Préparation concours ADJAENES 2011

La lettre administrative

Sommaire
Introduction La lettre en forme administrative La lettre en forme personnelle Les formulations

Conseils

Introduction
La lettre administrative est le document employé par l’administration pour transmettre par écrit de l’information :
- à l’intérieur de l’administration - entre administrations - avec un particulier

le fond ou contenu La lettre administrative peut prendre deux formes : .La lettre administrative repose sur deux éléments : . .la forme ou présentation . .la forme «administrative» pour la correspondance à l’intérieur d’une administration ou entre administrations.La forme personnelle lorsque l’administration s’adresse à un particulier.

la qualité des éléments de réponse .la maîtrise de la langue française La lettre administrative est un outil de communication qui véhicule l’image du service public. .Le fond de la lettre administrative : Le candidat au concours sera jugé selon les critères suivants : .la compréhension du sujet .

la langue .Le fond de la lettre administrative : La lettre administrative repose sur trois règles : .le plan .l’information .

claire .utile . celle-ci doit être : .exacte . Le but de la lettre administrative est de transmettre une information.complète .Le fond de la lettre administrative : L’information.actuelle .

La lettre administrative classique se compose de trois parties : .le corps du sujet .la conclusion .Le fond de la lettre administrative : Le plan.l’introduction .

.Le fond de la lettre administrative : La langue.le respect de la ponctuation Etre compris du destinataire du message .une syntaxe et une orthographe maîtrisées .un style simple et clair .

Présentation Choix des mots Longueur des phrases Orthographe et syntaxe Enchaînement des arguments Neutralité LISIBILITE .

le corps de la lettre .les pièces jointes .La lettre en forme «administrative» Elle se compose de six éléments : .la suscription (avec lieu d’origine et date) .la signature .le timbre (ou attache) .l’objet et la référence .

.l’indication «Affaire suivie par..la désignation de la direction. division ou service concerné. .La lettre en forme «administrative» Le timbre (ou attache) Le timbre identifie l’administration émettrice du courrier.l’adresse complète avec le numéro de téléphone et le mél. Il se situe à l’angle supérieur gauche et comprend plusieurs mentions : .» . .

Elle est composée de la mention de l’autorité signataire. La date indiquée est celle du jour de signature.La lettre en forme «administrative» La suscription Le lieu d’origine et la date figurent en haut à droite du document. La suscription s’inscrit sous le lieu d’origine et la date. Exemple : Le recteur de l’académie de la Réunion à Mesdames et messieurs les chefs de division . ensuite de celle du destinataire (qui n’est désigné que par sa fonction à l’exclusion de son nom).

La lettre en forme «administrative» La suscription L’acheminement des courriers administratifs repose sur deux principes : ➊ on n’écrit jamais à un fonctionnaire subordonné mais à l’autorité responsable (au Ministre pour une administration centrale. au Recteur. à l’Inspecteur d’Académie. Directeur des services départementaux de l’Education Nationale pour les services extérieurs) ➋ la correspondance administrative est toujours acheminée par la voie hiérarchique. Chancelier des Universités. . Tout courrier à une autorité supérieure doit être transmis par l’intermédiaire de l’autorité hiérarchique directe dont dépend l’auteur de la lettre.

Il permet succinctement : ➊ d’indiquer la nature de la question traitée ➋ d’acheminer rapidement le courrier vers le bon service ➌ de renseigner de l’importance de la question à traiter La référence se situe immédiatement sous l’objet. Elle est la mémoire de l’affaire traitée en indiquant au destinataire les correspondances ou autres documents s’y rapportant. sous la suscription.La lettre en forme «administrative» L’objet et la référence L’objet est placé à gauche sur la première page. .

La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre Le corps de la lettre est bâti en trois parties : ➊ l’introduction ➋ le développement ➌ la conclusion .

Une bonne introduction doit renseigner rapidement et complètement sur le problème traité le signataire du document administratif. . Elle doit être aussi brève que possible. de la question ou du problème que l’on va traiter. Elle doit toujours reprendre l’ensemble des éléments nécessaires à la parfaite compréhension du problème posé. débarrassée de tout élément qui n’apporte rien à la compréhension de la question posée. sans que ce dernier ne soit contraint de se reporter au dossier de l’affaire. Cela peut aussi être un résumé à partir des idées essentielles de la demande qui est soumise à l’administration.La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre L’introduction est la présentation ou le rappel de l’affaire.

oblige le rédacteur à apporter un maximum d’attention aux différents aspects du problème traité ou de la demande de son correspondant. dans l’introduction.La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre La formulation du problème. .

mais aussi sur les faits réels. L’argumentation doit être rigoureuse.La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre Le développement est l’examen . L’argumentation s’appuiera sur les textes réglementaires et législatifs. logique et répondre à certaines règles et méthodes. la question ou le problème traité.dans son fond . .de l’affaire.

La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre Les règles à respecter pour la rédaction du développement : ➊ veiller à l’équilibre entre les différentes parties du développement ➋ exposer les faits et les arguments de manière progressive (partir de l’argument le moins important pour finir par celui qui sera décisif) ➌ respecter l’harmonie du développement par des transitions entre les différentes parties .

les deux méthodes peuvent être appliquées.La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre Deux méthodes possibles : ➊ la première méthode consiste à exposer d’abord la réglementation. pour finalement aboutir à la conclusion. il est nettement préférable d’utiliser la deuxième méthode. ➋ la seconde méthode consiste à répondre par l’affirmative ou par la négative à la demande pour ensuite en justifier la réponse. . Dans le cas d’une réponse négative. puis aborder le cas précis. Dans le cas d’une réponse affirmative.

.La lettre en forme «administrative» Le corps de la lettre La conclusion La conclusion est l’aboutissement logique de l’introduction et du développement. Elle informe de la décision de l’administration. Elle doit être claire et précise.

).. le chef d’établissement.La lettre en forme «administrative» La signature Deux cas peuvent se présenter : ➊ la personne qui détient légalement l’autorité est le signataire de la lettre (par exemple le Recteur. l’Inspecteur d’Académie. Son nom suit sa signature sans son titre (qui figure déjà dans la suscription). ➋ le signataire de la lettre ne détient pas l’autorité. le Président d’Université. Sa signature sera précédée de sa qualité et de la justification de ses pouvoirs.. .

La lettre en forme «administrative» La signature
Trois formules possibles lorsque le signataire ne détient pas l’autorité :
➊ «par délégation» : l’autorisation à signer des décisions est soumise à certaines conditions fixées dans un acte officiel (arrêté) qui précise l’objet de la délégation et ses limites. ➋ «par autorisation» : c’est le pouvoir de signer en permanence un certain nombre de documents relevant du service du signataire, le plus souvent après accord oral du supérieur. ➌ «par ordre» : s’applique en l’absence de toute délégation écrite. Elle est utilisée par un fonctionnaire en l’absence, ou en cas d’empêchement, du chef direct. C’est une autorisation plus restreinte et plus précise que la formule précédente.

La lettre en forme «administrative»

Les pièces jointes
Le nombre et éventuellement la nature est/sont mentionné(s) : - soit en bas à gauche de la première page - soit en haut après l’objet et la référence

La lettre en forme «administrative»
Structure de la lettre
Timbre ou Attache
Lieu d’origine et date

Suscription

Objet Référence

Introduction Développement Conclusion
Signature Pièces jointes

l’adresse du destiantaire .la date .le corps de la lettre (introduction.le timbre ou attache .la formule de politesse . conclusion) .La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle 8 éléments : .la signature . développement.les pièces jointes .la formule ou appel .

bureau) d'où émane le document .l’indication «affaire suivie par..» ..le nom de la cellule de base (division. qui permettent de déterminer avec certitude les services dont émane le document. dans l’entête.l’indication du numéro d’enregistrement .le nom du ministère et/ou de l’académie .le nom de la direction et/ou service . Il comporte généralement : .La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle Le timbre ou attache Le timbre est l’ensemble des mentions.

Elle se compose du lieu.La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle La date et le lieu d’origine : La date est indispensable et doit figurer dans l’angle supérieur droit de la feuille. du mois en toutes lettres et du millésime. . du jour.

Les lettres adressées à des autorités administratives ou politiques sont libellées de la façon suivante : .Monsieur le Conseiller Général. Ne jamais utiliser d’abréviations. . entreprises publiques. Les lettres adressées aux sociétés. . syndicats comportent également une formule d’appel.Monsieur le Directeur ..La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle La formule d’appel : La lettre adressée par une administration à des personnes privées utilise les formules d’appel de la correspondance privée..

correct (poli) .complet .concis . Le développement devra respecter les cinq règles suivantes : .La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle Le corps de la lettre : L’introduction rappelle de façon synthétique l’affaire.clair . Elle remet en mémoire rapidement et complètement le problème traité.convaincant (objectif) .

Clarté + Précision . Elle fait connaître la décision de l’administration. Celle-ci peut être positive. Il ne doit y avoir aucune aucune ambiguïté quant à la décision de l’administration.La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle Le corps de la lettre : La conclusion est la partie la plus importante du texte. négative ou d’attente.

le sexe. la nature des rapports existants entre les correspondants. à l’assurance de ma considération distinguée. Elle varie suivant la situation. Monsieur le Directeur. La formule de politesse sera : Je vous prie de croire.La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle La formule de politesse : C’est une formule de courtoisie qui reprend nécessairement dans son libellé. la formule d’appel. Exemple : Si la formule d’appel est : Monsieur le Directeur. l’âge. .

La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle La signature : Il n’y a en principe dans le service qu’une personne qui a le pouvoir de signer. La signature doit être précédée de la qualité du signataire. .

code postal. ville). . de sa fonction ou qualité et de son adresse (rue. L’adresse du destinataire : L’adresse figure en bas à gauche de la première page et se compose du prénom et du nom du destinataire. au dessus du destinataire.La lettre en forme «personnelle» Les différentes parties de la lettre en forme personnelle Les pièces jointes : La mention «pièces jointes» est indiquée dans l’angle inférieur gauche de la première page du document.

La lettre en forme «personnelle» Conclusion La lettre en forme personnelle est une rédaction émanant d’une administration. l’arbitraire. Elle doit donc respecter les valeurs de l’administration : ➔ La responsabilité (pas d’utilisation du «on» par exemple) ➔ La prudence (restitution des faits dans leur exactitude) ➔ L’objectivité (éviter le subjectif. l’émotionnel) ➔ La courtoisie ➔ La précision et la clarté .

La lettre en forme «personnelle» Structure de la lettre Timbre ou Attache Lieu d’origine et date Appel Introduction Développement Conclusion Formule de politesse Pièces jointes Adresse Signature .

. .. Il a été porté à ma connaissance que.. J’ai l’honneur de vous faire connaître que...Les formulations Les formules introductives En l’absence de correspondance antérieure : J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur... J’ai été saisi par tel service d’une question relative à.... Il m’a été signalé que.... Vous avez bien voulu me faire connaître que... Vous avez bien voulu m’informer que.... La question m’a été posée de savoir dans quelle mesure. Je l’honneur de vous informer de.

..... .... Par lettre rappelée en référence.... Par bordereau en date du. Vous avez bien voulu me signaler.. Vous avez appelé mon attention sur... Par votre communication téléphonique du. Vous m’avez saisi de.Les formulations Les formules introductives En présence de correspondance antérieure : Par lettre du.

.Les formulations Les verbes Conférant une certaine autorité et excluant l’incertitude d’interprétation : Je note J’observe Je signale J’ajoute Je précise Je souligne Je constate Je confirme Je rappelle Je considère J’estime que . ..

Les formulations Les verbes Pour renforcer le propos : Je crois. j’estime Je prends note de Je me permets de Je ne peux que Je signale Il n’est pas exclu que Je n’ignore pas que Je souligne Il est entendu que Je ne doute pas que Je ne sous-estime pas Je ne perds pas de vue .

Les formulations Les verbes Pour souligner une impossibilité : Il ne saurait être question de Il ne saurait vous échapper Vous ne sauriez ignorer que .

Les formulations Les verbes de conclusion : Il convient de Il importe de Il y a lieu de Il sied de Je souligne Il paraît nécessaire Il paraît opportun Il est préférable Il paraît souhaitable Il est indispensable .

.. Sous cet angle.... .. A ce sujet...... En principe. En ce qui concerne.. . En l’objet... En effet.. Notamment... En l’espèce....Les formulations Les locutions précisant l’idée : A cet égard.

.. D’une façon générale..... ... En tous cas.. D’une manière générale...Les formulations Les locutions permettant d’étendre la portée de l’idée : A tous égards. En tout état de cause. ..

En définitive..... En premier lieu. ... En conclusion.Les formulations Les locutions indiquant les étapes de l’exposé : Tout d’abord. on a souvent intérêt à numéroter les paragraphes pour plus de clarté...... Dans les notes ou circulaires. Ensuite.. En résumé.

Les formulations Les locutions caractérisant l’importance d’un argument : A titre principal.. .... A titre subsidiaire. A titre accessoire.... .. A titre d’information.. A titre exceptionnel....

.... ....Les formulations Les locutions de transition : D’un côté. d’un autre côté... d’autre part. En revanche.. Par ailleurs. D’une part.......... En outre. Par contre.

.... Sans tarder.. D’ores et déjà....Les formulations Les locutions apportant une précision temporelle : Au fur et à mesure. ... .. Dès maintenant. Sans délai..

Les formulations La formule de politesse indiquant les étapes de l’exposé : ✐ Les correspondances échangées au sein d’une administration ou entre administrations différentes. Exemple : Je vous prie de bien vouloir croire en l’assurance de ma considération distinguée. . ne comportent pas de formules de politesse.

Les conseils La gestion du temps Prise de connaissance du sujet Prise de connaissance des documents Etablissement du plan Rédaction du courrier Relecture 5/10 minutes 20/25 minutes 10 minutes 30/40 minutes 10 minutes 1 heure 30 .

Les conseils Les matériels indispensables : Deux stylos (noir ou bleu) Un correcteur Un surligneur Un crayon à papier .

. Dont vous trouverez la copie ci-jointe.. .Les conseils Le lexique administratif à connaître : Ci joint : L’expression ci-joint est invariable lorsqu’elle est placée avant le nom auquel elle se rapporte. Veuillez trouver ci-joint la copie de la lettre.

. communiqués Ces par Compétence : Aptitude reconnue légalement à une autorité de faire certains actes.Le lexique administratif à connaître : Les conseils Communiquer. «transmettre». communication : Signifie «être en relation» ou renseignements pourront m’être téléphone. Affaire de la compétence du préfet.

Ce résulte d’une délibération d’un conseil d’enseignement. Ce mot désigne couramment. de réunir. . Délibération : Examen d’une question par un groupe de personnes.. également.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Convocation : Action de faire venir. la lettre par laquelle une personne est convoquée.. Résultats de cet examen. La convocation se distingue de l’invitation par son caractère impératif. Par délibération en date du.

réservé. Dévolu : Attribué. En aucun cas il ne sera accordé de dérogations.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Dérogation : Exception par rapport à ce qui est prévu par la réglementation. En vertu des pouvoirs qui lui ont été dévolus. Les dérogations à l’obligation scolaire sont exceptionnelles. .

. Dispense : Autorisation spéciale accordée par l’autorité administrative de ne pas faire ce qui est prescrit.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Diffuser. diffusion : La diffusion d’un document est sa communication aux personnes auprès desquelles cela est prévu. Dispense d’âge pour se présenter à un examen.

Solliciter sa mise en disponibilité.. . Les dispositions de l’article 3 de ce décret. Se référer aux dispositions de la loi.. Disposition : Chacun des points que règle une loi. un décret. un arrêté. Prendre des dispositions.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Disponibilité : Position d’un fonctionnaire écarté provisoirement de ses fonctions mais qui conserve son grade et son droit à la retraite.

application de cette décision. Les textes émanent de . Emaner : Provenir de. découler l’administration centrale. de. Date d’effet : date à laquelle une décision devient applicable.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Effet : Effet d’une décision : conséquence.

Opposer la forclusion : faire connaître à l’intéressé la privation de ses droits. . Etre forclos. forclusion : La forclusion est la privation d’un droit qui n’a pas été exercé dans les délais fixés. Exposer un problème. des difficultés. faire connaître. Forclos. une situation.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Exposer : Expliquer.

Incidence d’une mesure. conséquence. L’incidence sur les prix des augmentations de salaires. Recevoir une habilitation.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Habiliter : Donner la compétence pour accomplir un acte. Incidence : Effet. .

Instance : Affaire en instance : en cours d’examen. Indemnité de résidence. Allouer une indemnité. de logement etc. .Les conseils Le lexique administratif à connaître : Indemnité : Somme versée à un agent en accessoire du traitement. En réparation d’un dommage ou d’un préjudice. en attente de décision.

.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Mesure : Décision prise par une autorité administrative. Par référence au décret du.. Référence : Indications des documents auxquels on se rapporte. Une mesure a une portée plus concrète qu’une disposition et moins impérative qu’une prescription.. Faire l’objet de mesures disciplinaires.

Relever une personne de ses fonctions. Relever : Dépendre de. Cette affaire ne relève pas de ma compétence.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Relatif à : Terme très courant signifiant «se rapportant à». Mesure administrative à l’égard d’un fonctionnaire lui retirant ses fonctions. . Lettre relative à une demande de poste.

. Cette affaire n’est pas de mon ressort.. Sous réserve de : sous condition de. Réserve : Restriction. d’être dans les attributions de... Adresser une requête.Les conseils Le lexique administratif à connaître : Requête : Demande verbale ou écrite. . Ressort : Couramment ce mot est synonyme de compétence.

Les conseils Le lexique administratif à connaître : Rétroactif : Effet rétroactif. ces renseignements devront m’être adressés pour le. . On trouve également l’expression «terme de rigueur».. Augmentation des salaires avec effet rétroactif. Titularisation avec effet rétroactif.. Se dit d’un acte dont la mise en application est antérieure à la date à laquelle la décision a été prise ou le texte signé.. délai de rigueur. Réserve : Délai de rigueur : formule destinée à inviter au respect strict d’une date.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful