Vous êtes sur la page 1sur 1

S1UE4b : Histoire de l’art

Enseignante : Eléonore Marantz-Jaen

CHAPITRE 2 :
EDOUARD MANET (1832-1883) ET LA NAISSANCE DE LA MODERNITE

Manet a accompli sa formation artistique dans l’atelier du peintre académique, Thomas


Couture, et au Louvre où il copie les œuvres des maîtres du passé : Vélasquez, les Vénitiens
du XVIe siècle, Titien notamment, les Hollandais du XVIIe. Il s’intéresse également à ses
contemporains, Delacroix et Courbet notamment, sans adhérer totalement au programme
réaliste. En 1859, Manet rencontre Baudelaire qui est un des premiers à remarquer le mélange
paradoxal de tradition et de modernité dans l’œuvre du peintre. Si Baudelaire considère la
critique d’art comme une discipline littéraire, il s’intéresse aux formes d’art les plus diverses
et devient un des observateurs les plus perspicaces du XIXe siècle. Il mesure mieux que
quiconque les effets de l’identification de l’art à l’actualité affirmée depuis Stendhal. Le but
déclaré de Manet est d’« être de son temps », de « peindre ce qui se voit ».

I. La Modernité : Une nouvelle conscience du présent

II. Manet : de la tradition à la modernité


-EDOUARD MANET, Le déjeuner sur l’herbe, 1863, huile sur toile, 208 x 264, 5 cm (214 x
270 cm avant diminution de chaque côté), Paris, musée d’Orsay
Œuvres en rapport
TITIEN (vers 1490-1576), Le Concert champêtre, huile sur toile, 105 x 136,5 cm, Paris,
musée du Louvre
Marcantonio RAIMONDI (vers 1480-1534), Le Jugement de Pâris d’après Raphaël (1483-
1520), gravure sur cuivre, Paris, BNF, Cabinet des Estampes
-EDOUARD MANET, Olympia, 1863, huile sur toile, 130,5 x 190 cm, Paris, musée d’Orsay
Œuvre en rapport
TITIEN (vers 1490-1576), Vénus d’Urbin, 1538, huile sur toile, 119 x 165 cm, Florence,
galerie des Offices
-EDOUARD MANET, Le Fifre, 1866, huile sur toile, 160 x 98 cm, Paris, Musée d’Orsay
-EDOUARD MANET, Le Balcon 18681869, huile sur toile, 169 x 125 cm, Paris,
Musée d’Orsay
Œuvre en rapport
Francisco de GOYA (1746-1828), Majas au balcon, vers 1808-1812, huile sur toile,
162 x 107 cm, collection privée

III. Manet et l’Impressionnisme


-EDOUARD MANET, En bateau, 1874, 97,2 x 130,2 cm, New York, The Metropolitan
Museum of Art
-EDOUARD MANET, Nana, 1877, huile sur toile, 154 x 115 cm, Hambourg, Kunsthalle
-EDOUARD MANET, Un bar aux Folies-Bergères, 1881-1882, huile sur toile,
96 x 130 cm, Londres, Courtauld Institute Galleries

En peignant son temps, Manet a su rénover l’art d’un point de vue iconographique, en
se servant parfois des modèles du passé et en les détournant. Il a également contribué à
renforcer l’autonomie de la peinture en la purifiant de ses conventions et en mettant l’accent
sur la réalité picturale et ses moyens : « La peinture, c’est la peinture » (E. Manet).

Vous aimerez peut-être aussi