Vous êtes sur la page 1sur 1

Communiqué de presse CREA du 25/05/12

N'ayant pu entrer en contact direct avec notre nouveau propriétaire, le ministère des affaires sociales, pour l'informer qu'une procédure d'expulsion des 40 habitants du centre social autogéré était menée en son nom, nous nous sommes rendus à la mairie de Toulouse jeudi 24/05. Nous avons tenté d'interpeller Pierre Cohen, député-maire de la ville et surtout membre du parti socialiste actuellement au pouvoir, pour qu'il nous mette en relation avec des membres du gouvernement. Nous l'avons également « invité » à demander l'arrêt de la procédure. Nous n'avons obtenu qu'un rendez-vous pour ce vendredi 16h avec Claude Touchefeu.

Dès 8h ce vendredi, nous avons interpellé les élus municipaux afin que cette question soit abordée lors du conseil municipal. Des membres du collectif ont assisté à l'ensemble du conseil mais rien n'a été évoqué. Une délégation a été reçue à 16h par M. Cayrecastel et Mme Touchefeu. Cette dernière s'est engagée au nom du maire à ce qu'un courrier soit transmis au ministère et à la prefecture pour

Mais le procès a lieu le 1er juin. Le maire s'est

les informer de la situation

également engagé à « surseoir » (suspendre) à l'expulsion du bâtiment mais non pas à arrêter la procédure. Ce qui laisserait le centre social autogéré et tous ces habitants « expulsables » au

moindre prétexte, c'est-à-dire sous la menace constante de la rue.

mardi

soir

Nous repartons sans aucunes garanties que la demande arrive à temps, avant la tenue du procès, à la préfecture.

Dans cette mesure, nous continuerons à mener sans relâche notre lutte jusqu'à l'arrêt de cette procédure.