Vous êtes sur la page 1sur 3

GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS

- PROBLEMATIQUE GENERALE TER00 -

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DU TERRITOIRE


ou les rapports que l’architecture entretient avec le contexte urbain

CONTEXTE
Quelques décennies pendant lesquelles les ressources
naturelles étaient exploitées sans prise en compte de leurs
limites, ont généré un aménagement du territoire caractérisé par
le zonage, un désintérêt pour les centres urbains, l’étalement en
surface, la dépendance à l’égard de l’auto, la régression des
milieux naturels et la détérioration des paysages urbains.
La prise de conscience de la finitude des ressources (énergie,
eau, matières premières, …) met cette manière d’utiliser le
Les enfants jouent territoire en question, et invite à en projeter une autre, qui soit
tranquillement dans la rue à plus durable.
Fribourg en Brisgau Chaque projet, petit ou grand, est une pièce de ce puzzle urbain,
(Allemagne). Photo - une chance à saisir.
B.Thielemans.

LES ENJEUX A L’ECHELLE DES PETITS BATIMENTS A BRUXELLES :


Le retour à la ville :
Après avoir connu dans les années 1970, 80 et 90 un exode de la population vers la périphérie
verte, la Région de Bruxelles-Capitale connaît depuis 1997 un accroissement du nombre de ses
habitants, indice du renouvellement d’intérêt pour la vie urbaine.

C’est une chance à saisir car la ville offre, potentiellement à tout le moins, les conditions pour
un mode de vie plus durable : des opportunités d’échanges et d’interactions sociales et
culturelles, une grande accessibilité aux services et aux équipements sans dépendance de la
voiture, l’identification à des lieux chargés d’histoire, une utilisation réduite du sol du fait de la
densité...

L’enjeu consiste aujourd’hui à rendre ce mode de vie à la portée du plus grand nombre, pour
des raisons d’équité sociale, de réduction sensible de l’empreinte écologique de la collectivité,
et pour soutenir le dynamisme économique.

La réalisation de cet objectif se déclinera aux échelles pertinentes depuis les infrastructures
régionales jusqu’au détail d’aménagement, incluant la construction et la rénovation des petits
bâtiments.

Pour guider la démarche, nous dégageons ci-après 4 points critiques pour lesquels nous
proposerons ensuite des recommandations:

PAGE 1 SUR 3 – PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DU TERRITOIRE – FEVRIER 2007


GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS
- PROBLEMATIQUE GENERALE TER00 -
> L’importance des opportunités d’échanges
La Région de Bruxelles-Capitale est appréciable pour la diversité de ses ambiances urbaines,
son échelle qui reste humaine tout en étant cosmopolite. Cependant, de grandes disparités
existent entre les quartiers tant du point de vue de leurs équipements que de leurs
caractéristiques socio-économiques. Un quartier durable, ce n’est pas un fait acquis. Cela doit
se construire, se renouveler ou se renforcer à l’occasion de chaque projet.
A l’échelle d’intervention des projets concernés par le guide, se pose la question du rapport du
bâtiment au contexte urbain en termes d’échanges : Qu’offre le projet pour contribuer à la
qualité de la vie sociale en ville et de quels aspects du contexte le projet peut-il bénéficier ?

> L’importance de la biodiversité


A Bruxelles, les innombrables jardins privés en relation avec les parcs publics, les bois et forêts et
les grands domaines, constituent un maillage vert offrant des refuges bienvenus à la faune et la
flore. La biodiversité qui s’y développe participe à la qualité de l’air, régule l’écoulement des eaux,
atténue les changements climatiques, procure des denrées alimentaires (potager), contribue au bien
être,...
Cependant, chaque construction, si elle n’y prête pas attention, grignote cette biodiversité, au risque
d’entraîner la perte, la fragmentation et la dégradation des habitats naturels.
Il importe dès lors de concevoir et de rénover les bâtiments de telle manière qu’ils soient hospitaliers
pour la flore et la faune et veillent au maintien des continuités naturelles préexistantes.

> Mobilité et solidarité


A Bruxelles, une place trop importante est réservée à la voiture. Les infrastructures qui lui sont
dédiées résultent du poids excessif de la navette automobile entre la région et son hinterland
Cependant, la ville compte de très nombreux quartiers dont la densité permet de viabiliser les
transports en communs et les équipements de proximité propices à la mobilité douce, qui guideront
le choix de l’implantation d’un projet durable. La construction et la rénovation se montreront
également accueillantes pour les piétons, cyclistes et autres usagers de la mobilité douce.

> « Imagibilité »*
Bruxelles s’est forgée au fil des siècles une image propre faite d’une heureuse et singulière diversité
architecturale. Cette image qui s’est structurée à partir des espaces publics est appelée à s’enrichir
à travers l’expression architecturale des préoccupations pour le développement durable.

PRINCIPES D’ACTIONS POUR ASSURER UNE INSCRIPTION DURABLE


DU PROJET DANS LE CONTEXTE URBAIN :
En réponse aux points critiques identifiés ci-dessus, nous proposons quatre principes d’action
susceptibles d’orienter la convenance des formes et des structures bâties aux modes de vie
durable

> Opportunités d’échanges ou comment des bâtiments suffisamment denses et diversifiés


optimisent les interactions sociales, ouvrent à de nouvelles possibilités d’échanges et soutiennent
des formes de sociabilité formelle et informelle.

> Biodiversité ou comment chaque projet urbain préserve les espaces naturels, les renforce ou
les compense, et établit les continuités vertes et bleues.

> Mobilité ou comment des bâtiments favorisent l’écomobilité par leurs commodités d’accès pour
piétons et cyclistes et contribuent à la viabilisation d’équipements et de services de proximité.

> « Imagibilité »* ou comment la poésie et l’identité des bâtiments et des ensembles auxquels ils
appartiennent se fondent tout à la fois sur ce lien et sur l’expression de l’architecture durable
contemporaine.

* K. Lynch donne à « imagibilité » la définition suivante: "C'est, pour un objet physique, la qualité grâce à laquelle il a de grandes
chances de provoquer une forte image chez n'importe quel observateur. C'est cette forme, cette couleur ou cette disposition, qui
facilitent la création d'images mentales de l'environnement vivement identifiées, puissamment structurées et d'une grande utilité."
extrait in "L'image de la cité", éd. Dunod, Paris, 1976, p. 11.

PAGE 2 SUR 3 –PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DU TERRITOIRE – FEVRIER 2007


GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS
PROBLEMATIQUE GENERALE TER00
RECOMMANDATIONS
Les recommandations indiquées ci-dessous aident à assurer une bonne inscription du projet dans
le contexte urbain :
o TER01 - Offrir des opportunités d’échanges sociaux
o TER02 - Favoriser les déplacements piétons
o TER03 - Réaliser des garages à vélo
o TER04 - Enrichir le paysage urbain
o TER05 - Maximiser la productivité écologique
o TER06 - Réaliser des toitures vertes
o TER07 - Réaliser des façades vertes

PAGE 3 SUR 3 –PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DU TERRITOIRE – FEVRIER 2007


GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS
PROBLEMATIQUE GENERALE TER00