Vous êtes sur la page 1sur 124
Ne Q Es r a & r F pra Pe QUIA TUE FLORIBERT aT aNd PORTFOLIO al ARABES ET REVOLUTIONS ETAT SOUS HAUTE TENSION POUR ET CONTRE Pf TEST Cy 4g tse lo)\ elU e wy amas ase} DEMOC OR) ee ae nea \CG a e NC at Pe Peer pooa teenie s i Etre as rae Oe) ean man Cd LE MENSUEL PANAFRICAIN INTERNATIONAL DOSSIER SPECIAL BURKINA LE SECOND Seu) Ti wl NSB A=) Ey ria) | RESERVEZ TOT ET DECOUVREZ CTs) Cae Ol oe Wate a omnia a ee a ca ee Ee asc de tarifs exceptionnels, 8 partir de 65 000 Fcfa par nuit pour 1 ou 2 personnes Denes Cot et natese (etre ee eatin ee au) dans les 7 hétels Novotel de Afrique subsaharienne. = ue Ie ecu a caer Ra) Gratuit pour [MJ chambre Zenfants disponible Deo) ta de moins jusqua 7h | 5 ric de teane Ue dimanche fl) Respirer Designed for natural living * Pertteienttnerttote ics erate pamper ernmeyvar eon sine yee eR oY Cag nT enya? mr ROTC LAIR DU TEMPS Par Zyap Limam La France en suspens icolas Sarkozy a probablement plusieurs vies. C’est un chat. Un personnage tout en énergie, en survie, pas forcément en convic- tions. Il veut étre président, encore, il se bat pour Tilysée, comme hier il sest battu pour ses histoires d’amours, comme hier il stest battu pour prendre la ville de Neuilly ou le département des Hauts-de-Seine. Comme hier ila liché Chirac pour Bal- ladur et comme il s'est imposé & nouveau dans le eamp chiraquien. Sarko, c'est avant tout un « warrior », un combattant, une histoire qui stcrit & la premiére per- sonne. Un homme dont I’ ego trip » passe avant tout. Ia de la séduetion, de la force, de Péclat. Mais, fran- chement, sur le plan des idées, des projets, tout devient beaucoup plus complexe. Le président sortant fait un premier tour & droite toute. Il fera (normalement) un second tour au centre toute, Il peut ére le président de tous les Francais, en exprimant avec justesse la douleur du pays apres le drame de Toulouse et de Montauban, Maisil peut se permettre aussi de remettre en question les accords de Schengen sans que personne ne crie aut fou. Il peut chasser sur les terres de lexcréme droite, touten parlantd’unité. IInous annonce afin dela crise financiére, sans rite... Etnous explique au passage quil a sauvé le monde. Nicolas Sarkozy n’est pas dans le programme, ni dans les idées, Il est dans le miroir, dans le tour de force personnel, Il est en retard dans les sondages, ce n'est pas grave, il pense quil va gravir Ja montagne, quill va « gagner ». Je regarde le challenger, le concurrent principal, Frangois Hollande. Un homme de raison, un homme cde qualité. Préparé. Intelligent. Réfléchi. Nous avons rencontre (voir Ann? 318), Er pourtant sa campagne ne réveille pas la France. Il est trop retemu. Débordé sur sa gauche par un Mélenchon en pleine forme révolu- tionnaire (et démagogique). Et aussi surson centre par tun Bayrou, professeur des écoles et maitre des bonnes solutions. Francois Hollande semble comme stupé fait, comme si le destin qui ne s‘improvise pas candidat (ni président. Tl faut du temps. Il faut absorber Pimmensité de la fonction & venir, Absorber aussi Fimmensité des artentes que les lecteur placent en vous. Cela étant dit, et quels que soient les candicats, on peutet on doit parler de la France, de ce pays qui nous concerne, qui tourne le dos au Maghreb, 3 la Méditer- range, ATAfrique. Qui séloigne deson réle leader dans, {a Francophonie. On doit avoir un regard sur le sarko- zysme, sur les valeurs qu'il défend, sur immigration, lasScurité, les banlicues, Hidentité, surles civilisations, sur cet « euro-ethnocentrisme » dépassé. On doit avoir une opinion, un engagement sur la France moderne. Veut-on une nation repliéesur elle-méme, sur ses « tra- ditions », sur son « identité »? Ou veut-on une France réconciliée avec son siécle, avec sa diversité, avec le ‘monde qui Fentoure, Une France de la multiplicité des cultures, des religions, des apports. Une France qui a besoin d’étre rassemblée autour d'un nouveau pacte 1épublicain, On ne sait pas si Francois Hollande pourra et saura étre Finearnation de demain. On ne sait pas sile candidat socialiste sintétesse vraiment aux autres France et au monde extérieur. La crise et Fanniété para- Iysent tout. La cinquiéme ou sixiéme puissance mon- diale est en suspens... Ft on finit par se dire, dans le doute, que, comme ailleurs (voir p. 30), Falternance est tune oi essentielle de la démocratie, Le changement des hommes, des idées, des projets, cest lune des clés essentielles du mouvement et du progres. ‘Ncolas Sarkazy et Francals Hellnde frs du diner annuet du Consel représentotif des institutions jlves de France (Cif, e 8 fever. savance vers lui paraissait_ Le CHANGEMENT DES HOMMES, tiop important, trop enva- hissant... Evidemment, les gens sont sévéres. On DES IDES, DES PROJETS, (EST VUNE DES CLES ESSENTIELLES DU MOUVEMENT ET DU PROGRES.