Vous êtes sur la page 1sur 2
- Tiens, Loulou. - Tu as vu ? J’ai acheté tous les fruits. - Oh,

- Tiens, Loulou.

- Tu as vu ? J’ai acheté tous les fruits.

- Oh, c’est bien !… Bah Loulou !

- Quoi ?

- Regarde l’état des bananes !

- Bah quoi ?

- Bah elles sont toutes vertes, bébé.

- Beh oui mais…

- Bah oui, mais c’est pas mangeable, ça. Faut les changer (Precisa trocá-las) Loulou, hein.

- Ah bon…

- Qu’est-ce que tu as pris ?

- Ouais, tu as vu, elles sont belles, hein…

- Mais Loulou, je t’ai dit des grannys. C’est tout farineux (farinhoso, que solta casca), ça ! Bah oui, mais faut les changer.

- Je sais pas, moi.

- Loulou, je t’ai demandé des poivrons rouges

(pimentão vermelho)?

- Ouais.

- Qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce que c’est que ça ?

- C’est un poivron vert.

- Ben voilà. Alors à changer aussi. Et l’ananas, tu as tiré sur la queue ?

- Pour quoi faire ?

- Tu as pas tiré sur la queue ?

- Ben non, je sais pas, je connais pas.

- Mais oui, mais Loulou, c’est comme ça on sait

si c’est mûr (maduro) ou pas ! Bah oui, mais fais attention bébé (preste atenção). Bon le pamplemousse (toranja, grapefruit), fais voir. Voilà ! Il rebondit (quicar) pas.

- Et alors ?

- Alors, il est pas mûr. Bon d’accord. Allez, va

chercher le fromage. Va chercher le fromage. Oh

là là, faut tout changer là. Il me décourage ! Pfff !

- Bon alors là, ça va le fromage, là ? C’est bien, il est bien ?

- Je sais pas.

- Bon, on va voir.

- Bah qu’est-ce que tu fais Loulou ?

- Il rebondit pas, il rebondit pas ! Il en faut un autre, tiens. Ça marche pas, ça.

- OK pour ça. Alors, l’huile.

- Alors…. C’est bon.

- L’eau ?

- Ouais.

- Le beurre ?

- Y a pas. (Não tem.)

- Bon, bah les petits pois ?

- Non plus.

- Oh non ! Tu as besoin d’acheter cinq tablettes

de chocolat ?

- Mais c’est pas moi, Loulou !

- Ah non, c’est pas toi, évidemment. C’est E.T., il est arrivé, hop (forma onomatopéica) il les a posées, et il est parti. A chaque fois tu me fais

le coup (você me irrita), là, allez.

- Attends, j’ai quand même le droit de manger ce

que je veux, non !

- Non, non, tu m’excuses, il y a une liste, OK ?

On la respecte, quoi.

- Attends, ça c’est ta liste.

-

- C’est pas la mienne ! Je m’en fous ! (Estou pouco me lixando.)

- Encore heureux ! (Felizmente!) Toi, tu

achètes que des conneries (você só compra bobagem). Regarde-moi ça : « Menu minceur

».Impeccable ! Ça, c’est quoi ? Fromage blanc, 0% de matière grasse (gordura). Que des trucs de grosse (que coisa de gorda), quoi !

- Eh oh !

- Excusez-moi, ça, c’est mon caddie (carrinho). Et merci pour la grosse.

- Je reprends mon…

Oui.

- Eh, Loulou, Loulou, tu sais le mec (o cara) dont je t’ai parlé, là, qui arrêtait pas de nous emmerder (encher o saco) à la gym.

- Ouais.

- Tu sais, qui arrêtait pas de nous traiter de

pétasses (biscate, vagabunda) avec Jeannette.

- Oui, bah quoi ?

- Tu sais quoi ? Je l’ai croisé (cruzei com ele) au rayon lessive (setor de limpeza), là.

- Ici ?

- Oui.

- Il est là ?

- Oui. Bon bah on va aller le voir.

- Non, attends attends attends ! Fais pas

d’histoires (Não vá caçar confusão), bébé, fais pas d’histoires.

- Non, non attends, là, c’est bon. Calme-toi. On est des grandes personnes (adultos). Je vais lui parler calmement, c’est bon, il va

comprendre. T’inquiète pas. Il risque plus de t’emmerder (ele não vai mais te encher), celui- là.

- Oh mais fais attention, bébé, quand même.

- Tu me fais confiance ? (Você confia em mim?)

- Oui.

- Alors ?

- Je crois qu’il a compris, là.

-

-

Ça va, Loulou ? Ouais, ça va.

- Bon Loulou, on y va, là ?

- Ouais, ouais, ouais. Attends.

- Bon moi je te préviens (estou te avisando),

je vais à la caisse ! Je rentre toute seule sans t’attendre.

- Ouais, ouais. Allo ?

- Jean, qu’est-ce que tu fous ? (O que você

está fazendo?) Tu viens tout de suite, je te préviens.

- Oui. J’arrive, j’arrive tout de suite. J’arrive. Je

suis parti, là.

- « Le petit Jean, 32 ans, est attendu par sa

maman Alexandra, caisse N° 1 ». S’il ne vient pas tout de suite, sa maman va lui jeter toute sa collection d’autocollants des footballeurs (figurinhas de jogador de futebol) de la Coupe du Monde 98.

- Tiens, viens voir. Faut que je te montre

(Preciso de mostrar). Voilà, laquelle tu préfères?

- Ben… Honnêtement ?

- Ouais.

- Celle-là.

- Celle-là ?

- Ouais.

- Bah, elle est un petit peu plus chère mais elle a

plus

franchement, elle ressemble à rien (ela é feia), hein.

- Mmm, mmm.

- Mauvaise qualité, ça se voit tout de suite.

- Celle-là, alors ?

- Ouais.

- OK.

- Ça t’embête pas (Não te incomoda), Loulou ?

- Pas du tout. Attends, c’est ta cuisine, c’est toi qui fais le café. Moi, ça me dérange pas du tout.

- Oui, mais c’est toi qui payes, hein.

- Aucun problème.

- C’est vrai ?

- Ouais, ouais.

- Bon alors, d’accord.

- Allez, tiens.

- Merci mon Loulou.

d’allure, quand même. Celle-là,

- Et voilà, 200 balles (francos) d’économisé.

- On va prendre ça.

- Qu’est- ce… qu’est-ce que c’est que ça ? C’est pour qui, ça ?

- Ça ? Attention Loulou.

- C’est pour qui ?

- Bah c’est pour… C’est pour Jeannette.

-

-

- Bah elle est plus avec Daniel.

- Non, mais elle est enceinte (grávida) de Roger.

- Roger ?

- Ouais. - Tu me prends pour un con (Tá tirando uma com a minha cara), là.

- Non.

- Si, oh bah si.

- Non.

- C’est pour qui ?

- Ça ?

- J’attends. C’est pour qui, là ?

- Ben, c’est pour moi, Loulou.

- C’est pour toi ?

- Oui.

- Tu es enceinte ?

- Je suis enceinte.

- Tu es… mais tu es enceinte de combien ?

- Un mois et demi.

- Un mois et demi ?

- Bah oui.

- Bah alors, c’est génial ! Un mois et demi. Elle

est

l’annonce au supermarché, elle, alors !

- Ah bah dis-donc, bravo !

- Bah quoi, bravo ?

- Ah mais attends ! Ah bah ça fait plaisir (isso

te agrada)! Alors si je comprends bien, on n’est

pas prêts d’avoir un enfant, hein.

- Ah ouais, d’accord, ouais. C’était une blague

(brincadeira), quoi.

- Non, c’était un test. Je voulais voir comment tu

réagissais. Alors, je vais te dire, je suis super

déçue (decepcionada).

- Ah bah moi, je suis super emballé (animado)!

Elle est super drôle (engraçada), ta blague. Je

vais te le faire ça aussi, moi, hein. Je vais arriver

comme ça

Chouchou, viens voir. Faut que je te dise. Je suis stérile. » On va être mort de rire (vamos morrer de rir), hein. On va se poiler (vamos nos matar de rir), là. Super (legal), hein !

de la maison, puis je vais dire : «

me

mois

Pour Jeannette ? Oui.

enceinte

d’un

et

demi,

elle

Fonte: http://francebienvenue2.wordpress.com