Vous êtes sur la page 1sur 78

THERMIQUE ET

CONSTRUCTION DURABLE

Réquiem pour le chauffage

Daniel Fauré - 2008 -


ENSA Marseille– Semestre 9

Les échanges thermiques dans le bâtiment , un


déséquilibre permanent

Comment passe-t -on d’une architecture à une


puissance installée de chauffage et à un bilan
énergétique ? P ourquoi le chauffage va disparaître !

Daniel FAURE - 2008 -


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E :
 P uissance, temps, énergie
 Du matériau au coefficients U et R
 Du U à l’U Bat
 Du U à la puissance
 De la puissance à l’énergie
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E :
P uissance, temps,
énergie
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Le big bang a créé l’univers : celui-ci est composé d’une grosse
quantité d’énergie de plusieurs natures :
 La chaleur : du sol, du soleil, des volcans
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Le big bang a créé l’univers : celui-ci est composé d’une grosse
quantité d’énergie de plusieurs natures :
 La chaleur : du sol, du soleil, des volcans
 Les masses en mouvement : vent , rivières,
marées ( grâce au soleil et à l’attraction)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Le big bang a créé l’univers : celui-ci est composé d’une grosse
quantité d’énergie de plusieurs natures :
 La chaleur : du sol, du soleil, des volcans
 Les masses en mouvement : vent , rivières,
marées ( grâce au soleil et à l’attraction)
 L ’énergie chimique : bois, charbon, pétrole
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Le big bang a créé l’univers : celui-ci est composé d’une grosse
quantité d’énergie de plusieurs natures :
 La chaleur : du sol, du soleil, des volcans
 Les masses en mouvement : vent , rivières,
marées ( grâce au soleil et à l’attraction)
 L ’énergie chimique : bois, charbon, pétrole
 l’énergie atomique : uranium, plutonium, etc
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Le big bang a créé l’univers : celui-ci est composé d’une grosse
quantité d’énergie de plusieurs natures :
 La chaleur : du sol, du soleil, des volcans
 Les masses en mouvement : vent , rivières,
marées ( grâce au soleil et à l’attraction)
 L ’énergie chimique : bois, charbon, pétrole
 l’énergie atomique : uranium, plutonium, etc
 l’énergie électrique : foudre, électricité… .la
seule non-stockable !
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Au départ l’énergie…
Les unités d’énergie :
 La calorie, kilocalorie
 Le joule, kilojoule
 le Wattheure ou Wh et le kWh
Les erreurs les plus fréquentes :
le kW/h n’existe pas ( un article de journal
sur 2 !!!)
 confusion kW et kWh ( fréquent chez les
archis)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Et le temps…
L ’énergie sans le temps ne représente rien…

 1 kWh de chaleur dans une


chambre sur ½ heure, ça chauffe
 Sur 2 jours, c’est insignifiant
 Unités de temps : seconde, minute,
heure, jour, semaine, mois, année,
siècle, millenaire… .
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Et le temps…

L ’énergie s’écoule
comme l’eau d’une
rivière… plus il y
a de pente plus
l’énergie file… ..et
plus c’est
puissant ! ( I taïpu
au Brésil)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

La puissance…
La puissance, c’est donc de l’énergie qui s’écoule sur un temps
donné :

 P = E /t
 avec P en Watt ou kiloWatt ( W ou kW)
 E en Wattheure ou kiloWattheure ( Wh oukWh)
 t en heure ( h)

 E t donc E = P * t

Analysons 5 exemples… … … … ..à vos calculettes


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un vitrage…

 Une vitre de 2 m2 reçoit 6 kWh


de soleil en 3 h. P uissance moyenne
du soleil ?
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un vitrage…

 Une vitre de 2 m2 reçoit 6 kWh


de soleil en 3 h. P uissance moyenne
du soleil ?
 1 kW ou 1 0 0 0 W ( réel !)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un étudiant …

 Un étudiant dans un amphi


dégage 1 0 0 W (1 /1 0 ° d’un fer à
repasser, mais en plus intelligent ).
P uissance dégagée par 1 8 0
étudiants. E nergie dégagée en 2 h
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un étudiant …

 Un étudiant dans un amphi


dégage 1 0 0 W. P uissance dégagée
par 1 8 0 étudiants. E nergie dégagée
en 2 h
 1 8 kW… … et 3 6 kWh
 tout aussi réel… .
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un simple vitrage…

 Un simple vitrage de 1 0 m2 perd


1 0 0 W/m2 en hiver. E nergie perdue
en 4 h?
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un simple vitrage…

 Un simple vitrage de 1 0 m2 perd


1 0 0 W/m2 en hiver. E nergie perdue
en 4 h?
 4 0 0 0 Wh ou 4 kWh
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un mur hyper isolé…

 Un mur hyperisolé de 1 0 0 m2
perd 4 W/m2 en hiver. E nergie
perdue en 4 h?
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Exemples…
Un mur hyper isolé…

 Un mur hyperisolé de 1 0 0 m2
perd 4 W/m2 en hiver. E nergie
perdue en 4 h?
 1 60 0 Wh ou 1 ,6 kWh
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Dernier exemple…

 Un fer à
repasser a
dégagé 2 ,5 kWh
en 2 h de
travail. Quel
est sa puissance
?
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Dernier exemple…

 Un fer à repasser a dégagé 2 ,5 kWh en 2 h de travail. Quel est sa puissance ?


 1 ,2 5 kW ou 1 2 50 W
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E : le
λ, le U et le R
caractérisent les
enveloppes
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul des pertes par les parois…


Le U caractérise les déperditions d’une paroi : plus la paroi
est isolante, plus U est faible ! Valeurs :
un agglo : 2 .5 W/m2 .°K
une paroi isolée : de 0 .2 à 0 .6 W/m2 .°K
un simple vitrage : 6 W/m2 .°K
un double vitrage : de 1 .5 à 3 .5 W/m2 .°K
une porte en bois : 3 W/m2 .°K

Donc U correspond à la perte de puissance calorifique par m2 de paroi et par °K (* )


qui se produit entre un volume chauffé ( T i comme intérieur) et un volume froid
( T e comme extérieur)

(* ) les savants poussent la coquetterie à dire °C pour les valeurs absolus ( il fait
1 8 °C dans cette pièce) et °K pour les valeurs relatives ( un écart de 2 0 °K)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul des pertes par les parois…


Le coefficient R caractérise la résistance de la paroi à ces déperditions :
donc R est l’inverse de U , plus la paroi est isolante, plus R est fort !

R = 1 /U
P ourquoi utiliser 2 termes le R et le U ?

T out simplement parce que les R s’additionnent ( comme des résistances)


et les U non : un matériau multiple ( exemple mur béton + isolant ) se
servira des R pour aller aux U ( R du mur = R du béton + R isolant ), un
matériau unique ( exemple vitrage) utilisera directement les U
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul des pertes par les parois…


Le U et le R dépendent donc du matériau :
 de son épaisseur e exprimé en mètre
 de sa conductivité thermique λ ( lambda) : λ est équivalent à la perte de puissance calorique
d’un matériau homogène d’une épaisseur de 1 m soumis à un écart de température de 1 °C
entre T i et T e. I l s’exprime en W/m.°K
 et d’un coefficient qui dépend de la position de l’isolant : 1 /hi + 1 /he ( résistances
superficielles intérieures et extérieures)
La résistance R s’obtient par la formule :
R = 1 /U = ∑ e/ λ + (1 /hi +1 /he)
Avec
- R ( en m2 .°K/W)
- e , épaisseur isolant ( en m)
- U ( en W/m2 .°K)
-
1 /hi + 1 /he = donné par des tables (0 ,1 7 m2 .°K/W pour un mur vertical extérieur)
-
- λ en W/m.°K donné aussi par des tables
Les valeurs R sont données par ACE RM I ( association de certification des matériaux
isolants) et se trouvent sur toutes les étiquettes et documentation ( à droite de l’étiquette
I SOLE ). P our les vitrages voir CE KAL et ACOT HE RM qui donnent les coefficients U .
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Extrait de www.thermexcel.com
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

ACERMI …à découvrir sur chantier

I: propriétés mécaniques en compression (I1 à I5)


S: comportement aux mouvements différentiels (S1 à S4)
O: comportement à l'eau (O1 à O3)
L: propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion (L1 à L4)
E: perméance à la vapeur d'eau (E1 à E5)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Calcul pratique

1 /U = ∑ e/ λ + (1 /hi +1 /he)
Si e = 0 ,1 0 m
Si λ = 0 ,0 4 W/m.°K
Si 1 /hi + 1 /he = 0 ,1 7 m2 .°K/W
1 /U = 0 ,1 /0 ,0 4 + 0 ,1 7 = 2 ,67 m2 .°K/W
Donc U = 1 /2 ,67 = 0 ,3 75 W/m2 .°K
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T E ST avec
calculette
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul des pertes par les parois…


Calculer le U du mur suivant :

2 0 cm de béton ( λ = 1 ,75)
2 0 cm d’isolant ( λ = 0 ,0 4)
1 /hi + 1 /he = 0 ,1 7
Rappel :
1 /U = R = ∑ e/ λ + (1 /hi +1 /he)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul des pertes par les parois…


Calculer le U du mur suivant :

2 0 cm de béton ( λ = 1 ,75)
2 0 cm d’isolant ( λ = 0 ,0 4)
1 /hi + 1 /he = 0 ,1 7

1 /U = R = ∑ e/ λ + (1 /hi +1 /he)
1 /U = 0 ,2 /1 ,75 + 0 ,2 /0 ,0 4 + 0 ,1 7 = R
R = 0 ,1 1 + 5,0 0 + 0,1 7 = 5,2 8 m2 .°K/W
U = 0 ,1 9 W/m2 .°K

Remarquez la part de chaque composant dans le total !! 95% du R vient de


l’isolation !

Conclusion : avec l’hyper isolation, les matériaux autres que l’isolant


comptent peu sur les déperditions ( mais attention, ils comptent par
ailleurs : structure, inertie, protection… .)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T E ST avec
ordinateur
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E :
le U bat,
un outil
d’architecte
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Les indicateurs énergétiques du bâtiment


Pour caractériser un bâtiment sur le plan énergétique, plusieurs indicateurs existent
ou ont existé :
- le U Bat (ex coefficient G) caractérise son isolation
- le coefficient de forme Cf : sa compacité
- la surface Sud équivalente (Sseq), concept abandonné (à tort! ) qui assimilait toute
surface captante à une surface sud

Nous nous intéressons aujourd’hui à l’Ubat : l’Ubat est à l’isolation d’un bâtiment, ce
que le U est à l’isolation d’une paroi :

AVANTAGE : il est juste en pays froids ou période froide peu ensoleillée

INCONVENIENT : il ne tient pas compte des apports solaires, il est donc faux dans
les régions ensoleillées ou avec des projets très vitrés au Sud
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul du U bat
Ce calcul provient de la formule suivante

U bât = Σ U i Ai )en W/m².K(

Σ Ai

U : coefficients déperditions surfaciques )appelé autrefois K( en W/m2.°K

A : surfaces parois déperditives en m2

U bât : coefficient de déperdition surfacique ramené à la totalité des


surfaces extérieures dʼun bâtiment en W/m2.°K
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Problème simple

A lccasion
ο de l
exposition MONBEAUSALON, Monsieur Dever, vitrier, a con u un pavillon de
forme paralλλ ip
π dique, uniquement avec le matriau qu
il commercialise : un double vitrage
trs isolant d
un coefficient Uw = 1,6 W/m2ϒK

Longueur : 12 m
Largeur : 8m
Hauteur : 3 m

Calculez le Ubat (en W/m2ϒΚ) du pavillon, sachant que le sol est constitu  δnυ panneau isolant de
U = 0,25 W/m.2ϒK. On supposera les portes ρ alisavec le mme mat iau ρ que le reste.
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul du U bat est extrêmement simple

 On prsentera le calcul sous forme de tableau comme suit :

Paroi Coeff U Surface A Produit UA


Toit
Sol
Parois
verticales
Tot = Tot =
Ubat :
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Ze résultat

1.

Paroi Coeff U Surface A Produit UA


Toit 1,6 96 153,6
Sol O,25 96 24
Parois 1,6 120 192
verticales
Tot = 312 Tot = 369,6
Ubat : 1,18
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Calcul en isolant 5 parois sur 6

Refaire le calcul en supposant cette fois que seule une grande longueur de ce
hall d’expo est vitrée et que tout le reste (les 3 autres murs et le toit) est isolé
comme le sol :

RAPPELS :

- longueur : 12 m
- largeur : 8 m
- hauteur : 3 m
- isolant : U = 0,25 W/m2.°K
-- vitrage : U = 1,6 W/m2.°K
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Résultat en isolant 5 parois sur 6

Paroi Coeff U Surface A Produit UA


Toit 0,25 96 24
Sol O,25 96 24
Parois 1,6 36 57,6
verticales 0,25 84 21
Tot = 312 Tot = 126,6
Ubat : 0,40

Soit 3 fois moins


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T E ST avec
ordinateur
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E :
La puissance
chauffage, un outil
d’ingénieur
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul règlementaire de puissance…


P = Σ Ai parois opaques* Ui* ( T i-T e) + Σ Ai
parois vitrèes* Ui* ( T i-T e) +Débit
air* 0 ,3 4* ( T i-T e)=
Avec :
P en Watt
A en m2
U en Watt /m2 .°K
T i et T e en °C
Débit d’air = m3 /h
0 ,3 4 = W/m3 .h.°C
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Petit résumé…
Un bâtiment reçoit de la chaleur

 par le soleil
 par les utilisateurs
 par l’éclairage
 par les ordinateurs
 par l’électro-ménager
 parfois par les voisins
 et en été par l’air extérieur qui rechauffe les parois et qui
nous sert à respirer
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Petit résumé…
Un bâtiment perd de la chaleur

 par les murs, le sol, le toit


 par les vitrages
 par la ventilation
 par les infiltrations non prévues
 comme par la cheminée
 parfois par les voisins
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Petit résumé…
Un bâtiment est donc en permanence en
régime transitoire, perpétuel équilibre
entre les entrées et les sorties. Le
chauffage en hiver et parfois la
climatisation en été ne font qu’apporter
le complément !
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Petit résumé…
Le calcul réglementaire qui suppose le régime
permanent est faux ! E n fait , il est juste 5 %
des cas, le reste du temps il est faux. Le calcul
règlementaire ne sert qu’à calculer la
puissance maximum à installer pour les jours
les plus froids ( ou les plus chauds en clim )
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Petit résumé…
Le thermicien qui se cantonne au calcul
réglementaire n’est pas un thermicien
moderne qui doit s’intéresser :
 au confort 1 0 0 % du temps
 à la consommation la plus basse
possible
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

L’ approche écologique est la seule moderne …

Que se passe-t -il quand il y a moins


d’apports que de pertes :
 si on est en hiver : on chauffe
 ou on isole mieux
 ou on essaie de récupérer des pertes
 ou on essaie de capter le soleil
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

L’ approche écologique est la seule moderne …


Que se passe-t -il quand il y a plus
d’apports que de pertes :
 si on est en été : on climatise
 ou on isole mieux le toit
 ou on essaie de récupérer de la
fraîcheur dans le sol ou l’air qui sort
 Ou on crée de l’inertie ( tampon)
 Ou on ventile la nuit
 ou on essaie de se protéger le soleil
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

L’ approche écologique est la seule moderne …


L ’architecte doit être le chef d’orchestre de la
vigilance écologique d’un projet :
 Un thermicien classique calcule des
chaudières et des climatiseurs pour avoir la
paix
 Un thermicien « durable » ou « écologique »
travaillera avec l’architecte à réduire les
consommations et améliorer les conforts
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Un exemple réel

Une salle de
cours
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Cas 1 : l’école classique des années 1950


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Ecole 1950 Sud Marseille Janvier

Nord
Sud

Températures : intérieur 19 °C extérieur mini – 6°C


O°C à 8 h et + 6°C à 11 h
30 élèves : 100 W/élève
Eclairage : 10 ampoules de 100 W
Vitrages : 7 m2 à 6 W/m2.°K
Soleil : à 8 h : 150 W/m2 à 11 h : 500 W (surface supposée au Sud)
Autres parois : 70 m2 à 2 W/m2.°K
Ventilation : 1000 m3/h à 0,34 W/m3/h.°K
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Les calculs …
Calcul règlementaire : ( une fois pour toutes, le
jour le plus froid)
 Les pertes par les vitrages
 Les pertes par les parois opaques
 Les pertes par la ventilation
 la totalité des pertes = P uissance chauffage en Watt
 le U bat

Calcul «   intelligent   » :
 Je calcule les pertes à une heure donnée
 Je déduis les apports à la même heure
M ais ça fait des milliers de calculs que seuls peuvent faire les
ordinateurs ( simulation thermique dynamique). Je vous renvoie
à P léiades Comfie au labo info
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul règlementaire :
 Les pertes par les vitrages :
 Les pertes par les parois opaques :
 Les pertes par la ventilation :
 la totalité des pertes :
 le U bat
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul règlementaire : résultats
 Les pertes par les vitrages : 1 0 50 W
 Les pertes par les parois opaques : 3 500 w
 Les pertes par la ventilation : 8 50 0 W
 la totalité des pertes : 1 3 0 50 W = P chauff.
 le U bat : (7* 6 + 70* 2 )/77 = 2 ,3 6 W/m2 .°K
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 8 h en janvier
 Les pertes par les vitrages :
 Les pertes par les parois opaques
 Les pertes par la ventilation
 la totalité des pertes :

E t les apports à 8 h en janvier :


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 8 h en janvier
 Les pertes par les vitrages : 798 W
 Les pertes par les parois opaques : 2 660 W
 Les pertes par la ventilation : 6460 W
 la totalité des pertes : 991 8 W

E t les apports à 8 h en janvier


 3000 W + 1000 W + 150W*7 = 50 50 W
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 1 1 h en janvier
 Les pertes par les vitrages :
 Les pertes par les parois opaques :
 Les pertes par la ventilation :
 la totalité des pertes :

E t les apports à 1 1 h en janvier


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent : Résultats
Les pertes à 1 1 h en janvier
 Les pertes par les vitrages : 546 W
 Les pertes par les parois opaques : 1 8 2 0 W
 Les pertes par la ventilation : 442 0 W
 la totalité des pertes : 678 6 W

Et les apports :
 3000 W + 0 W + 500W*7 = 650 0 W
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Cas 2 : l’école très performante des années


N ormes P assiv Haus ou BBC E ffinergie 2005/2010 ….
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Ecole 2005/2010 Sud Marseille Janvier

Nord
Sud

Températures : intérieur 19 °C extérieur mini – 6°C


O°C à 8 h et + 6°C à 11 h
30 élèves : 100 W/élève
Eclairage : 10 ampoules de 39 W
Vitrages : 7 m2 à 1.5 W/m2°K (surface supposée au Sud)
Soleil : à 8 h : 150 W/m2 à 11 h : 500 W
Autres parois : 70 m2 à 0.25 W/m2.°K
Ventilation : 540 m3/h à 0,34 W/m3.°K récupérateur 70% d’économie
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul réglementaire :
 Les pertes par les vitrages
 Les pertes par les parois opaques
 Les pertes par la ventilation
 la totalité des pertes = puissance chauffage
 le U bat
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul réglementaire : résultats ( entre
parenthèse le calcul école 1 950 )
 Les pertes par les vitrages : 2 63 W (1 0 50 W )
 Les pertes par les parois opaques : 43 8 W (3 50 0 w)
 Les pertes par la ventilation : 1 3 77 W (8 50 0 W)
 la totalité des pertes : 2 0 78 W (1 3 0 50 W) ) P chauff.
 le U bat : 7* 1 .5 + 70 * 0 .2 5/77 = 0 ,3 6 W/m2 °K (2 ,3 6
W/m2 .°K)
Une division par 6 en 50 ans … … .
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 8 h en janvier
 Les pertes par les vitrages :
 Les pertes par les parois opaques :
 Les pertes par la ventilation :
 la totalité des pertes :

E t les apports à 8 h en janvier


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent : résultats
Les pertes à 8 h en janvier
 Les pertes par les vitrages : 1 99 W
 Les pertes par les parois opaques : 3 3 3 W
 Les pertes par la ventilation : 1 0 46 W
 la totalité des pertes : 1 578 W

E t les apports à 8 h en janvier


 3000 W + 390 W + 150W*7 = 4440 W ( déjà trop !)
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 1 1 h en janvier
 Les pertes par les vitrages :
 Les pertes par les parois opaques :
 Les pertes par la ventilation :
 la totalité des pertes :

E t les apports à 1 1 h en janvier


Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Le calcul …
Calcul intelligent :
Les pertes à 1 1 h en janvier
 Les pertes par les vitrages : 1 3 7 W
 Les pertes par les parois opaques : 2 2 8 W
 Les pertes par la ventilation : 71 6 W
 la totalité des pertes : 1 0 8 1 W

E t les apports à 1 1 h en janvier


 3000 W + 0 W + 500W*7 = 650 0 W !!!
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

« Ceci explique pourquoi cet immeuble bien connu à Lille


a des besoins en janvier de 30% du maxi. estival à
cause de la façade Sud Ouest non traitée »
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

T HE ORI E :
De la puissance
chauffage à l’énergie de
chauffage, ça se
complique
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

De la puissance à l’énergie

Cʼest très compliqué ! Pour revenir à notre salle de classe :


-
déperditions 2000 W
-
en réalité , on peut avoir : 500 h à 2000W, 1000 h à 1000W
et 500 h à 500 W
-
- calculez lʼénergie annuelle de chauffage
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

De la puissance à l’énergie

-
500 h à 2000W : 1000 kWh
-
1000 h à 1000W : 1000 kWh
-
500 h à 500 W : 250 kWh
-
- calculez lʼénergie annuelle de chauffage : 2250 kWh
-
Conclusion, 2 moyens :

-
- Au pif : on multiplie la puissance par un nombre dʼheures arbitraire
compris entre 700 et 1500 h
-
- on fait un calcul informatique : PHPP, Pléiades-Comfie, RT 2005
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Conclusions générales
 le calcul réglementaire est nécessaire, il est loin d’être suffisant
 Il va falloir s’intéresser aux apports solaires … .
 le bâtiment a les moyens de diviser par 4 à 8 ses besoins de chauffage
 Les apports internes et externes sont tels que l’inertie et les brise-soleil
prennent une importance E N ORM E

La fin du chauffage est proche… ..le traitement du confort d’été nécessite


une forte vigilance de la part de l’architecte dès le choix du terrain et le
plan masse, c’est ce que nous verrons plus tard.
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Bibliographie
Deux livres :
 Chauffage de lʼhabitat et énergie solaire : Cabirol – Roux –
Fauré chez Edisud
 La conception bioclimatique : Courgey – Oliva – Terre vivante
Les échanges thermiques dans le bâtiment/un déséquilibre permanent - S9- 2008

Crédit photos

Daniel Fauré
Diverses photos de la presse