P. 1
Memoire_ITT_Kepchabé

Memoire_ITT_Kepchabé

|Views: 689|Likes:
Publié parSimon Kepchabe

More info:

Published by: Simon Kepchabe on May 20, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/04/2012

pdf

text

original

Sections

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de

CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon i








A ma mère WAMBO Tapita,
Je t’aime.














DEDICACE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon ii



Qu‟il me soit permis de remercier :
 Le Président et les membres du jury d‟avoir bien voulu examiner ce mémoire;
 Mon encadreur, monsieur DEUSSOM DJOMADJI Eric Michel ; malgré ses
multiples contraintes professionnelles, il a toujours su nous accorder une oreille
attentive et compréhensive tout en insistant sur la logique scientifique dont nous
devrions faire preuve. C‟est à ces qualités humaines et intellectuelles que nous devons
l‟accomplissement de ce travail;
 La direction, tous les enseignants, et tous les personnels d‟appui de l’ENSPT pour les
efforts déployés en vue de nous offrir une formation adéquate ; je n‟oublie pas
l‟ancien directeur, monsieur TAGNE NOTOUOM Pierre;
 Toute ma famille, pour les sacrifices consentis afin de me permettre de suivre cette
formation d‟ingénieur ;
 Tous mes camarades de promotion pour la tolérance et l‟amour dont ils ont fait preuve
à mon égard durant ces trois années passées ensembles et particulièrement à notre
délégué de promotion EKEMBE NGONDI Gérard, dont je sais l‟amitié sans faille ;
 Mes amis BIAMOU Alex, SONLEFACK WAMBA James, la famille DOUNTSOP
Alain, PASTO, NDJOUGOU DZOU Florence, la famille TSABZE Baudelaire,
TAMENOU Thomas et sa famille, la famille KEUTCHAKEU Darlin.
 Tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé à la réalisation de ce mémoire.







REMERCIEMENTS
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon iii



Dédicace.......................................................................................................................................i
Remerciements............................................................................................................................ii
Table des matières....................................................................................................................iii
Résumé.......................................................................................................................................vi
Liste des abréviations................................................................................................................vii
Liste des figures.......................................................................................................................viii
Liste des tableaux.......................................................................................................................ix
Introduction Générale ................................................................................................................1
Chapitre 1 : CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE.............................................................2
1.1. Contexte...............................................................................................................................2
1.1.1. Evolution des réseaux d‟accès vers la 3G.........................................................................2
1.1.2. La technologie CDMA………………………………………………………………..…3
1.1.2.1. Définition………………………………………………………………………….…..3
1.1.2.2. Origine………………………………………………………………………...………4
1.1.2.3. Principe…………………………………………………………………………..……4
1.1.2.4. Différents codes utilisés……………………………………………………...………..5
1.1.2.5. Chaîne de transmission……………………………………………..…………………6
1.1.2.6. Architecture d‟un réseau CDMA 2000 1x…………………………...………………..7
1.1.2.7. Avantages du CDMA 2000 sur l‟UMTS……………………………….……………..7
1.1.3. Evolution des systèmes CDMA........................................................................................9
1.1.4. Le CDMA 2000 1x EV-DO..............................................................................................9
1.1.4.1. CDMA EV-DO révision 0 ..........................................................................................10
1.1.4.1.1. Principes fondamentaux de la norme .......................................................................10
1.1.4.1.2. Architecture du réseau EV-DO.................................................................................11
1.1.4.1.3. Description de la couche physique EV-DO .............................................................12
1.1.4.1.4. Adaptation de débit de la couche MAC EV-DO.......................................................18
1.1.4.2. La norme 1xEV-DO Rev A.........................................................................................18
1.1.4.2.1. La QoS dans EV-DO Rev A ....................................................................................19
1.1.4.2.2. Clés de performance de la révision A ......................................................................19
1.1.4.2.3. Architecture d‟un réseau EV-DO Rev A..................................................................20
1.1.4.3. La norme 1xEV-DO Rev B (1x EV-DV).....................................................................21
TABLE DES MATIERES
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon iv

1.1.4.3.1. Présentation ..............................................................................................................21
1.1.4.3.2. Clés de performance de la révision B ......................................................................22
1.1.4.3.3. Architecture d‟un réseau EV-DO Rev B..................................................................23
1.1.4.4. 1x EV-DO Rev C.........................................................................................................23
1.2. Problématique ...................................................................................................................24
1.2.1. Différentes technologies d‟accès chez CAMTEL...........................................................24
1.2.2. La solution EV-DO actuelle de CAMTEL.....................................................................25
1.2.3. Insuffisances de cette solution (notre problématique)....................................................26
Chapitre 2 : METHODOLOGIE……………………………………………………….......27
2.1. Les règles d‟ingénierie pour la planification radio……………………………………... 27
2.1.1. Les modèles de propagation ...........................................................................................27
2.1.1.1. Les modèles les plus utilisés .......................................................................................27
2.1.1.2. Le modèle d‟OKUMURA- HATA..............................................................................28
2.1.1.3. Le modèle COST 231 - HATA....................................................................................28
2.1.2. Processus de planification radio orienté couverture........................................................29
2.1.2.1. Objectifs de la planification.........................................................................................29
2.1.2.2. Bilan de liaison ............................................................................................................29
2.1.2.3. Calcul du rayon de la cellule........................................................................................33
2.2. Cartographie Google Maps................................................................................................33
2.2.1. Les versions d‟API Google Maps...................................................................................33
2.2.2. L‟API V3.........................................................................................................................34
2.2.2.1. Initialisation.................................................................................................................34
2.2.2.2. Construction de l‟objet carte („map‟)...........................................................................34
2.2.2.3. Corps de la page HTML...............................................................................................34
2.2.3. Quelques fonctions utilisées............................................................................................36
2.2.3.1. Le géocodage...............................................................................................................36
2.2.3.2. Place Marker................................................................................................................37

Chapitre 3 : RESULTATS ET DISCUSSIONS...................................................................38
3.1. Spécification de l‟outil.......................................................................................................38
3.1.1. Interface Utilisateur ........................................................................................................38
3.1.2. Spécification des besoins................................................................................................38
3.1.3. Diagramme de cas d‟utilisation.......................................................................................38
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon v

3.1.4. Cahier de charge du simulateur.......................................................................................39
3.1.5. Environnement de développement..................................................................................39
3.1.6. Architecture de l‟outil.....................................................................................................40
3.1.6.1. Le serveur APACHE....................................................................................................40
3.1.6.2. Le serveur MYSQL......................................................................................................41
3.2. Utilisation de l‟outil...........................................................................................................41
3.2.1. La page d‟accueil............................................................................................................41
3.2.2. La page de simulation.....................................................................................................42
3.3. Application à la planification orientée couverture de la ville de Yaoundé........................45
3.3.1. Résultats de simulation...................................................................................................45
3.3.2. Scénario de déploiement.................................................................................................47
3.3.3. Application du scénario..................................................................................................48
3.3.3.1. Sondages…………………………………………………….……………………….48
3.3.3.2. Déploiement des BTS sous Google Maps………………………..………………….48
3.3.3.3. Y a-t-il des zones à potentiels clients non encore couvertes ?.....................................49
3.3.3.4. Solution complète de déploiement…………………………………………….……..49
3.3.4. Etude économique...........................................................................................................51
3.3.5. Perspectives.....................................................................................................................51
3.3.6. Liste de recommandations .............................................................................................51
Conclusion Générale ................................................................................................................53
Bibliographie ............................................................................................................................44
Annexe1 : MCD de la base de données......................................................................................x
Annexe2 : Questionnaire des sondages......................................................................................xi







Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon vi



Le besoin de plus en plus urgent de l‟Internet mobile d‟une part et des services
multimédia d‟autre part, incite plusieurs opérateurs dans le monde à tester des solutions
d‟accès Internet haut débit. Un déploiement efficace passe alors nécessairement par une bonne
planification du réseau d‟accès.
Les travaux menés dans le cadre de ce projet ont cerné l'étude du réseau d‟accès EV-
DO et les règles de sa planification. Les résultats de cette étude ont permis le développement
d'un outil informatique d'aide à la planification.
Ensuite, nous avons appliqué notre outil à la planification du futur réseau EV-DO de la
ville de Yaoundé. L‟expérience pourrait alors être renouvelée pour d‟autres zones du réseau
de notre opérateur historique CAMTEL. Nous avons fini par la proposition d‟une liste de
recommandations à prendre en compte lors du déploiement.

Mots clés : EV-DO, accès haut débit, services à valeur ajouté, bilan de liaison, planification.



The urgent need of mobile Internet and multimedia services brings many Operators
worldwide to test many high rate access solutions. Therefore, a good deployment relates to a
good planning of the access network.
The goal of this work is to bring out a study of the EV-DO access network and the
rules used for its planning. This study conducts to the development of a software tool for EV-
DO planning. To validate our tool, we apply it to the planning of the future EV-DO access
network of CAMTEL Yaounde. The experience could then be repeated in other network
zones of our historical Operator.
We finished with proposals that should be taken in consideration while deployment.
Keywords: EV-DO, High rate access, added value services, link budget, planning.

RESUME
ABSTRACT
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon vii



AS: Application Server
BER: Bit Error Rate
BPSK: Binary Phase Shift Keying
BS: Base Station
BSC: Base Station Controller
BTS: Base Transceiver Station
CAMTEL:CAMeroon TELecommunications
CAPEX: Capital Expenditure
CDMA: Code Division Multiple Access
CDMAOne: Première version du CDMA
DL: Downlink
EV-DO: Evolution Data Optimised
FDD: Frequency Division Duplexing
FDMA: Frequency Division Multiple Access
FER: Frame Error Rate
3G: 3
rd
Generation
3GPP: 3
rd
Generation Partnership Project
H-ARQ: Hybrid Automatic Repeat reQuest
HLR: Home Location Registry
HSS: Home Subscriber Server
HA: Home Agent
IMT: International Mobile
Telecommunications
IMS: IP Multimedia Subsystem
IP: Internet Protocol
ITU: International Telecommunications Union
MAC: Medium Access Control
MS: Mobile Station
MSC: Mobile Switching Center
NGN: Next Generation Network
PCS: Personal Communication System
PCF: Packet Control Function
PDSN: Packet Data Switching Node
PN: Pseudo Noise
QPSK: Quadrature Phase Shift Keying
RA: Reverse Activity
RAB: Reverse Activity Bit
RADIUS: Remote Access Dial In
User Service
Rev_0: Revision 0
RTC: Réseau Téléphonique Commuté
RLP: Radio Link Protocol
RRC: Reverse Rate Control
RRI: Reverse Rate Indicator
RPC: Reverse Power Control
SNR: Signal to Noise Ratio
SS7: Signaling System N°7
TDD: Time Division Duplexing
TDM: Time Division Multiplexing
TDMA: Time Division Multiple Access
TIA: Telecommunications Industry
Association
UE: User Equipment
UIT: Union Internationale des
Télécommunications
UL: Uplink
UMB: Ultra Mobile Broadband
UMTS: Universal Mobile
Telecommunications system
VLR: Visitor Location Register
VoIP: Voice over IP
WAP: Wireless Application Protocol







LISTE DES ABREVIATIONS
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon viii



Figure 1.1: Intégration des réseaux et des services....................................................................2
Figure 1.2 : Structure des organismes de standardisation radio-mobiles...................................3
Figure 1.3 : Le CDMA dans le monde.......................................................................................4
Figure 1.4 : Principales techniques d‟accès...............................................................................5
Figure 1.5 : Principe des codes orthogonaux.............................................................................5
Figure 1.6 : Chaine de transmission du CDMA.........................................................................6
Figure 1.7 : Architecture du réseau CDMA 2000......................................................................7
Figure 1.8 : Evolution des systèmes CDMA. ...........................................................................9
Figure 1.9 : Architecture d‟un réseau EV-DO ........................................................................11
Figure 1.10 : Multiplexage TDM.............................................................................................13
Figure 1.11 : Structure des canaux EV-DO.............................................................................13
Figure 1.12 : Structure de la trame...........................................................................................14
Figure 1.13 : Procédé de contrôle de débit...............................................................................18
Figure 1.14: Architecture d‟un réseau EV-DO Rev A.............................................................21
Figure 1.15: Processus à multi-porteuses.................................................................................22
Figure 1.16 :Ajout de cartes.....................................................................................................22
Figure 1.17 : Architecture d‟un réseau EV-DO Rev_B...........................................................23
Figure 1.18 : Convergence des réseaux d‟accès......................................................................24
Figure 1.19 : Couverture EV-DO actuellle de Yaoundé..........................................................25
Figure 1.20 : Architecture du réseau CDMA2000 1x de CAMTEL........................................26
Figure 2.1 : Processus de planification radio orienté couverture.............................................29
Figure 2.2 : Paramètres du bilan de liaison..............................................................................30
Figure 2.3 : Initialisation de Google Maps..............................................................................34
Figure 2.4 : Appel de l‟API V3 de Google Maps....................................................................34
Figure 2.5 : Construction de la carte........................................................................................34
Figure 2.6 : Initialisation de la carte........................................................................................34
Figure 2.7 : Code de la page HTML pour l‟appel de la carte..................................................35
Figure 2.8 : Code complet d‟appel de carte.............................................................................35
Figure 2.9 : Appel de la carte de Yaoundé sous Google Maps................................................35
Figure 2.10 : Illustration du géocodage...................................................................................36
LISTE DES FIGURES
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon ix

Figure 2.11 : Code du géocodage............................................................................................36
Figure 2.12 : Code de placement des BTS sur la carte............................................................37
Figure 3.1 : Diagramme de cas d‟utilisation............................................................................38
Figure 3.2 : Architecture de l‟outil..........................................................................................40
Figure 3.3 : Contenu du serveur APACHE..............................................................................41
Figure 3.4 : Interface d‟accueil de l‟application......................................................................41
Figure 3.5 : Page d‟entrée des paramètres de simulation.........................................................42
Figure 3.6 : Page des résultats..................................................................................................43
Figure 3.7 : Page de consultation de la BD..............................................................................43
Figure 3.8 : Rapport PDF généré.............................................................................................44
Figure 3.9 : Placement des BTS sur la zone planifiée.............................................................44
Figure 3.10 : Etat et coordonnées GPS du site.........................................................................45
Figure 3.11 : Paramètres de simulation adoptés pour la ville de Yaoundé..............................45
Figure 3.12 : Scénario de déploiement....................................................................................47
Figure 3.13 : Déploiement des BTS sous Google Maps..........................................................49
Figure 3.14 : Solution complète de déploiement………………………………………..…...50
Figure 3.15 : Coordonnées GPS des 4 BTS à ajouter……………………………………......50
Figure A.1 : MCD de la base de données.................................................................................ix



Tableau 1.1: Différences techniques entre UMTS et CDMA 2000…………………………..8
Tableau 1.2 : Paramètres du lien descendant ..........................................................................16
Tableau 1.3 : Paramètres du lien montant................................................................................17
Tableau 2.1 : Différents modèles de propagation....................................................................27
Tableau 2.2 : Seuils de démodulation du récepteur de la BTS................................................30
Tableau 2.3 : Affaiblissements des feeders..............................................................................31
Tableau 2.4 : Valeurs de K par type d‟antennes .....................................................................33
Tableau 3.1 : Résultats de planification de la ville de Yaoundé..............................................46
LISTE DES TABLEAUX
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 1



Les opérateurs ainsi que les fournisseurs de services sont actuellement confrontés à
une problématique quant aux orientations technologiques à suivre pour améliorer les
performances de leurs systèmes et garantir le support des applications avancées. L‟une des
principales solutions concurrentes se trouve être les réseaux mobiles 3G.
Les caractéristiques générales des réseaux CDMA et les avantages propres de la
norme EV-DO en font une des solutions 3G, la plus attractive pour l‟offre de l‟Internet
mobile haut débit.
Dans sa première version (Révision 0), EV-DO permet un accès avec un débit
allant jusqu‟à 2, 457 Mbits/s, elle atteint le débit de 3,072 Mbits/s avec la révision A
et de 46 Mbits/s avec la révision B assurant ainsi l‟offre, à haut débit, des services de
données mobiles à valeur ajoutée. La révision C quant à elle, est en cours de
standardisation et elle permettra des débits allant jusqu‟à 280 Mbits/s.
L‟EV-DO est donc la solution adaptée pour offrir l‟Internet mobile haut débit et
augmenter les recettes des opérateurs tout en réduisant leurs dépenses d‟investissement
CAPEX. C‟est dans ce contexte que s‟inscrit notre projet de fin d‟étude ; ayant pour
objectif de proposer et de simuler une solution d‟accès haut débit EV-DO dans le réseau
CDMA 2000 1x EV-DO de la ville de Yaoundé.
Le présent mémoire est organisé en trois chapitres :
Le premier chapitre trace les principales caractéristiques de la technologie EV-DO
à travers une présentation détaillée de ses différentes révisions.
Le deuxième chapitre présentera les différents processus de planification radio.
Le troisième chapitre comportera dans sa première partie, une description détaillée de
l‟outil que nous avons développé dans le but d‟automatiser les processus précédents. Sa
deuxième partie présentera les détails de l‟étude de cas que nous avons réalisée sur le
réseau CDMA 20001x de la ville de Yaoundé, pour valider notre outil. Nous terminerons
par une étude économique et une liste de recommandations à suivre par l‟opérateur lors
du déploiement de l‟EV-DO Rev_0.
INTRODUCTION GENERALE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 2




1.1.Contexte
1.1.1. Evolution des réseaux d’accès vers la « 3G »
[1]

Les réseaux 2G, dont la norme la plus répandue est le GSM, ont introduit des
transmissions numériques sur des liaisons radio, accédant ainsi à des débits permettant le
transport de la voix et d'applications de courts messages. Actuellement, la génération 2.5
fournit des applications limitées de navigation (WAP et imode) qui permettent l'accès à des
serveurs de données. Cependant, les faibles débits et les terminaux peu adaptés en font une
génération intermédiaire.
Une procédure de standardisation nommée IMT-2000 a été créée par l'ITU pour
intégrer les réseaux 2G existants avec entre autres la technologie CDMA, les réseaux de
satellites et les nouvelles technologies associées au transport des applications multimédia.

Satéllite
Suburbain
Urbain
Microcellule
Picocellule
Immeubles
Terminaux classiques
Assistants personnels (PDA)
Terminaux audiovisuels
Macrocellule
Global (Méga cellule)

Figure 1.1 : Intégration des réseaux et des services
[2]

Ce travail de standardisation a été mené en parallèle dans plusieurs pays. Ainsi, en juin
1998, les groupes de recherche ETSI (Europe), TIA (Etats-Unis), ARIB (Japon) et TTA
(Corée du Sud) soumettent leurs propositions et en décembre 1998 le groupe commun de
CHAPITRE 1 : CONTEXTE ET
PROBLEMATIQUE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 3

standardisation 3GPP est créé. Un des objectifs premiers de 3GPP est d'assurer l'interopérabi-
lité entre les systèmes 3G de tous les pays.













Figure 1.2 : Structure des organismes de standardisation radio-mobile
[2]
En mars 1999, la technologie du CDMA est choisie comme la technologie de
transmission radio pour tous les systèmes 3G.
Cependant, plusieurs variantes sont possibles. Ainsi les Etats-Unis, l'Amérique du Sud
et la Corée du Sud ont opté pour le MC-CDMA (Multi Carrier CDMA dit aussi CDMA-2000)
alors que l'Europe et le Japon ont opté pour le DS-WCDMA (Direct Spread Wideband
CDMA dit aussi UMTS). De plus, certains paramètres changent dans l'implantation d'une
même technologie. Ainsi le Japon et l'Europe ont des paramètres techniques différents rendant
l'interopérabilité difficile. Actuellement, l‟UMTS et le CDMA-2000 ne sont pas compatibles
mais 3GPP et 3GPP2 harmonisent leurs recherches pour résoudre ce problème.

1.1.2. La technologie CDMA [2]
1.1.2.1.Définition
Dans le domaine des télécommunications, Code Division Multiple Access (CDMA),
en français Accès Multiple par Répartition en Code (AMRC), est un système de codage des
transmissions, basé sur la technique d'étalement de spectre. Il permet à plusieurs liaisons
numériques d'utiliser simultanément la même fréquence porteuse. Le signal de base est
d'abord converti en un signal radio numérique à bande étroite et se voit ensuite alloué un code


Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 4

d'étalement afin de pouvoir être distingué parmi les signaux d'autres utilisateurs. Deux modes
de fonctionnement sont alors possibles :
 Le mode FDD où deux spectres de fréquence disjoints sont réservés, l'un pour les
liaisons du terminal mobile vers la station de base (liaisons montantes) et l'autre pour
les liaisons de la station de base vers le terminal mobile (liaisons descendantes),
 Le mode TDD où un seul spectre de fréquence est utilisé pour les deux sens.
Selon le CDMA Development Group
[2]
, à la fin 2007, il est appliqué dans les réseaux
de téléphonie mobile dans le segment d'accès radio, par plus de 275 opérateurs dans le monde,
surtout en Asie, en Amérique du nord et depuis quelques années au Cameroun.
Cameroun

Figure 1.3 : Le CDMA dans le monde
1.1.2.2.Origine
C'est une actrice hollywoodienne, Hedy Lamarr, aidée de George Antheil, qui est à
l'origine de ce système, en déposant un brevet en 1941. Ils proposaient cette technique pour
que le guidage radio de torpilles ne puisse être intercepté par l'ennemi. Cependant, l'armée
américaine a attendu que le brevet expire pour l'exploiter.
1.1.2.3.Principe
La voix est codée, numérisée et divisée en paquets. Ces paquets sont alors étiquetés
avec des codes (uniques par voix). Les paquets de chaque abonné sont ensuite mélangés à
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 5

tous les paquets du trafic dans le réseau local du CDMA pendant qu‟ils sont conduits à leur
destination.

Figure 1.4 : Principales techniques d‟accès
[6]

A la réception, le système accepte seulement les paquets avec les codes à lui destinés.
La figure 1.5 suivante présente le principe de codes orthogonaux généralement utilisés :







Figure 1.5 : Principe des codes orthogonaux.
1.1.2.4.Différents codes utilisés en CDMA
On distingue :

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 6

 Les Codes PN courts : Le code PN court est un code de 16 bits utilisé pour
identifier les stations de base.
 Les Codes PN longs : Le code PN long est une séquence utilisée pour ses
propriétés pseudo orthogonales permettant de différentier les mobiles sur le lien
montant.
 Les Codes Walsh : Ils garantissent la propriété d‟orthogonalité des vecteurs de
donnés transmis. Ils servent à identifier les usagers de façon unique dans chaque
cellule.
La famille cdmaOne, utilise 64 codes orthogonaux. Ces codes sont à la base de la
diffusion spectrale sur le lien montant. Ainsi le lien montant est subdivisé en canaux dont le
nombre est égal au nombre de codes Walsh.
Les avantages de cette technique sont multiples :
 Communication sécurisée grâce aux codes PN ;
 Elimination des effets dus aux trajets multiples ;
 Accès multiple : plusieurs utilisateurs exploitent les mêmes canaux de communication.

1.1.2.5.Chaîne de transmission
Les différentes phases de traitement du signal CDMA de l‟émission à la réception sont
résumées dans la figure 1.6 suivante :







Figure 1.6 : Chaîne de transmission du système CDMA

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 7

1.1.2.6.Architecture du réseau CDMA 2000 1x









Figure 1.7 : Architecture d‟un réseau CDMA 2000 1x.
1.1.2.7.Avantages du CDMA 2000 sur l’UMTS
 Les deux normes CDMA2000 et UMTS utilisent CDMA comme technique de
Multiplexage.
 Le problème de la réutilisation des fréquences dans les cellules voisines, qui se
posait avec les technologies TDMA et FDMA, ne se pose plus avec CDMA. En-effet, tous les
terminaux mobiles utilisent la même bande de fréquence et ne sont plus en interférences
fréquentielles entre eux grâce aux codes d'étalement orthogonaux. On obtient ainsi une forte
efficacité spectrale et la capacité des cellules est augmentée. La source principale des
interférences n'est plus liée aux corrélations fréquentielles mais plutôt à des problèmes de
puissance. Chaque utilisateur doit avoir le même poids en puissance sur le spectre étalé. Un
contrôle de puissance efficace devient alors nécessaire.
 Le tableau 1.1 suivant, résume les principales différences techniques entre UMTS
et CDMA-2000 :

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 8


Tableau 1.1: Différences techniques entre UMTS et CDMA-2000

 Un avantage de W-CDMA est la possibilité d'offrir des débits variables alors que
les débits sont fixes avec CDMA-2000. En revanche, la migration de la 2G vers la 3G est plus
simple avec CDMA-2000. En effet, pour migrer du CDMA 2000 1x de Huawei à l‟EV-DO,
les seuls matériels nécessaires sont des cartes mères CSM6800 à enficher au niveau de la
BTS, tout le reste n‟étant que de la mise à jour logicielle. C'est un sérieux avantage compte
tenu du montant des investissements CAPEX, ce qui explique du même coup, l'avance dans
l'implantation de CDMA-2000.
 Gain du soft handover : En général, pendant la procédure de handover, le mobile doit
interrompre la communication avec une station de base avant d'en établir une autre
avec une station différente. C'est le cas dans la plupart des systèmes fondés sur le
FDMA et le TDMA. Au contraire, dans un système CDMA où les cellules voisines
utilisent la même fréquence porteuse, le mobile peut conserver une liaison radio avec
plusieurs stations de base simultanément. Comme il n'y a pas de rupture physique de
la communication, ce type de handover qui a lieu entre deux BTS gérés par une même
BSC, est appelé soft handover. Lorsqu‟il a lieu entre deux BTS gérés par deux BSC
différents, on parle de hard handover. Le softer handover quant à lui, a lieu entre deux
secteurs d‟une même BTS.
 Une BTS CDMA 2000 en configuration moyenne équivaut à 4 sites BTS du GSM, ou
à 4 sites AMPS, ou à 20 sites DECT ou à 30 sites PHS. [9]
 La capacité spectrale du CDMA 2000 1x équivaut 6 à 7 fois celle dans le GSM et 25 à
30 fois celle dans le système PHS. [9]
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 9

1.1.3. Evolution des systèmes CDMA
La figure 1.8 suivante, présente l‟évolution des systèmes CDMA avec entre autres les
normes successives, les débits et applications respectives correspondantes. On y voit aussi les
années correspondantes à leurs mises en services.














Figure 1.8 : Evolution des systèmes CDMA
[3]


1.1.4. Le CDMA 2000 1x EV-DO
[4]

Evolution – Data Optimised, abrégé en Anglais EV-DO, est une technologie orientée
données permettant aux opérateurs d‟offrir à leurs abonnés des services de transmission de
données (comme l‟accès à l‟Internet par exemple) avec des débits descendants plus
importants au moyen de leurs téléphones cellulaires, de cartes multimédia ou de clés USB.
Ses principales caractéristiques sont :
 L‟utilisation de codes Walsh à longueur variable pour supporter différents débits
demandés et distinguer les canaux d‟un même usager ;
 Le support de multiples codes de canal pour un seul usager ;
 Le support du canal pilote sur le sens montant : permettant aux BTS d‟effectuer
rapidement des corrections de timing.


Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 10

1.1.4.1.L’EV-DO révision 0
Il est basé sur la norme IS-856 et a été proposé par le 3GPP2 en Mars 2000 comme
option pour service de données haut débit. C‟est un système hybride CDMA/TDM pouvant
soutenir un débit descendant allant jusqu'à 2.4576 Mbps en utilisant une largeur de bande de
1.25 MHz seulement.

1.1.4.1.1. Principes fondamentaux de la norme
1xEV-DO conçoit son interface radio pour tirer profit des caractéristiques des services
de données citées précédemment. Ceci est possible pour trois raisons :
D'abord, les débits sont asymétriques, 1xEV-DO dispose de débits plus élevés sur le
lien descendant. Il peut faire ainsi parce que la station de base dispose de ressources de
transmission importantes et peut utiliser des schémas de modulation d'ordre supérieur.
En second lieu, la latence peut être tolérée ; des codes correcteurs d'erreurs puissants
(turbo codes) peuvent être appliqués sans s'inquiéter du temps additionnel. En outre 1xEV-
DO peut retransmettre un paquet s'il est reçu erroné.
Troisièmement, les transmissions sont en bursts par nature, 1xEV-DO multiplexe
différents utilisateurs dans le temps pour tirer profit des périodes inactives des transmissions.
Dans un système sans fil à étalement classique, La station de base contrôle la
puissance pour maintenir un débit constant et une certaine qualité de service. Les débits et la
qualité de services constants sont particulièrement importants pour soutenir des applications
avec commutation de circuit telles que la voix.
Cependant, garantir le débit et la qualité de service indépendamment de la distance du
mobile à la station de base possède un coût. L'augmentation de la puissance de transmission à
un mobile signifie des ressources de puissance en moins pour les autres dans la même cellule.
D'ailleurs, il n'est pas nécessaire de garantir un débit et une qualité spécifiques de
service si la transmission de données est par bursts et peut tolérer la latence. Par conséquent,
étant donné que la transmission de données est plus importante sur le lien descendant, 1xEV-
DO focalise ses ressources de puissance à la livraison du débit le plus élevé possible aux
mobiles qui sont les plus proches de la station de base. Une station de base 1xEV-DO
transmet alors à une puissance fixe à tout moment. Lorsque le mobile s‟éloigne de la station
de base, il voit diminuer le débit qui lui est fourni. En d'autres termes, la station de base
commande le taux de transmission de données, étant donné une constante puissance de
transmission.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 11

1.1.4.1.2. Architecture du réseau EV-DO
La norme 1xEV-DO a une couche physique différente de celle de l'IS-2000. Par
conséquent, un matériel supplémentaire est exigé pour introduire 1xEV-DO sur un système
existant IS-2000. Mais comme nous le verrons, 1xEV-DO utilise des éléments du réseau
existant. La figure 1.9 montre une architecture typique d'un réseau utilisant 1xEV-DO. Les
parties encadrées dénotent le matériel supplémentaire qui supporte 1xEV-DO. La BTS et la
BSC encadrés sont alors des équipements 1xEV-DO qui supportent le standard IS-856.


Figure 1.9 : Architecture d‟un réseau EV-DO

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 12

Ce réseau est constitué des entités suivantes :
 BTS (Base Transceiver Station) :
C‟est une station de relais entre le terminal mobile et le réseau d‟accès. Les antennes
de BTS sont de deux types :
- S pour sectorielles (exemple S (1/1/1) signifie trois secteurs à une porteuse) ;
- O pour omnidirectionnelles (exemple O(1) signifie omnidirectionnelle à une porteuse).
 BSC (Base Station Controller) :
La BSC a deux fonctions : le contrôle des paquets (PCF) et le contrôle des ressources
radio (RRC). Le PCF établit et maintient les connexions avec le PDSN (Packet Data Serving
Node). Il communique avec le RCC pour disposer des ressources radio nécessaires au
transfert des paquets sur les liaisons radio.
 PDSN (Packet Data Switching Node)
Cette entité occupe une position centrale dans le service des données. Une de ses
fonctions principales est le routage des paquets vers le réseau de cœur IP ou directement vers
le HA (Home Agent). Il regroupe les informations relatives à l'abonné pour l'authentification,
les paramètres de la session et les indices de tarification. Il transfert ces informations vers le
serveur AAA.
 AAA (Authentication, Authorization, and Accounting)
AAA exécute les requêtes d‟authentification envoyée par le PDSN et renvoie en retour
une autorisation ainsi que le profil de l'usager mobile. Un serveur home AAA contient
uniquement les données des usagers enregistrés dans ce réseau. Quand un usager se déplace
dans un autre réseau d'accès radio, le serveur AAA du réseau visité prend le relais.

1.1.4.1.3. Description de la couche physique EV-DO
La norme IS-856 est optimisée pour des services de données haut débit. En raison des
caractéristiques typiquement asymétriques du trafic de données, le lien descendant est le plus
critique des deux liens. Ainsi, plusieurs techniques ont été adoptées afin d'optimiser son débit.

a) Le Multiplexage TDM
Le lien descendant de l‟IS-856 utilise le multiplexage à répartition dans le temps
(TDM), qui élimine la mise en commun de puissance entre les utilisateurs actifs en assignant
la pleine puissance de secteur et tous les canaux de codes à un seul utilisateur à un instant
donné. Ceci est contraire au multiplexage à répartition de codes utilisé sur le lien descendant
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 13

de l‟IS-95, où il y a toujours une marge inutilisée de puissance dépendante du nombre
d'utilisateurs actifs et de la puissance assignée à chaque utilisateur. Cette marge est employée
pour faire face aux grandes variations de la puissance exigée par les utilisateurs. Ce principe
est illustré sur la figure 1.10 suivante :
Données de
trafic
Temps
Structure du lien descendant du 1x EV-DO
C
a
n
a
l

P
i
l
o
t
e
C
a
n
a
l

d
e

c
o
n
t
r
ô
l
e
Puissance de secteur
transmise
Temps
Structure du lien descendant de l’IS-95
Canal Pilote
Canal de synchronisation
Trafic total
Canal de paging
Marge inutilisée
Puissance de
secteur transmise

Figure 1.10 : Multiplexage TDM

b) Structure des canaux
La figure 1.11 présente les différents canaux physiques des deux liens de la norme EV-DO.

1X EV-DO
Lien
Descendant
(DL)
Lien
montant
(UL)

Figure 1.11 : Structure des canaux EVDO
Ces différents canaux seront détaillés dans les paragraphes suivants.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 14

c) Le lien descendant
Notons que chaque canal dans IS-95 (pilote, synchronisation, recherche ou trafic) est
transmis le temps entier avec une certaine fraction de toute la puissance de secteur, alors que
le canal équivalent dans IS-856 est transmis, à pleine puissance, seulement pendant une
certaine fraction de temps.
Le lien IS-856 avant comprend les canaux suivants multiplexés dans le temps : pilot,
Medium Access Control (MAC) Channel, Forward Traffic Channel et Control Channel. Le
canal MAC se compose de trois sous canaux : Reverse Activity (RA), DRCLock et Reverse
Power Control (RPC) Channel. Une porteuse du lien avant IS-856 est assignée à 1.25MHz de
largeur de bande et est étalée en séquence directe à un taux de 1.2288Mcps. La transmission
se compose alors de time slots de longueurs 2048 (1.66ms).
Des groupes de 16 times slots, désignés sous le nom de trames, seront alors alignés en
temps dans le système CDMA.

Canal de
contrôle

Figure 1.12 : Structure de la trame
Dans chaque slot, les canaux pilot, MAC, traffic ou control sont multiplexés
temporellement comme représenté sur la figure 1.12 et sont transmis à un même niveau de
puissance. Un slot pendant lequel aucun trafic ou données de contrôle n'est transmis est
désigné sous le nom de slot idle. Pendant un slot idle, le secteur transmet le pilote et les
canaux MAC seulement, réduisant de ce fait l'interférence avec les autres secteurs.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 15

 Le canal pilot
Le canal pilote transmet le signal non modulé avec la pleine puissance du secteur
pendant les 96 chips au centre de chaque demi slot (Figure 1.12). Le signal non modulé est
multiplexé avec le code Walsh. Le canal pilote de chaque secteur est distingué par le PN
décalé de 64 chips. En ce qui concerne le canal pilote, la seule différence entre IS-95 et IS-
856 est que l'ancien transmet un signal pilote continu tandis que le nouveau transmet un signal
pilote périodique. Le terminal d'accès utilise le canal pilote pour l'acquisition initiale, la
correction de phase, et la synchronisation. Une fonction additionnelle du canal pilote IS-856
est de fournir une estimation du canal afin d‟assurer l'adaptation de débit.

 Le canal Mac
Le canal MAC est transmis dans les 256 chips entourant les deux bursts pilotes de
chaque time slot comme représenté sur la figure 1.12.
Il se compose des canaux suivants : le canal RA et le canal DRCLock.
- Le canal RA
Il est utilisé pour contrôler le niveau total d'interférence reçu dans un secteur donné.
Le canal RA transmet le train binaire de la Reverse Activity (RAB). Le bit de RA est transmis
sur un certain nombre de slots successifs.
- Le canal DRCLock
Pour un terminal d'accès avec une connexion ouverte, il est assigné à un canal
disponible de Walsh avec un index entre 5 et 63. Le MAC Index utilisé pour le canal
DRCLock est identique à celui utilisé pour le canal RPC pour un terminal donné. Il est utilisé
pour indiquer si le secteur peut sûrement décoder le DRC envoyé par le terminal.
Les canaux DRCLock et RPC sont contrôlés en puissance pour réaliser des niveaux
exigés de performance. Ainsi, la puissance de transmission assignée à chaque canal de Walsh
peut changer, mais la puissance totale assignée au canal MAC doit être égale à celle du canal
pilote. Un terminal en service démodule le RA, le DRCLock et les canaux RPC de tous les
secteurs dans l'ensemble actif. Les décisions de RPC de différentes cellules sont combinées
tels que si une commande de baisse est reçue de l'une des cellules, le terminal réduira la
puissance de transmission et seulement si toutes les décisions de RPC sont pour la hausse, la
puissance de transmission sera augmentée.

 Le canal traffic
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 16

Le canal traffic descendant est un milieu partagé qui porte les paquets de couche
physique de l'utilisateur. Comme il transmet à un seul utilisateur à un moment donné, une
séquence d‟apprentissage est transmise pour indiquer d‟une part, la présence et le point de
départ du paquet, et le terminal récepteur désigné d‟autre part. La séquence d‟apprentissage se
compose seulement du symbole 0 et est multiplexée en temps dans le canal de trafic
descendant.
Chaque paquet de couche physique est codé avec un turbo code, modulé en utilisant
QPSK/8-PSK/16-QAM, dé-multiplexé en 16 jets (streams), codés avec le code Walsh, puis
additionnés pour former un jet en phase et un jet de quadrature, puis finalement multiplexés
en temps avec la séquence d‟apprentissage et les canaux Pilot et MAC.
- Codage et modulation
EV-DO fournit un codage adaptatif à rendement élevé tout en maintenant une structure
simple du codeur. L'efficacité spectrale exigée est obtenue ainsi en appliquant une modulation
adaptée aux types de paquets et aux variations imprévisibles de l‟état du canal.
Le tableau 1.2 illustre les différentes modulations et taux de codage possibles ainsi que
les débits obtenus avec chaque configuration.
Paramètres de la couche physique
Débits(kbps)
Type de
modulation
Nombre de bits
par paquet
encodeur
Taux de codage
Durée du paquet
encodeur (ms)
Nombre de
slots

Tableau 1.2 : Paramètres du lien descendant

 Le canal de contrôle descendant
Le canal de contrôle transmet des messages de diffusion générale et des messages d‟accès
dédiés. Ces messages sont transmis à un débit de 76.8 kbps ou de 38.4 kbps. Les
caractéristiques de modulation du paquet de couche physique du canal de contrôle sont
identiques que ceux du canal de trafic aux débits correspondants. Un terminal d'accès essaye
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 17

de détecter la séquence d‟apprentissage d'un paquet de contrôle à 76.8 et 38.4 kbps. Ainsi, le
terminal peut recevoir des paquets de canal de contrôle transmis à l'un ou l'autre taux.

d) Le lien montant
La structure du canal montant IS-856, comme décrit sur la figure 1.11, comprend le
canal d'accès et le canal montant de trafic. Le canal d'accès, qui se compose plus loin des
canaux pilote et données, est employée par un terminal d'accès dans l'état non dédié pour
envoyer des messages de signalisation au réseau d'accès. Dans l'état dédié, le terminal d'accès
transmet sur le canal montant de trafic, qui contient un canal pilote, un canal indicateur de
taux (RRI), un canal de contrôle de débit (DRC), un canal de reconnaissance (ACK), et un
canal de données.
Le canal RRI est utilisé pour indiquer si le canal de données est transmis sur le canal
montant de trafic et son débit associé. Ainsi, des algorithmes complexes de détermination de
débit peuvent être évités dans le système IS-856.
Le canal DRC est utilisé pour indiquer au réseau d'accès le débit maximal supportable
sur le canal trafic du lien descendant ainsi que le meilleur secteur de service pour le lien
descendant.
Le canal ACK est utilisé pour informer le réseau d'accès si un paquet de données
transmis sur le canal avant du trafic a été reçu avec succès.
Les modulations et les taux de codage employés pour la liaison montante sont résumés
dans le tableau 1.3 suivant :
Paramètres de la couche physique
Débits (kbps)
Type de modulation
Nombre de bits par paquet Encodeur
Taux de codage
Durée du paquet Encodeur (ms)
Nombre de slots

Tableau 1.3 : Paramètres du lien montant

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 18

1.1.4.1.4. Adaptation de débit de la couche MAC EV-DO
Les transmissions sur le canal de trafic descendant se produisent à la pleine puissance
du secteur, ainsi, il n'y a aucun besoin de contrôle de puissance. Afin d'adapter la longueur du
préambule et le schéma de codage/modulation au canal variable, le contrôle de débit en
boucle fermée est utilisé si bien que le terminal d'accès peut demander le débit le plus élevé
qu‟il peut recevoir.
En conséquence, le terminal mesure sans interruption le pilote SNR (Signal to Noise
Ratio) du secteur de service et prévoit la condition de canal pour le prochain paquet en se
basant sur la corrélation du canal. La boucle intérieure choisit le débit le plus élevé (RDC),
dont Le seuil de SNR est inférieur au SNR prévu. Toutes les fois que le réseau décide de
servir le terminal, il transmet au taux indiqué par le DRC le plus récemment reçu du terminal.
La boucle externe ajuste les seuils de SINR des débits en se basant sur le PER (Packet Error
Rate) des paquets de la couche physique du canal trafic descendant. Si le PER est plus haut
que la valeur à atteindre, la boucle externe augmente les seuils de SINR des débits.















Figure 1.13 : Procédé de contrôle de débit
D'autre part, si le PER est inférieur à la valeur à atteindre, la boucle externe diminue les seuils
de SINR. Le procédé est illustré sur la figure 1.13. Le débit supportable est défini de sorte que
l'efficacité du système global soit optimisée. C'est à dire, maximisation du débit descendant.

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 19

1.1.4.2.La norme 1x EV-DO Rev. A
A l'origine, on a cru que les futurs réseaux sans fil seraient fortement asymétriques
avec des contraintes beaucoup plus grandes de capacité sur le lien descendant.
Cependant, le trafic ne s‟est pas avéré aussi asymétrique que cela, et des services tels
que la VoIP, le jeu mobile, la musique mobile, ainsi que la vidéo en streaming, défieront cette
prétention. L‟évolution vers la révision A est alors plus que nécessaire.
Il a été développé en 2004 et introduit sur le marché à partir de 2006. Il permet
d‟augmenter le débit maximal du lien montant de 153 Kbps (Rev.0) à 1.8Mbps. En parallèle,
le débit DL maximal passe à 3.1 Mbps.
En plus des débits montants plus élevés, la révision A permettra aux opérateurs de
fournir aux utilisateurs, des applications avec différents niveaux de priorité, permettant ainsi
diverses options d'évaluation. On parle alors de qualité de service (QDS ou QOS en Anglais).

1.1.4.2.1. La QoS dans EV-DO Rev. A
La transmission des données voix sur une infrastructure EV-DO exige
l'implémentation des techniques de qualité de service. Pour réaliser le contrôle de la QoS sur
1xEV-DO, une nouvelle formule d'évaluation a été adoptée, et une technique pour donner la
priorité aux paquets qui exigent la QoS a été introduite. C‟est un des mécanismes clés exigés
par les services multimédia à valeur ajoutée et garantis par EV-DO Rev A. La QoS est
nécessaire à plusieurs niveaux pour permettre ces services, c‟est à dire, QoS dans la liaison
aérienne entre le terminal mobile et le réseau d‟accès, QoS entre le réseau d‟accès et le noeud
de commutation de paquets (PDSN), et QoS dans le réseau cœur.

1.1.4.2.2. Clés de performance de la révision A
La majorité des améliorations de la révision A (en termes de capacité et de qualité de
service) cible entre autres le support efficace des services multimédia (essentiellement la
VoIP) et le service push to talk, où la taille de paquet est en général petite et la latence réduite.
Les clés principales de l‟amélioration de capacité sont :
 Sur le lien descendant :
Le choix rapide de secteur de service, qui permet au mobile de passer rapidement d'une BTS à
une autre, Un nouveau canal appelé le Data Source Control (DSC) est ajouté pour fournir une
détection précoce du signal avant que le Handover ne se produise. Ceci permet au réseau
d'accès de réduire le temps requis pour réorienter le trafic à la nouvelle cellule de service.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 20

 Sur le lien montant :
La révision A augmente le débit maximal de 153kbps à 1.8Mbps et le throughput du
secteur de 350kbps à 600kbps. L'amélioration des performances du lien montant est réalisée
par l'utilisation des schémas plus élevés de modulation, de l'hybride ARQ, de plus petites
tailles de paquet ainsi que du Soft Handover. Le HARQ et la modulation adaptative du lien
montant étaient appliqués essentiellement sur le lien descendant de la révision 0 de 1xEV-DO.
L‟application de ces techniques dans le lien montant permet d‟augmenter les débits
maximaux. La révision A introduit les modulations QPSK et 8-PSK sur le lien montant qui
utilisait seulement la BPSK. Les deux schémas de modulation nouvellement introduits sont
déjà utilisés sur le lien descendant. La révision A peut amplifier la puissance de transmission
pour des paquets sensible au délai, réduisant de ce fait la latence en facilitant un arrêt anticipé
de la retransmission géré par le HARQ.
Les clés principales permettant le support de la QoS avec la diminution des temps de
latence sont :
 La diversité de taille de paquet sur le lien descendant en introduisant quatre nouvelles
tailles de paquet (128, 256, 512, et 5129 bits), réduisant le recours au padding et
permettant de diminuer le délai.
 L‟amélioration de la QoS dans le protocole de lien radio (RLP), qui permet plusieurs
sessions intra-utilisateur, chacune soutenant un profil différent de QoS, aussi bien que
des améliorations pour des applications en temps réel.
 Le support des trames de tailles courtes sur le lien montant permettant à des paquets de
couche physique d'être transmis avec des incréments de 6.67ms, au lieu de 26.67ms
(durée de la trame au sein de la révision 0), pour améliorer la capacité des applications
nécessitant des paquets de courtes tailles telles que la VoIP.

1.1.4.2.3. Architecture d’un réseau EV-DO Rev A
Dans la Rev. A de la norme EV-DO, la QoS est étroitement intégrée dans la liaison
aérienne pour soutenir des applications multimédia telles que le streaming vidéo et la VoIP.
La figure 1.14 montre une configuration typique d'un réseau basé sur EV-DO supportant la
VoIP. Des passerelles de médias (MGW) jouent le rôle de pont entre le réseau cellulaire et le
réseau cœur de transport adoptant une architecture IMS (IP Multimedia Subsystem) :
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 21

BTS
Terminal
mobile
Terminal
mobile
Backbone
E1/SDH/...
L
i
a
i
s
o
n

A
1
1
L
i
a
i
s
o
n

G
o
Réseau cœur IMS
L
i
a
i
s
o
n

R
a
d
i
u
s

Figure 1.14 : Architecture d‟un réseau EV-DO Rev A

1.1.4.3. EV-DO Révision B (encore appelé 1x EV-DV : Evolved Data Voice)
[5]

1.1.4.3.1. Présentation et avantages de la revision B
 Développée en 2009, elle constitue une maturation de l‟EV-DO. D‟aucuns la
considèrent comme une génération 3.5 à 3.75G. Elle est compatible avec les révisions
antérieures et permettra en plus des services de la révision A:
- La TV mobile,
- Des services simultanés tels que (streaming vidéo + appels téléphoniques) ou
encore (VOIP + téléchargement multimédia).
 Son déploiement permet une protection des investissements CAPEX car il comprend
deux phases :
- La phase 1, qui est une migration douce de la révision A (en effet juste un upgrade
logiciel est nécessaire). Elle permet d‟atteindre des débits de 9.3Mbps DL et de
5.4Mbps UL.
- La phase 2, qui elle, permet d‟offrir 14.7Mbps en DL et 5.4Mbps en UL. Elle est
multi-porteuse, augmentant ainsi la durée de vie des batteries du terminal et de la
BSC. Chaque porteuse peut supporter un débit maximal de 4.9Mbps.
D‟après [4], la révision B peut assigner jusqu‟à 15 porteuses à un seul utilisateur,
autrement dit atteindre 73.5Mbps ; de quoi mettre à mal le WIMAX (18 à 70Mbps) et le
HSUDPA (14.4Mbps/5.76Mbps).
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 22

Lien descendant
Lien montant
Figure 1.15 : Processus à multi-porteuses

1.1.4.3.2. Clés de performance de la révision B
 Elle est multi-porteuse. Cela requiert l‟ajout de 2 ou 3 cartes CSM6850 (phase 2) à la
place des cartes CSM6800 (Rév.A + phase1). (Figure 1.16a)
 Elle utilise des modulations d‟ordres supérieurs (16QAM pour la phase 1 et 64QAM
pour la phase 2) et de nouveaux formats de paquets de données, responsables de
l‟augmentation de débits. (Figure 1.16b)


Cartes de canaux
P
o
r
t
e
u
s
e

1
P
o
r
t
e
u
s
e

2
Multi-liens RLP

(a) (b)
Figure 1.16 : Ajout de cartes multi-porteuses et modulations d‟ordres supérieurs
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 23

1.1.4.3.3. Architecture [2]
La figure 1.17 suivante présente l‟architecture typique d‟un réseau EV-DO Rév.B. La
PDSN y joue un rôle primordial. En effet, en plus de son rôle traditionnel, il joue le rôle de
MSC du réseau IP :

Figure 1.17 : Architecture d‟un réseau EV-DO Rév.B.

1.1.4.4. EV-DO Révision C (ou Ultra Mobile Broadband : UMB)
[6]

C‟est une technologie 4G qui est toujours en développement et permettra d‟atteindre
des débits exceptionnels de 280Mbps DL.
De nouveaux services verraient le jour, notamment la Video on Demand (VOD) et la
Music On Demand (MOD). Le streaming Vidéo Haute Définition deviendrait aussi un
standard pour les inconditionnels des sites d‟échange en ligne tel que « You Tube ».
L‟utilisation des technologies MIMO et SDMA devrait alors renforcer sa couverture et
son efficacité. Malheureusement, l‟UMB pourrait ne jamais être commercialisé car les
Opérateurs (que ce soit ceux de l‟UMTS ou du CDMA) auraient presque tous unanimement
choisi LTE (Long Term Evolution) comme leur technologie futuriste 4G
[6]
.

Ceci n‟est pas
mauvais non plus, vu les performances de LTE (près de 300Mbps) et en prime, on aurait une
convergence mondiale des systèmes. La figure 1.18 suivante illustre cette convergence.


Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 24









Figure 1.18 : Convergence des réseaux d‟accès.
[7]

L‟étude précédente montre que plusieurs techniques ont permis à 1xEV-DO, à partir
de la Révision A, de répondre aux besoins des applications temps réel et de fournir un éventail
de services multimédia à valeurs ajoutées aux utilisateurs. Pour garantir ces services de plus
en plus contraignants en débit et en bande passante, cette évolution au niveau accès doit être
accompagnée par la migration du réseau cœur vers une architecture évoluée de nouvelle
génération : le NGN Multimédia, intégrant le concept IMS (IP Multimédia Subsystem). Notre
bibliographie [4] en donne une présentation plus détaillée.

1.2. PROBLEMATIQUE

1.2.1. Différentes technologies d’accès chez CAMTEL
CAMTEL dispose actuellement des réseaux d‟accès voix et données suivants :
 L‟ADSL
 L‟ADSL 2+ : L‟entreprise compte aujourd‟hui 20 DSLAM à Yaoundé (région du
centre toute entière) et 13 DSLAM à Douala (région du littoral toute entière)
 Le CDMA 2000 1X : technique d‟accès mobile 3G la plus répandue à CAMTEL
 L‟EV-DO : sa commercialisation n‟est pas encore opérationnelle.
 Le WIMAX : CAMTEL dispose également d‟un accès Wimax dans la zone de Kribi.


Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 25

1.2.2. La solution EV-DO actuelle de CAMTEL
Le réseau EV-DO actuel de CAMTEL se présente comme suit :
 YAOUNDE
CAMTEL dispose de 5 BTS EV-DO dans la ville de Yaoundé aux
emplacements suivants : ICCNET, JAMOT, MBANKOLO, NKOMO, CAMTEL-SIEGE. La
fréquence utilisée par les porteuses EV-DO est de 800 MHz.
La figure 1.19 suivante présente la couverture EV-DO actuelle de la ville de Yaoundé.

Figure 1.19 : Couverture EV-DO actuelle de Yaoundé
[8]

 Douala
CAMTEL dispose également de 5 BTS EV-DO dans la zone de douala et la bande de
fréquence utilisée est la bande 800 MHz.
Il faut noter que l‟architecture de ce réseau est basée sur celui du CDMA 2000 1x,
présentée à la figure 1.20 suivante :
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 26


Figure 1.20 : Architecture du réseau CDMA 2000 1X de CAMTEL
[8]


1.2.3. Insuffisances de la solution EV-DO actuelle (notre problématique).
La phase actuelle de l‟EV-DO à CAMTEL Yaoundé est une phase d‟essai. En effet,
les porteuses EV-DO et les cartes CCMP qui gèrent le trafic ont été introduites dans les BTS
CDMA 2000 1x, juste pour tester leur fonctionnement. Il n‟ya eu aucune planification tant en
couverture qu‟en capacité. L‟Entreprise veut développer dès la fin d‟année 2010, un
déploiement pouvant assurer une couverture complète de la ville. Ce qui veut dire une
planification orientée couverture. C‟est l‟objet de notre travail.
Une fois l‟EV-DO révision 0 déployée, viendra la phase d‟optimisation. Des données
de services seront alors récoltées après une période de fonctionnement afin de planifier une
couverture par capacité. En effet, la direction commerciale commandera 10 000 nouveaux
terminaux [Direction stratégique des Projets à CAMTEL]. Est-ce que le réseau supportera ces
10 000 nouveaux abonnés avec une qualité de service acceptable ? Il faudra alors réajuster la
planification existante en tenant compte de la capacité. Par exemple quelle sera la capacité
réelle de chaque BTS ? Nous n‟y sommes pas encore.
Après cette phase d‟optimisation, viendra la phase de migration de l‟EV-DO vers sa
révision A et du réseau cœur de CAMTEL vers l‟IMS. Des estimations ont été faites à ce sujet
dans [8].
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 27




Comme mentionnée dans notre problématique, notre travail se limitera uniquement à
la planification orientée couverture d‟un réseau radio EV-DO révision 0. Nous terminerons
par un aperçu de l‟API V3 de Google Maps, qui nous permettra de positionner nos BTS sur
un fond de carte de la zone planifiée pour un éventuel déploiement.

2.1. Les règles d’ingénierie pour la planification radio
Pour tout système radio mobile, la planification d‟une zone quelconque nécessite
l‟analyse du bilan de liaison entre le mobile et la station de base afin de calculer l‟atténuation
(pathloss) maximal et déduire le rayon de la cellule. Cette atténuation est fonction du modèle
de propagation employé.

2.1.1. Les modèles de propagation
[10]

Le modèle de propagation est la fondation de la planification de couverture. Un bon
modèle signifie une planification plus précise. Il dépend de la fréquence allouée du système.
De plus, un modèle de propagation indoor diffère d‟un modèle de propagation outdoor.

2.1.1.1. Les modèles les plus utilisés

Modèles Gammes d’application
Okumura-Hata Prédiction macrocellule de 150 à 1500MHz
Cost231-Hata Prédiction macrocellule de 1500 à 2000MHz
Walfish-Ikegami Zones urbaines et urbaines denses de 800à
2000 MHz
Keenan-Motley Environnement Indoor de 800 à 2000MHz
Kparameter Prédiction macrocellule de 800 à 2000MHz

Tableau 2.1 : Différents modèles de propagation

CHAPITRE 2 : METHODOLOGIE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 28

2.1.1.2. Le modèle d’OKUMURA-HATA
Ce modèle est une amélioration du modèle d‟OKUMURA; C‟est l'un des modèles les
plus précis en termes de prévision du pathloss dans les environnements urbains. Nous
l‟adopterons pour notre étude. Il est valable pour :

MHz f MHz 1500 150 s s ; m h m
b
200 30 s s ; m h m
m
10 1 s s ; km R 1 > .
L‟atténuation L est donnée par :



b
h f A log 82 . 13 log 16 . 26 55 . 69 ÷ + =
;
b
h B log 55 . 6 9 . 44 ÷ =

h
m
est la hauteur supposée du terminal mobile ; h
b
la hauteur de la station de base, f la
fréquence du système et R le rayon de couverture. Les valeurs de E sont données en fonction
du type d‟environnement couvert :

 Zones urbaines de grandes villes (urbaines denses) :
( ) ( ) 97 . 4 75 . 11 log 2 . 3
2
÷ =
m
h E pour MHz f 300 >
( ) ( ) 1 . 1 54 . 1 log 29 . 8
2
÷ =
m
h E pour MHz f 300 <
 Zones urbaines de villes moyennes à petites (urbaines)
( ) ( ) 8 . 0 log 56 . 1 7 . 0 log 1 . 1 ÷ ÷ ÷ = f h f E
m

 Zones périurbaines
( ) ( ) 4 . 5 28 / log 2
2
+ = f E
 Zones rurales
( ) 94 . 40 log 33 . 18 log 78 . 4
2
+ + = f f E

 Déduction de l’expression du rayon d’une cellule :
Nous calculons l‟atténuation L à partir du bilan de liaison et déduisons :
R = 10
[(1/B) (L+E - A)]

E R B A L
dB
÷ + = log

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 29

2.1.1.3. Le modèle COST 231-HATA
C‟est une variante du modèle d‟Okumura-Hata applicable pour GHz f MHz 2 1500 s s ;


b
h f F log 82 . 13 log 9 . 33 3 . 46 ÷ + =
b
h B log 55 . 6 9 . 44 ÷ =


( ) ( ) 8 . 0 log 56 . 1 7 . 0 log 1 . 1 ÷ ÷ ÷ = f h f E
m

¹
´
¦
=
dB
dB
G
3
0

aine métropolit zone
es périurbain zones et petites moyennes villes

,

Déduction de l’expression du rayon d’une cellule : R = 10
[(1/B) (L+E – G - F)]


2.1.2. Processus de planification radio orienté couverture
2.1.2.1.Objectifs de la planification
[4]

Le dimensionnement d‟un réseau cellulaire permet d‟assurer la minimisation du coût
de la liaison radio et de l‟infrastructure du réseau, en tenant compte de la couverture radio et
de la taille des cellules sous réserve de contraintes de QoS. Le rayon de la cellule est obtenu
suite à la réalisation d‟un bilan de liaison qui permet de déterminer l‟affaiblissement maximal
alloué MAPL (Maximum Allowable Pathloss). La figure 2.1 présente le processus de
dimensionnement par couverture :


Figure 2.1 : Processus de planification radio orientée couverture
2.1.2.2. Bilan de liaison
[9]

L'amélioration du bilan de liaison est un autre avantage de la conception efficace dans
IS-856 comparé à d'autres normes cellulaires numériques. L'analyse et la simulation prouvent
que, IS-856 a des avantages de budget de lien par rapport à IS-95-A de 10dB sur le lien avant
et de 1.5dB sur le lien inverse .
G E R B F L
dB
+ ÷ + = log

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 30

a) Classification des paramètres du bilan de liaison
La réalisation du bilan de liaison repose principalement sur les paramètres suivants:
UPLINK
DOWNLINK

Figure 2.2: Paramètres du bilan de liaison
 Paramètres liés à l’Équipement
- Puissance d‟émission du MS (Pout_MS) : Généralement 200mW, 23dBm ;
- Hauteur du MS (généralement on considère hm =1.5m).
- Puissance d‟émission des BTS de CAMTEL (Pout_BS): 43dBm en moyenne
[10]
;
- Hauteur des BTS (généralement hb varie de 30 à 32m.
- Gain d‟antenne BTS (Ga_BS) : Omni: 11dBi ou 13dBi; Directionnelle: 15 à 18dBi ;
- Gain d‟antenne MS (Ga_MS) : Généralement considérée comme 0dB ;
- Seuil de démodulation du récepteur de la BS (Eb/Nt) :

Vitesse
FER 1% FER 5% FER 5% FER 5% FER 5%
Service voix
(9.6kbps)
Service data
(19.2kbps)
Service data
(38.4kbps)
Service data
(76.8kbps)
Service data
(153.6kbps)
(0km/h) 3.5 3.4 2.59 2.15 1.54
3km/h 5.57 4.11 3.01 2.47 1.98
8km/h 6.34 4.96 3.64 3.01 2.51
30km/h 7.13 5.96 4.78 4.28 3.8
100km/h 6.78 5.37 4.26 3.57 2.68

Tableau 2.2 : Seuils de démodulation du récepteur de la BTS
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 31

- Bruits ajoutés : la Valeur du bruit de la BS de Huawei est NF_BS = 3.2dB et
généralement celle du bruit de la MS (NF_MS) varie de 6 à 8dB.
- Sensibilité du récepteur de la BTS : le niveau minimum nécessaire pour le canal de
trafic qui assure un certain niveau de qualité de communication est donné par:
S_BS = Eb/Nt -10log (W/Rb) + 10log (KT×W) + NF_BS
 Rb est le débit d‟information;
 KT est la densité spectrale du bruit thermique pour une température ambiante ; K étant
la constante de Boltzmann (1.38x10
-23
W/Hz/K) et T = 293K, on a KT = -174dBm/Hz ;
 W est la bande passante d‟étalement de spectre, égale à 1.25 MHz ;
- Sensibilité du récepteur du MS :
S_MS = Eb/Nt -10log (W/Rb) + 10log (KT×W) +NF_MS
- Affaiblissement des feeders et des connecteurs de la BS
 L‟affaiblissement du connecteur (Lc_BS) est approximativement 0.2dB. Il sera
multiplié par deux compte tenu du fait qu‟il ya deux connecteurs par feedeer.
 L‟affaiblissement des feeders (Lf_BS) est donné en fonction des fréquences et du type
de feeders utilisés:
450MHz 800MHz 2000MHz
7/8inches 2.7dB/100m 4.03dB/100m 6.46dB/100m
5/4inches 1.9dB/100m 2.98dB/100m 4.77dB/100m
1/2inches 7.6dB/100m 11.2dB/100m 17.7dB/100m

Tableau 2.3 : Affaiblissements des feeders
 Paramètres d’Environnement
- Marge de Fading d‟ombre (Shadow Fading): d'après la déviation standard du fading
d'ombre et les exigences de la probabilité de couverture du bord de cellule (déterminé
par l'opérateur), nous pouvons calculer la marge du fading d‟ombre par:
Mf (en dB)= NORMSINV (probabilité de couverture du bord) * r
où il faut noter qu‟une probabilité de couverture de bord de 75% correspond à 90% de
la probabilité de couverture de toute la cellule.
- Affaiblissement d‟encombrement (Lp) :
o Zone urbaine dense : 20 à 25dB,
o Zone urbaine normale : 15 à 20dB,
o Zone suburbaine ou rurale : 5 à 15dB
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 32

o Si on est dans un véhicule, perte du corps de la voiture : 6 à 10dB
- Affaiblissement du corps humain (Lbody)
o Service voix : 3dB.
o Services de données : 0dB.
 Paramètres Spécifiques du CDMA
- Gain du Soft handoff (Ga_HO) : c‟est le gain de la macro diversité. Pendant le softer
handoff, chaque branche utilise l'algorithme de combinaison du gain maximal, pendant
que le soft handoff utilise l'algorithme de la combinaison sélective.
- Marge d‟Interférence (MI) : Elle dépend du facteur de charge η qui mesure la charge
de chaque lien (montant ou descendant). Il est démontré dans [4] que :
MI = - 10*log (1-η)
- Fading rapide et contrôle de puissance (Mpc) :
o Sous la condition de marche, la valeur typique de la marge de contrôle de
puissance varie de 0.5 à 1.5 dB.
o Sous la condition de mouvement en haute vitesse, le contrôle de puissance rapide
ne peut pas suivre la vitesse du fading affectant le signal. la marge du contrôle de
puissance vaut alors 0dB.

a) Déduction de l’atténuation maximale (pathlosss) du lien montant





b) Cas du lien descendant
Le gain de diversité n‟est plus considéré. De plus, dans les zones où la couverture de
services de données haut débit est exigée (notre cas), le contrôle de puissance y joue un rôle
prépondérant. Le pathloss est alors donné par :





Lmax_UL = Pout_MS+Ga_BS+Ga_MS+Ga_HO
-Lf_BS-Lc_BS-Mf-MI-Lp-Lb-S_BS-Mpc

Lmax_DL = Pout_MS+Ga_BS+Ga_MS-Lf_BS
-Lc_BS-Mf-MI-Lp-Lb-S_BS-Mpc

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 33

2.1.2.3.Calcul du rayon de la cellule
[4]

Une fois que nous avons déterminé le pathloss maximal dans la cellule, il ne reste plus
qu‟à appliquer n‟importe quel modèle de propagation connu pour estimer le rayon de la
cellule. Le modèle de propagation doit être choisi de sorte qu‟il soit conforme à la région
planifiée. La zone de couverture d‟une cellule, si nous choisissons le motif hexagonal, est :

Où S est la surface couverte, r le rayon maximal de la cellule et K une constante. Le tableau
2.4 donne quelques valeurs de K que nous avons calculées suivant le nombre de secteurs.

Type Antenne Omni 1-secteur 2-secteurs 3-secteurs 6-secteur
Valeurs de K 2.6 0.43 1.3 1.95 2.6

Tableau 2.4 : Valeurs de K par type d‟antennes
Le nombre de sites requis pour la couverture est obtenu en divisant la surface totale de
la zone à planifier par la surface couverte par un site. Une fois ce nombre connu, il devient
intéressant de positionner les sites sur une carte de la zone à planifier pour un éventuel
déploiement.
2.2. Cartographie Google Maps
[8]

L'API Google Maps permet aux développeurs d'intégrer Google Maps dans leur page
Web et ceci en utilisant une bibliothèque JavaScript. Cette API fournit de nombreuses
fonctions et fournit également des fonds de cartes.
2.2.1. Les versions de l’API (Application Programming Interface) Google Maps
Il existe 3 versions de l‟API Google Maps : API V1, API V2 et API V3. La plus
récente est bien évidemment la version 3. Son utilisation est moins complexe car elle ne
nécessite aucune clé.
Pour utiliser l'API Google Maps version 1 et 2, il est nécessaire d'obtenir une clé
gratuite à cette adresse (http//code.google.com/intl/fr/apis/maps/signup.html).
Dans la suite nous proposerons les méthodes, les fonctions, les macros instructions
JavaScript et des exemples de fond de cartes Google Maps que nous aurons à utiliser pour le
développement de notre outil.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 34

2.2.2. L’API V3 Google Maps
Google vient de lancer une nouvelle version de son API cartographique. Bien qu'encore en
version bêta, cette dernière est utilisable pour afficher une simple carte dans une page
Internet.
2.2.2.1.Initialisation
Afin de garantir l'utilisation de la carte sur tous les supports Internet, il est nécessaire de
définir dans les métas que la carte sera affichée pleine page et que l'utilisateur ne pourra pas
modifier la taille de cette dernière.

Figure 2.3 : Initialisation de Google Maps
L'appel à l'API se fait alors sans avoir besoin de clé :

Figure 2.4 : Appel de l‟API V3 de Google Maps

2.2.2.2.Construction de l’objet carte (‘map’)
Une des nouveautés de cette API est le fait qu'il faille initialiser les paramètres de position et
de zoom du centre, et les paramètres de type de couche avant de construire l'objet carte.

Figure 2.5: Construction de la carte
Et enfin nous initialisons la carte avec le nouvel appel typique à cette nouvelle version :

Figure 2.6 : initialisation de la carte

2.2.2.3.Corps de la page HTML
Toujours dans le souci d'affichage sur les mobiles nouvelles générations, nous définissons la
taille de la carte sur tout l'espace disponible du navigateur.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 35


Figure 2.7: Code de la page HTML pour l‟appel de la carte
Nous obtenons donc ainsi le code complet suivant :

Figure 2.8 : Code complet d‟appel de carte


Figure 2.9 : Appel de la carte de Yaoundé sous Google Maps
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 36

Une fois qu‟on a fait appel à la carte voulue (carte de la zone à planifier), reste à placer
les cellules et à y tirer d‟autres informations. Nous présentons dans la section suivante, les
fonctions que nous avons utilisées pour le développement de notre application.
2.2.3. Quelques fonctions utilisées

2.2.3.1.Le Géocodage
Le géocodage est une fonction écrite en JavaScript qui permet de trouver les
coordonnées géographiques d‟un point du globe (Coordonnées GPS : Latitude et Longitude)
en introduisant tout simplement le nom de ce point dans un formulaire.



Figure 2.10 : Illustration du géocodage

Le code JavaScript pour l‟écriture de cette fonction est le suivant :

Figure 2.11 : Code du géocodage


Yaoundé
Géocodage
Latitude : 3.8716°
Longitude : 11.3765°
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 37

2.2.3.2.Place Marker
Cette fonction permet de placer les BTS sur la carte de la zone à planifier. Elle prend
comme argument les coordonnées GPS du point de la carte sur lequel l‟on a effectué le clic de
la souris et donne comme résultat la BTS et sa zone de couverture qui sera ici circulaire.

Figure 2.12: Code de placement des BTS sur la carte
Il faut remarquer ici que les BTS sont placés avec leurs zones de couverture supposées
des cercles, par simple clic sur la carte.
Après avoir détaillé le processus de planification radio d‟un réseau EV-DO, l‟étape
suivante de notre travail est de concevoir et de réaliser un outil qui l‟implémente
automatiquement.




Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 38




Dans ce chapitre, nous allons présenter le simulateur que nous avons développé en
décrivant la structure de ses interfaces, son approche conceptuelle, et la méthodologie de son
utilisation. Nous terminerons par les résultats obtenus en l‟appliquant à la ville de Yaoundé.
3.1. Spécification de l’outil
3.1.1. Interface utilisateur
Nous avons cherché à réaliser un outil basé sur des interfaces simples et séquentielles
afin de guider l‟utilisateur à travers les différentes étapes de l‟utilisation, notamment lors de
l‟entrée des paramètres de simulation. D‟autre part, nous avons essayé de réaliser une
programmation orientée objet qui nous permettra d‟avoir un produit fini facilement intégrable
mais surtout extensible afin de permettre son adaptation à la migration vers les révisions A et
B de l‟EV-DO dont fera face certainement notre opérateur historique dans un proche avenir.
3.1.2. Spécification des besoins
La principale fonction de notre outil est de Planifier le déploiement d‟un réseau EV-DO
Revision_0 dans une localité donnée. Nous l‟appliquerons au cas du réseau d‟accès radio de
CAMTEL de la ville de Yaoundé.
3.1.3. Diagramme de cas d’utilisation

Figure 3.1 : Diagramme de cas d‟utilisation
CHAPITRE 3 : RESULTATS ET DISCUSSIONS

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 39

 Cas d‟utilisation : l‟utilisateur demande au système de déterminer la configuration
optimale pour déployer un réseau EV-DO dans une zone donnée.

3.1.4. Cahier de charge du simulateur
 L‟utilisateur est appelé à saisir les paramètres de la zone à planifier, des équipements
et du réseau d‟accès de l‟opérateur. Des valeurs par défaut lui sont proposées mais
quelques unes doivent impérativement être spécifiées. Ce sont notamment :
- Le nom de la zone (qui doit être unique car elle nous sert de clé primaire, on peut
l‟indexer chaque fois qu‟on modifie un paramètre) ;
- La surface de la zone
- Le type d‟environnement (urbain dense, urbain, périurbain, rural), car de ce type
dépend le modèle de propagation qui sera implémenté ;
- La valeur de la fréquence de fonctionnement du système ;
- Le taux de charge de trafic et ses probabilités de couverture éventuelles ;
- Les débits de service en Uplink et Downlink qu‟on souhaite délivrer ;
- La longueur des câbles reliant l‟antenne à la BTS;
- La vitesse de déplacement du terminal mobile ;
- Le type d‟antenne des BTS.
 Il lance la simulation. Les résultats attendus sont :
- Le rayon final de cellule ;
- La surface d‟une cellule ;
- Le nombre de BTS nécessaire pour couvrir complètement la zone.
 En parallèle le simulateur affiche pour chaque lien (montant et descendant), le débit de
service sélectionné, l‟atténuation maximale admissible et les rayons correspondants.
Le rayon final de cellule sera alors la valeur minimale entre les deux. Ce rayon servira
pour délimiter les surfaces supposées circulaires des sites qui seront positionnés sur le
fonds de carte Google Maps de la zone à planifier.

3.1.5. Environnement de développement
Nous avons opté pour une interface WEB, et les calculs nécessaires ont été faits en
PHP et JavaScript. Il est tout à fait évident de justifier notre choix car :
 Notre outil comme la gamme d‟outils révolutionnaires, fonctionne sous un
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 40

environnement client-serveur et sera à cet effet mis en ligne pour un accès à Internet. Il
peut également fonctionner en local.
 L‟utilisation de Google Maps nous imposait l‟utilisation d‟une plateforme WEB pour
une question de simplicité pour l‟accès à l‟API V3.
 Le JavaScript disposant de quelques caractéristiques de Java comme la programmation
orientée objet est d‟une efficacité irrémédiable pour la manipulation des données issues des
formulaires.
 PHP, avec ses capacités à lire et à écrire dans des fichiers, permet de générer des
rapports PDF dynamiques.
3.1.6. Architecture de l’outil
Notre outil est basé sur une architecture client-serveur. La figure 3.2 suivante précise
son architecture fonctionnelle.
- Paramètres des équipements
- Paramètres de zones
- Paramètres Systèmes
- Paramètres géographiques
- Sauvegarde des projets PDF
BD de l’application
EVDO_Rev_0

Figure 3.2: Architecture de l‟outil
Nous pouvons retenir 2 grands blocs dans cette architecture à savoir le serveur
APACHE et la base de données MYSQL. La section suivante décrit l‟architecture logique de
chaque bloc et l‟interaction entre les modules de chaque bloc.
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 41

3.1.6.1. Le serveur APACHE
Dans le fonctionnement de notre application, il a pour rôle d‟interpréter le code PHP
contenu dans les fichiers qui s‟y trouve et d‟envoyer soit une requête SQL à la base de
données, soit un fichier HTML à la machine cliente grâce à un navigateur (ici mozilla).









Figure 3.3 : Contenu du serveur APACHE

3.1.6.2. Le serveur MYSQL
Il est celui où est stockée notre base de données. Retenons que les paramètres et
résultats de chaque simulation sont enregistrés automatiquement dans la base de données et
sont consultables à souhait par l‟utilisateur.
3.2. Utilisation de l’outil

3.2.1. La page d’accueil
L‟utilisateur est appelé à insérer le nom de son compte dans le champ « login » et son
mot de passe dans le champ « password ». Puis, il doit cliquer sur « entrer ».

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 42


Figure 3.4 : Interface d‟accueil de l‟application
Ceci fait, Il aura accès à la page de simulation.
3.2.2. La page de simulation

Figure 3.5 : Page d‟entrée des paramètres de simulation
L‟utilisateur doit impérativement saisir un nom de zone unique ne figurant pas déjà
dans la base de données ainsi que la surface correspondante. Les autres champs possèdent des
valeurs par défaut qu‟il peut modifier à volonté. Une fois cela fait, il doit cliquer sur
« simuler ». Il sera conduit à la page des résultats suivante :
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 43


Figure 3.6: Page des résultats.
En cliquant sur « 2-Retour à la simulation », l‟utilisateur a la possibilité de retourner à
la page de simulation changer un paramètre et reprendre la simulation. Il peut aussi cliquer sur
« 4-Vue Google Maps des sites » pour appeler directement l‟API V3 de Google Maps.
Les paramètres de la page de simulation et les résultats précédents sont enregistrés
automatiquement dans la base de données et sont consultables à souhait par l‟utilisateur en
cliquant sur « 3-Consulter Enregistrements BD ».

Figure 3.7 : Page de consultation de la BD
L‟utilisateur peut aussi générer un rapport PDF de la simulation en cliquant sur « 3-
Générer un rapport PDF ».
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 44


Figure 3.8 : Rapport PDF généré
Il peut aussi retourner à la page de simulation ou aller sur Google maps en cliquant sur «Vue
Google Maps des sites » afin de placer les sites BTS sur le fond de carte de la zone planifiée.

Figure 3.9 : Placement des BTS sur la ville de Yaoundé.
Une fois les sites placés, on a la possibilité d‟avoir les informations suivantes :
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 45


Figure 3.10 : Etat et coordonnées GPS du site

3.3. Application à la planification orientée couverture de la ville de Yaoundé
3.3.1. Résultats de simulation
Yaoundé a une superficie de 304Km
2
[13] et les coordonnées géographiques
suivantes : Latitude : 3.8716° ; Longitude : 11.3765° [8]. Puisqu‟on ne peut pas entrer le
même nom de zone deux fois, et compte tenu de la nécessité de planifier en fonction des
débits de service, nous allons indexer le nom de la ville que nous allons modifier chaque fois
ainsi que les débits Uplink et downlink. Les autres paramètres de simulation sont :

Figure 3.11 : Paramètres de simulation adoptés pour la ville de Yaoundé
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 46

Les résultats obtenus pour différents débits sont enregistrés dans la BD:


Tableau 3.1 : Résultats de planification de la ville de Yaoundé

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 47

3.3.2. Scénario de déploiement

Figure 3.12 : Scénario de déploiement
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 48

3.3.3. Application du scénario
Les coordonnées GPS des 20 BTS du réseau actuel de Yaoundé nous ont été fournies
par l‟OMC de CAMTEL
[13]
. Hors mis les 5BTS disposant déjà de cartes EV-DO, nous allons
faire une descente sur le terrain afin de déterminer les BTS sur lesquelles on doit introduire
des cartes EV-DO.
3.3.3.1.Sondages afin de déterminer les zones à potentiel besoin EV-DO
Nous avons commencé le sondage dans les zones de BTS des quartiers périphériques
suivants : SOA, MENDONG, MESSASSI, NKOMO et NKOABANG. Du questionnaire
utilisé (annexe 2), il ressort que plusieurs clients de CAMTEL résidant dans ces localités,
disposent de modem ou de clés USB Internet.
Pour l‟instant, à l‟exception de la BTS de NKOMO, ils fonctionnent sur le
CDMA2000 1x ; ce qui limite les débits à 153 kbps DL et environ 76.8kbps UL. Le service
EV-DO ne peut donc qu‟être idoine afin de leur permettre de bénéficier du haut débit.
Quant aux zones urbaines, en plus des 4 autres BTS EVDO (MBANKOLO, ICCNET
JAMOT et CAMTEL HQ), le service EV-DO est plus qu‟une nécessité si CAMTEL veut
continuer à garder ses clients car la concurrence est rude face aux autres opérateurs tels que
RINGO, ORANGE, SACONET et MTN qui proposent des produits similaires.
Aux termes de ces sondages, nous avons conclu que CAMTEL gagnerait à déployer le
service EV-DO sur toutes les BTS du réseau de la ville de Yaoundé.
3.3.3.2.Déploiement des BTS EVDO sous Google maps
Nous positionnons les BTS sous Google Maps à l‟exception de celle de Zamengoé
dont nous n‟avons pas encore récupéré les coordonnées. Le rayon utilisé est de 2.27 km
(rayon obtenu lors de la simulation correspondant à un débit Uplink maximal de 153.6 Kbps ;
indépendamment de la valeur du débit Downlink. En effet, nous avons vu que c‟est le débit
Uplink, et donc le rayon Uplink qui fixe la surface de la cellule).
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 49


Figure 3.13 : déploiement des BTS sous Google Maps
3.3.3.3. Y a-t-il des zones à potentiels clients qui ne sont plus couvertes ?
A partir de la solution précédente, nous pensons que 4 BTS EV-DO peuvent être
ajoutées respectivement dans les zones suivantes (confère Figure 3.14):
 MADAGASCAR ;
 Entre NKOLNDONGO et NKOLWE ;
 Sur la route de l‟aéroport de YAOUNDE NSIMALEN;
 Sur la route de SOA.

3.3.3.4.Solution complète de déploiement sous Google Maps
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 50


Figure 3.14 : Solution complète de déploiement des BTS sous Google Maps
On peut alors récupérer les coordonnées GPS de ces 4 BTS à ajouter :

Figure 3.15 : Coordonnées GPS des 4 BTS à ajouter
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 51

3.3.4. Etude économique : Evaluation du coût de déploiement
 Dans [5], une porteuse EV-DO coûte entre 7 000 et 10 000 $ et une station de base à
antennes tri sectorielles coûte entre 20 000 et 30 000 $.
 Le coût des pylônes, des équipements de transmission, et des équipements d‟énergie
ont été estimés à 30% du coût des équipements.
 Les coûts de prestations, de test et de mise en service des équipements ont été estimés
à 20% du coût des équipements.
Dès lors, les 4 nouvelles BTS à ajouter coûteront entre 37 000 et 55 000 $.
Les 15 cartes à ajouter sur les 15 des 20 BTS coûteront entre 105 000 et 150 000 $.
Le coût de déploiement varierait ainsi entre 142 000 et 205 000 $ (environ de 71 millions
à 102,5 millions de FCFA si nous prenons (500 FCFA pour 1$ US).

3.3.5. Perspectives
On a déterminé jusqu‟ici le nombre de BTS assurant la couverture de la zone à
planifier. Toutefois il n‟est pas garanti que ce même nombre soit suffisant pour répondre aux
besoins des abonnés en termes de débit sur les deux liaisons. C‟est pour cela qu‟un calcul de
capacité s‟avèrera plus que nécessaire. Pour une faible densité de trafic, le dimensionnement
par couverture est suffisant, mais il suffit de changer le profil des utilisateurs (changer les
débits ou modifier les taux de pénétration et de simultanéité) pour s‟apercevoir de la nécessité
de la planification par capacité. C‟est pour cette raison que nous pensons que l‟opérateur, une
fois l‟EV-DO déployé, doit prendre des mesures à très courts termes pour planifier par
capacité. Ceci permettra alors une migration « douce » vers la révision A de l‟EV-DO.

3.3.6. Liste de recommandations
Suivant les résultats obtenus lors de l‟étape de dimensionnement, et en tenant compte
des hypothèses faites, notre opérateur historique pourra déployer le réseau EV-DO en suivant
plusieurs recommandations :
 Commencer par élaborer une étude économique détaillée pour comparer les
différentes solutions permettant d‟offrir les services Internet haut débit.
 Etablir un ensemble de critères à vérifier pour identifier les sites cibles d‟un
déploiement EV-DO en s‟appuyant sur l‟expérience des pays qui utilisent déjà ce
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 52

réseau et ayant des caractéristiques culturelles et économiques proches des nôtres
(Gabon, Nigéria,…).
 Optimiser le déploiement du réseau en commençant par assurer la couverture des
zones urbaines et suburbaines à fort trafic des gouvernorats présentant des sites
intéressants pour l‟installation du réseau.
 Débuter avec le déploiement de la révision 0 de la norme EV-DO pour un nombre
limité de clients et renforcer la capacité du réseau au fur et à mesure que le nombre
d‟abonnés augmente.
 Envisager, en termes de ressources d‟investissement, la migration du réseau vers la
révision A de la norme (et probablement vers la révision B plus tard).
Adopter une approche par zone qui facilitera la collecte et l‟utilisation des donnés statistiques
nécessaires pour la planification radio et plus tard le dimensionnement du réseau cœur.














Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 53



EV-DO est un réseau performant pour la transmission des donnés ; offrant des
débits intéressants allant jusqu‟à 2.4567 Mbits/s pour la première version et ayant pour
avantage majeur la compatibilité entre les différentes révisions de la norme. En effet une
simple mise à jour logicielle (peu coûteuse) permettra de migrer vers la révision A intégrant la
QoS puis vers la révision B permettant d‟atteindre des débits de 27 Mbps UL et de 46 Mbps
DL sur une bande passante allant jusqu'à 20 MHz se composant de 15 porteuses de 1.25 MHz.
Nous avons commencé par étudier la norme mobile EV-DO, ses principes de base, son
architecture, et son évolution. Ensuite, nous avons passé en revue les différentes méthodes de
planification radio généralement utilisées. Le modèle d‟OKUMURA-HATA nous a semblé
cadrer avec nos préoccupations. Nous avons ainsi pu valider notre outil en l‟appliquant à la
planification EV-DO de la ville de Yaoundé.
Nous avons dimensionné cette zone en déterminant le nombre de stations de base
nécessaires pour le déploiement du réseau EV-DO, les paramètres utilisés pour notre étude
correspondent aux équipements de Huawei.
Nous avons par la suite, proposé et suivi un scénario d‟étude. Ce scénario consistait à
déterminer toutes les BTS (zones) présentant un pouvoir potentiel de consommation du
service EV-DO à travers la ville de Yaoundé; ensuite, nous avons utilisé notre logiciel pour
proposer une solution complète théorique de déploiement dont le coût a été évalué.
A l‟issu de cette étude nous avons proposé une liste de recommandations à suivre par
CAMTEL lors du déploiement sur le terrain de l‟EV-DO. Elles consistent essentiellement à
commencer par le déploiement de la révision 0 de la norme EVDO et de migrer aux autres
révisions à chaque fois que le réseau devient incapable de satisfaire les demandes de plus en
plus denses des services haut débit et à valeur ajoutée. La balle est donc à présent, dans le
camp de notre Opérateur historique.




CONCLUSION GENERALE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon 54



[1] Catherine VOISIN, « Définition d‟un modèle d‟optimisation pour le dimensionnement
de réseaux de troisième génération », Mémoire de maîtrise es sciences appliquées, Université
de Montréal, Ecole polytechnique de Montréal, Décembre 2002, 129p.
[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_Division_Multiple_Access
[3] http://www.nmscommunications.com/3Gtutorial
[4] HUAWEI Mobile Network Curriculum Development Section, « ORA000003 CDMA2000
Principle ISSUE4.0 », 146p.
[5] AKKARI RAMZI, « Etude et déploiement d‟un réseau EV-DO dans un concept IMS »,
Rapport de projet de fin d‟études d‟ingénieur en télécommunications, Ecole Supérieure des
Communications de Tunis, année universitaire 2006/2007, 95p.
[6] Huawei Technologies CO., LTD, « CDMA2000 1xEVDO Rev B INTRODUCTION »
7 Juillet 2009, 31p.
[7] http://www.mobile-broadband-reviews.com/ev-do.html
[8] Sami TABBANE, “Radio systems for rural communications”: 3G, ITU/BDT Arab
Regional workshop on “ICT Applications for Rural communications”, Damascus-
Syria, 27-29 July 2009, 36p.
[9] François Xavier BELLA, « Etude et déploiement d‟un réseau EV-DO dans un concept IMS »,
Mémoire de fin d‟études d‟ingénieur de conception en télécommunications, ENSP Yaoundé,
Juillet 2010,
[10] Eric DEUSSOM, « Planification de couverture de réseaux mobiles et principe de
détermination de certains paramètres radio », cours de l‟EC512, 3èA ingénieur option
radiocommunications, ENSPT Yaoundé, année académique 2009-2010, 76p.
[11] Huawei confidential, “Network Performance Report for CAMTEL Yaoundé, CDMA
1x Drive test”, October 2009, 7p.
[12] William KAMDEM, « programmation web », cours de l‟EC442, 2èA ingénieur, ENSPT
Yaoundé, année académique 2008/2009, 72p.
[13] Zephyrin DJOUFACK TANZA, « SGBD », cours de l‟EC331, 2èA ingénieur, ENSPT
Yaoundé, année académique 2008/2009, 57p.
[14] http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
BIBLIOGRAPHIE
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon x




A.1. Schéma






















Figure A.1 : MCD de la base de données

A.2. Brève description
La table « Paramètres » est une classe abstraite ne possédant ni attributs ni méthodes.
Elle regroupe les trois classes « Zone », « Système » et « Eqpmt » qui renferment elles, les
différents paramètres qui seront, soient entrés par l‟utilisateur, soient déduits de calculs
intermédiaires avant de réaliser les méthodes de la classe abstraite Algo.
Cette dernière classe contient des méthodes qui seront appelées chaque fois en fonction des
paramètres choisis par l‟utilisateur.
ANNEXE1 : MCD DE LA BASE DE DONNEES

Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon xi



1) Informations techniques relatives à la BTS de la zone
Nom de la BTS………………………………. Fréquence………………….Nombre de secteurs : S…. /…. /….
Coordonnées : Latitude………..…Longitude………..…. Altitude………… Rayon 1X de la cellule………….….
Charge de la porteuse en %..................... Puissance d‟émission en dBm :………….Densité de trafic……………..
2) Sondage
Possédez-vous un téléphone CTphone ?.............
Dispose-t-il d‟un modem Internet ?.....................
Disposez-vous d‟un ordinateur portable ?.................
Quels sont les débits UL et DL de votre modem lorsque vous travaillez généralement?...........................................
Etes-vous satisfaits de ces débits ?.....................Pourquoi ?........................................................................................
Disposez-vous d‟un modem ou d‟une clé USB CAMTEL ?.................
Pourquoi avez-vous choisi CAMTEL ?…………………………………..................................................................
……………………………………………………………………………………………………………………….
Etes-vous satisfaits de ces débits ?.....................Pourquoi ?........................................................................................
………………………………………………………………………………………………….................................
Disposez-vous en plus d‟un modem ou d‟une clé USB d‟un autre Opérateur ?.........................................................
Disposez-vous d‟une adresse électronique ?...............................................................................................................
Combien de fois allez-vous sur Internet par semaine ?...............................................................................................
Que faites-vous régulièrement sur Internet ? (cocher les cases correspondantes)
Consulter et envoyer des messages électroniques Surfer
Télécharger des documents Envoyer des documents
Télécharger de la musique/Vidéo Appels téléphoniques via le net
Faire des achats/ventes en ligne Se former en ligne
Quels sont ceux que vous souhaiteriez / programmez utiliser dans un proche avenir ? (cocher les cases)
Consulter et envoyer des messages électroniques Surfer
Télécharger des documents Envoyer des documents
Télécharger de la musique/Vidéo Appels téléphoniques via le net
Faire des achats/ventes en ligne Se former en ligne

Combien de cybercafés Ya-t-il dans la zone ?..................................
ANNEXE2 : QUESTIONNAIRE DES SONDAGES
Conception d’un outil de dimensionnement d’une solution EV-DO dans le réseau CDMA 2000 1x EV-DO de
CAMTEL. Application à la ville de Yaoundé. ENSPT – Nov. 2010

Mémoire de fin d‟études d‟Ingénieur des Travaux des Télécommunications de KEPCHABÉ Simon xii

Quels Opérateurs utilisent-t-ils ?............................................................................................................................. ....
……………………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………….
Votre ménage dispose-t-il au moins d‟un ordinateur à la maison ? …………
Disposez-vous de l‟Internet à la maison ?.............
Quelle solution de connexion à l‟Internet votre ménage a-t-il ?.................................................................................
A quel Opérateur votre ménage est-il souscrit?..........................................................................................................
Voulez-vous changer d‟opérateur ? …..........Pourquoi ?............................................................................................
………………………………………………………………………………………………….................................
Connaissez-vous tous les produits CAMTEL ?..........................................................................................................
Quels sont vos attentes vis-à-vis des opérateurs en matière d‟Internet haut débit ?...................................................
………………………………………………………………………………………………….................................
………………………………………………………………………………………………….................................

3) Statistiques récapitulatives réalisés après sondage dans chaque zone :
Nombre d‟ordinateurs portables dans la zone :
Nombre de clés USB CAMTEL dans la zone :
Nombre de clés autre opérateur dans la zone :
Nombre de téléphones CTphone de la zone :
Nombre de téléphones CTphone disposant d‟un modem dans la zone :
Nombre de cybercafés de la zone :
Activités majoritaires sur Internet : (cocher les cases correspondantes)
Consulter et envoyer des messages électroniques Surfer
Télécharger des documents Envoyer des documents
Télécharger de la musique/Vidéo Appels téléphoniques via le net
Faire des achats/ventes en ligne Se former en ligne

NECESSITE EV-DO ? : Oui Non

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->