Vous êtes sur la page 1sur 1

L’Hiver

C’est très triste l’hiver. La vie est passée. On est entouré par un monde sombre, le
blanc froid de la neige et la piqûre terrible de la glace.
L’hiver vole l’espoir. Même le mois de décembre, avec ses lumières et son esprit
de Noël, est rendu seulement une façade brillante. Il y a, c’est vrai le Noël, les personnes
heureuses, les enfants qui rient, et les chansons et les cloches. Mais les gens qui n’ont
personne, qui n’ont rien, succombent à l’embrasse terrible de l’hiver.
Les êtres humains ne sont pas les seules à être fragile. Il semble que tous les
animaux essayent de se cacher ou de trouver de la chaleur. Même les fleurs sont mortes et
les arbres perdent leurs feuilles.
Moi, je reste, comme une sentinelle je reste – fort devant le vent qui attaque mes
branches nues. Je restais ici toujours et j’ai vu beaucoup d’hivers. C’est très difficile des
fois à se battre contre leur désespoir. Mais, avec les années, j’ai appris une leçon: De
commencement, quand les pétales des roses tombent comme le sang sur la neige, à la fin,
quand un peu de chaleur dégèle mes racines, c’est seulement une partie petite du cycle
des saisons – les printemps retourneront toujours.