P. 1
POSE ET ESSAIS DES CONDUITES DE L’EAU POTABLE

POSE ET ESSAIS DES CONDUITES DE L’EAU POTABLE

2.0

|Views: 4,537|Likes:
Publié pargalactic_05

More info:

Published by: galactic_05 on Jul 02, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/15/2014

pdf

text

original

POSE ET ESSAIS DES CONDUITES DE L’EAU POTABLE

FOUILLES POUR CONDUITE Généralités : Les fouilles sont réalisées en tranchées au cotes, alignement et pentes indiqués sur les plans ou ordonnés par le Maître de l’ouvrage. Un espace de 20 cm de largeur devra être laissé de chaque coté des tuyaux pour le compactage à la dame mécanique. Les niches destinées à l’exécution des joints devront être fouillées au droit des extrémités des tuyaux pour les emboîtement et de manière également à s’assurer que le corps cylindrique de tuyau repose sur la couche de base ,sur toute sa longueur. Largeur et profondeur de la tranchée : Largeur nominale de la tranchée en tout terrain sera définie comme suit : Diamètre nominal de la conduite Largeur nominale de la tranchée

DN<=150 mm 150<DN<300 300<DN<500 DN

L=0.60 m L= (2*0.25) +DN L= (2*0.30) +DN L= (2*0.40) +DN

L’épaisseur du remblai sur la génératrice extérieure supérieure du tuyau ne peut être inférieur à 0.8 m en terrain ordinaire et 0.5 m en terrain rocheux. Le fond de la tranchée est corrigé par la confection du lit de pose en terre fine damée de 0.10 m et dressée soigneusement de façon à ce que les canalisations reposent sur le sol sur toute leur longueur. Le lit de pose sera constitué de sable ou de terre fine en terrain ordinaire ou de gravette en terrain rocheux. Consolidation du sol et drainage sous conduite : Dans le cas où l’on pourrait prévoir du ruissellement en fond des fouilles, les matériaux d’appoint devront être du gravier ou de la pierre cassée.

FOULLES POUR LES OUVRAGES : Les fouilles pour les regards. Les butées et massifs d’ouvrages, etc. devront être réalisées aux alignements et aux pentes requises, tout en laissant suffisamment d’espace pour la construction, la vérification et l’enlèvement des coffrages. Le fond des fouilles devra avoir la profondeur exacte puisque le remplissage au moyen de matériaux en terre est absolument prescrit. Toute fouille en excès, s’il y en a devra être remplie avec du béton. REMBLAI DE REMPLISSAGE : Les matériaux de remblai pourront être mis en place sur les cotes des conduites sur une épaisseur au dessus des conduites ne dépassant pas 60 cm, si le compactage est réalisé avec des dames mécaniques ,le matériel de compactage ou de traction ne sera pas autorisé à passer sur la conduite ou sur les autres ouvrages avant que la hauteur de remblai ne soit suffisante pour permettre un tel passage sans qu’il en résulte des effets ou des vibrations dangereuses. UTILISATION DES MATERIAUX Matériaux utilisables : Tout matériau excavé convenablement devra être utilisée dans le remblai permanent. Les matériaux excédentaires utilisables seront employés, s’il y’a lieu, au remblai des tranchées dans lesquelles les déblais ont été reconnus impropres au remblai et évacués. Les matériaux utilisables excédentaires qui n’auront pas trouvé leur utilisation sur le tracé de la conduite seront évacues en décharge. Matériau ordinaire de remblais : Matériau ordinaire de remblai devra être composé de terre d’argile sableuse, sable et de gravier ou de tout autre matériau autorisé .il ne devra pas comporter de grosse mottes de terre ni de pierres supérieures à 10 cm. Le matériau ordinaire pouvant être utilisée pour servir de lit de pose devra avoir une structure granulaire et ne devra pas comporter de pierres dépassant 2.5 cm dans leur plus grande dimension. Mise en place des remblais : Remblayage des tranchées : Sauf indication contraire des plans, le matériau ordinaire pourra être utilisé pour remblayer les tranchés. Le matériau devra être déposé en couches de » 15 cm d’épaisseur et soigneusement compacté jusqu’à ce que les tuyaux soient recouverts d’une épaisseur au moins égale à celle requise par les plans.

Stockage des tuyaux Le stockage des tuyaux sur les lieux de pose. Longtemps à l’avance n’est pas admis .les chantiers de pose devront être approvisionnées avant la mise en fouille des tuyaux dans un délai fixé au part avant. Transport et manutention : La manutention des tuyaux doit se faire avec les plus grandes precautions.les tuyaux seront déposés sans brutalité sur le sol ou dans le fond des tranchées et il convient d’éviter de les rouler sur les pierres ou en sol rocheux sans avoir constitué au préalable des chemins de roulement à l’aide de madriers. Pose des tuyaux : Les tuyaux devront être posés selon l’alignement et les pentes indiquées sur les plans avec le type de joint fourni. Les recommandations des fabricants des tuyaux seront rigoureusement suivies. Pendent toute la durée des travaux de pose, la tranchée devra être maintenue exempte d’eau qui pourrait rendre difficile l’exécution des joints .les tuyaux devront être emboîtés et serrés l’un contre l’autre et l’on devra prendre soin de maintenir l’alignement et la pente exacte. Canalisation acier : Pour ce type de conduites les tubes et raccords sont vérifiés avant d’être assemblés pour s’assurer notamment que le revêtement protecteur extérieur et intérieur est intact ou rétabli dans son intégrité primitive. Les revêtements doivent donc être rigoureusement reconstitués partout où ils auraient été enlevés ou détériorés .La descente en fouille des canalisations en acier soudé ne doit avoir lieu en été qu’aux heures les plus fraiches de la journée et jamais après que les canalisations aient été chauffées par le rayonnement solaire. POSE DE L’APPAREILLAGE : Robinet vannes de vidanges La mise en place des robinets –vanne à extrémité à brides et la confection des joints correspondants doivent être effectuées telle que les tuyauteries n’exercent sur les brides aucun effort anormal de traction susceptible de provoquer leur arrachement ou la déformation du corps de l’appareil. En particulier, lors de la pose de tels robinets vannes sur une conduite en tranchée, il y a lieu de procéder à son assemblage avec les bouts d’extrémité ou raccords à brides et l’ensemble

est alors descendu et mis en place. Ces précautions ne sont pas nécessaires pour la pose des robinets vannes à bouts lisses assemblés à l’aide de joint démontable souples. Les robinets-vannes en tranchées sont posés dans un ouvrage en maçonnerie ou béton et sauf indication contraire, sur un massif béton. Les robinets-vannes doivent être installés et raccordés de telle sorte que leur remplacement puisse être effectué sans nécessité le déplacement de la canalisation ou la démolition du massif ou ouvrage protecteur de maçonnerie. Appareillage de ventouse : Les appareils de ventouses sont posés en appliquant les prescriptions des robinet-vannes de vidanges Ils seront posés sous regards accessibles et de dimensions telles qu’elles permettent d’en assurer l’entretien et le démontage. Butées : A chaque changement de direction de la conduite formant coude, seront construites les butées qui doivent répondre à la pression par simple adhérence à l’exclusion de tout autre buttage secondaire éventuel sauf en cas de rocher franc. Dans ce cas, la qualité du rocher en place devra être reconnu apte à cette fonction. EESAIS DES CONDUITES EN TRANCHEES : Définition des tronçons Les épreuves seront réalisées sur tronçons non remblayés à l’exception de cavalier de terre mis en place pour éviter les déplacements de tuyaux dans le cas de conduite non auto butée. Valeur de la pression d’épreuve La valeur de la pression d’épreuve en tranchée est : En gravitaire : PET=1,5XPMS = PMS+5 Bars En refoulement : PET=1,5XPMS Lorsque PMS<= 10 Bars Lorsque PMS > 10 Bars

Modalités d’exécution : Tuyaux en fonte ou en acier : L’essai se déroulera en deux phases : La mise en eau du tronçon à éprouver devra se faire à faible débit jusqu’à la purge complète de la conduite ; la purge devant être effectuée au point le plus haut. Sauf indication contraire du CPS, le maintien en pression de la conduite sur une période de 4 heures à une valeur égale à la pression d’épreuve en tranchée. Tuyaux en béton précontraint ou amiante ciment : L’essai se déroulera en trois phases :  La mise en eau du sous- tronçon à éprouver qui devra se faire comme suit :  Le maintien en pression de la conduite sur une période de 24 heures à une valeur égale à la pression de service.  Le maintien en pression de la conduite sur une période de 24 heures à une valeur égale à la pression d’épreuve en tranchée. Tuyaux en polyéthylène : L’essai se déroulera en trois phases :  Appliquer une pression d’épreuve égale à la pression nominale (PN) du tuyau et la maintenir 30 min.  Vidanger un peu le tronçon pour ramener la pression à 3 bars, puis fermer la vanne pour isoler le tronçon à essayer.  Observer et noter les valeurs de la pression aux temps suivants : Entre 0 et 10 min : 1lecture toutes les 2 min (5mesures). Entre 10 et 30 min : 1lecture toutes les 5 min (4mesures). Entre 30 et 90 min : 1lecture toutes les 10 min (6 mesures). Tuyaux en PVC : L’essai se déroulera en trois phases :  Isoler le tronçon dans la conduite ne dépassant pas 500 m.

 Mise en pression préalable de 5 min égale à la pression d’épreuve (PET) et ouverture des purges disposées à l’autre extrémité du tronçon par rapport à celle munie du manomètre. Mise à la pression d’épreuve (PET) du tronçon à essayer 30 min Résultats des essais : Il ne devra être constate aucune fuite suintement apparent le long des joints ou sur la paroi des tuyaux Tuyaux en fonte ou en acier : Il ne devra être décelé aucune baisse de pression pendant les 4 heures d’essai. Tuyaux en béton précontraint ou amiante ciment : Il sera admis une certaine absorption de l’eau par les parois et ne doit en aucun cas dépasser les valeurs maximales exprimées ci après en litres par mètre carré de paroi intérieure: Au cours de la première demi-heure 0,024 L /m2. Au cours de la deuxième demi-heure 0,016 L /m2 Au cours de la troisième demi-heure 0,012 L /m2 Au cours de la quatrième demi-heure 0,012 L /m2 Pour chaque demi-heure supplémentaire 0,008 L /m2 De plus pour l’ensemble de la période de 24 heures considérée, le volume total à injecter pour maintenir la pression ne devra pas excéder V/1000 ; V étant le volume total de l’eau emmagasinée dans la conduite sur le tronçon d’épreuve considéré. Les chiffres ci-dessus sont valable pour Pet de 10 bars, mesurée u point le plus bas de la conduite .si la pression a une valeur P’ et différente, les valeurs d’absorption seront multipliées par le cœfficient P’ et /Pet Tuyaux en béton âme tôle Les chiffres ci-dessus seront multipliés par le coefficient 0,25 Tuyaux en polyéthylène : Il ne devra être constaté aucune baisse de pression pendant les 90 min de l’essai.

Tuyaux en PVC : IDEM. DESINFECTION DE L’ADUCTION : Il est procédé à la désinfection des canalisations et des ouvrages conformément aux normes marocaines. L’opération consiste à introduire à l’amont de la conduite le produit désinfectant en mettant la canalisation en charge, tronçon par tronçon .jusqu’à l’apparition d’une teneur de 50 mg de chlore par litre .Aussitôt après cette opération, les décharges, bouches etc.… sont fermées et on laisse s’opérer un contact pendant 24 heures à la suite duquel après vidange, la conduite est rincée à l’eau claire. Le titre à avoir dans la conduite pour un contact d’au moins 24 heures est de 50 mg de chlore par litre d’eau .lorsque la canalisation doit être mise en service rapidement, on porte les titres à 100 mg e chlore pour un contact de 12 heures et 300 mg pour une demi-heure .si le contact est réduit au minimum (désinfection instantanée) la dose de chlore nécessaire est de 10 g/l. TRACE DES CONDUITES Il faut toujours donner à l’air la possibilité de s’accumuler dans les points hauts où des ventouses permettront son évacuation, même en terrain plat, il faut éviter des pentes trop faibles et créer artificiellement des points hauts .La pente sera plus forte dans la partie descendante pour que l’air ne soit pas chassé par le courant d’eau. Pentes minimales : 2-3 millimètres/mètre dans la partie montante 4-6 millimètres/mètre dans la partie descendante

La profondeur de la tranchée sera déterminée par le profil en long. La largeur de la tranchée sera adaptée au diamètre des tuyaux et ne sera jamais inférieur à 0,60 m, afin de permettre la manutention en fond de fouille.

Le profil de la tranchée devra établi pour chaque cas, en fonction de la nature du terrain Les fouilles seront talutées, blindées, sillonnées ou étayées. La hauteur minimale de remblai au dessus de la génératrice supérieur des tuyaux est de 0,80 m. LIT DE POSE Ce point est primordial pour la bonne tenue de la conduite ; un soin très particulier devra être apporté à la réalisation de l’appui de la conduite. L’angle d’appui pourra varier de 60 à 120 ° .La résistance aux charges de rupture (remblai plus surchargés roulantes) augmente lorsque l’angle d’appui est plus important. On aura donc intérêt à choisir un angle d’appui de 120° : Deux types courants d’appui peuvent être envisagés, après nivelage et compactage du fond de fouille. A) Le fond de fouille est compacté après que la mottes et les pierres en aient été enlevées. On dispose alors dans le fond de fouille de la tranchée ,une couche de sable compactée de 10 cm minimum, puis, le tuyau mis en place, le sable est compacté de chaque coté jusqu’à réalisation de l’angle d’appui de 120° ; On enrobe le tuyau jusqu’à 30 cm au dessus de sa génératrice supérieure et sur toutes la largeur de la tranchée, à l’aide d’un matériau exempt de mottes et de pierres, damé par couches de 15 cm, (en laissant provisoirement les joints dégagés, pour les essais e, tranchée) Le reste de la tranchée est rempli par du tout venant tassé. B) Ce type d’appui est recommandé pour des sols normaux exempts de mottes, de grosses pierres et de roches .Le tuyau repose directement sur le fond de la tranchée .La génératrice inférieures du tuyau est en contact continu avec le sol de fondation, une niche est ménagée, au droit de chaque joint. On tasse un matériau sélectionné de chaque coté de la conduite, sur une hauteur nécessaire à obtenir l’angle d’appui de 120°. N.B Le sable (type d’appui A) ou le matériau sélectionné (type d’appui B) peuvent être remplacés par de la gravette (granulométrie 10/15 ou 25/25) qui constituera alors, un lit drainant, évitant ainsi l’entraînement ou la détérioration du lit de pose dus à des infiltrations d’eau.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->