Vous êtes sur la page 1sur 2

La Fête des voisins a dix ans L'événement qui connaît un succès croissant depuis sonlancement en 2000 s'étend aux

cinq continents. Et se placecette année sous le signe de l'environnement. Il y a dix ans, Atanase Périfan a une idée simple commebonjour et pourtant novatrice: inviter les gens qui se croisenten coup de vent tous les jours à trinquer une fois par an, créerdu lien social où règne l'anonymat. Il teste son idée dans sonquartier, le 17e arrondissement de Paris. La sauce prend. Avecun groupe d'amis, il décide donc d'étendre l'initiative à la France entière. Ainsi naît la Fête des Voisins. Le succès est immédiat: en 2000, grâce au soutien de l'Association desmaires de France, 500.000 personnes se retrouvent dans leur hall ou leur cour d'immeuble autourd'un verre. Dix ans plus tard, ce succès ne se dément pas: selon un sondage Viavoice-L'Express, 86% des Françaisconnaissent la Fête des voisins et 17% y ont déjà participé. Ils étaient plus de 6 millions à se réunirl'an passé en France et devraient être 10 millions dans le monde entier cette année où l'idée a peu àpeu essaimé. En 2010, on trinquera sur les cinq continents, en Australie, au Japon, au Canada ou auTogo. La preuve peut-être que l'indifférence n'est pas une fatalité. A l'heure de la globalisation, lessolidarités locales auraient même le vent en poupe. Si 71% des Français interrogés par ce sondageestiment que le repli sur soi progresse, 90% se disent prêts à effectuer une démarche pour leursvoisins comme aller à la poste ou au supermarché. Solidarité toute l'année Moment convivial, la Fête des voisins peut aussi être un rendez-vous citoyen, une occasion dediscuter de la vie en commun de façon informelle. Cette année, l'événement est ainsi placé sous lesigne de l'environnement. Des tracts doivent être distribués pour encourager à un meilleur tri desordures. On pourra par exemple décider de la mise en place d'un compost collectif, encouragé parplusieurs municipalités dont la mairie de Paris depuis le mois d'avril. Pour organiser une fête écolo, lesite de la Fête des Voisins distille aussi des conseils de base sur son site (assiettes en carton plutôtqu'en plastique, achat de fruits et légumes de saison…). "Le succès croissant de la fête des voisins nous encourage à aller plus loin", s'enthousiasme AnatasePérifan sur Internet. Pour "enclencher une véritable dynamique de solidarité tout au long de l’année" ,l'initiateur de l'événement a lancé le programme Voisins Solidaires, qui relaie et impulse d'autresinitiatives: procuration de proximité, création de réseaux sociaux ultralocaux, Noël ou Eté desvoisins... De quoi permettre aux absents de la soirée de se rattraper.

2. 5. La fête des voisins est encouragée. L’organisation de la fête est présentée sous forme de tract. . La fête des voisins a.loin des soucis quotidiens. Un autre programme basé sur l’entraide vient d’être créé. 6. La fête consiste à se réunir pour trinquer. Périfan. Beaucoup de Français connaissent cette fête mais très peu y participent. d’après A. Le sondage réalisé montre que la majorité des Français sont de plus en plusindividualistes. La fête des voisins a réuni six millions de personnes dans le monde en 2009. par la mairie de Paris. La fête des voisins est aussi prétexte à la réflexion et à la prise de conscience. parmi les propositions suivantes. 4. L’association des maires de France a contribué. La fête des voisins consiste à bavarder et à mieux se connaître. Participer à ces actions implique d’être dynamique. La fête des voisins est aussi l’occasion de passer un bon moment ensemble. La fête des voisins est toujours une fête écolo. La fête consiste à se réunir pour dîner à la bonne franquette entre voisins. dès le départ. La majorité des Français déclarent être solidaires. Le site internet donne des conseils écolos. en 2010. l’option correspondant autexte. à ladiffusion de l’initiative. Les commémorations auront toujours lieu en période de vacances. 3. (5 points) 1. dans un premier temps. été fêtée sur les cinq continents.Lisez l’article et choisissez.