Vous êtes sur la page 1sur 42

1

Altdorf

Visite guidée et cartes

(D’après le travail original d’Arne Dam, Roderic d’Arcon et Alfred Nuñez Jr. Background additionnel par Timothy Eccles, Anthony Ragan et Kaboul. Traduction de l’anglais à l’usage du forum RP Warhammer JdR)

Pages 2-3, l’arrivée à Altdorf Page 4, la carte des districts Pages 5, la carte et l’index des localisations Page 6-39, la visite guidée de la capitale

Pages 6-17, les districts de la rive Ouest du Reik Pages 18-35, les districts de la rive Est du Reik et au Nord du Talabec Pages 35-39, les districts Est

Page 40-41, les égouts d’Altdorf

districts de la rive Est du Reik et au Nord du Talabec Pages 35-39, les districts

2

L’arrivé à Altdorf

2 L’arrivé à Altdorf Ceux qui bravent les longues routes qui mènent jusqu’à Altdorf pénètrent dans

Ceux qui bravent les longues routes qui mènent jusqu’à Altdorf pénètrent dans la capitale Impériale par l’un de ses trois portails : Le portail ouest, nord ou sud.

Quelle que soit la voie d’accès, la « taxe de portail » prélevée s’élève à 1 pistole/jambe. Il y va ainsi pour les hommes et les animaux. Seuls en sont exemptés les voyageurs pouvant présenter un document officiel ou un sceau légal, ce qui inclut le clergé et les agents des cultes reconnus dans l’Empire ( Sigmar , Verena, Mòrr et Shallya), les membres des guildes représentées dans la cité, la noblesse, les employés et les passagers des compagnies de transport licenciées, ainsi que toute autre personne qui jouit du privilège de l’Empereur. Des scribes et des employés de régie sont assignés pour attester du statut de chacun, enregistrer et collecter la taxe perçue. Une garnison de quatre à six hommes en arme est en faction pour les aider dans leur tâche. Les hommes de la garde civile sont également charger de faire respecter la loi et de consigner les armes ou objets jugés illégaux (généralement, sont jugés comme licites les armes de type « dague » et celles à une main. A part dans le cas spécifique d’une autorisation délivrée par le gouvernement d’Altdorf, toutes les armes qui ne répondent pas à l’un de ces deux critères sont confisquées). Les possesseurs d’armes illégales reçoivent un récépissé leur permettant de les récupérer à leur sortie de la cité.

3

La troisième voie d’accès, le portail sud ou « le portail des près », est employée par les citoyens d’Altdorf qui résident dans le sud de la capitale Impériale. Comme pour les deux autres portails, le passage y est contrôlé par les hommes de la garde civile et les scribes postés là. Le transit est moindre que celui des portails ouest et nord car il n’y a à proprement parler aucune route qui chemine au delà.

Mais la plupart des arrivées se font par voie fluviale. Par ce biais là aussi, des scribes et des hommes de la garde civile accompagnés par des patrouilleurs fluviaux sont chargés de prélever les taxes, consigner les armes prohibées, enregistrer les navires ainsi que leurs passagers sur les registres officiels, évaluer les dimensions des navires dans le but de leur assigner un emplacement d’appontement, etc. Les docks étant un endroit très animé, il est de fait plus aisé de se faufiler clandestinement et d’échapper au contrôle des autorités.

4

Les Districts d’Altdorf

4 Les Districts d’Altdorf Les districts de la rive Ouest du Reik, pages 6-17 L’Obereik district,

Les districts de la rive Ouest du Reik, pages 6-17

L’Obereik district, pages 6-7 Le Palast district, pages 7-9 L’Amstbezirk district, pages 9-11 Le Domplatz district, pages 11-12 Le Reikmarkt district, page 13 L’Oberhausen district, pages 14-15 Le Süderich district, pages 16-17

Les districts de la rive Est du Reik et au nord du Talabec, pages 18-

35

Le Reikhoch district, page 18 Le Friedwand district, pages 19-20 L’Universität district, pages 21-23 Le Bankbezirk district, pages 24-26 Le Niederhafen district les docks, pages 27-30 Le Werksvertiel district, pages 30-32 Le Metalschlack, pages 33-34

Le système d’évacuation des eaux, pages 34-35 Les districts Est, pages 35-39

Le Reikerbahn district, pages 35-36 Le Sindelfingen district, page 36 Le Drecksack district, page 37 Le Mòrrwies district, page 38-39

La prison de la tour Mundsen, page 39

5

Le Plan d’Altdorf

5 Le Plan d’Altdorf L’obereik district 1/Le manoir Reichenhall 2/Le manoir Estalien Le Palast district 3/

L’obereik district

1/Le manoir Reichenhall 2/Le manoir Estalien

Le Palast district

3/ Le palais Impérial 3a/ L’assemblée des grands électeurs – le volkshalle - a/ La heldenplatz b/ La place d’armes – la kaiserplatz – 4/ La caserne de la garde Impériale et l’arsenal 5/ La chancellerie Impériale 6/ La tour du collège d’Ambre

L’Amstbezirk district

7/ La tour-prison

c / Le pont de l’Empereur Karl-Franz I er

8/ Le Bitterhof 9/ Le secrétariat et scriptorium des lois 10/ La cour Impériale de justice

d/ La place de la justice la richtenplatz e/ Le pont des trois péages 11/ La taverne du bourreau

Le Domplatz district

12/ La Grande Cathédrale de Sigmar 13/ La maison du chapitre de l’Ordre du Cœur Flamboyant

f/ La rue du temple la tempelstrasse

g/Le Grand parc d’Altdorf – le tempelgarten 14/ Le repos du prêtre 15/ La maison de théâtre commémorative de Vagr Breughel 16/ Le théâtre Geheimnisstrasse 17/ La pension du vieux pèlerin

18/ Le collegium Sigismundae

Le Reikmarkt district

i/ Le pont de Sigmar

h/ Le marché de la rive le Reikmarkt 19/ Le collège céleste

20/ L’opéra Impérial

L’Oberhausen district

21/Le quartier général de la garde civile

j/ La place du temple la templeplatz 22/ Le temple de Mòrr 23/ Le collège d’héraldique 24/ L’Impérial 25/ Le conservatoire royal 26/ L’ambassade d’Ulthuan

Le Süderich district

k/ Le marché aux poissons le marketplatz 27/ Le collegium medicinae 28/ La tour Graustein 29/ L’hospice de Shallya l/ Le pont de l’endeuillé

Le Reikhoch district

30/ Le rushtatt cimetière

Le Friedwang district

31/ Le temple de Verena 32/ La bibliothèque publique 33/ Le collège de lumière

L’Universität district

m/ La place des arrivées la königplatz 34/ Le temple de Shallya 35/ L’université d’Altdorf 36/ La guilde des magiciens et des alchimistes 37/ La guilde des barbiers 38/ Le collège de la noble sorcellerie

39/ Le collège d’or

40/ Le collège de jade 41/ Le collège gris

Le Bankbezirk district

n/ Le marché aux grains le fuhrmarkt 42/ L’association des cochers 43/ La banque mercantile Impériale 44/ Le hall du conseil municipal 45/ L’association des banquiers et des prêteur

sur gage

46/ La guilde des marchands o/ La munzenstrasse 47/ Le foogerhaus

Le Niederhafen district

p/ La rue des cent tavernes 48/ Le freudenhaus

q/ Le volker weg r/ La Luitpoldstrasse 49/ Le poste de la garde civile des docks 50/ La capitainerie s/ Le marché aux poissons le fischmarkt 51/ La chapelle de Manaan 52/ L’association des dockers 53/ La guilde des arrimeurs et des débardeurs t/ Le pont du vieil empereur 54/ La compagnie marchande du Reik-Talabec

Le Werksvertiel district

u/ La Schrägkruezstrasse 55/ Les pompes funèbres Strarr 56/ La librairie d’Hengt v/ La schwarzwasserstrasse w/ La place Talabec la Talabecplatz 57/ Le siège du journal d’Altdorf 58/ La guilde des maçons 59/ Le magasin de cuir et la tannerie Kürsten x/ La hammerstrasse 60/ Les aciéries et les métallurgies du Reik 61/ La fonderie Flatzer y/ Le pont de l’est

Le Metalschlack

62/ La guilde des engingneurs nains z/ La eisenschlacke weg 63/ L’ambassade de Karaz Ankor 64/ La guilde d’ingénierie impériale

Le Reikerbahn district

65/ Le sanitorium d’Altdorf 66/ La nécropole

Le Sindelfingen district

67/ Le collège étincelant

Le Drecksack district Le Mòrrwies

68/ La taverne du corbeau et du portail 69/ La chapelle de Mòrr et le crématorium 70/ Le cimetière des indigents 71/ Le collège d’améthyste

6

Les Districts de la Rive Ouest du Reik

L’OBEREIK DISTRICT :

L’OBEREIK DISTRICT:

L’OBEREIK DISTRICT :
Districts de la Rive Ouest du Reik L’OBEREIK DISTRICT : Bâti sur une colline surplombant le

Bâti sur une colline surplombant le fleuve Reik, il s’agit quasi essentiellement d’un quartier résidentiel dans lequel de nombreux nobles de l’Empire, quelques très riches marchands et ambassadeurs de la cours Impériale ont élu leur séjour.

Le Baron Fréderic Von Reichenhall, noble et éminent financier de la ville de Auerswald – on prétend qu’il serait l’un des hommes les plus riches de l’Empire - séjourne dans le splendide « manoir Reichenhall » 1 . C’est un individu très ambitieux dont l’influence à la cours Impériale est notoire. On chuchote qu’il cherche à marier sa jeune fille, Elise, avec l’un des fils des grandes

Impériale est notoire. On chuchote qu’il cherche à marier sa jeune fille, Elise, avec l’un des

7

maisons Impériales. Ses agissements dans le but de parvenir à augmenter son pouvoir pourraient être plus sordides encore.

Le « manoir Estalien » 2 est la résidence officielle de Doña Eleonara Àlvarez de Calma, l’ambassadrice du royaume Estalien d’Astarios. Doña Eleonara est une beauté ténébreuse aux longs cheveux couleur noir de jais, renommée pour ses dépenses excessives, son gout immodéré du luxe et ses extravagantes tenues en soi d’Arabie. L’excentricité de la Doña ne manque pas de dénoter et elle est une intarissable source de commérage et de spéculation en tout genre. Certains pensent que son ton péremptoire et effronté, pêchant parfois jusqu’à l’arrogance, serait le fruit de son éducation Vérénane. Malgré de nombreux prétendants et relations avec les héritiers des plus puissantes et influentes familles d’Altdorf, la Doña ne semble montrer aucune inclination pour le mariage et vole sans cesse de soupirant en soupirant.

le mariage et vole sans cesse de soupirant en soupirant. LE PALAST DISTRICT : Ce district
le mariage et vole sans cesse de soupirant en soupirant. LE PALAST DISTRICT : Ce district

LE PALAST DISTRICT :

sans cesse de soupirant en soupirant. LE PALAST DISTRICT : Ce district qui s’étend au Sud
sans cesse de soupirant en soupirant. LE PALAST DISTRICT : Ce district qui s’étend au Sud

Ce district qui s’étend au Sud-ouest du Grand Palais Impérial est un secteur résidentiel très huppé et le plus riche district d’Altdorf. La plupart des Comtes électeurs Impériaux, des grands officiers, des nobles très influents, des ambassadeurs et autres administrateurs gouvernementaux y ont élu domicile afin de

8

se trouver au plus prés de L’Empereur. C’est le centre officieux du pouvoir politique décisionnel, le lieu où, dans le silence des alcôves sombres, tout se décide.

Le bâtiment le plus imposant est le « palais Impérial » 3 , résidence de l’Empereur Karl-Franz I er et représentant terrestre de Sigmar. A l’intérieur du palais se trouve « l’assemblée des grands électeurs le volkshalle » 3a , un immense hall où les électeurs se réunissent pour définir les voies de l’Empire, ratifier les édits Impériaux et déterminer leur mode d’application dans les différentes provinces.

leur mode d’application dans les différentes provinces. La « heldenplatz » a est située au Nord-ouest

La « heldenplatz » a est située au Nord-ouest du palais Impérial, jouxtant les Obereik et Palast districts. Le monument de Sigmar, une gigantesque statue de bronze du héros-dieu et fondateur de l’Empire, domine un square luxuriant.

La « place d’armes – la kaiserplatz - » b , se dresse à l’opposé de la heldenplatz par rapport au complexe Impérial. Cette grande place est utilisée lors des défilés militaires et des inspections des troupes de la cité par l’Empereur. Elle est également le funeste théâtre des exécutions publiques, spectacles édifiants présentés à la populace. Occasionnellement, des joutes et des tournois y sont tenus pour divertir la noblesse oisive de la capitale et les dignitaires de passage dans la cité. Généralement, de tels évènements sont donnés à Walfen, un village localisé au Nord-ouest d’Altdorf, sur les bords du fleuve Reik.

Longeant la Kaiserplatz, se trouve un imposant et austère bâtiment. Il s’agit de la « caserne de la garde Impériale et l’arsenal » 4 . C’est le baraquement des troupes d’élites de l’Empereur.

Dans le même quartier, mais située à l’opposé de la caserne, la « chancellerie Impériale » 5 est la banque des fonds monétaires de l’Empire. Seules quelques personnes exclusivement triées sur le volet ont accès au trésor de l’Empire. Des gardes placés au sommet de miradors et de nombreuses rondes se chargent de disperser les badauds qui s’attardent à proximité du bâtiment. Le

de miradors et de nombreuses rondes se chargent de disperser les badauds qui s’attardent à proximité

9

chancelier et gardien du trésor Impérial, Mornan Tybald, est également un membre du conseil d’état.

A l’Ouest du palais Impérial se dresse une étrange petite tour ramassée sur elle- même et décorée d’inquiétantes gargouilles à tête de bêtes sauvages qui invectivent de leurs cris ceux qui s’en approchent. Encerclée par un mur d’enceinte, la « tour du collège d’Ambre » 6 a depuis longtemps été abandonnée par ses maitres et n’est plus seulement que le centre symbolique de cette source de magie (cf. les royaumes de la sorcellerie).

L’AMSTBEZIRK DISTRICT :

L’AMSTBEZIRK DISTRICT :

L’AMSTBEZIRK DISTRICT :
les royaumes de la sorcellerie). L’AMSTBEZIRK DISTRICT : Ce quartier s’étend le long du fleuve Reik,

Ce quartier s’étend le long du fleuve Reik, de l’Obereik district à l’Ouest, jusqu’au pont des trois péages (voir plus bas) à l’Est. C’est le quartier dit des « juristes » car il s’organise autour des bâtiments abritant la justice Impériale, les différents ministères et plusieurs autres administrations Impériales. C’est également un quartier résidentiel relativement huppé où nobles, lettrés et intellectuels influents résident. Du fait de la présence de deux des quatre ponts débouchant sur la rive Ouest du Reik - le pont de l’Empereur Karl-Franz I er et celui des trois péages -, l’Amstbezirk district joue un rôle stratégique dans l’économie et le commerce de la cité.

La « tour-prison » 7 est l’une des nombreuses prisons de la cité et le lieu de détention des prisonniers les plus illustres notamment ceux issus de la noblesse et de la plus haute bourgeoisie -. Là, ils jouissent d’un régime de faveur, s’assurant ainsi un séjour douillet et confortable durant leur incarcération.

10

Le « pont de l’Empereur Karl-Franz I er » c est le pont de la cité qui se situe le plus en aval sur le fleuve Reik. Il connecte l’Amstbezirk district à l’Universität district. Les têtes coupées de ceux qui ont été condamnés pour trahison envers l’Empire décorent son parapet et servent d’avertissement à ceux qui fomenteraient un projet similaire.

Le bâtiment puissamment gardé et fortifié qui se tient au Nord- est du palais Impérial est le « Bitterhof » 8 . Il s’agit de la résidence de l’actuel Lord-Chamberlain, le vieux mais toujours puissant Graf Otto Von Bitternach. Connu sous le sobriquet de « Graf de fer », il est le chef diplomatique de l’Empereur et un membre du conseil d’état. Selon les rumeurs qui circulent, étendu dans tout l’Empire, il existerait un réseau d’espion - les yeux de l’ombre - dont l’effort principal consisterait à collecter les diverses informations militaro-économiques qui circulent à travers les différentes provinces. Le travail de regroupement et de traitement de ces informations, jugées selon leur importance et leur niveau de crédibilité, serait réalisé au Bitterhof.

leur niveau de crédibilité, serait réalisé au Bitterhof. Le « secrétariat et scriptorium des lois »

Le « secrétariat et scriptorium des lois » 9 , se tient entre la chancellerie Impériale et le fleuve Reik. Toutes les écritures légales concernant la province du Reikland et les intérêts Impériaux sont gardés sous clef, scrupuleusement compulsés dans de gigantesques volumes et uniquement consultables par les magistrats, leurs clercs et d’autres hommes de loi accrédités.

La « cour Impériale de justice » 10 se trouve dans un grand bâtiment proche du pont des trois péages, sur les berges du fleuve Reik. Les cinq magistraux suprêmes d’Altdorf y ont leur étude. Le doyen de la cours, le Grand Magistrat Léopold von Waldersee, est également un membre du conseil d’état. La justice Impériale est reconnue comme étant expéditive et de nombreux criminels, ou jugés comme tels, finissent leur existence dans l’une des nombreuses prisons d’Altdorf, enchevêtrés au pilori ou se balançant au bout d’une potence. L’échafaud et usuellement érigé sur la Kaïserplatz (voir plus haut) ou la Königplatz (voir plus bas). Les représentants de la noblesse y sont jugés par leurs pairs. Les délits de trahison envers l’Empire et les meurtres envers les représentants de la noblesse sont également jugés ici. Les procès concernant les roturiers et les délits mineurs sont préalablement traités par le tribunal de justice situé dans le hall du conseil municipal (voir plus bas) - où la grande majorité sont reportés puis annulés par défaut de preuve flagrante.

reportés puis annulés par défaut de preuve flagrante. La « place de la justice – la

La « place de la justice la richten platz » d se tient à l’ouest de la cours Impériale de justice. Les agitateurs et les démagogues de tout bord, bannis par la loi de la cité

11

pour nuisance et incitation au désordre, viennent pratiquer leur art – au risque d’une peine d’emprisonnement - dans cet endroit.

Quelquefois mentionné comme le pont des Ostlanders, le « pont des trois péages » e relit la rue du temple aux rues Luitpoldstrasse et des cent tavernes (Voir plus bas pour les deux). C’est le plus large pont de la cité d’Altdorf est un des plus contrôlé par les patrouilles de la garde civile Impériale. La « taverne du bourreau » 11 est un des nombreux établissements qui se trouvent sur le pont des trois péages.

LE DOMPLATZ DISTRICT :

LE DOMPLATZ DISTRICT :

LE DOMPLATZ DISTRICT :
sur le pont des trois péages. LE DOMPLATZ DISTRICT : Le Domplatz district est le quartier

Le Domplatz district est le quartier qui s’enroule autour de la Grand cathédrale de Sigmar. C’est le quartier religieux où la prêtrise - initiés, prêtres et représentants des cultes de la cité réside.

La « Grand Cathédrale de Sigmar » 12 est le plus grand temple de tout l’Empire. Il présente la forme octogonale typique des temples dédiés à Sigmar. Chacun de ses cotés représente une des huit tribus unies par les guerres gobelinoïdes et symbolise la fondation de l’Empire. Tout comme la plupart des membres du clergé, tout au long de l’histoire, les Grands Théogones ont élu domicile à l’intérieur du temple. La grande bibliothèque de la cathédrale est située à l’intérieur d’une immense voute souterraine uniquement accessible aux plus hauts représentants du culte et à quelques agents strictement autorisés. De nombreux services sont quotidiennement tenus et l’accès de la cathédrale est laissée libre aux dévots, de jour comme de nuit.

12

La « maison du chapitre de l’Ordre du Cœur Flamboyant » 13 , la résidence des

chevaliers de Sigmar, se tient au nord de la cathédrale. Son patriarche passe généralement six mois de l’année ici et le reste au château « Fischadler », dans les faubourgs de la capitale Impériale. Typiquement, dans la maison, on ne trouve jamais plus d’une dizaine de représentants de l’ordre, chevaliers et personnel inclus.

La « rue du temple la tempelstrasse » f court du pont des trois péages jusqu’à la

Grande Cathédrale, la place du temple (templeplatz ; voir plus bas) et la place d’armes (kaiserplatz ; voir plus haut). C’est la rue la plus populeuse et la plus animée

de ce coté ci du Reik.

A côté de la Grande Cathédrale se tient le « grand parc d’Altdorf – le

Tempelgarten » g , un endroit de tranquillité apprécié par les amateurs de la nature.

Dans le parc se trouve le « repos du prêtre » 14 , une taverne fréquentée par le clergé

de Sigmar. Au Sud de la taverne, un petit temple dédié à Tall et Rhya est entretenu

par ceux qui vénèrent ces deux divinités. La légende dit que le parc serait le vestige d’un ancien lieu sanctifié par Taal lui même. Une autre légende soutient que les environs du temple seraient hantés par le fantôme d’une jeune femme qui n’apparaitrait que les jours de mauvais temps, juste avant que le brouillard ne s’abatte sur la cité. Certains prétendent qu’il s’agit de l’esprit torturé d’une pauvre innocente jetée au bucher, lors des terribles évènements de la guerre des sorcieres,

par un répurgateur un peu trop zélé. D’autres soutiennent que l’esprit serait beaucoup plus ancien et qu’il serait une manifestation de Dyrath, l’ancienne déesse de la fertilité (A ce propos, quelques théologiens affirment que Dyrath ne serait qu’une représentation de Rhya).

A la naissance de la rue du temple, près du pont aux trois péages, se tient la « maison de théâtre commémorative de Vagr Breughel » 15 où la plupart des représentations théâtrales des productions « Detlef Sierck » sont données. Le théâtre est dit hanté mais aucune manifestation spectrale n’a été relevée depuis plusieurs années. Le théâtre rival, le « théâtre Geheimnisstrasse » 16 , est situé non loin de ce premier. On y présente les pièces de l’incomparable « Tarradasch ».

La « pension du vieux pèlerin » 17 , se trouve entre les deux théâtres rivaux. C’est

l’adresse de prédilection des nombreux prêtres et initiés Sigmarites de passage dans la cité, venus enseigner ou étudier à l’illustre « collegium Sigismundae » 18 . Cette école scolastique distille son enseignement à tous ceux qui aspirent à emprunter la

voie de la prêtrise Sigmarite.

13

LE REIKMARKT DISTRICT :

LE REIKMARKT DISTRICT :

LE REIKMARKT DISTRICT :
13 LE REIKMARKT DISTRICT : Le Reikmarkt District est l’un des plus petits districts de la

Le Reikmarkt District est l’un des plus petits districts de la cité. Il est enclavé entre la rivière Reik, les Domplatz, Oberhausen et Süderich districts. A la racine du « pont de Sigmar » i , on trouve le site du « marché de la rive le Reikmarkt » h , le plus grand marché se tenant sur la rive Ouest du Reik. La plupart des régisseurs des grandes maisons d’Altdorf y viennent faire leurs emplettes.

Localisé sur le bord de la rivière Reik, le « collège céleste » 19 est une des plus anciennes et imposantes pièces architecturales de la cité. Son toit est un grand dôme circulaire couronné de plusieurs hautes tours dont les multiples ramifications s’élancent dans le ciel d’Altdorf. A ce sujet, les rumeurs affirment que Tall, irrité par l’orgueil de cette construction et sa disharmonie aurait, d’une pichenette, ébranlé la terre, afin de jouir du spectacle réjouissant de sa chute (cf. les royaumes de la sorcellerie).

L’ « opéra Impérial » 20 , récemment rénové et augmenté par la création d’une nouvelle aile, est le plus grand bâtiment du Reikmarkt district. L’opéra est une distraction culturelle relativement nouvelle à Altdorf. Elle fut importée de Tillée, suite à son introduction à Nuln, durant les dernières années de règne de l’Empereur Luitpold. La nouvelle aile de l’opéra reflète l’importance que la noblesse d’Altdorf témoigne en faveur de ce nouveau type de divertissement. Le prix déjà prohibitif des représentations semble augmenter selon la mesure d’une demande de plus en plus importante.

14

L’OBERHAUSEN DISTRICT :

L’OBERHAUSEN DISTRICT :

L’OBERHAUSEN DISTRICT :
14 L’OBERHAUSEN DISTRICT : L’Oberhausen district est un des districts de la rive ouest du Reik

L’Oberhausen district est un des districts de la rive ouest du Reik qui se situe le plus au sud. Il est bordé par le Domplatz district au Nord et par le Süderich district à l’Est. De nombreuses familles fortunées issues de la noblesse et de la haute bourgeoisie ont leur manoir dans ce quartier.

Le « quartier général de la garde civile » 21 se trouve dans la partie Nord-ouest du Oberhausen district et donne directement sur la « place du temple la templeplatz » j . Le Maréchal et ce qui passe comme étant l’élite de la garde civile, quant ils ne sont pas en patrouille entrain de molester les petites-gens, sont cantonnés ici. Les citoyens d’Altdorf accusés de délits majeurs sont détenus dans les cellules de son baraquement jusqu’à ce que leur sort soit statué et qu’ils intègrent finalement une des nombreuses prisons de la cité. Les gardes civils se chargent alors d’escorter le chariot qui mène les criminels jusque dans leur centre de détention.

Le « temple de Mòrr » 22 est un bâtiment austère à la couleur noir de jais, consacré au culte du Dieu de la mort à Altdorf. Construit autour d’un cloitre central, on trouve un temple, une chapelle, les cellules ainsi que le dortoir et le réfectoire des initiés, des acolytes et des prêtres. L’activité principale du clergé est de former les initiés destinés à présider aux cérémonies funéraires dans le Reikland et ses provinces voisines. Les obsèques des riches et des puissants ont lieu ici alors que le sacrement des plus modestes se fait dans la chapelle du quartier de Mòrr (le Mòrrwies district), de l’autre côté du fleuve Reik.

15

15 Le « collège d’héraldique » 2 3 vient récemment d’être déménagé dans un site plus

Le « collège d’héraldique » 23 vient récemment d’être déménagé dans un site plus neuf que l’ancien, délabré, qui se tenait à quelques rues non loin de là. Le Baron Klaus Von Rotterfach, noble et ancien élève du collège d’héraldique est un maitre de discipline. Les écrits qui y sont contenus sont impeccablement conservés et personne, excepté Von Rotterfach et son plus ancien assistant, ne sont autorisés à les consulter. Les personnes souhaitant des informations doivent être munies des autorisations dument appropriées ou être prêts à débourser une substantielle somme de pistoles.

« L’impérial » 24 est considéré comme l’un des plus luxueux hôtels d’Altdorf. Par tradition, il est fréquenté par les agents administratifs des Comtes-Electeurs des provinces du Nord de l’Empire, quand ceux-là sont reçus à la cours Impériale.

Le « conservatoire Royal » 25 se trouve non loin du pont de Sigmar (voir plus haut). La progéniture des plus grandes familles Impériales seuls ceux-là sont capables de débourser l’exorbitante somme réclamée à l’admission – fréquente cette illustre école de musique. Elle y reçoit l’enseignement de maitres prestigieux et unanimement reconnus par leurs pairs. Une fois par semaine, des concerts sont donnés. Les fonds générés permettent de payer leurs honoraires.

L’ « ambassade d’Ulthuan » 26 est située à quelques pas du conservatoire Royal. Etablie à Altdorf suite aux grandes guerres livrées contre le Chaos, peu de temps après l’indépendance de Marienburg, les relations diplomatiques entre le continent Elfique d’Ulthuan et l’Empire sont, au fur et à mesure, devenues cordiales. Officiellement, l’Empire reconnait la suzeraineté d’Ulthuan sur les elfes sylvains de la forêt de Laurelorn, cependant, ce sujet est un point de discorde pour les provinces du Middenland et du Nordland, celles-ci n’appréciant guère l’ingérence d’Ulthuan dans leur politique provinciale.

L’ambassadeur d’Ulthuan à Altdorf, Tymalier Eskeladel, tient ses fonctions dans ce bâtiment. Quand les obligations officielles qui lui échoient ne requièrent pas sa présence, l’ambassadeur des Haut Elfes s’échappe avec ses gardes, empruntant le portail Sud, pour effectuer une promenade salutaire dans les bois environnants et échapper à la puanteur fétide de la capitale Impériale et aux mœurs grossières de ses frustres citoyens humains.

échapper à la puanteur fétide de la capitale Impériale et aux mœurs grossières de ses frustres

16

LE SÜDERICH DISTRICT :

LE SÜDERICH DISTRICT :

LE SÜDERICH DISTRICT :
16 LE SÜDERICH DISTRICT : Le Süderich district est le district le plus au sud du

Le Süderich district est le district le plus au sud du coté de la rive ouest du Reik et le concurrent du Reikmart district en ce qui concerne sa moindre superficie. Beaucoup de riches maisons marchandes et de lettrés, ainsi que la plupart des citoyens des classes moyennes y ont leur résidence.

Le « marché aux poissons le marketplatz » k est l’un des nombreux marchés d’Altdorf. Celui-ci est spécialisé dans la vente de poisson. Les domestiques des grandes maisons de la rive ouest le préfèrent à celui plus mal fréquenté du quartier des docks. (Voir plus bas).

Le « collegium medicinae » 27 est le nom un peu ronflant donné par les membres de la guilde des médecins à leur bâtiment. La guilde a pour finalité de s’assurer de la probité et de la qualité des soins que ses membres prodiguent à leur clientèle. Les étudiants et les praticiens souhaitant bénéficier de l’enseignement délivré au collegium medecinae ne peuvent espérer y être acceptés que sous la réserve de solides recommandations et l’impeccabilité de leur réputation.

Le plus imposant bâtiment du Süderich district est la « tour Graustein » 28 . Il s’agit d’une maison de détention réservée aux criminels incarcérés pour des délits majeurs (cependant, ceux condamnés à des peines capitales ne sont pas ici). Le traitement et les conditions d’incarcération y sont très difficiles ; ceux qui y ont purgé leur peine sont des hommes brisés et refusent de témoigner de leur expérience.

17

L’ « hospice de Shallya » 29 est autant un lieu de prière et de recueillement pour les Shalléens de la cité, qu’un endroit où l’on procure le gite et le couvert aux nécessiteux d’Altdorf et aux pèlerins en provenance des autres provinces de l’Empire.

pèlerins en provenance des autres provinces de l’Empire. Sœur Natascha de Beaumont , la Grande Prêtresse

Sœur Natascha de Beaumont, la Grande Prêtresse du temple de Shallya à Altdorf (voir plus bas), selon les préceptes de la divinité de la guérison et de la compassion, passe une importante partie de son temps à l’hospice. Sœur Natascha se méfie des aventuriers de passage et des ruffins, et, en échange des médications qu’elle leur dispense, aux contributions monnétaires, elle préfère une rétribution substantielle de leur temps et de leur vertue mise à la disposition des plus malheureux.

Le « pont de l’endeuillé » l enjambe le Reik et relie le Süderich district, au Sud, au Sildenfingen district et à la citè de Mòrr ( le Mòrrwies district) . C’est le pont d’Altdorf qui se situe le plus au sud.

18

Les Districts de la rive Est du Reik et au Nord du Talabec

LE REIKHOCH DISTRICT :

LE REIKHOCH DISTRICT :

LE REIKHOCH DISTRICT :
Est du Reik et au Nord du Talabec LE REIKHOCH DISTRICT : Ce district est le

Ce district est le plus petit de la rive est du fleuve Reik. On y trouve les plus anciennes et les plus chères maisons de la capitale Impériale.

et les plus chères maisons de la capitale Impériale. Il y a de nombreux cimetières situés

Il y a de nombreux cimetières situés sur la rive est du fleuve Reik. Le « ruhstatt cimetière » 30 , est le plus ancien. De nos jours, il est à l’abandon. On y trouve des pierres tombales fissurées, des cryptes vieilles de plusieurs siècles et une ancienne chapelle dédiée à Mòrr. Il court de nombreuses rumeurs au sujet de l’existence de tunnels secrets qui permettraient de pénétrer dans certaines des plus vieilles cryptes du cimetière, rumeurs démenties par Friedhelm Anhwacht, le prêtre de Mòrr qui est en charge de la chapelle.

19

LE FRIEDWAND DISTRICT:

LE FRIEDWAND DISTRICT:

LE FRIEDWAND DISTRICT:
19 LE FRIEDWAND DISTRICT: Le Friedwand district, un autre petit district d’Altdorf, est situé entre le

Le Friedwand district, un autre petit district d’Altdorf, est situé entre le portail Nord et l’Universität district. De nombreux érudits des universités et les plus riches commerçants d’Altdorf résident dans ce petit quartier pittoresque au charme suranné.

dans ce petit quartier pittoresque au charme suranné. Le « temple de Verena » 3 1

Le « temple de Verena » 31 est reconnaissable à son style architectural Tiléen et à ses riches colonnes de marbre. Justus Veltins, le Grand prêtre de Verena à Altdorf, dans la mesure du possible, préfère se soustraire aux méandres politiciens et aux intrigues de la cours Impériale pour consacrer son temps et son esprit à l’enseignement du droit à l’université. La justice Impériale est davantage influencée par la rigueur du dogme Sigmarite que par l’éclaircissement Verenan.

La « bibliothèque publique » 32 toute proche est administrée par le temple de Verena. Les ouvrages de nature profane sont tous consultables et cela pour une somme modique (seulement une pistole). Les ouvrages de nature théologique sont soustraits à la consultation publique et conservés à la grande bibliothèque de la Cathédrale de Sigmar (voir plus haut), où ils sont uniquement consultables par l’élite du clergé.

20

20 Le bibliothécaire, un simple prêtre répondant au nom de Adalbert Buchalter , attache un soin

Le bibliothécaire, un simple prêtre répondant au nom de Adalbert Buchalter, attache un soin tout particulier aux ouvrages de la bibliothèque, attention qui va jusqu’à l’obsession voire au fétichisme. Ainsi, afin de garantir l’intégrité de leur état cosmétique, chaque livre est enchainé à sa place propre et les lecteurs qui s’attardent trop longtemps hors du champ de vison d’Adalbert sont aussitôt soumis à sa suspicion. Il dépêche alors un de ses assistants pour les surveiller. Si nécessaire, les malotrus qui ne respectent pas les livres à leur juste valeur sont chassés manu-militari de la bibliothèque.

Le groupe de bâtiments avec une pyramide à base large en son centre qui se trouve à proximité du portail Nord, signale le « collège de lumière » 33 . Les petits bâtiments périphériques sont principalement destinés à l’enseignement et aux logements des apprentis sorciers, des acolytes et des serviteurs du collège. L’espace ouvert au centre reçoit la grande pyramide. Les parois de cet édifice impressionnant en dalles de marbre blanc poli sont parfaitement lisses. On n’y distingue qu’une seule et unique entrée (Cf. Les royaumes de la sorcellerie).

21

L’UNIVERSITÄT DISTRICT :

L’UNIVERSITÄT DISTRICT :

L’UNIVERSITÄT DISTRICT :
21 L’UNIVERSITÄT DISTRICT : L’Universität district s’étend le long de la rive est du fleuve Reik,

L’Universität district s’étend le long de la rive est du fleuve Reik, du pont Karl-Franz I er au pont des trois péages (voir plus haut) et, du nord au sud, de la rue des milles tavernes (voir plus bas) à la Königplatz. De nombreux petits nobles ont leur résidence au bord du fleuve alors que les étudiants les plus fortunés ont leur demeure près des bâtiments de l’université. Au fur et à mesure que l’on se rapproche du quartier des docks (voir plus bas), les habitations se font de plus en plus rares et miteuses.

La première chose que les voyageurs voient et entendent lorsqu’ils pénètrent dans Altdorf par le portail Nord est l’agitation de la « place des arrivées Königplatz » m . Par décret de loi, les coches et les diligences doivent déposer leurs passagers sur cette place. Les rabatteurs qui les attendent, dirigent ces nouveaux arrivés vers les différentes auberges de la capitale. Des artistes de rue et autres amuseurs arpentent la place pour solliciter quelques pistoles aux étrangers. Les crieurs de rue font tinter leurs cloches en déclamant les derniers édits promulgués par l’Empereur et en colportant les derniers faits d’actualité et les cancans qui circulent dans la cité et dans l’Empire. Avec un peu de chance, le visiteur peut assister à une exécution publique. Ce genre de divertissement peut consister en une banale immolation d’un hérétique ou des châtiments plus extravagants comme l’écartèlement d’un traitre à l’Empire. Si ce n’est cela, il y a toujours un malheureux harnaché à un joug à qui jeter des fruits pourris ou de la nourriture avariée.

Le « temple de shallya » 34 est face à la Königplatz, cependant, aucune porte ni fenêtre ne donnent sur la place. Clairement, le culte ne souhaite pas être témoin des

22

horribles exhortions infligées sur la place des arrivées. Le clergé de Shallya à Altdorf est totalement étranger à l’activité politique de la capitale et n’a par conséquent aucune influence ou appui afin de solliciter un endroit plus convenable à la réalisation de leur culte.

L’ « université de Altdorf » 35 domine le district. C’est le centre d’enseignement supérieur du Reikland. L’université d’Altdorf délivre un enseignement d’une qualité et d’une étendue considérablement plus importante que celui des universités adverses de Nuln, Middenheim et Marienburg. De ce fait, elle attire les lumières des plus éminents érudits du Vieux Monde. Le collegium historica est l’un des collèges les plus réputés de l’université d’Altdorf. L’université accueille aussi la guilde des explorateurs.

Son recteur, le très estimé Aleistus Schliemann, chapote également le musé royal de l’Empire et la société Impériale de géographie. Leurs bâtiments respectifs se trouvent sur le campus universitaire.

respectifs se trouvent sur le campus universitaire. A l’intérieur du campus se trouve la Ruckusplatz. C’est

A l’intérieur du campus se trouve la Ruckusplatz. C’est l’endroit où l’ont vient s’entretenir de choses et d’autres, soutenir ou partager son point de vue, son avis sur de multiples sujets. C’est aussi, par tradition, l’endroit où les agitateurs publics viennent haranguer les jeunes et influençables étudiants, notamment ceux qui jouissent allègrement des faveurs et de la fortune de leurs parents.

La charte de la « guilde des magiciens et des alchimistes » 36 d’Altdorf – originellement connue sous le nom de la guilde des apothicaires fut révisée par l’Empereur Wilhelm II lorsqu’il réalisa, à son grand dam, que les collèges de magie d’Altdorf recrutaient davantage leurs apprentis dans les guildes de magie et les collèges de Middenheim, Nuln et Talabheim. A son esprit, il était inconcevable que la grande capitale Impériale n’ait pas sa propre guilde et ne puisse pas accueillir la fine fleur des sorciers Reiklanders. La guilde d’Altdorf est encore relativement petite par rapport à ses rivales des autres cités Impériales mais son prestige n’a de cesse de s’accroitre.

Pour ceux désireux d’apprendre la chirurgie, la « guilde des barbiers » 37 est en recherche constante de candidats qualifiés. De nombreux membres honoraires de la guilde sont employés comme chirurgiens dans les troupes armées du Reikland.

23

Le « collège de la noble sorcellerie » 38 s’étend le long d’un groupement de maisons sur la westernstrasse, la rue qui marque la frontière ouest de l’Universität district. C’est un collège mineur fondé spécifiquement pour la formation magique des jeunes gentilshommes de l’Empire. Ses étudiants y sont davantage considérés selon le rang et la richesse de leur famille que par leur niveau réel d’habileté dans l’art de la magie. On les rencontre la plupart du temps dans les tavernes proches, se saoulant et faisant ripaille (Cf. les royaumes de la sorcellerie).

En descendant la westernstrasse vers le fleuve, on arrive au « collège d’or » 39 . Il est bâti près des berges du Reik. C’est le plus grand, le plus impressionnant, le plus splendide des collèges d’Altdorf. Le bâtiment est construit en marbre veiné de jaune et serti de grandes statues dorées placées dans les hautes niches des murs extérieurs (Cf. les royaumes de la sorcellerie).

Le « collège de Jade » 40 est entouré de hauts murs, dépourvus de toute forme d’ornementation, qui ne laissent rien paraitre de l’intérieur. Ses portes étroites sont généralement fermées et les gardes postés à l’intérieur ne se manifestent que lorsqu’un visiteur réclame une entrevue. Dans ce cas, une série préalable de plusieurs interrogatoires sont requiers avant d’obtenir le droit de pénétrer le collège (Cf. les royaumes de la sorcellerie).

A première vue, on pourrait prendre le « collège gris » 41 pour un antique édifice de pierres en ruine, envahi de lierre et flanqué d’une unique tour chancelante. Installé sur la rive gauche du Reik, près de l’université, ce bâtiment délabré de taille modeste dégage quelque chose d’inexplicable et d’irréel. Les sorciers gris sont des vagabonds et le collège n’en abrite jamais que quelques uns. Les étudiants habitent généralement dans la cité et ne se rendent au collège gris que pour étudier (Cf. les royaumes de la sorcellerie).

24

LE BANKBEZIRK DISTRICT:

LE BANKBEZIRK DISTRICT:

LE BANKBEZIRK DISTRICT:
24 LE BANKBEZIRK DISTRICT: Le Bankbezirk district, le quartier commercial et économique d’Altdorf, s’étend à

Le Bankbezirk district, le quartier commercial et économique d’Altdorf, s’étend à l’est de la route de Middenheim et de la Königplatz (voir plus haut). Ce n’est pas surprenant que de nombreux commerçants, marchands et négociants aient leur habitation dans ce quartier mercantile. Les compagnies de banque ont aussi leurs officines dans le Bankbezirk district.

Situé aux environs du portail nord, le « marché aux grains le fuhrmarkt » n est l’endroit où se tient, à l’aurore, le marché fermier traditionnel. Les domestiques des maisons du quartier au nord du Talabec y affluent très tôt le matin afin d’obtenir les meilleures provisions, celles qui satisferont leur maitre. Le marché se prolonge jusqu’au début de l’après midi. Les curieux à la recherche d’informations, de rumeurs et de cancans sont bien avisés de se mêler à la foule hétéroclite qui se mêle au fuhrmarkt.

L’ « association des cochers » 42 est le bâtiment administratif regroupant les bureaux des compagnies de transport qui desservent Altdorf et ses environs. Les trois compagnies majeures les quatre saisons, les transports Cartak et les transports Ratchett - souffrent peu de la compétition des quelques autres compagnies de second plan. Leurs officines sont disséminées à différents endroits dans la cité mais, afin de mettre un terme aux attaques de diligences que chacune commanditait contre ses rivales (la « guerre des coches »), le gouvernement de la cité, par un amendement, les obligea à cohabiter sous un seul et même bâtiment et à unir leur service. Malgré cette prérogative, la toute récente compagnie « les quatre saisons » semble prendre le pas sur les deux autres.

25

La « banque mercantile Impériale » 43 offre des services de banque et de change de devises à ses clients. Pour quelques uns, déposer ses deniers dans une banque est aussi sur que de le jouer dans des jeux de dés mais pour la plupart des gens, c’est aussi sur que de les cacher dans leur matelas.

Le « hall du conseil municipal » 44 est le centre administratif d’Altdorf. Il contient les secrétariats et les bureaux des trois bourgmestres. Sa juridiction est en perpétuelle querelle avec celle du secrétariat et scriptorium des lois (voir plus haut). Le hall du conseil municipal est aussi le siège du tribunal de justice, l’endroit où la plupart des cas légaux sont traités. Le tribunal de justice est présidé par trois magistrats, cependant, la plupart des cas traités ne requier les compétences que d’un seul. Comme c’est le cas à la cours impériale (voir plus haut), à l’issue de la plupart des jugements, la culpabilité des prévenus est reconnue et les criminels terminent leur existence dans l’une des nombreuses prisons d’Altdorf, pendus à une potence ou un gibet. Les criminels accablés d’une peine capitale sont exécutés sur la Königplatz (voir plus haut) pour le grand plaisir de la foule avide.

Les bâtiments de l’ « association des banquiers et des prêteur sur gage » 45 sont disséminés un peu partout dans le district bancaire. Cette séparation en différentes antennes émane d’une volonté manifeste de séparer la richesse de la cité de ceux qui la possèdent.

séparer la richesse de la cité de ceux qui la possèdent. Parmi Les membres de l’association

Parmi Les membres de l’association on retrouve le Baron Von Reichenhall (voir plus haut), les frères Franz et Heinrich Steinhäger ainsi que la plupart des grandes maisons de commerce de Marienburg tel que les maisons van der Kuypers, Fooger et van Haagan.

tel que les maisons van der Kuypers, Fooger et van Haagan. Dans le but de garder

Dans le but de garder un œil sur les opérations financières des banquiers et des prêteurs sur gage, les locaux de la « guilde des marchands » 46 se trouvent dans le même bâtiment que l’association. Les rumeurs soufflent que les membres de la guilde et ceux de l’association ne se prêtent qu’une très faible estime réciproque. Toutefois, la plupart des maisons marchandes du Reikland et de Marienburg sont représentées dans chacune des deux. Pour compliquer un petit plus une situation déjà inextricable, dans les milieux autorisés, on raconte que la guilde des marchands serait scindée en deux tendances aux intérêts opposés.

26

26 Une faction est dirigée par le maitre de guilde Gustavus Seidehandler , lequel, dit- on,

Une faction est dirigée par le maitre de guilde Gustavus

Seidehandler, lequel, dit-on, soutient la thèse que l’Empire se

les

trouve

marchands ayant pignon sur rue éclipseront une noblesse en

déclin et s’empareront du pouvoir financier et de l’autorité

capitale.

politique

aux

portes

d’une

de

nouvelle

aire

la

dans

laquelle

L’autre tendance, plus conservatrice, est dirigée par le très influent Baron Manfred Von Klaus. Ce dernier spécule sur une relation plus respectueuse entre la classe marchande et la noblesse. Toutefois, personne ne peut présumer de cet avenir proche ni de quel coté chancèlera l’équilibre précaire sur lequel repose le système actuel de l’Empire.

sur lequel repose le système actuel de l’Empire. Situé sur la « munzenstrasse » o ,
sur lequel repose le système actuel de l’Empire. Situé sur la « munzenstrasse » o ,

Situé sur la « munzenstrasse » o , le « Foogerhaus » 47 est l’office des marchands de Marienburg dont le directeur est Arkat Fooger. Son émissaire à Altdorf est la naine Karstin Largsdottir. Karstin est aussi un membre de la guilde des marchands d’Altdorf. Elle présente le mérite d’adopter une position de neutralité en ce qui concerne les deux tendances antinomiques qui existent dans la guilde des marchands.

27

LE NIEDERHAFEN DISTRICT - LES DOCKS - :

LE NIEDERHAFEN DISTRICT - LES DOCKS - :

LE NIEDERHAFEN DISTRICT - LES DOCKS - :
27 LE NIEDERHAFEN DISTRICT - LES DOCKS - : Les docks d’Altdorf sont officiellement nommés le

Les docks d’Altdorf sont officiellement nommés le Niederhafen district. Les docks sont le centre d’activité d’Altdorf et l’endroit où, dans ses venelles étroites et obscures, les étrangers perdent leur chemin, leur bourse ou leur vie. L’attraction majeure du district, la rue la plus populeuse et en constante ébullition, est la « rue des cents tavernes » p aussi quelquefois exagérément appelée la rue des mille tavernes par les habitants du quartier - . On y croise une profusion d’estaminets, de tavernes, d’auberges et de toute autre sorte de lieux où l’on peut se saouler. Les plus réputés sont « les trois Empereurs », « le saligaud ivre », « la masure du chevalier », « les sept étoiles », et « le nid du griffon ». Les visiteurs à la recherche d’un hébergement peuvent laisser leur baluchon au « le chat et la cigogne », au « refuge du voyageur » ou au « le marin et la demoiselle ». Pour les plus fortunés en recherche de plaisir, il existe les clubs privés tels que « la loge du cerf » et « le croissant de lune ». Cependant, leur localisation est laissée secrète; les rumeurs circulent que leurs membres seraient corrompus par les plaisirs interdits du Chaos. Il existe des établissements spécialisés dans toutes formes de service et d’attraction. Les amateurs de spectacles de cabaret fréquentent « la coquine » » ou « le velours noir ». « Les petites demoiselles de Ruddy » et « une couronne pour deux rois » sont le genre d’établissements qui proposent de la compagnie féminine pour la nuit. « La pointe tordue » propose les mêmes services pour une clientèle plus populaire.

Les joueurs qui veulent tenter leur chance aux cartes ou aux dés peuvent dépenser leurs pistoles au « van Neuwald » ou « aux osselets qui roulent». Ceux qui préfèrent assister à des combats d’ours ou de lutteurs à mains nues se réunissent au

28

« gladiateur » ou « aux crocs et aux griffes ». Les amateurs de substances psychotropes se rendent à la « brasserie de Bruno » ou aux « seins de Myrmidia ». Enfin, ceux qui cherchent des contacts avec le milieu du banditisme d’Altdorf échouent au « saint marteau de Sigmar » ou au « le meilleur ».

Le « Freudenhaus » 48 est une maison de petites mœurs à laquelle on peut accéder par les sorties dissimulées de la plupart des tavernes de la rue des cents tavernes et les coursives de leur arrière-cours. Là, les clients peuvent espérer y satisfaire toute sorte de désir et de fantaisie.

La « volker weg » q rejoint la rue des cent tavernes au niveau de la place des arrivées la königplatz. Elle est aussi surnommée la rue aux nombreuses tavernes. Elle est moins affluente que la première et est ainsi souvent préférée par ceux qui recherchent la tranquillité et qui souhaitent échapper à la promiscuité et l’activité bruyante de la rue des cent tavernes. « Le perroquet et le cochon » et « le couard Tiléen » sont deux établissements, parmi d’autre, où les crieurs de rue se rencontrent pour s’échanger les dernières informations et rumeurs qui circulent dans la citée. L’activité de la volker weg étant moindre que celle des cent tavernes, les patrouilles de la garde civile y sont considérablement moins fréquentes.

La rue « Luitpoldstrasse » r court le long des docks et connecte la rue des cent tavernes à celle de la volker weg. Tout son long, on y trouve une multitude de lieux intéressants.

Le « poste de garde civile des docks » 49 est un autre lieu d’intérêt. Il y quelques années de cela, lors de la dernière grande émeute qui ébranla la cité, l’ancien bâtiment fut brulé. Le poste fut reconstruit quelques pas plus loin vers l’ouest. Basés au sous-sol, ses cachots humides et moisis sont fréquemment baignés par les eaux du fleuve lors de ses crus. Les prisonniers y croupissent jusqu’à ce que leur sort soit statué et qu’une escorte les amène jusque dans l’une des nombreuses prisons d’Altdorf.

La « capitainerie » 50 est proche du poste de garde. A l’étage supérieur de ce grand bâtiment à deux étages, les employés civils répertorient les différents départs et arrivés des navires ainsi que les taxes fluviales collectées. Le commandant de la capitainerie, Norbert Brüggen, habite un des manoirs de l’Universität district. Les bureaux des patrouilleurs fluviaux sont au premier étage.

bureaux des patrouilleur s fluviaux sont au premier étage. Une dépendance du bâtiment est réservée à

Une dépendance du bâtiment est réservée à l’usage du comte Siegfred Von Walfen, cousin de l’Empereur Karl-Franz I er et membre du conseil d’état. En plus de ses obligations gouvernementales, le comte est le commandant des

29

patrouilles des rivières Impériales. Cependant, dans les faits, sa juridiction se borne aux cours d’eau du Reikland. Techniquement, la protection des cours d’eau hors du Reikland est assurée par des agents mandatés par l’Empire.

Au centre du district se trouve le « marché aux poissons le fischmakrt » s cependant, cette grande place n’accueille pas uniquement le marché aux poissons. Une colonne de bâtiment la borde sur tout son long. Au milieu se tient la « chapelle de Manaan » 51 . Tout ceux qui travaillent sur le Reik marins, pêcheurs et autres – s’y rendent pour honorer, s’attirer la clémence et la protection divine du Seigneur des mers. A l’intérieur de la chapelle se tient un petit temple en l’honneur de Karog, la divinité mineure des rivières.

Beaucoup d’autres endroits dignes d’intérêts se trouvent à la périphérie du fischmarkt. Le « fischbrat haus » est un restaurant spécialisé dans le poisson cuit au four ou grillé. « La taverne du passeur » et la « grotte d’Unke » sont deux établissements fréquentés par ceux qui travaillent sur les fleuves ou sur les docks. Les querelles d’ivrognes y sont monnaies courantes. Au nord du district, les personnes en besoin rapide d’argent peuvent se rendre chez « Pfandleih Haus », un préteur sur gage particulièrement renommé du quartier des docks.

sur gage particulièrement renommé du quartier des docks. L’ « association des dockers » 5 2

L’ « association des dockers » 52 se situe sur le coté est du fischmarkt. Tous ceux dont le moyen de subsistance consiste à naviguer sur le Talabec et Reik s’avisent de rejoindre l’association. Le maitre de guilde Bruno Dönitz et ses comparses patrouillent les docks à la recherche de visages étrangers. Les non-membres sont explicitement enjoints à rejoindre les rangs de la guilde. Dönitz sait employer des moyens très persuasifs pour faire entendre raison aux fortes têtes mal inspirées de refuser son offre : harcèlement, passage à tabac et vandalisme des navires. Parfois, certains récalcitrants disparaissent quelques temps. On retrouve finalement leur corps sans vie flottant à la surface des eaux.

La « guilde des arrimeurs et des débardeurs » 53 est à l’intersection des rues volker weg et Luitpoldstrasse (voir plus haut pour les deux) et du « pont du vieil empereur » t (également connu sous le nom du pont des Ostlanders), pont qui relit les districts Niederhafen et Reikerbahn. A l’instar des dockers, les arrimeurs et les débardeurs n’apprécient guère que des travailleurs non affiliés à leur guilde viennent sur leurs docks. Il se dit que le maitre de guilde Karl Heilmann possède plus de la moitié des patrouilleurs de la garde civile des docks dans sa poche. Ceux-là identifieraient les brebis galeuses. Les hommes de main de Heilmann se chargent alors de leur faire une visite nocturne de courtoisie.

les brebis galeuses. Les hommes de main de Heilmann se chargent alors de leur faire une

30

De nombreuses compagnies commerciales ont leur officine sur les docks. La plus fameuse est sans contexte la « compagnie marchande du Reik-Talabec » 54 . Elle se situe dans la continuité des entrepôts qui s’étirent le long du Talabec.

LE WERKSVERTIEL(NIEDERWIND) DISTRICT :

LE WERKSVERTIEL(NIEDERWIND) DISTRICT :

LE WERKSVERTIEL(NIEDERWIND) DISTRICT :
le long du Talabe c. LE WERKSVERTIEL(NIEDERWIND) DISTRICT : Le Werksvertiel district s’étend au sud du

Le Werksvertiel district s’étend au sud du Bankberitz district, entre le Mettalschlack, le Niederhafen district et la rive nord du Talabec. Ce secteur d’activité industriel comprend de nombreuses manufactures. Il est le cœur de la classe ouvrière.

manufactures. Il est le cœur de la classe ouvrière. Situé sur la « Schrägkruez strasse »

Situé sur la « Schrägkruez strasse » u , les « pompe funèbres Strarr » 55 est l’une des nombreux établissements mortuaires dispersés à travers la cité d’Altdorf. Son propriétaire, Johann Starr, est un membre de la guilde des croque-morts. Les corps des défunts y sont conservés dans une petite arrière-salle froide jusqu’à ce qu’un prêtre de Mòrr ne leur délivre les deniers sacrements. Un glyphe de Mòrr est inscrit sur le linteau de la porte afin d’éloigner les mauvais esprits qui pourraient troubler l’âme du défunt.

Dissimulée dans une petite venelle, les visiteurs curieux auront la chance de tomber sur la miteuse « librairie d’Hengt » 56 .

31

Ceux qui se donnent la peine de fouiller ce capharnaüm de rayons poussiéreux et les tas de livres négligemment empilés à travers l’échoppe auront la joie d’y découvrir quelques manuscrits rares au contenu étrange. Son propriétaire, l’excentrique Adolph Hengt, possède une connaissance précise de leur texte obscur et sait évaluer leur prix en conséquence. Parallèlement, sous le manteau, Adolph se livre à un trafic clandestin de textes interdits qu’il dissimule dans un endroit secret de son magasin.

L’intersection de la Schrägkruez strasse et de la « schwarzwasser strasse » v est nommée la « place Talabec la Talabecplatz » w par les habitants du quartier. Les fripiers de la schwarzwasser strasse, les jours de marché pour Wellentag, Aubentag et Festag - y tiennent un étal où ils vendent leurs vêtements.

Le « siège du journal d’Altdorf » 57 est installé dans l’une des plus anciennes imprimeries de la capitale Impériale, fondée sous le règne de l’Empereur Mattheus II, grand père de Karl-Franz I er . En échange de la création d’un bulletin quotidien d’information, le journal fut exempté de taxe par Mattheus II. Dans son projet utopiste d’établir une démocratie dans l’Empire, la gazette est un des rares succès que l’on puisse lui attribuer. Le journal est également célèbre pour l’édition d’une série de livres mettant en scène les formidables aventures romanesques du dénommé Félix Jaeger et de son fidèle compagnon Gotrek Gurnisson.

Félix Jaeger et de son fidèle compagnon Gotrek Gurnisson. Suite à la récente tempête du Chaos

Suite à la récente tempête du Chaos et le projet de renforcement des remparts de la capitale Impériale, la « guilde des maçons » 58 est certainement l’une des guildes les plus influentes d’Altdorf. Comme attendu, la race naine y est la mieux représentée. Au sujet du maitre de guilde nain Turbruk marteau-gris, la rumeur prétend qu’il serait âgé de 250 ans et qu’il aurait pris part à la grande guerre contre le Chaos du début du 24 ème siècle.

guerre contre le Chaos du début du 24 è m e siècle. Depuis l’édit de la

Depuis l’édit de la « puanteur » promulgué en 2506, comme la plupart des établissements de cette sorte, le « magasin de cuir et la tannerie Kürsten » 59 , se voit contraint de réaliser ses opérations de tannerie plus bas sur le Reik, au nord de la cité, à l’extérieur de son enceinte. Cependant, son propriétaire, Alois Kürsten, poursuit son travail sur le cuir dans son échoppe.

Située sur la « hammerstrasse » x , à la lisière du Metallschlack, les « aciéries et métallurgies du Reik » 60 est la plus importante fonderie d’Altdorf.

32

32 Dans ses énormes fours, on transforme le fer brut en provenance des montagnes grises sous

Dans ses énormes fours, on transforme le fer brut en provenance des montagnes grises sous la forme de barres de fer. La guilde d’ingénierie Impériale et celle des engingneurs nains (voir plus bas pour les deux) sont leurs principaux commanditaires. Le contremaitre Helmut Tegelmann est réputé pour ne pas être tendre avec les tires-aux-flancs.

La « fonderie Flatzer » 61 est plus particulièrement spécialisée dans la fabrication de toute sorte d’alliage tel l’étain et le bronze. Leur production est principalement destinée à l’usage des industries de transformation métallurgique et dans la fabrication de produits manufacturés qui nécessitent l’utilisation de ces matières.

Comme son nom l’indique, le « pont de l’est » y est le pont le plus oriental de la cité. Il relie le secteur ouvrier du Werksvertiel district aux quartiers résidentiels du Sindelfingen district (voir plus bas).

33

LE METALLSCHLACK :

LE METALLSCHLACK :

LE METALLSCHLACK :
33 LE METALLSCHLACK : Le Metallschlack, bordé par le Talabec, les Bankbezirk et Werksvertiel districts, est

Le Metallschlack, bordé par le Talabec, les Bankbezirk et Werksvertiel districts, est le district qui s’étend au nord-est de la cité d’Altdorf. En raison de l’importance de sa population naine, il est communément nommé le quartier nain. De fait, on y rencontre de nombreuses tavernes naines et l’on y boit la meilleure bière de toute la capitale.

La « guilde des engingneurs nains » 62 est un imposant bâtiment qui trône sur la « eisenschlacke weg » z . On dit que la plus grande partie du bâtiment serait souterraine. Tard dans la nuit, aux alentours de la guilde, on peut entendre des bruits sourds qui raisonnent dans les profondeurs de la terre. (Cf. nain, acier et métal )

L’ « ambassade de Karaz Ankor » 63 est située à côté de la guilde des engingneurs nains, ce qui n’est pas sans causer quelques tensions entre les deux institutions. A l’esprit des nains expatriés membres de la guilde des engingneurs nains, la situation rapprochée des bâtiments de la guilde et de l’ambassade n’est pas fortuite. Ils soupçonnent que les agents de Karaz Ankor surveillent leurs agissements. Suspicion renforcée par le peu de considération que porte le Prince- Ambassadeur Montrak casque-en-fer, un proche du Haut-Roi nain. En effet, selon le point de vue adopté par l’administration de l’Ambassade, les nains expatriés sont perçues comme des ingrats dégagés des obligations qu’ils doivent au Haut-Roi nain et sans reconnaissance envers le sacrifice de leurs ainés dans les montagnes du bout du

doivent au Haut -Roi nain et sans reconnaissance envers le sacrifice de leurs ainés dans les

34

monde. D’une manière générale, ce point de vue sans concession est étendu à tous les nains vivants en dehors de Karaz Ankor (littéralement, les royaumes nains des Montagnes du Bout du Monde).

La « guilde d’ingénierie Impériale» 64 se trouve en face des aciéries et métallurgies du Reik (voir plus haut). Entre ses larges murs, on y crée et expérimente les nouvelles armes de guerre destinées à l’arsenal Impérial. La plupart de ces expérimentations se terminent par des explosions et ces essais ne sont jamais aussi dangereux que quand les membres de la guide font preuve d’imagination, leurs membres mettant un point d’honneur à se montrer aussi audacieux et innovants que leurs collègues nains.

Le système d’évacuation des eaux d’Altdorf

Sous le règne de l’Empereur Sigismund le conquérant, les habitants de Reikdorf (c’est ainsi que l’on nommait la ville avant qu’elle ne soit renommée en Altdorf) étaient accoutumés aux fréquentes inondations. Sigismund mit alors un point d’honneur à trouver une solution à ce désagrément périodique. Suite à la consultation et grâce à l’aide des compétences de la guilde des engingneurs nains, l’Empereur Sigismund fit construire deux larges voies fluviales souterraines afin de drainer les eaux en crue du Reik et du Talabec jusqu’au nord-ouest de la cité. Le projet était ambitieux et Sigismund n’en vit pas son terme. Les nains n’achevèrent leur œuvre que sous le règne de son fils, l’Empereur Siegfred le législateur. La canalisation qui draine le Talabec pénètre par les remparts est de la cité puis s’écoule sous les Metallschlack et Werksvertiel districts avant de sinuer sous les Universität et Friedwang districts. Celle dédiée au fleuve Reik coule sous le rempart sud puis continue son cours à l’aplomb de la grande cathédrale de Sigmar et du palais Impérial. Les eaux sont relâchées en aval du fleuve Reik, à proximité du Weissbrück canal.

Sous l’égide de l’Empereur Wilhelm II, la guilde d’ingénierie Impériale reçut la tache de construire un réseau d’égout souterrain à Altdorf afin de suppléer l’archaïque système d’évacuation hors-sol des eaux usées et ainsi permettre d’assainir la cité. Pour ce faire, les ingénieurs Impériaux développèrent le réseau d’égout autour des deux canaux souterrains de déviation des eaux de crue des deux fleuves que les nains avaient construit préalablement. Au fur et à mesure de la progression, faute à des erreurs d’évaluation du type, de la stabilité du terrain et de la profondeur d’excavation, certains tunnels s’effondrèrent et il fallut en reconstruire d’autre. Les travaux furent de longue haleine. Les engingneurs nains qui suivirent l’évolution du chantier tentèrent d’alarmer le conseil de la cité sur le fait que l’ampleur de ces travaux criblait le sous-sol comme une taupinière et mettait gravement en danger l’édifice de soubassement de la cité. Pour eux, il était clair qu’un jour ou l’autre, la cité s’effondrerait totalement sur elle même. Malheureusement, le projet ne fut pas

35

étendu aux districts au sud du Talabec (les Mòrrwies, Sindelfingen et Drecksack districts). Seul le Reikerbahn district est muni d’un système égout.

Certaines rumeurs prétendent que des tunnels ensevelis déboucheraient sur les ruines historiques de l’ancienne cité de Reikdorf.

Les Districts Est

LE REIKERBAHN DISTRICT:

LE REIKERBAHN DISTRICT:

LE REIKERBAHN DISTRICT:
cité de Reikdorf. Les Districts Est LE REIKERBAHN DISTRICT: Parmi les districts qui se trouvent au

Parmi les districts qui se trouvent au sud du Talabec, le Reikerbahn district est le quartier le plus occidental. Il jouit aussi de la plus mauvaise réputation. Dans son port aussi misérable que celui du Niederhafen district - transitent la plupart des produits de contrebande qui rentrent et sortent d’Altdorf. A la nuit tombée, le Reikerbahn district devient un endroit dangereux pour un promeneur solitaire. La geblenzstrasse, une des plus petites rues du district, est connue par les riverains sous le nom de la rue des assassins.

Le « sanitorium d’Altdorf » 65 n’a pas la réputation d’être l’un des plus sains établissements de santé d’Altdorf. Cet hôpital pour malades mentalement déficients fut construit à l’instigation du

36

culte de Shallya. De nos jours, le sanitorium est sous la gouvernance du culte de Sigmar. C’est le docteur Dietrich Holzfäller qui le dirige.

La « nécropole » 66 se trouve au sommet d’une petite colline qui surplombe le sanitorium. C’est un très vieux cimetière jonché de pierres tombales lézardées et de mausolées en décrépitude. L’aspect lugubre et terrifiant du lieu est accentué par les brumes du Reik et du Talabec. Au milieu des édifices funèbres, un petit temple dédié à Mòrr semble veiller au repos des âmes des locataires.

LE SINDELFINGEN DISTRICT:

LE SINDELFINGEN DISTRICT:

LE SINDELFINGEN DISTRICT:
au repos des âmes des locataires. LE SINDELFINGEN DISTRICT: On sait que l’on vient de pénétrer

On sait que l’on vient de pénétrer dans le Sindelfingen district à l’odeur caractéristique qui émane de ses égouts à ciel ouvert (voir plus haut, le système d’évacuation des eaux à Altdorf). La plupart des travailleurs pauvres résident ici et considèrent que leur sort est plus envieux que ceux contraints de vivre dans le dangereux Reikerbahn district ou dans la pourriture du Drecksack district (voir plus bas)

Depuis le grand incendie de 2431 qui ravagea le quartier qui entoure le « collège étincelant » 67 , une large barrière en verre noircie le sépare des taudis voisins (Cf. les royaumes de la sorcellerie). Le bâtiment qui accueille le collège de magie est construit avec de grands blocs de briques carrés à la couleur rouge sombre. Une grande tour décorée par un pylône en forme de grande flamme s’élance au niveau de chacun de ses coins.

37

LE DRECKSACK DISTRICT:

LE DRECKSACK DISTRICT:

LE DRECKSACK DISTRICT:
37 LE DRECKSACK DISTRICT: Le Drecksack district est le district le plus oriental d’Altdorf. C’est un

Le Drecksack district est le district le plus oriental d’Altdorf. C’est un taudis de la pire espèce. Le désespoir et les conditions d’insalubrité y sont tragiques. Ses habitants sont des laissés-pour-compte, sans emplois et dépendent de la bonté miséricordieuse des sœurs de Shallya. Les maladies et la vermine pullulent. Toute personne avec un tant soit peu de bon sens fuit ce district !

38

LE MÒRRWIES DISTRICT:

LE MÒRRWIES DISTRICT:

LE MÒRRWIES DISTRICT:
38 LE MÒRRWIES DISTRICT: Le Mòrrwies district est aussi surnommé la « ville de Mòrr »

Le Mòrrwies district est aussi surnommé la « ville de Mòrr » en raison de la présence d’un grand cimetière, d’une chapelle dédiée au dieu de la mort et d’un crématorium. Excepté les prêtres de Mòrr et les membres de la guilde des croque-morts, peu de personnes résident dans ce district sinistre.

La « taverne du corbeau et du portail » 68 est majoritairement fréquentée par les prêtres de Mòrr, les membres de la guilde des croque-morts et les chevaliers du corbeau. L’ambiance joviale qui règne dans cet établissement contraste avec la retenue qui prévaut dans le district. Les habitués du lieu sont très friands d’humour noir.

La présence de la « chapelle de Mòrr et du crématorium » 69 est une spécificité du culte de Mòrr à Altdorf. Généralement, le culte de Mòrr impose que les défunts soient enterrés après que les rites funéraires appropriés eurent été dispensés. Cependant, depuis la guerre contre les morts-vivants au 22 ème siècle et la saturation des cimetières d’Altdorf par manque de place au sol, le clergé de Mòrr d’Altdorf a du réviser sa pratique d’inhumation. Actuellement, seuls les défunts issus de la noblesse et quelques favorisés ont toujours le privilège d’être ensevelis dans les cryptes et les mausolées du cimetière. Les autres sont enterrés dans la section du « cimetière des indigents » 70 pour un temps spécifiquement déterminé. Lorsque le délai de la concession est expiré, leurs cadavres sont exhumés et réduits en cendres au crématorium. Les cendres sont ensuite solennellement dispersées dans le Reik par les prêtres de Mòrr.

39

Accoté aux remparts sud de la cité, le « collège d’améthyste » 71 est un lieu sinistre qui domine le cimetière où l'on enterra des milliers de personnes après les ravages de la Peste Rouge. C'est un lieu bien moins accueillant que le temple de Mòrr - qui n'est d'ailleurs pas très loin, au grand regret des deux communautés -. Ses murs courbes en pierres sombres qui lui donnent une allure monolithique et imposante, surplombent les rues environnantes. Il possède peu de tours et encore moins de fenêtres, et présente une façade impénétrable. Les portes du Collège d'Améthyste sont cependant toujours légèrement entrebâillées. Pourtant, peu de voleurs sont assez téméraires pour franchir sa sinistre entrée (Cf. les royaumes de la sorcellerie).

La prison de la tour Mundsen

La prison de la tour Mundsen est un vieux château sale, puant et vétuste qui se situe au sud-est du portail sud d’Altdorf. C’est la plus grande prison de la cité et la dernière résidence des criminels condamnés à purger de très longues peines d’emprisonnements. Le seul quartier décent du bâtiment est la tour centrale où se trouvent les appartements privés de l’infâme Gouverneur Van Zandt.

appartements privés de l’infâme Gouverneur Van Zandt . Les condamnés à mort en route vers la

Les condamnés à mort en route vers la place des arrivés à Altdorf la königplatz - (voir plus haut), lieu de leur exécution, s’y rendent dans une petite embarcation qui est remorquée par un chaland fluvial. Afin de mieux le reconnaitre, le chaland est peint en noir. Ainsi, à son passage, les badauds peuvent se hâter vers la königplatz et trouver le meilleur endroit pour assister au funeste spectacle. Arrivés aux docks, les condamnés sont alors placés sur un petit chariot et menés vers leur destination finale.

40

Les Egouts d’Altdorf

40 Les Egouts d’Altdorf En rouge : Canaux creusés par les nains entre le règne de

En rouge

: Canaux creusés par les nains entre le règne de Sigismund et celui de

son fils Siegfred pour gérer les crues du Reik et du Talabec, par ailleurs servant également comme égouts. Une partie des eaux est dérivée du Reik et du Talabec en amont de la ville pour être canalisée en aval.

: Réseau principal des égouts creusés depuis l’édit de l’Empereur Wilhelm II égouts creusés depuis l’édit de l’Empereur Wilhelm II

par la guilde des ingénieurs impériaux. Ce réseau reprend en partie - quand leur état le permettait et lorsqu’ils étaient compatibles avec les nouveaux tracés - les grands canaux nains. Les portions non intégrées ont été abandonnées en l’état ou murées, comblées, éboulées. Quand les finances Impériales le permettent, des conduits mineurs sont construits. La rive est de la rivière Reik est toujours en attente d’un financement exceptionnel qui permettra d’assainir considérablement les taudis d’Altdorf. Le plan des travaux attend sa mise en exécution depuis des décennies.

En jaune

: Au Nord, il s’agit d’un ancien réseau de souterrains datant de l’époque de

l’ancienne cité historique de Reikdorf. Au fil des siècles, il fut en parti transformé en catacombes par les utilisateurs du cimetière. Outre les prêtres de Mòrr connaissant

41

la partie utilisée comme catacombes, peu de gens connaissent l’étendu de ce réseau.

Au sud, il s’agit de l’ancien réseau souterrain de Reikdorf remis en état afin de permettre la communication discrète à l’intérieur du Palais Impérial est entre celui-ci et la Grande Cathédrale de Sigmar. En plus de ceux chargés de colporter les missives secrètes, seul l’Empereur, le Grand Théogone ainsi que quelques grands personnages de la cité connaissent l’existence de ces souterrains.

A l’est, il s’agit également d’anciennes catacombes de Reikdorf en partie utilisées par la nécropole de Mòrr. Là encore, si les habitués de la nécropole connaissent certains souterrains, leurs étendues réelles sont inconnues ou gardées secrètes par ceux qui les utilisent.

42