Vous êtes sur la page 1sur 4

LES PRINCIPES GÉNÉRAUX

DE PRÉVENTION

COMMENTAIRES et EXTRAITS
de la Loi N° 91 - 1414 du 31 DÉCEMBRE 1991

L’objectif affirmé de cette loi est de donner une impulsion forte et


nouvelle en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions de
travail dans les entreprises.

Elle est issue de transposition de directives européennes relatives


à la santé et sécurité du travail.

Les trois points essentiels de cette loi :

1 L’affirmation de la responsabilité du chef d’entreprise dans


l’organisation de la prévention.

2 La réaffirmation et le renforcement de la prévention intégrée.

3 Une impulsion nouvelle donnée aux CHSCT comme acteurs


de la prévention dans l’entreprise.
Article L. 230 - 2

1 «Le chef d’établissement prend les mesures


nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé
des travailleurs de l’établissement, y compris
les travailleurs temporaires.

le Ces mesures comprennent des actions de prévention


n généra
Obligatioévention des risques professionnels, d’information et de formation
de pr
du chef ent ainsi que la mise en place d’une organisation et
sem
d’établis de moyens adaptés.
Il veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte
du changement des circonstances et tendre à
l’amélioration des situations existantes.

Sans préjudice des autres dispositions du présent code,


lorsque dans un même lieu de travail les travailleurs
de plusieurs entreprises sont présents, les employeurs
p r i s e s
d’entre doivent coopérer à la mise en œuvre des dispositions
P lural i t é m êm e lieu relatives à la sécurité, à l’hygiène et à la santé
sur un
selon des conditions et des modalités définies
par décret en conseil d’état.»

2 «Le chef d’établissement met en œuvre les mesures


prévues au 1 ci-dessus sur la base des principes
généraux de prévention suivants :
1 - Éviter les risques,
2 - Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités,
x
i n c i p e s g én éra u 3 - Combattre les risques à la source,
9 pr r é v e n tio n
de p
4 - Adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui
concerne la conception des postes de travail ainsi que
le choix des équipements de travail et des méthodes
de travail et de production, en vue notamment de limiter
le travail monotone et le travail cadencé et réduire
les effets de ceux-ci sur la santé,
5 - Tenir compte de l’état d’évolution de la technique,
6 - Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas
dangereux ou par ce qui est moins dangereux,
7 - Planifier la prévention en y intégrant,
dans un ensemble cohérent, la technique, l’organisation
du travail, les conditions de travail, les relations sociales
et l’influence des facteurs ambiants,
8 - Prendre des mesures de protection collective
en leur donnant la priorité sur les mesures de protection
individuelle,
9 - Donner les instructions appropriées aux travailleurs.»

3 «Sans préjudice des autres dispositions du présent


code, le chef d’établissement doit, compte tenu
de la nature des activités de l’établissement :
Évaluer les risques pour la santé des travailleurs,
y compris dans le choix des procédés de fabrication,
des équipements de travail, des substances ou préparation
chimiques, dans l’aménagement ou le réaménagement
on des lieux de travail ou des installations et dans la
É v a lu a ti e s
u
d es risq définition des postes de travail ; à la suite de cette
évaluation et en tant que de besoin, les actions de
prévention ainsi que les méthodes de travail et de
production mises en œuvre par l’employeur doivent
garantir un meilleur niveau de protection de la sécurité et
de la santé des travailleurs et être intégrées
dans l’ensemble des activités de l’établissement et
à tous les niveaux de l’encadrement.

s Lorsqu’il confie des tâches à un travailleur,


Capacitéleur prendre en considération les capacités de l’intéressé
il
du trava e sécurité à mettre en œuvre les précautions nécessaires
re d
en matiède santé pour la sécurité et la santé.»
et
Réalisation Cram Centre - mai 2001 - 500 exemplaires