Vous êtes sur la page 1sur 1

Désaccord sur l'avenir du parc nucléaire et l'EPR et

recherche sur le réacteur de 4ème génération,


Risques liés aux agro-carburants
Boues dragage (ports et canaux)
On a avance avec futurélec, pôle nat DK Limites et pts forts
Thermographie satellitaire
Ajouter pollution lumineuse
On oublie les estuaires qui émettent des GES

(bois combustible
plan concerté mobilisant les
hydraulique,
filières les plus matures
éolien,
solaire thermique)
E 1. doper les Energies renouvelables
(solaire photovoltaïque (de 9 % à 20 % de la consommation finale d’
énergie en
Efforts vers filières 2020) et viser 25 %.
géothermie à moyenne prometteuses
profondeur
biocarburants de 2e génération
Adaptation réglementaire et fiscale adaptée aux
enjeux environnementaux, économiques,
sociaux.
E) Décarboner et réduire la
Promouvoir nouveaux réseaux "de chaleur production d’énergie
renouvelable" et + d'efficience dans les
réseaux existants.
vitrine de l'excellence climatique
E.2. DOM :=
Viser 50 % d'énergies renouvelables en2020
réduction de consommation d'énergie.

solaire,
stockage
l'électricité, priorité

réseaux intelligents
E.3. R&D sur l’avenir énergétique,
agro-ou biocarburants de 2nde génération
Expérimenter captage
&stockage industriel du CO2
GIEC : + 1 à + 6°C d'ici 2100

« contribution climat énergie» sur les Facteur 4 pour 2050


produits riches en carbone ou énergie (carburants,
= >Modèle de développement totalement différent
combustibles), avec augmentation progressive pour
faire apparaître le vrai prix des GES et = >Global/local = > partage des
l’
appauvrissement en énergies fossiles pour les D. Des signaux technologies et mécanismes de marché = >
générations futures économiques + clairs avec pays émergents
Produits ciblés vers lutte contre le changement D.1. Fiscalité environnementale et pour tous - 20 % des émissions de GES (- 30 % en
climatique et l'accompagnement des ménages et énergétique réorganisée Rappels cas d’engagements d’ autres pays
secteurs exposés. (L’ assiette de cette contribution industrialisés)
(carbone ou carbone énergie) fait débat au sein du Étapes « 3x20 » pour 2020 (UE)
groupe). - 20 % énergies consommées,

D.2. Aides publiques orientées vers + 20 % énergies renouvelables


"Projets sobres en carbone et en
énergie" ( modèle = «neutralité avec tous les leviers possibles
carbone » des CPER).
Expertise complémentaire pour atténuer
impacts socio-éco
objectif - 20 % d’émissions GES en 2020, via C.1. plans climat-énergie Effort de recherche, pluridisciplinaire
stratégie urbanisme / construction / transports / territoriauxobligatoiresdans les
production décentralisée d’énergie. Régions ou communautés d’agglomérations et les
départements élaborent des plans climat-énergie communautés urbaines, dont volet adaptation
consolidés à leur échelle. au changement climatique :

pour certains quartiers et transports compétences élargies


C.2.
(stationnement, gestion voirie / transports
collectifs, légalisation des péages urbains,
des communauté urbaines
vélo-libre-service, auto-partage,etc.) avec et d’agglos en urbanisme,
une gestion participative règles de construction

Un plan intermodal de
C.3.
développement Transports
+ plan déplacements « doux » collectifs (trains, métros, tramways, bus… )
(vélo, marche) avec un « code pour doubler km tramways et bus en site propre
de la rue ». (voir rapport)

C.) vers villes et territoires durables emploi


15 grands projets d’innovation
énergétique,architecturale et
Plan-éco quartiers : avant
C.4. Plans d’
actions formation
sociale (type Fribourg, BedZED 2012 (au moins 1) dans toute commune ayant un Filière bâtiment-rénovation
ou Dongtan (Chine) projet significatif de développement de l’
habitat ; .
Maîtrise d’
oeuvre pluri-disciplinaire ;
Outils bancaires et financiers adaptés
Maîtrise de l’énergie comme un des - adaptation
au aux économies d’ énergie et
objectifs de l’
aménagement du territoire. changement climatique accompagnement ;
diagnostic,
Mieux articuler les politiques
Groupe 1 : Lutter contre les travaux,
Assurance qualité
publiques dans les documents changements climatiques ,indicateurs de résultats
d’urbanisme (logement, activités,
transports, énergie, espaces verts, Maîtriser la demande d’énergie R&D
biodiversité… ), Contre l’
étalement urbain :
étude d’ impact pouvant interdire Label « BBC rénovation » rénovations lourdes
Création de "Zones de densification l’urbanisation sans programmation de C.5. Loi : coordonnées ( 80 kWh/m2/an)
environnementales (ZDE)" (avec transports en commun adaptés,
COS majorés près des transports Label GES à définir « BBC compatible » pour
en commun) ; ZDE pour les les opérations de rénovation partielle de
quartiers à performance bâtiments
énergie-climat élevée
Inciter les diagnostics informatifs énergie-climat DPE actuels améliorés
Orienter progressivement la fiscalité locale
et les incitations financières et fiscales au A 1. rénovation de l'existant :
logement / urbanisme vers un urbanisme obligation de rénovation lors
plus durable. Objectifs des mutations pour les
logements les plus
consommateurs;
méthodologie partagée B.1.Observatoiredes certificats d’
économie d’énergie
cadre de démarches volontaires transports et GES pour la rénovation énergétique
des bâtiments
affichage obligatoire des émissions de gaz à effet
de serre des prestations de transport. plan-logement
différenciés par type de
social
logements
(routes, voies ferrées, aéroports, transport combiné… ) plan bâtiments publics
évaluer leur cohérence et Règles n'entravant plus la réhabilitation énergétique et climatique,
impacts sur l’
environnement et B.2. schémanational des + favorisant les renouvelables (code urbanisme, code civil).
l’
économie, avant toute nouvelles infrastructures
nouvelle décision.
2013
-20 % tertiaire
programmation régionale -12 % résidentiel
évaluée des infrastructures de
Agenda
transport. plus d'1/3 en 2020.
2020
Passer de 14 % (2007) à 25 % du A. Sobriété (énergie & ressources)
fret total, en 2022 (15 ans). Mise en place d'une rupture
technologique : Energie
réduire vitesse max. des camions, après validation positive (Horizon 2020
d'expérimentations,
Transports, bâtiments
péage sans arrêt aux autoroutes,
Mesures (réglementaires, (chauffage/eau chaude) + sobre, - Loi d’orientation «
1. Agenda : 2008
obligation d’affichage des émissions GES de chaque organisationnelles, financières) B.3. Déclarer d’intérêt général (loi) de GES, s + de renouvelables, avec bâtiment efficace » Objectifs : Bâtiments très
prestation de transports, la promotion et l'utilisation du techniques actuelles. basses consommation puis
Accompagnement économique adapté pour les entreprises fluvial, ferroviaires et cabotage Fret Energie positive
éco-redevance ou taxe/km routière, (proposition très contestée par un acteur). Plan
national "Fret non-routier" B) réduire en 15 ans les 2013
-20 % tertiaire
du réseau ferré, GES-transports au -12 % résidentiel
fluvial et maritime + sur les points critiques niveau-1990, d’ici 2020 ( = 1ère
étape du Facteur 4) 2020 plus d'1/3 en 2020.
contournement d’ agglomération
pour le fret ferroviaire A 2. bâtiment neuf , étapes :
Investissements massifs
GES transport = + 22 % depuis 1990
Agenda Démonstration de bâtiments à énergie positive dès 2008.
+ autoroutes ferroviaires sur
grands-axes 2010 : obligation de très haute performance
énergétique (20% de mieux que la RT 2005)
+ autoroutes maritimes. Réglementation thermique (RT) = >
performantiels ++. 2015 obligation de basse consommation
Développementt. rail-route
2020 bâtiments passifs ou à énergie
Loi : 120 gCO2/km en moy. pour véhicules neufs en 2012 (contre 130 g prévus), positive obligatoire
Vitesse limitée de de 10km/h suppl. B.4. Rationaliser usage automobile, Obligation d'un pourcentage de
(routes et autoroutes) passer de 176 g CO2/km à 130 g CO2/km en 2020 renouvelables et matériaux puits-de carbone
Éco-pastille annuelle + système de bonusmalus, via réglementation + incitation :

Conseils et formations pour l’


éco-conduite, rappel : en 2007, la loi impose de 80 à 250 kWh/m2/an max selon type de
Accompagnement économique adapté pour ceux chauffage et lieu, en énergie primaire.
qui sont contraints d’
utiliser leurs véhicules.
interdire vendre appareils lampes / incandescence
axe-kérosène quand trajet très consommateurs avant 2010
A 3. étiquetage
énergétique obligatoire
aussi désservir par TGV Intégration dans le Marché des
quotas de GES, B.5. vrai coût de l'avion pour tous appareils électriques
(ex : Paris-Strasbourg, ou Imposer en 2007 les veilles
Paris-Londres), (émissions augmentent) peu consommatrices.
Suppression des subventions aux efficacité pour des process "utilitaires",
compagnies « low-cost ».
A 4. Industrie
: production nouveaux procédés industriels,
financer les alternatives à la
route et à l’
avion, et aux
énergie innovante et efficaces incorporer bio-produits Chimie
collectivités pour développer le B.6. Affecter une part importante du produit fiscal Végétal
transport collectif. environnemental à l’AFITF
recyclage systématique des
déchets à fort potentiel.

A 5. Agriculture (+ voir groupe 4)

Conception : Florient Lamiot


Illustration : David Commarmond
Site : Petillant.com

Groupe 1 . Lutter contre les changements climatiques Maîtriser la demande d’


énergie2.mmap - 14/12/2007 - - -
Page 1 of 1