Vous êtes sur la page 1sur 8

e-commerce

1 - Généralités

Ce vocable qui recouvre l'eldorado pour certains, ne peut être traité de façon exhaustive et ce dossier
particulier s'adresse plus particulièrement à tous les petits commerçants, industriels et même à
certaines professions libérales.

Il s'agit de présenter les différentes raisons qui peuvent vous inciter à présenter un Site Web et
ensuite à analyser le processus, qui vous permette d'aboutir sans commettre trop d'erreurs dans ce
nouveau média encore mal connu des professionnels français. Ce dossier peut aussi vous aider à ne
pas engager inutilement des dépenses si vous découvrez que le retour sur investissement est des
plus aléatoires.

2 - Questions à vous poser en premier

- Possédez-vous un produit dont le marché n'est pas saturé ou alors dont l'utilité n'est pas strictement
locale mais pour le moins nationale ? Définissez bien votre positionnement sans complaisance.

- A quel niveau jugez-vous la concurrence et n'allez-vous pas jouer le pot de terre contre les pots de
fer ? Il ne faut pas être pessimiste mais ne pas tomber dans l'excès d'un optimisme irréaliste.

- Ce marché que vous envisagez de mettre en scène, présente-t-il des possibilités d'évoluer à court
terme et serez-vous alors en mesure de suivre ce développement ? Il doit exister au départ une
volonté de développement qui ne doit pas sombrer au premier écueil.

- Pensez-vous que de nouveaux créneaux (à ne pas confondre avec l'évolution existant sur les
produits actuels) dans votre spécialité sont prévisibles et qu'il y a des places à prendre et donc des
décisions à assumer ?

- Etudiez bien les problèmes de financement au minimum sur une période de 3 ans, avec la possibilité
très souvent réelle de ne réaliser aucun bénéfice et au contraire subir une perte à inclure dans votre
compte d'exploitation, qui ne mette pas en péril le fonctionnement actuel de votre affaire.

-Arrivé à ce point du parcours il convient de faire l'estimation de votre espace financier et celle de
votre actuelle implantation dans le marché convoité.

3 - Puis il faut choisir !

Votre site sur le web va pouvoir facilement se comparer à la vitrine d'un commerçant. Il faut la
présenter de manière élégante, chic et sobre à la fois. Puis comme de coutume il faut la remodeler
assez souvent pour d'une part capter l'attention de la clientèle et d'autre part présenter les nouvelles
collections et produits. Il vous faut être remarqué tout en conservant des points de repère visuels dans
la conception qui fassent que d'un coup d'oeil il ne subsiste pas de doute pour le visiteur : il est bien
chez son fournisseur habituel ou connu.

Ne pas négliger l'impact d'un produit et pouvoir le livrer sans invoquer de suite la rupture de stock, qui
admise à la limite sur le "terrain", va discréditer irrémédiablement votre image de marque sur le
"virtuel".

Un problème primordial à traiter, qui concerne le mode de paiement sécurisé si vous optez pour ce
type de règlement en ligne. Il est de notoriété publique que ce système n'est pas tellement apprécié
chez nous et que les dernières fraudes à la CB ont accentué la méfiance du consommateur. Pourtant
il existe des solutions sûres mais faut-il encore accepter certaines petites contraintes et rassurer le
visiteur comme il se doit en quelques mots bien précis quant à la fiabilité de votre système sécurisé.

4- Comment s'y prendre ?

Au préalable il faut impérativement réaliser une étude de marché et surfer pour vérifier les sites
existants dans la catégorie (il n'est pas interdit de visiter celui de ses concurrents) et les articles mis
en avant. Quelles sont les failles relevées sur ces pages consultées qui peuvent vous inciter à vous
lancer sans trop de risques vu que peu ou pas présentées.

Vous allez miser sur la qualité ou sur le prix avec toujours le SAV en point de mire. Oui, n'accueillez
pas votre visiteur avec un formulaire à remplir où des gadgets visuels sans valeur marchande, il ne
vient pas pour vous raconter sa vie et vous avez au maximum 20 secondes pour le séduire ...... et en
conséquence quels visiteurs souhaitez-vous attirer sur votre site.

Suivant vos finances vous allez le monter vous-même, mais si la réalisation c'est une chose pas
toujours évidente même si certains y parviennent, reste le suivi et la mise à jour car laisser vos pages
en l'état ... c'est signer la mort de votre site !

Sinon il existe la solution de confier ce travail à un prestataire spécialisé et les tarifs ne sont pas
toujours abordables pour réaliser une belle vitrine et un entretien régulier. Il faut se méfier des
nombreux amateurs qui se sont lancés à leur propre compte sachant qu'il n'existe pas de législation
particulière pour exercer ce service. Prenez des garanties et demandez à visiter à titre d'exemple des
sites déjà réalisés.

Je ne dis pas que tous les amateurs sont mauvais mais la sécurité d'un représentant stable, qualifié et
qui ne vous abandonne pas en chemin justifie souvent les prix demandé. Ne cherchez pas le beurre et
l'argent du beurre !

Ne négligez pas la piste des Chambres de Commerce ou des Chambres des Métiers qui par exemple
dans Midi-Pyrénées et Aquitaine réunis offrent des structures très avantageuses par l'intermédiaire de
"Galerie Marchande Mutualisée" qui peuvent porter d'autres noms suivant les régions : efficacité et
moindre coût pour des résultats qui peuvent rapporter davantage que la bataille en ordre dispersé.

Enfin avant de poursuivre il ne faut pas imaginer que le succès de votre site va être immédiat et très
certainement vous serez amené suivant les résultats obtenus à porter des modifications soit à la
présentation soit au contenu ou encore aux deux !

C'est là qu'au delà de l'image et du concept que vous imaginez pour votre site ( souvent subjectifs et
parfois aveugles) il apparaît la nécessité d'avoir recours à l'homme de l'art.

5 - Etes-vous concernés par l'e-commerce ?

Ne péchez pas par orgueil mais si c'est réalisable sans trop de risques et dans vos moyens, alors
pourquoi pas ne pas se lancer et qui ne bouge pas recule dit un axiome. Mon but n'est pas de vous
décourager, loin de là, mais de vous aider à faire le choix.

Une agence immobilière dans une région touristique peut très bien réussir en présentant des ventes,
achats et locations accompagnées de photos numériques et de renseignements sur l'environnement
routier, commercial, festivités, voisinage ...... Par contre si vous tenez un salon de coiffure même ultra
chic je ne crois pas qu'il soit judicieux d'être exporté sur un site.
6 - Quelques conseils

- Si vous souhaitez ouvrir un site en ligne et que vous ne faites pas les frais d'acheter un nom de
domaine et de placer votre vitrine chez un hébergeur, dépenses peu onéreuses mais démarches de
bases souvent négligées, alors vous n'êtes pas prêt pour le Net.

- Ne présentez que des informations sûres et souvent mises à jour, en spécifiant bien les points
importants et le service que vous êtes en mesure d'apporter en toute confiance.

- Les produits ou services présentés doivent donner envie de les découvrir et il faut donc n'afficher
que des contenus utiles, si possibles exclusifs ou rares et tout cela accompagné d'une navigation
fluide et intuitive qui ne promène pas le client potentiel d'une page à l'autre pour le moindre détail.

- La messagerie doit être à portée de clic et devenir un lien instinctif pour faciliter les contacts. Des
réponses complètes et très rapides sont appréciées par les utilisateurs d'Internet qui viennent souvent
sur ce média pour profiter justement de la rapidité de transmission des informations.

- Une bonne présentation c'est très bien et indispensable, mais le contenu des pages ne doit pas
ressembler à une coquille vide et au contraire doit retenir toute votre attention pour ne pas le laisser
se scléroser et ranger alors votre Site dans le bas du tableau des outils de recherche.

- Sachez que le nom de domaine qui va vous servir d'image de marque est un bien très difficile à
trouver car tous les jours des milliers sont retenus. Alors même si vous ne faites rien pour l'instant
essayez de trouver un nom qui corresponde à votre activité, qui soit libre et aussitôt achetez le pour le
placer à l'abri. Il n'est pas obligatoire de sen servir de suite et vous trouvez les informations complètes
en pages 17 et suivantes de ce dossier "Internet".

7 - Conclusions

Se positionner sur le Web avec une belle vitrine d'accueil et quelques pages qui ne sont pas
forcément mises à jour est tentant et à la limite permet d'occuper "l'espace" en attendant des jours
meilleurs. Il existe des prestataires qui avec l'achat du nom de domaine se charge même de ces
mises en place.

Pour moins de 200 F.ht par mois vous pouvez héberger et faire monter votre site avec 5 pages, 12
produits, le nom de domaine et le référencement de base inclus.

Ne négligez pas alors de bien mettre en évidence les moyens de contact avec adresse mail,
téléphone et fax. Vous pouvez si vos produits présentés sont valables et bien documentés trouver des
clients intéressés et donc intéressants. L'aide en ligne ainsi conçu n'est rien d'autre qu'un service
après vente et de nos jours c'est très apprécié.

Pour capter un visiteur et le convertir en client régulier il faut qu'il trouve rapidement les
produits qu'il cherche, avec des informations précises et concises et qu'il règle ses achats en
toute confiance, en ligne avec les informations de sécurité indispensables pour le rassurer.

e-commerce & intranet


Revenons sur l'Intranet pour vous permettre de mieux le comprendre et pour mieux en
discuter ensuite avec le prestataire.

L'Intranet constitue une évolution naturelle des infrastructures informatiques existantes ou à


implanter des entreprises autour des protocoles de l'Internet. Il sert de tremplin pour développer la
mise en place des nouvelles technologies au profit à la fois de l'entreprise et de son environnement
économique. L'Intranet en effet autorise une utilisation à la fois interne et externe vu qu'utilisant les
services du réseau. Vous allez être confrontés à une très grande gamme de produits et services et
donc besoin de bien définir vos besoins actuels et prévoir les extensions qui normalement devraient
être réalisées assez rapidement dans le temps.

En premier il faut savoir que vous allez disposer d'une messagerie performante qui est ne l'oubliez
pas le pivot même de votre future installation. Transfert de données en entrée et sortie seront en
croissance exponentielle très rapidement, pour répondre aux besoins dont vous ne soupçonnez
certainement pas l'ampleur.

Pour certains la gestion va devenir fluide et les bouchons de communication habituels vont être
remplacés par des informations en temps réel qui vont être échangées et utilisées au sein même de
l'Entreprise, de ses filiales ou de ses clients. Les décideurs (les utilisateurs aussi) vont ainsi bénéficier
d'une aide à la prise de décision au vu d'éléments précis et actualisés en permanence.

Les service administratifs qui recouvrent la comptabilité, la gestion du personnel et divers autres
postes vont à leur tour pouvoir gérer au plus près leurs comptes. Rien qu'au niveau financier planifier
et contrôler en permanence les flux , les échéanciers et les placements va vite permettre d'amortir une
partie de l'investissement initial.

N'oubliez pas et j'insiste, la préparation psychologique des personnels pour leur faire admettre
en douceur la mise en place de ces technologies et, surtout éviter tout heurt qui fatalement irait à
l'inverse des résultats recherchés. Il ne s'agit pas d'utiliser des pratiques paternalistes qui sont
périmées, mais comprendre que les employés en général voient dans ces installations une image de
réduction des emplois et il ne vous est pas interdit de vous mettre à leur place pour mieux en saisir les
éléments et au final mieux expliquer les incidences à venir suite à vos projets.
Dans certaines entreprises importantes, il a fallu plus d'un an pour résoudre ce problème, qui vous
voyez n'est pas à écarter ou ignorer. Difficile d'établir le dialogue et d'utiliser certains termes
techniques pour faire comprendre les apports de rentabilité attendus de ces installations. (rentabilité =
dégraissage, c'est la réaction immédiat e!) L'intégration passe par la communication claire et précise
sans jamais se lasser d'expliquer, encore et toujours.

Cette "révolution" comparable parfois à l'arrivée de l'électricité et du téléphone, ne doit pas échouer
car elle représente et véhicule l'image de marque de votre Entreprise, et le Site qui naturellement
accompagne cette mutation doit être à la hauteur des investissements que vous allez engager quant à
sa réalisation. Il n'y a pas de parents pauvres dans cette opération, tous les éléments sont juxtaposés
et indissociables et la technologie que vous allez employer ne supporte pas le "système D" bien
connu.

Toute Entreprise de quelque spécialité ou grandeur qu'elle soit, a pour unique but de générer du
profit et c'est donc sous ce seul angle que vous devez appréhender l'éventualité de la mise en
place de l'Intranet qui doit être opérationnel et surtout extensible sans perturbation à prévoir ni
changements importants des matériels (et personnels) déjà en place.

Rien a vendre, rien a gagner sur l'internet et pourtant son site marche bien !

par Bardies Henry (février 2001)

Article publié sur SAM-Mag le magazine virtuel, http://www.sam-mag.com


et diffusé par mailing à ses 70.000 abonnés.

19/02/01 18:18:13

La Conférence de Presse Virtuelle , une spécialité de SAM-Magazine, passage obligé pour tout
webmester qui souhaite progresser (outils, infos, forum, conseils...)

Voici qu'après la saison des cadeaux de Noël ou parfois un ordinateur se trouvait au pied du sapin a
suivi très rapidement un abonnement à l'internet, sans lequel ce misérable écran reste triste.

Et là commence l'angoisse et les questions inévitables qui vont fuser sans arrêt : comment ça marche,
à quoi ça sert et pourquoi j'y arrive pas et ... tiens bizarre les connaisseurs d'hier sont aux abonnés
absents ......

Oui et pourtant sur le Web cette immense toile d'araignée il existe des endroits où ils expliquent pas
mal de choses, mais encore faut-il savoir comment chercher ? bref une question qui en appelle une
autre et c'est ainsi que j'ai débuté il y a quelques années. Oh j'en ai bavé et à cette époque l'aide était
rare et surtout truffée de mots techniques souvent incompréhensibles au débutant que j'étais.

Faut-il préciser que toute nouvelle technologie entraîne dans son sillage un inévitable jargon qu'il faut
en premier déchiffrer et une aide de proximité est ensuite indispensable.

Retraité, le temps ne m'étant plus compté, j'ai alors compris que je pouvais venir au secours des
débutants et par la suite aider les initiés qui souhaitaient se perfectionner.

Pour y parvenir j'ai scindé mon site en trois gros chapitres, à savoir:

- L'INTERNET, comment ça fonctionne, pourquoi un modem et un navigateur qui déjà sont des mots
barbares expliqués avec simplicité dans un vocabulaire accessible par tout le monde. A l'appui un
glossaire interactif qui permet outre les définitions d'ouvrir si on le souhaite, la page traitant en détail
du sujet recherché.

- Ainsi cette première découverte effectuée pas à pas comme toujours, pour les curieux et surtout
parce que le sujet est à mes yeux important, je conseille de visualiser le chapitre INFORMATIQUE qui
dévoile les principaux composants d'un ordinateur sans oublier les éléments indispensables tels que
l'écran, l'imprimante.

Cette découverte pour les novices ne sera pas inutile lorsque vous aurez envie d'utiliser votre matériel
pour ne plus vous contenter de taper une lettre ou de faire un petit dessin.

- Car bien vite arrive l'envie de réaliser sa PAGE PERSO à placer sur le Web, cet écran mondial où
vous allez éprouver les plus grandes joies à coté des plus grands problèmes et que vous ne pouvez
souvent résoudre sans aide.
Ainsi la création de votre Site va pouvoir se concrétiser naturellement à l'aide d'un simple logiciel qui
vous donne le résultat presque " tout cuit " mais vous prive du plaisir de réaliser votre oeuvre sans y
apporter votre touche personnelle, doucement mais sûrement. Ensuite il faudra l'entretenir, l'améliorer,
le faire connaître et découvrir ainsi des relations qui bien que "virtuelles" sont d'une rare intensité.

Je ne saurai conclure moi qui suis déjà âgé, sans préciser combien il est agréable de pouvoir renouer
un dialogue avec ses enfants ou petits-enfants qui sont heureux et fiers à la fois de raconter que leur
papy il est "branché". Oui ce dialogue souvent perdu faute de sujets d'intérêts communs et qui ne fait
qu'élargir le fossé qui sépare les générations.

L'internet point de rencontre universel il faut le maîtriser et c'est là qu'à travers mon site je suis à vos
cotés pour non pas faire votre travail, mais plus simplement vous guider, jalonner votre parcours et
j'en suis certain vous convertir définitivement à cette technologie nouvelle mais, tellement galopante
que plus on attend pour monter et plus le train va vite.

Retenez bien cette adresse : http://www.aidenet.com

A bientôt.

henry

La Conférence de Presse Virtuelle - SAM-Magazine

Ce listing est extrait de SAM "La Conférence de Presse Virtuelle 'qui permet d'informer plus de 750
journalistes intéressés par l'internet et ce qu'il s'y passe: nouveaux sites, nouveaux concepts,
nouveaux produits, événements, etc.

hb

Bon de commande
Complétez les quantités, le montant est automatique
PRIX
Désignation Quantité
UNITAIRE Règlement par Chèque
Logiciel Alpha 250.-FF Bancaire / Postal
à l'ordre de: XXXXX
Logiciel Beta 200.-FF adressé à:
Cartouche d'encre 150.-FF XXXXXXXXXXXXXX
Internet facile 100.-FF XXXXXXXXXXXXXX
Nb.d'articles
Rame papier 90 grs 50.-FF
Montant total FF
Lot de 10 disquettes 30.-FF
Frais de Port 45.-FF

Total Euros ¤

(Les champs marqués d'une * doivent obligatoirement être renseignés)


Nom * Ville *
Prénom Code postal *
Adresse1 * Tél *
Adresse2 Email *
La marchandise est expédiée à réception de votre règlement
e-commerce pour les "petits" ... un leurre ?

Dossier de la semaine du 11 au 17 décembre 2000 par Henry Bardies

Comme de coutume il convient, surtout eu égard le jargon internet, de bien définir le vocabulaire
employé et ne pas ainsi tomber dans le piège de l'incompréhension ou de la polémique stérile.

"e-commerce" recouvre tout ce qui touche à l'utilisation du Web pour y effectuer des transactions
marchandes qui peuvent aussi bien être générées par des Entreprises de l'industrie ou du commerce.
La pertinence de cette réflexion ne portera que la France.

La question est claire : les petites Entreprises ont-elles ou pas intérêt à s'afficher sur le Web et quels
sont les critères a prendre en compte pour en décider. Egalement quelle est l'utilité et le but poursuivi
par des responsables qui poussent ces mêmes petites entreprises à s'investir dans ce média ?

Pour ajuster mes propos avec le titre, je propose maintenant de définir et d'écarter les Entreprises qui
ne sont pas concernées et en premier toutes celles qui au niveau national sont très importantes, style
Virgin, FNAC, Renault, La Redoute, les 3 Suisses...

Viennent ensuite les PME et PMI dont l'envergure est reconnue sur le plan national d'une part et,
celles moins importantes dont le rayonnement ne dépasse guère la région ou au pire le département.
Naturellement ces dernières et toutes les entreprises en dessous de ce niveau sont réunies
maintenant et localisées pour servir de support quant à l'opportunité de leur présence sur le Web.

Il faut peut-être aussi mettre de coté les entreprises dont la spécification est tellement pointue et peu
répandue qui peuvent de ce fait avoir tout à gagner que de se faire voir et connaître ou localiser. Une
unité de production de pipes de St-Claude serait un exemple valable.

Et maintenant pourquoi prétendre pour ces petits, que l'e-commerce est un leurre ? Personne ne peut
ignorer que s'offrir une vitrine virtuelle, va engager des frais qu'il faut pouvoir amortir assez rapidement
par le "retour" des ventes générées par cette présence sur le Web. Il faut au même titre que la vitrine
bien matérielle de son magasin ou des bâtiments industriels utilisés avec des machines-outils, tenir à
jour (ou payer pour le faire) régulièrement le contenu de ces pages exposées, ou sinon en quelques
semaines il sera impitoyablement rangé aux oubliettes. Qui va y pourvoir? le dirigeant lui-même...
faut-il s'y connaître et en avoir le temps. Une personne spécialisée, oui mais frais supplémentaires.

Aussi important, quel type de commerce même de luxe ou de grande consommation va pouvoir inciter
les surfeurs, ciblés pour la circonstance d'acheteurs potentiels, à ouvrir leur ordinateur (s'il en ont un
de relié à l'internet ?? ) pour chercher le magasin où ils vont aller acheter leur costume ou leur
automobile. Restons lucides et hormis quelques rares spécialités comme les agences immobilières
importantes et couvrant bien leur région, les services voyages et vacances par exemple qui vont
pouvoir tenter l'aventure, les autres ne sont pas du tout concernés.

Il existe quelques tentatives de regroupement qui proposent de monter une genre de "galerie
marchande virtuelle" sous l'égide d'un sigle respectable comme les Chambres de Commerce ou
autres, qui invitent ces "petits" à se regrouper à des conditions avantageuses et avec un soutien
logistique plus ou moins important. Une vitrine commune où il devient alors intéressant de surfer, sans
se perdre dans le web à la recherche des informations. peut-être mais encore une fois qui va s'y
intéresser. Quant aux résultats obtenus, je ne les connaît pas mais il ne filtre jamais d'échos donnant
à penser que ces tentatives sont rentables.

Il existe comme je l'annonçais au début , un genre d'incitation à la mise en place d'un site pour les
"petits" grâce à un engrenage dont je viens dernièrement de découvrir tous les rouages : un
commerçant immobilier pense que s'afficher sur le web va lui faire grossir son CA très rapidement et
rêve ..... puis se met en contact avec un hébergeur régional (très performant d'ailleurs) qui lui ouvre
son accès à un prix je dirais élevé et le propulse vers un prestataire qui lui vend très cher un "PACK"
comprenant l'achat d'un nom de domaine, la création de 5 pages, un graphisme assez simpliste pour
sa page d'accueil, la mise en place sur le serveur et un référencement (peu efficace). Tout se passe
bien mais quelques semaines après souhaitant mettre à jour ses pages le commerçant est invité à
acheter le logiciel qui a servi à monter le site : nouvelle dépense encore élevée car le logiciel n'est pas
un bas de gamme. Là dessus le commerçant peu au courant finit par rester ainsi coincé n'osant plus
s'aventurer davantage par crainte de payer encore et encore. Il règle consciencieusement ses
mensualités à l'hébergeur et son site dort d'un profond sommeil. C'est ici que je lui ai amicalement
rendu service et qu'il a pu enfin repartir et apprendre le minimum pour se gérer.

Mais alors en conclusion les "petits" ils y ont pas droit ? avoir droit bien sûr que oui, mais y avoir
intérêt nous constatons que c'est résolument non. En qualité de webmaster d'un site de vulgarisation
de l'internet et de l'aide à la création de pages perso je suis aux premières loges pour tester les idées
préconçues qui habitent encore certains de ces décideurs, qui malheureusement n'ont pas effectué
d'études de marché préalable et qui s'imaginent qu'avec un nom de domaine en .com et quelques
pages et des images qui bougent, ils vont conquérir le marché. Ils ne sont pas conscients du
fonctionnement bien particulier de ce nouveau support publicitaire et marchand.

Je ne me moque pas croyez-le bien et, chaque fois je tente avec le maximum de tact possible, de les
mettre en face de la déception qu'ils ne vont pas manquer d'éprouver peu de temps après leur
lancement. Certains passant outre mes suggestions, viennent me le raconter par la suite et c'est pour
cela que j'ai choisi d'écrire ce petit papier. Non vous les "petits" ne succombez pas aux sirènes de
votre mise en scène sur le Web, car outre le plouf inévitable vous allez perdre de l'argent bien
inutilement.

Par contre je ne dirais jamais assez, combien ils devraient se brancher sur l'internet pour utiliser le
service incomparable et inégalé à ce jour, qu'est la messagerie. Oui ce service qui actuellement est
certainement le plus utilisé dans le monde, leur révélera tous les avantages que l'on peut en tirer ne
serait-ce que lors des grèves des Postes. Fini d'être prisonnier et d'être coupé de son fournisseur, fini
de ne pouvoir consulter les nouveaux produits ou collections mises sur le web par certains
producteurs ou centrales d'achat, fini d'être absent du monde qui bouge. Oui pour 100 à 150 F par
mois, vous êtes devenus des "branchés" et là ce n'est plus un leurre.

Si j'ai été utile et donné sujet à réflexion à ceux qui se trouvent dans ce cas et hésitent encore, alors je
serai heureux de les avoir documenté j'espère utilement.

Henry Bardies
webmaster du site www.aidenet.com

(Les contacts établis à tous les niveaux des couches sociales m'ont bien sûr inspiré dans la rédaction
de certains paragraphes de ce petit article.)