P. 1
LE BUTEUR PDF du 29/04/2012

LE BUTEUR PDF du 29/04/2012

|Views: 787|Likes:
Publié parPDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Apr 28, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

Loungar tire sur Gripond

«Il veut faire descendre le Mouloudia en D2 comme il l’a fait avec Nantes»

Ghrib : «Eddir est la solution à tous nos problèmes»
Amrous : «Non, c’est un bluffeur !»
USMH 2 JSMB 2

Doukha
JSK 4 - MCS 0
DIMANCHE 29 AVRIL 2012 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1909 PRIX 20 DA

Sursaut d’orgueil

«Le huis clos nous a pénalisés»

des Kabyles !
Hemani : «Nous avons chassé la guigne»

Hannachi : «A partir de la saison
prochaine, la JSK reconquerra les titres»
Bitam : «Je suis sous le choc, dégoûté même !»
CRB 0 - CAB 2

Menad pense à la finale
objectif, c’est la coupe»
Equipe nationale

Slimani : «Notre

USMA

Le recrutement, ce sera Ighil et Dziri

Les révélations d’Ahmed Hassan Les révélations d’Ahmed Hassan
«J’avais demandé à tous mes amis de soutenir l’Algérie contre la Slovénie»
«Ecarter Ziani de la sélection est une erreur»

« Matmour m’a épaté»

Blatter : «C’est
un honneur d’être présent à la finale de la Coupe d’Algérie»

«Moubarak n’a rien à voir dans nos problèmes avec les Algériens»

02
n prévision de la visite qu’il doit effectuer en Algérie, lundi et mardi, le président de la Fédération internationale de football, Joseph Sepp Blatter, a accordé une interview à notre confrère de la Chaîne III, Maâmar Djebbour, au cours de laquelle il a abordé différents sujets. Nous vous en proposons une synthèse.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Équipe nationale

E

«Ma visite sera un hommage à Mohamed Raouraoua»
«Cela fait 10 ans que je n’ai plus mis les pieds en terre algérienne. Je le regrette. L’Algérie est un grand pays. C’est surtout un grand pays de football. Sa dernière apparition au Mondial s’était malheureusement soldée par une élimination au premier tour qui fait mal. En tout cas, chapeau pour ce qu’a fait l’Algérie en matière de football. Je suis très content de retourner dans ce pays. A travers cette visite, je voulais rendre hommage au nouveau membre du Comité exécutif de la FIFA, Mohamed Raouraoua, qui joue un rôle important dans le développement du football en Afrique.»

Blatter : «Tant que je serai président de la FIFA, la loi du Bahamas ne sera pas annulée»
pour qui la sélection nationale est importante parce qu’il y a le drapeau national, les couleurs nationales, l’hymne national. Il y a des difficultés à joindre les deux bouts. Or, dans tout cela, le plus important, c’est les joueurs, les acteurs. On fait des calendriers sans demander leur avis aux acteurs. Il y a eu, ces derniers temps, des accidents qui ont engendré la mort de joueurs. On dit que leur cœur a lâché, mais on n’a pas pris les dispositions pour éviter que les joueurs ne se fatiguent. J’ai dit dernièrement dans une conférence, devant un parterre de journalistes, qu’il faut réduire le nombre de matches.»

ligne. La Ligue anglaise veut prendre cette technologie tout de suite. Pour ce qui est de l’arbitrage à 5, avec un assistant sur chaque ligne de but, c’est une question qui sera débattue à cette même réunion du Board, protecteur des lois du jeu. Il faut aussi savoir combien de fédérations nationales sont prêtes à prendre 5 arbitres par match. Il y a l’aspect de la philosophie de jeu. Certains veulent plus de police et moins de crimes. Or, je prône plutôt plus d’éducation et une meilleure formation pour les arbitres. C’est mieux que d’additionner les gardefous. J’étais récemment au Brésil et les Brésiliens m’ont dit : pourquoi 2 arbitres supplémentaires et pas 4 ? A ce rythme, on se retrouvera avec le même nombre d’arbitres que les joueurs !»

«C’est un honneur d’être présent à la finale de la Coupe d’Algérie»
«C’est un grand honneur pour moi d’être présent à la finale de la Coupe d’Algérie. C’est un événement très important dans un pays. Durant la saison, c’est la Ligue (le championnat, ndlr) qui est prépondérante, mais la coupe nationale est importante. Elle attire l’attention et tout le monde du football se donne rendezvous au stade.»

«On travaille avec Interpol pour éradiquer la violence et les matches truqués»
«La violence n’est pas seulement dans les stades, elle est dans la société. De nombreux litiges sont réglés à coups de canon. La violence est dans le monde et il faut éviter qu’elle soit dans les stades. Il y a aussi le phénomène des matches truqués. Le football est devenu tellement populaire, qu’il est devenu objet de «gamble» (jeux du hasard, ndlr). Les gens du gambling veulent gagner de l’argent. C’est lié aux paris truqués et ça vient de l’Asie, mais on utilise le terrain du football européen. Devant la vigilance des fédérations, ils sont descendus de la Ligue A vers la Ligue B. On travaille ensemble avec Interpol pour éradiquer ce phénomène. La police doit faire peur pour que les instances légales dans les différents pays interviennent. Lors du congrès de Budapest, il y aura une présentation du secrétaire général d’Interpol sur les dernières réalisations.» lectifs n’a été touché, ni le football ni le handball ni le basket-ball ni le volley-ball.» monde entier. Toutes les compétitions seront couvertes par les assurances, ce qui enlèvera beaucoup de responsabilités aux clubs.»

«Une Coupe du monde en Afrique, ça peut se refaire»
«Dire qu’il n’y aura plus de rotation des continents pour l’organisation de la Coupe du monde, c’est aller vite en besogne. Une Coupe du monde en Afrique, ça peut se refaire. Pour le Mondial-2010, il m’a fallu convaincre le Comité exécutif d’accepter la règle de la rotation parce qu’on n’était jamais allé en Afrique. L’organisation de la Coupe du monde en Afrique du Sud a eu une grande retombée. Maintenant, on a pris des décisions pour les éditions de 2018 et 2022. La première date ouverte est donc 2026. Beaucoup de pays africains se sont développés. La résolution de la CAF, présidée par Issa Hayatou, d’organiser la CAN chaque deux ans a poussé les pays organisateurs à construire des infrastructures modernes.»

«Dans le football, il y a seulement 0,2 % de cas de dopage et c’est, souvent, des drogues et pas des produits dopants»
«Je ne dis pas que le dopage n’existe pas dans le football. Nous avons effectué plus de 3000 repérages (contrôles, ndlr) antidopage et il y a eu de 0,1 à 0,2 % de contrôle positif. En fait, ce n’était même pas des produits dopants qu’on a trouvés, mais plutôt de la drogue : marijuana, poudre blanche dans le nez… Personnellement, je pense que c’est l’accaparation des joueurs et le stress dans les compétitions qui les poussent à consommer ces produits. Lors de la 62e session de l’assemblée générale de la FIFA, qui aura lieu à Budapest, il y aura une grande conférence médicale avec les associations nationales et leurs médecins. On doit rester vigilants. Cela dit, ce n’est pas très facile de faire du dopage dans un sport collectif. Lors des derniers jeux Olympiques, où il y a eu des contrôles systématiques, les résultats ont révélé qu’aucun des sports col-

«Il y aura une assurance spéciale pour les matches valable dans le monde entier»
«Il ne faut oublier que la FIFA est composée des associations nationales qui sont regroupées par continent. Le football des grands clubs se joue en Europe. Si vous regardez ce qui se passe, il y a beaucoup d’investissements, mais beaucoup de dettes avec des salaires faramineux et pas d’équilibre budgétaire. Pour les clubs, on prendra une décision importante : une assurance spéciale pour les matches valable dans le

«C’est l’Algérie qui a présenté la loi du Bahamas et c’était une bonne chose»
«Aussi longtemps que je serai président, je lutterai contre les tentatives d’annuler la loi du Bahamas (autorisant les joueurs ayant joué en jeunes dans leurs pays d’adoption à jouer pour leurs pays d’origine, ndlr). C’est l’Algérie qui a présenté la demande pour cette loi et c’était une bonne chose. Jusqu’à maintenant, nous n’avons pas reçu de demande officielle pour annuler cette loi et ce ne sera pas discuté au congrès de Budapest. Cela dit, tant que je serai président de la FIFA, je ferai un mur contre un changement.» Synthèse : F. A.-S.

«L’International Board décidera le 2 juillet si on adopte la technologie du but»
«La vidéo est taboue, sauf en ce qui concerne la technologie du but (Goal Line Technology), qui a été acceptée par l’International Board. Une décision finale sera prise par le congrès de l’International Board le 2 juillet à Kiev, à la fin de l’Euro. Cette technologie repose sur les 4 dimensions : la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur. Ce n’est pas facile de voir si le ballon a franchi la

«Les joueurs se fatiguent trop, il faut réduire le nombre de matches»
«On est en présence des intérêts des clubs, d’une part, qui veulent
avoir les joueurs à disposition et les associations nationales, d’autre part,

Cadamuro revient, la Real frappe fort
La Real Sociedad a frappé, hier, contre le dernier de la Liga, le Racing Santander. En s’imposant trois buts à zéro, Sociedad, qui ne compte plus que 5 points de retard sur la sixième place synonyme d’une place européenne, s’est relancée dans la course. Revenu après une absence due à une légère blessure, l’Algérien Liassine Bentaïba Cadamuro est resté sur le banc des remplaçants. Il n’a pas été incorporé dans ce match.

Ghezzal et Levante ne lâchent pas Valence
Levante a largement battu, hier, Granada sur le score de trois buts à un. Une victoire qui permet aux camarades d’Abdelkader Ghezzal, revenus à deux points de leur grand rival, de mettre le FC Valence sous pression dans cette course ouverte pour une place en Champion’s League. De retour sur le banc, après un bobo de santé, Ghezzal, qui souffrait d’une blessure à un orteil, a été incorporé à la 76’ à la place de son coéquipier Aruna Koné.

L’un a été passeur et l’autre buteur

Abdoun et Djebbour s’offrent le doublé
C’est fait, les deux Algériens Djamel Abdoun et Rafik Djebbour ont remporté un doublé cette saison. En effet, après avoir gagné haut la main le titre de champion de Grèce, l’Olympiacos le Pirée a raflé la coupe, hier, en s’imposant en finale face à l’Atromitos sur le score de deux buts à un, après prolongations. Buteur à plusieurs reprises cette saison en championnat, Djebbour, qui a contribué grandement au titre de champion, remporté plusieurs journées avant la fin de la saison, par sa formation, a réussi à donner l’avantage à son équipe en première période. Rejoints au score en seconde mi-temps, les Olympiens ont repris l’avantage grâce à un but inscrit par Fuster, à la 119’. Rafik brille sous les yeux des émissaires de l’OM Sous les yeux des superviseurs de l’OM Marseille, Rafik a marqué un joli but. Bien placé dans la surface adverse, le joueur formé à Auxerre, qui a reçu un bon ballon en retrait de son camarade algérien Djamel Abdoun, a repris instantanément le ballon du droit pour le placer hors de portée du gardien de l’Atromitos, battu sur ce coup.

Getafe de Lacen compromet ses chances pour l’Europe
Alors qu’elle devait l’emporter pour augmenter ses chances de jouer l’Europe la saison prochaine, Getafe s’est inclinée à la maison, hier, sur le score de trois buts à un face au Real Majorque. Titulaire, l’international algérien Medhi Lacen a joué toute la rencontre.

Un autre match complet pour Soudani
Cela va nettement mieux pour l’attaquant algérien de Guimarães, Hilal Al Larbi Soudani. Titulaire lors des trois dernières rencontres de son équipe, Soudani a disputé un autre match complet, hier, face à Gil Vicente en déplacement. Privé d’un but pour une position de hors-jeu limite, Hilal, qui a multiplié les courses dans ce duel, aura été bon.

M. A.

Moumen A.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Équipe nationale
Il a déclaré forfait contre le Qatar SC

03

Meghni s’est
ressenti pour commencer la rencontre de Coupe du Prince du Qatar vendredi face au Qatar SC, le milieu de terrain algérien d’Al Khor, Mourad Meghni, n’a finalement pas pris part à ce duel. Ayant ressenti une douleur au genou à l’échauffement d’avant-match, Meghni a préféré ne pas prendre de risques. Après avoir consulté son coach, Alain Perrin, Mourad a donc renoncé à cette empoignade qui s’est terminée sur une victoire d’Al Khor sur le score de deux buts à un.

(manager Mircho Dimitrov de M’Bolhi) «Raïs quittera le CSKA

blessé à M l’échauffement
P
Il passera des examens à Aspetar ce lundi
Mourad Meghni, en quittant le stade Jassem Ben Hamed, ne semblait pas trop souffrir de sa blessure. Cela étant, il devrait passer des examens approfondis aujourd’hui lundi au centre médico-sportif d’Aspetar pour se renseigner sur la nature de sa blessure, indique le site du club qatari.

en fin de saison»
ircho Dimitrov, le manager général de Raïs Ouaheb Mbolhi, a confirmé l’information donnée par Le Buteur à propos du départ du portier titulaire de l’Equipe nationale. En effet, dans une déclaration parue sur le journal meridian Match, Dimitrov a annoncé que Mbolhi n’était pas chaud à l’idée de continuer l’aventure en Bulgarie.

«Il veut jouer dans un championnat plus huppé»

Le manager du gardien de but du club champion de Bulgarie, Mircho Dimitrov, ajoute que Raïs quittera, à coup sûr, le CSKA dès l’ouverture du prochain marché des transferts : «Je peux vous confirmer que Raïs Bolhi est heureux ici au CSKA Sofia mais il pense qu’il est temps pour lui de changer d’air et de connaître d’autres sensations à l’étranger. Il veut passer un cap et évoluer dans un championnat plus huppé.»

«On a reçu plusieurs offres»
Le chargé d’affaires et manager du portier international algérien du CSKA a aussi affirmé que plusieurs clubs ont déjà émis le vœu d’enrôler Raïs Bolhi. Sans donner plus de précisions, Mircho Dimitrov avance : «Je ne sais pas encore où il va jouer la saison prochaine. On a reçu plusieurs offres mais je crois que ce n’est pas le moment de parler de ces contacts. Raïs est engagé dans une course pour le titre et je ne veux pas le perturber. Une chose est sûre, Bolhi va quitter le CSKA, l’été prochain.Vous saurez tout au moment voulu.»

«Son retour à Samara est impossible»
Concernant son probable retour en Russie, et plus précisément au Krylia Sovetov Samara, Dimitrov est catégorique. Son poulain ne retournera pas en Super League Russe : «La direction du Krylia Sovetov Samara ne veut pas garder Raïs Bolhi. Donc, on ne va certainement pas s’opposer à son départ, cet été. Mieux, ils nous ont signifié qu’ils voulaient vendre son contrat.» Pour rappel, Bolhi est lié au Krylia par un bail qui court jusqu’au mois de juin 2013.

Son retour est probable face à Al Jaish
Qualifié donc pour le prochain tour de la Coupe du Prince, Al Khor rencontrera la formation d’Al Jaish, dauphin du championnat du Qatar, cette année. Ainsi, le coach français a préféré laisser au repos son milieu de terrain algérien, Mourad Meghni, avec l’espoir de le récupérer face à l’équipe de Karim Ziani, lors du prochain tour.

Mesloub, bu contre Ghilateur s!

Des clubs français et belges sont sur ses traces
Comme indiqué, plusieurs équipes seraient sur les traces du portier international algérien, Raïs Ouaheb Bolhi. Décisif à plusieurs reprises avec le CSKA Sofia, Bolhi est courtisé par des formations françaises de Ligue 1. On parle aussi de clubs belges qui se sont placés pour recruter le keeper algérien du CSKA. M. A.

M. A.

Guedioura et Nottingham se mettent à l’abri

q

qNottingham Forest, qui s’est imposée, deux buts à zéro, contre un concurrent direct pour le maintien, Portsmouth en l’occurrence, a pratiquement assuré sa survie en Championship (Ligue 2 anglaise). Adlène Guedioura, qui a commencé encore une fois la partie comme titulaire, a été remplacé à la 81’. Auteur d’un match plein, l’Algérien, qui devrait retrouver Wolverhampton la saison prochaine, comptabilise un temps de jeu assez appréciable. Encourageant en prévision des matches de l’EN contre le Rwanda, le Mali et la Gambie.

qLe FC Kaiserslautern, qui a consommé toutes ses chances de maintien cette année, a concédé un autre revers, hier à domicile, face au leader de la Bundesliga, le Borussia Dortmund (2-5). Anthar Yahia, qui avait entamé le match sur le banc des remplaçants, a pris sa place sur le terrain juste avant la pause. Il a remplacé son coéquipier Rodnei (40’).

q

Yahia incorporé à la 40’, K’slautern terrassé par le leader

q

qLe FC Istres Ouest-Provence a été forcé au partage des points par l’équipe voisine d’Arles-Avignon. Sid-Ali Yahia-Cherif, qui a commencé le match sur le banc, a été incorporé à la 56’ à la place de son coéquipier et compatriote, Nassim Akrour, titulaire en la circonstance. Quant à l’autre Algérien d’Istres, Ryad Nouri, il a joué tout le match.

Akrour et Nouri titulaires, Yahia-Cherif remplaçant

La rencontre qu L’absence de i Havre AC de W a mis aux prises le alid Mesloub av Bouazza continue ! ec le Stade de Reims Comme tout le monde sait, Hameur Bouazza où algérien de la Li évolue le buteur n’est pas au mieux avec ses dirigeants à Millgue 2, Kamel Fe Ghilas, s’est term thi wall. Hier encore, le milieu de terrain de l’Equipe nul de un but pa inée sur un résultat nationale n’a pas été retenu par son coach pour rtout. C’est le m le match de championnat joué contre ses anili de terrain havr ais, Mesloub, qu eu ciens camarades de Blackpool. Cette rencontre avait ouvert le sc i or à la 76’. Auteur e pour son équipe s’est soldée sur un résultat nul de deux buts partout. d’ l’Algérien du H un match complet, avre retrouve se s sensations en cette Halilhodzic est au courant fin à Ghilas, titulai de saison. Quant re, il est resté m de sa situation dans ce match. uet Convoqué pour le prochain stage de l’EN, A quelques jour nées de la fin, Reims, Bouazza arrivera avec un déficit de temps de jeu 55 points, n’a pa qui comptabilise assez considérable lorsque l’on sait qu’il ne fait plus s encore assuré partie des plans de son coach depuis plusieurs accession en Li son gu journées. Interrogé à son sujet, le driver des Verts, Troyes, Clermon e 1. Talonnés par t Vahid Halilhodzic, nous avait expliqué que le cas du mois ne compt et Sedan, les Réjoueur de Millwall était spécial : «Hameur ne joue ent plus que de ux points d’avance pas pour des considérations que je connais, donc, sur leurs poursu ison cas est exceptionnel. En plus je n’ai pas beauvants immédia ts. coup de gauchers en sélection.» M. A.

De Bamako où il est allé négocier sa prolongation de contrat avec la Fédération malienne, l’entraîneur français des Aigles du Mali, Alain Giresse, affirme qu’il n’a encore rien conclu avec la FMF, même si, sur le principe, il est partant pour vivre une autre aventure avec l’équipe nationale malienne. Giresse, qui sera fixé demain sur son avenir, avance qu’il ne sera pas du voyage à Alger pour suivre la rencontre amicale Algérie-Niger mais avoue qu’il va envoyer des émissaires pour superviser les Verts le 26 mai prochain.

Giresse (ent. Mali) «Je vais envoyer des émissaires
pour superviser l’Algérie contre le Niger»
Tout d’abord, nous avons ap- manche, c’est le week-end. pris que vous êtes à Bamako Donc, si tout va comme depuis hier ; on imagine que convenu, le rendez-vous avec le la situation sécuritaire s’est président de la FMF est prévu améliorée... pour ce lundi (NDLR : deOui, effectivement, je suis à main). Bamako où la situation s’est Oui, mais d’après la presse sensiblement améliorée comme malienne, vous avez donné vous dites. Le calme est revenu votre accord, donc cette renet cela nous permet de relancer contre prévue avec votre prénotre préparation des prosident n’est chaines rencontres de la qu’une simple sélection malienne. formalité... «Seydou Un tête-à-tête deAlors là, pas Keita m’a dit vait vous regroudu tout, rien qu’il était per avec le n’est encore fait. partant avec président de la Après, la presse nous pour les Fédération maraconte ce éliminatoires lienne, l’avezqu’elle veut. Je ne de la CM vous rencontré ? vois pas pourquoi 2014» Non pas encore. je cacherai une Ici, samedi et dichose pareille. Si j’avais conclu avec question, je vous anles responsables nonce que je ne serai «Ce maliens, je l’aupas du voyage à Alger lundi, je rais déclaré. le 26 mai prochain. serai fixé J’aurai d’autres tâches, Comme vous sur mon mais il est certain que l’avez touavenir avec je vais envoyer des objours déclaré, le Mali» servateurs pour supervous êtes au viser cette sélection Mali pour aussi algérienne et prendre note préparer les rendes changements que le coach contres du mois de juin, Halilhodzic compte opérer. dont celle que vous allez disputer contre l’Algérie. Donc, Keita sera-t-il toujours en vous allez vous déplacer en sélection ? Algérie pour suivre le match Oui, je peux vous le confiramical Algérie-Niger du 26 mer. Je suis en contact permamai. nent avec lui et je peux vous Ecoutez, je préparer normadire qu’il est toujours partant lement cette échéance avec pour l’équipe nationale. l’idée de diriger les matches du Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali Bénin et de l’Algérie. Après, pour revenir à votre seconde

04

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup fort MCA

A J-3 , ça ne parle que du derby à Bab El Oued

«Mercredi, c’est notre

Des échos favorables pour le Mouloudia nous sont parvenus

finale au 5-Juillet»

Les Qataris partants pour un contrat de sponsoring
Tout porte à croire que la visite de M. Jean-Luc Gripond aura été bénéfique pour le Mouloudia. Le premier responsable de la société Sport Vision, qui est aussi conseiller à la FIFA ainsi qu’à la Foundation Sport, a eu une bonne image des responsables du Mouloudia lors de la réunion qu’il a eue avec eux autour d’un déjeuner offert à l’auberge du Moulin, en présence aussi de Zoubir Makhlouf. Même si le dossier du Mouloudia ne sera acheminé au Qatar que d’ici à deux jours, une source digne de foi nous a confié que les Qataris sont partants pour un contrat de sponsoring d’une année pour l’instant et qui sera très fructueux pour le MCA. En plus de l’apport de l’équipementier Bourrda qui mettra le paquet, l’une des entreprises de la Qatar Foundation débloquera une bonne somme d’argent pour le MCA sous forme de sponsoring. Comme le Mouloudia a déjà un contrat de sponsoring avec Djezzy qui avoisine les 11 milliards de centimes, on peut dire que l’équipe est bien partie pour assurer une certaine prospérité financière la saison prochaine

Une option pour racheter le club

C

omme tout le monde le sait, le derby de la capitale tant attendu a été décalé, en raison du déroulement de la finale de la Coupe d’Algérie au stade Olympique. A deux jours de cette confrontation, ça ne parle que du derby dans les quartiers de Bab El Oued, entre Mouloudéens et Usmistes où l’on se taquine mutuellement dans une ambiance bon enfant. Ainsi donc, après le Clasico entre le Barca et le Real puis les demi-finales de la Ligue des champions, c’est au tour du meilleur derby d’Algérie d’occuper les esprits. En effet, depuis une décennie, jamais une rencontre entre les deux équipes n’est annoncée de manière aussi palpitante, pour la simple raison qu’elles affichent toutes les deux une bonne santé. Par le passé et lorsque l’USMA dominait le championnat, le Mouloudia avait connu des moments difficiles, où parfois les rencontres entre les équipes étaient presque sans

enjeu. Lors de l’année du sacre du MCA en 2012, l’USMA n’était plus cette équipe qui faisait peur à tout le monde, réalisant un parcours en dents de scie. Toutefois, ce match retour entre les deux équipes est entouré d’un enjeu de taille, puisque les camarades de Djallit sont à la recherche d’un cinquième succès consécutif qui leur permettra de croire toujours à cette troisième place du classement et prendre ainsi part à la Coupe de la CAF, la saison prochaine. Quant à l’USMA, la défaite lui est interdite, condition sine qua non pour les poulains de Meziane Ighil de rester dans la course au titre. Ainsi, dans les rues de Bab El Oued, cette confrontation est assimilée à une finale entre les deux équipes. «Mercredi, ce sera notre finale au stade du 5-Juillet.» C’est la phrase qui revient le plus chez les supporters des deux équipes. Histoire de faire allusion à la finale de la Coupe d’Algérie qui sera jouera, la veille, entre le CRB et l’ESS.

Mobilisation chez les Chnaoua L’enjeu de la rencontre ainsi que la remontée spectaculaire enregistrée par leur équipe inciteront les Chnaoua à se déplacer en grand nombre au stade du 5-Juillet pour soutenir leur équipe, eux qui croient dur comme fer que le Mouloudia enchaînera par une cinquième victoire en championnat, voire un sixième succès d’affilée, du fait que les coéquipiers de Koudri donneront par la suite la réplique au CRB, au stade du 5Juillet. Ainsi donc, le MCA abordera un virage décisif avec les deux derbys. Les Chnaoua, pour leur part, savent que leur rôle sera déterminant. Dans les fiefs du Mouloudia, on se prépare à envahir l’enceinte du 5-Juillet. D’ailleurs, on confectionne de nouveaux drapeaux et on prépare même de nouvelles chansons à l’occasion du derby. Une ambiance d’avant- match qui nous rappelle le bon vieux temps lorsque les derbys étaient une véritable fête du football. C’est cette ambiance que les Chnaoua

veulent donc revivre ce mercredi au stade du 5-Juillet.

Une totale solidarité avec l’USMA
En dépit de la rivalité sportive qui existe entre les deux équipes, les Chnaoua se montrent solidaires avec les Usmistes, depuis les déplorables incidents survenus à Saïda. Les Mouloudéens ont d’ailleurs condamné l’agression lâche dont l’USMA a été victime, et ils ne vont pas manquer de montrer cet élan de solidarité à l’occasion du derby. Ils comptent donner une leçon de sportivité à tout le monde, car en dépit de la rivalité qui existe entre les deux formations depuis longtemps, jamais un incident n’a émaillé les matchs qui se sont déroulés entre les deux galeries. Ce qui démontre que le football est une fête avant tout. Ce qui est certain, c’est que la fête aura lieu ce mercredi au stade du 5Juillet, quel que soit le vainqueur.

Lors de la première rencontre qui a eu lieu entre les responsables du MCA et M. Gripond, les Mouloudéens ont proposé à leur interlocuteur deux options pour un partenariat entre les deux parties, à savoir un apport financier sous forme de sponsoring ou une opération d’investissement pour acheter des actions de la SSPA /MCA. Selon la même source, il semble bien que les Qataris soient intéressés par la signature d’un contrat de sponsoring, avec une option pour racheter le club à hauteur de 49 %, dans un proche l’avenir. Le contrat de sponsoring, qui s’annonce d’ores et déjà fructueux s’il se concrétise, pourrait même s’étaler sur deux années.

Les dettes de la SSPA/MCA ne sont pas importantes pour les Qataris
Bien avant l’étude du dossier du MCA, et à travers les informations communiquées par M. Gripond, il semble bien que les dettes de la SSPA/MCA ne sont pas importantes pour les responsables qataris, eux qui ont pour habitude de racheter des entreprises déficitaires à coups de milliards, en réussissant à les rentabiliser par la suite. C’est d’ailleurs l’une des filiales de la Qatar Foundation, spécialisée dans le domaine de la gestion et du tourisme qui a des projets en Algérie, qui pourrait rentrer en partenariat avec le MCA. Ce qui est certain, c’est que les Qataris sont intéressés de prendre le MCA qui présente un label lucratif.

K. M.

Yachir : «Nous compatissons avec l’USMA mais ce mercredi, pas question de leur céder le moindre point»
Relégué lors des trois derniers matches au banc de touche, Samy Yachir espère refaire surface face à l’USMA dans un derby de tous les dangers. Pour l’exHarrachi, il faut profiter des déboires des Usmistes pour arracher les trois points de la victoire nécessaires dans la quête du podium. Comment vous sentez-vous moralement, à quelques jours du match derby ? Je me sens bien. Vous savez, lorsque vous êtes bien physiquement, tout suit derrière. Je me prépare comme tous mes camarades à cette affiche qui tient nos supporters en haleine, même si la programmation laisse à désirer. C'est-à-dire… Le fait de jouer le lendemain d’une finale de Coupe d’Algérie, qui sera précédée par une finale militaire, risque de détériorer la pelouse. A partir de là, il ne faut pas s’attendre à un match de haute facture en termes de qualité de jeu, car l’engagement physique y sera sans le moindre doute. Il y a aussi l’heure du match, car programmer une telle affiche à 16h n’est pas du tout indiqué. Il y aura moins de monde au stade, alors que le derby a toujours été caractérisé par une affluence nombreuse. Mais il faudra faire avec, même si nous aimerions que nos supporters viennent en très grand nombre pour nous soutenir, car nous aurons besoin d’eux. Est-ce que vous gardez bon espoir de jouer ce match comme titulaire ? Qui ne voudra pas prendre part à ce match comme titulaire ? Il y a vraiment une concurrence rude mais loyale, car les places sont chères. Il faudra gagner la confiance du coach qui devra trancher. Personnellement, j’ai démontré contre l’IBKEK que j’étais en très bonne forme. Maintenant, il faut continuer à bosser en espérant me retrouver dans le onze de départ. Comment voyez-vous cette affiche face au club voisin ? Ce sera un match très engagé, comme je vous l’ai dit, où la moindre erreur peut s’avérer fatale pour l’une ou l’autre équipe. On sait que notre adversaire n’est pas au mieux de sa forme. Ce ne sera pas facile pour lui de retrouver les terrains, après les graves incidents de Saïda que nous dénonçons tous fermement. Il y aura des absents. Mais l’USMA possède un banc de touche assez impressionnant qui lui permet de surmonter cette crise. Il ne faut pas aussi oublier que l’USMA est dos au mur et doit impérativement s’imposer pour rester dans la course au titre. A nous, donc, de saisir cette opportunité pour prendre la mesure de l’USMA et contrecarrer, ainsi, leur projet car nous aussi, on n’a nullement envie que notre belle série s’arrête ce mercredi. Entretien réalisé par Tarek Che

K. M.

Au lendemain de la sortie médiatique d’Abdelkader Bouhraoua, les réactions ont commencé à fuser de toutes parts. Accusé ouvertement par le président du conseil d’administration d’œuvrer pour faire front à la venue de Loungar, Ahmed Tafat s’est inscrit en faux contre toutes ces allégations qu’il a qualifiées de calomnieuses. Tafat a profité, donc , de l’occasion pour défendre sa position tout en affirmant son envie de faire passer l’intérêt du Mouloudia avant toute chos e. «Ecoutez, les déclarations de Bouhraoua n’engagent que lui. Moi, je dis et le redis : je ne suis ni contre Loungar ni pour les Qataris, ni pour toute autre personne. Je suis un amoureux du Mouloudia qui œuvre pour l’intérêt de ce club prestigieux. Estce un pêché de vouloir chercher la meil leure pour le club ? Il y a des normes administr formule faut respecter, un point c’est tout. Main atives qu’il tenant, il y a un protocole que va nous remettre dans les heur viennent Iddir Loungar, ensuite, on verra es qui aura lieu de faire toujours dans l’intérêt ce qu’il y du Mouloudia. Moi, ce que je revendique haut et fort, c’est d’avoir du concret. A ce stade, les belles paroles Il faut présenter des garanties. Alors, qu’ ne suffisent plus. o ser d’être un opposant à Loungar. Tout n cesse de m’accuinvestisseur qui veut mettre de l’argent au Mouloudia sera le bienvenu», a conclu le membre du CA.

Tafat : «Je ne suis pas un opposant à Loungar, j’œuvre pour l’intérêt du Mouloudia»

T. Che

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup franc MCA

05
Zoubir Makhlouf (manager, Green Sports Management) «Nos discussions avec le Mouloudia étaient en opposition avec les intérêts personnels de certains détracteurs»
Dans un communiqué qu’il a transmis à notre rédaction, le manager Zoubir Makhlouf a tenu à apporter quelques précisions au sujet des derniers événements survenus au Mouloudia : «Nous regrettons la campagne de désinformation qui a suivi la réunion du 24 avril à Alger. Campagne visant en particulier Rachid Marif, dont le rôle a seulement consisté à nous mettre en relation avec les dirigeants de la SSPA, sans aucune autre intervention dans la suite des discussions. Nous l’avons sollicité au mois de février 2012 pour un contact avec le MCA. Le club doyen appartenant au patrimoine historique national, il n’a jamais été question d’acquérir la propriété du Doyen mais plutôt d’accompagner le club dans son développement. Dans cette optique, ma visite en compagnie de mon ami Jean-Luc Gripond, expert FIFA reconnu dans la professionnalisation du management du football, à Alger le mardi 24 Avril, avait pour objet d’offrir au club doyen une ouverture, une visibilité et une dimension internationale, ainsi que de définir les contours d’un projet ambitieux qui aurait dû permettre au club doyen d’élargir son aura en dehors des frontières algériennes. L’objet de cette réunion était clairement d’examiner toute forme de partenariat et de collaboration susceptible d’être mise en oeuvre entre les deux parties : sponsoring, infrastructures, assistance technique, management, formation, professionnalisation. A aucun moment, il n’a été question d’entrer partiellement ou totalement dans le capital. Ces discussions étaient avant tout motivées par le développement du Mouloudia, dans l’intérêt du club, et manifestement en opposition avec les intérêts personnels de certains détracteurs déçus d’apprendre que l’avenir du Mouloudia ne leur était pas exclusif. Certes, nous ne souhaitons pas alimenter ces discussions que ne jugeons en rien constructives, ni pour le club ni pour les investisseurs. Aussi, nous sommes certainement et avant tout garants de la crédibilité des investisseurs qui font confiance à Green Sports Management. Et puisque nous ne souhaitons en rien être associés à ce marasme médiatique, nous vous informons du retrait de toute tractation avec le Management du Mouloudia d’Alger, tant que les tensions internes et autre campagne de désinformation n’auront pas été résolues.»

Loungar : «Gripond veut faire descendre le Mouloudia en D2 comme il l’a fait avec Nantes»
près plusieurs tentatives infructueuses, nous avons pu joindre Eddir Loungar qui a accepté de répondre aux interrogations des supporters du Mouloudia qu’il porte dans son cœur. Le sujet qui faisait l’actualité au MCA concerne la venue de Jean-Luc Gripond qui avait rencontré certains membres du CA. A ce propos, Loungar n’a pas raté l’occasion d’égratigner l’exprésident de FC Nantes. «Tout le monde sait que Gripond était président de FC Nantes, alors qu’il est responsable de sa rétrogradation en Ligue 2. Apparemment, il veut faire de même avec le Mouloudia.»

A

«A chaque fois qu’il y a un investisseur, des personnes surgissent, comme par magie, pour faire capoter la transaction» Toujours dans le même contexte, Loungar a voulu poursuivre son analyse en faisant cette fois-ci allusion à certaines personnes sans les citer qui useraient, selon lui, de tous les stratagèmes pour barrer la route aux investisseurs : «C’est bizarre, à chaque fois qu’il y a un investisseur qui projette de racheter le club, des personnes resurgissent de nulle part en miroitant des investisseurs comme cela a été le cas avec Pellicano. Et maintenant, dès que j’ai émis le vœu de prendre le club, il

y a eu des personnes qui ont refait surface, comme par magie, pour me bloquer la route car c’est de cela qu’il s’agit.» «Je ne suis pas contre les Qataris s’ils apportent quelque chose au club» Et lorsqu’il évoque les Qataris, Loungar n’est pas contre l’investissement des firmes arabes à condition qu’elles apportent un plus au club. «Si les Qataris, les Emiratis ou

le père Noël veut injecter des millions ou des milliards au Mouloudia, alors il faut foncer. Le plus important, c’est que les Qataris apportent un plus au club. A partir de là, je ne suis pas contre.» «Les supporters du Mouloudia ne sont pas des illettrés pour leur faire gober n’importe quoi» Accusé de vouloir utiliser les supporters pour faire pression sur les

pensionnaires de Chéraga, Loungar a été catégorique à ce sujet réfutant ses accusations qu’ils jugent infondées. «Je n’ai jamais utilisé les supporters pour faire pression sur les dirigeants du Mouloudia. Les fans connaissent la vie du club et savent où est son intérêt. Les supporters du Mouloudia ne sont pas des illettrés pour leur faire gober n’importent quoi», dira en conclusion Loungar qui semblait avoir plein sur le cœur. B. G.

Ghrib confirme son soutien à Loungar sur les ondes de radio Bahdja

A

quelques jours du match derby face à l’USMA, Omar Ghrib a été interrogé, hier, sur les ondes de radi Bahdja sur les ambitions de l’équipe et sur la venue d’Eddir Loungar. Le coordinateur de section s’est montré clair à ce sujet devant les auditeurs et les supporters du Doyen. «Je souhaite la bienvenue à Eddir Loungar, lequel n’a jamais renoncé à investir au Mouloudia. Dès qu’il nous enverra son protocole, nous allons le ratifier puis officialiser avec lui. Maintenant, le fait de chercher des sponsors comme les Qataris est une très bonne chose pour le club qui ne pourra qu’aider Loungar dans son entreprise», a déclaré Ghrib. Ghrib : «Personne ne pourra remettre en question les qualités de Younès et Sayoud» Après son intervention sur les ondes de radio Bahdja, nous avons joint Omar Ghrib qui n’a pas voulu répondre aux attaques de Bouhraoua. «Bouhraoua a l’âge de mon père et, de ce fait, je lui dois du respect. Seulement, lorsqu’il parle de Sayoud et de Younès, certes, je me suis peut-être trompé, car personne ne pouvait prédire les blessures des deux

joueurs. Mais, par contre, personne ne pourra remettre en question les qualités de deux éléments.» «Djallit ne sera cédé ni à Saoura ni à une autre équipe» L’accession de Saoura en Ligue 1 a laissé présager un retour de Mustapha Djallit aux sources. Ghrib a été catégorique à ce propos : «Je profite de l’occasion pour féliciter Saoura pour son accession historique mais il faut savoir que Djallit restera au Mouloudia. Il ne sera cédé ni à Saoura ni à une autre équipe.» «Je défends la venue de Loungar, car il est la solution à tous les maux» Fatigué par la crise financière qui secoue depuis des années le club, Ghrib nous a expliqué les raisons qui l’ont incité à valider le projet de Loungar. «Je suis lassé de chercher tout l’argent pour la survie du club. C’est épuisant de se démener en frappant à toutes les portes pour trouver l’argent nécessaire au financement du club. Et Loungar a la clé du problème en investissant au club. Il est la solution à tous les maux. C’est pour cela, contrairement à ce que les gens pensent, je suis pour sa venue.»

Il veut garder Younès et se défaire de Sayoud Nous avons appris de sources proches du club qu’Omar Ghrib est décidé à garder Sofiane Younès pour une saison supplémentaire. Ghrib croit fermement en le retour de Younès au premier plan, d’où son envie de le maintenir dans son effectif. Par contre, Ghrib devra se défaire d’Amir Sayoud qui retournera au Ahly du Caire. Il n’est plus question de négocier avec le club cairote pour racheter le contrat d’un joueur qui n’a rien apporté depuis sa venue au mercato hivernal. Reprise ce matin à Hydra Après avoir observé vingt-quatre heures de repos, les joueurs du Mouloudia devront se remettre, ce matin, au boulot au stade de Hydra. Fawzi Chaouchi, Mohamed Amroune et Amine Belaïd, tous les trois absents pour des raisons diverses lors de la séance de vendredi, devront réintégrer ce matin le groupe pour attaquer la dernière ligne droite. T. Che

Amrous : «Il est de notre droit d’exiger le bilan financier et les certificats d’existence pour Eddir Loungar»
embre du conseil d’administration et du conseil des associés, Amrous est accusé de vouloir s’opposer à Eddir Loungar, après avoir donné son avis sur la proposition faite par ce dernier. Depuis, il a fait l’objet de virulentes critiques donc les dernières émanent du président du conseil de la SSPA/MCA, Abdelkader Bouhraoua, qui l’a descendu en flammes au même titre que Tafat, du fait qu’ils avaient exigé des garanties à Loungar. Contacté par nos soins, Sadek Amrous a tenu à apporter les explications nécessaires qui entourent cette affaire, afin que tous les Mouloudéens soient mis au courant de tout. «Je suis vraiment outré par ce qui se passe et les critiques dont j’ai fait l’objet. En ma qualité de membre de conseil d’administration, il est logique que je donne mon avis librement. Pour revenir à cette histoire de lettre dont Bouhraoua parle, je tiens à vous dire que nous avons posé des conditions pour préserver les intérêts du Mouloudia. Jusqu'à présent, nous reçu aucun bilan de Loungar, contrairement à ce qui se dit. Il affirmé qu’Eddir Loungar s’est montré prêt à fournir ses bilans financiers. En quoi cela le gêne-t-il qu’on lui demande de les fournir maintenant ? Nous avons jugé utile qu’Eddir Loungar présente des garanties et il est de notre droit de lui exiger des bilans financiers

M

et les certificats d’existence des entreprises. S’il n’a rien à cacher, je ne trouve aucune raison pour qu’il se dérobe», dira Amrous. «La lettre contient aussi d’autres garanties que Bouhraoua veut dissimuler» «La lettre que Bouhraoua devait envoyer à Eddir Loungar et qu’il a cachée avec la complicité de Gaceb qui s’est opposé à ce qu’elle ne soit pas envoyée à son destinataire contient d’autres garanties que nous avons exigées et ce, pour l’intérêt du MCA. Bouhraoua, qui les a dissimulées, ne parle que des bilans financiers pour faire croire à cette histoire du mois de février dernier. Nous avons exigé à ce que Loungar présente les garanties financières pour payer les dettes ainsi que les joueurs pour le reste de la saison, le stage de préparation et l’argent qu’il a promis. Vous voyez bien que Bouhraoua et ceux qui le cautionnent essayent de déformer la vérité», a ajouté Sadek Amrous. «Bouhraoua cherche à payer ses dettes qui sont minimes, quitte à brader le Mouloudia» «Sachez que Bouhraoua soutient Loungar bec et ongles, pas dans l’intérêt du club comme il le prétend, mais il veut qu’il lui paye ses dettes, bien qu’elles soient minimes, par rapport à l’ensemble des dettes. Bouhraoua cherche juste à se débarrasser de sa dette, quitte à

brader le Mouloudia. Telle est la réalité de ce triste individu», nous a confié l’ex-joueur de la glorieuse équipe du MCA. «Pourquoi Bouhraoua s’attaque-t-il à M. Gripond et au projet des Qataris sans même en connaître le contenu ?» «Je suis vraiment étonné par l’attitude de Bouhraoua qui se dit être choqué, lorsqu’il a appris qu’on est allé accueillir M. Gripon. Sachez que lors de la première rencontre que les membres du CA ont eue avec Loungar, je n’y étais pas invité, au même titre que Sid Ali Aouf et d’autres membres du conseil, mais je n’ai pas pris cela du mauvais côté. Le fait que certains de mes pairs au sein du conseil soient allés le recevoir et se réunir avec lui est suffisant. Pourquoi donc Bouhraoua s’attaque-t-il à M. Gripond ? On accueillera toute personne qui ramènera un plus au club et il faut que la raison l’emporte pour l’intérêt du Mouloudia. M. Gripond n’est plus à présenter, les présidents de club le connaissent, car il était présent à Zéralda, il y a deux années de cela, en tant que conseiller de la FIFA pour expliquer le projet du professionnalisme. Il est aussi le conseiller de la célèbre Qatar Foundation. Pourquoi donc s’attaquer à quelqu’un qui est capable de permettre au MCA d’avoir de gros moyens financiers ? Si Bouhraoua cherche vraiment l’intérêt du Mouloudia, pour quelle raison s’at-

taque-t-il alors au projet des Qataris sans connaître son contenu ? Pourtant, ledit projet, s’il se concrétise, permettra au MCA de subvenir à ses besoins», dira Amrous. «Il n’a pas le droit de signer le protocole d’accord sans nous consulter et c’est grave qu’il accuse Abdelouahab» «Pour ce qui est du protocole d’accord, je tiens à vous dire que Bouhraoua n’a pas le droit de le signer sans nous consulter. Maintenant s’il le fait, ce document n’aura aucune valeur, car il y a bel et bien une réglementation à respecter. Permettez-moi de vous dire que c’est vraiment grave ce que Bouhraoua avance lorsqu’il demande à Loungar de lui envoyer le protocole d’accord ailleurs qu’à la villa de Chéraga. C’est une accusation directe envers Abdelouahab et nous n’avons rien à cacher, car les choses doivent se dérouler en toute transparence», estime le président du Mouloudia. «Tout le monde doit savoir que Zenir allait signer à l’USMA pour 100 DA et il prétend aimer le Mouloudia» «J’ai eu une prise de bec avec Zenir lors de la réunion, car il ne voulait pas respecter mon point de vue. Pourtant, j’étais libre de dire que le projet de Loungar ne m’avait pas convaincu, et personne ne pourra m’obliger à dire le contraire. Zenir

essaye maintenant de m’accuser à tort, mais tout le monde doit savoir qu’il allait laisser tomber le MCA et signer à l’USMA, contre la modique somme de 100 DA. Braham Derriche, que Dieu ait son âme, a réussi en fin de compte à le retenir dans l’équipe. Zenir allait donc changer le Mouloudia contre cette somme insignifiante, et il prétend maintenant aimer le club. Personnellement, je me suis imposé au MCA grâce à mes qualités, pas comme lui, car il a fallu qu’on se débarrasse de certains joueurs pour qu’il puisse avoir sa place dans l’équipe», a ajouté Amrous. «Loungar n’a rien de concret et n’a parlé ni à Haddad ni aux responsables de Djezzy, il bluffe» «Loungar joue la carte des supporters, car il n’a rien de concret. Il n’a fait que parler depuis qu’il a fait son apparition. Au contraire, il s’est fait de la pub gratuite sur le dos du club. Sachez qu’il n’a parlé ni à Haddad ni aux responsables de Djezzy, ce que nous avons d’ailleurs vérifié. Loungar bluffe et jusqu'à preuve du contraire, il n’a ramené aucun sou au Mouloudia. Je m’opposerai toujours tant qu’il ne ramènera pas les garanties nécessaires, car je ne peux brader le MCA et l’histoire retiendra que je ne pourrai jamais cautionner cette mascarade», a conclu l’ex-joueur de la glorieuse équipe du MCA. Kamel M.

06

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil USMA USMA-MCA La LFP décidera de l’horaire aujourd’hui
Pour ce qui est de la domiciliation du derby algérois entre l’USMA et le MCA, la Ligue de football professionnel, présidée par Mahfoud Kerbadj, devra se prononcer aujourd’hui concernant l’horaire du coup d’envoi de la rencontre. Selon une source autorisée, le match qui a été programmé initialement à 16h devrait être décalé de deux heures, soit à 18h. Cette décision a été prise par les instances footballistiques, ceci afin de permettre à un grand nombre de supporters d’assister à cette affiche, qui promet beaucoup.

Pour éviter les erreurs de la saison passée
elon une source bien informée, la direction de l’USM Alger a pris la décision de donner carte blanche à Meziane Ighil, entraîneur en chef, et à son adjoint, Billel Dziri, pour préparer la saison prochaine. Selon notre source, la décision a été prise par les hauts responsables du club, afin d’éviter les erreurs de la saison passée. L’on se souvient que le club avait recruté, en juin dernier, des joueurs dont il n’avait pas besoin, comme Taguelmint et Bellabès, pour ne citer que ceux-là. Au final, les deux joueurs n’ont pas été utilisés par le staff technique. Ainsi, Ighil et

Ighil et Dziri s’occuperont S du recrutement
Dziri devraient s’occuper de l’opération recrutement et pourvoir aux postes qu’ils jugeraient utiles de renforcer. En d’autres termes, ils seront tous deux responsables de la réussite des recrues, mais aussi de leurs échecs.

Le recrutement à l’aveuglette de Ngal, la goutte qui a fait déborder le vase
La goutte qui a fait déborder le vase est

le recrutement -- qu’on peut qualifier de catastrophique -- de l’attaquant camerounais, Serge Ngal. Ce joueur a été, en effet, engagé à l’aveuglette par les dirigeants du club, sans pour autant qu’on se renseigne sur lui. La preuve, au cours de son apparition face au CRB, au 5-Juillet, il avait montré toutes ses limites, au point que beaucoup se sont interrogés sur ce recrutement. Ainsi, c’est à cause du recrutement de Ngal que les dirigeants usmistes ont décidé de donner carte blanche au staff technique.

Le match maintenu pour le 2 mai
Par ailleurs, une rumeur a circulé, hier, dans les différents quartiers de la capitale, évoquant un éventuel report du derby. Nous avons, ainsi, pris attache avec le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, qui a démenti catégoriquement cette information : «Le match n’a pas été reporté. Il aura lieu comme prévu le 2 mai au stade du 5-Juillet».

H. R.

Chafaï devrait réintégrer le groupe aujourd’hui
Farouk Chafaï devrait réintégrer le groupe, aujourd’hui, à l’issue de la séance d’entraînement, prévue au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Le défenseur usmiste, qui est devenu une pièce maîtresse dans l’échiquier de Meziane Ighil, a été blessé au dos lors du match face au MCS. Le jeune libéro de charme des Rouge et Noir, qui a entamé un programme spécifique, jeudi dernier, sous la houlette du préparateur physique, Armand Séné, devrait être aujourd’hui avec ses coéquipiers pour préparer la rencontre capitale face au voisin mouloudéen, prévue mercredi prochain.

Maïga subira un contrôle médical demain
Blessé à la main lors des incidents de Saïda, Abdoulaye Maïga va subir demain un contrôle médical. Le défenseur malien de l’USMA a de fortes chances de faire l’impasse sur le derby face au MCA.

Rabhi, Yettou et Betrouni avec les séniors
Avec ce problème de manque d’effectifs, Meziane Ighil a dû encore une fois faire appel à des juniors. Il s’agit de Rabhi, Yettou et Betrouni. Les trois joueurs seront concernés par le derby.

L’USMA s’intéresse à Beldjillali
Les dirigeants de l’USM Alger s’intéressent fortement aux services de Keddour Beldjillali, attaquant de la JS Saoura, l’équipe qui a créé la surprise cette saison en accédant en première division. Il s’agit de la première équipe du Sud du pays à accéder en division d’élite. Ce joueur dont l’âge ne dépasse pas les 22 ans est sur les tablettes des dirigeants usmistes en prévision de la nouvelle saison. A en croire ce qui se murmure dans l’entourage du club, ce joueur suscite un intérêt particulier chez les responsables usmistes. comme attaquant de pointe, dans les couloirs ou même derrière les attaquants.

Les contacts seront établis en fin de saison
Très courtisé en cette fin de saison, Keddour Beldjillali est aussi sur les tablettes de l’ES Sétif et de l’ASO Chlef. Les présidents Serrar et Medouar ont déjà envoyé des émissaires au joueur pour essayer de le convaincre. Pour leur part, les dirigeants de l’USMA veulent, eux, devancer Serrar et Medouar en prenant attache avec le joueur. Seulement, ça devrait se faire d’ici la fin de la saison, prévue dans une vingtaine de jours, du moment qu’ils sont occupés à la course au titre de champion d’Algérie. Il est à signaler que le joueur est lié par un contrat jusqu’en juin 2013 avec le nouveau pensionnaire de la Ligue 1. En d’autres termes, celui qui veut l’enrôler devra convaincre la direction de la JS Saoura.

Djediat rétabli

Miloud Djediat s’est complètement rétabli de sa blessure au poignet. Le milieu de terrain usmiste, qui est le meilleur buteur de l’équipe, devrait être d’attaque face au Mouloudia d’Alger. Une bonne nouvelle pour Meziane Ighil qui mise beaucoup sur son meneur de jeu.

Il a contribué à l’accession de la JS Saoura
Keddour Beldjillali a effectué cette saison un parcours assez honorable, avec la formation de la JS Saoura où il a fortement contribué à cette accession, avec les douze buts qu’il a inscrits en championnat, presque tous décisifs. Sa polyvalence a beaucoup pesé dans le choix des dirigeants usmistes, dans la mesure où il peut jouer

Il retrouve la forme
Par ailleurs, Miloud Djediat a retrouvé sa forme. Le meneur de jeu des Rouge et Noir, qui s’est absenté aux entraînements pendant une durée de dix jours, après les graves incidents de Saïda, a pris part à un programme spécifique.

H.R.

Bouchema «Faire oublier à nos

supporters le match aller»
hautes instances footballistiques du pays. Est-ce que le groupe a retrouvé le moral après les incidents de Saïda ? Oui, ça va. On a surmonté cette période. Vous savez, on a vécu des moments pénibles après ce fameux match, où nous avions failli être lynchés à la fin de la partie. La suite, tout le monde la connaît. En ce moment, on est concentrés sur cette rencontre face au Mouloudia. On n’a pas le choix ; il faut se battre jusqu’au bout car on n’est qu’à un point seulement du leader et il reste cinq matchs. Il faut se donner à fond pour essayer d’être champions. Pensez-vous que le titre est toujours jouable ? Evidemment qu’il est jouable. On y croit toujours et on est décidés à lutter jusqu’à l’ultime journée pour le remporter, Incha Allah. J’espère qu’on aura cette chance. Personnellement, je pense qu’il se jouera lors des deux prochaines rencontres qui auront lieu à Alger, soit face au MCA et au NAHD. Il faut impérativement réaliser deux succès lors de ces deux rencontres. Revenons au match du Mouloudia. Vous allez affronter votre ancienne équipe, c’est toujours avec un sentiment particulier, sans doute… Pour moi, ce n’est qu’un simple match comme tous les autres. Une fois sur le terrain, je jouerai pour gagner. Il faut savoir aussi que ce n’est pas la première fois que j’affronte le Mouloudia. Mais au match aller, vous avez été expulsé durant la première mi-temps. Avezvous une revanche à prendre ? Non, pas du tout. Je n’ai pas la moindre revanche à prendre. Je vais jouer le match le plus normalement du monde. Je ferai le maximum pour contribuer au succès de mon équipe. Comme vous savez, la victoire

Nassim Bouchema, le milieu de terrain usmiste et ex-Mouloudéen, a lancé un appel de fair-play aux supporters des deux camps et les a appelés à être exemplaires, ce mercredi, à l’issue du derby algérois. Il pense aussi que la victoire est impérative pour les Usmistes afin de rester en course vers le titre.

«J’espère que les supporters de l’USMA et du MCA seront fair-play»
Nassim, nous sommes à 72 h du match face au Mouloudia. Un grand derby où vous allez jouer gros. Quel est votre état d’esprit ? Un match USMA-MCA est toujours difficile. C’est un match qui a tout le temps été difficile pour les deux équipes. Je pense que ça joue beaucoup plus sur le plan mental. Je peux vous dire que c’est un match particulier. J’espère que nous allons le remporter. Les trois points sont beaucoup plus importants pour nous que pour le Mouloudia. Le fait que le match ait été reporté et qu’il soit programmé un jour de semaine, n’est-ce pas « tuer » le derby ? En quelque sorte oui, mais j’espère qu’on assistera à un match plaisant entre deux grands clubs. Les matchs entre les deux équipes sont souvent intenses. Pour ce qui est de la programmation du match, je ne peux rien vous dire sauf qu’on respecte la décision des plus lors de ce match, est une occasion pour nous de faire oublier à nos supporters la défaite du match aller. La veille de ce match, se déroulera la finale de la Coupe d’Algérie. Nourrissez-vous des appréhensions sur l’état de la pelouse ? Non, pas du tout, dans la mesure où il ne pleut pas. S’il y avait du mauvais temps, on aurait nourri des appréhensions, mais dans ce cas-là, il n’y a pas de problème en principe. Un appel aux supporters usmistes… Je lance un appel aux supporters usmistes et même mouloudéens : soyez fair-play ! Il s’agit seulement d’un match de football d’une heure et demie uniquement. Il faut donner l’exemple et être sportif. Pour nos supporters, j’espère qu’ils seront au stade en force pour nous soutenir. Entretien réalisé par Hamza R.

De notre envoyé spécial au Soudan
Brahim S.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue des champions

07
Al Hillal impose le black-out
Afin de ne rien laisser filtrer sur son équipe, l’entraîneur d’Al Hillal a programmé un stage de trois jours dans un centre sportif relevant des services de renseignements soudanais. On a essayé, pour notre part, d’approcher les joueurs, en vain.

Al Hillal-ASO , aujourd’hui à 18h

La qualification aux poules
passe par un exploit à Oum Dourmane
sud-africain 2010 aux dépens de l’Egypte. Après une brillante qualification au tour précédent contre le Vita Club, l’ASO a connu certaines difficultés en championnat, notamment le dernier échec concédé contre le CRB, après avoir mené au score. C’est ainsi que Noureddine Saâdi s’est focalisé sur le plan psychologique depuis l’arrivée de son équipe à Khartoum, en essayent de remonter le moral à ses joueurs et les exhorter à croire en leurs chances lors de match contre Al Hillal. Le technicien chéliffien a demandé à ses joueurs de presser l’adversaire dès l’entame du match en essayant de marquer le plus tôt possible pour déstabiliser la formation soudanaise. Pour ce faire, Saâdi compte renforcer sa défense en procédant par des contres rapides capables de surprendre la défense soudanaise, prenable selon les Chéliffiens. Atteindre la phase de poules passe par un résultat probant à Oum Dourmane, pour aborder le match retour, dans deux semaines à Chlef, avec plus de sérénité. B. S.

L

a formation chélifienne affrontera, aujourd’hui, l’équipe d’Al Hillal du Soudan, à Oum Dourmane, pour le compte des huitièmes de finale de la Ligue des champions aller, à partir de 18h (heure algérienne). Un match très important pour le club chéliffien qui atteint pour la première fois de son histoire ce stade de la compétition et espère faire mieux en se qualifiant à la phase de poules. Les poulains de Saâdi savent parfaitement qu’ils ne doivent pas se louper lors de cette première manche, s’ils veulent garder leurs chances intactes de passer au prochain tour. La mission des Chéliffiens s’annonce difficile devant une équipe qui a le vent en poupe et qui caracole en tête du championnat de son pays. Le seul représentant algérien en compétition continentale semble décidé, toutefois, à honorer la réputation du football algérien et réaliser un match héroïque, à l’image de celui réalisé un certain 18 novembre 2009, à Oum Dourmane, par la sélection algérienne qui s’est qualifiée au Mondial

Réunion technique aujourd’hui
La réunion technique d’avant-match se déroulera aujourd’hui au siège de la Fédération soudanaise de football. Le secrétaire général Abdelkader Ouahab, Larbi Nacef et Abdelkader Della représenteront l’ASO.

Aouamri se plaint toujours de la cheville
Zaoui : «Refaire le co up d’Oum Dourmane»
Le joueur polyvalent de l’ASO, Mohamed-Amine Aouamri, se plaint toujours de douleurs au niveau de sa cheville qu’il continue de bander, à chaque séance d’entraînement. Victime d’une fissure au niveau de la cheville, Aouamri est resté trois semaines sans compétition.

Andeslma : «La qualification se jouera ici»
qq«Notre équipe a l’habitude de relever les défis. Nous allons jouer toutes nos cartes pour essayer de revenir avec un résultat positif. Je pense que la qualification se jouera lors de ce premier match.»

qq«Il n’y a rien d’impossible en football, on est capables

Oussalé : «On est capables de faire tomber Al Hillal»

qq«Nous nous sommes bien préparés et le groupe est conscient de la tâche qui l’attend. Franchement, j’aime ce genre de défis qui vous permettent de montrer votre véritable valeur. Etant le seul représentant algérien en compétition continentale, notre responsabilité sera grande, mais on est déterminés à honorer notre pays, en lui offrant une autre qualification à Oum Dourmane, même s’il reste un autre match chez nous.»

Ghalem : «J’aime ces défis !»

de faire tomber Al Hillal et revenir avec un résultat probant. Il n’y a pas une équipe qui nous fait peur, mais ce sont plutôt les conditions de jeu qui décident en grande partie du résultat dans ce genre de matchs. J’espère que les conditions nous seront favorables et que je réussirai ma première sortie africaine avec mon club.»

qq«Lorsqu’on est arrivé s au ment rappelé les moments Soudan, je me suis directepassés avec la sélection en novembre 2009, à l’issue de Mondial-2010. Ces jours-l notre qualification au cela que je dois dire qu’e à me manquent. C’est pour n dép mission devant une équipe it de la difficulté de notre réputation en Afrique, nou qui a de l’expérience et une honorer le football algérie s allons nous sacrifier pour n et, pourquoi pas, refaire le coup d’Oum Dourmane.»

qq«Le football au Soudan a beaucoup évolué par rapport aux autres pays africains. Je suis persuadé que ce sera un grand match et une grande ambiance, que ce soit sur le terrain ou sur les tribunes. Les grands matchs se jouent sur de petits détails, une balle arrêtée, une erreur défensive ou quelque chose de ce genre. Nous devons redoubler de vigilance et ne pas donner la chance aux Soudanais d’exploiter notre manque d’effectif.»

Achiou : «Les grands matchs se jouent sur des détails»

sion sera très difficile, on n’a pas beaucoup d’informations sur notre adversaire. Nous allo jouer avec prudence mais avec l’intention de reveni ns un résultat probant. Tou t est possible dans ce ma r avec tch. Personnellement, Al Hillal ne me dans notre jour, on réalise fait pas peur. Si on est ra un bon résultat.»

Bouhafer : «Mission diffi mais pas impossible cile » qq«Notre mis

Seguer incertain
Il semble que la participation de Mohamed Seguer au match d’aujourd’hui est incertaine, pour cause de blessure. Ce dernier est en train de poursuivre les soins. A noter que Seguer n’a pas joué les trois derniers matches contre le MCEE, le Vita club et le CRB, à cause d’une blessure à la cheville.

Il tire à boulets rouges sur l’entraîneur des gardiens de but

Ghalem : «Hadj Youcef est venu en touriste, pas pour travailler»
Etes-vous prêts pour ce match contre Al Hillal ? Absolument, on s’est bien préparés et on a visionné deux matches de notre adversaire, contre Al Merreikh et Haras Al Houdoud. Comment voyez-vous ce match ? On est là pour un seul objectif, celui de revenir avec un résultat probant qui nous permettra de jouer le match retour tranquillement et nous qualifier au prochain tour. Votre absence en championnat dernièrement peut-elle avoir un impact sur votre rendement ? Non, l’expérience acquise avec l’ASO lors de ces deux dernières saisons et la confiance qui règne au sein de l’équipe m’aideront beaucoup à reprendre ma place sans souci. Je me suis bien soigné et je n’attends qu’un signe de l’entraîneur pour reprendre ma place. Qu’en est-il de votre blessure ? Je suis totalement prêt à jouer, mais je veux bien parler de certaines choses, car j’en ai plein le coeur et je ne peux plus me taire. Allez-y… En tant que gardien de but, je dois dire que l’entraîneur des gardiens, Hadj Youcef, doit s’occuper de son travail et s’acquitter de ses tâches d’entraîneur de gardien et non pas administratives et je ne sais quoi d’autre. S’il était vraiment un entraîneur des gardiens, il m’aurait pris en charge pour me préparer à la rencontre d’Al Hillal. On a comme l’impression qu’il est venu en touriste, se contentant de boire et manger sans se soucier de sa mission d’entraîneur des gardiens de but. On ne comprend pas ces critiques à l’encontre de Hadj Youcef avec qui vous avez travaillé pendant deux saisons ? Je ne travaillais jamais avec lui, car il tient toujours aux anciennes méthodes. Mais comme j’étais en forme et ne souffrant d’aucune blessure, je ne voulais rien dire et le laisser gagner son pain. Mais lorsque je me suis blessé, j’ai connu la vérité sur cet entraîneur. Il n’a jamais demandé de vos nouvelles ou quoi ? L’entraîneur n’est pas mon ami, mais ce qui nous réunit, c’est le travail. Il devait au moins demander au médecin de quoi je souffrais. Je suis le gardien numéro un et jusqu’à la rencontre contre le Vita Club, j’ai joué tous les matches en n’ayant raté qu’une seule rencontre la saison passée. J’ai joué plus de 70 matchs et lorsque je me suis blessé, il ne s’est pas soucié pour moi, alors qu’un grand match nous attend. Vous lui en voulez à ce point, ne craignez-vous pas qu’il vous prive du match d’Al Hillal ? J’ai signé un contrat en faveur de l’ASO, pas avec lui. Et puis, c’est l’entraîneur Saâdi qui décide qui va jouer, pas Hadj Youcef qui ne s’intéresse même pas. D’ailleurs lors de la séance d’hier, c’est Saâdi qui s’est chargé de me préparer, alors que lui, je ne sais pas où il se trouvait. Peut-on savoir pourquoi vous avez travaillé avec Saâdi ? Cette question, vous devez la lui poser. Il est venu en touriste, pas pour travailler. J’en ai fait part à Saâdi qui s’occupe de 24 joueurs. Saâdi devait préparer toute l’équipe et non pas Ghalem seulement, cela ne m’a pas plu. Ne pensez-vous que c’est par crainte de ne pas jouer ou de concéder une lourde défaite que vous réagissez de la sorte ? Bien au contraire, c’est parce que j’aime l’ASO que je réagis ainsi. Al Hillal ne nous effraie pas, nous avons une bonne équipe. Pensez-vous que vous avez perdu l’espoir de défendre votre titre, après la défaite contre le CRB ? Non, c’est plutôt notre défaite contre l’USMH qui nous a le plus démoralisés. Il reste cinq matchs à jouer et tout reste possible. Peut-on dire que vous songez à quitter le club à la fin de la saison ? Ce n’est plus pareil à l’ASO, la direction du club n’a pas fait le même travail, et personnellement, je n’ai pas encore perçu 50% de mon argent. Même Medouar n’est plus aux petits soins avec nous, contrairement à la saison passée. Ne craignez-vous pas que ces déclarations vous créent des problèmes avec la direction et le staff technique ? Je n’ai pas peur de dire la vérité. C’est par amour aux couleurs du club que je parle de la sorte. Demandez au président de l’USMB, Zaïm, comment je me comportais lorsque je jouais à Blida. Entretien réalisé par Brahim S.

Medouar rejoint le groupe aujourd’hui
Occupé par la campagne électorale des législatives (il est tête de liste FLN à Chlef), Abdelkrim Medouar n’a pas effectué le déplacement avec l’équipe, à Khartoum. Ce dernier devra rejoindre le groupe aujourd’hui, pour assister à la rencontre et rentrer directement avec la délégation chéliffienne.

Ghalem sera dans le but
Après avoir raté les deux derniers matchs de championnat contre le MCEE et le CRB, Mohamed Ghalem devra renouer avec la compétition officielle, à l’occasion de la rencontre d’aujourd’hui contre Al Hillal. Il faut dire que le retour du gardien numéro un de l’ASO donnera plus d’assurance à la défense chélifienne.

08
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

JSK 4 - MCS 0

Affluence : faible Arbitres : Bahloul, Belakhal, Bougherara Avertissements : Cheraïtia (78’) (MCS) Buts : Hemani (20’, 61’), Hanifi (46’), Remache (76’) (JSK)

qqNous avons appris d’une source proche que la commission de réflexion, présidée par l’ancien président de la JSK, Mourad Yousfi, se réunira le 1er mai prochain, dans le but de continuer d’exercer son travail.

La commission de réflexion se réunira le 1er mai

JSK 4
Asselah, Remache (Khellili 78’), Nessakh, Rial, Belkalem, Zarabi, El Orfi, Lamhene (Ziad 51’), Sedkaoui (Camara 70’), Hanifi, Hemani Entraîneur : Karouf

MCS 0
Kial, El Hadjari, Addadi, Mebarakou (Madouni 78’), Bakayoko, Nehari, Saïdi, Guenifi, Hadiouche, Cheraïtia, Ould Teguidi (Bouraba 58’) Entraîneur : Lachgar

re vra portante pour nous iment im. réussi à chasser la gu Nous avons sieurs jours sans la igne de plumo toire. En ce qui me indre vicco suis très heureux d’a ncerne, je inscrire mon premiervoir réussi à saison. J’espère que doublé de la ces sation en appelleront deux réalid’autres.»

Hemani : «Nou sommes conten s ts que le public soit sa tisfait» «C’est une victoi

qqDès que l’arbitre a sifflé la fin de la première période, le premier responsable de l’équipe, Hannachi, s’est directement dirigé vers les vestiaires pour s’entretenir encore une fois avec ses poulains, qui n’avaient pas le droit à l’erreur.

Le président a discuté avec les joueurs à la mitemps

Karouf remet Amirouche à sa place
A la fin de la rencontre, l’entraîneur en chef Mourad Karouf a laissé éclater sa colère suite au comportement indigne de Madjid Amirouche, un proche du club. Ce dernier n’a pas arrêté de critiquer les joueurs et les changements du staff tout au long des 90 minutes. En plus du fait que l’équipe a remporté haut la main son match, cette personne n’avait aucun droit de parler technique, encore moins de déstabiliser les joueurs. Au coup de sifflé final, Karouf est allé remettre cette personne à sa place, et ce, sous les yeux des dirigeants.

Karouf : «C’est important d’avoir retrouvé l’efficacité»
«Je remercie les joueurs pour cette victoire. Au-delà des 4 buts inscrits, je reste satisfait du rendement de mes joueurs y compris leur placement sur le terrain. Ma grande satisfaction est d’avoir vu certains schémas travaillés durant la semaine à l’entraînement. On s’est préparés convenablement pour ce RDV. Lorsque l’équipe est sereine, les choses marchent à merveille. Les joueurs étaient conscients de leur mission, et cela me réjouit. L’important est d’avoir retrouver l’efficacité devant. Pour le reste du parcours, il va falloir poursuivre notre travail pour empocher le maximum de point lors des 4 dernières journées.»

près une série de 6 matchs sans victoire, la JSK a fini par renouer avec le succès, hier après-midi au stade de Tizi Ouzou, en s’imposant sur le large score de 4 buts à 0 face au MC Saïda. Une victoire qui tombe vraiment à pic, vu la crise que traverse le club durant plusieurs mois. En manque de confiance, les joueurs de la JSK avaient besoin de redonner le sourire aux supporters qui, une fois de plus, ont boycotté l’équipe. Loin de la pression qui pesait sur leurs épaules, les camarades d’Ali Rial ont pesé lourd sur la défense adverse dès l’entame de la partie. Pour preuve, plus de 5 actions dangereuses ont été enregistrées en l’espace de 20 minutes de jeu seulement. Dès la 1re minute, Hanifi a tiré un boulet de canon obligeant Kial à intervenir pour sortir le cuir en corner. 3 minutes plus tard, la frappe de Sedkaoui a failli faire mouche, le ballon est passé à quelques centimètres des bois gardés par Kial. A la 14e minute, Zarabi a tenté sa chance en tirant à son tour, mais son ballon est passé à côté.

A

Le sursaut d’orgueil que toute la Kabylie attendait
ballon a heurté le poteau, avant de revenir une nouvelle fois dans les pieds de Hemani. Face au but, l’attaquant kabyle n’avait qu’à finir le travail en mettant le ballon au fond. Ainsi, Hemani venait de mettre fin à plus de 900 minutes de stérilité, du moment que son dernier but en championnat remonte à la 15e journée, face à l’ASO. Huit minutes plus tard, Hanifi a une nouvelle tenté sa chance, mais son ballon a heurté le poteau gauche de Kial, qui fut chanceux sur l’action. Le score en resta là à la pause, 1 but à 0 pour les Kabyles.

Kial à repousser le cuir dans un premier temps, avant que Hemani n’accompagne le ballon de la tête. Ce dernier, qui a parfaitement suivi l’action, a inscrit son doublé dans ce match, portant le score à 3 à 0 pour la JSK.

76’, Remache pour clôturer le spectacle
Et au moment où l’on s’attendait au réveil des Saïdis, le latéral droit de la JSK, Belkacem Remache, a clôturé le spectacle en inscrivant le 4e but pour son équipe. Après un débordement sur le côté droit, à la 76e minute, Remache tente une frappe qui finit sa course au fond. Le score en resta là jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. En plus d’avoir remporté une très belle victoire, la JSK s’est éloignée du danger de la relégation.

qqLes espoirs de la JSK se sont neutralisés, hier, avec leurs homologues saïdis, un but partout. Les Kabyles, qui ont été menés au score, sont parvenus à remettre les pendules à l’heure, grâce à un but de Rayah. Cet élément, qui a été promu dernièrement en séniors, prouve à chaque rencontre qu’il mérite d’avoir plus de chance avec l’équipe fanion, vu ses belles prestations avec les jeunes. Pour rappel, c’était lui aussi le buteur contre les Rouge et Noir de l’USMA.

Les espoirs se neutralisent

46’ : il retrouve le sourire
Les attaquants de la JSK ont affiché une grande détermination pour inscrire un second but. Cela n’a pas tardé à se concrétiser puisque à la 46e minute, Sedkaoui a servi Hanifi en profondeur ; ce dernier s’est montré très adroit devant le but. L’attaquant kabyle a inscrit le second but de son équipe. Par contre, la formation du MCS est passée complètement à côté de la plaque en ne se créant aucune action dangereuse.

Lyès Aouiche

20’, Hemani met fin à 900’ de stérilité
Il aura fallu attendre la 20e minute de jeu pour assister à l’ouverture du score par les Kabyles. Après un centre de Lamhene, Hanifi a enchaîné par un tir, malheureusement pour lui, le

61’ : il marque son doublé
Finalement, la domination kabyle se matérialisera par une nouvelle banderille. On jouait la 61e minute, lorsque le redoutable Hanifi a décoché un tir foudroyant qui contraint le portier

A.A.

incèrement, la JSK rieure à nous dans cet était supéLes joueurs kabyles étate rencontre. lontaires que les nôtreient plus vofaite est vraiment am s. Cette déère vu notre délicate situation. No core quatre matchs à us avons enpré allons faire de notre mi parer. Nous colter le maximum de eux pour répoint ver le club de la reléga s et saution.»

Lechguer : «La JS K était supérieure à nous» «S

qqMoins d’une heure du coup d’envoi de la partie, le premier responsable de l’équipe, Mohand Chérif Hannachi, a jugé nécessaire de s’entretenir avec ses joueurs, avant le début de la rencontre, dans le but de les motiver pour gagner et décrocher trois autre précieux points, qui permettront à l’équipe d’assurer définitivement le maintien et éviter le scénario catastrophe de la saison passée.

Hannachi motive ses joueurs au vestiaire

qqAprès une entame de match reqqAprès une première mi-temps Pour que tout se passe bien, du momarquable où les Kabyles n’arrêtaient moyenne sous une très forte chament que les supporters devaient faire le qqApparemment, ce sont déjà pas d’attaquer, Nabil Hemani a leur, la qualité du jeu s’est netteréussi, après vingt minutes de jeu plein pour encourager leur équipe, un ser- les vacances pour les supporters ment améliorée en deuxième vice d’ordre impressionnant a été mis en de la JSK. Ces derniers, qui deseulement, à ouvrir la marque en mi-temps, du moment que le place. Finalement, la partie n’a observé vaient remplir le stade hier, pour temps s’est rafraîchi. La preuve, les donnant l’avantage pour son équipe. la présence que de quelques supdonner un coup de pouce aux L’ex-Sétifien, qui n’était pas trop chanjoueurs ont réussi une belle seporters. joueurs, qui ont en besoin, pour conde période où ils sont parvenus ceux cette saison, a inscrit, hier, son retrouver leur efficacité, ont brillé cinquième but et son premier doublé à inscrire deux buts. Les par leur absence. La preuve, le de la saison, après avoir marqué dirigeants saïdis Remache marque son stade a affiché presque vide, à contre le CAB, le MCO et l’ASO. Ses en force premier but avec la JSK seulement trente minutes du coéquipiers n’ont pas manqué de le Tellement la partie était très importante qqHier, ce n’est pas seulement les coup d’envoi. La raison de leur féliciter pour sa belle prestation. pour le MCS, du moment que le club occupe boycott nous ne la connaissons attaquants qui ont prouvé qu’ils sal’une des dernières places du classement, les toujours pas. Il se pourrait que vent marquer. En effet, même l’arEt de 7 pour Hanifi ! dirigeants de l’équipe se sont déplacés en force la forte chaleur ait rière droit, Belkacem qqPar ailleurs, la rencontre à Tizi Ouzou, pour soutenir les joueurs. Une Remache, a réussi à insfaussé leur D’ailleurs, même le président Khaldi a d’hier fut aussi l’occasion pour l’atcrire son premier banderole antiprogramme. fait partie de la délégation. taquant Hanifi d’inscrire son sepbut sous le maillot Hannachi dans les tième but de la saison. Le meilleur de la JSK et le Lamhène gradins buteur de l’équipe, qui est resté muet quatrième de la Même s’ils n’étaient pas nombreux, les se blesse à la tête pendant plus de deux mois, a repartie. Cette quelques supporters qui se sont déEn 2e mi-temps, le jeune milieu de terrain, Mokhtar trouvé, hier, le chemin des filets en réalisation a été placés au stade du 1er-Novembre, Lamhène, a eu un télescopage avec l’un des joueurs, en marquant le deuxième but de la rendédiée directehier, ont tenu à accrocher une l’occurrence Saïdi. Le staff médical s’est vite occupé du contre, dès l’entame de la seconde ment aux joueurs banderole anti-Hannachi, pour joueur, qui a continué à jouer avec la tête bandée. période. Pour rappel, Hanifi a déjà Saïdi et Hamdi, exiger son départ et réclamer Malgré la blessure, Lamhène ne voulait pas concrétisé lors du match aller face au qui a déjà joué avec la venue de Rebrab. céder sa place. MCS. Remache à l’ASK.

Hemani s’offre son 5e but de la saison

Service d’ordre impressionnant

Une dizaine de supporters 30 minutes avant le coup d’envoi

La qualité du jeu s’est nettement améliorée

qqDans l’équipe type que nous avons proposée à nos lecteurs, hier, un seul joueur seulement n’y figurait pas. Il s’agit du jeune milieu de terrain, Mokhtar Lamhène. Ce dernier, qui a été déjà titularisé trois fois lors de cette phase retour, a été préféré à Hamza Ziad, qui, faut–il le dire, s’est toujours montré à la hauteur. Lamhène, qui avait la tâche de faire circuler le ballon, a joué aux côtés de Kaci Sedkaoui, qui a retrouvé lui aussi la compétition, après avoir fait l’impasse sur le dernier match contre le CSC pour blessure.

Lamhène préféré à Ziad

qqHier, le mercure a affiché 35 degrés quelques minutes avant l’entame de la partie. Tellement qu’il faisait chaud, les joueurs de la JSK, mis à part Asselah et Mazari, se sont échauffés dans les vestiaires.

Échauffement dans les vestiaires pour les Kabyles

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

JSK - MCS

Coup d’œil Ligue 1

09

Hannachi «A partir de la saison prochaine,

la JSK reconquerra ses titres»
la fin de la rencontre qui a opposé la JSK au MCS et qui a vu les Kabyles gagner par un score lourd de quatre buts à zéro, nous nous sommes approchés du président Hannachi, pour nous parler un peu de cette partie, où son équipe a assuré d’une manière officielle le maintien en Ligue 1. Hannachi, qui a déjà déclaré que la JSK de la saison prochaine crachera le feu, dira : «J’ai toujours dit que nous avons une bonne équipe qui aurait pu faire mieux cette saison en championnat n’était les conflits que le club connaît depuis longtemps. Je profite de cette occasion pour vous dire en-

A

core une fois que la saison prochaine, la JSK reconquerra ses titres.»

qualitatif. Nous allons recruter les meilleurs joueurs pour pouvoir jouer les premiers rôles.»

«Nous allons opérer un recrutement qualitatif»
Par ailleurs, le président kabyle, qui n’attend que la fin de saison, pour discuter avec ses joueurs qui se trouvent en fin de contrat afin de les convaincre de renouveler, nous a révélé qu’il ne tardera pas à procéder à recruter d’autres éléments, qui peuvent apporter un plus à l’équipe. Selon lui, le recrutement sera qualitatif : «Pour construire une grande équipe la saison prochaine, nous allons opérer un recrutement

«Je suis satisfait de la production de mes joueurs»
Avant de conclure, Hannachi n’a pas manqué de nous parler de la large victoire que ses joueurs ont enregistrée face au MCS : «Je suis très satisfait de la production de mes joueurs. Ce résultat va les remobiliser en cette fin de saison. D’ailleurs, tous les joueurs se sont engagés pour prouver qu’ils ont bien travaillé durant cette semaine.» L. A.

La commission de réflexion se réunira de nouveau aujourd’hui

Ayant été écarté de la liste des 18 à la dernière minute

Tedjar paie le prix fort de ses… erreurs

Moh Younsi et d’autres anciens dirigeants rejoignent le mouvement
A la fin de la dernière réunion de la commission de réflexion tenue jeudi dernier à la salle Iboudrarene, l’opposition a programmé une autre réunion pour aujourd’hui à 14h. Alors qu’une lettre qui devait être adressée au ministre de la Jeunesse et des Sports a été lue devant les présents avant même d’être envoyée à la première instance sportive du pays et à travers laquelle les membres de la commission ont énuméré ce qu’ils qualifient d’infractions sur le plan juridique du président Hannachi dans sa gestion des affaires du club, l’opposition profitera de la réunion d’aujourd’hui pour porter le nombre des membres de la CR à 40, voire plus. Plusieurs noms d’anciens joueurs et dirigeants seront connus aujourd’hui. Une source digne de foi nous a confié que l’ex-entraineur de la JSK dans les années 1990, Moh Younsi, actuellement entraîneur du DC Boghni, a donné son accord pour intégrer la commission. Y. A.

B

ien qu’il ait affiché un regain de forme lors des deux dernières semaines de préparation du match face au MCS, notamment depuis qu’il est revenu du dernier stage de la sélection nationale des joueurs locaux, l’international Saad Tedjar n’a pas figuré dans la liste des 18 joueurs convoqués par Karouf pour le match d’hier. Pour de nombreux observateurs, cette nonconvocation est une surprise du moment que le joueur n’a raté aucune séance. Néanmoins, il reste bon à savoir que les dirigeants ne semblent pas près de pardonner à Tedjar ses erreurs du passé qui ont coûté à la JSK plusieurs points. Le manque d’engagement de la part du joueur et ses multiples absences aux entraînements n’ont fait que nuire à son rendement, chose qui a contraint ses responsables à ne plus compter beaucoup sur lui dans cette dernière ligne droite du championnat. Avanthier, le staff technique a opté pour les joueurs les plus réguliers.

dont il a écopé pour contestation de décision. Laissé sur le banc de touche face à l’USMA et aligné en seconde période pour débloquer la situation, Tedjar n’a pas fait mieux que d’écoper d’un carton qui le privera du match suivant face au CSC. Selon une source du staff technique, si Tedjar n’avait pas été sanctionné face à l’USMA, il aurait pu être utile face au CSC. Le président Hannachi avait même haussé le ton à Bologhine, jurant de ne plus compter sur lui.

déjà qu’il est partant et qu’il a l’esprit ailleurs, les responsables en place ne comptent plus sur ses services lors de ces derniers matches de la saison préférant accorder plus d’intérêt à d’autres joueurs sûrs de rester à la JSK la saison prochaine, à l’instar de Sedkaoui qui, dans ce poste, a montré de belles dispositions ainsi que l’ex-sociétaire du MSPB, Hamza Ziad, qui promet d’être encore plus efficace à condition seulement d’être régulier dans la compétition.

l’USMA, son voisin le MCA et enfin l’Entente de Sétif dont l’entraîneur en chef le Suisse Alain Geiger aurait proposé le nom du joueur qu’il connaît assez aux responsables sétifiens. Tous ces contacts en milieu de saison ont beaucoup influé sur le rendement du joueur qui aurait logiquement honoré son contrat jusqu’à l’ultime journée.

On parle d’une sanction
Même s’il a été assidu durant toute la semaine, le milieu de terrain a été écarté à la dernière minute. Une décision qui a surpris certains, mais pas les joueurs. En effet, d’après certains, Saâd Tedjar aurait été sanctionné par son entraîneur Mourad Karouf après avoir enfreint le règlement intérieur. Tout a commencé jeudi soir lorsque Karouf avait demandé à ses joueurs de passer la nuit à Tizi. Vu l’importance du match, Karouf a fait savoir à ses hommes que la mise au vert allait être avancée de 24 heures. Et au moment où tous les joueurs avaient pris place le soir à la Résidence, Tedjar n’en a fait qu’à sa tête. Refusant l’idée de passer la nuit à Tizi, le joueur a décidé de rentrer à Alger avant d’effectuer sa dernière séance le vendredi. Chose qui n’a pas été du goût de Karouf qui a décidé de sanctionner le joueur, en estimant qu’il ne pouvait bénéficier d’un traitement spécial. D’après certains observateurs, cette énième sanction ne fait que confirmer le malaise qui s’est installé entre le joueur et ses dirigeants qui ne comptent plus le solliciter à rempiler pour une saison supplémentaire.

Les dirigeants savent qu’il est partant, autant lancer d’autres joueurs
Aussi, et comme tout le monde le sait, l’international Tedjar figure parmi les joueurs kabyles qui sont en fin de contrat dès le mois de juin prochain. Les responsables qui misent sur le maintien de la plupart des cadres savent pertinemment que Tedjar est partant. D’ailleurs, son nom ne serait pas sur la liste des joueurs qui seront sollicités à rempiler. Le fait de savoir

Le MCA, l’USMA et l’ESS sont sur ses traces
Se fiant à certaines indiscrétions, l’international de la JSK Saad Tedjar fait l’objet de nombreuses convoitises depuis plusieurs semaines. Plusieurs formations de l’élite ont coché son nom dans leur liste. En fin de contrat, Tedjar est libre de choisir sa future destination. Selon les informations en notre possession, trois clubs ont déjà entamé des contacts dans la discrétion totale avec le Canari, il s’agit de

Ses contestations à répétition ont privé la JSK de ses services
Quand bien même il est revenu à son meilleur niveau, l’international Tedjar n’a pas réussi à convaincre ses responsables qui ont préféré l’écarter. En plus du manque d’engagement qu’on lui connaît, Tedjar a multiplié ses absences lors des précédents matches ô combien importants qu’a livrés son club en raison des suspensions automatiques

Y. A.

Il n’a pas été retenu pour le match d’hier face au MCS

Bitam «Je suis sous le choc, je suis même dégoûté»
A la veille de la rencontre contre le MCS, Mourad Karouf a dévoilé la liste des joueurs convoqués. Devant la surprise de tout le monde, cette liste ne contenait pas les noms du défenseur Abderezak Bitam et du milieu de terrain Saad Tedjar. Hier, nous avons jugé nécessaire de contacter l’inVotre nom n’a pas figuré sur la liste des joueurs qui ont été convoqués pour le match face au MCS. Peuton connaître la raison ? Croyez bien que je suis toujours sous le choc. En apprenant cette décision de ne pas me convoquer pour le match face au MCS, j’étais vraiment déçu. Je ne sais pas pourquoi l’entraîneur a pu prendre une telle décision, alors que j’ai toujours été correct. Êtes-vous blessé, avez-vous un problème avec l’entraîneur ou bien avec la direction ? Non, je ne suis pas blessé et je n’ai aucun problème avec aucun membre du staff technique. D’ailleurs, c’est pour cette raison que je suis vraiment dégoûté. Ce genre de décision nous pousse à détester encore plus le football. J’aimerais bien savoir pourquoi il ne m’a pas convoqué. Sincèrement, vous attendiez-vous à une telle décision, vous qui n’avez raté aucun entraînement ? Jamais j’aurai pu imaginer que je serai écarté du match face au MCS. Je n’ai jamais raté le moindre entraînement depuis mes débuts avec la JSK. J’ai toujours été correct. J’espère que ce n’est pas à cause de mon rendement qu’il ne m’a pas fait appel pour cette rencontre. J’ai accepté de jouer sur le flanc gauche rien que pour dépanner le club, car mon vrai

ternational olympique pour nous donner les raisons de cette non-convocation, inattendue bien sûr. Ce dernier qui était dégoûté, nous a révélé qu’il ne s’attendait pas du tout à cette décision, du moment qu’il n’est pas blessé et n’a aucun problème avec la direction.
poste est dans l’axe de la défense. Qu’on me donne la chance de jouer dans l’axe avant de me juger. J’aurais pu refuser d’occuper le flanc gauche, mais je n’ai pas pu tourner le dos à l’équipe qui avait besoin de moi. Voilà le résultat. Si vous permettez, je voudrais ajouter quelque chose. Allez-y… Lorsque j’ai opté pour la JSK, je me suis dit que cette grande équipe m’ouvrira les portes de l’étranger et pourquoi pas celles de l’équipe nationale. Je sais bien que la concurrence a toujours été loyale et le banc des remplaçants rend le joueur encore plus fort, mais il faut donner sa chance à chaque joueur. Si par exemple quelqu’un ne joue pas bien, on le met sur le banc pour pouvoir donner leur chance à d’autres éléments. Cette décision pourrait-elle vous affecter ? Pour le moment, je suis vraiment affecté et très déçu, mais je dois me montrer encore plus fort et surmonter cette pente. Je n’ai pas été convoqué pour le match face au MCS, j’espère que je serai retenu prochainement et que j’aurais l’occasion de rejouer à mon poste de prédilection. Entretien réalisé par S. Djoudi

10
Stade : 20-Août (Alger)
Affluence : nombreuse Arbitres : Zerrouki, Ayed, Hellal Buts : Merazka (51’) Messaâdia (63’) (CAB) Avertissements : Kherbache (28’) Guebli (86’) (CRB) ; Saïdi (70’) Benamara (80’) (CAB)

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

Tour d’honneur des U17 du CRB
Les U17 du Chabab de Belouizdad ont fait un tour d’honneur avant le début de la partie prévu à 15 h. Les U17 font partie de la catégorie des cadets et ont 16 ans. Les jeunots du Chabab sont champions d’Alger.

CRB 0 - CAB 2

Play-off, à Boussaâda, avant le play-off national
Les U17 du Chabab se déplaceront, ce samedi, à Boussaâda pour jouer une sorte de play-off régional ou de finale régionale, avant le playoff national qui déterminera le champion d’Algérie des U17. Les U17 du CRB sont drivés par Habache Djamel.

CRB 0
Dahmane, Boukedjane,
Benabderahmane,

CAB 2
Methazem, Benamara, Daira, Bella, Boulediab, Heriat, Hadi Adel, Oussalah (Saïdi 46’), Mani Sapol, Merazka (Fezzani 66’), Messaâdia Entraîneur : Rouabah

Mekhout, Boukria (Amroune 65’), Djebli, Benaldjia, Ammour, Rebih, Oudira (Slimani 53’), Kherbache Entraîneur : Menad

Une centaine de supporters du CAB présents
Les derniers résultats du CAB sont encourageants, surtout la victoire de mardi dernier contre l’Entente. Ce qui a poussé les supporters des Rouge et Bleu à faire le voyage à Alger, pour soutenir leur équipe. Les Cabistes ont occupé le lieu habituel réservé par les responsables du CRB aux supporters de l’équipe visiteuse.

Une défaite et des interrogations
ait notable, à l’apparition des 22 acteurs, on constate du côté du Chabab local l’absence de pas moins de six titulaires. Certains sont néanmoins sur le banc de touche. Dire que le CRB ne donne pas d’importance au championnat serait aller vite en besogne. Le CRB est à l’affût du moindre faux pas des deux plus sérieux prétendants que sont l’ESS et l’USMA. Menad a donc l’esprit à la coupe. On ne sait pas si cette façon de faire plaira aux autres équipes menacées par le spectre de la relégation. Les visiteurs ont aligné leur onze titulaire. On notera l’absence de Boudjelida, suspendu pour cumul de cartons. L’occasion pour Boulediab de retrouver le poste de titulaire dans l’axe de la défense. Un poste qu’il a perdu depuis l’arrivée de Rouabah, son entraîneur. Le coach du CAB a renouvelé sa confiance au jeune Methazem, malgré le retour de suspension de Boultif. La prestation de l’international junior contre l’Entente, mardi dernier, aurait convaincu, semble-t-il,

F

Rouabah. En première mitemps, on assistera à une légère domination des Rouge et Blanc. Mais les occasions de buts se comptent sur les doigts d’une seule main. 12’, première tentative de Rebbih du côté du CRB, mais la frappe manque de puissance. 33’, coup franc rentrant de Ammour qui manque le cadre. 43’, un autre coup franc de Ammour, assez puissant, Methazem ne se pose pas de questions et boxe le ballon pour éloigner le danger. L’arbitre ajoute trois minutes de temps additionnel, le CRB bénéficie d’un nouveau coup franc pas loin du but du CAB, cette fois, c’est Rebbih qui se charge de le frapper, mais le ballon n’est pas cadré.

CAB. Les locaux vont passer un mauvais quart d’heure. Soit, ils ont sous-estimé l’adversaire et, par conséquent, ils n’ont pas jugé utile de mettre le paquet dans ce match, soit, la finale de la coupe qui se jouera dans 48 heures est leur principale préoccupation. 63’, Mani Sapol s’amuse de la défense du Chabab, dribble deux défenseurs et donne une passe dans le dos de Dahmane, Messaâdia double la mise pour les Cabistes.

A 2-0, les supporters locaux déversent un pamphlet d’insultes sur tout ce qui bouge sur le terrain
Menad a beau incorporer son armada d’attaquants, mais que pouvait faire Amroune, qui n’est plus cet attaquant racé capable de faire à lui seul la décision. Depuis sa blessure au genou, il devient une pâle copie du joueur qu’on connaissait. Les joueurs du Chabab de Belouizdad jouent à l’emporte-pièce, confondant vitesse et précipitation. Jeu décousu, passes à l’ad-

Merazka et Messaâdia, comme d’habitude !
On jouait le début de la seconde période (51’), Mani Sapol s’en va sur l’aile droite, adresse un retrait au point de penalty. Merazka surgit et d’une tête croisée ouvre la marque, contre toute attente, pour le

versaire, dribbles inutiles, les Rouge et Blanc présentent à leur galerie la panoplie du mauvais football. Les coéquipiers de Dahmane irritent les Ultras. Un pamphlet d’insultes fuse à l’adresse de Rebih et ses coéquipiers. C’est une grosse colère qui s’empare de ces supporters qui, avant le coup d’envoi, étaient persuadés que leur équipe allait faire une simple bouchée du CAB. Ce qui se passe sur le terrain se passe de commentaire, Batna tient la dragée haute au dauphin et confirme son regain de forme. Il est sur le point d’assurer le maintien. Les joueurs du CRB ne sortiront probablement pas très vite des vestiaires. Les Ultras ont fait le tour du stade pour dire à leurs joueurs ce qu’ils pensaient de leur prestation.

D. A.

Longtemps blessé, Hamza Aït Ouamar compte rejoindre le groupe dans deux semaines. Il a terminé la phase de rééducation, et à présent il se concentre sur son avenir pour tenter de retrouver sa forme physique et se mettre en évidence en cette fin de championnat. «Ça va de mieux en mieux. Actuellement, je me contente de courir tout en augmentant le rythme, mais je ne peux pour l’instant toucher au ballon, mais cela devrait se faire incessamment. Dans deux semaines, je serai dans le groupe, j’ai hâte de retrouver l’ambiance des terrains, surtout après ma discussion avec l’entraîneur qui m’a rassuré. Menad, après s’être informé sur mon état de santé, m’a dit qu’il comptait sur moi et qu’il attendait mon retour, c’est très réconfortant de la part de l’entraîneur. Cette marque de confiance m’est tellement utile à la veille de mon retour.» Concernant les résultats de son équipe qui se prépare à disputer l’épreuve populaire de coupe, il dira : «Je suis très content pour mon équipe et mes coéquipiers qui sont parvenus à réaliser un parcours éloquent en championnat et s’apprêtent à jouer la finale mardi prochain. Je souhaite de tout cœur que le CRB remporte le trophée, je serai à fond à avec le groupe, d’ailleurs je le fais souvent en assistant régulièrement aux rencontres pour les encourager et être plus près de l’équipe.»

Aït Ouamar «Menad m’a rassuré»

fusé de faire de a res Coupe d’Algérie. On va très vite se projeter sur cet ob«En toute sincérité, on est clarations de fin déjectif et tenter de gagner le trophée.» de venus à Alger pour essayer de match. Quels qu partager les points avec le soient les motifs e de CRB. On se serait contentés son refus, du match nul. La clé du ne connaî les lecteurs tront pas la match était la différence réaction à Du côté du Chabab de Belouizdad, on n’était pas baentre les deux équipes sur le l’entraîneu chaud de r du Cha vard. Certains joueurs, à l’image de Kherbache, acceptent plan physique. Les joueurs bab. Comme il est sportivement la défaite et commentent le match. «On acdu CRB ont terminé le passé par une carrière cepte la défaite, on était dans un jour sans. Même si je dois match sur les genoux. En professionnelle en dire que le résultat ne reflète pas la physionomie du match.» première mi-temps, on a tant que jo ueur, il sait décidé de gérer la pression que sous d’autr es de l’adversaire, parce qu’on Naïli et Abdat préservés pour la coupe cieux, son refu s s’était préparé à ce que le s On revoyant le onze rentrant de Djamel Menad, on communiquer de à la CRB donne le maximum presse ses constate que le coach du Chabab n’a la tête qu’à la impressions pour marquer. En seconde Coupe d’Algérie prévue ce mardi face à l’ESS. En effet, de fin de match mi-temps, on a profité du Menad a préféré préserver Naïli et Abdat pour la finale le 1er passible d’une est sancmanque de fraicheur phyMai. Le premier était remplaçant tandis que le second n’a tion financière. Pe sique de l’adversaire, pour pas été convoqué, du moment qu’il est sous la menace d’une sonne ne l’a ob rligé à incorporer des atta- mettre au suspension. repos cerquants.» tains de se s titulai Sous d’autres ci res. Slimani sur le banc toujours, une éq eux, «On a fait un pas s En plus de Naïli, l’attaquant Slimani a lui aussi été uipe important vers perdu le droit de pa a laissé sur le banc des remplaçants. Menad n’a pas aligné s- son équipe type afin de permettre aux cadres de gérer au sage en finale de le maintien» la mieux leurs efforts cette semaine. Slimani n’a été aligné qu’en «Ce résultat nous per- Ligue des champion met de croire dur pour avoir aligné se s seconde période. s titulaires en ch comme fer à la survie amde l’équipe en Ligue 1. pionnat parce que Ousserir, Aksas et Maâmeri non convoqués titre était en jeu. le Je dirais même que s En plus de Abdat, trois cadres n’ont pas été convoqués. nous venons de faire En plus de Aksas suspendu, Ousserir et Maâmeri ont été M. B. un pas important pour ménagés. Pour rappel, les deux joueurs, blessés aux adducteurs, le maintien.» poursuivent leurs soins.

Menad Slimani «Notre objectif, mauvais c’est la coupe» «On se serait «Ce match est à oublier au contentés perdant ? faite, on reste toujours dans laplus vite. Malgré notre décourse à l’une des quatre Djamel Menad premières places en championnat. Notre objectif, c’est la

Rouabah

Djamel A.

Résultats de la 26e journée de Ligue 1
USM El Harrach CR Belouizdad MC Oran JS Kabylie MC El Eulma WA Tlemcen

d’un point»

dans un jour sans»

Kherbache «On était

2-2 0-2 1-0 4-0 1-0 1-0

JSM Béjaïa CA Batna

NA Hussein Dey
MC Saïda CS Constantine ES Sétif

Classement

s

s

s

Prochaine journée Mise à jour du calendrier le 2 mai
USMA MCA

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Entretien

11

Hassani «J’ai mon idée sur les besoins

des clubs professionnels»
Plusieurs présidents de club et sportifs sont entrés dans la bataille des législatives. Pourront-ils vraiment servir la cause du sport à l’intérieur du Parlement ? C’est positif que la famille du sport, à travers des présidents de club et des sportifs, postulent pour la députation et fassent de la politique, quoique ces candidats perdent leurs fonctions sur la scène sportive dans le cas où ils seraient élus. Je suis convaincu que, dans le cas où ils bénéficieraient de la confiance des électeurs, ils serviront le sport et joueront un rôle important et une grande contribution dans la concrétisation des aspirations du milieu sportif et du secteur de la jeunesse et des sports qui requièrent une plus grande attention vu la marginalisation qu’ils connaissent en matière sur le plan des subventions financières. Dans toutes les daïras de M’sila, où vous vous présentez à la tête d’une liste indépendante, vous avez axé vos interventions sur le monde du sport… C’est naturel et très spontané. Lors de tous mes déplacements et mes meetings à travers les communes de la wilaya, les citoyens voient en moi un sportif et un soutien au milieu sportif et associatif du fait de mon passé de président du CR Belouizdad. J’ai eu plusieurs rencontres avec les présidents des clubs de la wilaya et leurs supporters, que ce soit Bensrour, Sidi Aïssa, Aïn Lahdjel, Hammam Dhelâa, Tarmount, Selim, Magra et autres Boussaâda. Je vais en rencontrer d’autres. Par ailleurs, j’ai eu des réunions avec des supporters et dirigeants du WRB M’sila et j’ai accepté leur proposition d’être le président d’honneur du club. Au passage, je regrette que le club n’ait pas réussi l’accession en Ligue 2. Par ailleurs, je félicite les clubs ayant réussi l’accession au palier supérieur. Je me suis engagé auprès de tous les jeunes à aider leurs clubs et à les soutenir. Je suis très satisfait de côtoyer cette frange importante de la population. Quelle appréciation portez-vous sur le dossier du professionnalisme ? Tout d’abord, j’aimerais dire que le retard pris dans le dossier du professionnalisme est normal car le processus en est à ses débuts seulement et requiert de grands moyens, car il ne s’agit plus d’associations exerçant sous la loi actuelle sur les associations. A ce sujet, je tiens à saluer ce qu’a accompli Mohamed Raouraoua dans ce domaine, lui qui a fait de la Fédération algérienne de football une instance qui a une renommée sur les scènes continentale et internationale et qui a posé les premiers jalons du professionnalisme. Je pense que d’ici quelque temps, avec l’arrivée des fonds privés, comme cela se fait dans le monde, la situation des clubs professionnels va connaître une amélioration. En ma qualité de patron d’une entreprise commerciale privée, j’ai une idée sur les besoins d’un club professionnel qui est en lui-même une entreprise commerciale soumise aux règles des pertes et des profits. Comptez-vous acheter des actions du CRB ? On m’a proposé d’acheter des actions dans la SSPA/CRB, mais je n’ai encore rien décidé tant que les choses ne seront pas claires. Un investisseur ne peut investir s’il n’est pas sûr qu’il y ait des revenus, que ce soit de la vente des billets, de la publicité et des produits dérivés. Je donne pour exemple un club tunisien, le Club Africain, que j’ai eu l’occasion de visiter du temps où Abdelhak Benchikha en était l’entraîneur et j’avais pu constater que ce club engrange des revenus d’un montant de 80 milliards de centimes algériens, soit presque autant que ses dépenses. Qu’avez-vous à dire sur la prolifération de la violence dans les stades et sur les moyens de l’éradiquer ? Je pense que c’est un phénomène grave dont la cause est l’absence d’exutoire pour les jeunes en matières d’infrastructures sportives et de loisir. Par ailleurs, je regrette l’absence d’un grand stade digne de la sélection nationale, à tel point qu’il lui faut à chaque fois chercher un stade où jouer ses matches internationaux, au contraire de nos voisins qui ont érigé des complexes sportifs aux normes mondiales, avec toutes les commodités pour bien se préparer. Un pronostic pour la finale de la Coupe d’Algérie où il y aura votre ancien club, le CRB ? Je souhaite franchement que le CRB gagne le trophée et procure de la joie à tous ses supporters à travers l’Algérie. Je suis toujours en contact avec les dirigeants et les joueurs. Le club a des traditions dans cette compétition, tout comme l’ES Sétif. J’espère que cette finale sera une fête pour l’Algérie à tous points de vue et que le fair-play soit le grand vainqueur. Entretien réalisé par S. Harizi

COMMUNIQUE DE PRESSE

EL DJAZAIRIA TV lance officiellement

sa grille de programmes
Zaoui vous fera visiter à travers son émission «EL FAHRAS», des lieux magiques peuplés de mots, d’histoires et de poésies. Il vous fera dévoiler nos grands écrivains algériens, maghrébins, arabes, africains et autres. Une autre émission marquant le retour de la fameuse animatrice télé, Afifa Maâlam. Avec «TAHARIAET 90», Afifa et son équipe d’investigation nous ferons vivre l’Algérie qui souffre, celle qu’on évite de regarder de trop près. Pour vous mesdames, EL DJAZAYRIET, présentée par Madame Bahia Rachdi, la célèbre actrice algérienne, une femme calme et une personnalité sensible et forte à la fois, à ses côtés, deux jeunes chroniqueuses accompagneront notre star de télé pendant 50 minutes pour nous faire découvrir un univers purement féminin. Cette émission permettra aux femmes de se battre, de dénoncer des situations invivables. Elle permettra tout simplement de casser tous les tabous. La ravissante animatrice Zahra Harkat proposera un divertissement, «MAA ZAHRA», un moment privilégie qui dévoilera tout sur ses invités. Après une longue absence,

près trois mois de diffusion en phase d’expérimentation, la nouvelle chaîne algérienne, EL DJAZAIRIA, lance officiellement sa première grille de programme le 29 avril 2012. A partir de ce dimanche, les Algériens seront au rendez-vous pour découvrir un programme très riche et diversifié dédié à chaque tranche d’âge et adapté pour tous les niveaux. La nouvelle chaîne se positionne à la fois sur le divertissement, la culture et l’information. Pour sa grille de programmes Information et Culture, EL DJAZAIRIA diffusera son journal « EL DJAZAIRIA News » en prime time d’une durée de 60 minutes. Ce programme phare allie entre l’actualité Nationale et Internationale en première partie et culture et divertissement en deuxième partie. Pour le 50e anniversaire de l’indépendance, la nouvelle chaîne TV propose CAPSULE «DJAZAYERNA», une émission qui traite l’histoire de l’Algérie illustré par des noms qui ont porté la révolution à bout de bras, au péril de leurs vies, tels que El Amir Abdelkader, Abane Ramdane, Hassiba Benbouali, etc. Côté culture, le docteur et l’écrivain algérien, Amin

A

l’émission populaire «EL FHAMA» est de retour sur EL DJAZAIRIA, cette émission loufoque animée par sa joyeuse troupe revient avec un nouvel esprit et de nouvelles idées uniquement pour vous faire sortir du stress et vivre un moment de joie et de rire tout en traitant des sujets sociaux et importants. diffusé tous les jours. Une série qui aborde les problèmes sociaux de la désintégration des familles, et les difficultés rencontrées par la jeune génération face à des conditions qui lui sont imposées. Ces programmes préparés avec un soin extrême sont conçus autour de cinq axes principaux : ‘’Algérianité’’, ‘’Créativité’’, ‘’Ouverture’’, ‘’Gaîté’’ et ‘’Honnêteté’’. L’objectif étant de diffuser des programmes aux concepts compréhensibles par tous, proches de la culture populaire algérienne, projetant une vision moderne, jeune et positive, véhiculant joie de vivre tout en restant vraie et authentique. Pour les plus impatients, rendezvous ce dimanche. EL DJAZAIRIA est faites rien que pour vous. La chaîne est accessible sur le satellite Nilesat à la fréquence 11393 V 27500.

Notre chanteur de charme, Hakim Salhi, nous promet un moment unique avec «FENANIN LIVE». La grille de programmes propose un large choix d’émissions qui répond aux besoins des Algériens de tous les âges et pour tous les niveaux. EL DJAZAIRIA diffusera également des programmes animés

par de nouveaux talents, tels que KAHWA EL GOSTO, KAHWA HLIB PARTY. Pour ceux qui aiment la cuisine, Mahrez et Yasmine vous présentent «FEN ETIYAB». Une autre élégante Yasmine vous propose «BEDEL ELOOK YHABOUK». Enfin et surtout, un feuilleton turc intitulé, «NEDJMAT EL BAHR» vous sera

12

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil ENTRETIEN
Avec son record absolu de 180 sélections avec les Pharaons, Ahmed Hassan est la figure de proue du football égyptien ces dernières années. Le numéro 17 et capitaine d’équipe de l’Egypte que nous avions haï longtemps lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010, a bien accepté de revenir sur toute cette histoire. Une histoire aussi mémorable que regrettable. Il l’avoue d’ailleurs : «Ce n’était pas bien tout ce qu’on a vécu entre nous»… Mais avec Ahmed Hassan, vous ne serez pas embobiné par l’habituelle langue de bois que nous distillent certains de ses compatriotes. Lui, c’est la sagesse d’une éternelle jeunesse de 37 ans, conjuguée à la sincérité d’un capitaine qui mérite amplement son brassard. Une force tranquille, quoi ! qui fait de lui l’un des footballeurs les plus respectés de son pays.

13

Ahmed Hassan
« J’ai regretté la défaite de l’Algérie contre la Slovénie »
C’est un honneur de vous interviewer, Captain… Merci beaucoup pour cet honneur que vous me faites. Vous êtes le recordman du monde du football avec 180 sélections à votre actif. Que représente pour vous cette consécration officielle de la FIFA ? D’abord, un immense bonheur, mais aussi un plus grand honneur pour moi, personnellement, et pour tous les Egyptiens, sans oublier les footballeurs arabes en général. Ce chiffre de 180 a été réalisé grâce à beaucoup d’efforts et de sacrifices pour la sélection de mon pays. C’est, donc, un immense bonheur d’être le recordman du monde des sélections, eu égard à tout ce que j’ai donné pour cette équipe d’Egypte. Vous n’aurez « que » 37 ans au mois de mai prochain. Avezvous songé à votre retraite ou pas encore ? Je vous assure que mon souhait est de pouvoir jouer encore jusqu’en 2015 ! Mais ce sera avec l’aide d’Allah, s’Il me donne encore la force physique de pouvoir poursuivre au haut niveau. Je ne veux pas me ridiculiser sur un terrain après toutes ces années dans l’élite. Je sais qu’un jour ou l’autre, tout devra s’arrêter. Mais, aujourd’hui, Allah me permet tous les matins de concurrencer les jeunes à l’entraînement. Je pense que je suis encore opérationnel pour quelque temps encore. Pourquoi pas jouer le Mondial 2014 au Brésil, même si vous avez déclaré sur le site de la FIFA que ce sera très difficile à réaliser… L’idée en elle-même reste encore un simple rêve, mais je ne peux pas m’empêcher d’en faire un objectif. C’est de la sorte que j’avance dans la vie. Et puis, en 2014, je n’aurai pas encore 40 ans. Il y a certains footballeurs qui ont joué un Mondial au-

« Je ne suis pas d’accord avec Halilhodzic dans la mise à l’écart de Ziani »
par le passé… On se voyait beaucoup, subira le même sort au bout de faire en Egypte, lorsqu’on reçoit quelques mois. Je souhaite en tout des équipes des pays frères. Par cas, du fond du cœur, un retour exemple, nous sommes appelés à rapide de l’équipe d’Algérie. aller bientôt au Maroc pour y jouer un match fraternel en club Le nouveau sélectionneur a contre le MAS de Fès. J’espère que écarté Karim Ziani et peut-être tout va bien se passer. Nous demême Nadir Belhadj, sous prévons suivre l’exemple des Eurotexte de rajeunir l’équipe. Vous péens, comme le Real et le qui avez 37 ans, qu’avez-vous à Barça, qui s’affrontent sans dire à ce propos ? merci sur le terrain, mais Chaque entraîneur qui s’installe sans jamais de débordeannonce qu’il veut bâtir une nouments extra-sportifs. velle équipe d’avenir avec de Le Barça a joué en Angleterre, sans jeunes joueurs. Mais ce dont je suis sûr de mon côté, c’est que la qu’il y ait eu qualité d’un footballeur ne se mede grabuges. sure pas à son âge. Nul ne peut se Pareil pour passer d’une ossature de joueurs les autres d’expérience, car c’est à leurs côtés clubs qui que les jeunes qui arrivent en sévoyagent en toute sé- lection apprendront et mûriront. Si un coach dit vouloir bâtir pour curité à tral’avenir, cela revient à dire qu’il vers toute l’Europe. veut s’éloigner des grands objectifs, Malheureusement, la violence a des grandes ambitions, car il aura également débordé dans nos besoin de 3 à 4 ans pour arriver à différents championnats. construire l’équipe de ses rêves. D’abord Port-Saïd, puis le Mais je ne Maroc et l’Algérie. Avez-vous pense pas que le public saura eu vent du drame de patienter auSaïda en Algérie ? tant d’années. Oui, bien sûr que je « J’avais Je suis personsuis au courant de ce nellement pour qui s’est passé. C’est demandé à un mixage vraiment triste ce tous mes entre les généqui est arrivé aux amis de rations afin joueurs de l’USM soutenir d’apporter Alger. J’ai encore l’équilibre némal à la place l’Algérie contre cessaire à des joueurs la Slovénie » l’équipe. qui ont été poignardés. Le sélectionneur C’est insensé d’aller jouer des Verts semble un match de football pour être acpréférer le jeu de cueillis avec des couteaux et des Feghouli à celui de Ziani et bâtons. Le football, ce n’est pas c’est dans ce sens qu’il l’a cela. C’est le chauvinisme qui écarté de l’équipe… pousse les supporteurs à agir avec Cela reste son avis. Moi qui ai cette agressivité aveuglante. Nous joué contre Ziani, je peux vous avons besoin de beaucoup d’enseiassurer que c’est un élément très gnements pour apprendre à gérer important dans l’équipe d’Algérie. nos pulsions dans un match de Mais il est vrai qu’un joueur foot comme on en voit en Europe. comme Feghouli est également Que pensez-vous des derniers flamboyant résultats de l’équipe d’Alsur le terrain gérie, notamment après grâce à sa vival’arrivée de Vahid Hacité et sa fougue. Ce sont lilhodzic ? « L’Algérie des joueurs Sincèrement, je ne a une équipe comme lui qui suis pas trop le parremarquable vont assurer cours de l’équipe et Matmour l’avenir du footd’Algérie ou des ball algérien. autres sélecm’a épaté » tions. J’en suis désolé. Mais L’Egypte a comme je l’ai dit, gagné après nos confrontatrois CAN tions en éliminatoires avec des du Mondial 2010, les joueurs essenAlgériens jouent très tiellement bien au football et posissus du sèdent des joueurs rechampionnat marquables. Ils gagneraient cependant à national. jouer avec plus d’engaPensez-vous gement d’ensemble et que cela est non pas individuellement. Mais il possible pour une sélecest vrai aussi que le changement tion comme l’Algérie ? d’entraîneur ne permet pas à Les données ne sont pas l’équipe de progresser rapidement. pareilles. L’Algérie posLe temps d’adaptation est toujours sède beaucoup de bons plus long et cela retarde l’évolution joueurs qui évoluent à de l’équipe. Et le pire, c’est que bien l’étranger. De notre côté, avant que cet entraîneur ne trouve nous n’en possédons pas la bonne solution pour faire tourautant, malheureusener la machine, il lui est déjà signi- ment. Nous n’en avons fié de plier ses bagages pour être que 3 ou 4 au maximum. remplacé par quelqu’un d’autre qui Je peux vous assurer que

delà de la quarantaine, à l’image de Lothar Matthäus ou Roger Milla qui l’a joué à 42 ans. Si demain, donc, l’occasion se présente pour jouer le Mondial 2014, je serai hyper heureux de pouvoir le faire et je me donnerai tous les moyens pour ne pas faire de la figuration. Maintenant, si le rêve s’arrête avant, eh bien je me

pourquoi on festée par le peuple égyptien qui devait être une fête du football contenterai de tout ce que Dieu nous faisait s’est transformé en champ de bam’a donné dans ma carrière et que contre l’Algérie ? vivre je ne remercierai jamais assez pour taille avec des crimes et du sang Sincèrement, je ne le pense pas, toutes ces partout. Je souhaite vivement que la chance que j’ai eue. car la sensibilité entre les deux minos peuples arabes, en Egypte, en peuples a toujours existé depuis Vous avez joué quasiment à Tunisie, en Libye, au Maroc et aubien longtemps. Avant même que tous les postes, et face au MAS tres, apprennent à faire la part des Moubarak ne soit président de la de Fès, vous risquez de jouer choses et ne confondent pas adRépublique. Ce n’était pas la peut-être comme gardien de versité et animosité. C’est facile de première fois qu’on assistait à but, vu que vous partirez sans dire qu’on a été aveuglés après de telles scènes de tension. remplaçant à ce poste. Vous y coup, mais il est encore plus sage Même contre le Maroc et pensez ? sères de contenir nos pulsions agressives la Tunisie, les matchs ont (Il sourit). Je vais vous surprenalors que nous et ne pas tomber dans la violence. toujours été tendus à l’exdre, mais je vous assure que je suis On ne doit pas regretter après, car sommes censés nous trême. Ce qui absoudrait assez bon comme gardien de but. sentir chez nous en Algéça ne servira à rien. la thèse d’une manipulaC’est un poste que j’ai toujours aprie. Mais relisez mes déclaration politique de la part de précié depuis mon plus jeune âge. l’ancien régime. Ces tensions entre tions par la suite et vous verrez La majorité des comJe m’entraîne, souvent, avec nos différentes équipes ont de tout que j’ai bien dit que je retourmentaires affirment que les gardiens de but temps existé. La presse a sa part de nerai avec plaisir en Algérie si ce qui est arrivé entre en plus. Je suis l’occasion venait à se présenter responsabilité, certes, mais il y a l’Algérie et l’Egypte a été pourtant mià l’avenir. également un fait nouveau… C’est de loin beaucoup moinlieu de terle phénomène Internet. Les deux Et pour le Mondial ? «J’ai eu de dre que ce qu’on a vécu à rain. Mais peuples arrivent à se joindre insVous imaginez que j’allais dela peine pour Port-Saïd… ça ne me tantanément et cela ne fait qu’augmander à mes compatriotes de Absolument ! Le drame dérangementer les risques de tensions. Je les joueurs de soutenir la Slovénie ? C’est inde Port-Saïd a été inconrait me rappelle d’un match au Maroc sensé ! Jamais une telle idée ne l’USMA à testablement plus grave, du où on avait essuyé des jets de provraim’aurait effleuré l’esprit à froid, fait qu’il y a eu beaucoup jectiles et ce genre de trucs, mais à Saïda» malgré tout ce qu’on a vécu de morts dans ce match. Ce l’époque, il n’y avait pas Internet lors des éliminatoires. J’ai qui n’a pas été le cas entre pour amplifier les choses en haannoncé à maintes renous et l’Algérie. Malheument ranguant les supporteurs pour prises qu’il fallait être reusement, nos matchs avec pas d’enfiler les gants s’insulter et se menacer mutuellederrière l’Algérie, parce l’Algérie avaient pris des alpour aider mon équipe si besoin ment. Je suis sûr que c’est à cause que c’était le seul reprélures de guerre entre deux peuples. de cela qu’il y a eu autant de tenest. Je suis prêt mentalement et sentant du peuple Ceci a été amplifié par certains physiquement en tout cas. sion, même pour Port-Saïd. arabe dans cette Coupe Date et lieu de naissance : médias malintentionnés. Ce que je Le monde du football en Algédu monde. Je vous as2 mai 1975 à Maghagha (Égypte) Vous lavez totalement l’ancien regrette dans cette histoire, c’est rie a été attristé de voir ce qui sure que j’ai été désolé Taille : 1,75 m régime de ce qui est arrivé… que nous aussi, avions gobé les de voir l’Algérie perdre Poste : Milieu de ters’est passé à Port-Saïd. ComNous n’avons mensonges de ces gens. Nous contre la Slovénie. Je n’ai rain ment avez-vous vécu ce drame ? n’avions pas eu le recul pas le droit de Club actuel : Zamalek (Il respire profondément.) C’est tout mettre sur le jamais oublié qu’il y a qu’il fallait pour éviter des liens de sang et de revrai que c’est triste ce qui s’est dos des anciens la montée de la haine. Parcours ligion entre nos deux peupassé. On n’arrive toujours pas à régimes, car il J’espère qu’on en tiprofessionnel ples. J’ai beaucoup d’amis l’admettre. C’est très regrettable suffisait d’un peu « Hosni rera les bonnes lealgériens et, juste pour eux, 1995-1997 : Assouan que de telles choses arrivent dans de bon sens pour çons à l’avenir Moubarak SC, 15 matches (7 nos stades. En principe, l’Islam que tout soit évité. je ne peux pas détester lorsqu’on sera opbuts) votre pays. nous a inculqué les bonnes valeurs posés entre Mais aujourd’hui, n’avait rien à pour ne pas tomber dans cette bar- frères arabes. je crois qu’on en a Et quels sont ces amis al- 1997-1998 : Ismaïly voir avec nos SC, 22 matches (6 barie. Il nous dicte comment nous trop parlé. Il est gériens dont vous parlez buts) comporter avec notre prochain. temps d’agir et de problèmes avec ? Vous im1998-Nov. 2000 : KoMa tristesse est tellement proretenir les leçons Je ne vous citerai que ceux caelispor (Turquie), l’Algérie » putez, fonde, même aujourd’hui. Je ne du passé. du football puisque ce sont 49 matches (5 buts) donc, tout ce sais pas si on a appris des choses eux que tout le monde re- Nov. 2000-Nov. 2001 : Denizlispor(Turqui est arrivé aux de tout ce qui s’est passé ce connaîtra. Il y a plusieurs quie), 30 matches (7 buts) Après votre éliminajour-là. Je l’esseuls journalistes ? tion du Mondial, vous joueurs que j’ai affrontés sur Nov. 2001-2003 : Gençlerbirliği (Turquie), Les médias ont le terrain avec qui j’entretiens 41 matches (23 buts) aviez déclaré ne jaleur part de responde bonnes relations. Je vous 2003-2006 : Beşiktaş (Turquie), 97 matches mais avoir à fouler le sabilité dans la citerai, par exemple, Madjid (29 buts) sol algérien. Par la montée de la viosuite, vous avez appelé Bougherra que j’ai croisé à 2006-2008 : RSC Anderlecht (Belgiqu), 77 lence entre les peuplusieurs reprises au Qatar, matches (23 buts) les Egyptiens à souteples, car ce sont d e 2008-2011 : Al Ahly 66 matches (14 nir les Verts eux qui ont prém ê m e buts) contre la Slovénie. C’est senté ce match comme si c’était q u e Depuis 2011 : Zamalek SC 1 match (2 buts) une guerre entre l’Egypte et un peu ambigu pour Karim l’Algérie. Ils ont harangué les nous… Z i a n i , Sélections « Je supporteurs à un point de Suivez mon raisonainsi que 179 sélections depuis 1995 (33 buts) regrette non-retour. Nous avons cassé nement. C’est simple. d ’a u t r e s nos relations avec le peuple al- Pour la première déqu’on se soit que j’ai Palmarès gérien à cause d’un match de claration, vous revus à laissés duper 1998 : Vainqueur de la CAN avec l'Égypte football. Alors que le sport dit imaginez bien Aspetar et 2006 : Vainqueur de la Supercoupe de Belpar des tout à fait le contraire de ce que je l’ai faite dont je ne médias pourris retiens pas gique avec le RSC Anderlecht que nous avions fait. Mais sous l’effet de la 2006 : Vainqueur de la CAN avec ceci n’est pas définitif. On qui nous ont colère et de la bien les l'Égypte et élu meilleur joueur de la comaura encore d’autres occadéception. noms. Il y a montés contre pétition sions pour calmer les esprits Mais au final, aussi l’entraîl’Algérie » 2007 : Champion de Belgique avec le RSC père au moins. et reprendre notre fraternité je ne peux neur de Anderlecht J’espère qu’on a compris que nous d’avant. Je suis sûr qu’on restera pas renier notre Lekhwiya, 2007 : Vainqueur de la Supercoupe de Belformons un seul et même peuple frères malgré tout ce qui est arrivé. arabité et les liens ancestraux Djamel Belgique avec le RSC Anderlecht dans ce pays. Le football a été inLe football devra nous unir et non qui nous lient. Sans oublier l’Islam madi, c’est 2008 : Vainqueur de la CAN avec l'Égypte venté pour apporter la santé, la le contraire. qui nous lie avant toute chose. bien comme ça qu’il s’ap2008 : Vainqueur de la Coupe de Belgique joie et la fraternité entre les gens. Il Pensez-vous que Hosni Mouba- N’oubliez pas que j’étais très en co- pelle, non ? avec le RSC Anderlecht y aura toujours un vainqueur et un lère quand nous avions subi toutes rak et ses enfants avaient été Oui, exactement. Lui 2010 : Vainqueur de la CAN avec l'Égypte perdant. C’est sûr qu’on était tous derrière toute la violence mani- ces intimidations avec Al Ahly en et élu meilleur joueur de la compétition. aussi a joué avec les Verts atterrés par ce qui s’est passé. Ce Algérie. Je ne comprenais pas

parce qu’on partageait le même hôtel à Doha. Nous entretenions de bonnes relations. Je dirais même qu’on était très proches les uns des autres. Comme j’en ai encore d’autres que vous ne connaissez pas. Il est, donc, inutile de se montrer aigre envers les joueurs algériens, juste parce qu’ils nous ont privés du Mondial. C’est à nous en tant que joueurs de donner l’exemple aux supporteurs. Je vous assure qu’en tant qu’Arabes, nous avions bien souhaité voir l’Algérie passer le premier tour dans ce Mondial. Mais, malheureusement, ça n’a pas été le cas. Le sélectionneur des Pharaons, l’Américain Bradley, n’écarte pas l’idée de jouer en Algérie ou au Maroc, dans le cas où l’Egypte n’offrait pas encore les conditions de sécurité pour abriter les éliminatoires du Mondial 2014. Quel est votre commentaire à ce sujet ? En tant qu’Egyptien, il est normal de souhaiter avant tout que ce match se déroule chez nous, sur notre propre terrain et devant notre propre peuple. Je suis sûr que nous serions bien reçus chez nos frères marocains ou algériens, parce que tout le monde a retenu les leçons du passé. Je n’ai aucun doute quant à l’accueil qui nous sera réservé chez vous. C’est ce que nous devons, également,

si l’on en avait autant que vous, ils joueraient tous en sélection d’Egypte. Il n’y a aucun doute làdessus. Etes-vous supporteur du Barça ou du

c’est parce que nous vivons une situation particulière en Egypte et cela m’empêche de porter un jugement sur des footballeurs que je n’ai pas assez suivis. Et quel joueur algérien vous a plu ? Ah, l’Algérie possède beaucoup de

Real ? J’adore le Real Madrid ! Quel est, donc, le meilleur joueur du monde actuellement ? Sans hésiter je dirais Messi, même si je suis un grand fan du Real Madrid depuis mon jeune âge. On est obligé de suivre aussi les exploits du Barça et surtout de Messi. Quel est, selon vous, le meilleur footballeur arabe actuellement ? (Il réfléchit.) Franchement, je n’en trouve aucun qui me vienne à l’esprit. Non pas à cause d’une quelconque faiblesse des joueurs, mais

footballeurs talentueux, à l’instar de Bougherra et d’un attaquant vivace et très entreprenant qui portait le numéro 13 contre nous. Son nom m’échappe malheureusement… Karim Matmour ? Exactement ! C’est Karim Matmour ! Depuis le début du match contre nous, il avait retenu mon attention. C’est un très bon joueur, Matmour. Il joue dans quel club actuellement ? A l’Eintracht Francfort en Bundesliga. Il vient d’accéder avec son club… Je lui souhaite encore d’autres grandes réussites à lui, à Ziani, Belhadj et à tous les autres bons joueurs algériens. Entretien réalisé par N. S.

14

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

Stade : Birouana (Tlemcen)
Affluence : faible Arbitres : Houasnia, Bourouba, Badache Avertissement : Rechrouche (73’) (WAT) But : André (21’) (WAT)

WAT 1 - ESS 0

Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne !
Tous ceux qui suivent de près cette équipe de Sétif sont d’accord pour dire qu’elle développe un football de haute facture. Lors de leur dernier face-à-face contre le CRB, les hommes de Geiger s'étaient fait surprendre et ils encaisseront deux buts qui auront l’effet d’un coup d’assommoir. Du coup, la précipitation avait pris le dessus sur l'efficacité. «On n'a pas fait un si mauvais match que ça, avait relativisé Delhoum, le capitaine de l’équipe de Sétif, mais on a manqué de réussite et on espère que ça va tourner.» Elle est justement là, la superbe occasion de prendre une revanche, toute sportive s’entend. Ce mardi, l’objectif premier est d’arriver à obliger le portier belouizdadi à aller chercher le ballon au fond de ses filets. La manière pour y parvenir importe peu car, selon la formule usitée, une finale ne se joue pas, elle se gagne !

WAT 1
Mâazouzi, Mebarki, Belkaroui, Boudjakdji, Messaoudi, Rechrouche, Belarbi (Sammer 72’), Belgheri, Ambane, Bourahli, André (Sidhoum 90’) Entraîneur : Amrani

ESS 0
Berguiga, Bengoreine (Nadji 46), Diss (Lakhdhari 24’), Meguenni, Delhoum, Ferrahi, Djahnit, Ghezali, Djabou, Cyril (Gormi 72’), Benmoussa Entraîneur : Geiger

Les Sétifiens méconnaissables !
Ce choc entre deux équipes qui toutes deux ont de bonnes raisons d’engranger des points tiendra toutes ses promesses. D’entrée, Geiger annoncera la couleur en tissant une véritable toile d’araignée pour faire échec aux velléités offensives des locaux.

21’, la muraille sétifienne se fissure !
Ce sont les Tlemcéniens qui se montreront les premiers menaçants. Ce sera par l’intermédiaire d’André qui mettra à contribution Berguiga à la 5’. On jouait la 19’ quand ce même André verra sa reprise terminer sur le poteau. L’occasion suivante sera la bonne.

A la 21’, Berguiga glissera au moment de capter un ballon facile. Ceci permettra à Bourahli de servir André qui n’aura aucune peine à mettre le cuir au fond des filets (1-0). La réplique se fera par Delhoum qui adressera un tir que Mâazouzi relâchera dans les pieds de Cyril. Ce dernier ratera de peu le cadre. A la 30’, Ferrahi trouvera Mâazouzi à la parade suite à un coup franc des vingt mètres. André ne sera pas en réussite à la 31’, suite à un essai des vingt mètres. Juste après, à la 36’, le même André obligera Berguiga à se détendre. Le rythme baissera quelque peu d’intensité et le jeu s’équilibrera par la suite. On assis-

tera ensuite à une âpre bataille pour la conquête du milieu. Les animateurs sétifiens mettront à mal des Tlemcéniens qui géreront une situation qui leur est favorable jusqu’à la pause. Celle-ci surviendra après une dernière alerte de Tlemcen par l’entremise de Belgheri. Les débats furent très animés en seconde période. On notera quelques belles opportunités côté tlemcénien.

Un florilège de ratages en tous genres
A la 54’, André verra son tir raser le poteau de Berguiga. A la 67’, Belgheri reprendra un centre de Boudjakdji, mais le cuir rasera

la transversale. Les joueurs de l’ESS ne seront pas en reste et par deux fois (64’ et 72’) Djabou sera tout près de marquer, si ce n’est les belles oppositions de Mâazouzi. Par la suite, le portier sétifien effectuera de superbes parades pour sauver des situations périlleuses devant Ambane et Boudjakdji. Les Sétifiens, méconnaissables, s’inclineront fort logiquement. L’addition aurait été plus lourde si ce n’avait été la maladresse des attaquants tlemcéniens. Tout porte à croire que la troupe à Amrani a les moyens de terminer très fort le championnat. O. R. B. A.

Geiger : «C’est au joueur de gagner et d’entrer dans le livre d’or du football»
«La finale, c’est l’affaire du joueur. Arrivé en finale, c’est lui qui a besoin de gagner pour entrer dans le livre d’or du football de son pays.»

Madoui : «Remportez cette coupe pour étoffer votre CV !»
«Mais nous, notre boulot est terminé depuis les demi-finales. C’est ce langage que j’ai tenu à mes joueurs : Nous, les entraîneurs, on ne fait que regarder, à vous de jouer. Il faut remporter cette finale pour étoffer votre CV, si vous ne le faites pas, tant pis pour vous. Nous sommes vraiment optimistes pour la gagner cette coupe. Le CRB va jouer confiant mais nous nous avons notre mot à dire dans cette rencontre. Nous avons le potentiel pour battre n’importe quelle équipe.» S. B.

Geiger : «Nous n’avons à nous en prendre qu’à nous-mêmes»
«C’est certain, cette défaite nous a fait très mal. Il faut reconnaître que nous avons largement facilité la tâche à nos adversaires en manquant de mordant et de réalisme. J’ai dit à mes joueurs de prendre des initiatives au cours de ce match. C’est tout le contraire qui s’est produit. Nous n’avons pas fait preuve d’audace pour bousculer cette équipe qui a eu tout le loisir de s’installer et déjouer, disons, à l’aise. Nous n’avons à nous en prendre qu’à nous-mêmes.»

Amrani : «Bravo à mes joueurs !»
«Avant toute chose, je voudrais féliciter mes joueurs. Cette victoire face au leader du championnat et d’un des finalistes de la Coupe d’Algérie est pour nous pleine de sens car elle nous permet d’entrevoir l’avenir avec un peu plus de sérénité. Mes joueurs voulaient se ressaisir et montrer qu’ils valent bien mieux que la place qu’ils occupent actuellement au classement et c’est pour cela qu’ils ont fait preuve d’un formidable esprit de corps. Nous avions pour mission de gagner ce match et c’est chose faite.» O. R. B. A.

A J-2 de la finale Les dernières retouches avant le déplacement à Alger

Un encadrement pour les supporters sétifiens
Des décisions ont été prises suite aux nombreuses réunions qui se sont tenues concernant l’organisation de la finale de la Coupe d’Algérie. L’une d’entre elles consiste en une prise en charge totale des supporters sétifiens sur le plan sécuritaire et cela dès leur arrivée à Alger. Un dispositif qui intéresse particulièrement les fans qui se déplaceront par train. Le représentant de la DGSN, à Alger, a promis un cordon sécuritaire qui s’étendra de la gare Agha au stade du 5-Juillet. Ces mêmes supporters effectueront le chemin du retour sous bonne escorte après la fin du match. Des véhicules de l’ETUSA à la disposition des supporters de l’ESS Dès leur arrivée à la gare centrale d’Alger, les supporters de l’ESS prendront place dans les véhicules de l’ETUSA qui seront mis à leur disposition. La même mesure sera de mise pour le retour et le transport sera gratuit.

Autour du match Sous une pluie battante
Quelques minutes après le coup d’envoi, des pluies diluviennes se sont abattues sur la région de Tlemcen. La pelouse étant devenue très glissante empêchera les joueurs de s’exprimer totalement.

Ouverture des portes à 9 heures
Un premier horaire a été avancé en ce qui concerne l’ouverture des portes de l’OCO du 5-Juillet. Celleci se fera assez tôt le matin, aux environs de 9 heures. Cet horaire pourrait être avancé ou retardé d’une demi-heure.

porters et aux personnes en charge du bon déroulement de cet important événement. La nouveauté est que l’eau qui sera servie aura gardé toute sa fraîcheur car stockée dans des camions frigo.

Quelques chiffres…

8 : 8e finale pour l’ESS
Les Sétifiens joueront le 1er Mai, leur huitième finale de Coupe d’Algérie. Ils ont gagné leurs sept premières finales et ce fut lors des années 1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989 et 2010.

L’assistance médicale assurée
Des mesures spéciales ont été prises par la direction de la Protection civile à l’occasion de la finale de la Coupe d’Algérie. Des véhicules médicalisés seront stationnés aux alentours et à l’intérieur du stade du 5-Juillet. Des médecins et du personnel paramédical ont été réquisitionnés à cet effet.

Mise en vente des billets ce matin
Un membre de la direction du complexe du 8-Mai s’est déplacé à Alger pour récupérer les 20 000 billets qui seront mis en vente à Sétif. L’écoulement des tickets d’accès se fera au niveau des guichets du stade du 8-Mai. Cette opération débutera ce matin à huit heures trente.

Diss rechute
Il n’est resté que 24 minutes sur le terrain, le défenseur central sétifien. Il s’écroulera sur le sol et fera signe à son banc qu’il ne pouvait pas continuer la partie. Il a été remplacé par Lakhdhari.

6 : Belkaïd, le recordman
Le joueur qui a trusté le plus de finales dans les rangs sétifiens, c’est Belkaïd qui a joué six finales, dont deux sous les couleurs de l’ESS. Il a remporté le trophée en 2010 sous les couleurs noir et blanc.

Les deux galeries séparées
Le tri entre les supporters des deux équipes se fera bien avant l’arrivée aux portes d’entrée. Les deux galeries seront donc séparées. Il est prévu d’imprimer des billets de couleur différente pour faciliter la séparation des deux publics.

0 : aucun match de coupe pour Aoudia
Le meilleur buteur de l’ESS, Amine Aoudia, n’a joué aucun match de coupe cette saison. Le hasard a voulu qu’il soit blessé lors des tours qui ont été joués jusque-là. Il sera cependant présent le 1er Mai pour la grande finale.

La glissade de Berguiga
Il n’a pas dû choisir les bons crampons, le portier sétifien. En effet, il glissera au moment de capter un ballon facile. Cela lui coûtera d’encaisser le premier but par l’entremise d’André à la 21’. O. R. B. A.

De l’eau fraîche à volonté
La SIAL n’a pas voulu demeurer en reste et cette compagnie s’est d’ores et déjà engagée à fournir de l’eau minérale en sachets aux sup-

S. B.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1
Stade: 1er-Novembre (El Harrach)
Affluence : (match à huis clos) Arbitres : Necib, Maghlout, Boudebouz Avertissements : Demou (52’) (USMH) Expulsion : Si Mohamed (69’) (JSMB) Buts : Yaya (22’), Touahri (46’) (USMH) ; Gasmi (72’ sp) Derrag (82’) (JSMB)

15
qLe Boualem a qJSMB,coach son onze,Chareftitu-dû composer hier face à la sans cinq éléments laires : Layati, Gariche, Ziane-Cherif, Hendou et Bounedjah. Des absences de taille dans l’échiquier du driver harrachi qui a su quand même gérer ces défections et aligner une équipe homogène qui a pu réaliser au moins un match nul devant une équipe de Béjaïa au complet et avec tous ses atouts.

USMH 2 - JSMB 2

L’USMH amoindrie de cinq joueurs

USMH 2 JSMB 2
Doukha, Boulakhoua, Kahouadji, Demou, Boursi, Lagraâ, Touahri (Djarbou 64’), Aïssaoui (Tattem 72’), Boulemdaïs, Yaya, Benyettou (Abid 63’) Entraîneur: Charef

Si Mohamed, Megatli, Zerrara, Maïza, Zafour, Boucherit, Maroci, Ouali
(Bellakhdar 50’), Benchaïra (Derrag 52’), Boulanseur (Djebarat 72’), Gasmi Entraîneur : Michel

Première titularisation de Boursi
jeune qqLe Boursi,défenseur harrachi, qui n’a pas été concerné par les derniers matches

de son équipe, a fait sa première appariation, hier, à l’occasion de la 26e journée du championnat, face à la JSMB comme titulaire dans l’axe, au côté de Demou. Pour une première titularisation avec sa nouvelle équipe, le jeune axial des Espoirs s’est montré à la hauteur.

L’APC débloque 800 millions
Les comptes du club viennent d’être renfloués par une subvention émanant de la commune d’El Harrach qui vient de débloquer au profit de l’USMH la somme de 800 millions de centimes. Joint par nos soins, le président de la commune d’El Harrach nous a confirmé l’information : «C'est exact, mais cela remonte à plus d’une semaine déjà. Nous avons effectivement débloqué pour l’USMH la somme de 800 millions en guise de subvention de l’année 2011. Il reste encore celle de l’année 2012 qui sera débloquée plus tard.» En tout cas, cette manne financière devrait constituer une bonne bouffée d’oxygène pour la direction du club afin de faire face aux dépenses courantes et au payement de quelques joueurs, qui attendent leur salaire du mois de mars.

Les Béjaouis redorent leur blason
Les Harrachis ont joué avec le feu, alors que dans le même temps, les Béjaouis sont revenus de loin dans un match de folie. Vingt minutes ont été suffisantes pour les poulains de Michel pour renverser la vapeur, hier, au stade de la Lavigerie contre l’USMH. Menés au scores dès la 22’, les visiteurs ont attendu jusqu’à l’expulsion de Si Mohamed qui les a galvanisés pour réagir et revenir dans le match, après les deux buts de Gasmi et Derrag. Pour revenir au match, dès le coup d’envoi, ce sont les Béjaouis qui annoncent la couleur en exerçant un pressing sur la défense du l’USMH. D’ailleurs à la 6’, Megatli sert un plateau à Gasmi qui, face à Doukha, rate l’ouverture de score pour son équipe. Deux minutes plus tard, ce sont encore les poulains de Michel qui se montrent dangereux. Gasmi botte un coup franc qui a failli tromper la vigilance du gardien harrachi. du score par les Béjaouis durant cette première période, ce sont plutôt les camardes de Aïssaoui qui trouvent la faille, à la 22’, par l’intermédiaire du jeune Yaya de la tête, suite à joli centre de Touahri. La domination des Harrachis continue et à la 33’, Yaya, encore lui, a failli aggraver la marque d’un puissant tir qui heurte la transversale, avant que Si Mohamed ne capte la balle. C’est sur le score d’un but à zéro que l’arbitre M. Necib siffle la fin de cette première période. De retour des vestiaires, les camardes de Demou n’ont pas tardé à ajouter un second but à la 46’. Touahri, seul au second poteau à la réception d’un centre dévié de la tête par Yaya, place sans difficulté aucune la balle dans la cage de Si Mohamed. buteur de l’équipe, Ahmed Gasmi, à la 72’. Les protégés de Michel ont raté plusieurs occasions de revenir au score, mais le manque d’efficacité devant les bois les a trahis.

ayant opposé les qqLa rencontrepouràleleurs homojeunes Béjaouis logues harrachis, compte de la 26e journée du championnat des U21 ans, et qui s’est déroulée au stade de Lavigerie en ouverture, hier dans la matinée, s’est soldée par une victoire des visiteurs sur le score sans appel de cinq buts à un. Une victoire qui confirme leur dernière consécration en Coupe d’Algérie mais aussi la place de leader qu’ils occupent depuis quelque temps. Avec cette énième performance, les poulains de Ghimouz sont bien partis pour rafler le doublé cette saison.

Les Espoirs atomisent les Harrachis et confirment leur statut

82’, Derrag propulse la JSMB à la première place
La domination des visiteurs était donc visible. Alors que tout le monde croyait que les Béjaouis allaient reculer et subir le match, en infériorité numérique, ils se montrent très présents et plus volontaires. Contre attente, Derrag reprend de la tête un centre et réussit à inscrire le but égalisateur à la 82’ qui permet à son équipe de sortir indemnes de cette partie. Un point qui aura son pesant d’or dans le décompte final pour la course au titre, du moment que la JSMB, qui recevra le MCO le 5 du mois prochain, occupe la première avec l’ESS, avec 44 points. Désormais, les Béjaouis se doivent de lutter pour préserver cette première place jusqu’à l’ultime journée.

d’hier qqEcarté pour le match coach contre l’USMH par le Alain Michel, le jeune axial de la JSMB, Zidane Mebarakou, n’a même été pas convoqué pour participer à la rencontre des Espoirs alors qu’il appartient toujours à cette catégorie. Le jeune joueur était très surpris de cette décision qui confirme les choix bizarres de Michel ces derniers temps, quand il fait jouer des joueurs sans entraînement, alors que ceux qui ont participé à la préparation de ce match face aux Harrachis depuis le début ne se retrouvent même pas convoqués.

Mebarakou n’a pas été convoqué en Espoirs non plus

72’, Gasmi annonce la couleur
Piqués au vif, les Béjaouis réagissent, surtout après l’expulsion de leur gardien Si Mohamed. Dès lors, les occasions les plus nettes sont à mettre à l’actif des camarades de Zafour qui ont pu réduire la marque, grâce à un penalty transformé par le

ESS-USMH, mauvaise campagne pour Benouza
En s’illustrant par une partialité des plus flagrantes au profit de l’ESS lors des demi-finales de Coupe d’Algérie, Mohamed Benouza, candidat RPR aux législatives dans la wilaya d’Oran, n’a pas rendu service à son parti en cette période de campagne électorale où chaque action positive au profit du peuple vaut son pesant d’or dans le décompte final des voix. Pendant que d’autres candidats des autres partis politiques font tout pour soigner leur image de marque et celle de leur partie, dans le but de retenir l’attention des électeurs et gagner la confiance du peuple, Benouza a fait preuve d’une malhonnêteté criante qui porte préjudice à son parti politique. C'est dire que le manque de maturité sur le plan politique d’un candidat, aussi populaire soit-il, peut avoir un effet très négatif pour son parti. Par conséquent, le choix de Benouza comme candidat du RPR est des plus mauvais.

Yaya et Touahri donnent l’avantage aux Harrachis
Alors qu’on s’attendait à l’ouverture

N. Ratni

Michel : «Je ne retiens que les 20 dernières minutes»
«Je pense que je peux confirmer aujourd’hui qu’en football, il n’y a jamais de logique. Alors qu’avec tous nos joueurs, et avec aussi notre domination, on n’a pas pu inscrire le moindre but. Pis encore, l’équipe de l’USMH a pu mettre deux réalisations de suite. A dix, l’équipe a bien réagi. Les joueurs étaient plus volontaires et ils ont renversé la vapeur dans les dernières vingt minutes que je retiens dans ce match. C’est un bon point de pris qui nous permettra de rester dans la course au titre. J’aurais aimé gagner, mais je suis très content de ce nul.»

riode. Toutefois, je dirais aussi que Béjaïa n’a pas volé son point, du moment qu’ils ont réalisé un bon match dans l’ensemble. Je pense que ce point, c’est mieux que de perdre car il faut dire qu’avec l’absence de notre public et de plusieurs joueurs titulaires, l’équipe ne s’est pas mal débrouillée.»

Si Mohamed : «Je ne mérite pas mon expulsion»

Tatem convoqué à la dernière minute
Légèrement blessé au tibia depuis le match des demi-finales contre l’ESS, Islam Tatem, le jeune milieu offensif harrachi, a repris les entraînements la veille du match face à Béjaïa, après avoir raté plusieurs séances. D’ailleurs, il devait faire l’impasse sur le match de la JSMB. Finalement, Charef a décidé de le convoquer parmi les 18. N. R.

Interrogé sur son expulsion par l’arbitre, M. Necib, le 19 éléments, en a sacrifié un pour gardien de la JSMB, Si Mohamed Cédric, nous a fait cette n’en retenir que 18 sur la feuille de déclaration : «Je pense que je ne méritait pas le rouge. match : Nabil Aït Fergane a été mis L’arbitre a un peu exagéré dans sa décision. Le joueur au service des Espoirs. Concernant était au départ hors-jeu, donc je ne comprends pas comDoukha : «L’absence du public Hamouche, qui n’a pas été retenu ment il a pu m’expulser. En tout cas, je remercie mes coet des titulaires nous a pénalisés» avec les seniors, il a participé aussi équipiers pour leur courage car, même Le gardien harrachi, qui a sauvé son équipe d’une déau match d’hier avec les Espoirs. à dix, ils ont pu revenir dans le Benyettou faite lors des dernières minutes de la rencontre, estime Dans cette même rencontre, on a match et arracher le nul. C’est se rate que son équipe a bien joué et méritait un meilleur sort. une bonne affaire pour notre «Hors antenne», «déconnecté», noté le retour du jeune MohaCe dernier pense aussi que l’absence du public et de plumed Lamine Aourès qui n’a équipe.» «dans un jour sans», tels sont les sieurs joueurs titulaires a joué en défaveur de l’USMH : N. Ratni qualifiants de ceux qui ont vu hier la pas rejoué depuis deux mois «Je pense qu’on méritait mieux dans ce match. On a et qui a inscrit un joli but. prestation de l’attaquant Benyettou. Alibien joué et on aurait pu tuer le match en première pégné d’entrée en pointe au côté de Yaya, le joueur harrachi était vraiment à côté de la plaque. Ce dernier aurait pu inscrire au pour l’enfant de Skikda qui a pu batUn grand match Derrag marque moins deux buts qu’il a ratés malheureutre son propre record de la saison sement, alors qu’il se trouvait seul face de Yaya le deuxième… passée. S’il y a un autre joueur au gardien et parfois même devant L’incorporation de Mohamed Derrag en Les Béjaouis ont joué des bois vides. Chose qui a poussé parmi les jeunes de l’USMH seconde période, à la place de Benqui réussit à s’imposer de fort le coach Charef à le sortir au chaïra, a été très bénéfique pour les Bé20 minutes à dix belle manière depuis qu’il est dedébut de la seconde jaouis. Ce dernier, qui a l’habitude de Après l’expulsion de Si MohaDeux venu titulaire, c’est bien le jeune atpériode. marquer contre l’équipe de l’USMH, n’a pas med, les Béjaouis ont dû taquant, Karim Yaya. Tous les dérogé à la règle du moment que c’est lui prendre un attaquant pour changements observateurs s’accordent à dire que le joueur a qui a inscrit le but égalisateur pour son remplacer le gardien, côté béjaoui beaucoup progressé depuis sa venue au meréquipe, d’une jolie tête croisée. Pour les Yacine Djebarat. En inL’entraîneur de la JSMB, Alain Miamateurs des statistiques, c’est le second fériorité numérique, chel, n’a pas opéré beaucoup de chan- cato. Hier encore, il a réalisé un match à la hauteur. En plus de son premier but réalisé à but de l’ex-Mouloudéen cette saison, après les Béjaouis étaient gements par rapport à la dernière le premier qu’il a inscrit contre l’ASK, à dotoutefois plus forts au CRB. Mis à part donc la 22e minute, Yaya a fait des misères aux rencontre face défenseurs de la JSMB. D’ailleurs, il a aussi micile. qu’au début de la deux changements inévitables, l’ancien été derrière le but marqué par son camarencontre, du mo… et Gasmi son neuvième ! coach du MCA a reconduit le même onze rade, Touahri. ment qu’ils ont pu Le buteur de la JSMB, Ahmed Gasmi, a pris le dessus sur le Chabab. Tayeb qui a remettre les pentenu, lui aussi, ses promesses lors du match Maroci a pris la place d’Aït Fergane alors Il a inscrit son premier but dules à l’heure et re- que Ouali a remplacé dans l’animation Il a fallu donc attendre jusqu’à hier pour voir d’hier contre l’USMH. Celui qui restait sur tourner à Béjaïa avec huit réalisations en championnat vient juste Bellakhdar Amer, qui a joué le der- l’attaquant Karim Yaya marquer son premier but sous les couleurs de l’USMH, depuis qu’il a un précieux point qui de récidiver avec un neuvième but, hier, nier match comme milieu ex- rejoint cette équipe au mercato hivernal. Un but les propulse à la première é gauche. centr après le penalty transformé dans les bois de qui va certainement donner encore plus de place en compagnie de Doukha. Ce n’est que juste récompense confiance pour ce jeune élément qui promet. l’ESS, avec 44 unités.

du qqAdel’occasion facematchades U21 la JSMB à l’USMH, le coach béjaoui, Michel, qui retenu

Hamouche, Aourès et Aït Fergane ont joué avec les Espoirs

q

q

16
Stade : Ahmed-Zabana (Oran)
Affluence : moyenne Arbitres : Achouri, Amri, Zid Avertissements : Belabbès (45’+2), Sebbah (57’), Belaïli (89’), Dagoulou (90’) (MCO) ; Benlamri (40’), Zenou (61’), Benyahia (71’), Bensaïd (86’)(NAHD) Expulsion : Benyahia (78’) (NAHD) But : Sandaogo (85’) (MCO)

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

MCO 1 - NAHD 0

Savoy : «Je ne m’intéresse guère aux résultats de nos concurrents»
«Notre tâche a été très difficile aujourd’hui dans la mesure où nous avions eu affaire à une solide équipe du NAHD qui nous a créé beaucoup de problèmes. Nous avions eu du mal à rentrer dans le match. La première mi-temps a été très serrée. J’ai discuté avec les joueurs pendant la pause et mes joueurs ont bien appliqué mes conseils en seconde période. Nous avons tout donné et nos efforts ont été récompensés. Je suis content de ce succès qui nous permet de rester sur la lancée. Je suis aussi content pour Sandaogo qui a inscrit un joli but et qui a beaucoup travaillé ces derniers temps pour retrouver son meilleur niveau. Pour ce qui est des résultats des autres concurrents pour le maintien, ils ne m’intéressent guère. Moi, je ne m’intéresse qu’aux résultats de mon équipe.»

MCO 1
Guetarni, Sebbah
(Boukemacha 66’),

NAHD 0
Ghoul, Benlamri, Diamouténé, Merbah, Mellouli, Bensaïd, Bendebka (Kheiter 73’), Allag (Biaga 42’), Benyahia, Zanou, Ouhadda (Derradja 53’)

Kechout, Belabbès, Zidane, Bouterbiet, Dagoulou, Aouedj (Feddal 74’), El Bahari
(Sandaogo 58’),

Belaïli, Hichem-Cherif

Entraîneur : Entraîneur : Savoy Merzekane

Merzekane : «La victoire du Mouloudia est méritée»
«Je tiens à féliciter les deux équipes pour leur prestation d’aujourd’hui. Les présents au stade ont assisté à un beau match de football. Le plus important est que le match s’est déroulé dans un fair-play total. Les joueurs du Mouloudia d’Oran ont été plus volontaires et leur succès est amplement mérité. En ce qui concerne notre équipe, je dirai que le NAHD a tout donné ces derniers temps pour éviter le purgatoire. Tout le monde sait que l’équipe a progressé. Cette équipe du NAHD est restée 16 matches sans le moindre succès. C’est une grande école de football qui a enfanté des grands joueurs et de grands entraîneurs. Nous devons continuer à travailler et à préparer dès maintenant l’avenir de cette équipe.»

Sandaogo entretient l’espoir
ans un match qui a tenu toutes ses promesses, le Mouloudia d’Oran a décroché, hier, un précieux succès face au NAHD. Ce succès permettra aux hommes de Savoy de rester en course pour le maintien et pousse le NAHD vers la Ligue 2. L’enjeu a paralysé le jeu de cette première période du match qui a opposé les deux mal classés, en l’occurrence le Mouloudia d’Oran et le NA Hussein Dey. Les joueurs des deux équipes ont abordé la rencontre la peur au

D

ventre. Même si les hommes de Merzekane ont bien encadré le terrain, sans être dangereux en attaque, les Sang et Or ont su contrer les assauts des Oranais. La première occasion du match est arrivée à la 9’ par Aouedj qui, d’un tir puissant, a obligé le gardien de but, Ghoul, à sortir le grand jeu pour dévier le cuir en corner. L’une des rares occasions de cette première mi-temps est intervenue à la 40’ lorsque Belaïli a placé un coup franc direct mais la balle est passée à quelques centimètres de la cage gardée par le keeper du NAHD. En 2e mi-temps,

l’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Savoy, a apporté des changements en incorporant des joueurs à vocation offensive, à l’instar de Sandaogo, Feddal et Boukemacha. Les Mouloudéens ont dominé les débats et se sont procuré une multitude d’occasions. La première arrive à la 68’ par Belaïli dont le tir a été dévié par Ghoul en corner. Le NAHD aurait pu trouver le chemin des filets à la 77’ par l’intermédiaire de Diamouténé. Ce dernier, seul face au gardien, Guetarni, a vu sa balle repoussée de la ligne par Sebbah. Les Mouloudéens ont attendu

la 85’ du match pour trouver le chemin des filets par l’intermédiaire de Sandaogo. Ce dernier, d’un tir limpide des 25 mètres, est parvenu à ouvrir le score en faveur de son équipe à la grande joie des supporters. Ce succès, ô combien important, permet au Mouloudia d’entretenir l’espoir et de rester toujours dans la course pour le maintien. Amine L.

Habitué à suivre les matches de son équipe à partir du banc des remplaçants, le Pour son prochain match face à la manager général du Mouloudia d’Oran, JSM Béjaïa, la formation du MouHaddou Moulay, a été interdit d’accès à la loudia d’Oran sera privée des sermain courante par le délégué du match. Hadvices de deux de ses joueurs cadres. dou, qui était en possession de sa licence, a eu Il s’agit de Sebbah et Belabbès, tous beau essayer de convaincre le délégué du deux suspendus. Les deux défenLes supporters du Mouloudia d’Oran n’ont convoqué en équipe senior cette match qu’il était dans son droit de s’asseoir seurs du MCO ont écopé, hier, face pas laissé passer l’occasion pour soutenir le saison, a été titularisé, hier, sur le banc des remplaçants, en vain. au NAHD, de leur troisième avertisjoueur de l’USMA, Laïffaoui, qui avait Les pour la première fois de la Haddou a dû suivre le match à partir sement. Leur absence face à la JSMB été agressé lors du dernier match de saison en équipe senior gradins à moitié du tunnel. Il est à préciser que le constitue un véritable casse-tête pour son équipe face au MC Saïda. Les avec le Mouloudia délégué du match est origivides l’entraîneur, Savoy, qui sera dans l’obliHamraoua ont accroché une d’Oran, face au naire de la ville de Le moins que l’on puisse dire est que les gation de puiser dans le fond de son banderole dans les gradins du NAHD. Chlef. supporters du Mouloudia d’Oran ne se réservoir pour meubler leur absence. stade Ahmed-Zabana sur lasont pas déplacés en force hier pour soutequelle on pouvait lire : nir leur équipe face au NAHD. En effet, les «Prompt rétablissement «Je serai d’attaque face à Béjaïa» gradins du stade Ahmed-Zabana étaient à pour Laïffaoui». moitié vides hier. L’on se demande quelles C’est la quatrième fois d’affilée que le latéral droit des Hamraoua, Chafik Boursont les raisons de l’absence des supporters zama, ne figure sur la liste des 18 convoqués. Le joueur qui souffrait d’une du Mouloudia lors du match d’hier. blessure aux adducteurs depuis le match de l’USM Alger, où il a été buRappelons que, contrairement aux Une teur, se prépare pour le prochain match face à Béjaïa. précédents matches du Mouloudia vingtaine de d’Oran face au MC Saïda, l’entrée En principe, je serai présent lors de ce déVous n’avez pas été au stade était payante avantsupporters du placement qui s’annonce capital pour l’équipe. convoqué pour ce hier. C’est ce qui expliquerait NAHD présents J’ai très envie de contribuer au maintien de match contre le peut-être la non-présence mon équipe. De toutes les façons, je vais me NAHD. Peut-on au stade Zabana en masse des suppordonner à fond toute la semaine afin de récudire que vous êtes Quelque vingt supporters du ters mouloudéens. pérer ma place ou figurer au moins sur la liste toujours convalesNA Hussein Dey ont fait le déplades joueurs qui seront retenus pour le procent ? cement hier à Oran pour soutenir Non, pas du tout. Je chain déplacement. leur équipe face au Mouloudia viens de récupérer de ma Pourquoi n’avez-vous pas assisté d’Oran. Les supporters du NAHD blessure. Je me sens nettement mieux au match d’hier ? ont occupé une place dans le par rapport aux jours précédents. J’ai assisté au match contre le MCS la dervirage d’El Hamri. Néanmoins, l’entraîneur m’a jugé un nière fois et j’ai ressenti une forte pression, que peu court sur le plan physique. C’est je n’ai pas pu supporter. J’ai eu l’impression pourquoi il a décidé de me ména- que mon cœur allait lâcher. C’est complèteger encore. J’avoue que je ne me ment différent d’être joueur et d’être dans les sentais pas encore au top physique- tribunes. C’est fou ce qu’un supporter peur intoxication alimentaire ment. C’est la seule raison qui ex- ressentir à partir de la tribune ! C’est la seule Le jeune joueur de l’EN olympique, Ogbi, n’a plique mon absence pour le match raison qui me pousse à rester chez moi et atpas pris part hier au match de son équipe face au d’hier. tendre tranquillement les résultats car je préMCO. Selon les informations en notre possession, fère nettement être sur le terrain que dans la Donc, on suppose que vous allez le joueur n°10 du NAHD a été victime d’une intoxiêtre présent, samedi prochain, face tribune. cation alimentaire. Son absence s’est fait sentir dans Entretien réalisé par Amine L. à la JSM Béjaïa ? le jeu offensif du NAHD. A. L.

Première titularisation pour Guetarni En l’absence de Fellah, suspendu, l’entraîneur, Savoy, avait le Les choix, hier, entre Ouamane et le jeune Guetarni dans le Hamraoua poste de gardien de but. Finalement, le premier responsable à la barre technique du Mouloudia d’Oran a présouhaitent un prompt féré titulariser le jeune gardien de but de l’équipe rétablissement à Laïffaoui espoir, Guetarni. Ce dernier, qui avait déjà été

Accès refusé à la main courante pour Haddou

Sebbah et Belabbès suspendus face à la JSMB

Bourzama

Ogbi victime d’une

L’aide que compte attribuer le MJS aux différents clubs de Ligue 1 va sans doute permettre au NAHD de souffler un peu, surtout en cette période de crise que traverse le club depuis le début de saison. Cette somme (1 milliard 250 millions de centimes) constituera donc une bouffée d’oxygène en cette fin de saison. Une partie de la somme sera destinée, nous dit-on, à payer les dettes. Le président souhaiterait également récupérer une partie de son argent versé pour le club, lui qui a déboursé 4 milliards depuis le début de saison.

L’aide du MJS, une bouffée d’oxygène

limogeage technique du de Mohamed Henkouche et son Salem, continue de défrayer s sLedu côté d’Elde l’ancien staffadjoint LaoufiMouloudiantd’Oran, composé lale chronique Hamri puisque les deux techniciens n’o pas encore perçu moindre sou. Si Henkouche n’a pas encore résilié son contrat du moment que la direction ne lui a fait aucune proposition, Laoufi, lui, n’a pas touché le moindre salaire durant son passage au Mouloudia. Les deux techniciens en question auraient engagé un avocat pour suivre cette affaire. Ils lui ont fait savoir qu’ils souhaitent trouver un accord à l’amiable avec la direction sans faire autant de bruit. Les deux techniciens avec qui on a pris attache n’ont pas voulu s’exprimer à ce sujet estimant que l’équipe a besoin de sérénité en cette période.

Henkouche et Laoufi veulent un accord à l’amiable

S. H.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 1

17
Boughrara : « C’est une bouffée d’oxygène »
L’entraîneur du MC El Eulma, Boughrara, a dés saprès la rencontrenous cette claré que victoire est une bouffée d’oxygène pour son équipe qui lui permettra de souffler avant d’attaquer les prochaine rencontres qui s’annoncent décisives. «Je crois qu’on aurait pu plier le match dès la première mi-temps, mais comme vous l’avez vu la chance nous a tourné le dos, car on a raté plusieurs occasions. En seconde mitemps, la sortie de Tiaiba nous a obligés à nous replier en défense afin de conserver le score devant un adversaire qui a du caractère. Désormais, cette victoire nous permet de souffler un peu.»

Stade : Messaoud-Zeggar (El Eulma)
Affluence : Moyenne Arbitres : Zouaoui, Bitam, Chenoua. But : Tiaiba (22’) (MCEE). Expulsion : Tiaiba (61’) (MCEE). Avertissements : Tiaiba (22’) (MCEE); Behloul (15’) (CSC).

MCEE 1 - CSC 0

MCEE 1
Berrefane, Tanane, Bouzid, Berchiche, Hebaiche, Gharbi, Douadi

CSC 0
Diaf, Ziti, Behloul, Lemaïci
(Bougarra 67’),

Djilali, Zemit, Jil, (Belakhdar 72’), Mansouri Kadri (Bentaib 58’), (Ifossa 59’), Ferhat Hamami, (Mekkaoui 72’), Tiaiba, Dahmane, Bouaîcha Bezzaz. (Nora 93’). Entraîneur : Entraîneur : Belhout. Boughrara.

El Eulma droit vers le maintien
ifficilement, la formation du MC El Eulma a battu le CSC hier au stade Messaoud-Zeggar pour le compte de la 26e journée du championnat. Une rencontre très importante pour les deux formations, pour la simple raison qu’aucune n’équipe n’avait assuré son maintien. Les locaux ont remporté une précieuse victoire qui va leur permettre de grimper au classement et partager

De son côté, le technicien constantinois n’a pas caché sa s scontre ses joueurs qui n’ont colère pas suivi ses consignes. «C’était une rencontre difficile, mais on était capable de remporter les trois points, je crois que la faute incombe à mes joueurs qui n’ont pas suivi mes consignes, notamment en second période. On n’a pas su aussi profiter de la supériorité numérique après l’expulsion du joueur eulmi. Dommage, on tentera de se rattraper dès la prochaine journée !»

Belhout : « Les joueurs n’ont pas suivi mes consignes »

D

A l’instar de leurs aînés, les espoirs du MC El Eulma se L’ex-gardien de but de la JSK, sont imposés sur le score de trois Berrefane, vient de reprendre sa Des minutes historiques pour le jeune Bouzid, qui buts à zéro. Les jeunes du MCEE s Dès qu’ils ont foulé la pelouse, les place de titulaire pour le compte vient de disputer son premier match comme titulaire ont donné le meilleur d’euxjoueurs du CSC ont été accueillis par les de cette 26e journée, après avoir avec son équipe. En effet, le joueur a été titularisé pour la mêmes pour battre cette coriace applaudissements du public, présent en nomcédé sa place lors du déplacepremière fois à El Eulma. Même chose pour son camarade formation du CSC et occubre au stade Messaoud-Zeggar. Les coéquipiers ment à Chlef, pour avoir Douadi, bien que ce dernier ait été déjà titularisé auparaper une meilleure place de Yacine Bezzaz ont à leur tour salué les supporécopé de trois cartons vant, mais c’est sa première à domicile depuis son arrivée. au classement. ters eulmis. Un geste fair-play du public, ce qui est deJaunes. venu rare dans notre championnat.

cette fois son ballon trouve la tête la même place avec son adversaire de son camarade Tiaiba qui a su le du jour, avec 31 points. En premettre au fond des filets et donner mière période, les visiteurs ont tenté d’ouvrir la marque par Yacine l’avantage à son équipe. Le reste de cette première période a été totaleBezzaz sur un joli tir, mais le garment dominé par les locaux dien Berrefane était là pour sauver jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre son équipe. Après cette tentative Zouaoui qui a renvoyé les 22 acdangereuse du CSC, les camarades teurs aux vestiaires. La seconde du virevoltant Bouaîcha ont réplipériode sera dominée par les visiqué par ce dernier à la 12’ sur un teurs, mais le manque coup franc direct qui a failli tromde concentration per le gardien Diaf. Quelques et l’excès de minutes plus tard, Bouaîcha, Berrefane précipitaencore lui, exécute un tion ont autre coup franc, mais retrouve sa

joué un mauvais tour aux gars de Constantine. Dans cette mi-temps, on n’enregistrera aucune action dangereuse des deux côtés, d’ailleurs Berrefane n’a touché le ballon que deux fois durant ces dernières 45’. C’est sur le score d’un but à zéro que l’arbitre mettra un terme aux débats. Désormais, les Rouge et Vert partagent la même place avec leurs adversaires du jour, en attendant les prochaines journées qui désigneront les relégables. Khalil

U21 : MCEE 3 - 0 CSC

Première titularisation de Bouzid et Douadi à El Eulma

place

Les joueurs du CSC applaudis par les supporters

s

ASK
Des promesses, encore et toujours !

10 millions pour battre l’ASO !
e n’est pas le moment de déconcen trer les joueurs, à moins de 48h du match face à l’ASO, quand tous les efforts sont fournis pour permettre aux joueurs de rester motivés et hyper concentrés sur le match de mercredi. En effet, selon des indiscrétions, les joueurs toucheront la somme de 10 millions chacun s’ils arrivent a battre l’ASO, une prime importante qui donnera assurément des ailes aux Askistes, comme ce fut le cas face au NAHD. En plus de cela, on a su que la direction compte distribuer cette somme aux camarades de Douicher dans les vestiaires après le coup de sifflet final. Voila une bonne nouvelle pour les joueurs qui

A l’approche du match de mercredi, la direction continue de faire patienter les joueurs en leur faisant des tas de promesses pour leur argent, comme rapporté précédemment dans ces mêmes colonnes. La direction s’est déjà engagée à alimenter les comptes des camarades de Mesfar avant le match de l’ASO, avec un salaire et une prime de match, mais à l’approche de la date fatidique du 2 mai, les joueurs n’ont encore rien touché. Seul point positif à relever : les joueurs pensent plus à l’avenir de l’ASK et relèguent l’argent en seconde position. Kitouni profite largement de cette donne pour gagner du temps afin de trouver l’argent nécessaire avant le déplacement à El Harrach, samedi prochain. Abdou H.

C

saient d’habitude. En effet, les coéquipiers de Arar sont restés au Khroub, les uns dans leurs appartements et d’autres à l’hôtel du club. Cela leur a évité la fatigue des longs trajets et autres soucis de retard aux séances d’entraînement, et a certainement aidé les coéquipiers de Ziad à bien récupérer à l’approche du match important face à la bande à Saâdi.

Mise au vert aprèsdemain
Afin de maintenir la concentration de ses joueurs et les éloigner de toute pression à l’approche de l’important rendez-vous face à l’ASO, le staff technique a décidé de passer la nuit avant le match dans un hôtel à Ain M’lila, alors que d’habitude l’ASK organise ses regroupements à l’hôtel Arc en Ciel de Khroub, mais vu l’importance du match, on a changé les habitudes, espérant juste que ça donnera des fruits, au final. Abdou H.

doivent marquer un seul but et ne pas encaisser pendant les 90 mn, cela fera énormément plaisir aux supporters qui croient énormément en leur team pour vaincre les copains de Achiou en fin de semaine.

Pour que les efforts fournis ne partent pas en fumée
Depuis le début de cette trêve de 18 jours, et lors des dernières séances d’entraînement, le staff technique a essayé de tirer de ses joueurs le

maximum pour les préparer aux cinq matchs qui restent. Cela a fatigué les copains de Boutrig, qui ont combattu la routine et montré une grosse envie dans le travail, ce qui reste très positif et donne de l’espoir pour la suite. Chez les joueurs, c’est le même discours qui prévaut, on ne veut pas voir le travail accompli tout au long des deux semaines partir en fumée, ils sont résolus à faire un bon match face aux Chélifiens et donner tout ce qu’ils ont lors

des derniers matchs de championnat. Cela va sans dire qu’une grosse envie habite la famille askiste, celle de relever les prochains défis.

Hier, journée de repos
Alors que la journée de vendredi a été consacrée à une séance d’oxygénation effectuée en forêt, hier, le staff technique a préféré accorder une journée de repos aux joueurs, qui n’avaient cependant pas le droit de quitter le Khroub, comme ils le fai-

18 MOB

N° 1909 Dimanhe 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

PAC
les plans.

Une fin de saison à la hauteur des attentes
Le coach a donné sa chance à chacun
Profitant de cette ultime journée de championnat, le responsable de la barre technique, en l’occurrence Mourad Rahmouni, a décidé d’incorporer ceux qui n’ont pas beaucoup joué, notamment le portier Belaïd Rahim qui n’a pas trop joué cette saison, en plus de Boulekhmir (titulaire) et El Orfi qui a remplacé son camarade Dehouche à la pause. Soit une belle manière de permettre à tout le monde d’avoir sa chance durant une bonne saison et surtout avec un meilleur parcours. ainsi que le staff technique pour le parcours qu’ils ont réalisé cette saison, en clôturant la saison à la quatrième place du classement avec 49 points. Soit une belle manière de rendre hommage à leur équipe qui a été à la hauteur depuis l’entame de la saison.

Le malheur frappe à Hydra
près une belle série de bons résultats, les Jaune et Bleu d’Hydra ont perdu la rencontre de la saison, le match qu’il ne fallait surtout pas louper. Le PAC vient de payer cher les mauvais résultats enregistrés dès le début de saison. Désormais, les Pacistes se trouvent en Ligue amateur pour la saison prochaine. Même si certains accusent l’ES Mostaganem d’avoir travaillé en faveur du SAM, les Pacistes sont les seuls responsables de cette relégation, à commencer par l’administration qui a échoué dans sa politique de recrutement en début de saison, et le staff technique qui est resté instable, ensuite les joueurs qui étaient loin du niveau habituel du PAC les saisons précédentes. Donc, il faut dire que tout le monde est responsable de la relégation. Toutefois, il ne faut pas oublier que le PAC était capable de revenir avec au moins un match nul de Mostaganem, les Pacistes avaient tous les moyens de le faire, mais ce qui s’est passé avanthier au stade Mohamed-Bensaid reste inexplicable, surtout le but encaissé dans les temps morts. Etait-ce un relâchement de la part des joueurs, eux qui étaient sensés disputer la rencontre de leur vie ?

A

Bouchebah décide de se retirer
Quoique son équipe ait réalisé l’une de ses meilleures saisons depuis sa création, le président du club, Mustapha Bouchebah, n’a pas caché sa satisfaction quant au parcours réalisé tout en décidant de se retirer de la présidence du club. A la fin du match, il a tenu à nous déclarer : «Je viens de prendre la décision de démissionner de la présidence du club, car je ne peux plus supporter la pression. Je sens qu’il y a des manipulations qui visent à casser le club, et franchement, je suis fatigué et je vais prendre du repos».

ien qu’ils aient raté de peu l’accession en Ligue 1, en terminant à la quatrième place du classement avec 49 points, il n’en demeure pas moins que les Crabes du MO Béjaïa se sont permis de terminer la saison en beauté en s’imposant pour leur dernière rencontre du championnat devant la formation de l’O Médéa (5-1). Soit un succès qui a été suffisant pour assurer la quatrième place du championnat et à une seule longueur de podium. D’ailleurs, les camarades du buteur Fawzi Yaya n’ont pas raté cette belle opportunité d’évoluer à domicile dans le cadre de la dernière journée du championnat pour s’imposer avec l’art et la manière et offrir à leur public une belle victoire. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui estiment

B

que le MOB a réalisé l’une de ses meilleures saisons depuis sa création en 1954.

Des supporters ont remercié les joueurs
Le bon geste de cette dernière rencontre du championnat entre le MOB et l’OM aura été certainement le geste d’un groupe de supporters qui ont tenu à remercier les joueurs

Les attaquants étaient au rendez-vous
Sur un autre volet, les attaquants du MOB étaient au rendez-vous pour ce dernier match du championnat en inscrivant cinq buts. En effet, alors qu’ils étaient menés au score dès la neuvième minute, les Béjaouis ont bien réagi en réussissant à marquer pas moins de cinq réalisations. Les attaquants n’ont pas manqué cette ultime journée du championnat pour frapper fort et assurer le spectacle, avec une avalanche de buts. Cela dit, soit une belle manière de terminer une saison, qui a été une pleine satisfaction sur tous

Yugurtha A.

En prévision de la nouvelle saison :
Rahmouni veut bâtir une grande équipe
Bien que rien n’ait été encore décidé par les dirigeants concernant leur avenir à la tête de la barre technique du club béjaoui, il n’en demeure pas moins que le coach Mourad Rahmouni compte bâtir une grande équipe afin de réaliser le meilleur parcours et jouer les premiers rôles. A cet effet, il a laissé entendre qu’il veut poursuivre sa mission avec les Crabes pour la saison prochaine, en se montrant très à l’aise et satisfait de ce qu’il a vécu à Béjaïa lors de cette saison qui vient de s’écouler.

La présence des dirigeants du SAM est inexplicable
D’autre part, durant ce match la présence en force des dirigeants du SAM reste inexplicable. Au moment où leur équipe disputait une rencontre de vie à Batna contre le MSPB, les responsables du SAM, à leur tête les deux présidents Benfeta et Hadj Safa, ont effectué le déplacement à Mostaganem au lieu de suivre leur équipe. D’après nos sources, ces derniers ont boosté les joueurs de l’ESM avec des primes, en plus ils ont tenté de faire pression sur l’arbitre.

Sahraoui et Neyati approchés
On croit savoir de sources bien informées que les deux joueurs de l’O Médéa, en l’occurrence Sahraoui et Neyati, ont été approchés par les dirigeants du MOB et le coach Mourad Rahmouni qui veut s’attacher leurs services. A cet effet, les négociations devraient être entamées incessamment pour tenter de les convaincre de porter les couleurs du club la saison prochaine.

Akrour «Nous avons réalisé une très bonne saison»
A l’instar de ses camarades, l’attaquant Akrour Djebbar nous dira que son équipe a réalisé une très bonne saison bien qu’elle ait raté de peu l’accession en Ligue 1. A cet effet, il estime qu’ils ont atteint l’objectif tracé qui demeure le maintien et une bonne place au classement.

Yaya termine meilleur buteur
Le jeune attaquant du MOB, Fawzi Yaya, qui a failli quitter le club lors de l’intersaison passée, vient de terminer la saison en beauté comme meilleur buteur de son équipe avec dix réalisations. Pour cela, Yaya a été certainement l’une des meilleures révélations de son équipe cette saison avec d’autres éléments, à l’image de Malek Ferhat.

plaisir à notre public, quoiqu’il y ait ce regret d’avoir raté de peu l’accession en Ligue 1. Pour cela, je crois que notre objectif primordial a été amplement atteint vu la quatrième place que nous avons occupée à la fin du championnat, à une seule longueur de podium. Exactement, vous ne regrettez pas le fait d’avoir raté cet exploit ? Certainement, il y a souvent des regrets quand on n’arrive pas à réaliser un exploit, mais, à mon avis, on doit s’estimer heureux d’avoir

réalisé un tel parcours et l’une des meilleures saisons de cette équipe du MOB. Cela dit, il ne faut pas oublier que nous avons débuté le championnat avec du retard, sans oublier le facteur expérience qui a beaucoup pesé dans le décompte final. Vous êtes satisfait du parcours de votre équipe, n’est-ce pas ? Oui, à l’instar des joueurs, du staff technique et des dirigeants, je suis amplement satisfait du parcours que nous avons réalisé cette saison avec une quatrième place au classe-

Khalil Y. M.

35 millions et des téléviseurs plasma pour booster les joueurs
Un témoin à Mostaganem nous a dévoilé que les présidents du SAM ont remis 35 millions à chaque joueur et des bons pour récupérer des téléviseurs plasma. Le plus impressionnant dans cette histoire, c’est que les joueurs du SAM n’ont pas touché leurs primes et leurs salaires depuis longtemps et au lieu de régulariser leurs joueurs, Benfeta et Hadj Safa ont payé d’autres.

Y. A.

Un commentaire sur la victoire face à l’O Médéa ? Je crois que nous avons arraché une belle victoire qui nous a permis de terminer la saison en beauté et de faire

ment. Cela dit, nous avons atteint notre objectif principal et on tentera de faire encore mieux la saison prochaine.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

RCK

L’affaire de Blida pourra-t-elle sauver le club ?
Les amoureux du club d’Hydra gardent l’espoir de rester en ligue, car d’après une source digne de foi, l’affaire du match PAC-USMB pourrait sauver le PAC de la relégation. En effet, la même source nous a dévoilé que le PAC possède des preuves formelles contre les dirigeants de l’USM Blida qui ont tenté de corrompre certains joueurs du PAC lors de la 26e journée. Si la justice tranche en faveur du PAC, les Jaune et Bleu récupèreront les trois points de la rencontre qui seront synonymes de maintien. Affaire à suivre…

L’Ouest, destination maudite
lors des 15 déplacements effectués, une moisson très maigre pour un club comme le Raed. Si les camarades de Khellidi ont réussi à arracher pas mal de points face aux équipes de l’Est, ce n’est pas le cas contre les formations de l’Ouest. Ainsi, les Vert et Blanc ont récolté 6 points à l’occasion de leurs sorties face à l’ABM et l’USMAn. Par contre, ils n’ont pu récolter qu’un seul point. C’était à Bechar contre la JSS. Une situation qui a pénalisé les Koubéens et qui a joué un mauvais tour pour leur formation. La dernière sortie à domicile face à l’USMB a confirmé la fragilité de l’équipe koubéenne contre les équipes de l’ouest du pays. Même si ce match a été une simple formalité, ce revers a confirmé une fois pour toutes que l’Ouest est maudit pour les Vert et Blanc cette saison. Cela n’est qu’un premier constat parmi d’autres puisque le bilan est beaucoup plus désastreux. On aura le temps et l’espace pour le rendre publiquement mais y aurait-il une personne courageuse pour avouer l’échec ? Ce n’est pas évident avec l’actuelle direction.

Les supporters abattus, exigent un changement radical
près la relégation amère en DNA, les supporters koubéens étaient dans tous leurs états. N’ayant pas accepté cette situation prévisible, ils ont fustigé les joueurs, le staff technique ainsi que les dirigeants en même temps. Selon les supporters, certains joueurs n’ont pas mouillé le maillot comme ils le faisaient auparavant, d’autres font preuve d’individualisme. Les fans du Raed n’ont pas toléré le comportement de certains éléments même s’ils comprennent parfaitement que leur non-paiement est derrière cette débâcle. Le

A

près 30 rencontres jouées en championnat de Ligue 2, les Koubéens

A

ont très mal voyagé, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur puisqu’ils n’ont pu récolter que 9 points

Youcef M.

staff technique et à sa tête Rachid Hamada n’est pas épargné puisqu’on lui reproche ses choix tactiques et les fins de matches laborieuses. Les supporters, très abattus, ont versé toute leur colère contre Mecheri et consorts qui demeurent les principaux acteurs de cette descente aux enfers. Ils exigent un départ immédiat des responsables et un changement radical à tous les niveaux. Gageons que les critiques des supporters sont le fruit de la grande déception qui a suivi cette saison cauchemardesque et inattendue à la fois. F. M.

Les espoirs terminent en beauté
Au contraire de leurs aînés, les espoirs ont continué leur série de bons résultats, cette fois, ils ont écrasé leur homologue de l’ESM, avec un score historique de neuf buts à zéro. Le buteur de l’équipe Chouaib Bouhellal s’est distingué dans cette rencontre, il a réussi à inscrire quatre buts plus trois de Baleh et un pour Siouane et un autre pour Benchrifa. Cette victoire fracassante permet aux Pacistes de terminer la saison à la deuxième place derrière l’ASMO, sacré champion.

K. Y. M.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 USMAn
Une saison à mettre aux oubliettes

CABBA

Une fin de saison à l’arraché
Ifticène : «Je ne suis pas encore fixé sur mon avenir»
«Aujourd’hui, on tenait à offrir la victoire à nos supporters pour que la fête soit totale mais le point du match nul nous permet de terminer quand même seuls en tête ce qui est une performance. Notre fin de saison difficile comme je l’avais prédit d’ailleurs auparavant s’explique par le fait que beaucoup d’équipes ont retrouvé leur niveau,ce qui n’était pas forcément le cas lors de la phase retour. Je dédie cette accession et ce titre de champion à toute la population de Bordj qui mérite d’avoir une équipe digne de ce nom la saison prochaine en ligue 1. Concernant mon avenir à la tête de la barre technique, j’en serai fixé les prochains jours après la réunion que je tiendrai en compagnie des responsables».

Espoirs :
CABBA 0 ABM 0
A l’instar de leurs aînés, les espoirs du club ont terminé la saison sur les genoux, la preuve, ils n’ont pas pu goûter à la joie du succès depuis plusieurs journées achevant ainsi leur parcours en queue du classement de la catégorie. Pour leur dernier match, ils ont concédé un match nul sans pouvoir inscrire le moindre but devant une bonne équipe de l’ABM qui ne s’est pas déplacée pour faire de la figuration. Il faut souligner que les jeunes Bordjiens étaient privés ces derniers temps de leurs meilleurs éléments qui étaient convoqués en seniors. A. B.

Messaoudène ovationné
Préoccupé par sa campagne électorale vu qu’il est candidat aux prochaines législatives,le président Messaoudène qui avait confié ses responsabilités à Mebarkia n’a pas assisté au match dès le début. Il n’a fait son apparition qu’à la 85’ accueilli par une ovation par les supporters qui ont tenu à rendre hommage au principal artisan de l’accession de leur équipe une saison après sa relégation ne ligue2. Messaoudène a fêté l’événement avec ses joueurs dans les vestiaires seulement il faut avouer que le plus dur l’attend au cas où il reprend les affaires de l’équipe avec la préparation de la saison prochaine avec de gros soucis financiers qui risquent de lui poser d’énormes problèmes. A. B.

C

A

près avoir assuré pratiquement l’accession prématurément, les Bordjiens ont trouvé d’énormes difficultés à terminer la saison en alignant une série de résultats peu convaincants, à l’image de cette défaite concédée à domicile face à la lanterne rouge ou encore ce match nul arraché contre l’ABM, une équipe qui a échappé de justesse à la relégation. Techniquement, on avance la thèse de la fatigue

engendrée par un début de parcours sans faute alors que la réalité est à chercher ailleurs puisque c’est le problème financier qui a failli tout chambouler à la dernière minute. En effet, n’était l’entame de saison tonitruante, le CABBA ne serait pas aujourd’hui en ligue1 sinon comment expliquer qu’une équipe qui comptait une avance de 14 points sur son poursuivant immédiat au classement termine son parcours avec une seule unité de plus que son concurrent.

Certes, il ne faut pas faire la fine bouche sur cet acquis puisque l’équipe ne s’est pas éternisée en ligue 2 et qu’elle a vite retrouvé sa place parmi l’élite, mais il faut dire que ce retour ne doit en aucun être l’arbre qui cache la forêt et que les erreurs du passé ne doivent plus se répéter. En d’autres termes, l’équipe actuelle ne pourra pas tenir le coup en ligue 1 et que pour éviter une saison cauchemardesque parmi les grands, il lui faut du sang neuf.

omme on s’y attendait, les Rouge et Blanc de l’USMAn ont livré, avant-hier, leur dernier match de la saison. En effet, les coéquipiers d’Ali Guechi, qui espéraient décrocher une place honorable sur le podium, ont concédé une large défaite contre l’USMBA. Les locaux, qui n’étaient qu’à deux doigts de l’accession, ont réussi le plus important, en retrouvant la Ligue 1, plusieurs années plus tard, même si plusieurs joueurs n’étaient pas aptes pour cette rencontre. La preuve, Kamel Mouassa a trouvé des difficultés pour composer ses onze rentrants ; les joueurs étaient complètement absents sur le terrain. Cela a permis à Belabbès de jouer plus à l’aise.

Deuxième large défaite de la saison
Ce n’est pas la première fois que les poulains de Kamel Mouassa concèdent une aussi lourde défaite, de trois buts à zéro. En effet, l’USMAn avait déjà enregistré une large défaite cette saison. C’était lors de la 24e journée, contre Merouana.

Les Bônois décrochent la 9e place
Après une phase aller mi-figue mi-raisin, les joueurs de l’USMAn se sont donnés vraiment à fond lors de la première partie de la phase retour, dans le but d’assurer l’accession et retrouver la Ligue 1. En fin de compte, les Bônois, qui étaient plus que jamais près de retrouver la première division, se sont finalement contentés de la 9e place. Une position qui n’a pas trop satisfait le premier responsable à la barre technique, qui espérait jouer le podium. Désormais, la direction du club n’a qu’à mettre cette saison aux oubliettes et préparer d’ores et déjà la saison prochaine. Les supporters n’accepteront certainement pas de voir leur équipe jouer le maintien, lors de la nouvelle saison. R. M.

MOC
Le maintien assuré et de quelle manière
ette dernière rencontre de championnat face à l’ASM Oran pourrait alimenter bien des rumeurs à partir de maintenant. Et pour cause, l’équipe mociste a confirmé ses limites à tous les niveaux. Heureusement que l’adversaire oranais est venu pour la formalité et encore. Malmenés en première période devant un adversaire qui a décidé de ne faire que de la figuration, les camarades de Benayada ont prouvé qu’ils étaient loin de défendre de quelconques couleurs. L’action de l’attaquant de l’ASMO qui élimina deux défenseurs avant d’ajouter le gardien et de se raviser de mettre le cuir au fond se passait de tout commentaire. Toujours est-il qu’au niveau des vestiaires mocistes, il n’y avait pas manifestation de joie ou autre car chacun était conscient de tout ce qui a gravité autour de ce rendez-vous. Le MOC sauve une saison catastrophique par un maintien peu glorieux dans son ensemble. Tirez les conclusions qui s’imposent demeure la préoccupation centrale des supporters en particulier.

C

se rendre à l’évidence qu’en ces moments où notre arbitrage est décrié, il existe certains hommes en noir qui font bonne figure. Le cas de Saïdi est édifiant tant ce dernier a eu un rendement de qualité à tous points de vue. Très présent, proche des actions et en grande forme physique, il a pu mener les débats d’une main de maître. D’ailleurs, aucun carton n’a été sorti car Saïdi était à chaque fois proche de toute action. Ce n’était pas le cas de Benouza l’international lequel a soulevé la colère des milliers de présents. En tout état de cause, Saïdi a prouvé sa valeur et pourrait ainsi postuler à gérer des matchs beaucoup plus décisifs pour la saison prochaine. C’est une certitude.

MSPB Les juniors du SAM tabassés par des retraitables du football
e Mouloudia de Batna a sauvé sa saison, tous les amoureux de Boubiya ont soufflé un ouf de soulagement à la fin de la partie. Il aura fallu attendre la dernière journée pour qu’enfin les supporters du MSPB respirent de soulagement. Le club qui avait connu des moments d’euphorie a dû attendre l’ultime journée pour venir à bout de cette équipe du SAM. En fait d’équipe, la majorité de son effectif était composé à la va-vite. Des juniors en été alignés et sur le banc de touche, tous les joueurs venaient de la catégorie des U21. Une partie des Samistes aurait boycotté le match.

L

campette quand ils virent des énergumènes les intimider. Cela s’est passé à l’intérieur du tunnel et les responsables de cette agression sont des joueurs en fin de carrière. On se rappelle que la même chose s’est déroulée lors du passage du RCK à Batna. Avant de pénétrer sur le terrain, certains joueurs de Kouba se font agresser sans aucune raison. Des choses qui nous font revenir loin, très loin, en arrière. Des équipes se font intimider pour lever le pied. Ce genre d’agressions doit être signalé. Se taire, c’est se rendre complice.

A la fin de la partie, les joueurs du SAM offrent leurs maillots au public connaisseur du Boubiya
Les supporters du Mouloudia de Batna ont donné une leçon de sportivité à leurs joueurs. Qui aurait cru une telle réaction de la part de ces mordus du foot et de ces fans qui bravent, parfois, le froid et les conditions difficiles de voyage pour soutenir le MSPB. A la fin de la partie et malgré la défaite du SAM, Mohammadia ne descendra pas en division2 amateur, en raison du mauvais résultat du PAC. A Mostaganem, l’Espérance marque le deuxième but contre le PAC, c’est une explosion de joie au stade du 1er –Novembre de Batna, les supporters du Boubiya scandent tous en même temps Barigou, l’ancien nom de la ville de Mohammadia. A la fin de la partie, les jeunes du SAM offrent leurs maillots aux supporters du Mouloudia de Batna. Une véritable symbiose entre les visiteurs et les supporters du club local, qu’on n’a pas l’habitude de voir dans nos stades. M .B.

Benabdellah : «Bonne chance à Bel Abbès !»
Sollicité par nos soins, le meilleur buteur de l’équipe, Benabdellah, nous a fait savoir que malgré le manque d’effectif, ses coéquipiers ont fait tout leur possible pour éviter la défaite : «Tout d’abord, je tiens à féliciter l’équipe de Bel Abbès qui a assuré l’accession. En ce qui nous concerne, je pense que même amoindris de plusieurs éléments essentiels, nous avons fait de notre mieux pour éviter la défaite. Dommage, ce n’était pas possible. J’espère qu’Annaba retrouvera la Ligue 1, la saison prochaine, que ce soit avec Menadi ou bien avec un autre. La place de l’USMAn est en parmi l’élite et non pas en Ligue 2.»

Encore une affaire de payement
Les composantes mocistes affichaient une grise mine en fin de partie. Et pour cause, ils attendent les promesses faites relatives à leur payement. Stationnant devant les vestiaires, ils ont longuement attendu avant de repartir encore avec des promesses de régulation pour ce aujourd’hui dimanche. Affaire à suivre.

Dans le tunnel, les coups pleuvaient
A la sortie du tunnel, quelques instants avant le début de la partie, le trio arbitral sous la houlette de Bichari s’apprête à pénétrer sur le terrain, c’est le moment que choisissent des éléments du Boubiya pour mettre à exécution leur plan d’intimidation. Et le comble, il s’agissait de joueurs qui ont de longues années d’expérience derrière eux. Des sources dignes de foi nous ont confié que les jeunes du SAM ont pris la poudre es-

Les supporters du Boubiya se montrèrent à la hauteur en soutenant les jeunots du SAM
Les supportèrent du Boubiya étaient venus pour assister et soutenir leur équipe qui était sous la menace de la relégation. Quelle ne fut leur surprise en voyant des bambins sortir du tunnel les jambes à leur cou. Comprenant ce qui arrivait, ils entonnèrent des slogans de soutien aux joueurs du SAM. Un pamphlet de mots pas du tout jolis à entendre à l’adresse des joueurs locaux

Hamiche, bourreau des Annabis
La rencontre d’avant-hier, ayant mis aux prises l’USMBA avec l’USMAn, était l’occasion pour l’attaquant Hamiche de prouver qu’il est toujours le bourreau des Annabis. Après son but au match aller, ce dernier a réussi à s’offrir un joli doublé, lors de cette dernière journée de championnat.

Saïdi s’illustre de belle manière
Tous les présents ont dû

R. M.

Tahar Aggoune

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19
Ferradji Saïd (entr. HCAB) :
«On a voulu lancer des jeunes»
«La victoire d’Azeffoun est logique. C’est une équipe technique. On a évolué avec une équipe jeune dont beaucoup de juniors. L’arbitrage a été très correct».

Régionale 2

ES Azeffoun 2- HC Aïn Bessam 0

Ne pas se fier au score
Stade : Djaffar Aït Ameur Affluence : Nombreuse. Arbitres : Allem assisté de Kertous Djamal et Halou Tahar. Buts : Amhis (29’) Benmokhtar (52’) ESA Avertis : Kherroubi et Yahi(ESA) Baziz et Faci Ramdane (HCAB). ESA : Kherroubi, Arridj, Slimi (cap), Tabti, Yahi, Benamara, Benmokhtar, Kebbous (Mekoura), Sid, Bessakria (Khettal), Amhis. Entraîneurs : Kaced Karim et Chikhi Hocine HCAB : Rafa, Madani, Khelladi (Faci Walid), Baaziz, Louafi, Benzerrouk, Amiri, Loucif, Lahouazi Youcef, Lahouazi Djamal (cap.), Abderrahmane (Faci Ramdane). Entraîneur : Ferradji Saïd.

B

ien que le rendez-vous eut lieu sous une chaleur suffocante, les deux équipes se sont données la réplique dans un match assez plaisant, où le fair-play a prévalu, il faut dire qu’il n’y avait pas de véritable enjeu. Aïn Bessam n’étant pas menacé par la relégation et Ivahriyen ont été sacrés champions et ont gagné leur billet pour la Régionale 1, quelle que soit la suite du championnat. Durant la première mi-temps, paradoxalement, les Marins se font dominer, mais c’est eux qui marquèrent un but, à la 29’ minute, suite à un cafouillage devant la cage de Rafa. Alors que le danger semblait écarté lorsqu’un défenseur dégageait le ballon, Amhis intercepta le dégagement et d’un tir fulgurant des 25 mètres donnera l’avantage aux Marins. Les protégés de Ferradji tenteront tout pour égaliser, et à deux reprises ils ont failli réussir dans leur entre-

prise. Ils domineront franchement durant les dernières minutes, mais sans arriver à marquer. A la reprise, le rapport de force a changé, probablement, Kaced et Chikhi ont dû sermonner leurs poulains. Les Ivahriyen monteront à l’assaut, autant dire à l’abordage et dès les premières minutes, ils inscriront le deuxième but, suite à une action collective et Benmokhtar, qui reçoit une passe de Slimi, se retrouva face à Rafa à qui il ne laissera aucune chance. Quelques minutes plus tard, Kebbous sera fortement applaudi suite à un très beau tir qui sera renvoyé par la transversale. Les joueurs du HCAB commencent à montrer des signes de fatigue, tandis que les Marins continuent à exercer leur pression. Ils rateront plusieurs occasions d’aggraver le score, notamment par Sid et Benmokhtar dans les dernières minutes. M. Benyakoub

Kaced Karim (entr. ESA):
«Chaque équipe a eu sa mi-temps»
«Je tiens à féliciter les joueurs des deux équipes, dans ce match où le fair-play a prévalu. J’avoue que chaque équipe a eu sa mi-temps, même si on a marqué en première mi-temps, Aïn Bessam a présenté un meilleur visage que nous. Je les félicite et leur souhaite une bonne continuité. En seconde période, on changé de tactique et bousculé un peu nos joueurs et ça a donné des résultats. L’arbitrage a été correct».

M. B.

JS Tichy 3LC Iflissen 1

SS Sidi-Aïch 4- OC Azazga 3

Ça sentait la fin de saison
Stade : Benallouache de Béjaïa Affluence : Moyenne Arbitres : Merakchi, Zamit, Guenfis Buts : Hammoum (10’) Zidoune (44’) Mersel Y (85’) JST Benyahia (48’) LCI JS Tichy : Arriche, Bourai, Larabi, Zidoune, Mersel L., Aroui (Mekboul), Hammoum, Hilem, Mersel Y., Hammache, Saidani Entraîneur : Kamal Adrar LC Iflissen : Mouhab, Adjala M. (Adjala Y.), Boudbal, Tiberanine, Guedmim N., Rassoul, Adjaoud, Boumedjbar, Benyahia, Tiourtit, Guedmim A. Entraîneur : Rabah Sardjen matches, ils vont s’améliorer certainement. Quant aux autres littoraux, ceux de Tichy, qui aspirent quand même à terminer la saison sur le podium pour la énième fois, ils ont joué pour gagner. Tout cela n’a pas empêché le coach Kamal Adrar à incorporer, lui aussi, plusieurs juniors. Il faut comprendre que la JS Tichy semble avoir commencé à préparer intensivement la saison prochaine avec comme objectif l’accession qu’elle a ratée de peu plusieurs saisons de suite. C’est frustrant et tout le monde s’accorde à dire que la JS Tichy a trop tardé en Régionale 2, et ce constat est partagé par tout le monde à Tichy. Pour ce match face à Iflissen, le vieux loup de Hammoum a profité de la naïveté de la défense des visiteurs pour ouvrir la marque à la 10’ avant que Zidoune aggrave la marque à la 44’. Trois minutes seulement après le coup d’envoi de la deuxième mi-temps ont suffi aux jeunes Pirates d’Iflissen pour réduire la marque par l’entremise de Benyahia. La domination des locaux fut presque totale et ils ratèrent plusieurs balles de buts avant que le virevoltant Yacine Mersel ajoute la troisième banderille à la 85’. L’arbitre de la rencontre n’a pas eu beaucoup de mal à gérer ce match qui s’est déroulé dans le fairplay le plus total et la preuve il n’a pas fait usage d’aucun de ses cartons durant tout au long de la rencontre. Au final, l’arbitre siffla la fin de la rencontre sur le score de 3 à 1 en faveur de la JS Tichy Hafit Zaouche

Un match fou, fou, fou
Stade : L'Amitié de Sidi-Aïch Affluence : Moyenne Arbitres : Haouchat, Remili, Ferchouli Buts : Atoumi (38’ et 43’) Messafri (61’) Iken (87’ sp) SSSA Haliche (40’) Benkaci (64’) Boudjenane (72’) OCA SSSA : Oussadi, Chelgou, Founas, Cherfi, Mouloudji, Benamsili (Sekouchi), Messafri, Ferguene (Bouatba), Atoumi, Ikene (Rahmani), Djouadi Entraîneurs : Oudjani et Amaouche OCA : Harrach, Touam (Akouba), Salhi, Madani, Mekla, Boussoum, Benkaci K., Benkaci N. (cap.), Boudjenane (Belkacem), Aroua (Idjemarene), Halliche Entraîneur : Zoubir Amrous.
une chaleur de plomb, le tout tie remise, puisqu’à la 61’, les Mekla. Deux minutes après, Atoumi offrait un joli ballon locaux obtiennent un coup dans un fair-play total tel à Djouadi mais ce dernier franc à 20 mètres du but que que l’arbitre de la rencontre ratera complètement le tirera le petit lutin Messafri n’a distribué aucun carton. cadre, puis ce fut au tour de qui, d’une jolie frappe, loge D’emblée, les coéquipiers de Benkaci qui tentera de lober le ballon dans la lucarne de Ferguene vont se jeter en atOussadi, mais le ballon l’infortuné Harrach qui n’a taque et Benamsili sonnera s’écrasera sur la barre, ce la première alerte à la 13’ sur fait que constater les dégâts. geste technique a été apAu moment où la bonne un tir qui finira à côté de la cible. Les hommes de Hakim chambrée de présents croyait plaudi par les supporters des que le reste de la partie irait à Diables rouges conquis par Amaouche vont par la suite la qualité du match. La forsens unique, ce sont les gars accentuer le rythme, mais mation de Sidi Aich rata plude Cheurfa n’Bahloul qui butèrent sur une défense vont obtenir un penalty suite sieurs fois la possibilité de bien orchestrée autour de reprendre l’avantage, à à une faute commise dans la Madani. Après la demil’image de cette action mal surface sur le jeune Aroua. heure de jeu, Founas trouva conclue par Atoumi (84’). À Karim Benkaci exécutera la un espace dans la défense quatre minutes de la fin du sentence en deux temps adverse pour décrocher un temps réglementaire, suite à puisqu’Oussadi a pu repoustir qui sera repoussé par un ser le ballon la première fois. un cafouillage, l’arbitre offre défenseur dans les pieds de un penalty à Iken, accroché Ce second but a donné des Atoumi, ce dernier d’un bodans la surface, ce dernier se ailes aux coéquipiers de lide ouvrait le score. Trois fait justice lui-même. A deux Boussoum. Les Diables minutes ne se sont pas écouminutes de la fin de cette rouges allaient vivre un vérilées que Aroua du côté droit adressait un joli retrait en di- table cauchemar en quelques course-poursuite, Amrous a voulu ironiser en demandant minutes. Les Olympiens rection de Haliche qui exà l'arbitre de siffler la fin du ayant cru en leurs possibiliploitera le boulevard laissé match, déçu qu’il était par tés et loin d’être découragés, par la défense des Rouge et cette offrande de l’arbitre. Le opteront par des contres raBlanc, et d’un tir croisé reSSSA revenait de très loin pides et poussèrent les lomettait les pendules à dans ce match spectaculaire. caux jusqu’à obtenir le but l’heure. Piqués dans leur H. Tahar égalisateur signé Boudjenane amour propre, les coéqui(72’) suite à une balle en propiers de Djouadi vont prendre l’ascendant sur la défense fondeur de son coéquipier adverse et arriveront à ajouter une deuxième banderille par cet artiste de Atoumi qui inscrivit son second but sur un ES Bir Ghbalou – CRB Aokas 2-1 joli service d’Iken. De NRB Sidi Daoud – CR Thameur 2-1 retour des vestiaires, JS Bordj Menaiel 0-1 Ferguene qui avait le but JRA Zaatra – au bout du pied n’a pas ES Azeffoun – HC Ain Bessam 2-0 pu exploiter la mésenMC Bouira – ES Timezrit 1-1 tente entre le gardien et JS Tichy LC Iflissen 3-1 l’axe central des Olympiens. Ce n’était que par- SS Sidi Aich – OC Azazga 4-3

L

es Pirates de la commune balnéaire d’Iflissen semblent avoir consommé définitivement leur relégation en division d’Honneur de la wilaya de Tizi Ouzou comme l’illustre leur déplacement à Béjaïa avec une majorité de joueurs juniors, une manière à eux de préparer la saison prochaine. Les dirigeants de ce club veulent retrouver la Régionale 2 le plus tôt possible, mais a priori ce ne sera pas facile vu les grands clubs qui forment la division d’Honneur de la wilaya de Tizi Ouzou. Bref, les jeunes d’Iflissen ont montré un bon visage, ils manquent certes de maturité dans le jeu mais avec la multiplication des

L

es Diables rouges n’ont pas raté l’occasion de la venue des Olympiens d’Azzazga pour engranger trois points supplémentaires à leur compteur dans un match fou, plein de rebondissements. Cette rencontre a gratifié les présents par 7 buts et du beau spectacle malgré

Résultats

Hakim Amaouche (entr. SSSA) :
«J’espère que le public s’est régalé»
«On s’attendait à ce que cette rencontre soit difficile devant une bonne équipe d’Azzazga qui pratique un beau football. L’essentiel ce sont les trois points afin de préserver cette seconde place. Je pense que le public s’est régalé avec ces 7 buts. Je félicite les acteurs pour leur fair-play malgré la chaleur, ils se sont donné à fond. T. A.

Zoubir Amrous (entr OCA) :

«On n’a pas à rougir de cette défaite»
«C’était une belle partie, très disputée de part et d’autre, dans un esprit sportif. Mes joueurs sont à féliciter pour leur belle prestation. Avec sept juniors, on n’a pas à rougir de cette défaite. Je remercie les Sidi-Aichois pour leur accueil». T. A.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19 SAM
Une défaite au goût de victoire

USMBA

Benyellès

juste récompense» O
d’énormes efforts pour répondre à l’attente. La démonstration a été faite par tous sur lesquels nous avons fait confiance. Depuis le début de la saison, nous avons été à la hauteur des aspirations, et ce, en dépit de quelques embûches. Cependant, il y a des paramètres qui vous dictent le choix de tel ou tel objectif. Notre objectif premier était d’abord d’assurer l’édifice d’une équipe compétitive. Et comme l’appétit vient en gagnant, les ambitions ont, naturellement, grandi. On s’est dit, alors, qu’il faut s’attaquer à l’accession d’autant que tout indiquait que c’est la saison de la moisson. D’aucuns disaient que cette équipe était trop jeune et sans noms avérés pour accéder… Une équipe c’est avant tout un collectif. Il est vrai que nos joueurs étaient un peu inconnus au bataillon et chez qui manquait de la maturité. Cependant, l’état d’esprit du groupe nous a permis d’aller de l’avant. C’est pourquoi je peux dire qu’il y a un grand satisfecit. Il y a eu quelque part certaines tares et insuffisances et cela s’est traduit par un fléchissement parfois inexpliqué durant l’exercice. Mais c’est le travail et l’abnégation qui ont fini par payer. Tout est bien qui finit bien. A quel niveau se situait ce fléchissement ? Je dirai que beaucoup de paramètres ont concouru à la situation, ce qui a rendu notre mission assez délicate. Toutefois, la volonté, la détermination et la rigueur étaient autant d’atouts à réunir chez les Bel-Abbésiens pour maintenir la cadence et se transcender. Le groupe possédait les ressources humaines et mentales pour y arriver. Maintenant que la saison est terminée et que nous sommes récompensés de nos efforts, il faut faire un état des lieux pour tirer les enseignements nécessaires en vue de la saison prochaine car l’apprentissage en L1 sera très dur. Je suis convaincu que l’USMBA a le potentiel pour faire honneur à son rang. Entretien réalisé par M.O. Noureddine

«C’est une

A l’instar de tout BelAbbès, l’entraîneur de l’USMBA est aux anges après le sacre de l’accession. Pour lui, cette consécration est à la fois une question d’honneur et de prestige. Cependant, l’heure est au bilan et à la méditation. Le rideau est, donc, tombé sur le championnat de la ligue 2 avec, en sus, un dénouement heureux pour l’USMBA. Benyellès en fait le mea culpa et revient sur une saison pas comme les précédentes.

Enfin la délivrance… «Oui, après tant de galère, je dirai que c’est le mot. Présentement, on sa-

voure cette accession qui est le fruit d’un travail de longue haleine. Ce fut une accession accablante pour les raisons que tout un chacun connaît. Mais au bout de l’aventure, tout le monde est soulagé et délivré. En dépit de tous les aléas et les impondérables, nous avons su gérer les circonstances. Le constat est là et l’accession présente. Nous sommes exonérés car les efforts de tous sont récompensés. Je trouve que c’est amplement mérité. Apparemment, cette accession vous met du baume au cœur, non ? Je dirai que tout le monde est satisfait de ce sacre à lequel toute une

ville tenait. C’est une juste récompense qui vient couronner les efforts et les sacrifices des joueurs, des dirigeants et aussi des supporters qui ont, tout au long de la saison, porté très haut leur équipe. Ce n’est que justice si l’USMBA a couronné le tout par une consécration car c’est avant tout, une question d’orgueil pour tout BelAbbès. Personnellement, vous attendiez-vous à un tel épilogue ? J’ai été investi d’une mission que j’ai accomplie, moi et mes deux assistants Zitouni et Sidi Yakhlef en âme et conscience. Il faut dire que les joueurs ont fait

ASMO

n le savait depuis le début de la saison que le SAM voyageait mal et il vient de le confirmer encore une fois, devant le MSPB, club logé à la même enseigne et qui n’avait d’autre alternative que de battre son adversaire du jour pour sauver sa peau et…sa saison ! Les chances de maintien dans cette division étaient minimes tant les spéculations allaient bon train et les rumeurs enflaient sur tel ou tel match arrangé, les maquignons qui pourrissent notre football ne lésinent pas sur les moyens, financièrement parlant, et tous les calculs plaidaient en défaveur du SAM, mais c’était sans compter sur la bande à Osmane, le coach de l’Espérance, qui n’a pas été envoûté par le chant des sirènes malgré des «offres» alléchantes. Le SAM pouvait être tiré d’affaire beaucoup plus tôt que prévu n’étaient les guerres intestines qui ont divisé les supporters à la grande joie des déstabilisateurs du club. Malgré toutes les entourloupes et autres coups fourrés, la bande à Habib Benfetta, avec l’aide de certains bienfaiteurs et amoureux du club, a réussi à tenir son pari, en maintenant le club cher à tous les sportifs de Mohammadia ainsi que ses chouhadas, en ligue 2. N’en déplaise à ses détracteurs, le SAM animera le championnat de ligue 2 la saison prochaine, avec d’autres ambitions, bien sûr. A bon entendeur...

Un échec et beaucoup de regrets
e championnat de la ligue 2 s’est achevé avant-hier. Ont connaît, désormais, les trois heureux élus qui évolueront l’année prochaine en ligue1 à savoir, le CA Bordj Bou-Arreridj, la JS Saoura et l’USM Bel-Abbès. On connaît, également, les trois malheureux qui joueront en division deux amateurs, en l’occurrence l’US Biskra, le RC Kouba et le Paradou AC. L’ASM Oran, pour sa part, continuera de jouer en ligue2. La saison prochaine, elle évoluera pour la 6e année consécutive dans ce palier. Du jamais vu dans l’histoire de cette prestigieuse école de football qui continue de patauger en ligue2 et qui n’arrive toujours pas à voir le bout du tunnel. Cette saison pourtant, tout était réuni pour que l’ASMO réalise le vœu de ses milliers de supporters. C’était d’ailleurs la première fois, avant le début de la saison sportive 20112012 où les responsables du club ont affirmé haut et fort que l’ASMO va jouer l’accession contrairement aux précé-

U21 : MOC 1 – ASMO 1
Déjà sacré champion de la ligue2 lors de la précédente journée, les U21 de l’ASMO sont allés chercher le point du nul, avant-hier, à Constantine face au MOC. Les Asémistes étaient les premiers à ouvrir la marque par Othmani sur penalty avant d’être rejoints au score en seconde période. Les coéquipiers de Zegai terminent donc l’exercice sportif 2011-2012 en beauté. Contrairement à leurs aînés, les jeunes Asémistes ont prouvé qu’ils méritent largement d’avoir leur chance en équipe senior. Les responsables du club devront songer peut-être à faire lancer certains jeunes espoirs en équipe senior la saison prochaine. Il est à noter que les U21 de l’ASMO ont terminé le championnat avec un total de 62 unités devançant l’USM Blida de six points mais avec un match en moins pour la formation de la ville de Roses.

Et la raison l’emporta sur la ch’kara !
L’avenir du SAM ne tenait qu’à un fil dans cette division qui n’a rendu son verdict final que dans les dernières secondes du championnat. Les supporters s’étaient déplacés en force afin de pousser les Espérantistes à se surpasser devant le concurrent direct pour la relégation, et c’était de bonne guerre, en espérant au moins le partage des points, ce qui était en faveur du SAM. La bande du coach Osmane a fait plus puisqu’il a remporté haut la main la rencontre. Si cette dernière pouvait rapporter gros pour les pourris du football et autres harkis d’un nouveau genre, il n’en fut rien du côté des Vert et Blanc, qui ont respecté l’éthique sportive, malgré que certains véreux voulaient «s’immiscer» en y apportant leur «touche» personnelle et leur «contribution», malheureusement pour «eux», l’argent de la faïence n’a pas eu raison de la bonne volonté des joueurs avec à leur tête le coach Osmane. Chapeau messieurs ! Allam Athmane

L

dents exercices sportifs où ils n’affichaient pas les objectifs du club. Contrairement aux précédentes saisons, les responsables de l’ASMO ne se sont jamais plaints cette saison de la crise financière. Du coup, les supporters se sont mis à rêver de voir leur équipe réaliser l’accession et retrouver l’élite. Le bon démarrage des coéquipiers de Sirat en championnat a nourri beaucoup d’espoirs chez les fans du club même si l’équipe réalisait à l’époque des prestations tout juste moyennes. Avec l’enchaînement des matchs, les Asémistes ont flanché et ont perdu un nombre incalculable de points, notamment à domicile. Au vu du niveau tout juste moyen de la ligue2 cette saison, d’aucuns estiment que l’accession était largement à la portée des Asémistes. D’où les regrets des supporters qui se sont montrés très déçus par le parcours négatif de leur équipe en championnat. La saison prochaine, les gars de M’dina J’dida continueront d’évoluer en ligue2 à la grande décep-

tion des supporters qui devront patienter encore pour voir leur team retrouver l’élite.

L’équipe termine à la 7e place
Avant le début de l’exercice sportif 2011-2012, les responsables asémistes ont tracé l’accession comme principal objectif de leur team. Au final, l’équipe a échoué à atteindre cet objectif en terminant le championnat à la 7e place avec un total de 41 points. C’est dire que rien n’a changé sur le plan des résultats de l’équipe senior par rapport aux précédents exercices sportifs où l’équipe réalisait pratiquement les mêmes résultats. Mais pour ceux qui suivent les performances de l’équipe depuis plusieurs années, d’aucuns estiment que l’ASMO de la saison dernière par exemple développait un jeu beaucoup plus attrayant que cette année. Malgré que les coéquipiers de Chaib aient bénéficié de beaucoup plus de moyens que l’équipe de la saison dernière. R. O.

Première apparition pour Bouaza, Benkablia et Belmaâziz avec les seniors
Comme il nous l’avait déclaré à l’issue de l’avant-dernier match de championnat face à la JS Saoura, l’entraîneur de l’ASMO Bouha a fait appel lors du match d’avant-hier face au MO Constantine à certains joueurs issus de la catégorie espoirs. Trois jeunes joueurs espoirs ont même pris part à cette rencontre. Il s’agit de Bouaza, Benkablia et Belmaâziz. Selon les informations en notre possession, ces trois éléments ont laissé une bonne impression et sont bien partis pour intégrer l’équipe senior la saison prochaine. R. O.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

USMB

Salim Menad, le sauveur ! A
près la relégation en L2 à l’issue de la saison passée, la priorité était de redresser la barre du navire USMB, totalement à la dérive et la direction avait pour mission de jauger tout ce qui touche de près ou de loin le club, joueurs, dirigeants, mécènes etc. Le moins que l’on puisse dire est que la mission a échoué. Non sans mal, l’USMB s’est maintenue après un sursaut lors de l’entame de la seconde manche du championnat. Il ne faut surtout pas croire que c’était une mince affaire, car les choses étaient très mal engagées. La barre technique de l’équipe fut confiée à quelqu’un qui a su inculquer à des joueurs qui avaient perdu le goût et l’envie de se battre, cette hargne indispensable. Il s’agit de Salim Menad qui, en plus, a réussi à faire les meilleurs choix en ce qui concerne les joueurs et les options tactiques qu’il avait à appliquer. sion du mercato, pour enrichir un tant soit peu un effectif qui était réduit à une peau de chagrin, s’apparentait plus à du rafistolage. Les joueurs qui auraient réellement apporté un peu plus, étaient très rares. Des résultats en dents de scie, des problèmes « en veux-tu, en voilà», des blessures à répétition de plusieurs joueurs clés, rien n’y fera. L’USMB conservera sa place en L2 et c’est tout.

au recrutement de joueurs qui sont des petites stars dans des clubs régionaux pour en faire les étoiles de demain.Cette démarche, assez rare dans notre championnat, pourrait connaître la réussite …ou un cuisant échec. Il s’agira, ensuite, avec ceux qui ont composé l’ossature de l’équipe, la saison passée, de former un ensemble cohérent et surtout conquérant. Ce sera là la tâche à laquelle s’attellera le coach qui sera à la tête de l’équipe.

Que de défis !
Il faut maintenant penser à la nouvelle saison qui va commencer et du côté de la ville des Roses, on s’attellera, comme partout ailleurs, à recruter et à libérer. On essaiera avec plus ou moins de bonheur à garder les plus brillants de ses éléments et le moins que l’on puisse dire, est que ce n’est pas du tout chose facile. Il se pourrait que certains joueurs, en fin de contrat, ne vont pas résister à l’appel des sirènes et qu’ils s’en iront monnayer leur talent ailleurs. La question est de savoir si la même politique sera de mise. Celle-ci consiste

L’autre grand chantier
Après que la construction d’une équipe d’avenir ait été bien entamée, celui qui aura à présider aux destinées du club s’attaquera du côté de Blida à un autre grand chantier, celui de faire de l’USMB un véritable club professionnel. Le véritable pari sera de convaincre quelques-uns des entrepreneurs et chefs d’entreprises de la région d’associer l’image de leurs sociétés à celle du club. A partir de là, tous les espoirs sont permis.

Plus du rafistolage qu’autre chose
Le recrutement effectué à l’occa-

Slimane Baghdali

Recrutement : les supporters inquiets

Belloucif : «Je n’ai pris aucune décision»
Le milieu de terrain Belloucif nous a confié qu’il n’a pris aucune décision en ce qui concerne son avenir. Avant toute chose, vous avez terminé le championnat en beauté avec cette victoire face au RCK, un mot ? C’est un serment que nous avons fait entre nous les joueurs. Nous voulions terminer à la meilleure place possible au classement. Il nous fallait pour cela gagner ce match face au RCK et c’est chose faite. La grande déception est que l’USMB n’a pas réussi à rejoindre l’élite. Qu’en pensezvous ? Nous en sommes tous très tristes. Il y a eu trop de facteurs défavorables. Je pense qu’il est nécessaire d’en tirer les leçons et surtout repartir sur de bonnes bases en vue de réussir la saison prochaine. Quel est votre sentiment maintenant ? Si l’USMB a souffert c’est que nous les joueurs, nous devons avoir le courage de reconnaître que nous avons notre part de responsabilité. Malgré tous les problèmes qu’a connus le club, c’est nous qui étions sur le terrain et qui avions perdu des matchs. C’est d’ailleurs pour cela que je veux aider le club et qu’il m’est difficile de partir. Beaucoup de choses ont été dites et même vous, vous n’avez pas été épargné. Maintenant que le championnat est terminé, qu’avez-vous à dire à vos détracteurs ? D’abord que Dieu leur pardonne. On nous a accusés à tort d’avoir levé le pied lors de cerun grand club. De bons joueurs doivent être recrutés et c’est là une des conditions pour que la saison soit réussie. Il faudrait seulement travailler et être au top dès le coup d’envoi du championnat. Ce n’est pas pour vous perturber, mais il faut que vous sachiez que les supporters veulent absolument tout savoir sur vous. Avez-vous eu un entretien avec vos m’engage, ce sera pour une courte durée, pas plus, et je verrais après, si Dieu nous prête vie. Pour quelle raison refusezvous de vous engager pour plusieurs années ? On ne peut pas savoir ce qui peut bien se passer durant une aussi longue période. J’ai plusieurs objectifs et pour mener à bien tout cela, je veux être libre de mes mouvements. Vous pouvez ajouter des clauses allant dans ce sens dans votre contrat. Qu’en pensez-vous ? Je verrai ce qu’on me proposera et voir si cela me convient. Si c’est le cas, il n’y a aucune raison pour que je me rétracte. Etant libre de tout engagement, vous pouvez rejoindre l’un des nombreux clubs qui ne manqueront pas de vous solliciter. Il faut vraiment qu’il y ait un profond désaccord pour que je ne reste pas à l’USMB, ce qui est assez improbable. De toutes les façons, nul ne sait de quoi sera fait notre avenir. Qu’avez-vous à dire en guise de conclusion ? Je voudrais seulement souhaiter que l’USMB retrouve au plus vite l’élite car les supporters le méritent.

L

a saison étant terminée, les inquiétudes des supporters blidéens n’ont pas pour autant disparu. L’objet de leurs préoccupations pour le moment est cette opération de recrutement, qui, à leurs yeux, n’a pas encore commencé, alors qu’ailleurs, les autres équipes qui ont de l’ambition en font une de leurs préoccupations. Ce qui ajoute au désarroi des inconditionnels de l’USMB est l’annonce faite de ne commencer à œuvrer pour préparer la prochaine saison qu’après une certaine période. «Je crains que le scénario de la saison passée se répète, alors que les autres formations étaient en stage de préparation après avoir ficelé leur recrutement, nous en étions, nous à Blida, à chercher qui sera l’entraîneur. Au final, nous nous sommes rabattus sur des joueurs de division Régionale et c’est ce qui nous a

coûté de passer une autre saison en L2», nous dira ce supporter de l’USMB.

Ne pas perdre de temps
Il faut dire qu’officiellement, aucun nouveau joueur ne s’est engagé avec le grand club de Blida, même si on dit que certains contacts très avancés existent bel et bien avec une bonne demi-douzaine d’éléments qui se sont montrés sous le maillot de leurs équipes lors de l’exercice qui vient de s’achever. Les négociations sont menées dans le plus grand secret. Il faut avant cela entamer des discussions avec les joueurs qui sont encore sous contrat avec le club. Il faut négocier avec ceux que la direction du club voudra garder et qui seront libres à la fin du mois de juin. S. B.

dirigeants ?
tains matchs. Ces genslà auraient dû encourager l’équipe quand elle en avait besoin. J’ai la conscience tranquille car je pense avoir donné le meilleur de moi-même sur le terrain pour ce club qui m’a permis de me faire connaître. S’il y a un projet pour bâtir une grande équipe, voudriez-vous en faire partie ? C’est certain, car l’USMB reste Autour du renouvellement de mon contrat, pas encore. Cela se fera dans les prochains jours. Cela veut-il dire que vous allez renouveler votre engagement ? Si vous voulez parler de la signature, pas encore. Il y a de petits détails à régler. Pour le principe, j’ai donné mon accord et cela après avoir bien réfléchi. Peut-on savoir quels sont ces détails ? Sans problème. Il s’agit de la durée du contrat qui me sera proposé. Si je

Entretien réalisé par Slimane Baghdali

OM

Kharoubi : «Le parcours de l’équipe cette saison est honorable»
Sous contrat avec son équipe jusqu’en juin 2013, l’attaquant Omar Kharoubi est convoité par plusieurs équipes de L2. Même si l’on imagine que les dirigeants de la formation médéenne comptent se séparer de l’un de leur fils, Omar rencontrera ses responsables la semaine prochaine pour évoquer avec eux son avenir personnel.
Quel commentaire faites-vous sur votre dernière rencontre face au MO Béjaïa ? Sincèrement, je n’ai rien compris à ce qui nous est arrivé ce jour-là. Pourtant, nous étions déterminés à empocher les trois points de la victoire afin de terminer le championnat à la septième place. Nous sommes passés complètement à côté du sujet. C’est dommage, car nous aurions souhaité terminer par un succès. Mais qu’est-ce qui n’a pas marché pour votre équipe ce jour-là ? Je pense que le fait d’avoir perdu toutes nos chances d’accéder en L1 lors du match face à la JSS nous a joué un mauvais tour, puisque les joueurs se sentaient en vacances. Ce n’est pas aussi évident que cela de jouer un match sans pression aucune. C’est, à mon avis, la seule explication de notre revers. Etes-vous satisfait du parcours de votre équipe cette saison ? Même si nous avions perdu lors de la dernière journée de championnat la septième place du classement, j’estime que nous avons été à la hauteur cette saison et que nous avons honoré les couleurs de notre équipe. Nous étions tout près d’accéder n’étaient les nombreux problèmes qui ont secoué notre équipe. Le parcours de l’O Médéa en championnat cette saison est honorable. Allez-vous rester la saison prochaine ? Je n’en sais rien, dans la mesure où il me reste encore une année de contrat avec mon équipe. Il est vrai que plusieurs équipes de L2 m’ont contacté mais cela ne dépendra pas uniquement de moi. Je rencontrerai mes dirigeants la semaine prochaine pour évoquer la question.

Entretien réalisé par H. Benmouloud

20
PSG

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil International
B. Munich

Nasser Al-Khelaifi a
rencontré Kaka et Higuain
Le quotidien sportif L'Equipe a confirmé dans son édition d’hier que le président qatari du PSG Nasser Al-Khelaifi a rencontré il y a quelques jours les stars du Real Madrid Kaka et Gonzalo Higuain pour les convaincre de signer à Paris la saison prochaine. Selon le média, le club espagnol ne s'opposerait pas à un départ des deux hommes en fin de saison.

Un contrat CDI pour Heynckes
béry ou encore Arjen Robben peuvent triompher en Ligue des Champions puisqu'ils disputeront la finale à l'Allianz Arena contre Chelsea.

L’avenir de Robben toujours incertain
Alors que la prolongation de son contrat au Bayern Munich semblait en bonne voie ces dernières semaines malgré une saison délicate faite de blessures à répétition et de performances en dents de scie, Arjen Robben n’a toujours pas signé de nouveau bail en faveur du club bavarois. Une situation que ne s’explique pas le président du Bayern Uli Hoeness qui a déclaré, dans une interview accordée au Suddeutschen Zeitung, que les deux parties étaient «proches d’un accord et que depuis, la signature est reportée». Le mystère reste intact donc autour du virevoltant Batave, sous contrat jusqu’en 2013.

Daniel Alves dans le viseur aussi
Et si le départ de Pep Guardiola était le coup d'envoi d'un vaste remue-ménage au Barça ? Plusieurs joueurs pourraient être en effet tentés de quitter le club, à l'instar de leur entraîneur, croient savoir les médias espagnols. Parmi les prétendants au départ figurerait Daniel Alves, dont le comportement lors des derniers Clasicos n'aurait pas franchement plu à ses dirigeants. Et à en croire le Parisien, le PSG serait à l'affût dans ce dos-

B. Dortmund

Duel entre les deux clubs de Manchester pour Hummels

Un rapport de talkSPORT affirme que Sir Alex Ferguson et Roberto Mancini sont tous deux intéréssés par le défenseur central du BVB Mats Hummels et seraient prêts à l'attirer du coté de Manchester. Cependant ils ne seraient pas les seuls dessus, en effet l'AS Rome envisagerait elle aussi d'entrer dans la course et chiper l'international Allemand aux deux ogres mancunniens. Hummels a été encore une fois impressionnant avec le Borussia Dortmund durant cette saison en réussissant à conserver leur titre en Bundesliga devant le Bayern Munich finaliste de la Ligue des champions. Toutefois, le joueur de 23 ans est encore sous contrat jusqu'en 2014, ce qui ferait de lui un transfert coûteux. Le rapport indique que les clubs voulant l’enrôler devront débourser la somme de 20 millions de £, une somme qui ne devrait poser aucun problème à City contrairement au voisin united.

Kagawa plus que jamais proche d’un départ
Dans un entretien au quotidien Bild, Reinhard Rauball, le président de Dortmund, s'est montré sceptique quant à une possible pro-

Apparemment, les dirigeants du Bayern Munich apprécient énormément le travail effectué par Jupp Heynckes. En effet, le président du club bavarois Karl-Heinz Rummenigge souhaite que le technicien signe un nouvel engagement. "S'il le veut, Jupp peut rester très au-delà du terme de son contrat actuel", a confié le sier. Soucieux de trouver un latéral droit cet patron du Bayern selon Bild. Cette saison, été, le club de la capitale aurait coché le nom l'écurie allemande du Brésilien sur ses taa échoué dans bletttes. L'Anzhi Masa quête du khachkala serait également titre de chamtrès intéressé par l'anpion en Bundescien joueur du FC liga. En Séville, à qui il revanche, pourrait proles coposer un équipont d'or piers cet été. de Alors que Yann M’Vila était la Franck Ripriorité d’Arsenal pour cet été, Arsène Wenger pourrait finalement se tourner du côté de l’Espagne pour y dénicher son futur milieu de terrain. En effet selon Tuttomercato, ce dernier s’intéresserait de près à Javi Martinez. Sous contrat avec l’Athletic Bilbao, l’international espagnol réalongation de Kagawa lise une grosse saison. Pour boucler l’affaire, les chez le récent champion Gunners seraient disposés à mettre 23 mild'Allemagne. Le milieu lions d’euros sur la table. Manchester offensif japonais Shinji KaCity et United, ainsi que le FC Bargawa n’a toujours pas décidé celone seraient aussi sur de prolonger son contrat à Dortles rangs. mund. Depuis le début de la saison, le joueur a participé à 29 matchs de Bundesliga. Il a marqué 13 buts et a délivré 9 passes décisives. Des statistiques qui poussent la direction du double vainqueur du championnat allemand à vouloir le garder. Seulement, dans un entretien accordé au Revenu à trois points quotidien Bild, le président, du leader mancunien, Reinhard Rauball se montre Manchester City garde Pendant une entrevue relayée par le sceptique quant à une prolonespoir de remporter le jourgation de l’international japo- nal The Sun, Harry Redknapp a fait une drôle titre de champion d’Annais : «J'ai entendu dire qu'il de confidence. En effet, le manager de Totten- gleterre. Et pour cela, ham a révélé qu'il voulait à tout prix n'avait encore aucun contact Mancini va faire appel à recruter... Carlos Tevez lors du dernier mer avec des clubs. Pour moi, ça un ancien banni. Suscato. Profiter de la situation. Après le clas reste indécis mais avec une lépendu trois matches après h entre Carlos Tevez et Roberto Mancini, le gère tendance au sceptiboard de une prestation d’une Manchester City voulait clairement grande dangerosité face à vendre l'attaquant pendant le marché des tran Arsenal, Mario Balotelli sferts hivernal. Finalement, l'internation al argentin avait reçu les foudres de n'a pas bougé d'un iota et il a décidé son entraîde faire son mea culpa afin de faire un com neur, qui e-back triomphal au sein de l'équipe des Citi déclarait ne zens. Harry Redknapp regrette ce scénario plus vouloir car il voulait vraiment récupérer "L'Apach jouer cette saie" pendant le mois de janvier ! "J'ai demand son avec é au propriétaire Daniel Levy : est-ce que vous pou- l’internavez avoir Tevez ? Ce n'était pas poss ible mais tional Itac'était mon rêve", a avoué le coach des lien. Son Spurs. La transaction n'a pas pu avoir lieu comp orcar Carlos Tevez était trop gourmand sur le tement plan salarial. "Le propriétaire aurait aussi aimé avoir sur et en Tevez et s'il avait pu le faire, il l'aurait dehors du fait. Mais c'était impossible parce que le salaire de terrain avait Tevez était trop conséexaspéré à quent." Aujourd'hui, l’époque son enHarry Redknapp traîneur. Depuis, sait que ce sera les temps ont beaucoup plus changé. Le quotidien difficile d'atbritannique The Sun traper dans ses dévoile dans son édition filets "Carlid’hier l’hypothèse de Rotos" car ce derberto Mancini de réintégrer nier a retrouvé Balotelli dans l’effectif des des couleurs à cisme.» Citizens. En effet, le techniManchester City. cien a déclaré : «Hormis les erreurs passées, Mario a fait

Arsenal

23M€ pour la révélation Javi Martinez

Man City

Mancini prêt à donner une seconde chance à Balotelli

Tottenham

«Recruter Tevez ? C’était mon rêve»

Redknapp :

des choses importantes pour l’équipe, comme le doublé inscrit à Old Trafford cette saison. Avec lui tout est possible. Il est difficile de dire s’il sera dans les 18 lundi mais tout le monde a sa chance. Je prendrais ma décision ce dimanche.» Un changement radical de discours qui coïncide avec le retour en force de Manchester City à trois jours de «la finale» de la Premier League face à Manchester United.

... il drague Hazard
Interrogé dans les colonnes de France Football, Roberto Mancini a été invité à évoquer le cas d'Eden Hazard. L'entraîneur de Manchester City n'a pas raté l'occasion de dire tout le bien qu'il pense du milieu de terrain du LOSC. "Il me plaît beaucoup. C'est un bon joueur, il est jeune, et il ferait de très bonnes choses dans notre équipe. Vu ses qualités, City serait la destination parfaite pour lui. Je le connais bien, je le suis depuis longtemps. C'est un joueur que beaucoup d'équipes veulent", a expliqué Mancini. Manchester City fait partie au même titre que Tottenham, Chelsea, Arsenal ou MU, des clubs susceptibles d'accueillir cet été Hazard, qui a donné sa préférence à la Premier League.

N° 1909 Dimanche 29 avril 2012

Coup d’œil International
Allemagne
Bien qu'il reste encore une journée de championnat, c'était déjà l'heure des adieux ce samedi aprèsmidi en Allemagne. Les tribunes de Gelsenkirchen s'étaient ainsi mises à l'espagnol pour célébrer le dernier match de Raul, en partance pour le Qatar et les pétrodollars, à domicile face au Hertha Berlin (4-0). Comme dans les films, l'ancien joueur du Real Madrid a d'abord été malheureux face au but avant de trouver l'ouverture dans les dernières minutes (84e) et de dévier de la tête le coup-franc de Farfan conclu par Huntelaar (88e). Il n'en fallait pas plus aux supporters de Schalke 04 pour ovationner l'attaquant de 35 ans qui s'est agenouillé pour les remercier. Une quinzième réalisation qui n'a pas été suivie de sa sortie du terrain puisque c'est le gardien vétéran Schober (35 ans) qui a eu le droit d'entrer en jeu dans les dernières secondes. Au-delà de l'émotion suscitée par la dernière de Raul à Gelsenkirchen, cette victoire permet également à Schalke 04, troisième, d'obtenir sa qualification directe pour la Ligue des champions puisque M'Gladbach a été tenu en échec sur son terrain par Augsbourg (0-0).
Alors que la troisième place lui tendait les bras, Arsenal peine à confirmer sa position favorable et directement qualificative pour la Ligue des champions l'an prochain. Même si les Gunners l'occupent toujours avec une courte marge, à désormais deux matches du terme, ils pourraient regretter le match nul concédé samedi contre Stoke City (1-1). Face à une formation physique et accrocheuse, mais beaucoup moins talentueuse, les protégés d'Arsène Wenger ont énormément souffert en début de partie, notamment dans les airs. Une faiblesse qui s'est immédiatement traduite sur la première action construite des Potters, conclue de la tête par le géant Peter Crouch (10e). Ce qui au moins eu le don de réveiller les visiteurs, rapidement revenus à la marque grâce à l'indispensable Van Persie, buteur pour la 28e fois de la saison en Premier League sur un gros travail de Benayoun et Rosicky (15e). Dans une chaude ambiance et malgré quelques bonnes séquences et opportunités (50e et 90e), les Londoniens n'ont ensuite plus jamais trouvé la faille. Ils au-

21
Premier League
quable séquence collective des Latics. Bons derniers il n'y a pas si longtemps, les hommes de Martinez sont transfigurés depuis un moment. Ce n'est pas une si grosse surprise de les voir battre aujourd'hui un candidat à la Ligue des champions, après avoir déjà fait tomber Liverpool, Manchester United et Arsenal, excusez du peu ! Il n'empêche qu'avec cette défaite, Newcastle réussit une bien mauvaise opération comptable. Car si Arsenal a fait juste mieux, le danger pourrait venir de Tottenham et Chelsea qui jouent dimanche. En cas de succès des clubs londoniens, la course aux troisième et quatrième places serait plus que jamais relancée.

Les adieux de Raul ! Arsenal stagne, Newcastle coule
Cologne jouera les barrages !
Dans les autres rencontres, le duel des prétendants qui espèrent toujours accrocher la Ligue Europa a tourné à l'avantage de Wolfsburg face au Werder Brême (3-1). Avec 44 points, les hommes de Magath n'ont qu'un point de retard sur Hanovre, battu à Leverkusen (0-1), et toujours deux d'avance sur les Brêmois, toujours en course pour l'Europe à une journée de la fin. Dans le bas du classement, Augsbourg et Hambourg, tenu en échec par Mayence (0-0), sont définitivement sauvés alors que Cologne, battu à Fribourg malgré un but de Podolski (4-1), est condamné à passer par les barrages pour se sauver s'il conserve ses deux points d'avance sur le Hertha lors de la dernière journée la semaine prochaine.

raient même pu tout perdre sans un sauvetage de Sagna dans le temps additionnel (90e+1). Sans victoire depuis trois matches, Arsenal, se contente néanmoins de son dû. Il a toujours son destin en main.

Newcastle a vécu un véritable enfer
Car dans le même temps, après six victoires consécutives et une remontée fantastique au classement, Newcastle est brutalement tombé de leur nuage. Corrigés à Wigan (0-4), les partenaires de Yohan Cabaye ont vécu un véritable enfer en première période. Déjà menés 2-0 après un quart d'heure de jeu, suite au doublé de Moses (13e et 15e), à la fois adroit et opportuniste dans la surface, les Magpies ont encaissé deux nouveaux buts avant la mi-temps, dont un notamment de Maloney (36e) à l'issue d'une remar-

Southampton promu en Premier League
Sept ans après sa relégation en Championship, Southampton a décroché son billet pour la Premier League samedi après-midi en battant Coventry (4-0). Les coéquipiers de Morgan Schneiderlin imitent l'équipe de Reading, promue la semaine dernière. La troisième et dernière place disponible pour accéder à l'élite se jouera aux barrages entre West Ham, Cardiff, Blackpool et Birmingham.

Barça

Real Madrid

Mourinho n’est pas contre la venue de Lucas

Wenger : «J’aurais aimé voir Guardiola rester»

Angleterre

Lazio Rome

Un accord conclu pour la star nipponne Honda

«Je suis ami avec Florentino Pérez (le président de la Casa Blanca, Ndlr). Je les (les parents de Lucas) ai emmenés au Real Madrid, mais aussi en Italie et en Angleterre. Ça ne veut pas dire qu’il va au Real Madrid ou ailleurs.» Voilà ce que déclarait l’agent de Lucas en début de semaine, lui qui a emmené les parents du grand espoir brésilien visiter les installations du Real Madrid. Désireux de calmer le jeu, Wagner Ribeiro assurait donc que rien n’était joué dans ce Juste après l'andossier. Mais voilà une nouvelle information qui pournonce du départ rait bien faire basculer la donne. En effet, comme le du Barça de Pep révèle Marca, José Mourinho aurait enfin donné Guardiola en fin de son accord à sa direction pour lancer l’opérasaison, Arsène Wention recrutement du prodige de São ger a confié qu'il aurait Paulo. Les choses sérieuses comaimé que le technicien camencent ! talan poursuive encore sa mission : «La philosophie de Barcelone est plus grande que le fait de gagner ou de perdre un titre. Guardiola est un des représentants de cette philosophie qu'il a fait triompher et j'aurais beaucoup aimé le voir rester, revenir et persister, même après une année décevante. Cela aurait été intéressant, a précisé l'entraîneur d'Arsenal. Je peux com-

Capello : «Je préférais entraîner un club anglais»

L'ancien sélectionneur de l'équipe nationale d'Angleterre, Fabio Capello, a indiqué par le biais de Sky Italia qu'il n'intègrera pas l'organigramme du Milan AC à partir de l'été prochain. Le technicien italien souhaite prendre les rênes d'une équipe de Premier League. "J'ai envie d'entraîner lors des deux prochaines années mais pas pour une équipe nationale, prendre qu'il n'y a pas beauseulement pour un club. J'aime Londres, je préférerais coup d'entraîneurs qui puisentraîner en Premier League", a-t-il expliqué. Fabio sent travailler pendant toute Capello pourrait rebondir à Chelsea voire Totune carrière sans souffler. Il n'a tenham même si Roberto di Matteo et Harry peut-être pas montré tout le stress Redknapp sont bien installés sur leurs qu'il subissait. On ne sait jamais vu fauteuils respectifs jusqu'à noude l'extérieur ce qu'un homme envel ordre. dure. Il semble qu'il ait voulu prendre une pause pour réfléchir à sa situation, ce qu'on peut comprendre après un certain temps. J'ai décidé de faire le contraire car ce travail est devenu une seconde nature. Cela devient votre vie, mais certaines personnes ressentent le besoin de se retirer à un moment donné.»

Chelsea

Après Higuain, les Blues veulent Hulk

Partira, partira pas ? Longtemps, la question est restée en suspens concernant l’avenir de Keisuke Honda au CSKA Moscou. Un temps annoncé au Paris-SG, l’international japonais devrait finalement rejoindre la Lazio Rome l’été prochain. D’après le quotidien japonais Sports Nippon, les deux clubs seraient tombés d’accord sur un transfert estimé à 18 millions d’euros. Un départ accueilli comme une libération par le joueur de 25 ans qui n’a jamais fait mystère de ses envies d’ailleurs.

Arsenal
L'histoire entre Thierry Henry et son club de cœur Arsenal n'est peut-être pas term inée. Le Gunner, qui avait effectué son reto ur à Londres pour une période de deux mois en janvier dernier, s'est exprimé sur le sujet. Ainsi, lorsque USA Today lui a demandé s'il pourrait entraîner son club fétiche un jour, le Français répond : "Pourquoi pas ? Bien sûr". "Tout le monde sait l'amour que j'ai pour ce club. C'est un rêve", a ajouté l'exinternational tricolore de 34 ans, actu ellement chez les New York Red Bulls. Avant son retour, l'ex-atta quant du Barça a évolué huit saisons sous les couleurs des Can onniers (de 1999 à 2007).

Henry rêve d'entraîner le club

Désireux de s’attacher les services d’un attaquant de haut niveau pour remplacer éventuellement Didier Drogba et Salomon Kalou annoncés sur le départ, Chelsea se pencherait sur le cas de l’attaquant de Porto, Hulk. L’international brésilien dispose d’une clause libératoire fixée par son club à 100 millions d’euros mais Chelsea envisage de couper la poire en deux et de proposer au FC Porto un chèque de 43 millions d’euros pour réaliser le transfert de Hulk. L’agent du joueur a confirmé avoir discuté avec quatre clubs de Premier League ces derniers jours à propos de Hulk. Tottenham est l’un deux mais probablement aussi Chelsea, Manchester City et Manchester United.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22

Le Buteur n° 1909 Dimanche 29 avril 2012

V SA utile
Dans un petit coin de l'ouest de la Pologne, il existe une forêt d'environ 400 arbres de pin tordus, avec la base de leurs troncs pliés à 90 degrés.

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° 962

In

QCM
Guernica représente une scène de la guerre
a- Froide b- dʼEspagne c- de 100 ans

L’intrus
Tomate Chou Carotte Oignon

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi le "marché aux puces" s'appelle ainsi ?

M

éli Débusquez 2 moyens de transport dont les noms ont élo été mélangés :

Qui Cʼest ? Boom-Boom

TECACHARCHELERET

Charade
L'expression ''Marché aux Puces'' date vraisemblablement de la fin du 19ème siècle. A l'origine c'est une expression péjorative. (cf le proverbe : ''Qui se couche avec les chiens se lève avec les puces'' autrement dit, les mauvaises fréquentations ont des suites fâcheuses). Bref, l'idée de puces, de vermines, accompagne généralement celle de linge, de vieux vêtements, de hardes vendus par des chiffoniers que l'on soupçonne d'être porteurs de parasites en tous genres. Il semblerait donc qu'un Parisien ait un jour eu l'idée de lancer l'expression Marché aux Puces pour désigner cet endroit où l'on peut acheter des objets ayant déja servi. L'expression s'est rapidement répandue pour devenir assez courante au début du 20ème siècle

D

evinette

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

- Mon 1er, c'est ce qu'on fait quand on range des timbres. - Mon 2e est un haut de chemise. - Mon 3e se trouve dans une mine. - Mon tout qualifie le drapeau français.

Qu'est-ce qu'on ne voit pas quand on voit et qu'on voit quand on ne voit pas ?

Enigme
Un jour, en rentrant d'un voyage en train, un homme se suicide de ce train en se jettant par la fenêtre. S'il avait voyagé en fumeur, il ne se serait pas suicider. Pourquoi ?

Qui a dit ?
«Un livre est quelquefois un secours attendu. Une idée est un baume, une parole est un pansement ; la poésie est un médecin»
George Sand Victor Hugo
Amin Malouf Emile Zola

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature

C’est un artiste

Mots fléchés n° 1417

Ce

jour-là

1913 : Un brevet d'invention est accordé à Gideon Sandback pour la fermeture Éclair. 1945 : Mariage d'Adolf Hitler et d'Eva Braun, la veille de leur suicide. 1991 : Le cyclone Gorky fait plus de 138 000 morts au Bengladesh 1992 : Les quatre policiers blancs de Los Angeles filmés le 3 mars 1991 en train de passer à tabac l'automobiliste noir Rodney King sont acquittés de tous les chefs d'inculpation qui pesaient contre eux, sauf un. Des émeutes font 52 morts.

Humour…
 - Deux anges bavardent : - Quel temps fera-t-il demain ? - Nuageux. - Tant mieux, on pourra s'asseoir.  - Le professeur : Si tu as un dinar et que tu demandes à ton père un dinar de plus, combien auras-tu de dinar ? Hamza : Un dinar. Le professeur (méchamment) : Tu ne connais pas tes additions. Hamza (méchamment) : Vous ne connaissez pas mon père.

La photo du

jour

Sudoku n° 962

Calèche et Charrette

Méli-Mélo
La tomate (car cʼest un fruit, alors que les trois autres sont des légumes)

Lʼintrus

Tricolore

Charade

S o llu t iio n d e s jje u x … Solution des jeux… So ut on des eux…

Dans sa jeunesse, l'homme était aveugle mais il a retrouvé la vue. Les années ont passé, mais dans ce train, il est passé dans un tunnel et dans l'obscurité, il a cru qu'il était à nouveau aveugle, il s'est donc donné la mort. S'il avait été dans le wagon fumeur, il aurait pu voir la braise des cigarettes, et n'aurait pas cru être aveugle.

Pablo Picasso

De qui Sʼagit-il ?
b- dʼEspagne

QCM
Boris Becker

Qui cʼest ? Devinette
Victor Hugo

Qui a dit ? Enigme

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1909 Dimanche 29 avril 2012
Horaires des prières
07 Djoumadi e tani 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
DIMANCHE
AVERSES ÉPARSES

LUNDI
BEAU TEMPS

«La gourmandise vide les poches»
(Proverbe allemand)

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h45 : 16h31 : 19h38 : 21h05 : 04h18 : 05h55

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 11 °C A-M : 22 °C Vent : 14 km/h Direction :N.W.

Matin : 10 °C A-M : 20 °C Vent : 7 km/h Direction :N.W

ACTUEL
La Mexicaine attendait neuf bébés... dans ses rêves a piégé les Une Mexicaine
médias du monde entier en faisant croire qu'elle était enceinte de nonuplés, ont annoncé vendredi les autorités médicales mexicaines. Les preuves attestant de la grossesse de la femme de 32 ans, dont la vidéo d'une échographie, sont des faux, a précisé un porte-parole du ministère de la Santé. Les examens médicaux effectués vendredi ont montré que cette villageoise de l'Etat de Coahuila n'est même pas enceinte, a-t-il ajouté. La motivation de cette mère de trois enfants n'est pas encore clairement établie.

P
B
Les bosses

etits bobos :
s'est enfoncée. Désinfectez ensuite la plaie. Si l'écharde est enfoncée trop profondément, demandez à votre médecin de l'extraire. N'attendez pas, au risque de voir une infection se développer.

les gestes essentiels

osse, plaie, écharde, brûlure... comment réagir, que faut-il faire et ne pas faire ? Connaître les gestes essentiels anti-bobos est important pour soulager rapidement, ne pas commettre d'impair et rassurer son enfant encore sous le choc. Attention, tu vas tomb… Trop tard. Pour éviter que les bosses se transforment en «œufs de pigeon», appliquez immédiatement un glaçon durant 5 à 10 minutes. Mais placez celui-ci dans un gant de toilette, afin qu'il ne brûle pas la peau. Sinon appliquez une poche de glace achetée en pharmacie, que vous avez toujours au congélateur. Ensuite, appliquez une crème ou un gel à base d'arnica. Vous pouvez également recourir à l'arnica en granules homéopathiques (5 ou 7 CH). A savoir : en cas de perte de connaissance, même brève, il faut se rendre aux urgences.

Re cet tes Dinde aux olives

Les brûlures
tée à l'alcool à 90°, sur laquelle est passé un fil. Laissez ce dernier en place afin que le liquide s'écoule progressivement en douceur. Appliquez alors un pansement renfermant un gel hydrocolloïde, qui accélère la cicatrisation. N'arrachez pas et ne découpez pas la peau, vous risqueriez de retarder la cicatrisation. A condition que la zone douloureuse soit petite, placez la sous un filet continu d'eau fraîche pendant 5 à 10 minutes pour limiter la pénétration de la chaleur. Appliquez ensuite généreusement une crème «spéciale brûlures», laquelle soulage et favorise la cicatrisation. Si des cloques apparaissent dans les 48 heures, c'est qu'il s'agit d'une brûlure du 2e degré. Consultez alors votre médecin.

Une araignée dévore... un serpent !
On dit souvent que "les petites bêtes ne mangent pas les grosses". Dans le cas présent, soit l'araignée fait preuve d'un gros appétit, soit la maxime est à corriger. En visite chez l'un de ses amis du Queensland (Australie), le caméraman amateur est témoin d'une scène atypique. Il assiste à la capture d'un serpent par une araignée. Cette expérience qu'il publie sur le net a été relayée par MSN et a donc touché de nombreux utilisateurs. Pendant plus d'une heure, Ant Hadleigh filme le repas. "J'ai trouvé ça assez incroyable. De temps en temps, le serpent se relevait et attaquait l'araignée, mais elle a tout de même réussi à le remonter dans sa toile. J'aurais parié sur le serpent, surtout vu sa taille, mais c'est bien l'araignée qui a remporté le combat."

Les entorses
Interdiction de poser le pied à terre. Calmez la douleur avec du paracétamol et allez consulter votre médecin afin qu'il détermine la gravité de l'entorse. N'utilisez pas de pommade chauffante, qui risque d'aggraver le gonflement de la cheville, ni de bandage, qui pourrait couper la circulation.

Le coup de soleil
Donnez une douche à l'eau fraîche (et non un bain) afin de limiter la pénétration de la chaleur. Appliquez ensuite une crème hydratante conseillée par votre pharmacien ou bien une compresse avec un corps gras sur la zone concernée, maintenue par des compresses stériles. Cette procédure aide la peau à se régénérer. En cas de fièvre, signe que le coup de soleil peut se transformer en insolation, rendez-vous aux urgences.

Les plaies
Passez la plaie sous l'eau froide (lavez à l'eau et au savon si nécessaire) et désinfectez avec un antiseptique qui ne pique pas. Appliquez ensuite un pansement durant 48 heures pour favoriser la cicatrisation.

Les échardes
Vous devez la déloger à l'aide d'une pince à épiler préalablement désinfectée à l'alcool à 90°. Soyez très minutieux afin de ne pas la casser en deux et tirez dans le sens où l'écharde

Les ampoules
Il faut les percer avec une aiguille préalablement désinfec-

Ingrédients :  300g de cuisse de dinde coupée en morceaux  100g de champignons entiers  100g dʼolives vertes dénoyautées bouillies deux fois pour leur enlever le sel  2 cuillères à soupe de smen ou beurre demisel  1 oignon râpé  1/2 cuillère à café de sel  1/4 cuillère à café de cannelle  1/4 cuillère à café de poivre noir  1 pincée de safran  1 litre dʼeau tiède  1 bouquet de persil

Préparation : Dans une cocotte-minute, sur feu moyen, disposer les morceaux de dinde. Ajouter le smen ou le beurre demi-sel et lʼoignon râpé et laisser revenir pendant 10 à 15 minutes. Ajouter le poivre noir, la cannelle, le sel, le safran, lʼeau, les champignons et les olives. Fermer la cocotte et laisser cuire pendant 25 à 30 minutes. Au moment de servir, parsemer de persil finement haché.

Question

13 trucs anti lumbago !
Jardinage, bricolage, ménage, déménagement... Le lumbago, appelé aussi "tour de reins", peut survenir à tout moment ! Caractérisé par une douleur violente et invalidante, il peut évoluer en sciatique. Comment l'éviter ? Que faire pour le soulager rapidement ?

Essayez l'acupuncture
L'acupuncture peut diminuer la douleur d'un lumbago. Comment ? "En entraînant une production accrue d'antalgiques naturels proches des dérives morphiniques (endorphines et enképhalines) par le système nerveux central", explique le Dr Patrick Gepner, rhumatologue (Le mal de dos). En pratique : L'acupuncture consiste à stimuler (par de fines aiguilles, en général 10 à 15 par séance) des points précis du corps associés à la douleur. Les séances durent 15 à 30 minutes et doivent être répétées 1 à 3 fois par semaine. Attention : Seul un docteur en médecine peut proposer l'acupuncture. Elle doit être réalisée en complément d'un traitement conventionnel, donc avec avis médical.

Le parasol protège des coups de soleil
Même sous un parasol, un enfant peut attraper un coup de soleil. Le responsable ? Le sable qui fait réfléchir les UV. Une protection vestimentaire et un lait solaire sont donc indispensables.

Vrai !

People

Lady Gaga et Justin Bieber dans Men In Black 3
Après Michael Jackson qui a endossé le rôle de agent M dans Men In Black 2, cʼest au tour des deux stars de la chanson du moment, en lʼoccurrence, Justin Bieber et Lady gaga de faire une petite apparition dans le 3e volet de cette saga à succès. Leur participation a été confirmée par le réalisateur Barry Sonnenfeld, interrogé à ce sujet par Collider.com. Il précise par ailleurs que Tim Burton fait également de lʼaventure. La présence de Lady Gaga a déjà été confirmée par Will Smith en février dernier. «Quelques célébrités feront des apparitions. Mais je ne peux pas dévoiler leurs identités. Nous devons garder la surprise que Lady Gaga y est», avait déclaré lʼacteur américain dont le film débarquera sur nos écrans dès le mois de mai.

A stuce
Réussir un soufflé
Lorsquʼon veut bien réussir un soufflé, quʼil soit salé ou sucré, il y a plusieurs méthodes mais lʼune dʼentre elle est la plus simple. Il suffit de mettre la préparation du soufflé dans un moule et juste avant de le faire cuire, le mettre au réfrigérateur pendant quinze minutes.

Demain : Pas d'infiltrations de cortisone

N ew s News
S ant é

Le muguet, c'est bon pour le cœur
ments du cœur et la respiration. Ainsi serait-il recommandé en cas de problèmes cardiovasculaires, d'inflammation du tissu pulmonaire ou d'insuffisance cardiaque. Par voie interne, il est parfois employé pour traiter l'angine de poitrine, mais aussi la goutte. Certains de ses composants s'avéreraient également laxatifs et émétiques. C'est-à-dire qu'ils provoquent des vomissements. Enfin les extraits parfumés tirés des fleurs de muguet, sont largement employés par l'industrie cosmétique et les parfumeurs.

Le muguet, considéré comme une plante porte-bonheur, est en réalité un poison violent ! Elle contient des substances utilisées en médecine comme tonicardiaques et diurétiques. Notamment au niveau de ses clochettes et de ses baies rouges. Mais le muguet a également de nombreuses vertus. En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles et les fleurs récoltées au début de leur floraison. Le séchage doit être réalisé à l'abri de la lumière. Le muguet est principalement utilisé en cas de troubles cardiaques, dans la mesure où la plante stimule les batte-

Le

C hiffre du jour

8

8 millions de dollars pour une adolescente intoxiquée par un sandwich au poulet
La Cour suprême de l'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud a condamné KFC à verser 8 millions de dollars australiens (6,29 millions d'euros) à Monika Samaan, grièvement handicapée après avoir mangé un sandwich au poulet, infecté, en octobre 2005. La Cour avait reconnu coupable l'enseigne américaine la semaine dernière et a annoncé vendredi le montant des dommages et intérêts à verser. Agée à l'époque de sept ans, Monika Samaan avait été atteinte d'encéphalopathie à la salmonellose, qui a provoqué de sérieux handicaps cognitifs, du langage et de la motricité. La famille de la jeune victime s'est déclarée soulagée que la lutte soit terminée, a indiqué son avocat George Vlahakis. "La famille a épuisé quasiment tous ses moyens financiers pour faire face aux très sérieux handicaps, mentaux et physiques, de Monika", a-t-il indiqué. "La compensation décidée (par la justice) est nécessaire. Or KFC s'est montré jusqu'à présent déterminé à ce que Monika ne perçoive pas un centime", a ajouté l'avocat.

11:00 Flash info 11:05 Et si vous me disiez toute la vérité ? 11:30 Temps présent 12:30 Journal (RTBF) 13:00 Touche pas à mon poste 14:45 Nouvo 15:00 TV5MONDE, le journal 15:25 Tendance A 16:00 Kiosque 17:00 TV5MONDE, le journal 17:05 Internationales 18:00 360°-GEO 19:00 MaghrebOrient-Express 19:30 Journal (France 2) 20:00 On n'est pas couché 23:05 TV5MONDE, le journal 23:15 Journal (RTS) 23:50 François en série 00:15 François en série 00:40 TV5MONDE, le journal Afrique

11:00 Les douze coups de midi 11:50 Voile 12:00 Journal 12:25 Du côté de chez vous 12:30 Météo 12:35 Walker, Texas Ranger 13:25 Monk 14:20 Monk 15:10 Les experts 16:00 Les experts 17:05 Sept à huit 18:50 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:35 Du côté de chez vous 19:50 Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec 21:50 Les experts : Manhattan 22:40 Les experts : Manhattan 23:30 Les experts : Manhattan 00:15 L'empreinte du crime 01:15 L'actualité du cinéma 01:20 Reportages

11:05 Tout le monde veut prendre sa place 11:55 Ma maison d'aujourd'hui à demain 12:00 Journal 12:20 13h15, le dimanche... 13:15 Vivement dimanche 15:00 Rugby 16:50 Mon rêve, ma médaille 16:55 Stade 2 17:50 Vivement dimanche prochain 18:55 Emission de solutions 19:00 Journal 19:30 20h30 le dimanche 19:45 Lucky Luke 21:20 Transat AG2R 21:25 Faites entrer l'accusé 22:45 Journal de la nuit 23:00 Histoires courtes 00:00 Vivement dimanche prochain

12:15 Météo 12:20 Maison à vendre 14:10 Un trésor dans votre maison 15:00 Accès privé 16:15 66 Minutes 17:35 D&CO 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 E=M6 19:30 Sport 6 19:50 Capital Terre 21:55 Enquête exclusive 23:20 Zemmour et Naulleau 00:30 Rallye 00:40 Météo 00:45 Néo-vampires à Hysteria Lane 02:15 M6 Music / Les nuits de M6

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->