Vous êtes sur la page 1sur 1

Titre : Schéma quadripode de la barbarie Web 2.

0 en bibliothèque

Nature des discours, identification de leurs porteurs

…Alternatif
Anti-magistère
Anti-règlement,
Anti cadre normatif
collectif et coercitif

« Le e-bib. » « Le barbare »

4 2 5

…Positiviste « Le mou » …Gratuit/Ignorant


Technodoulie 1 Refus du débat
Croit résoudre Faiblesse argumentative
Manipulation et Dirigisme, politique du fait
amusement accompli
« Le geek » 6
« Le médiocre »
3 « L’obstiné »

…Adulescent
Entêtement
Ludisme
Egotisme
Guimauve

Légende

Les quatre cercles du discours sur fond saumon (pour alcidés) : mots clés, éléments visibles de détermination,
ostentation.

Aire du technicien-hédoniste : L’enfermement Web 2.0

Aire du « militant » du mou, de l’enrobage, de


Diffusion de la barbarie
l’antipolitique :

Geek Personnification, avatar

Génère
Induit/reflète

La technodoulie, parce que chronophage et manipulatoire, contribue à l’ignorance, rend caduque l’emploi de la
1 conjonction « et », enferme l’intellect dans le confort des flux reçus. La mollesse intellectuelle s’ensuit ; l’autonomisation
de l’usager est réduite par le prémâché e-livré.

Attitude de refus du règlementaire, de ce qui nuirait, limiterait les droits de l’individu. Personnification de cette altérité par
2 la mise en valeur de soi (fausse modestie, reconnaissance de sa propre médiocrité ostentatoire), du libre, du free, du
petit, du pingouin, de l’alternatif.

Bulle du ludisme créée par la gangue virtuelle, du jeu, de la facilité. Hédonisme comme finalité (et désir de montrer sa
3 propre capacité à jouir par la mise en avant de ses hobbies et raisons d’être, etc.).

La technodoulie comme réponse à ce qui relève du rébarbatif, de la mobilité inutile, du rayonnage, de la poussière, du
4 livre. Le Web 2.0 comme solution alternative à l’institué, au lent, au pondéreux.

La gratuité de l’action comme reflet de la position statutaire, de la croyance dans la validité de ce qui est projeté, soit
5 l’antithèse de la norme. Cela génère des barbarismes, des non-sens, incohérences pleinement assumées car
supposées émaner de la liberté féconde de l’esprit (donc positive). L’usager est formidable, il devient client.

Rompre la distinction usager/agent ; attitude de déni du magistère, projection de ses affects propres sur les usagers,
6 caricature de leurs attentes, scientifisation du discours afin de légitimer des actes qui ne répondent pourtant pas à une
problématique précise. Refus obstiné d’argumenter rationnellement l’agir. Inertie face à la critique.

Centres d'intérêt liés