Vous êtes sur la page 1sur 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION - Jeudi 26 Juillet 2012

N° 26 - Première année - Prix : Algérie 10 DA. France : 1 euro / ISSN :

année - Prix : Algérie 10 DA. France : 1 euro / ISSN : ORGANISATION ET

ORGANISATION ET RÉGULATION DE L'ACTIVITÉ COMMERCIALE

Mettre fin au désordre

La régulation et l'organisation efficiente des activités commerciales constituent pour l'Etat une priorité absolue en vue de répondre aux attentes des citoyens et assurer un meilleur encadrement de ces activités, s'accordent à dire les responsables du secteur du commerce. Des efforts sur le plan législatif et réglemen- taire, en matière d'organisation commerciale et de réhabilitation des infrastructures com- merciales existantes ont été déployés par les pouvoirs publics afin d'arriver à un cadre orga- nisé de l'activité commerciale. Plusieurs études ont été ainsi lancées afin d'aboutir à l'élaboration d'un schéma directeur national des infrastructures commerciales qui défini- rait la matrice du système de distribution national en fonction de la taille, la nature et l'organisation de chaque sphère ou maillon commercial. "Ce schéma permettra à recou- vrir un circuit de distribution où les ménages trouvent des lieux d'achat à la hauteur de leur exigences, et où les opérateurs acquièrent un statut, les producteurs et importateurs trou- vent un espace d'échange de libre et loyale concurrence et enfin, où l'Etat met en place l'outil de régulation et de contrôle efficace", avait déclaré le ministre du Commerce, M. Mustapha Benbada. Sur le plan législatif et réglementaire, un nouveau décret exécutif fixant les conditions et les modalités d'implan- tation et d'organisation des espaces commer- ciaux et d'exercice de certaines activités com- merciales a été promulgué en mars dernier.

p2

Objectif : intégrer les commerçants concernés dans les circuits officiels Photo : M. Naït-Kaci
Objectif :
intégrer les
commerçants
concernés dans
les circuits
officiels
Photo : M. Naït-Kaci

SURETÉ NATIONALE

5682

fonctionnaires de la police promus à différents grades

p3

fonctionnaires de la police promus à différents grades p3 ETAT DE DROIT ET DEVELOPPEMENT La démocratie
fonctionnaires de la police promus à différents grades p3 ETAT DE DROIT ET DEVELOPPEMENT La démocratie

ETAT DE DROIT ET DEVELOPPEMENT

La démocratie rempart contre les dérives

p3

DEMAIN EN DIRECT DE LONDRES

Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques

Après des années de préparation minutieuses, les anglais vont devoir procéder à l’ouverture offi- cielle des Jeux olympiques 2012 à Londres demain avec la cérémonie d’ouverture qui devrait durer deux heures envi-

ron. 120 chefs d’Etat et de gouvernement assisteront à l’allu- mage du chaudron olympique par une star de renom dont le nom est tenu secret ainsi qu’au

grand spectacle de deux heures conçu par Danny Boyle, réalisa- teur du film multi- oscarisé « Slumdog Millionaire ». Côté, algérien, c’est le Premier Ministre, M. Ahmed Ouyahida qui représentera le Présidnet de la République, M. Abdelaziz Bouteflika à cette cérémonie d’ou- verture qui aura lieu dans ce stade de Londres d’une capacité de 80.000 spectateurs.

p24

lieu dans ce stade de Londres d’une capacité de 80.000 spectateurs. p24 SANTÉ LES VERTUS DES

SANTÉ

LES

VERTUS DES DATTES

p. p. 12 et 13

2

DK NEWS

NATION

Jeudi 26 juillet 2012

ORGANISATION ET RÉGULATION DE L'ACTIVITÉ COMMERCIALE

Une priorité absolue pour l'Etat

La régulation et l'organisation effi- ciente des activités commerciales consti- tuent pour l'Etat une priorité absolue en vue de répondre aux attentes des citoyens et assurer un meilleur encadrement de ces activités, s'accordent à dire les respon- sables du secteur du commerce.

Des efforts sur le plan législatif et ré- glementaire, en matière d'organisation commerciale et de réhabilitation des in- frastructures commerciales existantes ont été déployés par les pouvoirs publics afin d'arriver à un cadre organisé de l'ac- tivité commerciale. Plusieurs études ont été ainsi lancées afin d'aboutir à l'élaboration d'un schéma directeur national des infrastructures commerciales qui définirait la matrice du système de distribution national en fonc- tion de la taille, la nature et l'organisation de chaque sphère ou maillon commercial. "Ce schéma permettra à recouvrir un cir- cuit de distribution où les ménages trou- vent des lieux d'achat à la hauteur de leur exigences, et où les opérateurs acquièrent un statut, les producteurs et importateurs trouvent un espace d'échange de libre et loyale concurrence et enfin, où l'Etat met en place l'outil de régulation et de contrôle efficace", avait déclaré le minis- tre du Commerce, M. Mustapha Benbada. Sur le plan législatif et réglementaire, un nouveau décret exécutif fixant les conditions et les modalités d'implantation et d'organisation des espaces commer- ciaux et d'exercice de certaines activités commerciales a été promulgué en mars dernier. "Le décret exécutif n° 19-182 du 12 mai 2009 fixant les conditions et les modalités d'implantation et d'aménagement des es- paces commerciaux et d'exercice de cer- taines activités commerciales, a montré ses limites, d'où la promulgation d'un autre texte modifiant certaines de ses dis-

positions en vue d'un encadrement juri- dique global pour l'ensemble de marché de gros, sans distinction", a indiqué un responsable au ministère du Commerce. Selon ce responsable, le nouveau texte intègre les trois familles de produits:

fruits et légumes, produits alimentaires et produits industriels. Mais, le texte de base reste la loi n° 04- 08 du 14 août 2004 relative aux conditions d'exercice des activités commerciales. En l'absence d'un système norma- lisé et efficient de régulation et d'observa- tion du marché, le Conseil de la concurrence sera la principale institution en charge du bon fonctionnement concurrentiel du marché en sanctionnant toutes les infractions aux règles édictées par les textes en vigueur. L'installation prochaine du Conseil de la concurrence permettra, en outre, la consécration pleine et entière du droit de la concur- rence, avait estimé le secrétaire général du ministère du Commerce, M. aissa Zel- mati. Ce Conseil est composé de six ex- perts dans les domaines juridiques et économiques, quatre professionnels, membres non permanents, ayant une ex- périence dans les secteurs de la produc- tion, de la distribution et de deux représentants des associations de protec- tion des consommateurs. En matière d'organisation commer- ciale, une mesure phare a été prise APS 251212 ALG JUL 12 interministérielle (Commerce-Intérieur) du 9 mars 2011 a été adressée aux walis pour la prise en charge des doléances des citoyens en vue d'endiguer ce phénomène. Pour ce qui est de la réhabilitation des infrastructures existantes, un programme destiné aux marchés de gros et détail de fruits et légumes, a été initié depuis 2007 par le ministère du Commerce pour un montant de 5,9 milliards de dinars. S'agissant de la réhabilitation des mar-

chés de gros de fruits et légumes, des don- nées obtenues auprès du ministère font état du lancement d'un programme de ré- habilitation de 32 marchés de gros pour un montant de 3,7 milliards DA. Ainsi, à fin octobre dernier, 9 marchés de gros de fruits et légumes ont été réhabilités et 18 sont en cours. Un montant de 2,2 milliards DA a été également accordé pour la réha- bilitation des marchés couverts et de proximité. Sur 235 marchés programmés, 115 ont été réhabilités, le reste demeurant en cours. Dans l'optique d'arriver à un meilleur encadrement de l'activité com- merciale, il a été procédé, en outre, à la création de l'entreprise Magros, chargée dÆassurer la concrétisation du pro- gramme de réalisation de 14 marchés de gros, principalement de fruits et légumes à caractère régional et national, en paral- lèle à lÆencadrement des opérations de distribution des produits agricoles. Par ailleurs, le ministère a proposé, dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014, un programme complémen- taire pour la réalisation de nouveaux équipements commerciaux en vue d'une meilleure prise en charge de la distribu- tion et de la commercialisation des pro- duits agricoles et agroalimentaires. Des besoins ont été exprimés par les walis en matière d'infrastructures com- merciales. Ces besoins portent sur la né- cessité de réaliser 1.547 projets pour un montant global de près de 38 mds de DA, avait fait savoir, M. Benbada. "Devant lÆampleur de ces besoins, une partie du financement peut être prise en charge par une contribution de lÆEtat dans le cadre des 10 milliards de DA octroyés au secteur au titre du programme quinquennal 2010-2014 sous forme dÆun montage fi- nancier avec les collectivités locales", avait-il ajouté. Le nombre total des marchés au niveau national est de 1.597 dont 43 marchés de

marchés au niveau national est de 1.597 dont 43 marchés de gros de fruits et légumes,

gros de fruits et légumes, 654 marchés de détail, 623 marchés hebdomadaires, 235 marchés à bestiaux et 42 marchés spéci- fiques, a-t-il rappelé. Pour les autres types de marchés, l'Al- gérie compte 706 abattoirs et 28 pêche- ries. Un grand intérêt a été accordée au dossier "organisation et régulation com- merciale" lors de la tenue des premières assises nationales du commerce en juin 2011, dans la mesure où, sur les 157 recom- mandations retenues, 60 ont trait à cette thématique. Elles portent, essentielle- ment, sur la mise en £uvre dÆun pro- gramme dÆurbanisme commercial en harmonie avec le schéma national dÆa- ménagement du territoire et dans le cadre des instruments locaux dÆurbanisme, la réalisation dÆinfrastructures commer- ciales, de dimension nationale et régio- nale, répondant aux normes internationales et sur la contribution au soutien et à la sensibilisation des collecti- vités locales pour intensifier la création dÆinfrastructures commerciales, confor- mément aux normes approuvées en la matière.

UN PROGRAMME NATIONAL D'ASSAINISSEMENT DES ACTIVITÉS COMMERCIALES INFORMELLES

Des commerçants informels intégrés dans les circuits officiels

Un programme national d'assainissement des activi- tés commerciales informelles a été mis en œuvre, ces deux dernières années, pour endiguer ce phénomène à travers l'intégration des commerçants informels dans les circuits officiels. De nombreuses mesures destinées à la résorption du commerce informel ont été ainsi prises par le ministère du Commerce ou en concertation avec celui de l'Intérieur et des collectivités locales, a indiqué à l'APS M. Amara Boushaba, directeur de l'organisation des marchés, des activités commerciales et des professions réglementées au ministère du Commerce. Lors d'un Conseil des ministres tenu début février 2011, le président de la République, M. Abdelaziz Boute- flika, avait instruit le gouvernement d»alléger» les forma- lités et procédures destinées au transfert du petit commerce informel la voie publique vers des sites amé- nagés, en «concertation» avec les associations et repré- sentants des concernés. Les mesures ainsi prises portent, particulièrement, sur «l'élaboration d'un plan d'insertion des intervenants informels dans l'économie formelle, l'organisation et l'aménagement des espaces commerciaux réglementés et la régularisation de la situation juridique des marchés non réglementés». Elles ont trait également, a-t-il pour- suivi, à «l'encadrement et la résorption de l'activité com- merciale informelle par l'implication de tous les services concernés, la définition des mesures opérationnelles et la réalisation de nouvelles infrastructures». Parmi les mesures proposées par le département du Commerce, M.Boushaba a cité l'instruction interministérielle (Com- merce-Intérieur) de mars 2011, adressée aux walis en vue de la mise en place d'une commission de wilaya, chargée d'examiner les voies et moyens de traitement de ce phé- nomène. Cette instruction prévoit ainsi la prise de me- sures urgentes et appropriées en vue de la résorption de l'informel, le recensement des sites informels, du nom- bre et de l'identification des intervenants ainsi que l'éla- boration d'un plan d'insertion dans des espaces

commerciaux réglementés et aménagés par un finance- ment local. Elle prévoit aussi la contribution des collec- tivités locales à la réalisation de nouvelles infrastructures commerciales et au réaménagement de certaines struc- tures existantes. Une mesure prise en charge par le mi- nistère de l'Intérieur qui a bénéficié d'une enveloppe financière de 4 milliards DA, à raison de 2 milliards pour 2011 et 2 milliards pour 2012. La résorption de l'informel en Algérie s'est traduit éga- lement par la réhabilitation des infrastructures exis- tantes. Une opération pour laquelle le ministère du Commerce a dégagé un financement d'un montant de 5,9 milliards DA. Selon M. Boushaba, l'insuffisance d'infra- structures commerciales adéquates, a créé un système de pseudo marchés qui s'est développé au milieu d'habi- tations, sur des terrains vagues, et surtout dans des lieux incommodes et dangereux, dans les rez-de-chaussée des immeubles, ou de villas, vides sanitaires des cités d'habi- tation, routes nationales et parkings de cités. «Constitué comme principale voie d'approvisionne- ment des consommateurs et des ménages, ces lieux ne répondent à aucune règle ou norme de commercialité, d'hygiène et de sécurité», relève ce responsable. La disparition de la grande distribution, assurée par

qui appro-

les ex Aswaks El fellahs, galeries algériennes

visionnaient les citoyens en tous produits a laissé place à un système d'approvisionnement déstructuré, improvisé et échappant à tout contrôle. «Un équilibre fragile du marché s'est créé puis installé sous cette forme et il s'est constitué comme principal voie d'approvisionnement des consommateurs et des mé- nages», avait souligné le ministre du Commerce, Musta- pha Benbada en mars dernier. Pour lui, la réorganisation des marchés, à travers une logique nationale qui devra intégrer tous ces opérateurs s'impose aujourd'hui. Selon le ministre, ces marchés nécessitent une reconversion par leur intégration dans des lieux salubres, dignes et of- frant toutes les conditions d'hygiène et de sécurité, conformément aux normes admises. Des experts avaient

conformément aux normes admises. Des experts avaient soulignaient la nécessité de lutter contre le fléau de

soulignaient la nécessité de lutter contre le fléau de l'in- formel, préconisant de formaliser ce phénomène par une prise en charge progressive, durable et multidimension- nelle. Le spécialiste de l'économie informelle, le péruvien Hernando De Soto, avait plaidé, lors d'un colloque inter- national tenu à Alger, pour l'inclusion du secteur infor- mel dans le système légal, une action indispensable pour assurer la croissance économique, avait-il estimé. De son côté, M. Jacques Charme, de l'université Paris Descartes, avait affirmé, lors du même colloque, que les politiques de formalisation de l'informel «doivent être plus incitatives que répressives». Selon ce spécialiste, intervenir sur un secteur qui contribue à l'emploi de près de 40% de la population active dans le monde, requiert de disposer d'informations suffisamment fiables et pré- cises. «Les résultats du dernier recensement écono- mique effectué par l'Algérie sont, de ce point de vue, essentiels», avait-il soutenu. Selon une enquête de l'Office national des statistiques (ONS), la population activant dans l'emploi informel en Algérie a «plus que doublé» en 10 ans, passant de 1,6 mil- lion en 2001 à 3,9 millions en 2010, dont près de la moitié (45,3%) active dans le secteur du commerce et services. (APS)

Jeudi 26 juillet 2012

NATION

DK NEWS

3

SURETÉ NATIONALE

Promotion de 5682 fonctionnaires de la police à de différents grades

Cinq mille six cent quatre vingt deux (5682) fonctionnaires de la po- lice dont 205 femmes ont été promus mardi soir à différents grades au cours d'une cérémonie qui a eu lieu mardi soir à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi» de Chateau neuf à Alger.

La cérémonie qui coïncidait avec la célébration du cinquantième anni- versaire de la Police algérienne et le cinquantenaire de l'indépendance, s'est déroulée en présence du minis- tre de l'Intérieur et des collectivités locales, M. Dahou Ould Kablia, le Di- recteur général de la Sûreté natio- nale, le général major Abdelghani Hamel, des ministres, des cadres issus de différents corps ainsi que des représentants de délégation étran- gères. A cette occasion, 38 commissaires principaux ont été promus commis- saires divisionnaires, 151 commis- saires de police, promus commissaires principaux, 288 offi- ciers de police, promus commis- saires de police ainsi que 2333 brigadiers de l'ordre public promus brigadiers chefs de l'ordre public. La promotion a également touché 805 inspecteurs de police promus inspec- teurs principaux de police et 293 bri- gadiers de l'ordre public promus inspecteurs de police alors que 1834 agents ont été promus brigadiers. Intervenant à cette occasion , M. Ould Kablia a indiqué que cette promotion «a été bien méritée « ajoutant avoir «supervisé en personne en compa- gnie du DGSN l'opération de sélec-

personne en compa- gnie du DGSN l'opération de sélec- tion en s'enquérant des critères et normes

tion en s'enquérant des critères et normes de promotion retenus». Il a précisé que cette promotion qui in- tervient dans des conditions particu- lières restera gravée dans la mémoire de leurs bénéficiaires d'autant plus qu'elle coïncide, a-t-il dit, avec le cin- quantenaire de l'indépendance et le mois du Ramadhan. Le ministre a ajouté que cette pro- motion devrait «inciter à fournir da- vantage d'efforts et à l'application des orientations du Directeur général de la Sureté nationale contenues dans son discours prononçé à l'occasion de la célébration du cinquantième anni- versaire de la Police algérienne». De son côté, le directeur des ressources humaines à la DGSN, le lieutenant- colonel Mohamed Benirad a déclaré à l'ouverture de la cérémonie que cette promotion «s'inscrit dans le cadre de la régularisation de la situation admi- nistrative du fonctionnaire et l'amé- lioration de sa situation financière qui a connu un bond qualitatif». Il a indiqué que 12712 fonctionnaires avaient été promus en 2011 et 2012 alors que le nombre de promus du-

rant les 11 dernières an- nées n'avait pas dépassé les 9603 fonctionnaires. Le même responsable a par ailleurs rappelé que la DGSN «a connu en un laps de temps trés court, des réformes or- ganisationnelles et structurelles impor- tantes visant à assurer un meilleur fonction- nement de ses services»

ajoutant qu'un intérêt particulier est accordé à l'élément hu- main dans la perspective d'une police moderne». M. Benirad a affirmé que l'opération de promotion s'est effec- tuée dans «la transparence totale» et sa prise en charge a été confiée à une commission centralisée représentant tous les grades, les cadres et les agents, et dont les membres ont exa- miné les dossiers des candidats sui- vant un barème répondant à des critères bien définis. Parmi les pro- mus qui ont été interrogé par l'APS à l'issue de la cérémonie, le commis- saire principal Abdelaziz Ramdani, chef de sûreté de la wilaya de Médéa promu commissaire divisionnaire. celui-ci a déclaré que «cette promo- tion revêt un caractère particulier car coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance». Pour sa part, Mme Fouzia Harrat, promue commissaire divisionnaire a indiqué que cette pro- motion «est un gage de confiance qui m'incitera à déployer plus d'efforts et un honneur pour toutes les femmes algériennes qui se sont sacrifiéespour l'indépendance de l'Algérie».

ALLIANCE PRÉSIDENTIELLE

Du nouveau !

Elle sera élargie à d’autres partis après la formation du nouveau gouvernement, selon le FLN

Kamel Cherif

Le parti du Front de libération nationale (FLN) est disposé à élargir l’Alliance présidentielle qu’il pré- side actuellement, a-t-on appris au- près de cette formation politique. Le FLN attend l’annonce de la compo- sante du nouveau gouvernement pour se prononcer sur l’Alliance présidentielle, a-t-on indiqué au FLN. Un nouveau gouvernement de- vrait être formé après les élections législatives du 10 mai dernier qui avaient vu le FLN l’emporter et dé- crocher le plus grand nombre de siège. La composante du nouvel exé- cutif sera déterminante quant à l’élargissement de l’Alliance prési- dentielle. Au FLN, on a précisé que de nou- velles formations politiques sont susceptibles d’intégrer l’Alliance, soulignant qu’il s’agit de partis proches du courant politique dé- fendu par l’Alliance. On cite d’ores et déjà le parti de Amara Benyounes, le Mouvement populaire algérien (MPA) qui est du courant démocra- tique et nationaliste. L’Alliance qui était constituée de trois partis politiques, ne comprend désormais que deux, à savoir le FLN et le Rassemblement national dé- mocratique (RND), après le retrait du Mouvement de la société pour la paix (MSP), lequel a intégré une autre alliance d’obédience islamiste. Du coup, les contacts entre le FLN et le RND, majoritaires au sein de la

nouvelle Assemblée nationale popu- laire, se multiplient en vue d’ac- cueillir de nouveaux alliés, indique-t-on. A l’APN, le FLN a raflé 208 sièges et le RND 68 sièges, sa- chant que les députés indépendants ont rejoint le vieux parti. En d’autres termes, les deux formations poli- tiques et les indépendants réunis forment la majorité au sein de l’As- semblée. L’Alliance qui a été créée en 2004, défend le programme du président de la République. Compte tenu de la création de nouveaux par- tis politiques, elle sera élargie pro- chainement, assure-t-on au FLN. En attendant, les deux partis (FLN et RND) se contentent d’observer et d’analyser les développements sur la scène politique avant d’accueillir d’autres alliés. IL faut aussi relever que ces partis se préparent aux pro- chaines échéances électorales, à sa- voir les élections municipales prévues en octobre 2012.

Réunion déterminante du Majliss echoura du MSP

Quels arguments pour Soltani ?

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Bou- gherra Soltani sera mis à rude épreuve à l’occasion de la réunion du Majliss echoura (Conseil consultatif ) de son parti, ce week-end. Le MSP a connu plusieurs séismes après les

élections législatives du 10 mai der-

séismes après les élections législatives du 10 mai der- nier, à commencer par l’annonce de Amar

nier, à commencer par l’annonce de Amar Ghoul de créer son propre parti. Ghoul qui a défié l’Alliance de l’Algérie verte (AAV) dont le MSP fait parti, s’entête à lancer son parti et annonce ainsi son retrait du MSP. Ghoul avait déjà indiqué qu’il restait au service de l’Etat et n’avait pas re- joint l’AAV lorsque celle-ci avait boy- cotté la cérémonie de l’installation de la nouvelle APN. Le retrait de Ghoul reste un coup dur pour le MSP de Soltani qui perdrait ainsi un dé- puté qui était tête de liste dans la wi- laya d’Alger. En plus de Ghoul, plusieurs militants du MSP ont quitté le parti pour rejoindre d’au- tres formations politiques. Ils repro- chent à Soltani d’avoir errer d’alliance en alliance et de souffler le chaud et le froid au sein du parti. Au cours de la réunion du Majliss echoura, le MSP procédera aussi à l’évaluation des résultats des der- nières élections législatives et se prononcera sur les prochaines élec- tions municipales.

La démocratie rempart contre les dérives

Haddadi.K

Des institutions dignes de remplir leurs offices et des politiques saines sont le meilleur rempart contre les dérives autoritaristes et les déborde- ments d’une activité partisane dont le rôle reste encore parfaitement assimilé. L’Algérie a fait le choix volontaire qui n’a été dicté que par son souci d’épouser et d’évoluer au rythme des temps forts de son époque et de son temps, en se dotant d’ins- titutions crédibles. Ce choix a été salutaire car le pays avait besoin de cette respiration démocra- tique pour aller de l’avant. Il est indispensable que les choses progressent rapidement sur ces fronts comme dans d’autres domaines pour la poursuite d’un programme politique et économique qui vaudra par sa cohérence et permettra de restaurer la confiance. Bien sûr, la compréhension de ces enjeux fait débat. Mais ce débat est lui-même une conquête démocratique inscrite dans le marbre de la réalité politique qui est celle de l’Algérie d’aujourd’hui, fruit de sacrifices et de combats politiques intenses. Tous ceux qui ont un regard critique à l’égard de l’évolution politique que connait notre pays, ont le loisir également de me- surer et d’apprécier le chemin qui a été parcouru, qui a d’abord nécessité un immense effort pour s’extraire de situations contrariées par des que- relles politiques stériles, puis ensuite par des drames, dont le terrorisme aura constitué le point focal. L’Algérie n’est pas dénuée d’atouts pour réussir l’œuvre de rénovation, mais il faudra c’est sûr beaucoup d’engagement mais aussi de sacri- fices, mais le progrès qui en résultera en vaudra la peine. Il est souvent reproché à l’état aujourd’hui d’en faire trop ou pas assez, de manquer de conviction quand il s’agit d’aller à l’essentiel, d’avoir laissé s’installer une administration omni- présente et omnipotente qui a constitué un fac- teur de blocage et un frein à des initiatives politiques majeures en matière de développement et de transformation. A l’arrivée, l’économie du pays a accusé bien des retards dans des domaines où l’évolution était possible compte tenu des op- portunités offertes et que le pouvoir politique avait en mains. Le pays de plus a besoin comme déjà dit, d’aller plus loin en matière d’ouverture, de préservation des libertés publiques, d’une jus- tice réellement mise au service de tous. On ne le dira jamais assez, mais la soif de justice est consubstantielle au combat qu’a toujours mené le peuple algérien pour la préservation de sa dignité. Ce qui a fait dire, que la liberté et la justice sont toujours passées avant le pain, chez le plus com- mun des algériens. On ne peut douter que par la force du combat de ses enfants, l’Algérie a beau- coup avancé. Le champ d’intervention de la so- ciété civile s’est élargi et celle-ci se fait entendre, même si parfois la confrontation a pu paraitre dif- ficile et compliquée avec les dépositaires de l’au- torité qui invoquent pour leur part, la préservation de l’ordre et de la tranquillité pu- blique. Le souci du compromis, celui d’un dia- logue serein finiront bien un jour par triompher. Le chemin emprunté pour y parvenir est celui très certainement qui va dans la bonne direction mais il y a lieu de rester vigilant. Le pouvoir doit faire face à ses responsabilités car les besoins conti- nuent a être énormes et les attentes citoyennes marquées du sceau de l’impatience. Le danger le plus grand serait de s’enfermer dans un mutisme qui peut avoir des effets ravageurs, alors que la si- tuation requiert de l’ouverture et même beaucoup d’ouverture. Le pays a un atout décisif et inestima- ble à la fois, qui se retrouve dans la jeunesse. Ce que l’on a pu constater, c’est que cette jeunesse a la fougue et le tempérament, le gout du risque mais aussi la volonté de réussir, comme beaucoup d’autres jeunesses à travers le monde. Il serait alors anormal de laisser dilapider plus encore ce précieux acquis. L’enthousiasme de la jeunesse algérienne a quelque chose en tout cas de rassu- rant. Si elle milite pour la prise de responsabilités, elle sait qu’elle ne peut le faire que dans la limite du cadre démocratique et non pas au moyen de procèdes discutables pour ne pas dire à travers l’usage de la violence. Le pays présentement a ac- quis suffisamment de maturité pour que les évo- lutions à venir portent la marque indélébile de la démocratie et de la libre expression pour tous. C’est bien alors de la responsabilité du pouvoir politique d’aller dans le sens dicté par l’histoire

4 DK NEWS

NATION

Jeudi 26 Juillet 2012

De l’hôpital de «Joinville» au premier Institut africain de néphrologie

Depuis l’indépendance à nos jours, l’hôpital psychiatrique de ''Joinville'' ou Frantz Fanon a toujours fait la ré- putation de la ville de Blida, comme étant un haut lieu national en matière de prestations médicales spécialisées.

Cette renommée fort méritée, l’hôpital de Joinville la doit au grand psychiatre Frantz Fanon, un militant de la cause na- tionale algérienne, dont l’histoire retien- dra pour toujours le nom pour ses efforts et soins prodigués au profit des malades atteints de troubles psychiques et psycho- logiques.

JOINVILLE : UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE PROMU EN CENTRE SANITAIRE D’EXCELLENCE

Ce médecin émérite avait lancé, à l’âge de 30 ans, les bases de l’école algérienne de santé mentale, créée alors sur les dé- combres de lÆécole française, qui éten- dait la ségrégation raciale, exercée sur le peuple algérien, aux malades algériens atteints de troubles mentaux. C’est avec l’arrivée du docteur Fanon à Joinville, que les malades algériens furent libérés de ces pratiques ségrégationnistes. Il développa à leur profit de nouvelles méthodes de soins, reposant sur leur intégration dans des ateliers de travail, d’écoute de mu- sique et de pratiques sportives, de football notamment. Ce qui constitua alors une véritable ré- volution dans la médecine mentale. Cette nouvelle approche thérapeutique jeta, par ailleurs, les bases de "l’humanisation" de la santé mentale et de l’intégration so- ciale des malades. Les aménagements déjà existants, à l’époque, au niveau de l’hôpital de Joinville, qui disposait de larges espaces verts, y furent pour beau- coup dans le développement de cette nou- velle pratique médicale, qui permit la création, entre autres, d’une ferme pilote d’élevage animal, et d’un potager, dont l’entretien revenait aux malades, qui as- suraient une quasi-autosuffisance à l’hô- pital en matière de légumes et lait frais. L’hôpital disposait, en outre, d’une salle de cinéma et d’un terrain de jeux. Le succès de cette nouvelle méthode de tra- vail en plein air était d’ailleurs tel, qu’elle fut abordée par Albert Camus dans son roman "L’étranger". Elle fut aussi adoptée par de nombreux psychiatres français. C’est, également, ce succès qui fit de cet hôpital le meilleur établissement psy- chiatrique à l’échelle nationale, voire même africaine, et qui contribua, par là même, à promouvoir cette structure, vers le milieu des années 90 du siècle dernier, en centre hospitalo-universitaire (CHU), qui consacra véritablement la wilaya de Blida comme pôle sanitaire d’excellence.

UNE ÉQUIPE CHIRURGICALE PLURIDISCIPLINAIRE

Après l’indépendance, le CHU de Blida (qui s’étendait sur une surface de 30 ha) continua sur sa belle lancée, jusqu'aux années 1970, où il fut doté de nouvelles spécialités médicales et autres services, dont le service de chirurgie générale et de radiologie, puis le centre d’oncologie. Un centre de traitement de la maladie d’Alz- heimer et un institut national de néphro- logie y sont également prévus. L’équipe chirurgicale pluridisciplinaire (ORL, car-

L’équipe chirurgicale pluridisciplinaire (ORL, car- diologues et néphrologues notamment) du CHU de Blida a

diologues et néphrologues notamment) du CHU de Blida a réussi la gageur de la réalisation avec succès de nombreuses opérations chirurgicales, dites de pointe, dont des greffes rénales sur donneurs vi- vant ou cadavérique et autres greffes de cornées. L’équipe du service ophtalmolo- gique est la plus sollicitée en la matière. Elle a réalisé, depuis 1987, des centaines d’opérations chirurgicales diverses au profit de citoyens de pas moins de 25 wi- layas du pays. Le rôle de ce service est allé crescendo, ces 5 dernières années, particulièrement depuis sa dotation en matériel radiolo- gique de pointe destiné à la chirurgie complexe des yeux, ainsi que d’un ap- pareil laser et de 3 services équipés pour la prise en charge des malades, dont un taux de 80% considérés comme étant a revenu modeste. L’équipe chirurgicale de ce service s’apprête, cette année, à fran- chir un nouveau cap, en réalisant pour la première fois une opération relative à un décollement de la rétine, soit de quoi ré- duire sensiblement, à l’avenir, le flux des malades locaux vers les wilayas voisines pour ce genre de prestations. L’équipe du service néphrologique a, pour sa part, réussi, depuis sa création en 2003, plus de 70 greffes de rein, sur des insuffisants ré- naux chroniques. "Cette expérience habilite notre équipe, aujourd’hui, à la réalisation de greffes sur des donneurs cadavériques", estime le professeur Si Ahmed, qui si- gnale que "l’insuffisance rénale est la ma- ladie la plus coûteuse après le cancer". Ce spécialiste a, également, souligné la né- cessité d’intensifier la sensibilisation sur le don de rein, réduit actuellement aux seuls membres de la famille de premier degré. Des efforts sont initiés en direction des familles de malades en mort clinique, en vue de les convaincre de la nécessité du don de leurs organes, est-il souligné. En 2010, cette équipe avait réussi une grande première en prélevant les reins d’un jeune homme décédé, pour les gref- fer sur deux insuffisants rénaux d’Alger et Tizi-Ouzou.

LE CENTRE DE TRAITEMENT DE LA MALADIE D’ALZHEIMER :

LE DEUXIÈME EN AFRIQUE

Les malades atteints du syndrome d’Alzheimer pourront être traités, dans un avenir proche, au niveau du premier centre national destiné à cette pathologie, actuellement en chantier dans le périmè- tre de l’hôpital Frantz Fanon. Il est consi- déré comme le second à l’échelle

africaine après celui de Tunis. La réalisa- tion de ce projet répond à la nécessité de la prise en charge du nombre sans cesse croissant de personnes atteintes de ce type de maladie (environ 100.000 ma- lades actuellement). Son encadrement sera assuré par une équipe médicale spé- cialisée, composée en grande majorité de médecins algériens résidant à l’étranger, qui se sont engagé à "offrir leur contribu- tion" en la matière, a-t-on indiqué à la di- rection locale de la santé, de la population et de la réforme hospitalière. La concrétisation de cette structure hospitalière est inscrite au titre de la poli- tique nationale visant l’amélioration des prestations du secteur, mais surtout la ré- duction de la facture découlant des trans- ferts des malades à l’étranger, estimée à 10 millions de dinars pour chaque malade transféré, est-il précisé. Un autre établis- sement dédié au renforcement du secteur de la santé à Blida, et non des moindres, est également programmé à la réalisation à El Afroune (à l’ouest de la wilaya). Il s’agit de l’Institut africain paramédical, destiné à la formation de paramédicaux pour différents pays africains.

LE PREMIER INSTITUT AFRICAIN DE NÉPHROLOGIE.

La vocation médicale nationale de la wilaya de Blida sera promue à un niveau continental, avec le parachèvement de l’équipement de l’Institut national de né- phrologie, le premier du genre à l’échelle africaine. Sa réception et mise en service sont imminentes, selon la même source, qui souligne sa dotation en équipements médicaux de pointe dont un scanner, et des appareils de radiologie interne, entre autres. Des salles d’examens et d’analyses mé- dicales, ainsi que des blocs opératoires sont, également, disponibles dans cet Ins- titut médical, spécialement conçu pour la meilleure prise en charge des malades du rein et de l’appareil urinaire. Une mission académique d’envergure est, par ailleurs, assignée à ce premier institut africain du genre, doté d’une salle de conférence de 330 places, et réservée à l’accueil des dernières s recherches et études inhérentes à la néphrologie et à l’appareil urinaire. Ce pole scientifique d’importance, dont le président de la République avait posé la première pierre en 2006, est ap- pelé à jouer un rôle primordial en ma- tière de chirurgie, de recherche, d’hémodialyse et de greffe des organes, est-il ajouté.

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Le plan quinquennal en cours d'élaboration pour assurer la continuité du financement

pour assurer la continuité du financement Le plan quinquennal de la recherche scientifique 2013-2017

Le plan quinquennal de la recherche scientifique 2013-2017 est en cours d'élabo- ration et permettra ainsi d'assurer une «continuité dans le financement de la re- cherche», a indiqué mardi un responsable du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. «Nous sommes en train de préparer le plan quin- quennal de la recherche scientifique, pour qu'il y ait justement une continuité dans le financement de la recherche. Nous avons , dans ce sens, élaboré notre vision jusqu'à 2020 pour consolider ce que nous avons déjà fait et réalisé», a déclaré à l'APS Abdel- hafidh Aourag, directeur général de la re- cherche scientifique et du développement technologique au ministère. Les grands axes de plan quinquennal sont l'innova- tion et la manière de valoriser la recherche afin d'accéder au développement techno- logique, a-t-il précisé. «Tout le prochain quinquennat sera centré sur la mise en place de passerelles, trouver comment valoriser le produit de la recherche et élever le niveau d'innovation de l'Algérie, c'est ça le grand défi», a t-il soutenu. «Nous avons mis en place toutes les infrastructures de recherche néces- saires, maintenant il est primordial de passer de cette recherche au développe- ment technologique et valoriser ce secteur pour créer des valeurs ajoutées pour le secteur socioéconomique», a ajouté M. Aourag. Le plan quinquennal 2013-2017 sera soumis, dès la rentrée, pour étude, à l'Assemblée populaire nationale, a-t-il en- core précisé. L'autre défi, a expliqué M. Aourag, c'est d'aller à plus d'ouverture aux compétences étrangères pour bénéficier de leur expérience et de leur expertise dans les différents domaines de la re- cherche. «Il faut attirer plus de compé- tence étrangères, car si nous voulons réussir il est nécessaire que nous nous ou- vrions à celles-ci. Le marché mondial re- gorgent de compétences qui sont de très haute valeur», a-t-il dit. «L'Inde, la Chine, le Brésil offrent des compétences qui de- mandent à aller travailler dans des pays comment le nôtre et peuvent ainsi appor- ter une valeur ajoutée à notre secteur, a-t- il estimé. «A l'heure actuelle, une ouverture à l'international s'impose. Il faut garantir également une grande mobilité des chercheurs algériens, (pour aller) là où il y a des informations, et créer beau- coup de partenariats divers autour de pro- jets durables», a-t-il indiqué.

APS

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL DK NEWS

Directeur général Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

REDACTION ADMINISTRATION 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) Fax : 021 94 66 82 -

Email : contact@dknews-dz.com

Site : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) / Fax : 021 94 66 82 / Email : contact@dknews-dz.com

IMPRESSION : S.I.A.

Pour votre publicité, priére de s’adresser à l’entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP SPA - 1, Avenue Pasteur – Alger – Tél : 021.71.16.64/021.73.71.28 – Fax : 021.73.95.59/021.73.99.19

Jeudi 26 juillet 2012

NATION

DK NEWS

5

DJELFA

Près de 3 milliards de dinars pour la réalisation d’importantes infrastructures routières

Une dotation financière de 2, 725 milliards de dinars a été allouée à Djelfa à la faveur de l’exercice 2012 pour la réalisation d’importants projets dans le secteur des travaux publics, a-t-on appris du responsa- ble du secteur.

Parmi ces projets, M.Ouchene Mo- hamed a cité le parachèvement des travaux de confortement de la RN 40, sur un axe de 50 kilomètres reliant la wilaya de Djelfa aux limites adminis- tratives de M’sila et de Tiaret. Parallè- lement, le secteur verra l’achèvement des travaux de confortement de la RN 40B, dans son axe reliant Ain Ouessara à Birine, sur une distance de 35 km. Outre la réalisation d’un ouvrage d’art au centre-ville d’Ain Ouessara, précisément sur l’axe de la RN 40B la traversant, M.Ouchene a fait part de l’engagement d’un montant de 25 mil- lions de DA de cette enveloppe finan- cière pour la réhabilitation de plusieurs routes nationales traversant la wilaya. Il est question, à cet égard, de procéder à l’élimination des points noirs et au renforcement de la signa- lisation routière. Le même responsa-

de la signa- lisation routière. Le même responsa- ble a rappelé que le secteur des tra-

ble a rappelé que le secteur des tra- vaux publics a bénéficié d’un montant de plus de 3 milliards de DA en 2011, consacré à la réalisation d’opérations d’envergure, dont le confortement de la RN 1B sur une distance de 80 km. Cette dotation a également servi à la concrétisation, depuis peu, d’un axe

de 35 km au niveau de la RN 40B, pour relier les villes d’Ain Ouessara et Sidi Laadjel. Le projet de confortement de la RN 89A, sur un axe de 18 km reliant la zone d’habitation «Skiaa», à hau- teur de la RN 1, et la commune Bouirat Lehdeb a aussi été cité parmi les opé- rations de ce programme 2011.

ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013

162 nouveaux postes pédagogiques retenus pour le secteur de l'Education d'El Bayadh

Le secteur de l’Education de la wilaya d’El Bayadh a bé- néficié de 162 nouveaux postes pédagogiques répartis sur les trois paliers de l’enseignement et ce à la faveur de la sai- son scolaire 2012-2013, on indiqué mardi les responsables du secteur. Il s’agit de l’enseignement secondaire qui a bénéficié de la part léonine, à savoir 75 postes, suivi du cycle moyen avec 52 postes, et 35 nouveaux postes pédagogiques pour le pri- maire (30 postes pour l’enseignement de la langue arabe et cinq autres pour le français), a indiqué le directeur de l’Education, M. El Baz Abdelwahab. Ces nouveaux postes accordés pour le secteur de l’éducation permettront de

combler le déficit enregistré dans l'encadrement pédago- gique dans les trois paliers, en particulier pour les matières du français et des mathématiques, a-t-il ajouté. Indiquant que l’opération du dépôt des dossiers de candidatures se déroule dans de bonnes conditions, le directeur de l'Edu- cation de la wilaya a fait part également de l'installation de trois commissions pour superviser le concours d’admis- sion qui aura lieu le 12 Août prochain. Les lauréats de ce concours seront installés dans leurs nouveaux postes de travail avant le début de la nouvelle rentrée scolaire, a assuré le directeur de l’Education de la wilaya d’El Bayadh.

Quatre compagnies publiques d'assurances enregistrent des bénéfices en 2011

Quatre compagnies pu- bliques d'assurances ont terminé l'année 2011 sur des résultats positifs, enregis- trant d'importants béné- fices, selon les bilans de ces sociétés adoptés récem- ment par leurs assemblées générales ordinaires des actionnaires. Il s'agit de la Société na- tionale d'assurance (SAA), la Compagnie algérienne d'assurance et de réassu- rance (CAAR), la Compa- gnie algérienne des assurances (CAAT) et la Compagnie d'assurance des hydrocarbures (CASH). La SAA a ainsi réalisé un bénéfice de 2,534 milliards de DA durant l'année 2011 sur un total bilan de 62,862 milliards de DA. Cette com- pagnie publique, dotée d'un capital de 16 milliards de DA, a décidé d'affecter 507

de la compagnie comme di- videndes, 1,9 milliard de DA aux réserves facultatives et 127 millions de DA pour la réserve légale. L'assemblée générale de la SAA, société par actions (SPA), a également autorisé la SAA à racheter 960 ac- tions de l'Institut algérien des hautes études finan- cières (IAHEF) cédées par l'actionnaire «Kalamkom», à une valeur unitaire de 2.233,7 DA. De son côté, la CAAR a dégagé un bénéfice net de 1,772 milliard de DA durant la même année sur un total bilan de 38,739 mil- liards de DA. L'assemblée générale des actionnaires a décidé d'affecter 355 mil- lions de DA du bénéfice de la compagnie, dotée d'un capital de 13 milliards de DA, comme dividendes, 1,329 milliard de DA aux ré-

pour la réserve légale.L' as- semblée générale a égale- ment autorisé la CAAR à racheter pour un montant de 2,1 millions de DA 960 ac- tions de l'Institut algérien des hautes études finan- cières (IAHEF) cédées par l'actionnaire «Kalamkom». La CAAT a, quant à elle, affiché un bénéfice net de 1,220 milliard de DA en 2011 sur un total bilan de 40,202 milliards de DA. Cette com- pagnie publique, dotée d'un capital de 11,490 milliards de DA, a décidé d'affecter 245 millions de DA du béné- fice de la compagnie comme dividendes, 9,137 milliard de DA aux réserves facultatives et 62 milliards pour la réserve légale. La CASH a, de son côté, enregistré un bénéfice net de 496,66 millions de DA en 2011 sur un total bilan de

Cette compagnie publique, dotée d'un capital de 7,8 milliards de DA, a décidé d'affecter 471,83 millions de DA du bénéfice de la com- pagnie comme dividendes et 24,83 millions pour la ré- serve légale, soit 5% du ré- sultat net de 2011. L'assemblée générale des actionnaires a donné son accord de principe à la compagnie, société par ac- tion (SPA), pour la création d'une filiale d'assurances de personnes. La CASH a également accepté d'asso- cier la Banque nationale d'Algérie (BNA) comme ac- tionnaire de cette société. Les actionnaires de la compagnie ont également donné leur accord pour une prise de participation de la CASH de 15% dans le capital social de la société immobi- lière de la BNA.

millions de DA du bénéfice

serves facultatives et 88,639

30,077 milliards de DA.

APS

BOUMERDÈS

Rassemblement de gardes communaux devant le siège de la wilaya pour revendiquer le déblocage de leurs salaires

Plus de 300 gardes communaux de la wilaya de Boumerdès ont observé mardi un sit-in de plus de quatre heures devant le siège de la wi- laya pour revendiquer la levée du «blocage» de leur salaire du mois de juin, a-t-on constaté. A l'issue de la réception d’une délé- gation représentant les protestataires par le chef de cabinet du wali, en présence de repré- sentants de divers corps de sécurité, il a été convenu de «débloquer le salaire du mois de juin dernier, qui n’a pas été perçu par plus d’un millier de gardes communaux pour cause de leur participation au mouvement national de protestation des agents de ce corps», a indiqué à l'APS le coordinateur de wilaya des gardes communaux, M. Bournissa Mohamed. Il a souligné, à cet égard, que les autorités concernées «se sont engagées à dé- bloquer les salaires en suspens dans les meil- leurs délais». Selon ce responsable, le «blocage» du salaire de juin dernier concerne environ 1000 gardes communaux, sur les 1600 opérationnels au niveau de la wilaya. Outre ce rassemblement, les gardes commu- naux avaient observé un arrêt de travail au ni- veau de 50 cantonnements de la garde communale, a-t-il ajouté.

6 morts par noyade depuis le début de l’été à Boumerdès

morts par noyade depuis le début de l’été à Boumerdès Six (6) personnes ont trouvé la

Six (6) personnes ont trouvé la mort par noyade au niveau des plages du littoral de la wilaya de Boumerdes depuis le début de la sai- son estivale, a-t-on appris auprès de la direc- tion de la Protection civile. La dernière victime de ces noyades a été repêchée, dimanche der- nier, sur la plage de Boudouaou El Bahri, après trois (3) jours de disparition, a ajouté la même source, précisant que les noyades ont été déplorées au niveau des plages non sur- veillées de Ben Younes et Sefsaf Nabi de Zem- mouri, ainsi qu’à Cap Djinet et Boumerdes. Le nombre de noyades est en hausse comparati- vement à la saison estivale écoulée, a observé la même source, qui a expliqué ce fait par «l’imprudence des baigneurs». En effet, selon la Protection civile, les morts ont été déplorés au niveau de plages non surveillées, à un mo- ment où la mer était agitée. La même source a fait état, par ailleurs, de 1134 interventions ef- fectuées durant le mois de juin écoulé, au ni- veau des 23 plages surveillées du littoral de la région, ayant abouti au sauvetage de plus de 800 personnes, dont 500 enfants. Les agents de la Protection civile ont, en outre, porté se- cours à près de 300 personnes sur place (plages), dont 130 enfants, parallèlement à l’évacuation d’une cinquantaine d’autres vers des centres de santé et des hôpitaux. Près de 4 millions d’estivants ont afflué vers les plages de Boumerdes, depuis le lancement de la sai- son estivale, dont deux millions durant le seul mois de juin écoulé, a-t-on indiqué.

6

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Jeudi 26 juillet 2012

CONFÉRENCE MONDIALE SUR LE SIDA

Le VIH reste un obstacle majeur pour la sécurité de l’emploi

Un grand nombre de personnes à tra- vers le monde vivant avec le VIH res- tent en butte à une forte discrimination qui entrave ou limite leur accès à l’em- ploi, a indiqué un rapport publié par le Réseau mondial des personnes vivant avec le VIH (GNP+) à l’occasion de la tenue de la Conférence internationale sur le sida du 22 au 27 juillet à Washing- ton.

Réalisé avec le soutien de l’Organisa- tion internationale du travail (OIT), le rapport examine l’incidence des stigma- tisations et de la discrimination liées au VIH dans le monde du travail. Les pra- tiques discriminatoires envers les per- sonnes vivant avec le VIH consistent notamment à refuser l’entrée de ces der- nières sur le marché du travail, leur pro- motion ou accès à l’éducation et à la formation des adultes, les contraindre à changer d’emploi, voire les licencier. Au Nigéria, jusqu’à 45% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles avaient perdu leur emploi ou leur source de re- venu au cours des 12 derniers mois du fait de leur séropositivité. Jusqu’à 27% d’entre elles se sont vu refuser la possibilité d’ac- céder à un emploi. Au Kenya, jusqu’à 28% des personnes interrogées ont indiqué

jusqu’à 28% des personnes interrogées ont indiqué que la nature de leur travail avait été mo-

que la nature de leur travail avait été mo- difiée ou leur promotion refusée à cause de leur séropositivité. Le rapport note aussi les comportements discriminatoires persistants de la part des employeurs et des collègues de travail. En Malaisie, jusqu’à 54% des personnes interrogées ont dit avoir subi des discri- minations après la révélation de leur sé- ropositivité à leurs employeurs, et 54% après sa révélation aux collègues de tra-

vail. Le document utilise des données ex- traites de l’Index de la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH 2009-2011 concernant neuf pays situés dans quatre régions: Kenya, Nigéria et Zambie (Afrique subsaharienne), Estonie et Po- logne (Europe orientale), Malaisie et Phi- lippines (Asie-Pacifique), et Argentine et Mexique (Amérique du Sud). «Même si l’Index de la stigmatisation ne couvre qu’un nombre limité de pays, le

stigmatisation ne couvre qu’un nombre limité de pays, le rapport du GNP+ montre cependant qu’il faut

rapport du GNP+ montre cependant qu’il faut mieux protéger les droits des per- sonnes vivant avec le VIH dans le monde du travail», explique Alice Ouedraogo, Di- rectrice du Programme de l’OIT sur le VIH/sida et le monde du travail. Et d’ajouter que si les pays étaient plus nombreux à mettre en œuvre la recom- mandation de l'OIT concernant le VIH et le sida et le monde du travail, qui est le premier instrument international relatif aux droits humains consacré au VIH dans le monde du travail, la situation pourrait s’améliorer. La recommandation de l’OIT énonce qu’aucune discrimination ni stig- matisation ne devrait s’exercer à l’encon- tre des travailleurs, notamment des personnes à la recherche d’un emploi et des demandeurs d’emploi, empêchant le recrutement ou le maintien dans l’em- ploi, dans l’accès à la profession, ainsi que dans les termes et les conditions de tra- vail. Le rapport du GNP+conclut que dans leur grande majorité, les personnes vivant avec le VIH peuvent et veulent travailler. «Nier leur droit au travail ne présente aucun intérêt, mais au contraire prive les Etats d’un capital social, cause un tort in- descriptible aux individus et déstabilise les familles, les communautés, les entre- prises et les économies nationales.»

Un séisme de magnitude 6,4 frappe Aceh en Indonésie

Un séisme de magnitude 6,4 frappe Aceh en Indonésie Un séisme d'une magnitude de 6,4 a

Un séisme d'une magnitude de 6,4 a secoué mercredi la province d'Aceh dans le nord de l'île de Sumatra et aucune alerte au tsunami n'a ce- pendant été émise, a rapporté l'Agence indoné- sienne de météorologie et de géophysique. L'épicentre du séisme a été localisé à 24 km au sud-ouest du district de Simeulue, dans la pro- vince d'Aceh, et à une profondeur de 10 km sous la mer, a précisé l'Agence indonésienne de mé- téorologie et de géophysique qui n'a pas fait état

de victimes ou de dégâts. L'Indonésie est parti- culièrement vulnérable aux séismes, car elle se situe sur une zone de forte activité tectonique, surnommée la "Ceinture de feu du Pacifique". lLa secousse a suscité une vive panique, ré- veillant le spectre du gigantesque raz-de-marée qui avait fait plus de 200.000 morts en 2004 après un séisme dans la même zone. Le sol a tremblé violemment pendant environ une mi- nute à Simeulue, a indiqué un habitant de cette île de 80.000 habitants environ. "Les gens se sont précipités hors de leur ha- bitation, pris de panique. Nous avons ressenti une violente secousse pendant environ une mi- nute mais, jusqu'à présent, il n'y a aucun signe de dégât", a indiqué un fonctionnaire de Sina- bang, la capitale de l'île de Simeulue. L'île de Sumatra, située dans le nord-ouest de l'archipel indonésien, avait été secouée le 26 décembre 2004 par un très fort tremblement de terre, de magnitude supérieure à 9, qui avait provoqué un tsunami sur les côtes d'une di- zaine de pays d'Asie du Sud-est faisant plus de 220.000 morts, dont 170.000 à Aceh.

Mexico perd 2 milliards d'euros par an à cause des embouteillages

La capitale mexicaine Mexico a perdu l'équi- valent de 2 milliards d'euros dans les embou- teillages, selon une étude rendue publique mardi. Selon le document, dans la zone métro- politaine de Mexico, la plus grande aggloméra- tion d'Amérique latine avec près de 21 millions d'habitants, la vitesse moyenne des véhicule s'est réduite de moitié en deux décennies, pour passer de 38 km/heure en 1990 à 17 km/h actuel- lement. "Ce chiffre met en évidence les coûts sociaux élevés et économique de l'absence d'une poli- tique nationale de développement urbain", a dit la directrice du Centre du transport durable, Mme Almeida Almeida lors d'une conférence de presse de présentation d'une étude de l'Institut mexicain de la compétitivité.

étude de l'Institut mexicain de la compétitivité. Tempêtes dans le nord de la Chine : au

Tempêtes dans le nord de la Chine : au moins 19 morts

Les dernières intempé- ries dans la province du Hebei (nord de la Chine) ont fait 19 morts et 20 disparus, a an- noncé mardi le bureau provincial des affaires civiles. Selon la même source, 58 districts de la province ont été frappés par les tem- pêtes, les inondations et les grêles, et 177 000 personnes ont été évacuées. D'après un bilan établi mardi, plus de 2,1 millions d'habitants du Hebei ont été affectés, 12 961 habitations détruites et 152 100 hectares de cultures endommagés alors que les pertes économiques directes sont estimées à environ trois mil- liards de yuans (470 millions de dollars).

trois mil- liards de yuans (470 millions de dollars). L'incendie dans le nord-est de l'Espagne en

L'incendie dans le nord-est de l'Espagne en voie d'être maîtrisé

le nord-est de l'Espagne en voie d'être maîtrisé L'incendie gigan- tesque qui a fait quatre morts

L'incendie gigan- tesque qui a fait quatre morts et six blessés, dans le nord-est de l'Espagne était mardi soir en voie d'être maî- trisé, après avoir ravagé 14.000 hectares de vé- gétation. «La bonne nouvelle est que l'in- cendie de La Junquera est entré aujourd'hui en phase de contrôle», a déclaré le ministre catalan de l'Intérieur, Felip Puig. «Nous allons travailler encore deux ou trois jours, mais à présent le périmètre est stabilisé», a-t- il ajouté, espérant que le feu puisse être contrôlé mercredi en fin de journée, et éteint avant la fin de la semaine. Mardi, les flammes qui avaient embrasé ces derniers jours le ciel de Catalogne avaient disparu, et seule de la fumée s'élevait dans le ciel, où se poursui- vait le ballet des Canadair. Les incendies de forêt et de broussailles sont particulièrement nombreux cette année en Espagne, où l'hi- ver a été le plus sec depuis environ 70 ans.

Jeudi 26 juillet 2012

SOCIÉTÉ

DK NEWS

7

CHERETÉ DU POULET

Une explication

lDu pic des 370,00 da à 350,00 DA le kg, le poulet se justifie
lDu pic des 370,00 da à 350,00 DA le kg, le poulet se justifie

Arslane Boughiden

« …La suite vous la vivez au marché ou au souk, c’est du poulet rôti et brûlant qu’on vous propose »

Approché par DK News à Béjaia, M. Hakim Boulefa, ingénieur d’Etat en zootechnie et fin connaisseur du do- maine avicole depuis de nombreuses années, conseiller-chercheur en nu- trition animale et homme de terrain exerçant à SANVITAL (Société S.A.R.L représentant et distributeur exclusif de VITAMEX NV (Belgique) spéciali- sée en nutrition animale) a bien voulu nous fournir « l’explication » de la soudaine flambée du poulet, en ce début du mois de Ramadhan. M. HB : En fait, trois facteurs conju- gués ont contribué à cette flambée plutôt brusque mais cependant pré- visible du prix du poulet. Toutefois, je dis d’emblée qu’en dépit du caractère objectif de deux d’entre eux et, par

conséquent, commandant des cir- constances atténuantes aussi bien au bénéfice des éleveurs-producteurs qu’aux marchands détaillants, il y a quand même eu et il continue d’y

avoir exagération dans la fixation du

prix

, qui tourne, actuellement, au-

tour

des 370,00, voire 380,00 DA en

certaines contrées, en certains en- droits des grands centres urbains comme dans la capitale. Ainsi donc, au registre des facteurs

objectifs (ou aléas dépassant la vo-

lonté humaine), il faut inscrire l’aug-

mentation sensible avec ses effets induits, juste quelques jours avant le début du mois sacré, du prix du soja,

du maïs, et autres additifs tels que les

CMV ( Compléments Minéralo-Vita-

minés),bref, des intrants de fabrica-

tion d’aliments pour poulet de chair. L’autre paramètre à prendre en

ligne de compte ce sont les chaleurs,

la canicule qui a eu pour effet de ré-

duire parfois considérablement l’en- vergure de très nombreux cheptels, le taux de mortalité étant assez élevé. D’où, inéluctablement et automa- tiquement, une répercussion immé- diate et tout aussi évidente sur la loi de l’offre et de la demande. La rareté ou la faible quantité d’un produit ont toujours généré la cherté. Mais le fac- teur aggravant, dans cette situation, et qui est venu se greffer comme une sangsue sur celle-ci, c’est l’entrée en scène d’intermédiaires entre produc- teurs et consommateurs, entre éle- veurs et détaillants marchands de volaiile, prélevant chacun sa « marge». Alors le schéma est le suivant : Marge éleveur-producteur + marge 1er intermédiaire+ marge 2ème inter- médiaire etc…+ MARGE légale du marchand de volaille…La suite vous la vivez au marché, c’est du poulet rôti et

brûlant qu’on vous y propose.

A.B

RAMADHAN

Près de 40.000 familles concernées par les actions de solidarité à Boumerdes

Près de 40.000 familles sont concernées cette année par les opé- rations de solidarité «Ramadhan» à Boumerdes, a-t-on appris mardi auprès de la Direction de l'action sociale (DAS). Leur prise en charge a nécessité la mobilisation d'un montant de plus de 40 millions de DA, retenu sur le budget des différentes com- munes de la wilaya, en vue de l’ac- quisition des couffins du Ramadhan, dont la distribution au profit des bénéficiaires est déjà en- tamée, a indiqué la même source.

Une autre enveloppe jumelant l’apport de la wilaya et celui du ministère de la Solidarité nationale a servi à l’acquisi- tion de près de 7000 couffins du Ramadhan, renfermant 12 denrées alimentaires de base, d’une valeur unitaire de 4200 DA, est-il ajouté.

de base, d’une valeur unitaire de 4200 DA, est-il ajouté. Toujours au titre de ces actions

Toujours au titre de ces actions de solidarité spécial Ramadhan, l’entreprise Sonatrach a fait don de 500 couffins supplémentaires, des- tinés spécialement pour des fa- milles démunies des communes d’Ouled Hadadj, Sidi Daoud, Ouled Aissa, Cap Djinet, Beni Amrane, Larbaatache, Ben Choud et Baghlia. La DAS de Boumerdes a fait, par ailleurs, cas de l’ouverture à la fa- veur de ce mois sacré de pas moins de 13 restaurants «Rahma», à tra- vers les grandes villes de la région, à l’initiative commune du Crois-

sant-Rouge algérien (CRA), l’Union locale des commer- çants et d’associations caritatives. Ces structures réunies assureront plus de 1000 repas chauds /jour, dont 600 destinés à être emportés par les jeû- neurs.

BOUIRA

Arrestation de 4 individus en possession de 10 kg de kif traité

de 4 individus en possession de 10 kg de kif traité Quatre (4) individus ont été

Quatre (4) individus ont été arrêtés en pos- session de 10 kilogrammes de kif traité par les services de la Police Judiciaire de la Sû- reté de wilaya de Bouira, a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication et des relations générales de ce corps de sécurité. Le chef de service de la Police Judiciaire a précisé, dans un point de presse, que les mis en cause ont été arrêtés, à l’entrée ouest de Bouira, dans la nuit du 22 au 23 du mois cou- rant, avec une quantité de 10 kg de kif traité dissimulés dans deux véhicules touristiques immatriculés à Alger et à Boumerdes. Les prévenus, qui sont tous des récidivistes, ont été placés en garde à vue, dans l’attente du parachèvement de l’enquête en vue de met- tre la main sur d’autres éléments de ce ré- seau, qui activait dans tout le Centre du pays, a-t-il ajouté. Dans le même sillage, ce res- ponsable a signalé la découverte, récem- ment, à la faveur d’une tournée d’inspection des agents de la sécurité, au niveau de la nouvelle gare routière de Bouira, d’une quantité de 2,5 kg de kif traité dissimulée dans un sac en plastique noir.

SUISSE

L'avion solaire Solar Impulse de retour en Suisse

SUISSE L'avion solaire Solar Impulse de retour en Suisse L'avion expérimental Solar Impulse a at- terri,

L'avion expérimental Solar Impulse a at- terri, mardi soir, à Payerne, bouclant ainsi près de 6000 km sans carburant, selon l'agence de presse suisse ATS. "Cela a été une aventure extraordinaire non seulement grâce à ce qu a été réalisé

mais aussi grâce à une

équipe soudée", a indiqué le co-fondateur du projet, André Borschberg, cité dans un communiqué. Solar Impulse, piloté par Bertrand Pic- card, était parti à 07H00 du matin (05H00 GMT) de l'aéroport de Toulouse-Francazal, accomplissant la dernière étape de son pé- riple entre l'Europe et l'Afrique.

avec cet avion (

)

8

DK NEWS

ÉCONOMIE

Jeudi 26 juillet 2012

L'euro pressé, le billet vert se détend, le marché des devises sans direction

L'euro restait sous pression mardi face au dollar, plombé par les inquié- tudes sur la situation financière de l'Espagne et une possible sortie de la Grèce de la zone euro, la nervosité du marché étant de surcroît avivée par un avertissement de Moody's contre l'Allemagne. Mardi en milieu de séance, l'euro valait 1,2114 dollar, contre 1,2137 dollar lundi vers 21H00 GMT. Il était descendu lundi jusqu'à 1,2067 dollar, son plus faible niveau depuis deux ans.

La devise européenne reculait face à la monnaie nippone à 94,70 yens, contre 95,13 yens lundi soir. Il avait dégringolé la veille jusqu'à 94,24 yens en matinée, un nouveau plus bas depuis novembre 2000. Le dollar fléchissait légèrement face au yen à 78,16 yens contre 78,37 yens lundi soir. L'euro pâtissait toujours des craintes sur la santé financière de l'Espagne, les investisseurs redoutant de voir le pays contraint de demander une aide exté- rieure, alors que s'aggrave la récession de son économie et que plusieurs ré- gions, à court de liquidité, demandent le soutien de Madrid. «Ces régions espagnoles appelant le gouvernement central à la rescousse a été sans aucun doute un déclencheur dans l'accès de faiblesse actuel de l'euro», tout en alimentant l'envolée des

de l'euro», tout en alimentant l'envolée des taux espagnols à des niveaux histo- riques, selon un

taux espagnols à des niveaux histo- riques, selon un cambiste à Londres. Les taux d'emprunt à 10 ans de l'Es- pagne restaient mardi au-dessus du seuil de 7%, jugé intenable sur la durée. La Grèce restait par ailleurs au cœur des préoccupations, son gouvernement rencontrant cette semaine une déléga- tion des institutions créancières du pays (Union Européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire inter- national) afin de discuter des réformes nécessaires au maintien de leur aide. Après sa dégringolade de la veille, l'euro a tenté de se stabiliser dans les échanges asiatiques, dans un marché rasséréné par les chiffres de l'activité manufacturière en Chine, qui a enregis- tré en juillet sa contraction la plus faible

qui a enregis- tré en juillet sa contraction la plus faible en cinq mois, un signal

en cinq mois, un signal encourageant. «Mais si les signes d'une reprise de la croissance chinoise peuvent soutenir les perspectives de l'économie mon- diale, le marché est toujours confronté aux dangers d'une escalade de la crise de la dette dans la zone euro», qui de- vraient continuer de doper les devises- refuges comme le yen, selon des cambistes. Vers 10H15 GMT, la livre bri- tannique se stabilisait face à l'euro, à 78,14 pence pour un euro, et reculait face au billet vert, à 1,5506 dollar. La devise helvétique était en légère baisse face à l'euro à 1,2010 franc suisse pour un euro, et face au dollar à 0,9916 franc suisse pour un dollar. L'once d'or valait 1.575,80 dollars, contre 1.572,25 lundi soir.

Wall Street se replie, marchés européens

inquiets, Yo-Yo en Asie

se replie, marchés européens inquiets, Yo-Yo en Asie sité, reculant légèrement après avoir ouvert en petite

sité, reculant légèrement après avoir ouvert en petite hausse, mais sans jamais plonger. Mais, à Milan, le cauchemar menaçait et particulièrement à Madrid, qui a baissé rapidement dans des proportions plus importantes. Vers 12H45 GMT, le décalage était patent entre Paris (-0,14%), Londres (-0,05%), Francfort (+0,10%) et Madrid en pleine chute (-3,15%). Milan de son côté reculait de 1,48%. La tendance restait mitigée par ailleurs sur les places asiatiques: le Nikkei, indice vedette de la bourse de Tokyo lâchait mardi en clôture 0,24%, sur un marché toujours miné par la force du yen liée aux incer- titudes concernant la crise de la dette en Europe. L'indice Nikkei 225 a perdu 20,23 points (-0,24%) à 8.488,09 points, son plus bas niveau en six semaines. La Bourse de Hong Kong a fini sur une baisse de 0,79% alor Shanghaï a clôturé en hausse de 0,24%, la crise de la dette euro- péenne ayant été un peu éclipsée par les résultats meilleurs qu'attendu de l'activité manufacturière chinoise en juillet.

La Bourse de New York évoluait en légère baisse mardi après l'ouverture, alors qu'en Europe c'est la grande déprime après l'avertissement adressé à trois pays dont l'Allemagne par Moody's, et en Asie, les marchés financiers jouent au yo-yo. Vers 13H45 GMT, l'indice vedette de la bourse new yorkaise, le Dow Jones Industrial Average lâchait 27,44 points à 12.694,02 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,23 point à 2.888,92 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait 0,16% (-2,10 points) à 1.348,42 points. Wall Street avait terminé en baisse lundi, plombée par le vent de panique qui a soufflé sur l'Europe à mesure que les taux obligataires espagnols s'envolaient: le Dow Jones avait cédé 0,79% et le Nasdaq 1,20%. Les marchés américains se repliaient dans le sillage de l'abaissement à «négative» de la perspective de l'Allemagne mais également des Pays-Bas et du Luxembourg par l'agence de no- tation financière Moody's. Ceci ouvre la porte à une possible perte de leur note «Aaa», la meilleure possible.«Cette estimation met surtout en avant les risques à court terme, alors que les perspectives de stabilisation à long terme restent non mention- nées», a déploré le ministère des Finances. Le poids-lourd de l'économie européenne «n'est pas vrai- ment (sujet) d'inquiétude, mais l'agence a noté avec raison que la rapide détérioration de la situation en Espagne et en Grèce avait des implications sur la santé du système financier alle- mand», a commenté Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com. Le marché obligataire évoluait en baisse. Le ren- dement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,453% contre 1,435% vendredi et celui à 30 ans à 2,528% contre 2,515%. Sur les marchés européns, la tension était vive mardi en milieu de séance, Francfort, Londres et Paris parvenant à se maintenir au- tour de l'équilibre, tandis que Milan fléchissait et Madrid, tou- chée de plein fouet par les difficultés de la Catalogne, décrochait carrément. Toute la matinée Francfort, Paris et Londres ont hé-

Le pétrole en légère hausse, tiraillé entre la Chine et la zone euro

Les prix du pétrole évoluaient en lé- gère hausse mardi en fin d'échanges eu- ropéens, après un recul de plus de 3,50 dollars la veille, dans un marché tiraillé entre de bons indicateurs chinois et les in- quiétudes persistantes sur la zone euro. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Lon- dres, valait 103,59 dollars, en hausse de 33 cents par rapport à la veille. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance gagnait 51 cents à 88,65 dollars. Les cours du baril re- prenaient leur souffle après avoir dégrin- golé lundi de 3,69 dollars à New York et de 3,57 dollars à Londres, plombés par un mouvement de panique sur la zone euro et un fort renchérissement du dollar face à un euro sous pression. «Les prix ont trouvé un peu de soutien dans l'indice PMI chinois» publié mardi par la banque HSBC, montrant que l'acti- vité manufacturière du pays avait enregis- tré en juillet sa contraction la plus faible depuis cinq mois, observaient des experts. Même si l'activité manufacturière du géant asiatique ne progresse pas, elle re- cule donc moins que les mois précédents, ce qui constitue un signal encourageant «témoignant de la reprise de l'activité éco- nomique dans le deuxième pays consom- mateur de brut de la planète», estimait un analyste. Le marché restait cependant pression, toujours agité par le regain d'inquiétude dans la zone euro, et en particulier sur l'Espagne, les investisseurs redoutant de voir Madrid contraint de demander un plan d'aide extérieur alors que s'aggrave la récession de l'économie espagnole.

Moscou n'exclut pas une privatisation des terres

La Russie n'exclut pas une privatisa- tion des terres, a indiqué mardi le Pre- mier ministre russe Dmitri Medvedev. «Je pense que nous devons être préparés

à une privatisation de parcelles de terres

car un grand nombre de terrains se dété- riorent faute d'utilisation», a souligné M. Medvedev lors d'une rencontre avec des

dirigeants des milieux d'affaires. «Nous disons depuis de nombreuses années que la terre est notre valeur su- prême et que nous ne pouvons la vendre

car elle est la richesse des générations», a soutenu Medvedev. Le président russe Vladimir Poutine a appelé pour sa part la semaine dernière

à une utilisation «plus efficace» des res-

sources en terres, en particulier aux fins

de développement immobilier et d'ex- ploitation agricole. La superficie du territoire russe re- présente plus de 17 millions de kilomè- tres carrés, tandis que ses terres arables couvrent 17 000 kilomètres carrés.

Le FMI relève les difficultés économiques du Soudan suite à la sécession

Le Fonds monétaire interna- tional (FMI) a relevé mardi les dif- ficultés économiques rencontrées par le Soudan suite à la sécession du Sud-Soudan en juillet 2011. A l’issue d’une mis- sion effectuée par ses services à Khartoum pour l’évaluation de l’économie du Soudan dans le cadre de l’article IV de ses statuts, le FMI a salué «les efforts difficiles mais importants engagés par les autorités soudanaises pour traiter l'impact économique interne et

externe de la sécession du Sud- Soudan». La mission a rencontré notam- ment le ministre des Finances soudanais, le gouverneur de la Banque centrale, des représen- tants du secteur privé, de la so- ciété civile ainsi que les milieux diplomatiques et les partenaires au développement. Les discussions ont porté sur les mesures politiques prises ré- cemment par les autorités souda- naises, «en réponse aux défis

économiques auxquels est confronté le pays à la suite de la sécession du Sud-Soudan» riche en pétrole. Selon le FMI, le dispo- sitif financier, mis en place dans le cadre du programme d'urgence triennal adopté en 2011 par les au- torités soudanaises, prévoit des mesures pour accroître les re- cettes non pétrolières et consoli- der les dépenses tout en renforçant les filets de sécurité. La mise en œuvre de ces mesures, poursuit l’institution de Bretton

Woods, devrait permettre de contribuer à rétablir la viabilité budgétaire. Le FMI préconise la nécessité de réformes politiques pour assu- rer la stabilité macroéconomique qui permettrait plus de crois- sance économique inclusive, de stimuler la création d'emplois et de contribuer à la réduction de la pauvreté. Il est à rappeler que les rela- tions entre le Soudan et le Sud- Soudan sont encore marquées

par des différends dont celui en relation avec la question pétro- lière. Depuis la sécession, le Soudan enregistre un manque à gagner puisque le Sud-Soudan a hérité de 75% des ressources pétrolières du Soudan d'avant la partition. Le Sud reste tributaire des infra- structures du Nord pour exporter son pétrole et les deux parties n'ont toujours pas trouvé d'accord sur les frais de transit.

APS

Jeudi 26 juillet 2012

ÉCONOMIE

DK NEWS

9

Barroso à Athènes pour discuter de la situation économique de la Grèce

Le président de la Commission eu- ropéenne, José Manuel Barroso, se rendra jeudi à Athènes pour ren- contrer le Premier ministre, Anto- nis Samaras, et discuter de la situation économique du pays, a in- diqué mardi un porte-parole de l'exécutif européen.

«L'objectif de cette visite est de ren- contrer M. Samaras et de discuter de la situation économique en Europe et en particulier en Grèce», a affirmé Ale- jandro Ulzurrun de Asanza y Munoz lors d'une conférence de presse à

Bruxelles. Il s'agit de la première vi- site de M. Barroso en Grèce depuis juin 2009, mais elle «fait partie des rencontres régulières que le président (de la Commission européenne) a avec des dirigeants européens», a expliqué le porte-parole. Cette visite survient au moment où la troïka, qui rassemble les bailleurs de fonds de la Grèce, est à Athènes pour évaluer l'avancée des réformes dans le pays, dans le cadre d'un second plan d'aide. Le rapport de la troïka servira à décider du déblocage ou non

d'une tranche de 31,5 milliards d'euros sur le prêt de 130 milliards accordé en février. Ce prêt international est le deuxième octroyé au pays qui ne peut plus se refinancer sur les marchés. Il est accompagné d'un programme dra- conien d'ajustement budgétaire, sous le contrôle de la troïka. Mais la Grèce a pris du retard dans ses réformes après avoir traversé une impasse politique pendant plusieurs semaines, ce qui fait craindre un rap- port très négatif de la troïka, qui pour- rait couper les vivres à Athènes.

de la troïka, qui pour- rait couper les vivres à Athènes. Sommet de la CEMAC à
de la troïka, qui pour- rait couper les vivres à Athènes. Sommet de la CEMAC à

Sommet de la CEMAC à Brazzaville

La 11 ème Conférence des chefs d'Etats et de gouvernement de la Commu- nauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) s’est ou- vertes à Brazzaville (République du Congo). Les principaux points en débat devraient porter sur l'élection d'un nouveau président de la commission de l'organisation sous-régionale, en

remplacement du Camerounais An- toine Ntsimi ébranlé par des scandales de gestion et contesté par la Répu- blique centrafricaine, qui abrite le siège de l'institution. Les projets de la mise sur orbite de la Compagnie aérienne sous-régional Air CEMAC et de l'entrée en vigueur du passeport communautaire devraient

aussi être au menu de cette rencontre. Selon les observateurs, il s'agit d'une rencontre très attendue, puisque de- puis la conférence extraordinaire de Brazzaville tenue en 2010, les dirigeants du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, du Gabon, de Guinée équato- riale et du Tchad ne se sont pas retrou- vés dans le cadre de la CEMAC.

Croissance en baisse pour la Chine en 2012 (FMI)

La Chine enregistrera une crois- sance économique "d'environ 8%" en 2012 avec une accélération durant la se- conde moitié de l'année, indique mer- credi un rapport du Fonds monétaire international (FMI). Cette prévision est inférieure à celle de 8,25% que le FMI avait faite en avril

sur la deuxième économie mondiale. Pour 2013, le FMI projette désormais 8,5% de croissance du Produit intérieur brut (PIB) chinois, contre 8,8% il y a trois mois. "La croissance en Chine va décélérer pour atteindre environ 8% cette année", selon le FMI qui ajoute qu'elle

"devrait avoir atteint un creux au deuxième trimestre (avec 7,6%) et accé- lérer durant la deuxième moitié de l'année". Cependant, l'inflation en Chine de- vrait "rester comprise entre 3% et 3,5% cette année et tomber entre 2,5% et 3% en 2013", ajoute le rapport.

et tomber entre 2,5% et 3% en 2013", ajoute le rapport. KENYA-CHINE Le Premier ministre kenyan

KENYA-CHINE

Le Premier ministre kenyan achève une visite

d'une semaine en Chine

kenyan achève une visite d'une semaine en Chine Le Premier ministre kenyan Raila Odinga a achevé

Le Premier ministre kenyan Raila Odinga a achevé mardi une visite d'une semaine en Chine au cours de laquelle il a signé des accords bilatéraux et eu des entretiens avec de hauts responsables chinois. Selon un communiqué publié à Nairobi, M. Odinga a signé un certain nombre d'accords "visant à renforcer la coopération bila- térale entre les deux pays amis". "Le gouvernement chi- nois a accepté de faire un prêt concessionnel de 72 millions de dollars américains au Kenya pour le National Optic

Fiber Backbone Infrastructure project/E- Government qui fournira des optiques reliant toutes les zones urbaines du Kenya", a indiqué le communi- qué. Le Premier ministre a ap- pelé à l'ouverture de plus de possibilités en matière de ren- forcement des capacités hu- maines dans les domaines techniques, grâce à la forma- tion directe et à des bourses. Il a également invité la Chine à s'engager davantage dans les investissements étrangers directs au Kenya.

Nouvelle baisse des cours du pétrole en Asie

Nouvelle baisse des cours du pétrole en Asie Les cours du baril de brut "light sweet

Les cours du baril de brut "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, ont perdu 18 cents, à 88,32 USD, et le baril de Brent de la mer du Nord, échéance septembre, cédait 42 cents à 103 USD mercredi lors des échanges matinaux électroniques en Asie. La veille, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en sep- tembre s'est apprécié mardi de 36 cents à 88,50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septem- bre, échangé sur l'IntercontinentalEx- change (ICE), a terminé en hausse de 16 cents.

Lancement du magazine Forbes Afrique

Lancement du magazine Forbes Afrique Le magazine américain d'informa- tions économiques et financières Forbes a

Le magazine américain d'informa- tions économiques et financières Forbes a lancé mardi à Brazzaville (République du Congo) son édition dédiée à l'Afrique, dénommée «Forbes Afrique». Le lancement de Forbes Afrique, selon la direction de ce magazine, est «un signal majeur de l'ancrage du conti- nent dans la mondialisation et de son importance grandissante sur la scène économique internationale». Il témoigne ainsi du dynamisme de l'économie africaine, de l'attractivité du continent, de l'existence d'opportunités d'investissements considérables et sur- tout de l'émergence de nouveaux acteurs économiques. En s'installant en Afrique francophone, Forbes Afrique «se veut être un média d'influence qui se donne pour ambition de vulgariser les maté- riaux et les leviers économiques des sys- tèmes économiques des pays africains, en fonctionnant comme une vitrine de l'Afrique qui gagne». L'édition francophone de Forbes sera distribuée dans 23 pays d' Afrique fran- cophone ainsi qu'en France, en Suisse, en Belgique et au Québec.

APS

10

DK NEWS

SANTÉ

Jeudi 26 juillet 2012

APPAREILLAGES ORTHOPÉDIQUES

Contribuer à l'insertion des malades

La politique de fabrication de produits prothétiques et orthétiques en faveur du bien-être des personnes à mobilité réduite s'est déve- loppée progressivement en Algérie qui célèbre cette année le cinquantenaire de son indépendance.

Répondant aux exi- gences de la modernisa- tion, cette "industrie" destinée, au lendemain de l'indépendance du pays, à alléger les souffrances des victimes de guerre de libé- ration nationale, contribue aujourd'hui à l'insertion des personnes et couvre les besoins spécifiques de ma- lades de façon globale. Les appareillages orthopé- diques, étaient destinés dès l'indépendance de l'Al- gérie en 1962, à la prise en charge des victimes de la guerre de libération natio- nale au moyen d'ateliers mobiles (camions aména- gés). Quant à la fabrication de ces appareillages, elle était à cette époque assu- rée par les établissements étrangers "Lebre", situés jadis à la place des martyrs (Alger). Après l'indépen- dance, le souci consistait à assurer la disponibilité des produits essentiels, no- tamment les prothèses destinées aux amputés et les orthèses aux patients présentant des déforma- tion orthopédiques au ni- veau des membres. Auparavant, fabriqués en bois et moins souples, ces appareillages (prothèses) pesaient environ 15 kg, alors que le corset qui est un organe de correction des déformations de la co- lonne vertébrale, était à cette époque fabriqué en plâtre. Par la suite, les ef- forts étaient orientés vers des améliorations progres- sives du produit dans le but d'assurer la promotion

et le développement de ce

"EPIC". La mission de l'of-

secteur. En effet, en 1972, la Caisse nationale de la sé- curité sociale avait repris les établissements "Lebre" et créé par la suite le Cen- tre national d'appareil- lages orthopédiques (CNAO) Durant les années 1980, le même produit (prothèses) qui était fabri- qué en acier et cuir et pe- sait environ 8 kg, a été développé durant la pé- riode 1990-2010 en utili- sant le plastique et le poids avait reculé pour atteindre

fice, est la réalisation des objectifs ayant pour sujet, la rééducation, la réadap- tation et la réinsertion des personnes handicapées. "Assurer la réalisation des appareillages et aides techniques à la marche pour personnes handica- pées, organiser et assurer la maintenance des pro- duits d'appareillage, aides techniques à la marches et accessoires et de participer à l'élaboration des normes en matière d'appareil-

à 4 kg. L'évolution de la fabri- cation des prothèses est donc passée de l'utilisation du bois, de l'acier, du cuir puis du plastique, à l'em- boîture sous forme de quil- lon à un pied dynamique. Après 50 ans d'indépen- dance, la prise en charge en appareillages profite actuellement à 250.000 pa- tients, dont les bénéfi- ciaires des appareillages orthopédiques et des aides techniques à la marches. Il s'agit notamment des per- sonnes handicapées de naissance, les personnes atteints de la scoliose, les diabétiques, les victimes d'accidents de la circula- tion et de travail. Les per- sonnes stomisées (qui ont subi une intervention chi- rurgicale qui consiste à créer une ouverture artifi- cielle et nécessite utilisa- tion des poches), sont parmi le nombre global de ces patients. Les appareil- lages pris en charge par l'ONAAPH Les appareil- lages destinés à l'ensemble

6

lages", figurent également parmi les missions de l'Of- fice. Trois domaines d'acti- vités stratégiques sont inscrits dans le cadre de la prise en charge gérée par l' ONAAPH, dont les appa- reillages orthopédiques qui sont fabriqués locale- ment dans les unités de production de l'office (pro- thèses, orthèses, des at- telles), alors que la matière première est importée de l'Europe. Développer d'au- tres activités stratégiques. La deuxième activité stra- tégique de l'office porte sur la prise en charge en ma- tière d'aides techniques à la marche, notamment les fauteuils roulants dont la production est 100% lo- cale, en plus des voitu- rettes et des poussettes pour les enfants ayant une insuffisance moteur céré- brale(IMC). L'évolution de la voiturette est passé du démarrage à tirette durant les années 1990 au démar- rage à moteur complète- ment rénové en 2012. L'ONAAPH assure éga-

de ces patients sont pris en charge par l'Office national de l'Appareillages et Acces- soires pour personnes handicapées (ONAAPH) créé par décret N° 88-27 du

lement une prise en charge dans le domaine de l'audiologie, par l'importa- tion de l'appareillage au- diologique (aides auditives), pour la disponi-

9

février 1988 avec un sta-

bilité de produits couvrant

tut juridique d'entreprise publique à caractère in- dustriel et commercial

tous les types de surdités. Par ailleurs, des négocia- tions sont en cours entre

SANTÉ

La polyclinique de Sidi Maarouf (Oran) sera transformée en un hôpital de 60 lits

Le ministre de la Santé, de la popula- tion et de la réforme hospitalière, M. Dja- mel Ould Abbes, a décidé, lors d'une visite d’inspection à Oran, de la transformation de la polyclinique de Sidi Maarouf (Sidi Chahmi) qu'il a inaugurée mardi en un hôpital de 60 lits. Cette décision a été prise compte tenu de l’importance de Sidi Maa- rouf, une agglomération rurale de 35.000 habitants relevant de la commune de Sidi Chahmi, située au sud de la ville d’Oran. Le but étant d’alléger les flux des malades vers les autres hôpitaux de la wilaya. Le ministre s’est dit «agréablement surpris» par cette structure médicale de proximité compte tenu des spécialités qu’elle assure, tels que la gynécologie, la médecine in- terne, la radiologie, la consultation psy- chiatrique, la consultation dentaire, les urgences médicales, le laboratoire de bio- chimie et de son plateau technique. Cette visite a permis au ministre de visiter les différentes installations et services de cette polyclinique nouvellement mise en ser- vice. Il a notamment insisté sur l’ouver- ture obligatoire d’un service pédiatrie

ainsi que l’ouverture d’une consultation d’hygiène mentale et ophtalmologique pour prendre en charge les enfants scola- risés dépistés. Dans une déclaration à la presse, M. Ould Abbès a annoncé que son département est en pourparlers avec des partenaires anglais pour la réalisation fu- ture d’un hôpital public à Oran. Il a égale- ment annoncé que des mesures ont été prises par le gouvernement pour alimen- ter le fonds spécial de lutte contre le can- cer. Des taxes sur l’alcool, le tabac et la téléphonie mobile seront prélevées pour alimenter le fonds de lutte contre le can- cer, a-t-il indiqué. Le ministre a indiqué, par ailleurs, qu’un nouveau directeur gé- néral de l’Institut Pasteur a été nommé, après que son prédécesseur fut limogé suite à des dysfonctionnements constatés dans l’approvisionnement des anti-scor- pioniques. Entre autres mesures annon- cées par le ministre, l’approvisionnement des structures médicalisées par trois pro- duits pour les cancéreux qui seront dispo- nibles à partir de la semaine prochaine. (APS)

dispo- nibles à partir de la semaine prochaine. (APS) l'ONAAPH et la sécurité so- ciale pour

l'ONAAPH et la sécurité so- ciale pour assurer des pro- duits modernes beaucoup plus légers et souple qui pèseront entre 800 g à 2 kg. en utilisant de nouveaux matériaux notamment la fibre en carbone, selon des responsables à l'Office. La production de ces nou- veaux moyens s'inscrit dans le cadre du dévelop- pement des capacités de

production de l'ONAAPH et de l'intégration de nou- velles techniques de fabri- cation dans le processus d'appareillage conformé- ment aux orientations stratégiques de l'Etat pour faire face à la mondialisa- tion". Assurer la "disponi- bilité" du produit pour une "prise en charge immé- diate" et "plus correcte" des personnes handicapées,

représentait également parmi les objectifs. L'intégration de nou- velles technologies dans la conception, la fabrication et le réglage des appareil- lages orthopédiques a été un défi relevé pour une meilleure insertion des as- surés sociaux particulière- ment les personnes handicapées, dans la vie sociale.

Pub

 

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE LAGHOUAT DIRECTION DU COMMERCE CODE FISCAL: 000303019009457

AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N° 02/2012

Objet du projet : réalisation d'un siège de direction du commerce avec logement de fonction à Laghouat (lot unique)

entreprises commerciales (SARL - EURL

-

SPA - SNC) - déclaration de probité mo-

dèle ci-joint - copie du NIF - Bilan des

La Direction du Commerce de la Wilaya de Laghouat lance un avis d'appel d'offre

ouvert pour la réalisation d'un siège de di- rection du commerce avec logement de fonction à Laghouat. Les entreprises qua- lifiées en bâtiment catégorie (2) et plus peuvent retirer le cahier des charges au- près La Direction du Commerce de la Wi- laya de Laghouat. L'offre doit être présentée sous enveloppe principale ano- nyme ne portent que la mention « offre à ne pas ouvrir, réalisation d'un siège de di- rection du commerce avec logement de fonction à Laghouat ». Cette enveloppe comportera deux (02) autres enveloppes fermées A) offre technique : doit comporter les pièces suivantes/

trois dernières années (2009-2010-2011) - le présent cahier des charges dûment rempli et signé OBS : les photocopies doivent être légali- sées. B) offre financière ; doit comporter les pièces suivantes/

-

Lettre de soumission - devis quantitatif

et estimatif -le B.P.U. La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours à compter de la première parution du présent avis dans les jour- naux ou dans le BOMOP à 14h30. Le dépôt des offres s'effectuera au siège de la Direc- tion du Commerce rue Ahmed Ben Salem Maamourah Laghouat si ce jour coïncide avec un jour férié ou de repos légal, le dépôt des offre s'effectuera le jour ouvra- ble suivent

-

Déclaration à souscrire -extrait de rôle

L'ouverture des plis des offres techniques et financières se déroulera en séance pu- blique au siège de la Direction du Com- merce rue Ahmed Ben Salem Maamourah Laghouat le dernier jour du dépôt des of-

apuré ou avec échéancier, mise à jour CNAS 2012.- mise à jour CASNOS. - mise à jour CACOBATH. - copie du registre du

commerce - le statut pour les entreprises

-

Certificat de qualification en bâtiment

fres à 15h. Le délai de validité des offres est fixé à 111 jours à compter de la date de dépôts des offres.

en cours de validité -casier judiciaire en

cours de validité références profession- nelles. Liste des moyens matériels. - DAS

 

2011.

OBS : cet avis tient lieu d'invitation aux

Planning prévisionnel de réalisation - at- testation de dépôts des comptes pour les

-

soumissionnaires pour assisté à la séance d'ouverture des plis.

 

Anep : 930 766 du 26/07/2012

DK NEWS

   

Jeudi 26 juillet 2012

RAMADHAN

DK NEWS

11

Jeudi 26 juillet 2012 RAMADHAN DK NEWS 11 Toutes les louanges sont à Allah pour Ses

Toutes les louanges sont à Allah pour Ses Faveurs et Sa bonté. Il nous a favorisés en nous permettant d’atteindre le mois de Ra- madhân et nous a renforcés par les bonnes œuvres qui nous rapprochent de Lui. Que la paix et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, le premier à accomplir les bonnes ac- tions, et sur sa famille et ses Compa- gnons, ceux qui ont cru en lui, l’ont supporté et ont suivi la lumière qui lui a été révélé. Ce sont eux qui ont réussi.

Comment occuper son temps pendant le mois béni de Ramadhân ?

mois de Rajab commençait, il disait

béni de Ramadhân ? mois de Rajab commençait, il disait cau- (Shaikh Salih al-Fawzân) sent du

cau-

(Shaikh Salih al-Fawzân)

Rajab commençait, il disait cau- (Shaikh Salih al-Fawzân) sent du tord. Ils veillent presque toute la

sent du tord. Ils veillent presque toute la nuit ou entièrement, puis dorment la journée même pendant les heures de prières obligatoires. Ils ne vont donc pas prier avec l’assemblée des prieurs et ne prient pas à l’heure prescrite. Un autre groupe de gens s’assoient devant la table servie lorsque c’est l’heure de rompre le jeûne et délais-

sent ainsi la prière du Maghrib en groupe. Ces types de gens ne connais- sent pas la valeur du mois de Rama- dhân, et ne s’empêchent pas de violer sa sacralité avec des veillées interdites, le délaissement des obligations, et l’accomplissement des interdits. A coté de ces personnes, on trouve ceux qui ne voient en Ra- madhân qu’une opportunité de faire du business, exposer leurs marchandises et la recherche de ce bas-monde éphémère. Ils sont donc très actifs dans la vente et l’achat, remplissant

les marchés et dé- sertant les

mos-

quées. Et lorsqu’ils vont à la mosquée, ils sont pressés et stressés. Ils ne sont pas détendus car ils ont laissé la pru- nelle de leurs yeux dans les marchés. Il y a un autre type de personnes qui considèrent Ramadhân uniquement comme une période de mendicité dans les mosquées et les rues. Ils passent la plupart de leur temps à faire des va-et- vient, se déplacer d’un pays à un autre afin de récolter de l’argent en faisant la manche et en se présentant comme des nécessiteux alors qu’ils sont riches, ou comme des handicapés alors qu’ils sont en bonne santé ! Ils nient la béné- diction d’Allah sur eux en richesses et santé, et prennent les biens des gens injustement. Et ils perdent leur temps précieux dans des choses qui leur sont nuisibles. Ramadhân n’a donc pas de vertu particulière pour ces gens. Ô Serviteurs d’Allah ! Le Prophète avait l’habi- tude de faire en ce mois plus d’ef- forts qu’il n’en fai-

sait les autres mois. Et même s’il était assidu dans l’adoration en tous temps, il s’adonnait durant ce mois à beau- coup de responsabilités qui étaient en réalité des actes d’adoration, mais il laissait les actes préférables pour d’au- tres plus préférables. Les Salafs ont suivi cet exemple, et ce mois était l’occasion d’ambitions plus hautes, ils s’adonnaient aux bonnes œuvres, passaient leur nuit en Tahajjud et leur journée à jeûner, à faire du dhikr, et à réciter le Quran. Ils fréquentaient les mosquées pour faire ces actes. Nous devons donc comparer notre situation à la leur et voir quelle est la limite de nos capacités en ce mois. Et nous devons savoir que tout comme les bonnes actions sont multi- pliées durant ce mois, alors, les mau- vaises œuvres sont d’autant plus graves et leur châtiment plus dur. Nous de- vons donc craindre Allah (subhanahu wa ta’ala) et magnifier la sacralité de ce mois.

Ensuite, je vous recommande, ainsi qu’à moi-même la crainte d’Allah aussi bien en ce mois de Ramadhân que les

autres mois. Mais Allah a attribué à ce mois un mérite particulier, puisque c’est une occasion unique pour accom- plir des bonnes œuvres. Le Prophète صلى الله ع invoquait Allah pour pouvoir atteindre Ramadhân. Lorsque

le

: « Ô Allah, couvre-nous de Ta bénédic- tion pendant R ajab et Sha’bân et per- mets nous d’atteindre R amadhân ! » Et le Prophète صلى اللهسلم avait l’habitude d’annoncer à ses Compa- gnons la bonne nouvelle de l’arrivée de Ramadhân, et il leur expliquait ses ver- tus en disant : « Ô gens, un mois impor- tant et béni vous est venu. » Le Prophète avait également l’habitude d’encoura- ger ses Compagnons à l’effort dans les bonnes actions, obligatoires ou suréro- gatoires, comme les prières et les au- mônes, se montrer bon et bienfaisant,

prières et les au- mônes, se montrer bon et bienfaisant, être patient face à l’obéissance à

être patient face à l’obéissance à Allah, passer sa journée à jeûner, sa nuit à prier et des heures à réciter le Quran et

faire du dhikr d’Allah. Ne perdez donc pas votre temps en étant négligeant et en délaissant [les bonnes œuvres], comme les malheu- reux qui ont oublié Allah, alors Il leur

à

a fait oublié leurs propres personnes. Ils ne tirent aucun bénéfice des occa- sions de
a
fait oublié leurs propres personnes.
Ils ne tirent aucun bénéfice des occa-
sions de faire le bien, ni ne réalisent
leur sacralité ou ne connaissent leur
valeur.
Beaucoup de gens ne connaissent
rien de ce mois excepté que c’est un
mois de nourritures et de boissons va-
riées. Alors ils exagèrent en donnant à
leurs âmes ce dont elles ont envie, et en
achetant de la nourriture et boissons
appétissantes. Il est connu que l’excès
de nourriture et de boisson amène la
personne à être paresseuse dans les
actes d’adoration. Il est donc demandé
au musulman de diminuer la prise de
nourriture et de boisson, de telle sorte
qu’il soit dynamique pour accomplir
les actes d’obéissance.
Et certaines personnes ne connais-
sent le mois de Ramadhân qu’en tant
que mois où l’on dort la journée et où
l’on reste éveillé
la nuit en faisant
des choses qui
n’ont aucun
bénéfice et
qui

12

SANTÉ

Jeudi 26 J

UN PATIENT ATTEINT D’U GASTRODUODÉNAL PEUT

SANS RISQUES? t a « p d q p n l e n d d
SANS RISQUES?
t
a
«
p
d
q
p
n
l
e
n
d
d
c
n
d
q
d
r
Le Ramadhan correspond au neuvième
mois lunaire pendant lequel tout mu-
sulman adulte doit observer un jeûne
diurne en s’abstenant de boire et de
manger tous les jours du mois (29 à 30
jours) du lever au coucher du soleil. Les
2 ou 3 repas sont pris exclusivement le
soir pendant un laps de temps variable
en fonction des saisons (long en hiver et
court en été) et le sommeil nocturne est
souvent retardé et écourté.
c
l
l
t
p
à
t
g

fication de la gastrinémie (hormone qui commande la sécrétion acide gastrique) pendant le Ramadhan. Cette sécrétion ba- sale revenait à la normale après le mois de Ramadhan. Dans ces études, l’augmentation de l’ac- tivité acide (H+) de 45% au10e jour par rap- port à celle enregistrée avant le mois de Ramadhan, et que cette augmentation portait essentiellement sur la phase diurne (+122%) et restait stable au cours du mois. Le retour à l’activité basale se faisait lente- ment et l’activité H+ restait supérieure de 23% par rapport aux valeurs précédant le début du jeûne, jusqu’à un mois après la fin du Ramadhan. Il existait également des fluctuations du pH intra gastrique et la fin de l’après-midi apparais- sait comme la tranche horaire la plus acide de la journée.

Ces changements de mode de vie entraî- nent des modifications digestives, nutri- tionnelles et comportementales. En particulier, une augmentation de l’acidité gastrique est notée chez des sujets volon- taires sains, surtout en phase diurne. Ainsi, les malades atteints d’ulcère se- raient particulièrement exposés à une recrudescence de leur maladie et à ses complications durant ce mois. L’objectif ici est de proposer des me- sures préventives chez le patient atteint d’ulcère désirant observer le jeûne de Ra- madhan.

MANIFESTATIONS DIGESTIVES LIÉES AU JEUNE DE RAMADHAN Les conséquences di- gestives du jeûne d e
MANIFESTATIONS
DIGESTIVES LIÉES
AU JEUNE DE
RAMADHAN
Les
conséquences
di-
gestives
du
jeûne
d
e
Ra-
ma-
dhan
ont fait
l’objet
d’une
étude épidé-

QUEL EST L’IMPACT DIGESTIF DU JEÛNE DE RAMADHAN CHEZ LE SUJET SAIN ?

Les effets sur la sécrétion de l’acide gastrique Les études concernant les modifi- cations de l’activité sécré- toire gastrique durant le mois de Ramadan sont relativement rares.

Les

études

publiées ont montré une aug- mentation de la sécré- tion d’acide et de pepsine sans modi-

miologique portant sur 1923 sujets sains, qui a montré qu’environ 10% des per- sonnes interrogées avaient des troubles dyspeptiques. Les auteurs de cette étude ont cherché à évaluer indi- rectement cet impact par une étude rétrospective compa- rant le nombre de malades consultant aux urgences de chirurgie durant le mois de Ramadhan par rapport au mois précédent et au mois sui- vant, pendant cinq années suc- cessives (2000 à 2004). Le nombre de consultations était plus bas au cours du mois de Ramadhan et celui d’après par rapport au mois précédent le Ramadhan. Les auteurs suggèrent que le jeûne de Ramadhan pourrait avoir un effet bénéfique sur la santé de l’individu. Ce- pendant, cette étude ne tenait compte que du nombre de consultants tout motif confondu sachant que pendant le mois de Ramadhan, plusieurs activités et consulta- tions sont différées pour s’occuper des exi- gences quotidiennes du mois sacré.

QU’EST CE QUE C’EST LA MALADIE ULCÉREUSE GASTRODUODÉNALE ?

Avant la découverte d’Helicobacter py- lori, la maladie ulcéreuse était considérée comme résultant d’un conflit entre acide gastrique et pepsine, d’une part, et protec- tion offerte par la barrière muqueuse gas- trique, d’autre part. La découverte de H. pylori par Marshall et Warren en 1982 a bouleversé cette conception et a fait de l’ulcère gastroduo- dénal une maladie essentiellement infec- tieuse. L’éradication de H. pylori par une trithérapie adaptée constitue désormais le traitement de choix de la maladie ulcé- reuse. En 1982, deux chercheurs australiens, J. Robin Warren anatomopathologiste et

Barry J. Marshall, interne en spécialisation de médecine interne, qui isolaient et culti- vaient des organismes à partir d’estomacs humains de patients souffrant de diffé- rentes maladies gastroduodénales (gas- trite, ulcère), ont identifié une bactérie qui colonisait la muqueuse gastrique et qu’ils ont appelé dans un premier temps, Cam- pylobacter pyloridis puis Campylobacter pylori. Dans leur publication originelle, Mar- shall et Warren soutenaient que la plupart des ulcères duodénaux et gastriques, mais aussi la dyspepsie non ulcéreuse et le can- cer gastrique étaient causés par cette bac- térie et non par le « stress » ou la nourriture épicée comme on le pensait auparavant. Cette découverte leur valut le prix Nobel de physiologie et de médecine en 2005.

Quel est l’effet du jeûne sur le malade atteint d’ulcère ?

Pour préciser indirectement l’impact du jeûne sur les manifestations gastroin- testinales, une étude récente a revu sur une durée de 4 ans (2004 à 2007), les endo- scopies digestives hautes pratiquées pen- dant un mois avant et un mois après le Ramadhan. Globalement le nombre d’en- doscopies pratiquées au cours du mois de Ramadhan était moins important par rap- port à celui d’avant et d’après.

t

d

e

7

c

u

é

d

r

s

u

d

j

c

a

l

c

s

c

p

j

r

d

d

p

é

p

t

uillet 2012

SANTÉ

13

LCÈRE -IL JEÛNER

Ceci pourrait être expliqué par des pa- ients préférant reporter l’endoscopie près le mois de Ramadhan car sa pratique

annule » leur journée de jeûne. Cette hy- othèse est confortée par l’augmentation

jeûne lorsque l’ulcère est évolutif ou actif. Pour les malades qui choisissent quand même de jeûner, il est nécessaire de pren- dre un IPP et de rompre le jeûne quand les symptômes persistent ou réapparaissent

u

nombre d’endoscopies durant le mois

malgré le traitement.

ui

suit le Ramadhan.

Etant donné que la fin de l’après midi

Par ailleurs, un ulcère duodénal était lus fréquent durant le mois de jeûne et le mois suivant que durant le mois avant Ra- madhan. Une autre étude prospective a estimé le ombre de consultants aux urgences pour maladie ulcéreuse gastroduodénale dans e même centre durant l’année 2002 à 2003

apparaît comme la tranche horaire la plus acide de la journée et compte tenu des pro- priétés pharmacocinétiques et pharmaco- dynamiques des IPP, il paraît logique de le prendre au moment du Shour c’est-à-dire juste avant le début du jeûne(lever du so- leil). Quant au rôle de Hélicobacter pylori, il

t ce pendant le mois de Ramadhan, un

mois avant et un mois après. Les auteurs ’ont pas noté d’augmentation d’inci- ence des ulcères gastroduodénaux pen- ant le Ramadhan. Cependant, si l’on onsidère uniquement les ulcères duodé- aux, ceux-ci étaient plus fréquents pen- ant le Ramadhan et un mois après u’avant le Ramadhan.

LE JEUNE DE RAMADHAN : Y’A-T-IL DES RISQUES DE RECRUDESCENCE DE LA MALADIE ULCÉREUSE ET DE SES COMPLICATIONS ?

Le jeûne de Ramadhan était fortement éconseillé auparavant de façon empi-

ique et ce d’autant plus que la maladie ul- éreuse était en poussée. Mais avec ’avènement d’antisécrétoires puissants:

es antagonistes des récepteurs H2 à l’his-

amine (anti-H2) et les inhibiteurs de la ompe à protons (IPP), une question s’est nouveau posé : leur utilisation permet- rait – elle aux sujets atteints d’ulcère d’observer le jeûne pendant le mois de Ra- madan ? Dans une première étude prospective contrôlée, des volontaires ayant des lé- sions ulcéreuses gastroduodénales étaient séparés en 2 groupes: le premier groupe faisant le jeûne et le deuxième roupe ne pratiquant pas le jeûne, mais ous recevaient un anti-H2 (raniti- ine150mg _ 2/jour) et ont bénéficié d’une ndoscopie digestive haute 7 jours avant et jours après le mois de Ramadhan. Si l’on

onsidère uniquement les patients avec ne maladie ulcéreuse chronique, cette tude avait permis de tirer 2 conclusions. La première était que malgré la prise ’anti-H2, le jeûne semblait augmenter le isque hémorragique et retarder la cicatri- ation. En effet, 7 des 8 patients ayant un lcère duodénal évolutif avant le Rama- han avaient saigné pendant le mois du eûne. En revanche, le malade atteint d’ul- ère qui entamait le mois de Ramadhan vec un ulcère cicatrisé tout en prenant ’anti-H2 était protégé. Les auteurs d’une autre étude oncluent que le jeûne était possible et ans risques chez les patients ayant un ul- ère duodénal évolutif s’ils étaient traités ar un IPP. Ces études suggèrent que le eûne de Ramadhan est possible et sans isques chez les patients ayant un ulcère uodénal même en poussée à condition ’utiliser un traitement d’éradication anti- Hélicobacter pylori et un inhibiteur de la ompe à protons (IPP). Cependant, le taux levé de complications, en particulier la erforation et le nombre limité des effec-

ifs des études incite à la prudence.

Pour le moment, il faut déconseiller le

n’existe pas d’études publiées sur le sujet. Seul un travail prospectif tunisien rap- porté lors d’un congrès avait cherché à dé- terminer si l’éradication de Hélicobacter pylori chez les patients atteints d’ulcère duodénal leur permettait de jeûner sans risques pendant le mois de Ramadhan. Les auteurs concluent qu’après éradication de Hélicobacter pylori, les patients ayant un ulcère cicatriciel pouvaient observer le jeûne de Ramadhan sans risque et sans aucun traitement.

RECOMMANDATIONS POUR LE JEÛNE DE RAMADHAN EN CAS DE MALADIE ULCÉREUSE GASTRODUODÉNALE

Le jeûne du mois de Ramadhan :

- Est possible chez un malade atteint

d’ulcère en rémission clinique:

En cas d’antécédent de maladie ulcé- reuse duodénale Hélicobacter pylori (+) traitée :

avec éradication confirmée: pas de trai- tement antisécrétoire; avec éradication non prouvée:IPP sim- ple dose pendant la période de jeûne. En cas d’antécédent de maladie ulcé- reuse duodénale Hélicobacter pylori (–) :

IPP simple dose pendant la période de jeûne. Cette attitude peut être adoptée en cas d’ulcère gastrique cicatrisé. - En cas de maladie ulcéreuse gastro- duodénale en poussée: le jeûne n’est pas recommandé.

Et enfin pour terminer voici quelques points essentiels

Le jeûne de Ramadhan s’accompagne d’une augmentation de l’acidité gastrique sur 24 heures principalement en phase diurne (pendant la journée). La fin de la journée de jeûne apparaît comme la tranche horaire la plus acide du nycthé- mère. De ce fait, le patient atteint d’ulcère duodénal est exposé à un risque élevé de poussée de sa maladie. La fréquence des complications est plus élevée au cours du mois de Ramadhan en comparaison avec le reste des mois de l’année. La fréquence de l’hémorragie digestive est multipliée par 2 et celle de la perfora- tion par4. L’éradication d’Helicobacter pylori semble réduire la survenue de ces compli- cations. L’utilisation d’un inhibiteur de la pompe à protons permet à un patient at- teint d’ulcère duodénal de jeûner sans risques si l’ulcère est cicatrisé et l’Hélico-

bacter pylori éradiqué.

Le jeûne de Ramadhan est déconseillé lorsque l’ulcère duodénal est en poussée.

LES VERTUS DES DATTES

La datte est un fruit miraculeux. Les versets du Noble Coran ne manquent pas de nous le rappeler : 19.25 Sourate Ma- ryam ; 35.13 Sourate Fatir ; 36.39 Sourate Ya-Sin. Le prophète Muhammad, ‘alayhi salat wa salam, en consommait très sou- vent. Salman Ben Amr, qu’Allah soit sa- tisfait de lui, nous rapporte que le prophète, ‘alayhi salat wa salam, a dit : « Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes parce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification ». (Abou-Daoud et at-Tirmidhi) Les cancers et tumeurs sont rares dans les pays où la datte est l’aliment de base. Les scientifiques vous le confirmeront, la datte est un oligo-élément qui a un rôle préventif dans les maladies cancéreuses. La datte est un fruit exotique exception- nel. Dattes moelleuses de Biskra (Algérie). La datte, entre autres fruits exotiques, est très riche en oligo-éléments, notam- ment en magnésium et en phosphore. La datte, riche en magnésium Une carence en magnésium peut être la cause de plusieurs symptômes et trou- bles comme la nervosité, la dépression, l’anxiété, l’insomnie, les troubles vascu- laires et cardiaques, les problèmes respi- ratoires, la mauvaise circulation sanguine, etc. Quels sont les effets bé- néfiques de la datte ? elle tonifie vos muscles elle retarde votre vieillis- sement

elle évite l’accumulation de déchets nutritionnels elle vous protège des troubles ner- veux, des névrites, des polynévrites a une action bénéfique sur la prostate et les reins La datte, riche en phosphore Une carence en phosphore peut être la cause d’une déminéralisation du tissu osseux, mais aussi de troubles respira- toires, cardiaques et neurologiques. Quels sont les effets bénéfiques de la datte ? elle fixe la cellule nerveuse elle fixe la calcification des os la datte est préconisée dans les né- vroses, les maladies nerveuses, l’asthé- nie, les névrites Le fer et le calcium, le potassium et le cuivre sont aussi des éléments qui com- posent ce petit fruit doté d’une énorme puissance énergétique et de vertus rajeu- nissantes. La datte, ce fruit merveilleux Elle est conseillée :

pour les personnes souvent atteintes de fatigue, d’anémie pour les convalescents : personnes qui se remettent d’une maladie, pour les femmes enceintes et celle qui viennent d’accoucher les décalcifiés : personnes qui man- quent de calcium les personnes âgées et déminérali- sés : personnes au capital osseux fragilisé

pour les enfants et les sportifs En revanche compte tenu de la forte teneur des dattes en glu- cides (su- cres), ce petit fruit est dé- conseillé aux dia- bétiques.

compte tenu de la forte teneur des dattes en glu- cides (su- cres), ce petit fruit
compte tenu de la forte teneur des dattes en glu- cides (su- cres), ce petit fruit

14

DK NEWS

PUBLICITÉ

Jeudi 26 juillet 2012

14 DK NEWS P U B L I C I T É Jeudi 26 juillet 2012

Jeudi 26 juillet 2012

CULTURE

DK NEWS

15

MUSIQUE

Un récital de chaâbi donné en ouverture de «Layali Mezghanna»

Un récital de musique Chaâbi a été donné mercredi à Alger en ouverture des soirées "Layali Mezghanna" orga- nisées par l'établissement Arts et Cul- ture d'Alger durant le mois de ramadhan. Les artistes Sid Ali Lekkam et Ab- delkader Chaou ont ouvert les festivi- tés au complexe culturel Laâdi Flici en revisitant les classiques de la poésie populaire algéroise pour un public venu en nombre restreint mais qui a répondu avec enthousiasme à lÆin- terprétation des chanteurs. Le chargé de la communication de l'établissement arts et culture, Fodil Hamouche, a souligné avant le début du récital le caractère "diversifié" et à l'adresse de "tous les publics" des soi- rées "Layali Mezghenna" puisque plu- sieurs styles de musiques seront à l'honneur jusqu'au 15 aout, du Chaabi à la musique Gnawi en passant par le rock ou la musique kabyle. Il a, en outre, rappelé que des conférences auront lieu au siège de l'établissement à Alger à partir du 28 juillet et qui réuniront des universi- taires et journalistes. Par ailleurs, l'établissement arts et culture organise durant le mois de jeûne des spectacles dans 40 com-

durant le mois de jeûne des spectacles dans 40 com- munes ainsi que dans des hôpitaux

munes ainsi que dans des hôpitaux de la capitale au profit des malades, ajoute M Hammouche. Sid Ali Lek- kam a été le premier à monter sur scène, interprétant dans un style ins- piré pour une grande part du regretté El Hachemi Guerouabi des classiques du "Kssid" Chaâbi tels "Koul nour men nour el hachemi" ou encore "Ya reb EL ibad", accompagné par un orchestre dirigé par Youcef Hassani au violon. Abdelkader Chaou a, pour sa part interprété d'autres morceaux à l'exemple de "Zoura ya achkine", im- mortalisé par Hadj Mhammed El

Anka, ainsi que des chansonnettes de son propre répertoire comme "El cas- bah ou ana wlidha" considéré comme un des succès de l'artiste. Les soirées "Lyali Mezghenna" se poursuivent jusqu'au 15 août avec des artistes tels que les groupes Afrockaine et 6rock'O qui animeront la soirée du 25 juillet, le groupe El Ferda de la ville de Knadssa(Wilaya de Béchar) animera quant à lui la soirée du vendredi 27. La musique kabyle sera aussi au pro- gramme de ces soirées avec Djaàfar Ait Menguellat et les Abranis qui anime- ront un concert le 30 juillet.

et les Abranis qui anime- ront un concert le 30 juillet. La Coopérative culturelle et artistique

La Coopérative culturelle et artistique Port Said a pré- senté, lundi soir à Alger, sa nouvelle pièce théâtrale inti- tulée «Wazir ou Rabi K'bir» (ministre coûte que coûte) de Abdelhamid Rabia. Réalisée par Djamel Guermi, l'£uvre est une réin- carnation de la de la pièce «Amar Bouzouar», présentée dans les années 1980 et qui traite de la soif du pouvoir et

de la folie des grandeurs dans le monde politique. L'histoire tourne autour du personnage «Amar Bou- zouar» dont le rôle est campé par le comédien Djamel Bounab, qui veut être minis- tre «à tout prix» au détriment même des valeurs et de l'éthique. Encouragé par sa femme (Louiza Habani) et si Mekh- louf le chef de daïra (Yazid

Présentation de la pièce «Wazir Ou Rabi K'bir» à Alger

Sahraoui), Amar, avide d'at- teindre son objectif, se mon- tre insolent face aux pauvres mais servile et lâche devant les puissants. Après un coup de fil des «décideurs», «Si Amar» qui n'était qu'un sim- ple enseignant devient vite député, mais loin de se contenter de sa nouvelle si- tuation il veut être ministre «à tout prix». Il accepte cependant de payer le prix, celui celui d'ac- corder la main de sa jeune fille à un ennemi vieillissant, mais influent. Par un concours de cir- constance inattendu, le gou- vernement démissionne en

bloc, Amar se retrouve éjecté et de sa position et de la bulle dans laquelle il s'enfermait. N'acceptant pas le coup du sort, il perd la raison et som- bre dans une terrible folie. Le public de la salle El- Mouggar a apprécié la pièce d'autant qu'elle traite d'un sujet politique et social qui, présenté dans un style co- mique, demeure d'actualité. La pièce «Wazir Ou Rabi K'bir» sera présentée , selon le président de la coopéra- tive culturelle et artistique Port Said, M. Mohamed Aouadi, à travers 15 specta- cles dans le cadre d'une tour- née dans plusieurs wilayas.

Réouverture exceptionnelle mercredi du stade Benabdelmalek Ramdane de Constantine par le spectacle «Abtal El Qadar»

Fermé depuis plusieurs années, le stade Benabdelmalek Ramdane de Constantine rouvrira exceptionnelle- ment ses portes mercredi, non pas aux supporteurs des clubs locaux, mais au public pour lui permettre d'apprécier, à son tour, le spectacle «Abtal El Qadar» (Les héros du destin), du chorégraphe libanais Abdelhalim Caracalla. Construit en 1848 et fermé en Août 2008 pour les besoins des travaux de ré- aménagement, le stade Benabdelmalek Ramdane dont le chantier de réhabili- tation a été achevé, ouvrira exception- nellement ses portes pour accueillir cette manifestation d’une grande va- leur historique, a-t-on affirmé, préci- sant que ce mythique stade ne sera officiellement ouvert qu'après le place- ment de la pelouse dont le chantier sera lancé par l’Assemblée populaire com-

munale (APC). Cette infrastructure sportive, chère aux constantinois, ac- cueillera dans les soirées du 25, 26 et 27 juillet, cette fresque chorégraphique mise en scène spécialement pour la cé- lébration du cinquantenaire de l’indé- pendance de l’Algérie, a-t-on souligné à la wilaya, précisant que le décor de fond de scène a été déjà aménagé par les équipes techniques du spectacle, présentes à Constantine depuis plus d’une semaine. Selon les services de la wilaya, un im- portant dispositif de transport sera mo- bilisé durant ses trois soirées pour permettre au maximum aux constanti- nois d’apprécier ce show artistique haut en couleurs et à la fois «revisiter» ce stade témoin d’une longue histoire sportive et culturelle. Produit par l'Of- fice national de la culture et de l’infor-

par l'Of- fice national de la culture et de l’infor- mation (ONCI), le spectacle «Abtal El

mation (ONCI), le spectacle «Abtal El Qadar» a été présenté en avant-pre- mière la veille de la célébration de la fête de l’indépendance au centre des arts de Sidi Fredj (Casif ) en présence du président de la République, M. Abdela- ziz Bouteflika, avant d’être montré une seconde fois dans la wilaya d’Oran.

300 artistes algériens et arabes à la 8 ème édition du festival arabe de Djemila

à la 8 è m e édition du festival arabe de Djemila Plus de 300 artistes

Plus de 300 artistes arabes et algériens dont des musiciens et des chanteurs prendront part à la 8eme édition du festival arabe de Djemila, qui se tiendra cette année au stade «Mohamed Kessab» à Sétif, du 26 juillet au 4 août pro- chain, a indiqué la commissaire du festival, Mme Nacira Abbes. Mme Abbas a précisé, lors d'une conférence de presse tenue mardi à Alger, que 7 pays arabes, outre l'Algérie, prennent part à ce festival qui a déménagé cette année du site archéologique de la ville de Djemila au stade «Mohamed Kes- sab». Le changement du site de ce festival est dû à des raisons «exceptionnelles» relatives aux horaires du mois de ramadhan et à la longue distance séparant les villes de Sétif et de Djemila, qui pourrait dissuader plusieurs ci- toyens de se rendre à ce festival, a-t-elle expli- qué. Cette édition verra la participation d'une pléiade d'artistes arabes dont Maalouma Bint El-Medah (Mauritanie), Saber el-Rebai (Tuni- sie), Daoudi (Maroc), Wafik Habib (Syrie), Maher Zein, Saad Ramadhan, Wael Djassar (Liban) et Hatem El-Iraki, outre des artistes qui viendront pour la première fois en Algérie dont la chanteuse libanaise Yara et le groupe palestinien «Wichah». Vu que l'édition de cette année coïncide avec la célébration du cinquantenaire de l'indépen- dance nationale, les organisateurs ont invité plusieurs jeunes talents algériens établis à l'étranger à l'instar du chanteur kabyle Alilou, Cheb Nadjib et le groupe «Bania Diwan el Dja- zair». Le chant religieux sera également à l'honneur lors de cette édition qui coïncide cette année avec le mois sacré du ramadhan, avec la participation de plusieurs troupes lo- cales et arabes dont les chanteurs religieux Bouhabila Abderrahmane, Abderrahmane Benferradj et Maher Zein (Liban). Le festival a consacré la soirée d'ouverture pré- vue jeudi à rendre hommage à plusieurs chan- tres de la chanson algérienne notamment Mohamed Lamari, Bekakchi El-Kheir, Samir Staifi, Tachir Abdelghani et Mohamed Ram- dhane dans le style Staifi, pour leur contribu- tion à l'enrichissement de la musique algérienne, a indiqué Mme Abbes. Le festival a élaboré un programme artistique riche qui réunit les différents styles algériens notam- ment kabyle, chaoui, gnawi et chaabi, pour sa- tisfaire le public qui viendra apprécier les stars de la chanson arabe et algérienne, à partir de ce jeudi à 10 heures du soir.

SÉTIF

Des représentations théâtrales au centre culturel de Bouagaâ

Des représentations théâtrales sont pro- grammées au centre culturel de la commune de Bouagaâ (35 km au Nord de Sétif ) du 25 juillet au 15 août dans le cadre de l'animation des soirées du mois Ramadhan. Selon les or- ganisateurs, les productions des divers théâ- tres régionaux de Sétif, Mascara, Batna, Bejaia, Saïda, Oum El Bouaghi, Tizi-ouzou et Annaba seront proposés au public. Les adeptes du théâtre découvriront ainsi, entre autres, «Djoraât Hakika» du Théâtre régional de Batna, «Thamen El horia» du TR de Tizi-ouzou, «Azizi Tarazan» du TR de Mascara, «Malik El Madina» du TR de Bejaia et «Imraâ min waraq» du TR de Annaba. De son côté, le TR d'El Eulma (Sétif ) s'ap- prête à entamer le 29 juillet une tournée qui le conduira dans 22 wilayas où il présentera ses deux pièces «Raya Tamanchit» (en tama- zight) et Hamlet, mises en scènes respective- ment par Fouzia Aït El Hadj et Rabie Guechi. APS

16

DK NEWS

MONDE

Jeudi 26 juillet 2012

Les alliés de la Syrie opposés à un «changement de régime»

à Damas

Un haut responsable militaire iranien, le général de brigade, Massoud Jazayeri, a affirmé mardi que les alliés de la Syrie «ne permettront pas un changement de régime» à Damas.

«ne permettront pas un changement de régime» à Damas. «Le peuple syrien et les amis de

«Le peuple syrien et les amis de la Syrie ne permettront pas un changement de régime», a affirmé le général Ja- zayeri, chef d'état-major adjoint des forces armées ira- niennes, cité par le site officiel (sepahnews.com) des Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite du gouverne- ment iranien. Le général iranien a, par ailleurs, accusé les Etats-Unis et Israël de mener «une campagne acharnée contre la Syrie». Les pays arabes et occidentaux ont appelé dimanche

soir à Doha à un départ négocié du président Bachar al- Assad en Syrie, où plus de 19.000 personnes sont mortes en 16 mois de révolte, selon une ONG syrienne. Damas a rejeté cet appel:»Nous sommes désolés que la Ligue arabe se soit abaissée à ce niveau envers un pays membre de cette institution. Cette décision revient au peu- ple syrien qui est le seul maître de son sort», a dit lundi le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Makdessi.

Le chef des opérations de maintien

de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, a entamé mardi une visite en Syrie pour «évaluer» la situation humani- taire dans ce pays touché

par de graves troubles de- puis plus de 16 mois. «Nous allons évaluer la si- tuation. Le mandat de la Misnus ne sera pas pro- longé à moins qu'il y ait

des développements si- gnificatifs concernant le niveau de violence et l'utilisation d'armes lourdes», a déclaré à la presse M. Ladsous qui effectue sa deuxième visite en Syrie. Selon M. Ladsous, le

général Babacar Gaye, principal conseiller militaire de l'ONU, qui a pris en charge la Misnus après le dé- part du général norvégien Robert

sous en Syrie intervient alors que la mission de supervision de l'ONU en Syrie (Misnus) a été prolongée ven- dredi pour une «ultime période de 30 jours». Trois cent obser- vateurs militaires non

armés, accompagnés d'une centaine d'experts civils, avaient été dé- ployés en avril en Syrie afin de surveiller un ces-

sez-le-feu qui n'a jamais été respecté. Les observa- teurs avaient dû à la mi-juin renoncer à patrouiller sur le terrain en raison de l'intensification des combats entre l'armée régulière et les rebelles.

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU en visite à Damas

Mood, «arrivera cette nuit à Damas». «Nous prévoyons un certain nombre d'entretiens ces deux prochains jours», a-t-il ajouté. La visite de Lad-

TUNISIE

Les groupes parlementaires tunisiens divergent sur le régime politique futur du pays

Les groupes parlementaires tunisiens divergent sur le régime politique qui sera consacré par la nouvelle consti- tution tunisienne. Selon des sources parlementaires, il n'est pas exclu de recourir à un referendum populaire pour trancher cette question. Les membres du groupe parlementaire du mou- vement «Enahdha» ont réaffirmé leur position favorable à un régime purement parlementaire alors que les autres groupes sont pour le régime politique semi présidentiel. Le programme politique du mouvement «Enahdha» qui a remporté les élections de l'Assemblée constituante insiste sur l'instauration d'un système parlementaire qui repose sur un parlement élu à chambre unique et l'élection du président de la République qui désigne le chef du gouver- nement parmi la majorité parlementaire. Le chef du gouvernement provisoire tunisien Hammadi Djebali, secrétaire général du mouvement «Enahdha» avait souligné que son parti était favorable à l'instauration d'un régime parlementaire. Le parti estime que le pays a beau- coup souffert du «despotisme et de la corruption» et selon lui, l'adoption d'un régime parlementaire offrirait un rôle

central au pouvoir législatif et réduirait les chances d'aller vers le monopole du pouvoir. Le président du comité parlementaire chargé de cette question Omar Chetoui, a cependant affirmé que si cette situation de désaccord persistait lors de la prochaine séance plénière, un référendum populaire sera organisé pour choisir le régime parlementaire adéquat. M. Mouldi Erryahi président du groupe parlementaire «Ettakatol» partenaire de l'alliance au pouvoir a précisé que le régime politique qui convient le mieux au pays est le système semi présidentiel qui «assure l'équilibre entre les postes « de président de la République et de chef de gou- vernement. Il a estimé que le mouvement Enahdha entre- prend un «choix périlleux» en optant pour un système parlementaire comme régime politique pour les pro- chaines décennies en Tunisie. Le parti du Congrès pour la République partenaire de l'alliance gouvernementale a estimé pour sa part que le système politique tunisien doit reposer sur la répartition des prérogatives au sein du pouvoir exécutif entre le prési- dent de la République et du premier ministre.

BIRMANIE

Aung san Suu Kyi appelle à la protection des minorités en Birmanie

La chef de file de l'opposition bir- mane Aung San Suu Kyi a appelé mer- credi à la protection des droits des minorités ethniques et à la mise en place de lois pour les protéger. "Pour devenir une véritable Union démocra-

avec des droits égaux et un

tique (

respect mutuel, j'appelle tous les mem- bres du Parlement à discuter de la mise

),

en place des lois nécessaires pour pro- téger les droits égaux des groupes eth- niques", a-t-elle déclaré lors de sa première prise de parole devant le Par- lement birman. La lauréate du prix Nobel de la paix a pris la parole en sou- tien à une proposition de loi sur la pro- tection des droits des minorités ethniques, déposée par un député le

parti au pouvoir, le Parti pour la solida- rité et le développement de l'union (USDP). Elle a notamment souligné que les niveaux de pauvreté dans les Etats où sont concentrées ces minorités, un tiers des 60 millions d'habitants du pays, étaient supérieurs à la moyenne nationale et que leur développement économique n'était "pas satisfaisant".

EGYPTE

La désignation de Hichem Kendil pour former le nouveau gouvernement suscite la surprise des alliés des frères musulmans

Le président égyptien Mohamed Morsi a chargé le ministre des ressources en eau et de l'hydraulique Hichem Kendil de former le nou- veau gouvernement, une décision que les forces politiques alliées aux frères musulmans ont qua- lifié de «surprenante et de choquante». Le président Mohamed Morsi a demandé à Kendil qu'il considère comme «une personnalité indépendante» de former le nouveau gouverne- ment dans les plus brefs délais, a indiqué le porte- parole de la présidence égyptienne. M. Kendil a précisé après sa nomination que son gouvernement sera «un gouvernement de technocrates choisis sur la base de leur compé- tence», ajoutant que dès son installation le nou- veau gouvernement s'attellera à l'application du programme du président notamment.Hichem Kendil, 50 ans, diplômé de l'université améri- caine North Carolina a déjà occupé le poste de mi- nistre des ressources en eau dans l'ancien gouvernement de Issam Cherif.Hormis son poste de ministre, Kendil qui appartient à la mouvance des frères musulmans, n'a exercé aucune activité politique avant ou après les événements de jan- vier 2011.Les représentants de la classe politique se sont déclarés «surpris» de la nomination de Kendil à la tête du gouvernement sous l'ère Morsi après les événements de janviers 2011 tandis que certains mouvements et forces alliées aux frères musulmans ont manifesté leur «mécontente- ment» de cette nomination qui ne se situe pas dans le cadre des engagements pris par les frères musulmans au sujet du prochain gouvernement de coalition, selon eux. Ahmed Derradj, respon- sable au sein de «l'assemblée nationale pour le changement» a exprimé «son vif mécontente- ment»de cette nomination, précisant que les frères musulmans «n'ont pas assumé leurs res- ponsabilités et n'ont pas respecté leurs engage- ments».Pour sa part Georges Ishak, militant politique a estimé que Kendil «représente le cou- rant islamiste auquel appartient le président de la République», précisant que Kendil «n'a jamais été un politique ni participé à la révolution».Quant au mouvement du 6 avril, allié des frères musulmans, il s'est dit «choqué, sur- pris et étonné» par cette nomination, considérant que Mohamed Morsi «n'a pas respecté ses enga- gements vis-à-vis des forces nationales».Aimen Nour président du parti «Ghad Ethaoura», a pour sa part, souligné qu»'en plus de la surprise susci- tée par cette nomination, Kendil n'est pas le choix judicieux». Le même jugement a été émis par Bassel Adel, membre du bureau politique du parti des Egyptiens libres qui a en outre critiqué l'ab- sence de consultations entre le président et les forces politiques à ce sujet. Quant au chargé d'af- faires du président du parti de la liberté et la jus- tice, aile politique des frères musulmans Issam Al Aryane, il a estimé que la principale mission du nouveau chef du gouvernement sera celle de «faire face à la contre révolution», notant que la prochaine étape sera consacrée à la formation d'un gouvernement équilibré, compétent capable de traiter les dossiers difficiles durant la période de transition».

ARABIE SAOUDITE

L'OCI tiendra deux réunions préparatoires à la 4ème session extraordinaire du sommet islamique

L'Organisation de la Coopération islamique (OCI) a annoncé qu'elle allait organiser deux réunions préparatoires à la 4ème session extra- ordinaire du sommet islamique, prévue les 14 et 15 août prochain à la Mecque, en Arabie Saou- dite. La première réunion se tiendra au niveau des ministres des Affaires étrangères et la se- conde regroupera les hauts fonctionnaires, a précisé l'OCI dans un communiqué de presse, publié mardi. Cette session extraordinaire, convoquée par le roi Abdallah Ben Abdel al-Aziz, sera l'occasion de passer en revue les derniers développements survenus dans plusieurs pays arabes et les voies de renforcer la solidarité et la coopération entre les pays du monde musul- man, explique la même source. APS

Jeudi 26 juillet 2012

MONDE

DK NEWS

17

CRISE MALGACHE

Début de la réunion entre Rajoelina et Ravalomanana aux Seychelles

La réunion entre le président malgache de transition Andry Rajoelina et l'ex-chef de l'Etat renversé Marc Rava- lomanana en vue de discuter d'une sortie de crise à Mada- gascar, a débuté mercredi aux Seychelles, a-t-on indiqué de source gouvernementale seychelloise. "Le face-à-face entre le président de la transition mal- gache et l'ancien président malgache a débuté ce matin sur l'île de Desroches aux Seychelles en présence du président sud-africain Jacob Zuma et du président seychellois James Michel", a affirmé cette source, citée par l'agence française AFP. Le président sud-africain Jacob Zuma dirige la média- tion de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Ces pourparlers visent à trouver un accord pour faire sortir Madagascar de la crise déclenchée par le renversement de Marc Ravalomanana début 2009 par le jeune opposant, alors maire d'Antananarivo, Andry Rajoe- lina soutenu par l'armée. MM. Rajoelina et Ravalomanana s'étaient déjà rencontrés à plusieurs reprises, mais cette réunion a un cachet particulier, elle se déroule en tête-à-

a un cachet particulier, elle se déroule en tête-à- tête et sans la présence de la

tête et sans la présence de la presse. Les deux rivaux ont signé plusieurs accords à Maputo et Addis Abeba en 2009 puis tenté de nouvelles négociations à Pretoria en 2010 et Gaborone en 2011, sans parvenir à trouver une véritable issue à la crise. En septembre 2011, ils ont signé une "Feuille de route" devant préparer la sortie de crise, rédigée sous l'égide de la SADC, mais sa mise en oeuvre reste chaotique.

Darfour: L’ONU et UA constatent la fragilité des progrès politiques

Le Représentant spécial conjoint ONU-Union africaine,

M. Ibrahim Gambari, a indiqué mardi devant le Conseil de

sécurité qu'une paix durable est possible pour la popula- tion au Darfour, mais que les progrès obtenus sont fragiles dans cette région du Soudan. «De nombreux défis restent à surmonter. Les progrès obtenus sont fragiles et facile- ment réversibles si nous perdons de vue nos objectifs. La

population du Darfour a trop longtemps souffert pour que nous acceptions de revenir en arrière», a affirmé M. Gam-

bari qui est également le médiateur en chef par intérim au

Darfour.

Le Représentant spécial a précisé que le Plan de paix de Doha pour le Darfour, signé en 2011 par le gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération et de justice (LJM), avait permis des progrès considérables et que la mise en œuvre avançait. Cependant, cette mise en œuvre est pour l'instant prin- cipalement centrée sur l'établissement d'institutions et les nominations politiques prévues par l'accord.

«Dans ce contexte, les parties prenantes ont reconnu que de nombreuses dispositions du plan restent à mettre

en œuvre plusieurs mois après les délais fixés», a souligné

M. Gambari.

L'ONU a laissé entendre que ce plan pourrait servir de base à l'élaboration d'un accord de paix permanent pour mettre fin aux hostilités qui ont commencé il y a huit ans

au Darfour. M. Gambari a également indiqué que l'Autorité régionale au Darfour, établie en février dernier, a lancé la Mission conjointe d'évaluation pour le Darfour qui était prévue dans l'accord de Doha. «La mission, dont l'un des aspects du mandat est d'identifier et d'évaluer les besoins pour le redressement économique, le développement et l'éradication de la pauvreté au Darfour, devrait s'achever d'ici à la fin de l'année et formera la base d'une mobilisation future des ressources. Il s'agit d'une étape positive qui mé- rite d'être saluée», a déclaré l'Envoyé. En sa qualité de Médiateur en chef conjoint UA-ONU pour le Darfour, M. Gambari poursuit son travail avec le vice-Premier Ministre du Qatar, Ahmed bin Abdallah Al Mahmoud, vers la reprise des négociations entre le gouver- nement du Soudan et les mouvements armés non signa- taires de l'accord. «Lors de mes récentes discussions avec le premier Mi- nistre adjoint Al Mahmoud, nous sommes tombés d'accord sur le fait que le climat était propice à une réouverture du processus de médiation au travers de consultations préli- minaires avec tous les mouvements d'opposition intéres- sés», a ajouté M. Gambari. «L'intention serait de consolider les gains réalisés au tra- vers de la mise en œuvre du Document de Doha et en exer- çant une pression sur les mouvements encore externes au processus à se joindre au processus».

Répression de citoyens sahraouis dans la ville occupée d'El-Ayoun

Les autorités de l'occu- pation marocaine ont ré- primé «avec force» des dizaines de citoyens sah- raouis dans la ville occupée d'El-Ayoun, lors d'une ten- tative de la coordination de Gdeim Izim d'organiser une rencontre à la résidence de la famille du militant et syn-

dicaliste sahraoui Sid Ahmed Eddiya, a indiqué mardi l'Agence de presse sahraouie (SPS). Selon SPS, les services marocains de répression à savoir les agents de police, en civil et en tenue, ont en- cerclé la résidence de la fa- mille du syndicaliste Sid

Ahmed Eddiya où devait se tenir la rencontre. Les forces marocaines ont em- pêché plusieurs citoyens sahraouis et membres de la coordination de Gdeim Izik d'accéder à la résidence, en recourant à la force, faisant plusieurs blessés parmi les civils sahraouis, a précisé la

même source. Parmi les blessés figurent Laaroudhi Saidi (non-voyant), Eddiya Miftaheddine, Ahrim Bra- him, Sebai Mohamed Fa- dhel, Saidi Lemmam, Ahmed Baba Moussaoui et Eddiya Blaou, a souli- gné SPS.

SAHARA OCCIDENTAL

Le front Polisario souligne la «nécessité» d'habiliter la MINURSO à mener à bien sa mission

Le front Polisario a souligné la néces- sité d'habiliter la mission des Nations unies pour l'organisation d'un référen- dum au Sahara Occidental (MINURSO) à mener à bien sa mission dans la protec-

tion des droits de l'homme en lui garantis- sant son indépendance et sa liberté de mouvement, a rapporté mardi l'agence de presse sahraouie (SPS). Le front Polisario «souligne la nécessité d'habiliter la MINURSO à mener à bien sa mission en sa qualité de mission interna-

tionale (

droits de l'homme en lui garantissant son indépendance et sa liberté de mouvement afin de lui permettre d'accomplir sa mis- sion première, l'organisation d'un réfé- rendum d'autodétermination du peuple sahraoui», a précisé SPS citant un com- muniqué à la fin des travaux d'une réu- nion présidée par le président de la République arabe sahraouie démocra- tique (RASD), M. Mohamed Abdelaziz. Selon la même source, le bureau du se- crétariat du Polisario a accueilli favorable- ment la visite du représentant du secrétaire général des Nations unies, M. Wolfgang Weisbrod-Weber aux deux par- ties du conflit, le front Polisario en tant que représentant légitime et unique du peuple sahraoui, et le Maroc». Il a réitéré en outre, la «disposition» de la partie sahraouie à «collaborer» avec la mission onusienne visant la décolonisa- tion du Sahara Occidental dans «les plus brefs délais». D'autre part, le bureau du secrétariat a dénoncé la politique de «blocage» suivie par les autorités de l'occupation maro- caine qui ont décidé, ajoute le communi- qué, de cesser toute collaboration avec Christopher Ross, émissaire personnel du secrétaire général de l'ONU. Le front Polisario a salué par le biais du bureau de son secrétariat, «la libération des humanitaires européens, les Espa- gnols Ainhoa Fernandez Rincon et Enric Gonyalons et l'italienne Rossella Urru, les félicitant ainsi que leur famille et le peu- ple sahraoui tout entier de leur retour sains et saufs. Il a fait part également de son «refus et indignation» à l'égard de cet acte «terro- riste et criminel», rappelant «l'étroite re- lation entre les activités des auteurs de ces actes et le trafic de stupéfiants». Le Royaume du Maroc est considéré comme «l'un des plus grands producteurs et ex- portateurs de cannabis dans le monde», a- t-il encore souligné. Evoquant la situation dans les terri- toires occupés et le sud du Maroc, le front Polisario a dénoncé la «répression et le blocus» de l'occupation marocaine à l'en- contre des familles sahraouies».

chargée de la protection des

)

GHANA

Le vice-président du Ghana prête serment

GHANA Le vice-président du Ghana prête serment Le vice-président du Ghana, John Dramani Mahama, a prêté

Le vice-président du Ghana, John Dramani Mahama, a prêté ser- ment pour succéder au président John Atta Mills, mort soudainement mardi. Le vice-président a prêté ser- ment devant une session extraordi- naire du Parlement réunie quelques heures après l'annonce de la disparition du chef de l'Etat, au pouvoir depuis 2009. Tout de suite après son investi-

ture, M. Mahama a promis de pré- server la stabilité du Ghana et a rendu hommage à son prédéces- seur. «Je veux assurer les Ghanéens que tout est en ordre. Nous allons maintenir la paix, l'unité et la stabi- lité qui font la réputation du Ghana», a-t-il dit. M. Mahama doit assurer l'intérim jusqu'à une élec- tion présidentielle prévue en dé- cembre prochain.

APS

18 DK NEWS

GASTRONOMIE

Jeudi 26 juillet 2012

NEWS G A S T R O N O M I E Jeudi 26 juillet 2012

La recette du jour du chefchef GuerraGuerra

e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra G’nine (lapin) aux
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra G’nine (lapin) aux
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra G’nine (lapin) aux

G’nine (lapin)

aux oignons et aux tomates

Guerra Guerra G’nine (lapin) aux oignons et aux tomates Ingrédients : 1 lapin 500g d’oignon émincé

Ingrédients :

1 lapin

500g d’oignon émincé 300g de tomates bien mûres

4

cuillères à soupe d’huile fleurial

½

cuillère à café de poivre noir

½

cuillère à café de ras el hanout

½

cuillère café de cumin

3

à 4 branches de thym

1

bouquet de coriandre

Sel

Préparation :

Dépouillez, videz et coupez le lapin, mettez le dans un sautoir avec l’huile fleurial, les oignons émincés, le sel, le poivre noir et ras el hanout, faite bien dorée le tout et ensuite les tomates pelée et cou- pée en cubes. Cuire 3 quarts d’heures avec les branches de thym, servir bien chaud avec la coriandre hachée.

Le dessert du jour Pain au seigle (facile à réaliser) Ingrédients : Mousse au chocolat
Le dessert du jour
Pain au seigle
(facile à réaliser)
Ingrédients :
Mousse au chocolat
Préparation :
-
10 min
210 g de levure
boulangère
(facile)
-650g
de
farine
Ingrédients
(pour 4 personnes) :
blanche
-180 g de farine
- 3 œufs
de seigle
- 100 g chocolat
- 10 g de sel
(noir ou au lait)
- 500 g d’eau tiède
- 1 sachet de sucre
vanillé
Préparation :
Préparation :
Faire ramollir le chocolat
dans une terrine.
Incorporer les jaunes et le
sucre.
Puis, battre les blancs en
neige ferme et les ajouter
délicatement au mélange à
l'aide d'une spatule.
Mettre les frais pendant
une heure ou deux mini-
mum.
Diluer la levure dans
l’eau tiède avec le sel
Verser le tout sur le
mélange des deux farines tamisées pétrir pendant 15 a 20 minutes,
former une boule , la couvrir d’un linge humide et laisser reposer
30 a 40 minutes
Couper la pate et façonner deux boules ovales, les laisser reposer 15
a 20 minutes
A l’aide d’un couteau taillez deux traits sur chaque boule de pate
Cuire au four entre 190°c a 200°c pendant 40 à 45 minutes en met-
tant un ramequin rempli d’eau au four durant la cuisson
Sortir du four, la croute doit avoir un aspect brillant et bien dore.
VILLES
Fadjr
Dohr
Asr
Maghreb
Icha
Alger
04
h 07
12
h 55
16
h 44
20
h 05
21
h 39
Oran
04
h 17
13
h 10
16
h 57
20
h 17
21
h 49
Bejaïa
03
h 49
12
h 47
16
h 36
19
h 57
21
h 31
Annaba
03
h 37
12
h 36
16
h 26
19
h 46
21
h 21
Tizi-Ouzou
03
h 53
12
h 50
16
h 40
20
h 01
21
h 35
Ouargla
04
h 09
12
h 46
16
h 26
19
h 45
21
h 11
Ouargla 04 h 09 12 h 46 16 h 26 19 h 45 21 h 11

Solution Samurai-soduku N°24

16 h 26 19 h 45 21 h 11 Solution Samurai-soduku N°24 MOUSTIQUAIRE OUTILnUNITES RAInnTEnMEME GILLESnPARnR
MOUSTIQUAIRE OUTILnUNITES RAInnTEnMEME GILLESnPARnR ASIALIEnNABI NnTUnGUITTON AVARIAnUSINE TAIEnNILnONn
MOUSTIQUAIRE
OUTILnUNITES
RAInnTEnMEME
GILLESnPARnR
ASIALIEnNABI
NnTUnGUITTON
AVARIAnUSINE
TAIEnNILnONn
InRAMENEnNEF
QUETASnSAnTI
UNnENnDnVITE
ERYSIPELEnER
N°24CroisésMotsSolution
BADIGEONNAGE OnETATnOUTIL IRRESOLUEnNA TONnPNEUnRnN IMITAnVROUMn LEEnROUEnSOC LnRADARnOnRA EVnSnKENNEDY
BADIGEONNAGE
OnETATnOUTIL
IRRESOLUEnNA
TONnPNEUnRnN
IMITAnVROUMn
LEEnROUEnSOC
LnRADARnOnRA
EVnSnKENNEDY
MISSELnOUnRE
ESTIVANTnTAN
NEnDENIERSnN
TROUnDEROUTE
Fléchés N°24Solution
Mots

Jeudi 26 juillet 2012

DÉTENTE

DK NEWS

19

Mots Fléchés N°25

26 juillet 2012 DÉTENTE DK NEWS 19 Mots Fléchés N°25 Proverbes Dis la vérité une fois

Proverbes

Dis la vérité une fois et tu peux mentir jusqu’à ce que tu meures.

Proverbe algérien

Le blé qu'a labouré le bœuf, c'est l'âne qui en a fait son repas.

Proverbe berbère

La cupidité est un éternel esclavage. proverbe arabe

Bon marché, c’est mauvais marché Proverbe français

C’est arrivé le 26 juillet

1974 : Le nouveau Premier ministre grec,

Constantin Caramanlis, forme le premier gouvernement civil après sept années de ré- gime militaire.

1977 : Menahem Begin, chef du gouverne-

ment israélien, approuve officiellement l'implantation de trois nouvelles colonies juives en Cisjordanie.

1991 : Le PC soviétique approuve un nou-

veau programme rompant avec le marxisme.

1996 : Attentat à la bombe dans le parc du

Centenaire pendant les Jeux olympiques à

Atlanta : deux morts et 111 blessés.

1998 : Élections législatives au Cambodge.

Le PPC du second Premier ministre Hun Sen remporte 39 % des voix, devant le FUN- CINPEC du prince Norodom Ranariddh,

premier Premier ministre crédité de 30% des voix.

1999 : Fin du conflit de Kargil entre l'Inde et

le Pakistan.

2005 : Irlande l'IRA provisoire renonce à la

lutte armée.

2006 : Conférence de Rome sur le conflit au

Moyen-Orient.

2007 : Explosion d'une arme chimique dans

la base militaire d’Al-Moussalamiya, au nord d’Alep en Syrie. Au moins 15 militaires syriens et 10 iraniens tués.

Samurai-soduku N°25

Les problèmes de Sudoku Samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chif- fres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque Sudoku Samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°25 Horizontal : 1.Comparer

Mots Croisés N°25

peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°25 Horizontal : 1.Comparer entre eux des

Horizontal :

1.Comparer entre eux des textes pour les vérifier 2.Donner la dureté de l'acier - Impôt de solidarité sur la fortune 3.Ancienne note - Constituent un abus (fém.) 4.Fraction d'un terrain - Lamiacée 5.Insectes - Double voyelle 6.Colère - Agent secret de Louis XV - Droit d'utiliser sa propriété

7.Négation - Inflammations de l'oreille - Xénon

8.Exactes

9.Projectile - Actinium - Ceinture ja- ponaise 10.Conjonction - Ville de l'Inde

11. Causeras la perte - Rien (argot)

12. Tour - Prénom féminin - Risquer

Vertical :

1.Général français 2.Mois - Our 3.Mesure chinoise - Cheville au golf - Châ- tié 4.Prénom féminin - Famille rivale des Co- lonna 5.Arme - Adverbe de lieu

6. Lettre de l'alphabet grec - Loi définissant

les orientations d'une réforme 7.Inspection générale des services - S'amourachas

8.Boucles formées à l'extrémité d'un filin - En les - Coutumes 9.Interjection - Utilise 10.Variétés d'haricot - Attentions

11. Pièces qui supportent le poids d'un vé-

hicule - Fruit

12.République française - Puni - Brome

20

DK NEWS

DÉTENTE

Jeudi 26 juillet 2012

Programme du Jeudi 26 juillet 2012

Jeudi 26 juillet 2012 Programme du Jeudi 26 juillet 2012 10h00 : Culinart (06) rediff -

10h00 : Culinart (06) rediff - Cuisine 10h30 : El ardh el haya (07) - Documentaire 11h00 : Djoudi (07) - Dessin animé 11h15 : Djaweb bassite (06) - Humour 11h25 : La quatrième vitesse (06) rediff - Feuilleton alg 12h00 : Journal en Français + Météo - Information 12h20 : Ahl el kahf (07) - Feuilleton historique 13h15 : Documentaire 14h15 : Yaoumiyate zaza (05) - Humour 14h30 : Loulou (05) - Dessin animé 14h50 : Culinart (07) - Cuisine 15h45 : El chabiha (07) - Feuilleton arabe 16h45 : Tadj el qor'ane - Religion 17h00 : Journal en Amazigh - Information 17h30 : Takdar tarbah (03) - Emission de jeux 18h00 : Journal en Français + Météo - Information 18h20 : Le soleil de la vérité (07) - Feuilleton alg 19h00 : Journal en arabe - Information

(07) - Feuilleton alg 19h00 : Journal en arabe - Information 12:00 Les douze coups de

12:00 Les douze coups de midi - Jeu 12:45 Météo 12:50 L'affiche du jour - Magazine sportif 13:00 Journal 13:15 Reportages - Magazine de reportages 14:35 Le regard d'une mère - Téléfilm de suspense 16:05 Ghost whisperer - Série fantastique - L'écran de la peur - Saison 3 (15/18) 17:00 Ghost whisperer - Série fantastique - Histoires de pères - Saison 3 (16/18) 17:50 Secret story - Téléréalité 18:45 50mn inside - Magazine de reportages 19:50 Là où je t'emmènerai - Magazine de société 19:55 Météo 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous - Magazine de la décoration 20:35 Mon assiette santé - Magazine de services - Purée d'oléagineux 20:45 Météo

de services - Purée d'oléagineux 20:45 Météo 20:50 Les enfants de la télé - Divertissement Durée

20:50 Les enfants de la télé - Divertissement

20:50 Les enfants de la télé - Divertissement Durée : 2h30 - Présentateur : Arthur Le

Durée : 2h30 - Présentateur : Arthur Le meilleur Après une saison riche en surprises et en délires, Arthur et son équipe ont préparé une sélection des meilleurs moments des «Enfants de la télé», soit deux heures pour voir ou revoir tous les épisodes qu'il ne fallait pas rater ! Les téléspectateurs pour- ront ainsi redécouvrir les visages et les prestations des personnalités qui se sont succédé sur le plateau, de Sophie Marceau à Christophe Lambert, en pas- sant par Alice Taglioni, Gad Elmaleh, Mathilde Sei- gner, Miou-Miou, Jean Reno, Florence Foresti, Guillaume Canet, Kad Merad, Gérard Jugnot et bien d'autres. Suivront des bêtisiers, des images inso- lites, des moments de télé cultes, des perles du ci- néma et les réactions des invités à la diffusion de leurs casseroles.

23:20

gramme de trop - Saison 6 (9/21)

Les

experts

:

Miami

-

Série

policière

-

Un

Saison 6 (9/21) Les experts : Miami - Série policière - Un 11:50 Athlétisme - Championnats

11:50 Athlétisme - Championnats d'Europe 2012 12:54 Météo 2 12:55 Mon rêve, ma médaille - Magazine sportif 13:00 Journal 13:20 Météo 2 13:22 Météo des plages 13:25 Secrets d'histoire - Magazine historique - Fran- çois Ier, le roi des rois 14:50 Mon rêve, ma médaille - Magazine sportif 14:55 Cyclisme - Tour de France 2012 - Prologue 17:35 L'après tour - Cyclisme 17:55 Athlétisme - Championnats d'Europe 2012 20:00 Journal 20:30 Image du jour : JO de Londres - Magazine sportif 20:31 Tirage du loto - Loterie 20:34 Météo 2

20:35 Le plus grand cabaret du monde - Divertisse- ment

20:35 Le plus grand cabaret du monde - Divertisse- ment Durée : 2h25 - Présentateur :

Durée : 2h25 - Présentateur : Patrick Sébastien A la table de Patrick Sébastien, Pierre Lescure, Sofia Essaïdi, Thierry Adam et bien d'autres invités sont aux premières loges pour admirer les prouesses scé- niques des artistes du «Plus Grand Cabaret du monde». Au programme : la ferme magique de Dani Lary, les acrobaties sur plinth d'Acrobats Circolom- bia, le papier indien de Scott Alexander, le numéro de carts en «close-up» de Bernard Bilis, Ekaterina & Dimitri au hoola hoop, mais aussi Arsène Lupin, Kenris, Encho Keryazov, Kamyleon, Volt'art, les Far- fadais, Take That Out, Robert Muraine, Fumagalli & Darris & Lucciano, Angela & Francisco et les Catwall Acrobats.

23:00 On n'est pas couché - Talk show - Best of

23:00 On n'est pas couché - Talk show - Best of 12:00 12/13 : Journal régional

12:00 12/13 : Journal régional 12:25 12/13 : Journal national 12:50 Athlétisme - Championnats d'Europe 2012 14:20 Cyclisme - Tour de France 2012- Prologue 15:00 En course sur France 3 – Tiercé - Depuis Long- champ 15:20 Keno - Loterie 15:25 Famille d'accueil - Téléfilm dramatique - La face cachée de la Lune 17:00 Un livre toujours - Magazine littéraire - «L'Usage du monde», de Nicolas Bouvier (Petite Bibliothèque Payot) 17:05 Expression directe - Magazine politique - CFTC 17:10 Des chiffres et des lettres - Jeu 17:50 Questions pour un champion - Jeu 18:25 Avenue de l'Europe - Magazine d'actualité - L'Eu- rope se parfume 18:40 Ma maison d'aujourd'hui a demain - Magazine de services 18:43 Météo des plages 18:45 Météo 19:00 19/20 : Journal régional 19:30 19/20 : Journal national

19:55 Athlétisme - En direct

19:55 Athlétisme - En direct Durée : 1h50 Championnats d'Europe 2012 - 4e jour - A

Durée : 1h50 Championnats d'Europe 2012 - 4e jour - A Helsinki (Finlande)

21:45 Quatre idoles dans le vent - Musique 23:35 Météo 23:40 Soir 3

idoles dans le vent - Musique 23:35 Météo 23:40 Soir 3 12:05 Album de la semaine

12:05 Album de la semaine - Magazine musical - Jack White 12:35 Kaira shopping - Série humoristique 12:40 La météo 12:45 Le JT

13:00 Zapping - Divertissement 13:10 Le news show - Divertissement 13:55 Tennis - Internationaux de Grande-Bretagne 19:05 Salut les terriens ! - Magazine d'actualité 20:25 Groland.con - Divertissement-humour

20:55 Le sang des Templiers - Film d'aventures

20:55 Le sang des Templiers - Film d'aventures Durée : 1h55 - Acteur : Kate Mara,

Durée : 1h55 - Acteur : Kate Mara, Jason Flemyng, Paul Giamatti - Réalisateur : Jonathan English En 1215, après avoir été contraint de signer la Magna Carta, le roi d'Angleterre lève une armée de merce- naires pour piller le pays et reprendre le pouvoir. 22:50 Strike back - Série d'action - Mission Afghanis- tan - Saison 1 (3/3)

d'action - Mission Afghanis- tan - Saison 1 (3/3) 11:00 A Mourir de rire - Divertissement-humour

11:00 A Mourir de rire - Divertissement-humour 13:10 Scènes de ménages - Série humoristique 14:00 Météo 14:05 C'est ma vie - Magazine de société - Premières va- cances 15:15 C'est ma vie - Magazine de société - J'ai trouvé l'amour en Russie 16:25 C'est ma vie - Magazine de société - Aider un en- fant en détresse 17:35 L'été d'«accès prive» - Magazine du show-biz 18:40 Un trésor dans votre maison - Magazine de ser- vices 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 En famille - Série humoristique

20:50 Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2012 - Humour

20:50 Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2012 - Humour Durée : 2h10 -

Durée : 2h10 - Interprète : Jamel Debbouze - Inter- prète : Omar Sy - Interprète : Gad Elmaleh Pour clôturer la deuxième édition du Festival inter- national du rire de Marrakech, qui s'est tenu du 6 au 10 juin, Jamel Debbouze présente un spectacle unique au cours duquel des vedettes de l'humour se succèdent, le tout dans le cadre du Palais Badia. Ce gala met à l'honneur la ville-hôte et se place sous le signe du rire et de l'hospitalité. Parmi les artistes pré- sents, Omar Sy, Gad Elmaleh, Franck Dubosc, Fran- çois-Xavier Demaison, les Belges Virginie Hocq et Stromae, Bérengère Krief, Julie Ferrier et Jérôme Commandeur, sans oublier ceux qui se sont révélés au sein du Jamel Comedy Club, tels Malik Bentalha, Redouanne Harjane ou Tony Saint-Laurent.

23:00 Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2012 - Humour

Jeudi 26 juillet 2012

SPORTS

DK NEWS

21

JO 2012
JO
2012

Arrivée de la délégation sportive algérienne à Londres

La délégation sportive algérienne devant prendre part aux jeux Olympiques 2012 ( JO-2012), prévus du 27 juillet au 12 août, est arrivée mardi après-midi à Londres. Composée de 24 athlètes représentant cinq disciplines (volley-ball, boxe, tir sportif, natation et judo), la délégation a été accueil- lie à Heathrow Airport par l'Ambassadeur d'Algérie en Grande Bretagne, M. Amara Abba qui a salué l'ensemble des athlètes, staffs techniques et accompagnateurs. «Le voyage s'est déroulé dans de bonnes conditions et dans une bonne ambiance. Maintenant, la balle est dans le camp des athlètes qui, je suis convaincu, vont se donner à fond dans ce rendez- vous londonien», a déclaré à l'APS, le président du Comité Olympique algérien (COA), le Pr Rachid Hanifi. Les sportifs algériens avaient quitté, mardi matin, la capitale algérienne pour Londres. A l'aéroport international Houari Boume- diene, ils ont été salués par le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Hachemi Djiar. Un premier contingent de la dé- légation sportive algérienne, composé de trois athlètes de trois disciplines (escrime, aviron et cyclisme), s’était envolé

(escrime, aviron et cyclisme), s’était envolé vendredi matin pour la capitale britannique, rappelle-t-on.

vendredi matin pour la capitale britannique, rappelle-t-on. Deux autres départs des athlètes algériens sont prévus le 31

juillet et le 6 août prochains. L’Algérie sera représentée aux JO-2012 de Londres par 39 athlètes dont 12 volleyeuses, engagés dans 12 disciplines.

FOOTBALL (DAMES) : Programme des rencontres de mercredi

Programme des rencontres des jeux Olympiques de Londres prévues mercredi en heures GMT:

1er tour:

15h00: Grande-Bretagne - Nouvelle-Zélande (gr.E) à Cardiff

16h00: Japon - Canada (gr.F) à Coventry 16h00: Etats-Unis - France (gr.G) à Glasgow 17h45: Cameroun - Brésil (gr.E) à Cardiff 18h45: uède - Afrique du Sud (gr.F) à Coventry 18h45: Colombie - Corée du Nord (gr.G) à Glasgow.

Ban ki-moon, porteur de la flamme olympique dans la dernière étape du relais (Onu)

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki- moon, en visite à Londres du 26 au 28 juillet, portera la flamme olympique dans la der- nière étape du relais, a indiqué un porte-pa- role de l'ONU. "A l'invitation du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Lon- dres et du Comité international olympique (CIO), M. Ban portera la torche olympique dans la dernière étape du relais au Royaume-Uni, en présence du président du CIO", a déclaré un porte-parole adjoint du secrétaire général des Nations Unis lors de son point de presse quotidien à New York. "C'est un honneur pour le secrétaire général, qui à une grande foi dans le sport comme instrument de paix et de développement", a- t-il indiqué. Au cours de sa visite à Londres, le chef de l'ONU prendra part à plusieurs réunions bilatérales avec des dirigeants bri- tanniques, dont le vice-Premier ministre Nick Clegg et le secrétaire des Affaires étran- gères William Hague, a précisé la même source. Les Jeux Olympiques d'été 2012, éga- lement connus sous le nom de Londres 2012, se tiendront, du 27 juillet au 12 août 2012.

Pub

BASKETBALL-AMICAL :

Les Etats-Unis s'imposent devant l'Espagne 100-78

La sélection américaine de basket-ball (messieurs), championne olympique et fa- vorite à sa succession à Londres, a nette- ment battu son homologue espagnole, championne d'Europe et autre favorite de l'épreuve, 100 à 78, mardi soir à Barcelone pour son dernier match de préparation avant les JO-2012. A cinq jours du début de la compétition contre la France dans le groupe A, les Américains ont bouclé d'une

façon convaincante leur préparation, après quatre victoires contre la Répu- blique Dominicaine (113-59), le Brésil (80- 69), la Grande-Bretagne (118-78) et l'Argentine (86-80). Menés de deux points après le premier quart-temps, les Etats- Unis sont vite montés en puissance pour imposer leur jeu, grâce notamment à Car- melo Anthony (27 points) et Lebron James (25 points, 8 rebonds).

Coe postulera à la présidence de l'Iaaf en 2015

Le président du comité d'organisation des Jeux de Londres, Sebastian Coe, postulera à la présidence de la Fédération internationale d'athlétisme (Iaaf ) lors des élections de 2015, a indiqué le Times mercredi. L'ancien double médaillé d'or britannique sur 1.500 mètres a déclaré au quotidien londonien qu'il souhaitait poser sa candidature à ce poste lorsque la mandat du Sénégalais Lamine Diack prendra fin. "Je serais heureux de diri- ger mon sport et c'est la première fois que je le dit aussi clairement, a-t-il dit, cité par le Times. Je suis prêt. Je sais comment faire. Mais nous avons (actuellement) un grand président à ce poste alors ce sera quand il s'en ira". Lord Coe, 55 ans, devrait avoir comme concurrent l'Ukrainien Sergeï Bubka, qui devrait aussi poser sa candidature à la succession de Lamine Diack. Sebastian Coe et Sergeï Bubka sont tous deux vice-pré- sidents de l'Iaaf et une élection à la tête de la Fédération internationale d'athlétisme fera automatiquement du nouveau président un membre du Comité international olympique (CIO).

Félicitations Les familles BOUTAOUS, BELHADJ, Tous les amis et les proches sont heureux d’annoncer la
Félicitations
Les familles BOUTAOUS, BELHADJ,
Tous les amis et les proches sont
heureux d’annoncer la circoncision
de leur fils
BOUTAOUS
Abdelraouf
Toutes nos félicitations

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIÈRE DE TIARET NIF : 099914042224207

 

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT

 

N°20 DMO/DG/OPGI/2012

L'Office de Promotion et de Gestion Immo- bilière de Tiaret, lance un Avis d'appel d'of- fre National Restreint pour le Suivi des travaux des 500 logements publics locatifs, programme quinquennal 2010-2014 à Tiaret Tranche 2010.

enveloppe extérieur qui contient deux (02) enveloppes séparées, l'une comportant l'of- fre technique portant la mention «offre technique» et l'autre offre financière por- tant la mention «offre technique », et l'autre

L'avis est ouvert aux bureaux d'études et ar- chitectes agrées, inscrits auprès de l'ordre national des architectes. Les intéressés par

cet avis peuvent retirer le cahier des charges contre le paiement de la somme de trois mille dinars (3.000.00 DA) auprès de l'OPGl de Tiaret (Département Finance et Compta- bilité), représentant le prix de la documen- tation. NB / la durée de préparation des offres est fixée à 15 jours. Les concurrents doivent déposer par por- teur leur offre sous enveloppe fermée ano- nyme portant la mention suivante:

«offre financière» cachetées et anonyme portant la mention suivante :

«Avis d'appel d'offre National restreint N° 20/2012 Pour le suivi des travaux des 500 logements Publics Locatifs à Tiaret Tranche 2011» - «A ne pas ouvrir» Le délai accordé pour la préparation des of- fres est fixé à 15 jours à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale ou le bulletin officiel des marchés de l'opérateur public (BOMOP). L'heure limite de dépôt des offres est fixée à 12h00, du dernier jour du délai accordé pour la préparation des offres. Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu'au jour ouvra- ble suivant à la même heure. Les soumissionnaires sont cordialement in- vités à l'ouverture des plis qui aura lieu le dernier jour de la préparation des offres à

«Avis d'appel d'offre National restreint N° 20/2012 Pour le suivi des travaux des 500 logements Publics Locatifs à Tiaret Tranche 2011»- «A ne pas ouvrir» A Monsieur le Directeur Général de l'OPGI de Tiaret sis Rue Tahri Bouabdellah.

1.

L'offre technique : Selon cahier des

14h, au siège de la Direction Générale de l'OPGI de Tiaret Rue TAHRI Bouabdellah.

charges

 

2.

L'offre

financière

:

Selon

cahier

des

Les entreprises restent engagées par leurs offres pendant 105 jours correspondant à la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois.

Le Directeur Général

charges Les offres doivent parvenir à la direction gé- nérale de L'OPGI de Tiaret, rue Tahri Bouabdellah - sous Triple enveloppes, une

 

DK NEWS

 

Anep : 930 657 du 26/07/2012

SPORTS Jeudi 26 juillet 2012 22 DK NEWS
SPORTS
Jeudi
26 juillet 2012
22 DK NEWS

L'ALGÉRIEN ABEL KHALED (JOUEUR DE BREST):

« Intégrer l'équipe nationale est mon souhait»

TIZI OUZOU

Elaboration d’un planning de relance du projet du stade de 50 000 places

Le milieu offensif algérien Abel Khaled, évoluant au stade Brestois, Ligue 1 du championnat français de football, a exprimé son désir de renforcer les rangs de l'équipe natio-

nale algérienne et partici- per avec elle, à la coupe d'Afrique des Nations-

2013.

« L’équipe nationale al- gérienne fait partie de mes objectifs. C’est mon souhait le plus cher, avec celui de prendre part à la coupe

d'Afrique des Nations-2013»,

a indiqué Abel Khaled dans

un long interview consacré au site DjazairFoot. Mais au

préalable, le joueur qui sera

à sa deuxième année en Pro

avec le stade brestois, est convaincu que cela, passera d'abord par ses perfor- mances avec son club em-

passera d'abord par ses perfor- mances avec son club em- ployeur et sa régularité dans la

ployeur et sa régularité dans la présence sur le terrain. «Je sais que pour cela, je

dois avant tout faire mes

preuves au sein de mon club et enchaîner les bonnes prestations et surtout avoir un maximum de temps de jeu avec Brest pour pouvoir

prétendre à la sélection al- gérienne inchallah.» Inter- rogé sur l'actuelle équipe algérienne dirigée par Vahid Halilhodzic, Abel Khaled (19 ans) qui regarde souvent les matches des Verts, estime que depuis l'arrivée du Bosnien à la tête

de l’EN, un changement ra- dical a été constaté par tous. « Un changement radical du jeu a été enregistré, dans les différents domaines. Les joueurs forment une belle équipe qui est en phase de construction». Coéquipier de Brahim Ferradj (ex-international), Abel Khaled qui originaire de Guelma a souhaité bonne chance aux Verts face à la Libye, en septembre pro- chain pour le compte du 2è et dernier tour des élimina- toires de la CAN-2013. « Je ne connais pas cette équipe libyenne, mais l’équipe na- tionale devra faire un match sérieux et je pense que les joueurs ont les qualités techniques pour débloquer le match» a conclu Khaled qui possède la double natio- nalité.

a conclu Khaled qui possède la double natio- nalité. Le groupement d’entreprises al- géro-espagnol,
a conclu Khaled qui possède la double natio- nalité. Le groupement d’entreprises al- géro-espagnol,

Le groupement d’entreprises al- géro-espagnol, ETRHB-Haddad/FCC Construction groupe, chargé de la réalisation du nouveau stade de 50.000 places de Tizi- Ouzou, prépare un planning de relance du projet, a indiqué mardi le directeur local de la Jeunesse et des Sports. Selon M. Aziz Tahir,

ce plan de relance qui sera prêt et transmis à sa direction dans quelques jours, fait suite à la mise en demeure adressée, il y a quelques jours, par la DJS, audit groupement d’entre- prises, pour prendre les mesures nécessaires afin d’accélérer la cadence des travaux, enga- gés depuis 2010. Dans cette mise en demeure, la DJS a relevé des carences liées notamment

à «l’insuffisance dans la qualité des travaux»,

au «non achèvement de l’installation du chan- tier conformément au cahier des charges», à «la non mise en place de moyens de béton- nage par temps chaud», à «l’insuffisance d’ef- fectifs et manque de personnel qualifié d’encadrement du chantier» et à «l’absence répétée de l’encadrement du personnel clef». Pour assurer la réception de ce projet structu- rant, dans les délais contractuels de 30 mois, la même direction recommande au groupe- ment d’entreprises de «doter le chantier de tous les moyens humain et matériels, pour permettre une relance effective des travaux et de résorber tous les retards». M. Tahir in- forme, dans ce cadre, que «la cadence des tra- vaux s’est nettement accélérée et le travail s’effectue en H24, avec une pause pour le F’tour durant ce mois de ramadan et que le coulage du béton se fait durant la nuit». Il a af- firmé, par ailleurs, qu’afin d’assurer un suivi continu de l’avancement des travaux, une équipe permanente de la DJS est installée au niveau de la base de vie du chantier. En outre, le premier responsable du secteur y effectue des visites régulières pour inspecter le chan- tier. Le taux d’avancement des travaux de réa- lisation du projet est actuellement de 21% , a-t-il enfin informé. Ce projet, implanté au ni- veau de Boukhalfa, dans la partie ouest de la commune de Tizi Ouzou, a été doté d’une en- veloppe financière de 34 milliards de dinars.

Guedioura transféré définitivement à Nottingham Forest

L'international algérien Adlène Guedioura a été trans- féré définitivement à Nottingham Forest, qui évolue en Championship, rapporte mardi le site Foot-anglais.com.

Guedioura appartenait à Wolverhampton et avait été prêté

la saison dernière à Nottingham Forest. Adlène Guedioura,

un des joueurs préférés des supporters du club du Notting- ham Forest la saison dernière, a obtenu gain de cause après avoir fait le vœu à plusieurs reprises depuis la fin de la sai-

son dernière, de revenir du côté du City Ground, indique la même source. Son appel a été entendu par les nouveaux propriétaires du club et le nouveau manager, Sean O’Driscoll qui s’est,

d’ailleurs, félicité de cette pre- mière recrue, déclarant sur le site officiel du club: « Quand j’ai su qu’Adlène était prêt à venir dans le cadre d’un re- crutement définitif, je me suis précipité pour le faire signer. Il connait le club, les fans et il sait aussi ce qu’on attend de lui sur le terrain. Je me réjouis vraiment de pouvoir uti- liser un milieu de terrain comme lui dans mon équipe cette saison». Guedioura avait fait 19 apparitions avec Forest l’an dernier après son arrivée au mois de janvier.

MAROC

Le Raja Casablanca recrute tous azimuts au mercato estival

Le Raja de Casablanca, lÆun des clubs de football les plus titrés du Maroc (10 championnats) a recruté par moins de douze joueurs pour renforcer lÆeffectif de son équipe première en prévision de la prochaine saison, a-t-on indi- qué de sources sportives. Le Raja qui nÆa rien gagné lors de la saison 2010-2011 a dÆabord engagé son ancien entraî- neur MÆhamed Fakhir avec qui il remporté le champion- nat 2009-2010 avant de faire «une razzia» sur les joueurs, les plus en vue, du championnat marocain tels que Hamza Abourazzouk et Chamseddine Chtibi (MAS), Adil Karouchi et le Centrafricain Vivien Mabide (Difaâ El Jadida), Abdel-

fattah Boukhris (FUS), Mouhcine Yajour (WAC), Ahmed Rahmani (Mouloudia Oujda), Ismail Koucham (Olympique Khouribga), Badr Kachani (COD Meknès) et Mouhcine Mi- touali (retour de prêt des Emirats). Sa dernière recrue est l'international tunisien, le milieu de terrain Adel Chedli. Le Raja doit rencontrer samedi pro- chain en match amical à Tanger, le FC Barcelone avant de se mesurer à la formation algérienne de la JS Kabylie, début août à Casablanca. La JSK rentrera en regroupement à par- tir du 31 juillet à Casablanca pour préparer la prochaine sai- son, a-t-on appris de sources sportives.

Real Madrid (amical) : Le Brésilien Kaka non retenu face au Real Oviedo L'entraîneur du
Real Madrid (amical) : Le Brésilien Kaka
non retenu face au Real Oviedo
L'entraîneur du Real
Madrid, le Portugais José
Mourinho, a décidé de reti-
rer le Brésilien Kaka de la
liste des joueurs appelés
pour le match amical qui
les opposera au Real
Oviedo ce mardi. Cette
éviction nourrit les spécu-
lations sur un éventuel dé-
part de l'international
brésilien. Selon les quoti-
diens sportifs espagnols
Marca et AS, Mourinho a
expliqué lundi à son milieu
offensif qu'il ne comptait
plus sur lui et qu'il devait se
chercher une nouvelle
équipe pour la saison pro-
chaine. Le Ballon d'Or 2007
serait d'ailleurs convoité
par le Paris SG.

Le milieu de terrain italien Leandro Greco rejoint l'Olympiakos Le Pirée

Le milieu de terrain italien Leandro Greco, qui évo- luait à l'AS Rome, s'est engagé pour une durée de trois ans avec l'Olympiakos Le Pirée, a annoncé mardi le club champion de Grèce en titre sur son site internet. Aucun

détail financier n'a été précisé au sujet du transfert de Greco, 26 ans, formé à Rome et passé notamment par l'Hellas Vérone, Pise et Piacenza.

TOURNÉE ASIATIQUE :

Le Bayern

Munich

bat

Beijing

Guoan

6-0

Le club allemand

du Bayern

Munich s'est

imposé

face

club

au

chinois

de

Guoan 6-0 (mi-temps: 3-0) en

Beijing

disputé mardi à Pékin, dans le cadre

match amical

tournée asiatique

de la

de pré

saison du Bayern.

Les

buts de la rencontre ont

été inscris par

Zhang (csc,

8), Robben (10) et Pizarro

(43) en

première mi-temps.

En deuxième période

Muller

(74), Mandzukic (78),

Gomez (83) ont

aggravé la marque.

Jeudi 26 juillet 2012

SPORTS

DK NEWS

23

Man City : De Jong vers le Bayern ? PSG une offre de Valence pour
Man City : De Jong
vers le Bayern ?
PSG
une offre de Valence
pour Gameiro ?
Alors qu’il lui reste un an de contrat
avec Manchester City, Nigel De Jong
pourrait quitter le club mancunien pour
le Bayern Munich. Le club allemand
souhaiterait en effet recruter l’interna-
tional néerlandais pour la prochaine
saison. Ce dernier a déjà évolué dans
le passé en Bundesliga, à Hambourg
plus exactement entre 2006 et 2009.
Selon le Daily Mirror, le Bayern Munich
aurait fait une offre de 10,2 millions
d’euros pour s’offrir les services du
milieu défensif de la sélection néerlan-
daise.
La réunion interne au siège du FC Valence,
demain, pourrait décider du sort de Kévin Ga-
meiro.Selon Le Parisien, le club ché, déjà
d’accord avec le joueur sur les conditions sa-
lariales, pourrait formuler une offre concrète
au Paris-SG pour s’attacher les services de
l’ancien Lorientais.
Real Madrid :
une victoire très large
en amical !
Modric,
un bonus à 51 M€ ?
Barça : un succès de prestige face
Hambourg
Mardi, le club de Hambourg fêtait son 125e anniversaire. Pour l'occa-
sion, les dirigeants du club allemand avaient demandé au FC Barce-
lone de venir disputer une rencontre amicale à l'Imtech Arena.Les
Blaugrana ont accepté de relever le défi. Les hommes de Tito Vila-
nova ont réussi à s'imposer (2-1) grâce à des buts signés Daniel Alves
et Gerard Deulofeu. Bien entendu, le Barça était privé des internatio-
Selon The Guardian, le club parisien serait
prêt à débourser 51 millions d’euros environ
(40 M£) pour souffler le joueur à la barbe et
au nez du grand club espagnol.
Une somme largement suffisante pour
convaincre les dirigeants des Spurs. Le club
madrilène a de nouveau fait part de son inté-
rêt pour le joueur croate par la voix de l’ad-
joint de José Mourinho. Mais le temps qui
passe pourrait jouer en faveur du PSG car
Luka Modric souhaite plus que tout disputer la
Ligue des Champions la saison prochaine.
D’autant que le joueur avait été annoncé
comme l’une des priori-
tés de Carlo Ance-
lotti qui avait
déjà tenté de
faire venir le
joueur
lorsqu’il était
le manager
de Chel-
sea.
Pour le moment, l'entraîneur du Real Madrid ne
peut pas s'appuyer sur bon nombre de joueurs
qui ont bénéficié de vacances plus longues en
raison notamment de leur participation à l'Euro.
Ainsi José Mourinho a dû se passer des ser-
vices d'Iker Casillas, Cristiano Ronaldo ou en-
core Karim Benzema pour affronter le Real
Oviedo dans le cadre d'un match amical. Mal-
gré ces absences, les Merengue ont fait explo-
ser cette formation (5-1) grâce à des buts
signés Lucas, Denis, Di Maria et Granero. Ven-
dredi prochain, la Casa Blanca rencontrera le
Benfica Lisbonne. A priori, l'escouade portu-
gaise devrait poser plus de problèmes aux Ma-
drilènes.
naux qui ont disputé l'Euro en Ukraine et en Pologne (Xavi, Iniesta
mais aussi de l'attaquant argentin Lionel Messi qui est blessé. Pro-
chaine étape pour le Barça avec un match amical face au Raja Club
Athletic à Tanger samedi prochain.
)
Le club confirme son
intérêt pour Modric
Messi, une blessure
à 360.000 €
Selon le site As, le Barça avait conclu avec
Hambourg que l'Ar-
gentin devait jouer lors du match anniversaire des 125 ans
du
club allemand, ce qui n'a pas été le cas. Les Blaugrana s'étaient
alors engagés à ne pas percevoir
30% du montant perçu pour la
participation au match. Cette somme s'élevant à 1,2 M€, les Ca-
talans viennent donc de laisser filer 360.000 € !
Les dirigeants d'Hambourg auraient
A l’issue du match amical remporté par son
équipe face à Oviedo (5-1), Aitor Karanka, l’ad-
joint de José Mourinho au Real Madrid, a
confirmé que l’international croate intéressait le
club espagnol : « Qui ne voudrait pas d’un
joueur comme lui. C’est un footballeur hors-pair
comme il l’a encore démontré à l’Euro » a dé-
claré le technicien.« Il est clair qu’il aurait sa
place au Real Madrid » a-t-il ajouté.
même exigé un certificat
55.000 places de l'Imtech
médical. Les
Arena s'étaient
vendues en 3 jours, la déception
des
supporters ne devait pas être des moin-
dres.
Boca prête Araujo
au Barça
OM
la Roma se
renseigne sur
Amalfitano
International Espoirs argentin,
Sergio Araujo va tenter sa
chance au FC Barcelone. L'atta-
quant de 20 ans est prêté pour
une saison par Boca Juniors au
club catalan qui le fera d'abord
évoluer avec sa réserve.
Pour le moment,
"El Chino"
n'a joué
que
quinze
matches
avec les
pros du
club argen-
tin.
Un an seulement après son arrivée à Marseille,
Morgan Amalfitano (27 ans, 31 matchs et 1 but en
L1 en 2011-12) suscite déjà l'intérêt de clubs presti-
gieux. Après des formations espagnoles, c'est l'AS
Roma qui aurait récemment pris des renseigne-
ments au sujet du milieu de terrain olympien, croit
savoir TMW. Les Giallorossi ont prévu de rencon-
trer rapidement l'entourage de l'ancien Lorien-
tais, qui n'avait rien coûté à l'OM puisqu'il se
trouvait en fin de contrat avec les Merlus.
Une offre de 5 millions d'euros pourrait
satisfaire la direction pho-
céenne.
Arsenal : Lloris au coeur d'une
polémique
Le président de Tottenham Daniel Levy accuse en effet Arsenal d'avoir feint un
quelconque intérêt pour l'international français afin de faire grimper sa valeur sur
le marché, révèle le quotidien britannique Metro. Les Gunners peuvent déjà
compter sur Wojciech Szczesny (22 ans, 38 matchs et 49 buts encaissés
en Premier League en 2011-12) et n'auraient jamais sérieusement songé
au Français.L'OL exige désormais 20 M€ pour transférer Lloris. Fon-
dée ou non, cette déclaration résume bien la rancoeur qui existe
entre les deux formations londoniennes.
Yannis
Tafer signe
en Suisse
L'attaquant de 21 ans, Yannis Tafer
quitte son club formateur. Après quelques appari-
tions en Ligue 1 et un prêt à Toulouse, le joueur n'a pas
réussi à trouver du temps de jeu avec l'OL la saison dernière. Il part
donc et rejoint Lausanne en D1 Suisse.

DK NEWS

Metéo

Alger

Metéo Alger M a x : 2 7 ° Oran M a x : 3 3

Max : 27°

Oran

Metéo Alger M a x : 2 7 ° Oran M a x : 3 3

Max : 33°

Béjaïa

a x : 2 7 ° Oran M a x : 3 3 ° Béjaïa M

Max : 30°

Annaba

x : 3 3 ° Béjaïa M a x : 3 0 ° Annaba M a

Max : 28°

Tamanrasset

x : 3 3 ° Béjaïa M a x : 3 0 ° Annaba M a

Max : 36°

Min : 19°

Min : 21°

Min : 16°

Min : 1

Min : 25°

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION - Jeudi 26 juillet 2012 - N° 26

- Première année

Prix : Algérie 10 DA. France : 1 euro

DEMAIN EN DIRECT DE LONDRES

Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques

DE LONDRES Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques S. Ben Après des années de prépara- tion minutieuses,

S. Ben

Après des années de prépara- tion minutieuses, les anglais vont devoir procéder à l’ou- verture officielle des Jeux olympiques 2012 à Londres demain avec la cérémonie d’ouverture qui devrait durer deux heures environ.

120 chefs d’Etat et de gouvernement assisteront à l’al-

lumage du chaudron olym- pique par une star de renom dont le nom est tenu secret ainsi qu’au grand spectacle de deux heures conçu par Danny Boyle, réalisateur du film multi-osca- risé « Slumdog Millionaire ». Côté, algérien, c’est le Premier Ministre, M. Ahmed Ouyahida qui représentera le Présidnet de la République, M. Abdelaziz Bouteflika à cette cérémonie d’ouverture qui aura lieu dans ce stade de Londres d’une capa- cité de 80.000 spectateurs. Côté participation, on relè- vera un nombre d’athlètes supérieur à celui des Jeux de Pékin en 2008 puisqu’on a enregistré 10 490 athlètes ins- crits dans 26 disciplines olym- piques parmi lesquels les

4 120 chefs d’Etat et de gouvernement à la cérémonie inaugurale

Algériens au nombre de 39 athlètes engagés dans 12 disci- plines. Ces J.O. comprennent 302 épreuves et seront caractérisés par 5000 tests antidopage. A propos de la représentativité algérien, il est à noter que c’est le boxeur, champion du Monde WSB, Abdelhafidh Benchelbal qui a été choisi come porte dra- peau de la délégation algé- rienne dans cette cérémonie d’ouverture de 34 millions d'eu- ros à travers laquelle sera racontée "l'histoire (du Royaume-Uni avec 10.000 volontaires et pas moins de 23.000 costumes réalisés pour assurer cette cérémonie. Concernant la participation algérienne dans ces joutes olympiques, d’aucuns doutent des performances de nos repré- sentants au vu des différents problèmes vécu par les diffé- rentes disciplines durant ces dernières années. Si les techniciens estiment qu’ils ont effectué une bonne préparation, par contre, ques- tion prévisions de médailles ce n’est pas l’optimisme qui prime. La preuve on cite tou- jours les mêmes disciplines où on s’attendrait à avoir des satis- factions et peut être une médaille. Il s’agit de traditionnelles disciplines l’athlétisme, la boxe

4 10 490 athlètes et 26 disciplines
4 10 490 athlètes et 26 disciplines

et le judo. D’ailleurs ces Jeux olympiques de Londres 2012 ne se présentent pas sous de bonnes auspices pour les athlètes algériens avec la « bombe » du dopage des deux athlètes Larbi Bouraada (décathlon) et Zohra Bouras (800 m), qui ont été contrôlés positifs à la Stanozolol et donc exclus de ces J.O. en attendant

l’expertise de leur échantillon «

B ». D’autre part, il y lieu de

noter ce vol dans un magasin en

France par deux joueuses de l’équipe nationale de volley-ball alors en stage récemment. Ces deux joueuses, pourtant impor- tante dans l’échiquier du coach de l’EN, ont été logiquement écartées de ces joutes et bien sanctionnées. Ainsi, et en dépit

du fait que les athlètes jurent de

faire les efforts nécessaires pour représenter dignement le pays, la plupart des algériens ne pensent même pas que nos athlètes puissent ramener le même nombre de médailles que lors des derniers J.O. de 2008 à Pékin Amar Benyekhlef (argent) et Soraya Haddad (bronze) en judo. Par contre, les spécialistes s’accordent à dire que les 8 boxeurs algériens sont médaillables ainsi que Soraya Haddad en judo sans oublier l’athlète du demi fond Toufik Makhloufi (1500m). D’ailleurs en athlétisme, il est le seul à avoir arraché son minima « A » alors que tous les autres se sont contentés du minima « B ». C’est

dire que nous sommes vrai-

ment loin de la meilleure per- formance de nos athlètes dans des joutes olympiques et il s’agit de celles de sydney en 2000 avec les cinq médailles arrachées dont une en or. Pour le moment, les athlètes algériens se présentent à Londres par contingent. Le premier com- posé de trois athlètes de trois

disciplines (escrime, aviron et cyclisme), avait rejoint Londres vendredi dernier alors que le second l’a fait mardi dernier. A noter que c’est le ministre de la jeunesse des sports, M. Hachemi Djiar qui a tenu à saluer les athlètes algériens en les encourageant avant leur départ vers Londres à partir de l'aéroport international Houari Boumediene. Une manière comme une autre de motiver les athlètes en cette période très difficile que traverse notre sport en général avec les résultats mitigés et sac- cadés. A noter que deux autres départs des athlètes algériens sont prévus le 31 juillet et le 6 août prochains.

LIGUES 1 ET 2 (2012-2013)

Le mercato hivernal s'ouvrira le 16 décembre

La 2e période d'enregistrement des joueurs des Ligues 1 et 2, ou mercato hivernal, débutera le dimanche 16 décembre 2012, soit au lendemain du déroulement des 32es de finale de la coupe d'Algérie (seniors messieurs), a-t-on relevé mer- credi sur le site de la Ligue de football professionnel (LFP). L'instance dirigeante du football national, qui a publié le calendrier général des compétitions allant de juillet à décembre 2012, n'a pas précisé la date de clôture du mercato hivernal. La traditionnelle trêve hivernale débutera, quant à elle, le dimanche 30 décembre 2012, soit au lendemain des 16es de finale de Dame Coupe.

Echos de Londres

du

deuxième contingent de la délégation algérienne au Hall 4 de l’aéroport de Heathrow à Londres a coïncidé avec celle de plusieurs délégations entre autres celles de la France, de Sri lanka et de Tahiti. L’opération d’accréditation des membres de la délégation algérienne s’est faite en un temps record et avec le sourire en plus. Il faut dire que le comité d’organisa- tion a mobilisé des moyens humains et matériels considé- rables. Une file réservée aux membres accrédités de la famille des jeux a également été mise en place. EMPREINTES : lors de

ARRIVEE

:

l’arrivée

l’opération de prélèvement des empreintes digitales des mem- bres de la délégation algé- rienne, les services concernées de la police des frontières de Heathrow ont été stupéfaits devant l’absence d’empreintes chez une volleyeuse de la sélec- tion algérienne. Finalement, l’énigme a été résolu, puisqu’ils ont réussi après plu- sieurs tentatives à faire appa- raître les empreintes de

l’athlète. Selon le chef de mis- sion Mohamed Azzoug, un cas similaire s’est produit il y a quelque années avec l’athlète Souad Ait Salam . INVITEE : l’ancien ministre de la jeunesse et des sports Sid Ali Lebib a effectué le déplace- ment de Londres avec le 2e contingent de la délégation algérienne. Il est l’invité du comité olympique algérien (COA). "Je suis ici à Londres à l’invitation du président du COA que je félicite. Je vais assis- ter à la première semaine des jeux", a-t-il déclaré à l’APS. REPORT : La Judokate Sonia Asselah (+78) et son entraîneur Samir Boutebcha ont décidé de retarder leur déplacement à Londres jusqu’au 30 juillet pro- chain. Le coach préfère pour- suivre la préparation de son athlète en Algérie. En revanche, le président de la fédération algérienne de judo fait partie de la délégation. ACTIVITES : le président du comité olympique algérien Rachid Hanifi a un programme chargé en marge des Jeux Olympiques Londres-2012 avec

notamment la réunion du comité international Olympique sous la présidence de Jacques Rogge dont c’est les derniers jeux comme patron du CIO. Hanifi participera éga- lement aux travaux du congrès de l'ACNOA, ainsi qu’a d’autres réunions de travail. XXL : Le nageur Nabil Kebbab, seul représentant de la natation algérienne aux Jeux de Londres, n’a pas enfilé sa tenue de parade officielle lors du déplacement de la déléga- tion algérienne à Londres pour la simple raison que la tenue qui lui a été remise était de petite taille petite. Une décep- tion qui se lisait sur le visage de Kebbab. SECURITE : Les autorités britanniques ont mobilisé de milliers de soldats et de poli- ciers pour assurer la sécurité des Jeux Olympiques. A l’aéro- port de Heathrow, des policiers vêtus de gilets pare-balles et dotés d’armes automatiques sont visibles à l’intérieur de l’enceinte et veillent à sa sécu- rité et celle des voyageurs.