet aux gars de Yemma Gouraya de croire en leurs chances de jouer le titre.

premier titre
A un point du leader
Profiter des huis clos de l’USMH et Saïda
le plein à domicile est une condition sine qua non pour jouer le titre. En plus de gagner leurs deux matches à domicile, les Vert et Rouge devront empocher le maximum de points dans les trois rencontres qui se joueront hors de leurs bases face à l’USMH, l’USMA et le MCS. Si la mission semble difficile contre l’USMA au stade de Bologhine, qui brigue également le titre, ce ne sera pas le cas pour les deux autres matches. En effet, les matches USMH-JSMB et MCS-JSMB se dérouleront à huis à clos à l’issue des sanctions infligées aux deux clubs. Les camarades de Zafour devront profiter de ce paramètre pour jouer le tout pour le tout et revenir avec les six points mis en jeu, comme cela a été le cas lors de la 24e journée contre le MCEE.

Béjaïa rêve de son

deux clubs. Notre interlocuteur se remémore qu’en 1993, le MCO avait remporté le titre à l’issue d’un match capital à Alger contre le NAHD qui était en course aussi. La bande de Mecheri, alors entraîneur de l’équipe à l’époque, est allée au 20-Août s’imposer 3 à 2 face au Nasria drivée par Meziane Ighil, et prendre une sérieuse option sur le titre, à six journées de la fin du championnat. Le MCO avait terminé alors champion, à un point du NAHD. Ce jour-là, aucun incident n’a été signalé même si les supporters husseidnéens étaient très en colère contre leur équipe. Les capés de Merzekane ont cet argument à leur avantage pour jouer à fond et ne craindre rien. Ils vont se déplacer avec l’intention de revenir avec un résultat positif. Après les erreurs commises

contre l’AS Khroub, notamment en défense, le Nasria aura appris la leçon et n’est pas prêt à refaire les mêmes erreurs. Pas de match amical En dépit de l’arrêt du championnat, l’entraîneur Merzekane ne compte pas organiser un match amical en fin de semaine pour meubler le vide et garder les joueurs dans leur forme optimale. Le coach préfère poursuivre la préparation normalement avec des exercices et des matchs d’application entre les joueurs, affirme une source proche du staff technique. Le coach Merzekane veut faire éviter à ses joueurs d’éventuelles blessures qui risquent de compliquer la situation du groupe. Ouhada n’a pas encore repris L’attaquant husseindéen Zakaria Ouhada, qui a fait l’impasse sur le match contre le WAT à cause d’une blessure au niveau des adducteurs, n’a pas encore repris les entraînements avec le groupe. Lundi, le joueur ne s’est pas présenté à l’entraînement à Zioui. Selon notre source, il n’a pas encore repris totalement sa forme. D’un autre côté, les joueurs Merbah, Mellouli et Boussaïd se sont déplacés en tenue de ville à Zioui sans prendre part à la reprise à cause de différentes blessures. Les joueurs seront toutefois opérationnels pour le prochain match contre le MCO. S. H.

L’entraîneur Merzekane n’a pas autorisé le jeune international Mourad Fetal à effectuer la séance d’entraînement avec les seniors. Il a été informé par l’entraîneur adjoint, Mezedjri. Cette décision a été prise sur demande de la direction à l’égard de tous les internationaux juniors qui refusent de signer des contrats de longue durée, comme le souhaite la direction.

Fetal écarté de l’entraînement

Les joueurs ont évoqué avec l’entraîneur de l’équipe, Châbane Merzekane, la prime de la victoire contre le MC El Eulma (3-1). Ils estiment que c’est un droit, même si la direction souffre de problème financier. La direction n’a pas jugé utile de leur verser la prime, quelques jours après avoir accordé aux joueurs le salaire d’un mois.

Les joueurs réclament la prime

Les supporters appelés à jouer leur rôle de douzième homme

reste provisoire, et la vue sera plus claire pour la JSMB après la mise à jour du calendrier prévue pour le mardi 24 du mois en cours. Les résultats des deux rencontres CABESS et CRB-ASO seront déterminants pour les Béjaouis. Alain Michel pense que les chances de son équipe dépendent de ces deux matches en retard.

La bande à Alain Michel devra négocier au mieux le dernier virage du championnat en engrangeant le maximum de points dans les cinq derniers matches restants. L’objectif de terminer premier sur le podium est à la portée des Béjaouis qui possèdent des joueurs d’expérience capables de renverser la vapeur lors des dernières journées. Le Conseil d’administration s’est montré prêt à mettre les moyens nécessaires pour permettre à son équipe de s’adjuger le premier titre de champion d’Algérie de son histoire.

Féroce concurrence entre cinq prétendants

Le rôle des supporters dans le dernier virage du championnat reste prépondérant, surtout lors des deux rencontres qui se joueront au stade de l’Unité-Maghrébine où ils sont appelés à se déplacer en masse pour aider l’équipe à empocher les six points mis en jeu. Les Béjaouis ont besoin du soutien de leur public pour confirmer leur réveil et garder la courbe ascendante des bons résultats réalisés ces dernières semaines.

Faire le plein à domicile est impératif

Sur les cinq matches restants, la JSMB jouera deux fois seulement sur son terrain. Et afin de garder leurs chances intactes de jouer le titre, les Béjaouis devront gagner impérativement leurs deux rencontres face au MCO et la JSK. La mission n’est pas facile, mais faire

La formation béjaouie fera l’objet d’une féroce concurrence de la part de quatre clubs prétendants au titre, à savoir l’ESS, l’USMA, l’ASO et le CRB. La bataille sera de plus en plus rude entre ces cinq équipes lors des cinq dernières journées, et celui qui gèrera au mieux ce dernier virage sera sacré champion de Ligue 1.

Jouer la Ligue des champions pour la deuxième fois d’affilée

Tout dépendra de la mise à jour du calendrier

Dans le cas où le titre lui échapperait cette saison, la formation béjaouie devra défendre son statut de dauphin de la saison passée, qui lui assurera une deuxième participation consécutive à la Ligue des champions africaine après l’avoir quittée cette année aux 16es de finale à l’issue de ses deux défaites en aller et retour contre l’Académie

Football Amadou Diallo. N. B.

Cependant, le classement actuel

Comment se porte votre groupe ? Plutôt bien, on profite du repos accordé par le staff technique pour souffler un peu avant de retrouver le chemin de l’entraînement jeudi pour préparer notre match contre l’USMH. La large victoire contre le CRB vous a certainement permis de bien apprécier ces jours de repos... Absolument, cette victoire nous a été bénéfique, et nous a permis de retrouver le moral après notre élimination en Ligue des champions africaine. C’est une victoire qui nous encouragera pour la fin du championnat. Certains mettent un bémol à cette victoire, en disant que le CRB n’a pas joué avec tous ses cadres ; que répondez-vous ? Il est vrai que ce paramètre a contribué à notre large victoire, mais les raisons de notre succès nous importent peu, le plus important est de gagner et se rapprocher du leader. Comment expliquez-vous votre retour en force en championnat en alignant trois victoires de rang ? Il y a plusieurs raisons, la solidarité du groupe, l’envie de terminer en force le championnat et le fait de réaliser notre objectif en championnat après notre sortie prématurée en Ligue des champions. Vous êtes à un point seulement du leader, pensezvous au titre ? C’est évident, notre position au classement nous oblige à songer au titre. Nous allons jouer toutes chances lors des cinq dernières rencontres, on n’a rien à perdre puisque notre

Bellakhdar : «Jouer le titre est possible»

objectif est de terminer parmi les trois premiers au classement pour assurer une participation dans une compétition continentale. On vous sent optimiste... Il est naturel que je le sois, nous avons une équipe capable de rivaliser avec les autres concurrents et relever le défi. Nous allons faire en sorte de bien gérer les derniers matches et engranger le maximum de points afin d’offrir à la JSMB un deuxième titre après avoir gagné une Coupe d’Algérie. Comment voyez-vous la fin du championnat ? Ça s’annonce très chaud, les derniers matches du championnat sont très difficiles pour toutes les équipes, qui jouent toutes pour des objectifs différents. Nous allons faire en sorte de gérer match par match, à commencer par le prochain face à l’USMH. Quel commentaire faites-vous sur les agressions dont ont a été victime l’USMA à Saïda ? Ce qui s’est passé est regrettable. Dès que j’ai eu vent de ce qui s’est passé à Saïda après notre match contre le CRB, j’ai appelé certains joueurs, et j’ai été choqué par ce qu’ils m’ont raconté. Je suis naturellement solidaire avec l’USMA et je souhaite un prompt rétablissement pour les joueurs blessés et qu’ils retrouvent les terrains le plus vite possible. Entretien réalisé par N. B.

16

premier titre
A un point du leader
Les supporters appelés à jouer leur rôle de douzième homme
claire pour la JSMB après la mise à jour du calendrier prévue pour le mardi 24 du mois en cours. Les résultats des deux rencontres CABESS et CRB-ASO seront déterminants pour les Béjaouis. Alain Michel pense que les chances de son équipe dépendent de ces deux matches en retard. Le rôle des supporters dans le dernier virage du championnat reste prépondérant, surtout lors des deux rencontres qui se joueront au stade de l’Unité-Maghrébine où ils sont appelés à se déplacer en masse pour aider l’équipe à empocher les six points mis en jeu. Les Béjaouis ont besoin du soutien de leur public pour confirmer leur réveil et garder la courbe ascendante des bons résultats réalisés ces dernières semaines.

Béjaïa rêve de son
N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup de cœur JSMB

Trois victoires de rang, une première cette saison
La formation béjaouie a enchaîné un troisième succès de rang samedi dernier contre le CRB, après ses deux victoires contre l’ASK et le MCEE. C’est la première fois depuis le début de la saison que les gars de Yemma Gouraya réussissent une telle performance. Les camarades de Bellakhdar espèrent continuer en signant un quatrième succès lors du prochain match contre l’USMH, d’autant plus que le match se jouera à huis clos. A noter que la JSMB n’a pas perdu au stade Lavigerie depuis la saison 2005-2006 où les deux équipes étaient en seconde division.

MCS-JSMB à huis clos et en dehors de Saïda
Comme attendu, la dernière rencontre qui opposera le MC Saïda à la JSMB se déroulera à huis clos et en dehors de la wilaya de Saïda suite à la sanction infligée par la commission de discipline au club saïdi. C’est le deuxième match sans public que la JSMB disputera lors des cinq derniers matches du championnat, après celui de l’USMH prévu pour le 28 du mois en cours au stade Lavigerie.

a formation béjaouie a confirmé son réveil en ajoutant trois points précieux dans son capital, samedi dernier, à l’issue de son retentissant succès contre le CRB sur le score de 4-0. Une victoire qui lui permet de se propulser en avant, et occuper la deuxième place qu’elle partage avec l’USMA, à une longueur du leader, l’ESS. Cette nouvelle donne au classement permet aux gars de Yemma Gouraya de croire en leurs chances de jouer le titre.

L

Faire le plein à domicile est impératif

nécessaires pour permettre à son équipe de s’adjuger le premier titre de champion d’Algérie de son histoire.

Le dernier virage est décisif

Sur les cinq matches restants, la JSMB jouera deux fois seulement sur son terrain. Et afin de garder leurs chances intactes de jouer le titre, les Béjaouis devront gagner impérativement leurs deux rencontres face au MCO et la JSK. La mission n’est pas facile, mais faire le plein à domicile est une condition sine qua non pour jouer le titre.

également le titre, ce ne sera pas le cas pour les deux autres matches. En effet, les matches USMH-JSMB et MCS-JSMB se dérouleront à huis à clos à l’issue des sanctions infligées aux deux clubs. Les camarades de Zafour devront profiter de ce paramètre pour jouer le tout pour le tout et revenir avec les six points mis en jeu, comme cela a été le cas lors de la 24e journée contre le MCEE.

Jouer la Ligue des champions pour la deuxième fois d’affilée

Féroce concurrence entre cinq prétendants

La bande à Alain Michel devra négocier au mieux le dernier virage du championnat en engrangeant le maximum de points dans les cinq derniers matches restants. L’objectif de terminer premier sur le podium est à la portée des Béjaouis qui possèdent des joueurs d’expérience capables de renverser la vapeur lors des dernières journées. Le Conseil d’administration s’est montré prêt à mettre les moyens

Profiter des huis clos de l’USMH et Saïda

Bellakhdar : «Jouer le titre est possible»
Cependant, le classement actuel reste provisoire, et la vue sera plus Comment se porte votre groupe ? Plutôt bien, on profite du repos accordé par le staff technique pour souffler un peu avant de retrouver le chemin de l’entraînement jeudi pour préparer notre match contre l’USMH. La large victoire contre le CRB vous a certainement permis de bien apprécier ces jours de repos... Absolument, cette victoire nous a été bénéfique, et nous a permis de retrouver le moral après notre élimination en Ligue des champions africaine. C’est une victoire qui nous encouragera pour la fin du championnat. Certains mettent un bémol à cette victoire, en disant que le CRB n’a pas joué avec tous ses cadres ; que répondez-vous ? Il est vrai que ce paramètre a contribué à notre large victoire, mais les raisons de notre succès nous importent peu, le plus important est de gagner et se rapprocher du leader. Comment expliquez-vous votre retour en force en championnat en alignant trois victoires de rang ? Il y a plusieurs raisons, la solidarité du groupe, l’envie de terminer en force le championnat et le fait de réaliser notre objectif en championnat après notre sortie prématurée en Ligue des champions. Vous êtes à un point seulement du leader, pensez-vous au titre ? C’est évident, notre position au classement nous oblige à songer au titre. Nous allons jouer toutes chances lors des cinq dernières rencontres, on n’a rien à perdre puisque notre objectif est de terminer parmi les trois premiers au classement pour assurer une participation dans une compétition continentale. On vous sent optimiste... Il est naturel que je le sois, nous avons une équipe capable de rivaliser avec les autres concurrents et relever le défi. Nous allons faire en sorte de bien gérer les derniers matches et engranger le maximum de points afin d’offrir à la JSMB un deuxième titre après avoir gagné une Coupe d’Algérie. Comment voyez-vous la fin du championnat ? Ça s’annonce très chaud, les derniers matches du championnat sont très difficiles pour toutes les équipes, qui jouent toutes pour des objectifs différents. Nous allons faire en sorte de gérer match par match, à commencer par le prochain face à l’USMH. Quel commentaire faites-vous sur les agressions dont ont a été victime l’USMA à Saïda ? Ce qui s’est passé est regrettable. Dès que j’ai eu vent de ce qui s’est passé à Saïda après notre match contre le CRB, j’ai appelé certains joueurs, et j’ai été choqué par ce qu’ils m’ont raconté. Je suis naturellement solidaire avec l’USMA et je souhaite un prompt rétablissement pour les joueurs blessés et qu’ils retrouvent les terrains le plus vite possible.

En plus de gagner leurs deux matches à domicile, les Vert et Rouge devront empocher le maximum de points dans les trois rencontres qui se joueront hors de leurs bases face à l’USMH, l’USMA et le MCS. Si la mission semble difficile contre l’USMA au stade de Bologhine, qui brigue

La formation béjaouie fera l’objet d’une féroce concurrence de la part de quatre clubs prétendants au titre, à savoir l’ESS, l’USMA, l’ASO et le CRB. La bataille sera de plus en plus rude entre ces cinq équipes lors des cinq dernières journées, et celui qui gèrera au mieux ce dernier virage sera sacré champion de Ligue 1.

Dans le cas où le titre lui échapperait cette saison, la formation béjaouie devra défendre son statut de dauphin de la saison passée, qui lui assurera une deuxième participation consécutive à la Ligue des champions africaine après l’avoir quittée cette année aux 16es de finale à l’issue de ses deux défaites en aller et retour contre l’Académie Football Amadou Diallo. N. B.

L’entraîneur Alain Michel devra disposer de tout son effectif pour le prochain match contre l’USMH. En effet, Derrag et Maroci, qui ont purgé leurs suspensions face au CRB, seront de retour, alors que le défenseur Bachiri a renoué avec la compétition en participant aux dix dernières minutes de la rencontre contre le Chabab.

L’effectif au complet contre les Harrachis

Tout dépendra de la mise à jour du calendrier

La commission d’organisation de la Coupe d’Algérie a programmé la finale de la catégorie U21, qui opposera la JSMB à l’ASO Chlef, pour le mardi 24 avril. La rencontre se déroulera au stade de Zéralda à partir de 16h. L’équipe béjaouie sera renforcée par le trio Hammouche, Aït Fergane et Boulaïncer, qui s’entraînent et jouent avec l’équipe fanion.

U21 : finale de la Coupe d’Algérie le 24 avril

La Ligue professionnelle de football a communiqué avant-hier les dates des cinq dernières journées du championnat de Ligue 1, qui s’achèvera le 19 mai. Voici les cinq derniers matches de la JSMB : Samedi 28 avril (26e journée) : USMH-JSMB Samedi 5 mai (27e journée) : JSMB-MCO Mardi 8 mai (28e journée) : USMA-JSMB Mardi 15 mai (29e journée) : JSMB-JSK Samedi 19 mai (30e journée) : MCS-JSMB

Les dates des cinq derniers matches connues

Menad «On doit aller en finale»
Coup ferme CRB

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

17
Aoued : «Je veux soulever cette coupe que j’ai ratée en 2009»
«En 2009, j’ai quitté le Chabab pour faire un passage aux Emirats, après avoir joué la phase aller. On a passé avec succès les 16es de finale de la Coupe d’Algérie, en éliminant le MCA. Le CRB avait remporté la Coupe d’Algérie, mais j’avais déjà quitté mon club. Cette saison, c’est une occasion pour moi de remporter le trophée. Je veux soulever cette coupe que j’ai ratée en 2009.»

uel endroit plus tranquille et plus adéquat que l’Institut des sports de Aïn Benian, au lendemain d’une défaite, d’une lourde défaite ? C’est justement cet endroit que le staff technique avait choisi pour la reprise des entraînements après le naufrage à Béjaïa. Menad a sans doute voulu préserver la sérénité de son groupe. Il n’était pas question de mettre ses joueurs en face de la furia des supporters du Chabab. Il est inutile de dire que les fans

Q

du vieux club de Laâquiba ont, comme tous les supporters qui se respectent, ce désir de voir leur équipe rafler tout sur son passage. Coupe et championnat. Allez faire admettre aux supporters qu’il y a des priorités. Qu’il ne faut jamais courir deux lièvres à la fois. Ainsi, dans le calme du petit village de l’exGuyotville, Menad commença sa séance par un petit discours remobilisateur. «Oubliez cette défaite. N’y pensez plus. Ce n’est maintenant que du passé. Place à la demi-finale de la Coupe d’Algérie et le match à venir contre le CSC. On doit aller en

finale». C’est en substance par ces paroles que le coach du Chabab entama sa séance. Un discours, on le comprend bien, axé sur le volet psychologique. Menad veut remobiliser très vite sa troupe. Il ne s’attendait pas à voir son équipe prendre quatre buts.

«La délocalisation de la demi-finale est une rumeur»
Continuant son discours, le coach aborde un autre aspect de la rencontre. En effet, depuis quelques jours, les rumeurs

On est retournés au 20-Août depuis hier
Le temps que la colère passe et que les esprits se calment, le staff technique et son groupe ont décidé de revenir au stade du 20-Août pour préparer la demi-finale de la coupe d’Algérie. En principe, les coéquipiers d’Amar Ammour auront trois séances avant le vendredi, jour du match.

L

Les Ultras promettent une nouvelle surprise

La question est sur les langues de tous les fans du prestigieux club de Laâquiba. Les Ultras du CRB préparent une nouvelle surprise à l’occasion de la demifinale de la Coupe d’Algérie. On se souvient que lors du tour précédent, les fans du CRB avaient annoncé aussi une surprise. Le jour du match, tout le stade du 20-Août était en rouge et blanc. Un fait rare, on n’a pas eu le loisir de voir un stade tout en couleur durant la saison, en championnat, on peut dire qu’à cette occasion, les supporters du Chabab avaient innové. C’est cela le charme de Dame Coupe. M. B.

a défaite du CRB samedi dernier face à la JSMB serait sans doute passée inaperçue ou à la limite fait moins jaser les Ultras du Chabab, ceux qui ont toujours quelque chose à dire, qui se déplacent même s’il pleut ou il neige. Ceux qui peuvent élever leur coach vers les cimes, pour le descendre en flammes, l’espace d’un mauvais résultat. Mais le Chabab a pris une raclée. Une lourde défaite qui a mis en colère les supporters. Les coéquipiers de Dahmane ont encaissé quatre buts, à la veille d’une demi-finale. Allez-y faire admettre à ces ultras la nécessité de faire reposer des éléments comme Ammour, Rebbih ou Abdat. Faire jouer Dahmane le jeune

Le coach tient à regagner la confiance des supporters
gardien à la place d’Ousserrir. Le pauvre Dahmane se souviendra longtemps de la déconvenue de son équipe. Ce n’est pas un match comme celui auquel il avait pris part face à la JSMB qui va le mettre en confiance. Il n’a que très peu joué en championnat. Certains supporters sont allés jusqu’à émettre des avis sur le choix du schéma tactique adopté par le staff technique. Le coach accuse le coup et va même dans une de ses déclarations dire qu’en battant l’ESS, il était devenu le meilleur entraîneur du monde. C’est dire que le coach faisait l’unanimité autour de lui et voilà qu’il est descendu en flammes par ces mêmes personnes qui faisaient son éloge. Le match de coupe vient dans un cer-

contradictoires sont rapportées par médias interposés. Sous prétexte que les Sanafirs vont se déplacer en masse pour assister au match de leur équipe, on apprend un jour que le ministre veut déplacer le match au 5Juillet, un autre jour, on nous dit, que ce n’est plus le cas. Une certitude, Kerbadj dit que le match se jouear au 20-Août. Même si le président de la LFP n’est pas l’organisateur de la coupe d’Algérie. Tout le monde le sait, la coupe, c’est la FAF et la commission d’organisation de la coupe présidée par Khelaifia. Quant à Menad, il est sûr et certain de jouer au 20-Août et il soutient mordicus devant ses joueurs : «Des rumeurs totalement fausses et qui ne tiennent nullement la route ni ne suivent la logique qui font état du déroulement de notre match contre le CSC au 5-Juillet. Cela est totalement faux. Je ne sais pas d’où on a puisé cette grosse couleuvre. Le match se jouera sur le tartan du 20-Août. Je vous le tiens pour garantie. Ne vous prenez pas la tête avec cette histoire et concentrezvous uniquement sur le match de vendredi prochain.» Propos recueillis par M. B.

Anane et Boukria absents hier à l’entraînement

Le problème pour Anane, c’est cette élongation qui le fait souffrir. Il a raté la séance d’hier. En ce qui concerne Boukria, son absence n’est pas liée à une blessure. Il n’est pas concerné par le match de coupe, à cause de sa suspension. Il a fait l’impasse sur la séance d’hier.

Lahmar boude-t-il ?

Lahmar a brillé par son absence. Il n’est ni blessé ni suspendu. Il serait mécontent à cause de sa mise à l’écart lors des deux dernières rencontres du Chabab. L’entourage du joueur laisse entendre que Lahmar n’aurait pas apprécié de ne pas être convoqué contre l’ESS et la JSK.

La police inspecte le 20-Août pour plus de sécurité

Des responsables du service de sécurité rattachés à la police auraient inspecté le stade du 20-Août, en prévision du match CRB-CSC de ce vendredi. Une source proche de la direction du stade laisse entendre que toutes les mesures de sécurité seront étudiées pour que le match se déroule dans les meilleures conditions. La vigilance est de mise, après les graves incidents qui se sont produits à Saïda.

Un hommage sera rendu à Laïfaoui

1300 tickets au CSC, un stade de 12000 places, comment arrêter la marée des Sanafir ?
Sousou Boulahbib qui a dû dans les coulisses user de tous les stratagèmes pour délocaliser le match vers le stade du 5-Juillet, va-t-il accepter de retirer les billets mis à la disposition de son équipe ou va-t-il refuser et laisser les Sanafir acheter leurs tickets d’entrée euxmêmes ? Sousou est capable de surprendre tout son monde. On peut penser que les Sanafir risquent de faire le voyage à Alger en grand nombre. Il ne faut pas s’étonner de voir une partie des supporters rester sur le carreau, si Sousou ne reçoit que 1300 tickets. Ailleurs, sous d’autres cieux, le

tain sens à point nommé pour sceller la réconciliation entre le staff technique du Chabab et ses supporters. Mais pour ce faire, il n’y aura qu’une seule issue, battre le CSC par n’im-

porte quel score, mais passer en finale. C’est ce qui va permettre à Menad de revoir le sourire des supporters quand il les croisera de nouveau. M. B.

D

es équipes populaires, il y en a dans tous les pays du monde. Chez nous, le CSC en fait partie, en Ligue1 ou en Ligue2, les Sanafir accompagnent leur équipe. Le CSC est arrivé en demi-finale de la prestigieuse épreuve, la coupe d’Algérie. Les responsables du Chabab auraient décidé de mettre à la disposition de la direction du club de la ville du Vieux rocher mille trois cents billets. Pas un de plus. Le poulailler ne peut pas atteindre ce chiffre. On peut penser que c’est vers la 2e tribune que vont être dirigés les Clubistes.

quota remis est égal au nombre de supporters qui se déplacent. Comment font les Parisiens ou les Marseillais lors du Clasico ? Par moment, deux mille tickets seulement sont distribués à l’équipe qui se déplace. Que ce soit le PSG ou l’OM. Comment faire comprendre et admettre aux Sanafir que le nombre de tickets est restreint et éviter le voyage en surnombre des supporters ? C’est là, le travail des dirigeants et Sousou est très écouté par ses fans. Alors wait and see. M. B.

Un hommage sera rendu, le jour du match, à Laïfaoui, le défenseur central de l’USMA lâchement agressé par une bande de fanatiques qui n’ont rien à faire dans nos stades. C’est ce que nous ont appris les supporters du Chabab. On se rappelle que Laïfaoui a porté les couleurs du CRB, avant de passer à l’Entente où sa carrière a connu un éclat. Il portait le numéro 4 durant son passage au Chabab. Les agresseurs de Laïfaoui doivent être démasqués dans les plus brefs délais et l’opinion publique doit être informée de leurs arrestations. C’est à cette condition que l’on peut s’assurer qu’il n’y a pas eu d’impunité. Aussi, les agresseurs doivent être interdits de stade.

Les supporters autorisés à décorer leurs banderoles aujourd’hui

On a appris que la direction du stade du 20-Août aurait autorisé les supporters à se présenter au stade pour décorer la tribune, mais à condition que cela se fasse le mercredi. Le jeudi, le stade ne sera ouvert à aucun supporter. M . B.

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

CAB

Oussalah : «On a évité la catastrophe»

Coup d’œil Ligue 1

17

Methazem est régulièrement convoqué en Equipe nationale juniors
Contre l’Entente ou le CRB, cela importe peu, mais ce qui est sûr, c’est qu’à la prochaine sortie du CAB en championnat, le jeune Oussama Methazem sera le titulaire dans le but, à cause de la suspension de Boultif pour cumul de trois cartons jaunes. Ce dernier a reçu un carton à la 90’, samedi contre l’USMH. Methazem fait partie de la sélection nationale des juniors, nous a appris Abdeslam Abbès le coach des gardiens qui dit beaucoup de bien de son poulain. Avant de porter le maillot du CAB, Methazem a joué à l’USMK, club de sa ville natale.

Abbès : «Methazem est préparé à cette situation depuis le début de la saison»

Nassim Oussalah avoue que son équipe s’en est sortie de justesse de ce match contre l’USMH qui ne s’annonçait pourtant pas difficile pour les gars des Aurès. Vous étiez acteur sur le terrain durant 55’, avant de gagner le banc de touche. Quel œil aviez-vous sur le match après votre changement ? C’était un match très difficile et à cause du penalty raté, on l’a rendu encore plus compliqué. On était menés par un but à zéro, seulement et on avait la possibilité de revenir à égalité au score. On a évité la catastrophe. Votre adversaire vous a carrément pris à la gorge… On est rentrés sur le terrain pour faire le jeu et adopter une stratégie offensive. On voulait marquer, on a joué trop devant. El Harrach nous a contrés et a réussi à marquer deux buts coup sur coup. Mais entre les deux buts, il y avait comme je viens de le dire un penalty raté de notre côté. Par la

CRB

Menad «On doit aller en finale»
troupe. Il ne s’attendait pas à voir son équipe prendre quatre buts.

suite, le coach a procédé à des changeEt si Boultif était trah ments de circonstance. i par ses appuis ? C’est ce qui explique sans doute votre Le manque de compétitio sortie ? plication de la prestation n pouvait être une exIl fallait procéder à des réaménagements tif. On avait dit que moinsde Abderahmane Boulde notre mise en place sur le terrain. Je entraîner moins de reflexed’entraînement pouvait comprends les décisions du coach et ses tion, mais comme le ma s vifs et de concentrachoix de se porter résolument vers l’atl laine douleur à la chevill de Boultif était une vitaque en incorporant Maidi et Bitam. e, on son incorporation était que pourrait penser que La suite s’est mieux déroulée pour le lqu Boultif ne pouvait pas com e peu risquée. Et si CAB ? puis ? C’est l’explication la pter sur de bons apHeureusement, les choses se sont mieux tente d’un gardien se con plus plausible. Une dépassées par la suite et les changements ont jug pour faire le plongeon ou ue avec un bon appui porté leurs fruits. qu’il fallait mettre dans le le saut. De là à penser Comment a réagi le public durant la pas que d’aucuns auraient bain Methazem est un partie ? ponsabilité est du seul res franchi. Mais cette ressort du staff technique. Il nous a soutenus surtout vers la fin, il Et l’entraîneur était à nos côtés. On était très contents de deux mots ave en chef a dû certainement avoir sortir victorieux de ce match. On a évité quand on ne c le titulaire actuel au poste. Et veut en aucun de peu une situation ingérable. de titulaire, il arrive parfois cas perdre son poste Entretien réalisé par M. B. nent le risque de se déc que des joueurs prenlarer aptes à jouer, alors qu’ils ne le sont pas.

«Nous préparons le gardien Methazem à cette situation, depuis le début de la saison. Il s’entraîne avec les seniors et fait partie de l’effectif des seniors et de la sélection nationale juniors», nous explique son entraîneur. Abbès, qui a gardé les bois du CAB dans les années 80, avait fait partie de l’équipe entraînée par feu Guellil Brahim. Sa première apparition en seniors fut contre l’ESMG. Il a joué en Division1 et son premier match était une victoire contre Guelma des Gheffar (GB) et les frères Chekati. Saci Haouzmani jouait en attaque du côté du CAB. C’est de toute cette expérience que les portiers du Chabab profitent en côtoyant Abbès.

CAB-MSPB, l’arbitre était un bénévole du Boubiya

On avait parlé dans ces mêmes colonnes du derby CAB-MSPB qui s’est déroulé ce week-end et qui avait pour théâtre le stade Sefouhi. Le match s’est soldé sur un score de trois buts à un en faveur du MSPB. On vient d’avoir des précisions du côté du CAB. L’arbitre était un bénévole, mais c’est le MSPB qui l’avait proposé. Parce que l’arbitre désigné ne s’est pas présenté. Ça nous a paru bizarre que ce soit le MSPB qui désigne l’arbitre. Renseignements pris, il y a eu un tirage au sort pour le choix de l’arbitre entre un Cabiste et un du MSPB. On a joué à pile ou face et c’est le MSPB qui avait gagné.

Aoued : «Je veux soulever cette coupe que j’ai ratée en 2009»
«En 2009, j’ai quitté le Chabab pour faire un passage aux Emirats, après avoir joué la phase aller. On a passé avec succès les 16es de finale de la Coupe d’Algérie, en éliminant le MCA. Le CRB avait remporté la Coupe d’Algérie, mais j’avais déjà quitté mon club. Cette saison, c’est une occasion pour moi de remporter le trophée. Je veux soulever cette coupe que j’ai ratée en 2009.»

«La délocalisation de la demifinale est une rumeur»
Continuant son discours, le coach aborde un autre aspect de la rencontre. En effet, depuis quelques jours, les rumeurs contradictoires sont rapportées par médias interposés. Sous prétexte que les Sanafirs vont se déplacer en masse pour assister au match de leur équipe, on apprend un jour que le ministre veut déplacer le match au 5Juillet, un autre jour, on nous dit, que ce n’est plus le cas. Une certitude, Kerbadj dit que le match se jouear au 20-Août. Même si le président de la LFP n’est pas l’organisateur de la coupe d’Algérie. Tout le monde le sait, la coupe, c’est la FAF et la commission d’organisation de la coupe présidée par Khelaifia. Quant à Menad, il est sûr et certain de jouer au 20-Août et il soutient mordicus devant ses joueurs : «Des rumeurs totalement fausses et qui ne tiennent nullement la route ni ne suivent la logique qui font état du déroulement de notre match contre le CSC au 5-Juillet. Cela est totalement faux. Je ne sais pas d’où on a puisé cette grosse couleuvre. Le match se jouera sur le tartan du 20-Août. Je vous le tiens pour garantie. Ne vous prenez pas la tête avec cette histoire et concentrezvous uniquement sur le match de vendredi prochain.» Propos recueillis par M. B.

Anane et Boukria absents hier à l’entraînement
Le problème pour Anane, c’est cette élongation qui le fait souffrir. Il a raté la séance d’hier. En ce qui concerne Boukria, son absence n’est pas liée à une blessure. Il n’est pas concerné par le match de coupe, à cause de sa suspension. Il a fait l’impasse sur la séance d’hier.

uel endroit plus tranquille et plus adéquat que l’Institut des sports de Aïn Benian, au lendemain d’une défaite, d’une lourde défaite ? C’est justement cet endroit que le staff technique avait choisi pour la reprise des entraînements après le naufrage à Béjaïa. Menad a sans doute voulu préserver la sérénité de son groupe. Il n’était pas question de mettre ses joueurs en face de la furia des supporters du Chabab. Il est inutile de dire que les fans du vieux club de Laâquiba ont, comme tous les supporters qui se respectent, ce désir de voir leur équipe rafler

Q

tout sur son passage. Coupe et championnat. Allez faire admettre aux supporters qu’il y a des priorités. Qu’il ne faut jamais courir deux lièvres à la fois. Ainsi, dans le calme du petit village de l’ex-Guyotville, Menad commença sa séance par un petit discours remobilisateur. «Oubliez cette défaite. N’y pensez plus. Ce n’est maintenant que du passé. Place à la demi-finale de la Coupe d’Algérie et le match à venir contre le CSC. On doit aller en finale». C’est en substance par ces paroles que le coach du Chabab entama sa séance. Un discours, on le comprend bien, axé sur le volet psychologique. Menad veut remobiliser très vite sa

Lahmar boude-t-il ?

Lahmar a brillé par son absence. Il n’est ni blessé ni suspendu. Il serait mécontent à cause de sa mise à l’écart lors des deux dernières rencontres du Chabab. L’entourage du joueur laisse entendre que Lahmar n’aurait pas apprécié de ne pas être convoqué contre l’ESS et la JSK.

18

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

CSC

Lemaïci «Les Belouizdadis
On parle encore de la domiciliation de ce match, votre avis ? Je crois que l’avis des joueurs est pratiquement celui de tous les Clubistes. On avait confiance en les autorités sportives pour délocaliser cette rencontre dans un grand stade, juste pour permettre à plus de monde de prendre part à la fête. Et comme notre adversaire craint l’apport de notre public, il a agi de la sorte. Le reste et autres conséquences ne concernent aucunement les joueurs de notre club. Pour notre part, on jouera là où on nous désignera, c’est tout. Et comment se déroule la préparation ? De façon assez normale, même s’il existe une certaine pression ou du moins une certaine motivation à ne pas rater ce rendez-vous important pour notre formation. Le staff technique a augmenté la cadence

ont peur des Sanafir»
pour que les composantes puissent retrouver leurs marques tant sur le plan psychologique que celui physique. Tout se passe bien. Et les chances de votre onze ? Nul n’ignore que sur une rencontre, tout pourrait arriver. Faire un pronostic sur ce type de match serait erroné et sans fondement. Les deux antagonistes ne vont rien rater et le dernier mot reviendra sûrement à la formation qui aura le plus de maîtrise et de self contrôle. On a tellement parlé de cette rencontre qu’il va y avoir assez de volume, d’engagement et autre. Le groupe a montré un visage peu convainquant devant la JSK, pourquoi ? C’est vrai que pour cette rencontre, mes coéquipiers n’ont pas fourni la production habituelle. Il y a eu trop de déchets dans notre façon de faire. Cela pourrait avoir un rapport direct avec ce que je disais plus haut, c’est-à-dire que la phase actuelle est assez particulière et ce match de demi-finale retient toute notre attention. Peut-être que nous étions déjà dans le match à venir malgré les recommandations du staff technique et autre administration ? Une certitude, c’est que l’on fera beaucoup mieux devant le CRB, c’est garanti. On a l’impression que le groupe a perdu de sa superbe ? Je ne peux savoir sur quoi vous vous basez, mais pour notre part, on estime que nous sommes dans des conditions normales et avec la détermination voulue. Cependant je vous concède que cette épreuve de Coupe d’Algérie a beaucoup influé sur le rendement général de notre ensemble. C’est une nouvelle donnée à gérer positivement. Et cela n’est pas à la portée de certains éléments manquant d’expérience. Lors du dernier match, la ligne offensive a de nouveau été absente ? Oui, mais cela est le cas des autres compartiments de l’équipe. D’une façon générale, c’est l’ensemble qui n’a pas marché. Cela influe évidement sur la ligne offensive dont le jeu est tributaire des autres lignes. Il y a sûrement des correctifs à apporter et le staff technique est là pour cela. Concernant le volume et l’engagement, cela est du ressort des joueurs, bien sûr. Le mot de la fin ? Que dire si ce n’est qu’à la veille de ce rendez-vous important, il serait déterminant de retrouver nos marques et notre volume de jeu. La meilleure des motivations reste le fait de prendre part à une finale et ceci ne peut être remplacé par aucune autre motivation. Les joueurs sont conscients de cela et nous n’allons pas freiner nos ardeurs au stade du 20-Août. Entretien réalisé par Tahar AGGOUNE

CAB

Nassim Oussalah avoue que son équipe s’en est sortie de justesse de ce match contre l’USMH qui ne s’annonçait pourtant pas difficile pour les gars des Aurès. Vous étiez acteur sur le terrain durant 55’, avant de gagner le banc de touche. Quel œil aviez-vous sur le match après votre changement ? C’était un match très difficile et à cause du penalty raté, on l’a rendu encore plus compliqué. On était menés par un but à zéro, seulement et on avait la possibilité de revenir à égalité au score. On a évité la catastrophe. Votre adversaire vous a carrément pris à la gorge… On est rentrés sur le terrain pour faire le jeu et adopter une stratégie offensive. On voulait marquer, on a joué trop devant. El Harrach nous a contrés et a réussi à marquer deux buts coup sur coup. Mais entre les deux buts, il y avait comme je viens de le dire un penalty raté de notre côté. Par la suite, le coach a procédé à des changements de circonstance. C’est ce qui explique sans doute votre sortie ? Il fallait procéder à des réaménagements de notre mise en place sur le terrain. Je comprends les décisions du coach et ses choix de se porter résolument vers l’attaque en incorporant Maidi et Bitam. La suite s’est mieux déroulée pour le CAB ? Heureusement, les choses se sont mieux passées par la suite et les changements ont porté leurs fruits. Comment a réagi le public durant la partie ? Il nous a soutenus surtout vers la fin, il était à nos côtés. On était très contents de sortir victorieux de ce match. On a évité de peu une situation ingérable. Entretien réalisé par M. B.

Oussalah : «On a évité la catastrophe»

ASK ASK-ASO reporté au samedi 2 mai

L

a Ligue Professionnelle de Football a tranché définitivement concernant la programmation de la prochaine rencontre des Khroubis qui les opposera à l’ASO. En effet, la Ligue de Kerbadj a décidé de reporter cette affiche pour le début du mois prochain, plus exactement pour le 2 mai. Une décision qui arrange les deux équipes dans le sens que cela va permettre à l’ASO de se concentrer totalement sur le match face au Hillal du Soudan, alors que les Khroubis ont évité que la rencontre soit

avancée, comme souhaité au départ par Medouar. En plus de cela, les Khroubis auront largement le temps de préparer cette rencontre importante devant l’ASO qui reste un adversaire coriace et dur à négocier. Toutefois, cela risque d’avoir des répercussions sur la suite. Les Khroubis sont avertis.

18 jours sans compétition
Pour ce qui est de la direction de l’ASO, cette dernière ne voulait surtout pas enchaîner les matchs

en retard, après son retour du Soudan. C’est pour cela que la direction chélifienne a demandé au début de la semaine d’avancer le match face à l’ASK pour ce samedi. Une idée qui semblait arranger les deux parties, surtout que les Khroubis n’avaient rien à perdre, et même si Aït Djoudi pensait le contraire, les responsables khroubis pouvaient accepter l’idée, car cela aurait permis aux joueurs de ne pas rester trop loin de la compétition. Que vont dire les responsables des deux clubs après cette nouvelle déci-

sion ? Les premières conséquences sont déjà là, l’ASK sera au repos pour une période qui dépasse les deux semaines, une mauvaise surprise pour le Petit Poucet du championnat qui devra rester dans son coin alors que les autres joueront samedi prochain, surtout les poursuivants directs dans la course au maintien qui vont profiter de la nouvelle donne pour dépasser l’ASK au classement. Ce qui sera mauvais sur le plan moral pour les copains de Mesfar.

Abdou H.

On imagine que le moral du groupe est au plus bas, après la défaite face au NAHD ? C’est une défaite, certes, inattendue, mais cela prouve aussi que le football n’est nullement une science exacte, où il n’y a pas d’équipes favorites qui jouent le haut du tableau et d’autres qui luttent pour le maintien. Ce revers est comme une leçon pour nous, afin de ne pas prendre le moindre adversaire à la légère dorénavant. Est-ce difficile de surmonter la déception, après un tel revers ? Au contraire, je pense qu’il faut prendre cela du bon côté, en l’utilisant comme un déclic psychologique, afin de se ressaisir ensemble, et remonter de nouveau la pente. Après une défaite, il faut toujours réagir et c’est très important donc de renouer avec le succès, lors de la réception de l’Entente à domicile. Sincèrement, qu’est-ce qui n’a pas marché au juste pour perdre face au bon dernier au classement ? Tout ! C’est une défaite collective, nous sommes tous passés complètement à côté de notre match, et c’est pour cela qu’il ne faut pas blâmer un joueur ou un secteur de jeu, mais plutôt assumer ensemble ce revers. Etes-vous conscient que vous avez raté une très belle occasion de consolider votre place dans le haut du tableau ? Effectivement, car en fin de saison, le moindre point gagné est très important dans le bilan final. Maintenant, il reste la possibilité d’empocher quinze points lors des cinq derniers matchs, avec le privilège de recevoir à trois reprises, et c’est pour cela qu’il faudra récolter le maximum de points possibles, avant de consulter notre classement en fin de saison. Peut-on dire que le WAT a encore les chances de postuler à une qualification pour une épreuve continentale ? Avant tout, il faut battre l’Entente à domicile, ce qui va nous permettre de faire un pas en avant. Que ce soit pour le maintien ou pour les premières places, la lutte sera vraiment féroce.

Bourahli «C’est mon premier but mais pas le dernier avec le WAT»

WAT

Ces derniers temps, aucun club n’est capable d’enchaîner que des résultats positifs, et c’est pour cela qu’il faut garder toujours l’espoir, mais il faut aussi prouver cela sur le terrain. Sur le plan personnel, vous avez réussi à inscrire votre premier but face au NAHD. Un moment assez particulier, n’est-ce pas ? C’est sûr que pour un attaquant, il n’y a pas mieux que de marquer, et encore plus votre premier but avec une nouvelle équipe. J’aurais aimé que ma réduction du score puisse nous permettre de revenir au score et égaliser, mais malheureusement, nous avons perdu au final. Cependant, ce premier but va me donner encore plus d’envie de marquer encore d’ici à la fin de saison, en espérant aider le WAT à finir dans le haut du tableau. Sincèrement, êtes-vous satisfait de votre expérience au WAT ? Je ne veux pas faire un jugement final à l’heure actuelle, mais plutôt attendre la fin de saison, afin de tirer tranquillement les conclusions de mon expérience au WAT, en tenant à rester concentré uniquement sur notre fin de saison. Avec le probable départ d’André cet été, vous avez forcément plus de chance de postuler à une place de titulaire l’an prochain, non ? Avant tout, j’espère qu’André restera au WAT, car il est une véritable pièce essentielle dans notre équipe. Après, il y aura forcément de la concurrence avec André ou un autre attaquant, mais il est encore trop tôt de parler de la saison prochaine. A vous le soin de conclure… Je profite juste de l’occasion pour dédier mon premier but à la mémoire de Ba Ahmed, (ancien président et dirigeant proche du WAT NDRL) qui nous a quittés récemment, et dont le décès nous a beaucoup affectés et moi personnellement, car j’avais de très bons rapports avec lui. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

18

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

CSC

Lemaïci «Les Belouizdadis

Coup d’œil Ligue1

On parle encore de la domiciliation de ce match, votre avis ? Je crois que l’avis des joueurs est pratiquement celui de tous les Clubistes. On avait confiance en les autorités sportives pour délocaliser cette rencontre dans un grand stade, juste pour permettre à plus de monde de prendre part à la fête. Et comme notre adversaire craint l’apport de notre public, il a agi de la sorte. Le reste et autres conséquences ne concernent aucunement les joueurs de notre club. Pour notre part, on jouera là où on nous désignera, c’est tout. Et comment se déroule la préparation ? De façon assez normale, même s’il existe une certaine pression ou du moins une certaine motivation à ne pas rater ce rendez-vous important pour notre formation. Le staff technique a augmenté la cadence pour que les compo-

ont peur des Sanafir»
santes puissent retrouver leurs marques tant sur le plan psychologique que celui physique. Tout se passe bien. Et les chances de votre onze ? Nul n’ignore que sur une rencontre, tout pourrait arriver. Faire un pronostic sur ce type de match serait erroné et sans fondement. Les deux antagonistes ne vont rien rater et le dernier mot reviendra sûrement à la formation qui aura le plus de maîtrise et de self contrôle. On a tellement parlé de cette rencontre qu’il va y avoir assez de volume, d’engagement et autre. Le groupe a montré un visage peu convainquant devant la JSK, pourquoi ? C’est vrai que pour cette rencontre, mes coéquipiers n’ont pas fourni la production habituelle. Il y a eu trop de déchets dans notre façon de faire. Cela pourrait avoir un rapport direct avec ce que je disais plus haut, c’est-à-dire que la phase actuelle est assez particulière et ce match de demi-finale retient toute notre attention. Peut-être que nous étions déjà dans le match à venir malgré les recommandations du staff technique et autre administration ? Une certitude, c’est que l’on fera beaucoup mieux devant le CRB, c’est garanti. On a l’impression que le groupe a perdu de sa superbe ? Je ne peux savoir sur quoi vous vous basez, mais pour notre part, on estime que nous sommes dans des conditions normales et avec la détermination voulue. Cependant je vous concède que cette épreuve de Coupe d’Algérie a beaucoup influé sur le rendement général de notre ensemble. C’est une nouvelle donnée à gérer positivement. Et cela n’est pas à la portée de certains éléments manquant d’expérience. Lors du dernier match, la ligne offensive a de nouveau été absente ? Oui, mais cela est le cas des au-

Biquotidien hier
Pour la journée d’hier, le staff technique a prévu du biquotidien pour les camarades de Z’mit. Une opportunité pour Belhout d’apporter les correctifs nécessaires à un ensemble censé réagir après le ratage de le JS Kabylie et ce, à tous les niveaux. Un travail tactique pourrait se faire avec l’option de dégager une manière de faire plus conforme aux possibilités du groupe.

tres compartiments de l’équipe. D’une façon générale, c’est l’ensemble qui n’a pas marché. Cela influe évidement sur la ligne offensive dont le jeu est tributaire des autres lignes. Il y a sûrement des correctifs à apporter et le staff technique est là pour cela. Concernant le volume et l’engagement, cela est du ressort des joueurs, bien sûr. Le mot de la fin ? Que dire si ce n’est qu’à la veille de ce rendezvous important, il serait déterminant de retrouver nos marques et notre volume de jeu. La meilleure des motivations reste le fait de prendre part à une finale et ceci ne peut être remplacé par aucune autre motivation. Les joueurs sont conscients de cela et nous n’allons pas freiner nos ardeurs au stade du 20-Août. Entretien réalisé par Tahar AGGOUNE

Un milieu de terrain à revoir

Le compartiment du milieu de terrain de la formation clubiste semble être le handicap majeur. Et pourtant, on retrouve pas moins de neuf éléments de qualité capables de faire plus et mieux. Reste que le choix des éléments devant évoluer ensemble n’a pas encore été trouvé. Avoir sous la main des joueurs de la trempe d’Efossa, Bezzaz, Mansouri, Naït Yahia, Bahloul, Ferhat, Hadjadj, Z’mit et autre Gil N’gomo devrait donner un milieu consistant et de qualité. Hélas, ce n’est du tout le cas depuis un certain temps déjà. Sans faire les donneurs de leçon, on estime que le staff technique gagnerait à aligner seulement les éléments les plus en forme.

Boulhabib rencontre Efossa

Refus catégorique de prendre les 1 800 billets
et écoule ses billets comme il le souhaite avec les conséquences voulues.» Voilà qui met fin aux rumeurs existantes au sujet de ce quotta de billets. C’est aussi une manière de ne point s’impliquer dans une opération pouvant être préjudiciable ultérieurement. Ce qui sous-entend que les supporters devant effectuer le déplacement n’ont qu’à se fondre avec ceux de Belouizdad. Le ton est d’ores et déjà donné dans ce match à hauts risques. Les autorités concernées sont averties et leur incapacité à prendre des décisions sportives pourrait être lourde de conséquences.

C’est la même volonté d’être à Alger
yant cru que le match serait domicilié dans une grande enceinte, les supporters clubistes ont entamé leurs préparatifs dans les quartiers de la ville en fixant les modalités de déplacement et autres mesures. Avec le revirement et le maintien de la rencontre au 20-Août, ils ont maintenu leur programme en af-

Non satisfait de la production d’une de ses pièces maîtresses, en l’occurrence Efossa, le dirigeant Boulhabib a tenu à rencontrer son élément pour avoir une discussion directe et franche avec lui. Il en est sorti que le joueur aurait accepté les remarques tout en promettant de se remettre en cause et de montrer un tout autre visage lors des rencontres prochaines. Ce qui a évidemment satisfait les milliers de fans qui savent que dans de bonnes conditions, le joueur nigérian est à même de faire basculer un match par sa technicité et sa clairvoyance. Attendons le match du CR Belouizdad pour confirmer cela.

L

a position de l’administration du club de Ferssadou est catégorique au sujet des 1800 billets devant être remis au club. Et pour cause, Ferssadou dira : «Nous n’avons jamais pris un quota de billets de la part de notre adversaire et je ne vois pas pourquoi on le fera cette fois. Que le club organisateur assume

A

T. A.

fichant les mêmes intentions d’être présents, quitte à ne pas accéder à cette minuscule enceinte. L’essentiel serait de faire le voyage et de montrer sa disponibilité d’être aux côtés de l’équipe. Pour l’heure, les préparatifs vont bon train et beaucoup de questionnements sont présents sur la possibilité d’accéder au stade.

Départ aujourd’hui pour Alger

La délégation constantinoise prendra le chemin de la capitale aujourd’hui par le vol de 14 heures. L’on croit savoir qu’elle prendra ses quartiers à l’hôtel Mehdi et pourrait ainsi continuer sa préparation dans le stade de Staouili. Côté effectif, et en l’absence de la liste des joueurs convoqués, on serait en droit d’annoncer que Belhout pourrait déplace la totalité de ses éléments pour en faire le tri le jour de la rencontre.

T. A.

T. A.

ASK ASK-ASO reporté au samedi 2 mai
importante devant l’ASO qui reste un adversaire coriace et dur à négocier. Toutefois, cela risque d’avoir des répercussions sur la suite. Les Khroubis sont avertis.

18 jours sans compétition
a Ligue Professionnelle de Football a tranché définitivement concernant la programmation de la prochaine rencontre des Khroubis qui les opposera à l’ASO. En effet, la Ligue de Kerbadj a décidé de reporter cette affiche pour le début du mois prochain, plus exactement pour le 2 mai. Une décision qui arrange les deux équipes dans le sens que cela va permettre à l’ASO de se concentrer totalement sur le match face au Hillal du Soudan, alors que les Khroubis ont évité que la rencontre soit avancée, comme souhaité au départ par Medouar. En plus de cela, les Khroubis auront largement le temps de préparer cette rencontre Pour ce qui est de la direction de l’ASO, cette dernière ne voulait surtout pas enchaîner les matchs en retard, après son retour du Soudan. C’est pour cela que la direction chélifienne a demandé au début de la semaine d’avancer le match face à l’ASK pour ce samedi. Une idée qui semblait arranger les deux parties, surtout que les Khroubis n’avaient rien à perdre,

L

et même si Aït Djoudi pensait le contraire, les responsables khroubis pouvaient accepter l’idée, car cela aurait permis aux joueurs de ne pas rester trop loin de la compétition. Que vont dire les responsables des deux clubs après cette nouvelle décision ? Les premières conséquences sont déjà là, l’ASK sera au repos pour une période qui dépasse les deux semaines, une mauvaise surprise pour le Petit Poucet du championnat qui devra rester dans son coin alors que les autres joueront samedi prochain, surtout les poursuivants directs dans la course au maintien qui vont profiter de la nouvelle donne pour dépasser l’ASK au classement. Ce qui sera mauvais sur le plan moral pour les copains de Mesfar.

Kerbadj n’en fait qu’à sa tête aussi, alors… !

La direction khroubie adore subir !
ne nouvelle bien mauvaise pour la bande à Aït Djoudi qui doit rester sur un échec sur une période de 18 jours, un détail important qui aura son effet sur le moral du groupe. Cela n’a pas donné à réfléchir au staff technique qui aurait dû accepter l’idée de Medouar afin de peser sur la LFP pour faire jouer la rencontre ce samedi, sauf qu’au Khroub, on a fait d’autres calculs qui se sont avérés faux à la fin. L’ASK est dans une situation difficile après la nouvelle programmation, le mal dans tout cette affaire est que la direction askiste n’a va pas levé le petit doigt pour contester. Elle a déjà prouvé son manque de fermeté avec la Ligue en acceptant une mauvaise décision

Encore une fois, la LFP a démontré son incapacité de gérer comme il se doit le planning des rencontres. Cette dernière a lancé sur son site, hier, le programme intégral de ce qu’il reste de journées de championnat avec de nouvelles dates, et avec une nouvelle date de fin de saison. Pour revenir à notre affaire ASKASO, la LFP, par sa nouvelle décision de reporter le match au mois de mai, démontre qu’elle a refusé les demandes des deux clubs car chacun d’eux avait exprimé ses exigences. Et… quand la Ligue s’aperçoit que les clubs ne trouvent pas un terrain d’entente, elle prend des décisions bizarres et mal étudiées qui n’arrangent personne. L’ASK en est victime cette fois, pas seulement l’ASO, et Kerbadj n’en a fait qu’à sa tête cette fois encore. C’est la réalité des choses.

U

par le passé. Au début de la phase retour, après le match du MCO à Oran, et juste avant la réception du l’USMA lors de la 18e journée du championnat, l’équipe l’a payé bien cher avec la défaite écrasante face au MCS par 6-1, car l’équipe était épuisée. Cette fois, c’est le contraire, l’ASK aura un manque de compétition, et cela va être dur à gérer. Mais bon, Kerbadj sait déjà que l’ASK ne va rien tenter, il connaît parfaitement son représentant aux différents réunions à Alger, en la personne de Abbès Laïffaoui qui est un gars très gentil, doux comme un agneau et qui n’a jamais cherché à discuter sur quoi que ce soit concernant les intérêts de l’ASK.

Abdou H.

A. H.

A. H.

18

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

On imagine que le moral du groupe est au plus bas, après la défaite face au NAHD ? C’est une défaite, certes, inattendue, mais cela prouve aussi que le football n’est nullement une science exacte, où il n’y a pas d’équipes favorites qui jouent le haut du tableau et d’autres qui luttent pour le maintien. Ce revers est comme une leçon pour nous, afin de ne pas prendre le moindre adversaire à la légère dorénavant. Est-ce difficile de surmonter la déception, après un tel revers ? Au contraire, je pense qu’il faut prendre cela du bon côté, en l’utilisant comme un déclic psychologique, afin de se ressaisir ensemble, et remonter de nouveau la pente. Après une défaite, il faut toujours réagir et c’est très important donc de renouer avec le succès, lors de la réception de l’Entente à domicile. Sincèrement, qu’est-ce qui n’a pas marché au juste pour perdre face au bon dernier au classement ? Tout ! C’est une défaite collective, nous sommes tous passés complètement à côté de notre match, et c’est pour cela qu’il ne faut pas blâmer un joueur ou un secteur de jeu, mais plutôt assumer ensemble ce revers. Etes-vous conscient que vous avez raté une très belle occasion de consolider votre place dans le haut du tableau ?

Bourahli «C’est mon premier but mais pas le dernier avec le WAT»
WAT
Effectivement, car en fin de saison, le moindre point gagné est très important dans le bilan final. Maintenant, il reste la possibilité d’empocher quinze points lors des cinq derniers matchs, avec le privilège de recevoir à trois reprises, et c’est pour cela qu’il faudra récolter le maximum de points possibles, avant de consulter notre classement en fin de saison. Peut-on dire que le WAT a encore les chances de postuler à une qualification pour une épreuve continentale ? Avant tout, il faut battre l’Entente à domicile, ce qui va nous permettre de faire un pas en avant. Que ce soit pour le maintien ou pour les premières places, la lutte sera vraiment féroce. Ces derniers temps, aucun club n’est capable d’enchaîner que des résultats positifs, et c’est pour cela qu’il faut garder toujours l’espoir, mais il faut aussi prouver cela sur le terrain. Sur le plan personnel, vous avez réussi à inscrire votre premier but face au NAHD. Un moment assez particulier, n’est-ce pas ? C’est sûr que pour un attaquant, il n’y a pas mieux que de marquer, et encore plus votre premier but avec une nouvelle équipe. J’aurais aimé que ma réduction du score puisse nous permettre de revenir au score et égaliser, mais malheureusement, nous avons perdu au final. Cependant, ce premier but va me donner encore plus d’envie de marquer encore d’ici à la fin de saison, en espérant aider le WAT à finir dans le haut du tableau. Sincèrement, êtes-vous satisfait de votre expérience au WAT ? Je ne veux pas faire un jugement final à l’heure actuelle, mais plutôt attendre la fin de saison, afin de tirer tranquillement les conclusions de mon expérience au WAT, en tenant à rester concentré uniquement sur notre fin de saison. Avec le probable départ d’André cet été, vous avez forcément plus de chance de postuler à une place de titulaire l’an prochain, non ? Avant tout, j’espère qu’André restera au WAT, car il est une véritable pièce essentielle dans notre équipe. Après, il y aura forcément de la concurrence avec André ou un autre attaquant, mais il est encore trop tôt de parler de la saison prochaine. A vous le soin de conclure… Je profite juste de l’occasion pour dédier mon premier but à la mémoire de Ba Ahmed, (ancien président et dirigeant proche du WAT NDRL) qui nous a quittés récemment, et dont le décès nous a beaucoup affectés et moi personnellement, car j’avais de très bons rapports avec lui. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

MCS

Le verdict tombé lundi aprèsmidi est très sévère pour cette équipe de Saïda qui s’attendait, certes, à une sanction de la part de la commission de discipline mais elle aurait dû prendre beaucoup plus de temps pour étudier convenablement le dossier. En fin de compte, c’est comme si ce verdict était déjà établi à l’avance, il aurait fallu que la commission entende les deux parties.

Une sanction sévère contre le club

Voulant profiter de cette petite trêve, l'entraîneur Abdelkader Amrani a décidé de programmer une joute amicale, hier après-midi, au stade Hennaya, face à l'équipe voisine du CRT. Mais voilà qu’après la défaite 2-1 face au NAHD, les Bleu et Blanc se sont inclinés sur le score de... 3 à 1. Ce résultat inquiète les fans des Widadis.

En amical : WAT 1- CRT 3 Une défaite inquiétante

Les supporters saïdis étaient très abattus, après le verdict de huit matchs à huis clos. Cette sanction veut tout simplement dire qu’on veut casser le club, et c’est ce qui a mis les supporters dans tous leurs états. «Si c’était une équipe d’Alger, la sanction aurait été clémente, mais comme Saïda est loin de la capitale, elle n’a pas de poids, donc on lui a infligé une sanction très sévère mais malgré ça, nous les vrais supporters, on regrette ces incidents malheureux.»

Les supporters en colère

CSC

Lemaïci «Les Belouizdadis
match serait erroné et sans fondement. Les deux antagonistes ne vont rien rater et le dernier mot reviendra sûrement à la formation qui aura le plus de maîtrise et de self contrôle. On a tellement parlé de cette rencontre qu’il va y avoir assez de volume, d’engagement et autre. Le groupe a montré un visage peu convainquant devant la JSK, pourquoi ? C’est vrai que pour cette rencontre, mes coéquipiers n’ont pas fourni la production habituelle. Il y a eu trop de déchets dans notre façon de faire. Cela pourrait avoir un rapport direct avec ce que je disais plus haut, c’est-àdire que la phase actuelle est assez particulière et ce match de demi-finale retient toute notre attention. Peut-être que nous étions déjà dans le match à venir malgré les recommandations du staff technique et autre administration ? Une certitude, c’est que l’on fera beaucoup mieux devant le CRB, c’est garanti. On a l’impression que le groupe a perdu de sa superbe ? Je ne peux savoir sur quoi vous vous basez, mais pour notre part, on estime que nous sommes dans des conditions normales et avec la détermination voulue. Cependant je vous

Ce qui a étonné le plus dans cette affaire, c’est qu’aucune sanction n’a été infligée aux joueurs de l’USMA qui n’ont pas cessé de provoquer la galerie de Saïda en la traitant de tous les noms d’oiseaux. Pourtant, les photos et les vidéos sont là pour le prouver. Amar B.

Pourquoi les joueurs de l’USMA n’ont pas été sanctionnés ?

On parle encore de la domiciliation de ce match, votre avis ? Je crois que l’avis des joueurs est pratiquement celui de tous les Clubistes. On avait confiance en les autorités sportives pour délocaliser cette rencontre dans un grand stade, juste pour permettre à plus de monde de prendre part à la fête. Et comme notre adversaire craint l’apport de notre public, il a agi de la sorte. Le reste et autres conséquences ne concernent aucunement les joueurs de notre club. Pour notre part, on jouera là où on nous désignera, c’est tout. Et comment se déroule la préparation ? De façon assez normale, même s’il existe une certaine pression ou du moins une certaine motivation à ne pas rater ce rendez-vous important pour notre formation. Le staff technique a augmenté la cadence pour que les composantes puissent retrouver leurs marques tant sur le plan psychologique que celui physique. Tout se passe bien. Et les chances de votre onze ? Nul n’ignore que sur une rencontre, tout pourrait arriver. Faire un pronostic sur ce type de

ont peur des Sanafir»

concède que cette épreuve de Coupe d’Algérie a beaucoup influé sur le rendement général de notre ensemble. C’est une nouvelle donnée à gérer positivement. Et cela n’est pas à la portée de certains éléments manquant d’expérience. Lors du dernier match, la ligne offensive a de nouveau été absente ? Oui, mais cela est le cas des autres compartiments de l’équipe. D’une façon générale, c’est l’ensemble qui n’a pas marché. Cela influe évidement sur la ligne offensive dont le jeu est tributaire des autres lignes. Il y a sûrement des correctifs à apporter et le staff technique est là pour cela. Concernant le volume et l’engagement, cela est du ressort des joueurs, bien sûr. Le mot de la fin ? Que dire si ce n’est qu’à la veille de ce rendez-vous important, il serait déterminant de retrouver nos marques et notre volume de jeu. La meilleure des motivations reste le fait de prendre part à une finale et ceci ne peut être remplacé par aucune autre motivation. Les joueurs sont conscients de cela et nous n’allons pas freiner nos ardeurs au stade du 20-Août. Entretien réalisé par Tahar AGGOUNE

Pour la journée d’hier, le staff technique a prévu du biquotidien pour les camarades de Z’mit. Une opportunité pour Belhout d’apporter les correctifs nécessaires à un ensemble censé réagir après le ratage de le JS Kabylie et ce, à tous les niveaux. Un travail tactique pourrait se faire avec l’option de dégager une manière de faire plus conforme aux possibilités du groupe.

Biquotidien hier

Le compartiment du milieu de terrain de la formation clubiste semble être le handicap majeur. Et pourtant, on retrouve pas moins de neuf éléments de qualité capables de faire plus et mieux. Reste que le choix des éléments devant évoluer ensemble n’a pas encore été trouvé. Avoir sous la main des joueurs de la trempe d’Efossa, Bezzaz, Mansouri, Naït Yahia, Bahloul, Ferhat, Hadjadj, Z’mit et autre Gil N’gomo devrait donner un milieu consistant et de qualité. Hélas, ce n’est du tout le cas depuis un certain temps déjà. Sans faire les donneurs de leçon, on estime que le staff technique gagnerait à aligner seulement les éléments les plus en forme.

Un milieu de terrain à revoir

Non satisfait de la production d’une de ses pièces maîtresses, en l’occurrence Efossa, le dirigeant Boulhabib a tenu à rencontrer son élément pour avoir une discussion directe et franche avec lui. Il en est sorti que le joueur aurait accepté les remarques tout en promettant de se remettre en cause et de montrer un tout autre visage lors des rencontres prochaines. Ce qui a évidemment satisfait les milliers de fans qui savent que dans de bonnes conditions, le joueur nigérian est à même de faire basculer un match par sa technicité et sa clairvoyance. Attendons le match du CR Belouizdad pour confirmer cela.

Boulhabib rencontre Efossa

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2
MOB 5 - USMB 0
Stade : Unité-Maghrébine (Béjaïa) Affluence : huis clos Arbitres : Amalou, Azrine, Bounoua. Avertissement : Derroudi (22’) (USMB) Buts : Akrour (12’), Benchabane (35’ s.p), Dehouche (55’), Rehal (58’), Yaya (65’) (MOB) MOB : Toual, Benhocine, Bensalem, Baâouali, Klahnmer, Dehouche (Ousmail 70’), Ferhat, Yaya, Nemdil (Henider 63’), Akrour, Benchabane (Rehal 55’) Entraîneur : Rahmouni USMB : Bouikni, Aliouane, Djeroudi, Namani, Defnoune, Benloucif, Mana, Boudina (Karifali 46’), Belkhir, Melika (Djahel 46’), Ledraâ Entraîneur : Menad

19

Après l’accession, le titre en ligne de mire
Stade : 20-Août-55 (Bordj Bou Arréridj) Affluence : nombreuse Arbitres : Houasnia, Benarous, Badache Avertissements : Akkouche (25’), Belguerfi (57’), Mohamed Rabah (57’), Bentayeb (72’) (CABBA) ; Chikhaoui (75’) (USMBA) But : Belkheir (71’) (CABBA) CABBA : Ferradji, Bakhtaoui, Mansour, Bendahmane, Hosni, Mohamed Rabah, Chérif El Ouazani, Mihoubi (Belguerfi 63’,) Akkouche (Abed55’), Belkheir, Bentayeb (Benchergui 87’). Entraîneur : Iicen USMBA : Mouyet, Chikhaoui, Benharoun, Khali, Boughendja (Kebaïli 89’), Mokdad, Lebioud (Banou 84’), Dhif, Hammiche, Hamzaoui (Zazoua 76’), Boukhari Entraîneur : Benyellès

CABBA 1 - USMBA 0

Les Béjaouis du MOB ont rejoint la formation de l’USM BelAbbès à la deuxième place, et peuvent espérer encore une place en Ligue 1 la saison prochaine. En effet, la rencontre ayant opposé le MO Béjaïa à l’USM Blida a été dominée de bout en bout par l’équipe locale. Puisque les Béjaouis n’ont trouvé aucune peine à s’imposer largement devant des tribunes vides. En effet, dès l’entame de la partie, ils pressent le camp adverse et parviendront à ouvrir la marque par Akrour, suite à une passe lumineuse de Yaya (12’). Les locaux vont aggraver le score par Benchabane, suite à un penalty

Les Béjaouis peuvent rêver !

accordé par Amalou après le fauchage d’Akrour (35’), et c’est ainsi que se termine la première période. De retour des vestiaires, les Crabes vont augmenter le rythme et ajouteront un troisième but par Dehouche sur un coup-franc bien botté (55’), avant que Rehal enfonce les Blidéens par une quatrième réalisation (58’). Les Béjaouis vont s’offrir le luxe en inscrivant un cinquième but par Yaya (65’), et c’est ainsi que se termine la rencontre avec cette belle victoire qui permet aux Béjaouis de rester dans la course.

Mostaganem gagne et assure son maintien
Stade : Feradj (Mostaganem) Affluence : faible Arbitres : Bousseter, Hamou, Haci. Avertissements : Belahouel (22’) (ESM) ; Ouasti (90’) (ASMO). Expulsion : Belahouel (59’) (ESM) Buts : Elamalli (1’), Mouloued (28’), Medahi (72’)(ESM) ; Raho (52’) (ASMO) ESM : Belarbi, Amirouche, Hadad, Djahel, Belahouel, Barbari, Medahi, Tria (Benali 40’), Mouloued (Moufok 56’), Fouaz, Elamalli (Lemouedaâ 88’) Entraîneur : Osmane ASMO : Louati, Youssef Yacine, Hamidi, Mazari (Chaïb 80’), Ouasti, Youssef Zakaria (Oumamar 36’), Abberane, Sari, Chaouti, Amer Yahia (Raho 51’), Balagh Sofiane Entraîneur : Bouha

ESM 3 - ASMO 1

Yugurtha A.

MSPB 2 - USMAn 2

Les Bordjiens ont réussi à prendre 3 précieux points dans un match à enjeu important pour les deux équipes puisque ces derniers ne veulent pas lâcher la première première place dans l’objectif de décrocher le titre, alors que les Bel Abbéssiens ont fait le déplacement dans l’espoir d’entretenir l’espoir de rester sur le podium. Le match n’a pas connu de sommets notables à cause de la crispation des deux équipes, mais a vu le réveil des locaux qui ont trouvé la faille à la 71’ à la suite d’un corner de Chérif El Ouazzani repris de la tête par Bel-

Déçus par la défaite de leur équipe, les quelque 3 000 supporters de l’USMBA, qui ont fait le déplacement, n’ont pas trouvé mieux que de déverser leur colère sur les forces de l’ordre qui avaient pour mission de les protéger contre tout dérapage. A. B.

Affrontements supporters-forces de l’ordre

kheir qui a délivré les Criquets les criquets et mis fin aux espoirs des Bel Abbésiens. A. B.

JSS 3 - SAM 1 L’accession n’est qu’une question de temps
Stade : 20-Août (Béchar) Affluence : record Arbitres : Ghorbel, Serradj, Zekkar Buts : Benayad (23’) (SAM) ; Metrani (sp 26’, 85’), Saad (65’) (JSS) Avertissements : Bouaklmouna (17’), Ouadah (36’) (SAM). JSS : Sefioun, Benmouhamed (Saad 50’),

L’Espérance de Mostaganem a mis hier un terme à sa mauvaise série de trois matchs consécutifs sans le moindre succès, en venant à bout de l’ASMO lors du derby de l’Ouest. L’ASMO a confirmé sa fébrilité hors de ses bases. Déterminés à décrocher les trois points de ce derby pour assurer leur maintien en Ligue 2, les Espérantistes de Mostaganem ont entamé le math tambour battant puisque une minute seulement après le coup d’envoi du match, Elamalli, bien servi par Barbari, parvient à trouver le chemin des filets du jeune gardien de but, Louati. A la 28’, Medahi déborde sur le côté gauche, se déjoue d’un défenseur asémiste avant de servir parfaitement son coéquipier, Mouloued qui n’a pas trouvé la moindre difficulté à ajouter le second but pour l’ESM. En 2e mi-temps, le remplaçant Raho est parvenu à réduire la marque pour l’ASMO. Mais les Mostaganémois ont inscrit le troisième but à la 72’ par l’intermédiaire de Medahi. Avec ce succès, l’ESM assure définitivement son maintien en Ligue 1.

S. T.

Terbah, Boukemacha, Mebarki, Fethi, Boussemaha, Amri, Metrani, Omarani (Benrabeh 71’), Zaïdi Entraîneur : Belhafiane SAM : Ouadah, Hmida, Gougui, Adda, Gril, Chakroun, Saïdi, Boukalmouna, Benayade, Bouhadi (Belbachir 74’), Mesbah Entraîneur : Kourdi

Ça s’est réglé par les penaltys

Stade : 1er-Novembre (Batna) Affluence : faible Arbitres : Bachir, Benmansour, Abid Buts : Ali-Guechi (s.p 3’), Bouharbit (78’) (USMAn) ; Hadjidj (70’s.p, 78’ s.p) (MSPB) Avertissements : Zeghidi (3’) (MSPB), Ouaddah (22’) (USMAn) MSPB : Sahraoui, Amrane, Zegrir, Belkheir (Ouanas 46’), Zeghidi, Belhadi, Hadjidj, Rebgui, Boukhlouf, Benaïfa, Zender (Louanas 46’) Entraîneur : Bendjaballah USMAn : Ouaddah, Tobbal, Benchaïra, Ali-Guechi, Zemmouchi, Ouanas, Herbache, Bouharbit, Naamoune (Deghmani 26’) (Sebihi 66’), Benabdellah, Ghedir Entraîneur: Mouassa Ce match se déroule sous le signe des retrouvailles de Kamel Mouassa avec son exéquipe. Le coach de l’USMAn connaît à peu près tout l’effectif du Boubiya. Retrouvailles aussi entre le coach des Tuniques rouges et le président du MSPB. Personne n’a oublié que Mouassa était prédestiné à driver le MSPB, cette saison, mais les portes lui auraient été fermées par Zidani Himself. Dire dans ce contexte que l’USMAn s’est déplacée en touriste serait aller vite en besogne. 3’, Annaba bénéficie d’un penalty, à la suite d’une main de Zeghidi signalée par l’arbitre. Ali-Guechi ouvre la marque, Hadjidj rétablit le score à la 70’ sur penalty, en se faisant justice soi-même. 78’, Bouharbit marque de la poitrine, et donne l’avantage à l’USMAn. A trois minutes de la fin, Hadjidj marque sur penalty encore fois. N. H.

Stade : Hamlaoui (Constantine) Affluence : faible Arbitres : Benouza, Itchiali, Benhassoune Avertissements : Derbal (9’), Boulemdaïs (83’) (MOC) ; Nekache (25’) (PAC) Expulsion : Assas (ent. MOC) (46’) Buts : Djemaouni (62’), Bouregaaa (8O’) (MOC) ; Kechamli (76’), Benyousfi (88’) (PAC) MOC : Chouih, Aïche, Bendridi, Benayada,

Benouza, homme du match !

MOC 2 - PAC 2

Boulemdaïs, Bourenane, Yazid, Belaïdi (Chermat 54’), Bouregaa, Djemaouni, Derbal (Khenfsi 82’) Entraîneur : Assas PAC : Hadjaoui, Medahi, Bitam, Kerboua, Kechamli, Djiad, Chenah, Aggoun (Benyousfi 70’), Benachour, Nekache (Kheloufi 82’), Daoud Bouabdallah Entraîneur : Lounici
quatre minutes plus tard (80’) ils ont repris l’avantage grâce au remuant Bouregaa qui effaça le gardien Hadjaoui et marqua le second but. Alors que tout semblait sourire au MOC, l’arbitre a mis son grain de sel à la 83’ en sifflant un penalty pour une faute dans le périmètre de vérité qu’il est le seul à avoir vue. Ce fut la confusion générale sur le terrain. Chargé de le botter, Benyousfi garda son calme et égalisera pour son équipe.

La Jeunesse Sportive de la Saoura vient de confirmer encore une fois son savoir-faire sur le terrain, en empochant les trois points de la rencontre face au SA Mohammadia. Le début du match était difficile pour les camarades de Terbah, car les visiteurs ont cherché à tout prix un but pour se mettre à l’abri, et ils ont réussi à inscrire le premier but à la 23’ grâce Benayade. La joie des visiteurs n’a pas duré long temps, car trois minutes après, Metrani obtient un penalty qui a su le transformer en but. En seconde mi-temps, les poulains de Kourdi se sont repliés en défense, afin de conserver le score, mais Saad a donné l’avantage à son équipe à la 65’. Avec une domination totale de la JSS, Metrani a réussi à inscrire un doublé à la 85’. Après ce match, les Samistes continuent leur lutte pour le maintien. Quant aux habitants de Béchar, ils peuvent commencer à célébrer leur accession en Première Division. S. B.

Dans cette rencontre où la défaite était interdite pour les uns et pour les autres, c’est l’arbitre Benouza qui s’est mis en évidence par une prestation des plus discutables. A la reprise, les Mocistes trouvent la faille sur une excellente opportunité de Djemaouni lequel fusilla le gardien paciste à la 62’. Quelques minutes plus tard et sur un coup franc à la 76’ Benyousfi trouvera la tête de son coéquipier Kechamli pour l’égalisation. Les locaux ne baissèrent pas prise et à peine

1-0

Résultats et classement de la Ligue 2 28e journée
MSP Batna MO Béjaïa JS Saoura ES Mostaganem AB Merouana MO Constantine CAB Bou Arréridj RC Kouba 2-2 5-0 3-1 3-1 1-0 2-2 1-0 1-0

Le président du MOC, Kamel Madani, ne décolère pas. Après s’être opposé à la désignation de l’arbitre Mohamed Benouza pour officier la rencontre jouée hier contre le PAC, le premier responsable du Mouloudia de Constantine, qui avait mis en garde les instances du football bien avant son déroulement, ce mardi, nous a affiché en fin de match son mécontentement envers ce referee qui a désavantagé son équipe, selon ses dires : «Je vous ai bien dit avant même l’entame de ce match que cet arbitre allait avantager le Paradou. Et là comme vous l’avez constaté, il a accordé un penalty cadeau à notre adversaire. Je précise que je détiens un dossier compromettant contre cet arbitre.»

Madani (pdt-MOC) : «Je détiens un dossier compromettant contre Benouza»

Tahar Aggoune

Classement

USM Annaba USM Blida SA Mohammadia ASM Oran US Biskra Paradou AC USM Bel-Abbès MO Béjaïa

78 jours après, Kouba renoue avec le succès
Stade: Benhaddad (Alger) Affluence : faible Arbitres : Saâdi, Talbi, Yahi But : Allouti (75’) (RCK) Avertissements : Oughlis (35’), Bouzama (66’), Benyounès (70’) (RCK) ; Ammoura Tarek (55’), Mokrane (64’) (OM) RCK : Mokrani, Zermane, Khellaf, Bouzama (Benyounès 67’), Essaid, Chouieb, Benchérifa, Ali Ali, Oughlis (Banouh 67’), Illoul (Allouti 67’), Brinis Entraîneur : Hamada OM : Ould Mata, Ammoura Sid Ali, Deroukdel, Boutnef, Kherbache, Mokrane, Annani, Ammoura Tarek (Niati 57’), Messaoudi (Belhemri 46’), Boussefiane, Rait (Bacha 79’) Entraîneur : Latrèche

RCK 1 - OM 0

Procahine Journée
ABM OM USMAN USMB SAM ASMO USB PAC MOC USMBA RCK MSPB MOB JSS ESM CABBA

En l’absence des «responsables» du club, qui ont disparu de la circulation depuis plusieurs semaines déjà, le RCK vient de renouer avec la victoire après 78 jours de disette. Dans un match ennuyeux, le Raed a battu l’OM sur le score de 1 à 0. L’unique réalisation de la rencontre a été l’œuvre du jeune Allouti après trois mi-

nutes seulement de son incorporation (75’). Profitant d’un centre de Benchérifa, Allouti contrôle le cuir avant d’enchaîner une superbe frappe qui trompe Ould Mata et offre ainsi trois points qui n’auront, malheureusement, pas leur pesant d’or lors du décompte final. Youcef M.

20

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

José Mourinho, l’entraîneur du Real Madrid, dont l’équipe a affronté le Bayern Munich hier soir en demifinale aller de la Ligue des champions, a indiqué qu’il ne pourrait jamais entraîner en Allemagne. Interrogé sur l’éventualité de venir entraîner un jour en Allemagne et plus précisément au Bayern Munich, José Mourinho s’est montré très franc : «Je dis non, parce que je dois avoir ça (ils montrent les écouteurs pour la traduction). La communication est importante. J’en ai besoin pour travailler. Hélas, je ne parle pas l’allemand», a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse d’avant-match. «Ce serait donc difficile d’entraîner en Bundesliga. Bien sur que j’aime la Bundesliga, et le Bayern est une institution. Je ne pense pas que quelqu’un pourrait dire non. Mais le problème de communication est trop important pour moi», a-t-il ajouté.

Mourinho : «Le Bayern ? Je dis non»

Real Madrid

Coup d’œil International

Liverpoo n’a plus de directeur sportif depuis le départ de Damien Comolli, n’est pas gêné pour prospecter en vue de son recrutement lors du prochain mercato estival. Les Reds se tourneraient actuellement du côté de l’Allemagne où évolue en Bundesliga, le milieu de terrain du Hertha Berlin, Raffael. L’ancien joueur du FC Zurich est très convoité et Liverpool devra batailler notamment face au Napoli pour réaliser le transfert. « À l’heure actuelle, Napoli n’a pas fait d’offres pour lui, mais je peux dire qu’il est convoité par plusieurs clubs italiens », a déclaré l’agent Dino Lamberti à Tutto Mercato. Agé de 27 ans, la valeur de Raffael est estimée par son club à 15 millions d’euros.

Les Reds veulent Raffael l qui

Liverpool

Arrivé à l'été 2008 à la tête de la sélection espagnole, Vicente del Bosque avait signé deux ans, avant de prolonger de deux ans après le titre mondial de 2010. Lié jusqu'en juin 2012, le sélectionneur de la Roja vient d'annoncer sur Onda Cero qu'il avait de nouveau rempilé. L’ancien entraîneur du Real Madrid (1999-2003) n’a toutefois pas précisé la durée Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France, a de son nouveau contrat avec la Fédération esconfirmé sa volonté de poursuivre l’aventure avec les Bleus. Mais pagnole de football, qui devrait logiqueil n’exclut pas la possibilité de signer dans un grand club européen ment s’étendre jusqu’à la Coupe du si du côté de la FFF on est trop lent à prendre une décision concerMonde 2014 qui se tiendra nant son avenir. «Mon intention est de continuer avec l’équipe de France. au Brésil. Je n’ai pas changé d’avis. Mais la situation est que je n’ai pas été prolongé en sélection. Et je ne suis pas le style de mec ou d’entraîneur qui tapera à la porte. C’est clair, net et précis», explique-t-il dans un entretien accordé au quotidien Aujourd’hui en France/Le Parisien. Il reste toutefois attentif aux propositions qui lui sont faites : «C’est toujours gratifiant d’être apprécié par de grands clubs. Mon objectif, c’est l’Euro. Je suis à fond dans cette compétition. Mais je dis ceci, non pas pour mettre la pression, mais parce que je le pense : j’entends souvent dire que c’est le patron qui décide de prolonger ou non un joueur ou un entraîneur en fin de contrat. Je Mario Gomez Yann M'Vila devrait quitter suis d’accord, mais on oublie que le salarié peut décider aussi», le remplaçant Rennes pendant le prochain prévient Laurent Blanc. idéal marché des transferts. Le miBlanc : “Ribéry a un blocage” lieu de terrain pourrait priviléd’Higuain ? Laurent Blanc, le sélectionneur des Bleus, est revenu sur le gier un transfert en Angleterre Les décideurs du Real Macas de Franck Ribéry, qui n’arrive toujours pas à gagner l’esmême si l'Inter Milan ou encore drid recruteront sûrement un time du public français : «C'est incompréhensible. Il est très le Real Madrid garderait un œil nouvel attaquant, si Gonintéressant avec son sur lui. A en croire le média britanzalo Higuain veut club (le Bayern) nique Metro, l'international français filer à Chelsea ou et n'y arrive serait une priorité absolue pour le board d'Arsenal. encore Manchespas en Les Gunners pourraient mettre tout le monde d'acter City lors du équipe cord avec une offre globale comprise entre 15 et 20 mercato. Le cas de millions d'euros. Le manager du club londoéchéant, les MeFrance. nien, Arsène Wenger, pense pour sa part rengue pourraient Il y a un que le moment est venu afin de recruse tourner vers... blocage, Eric Cantona est nominé ter Yann M'Vila qui est seulel'Allemagne ! En effet c'est cerdans 5 des 11 catégories des ment âgé de 21 ans. dixit le Daily Mail, les ditain. Vu la Premier League 20 Seasons rigeants de la Casa Blanca apqualité du joueur, Awards, récompenses qui marquent précieraient énormément Mario cela mérite d'être patient. les deux dernières décennies du championnat anglais. Gomez. Cette saison, le buteur a inscrit 39 buts en 45 Jusqu'à un certain point. Mais Cantona pourrait être honoré dans les catégories suimatchs pour le compte du Bayern Munich. Rappelons tout s'il arrive à reproduire en sélecvantes : meilleur joueur, plus beau but, citation la de même que l'international germanique a prolongé rétion les mêmes performances, il plus mémorable, meilleure célébration et meilleur cemment son contrat en Bavière jusqu'en juin 2016 et n'y a pas photo. On insiste, on lui buteur. Alan Shearer (4 nominations), Dennis donc son départ ne semble pas d'actualité. Mais qui sait, fait confiance, on l'aide beaucoup. Bergkamp et ierry Henry (3) suivent le peut-être qu'une offre astronomique pourrait changer la Mais d'autres en auraient besoin. Il King. Le vote est désormais ouvert à un donne... n'y a pas que Franck.» panel d'experts ainsi qu'au grand public jusqu'à la fin du mois.

Del Bosque présent au Mondial 2014

Espagne

Blanc : « Je veux continuer, mais… »

France

M'Vila, futur Gunner ?

Arsenal

Le «King» Cantona à l'honneur

Eto’o, le come-back inattendu !

Inter Milan

Man Utd Ferguson sous le charme

de Muniain estival, la Lors du prochain mercato

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! D'après les informations du Corriere dello Sport, Samuel Eto'o (31 ans - sous contrat jusqu’en 2014) envisagerait un retour en Italie ou en Espagne, lors du prochain mercato d'été. Actuellement en Russie, à l'Anzhi, avec un contrat de 20 millions d'euros par saison, le Camerounais est en proie au doute et rencontre trop de difficultés à son goût. Un désir de retour que l'Inter Milan aurait donc entendu, puisque Massimo Moratti envisagerait de rapatrier son ancien buteur. Le président de l’Inter a déclaré qu’il était encore trop top pour parler de négociations, mais que si cela aboutissait, ça pourrait avoir des bonnes retombées économiques. Le défenseur de l’Inter Milan, Cristian Chivu (31 ans sous contrat jusqu’en juin 2012), serait dans le viseur de Naples, selon Itasportpress. L’international roumain ne serait pas contre l’idée de poursuivre sa carrière en Italie, mais pas vraiment à l’Inter, qui tarde à lui proposer une prolongation de contrat, lui qui a la faculté pourtant, d’évoluer dans l’axe de la défense ou sur le côté gauche, en ayant en plus un riche vécu dans le haut niveau.

formation de Manchester United envisage de rajeunir son effectif une nouvelle fois. Pour renforcer son secteur offensif, Sir Alex Ferguson envisage de s’attacher les services d’Iker Muniain. Selon le média le Sunday Express, les Reds Devils pourraient prochainement entamer des discussions avec une première offre à la clé. Pour convaincre l’Athletic Bilbao de lâcher son joyau, le club mancunien pourrait mettre 25 millions d’euros sur la table. A noter que même le FC Barcelone et son entraîneur Guardiola veulent chiper la jeune pépite, même s’il n’est pas une priorité pour le prochain recrutement estival.

Chivu vers Naples

Le latéral gauche de Manchester United, Fabio, devrait être prêté à Benfica la saison prochaine, selon son agent. “Il y a une possibilité pour que Fabio rejoigne Benfica. Alex Ferguson m'a déjà parlé à ce sujet ainsi qu'à Fabio de cette possibilité, et dans les deux ou trois semaines à venir une décision devrait être prise”, a déclaré l'agent de Fabio, Cassiano Pereira. Le défenseur brésilien pourrait être prêté pour un an la saison prochaine au récent vainqueur de la Coupe du Portugal.

Fabio sera prêté à Benfica

Alessandro Del Piero devrait jouer son tout dernier match avec la Juventus Turin en... Australie ! En effet, la Vieille Dame va disputer un match amical le 27 mai prochain à Brisbane, Melbourne ou Sydney. L'attaquant de 37 ans, qui aura joué la finale de la Coupe d'Italie le 20 mai à Rome contre Naples, sera de la partie, contrairement aux internationaux italiens qui prépareront l'Euro à Cor viano. Pas vraiment la meilleure des manières pour quitter son club de toujours, lui qui souhaite rester au minimum une saison supplémentaire à Turin.

Les adieux de Del Piero en Australie ?

Juventus

N° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Demi-finale aller de la Ligue des champions, ce soir à 19h45

Ce soir au stade Stamford Bridge, deux géants du football européen vont s’affronter avec l’espoir de décrocher un résultat positif avant le match retour, en redécrochant le billet pour la grande finale de la Champion’s League, prévue le 19 mai à Munich. Deux clubs constellés de stars, aux salaires mirobolants, mais aussi et surtout aux budgets faramineux. Le premier est anglais, Chelsea. Le second est espagnol, ou plutôt catalan, le FC Barcelone. Chelsea, qui a remporté tous ses matches européens à Stamford Bridge cette saison, a aussi une revanche à prendre par rapport à l'édition 2008-2009. Les Blues, qui avaient réussi l'exploit de faire match nul 0-0 à l'aller au Camp Nou, avaient, au retour, mené au score plus de 80 minutes avant de se faire rejoindre et éliminer sur un but d'Andrés Iniesta dans le temps additionnel, avec un arbitrage plus que scandaleux ce jour-là, du Norvégien Tom Henning Ovrebo, en fermant gba : «La les yeux sur cinq actions litigieuses, Dro alors qu’il aurait pu siffler au moins volonté de un penalty pour les Blues qui aubattre le Barça raient alors définitivement tué le match.

De la revanche dans l’air !
lone. Pour l'emporter, les hommes de Roberto Di Matteo pourront surfer sur leur très bonne forme actuelle, avec à la clé une récente qualification à la finale de la Cup, après une brillante victoire «5-1», face à la solide formation de Tottenham.

Chelsea-Barça
Coup d’œil International
Le Barça vise une victoire avant le Clasico
Le Barça, qui atteint ce stade de la compétition pour la cinquième fois d'affilée, a remporté tous ses matches à l'extérieur cette saison, avant son résultat nul (0-0) en quart de finale aller face au Milan AC. Il sera favori pour atteindre la finale de Munich le 19 mai face au Real de Madrid ou le Bayern de Munich, les deux protagonistes de l'autre demifinale. Surtout, le champion d'Europe peut compter sur la forme éblouissante de son prodige argentin, Lionel Messi, qui a établi un nouveau record de buts inscrits lors d'une même édition de la Ligue des champions avec 14 réalisations. Barcelone aura aussi en tête de ne pas se fragiliser avant la réception, le week-end prochain, du Real, le leader de la Liga, qui distance les Catalans de quatre points.

21

Seydou Keita, alors que Ibrahim Affelay, éloigné des terrains depuis plusieurs mois en raison d'une rupture du ligament croisé du genou gauche, fera aussi le déplacement. A noter que blessé à la cuisse gauche depuis dix jours, Gerard Piqué devrait effectuer son retour ce soir en Ligue des champions à Chelsea. Contre l'équipe londonienne, Puyol pourrait donc être décalé sur le flanc gauche de la défense catalane.

Cahill ou Ivanovic à la place de David Luiz

Messi veut marquer «enfin» à Stamford Bridge

Didier Drogba vit sa dernière campagne de Ligue des champions avec Chelsea et compte bien prendre sa revanche sur le Barça, son meilleur ennemi : «Pour moi, c’est du 50-50, même s’il se dit que c’est la meilleure équipe du monde avec le meilleur joueur de la planète. Tout peut arriver sur deux matchs. On connaît très bien les Catalans. Depuis mon arrivée à Chelsea en 2004, je les ai joués presque tous les deux ans. Toujours à un stade de la compétition très avancé», a-t-il expliqué en conférence de presse. «Cela sera la deuxième demi-finale contre eux. Cette fois, on va essayer de passer. À l’époque, on avait été éliminés sans perdre. On avait eu du mal à digérer. Les choses ont changé depuis, mais la volonté de les battre est toujours la même.» Drogba parle évidemment de la demi-finale de 2009, achevée sur une frappe en lucarne d’Iniesta dans les dernières secondes, et de sa célèbre phrase adressée à la caméra «It’s a f… disgrace», qui lui avait valu des matchs de suspension.

est toujours la même»

Chelsea veut prendre une option à domicile

Apathique et au bord du gouffre il y a un mois, Chelsea a fait un retour tonitruant sur le devant de la scène. Après s'être miraculeusement défaits du Napoli et dans une moindre mesure du Benfica Lisbonne lors des précédents tours, les Blues vont devoir se mesurer à un ogre irrassasiable, le FC Barce-

Plus le temps passe, plus il devient difficile de trouver une équipe ou un stade où Lionel Messi (24 ans, 32 matchs et 41 buts en Liga cette saison) n'a pas brillé. Si l'Argentin a déjà battu Chelsea avec le FC Barcelone, la Pulga n'a jamais trouvé le chemin des filets dans l'antre du club londonien… Nul doute que l'homme qui a déjà inscrit 14 buts en C1 cette saison aura à cœur de faire de Stamford Bridge l'un de ses nouveaux jardins...

L’Espagnol Mata veut jouer un mauvais tour aux Catalans

Le défenseur central de Chelsea, David Luiz, ne devrait pas prendre part à la demifinale aller de la Ligue des champions contre Chelsea. Touché à la cuisse ce weekend contre Tottenham, l'international brésilien avait été remplacé à la 59’ par Cahill. L'entraîneur des Blues, Roberto di Matteo, hésiterait encore sur le nom de son remplaçant : Cahill ou Ivanovic.

Avec Affelay et Keita contre Chelsea

Daniel Alves : «L’arbitrage, ce n’est pas notre problème»
Le joueur de Barcelone Daniel Alves a fait un rapide retour en arrière pour évoquer la demi-finale remportée en 2009 face à Chelsea : «Il ne fait aucun doute que cette rencontre a été la plus difficile dans cette compétition cette annéelà avec tout ce qui avait en jeu. Les gens disent encore maintenant que Chelsea aurait dû gagner mais que l’arbitre en a décidé autrement, mais l’arbitrage, ce n’est pas notre problème. Nous ne contrôlons pas les arbitres. Nous sommes là pour nous qualifier en finale et jouer notre football. Que pouvons-nous faire au sujet de l’arbitre ? Mais je pense que Chelsea ne s’est pas imposée pour une raison : la peur. Ils avaient tous les ingrédients pour passer, ils étaient à domicile, avaient un homme en plus mais ils n’ont pas voulu attaquer et dans ces matchs. Surtout face à nous, si vous restez derrière, vous allez craquer au bout d’un moment. Ils n’ont pas eu le courage de plus jouer vers l’avant.” Des déclarations qui devraient motiver un peu plus les Blues de Chelsea qui partiront comme outsiders pour ce match.

Pep Guardiola a convoqué un groupe de 22 joueurs pour le déplacement du Barça sur la pelouse de Chelsea, ce soir, en demi-finale aller de la Ligue des champions. Les Blaugrana enregistrent le retour de blessure de

Juan Mata pense que les Blues sont capables d’éliminer l’équipe catalane. Le milieu de terrain est convaincu que la tactique sera fondamentale pour les Anglais. «Nous pouvons obtenir un résultat positif si nous savons mettre en pratique notre manière de jouer et empêcher le Barça de développer son football habituel. Nous devrons nous créer des chances en attaque et nous montrer très compacts en défense durant l’intégralité de la rencontre», avoue l’ex- joueur de Valence.

Lampard : “Barcelone est favori, mais….”
Le milieu de terrain anglais de Chelsea, Frank Lampard a déclaré que son équipe pouvait faire un résultat face au FC Barcelone en Ligue des Champions. “Au début de chaque match, c'est 5050. Barcelone est favori parce qu'ils ont de grands joueurs dans leur équipe, mais si nous jouons comme nous l'avons fait contre Tottenham, alors nous aurons une chance. Cela nous donne de la confiance. Nous devons continuer comme ça. Nous ne pouvons pas nous relâcher car ce match sera énorme. Nous devons avoir cet état d'esprit en Ligue des champions ainsi qu'en Premier League. Ils sont les meilleurs, mais nous pouvons montrer que nous n'avons pas peur. Nous devons les défier et penser que nous pouvons le faire”, a déclaré Frank Lampard.
Contact@lebuteur.com

Andres Iniesta revient à Stamford Bridge ce soir avec le FC Barcelone pour y défier Chelsea, en demi-finale de la Ligue des champions. Le milieu de terrain catalan, héros de l'opposition entre les deux équipes il y a trois saisons, se méfie beaucoup de cette équipe anglaise. Pour lui, le Barça viendra toutefois à Londres pour gagner ce match aller : «Quand tu as vécu une telle élimination, dans les dernières minutes du match, c’est très douloureux, assure le milieu catalan dans Marca. Maintenant nous nous retrouvons et l’envie est forcément importante. Si la situation était inversée, nous aurions aussi envie de battre le rival. On ne spécule pas et on ne fait pas de calcul. On cherche toujours à remporter le match. Notre objectif est de réaliser le meilleur match. On ne cherche pas à faire un résultat nul. On veut gagner ce match à Londres.»

Iniesta: “Gagner dès le match aller”

quOTIDIEN SPORTIF ANNExE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 1898 Mercredi 18 avril 2012

Le lion mâle ne chasse pas. Il est chargé des intrusions sur le territoire et des menaces contre la troupe.

V SA utile

In

OIR

Détente
r e-mail : Réagissez à cette page pa com jeux-sante@lebuteur.

Pourquoi les 'cookies' informatiques s'appellent-ils ainsi ?

LS V
eaviez-

Comment appelle-t-on un individu qui voit correctement de loin mais mal de près ?
a- Un myope b- Un presbyte c- Un astigmate d- Un nyctalope e- Un hypermétrope

QCM

Combien Statuer

L’intrus
Peinard Alléger

Sudoku n° 951

ous ?

M

M E S WA B O T C A N A R O U N
- Mon 1er est le contraire de vrai. - Mon 2e nʼest pas tard. - Mon 3e nʼest pas maigre. - Mon 4e a été découvert pendant la préhistoire. - Mon tout immortalise des situations.

éli Débusquez 2 pays dʼAfrique dont les noms ont été méélo langés :

Qui cʼest ?

Colonel Sawt Al Arab

Charade
Enigme

Cookie provient d'un mot anglais signifiant «biscuit». À lʼorigine, on trouve une allusion au ''fortune cookie''. Un fortune cookie est un petit biscuit dans lequel on trouve un petit message de bonne aventure ou un dicton. Les cookies informatiques sont, eux, de petits fichiers textes stockés par le navigateur Web sur le disque dur du visiteur d'un site Web et qui servent (entre autres) à enregistrer des informations sur le visiteur ou encore sur son parcours dans le site. On a cherché à traduire ce terme en français (exemple : témoin, mouchard, traceur, etc...), mais on a rien trouvé qui correspondait vraiment. On a donc gardé le terme anglais.

Une pièce sans fenêtre dispose d'une lumière. Trois interrupteurs sont placés à l'extérieur de cette pièce. Sachant que les trois interrupteurs sont en position «off» et qu'on n'a le droit d'entrer qu'une fois dans la pièce, comment savoir quel est l'interrupteur qui allume cette lumière ? Précision : on ne peut pas laisser la porte ouverte, on ne peut pas se faire aider par quelqu'un et la porte ne contient pas de vitres.

«L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console»
Louis Aragon Jean Sénac Paul Eluard W. Shakespeare

Qui a dit ?

Qu'est-ce qui a quatre pattes et un bras ?
evinette

D

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

D ’ où Ç a sort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Mots fléchés n° 1406

1906 : Le tremblement de terre de San Francisco (magnitude estimée à 8,5) et les incendies qui en résultent font plus de 3 000 victimes aux États-Unis. 1954 : Gamal Abdel Nasser prend le pouvoir en Égypte. 1983 : Attentat-suicide au camion piégé contre l'Ambassade américaine à Beyrouth, (Liban) revendiqué par le Hezbollah sous le nom de Jihad islamique. Bilan : 63 morts et 120 blessés. 1996 : Plus de 100 civils libanais ont été massacrés quand l'aviation israélienne bombarda un camp à Cana.

Ce

jour-là

G -L'instituteur demande à ses élèves de construire des phrases avec «le sucre». Un élève lève la main et dit : - Je bois du café. L'instituteur énervé dit à l'élève : - Tu n'as pas compris : où est le sucre ? - Dans le café ! G -Un homme, affolé,

Humour…

annonce au commissaire de police : - J'ai perdu mon portefeuille. - Bon. On va tâcher de vous le retrouver. - Mais, c'est fait. Mon associé l'a retrouvé. - Alors, s'étonne le commissaire, que voulezvous au juste ? - Que vous retrouviez mon associé.

La photo du jour

Sudoku n° 951

Méli-Mélo Botswana et Cameroun

L?intrus On peut inverser les deux dernières lettres (combine, stature, allègre), sauf pour peinard où on peut inverser les deux premières lettres pour former épinard. Charade Faux - Tôt - Gras – Feu (Photographe)

S o llu t iio n d e s jje u x … S o llu t iio n d e s jje u x … S o ut on des eux… S o ut on des eux…

Dʼoù ça sort Mad max

QCM b- Un presbyte

Qui cʼest ? Salah Boubnider

Devinette Un pitbull dans un jardin d'enfants.

Enigme Allumer l'interrupteur 1 et attendre 2 minutes ; l'éteindre. Allumer l'interrupteur 2 et entrer dans la pièce : l si l'ampoule est allumée, c'est l'interrupteur n° 2, l si l'ampoule est éteinte mais chaude, c'est le n° 1, l si l'ampoule est éteinte et froide, c'est le n° 3. Qui a dit ? Shakespeare

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

D écrassage
« Il n'y a pas de place pour deux pieds dans une même chaussure. »
(Proverbe grec)

Le Buteur n° 1898 Mercredi 18 avril 2012
26 Djoumadi el awel 1433

Le proverbe du jour

Horaires des prières
: 12h47 : 16h30 : 19h28 : 20h52

Prévisions météo pour Alger et ses environs
ASSEZ ENSOLEILLÉ

23

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha

MERCREDI

ASSEZ ENSOLEILLÉ

JEUDI

Jeudi

Malgré lʼexistence dʼune loi qui lʼinterdit formellement, une partie des conducteurs continue de téléphoner au volant de leurs voitures. Pour lutter contre cette dangereuse habitude, la société Scosche lance le dispositif CellControl. CellControl est un outil qui empêche lʼutilisation dʼun téléphone portable lorsquʼon conduit une voiture. Il prend la forme dʼun petit boîtier qui se connecte sur la prise diagnostic OBD II du véhicule. Pour rappel, cette prise existe sur toutes les voitures sorties depuis 1996. CellControl se connecte au téléphone portable via une connexion Bluetooth. Lorsque la voiture roule, le gadget bloque automatiquement les appels, les SMS et la connexion Internet entre autres pour que le conducteur ne soit pas tenté dʼutiliser son portable. Une application doit être installée et activée sur le mobile pour que le système fonctionne. Cela étant dit, CellControl autorise les appels dans une voiture en déplacement uniquement sʼil reconnaît la présence dʼun kit mains-libres.

Un boîtier empêche de téléphoner au volant

ACTUEL

Mémoire, concentration... : astuces

Fedjr Chourouk

: 04h36 : 06h08

Les examens approchent, c'est le moment de mettre toutes les chances de son côté. Les spécialistes nous dévoilent les trois astuces pour aborder une période d'examens dans les meilleures conditions.

pour réussir ses examens !

Matin : 11 °C A-M : 20 °C Vent : 22 km/h Direction : S.W.

Matin : 12 °C A-M : 17 °C Vent : 25 km/h Direction : S.W.

Comment se mettre en condition pour réussir ses examens ? Dr Michel Dib : A l'approche d'un examen, mémoire et concentration sont les principaux atouts pour obtenir de bons résultats. Globalement, un étudiant doit avoir trois objectifs : améliorer sa vigilance, sa mémoire et éviter le stress. Voici quelques conseils adaptés pour y parvenir et traverser avec succès et sérénité une période d'examens.

Un impressionnant tourbillon de poussière filmé sur Mars

La sonde Mars Reconnaissance Orbiter révèle les magnifiques images d'un tourbillon de poussière formé sur la planète Mars. Ce phénomène est comparable aux tornades terrestres. Le tourbillon martien mesurait près de 20 kilomètres de haut pour un diamètre de 70 mètres environ. Malgré sa hauteur gigantesque, le tourbillon est donc resté extrêmement fin. La puissance de cette tornade est également très relative, car comme nous l'explique le site HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment), la densité de l'atmosphère sur Mars est si faible qu'une telle tornade ne devrait pas nous inquiéter si on la croisait. En effet, on devrait plus se préoccuper pour l'équipement, car les poussières abrasives pourraient rayer la visière de la scaphandre. En dehors de cela, un tel tourbillon ne représente donc pas un grand danger.

Comment améliorer sa mémoire et sa concentration ? Il est nécessaire de respecter un rythme de vie régulier et une bonne dose de sommeil. En plus de la prévention de la fatigue, le sommeil permet de consolider la mémoire. Autrement dit, étudier puis dormir permet de mémoriser davantage ce que l'on a appris. Le temps de sommeil pendant la nuit doit donc être suffisant. Cette dose de sommeil peut être complétée par des siestes afin de compenser la fatigue accumulée pendant la journée. On recommande des siestes flash, qui s'apparentent davantage à de petites périodes de relaxation : on se détend dans une ambiance calme pendant 5 à 10 minutes, sans

vraiment dormir. De telles siestes flash peuvent être réalisées une à deux fois par jour par exemple. On peut également faire une ' vraie sieste de 20 à 30 minutes. Il est important de mettre son réveil afin d'être sûr de se réveiller et de rester dans un sommeil léger. Bien sûr, il est possible d'alterner ces deux types de sieste. Les siestes ont des effets positifs contre la fatigue et sur l'humeur, mais également sur le processus de mémorisation avec consolidation des apprentissages.

Café, plats épicés, agrumes : certains aliments peuvent aggraver les brûlures dʼestomac et lʼacidité gastrique. Quelques conseils pour éviter ces désagréments.
Curry, piments, poivrons : modérez vos ardeurs. Les plats épicés ne font pas bon ménage avec les brûlures d’estomac. Ils irritent en effet l’œsophage et activent la production de sucs gastriques. Résultat : l’acidité augmente dans l’estomac. Et les risques de reflux gastro-œsophagien (RGO) par la même occasion. Notre conseil : évitez de consommer les

Brûlures dʼestomac : les aliments à éviter

Comment limiter le stress ? S'il faut beaucoup travailler, il n'est pas non plus conseillé de ne faire que ça. Il est nécessaire de s'aménager dans la journée une ou deux heures consacrées aux loisirs : faire du sport, aller voir un film, une pièce de théâtre, écouter de la musique, etc. Couper sa journée avec des activités variées se révèle

Quelle aide peut-on espérer des médicaments ? Il n'existe pas de médicament capable d'améliorer la mémoire, la concentration ou la capacité de travail des étudiants. Même les mélanges de vitamines n'ont pas d'effet miracle, mais plutôt placebo. Alors un conseil, évitez tout médicament. Seule la vitamine C joue un rôle positif sur la fatigue. Mais attention, la fatigue est un signal légitime qu'il faut écouter, indiquant qu'il est nécessaire de se reposer. Or comme on vient de le souligner, le repos est doublement important, pour effacer les conséquences de la fatigue, mais aussi pour améliorer le processus de la mémorisation. La vitamine C ne doit donc pas être prise au détriment du repos. Encore une fois, on ne prend pas de la vitamine C pour s'empêcher de dormir. Ce point est très important car beaucoup d'étudiants cherchent des produits dopants ou pour ne pas dormir. C'est une erreur ! Il existe une dose minimale de repos à respecter pour un bon processus de mémorisation. Cette dose se situe entre 6 et 8 heures. On parle ici de repos total, c'est-à-dire que l'on peut par exemple imaginer des nuits de 6 heures complétées par deux siestes de 30 minutes, dont la valeur réparatrice équivaut à une heure ou deux de sommeil.

bénéfique vis-à-vis du stress, mais également pour améliorer sa mémoire.

Recett e Merguez et pommes de terre en sauce

Ingrédients :

Q 1 kg de pommes de terre Q 500 g de merguez dégraissées Q 1 tête dʼail Q 1 demi-cuillère à café de cumin Q 1 cuillère à café de paprika Q Un peu de safran Q 1 piment rouge séché et réhydraté dans de lʼeau chaude Q Sel Q Poivre Q 1 cuillère à soupe de persil haché Q 3 cuillères à soupe dʼhuile

Préparation :

Dans une cocotte, mettre lʼhuile à chauffer, ajouter le paprika, verser la mixture diluée dans

un peu dʼeau (composée dʼail, cumin, piment, sel) mouiller avec un peu dʼeau, joindre les pommes de terre détaillées en rondelles, ajouter la pincée de safran, poivrer et laisser cuire à petits feu pendant 40 minutes. Pendant ce temps faire bouillir une quantité dʼeau, plonger les merguez, afin de les dégraisser, les ébouillanter une dizaine de minutes, les retirer et les faire égoutter. Ajouter les merguez dans la cuisson des pommes de terre en sauce et poursuivre la cuisson. Présenter dans un plat et saupoudrer de persil.

Les noix peuvent remplacer la viande
Faux !
Sans doute les noix, comme les autres fruits oléagineux, ont-elles une teneur en protéines proche de celle des viandes et des poissons ? Mais il sʼagit de protéines végétales, dont la composition en acides aminés (unités de base des protéines) est moins bien équilibrée que celle des protéines animales et qui sont, de ce fait, moins bien utilisées par lʼorganisme. De plus, si la viande contient en moyenne 10 g de graisses pour 100 g, 100 g de noix en apportent plus de 60 g. Il est vrai quʼil sʼagit de «bonnes» graisses (les polyinsaturées, celles qui jouent un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires), mais elles nʼen font pas moins des noix un aliment hypercalorique (674 kcal pour 100 g !)

Question

Gare aux plats épicés

Après des années de rumeurs, Brad Pitt et Angelina Jolie viennent de confirmer qu'ils se sont fiancés ! Cynthia PettDante, la manager de l'acteur, a confirmé la nouvelle au magazine People ajoutant : “C'est une promesse pour le futur et leurs enfants sont très heureux”, avant de préciser qu' “il n'y a pas de date de fixée pour le moment.” Un peu plus tôt cette année, Brad avait annoncé que leurs enfants (Pax, Maddox, Zahara, Shiloh, Knox et Vivienne) leur mettaient énormément la pression pour qu'ils passent devant Monsieur le maire et visiblement la tribu a réussi à convaincre ses parents qui sont ensemble depuis maintenant sept ans. Depuis quelques mois, des travaux dans leur propriété de Miraval dans le Sud de la France mettent le feu aux poudres et laissent penser que les nouvelles installations accueilleront des invités pour un prochain mariage. Les Brangelina auraient exigé que les aménagements soient disponibles pour septembre et, depuis, on parle logiquement d'un mariage pour la fin de l'été. Voilà donc qui se confirmerait...

Brad Pitt et Angelina Jolie se sont fiancés !

People

Demain : N’abusez pas de la menthe

N ew s
Sa nté

Le système endocrinien masculin serait fortement perturbé par les phtalates, un composé chimique très présent dans notre quotidien... Les phtalates que l'on trouve dans les matières plastiques, le PVC, la peinture industrielle ou les films alimentaires, seraient en cause directement dans la chute du nombre de spermatozoïdes chez l'homme. L'exposition aux phtalates serait responsable d'une baisse de la production de testostérone. Une étude menée par trois équipes de chercheurs français a permis de mettre en lumière un lien existant entre l'exposition aux phtalates et la baisse de la fertilité masculine.

Les phtalates causeraient une baisse de la fertilité

épices qui brûlent la bouche. Troquez-les contre des fines herbes. Vous pouvez par exemple utiliser de la ciboulette et du persil. Certaines épices douces restent consommables, comme le curcuma. Il dispose d’un puissant effet anti-inflammatoire. Et ne salez pas trop vos plats. Le sel semble aussi augmenter les reflux.

On trouve ces phtalates dans nombre de produits que nous consommons au quotidien : produits laitiers, margarines, poissons et viandes et même dans les céréales. L'INRS avertit par ailleurs qu'une surdose de phtalates - plus de 5 grammes - pourrait avoir de graves conséquences sur le développement du fœtus et du nouveau-né. Des examens pratiqués chez le rat montrent que les phtalates provoquent outre la baisse de la fertilité, des atrophies testiculaires, une baisse du poids du foetus, des malformations et même parfois la mort des foetus. A la suite de cette étude, le Réseau environnement santé appelle à ce que la législation soit renforcée.

Les coccinelles sont très utiles pour le jardin, aussi, il faut en conserver et même les attirer en hiver pour quʼelles soient ensuite présentes sur place au printemps. Pour cela, il faut attacher sur les branches des arbres des sacs en plastique remplis de fibre de bois et y mettre quelques coccinelles. Elles attireront invariablement les autres et hiberneront avant de ressortir sur place au printemps.
14:45 En direct de notre passé 15:00 TV5MONDE, le journal 15:25 Questions pour un champion 16:00 Patrimoine et énigmes du monde marin 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Chabotte et fille 18:05 En voyage 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 France 2012 21:45 TV5MONDE, le journal 21:55 Journal (RTS) 22:30 Le point 23:25 TV5MONDE, le journal Afrique 23:40 Sud, côté court 00:10 Je suis le seigneur du château 14:15 Comment ça va bien ! 15:15 Le jour où tout a basculé 16:09 Côté Match 16:10 Seriez-vous un bon expert ? 16:50 CD'aujourd'hui 16:55 On n'demande qu'à en rire 18:00 N'oubliez pas les paroles 18:45 Mon rêve, ma médaille 19:00 Journal 19:30 Campagne officielle pour l'élection présidentielle 2012 19:45 Tirage du Loto 19:50 La smala s'en mêle 21:20 Dans les yeux d'Olivier 21:50 Dans quelle éta-gère 21:55 Journal de la nuit 23:09 CD'aujourd'hui 23:10 Des mots de minuit

Conserver des coccinelles

A stuce

Le Salvador a connu samedi une journée sans qu'aucun homicide ne soit commis, une première depuis près de trois ans dans ce pays ravagé par les violences des bandes de trafiquants de drogue. “Après des années où le nombre de meurtres a atteint les niveaux alarmants de 18 par jour, il n'y a pas eu d'homicide dans le pays”, a déclaré le président Mauricio Funes dans un

Une première depuis 3 ans, une journée sans meurtre au Salvador
communiqué publié dimanche. Cette journée sans meurtre est la première depuis que Funes est entré en fonction en juin 2009. Au début de sa présidence, le taux de criminalité s'établissait à une moyenne de 12 assassinats par jour pour atteindre le nombre de 18 quotidiennement au début de 2012. Les bandes de trafiquants de drogue, dont les deux plus importantes la Mara Salvatrucha et la Mara 18, opérant au Salvador, ont décrété une trêve le mois dernier. Selon des données fournies par les Nations unies, le Salvador possède un taux de criminalité de 66 pour 100.000, l'un des plus élevés du monde. Ces violences sont principalement le fait de cartels mexicains de la drogue qui se servent du pays comme d'un lieu de transit pour leur trafic.

Le

C hiffre du jour

1

11:00 Les douze coups de midi 11:50 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre 12:55 Julie Lescaut 14:40 Clem 16:25 Ghost Whisperer 17:20 Une famille en or 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:25 Parole directe 19:30 Mon assiette santé 19:35 Football 21:50 Les experts 22:40 New York, section criminelle 23:25 New York, section criminelle 00:15 Présumé coupable 01:10 Tous ensemble 01:55 Coeur de père 03:30 Musique 03:55 Très chasse, très pêche

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:00 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:45 Une princesse en liberté 13:35 Glee 15:25 Glee 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Maigrir à tout prix 21:10 Maigrir à tout prix 22:25 C'est ma vie 23:40 C'est ma vie 00:15 Life on Mars 00:55 Météo 01:00 The Big Game 02:00 M6 Music / Les nuits de M6

N° 1898 MERCREDI 18 AVRIL 2012

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->