Vous êtes sur la page 1sur 3
Section > Jihâd Afin que la voie des transgresseurs soit manifeste. Par Shaykh Abû Muhammad

Section > Jihâd

Afin que la voie des transgresseurs soit manifeste.

Par Shaykh Abû Muhammad al Maqdisî Source : At-Tibyân Publications, And so that the way of the sinners may become manifest’ Traducteur : Abdullah de l’équipe Nidâ² at-Tawhîd Publications©

Tiré de : « Des fruits du Jihâd »

Chapitre 4 : « Afin que la voie des transgresseurs soit manifeste ». Auteur : Abû Muhammad al Maqdisî

Il ne convient pas à celui qui affronte les ennemis de la religion et lutte pour démolir leur mensonge, de faire l’impasse sur la connaissance des jugements d'Allah à leur propos (de peur) d’avoir une vision amoindrie d’eux et d’en penser du bien, ou de penser qu’ils sont encore dans les sillons de la Religion.

Je connais des jeunes, propulsés par leur enthousiasme, qui se sont dirigés vers les terres du Jihâd et y ont pris les armes. Mais lorsqu’ils ont été capturés, j'ai été choqué de découvrir qu'ils avaient traité avec leurs tortionnaires comme si ceux-ci étaient musulmans : ils croyaient en leur promesse et évitaient de leur mentir ou de les trahir lors des interrogatoires; ils leur ont avoué la plupart des détails infimes, pensant que de cette manière ils seraient compatissants et charitables envers les Croyants. Ces confesseurs ont alors reçu des sentences injustes, oppressantes, et de longues périodes en prison pour leurs actions. Ils ont été amenés à avoir confiance en leurs interrogateurs en raison de leur ignorance du jugement d'Allah concernant ces scélérats, ceci ajouté au fait qu’ils ont été aveugles face à la fidélité de leurs tortionnaires envers leurs alliés mécréants. Ils ne se sont pas rendus compte que de tels gens ne respectent pas les rapports à l’amiable ou les bonnes manières vis-à-vis des croyants, et ils étaient ignorants en ce qui concerne leurs complots et trahison envers les Mujâhidîn et que toute la base de leurs fondations n’est que trahison, duperie et tromperie.

Je connais une personne qui avait retenu le Qur’ân en entier, qui était patient et chaste, mais qui a été blessé, battu et torturé cruellement pour qu'il avoue les choses qui lui auraient valu

une très lourde peine de prison, mais il est resté ferme et a refusé d’avouer malgré le mal et la torture qui lui fut imposée. Ses tortionnaires alors ont dû recourir à la tromperie et à la trahison avec lui; avant que le frère ne soit capturé, il était Imâm d'une mosquée, donc ils l'ont livré à un interrogateur qui priait derrière lui dans sa mosquée. L'homme s'est présenté et lui a rappelé qu'il priait avec lui et a juré qu'il aiderait le frère s’il avouait et qu'il ne passerait pas par le système judiciaire. Donc le frère a avoué à l'interrogateur en se basant sur ses promesses sans même recevoir un seul coup de lui, malgré avoir été resté ferme et n'avoir pas avoué sous la torture extrême que seuls quelques-uns auraient pu supporter. Ainsi, en utilisant la tromperie, la ruse, des promesses et des faux serments, ils ont pu obtenir ce qu'ils ne pouvaient obtenir par des coups et la torture. La récompense du frère pour avoir eu confiance et cru en leurs promesses, fut une condamnation à perpétuité en prison …

Bien sûr, ce frère n'a pas précédemment considéré ces scélérats comme des mécréants et c'est peut-être parce qu'il n'était pas conscient de la réalité de leur cas, puis il a grandement considéré la prière dont lui a parlé cet interrogateur. Mais c'est une énorme erreur qui depuis lui a coûté dix ans, puisse Allah le libérer de la captivité.

Je connais aussi un jeune homme qui a trouvé une bombe dans une forêt, donc il l'a emmenée chez lui. Alors, dans un moment de sottise mortelle il a décidé d'être un bon citoyen (comme ils disent!!) et s'est rendu à la police, qu'il n'a naturellement pas pensé être constituée de mécréants et leur a dit qu'il a trébuché sur une bombe dans la forêt et qu'il l'a emmené chez lui, puis qu’il voulait qu'ils viennent récupérer cette bombe chez lui.

La police lui a demandé de les attendre chez lui et a dit qu'ils seraient là dans une heure pour la prendre, ils sont en réalité venus plus rapidement que prévu !! Ils sont venus avec un grand nombre de policiers, des forces spéciales, des forces d'intelligence et des véhicules blindés. Ils ont entouré la maison, l'on prise d'assaut à la recherche de l'homme, et l'on ensuite arrêté et emmené, avec sa bombe.

Ils ont enregistré un cas de possession illégale de bombes et d'explosifs, mais n'ont pas mentionné dans les détails de l'affaire qu'il était celui qui leur avait parlé de la bombe et leur a demandé de venir chez lui pour l'enlever; plutôt ils ont écrit que les agents de renseignements et la police, avec leur expérience, leur sophistication et leurs observations ont découvert qu'il était en possession d'une bombe et ils ont alors protégé la société d'un danger imminent. Sur base de ces faits, il a été condamné à une peine de sept ans de prison.

Je connais aussi un autre frère qui vivait dans la Péninsule arabique où les savants de l’Etat ont coutume d’empêcher les gens d'apprendre les jugements du Takfir en faisant peur aux gens et en les avertissant contre cela. Ils considèrent le Takfir des gouverneurs et de leurs partisans comme un type d'extrémisme dans la religion, un chemin des Takfiris et un credo des Khawârij, afin que jamais ce frère ne se lance dans l’apprentissage des jugements décrétés par Allah concernant les dirigeants et leurs soldats. Ainsi que penserait-il d'eux s’il les voyait prier ? Ou s’il voit – Oh quelle horreur… ! – ou s’il voit une marque de prosternation sur leurs fronts ?!!

L'ambition a conduit notre ami a faire le Jihâd dans le sentier d'Allah en se battant contre les Juifs en Palestine : il a pu faire passer son arme automatique et s’y glisser miraculeusement par une rivière sans qu'aucun soldat jordanien aux frontières juives ne remarquent ou ne ressentent sa présence. Il ne savait pas évidemment qu'ils étaient des gardes et des espions pour les Juifs à ce moment-là de la nuit, autrement il n'aurait pas dépendu d'eux ou n'aurait pas eu confiance en eux dans son effort. Après le croisement de la rivière, il était très assoiffé mais il s'est rappelé qu'il n'avait pas apporté d'eau avec lui, donc il a fait demi-tour et avec son innocence et naïveté,

demanda à un de ces soldats un peu d'eau. Son cœur s'est senti plus à l'aise quand, en atteignant le poste, il a trouvé le soldat en prière. Après que le soldat eu fini sa prière et a vu notre ami avec l'arme à feu en main, il a demandé ce qu'il faisait. En raison de l'innocence de notre ami, il n'eu qu'un court moment avant qu'il ne dise au soldat son intention et lui demande de l'eau. Donc le soldat lui a donné de l'eau puis lui a demandé de lui montrer son arme à feu et ici je m'arrêterais un instant pour comparer et me rappeler de Abu Bassîr (puisse Allah être satisfait de lui) et l'intelligence du Croyant et comment il a, avec astuce, demandé à ses tortionnaires qu'ils lui montrent leurs épées, puis il tua un d'entre eux et a assuré sa sécurité. Mais quant à notre ami, compte tenu de son innocence et sa naïveté, il est celui qui a donné son arme à feu au soldat et a eu confiance en lui !! Cela lui a causé beaucoup de tord, car le soldat a immédiatement prit l'arme à feu prétendant qu'il l'évaluait, alors qu'il alertait vraiment ses supérieurs qui ont entendu le signal et se sont dépêchés de venir sur place. Ils ont alors arrêté le frère, l'on confié au système judiciaire de l'Etat et il fut condamné à sept années de prison.

Ô mes frères, je jure par Allah que ces cas sont réels et ces frères sont présents dans les prisons de mon pays. Ils ne sont pas les inventions de mon imagination, mais il y a au contraire beaucoup de cas identiques. Les tragédies qui ont résulté d'eux ont été en grande partie causées en pensant du bien des ennemis de la religion et par la négligence de la connaissance du chemin des criminels, de leur réalité néfaste et de leur trahison envers ce Jihâd, leurs complots contre ses gens et leur alliance aux ennemis de la religion.

Pour eux la fin justifie les moyens et il n'y a aucun blâme à suivre n'importe quel chemin que cela soit honorable ou déshonorant, pour contrecarrer le Jihâd des Mujâhidîn et protégez les trônes des oppresseurs.

Leur base est la tromperie et leur chemin est trahison et duperie

« Ils ne respectent, à l'égard d'un croyant, ni parenté ni pacte Tawbah 9, verset 10)

» (Sourate at

« Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux »! … » (Sourate an Nissâ 4, verset 89)

« L'ennemi c'est eux. Prends-y garde. Qu'Allah les extermine! Comme les voilà détournés (du droit chemin). … » (Sourate al Munâfiqun, verset 4)

Celui qui n'est pas conscient de ces choses, ne les connaît pas et ne fait pas clairement connaitre la voie de ces traîtres, alors le Jihâd se passera de sa naïveté et de sa sottise … De même qu'il n'a aucun besoin de plus d'échec et de défaite.

Par Abû Muhammad al Maqdisî Tiré de la prochaine Publication Tibyan, des Fruits du Jihad. Publié par Nidâ² at-Tawhîd.