Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre 6

FONDATIONS SUPERFICIELLES

Les calculs de la fondations sont effectués a l’ELS pou le dimensionnement de la surface au sol.

I. Semelle rectangulaire isolée sous poteau

Données

Charges permanentes Gsol. I. Semelle rectangulaire isolée sous poteau Données Charge d’exploitatio n Q Contrainte du sol Section

Charge d’exploitation Q n Q

Contrainte du solDonnées Charges permanentes G Charge d’exploitatio n Q Section du poteau a/b ou (a, b) Acier

Section du poteau a/b ou (a, b)permanentes G Charge d’exploitatio n Q Contrainte du sol Acier f e 4 0 0 ou

Acier f e 4 0 0 ou f e 5 0 0 e400 ou f e500

σ sol

b H e B
b
H
e
B
b
b
f e 4 0 0 ou f e 5 0 0 σ s o l b

A

f e 4 0 0 ou f e 5 0 0 σ s o l b
a
a
B
B

B

B

Calcul de la section

S

S A B N ser σ sol
S A B N ser σ sol

A B

S A B N ser σ sol

N ser

σ sol

N ser

N ser G Q
N ser G Q

G Q

Deux méthodes pour le calcul de A et B

σ sol N ser G Q Deux méthodes pour le calcul de A et B Méthode

Méthode homothétique

a A b B S A B
a A
b B
S
A B

Cette méthode et sujette à beaucoup de critiques. Si le rapport est très élevé, les dimensions

sont disproportionnelles.

Règle des mêmes débords Calcul de hauteur H Règle des mêmes débords On suppose que

Règle des mêmes débords

Calcul de hauteur H

Règle des mêmes débordsRègle des mêmes débords Calcul de hauteur H On suppose que la semelle est rigide :

On suppose que la semelle est rigide :

A S a A B B b
A S a
A B B b

d

A a
A
a

4

: condition de rigidité de la semelle

On prend :

d = hauteur utile

d

d débord A a B b 4 4 2

débord A a B b

d débord A a B b 4 4 2

4

4

2

On prend : d = hauteur utile d débord A a B b 4 4 2

Méthode homothétique

H d 5cm
H d 5cm
H max A a 4 5cm; B b 5cm 4

H max

A a 4
A a
4

5cm;

B b 5cm 4
B b
5cm
4

Calcul du ferraillage

Suivant A

Suivant B

A st

N A a u 8 f d e γ s
N
A a
u
8
f
d
e
γ
s

A st

N B b u 8 f d e γ s
N
B b
u
8 f
d
e
γ
s

Comparaison des deux méthodes

Méthode homothétiqueComparaison des deux méthodes Le calcul se fait deux fois : Acier //A ≠ Acier //B

Le calcul se fait deux fois : Acier //A ≠ Acier //B

Méthode des mêmes débordsLe calcul se fait deux fois : Acier //A ≠ Acier //B Le calcul se fait

Le calcul se fait une fois : Acier //A = Acier //B

A st

u 2 f e γ s
u
2
f
e
γ
s

N

1

f N e400 348MPa u γ 2 e400 696 10 s A f s t
f
N
e400
348MPa
u
γ
2
e400
696
10
s
A
f
s t
N
e500
u
435MPa
e500
γ
s

870

10870 2

2

Répartition des aciers

A st = nombre de barres x diamètre d’une barre

Dispositions constructives

espacement : 15cm ≤ esp ≤ 25cm

poteau carré ou circulaire => semelle carrée

vérification de la résistance

A, B et H connus. On calcule le poids propre de la semelle G 0 , puis on calcule la contrainte de calcul σ cal

On compare σ cal à σ sol

calcul σ c a l On compare σ c a l à σ s o l

si σ cal ≤ σ sol :

OK !!!

σ cal

σ cal S

S

N

se

GN se 0

0

sinon : Redimensionner Pour éviter l’itération, on majore N s e r par 21/20 Pour éviter l’itération, on majore N ser par 21/20

21 N N' 20 ser S ser σ sol σ sol
21
N
N'
20 ser
S
ser
σ sol
σ sol

II.

Semelle filante

a l A
a
l
A

Le calcul se fait par tranche de 1m Calcul de la section

Calcul de la hauteur

Calcul du ferraillage

l

= longitudinale

t

= transversale

Dispositions constructives

S A 1m N ser σ sol
S A 1m N ser σ sol

S A 1m

S A 1m N ser σ sol

N ser

σ sol

A - a

4

H

H 5cm

5cmH

A stl

N A a u 8 f d e γ s
N
A a
u
8
f
d
e
γ
s

A stt

A stt A stl 4

A stl

4

( A stmin ) l = 2 cm 2 pour f e400 15 cm ≤ espacement ≤ 25 cm

Si d > A-a

=>

A stt = 0

III.

Semelle isolée sous deux poteaux

Soient deux poteaux P1 et P2 distants de l

l P1 R P2 S1 S2
l
P1
R P2
S1
S2
P2
P2

P1

x1 R a b

x1

R

a b

x1 R a b x2
x1 R a b x2
x1 R a b x2
x1 R a b x2
x1 R a b x2
x2

x2

x1 R a b x2
x1 R a b x2
x1 R a b x2

Résultante R

 

B

0

 

b1

  b2  
 

b2

 

a 0

a1

a 0 a1 a2

a2

 

b

0

A 0

P1 R P2 0 a b R S S 1 2
P1
R
P2
0
a
b
R S
S
1
2

Position de R par rapport à P1 et P2

Règle des mêmes débords

de R par rapport à P1 et P2 Règle des mêmes débords M/o 0 P l

M/o 0

P l R a 2
P
l
R a
2
P B a 2 l x a R 1 2 B 1 b P l
P
B
a 2
l
x
a
R
1 2
B
1
b P
l
x
b
R
2 2

R

A a B b A B a b S S A B 1 2 R
A
a
B
b
A
B
a
b
S
S
A
B
1
2
R
A

B

Exemple

P

1

P

2

Données

G 1 20 60 Q 1 G 2 20 40 Q 2 2 bars sol
G
1
20 60
Q
1
G
2
20 40
Q
2
2 bars
sol
2
1bar
10T / m
l
1.20m

80T

25T

60T

15T

Résolution

1)

Calcul de la semelle S1

N ser

=

G + Q

σ sol = 2bars

= 80 +25

N ser = 105T σ sol = 20T/m 2

N ser sol
N
ser
sol
S 20 S = 5.25m 2 Règle des mêmes débords S = AxB et A-a
S
20
S
= 5.25m 2
Règle des mêmes débords
S
= AxB et A-a = B-b =>
A = B + (a-b)
S
= B x [B + (a-b)] =>
S = B 2 + Bx (a-b)
B
2 + (a-b) xB - S = 0
∆ = (a-b) 2 + 4S
b
a
B
2

105

= ( 0.2-0.6) 2 + 4x5.25

0.4 21.16 B 2 A = 2.5 - 0.4
0.4
21.16
B
2
A = 2.5 - 0.4

∆ = 21.16

B = 2.5m

A = 2.1m

P 1 ( 20/60 ) => S 1 ( 210/250 )

2)

Calcul de la semelle S2

N ser

=

G + Q

σ sol = 2bars

S

N ser sol
N ser
sol

75

20

= 60 +15

= (0.2-0.4) 2 + 4x3.75

0.2 15.04 B 2 A = 2.04 - 0.2
0.2
15.04
B
2
A = 2.04 - 0.2

N ser = 75T σ sol = 20T/m 2

S = 3.75m 2

Règle des memes débords

∆ = 15.04

B = 2.04m

A = 1.84m

P 2 ( 20/40 ) => S 2 ( 185/205 )

Conclusion Les deux semelles se touchent Problème Trouver une semelle équivalente S 0 ( A 0 /B 0 )

3)

Calcul de la semelle équivalente

l P1 R P2 S1 S2
l
P1
R P2
S1
S2

ó

 
P1
P1

x1

l

R
R

a

b

P2
P2

x2

 

B/2

B/2

  P1 x1 l R a b P2 x2   B/2 B/2
  P1 x1 l R a b P2 x2   B/2 B/2
  P1 x1 l R a b P2 x2   B/2 B/2
  P1 x1 l R a b P2 x2   B/2 B/2

R = S 1 + S 2 = 5.25 + 3.75

a

b

R = S 1 + S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P

2

l
l

P

R = S 1 + S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P

3.75

R 9

R = S 1 + S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P

1

P

l
l
R = S 1 + S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P

5.25

R 9

+ S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P 3.75 R 9 1

1.20

S 2 = 5.25 + 3.75 a b 2 l P 3.75 R 9 1 P

1.20

Résultante

R = 9m 2

a = 50cm

b = 70cm

a 0 = max ( a 1 ; a 2 ) = max ( 20 ; 20 ) b 0 = (b 1 + b 2 )/2 + l = ( 40+60)/2 + 120 Règle des mêmes débords

a 0 = 20cm b 0 = 170cm

= ( 0.2-1.70) 2 + 4x9

∆ = 38.25

x

x 2

1

1.5 38.25 B 2 A = 3.85 – 1.5
1.5
38.25
B
2
A = 3.85 – 1.5

B 0 = 3.85m

A 0 = 2.35m

P 0 ( 20/170 ) => S 0 ( 235/385 )

0 = 2.35m P 0 ( 20/170 ) => S 0 ( 235/385 ) B 0

B 0

2

B

2.35m P 0 ( 20/170 ) => S 0 ( 235/385 ) B 0 2 B

0

2

a
a
a

385

2

385 2 50

50

x

1 = 145cm

b
b
b

385

2

385 2 70

70

x

2 = 125cm

1 er ordre

Max ( x 1 ; x 2 ) A 0 /2

A 0 B 0
A
0
B
0

2.50m

3.60m

2 éme ordre

x 1 x 2
x
1
x 2

1.30m

1.10m

A
A

0 / 2

A 0 B 0 2.50m 3.60m 2 é m e ordre x 1 x 2 1.30m

1.25

P 0 (20/170) ; S 0 (360/250)

A 0 B 0 2.50m 3.60m 2 é m e ordre x 1 x 2 1.30m

1.30m

4)

Calcul du ferraillage

Lorsque le deuxième ordre de résolution est atteint , le ferraillage se calcule pa la méthode des

bielles.

Poteau rectangulaire => semelle rectangulaire, le ferraillage se calcule pa la méthode des bielles. Poteau carré ou cicutaire => semelle

Poteau carré ou cicutaire => semelle carrée Méthode des bielles P 0 (a 0 /b 0 = 20/170) ; S 0 (A Méthode des bielles P 0 (a 0 /b 0 = 20/170) ; S 0 (A 0 /B 0 = 360/250)

Ferraillage suivant A 0

A st

Nu A a 0 0 8 d f γ 0 0 s
Nu
A
a
0
0
8
d
f
γ
0
0
s
A a d 0 0 0 4
A
a
d
0
0
0
4

Ferraillage suivant B 0

On calcule le moment au nu du poteau qui a le plus grand débord, en renversant la semelle.

qui a le plus grand débord, en renversant la semelle. Q u P 1 P2 l

Q u

P1

P2

plus grand débord, en renversant la semelle. Q u P 1 P2 l 1 P1 P2
plus grand débord, en renversant la semelle. Q u P 1 P2 l 1 P1 P2
plus grand débord, en renversant la semelle. Q u P 1 P2 l 1 P1 P2
l 1 P1
l 1
P1
débord, en renversant la semelle. Q u P 1 P2 l 1 P1 P2 Q 1.40

P2

Q

1.40 A u 0 sol
1.40
A
u
0
sol
l 2 M Q 1 u 2
l
2
M
Q
1
u 2

l 1 est le plus grand débord le calcul du ferraillage se fait celui de la poutre

Libage

Le libage a pour effet de raidir la semelle et permet de remédier aux légers tassements différentiels. Ce libage est constitué par une poutre comportant des armatures longitudinales et des armatures transversales.

des armatures longitudinales et des armatures transversales. S’il existe une grande ouverture au -dessus du libage,

S’il existe une grande ouverture au-dessus du libage, celui-ci va travailler comme une poutre chargée du bas ver le haut. On renforce alors les armatures du libage.

Condition de libage

Q u x 2 /2 Q u x 2 /2 Q u L 2 /8
Q u x 2 /2
Q
u x 2 /2
Q u L 2 /8 - Q u x 2 /2
Q u L 2 /8
x
L
x
2
L
2
x
2
L
2
L
Q
Q
0
x
u
2
u
8
2
8
2

Comparer x et L/2

Six L x 2 L 2 x 2 L 2 L Q Q 0 x u

Six L x 2 L 2 x 2 L 2 L Q Q 0 x u

x

x

L

L x 2 L 2 x 2 L 2 L Q Q 0 x u 2

2

L

L x 2 L 2 x 2 L 2 L Q Q 0 x u 2

2

pas de libageQ u L 2 /8 x L x 2 L 2 x 2 L 2 L

libage2 /8 x L x 2 L 2 x 2 L 2 L Q Q 0

IV.

Semelle excentrée Longrine de redressement

N

L a 0 e R A/2 A L 1
L
a
0
e
R
A/2
A
L
1
– Longrine de redressement N L a 0 e R A/2 A L 1 q =
– Longrine de redressement N L a 0 e R A/2 A L 1 q =

q = R/A

Calcul de la semelle

A l’approximation on prend :

∑ M/0 = 0 => NxL = RxL 1

a A L 1 L 2 2
a A
L
1 L
2
2

R

2 L N 2 L a A
2 L
N
2 L
a A
on pr end : ∑ M/0 = 0 => NxL = RxL 1 a A L

2L

1.10

2L a A

on pr end : ∑ M/0 = 0 => NxL = RxL 1 a A L
on pr end : ∑ M/0 = 0 => NxL = RxL 1 a A L

R 1.10 N

On applique la règle des mêmes débords pour une meilleure répartition des charges. A a

On applique la règle des mêmes débords pour une meilleure répartition des charges.

A a B b 2 R S A B σ
A
a
B
b
2
R
S
A
B
σ

sol

2B

2

B a 2b S 0
B
a 2b
S 0

Le calcul du ferraillage se fait par la méthode des bielles :

Suivant A

Suivant B

A st

N A a u 8 f d e
N
A
a
u
8
f
d
e

γ

s

A st

N B b u 8 f d e
N
B
b
u
8
f
d
e

γ

s

V.

Semelles excentrées trop rapprochées

a
a

On ne peut plus appliquer la règle des mêmes débords.

R

2L

N 2L a A
N
2L a A

R

R A B σ sol

A

R A B σ sol
R A B σ sol

B σ

sol

des mêmes débords. R 2L N 2L a A R A B σ sol Le calcul

Le calcul du ferraillage se fait par la méthode des bielles.

Longrine de redressent Comme son nom l’indique, les longrines de redressement redressent les semelles excentrées. Elles contribuent aussi à la stabilité de l’ensemble.

Elles contribuent aussi à la stabilité de l’ensemble. R x 2 M/x 0 M x A
Elles contribuent aussi à la stabilité de l’ensemble. R x 2 M/x 0 M x A

R x

2

M/x 0 M x

A 2

aussi à la stabilité de l’ensemble. R x 2 M/x 0 M x A 2 Nx

Nx

;

M max

0 x
0
x

A

de l’ensemble. R x 2 M/x 0 M x A 2 Nx ; M max 0

dM

max

dx

0
0
N x 0 A R
N
x 0
A
R
R x M x x 0 Nx M max 0 0
R x
M x x
0
Nx
M max
0
0

A 2

V max au nu du poteau

V

1

0 Nx M max 0 0 A 2 V m a x au nu du poteau

V

max

R

max 0 0 A 2 V m a x au nu du poteau V 1 V

A

0 0 A 2 V m a x au nu du poteau V 1 V max

a N

V

2

A 2 V m a x au nu du poteau V 1 V max R A
A 2 V m a x au nu du poteau V 1 V max R A

R N

Le calcul de la longrine se fait avec la valeur réelle de R :

R

2L

2L a A
2L a A

N

Erreur à éviter

Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1
Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1
Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1
Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1
Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1

<>

Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1
Erreur à éviter < ≠ > Ceci est très faux pour deux raisons : S 1

Ceci est très faux pour deux raisons :

S 1 S 2 peut être différent de la surface complémentaire La somme des amplitudes des cercles de Mohr peut dépasser la contrainte admissible du sol Mur porteur La transmission des charges des murs porteurs se fait par système de voûte.

charges des murs porteurs se fait par système de voûte. Traction Concentration de contraintes flèche Traction
charges des murs porteurs se fait par système de voûte. Traction Concentration de contraintes flèche Traction

Traction

Concentration de contraintes flèche
Concentration de
contraintes
flèche
des murs porteurs se fait par système de voûte. Traction Concentration de contraintes flèche Traction Semelle
des murs porteurs se fait par système de voûte. Traction Concentration de contraintes flèche Traction Semelle
des murs porteurs se fait par système de voûte. Traction Concentration de contraintes flèche Traction Semelle

Traction

Semelle filante