Vous êtes sur la page 1sur 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

DK NEWS QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Mercredi 15 Août 2012 - N° 43 - Première année -

Mercredi 15 Août 2012 - N° 43 - Première année - Prix : Algérie 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

Les news

RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

Les news RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT SELON L’ABEF

SELON L’ABEF

Les news RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT SELON L’ABEF

Des projets ambitieux

p3

Un projet d'une agence algérienne de notation des banques en préparation

p3

Photo : Madji Naït-Kaci
Photo : Madji Naït-Kaci

FLAMBÉE DES PRIX, CANICULE ET COUPURES D’ÉLECTRICITÉ

Sacré Ramadhan !

Walid. B

Perdu entre les vicissitudes de la vie quotidienne, bouleversé par la flambée

des prix des produits de large consom- mation et les fréquentes coupures d’électricité, le citoyen algérien aura vécu, en ce mois sacré de ramadhan, des péripéties qu’il ne serait pas prêt d’ou-

blier de sitôt. Et pour cause, à la dégrada- tion du pouvoir d’achat, du reste alimen- tée par la traditionnelle frénésie de la hausse des prix durant ce mois sacré, sont venues se greffer les coupures,

COMMUNAUTÉ NATIONALE À L'ÉTRANGER

Premiers passeports biométriques

L'opération de délivrance des passe- ports biométriques en direction de la communauté nationale à l'étranger a été lancée, tandis que l'opération de numéri- sation des actes d'état civil se poursuit, a indiqué mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, M. Amar Belani. «L'opération de délivrance des passe- ports biométriques en direction de la

communauté nationale à l'étranger vient d'être effectivement lancée. Les premiers passeports ont été établis cette semaine en réponse à des demandes introduites par des ressortissants algériens auprès de nos représentations consulairespilotes à Paris, à Marseille et à Bobigny», a affirmé M. Belani dans une déclaration à l'APS. Il a précisé qu'«à cette occasion, le secré- taire d'Etat chargé de la communauté

nationale à l'étranger, M. Halim Benattallah, s'est déplacé au ministère de l'Intérieur et des collectivités locales afin de suivre sur le terrain les procédures mises en places par ce département ministériel, en relation avec nos repré- sentations diplomatiques et consulaires à l'étranger, pour la délivrancedes passe- ports biométriques aux ressortissants algériens établis à l'étranger».

SANTÉ

VIH/SIDA

Un nouveau traitement pour enrayer la transmission chez les personnes à risque

pages 12 et 13

M. BOULTIF , INVITÉ HIER, DU FORUM DE LIBERTÉ

Air Algérie va se redéployer sur le marché africain

Air Algérie va se redéployer sur le marché africain Air Algérie va se redéployer à l'internatio-

Air Algérie va se redéployer à l'internatio- nalet partir à la conquête du marché du trans- port aérien en Afrique, en lançantde nou- velles dessertes vers des pays comme le

Nigeria et l'Afrique du Sud, aannoncé mardi à Alger son président-directeur général, M. Mohamed Saleh Boultif.

page 2

presque quotidiennes, du courant élec- trique, obligeant la population à rompre souvent le jeûne à la chandelle.

page 5

ALGÉRIE TÉLÉCOM

Report au 25 septembre du procès en appel

Le procès en appel de l'affaire d'Algérie Télécom dans laquelle sont impliqués l'ex conseiller du PDG d'Algérie Télécom, Mohamed Boukhari, et l'homme d'affaire algéro-luxembourgeois, Chami Madjdoub, a été reporté mardi au 25 septembre par la chambre pénale de la Cour d'Alger.

page 5

POUR 110 000 DA

Ils tuent un pompiste

Pour cent dix-milles dinars, ils n’hésitent pas à éliminer un pai- sible citoyen. page 8

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS D’ EIL Mecredi 15 Août 2012 CE À 22H SOIR Dans

2 DK NEWS

D’

EIL

Mecredi 15 Août 2012

CLIN CLIN 2 DK NEWS D’ EIL Mecredi 15 Août 2012 CE À 22H SOIR Dans

CE

À 22H

SOIR

Dans

le cadre

MÉTÉO

AÏD EL FITR

Les journées du 1 er et 2 ème choual chômées et payées

Les journées du 1er et 2ème choual 1433 de l'hégire sont chômées et payées pour l'ensemble des per- sonnels des institutions etadminis- trations publiques y compris les personnels payés à l'heure ou à la journée, indique mardi un communiqué de la direction générale de la Fonc- tion publique. Toutefois, les personnels exerçant en travail posté sont tenus d'assurerla continuité du service, ajoute la même source.

Chaud et ensoleillé

REGIONS NORD

Temps relativement chaud et ensoleillé notamment vers les régions de l'in- térieur avec localement tendance orageuse en fin de journée. Les vents se- ront en général faibles à modérés (20/30 Km/h) de secteur Ouest à Nord-Ouest notamment sur régions du littoral. La mer sera peu agitée.

notamment sur régions du littoral. La mer sera peu agitée. 3 NOUVEAUX PARTIS POLITIQUES AGRÉÉS Trois

3 NOUVEAUX

PARTIS

POLITIQUES

AGRÉÉS

Trois nouveaux partis politiques ont été agréés par le ministère de l’Intérieur et des collectivités, a an- noncé lundi le ministère dans un communiqué. Il s’agit du Parti algé- rien vert pour le développement (PAVD)(secrétaire général, M. Amara Ali), le Parti des fidèles à la patrie (PFP) (président, M. Mostefa Kamel), et le Front démocratique libre (FDL) (président, M. Brahmi Rabah), a pré- cisé le ministère."Dans le cadre de la poursuite de l’examen des dossiers d’agrément des partis politiques, dé- posés au niveau du ministère de l’In- térieur et des collectivités locales, et en application des dispositions de la loi organique n°12-04 du 12 janvier 2012 relative aux partis politiques, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales (M. Daho Ould Kablia) a déli- vré des arrêtés d’agré- ments au profit de trois (03) partis politiques", a- t-il indiqué.

REGIONS SUD

Temps chaud et ensoleillé avec localement tendance ora- geuse sur les massifs du Hoggar/Tassili et de l'Atlas saharien. Les vents seront en général faibles à modérés.

Les vents seront en général faibles à modérés. Alger max 34° min 24° Oran max 36°

Alger

max

34°

min

24°

en général faibles à modérés. Alger max 34° min 24° Oran max 36° min 22° Annaba

Oran

max

36°

min

22°

à modérés. Alger max 34° min 24° Oran max 36° min 22° Annaba max 34° min

Annaba

max

34°

min

19°

min 24° Oran max 36° min 22° Annaba max 34° min 19° Béjaïa max 33° min

Béjaïa

max

33°

min

20°

min 22° Annaba max 34° min 19° Béjaïa max 33° min 20° Tamanrasset max 35° min

Tamanrasset

max

35°

min

25°

Leilat El Qadr :

cérémonie

à El-harrach

No comment

25° Leilat El Qadr : cérémonie à El-harrach No comment Le patrimoine archéologique de Bordj Omar

Le patrimoine archéologique de Bordj Omar Idriss (Illizi) exposé à la dégradation

de l’encourage-

ment des activités éducatives et re-

ligieuses,

l’établissement pénitentiaire et de réinsertion d’El Harrach organise

la direction de

le 15 août 2012 à partir de 21h30, une cérémonie à l’occasion de Leilat El QadrCette manifestation regrou- pera les détenus qui se sont distin-

gués dans

de leur

le

cadre

formation et leurs enseignements. Les femmes détenues pourront

partager

repas

avec leurs familles.

Cette activité entre il faut le rap-

peler dans le cadre

à l’occasion

leurs

de la politique

de réinsertion des détenus dans la vie sociale.

Notons

qu’une

délégation

vietnamienne arrivera

pro- à Alger pour du contenu et des de
pro-
à Alger pour
du contenu
et
des
de

chainement

s’enquérir

de

tentiaire

la réforme péni-

modalités

son applica-

tion.

M. BOULTIF , INVITÉ HIER DU FORUM DE LIBERTÉ

Air Algérie va se redéployer sur le marché africain

Air Algérie va se redéployer à l'internationalet partir à la conquête du marché du transport aérien en Afrique, en lançantde nouvelles dessertes vers des pays comme le Ni- geria et l'Afrique du Sud, aannoncé mardi à Alger son président-directeur général, M. Mohamed Saleh Boultif. «Air Algérie, qui était il y a 25 ans la pionnière en ma- tière de dessertesen Afrique, ambitionne de développer de nouveau ses activités sur ce continent,et de lancer de nouvelles dessertes vers des pays comme le Nigeria et l'Afriquedu Sud «, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse animée au Forum duquotidien Liberté. Selon lui, le recul de l'activité de la compagnie en Afrique est dûà la faiblesse du taux de remplissage des appareils et donc à un problèmede rentabilité.La com- pagnie aérienne nationale s'attèle ainsi à développer le traficdit de «Sixième liberté» (trafic de transit), très de- mandé dans le continentafricain, en créant un hub au niveau de l'Aéroport international d'Alger «Houari- Boumediene».

international d'Alger «Houari- Boumediene». Le moral des investisseurs allemands recule à nouveau en

Le moral des investisseurs allemands recule à nouveau en août

L'indice Zew, qui mesure le moraldes milieux financiers en Allemagne, s'est établi contre toute attente en baisseau cours du moi d'août et ce pour le quatrième mois d'affilée, révèlent leschiffres publiés mardi.Cette baisse a surpris les analystes qui s'attendaient alors à une légèreamélioration, précise l'institut Zew.L'indice a reculé à -25,5 points, contre -19,6 points en juillet, atteignantainsi son plus bas niveau de l'année. Les analystes du consensus réalisé parl'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une légère remontée de l'indice, à-19,3 points.

Des éléments du patrimoine archéologique, notammentdes gravures et peintures rupestres, sont altérés et exposés à des actes dedégradation et de vandalisme dans la région de Bordj Omar Idriss, dans la wilayad’Illizi.Les peintures dans les cavernes de Tihihaout et les gravures sur lesroches d’origine volcanique de Tinezrouft remontent à l’ère du néolithiqueancien, selon des spécialistes en ar- chéologie qui le considèrent, par conséquent,comme un legs culturel à sauvegarder et à préserver.La dégra- dation de ce patrimoine ancien et authentique est l’£uvre del’homme, des touristes et visiteurs aussi bien nationaux qu’étrangers, etest aggravé par l’absence d’un cadre officiel pour sa préservation, soutiennent- ils.Le directeur de l’Office du parc national du Tassili (OPNT) indique,à ce propos, que la zone en question a été déjà inspectée par des équipes spécialiséesregroupant des enseignants de l'Université de Mascara, de l’Institut d’ar- chéologiqued’Alger, de spécialistes du musée Bardo et des cadres de l’OPNT, aux fins d’uneétude pour une éventuelle intégration des zones Tinezrouft et Tihahaout dansle cadre de la réserve du Tassili. M. Mohamed Boudiaf a fait savoir

que cette étude est en cours dans larégion, et son dossier sera, une fois finalisé, transmis au ministère de laCulture pour approbation.Il a ajouté qu’une réflexion est aussi enga- gée pour l’ouverture d’unesous-direction de l’OPNT au niveau de la commune de Bordj Omar Idriss, susceptiblede veiller à la protection du patrimoine existant sur son territoire, à l’ima- gede celles déjà mise en place dans les communes d’Illizi et de Bordj El-Haouès.Le président de l’association «Imsokal» pour la sauvegarde du patrimoinesouligne, de son côté, l’importance de la préservation de ce legs archéologiqueinestimable afin de le transmettre, dans les meilleures conditions possibles,aux géné- rations futures et leur faire connaître la vie des premiers hommes- sur ces terres depuis des milliers d’années, et contribuer, par la même, aurenforcement de la carte archéologique et des atours tou- ristiques du pays. Les associations locales activant dans le domaine lancent un appel auxpouvoirs publics pour mettre un terme aux agissements des «ennemis» du patrimoine,et sollicitent l’intégration des deux zones précitées dans le cadre de l’OPNT.

Mercredi 15 août 2012

NATION

DK NEWS

3

LES PARTIS FACE AUX DÉFIS ÉCONOMIQUES

Des projets ambitieux

Abdiche.S

La véritable construction écono- mique s’ordonne autour de projets porteurs pour l’avenir et donc dans secteurs de pointe. Sciences, techno- logies nouvelles, communication, tourisme, auxquels peuvent partici- per de nombreux jeunes notamment. Tout récemment, le parti du FLN avait regroupé en son siège a Hydra, de jeunes chercheurs dans des disci- plines diverses, médecine, biologie, mécanique. Tous étaient porteurs de projets ambitieux.

L’initiative du parti du FLN est à porter au crédit de ses responsables. Elle s’inscrit en droite ligne de cette volonté d’intégrer les jeunes dans la vie active. L’illustration a de nouveau été démontrée lors de la toute récente soirée où furent reçus au siège du parti, des dizaines de jeunes. Pour en revenir à la concrétisation des projets, des initiatives telles que celles du FLN sont tout à fait louables, mais elles méritent un prolongement. Il doit venir de la coopération université en- treprise, des banques bien sûr, de fon- dations privées. C’est de la conjugaison de tous ces efforts que pourra naitre un véritable élan en fa- veur de la recherche- développement et des moyens à mettre en œuvre. La tendance est de chercher aussi des aides extérieures, d’institutions qui intègrent la recherche dans leur mis-

d’institutions qui intègrent la recherche dans leur mis- sion. A ce titre, l’union européenne, l’ONUDI, prêtent

sion. A ce titre, l’union européenne, l’ONUDI, prêtent souvent leur concours, pour ne parler que de ces institutions phares. L’état a mis en place toute une batterie de textes pour promouvoir la recherche. Mais en- core faut-il dépoussiérer ceux-ci pour les mettre réellement au service de jeunes porteurs de projets. L’effort doit aller vers les banques également toujours très réticentes lorsqu’il s’agit de prise de risque. Mais c’est vrai que l’entreprise et l’université restent encore le meilleur tremplin. C’est pour cela qu’il faut agir dans le sens d’un renforcement de leurs relations, impliquer les unes et les autres dans la gestion et tisser des liens de coopération. Nous devons rester à l’écoute du monde. On ne peut le faire que si la re- cherche dans notre pays s’élève au ni-

veau des préoccupations de la com- munauté scientifique et des besoins ressentis d’une population de jeunes qui pèsent sur les choix à faire et à venir. Notre pays s’éveille doucement à de telles perspectives. On ne peut durer en effet dans un monde gagné par les évolutions scientifiques et technologiques que si l’on dispose d’arguments capables d’y faire face. Tout le monde le sait, les avancées des pays développés sont aujourd’hui in- duites par des bonds prodigieux ac- complis dans le domaine de la recherche, dans l’existence d’équipes performantes tant au niveau des uni- versités que des entreprises, par des réseaux de communication d’une fia- bilité éprouvée. Il s’agit d’investisse- ments lourds qui posent comme préalable pour leur pérennité, la res- source humaine.

SELON L’ABEF

Un projet d'une agence algérienne de notation des banques en préparation

La Banque d'Algérie est en train de travailler surun projet de création d'un or- ganisme de notation des banques, a annoncé mardià l'APS le Délégué général de l'ABEF, M. Abderezak Tra- belsi.«La Banque d'Algérie travaille sur un projet pilote d'un organisme denotation des banques qui est actuel- lement dans sa phase d'éla- boration technique»,a indiqué ce responsable de l'Association des banques et des établissement finan- ciers. Au stade de la prépara- tion du projet, plusieurs options sont envisageables- concernant la forme que pourrait prendre ce nouvel organisme.Trois options sont actuellement exami- nées: disposer d'un outil de notationde création locale avec un personnel égale- ment local formé à cet effet ou créerune société mixte en partenariat avec une agence de notation étran- gère ou carrémentavoir plusieurs agences de nota- tion, a précisé M. Tra- belsi.Mais jusqu'ici «rien n'a été décidé par cette ins- titution», a-t-il affirmé.«Il faut qu'il y ait un outil de notation des banques qu'on l'appelleagence ou société, peu importe l'appellation, comme il faut créer un outil denotation des entreprises et des compagnies d'assu-

rance car l'information est- capitale dans une économie de marché», a-t-il insisté à dire. Juin dernier le gouver- neur de la Banque d'Algé- rie, M. Mohamed Laksaciavait annoncé une prochaine notation des banques à partir de 2013.La Banque centrale avait déjà adopté en 2011 un système de notationqu'elle avait éta- bli en collaboration avec le FMI et le département amé- ricainau Trésor, et qu'elle est actuellement en train de tester sur deux banques dela place. «Le système de notation vise en particulier à renfor- cer lacapacité de détection précoce de vulnérabilité des banques et établisse- mentsfinanciers afin de préserver la stabilité du sys- tème financier mais aussi laprotection des dépo- sants», avait alors indiqué M. Laksaci. Actuellement, la Banque d'Algérie est en train d'éla- borer les critèresdu fonc- tionnement de ce système de notation, selon le Délé- gué général de l'ABEF.Il s'agit, selon lui, de fixer les modalités pour le choix des intervenantsdans le sys- tème de notation, les condi- tions de leur intervention, et la désignationdes parties habilitées à donner l'infor- mation et à la publier, a-t-il

à donner l'infor- mation et à la publier, a-t-il encoreprécisé. Il sera également fait appel à

encoreprécisé. Il sera également fait appel à une société étran- gère pour mettreen place le système d'information, ins- taller l'outil informatique et formerl'effectif de la future agence de notation. Soulignant l'importance de cette opération, M. Tra- belsi a indiqué qu'elleallait permettre «une évaluation précise des risques des banques». La notation des banques aidera notamment à fixer les taux d'empruntsur le marché interbancaire qui seront établis en fonction de la solidité financièrede chaque banque. Selon le Délégué général

de l'ABEF, les taux d'em- prunt fixés actuellement- sur la base de l'appréciation des banques seront établis en fonction de la nota- tionde chaque banque. «Aujourd'hui l'Espagne ne s'endette pas au même taux que la France»,dira-t- il à titre d'exemple. M. Trabelsi a annoncé par ailleurs un projet de no- tation des entreprisesen ap- plication des décisions de la dernière tripartite écono- mique de 2011.Le dispositif va permettre aux banques d'avoir une meilleure ap- préciationsur la solvabilité des entreprises qui les solli- citent pour des finance- ments,a-t-il expliqué.

ALGERIE - ESPAGNE

Le partenariat économique renforcé

La manifestation «Semaine de l'Amitié algéro-espagnole»,prévue le mois d'octo- bre prochain à Oran, constitue une oppor- tunité pour lerenforcement du partenariat

économique entre les deux pays, a déclaré

à Oranle consul général d’Espagne, M.

José-Manuel Rodriguez-Martinez. Cet événement se tiendra dans le cadre de la célébration du cinquantenairede l'in- dépendance de l'Algerie et du 10ème anni- versaire de la signature du Traitéd'Amitié,

de Bon Voisinage et de Coopération liant les deux pays depuis le 8octobre 2002, a-t- il indiqué à l'APS en marge d'une cérémo- nie organisée lundisoir à l'institut culturel espagnol «Cervantès» à l'occasion de la fin de mandatdu directeur de cet établisse- ment, M. Javier Galvan. «La Semaine de l'Amitié algéro-espa- gnole sera mise à profit pourla tenue de journées économiques conviant pas moins de 250 entreprises des deuxpays en vue de débattre des multiples possibilités d'investissement et de partenariatoffertes dans l'Oranie», a précisé M. Rodriguez- Martinez. «Ces rencontres seront axées sur des fi- lières d'intérêt commun, offrantde réelles opportunités de partenariat gagnant-ga- gnant, notamment celles dubâtiment, de la construction, des services médicaux et paramédicaux, et du transport»,at-il fait savoir ajoutant que «l'expertise espagnole est particulièrement appréciéedans l'Ora- nie, notamment dans le segment bâti- ment», et que «l'industrie espagnoleest, de son côté, en quête d'une nouvelle dyna- mique dans ce domaine d'activité». «Il n'est un secret pour personne que l'industrie du bâtimenten Espagne connaît des difficultés dues à une crois- sance trop rapide, et qu'elledoit mainte- nant se ressaisir à la faveur des opportunités offertes à l'international»,a expliqué M. Martinez-Rodriguez. Il existe 70 entreprises mixtes algéro- espagnoles déjà opérationnellesà Oran, a indiqué le consul général d'Espagne citant parmi elles «les plus emblématiquesde la qualité du partenariat»entre les deux pays,

à l'image de celles intervenantdans la

construction du tramway (Isolux Corsan), la gestion de l'eau (Agbar)et la production d'ammoniac et de fertilisants (Fertiberia). La Semaine de l'Amitié algéro-espa- gnole prévue en octobre à Oran permet- trade «matérialiser les efforts déployés par les autorités des deux pays en vuede mul- tiplier ces partenariats exemplaires qui génèrent unvéritable transfert de techno- logies ainsi que l'emploi de la main-d'oeu- vre locale»,afait savoir par ailleurs M.Martinez-Rodriguez. «L'Espagne est le premier pays de l'Union Européenne à avoir signéun Traité d'Amitié, de Bon Voisinage et de Coopération avec l'Algérie», a t-ilrappelé ajoutant en outre qu'une palette d'activités artistiques est aussi programméeà Oran lors de la Semaine de l'Amitié qui sera ponctuée par la fête nationalede l'Espagne (12 octobre) en commémoration de la Dé- couverte de l'Amérique parChristophe Co- lomb en 1492. La cérémonie d'hier ,présidée par le Consul général d'Espagne s'esttenue en l'honneur du directeur partant de l'institut Cervantès, M. Javier Galvanqui a été promu au poste de chef de cabinet du Se- crétaire général de cette institutioncultu- relle à Madrid. De nombreux universitaires et cadres des associations culturellesoranaises ont été invités à cette rencontre tenue sous le slogan «Quatre annéesde culture. L'insti- tut Cervantès et Oran : une amitié pro- fonde et durable».

(APS)

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Mercredi 15 août 2012

CONJONCTURE

Une rentrée pas comme les autres ?

Slatni.B

Les partis politiques, du moins les plus en vue, le FLN et le RND, ont occupé la scène durant cet été finis- sant. L’un, le FLN, en multi- pliant les initiatives, rencontre avec de jeunes in- venteurs, l’autre plus récente encore avec de jeunes mili- tants dans la perspective des législatives. Le RND pour sa part vient de se distinguer en lançant un mémorable appel aux jeunes aussi pour qu’ils rejoignent ses rangs en ayant pour point de mire, les élec- tions locales. Il y a un besoin de renouvellement qui appa- rait tout naturel d’ailleurs, de la part de ces deux places fortes de l’activité partisane nationale. Le FLN comme le RND, occupent les premiers rangs, tendance qui a été confirmée par les récentes législatives. Ils continuent à occuper l’essentiel des dé- partements ministériels et aujourd’hui les sièges de la nouvelle APN. Ils affirment

avoir de bonnes perspectives pour le pays. La situation de transition politique actuelle doit pourtant les gêner considérablement, elle qui s’éternise. De nombreux dé- partements ministériels sont aujourd’hui sans titulaires. Les intérims qui durent ne font jamais qu’occuper le terrain sans réel pouvoir de décision, ceci dit sans cher- cher à remettre en cause la compétence des uns et des autres. Mais le monde de la gestion et de la gestion poli- tique notamment, est ainsi fait, qu’il ne peut évoluer et pourquoi pas, prospérer, que dans des situations clai- rement planifiées et avec des objectifs précis à atteindre. L’intérim par définition re- levé toujours d’une situation inconfortable, provisoire pour tout dire. Très peu de ce fait comprennent les motiva- tions actuelles qui laissent semer le doute et que n’ex- pliquent ni la pause estivale, ni encore moins le rama- dhan. Dans une conjoncture difficile comme vécue par le

pays, comme le reste du monde, il y a un devoir de vi- gilance maximale qui ne peut être reporté à plus tard. C’est une évidence. On conti- nuera alors à tirer des traites d’espoir sur l’avenir, en at- tendant au moins que cet été finissant, nous permettre de mieux scruter l’horizon poli- tique immédiat. A propos de la rentrée so- ciale, elle est placée dans la perspective des élections lo- cales on le sait. Il s’agit d’élections qui s’avèrent tou- jours déterminantes. C’est aussi le temps des bilans et des promesses électorales. En fait de bilan, la gestion des collectivités locales a tou- jours été supportée au ni- veau de l’investissement, par l’état. La presque quasi-totalité des communes sont placées sous perfusion et leur sort est lié aux crédits qui leur sont accordés dans le cadre du budget de l’état. Parfois les investissements ont eu à en souffrir. Échappent à cette règle qui s’est perpé-

tuée en dépit des reformes, de l’adoption de nouveaux textes, Alger et quelques grandes agglomérations. Si l’in veut parler de bilan, il se- rait difficile alors de dire que la gestion locale a trouvé ses marques. L’introduction du multipartisme dans la ges- tion locale n’est pas encore été bien assimilée. Elle pose beaucoup de problèmes qu’elle n’en a pu résoudre même. La vie au sein de nos com- munes et wilayates a tou- jours été difficile pour le citoyen, confronté à une multitude de problèmes face à une administration locale s’érigeant parfois en vérita- ble forteresse. De ce fait les mouvements sociaux qui naissent çà et là, ont toujours ou presque, pour source cette incompréhension, élus locaux, citoyens. Démunis de moyens, les APC se retran- chent devant ce qu’elles pen- sent être salvatrice pour elles, la loi du silence. C’est autre chose tout de même que de la gestion.

Le consommateur pris au piége de la spéculation

O. Larbi

Alors que la situation sociale met en relief les espoirs et les difficultés à les réaliser, l'Algérien est soumis au diktat des commerçants qui le saignent à coups de renchérissement systéma- tique d'un jour à l'autre des prix des produits les plus consommés. Les viandes rouges et blanches attei- gnent des niveaux de prix délirants; le poisson et les fruits de mer sont un luxe pour le consommateur algérien qui louche sur la sardine surgelée sans pouvoir se l'offrir. La mercuriale des fruits et légumes est à la hausse et ce qui est acquis pour les détaillants le sera pour toujours: il serait miraculeux que la pomme de terre retrouve le prix plan- cher de 25 à 30DA ! Les légumes secs sont plus chers que la semoule et les boulangers menacent d'augmenter unilatéralement le prix de la baguette. L'inflation atteint au cours du premier semestre 2012 les 7%. C'est dire que le secteur des biens de consommation est loin d'être maîtrisé quoi qu'en disent les responsables concernés. L'explication la plus réitérée est que les effectifs pour le contrôle sont insuffisants ou que des procès- verbaux ont été dressés à des milliers de contre- venants. Hélas, cela ne dissuade en rien les commerçants indélicats et de plus en plus gagnés par l'impunité. On le comprend le consommateur est sans défense et ce ne sont pas les as- sociations qui pourraient le protéger puisque leurs actions sont sans effet. On demande perfidement au consomma- teur de se conduire de façon ration- nelle, mais on ne fait rien pour que la concurrence joue dans tous les secteurs et à tous les niveaux!

Certains avancent que les salariés ont été augmentés dans tous les sec- teurs d'activité: cela est vrai mais, ces « heureux bénéficiaires » se plaignent que l'inflation a fait fondre le pactole que représentaient les rappels. Même les retraités se plaignent du traitement qui leur est appliqué: la caisse de re- traite n'appliquant pas automatique- ment le relèvement de leurs pensions aux dates fixées par la réglementation. Les chômeurs pères et mères de fa- mille se demandent pourquoi ils sont exclus du bénéfice des allocations fami- liales alors que c'est l'Etat qui paye ces allocations naguère supportées par l'entreprise c'est-à-dire l'employeur. Il est de notoriété que les solidarités fami- liales, villageoises ou de voisinage ont reculé si bien que l'Etat se substitue à ces cadres sociaux pour des allocations de solidarité, la mise en place d'un fonds social, diverses actions à l'occa- sion de fêtes religieuses. Des entreprises nationales, des en- trepreneurs privés, des associations ca- ritatives et des personnes physiques investissent ce créneau de la bienfai- sance. Même l'UGTA reconnaît les diffi- cultés de la vie puisque durant le ramadan, elle a ouvert des galeries mar- chandes qui ont montré que les prix

Sans ignorer

peuvent être maîtrisés

les problèmes de logements (qui exis- tent par centaines de milliers mais ne sont pas livrés aux demandeurs), la fai- blesse des résultats de la politique de l'emploi, il n'en reste pas moins que la population ronge son frein et rumine

une morosité qui explose parfois en dé- foulements, heureusement limités à une rue, un quartier, un village. Les délestages et pannes électriques durables, la sécheresse qui atteint les robinets compliquent la vie des algé-

riens qui ne comprennent pas que les bulletins d'autosatisfaction fournis par les responsables directs d'entreprises publiques ou chargées de leur gestion tournent au cauchemar. On l'a dit ici les efforts de l'Etat algérien en matière de modernisation et de création de condi- tions qui favorisent une meilleure qua- lité de la vie sont réels et matériellement visibles. Il reste que les gestionnaires directement concernés ne sont pas toujours à la hauteur de la politique et de l'attente des citoyens. Si l'Etat au plus haut niveau focalise sur les équilibres macroéconomiques, les exécutants doivent se préoccuper de la demande sociale en anticipant l'offre et en réalisant les équipements néces- saires, dans les temps et au moindre coût, pour la collectivité nationale tant en dinars qu'en termes de bien-être physique et moral. Les responsables de la mal vie, des maladies psychosoma- tiques et des stress qui compliquent la vie du citoyen, des familles et coûtent des milliards de dinars à la sécurité so- ciale et aux services de santé de plus en plus débordés par la demande de soins La situation est telle que les consé- quences de la torpeur actuelle, la lé- thargie dans les services de protection du consommateur, le laisser aller et le laisser faire vont à l'encontre de la déci- sion et de la direction que veut impri- mer l'autorité politique au pays avec le soutien des citoyens. Il est de plus en plus évident que les structures défail- lantes, les hommes qui les dirigent doi- vent se faire leur travail ou se démettre! Il est d'autre part absolument impé- ratif que les partis politiques s'intéres- sent au vécu des algériens et s'inquiètent de la détérioration de leur cadre de vie et de la qualité du vivre en- semble. Est-ce trop demandé ?

POUR FAIRE FACE AUX DÉRIVES

Redonner confiance à la jeunesse

O.Larbi

Certains se réjouissent et d’autres s’in- quiètent des manifestations de jeunes à la suite des désagréments provoqués par les délestages de courant électrique et les cou- pures d’eau. La jeunesse est la force d’une nation. Les modes d’expression de nos géné- rations les plus récentes sont plutôt assez peu évolués : lancer des pierres sur les forces de sécurité, brûler des pneus, barrer des voies publiques… S’ils ont recours à ces ex- trêmes, c’est qu’ils ont le sentiment que les administrations concernées gardent en toute circonstance un flegme pour ne pas dire un désintéressement coupable au re- gard des complications consécutives à leur gestion. C’est ce détachement que les pro- testataires veulent stigmatiser. Ces manifes- tations sont en réalité des appels « Au secours ! » Que personne apparemment ne veut entendre ! Certains au niveau local ou supérieur ont perdu le contact avec la popu- lation et ses besoins leur sont devenus insi- gnifiants. Superflus, futiles, non nécessaires. Quand des « responsables » répondent que la panne sera réparée « dans 3 jours ou 7 », il y a là quelque chose de choquant et mé- prisant ; surtout que les communes ne se mobilisent pas pour approvisionner les ha- bitants en eau et restent inopérantes pour mener avec d’autres des actions de commu- nication et d’explication que les citoyens ré- clament. Depuis 1980 la population algérienne a plus que triplée ; elle est à plus de 70 % citadine. A partir de là, il est aisé de mesurer la demande sociale et les contraintes qui font qu’il y a eu du retard à les satisfaire. On oublie que depuis 1986 et jusqu’à la moitié des années 2000, l’Algérie a vécu deux décennies effroyables sur tous les plans qui ont apporté leur cortège de mal- heurs, de régression dans tous les domaines de la vie sociale ; l’ont affaiblie au plan inter- national jusqu’à craindre pour son unité et sa liberté. C’est la jeunesse qui, en première ligne, a sauvegardé cette liberté et cette unité. La jeunesse est la force d’une nation. Celle de l’Algérie est enviée par celles qui « vieillissent » et créent de plus en plus de dispositifs pour encourager la natalité et ré- duire la mortalité infantile. Si les jeunes re- courent à des méthodes qui n’ont rien de moderne et de civilisé, c’est que leur forma- tion civique et culturelle a été insuffisante ; que le dialogue permanent revendiqué dans les textes n’arrivent pas se faire concrète- ment ; que la communication ne s’établit pas. C’est un grand déficit et la cause de perte d’énergie positive pour d’autres tâches. Il serait fastidieux de citer les respon- sables de cette situation qui donne de notre jeunesse une image fausse et négative. Le pire est qu’elle l’adopte ! Quelle s’y reconnaît ! En cette période où la pression des contraintes sociales et familiales pèse lour- dement sur les budgets des ménages, où res- surgissent les problèmes du logement et du chômage, le sentiment de ras le bol est vite atteint… Qu’il y ait des dérives et de possibles récupérations à des fins politiciennes est un risque que les forces politiques républi- caines doivent s’interdire en agissant sur le terrain pour la solution des problèmes ren- contrés. Les édiles qui seront élus en no- vembre prochain pour diriger les communes doivent être secondés par des techniciens expérimentés aux postes non éligibles. Mais la priorité est de redonner confiance en elle-même à la jeunesse. Créer les cadres d’écoute est essentiel et urgent. Pour l’Algérie.

Mercredi 15 Août 2012

NATION

DK NEWS

5

FLAMBÉE DES PRIX, CANICULE ET COUPURES D’ÉLECTRICITÉ

Sacré Ramadhan !

Walid. B

Perdu entre les vicissitudes de la vie quotidienne, bouleversé par la flambée des prix des produits de large consommation et les fréquentes coupures d’électri- cité, le citoyen algérien aura vécu, en ce mois sacré de rama- dhan, des péripéties qu’il ne se- rait pas prêt d’oublier de sitôt.

Et pour cause, à la dégrada- tion du pouvoir d’achat, du reste alimentée par la traditionnelle frénésie de la hausse des prix du- rant ce mois sacré, sont venues se greffer les coupures, presque quotidiennes, du courant élec- trique, obligeant la population à rompre souvent le jeûne à la chandelle. Pourtant, le gouver- nement avait assuré avoir pris toutes les dispositions néces- saires pour permettre aux ci- toyens de passer le mois de Ramadhan dans les meilleures conditions possibles. C’est ainsi que le ministère de l’Agriculture et du Développe- ment rural avait annoncé plu- sieurs mesures pour affronter les divers problèmes qui surgis- sent chaque année durant le mois de Ramadhan, dont notam- ment la mise en place de tous les moyens nécessaires pour éviter la pénurie des produits de large consommation, mettre fin à la flambée des prix et garantir aussi une meilleure régulation du marché pendant le mois sacré.

JUSTICE

Les tarifs des produits agricoles, pendant ce mois, seront aborda- bles, les fruits, les légumes, les viandes et les laitages seront dis- ponibles en quantités largement suffisantes, avait-on assuré du côté du ministère de l’Agricul- ture. Mais entre le discours triom- phaliste et la réalité du terrain, il y a loin de la coupe aux lèvres. Le citoyen aura constaté, à son corps défendant, que les assu- rances données par le gouverne- ment n’ont pas eu d’effet devant des spéculateurs, plus que ja- mais décidés à défier la loi et à imposer leur diktat sur le mar- ché. Ce constat a été maintes fois vérifié. Les prix n’ont pas baissé et, pis encore, la tendance était toujours à la hausse au fur et à mesure que les jours du mois sacré s’égrenaient, ce qui n’a pas été sans donner un coup sérieux au budget des petites bourses, réduites qu’elles étaient à la por- tion congrue. Et ce n’est pas en- core fini, puisque le citoyen doit faire face à une autre hausse des prix, celle qui touche les vête- ments de l’Aïd, plus particulière- ment ceux des enfants où les choses se compliquent encore davantage pour le commun des mortels. Il faut dire que là encore, des commerçants sans scrupules, guidés par le seul but du gain fa- cile, n’hésitent pas à doubler les prix de leur marchandise et… ad- vienne que pourra ! Sur un autre

leur marchandise et… ad- vienne que pourra ! Sur un autre registre, ce mois de Ramadhan

registre, ce mois de Ramadhan 2012 restera à jamais gravé dans la mémoire du citoyen algérien qui n’oubliera pas certainement les coupures d’électricité qui lui ont rendu la vie très difficile. Plongés dans le noir durant de longues nuits, les populations ont dû recourir, dans plusieurs localités du pays, à différents formes de manifestations pour exprimer leur colère et faire en- tendre leur voix. Comme cela a été le cas dans de nombreux quartiers de la wilaya d’Alger, l’occupation de la rue a fini par avoir raison des autorités, obli- gées à rompre le silence et à réa- gir face à une telle dégradation de la situation. Pour calmer les esprits, le mi- nistre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a, ainsi, annoncé

le lancement d’un plan national d’urgence visant à augmenter la capacité de production de l’élec- tricité durant les quatre pro- chaines années. Ce programme pour lequel le gouvernement a consacré un budget de 2000 mil- liards de DA, porte sur la réalisa- tion de nouvelles centrales électriques devant permettre l’augmentation de la production jusqu’à 12000 mégawatts. Mais en attendant cette échéance, le citoyen doit prendre son mal en patience avec l’espoir que le ramadhan de l’année pro- chaine sera meilleur et qu’il ne connaitra pas la même hausse des prix et les mêmes coupures d’électricité. Pendant ce temps, le nouveau gouvernement qui sera prochai- nement constitué devra se pen-

cher sur la préparation des élec- tions locales prévues le 29 no- vembre prochain. Dans ce sens, et dans le cadre de la poursuite de l’examen des dossiers de création des nou- veaux partis politiques, le minis- tère de l’Intérieur vient d’autoriser cinq nouveaux partis à tenir leur congrès constitutif. Le ministère tient à rappeler, par la même occasion, que l’examen d’autres nouveaux dossiers allait se poursuivre dans les prochains jours. Ces nouvelles formations po- litiques sont désormais sou- mises à une véritable course contre la montre, notamment celles qui veulent se mettre dans le bain de la course électorale pour être fin prêtes au rendez- vous du 29 novembre prochain.

Report au 25 septembre du procès en appel de l'affaire d'Algérie Télécom

Le procès en appel de l'affaire d'Algérie Télécom dans laquelle sont impliqués l'ex conseiller du PDG d'Algérie Télécom, Mo- hamed Boukhari, et l'homme d'affaire al- géro-luxembourgeois, Chami Madjdoub, a été reporté mardi au 25 septembre par la

chambre pénale de la Cour d'Alger. Le re- port a été décidé par le juge Taïb Hallali à la demande de la défense en raison de l'état de santé de l'accusé Mohamed Bou- khari qui était présent à l'audience en dépit de deux opérations chirurgicales

BÉJAÏA

Mercuriale : Le calme qui précède la tempête ?

Par Arslane Boughiden

« Trop poli pour être honnête », dit l’adage. Les consommateurs, en cette veille de l’Aïd el Fitr, accueillent avec scepticisme et prudence cette subite décantation des prix des légumes et fruits, et même des viandes. En chute libre depuis quelques jours, les prix risquent de flamber du jour au lendemain, surtout 48h avant les fêtes. Pour l’instant, la carotte est à 35,00 DA, la tomate à 65,00, la pomme de terre à 35,00, l’oignon demeure collé à son prix tel que fixé depuis bien avant le mois sacré, c’est- à-dire 45,00 DA, le poivron « mouz-hlou » (Très coté, au point où il a atteint, il y a à peine deux semaines, le pic des 150,00 DA le kg !) a dégringolé à 60,00 DA le kg, l’au- tre poivron et le piment tournoient autour de 70, 75,00 DA le kg, la courgette oscille entre 50,00 et 60,00 DA…La décantation affecte également les fruits :Pour , entre 100,00 et 150,00 DA le kg, vous avez du bon raisin rouge-noir, de la bonne poire dorée, juteuse et douce est cédée à 140,00 DA …Côté viandes, un léger mieux d’à peine moins 40,00 à 50,00 DA pour le bœuf, le poulet étant descendu de 370,00 DA à 320,00 DA le kg, voire 300,00 DA aux « souk s» hebdo. Mais attention au décollage vertical dès jeudi ? Espérons que non…

qu'il vient de subir. La défense a égale- ment demandé la convocation du repré- sentant de la banque Natixis de Luxembourg, Dominique Fermine, faute de quoi, elle a annoncé qu'elle se retirerait à chaque audience. Le juge a cependant été catégorique en relevant qu'aucune demande n'a été for- mulée pour faire témoigner le représen- tant de Natixis. Une peine de dix-huit (18) ans de pri- son ferme et une amende de cinq (5) mil- lions de dinars avaient été prononcées par la première instance judiciaire, à savoir le pôle judiciaire spécialisé du centre contre Mohamed Boukhari et l'homme d'affaire algéro-luxembourgeois Chami Madj- doub. Ils ont été condamnés pour avoir commis entre 2003 et 2006 des actes de «corruption, trafic d'influence et blanchi- ment d'argent au préjudice d'Algérie Té- lécom». Dans la même affaire, ont été condam- nés par défaut à dix (10) années de prison ferme trois cadres de deux sociétés chi- noises, ZTE Algérie et HUAWEI Algérie, pour «trafic d'influence». Selon l'ordonnance de renvoi, l'affaire a éclaté lors de l'instruction entamée dans le cadre du dossier de l'autoroute Est- Ouest suite à une commission rogatoire internationale qui a conduit le juge d'ins- truction de la 9ème chambre près du pôle

judiciaire de Sidi M'Hamed au Luxem- bourg. L'instruction a permis de révéler que Mohamed Boukhari et Chami Maj- doubi avaient perçu des pots de vins à l'étranger (Luxembourg) en relation avec des transactions douteuses (en matière de télécommunications et d'internet) conclues par Algérie Télécom et les deux sociétés chinoises ZTE Algérie et HUAWEI Algérie. Les sociétés ZTE Algérie et HUA- WEI Algérie avait versé en contrepartie de ces transactions avec Algérie Télécom des «commissions» au profit de deux sociétés de consulting appartenant à Boukhari et Chami dans des comptes «off shore» ou- verts au Luxembourg. Lors de son audition au tribunal, Mo- hamed Boukhari, a reconnu avoir perçu 10 millions dollars en contrepartie, selon lui, des consultations qu'il faisait au profit des deux sociétés chinoises ZTE Algérie et HUAWEI Algérie concernant les perspec- tives économique en Algérie bien qu'il était en même temps cadre dirigeant à Al- gérie Télécom. Chami Majdoubi impliqué aussi dans le cadre du dossier de l'autoroute Est- Ouest a également reconnu avoir ouvert les comptes des deux sociétés «off shore» de consultation appartenant à Boukhari, niant toutefois sa relation avec les mar- chés obtenus par les deux sociétés chi- noise avec Algérie Télécom.

6 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mercredi 15 Août 2012

LE KIF ÉTAIT DISSIMULÉ SOUS UN TAPIS DE VOITURE

Août 2012 LE KIF ÉTAIT DISSIMULÉ SOUS UN TAPIS DE VOITURE Stu-Pé-Fiant ! C’est sous le

Stu-Pé-Fiant !

C’est sous le tapis de la voiture que furent dé- couverts 2, 800 kg de kif traité en plaquettes de 100 grammes. Le 28 avril 2011, les éléments de la police judiciaire de la sûreté d’Alger ont in- tercepté deux trafi- quants de stupéfiants à bord d’une clio, imma- triculée à Alger.

Ayant remarqué le comportement suspect des occupants de la voiture, les policiers ont procédé à une

fouille minutieuse du véhicule, qui leur a permis de découvrir environ 2, 800 kg de kif traité, en plaquettes de 100 grammes et 80.000 dinars, le tout dissi- mulé sous un tapis, à l’arrière du véhicule. Les deux trafi- quants, Ali, 37 ans, et Amine, 40 ans ont été auditionnés et présen- tés au parquet sous le chef d’inculpation de trafic de stupéfiants. Lors du procès, le 12

bunal d’Alger, le prési- dent leur rappelle leur passé judiciaire en leur faisant remarquer qu’ils n’en sont pas à leur première affaire. Le représentant du mi- nistère public, relatant les faits contenus dans le dossier, requiert la peine de 7ans de prison ferme pour Ali et Amine.A la fin des déli- bérations, les peines requises par le minis- tère public sont main- tenues.

août 2012, devant le tri-

A.Ferrag

main- tenues. août 2012, devant le tri- A.Ferrag Brésil : plan gouvernemental pour développer les

Brésil : plan gouvernemental pour développer les technologies nationales

gouvernemental pour développer les technologies nationales Le gouvernement brésilien et l'entreprise pétrolière

Le gouvernement brésilien et l'entreprise pétrolière Petrobras ont annoncé lundi une série de dispositions favorisant un développe- ment technologique devant permettre à terme une meilleure participation des entreprises na-

tionales à l'exploitation en eaux profondes. Ce plan vise à développer un réseau de four- nisseurs nationaux dans l'industrie navale, ga- zière et pétrolière afin d'exploiter les réserves majeures découvertes ces dernières années dans les couches «présalifères» profondes, à plus de 6 km sous le niveau des fonds marins. «Cela bénéficierait largement au Brésil et aux entreprises qui investissent dans le secteur

) (

culture», a annoncé lundi à la presse Graça Fos- ter, présidente de la compagnie pétrolière pu- blique. «Nous voulons encourager et stimuler les entreprises à s'investir dans des domaines dans lesquels elles ne s'investissent habituellement pas, des domaines dominés par des entreprises étrangères, qui avancent dans les domaines à forte intensité technologique constituant le talon d'Achille de notre industrie», a affirmé de son côté Glauco Arbix, président de l'Agence de financement d'études et de projets (Finep) du ministère des Sciences et Technologies. Ce programme, appelé Inova Petron, offrira

Faire appel aux locaux fait partie de notre

jusqu'à 1,5 milliard de dollars de crédits - co-fi- nancés par la Banque de développement du Brésil et la Finep -pour appuyer des projets in- novants en matière de recherche, d'ingéniérie, d'acquisition de technologie, de production et de commercialisation de produits liés au sec- teur pétrolier, qui représente aujourd'hui 13% du PIB brésilien. Le Brésil est en passe de devenir un nouveau géant pétrolier avec des découvertes majeures ces dernières années dans les couches «présa- lifères» profondes, qui se trouvent sous des milliers de mètres de profondeur d'eau. Leur exploitation nécessite des installations

très complexes et coûteuses qui profitent pour l'instant aux groupes d'ingénierie étrangers. Depuis décembre 2010, une loi prévoit que l'ex- ploitation de ces gisements doit être effectuée à 60% par des entreprises nationales. Cette loi, jugée protectionniste, est très critiquée par les entreprises étrangères. Aujourd'hui, 65% d'opérateurs locaux interviennent dans les sec- teurs de l'exploration et de la production pétro- lière. Le Brésil veut faire passer sa production pé- trolière d'environ 2 millions de barils jour ac- tuellement à près de 5 millions d'ici 2020, principalement via Petrobras.

APS

POUR 11 MILLIONS DE CENTIMES

Ils tuent

un pompiste

POUR 11 MILLIONS DE CENTIMES Ils tuent un pompiste Pour onze millions de cen- times, ils

Pour onze millions de cen- times, ils n’hésitent pas à éli- miner un paisible citoyen. Deux hommes, Youcef et Chérif, munis d’armes blanches s’attaquent à une station service. Plus grave en- core, ils tuent un pompiste avant de s’emparer de la caisse qui contenait onze mil- lions de centimes. La scène se passe le 25 juin 2011. Une fois leur forfait accom- pli, les deux bandits remon- tent dans leur véhicule et prennent la fuite. Le pom- piste, Rabah, 47 ans, est griè- vement blessé. Le malheureux a reçu plusieurs coups de couteau. Quelques instants plus tard, il succom- bera à ses blessures. Après une minutieuse enquête, les deux malfaiteurs sont arrêtés. Présentés au parquet, ils doivent répondre de l’accusa- tion d’homicide volontaire. Ils commencent d’abord par nier les faits, mais devant tant de preuves, ils passent aux aveux et racontent les cir- constances de leur crime. Le

jour du procès, le 12 août 2012, au tribunal d’Alger, les deux malfaiteurs sont accusés d’homicide volontaire avec préméditation, de vol qualifié et de menace à l’arme blanche. L’avocat général s’exclame : « s’armer de cette manière et tuer le pompiste ? » Il relate les faits afin de prouver toute la sauvagerie de deux malfaiteurs envers le pompiste. « Je requiers la peine capi- tale à l’encontre de Youcef et 8 ans pour Chérif », martèle- t-il. Pour sa part, l’avocat de la défense appuie sa plaidoirie sur le fait que l’intention de ses deux clients était de voler et non de tuer. Pour le représentant du ministère public, en re- vanche, il y avait intention de voler mais aussi de tuer, puisque Youcef et Chérif étaient armés et ils avaient tout préparé. A la fin des déli- bérations, Youcef écope de 15ans et Chérif de 7 ans de pri- son ferme.

A.Ferrag

Mercredi 15 Août 2012

SOCIÉTÉ

DK NEWS

7

USA-IRAN

Séisme en Iran : l'aide n'est pas concernée par les sanctions, dit Washington

n'est pas concernée par les sanctions, dit Washington L'aide humanitaire que des Américains enverraient en

L'aide humanitaire que des Américains enverraient en Iran pour aider le pays après le double séisme qui a fait plus de 300 morts samedi n'est pas concernée par le régime de sanctions qui vise Téhéran pour son programme nu- cléaire controversé, a précisé Washington lundi.

"Les Américains qui souhaite- raient fournir de l'aide aux Ira- niens peuvent donner de la nourriture ou des médicaments sans avoir besoin d'obtenir une licence réglementant les trans- actions avec l'Iran", a déclaré

lundi Victoria Nuland, porte-pa- role du département d'Etat, fai- sant référence aux exemptions possibles au régime de sanctions mis en place par Washington. "Certains types de transactions financières non commerciales entre personnes restent autori- sés", a-t-elle poursuivi. Les Etats-Unis avaient pré- senté dimanche leurs condo- léances aux Iraniens et dit être prêts à aider le pays après le dou- ble tremblement de terre de sa- medi. Cette offre "est toujours valable", a souligné lundi Mme Nuland, rappelant toutefois que

les autorités iraniennes avaient assuré n'avoir pas besoin d'aide étrangère. Le Conseil national irano-américain, un groupe re- présentant les Iraniens installés aux Etats-Unis, avait exhorté l'administration de Barack Obama à s'assurer que les efforts pour aider l'Iran après ce séisme ne soient pas "entravés par les disputes entre les gouverne- ments américain et iranien". Le double séisme qui a frappé samedi le nord-ouest de l'Iran a fait 306 morts, en majorité des femmes et des enfants, et 3.037 blessés, selon un bilan officiel.

RUSSIE

Séisme de magnitude 7,7 en mer d'Okhotsk, dans l'Extrême-Orient russe (USGS)

Un puissant séisme de magnitude 7,7 s'est produit mardi matin en mer d'Okhotsk, dans l'Extrême-Orient russe, n'en- traînant aucune alerte au tsunami, a annoncé l'Institut géo- physique américain (USGS). Le séisme, enregistré à 02H59 GMT, a été localisé à 158 km au nord-est de Poronaysk, ville portuaire de l'île de Sakha- line, et à une profondeur de 625 km, a précisé l'USGS. Le cen- tre d'alerte au tsunami dans le Pacifique a de son côté indiqué qu'aucun tsunami destructeur n'était à redouter.

TLEMCEN

690 hectares détruits par 33 feux de forêts

Trente-trois (33) feux se sont déclarés depuis le début de l’été dans la wilaya de Tlemcen et ont détruit 693 hectares de forêts, de broussailles et d'arbres fruitiers, a-t-on indiqué à la Conservation des forêts.Les feux, qui ont affecté des zones montagneuses accidentées, ont pour origine surtout la canicule sévissant dans la région, surtout durant ces dernières semaines, selon le même responsable qui a précisé que certaines localités ont enregistré une série d’incendies successifs. Les unités combinées d’intervention, composées des services des forêts et de la Protection civile ont mobilisé l’ensemble de leurs moyens humains et matériels avec l’aide des colonnes mobiles des wilayas limitrophes. Cinq feux de forêts ont été enregistrés dernièrement, dont ceux déclarés dans la localité de Honaine ayant détruit 60 hectares d’arbres fruitiers et de broussailles ainsi que celui d’El Ourit (2 ha d’arbres fruitiers) et de Beni Snouss et celui à Tirni circonscrit dimanche soir après avoir ravagé 115 hectares. La Conservation des forêts a mis l’accent sur la nécessaire prudence des usagers des routes jouxtant les espaces forestiers et les vergers particulièrement durant ces jours de forte chaleur.

PUB

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme

Office de Promotion et de Gestion Immobilière de Laghouat

NIF : 098303010058147

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 19/2012

L’Office de Promotion et de Gestion Immobilière de Laghouat, lance un avis d’appel d’offres national ouvert à la concurrence pour la réalisation des travaux des 702 logements publics locatifs (Programme quinquennal 2010-2014) à travers la wilaya de Laghouat répartis comme suit :

1) 676 logements à travers la wilaya de Laghouat (programme quinquennal 2010-2014) tranche 2011 :

Désignation

BET

LOCALITÉ

Type de logement

Nombre

Désignation des lots

des projets

des Logts

         

Lot 05 : 60 Logts

Projet 01

LAROUI LOTFI

AFLOU (Oum Grine)

Collectif (R+3)

104

Logts

Lot 08 : 44 Logts

         

Logts

Lot A : 108 Logts

Projet 02

ADI

AFLOU (Route El Bayadh)

Collectif (R+3)

300

Lot B : 96 Logts Lot C : 96 Logts

Projet 03

BENAOUM

AFLOU (nouveau pôle)

Collectif (R+3)

96

Logts

Lot 02 : 48 Logts Lot 03 : 48 Logts

AHMED

 
     

Collectif (R+2)

52

Logts

Lot 03 : 52 Logts

Projet 04

BENDJEDOU ALI

G.SIDI SAAD

Collectif (R+2)

60

Logts

Lot 01 : 60 Logts

         

Lot 01 : 40 Logts +

Projet 05

KAHIL FARID

BRIDA

Collectif (R+2)

64

Logts

commerces Lot 03 : 24 Logts

A- Offre technique :

01

Déclaration à souscrire.

02

03

(copie légalisée).

04

05

(copie légalisée).

06

07

08 Liste du matériel à engager

09

10

légalisée),

11 Déclaration de probité.

12

B- OFFRE FINANCIÈRE :

01 Lettre de soumission.

02

03

04

forme suivante :

Réalisation des travaux

2) 26/2500 logements sociaux locatifs à travers la wilaya de Laghouat (programme quinquennal 2010-2014) tranche 2010 :

Désignation des projets

BET

Localité

Type de logement

Nombre des Logts

Désignation des lots

Projet 06

TADJ HADJA

TADJMOUT

Collectifs en F3

10

Logts

Lot 04 : 10 logts + commerces

 

MAHROUG

ELHADJEB

Semi-collectif

16

Logts

Lot 01 : 08 logts

Projet 07

ERAS

(R+1)

 

Lot 02 : 08 logts

DK NEWS

07 ERAS (R+1)   Lot 02 : 08 logts DK NEWS Anep : 933 892 du

Anep : 933 892 du 15/08/2012

Les offres doivent être accompagnées des pièces règlementaires dû- ment légalisées :

Extrait de rôle de moins de trois (03) mois (copie légalisée).

Attestation de mise à jour légalisée (CASNOS. CNAS, CACOBATH)

Registre de commerce du soumissionnaire (copie légalisée).

Certificat de qualification du soumissionnaire en cours de validité

Casier judiciaire du signataire du marché (copie légalisée).

Références professionnelles du partenaire cocontractant dans des

projets similaires (attestations de Bonne exécution délivrées par les maîtres d'ouvrage).

Planning de réalisation dument signé.

Attestation de dépôt des comptes sociaux pour les sociétés (copie

Copie de la carte d'identification fiscal (NIF).

Le cahier des charges paraphé et signé.

Bordereau des prix unitaires paraphé et signé

Devis quantitatif et estimatif paraphé et signé.

Les soumissionnaires sont tenus de présenter leurs offres sous la

Une 1 ère enveloppe fermée concernant l'offre technique, portant la mention (Offre technique),

Une 2 ème enveloppe fermée concernant l'offre financière portant la

mention (Offre financière) Les deux (02) enveloppes seront insérées dans un seul pli strictement

anonyme et ne devra porter que la mention.

(Avis d'appel d'offre national ouvert N° 19/2012

LOT :…………………………………… (A ne pas ouvrir)

Les Offres doivent être déposées à la Direction Générale de l'OPGI La- ghouat sis au «Cité des directions route nationale N°D 1 – Laghouat» La date limite du dépôt des offres est fixée à 21 jours à compter de la première parution de cet avis dans la presse nationale ou dans le BOMOP à 13h00 Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 111 jours à partir de la date limite du dépôt des offres.

L'ouverture des plis techniques et financiers est prévue en séance pu-

blique et se tiendra le dernier jour correspondant à la date limite du dépôt des offres à 14h00, au niveau de l'Office de promotion et de ges- tion immobilière «Direction Générale»

Les soumissionnaires sont cordialement invités à la séance d'ouver- ture des plis su-visée

8 DK NEWS

ÉCONOMIE

Mercredi 15 août 2012

MAROC

La cherté de la vie, le chômage et la baisse du revenu sources d'inquiétude des jeunes

La cherté de la vie, le chômage et la baisse du revenu constituent les principales sources d’inquiétude qu'inspire l'avenir chez les jeunes marocains âgés de 15 à 24 ans, a indiqué lundi le Haut-commissariat marocain au plan (HCP) dans un recueil d'indicateurs et de données statistiques sur cette catégorie de la population.

Selon les conclusions de ce re- cueil intitulé «Les jeunes en chif- fres» publié à l'occasion de la journée internationale de la jeu- nesse, «l'emploi et l'égalité des chances sur le marché du travail constituent le souci prioritaire pour 95,8 %, la réforme de l'ensei- gnement pour 84,2 % et l'accès à un logement décent, pour 80,3 %». Le HCP a fait savoir que près du cinquième de la population ma- rocaine est constituée de jeunes âgés de 15 à 24 ans soit 6,3 millions de personnes dont 50,6 % sont des garçons et 49,4 % des filles. Par milieu de résidence, 55,7 % de ces jeunes vivent dans les villes, re- présentant 18,3 % de la population citadine contre 21,2 % en milieu rural, a relevé la même source, ajoutant que 97,4 % des jeunes de sexe masculin de cette tranche d'âge sont encore à l'état de célibat alors que 22,6 % des filles de la même tranche d'âge ont déjà contracté un premier mariage,

avec 28 % dans les campagnes et 16,9 % dans les villes. S’agissant de leur niveau d'instruction et parti- culièrement parmi les filles, le HCP a indiqué que la part des jeunes sans niveau scolaire a baissé de 29,8 % en 2000 à 11,4 % en 2011 alors que la part de ceux ayant le niveau primaire ou se- condaire collégial a augmenté de 48,9 % à 55,9 % et celle de ceux qui ont le niveau de l'enseignement secondaire qualifiant, de 14,3 % à

24,6%.

Par milieu de résidence, plus du tiers (36,4 %) des jeunes vivant dans les villes ont le niveau de l'enseignement secondaire quali- fiant alors que cette proportion n'est que de 10,9 % dans les cam- pagnes. Concernant le taux d'acti- vité de cette catégorie de la population, le HCP a souligné que celui-ci est passé de 45,8 % en 2000 à 35 % en 2011, enregistrant une baisse de 10,8 points (14,5 points parmi les garçons et 7,4

baisse de 10,8 points (14,5 points parmi les garçons et 7,4 points parmi les filles) et

points parmi les filles) et signalé que le secteur de l'agriculture, forêt et pêche s'accapare près de la moitié des jeunes qui travaillent. En milieu urbain, plus de deux tiers des jeunes actifs occupés sont salariés, alors qu'en milieu rural, où le statut d'aide familial est prépondérant, cette propor-

tion ne dépasse guère 20 %. Dans ces conditions, estime le HCP, il ressort de l'enquête sur les mé- nages que le niveau de pauvreté et de vulnérabilité de ces derniers varie en fonction de la dimension de leurs membres âgés de 15 à 24 ans. Pour rappel, la Banque mon-

diale avait souligné dans une étude, publiée en mai dernier, que quelque 30 % des jeunes ma- rocains âgés de 15 à 29 ans sont au chômage précisant que cette caté- gorie de personnes vivant dans les villes «se trouve sans emploi ou ne fréquente pas le système éduca- tif». Intitulée «Promouvoir les op- portunités et la participation des jeunes», l’étude réalisée en 2011 avait noté que le chômage frappait beaucoup plus les analphabètes et les moins instruits. Environ, 80% de chômeurs ont un niveau inférieur à l’enseigne- ment secondaire et moins de 5% ont un diplôme supérieur, a indi- qué la Banque mondiale en pré- conisant une feuille de route pour le traitement du chômage et de l’exclusion qui frappent de plein fouet ces jeunes. La Journée inter- nationale de la jeunesse est célé- brée cette année sous le thème «Construire un monde meilleur en association avec les jeunes».

PÉTROLE
PÉTROLE

IRAK-PÉTROLE-GAZ

Le vote d'une loi sur le pétrole et le gaz est la priorité de l'ONU en Irak

Le vote d'une loi sur l'expoitation pétrolière et gazière, qui n'a toujours pas été soumise au Parlement ira- kien, est une des premières priorités des Nations unies, qui ont mis en place une équipe pour suivre ce dos- sier, a indiqué lundi le représentant spécial de l'ONU en Irak. Cette loi, destinée à réguler le lucratif secteur pétrolier de l'Irak, et à établir les rè- gles du partage des revenus entre le gouvernement central et les pro- vinces irakiennes, est depuis des an- nées dans les limbes du Parlement. «Une équipe interne de l'UNAMI (Mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak), travaille sur ce dos- sier», a déclaré à l'AFP le représentant spécial, Martin Kobler. «Ce pays a besoin de sécurité pour les investissements. La solution à la question des frontières internes contestées, où sont situés certains

Le pétrole en hausse en Asie, porté par des craintes sur l'offre (92,96 USD)

en Asie, porté par des craintes sur l'offre (92,96 USD) Les cours du pétrole s'affichaient en

Les cours du pétrole s'affichaient en hausse mardi en Asie, portés par l'imminence d'une réduction saisonnière de l'offre en mer du Nord et les tensions au Moyen-Orient. Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre s'appréciait de 23 cents à 92,96 dollars US dans les échanges matinaux, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance gagnait 2 cents à 113,62 dollars. Les cours du Brent sont soutenus à Londres par des inquiétudes sur l'approvisionnement, motivées par la maintenance annuelle à venir de nombreuses plate- formes en mer du Nord et la baisse de la production qui devrait en découler. Lundi à New York, le pétrole avait terminé en baisse, affecté par un dollar se reprenant légèrement face à l'euro et par des craintes persistantes sur l'état de l'économie mondiale. Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre avait perdu 14 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 92,73 dol- lars. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance, avait terminé à 113,60 dollars, en hausse de 65 cents. Le Brent était même monté en cours de séance à 115,11 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis début mai.

Le pétrole termine en légère baisse à New York, après une reprise du dollar

des plus importants champs pétro- liers inexploités, est beaucoup plus simple si tout le monde sait comment seront partagés les bénéfices», a-t-il fait valoir. Pour M. Kobler, les deux autres grandes priorités sont l'élec- tion d'une nouvelle commission pour organiser les élections régionales prévues l'an prochain et la création d'une chambre haute au Parlement, baptisée Conseil de fédération, prévu par la Constitution. L'Irak dispose de réserves pétro- lières prouvées de 143,1 milliards de barils de pétrole et 3.200 milliards de mètres cubes de gaz naturel, soit parmi les réserves les plus élevées du monde pour ces deux matières. La production de l'Irak s'élève désormais à 3,2 millions de barils par jour selon le gouvernement, dont la vaste majo- rité des revenus provient de l'exporta- tion de cette manne pétrolière.

provient de l'exporta- tion de cette manne pétrolière. Les prix du pétrole ont terminé en baisse

Les prix du pétrole ont terminé en baisse à New York lundi, après un début de séance dans le vert, affectés par un dollar se reprenant légèrement face à l'euro et par des craintes per- sistantes sur l'état de l'économie mondiale. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour li- vraison en septembre a perdu 14 cents par rapport à la clôture vendredi, à 92,73 dollars. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour la même échéance a en revanche progressé de 65 cents par rapport à la clôture de vendredi, terminant à 113,60 dollars. Le Brent est même monté en cours de séance à 115,11 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis début mai. L'or noir a été soutenu à Londres par des inquiétudes sur l'approvisionnement, motivées par la maintenance annuelle à venir de nombreuses plate- formes en mer du Nord et la baisse de la production qui devrait en découler, et par un regain de tensions au Moyen-Orient. A New York, la baisse du prix du brut est due en partie «à des mouve- ments monétaires» en cours de séance. Le léger renchérissement du billet vert entre l'ouverture et la clôture du marché rendait moins attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les in- vestisseurs munis d'autres devises.

BP cède sa raffinerie de Californie et son réseau Arco à l'américain Tesoro pour 2,5 mds de dollars

Le groupe pétrolier britan- nique BP envisage de céder sa raf- finerie de Carson en Californie et son réseau de distribution Arco à l'américain Tesoro Corporation pour 2,5 milliards de dollars en numéraire, a-t-il annoncé lundi. La cession de la raffinerie de Car- son, à Los Angeles, intervient dans le cadre de la restructuration annoncée par le pétrolier britan- nique en février 2011 et qui vise à réduire de moitié ses activités de raffinage américaines en se re- centrant sur ses trois raffineries

du nord des Etats-Unis, a précisé BP dans un communiqué. «Cette annonce aujourd'hui est un pas significatif dans le cadre du recen- trage stratégique de notre activité de carburant aux Etats-Unis», a déclaré Iain Conn, en charge de l'activité raffinerie chez BP. «Avec la vente prévue de (la raffinerie de) Texas City, cela va nous per- mettre de concentrer exclusive- ment les opérations et les investissements de BP sur nos trois raffineries du nord des Etats- Unis», a-t-il ajouté. L'opération,

du nord des Etats- Unis», a-t-il ajouté. L'opération, qui doit obtenir l'aval des autori- tés compétentes,

qui doit obtenir l'aval des autori- tés compétentes, ne devrait pas être bouclée avant mi-2013. Elle porte à 26,5 milliards de dollars le montant des cessions réalisées par BP aux Etats-Unis depuis début 2010. Le groupe prévoit de céder au total 38 milliards d'actifs d'ici à fin 2013. BP a engagé un vi- rage stratégique aux Etats-Unis où il entend réduire la voilure après l'explosion en avril 2010 de sa plateforme Deepwater Horizon et de la marée noire dans le golfe du Mexique qui avait suivi. Cette

catastrophe lui avait coûté sa pre- mière perte nette annuelle depuis 1992 (-4,9 milliards de dollars), lors de son exercice 2010 en raison des charges liées à cette marée noire. Le groupe, présent depuis la fin des années 1950 aux Etats- Unis, était devenu propriétaire des raffineries de Texas City et de Carson grâce à l'acquisition des américains Amoco en 1998 et Arco en 2000, qui avaient fait du britan- nique le premier producteur d'hydrocarbures du pays.

Mercredi 15 août 2012

ÉCONOMIE

DK NEWS

9

USA

Le sauvetage du secteur automobile coûtera 3,3 mds USD de plus (Trésor)

Le vaste plan de sauvetage du secteur automobile engagé aux Etats-Unis en 2009 coûtera 3,3 milliards de dollars de plus que prévu et devrait atteindre un montant total d'environ 25 milliards, a indiqué le Trésor américain dans un rapport.

Dans sa dernière estimation en février, le Trésor tablait sur un coût net de 21,7 milliards pour les fi- nances publiques, selon l'agence AFP. En 2009, l'administration Obama était venue en aide à deux des "Big Three" de Detroit, les constructeurs automobiles General Motors (GM) et Chrysler, écrasés de dettes et plombés notamment par les retraites de leurs ex-employés. Au total, 81 milliards de dollars de fonds publics avaient été déblo- qués sous la forme de prêts ou de subventions, en échange de sévères plans de restructuration chez Chrysler et GM, qui avaient été contraints de déposer le bilan au printemps 2009 et de passer partiel- lement sous le giron de l'Etat amé- ricain, le Canada et la province de l'Ontario ayant aussi participé au plan de sauvetage. Le Trésor améri-

aussi participé au plan de sauvetage. Le Trésor améri- cain a, depuis, récupéré une partie de

cain a, depuis, récupéré une partie de ces fonds, en cash ou en actions, mais s'attend désormais à perdre dans l'opération un montant net de 25 milliards de dollars, selon le rap-

port de suivi du programme "Tarp" d'aide au secteur financier envoyé vendredi au Congrès. En juin 2011, ces pertes étaient encore évaluées à 14,3 milliards de dollars.

Progression de l'euro face au dollar

L'euro était en hausse face au dollar mardi, dans un marché aux volumes très étiolés du fait des congés d'été, alors que les investis- seurs attendent la publication d'une série de statistiques aux Etats-Unis et dans la zone euro pour se faire une idée de la santé de l'économie mondiale. La mon- naie européenne valait 1,2358 dol- lar mardi matin, contre 1,2333 dollar lundi soir. Elle progressait également face à la monnaie nippone, à 96,93 yens contre 96,63 yens. Le dollar s'échangeait aussi en hausse face à la de- vise japonaise, à 78,43 yens contre 78,32 yens lundi. Le renforcement de l'euro face au dollar fait suite à une émission d'obligations encourageante en Italie et à la contraction moindre que prévu du produit intérieur brut grec au deuxième trimestre 2012, notent les cam- bistes. L'optimisme est par ailleurs toujours soutenu

bistes. L'optimisme est par ailleurs toujours soutenu par les espoirs que la Banque cen- trale européenne

par les espoirs que la Banque cen- trale européenne (BCE), la Réserve fédérale américaine (Fed) et la banque centrale chinoise assouplis- sent davantage leur politique moné- taire pour favoriser la croissance. Selon des analystes, l'euro pour- rait cependant de nouveau être sous pression suite à la publication mardi d'indicateurs économiques en Eu- rope et aux Etats-Unis, alors que de- meurent des inquiétudes quant à l'application de mesures d'austérité budgétaire pour lutter contre la crise de la zone euro. La livre britannique baissait, quant à elle, face à

l'euro, à 78,75 pence mais progressait face au billet vert,

La devise helvétique reculait, elle, lé-

à 1,5694 dollar.

gèrement face à l'euro, à 1,2013 franc suisse pour un euro, mais progressait face au dollar, à 0,9720 franc suisse pour un dollar.

LIBYE-EMIRATES La compagnie Emirates reprendra ses vols vers Tripoli fin octobre La compagnie aérienne des
LIBYE-EMIRATES
La compagnie
Emirates
reprendra ses
vols vers Tripoli
fin octobre
La compagnie aérienne des
Emirats Arabes Unis, a an-
noncé lundi la reprise des vols
vers Tripoli (Libye), le 29 octo-
bre prochain, 16 mois après
avoir suspendu cette destina-
tion en raison des troubles
dans le pays. Emirates, détenue
à 100% par le gouvernement de
Dubai, a déclaré qu'elle desser-
virait cette destination quatre
fois par semaine avec des appa-
reils Airbus 330-200. La Libye,
a connu au printemps 2011 des
troubles qui ont conduit à la
chute de son dirigeant Mouam-
mar Kadhafi à l'automne. De-
puis, le pays connaît une
relative stabilité, et un nouveau
Parlement a été élu en juillet
de cette année.

CANADA/QUÉBEC:

Le premier ministre sortant promet d'aider à investir à l'étranger

Le premier ministre sortant et chef du Parti libéral québécois (PLQ) Jean Charest s'est en- gagé lundi à créer un

aux attentes soulevées

entreprises d'ici de de- venir des acteurs de ca- libre mondial, et de faire rayonner la créati- vité et les talents des

bec à l'étranger dans les villes de Pékin, Shan- ghai, Moscou, Rio, Bombay, Londres et Paris». Jean Charest a

bec à l'étranger dans les villes de Pékin, Shan- ghai, Moscou, Rio, Bombay, Londres et Paris».

fonds d'un milliard de dollars canadiens pour inciter les entreprises québécoises à investir à l'étranger si son parti garde la majorité à l'is- sue du scrutin du 4 sep- tembre. «Cet engagement répond

par un grand nombre d'entrepreneurs qué- bécois, ceux-là mêmes qui ont grandement

Québécois sur la scène internationale», a expli- qué M. Charest. Le projet nommé «Fonds Ambition Qué- bec», d'un milliard de dollars canadiens (en- viron 800 millions d'euros), repose sur une «offensive structu- rée sur les marchés du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), de Lon- dres et de Paris pour at-

aussi prévenu que son prochain gouverne- ment adopterait des mesures qui permet- tront aux entreprises québécoises d'évaluer une proposition de ra- chat et de pouvoir refu- ser les offres de rachat hostiles. Cette mesure est une réponse aux craintes d'offres de ra- chat, dont le réseau ca- nadien de magasins de

contribué à bâtir l'éco- nomie du Québec», a déclaré le Premier mi- nistre sortant lors d'une conférence de presse et au treizième jour de la campagne. «Un fonds de cette en- vergure permettra aux

tirer de nouveaux projets d'investisse- ments au Québec». Le PLQ pense mener à bien cet engagement en «augmentant le nom- bre de spécialistes à l'investissement dans les délégations du Qué-

quincaillerie Rona a été la cible. Cette annonce vient allonger la liste de mesures économiques dont Jean Charest a fait son cheval de bataille pour cette campagne, dont l'issue reste incer- taine pour son parti.

MARCHÉS-BOURSES

Les principales Bourses mondiales finissent dans le rouge dans un marché sans relief

Les principales Bourses mondiales ont clôturé lundi dans le rouge dans un marché sans relief en l'ab- sence de publication économique susceptible de re- monter le moral des investisseurs après les chiffres décevants de la croissance japonaise. L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a fini en baisse de 0,50% à 6.909,68 points. La Bourse de Londres a terminé en légère baisse, l'indice FTSE-100 perdant 0,26% à 5.831,88 points. De même, la bourse de Paris a légère- ment piqué du nez, terminant sur un repli de 0,27%, dans un marché qui s'est contenté de gérer les affaires courantes. L'indice CAC 40 a cédé 9,21 points pour s'inscrire à 3.426,41 points, dans un volume d'échanges de tout juste 1,5 milliard d'euros. En cours d'échanges, - La Bourse de New York reculait lundi à la mi-séance, soucieuse pour la croissance japonaise et se relâchant un peu après cinq semaines de hausse consécutives en l'absence de données économiques de taille aux Etats- Unis: le Dow Jones cédait 0,59% et le Nasdaq 0,47%. L'indice Dow Jones Industrial Average lâchait 77,63 points à 13.130,32 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 14,14 points, à 3.006,72 points. Pour l'in- dice élargi Standard & Poor's 500, il était en recul de 0,44% (-6,16 points) à 1.399,71 points.

Chute des tarifs de transports maritimes de matières premières

Les tarifs de transports maritimes de matières pre- mières ont de nouveau reculé la semaine dernière, dans un marché quasi inerte en raison du manque d'activité traditionnelle pendant la période estivale dans l'hémi- sphère nord. L'indice composite Baltic Dry Index (BDI), moyenne des tarifs pratiqués sur 24 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales), a terminé vendredi à 774 points, son niveau le plus bas depuis début mars, contre 852 points une se- maine plus tôt. L'indice Baltic Capesize Index (BCI), qui compile les tarifs des «Capesize» est tombé vendredi der- nier à 1.169 points, son plus bas niveau depuis six se- maines, contre 1.200 points une semaine auparavant. Le Baltic Panamax Index (BPI) -- qui comporte sept routes, la plupart pour les céréales est lui tombé vendredi à 814 points, un niveau plus vu depuis début février, contre 910 points une semaine plus tôt. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur onze routes de transport de pétrole brut, a également pour- suivi son repli, finissant vendredi à 612 points, un nou- veau plus bas depuis novembre 2009, contre 626 points une semaine plus tôt. La semaine a été marquée par un léger rebond de la demande mais de nombreux proprié- taires de navires sont peu disposés à les louer à des ni- veaux de prix qu'ils jugent peu voire pas rentables, ont expliqué les experts de Fearnleys. L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur cinq routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), s'est quant à lui quelque peu stabilisé, finissant la semaine à 581 points contre 576 points une semaine auparavant.

à 581 points contre 576 points une semaine auparavant. La directrice du PAM entame une visite
à 581 points contre 576 points une semaine auparavant. La directrice du PAM entame une visite

La directrice du PAM entame une visite au Soudan et au Soudan du Sud

La directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin, a entamé lundi une vi- site de trois jours au Soudan et au Soudan du Sud pour rencontrer des responsables gouvernementaux, des re- présentants des donateurs et le personnel du PAM, selon des médias. «Le Soudan reste l'une des opérations les plus importantes et complexes du PAM, qui y fournit une assistance alimentaire à plus de quatre millions de per- sonnes touchées par les conflits, les déplacements et la sous-alimentation chronique», a rappelé l'agence huma- nitaire onusienne dans un communiqué de presse. Mme. Cousin se rendra mardi au Soudan du Sud, afin de ren- contrer de hauts responsables gouvernementaux à Juba, ainsi que les personnels du PAM et les représentants des bailleurs de fonds et organisations partenaires. Elle a annoncé vouloir se rendre mercredi dans la ville de Bor, dans l'Etat de Jonglei, où le PAM est venu en aide à 330. 000 résidents et rapatriés par l'entremise de for- mations professionnelles et programmes visant à aider les populations à améliorer leurs moyens de subsistance et à construire des infrastructures communautaires, comme des digues et des routes pendant la saison sèche. Le PAM a élargi ses programmes d'assistance aux plus vulnérables dans tout le pays, afin de couvrir les besoins de 2,9 millions de personnes d'ici à la fin de l'année. Plu- sieurs ponts aériens sont prévus dans les prochaines se- maines au Soudan du Sud pour acheminer des vivres jusqu'aux communautés et campements de réfugiés

10

DK NEWS

REGION

Mercredi 15 août 2012

RETRAITÉS DE LA POLICE ET LOGEMENTS DE FONCTION

Les assurances du DGSN

Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général major, M. Abdelghani Hamel, a annoncé lundi soir à Alger que les retraités de la police occupant des logements de fonction peuvent continuer d’en jouir jusqu’à ce qu’ils bénéficient d’un appartement dans le cadre des différentes formules d’attribution de logement.

M. Hamel a fait cette annonce, en présence des cadres et directeurs de la DGSN, à l’occasion d’une cérémonie or- ganisée lors d’une soirée ramadha- nesque après la rupture du jeûne (ftour) au siège de la Direction des uni- tés républicaines de la Sûreté nationale à El Hamiz en l’honneur des retraités de la DGSN, des enfants de policiers lauréats à l’examen du baccalauréat de la session 2012 ainsi que des sportifs distingués de l’Association sportive de la Sûreté nationale (ASSN). La décision du général-major de permettre aux po- liciers retraités d’occuper les loge- ments de fonction entre dans le cadre de la politique sociale menée par la Sû- reté nationale en faveur des agents et cadres de la DGSN, a-t-on indiqué sur place. Les 12 retraités honorés sont issus des différentes Sûreté de wilayas, alors que les dix bacheliers, accompagnés de leurs parents et familles, ont été reçus

accompagnés de leurs parents et familles, ont été reçus au bac avec des mentions excellent et

au bac avec des mentions excellent et très bien. Quant aux athlètes de l’ASSN, ils sont champions d’Algérie et arabes dans plusieurs disciplines sportives, entre autres l’athlétisme, le kung-fu et

le judo. La DGSN a offert des cadeaux

symboliques à l’ensemble des per- sonnes honorées, notamment les ba- cheliers qui ont bénéficié d’une mini-chaîne avec DVD. Sur décision de M. Hamel, les bacheliers bénéficieront en outre d’un PC portable chacun et d’un abonnement gratuit à l’internet pendant une année. M. Hamel qui a été par ailleurs ho- noré par l’Association sportive de handball de Maghnia (wilaya de Tlem- cen), a pris une photo de famille avec l’ensemble des personnes honorées et

a tenu à ''encourager'' les bacheliers et

les sportifs pour les résultats obtenus tout en ''rendant hommage'' aux retrai- tés de la DGSN pour leur ''dévouement

durant toute leur carrière''.

De son côté, le chef de service cen- tral action sociale, santé et sport à la DGSN, M. Larbi-Salah Hamdani a indi- qué dans un discours prononcé à cette occasion que cette cérémonie est un

signe de ''reconnaissance'' aux retraités de la police et un ''encouragement'' pour leurs enfants lauréats au bac et aussi aux sportifs de l’ASSN dont les ré- sultats sont ''positifs et encourageants''. Approchés par l’APS, les lauréats du bac ainsi que les sportifs honorés se sont dits ''heureux et satisfaits'' de cette ''grande considération'' de la part du général-major, M. Hamel, soutenant que ce ''geste les honore'' et les ''motive'' pour réaliser d’autres succès. Ils sou- haitent, ont-il confié, exercer à la DGSN à la fin de leurs études, à l’image de Hi-

chem Benhora de l’école des cadets d’Oran qui ambitionne de faire carrière dans l’aviation et d’intégrer la DGSN ou encore Lakhdar Meliani de Relizane qui a opté pour la médecine.

BRÈVES

4ORAN - Le marché des arachides et des fruits secs à Oran a connu en cette seconde quinzaine du mois sacré du Ramadhan une certaine vitalité à l'approche de l'Aïd el fitr avec ses incontournables variétés de gâteaux que l'on prépare pour marquer cette fête re- ligieuse. Le film révolutionnaire algérien est en ve- dette à la cinémathèque "Ouarsenis" d'Oran qui propose quotidiennement deux séances de projection, permettant au public de redé- couvrir les plus belles oeuvres du 7ème Art national.

4ALGER - Les brigades de contrôle et de la répression des fraudes du ministère du Commerce ont effectué durant les 20 pre- miers jours du mois de Ramadhan plus de 101.447 interventions à travers le territoire national, donnant lieu à la fermeture de 1.483 locaux commerciaux, a-t-on appris mardi auprès du ministère. Le croissant lunaire sera impossible à ob- server vendredi en Algérie, tant visuellement qu'avec des instruments, et l'Aïd El Fitr de- vrait de ce fait correspondre à la journée de dimanche prochain, a estimé lundi l'associa- tion Sirius d'astronomie. 4MILA - Les préparatifs pour le lance- ment en travaux d'une plage artificielle près du barrage géant de Beni-Haroun (Mila) sont activement menés, a-t-on indiqué lundi à la wilaya.

4TIZI-OUZOU - Quelque 1573 hectares de couvert végétal sont partis en fumée du- rant la semaine allant du 5 au 12 août suite au déclenchement de 89 incendies à travers les différents massifs forestiers de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on appris lundi auprès de la Conservation locale des forêts.

4ALGER - L'Union générale des commer- çants et artisans algériens (UGCAA) a appelé lundi à assurer le service durant les jours de l'Aid et à respecter les conditions d'approvi- sionnement pour éviter pénurie et perturba- tion.

Tizi Ouzou: la corvée d’eau, un souvenir bien lointain

L’image d’une femme, remontant un sentier, une cruche remplie d’eau sur la tête, suscite aujourd’hui, cinquante ans après l’indépendance nationale, une sensa- tion d’exotisme, mais la réalité est autre. La corvée d’eau était une tâche pénible et quo- tidienne pour les villageoises de la Kabylie et pour toutes les régions du pays. Durant l’occupation française, la majo- rité des villages de la wilaya de Tizi-Ouzou n’étaient pas raccordés au réseau d’alimen- tation en eau potable (AEP). Ramener l’eau dans les maisons pour les besoins quotidiens des ménages, était une tâche dévolue aux femmes qui, dès l’aube, chargée de cruches et de tout autres récipients, de grande contenance, se ren- dent vers la source du village. "Il fallait parcourir une longue distance pour arriver à la source, attendre son tour, et puiser l’eau pour ensuite se presser de rentrer à la maison afin de préparer le petit déjeuner, le déjeuner, et faire le ménage", témoigne Tassadit, une septuagénaire du Douar de Sidi Ali Bounab, dans la commue de Tadmait, où était établi durant l’occupa- tion française le camp du maréchal Bu- geaud. Cette dame se rappelle que cette corvée est toujours éprouvante quelle que soit la saison. "En hiver, l’eau de la fontaine est très froide et j’avais les main engourdies par les engelures. En été, en revenant de la fontaine, avec les autres femmes, le soleil pointe son dard sur nous, ce qui nous oblige à presser le pas sur des chemins si- nueux, où les chutes sont fréquentes", se remémore-t-elle. "Aujourd’hui, l’eau est arrivée jusque dans nos maison, il suffit d’ouvrir le robinet pour se servir. La corvée d’eau est désor- mais reléguée aux oubliettes", ajoute Tas- sadit. A l’indépendance de l’Algérie, l’une des priorités de l’Etat, était d’améliorer le taux

des priorités de l’Etat, était d’améliorer le taux de raccordement des foyers au réseau d’eau potable.

de raccordement des foyers au réseau d’eau potable. Dans la wilaya de Tizi Ouzou, connue pour son relief montagneux contraignant, beaucoup d’efforts ont été consentis pour raccorder les 1 500 villages, répartis sur les 67 communes de cette wi- laya au réseau d’AEP. L’Oued Sébaou avait été la première source d’approvisionne- ment en eau de la wilaya. 182 forages y ont été réalisés afin d’alimenter les différentes localités. La direction de l’hydraulique avait aussi procédé au captage de sources qui jaillissent un peu partout des entrailles du massif montagneux du Djurdjura, afin d’alimenter les villages. Dans plusieurs hameaux, des villageois ont apporté leur contribution à cet projet

de raccordement en eau potable, en four- nissant la main d’£uvre nécessaire pour les travaux de raccordement des foyers à la source du village, à l’instar du village Ta- koucht dans la commune de Bouzguène, alimenté par la source "Aghendjour". Au total 26 sources, sur les 121 que compte la wilaya, ont été captées et fournis- sent un volume d’eau global de 4, 36 mil- lions de m3, apprend-on auprès de l’Algérienne des eaux (ADE) Afin de sécuriser l’alimentation en eau potable de la wilaya et améliorer la dotation journalière en eau des villages, le ministère des Ressources en eau, avait inscrit au pro- fit de la wilaya de Tizi Ouzou, le projet du barrage de Taksebt, une importante infra-

structure hydrique d’une capacité de stockage de 180 millions de mètres cube d’eau et destinée à renforcer l’alimentation en eau potable des wilayas de Tizi-Ouzou, Boumerdes et Alger. Le barrage de Koudiet Acerdoune dans la wilaya de Bouira, alimente, quant à lui, les communes du flanc sud de la wilaya de Tizi Ouzou. Les réseaux d’AEP se sont tissés au fil des ans pour former une gigantesque toile d’araignée souterraine, sous les 1500 vil- lages de la wilaya, constituée par un réseau d’adduction d’une longueur totale de 2 038 km et par un réseau de distribution de 2745 km, selon les chiffres de la direction des ressources en eau. Le taux de raccordement de la wilaya au réseau d’AEP est de 98,70 %. La moyenne de la dotation journalière est évaluée à plus de 150 litres /jour /habitant avec plus de 83 % de la population qui reçoit l’eau quotidien- nement. 4% seulement de la population sont alimentés un jour sur trois. Si quelques villages souffrent encore des ruptures d’alimentation en eau potable, ce problème, indique-t-on à la direction des ressources en eau, pas lié à l’indisponibilité de la ressource, mais à un problème de ges- tion et aux contraintes liées a la morpholo- gie du terrain dans la wilaya, notamment lorsqu’il s’agit de desservir des villages si- tués sur des hauteur allant jusqu'à 1500 m d’altitude Avec la mise en service du raccordement du flanc nord de la wilaya de Tizi Ouzou au barrage de Taksebt pour alimenter entre autre, les communes de Tigzirt, Makouda, Boudjima, Ouaguenouneà avant la fin de l’année en cours, le dernier point noir en matière d’alimentation en eau potable sera pris en charge, indique-ton à la direction des Ressources en eau.

APS

Mercredi 15 Août 2012

RAMADHAN

DK NEWS

11

LA NUIT DE DESTIN : LEILATU EL QADR

2012 RAMADHAN DK NEWS 11 LA NUIT DE DESTIN : LEILATU EL QADR Le Coran fut

Le Coran fut révélé la Nuit de

la Valeur [ou du destin], une

des nuits du mois de Rama-

dan. C'est une nuit de grandes merveilles et de bénédictions queAllah sobhanaho wa Taala

a décrit comme étant «meil- leure que mille mois».

Cela veut dire que le mérite de ceux qui feront preuve de dévo- tion durant cette nuit surpassera le mérite de mille mois de dévo- tion. Ce grand mérite est cité dans la sourate Al-Qadr. Allah a révélé le Coran dans cette nuit. Allah dit : « Nous avons fait descendre le Coran dans la nuit de la valeur. Et qui te fera comprendre ce qu'est la nuit de la valeur. La nuit de la valeur a plus de valeur que mille mois ». Sou- rate 97 : 1-3. Commentaire d’Ibn Kathîr et Sheikh Al-Jilânî Allah Taala dit « Nous l’avons certes fait descendre Laylat Al- Qadr (la Nuit du Destin, ou de la Dignité). « nous l’avons fait des- cendre » renvoie au Coran, qu’Al- lah Taala a fait descendre de la Planche Gardée aux anges- scribes. Dans un hadîth rapporté dans l’exégèse d’Ibn Kathîr selon Ibn `Abbâs : « Allah a fait descen- dre le Coran entier depuis la Planche Gardée jusqu’à la Maison de la Gloire dans le bas ciel, puis il fut révélé progressivement, selon les événements, pendant 23 ans, au prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) Al-Qadr signifie en arabe l’honneur, la dignité ou le rang, ou dans un autre registre « quan- tité ». Ainsi une explication citée par Sheikh Abd Al-Qâdir Al-Jilânî, qu’Allah (rahimaho Allah), selon ibn `Abbâs : elle fut appelée Laylat Al-Qadr, pour la glorifier et hono- rer son rang, car Allah y décide ce qui sera pour toute l’année à venir jusqu’à Laylat Al-Qadr de l’année suivante ». Puis Il (Allah) dit : «Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al- Qadr?» ô Muhammad si ce n’est qu’Allah t’a apprit sa grandeur. L’Imâm Ibn Kathîr souligne le procédé rhétorique «Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al- Qadr?», mettant en valeur la grandeur de

cette Nuit et montrant à quel

point elle est distinguée parmi toutes les nuits. « Laylat Al-Qadr », poursuit Sheikh Abd’ul-Qâdir Al- Jilânî, signifie la Nuit de la ma- jesté et de la sagesse, et on dit c’est

«La Nuit Bénie » au sujet de la- quelle Allah Taala dit : «Nous l'avons fait descendre en une nuit bénie». (Sourate Ad-Doukhâne) Sheikh Abd Al-Qâdir com- menta «La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois » en di- sant : y œuvrer est meilleur que d’œuvrer mille mois qui ne comptent pas une Nuit du Destin. On dit que les Compagnons n’ont jamais été aussi contents que d’apprendre que « La nuit d'Al- Qadr est meilleure que mille mois » car le prophète a relaté un jour à ses compagnons, que quatre per- sonnes parmi les fils d’Israël ont adoré Allah pendant 80 ans sans pécher, et il mentionna Ayyoub, Zakariyyâ, Hazqîl et Tûsha` Ibn Nûn. Les compagnons en furent étonnés, c’est alors que Jibril (‘alayhi A-Salam) vint au prophète et lui dit : « ô Mohammad, vous vous étonnez, toi et tes compa- gnons, de l’adoration de ces gens pour Allah, pendant 80 ans sans pécher, mais Allah a révélé à toi ce qui est meilleur que cela, puis il récita : Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr, jusqu’à la fin de la sourate. Le Prophète éprouva une joie pour cela ». Sheikh Abd Al-Qâdir continue : « Durant celle-ci descendent les Anges », ils descendent depuis le coucher du soleil jusqu’à l’aube. « Ainsi que l'Esprit (Ar-Rûh) », ren- voie à Jibril. Puis Sheikh Abd Al- Qâdir cite les différents opinions à ce sujet en disant : selon Ad- Dahhâk, selon Ibn `Abbâs (Radia Allah ‘anhoma), l’Esprit est à l’image d’un être humain mais d’une taille gigan- tesque », et c’est à son sujet qu’Allâh a dit « et ils t’interro- gent au sujet de l’Esprit » ; c’est un ange qui

tient une rangée à lui seul le Jour du Jugement et Muqâtil dit : c’est l’ange le plus noble pour Allah Taala, c’est la plus majestueuse créature près du Trône. D’autres ont dit : c’est un ange qui a le vi- sage des humains et le corps des anges, et il serait la créature la plus grande, il tiendrait une ran- gée à lui seul alors que les autres anges tiendraient en une autre, et Allah a dit : Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs […]. L’Imâm Ibn Kathîr avance la même opinion qu’Al-Jilânî, L’Es- prit renverrait à Jibril, dans une tournure grammaticale où le par- ticulier (L’Esprit) serait ajouté au général (Les Anges). Et on dit (au sujet de l’Esprit) que ce sont cer- tains anges « Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube », selon Al- Jîlânî, on dit qu’elle est exemptée de tout mal jusqu’à l’aube, et Ibn Kathir rapporte dans le même sens un hadîth selon Moujâhid au sujet de « Elle est paix et salut » : « elle est à l’abri du mal, chaytân ne peut y faire du mal ». Les anges sa- luent les croyants parmi les habi- tants de la terre en disant «Salam Salam » jusqu’à l’aube. Quand, cherche Laylat Al-qadr

porté avec sa chaîne de transmis- sion, selon Ibn `Omar (Radia

Allah ‘anh) il a dit : pendant qu’ils comptaient leur songes de la der- nière décade (du Ramadan) au prophète, (Salla Allah ‘alayhi wa- Salam) il a dit : "Je vois que vos songes concordent pour la 7e nuit de la dernière décade. Que celui qui veut attendre la nuit d'Al-Qadr

et la cherche pour profiter de ses

mérites (en se rapprochant d'Al- lah); le fasse donc pendant la 7e nuit de la dernière décade". Les mérites de Laylat el Qadr Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi

wa Salam) a dit : "Celui qui passe

la Nuit de la valeur en prière, avec

foi et espoir de récompense,

toutes ses fautes passées lui seront pardonnées". [Rapporté par Al- Bokhari] Ahmad Ibn Hanbal rapporte selon Ibn Omar que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit :"Que celui qui cherche cette nuit,

la cherche le 27ème jour de Rama-

dan". Il est méritoire durant cette

nuit de prier et de réciter le Coran et de demander le Pardon de Dieu.

bre de la communauté sont tracés pour l'année qui suit : par consé- quent le fidèle doit rester en éveil et présent avec Allah et Le prier avec certitude et humilité afin de mériter Sa miséricorde et Sa grâce. Allah Taala dit à ce propos : « Nous l'avons fait descendre par une nuit bénie. Nous ne cessons

pas de mettre les gens en garde. C'est au cours de cette nuit que se différencie toute décision immua- ble et sagement élaborée. C'est là un ordre venant de Nous. » [Sou- rate 44 : 3-5]. Cette nuit est sans doute la nuit

de la présence avec Allah avec l'es- prit et le cœur, elle sert à éveiller chez le vulgaire cet état d'esprit d'être avec Allah et s'abandonner à Lui pour recevoir de Sa grâce et mériter Sa miséricorde, mais les gens de Dieu qui sont présents en permanence avec Allah adorent leur Bien aimé indépendamment

du temps, du lieu et de l'espace…. Chaque nuit pour eux est une nuit de la valeur : la descente des anges et de l'esprit se fait pour eux chaque nuit, leur proximité avec

Aïcha (radia Allah ‘anha) a dit: Allah est tel que la personne qui " j'ai
Aïcha (radia Allah ‘anha) a dit:
Allah est tel que la personne qui
" j'ai demandé au Prophète (Salla
Allah ‘alayhi wa Salam), ce qu'on
?
D'après Aicha (Radia Allah
‘anha), le prophte (Salla Allah
‘alayhi wa Salam) a dit:"Cherchez
la nuit d'Al-Qadr parmi les nuits
impaires de la dernière décade du
mois de ramadan".
Sheikh Abd Al-Qâdir (rahi-
maho Allah) a dit : Laylat Al-qadr
est recherchée la dernière décade
du mois de Ramadan, et le plus
probable c’est la nuit du 27.Selon
Malik (rahimaho Allah), il n’y a
pas de nuit plus probable que le
reste. Selon A-chafii (rahimaho
Allah), le plus probable c’est la
nuit du 21. Abû Bourdah Al-Asla-
miyy (Radia Allah ‘anh) opte pour
la nuit du 23. Abû Dharr (Al-Ghi-
fârî) et Al-Hasan Al-Basri (Radia
Allah ‘anhoma), qu’elle serait la
nuit du 25. […] et selon Ibn `Abbâs
et Oubayy Ibn Ka`b (Radia Allah
‘anhoma) que la nuit la plus pro-
bable est le 27. La preuve que la
nuit du 27 est plus probable,
et Allah sait mieux, ce
qu’Ibn Hanbal (Ra-
himaho Allah)
a
doit souhaiter durant cette nuit. Il
me répondit : "Dis, Seigneur, tu es
Pardonneur et Généreux et tu
aimes le pardon, accorde-le moi".
L'histoire de cette nuit est que
les côtoie et les aime se trouvera
sans qu'il le sache dans la pré-
sence divine et dans la station du
détachement de tout ce qui n'est
pas Dieu.
Conclusion
Chers frères et sœurs, la maî-
le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa
Salam) avait remarqué que les
communautés précédentes vi-
vaient longtemps et donc consa-
craient plus de temps à
l'adoration et il a vu que l'âge
moyen de sa communauté ne dé-
passait pas la soixantaine : Dieu
lui a offert ainsi qu'à sa commu-
nauté « la nuit de la valeur » qui est
équivalente à plus de 83 ans !
Par contre, Allah a caché cette
nuit pour que les musulmans res-
tent toujours dans l'effort et la re-
cherche pendant tout le mois de
Ramadan et en particulier la der-
nière décade. Il l'a caché comme il
tresse des nuits du Ramadan est
Laylat Al-Qadr, cherchons là
comme disait notre Mère Aicha
(Radia Allah ‘anha) parmi les
nuits impaires de la dernière dé-
cade du mois de ramadan. C’est la
nuit bénie, du mois béni ; la nuit
de la dignité, de la majesté, de la
bénédiction, la maîtresse des
nuits. Ne nous privons pas de ce
bien immense et prions pour nos
frères en Palestine, et dans tout le
monde et pourvu qu’Allah nous
inscrive le Pardon, Sa Satisfaction,
la santé, et la lumière d’une foi qui
nous éclaire la vie et qu’Il nous
fasse atteindre de nombreux mois
a caché ses saints parmi les créa-
tures et Son Nom suprême parmi
ses Noms…
Il est important de signaler
que « la nuit de la valeur » est
notamment la nuit où le destin
et le sort de chaque
de Ramadan, dans l’obéissance et
l’amour en Lui. Qu'Allah fasse bé-
néficier nos cœurs de Sa présence
dans cette nuit et pendant toutes
les nuits, nous pardonne et nous
éloigne de Son
châtiment.
rap-
mem- Amine.
Fin

12

SAN

Mercredi 1

Peau grasse, cernes, cheveux secs 7 recettes de cosmétiques à faire soi-même !

cheveux secs 7 recettes de cosmétiques à faire soi-même ! Entre parabènes ou phtalates, nos cosmétiques

Entre parabènes ou phtalates, nos cosmétiques contiendraient de nombreuses substances nocives. Pourquoi ne pas les réaliser soi-même avec des in- grédients naturels ? Peau grasse, cheveux abîmés, cernes… à chaque problème sa solution ! Voici 7 re- cettes simples pour être belle au naturel…

CHEVEUX SECS ET ABÎMÉS

Cheveux secs, cassants, abîmés ? Les vertus

nourrissantes de l’avocat permettront de redonner vigueur et souplesse aux cheveux. Masque à l’avocat :

- la chair d’un avocat

- 1 jaune d’œuf

- 1 cuillère de jojoba

Comment l’utiliser ? Mélangez ces 3 ingrédients dans un bol jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse. Appliquez-la en- suite directement sur cheveux humides pendant 20 minutes au minimum. Pour plus d’efficacité, enroulez vos cheveux d’une serviette humide et chaude. Conservez la préparation au maximum 1 journée.

PEAUX MIXTES À GRASSES

A la fois cicatrisant, antiseptique et hydratant, le

miel est l’allié des peaux mixtes à grasses. Le citron

a, quant à lui, des vertus purifiantes. Le mariage du

réfrigérateur.

MASQUE ANTI-TEINT TERNE

A cause de la pollution et des toxines (alcool,

mauvaise alimentation, etc…), notre peau perd son

et la mau-

vaise mine, rien de tel que le concombre, un puis-

sant antioxydant qui ravivera les peaux les plus ternes. Masque au concombre :

éclat. Pour lutter contre le teint brouillé

- 1/4 de concombre

- 4 c. à soupe de crème fraîche épaisse

Comment l’utiliser ?

Ecrasez le concombre et ajoutez-le à la crème

fraîche. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène et laissez poser sur le visage pendant 20 minutes. Rincez soigneusement à l’eau tiède. A conserver 1 journée au maximum.

MASQUE ANTI-PELLICULES ET CHEVEUX GRAS À L’ARGILE

L’argile verte est connue pour ses pro-

priétés assainissantes et purifiantes, ce qui la rend très efficace contre les pel- licules. Masque anti-pellicules :

- 5 cuillères d’argile verte

- 3 ml d’huile essentielle de ci-

miel et du citron sous forme de masque éclaircira

tron

le

teint et rendra la peau plus nette. Masque miel et citron :

Comment l’utiliser ? Ajoutez de l’eau minérale et

- 1 à 2 c. de miel liquide

- quelques gouttes de jus de citron

Comment l’utiliser ? Appliquez le masque sur le visage sur peau sèche en évitant soigneusement le contour des yeux. Laissez poser environ 15 minutes. Pensez à bien hydrater la peau ensuite. A conserver 1 se- maine au maximum au réfrigérateur. Un gommage pour le corps Alors que le sucre roux va exfolier la peau en douceur, le miel et l’huile d’argan rendront la peau plus douce tout en l’hydratant.

Gommage au sucre roux :

- sucre roux

- 3 c. de miel crémeux

- quelques gouttes d’huile d’amande douce

Comment l’utiliser ? Après avoir bien mélangé les ingrédients, mas-

sez le corps en faisant des mouvements circulaires.

A conserver 2 semaines au réfrigérateur.

BAUME ANTI-ZONES SÈCHES

L’huile de coco convient parfaitement aux peaux sèches et abîmées. Elle peut être appliquée seule ou mélangée à un beurre végétal (karité ou cacao). Recette mains sèches :

- 8 c. de beurre de karité

- 3 c. d’huile de coco

Comment l’utiliser ? Mélangez les ingrédients au fouet jusqu’à obten- tion d’un baume. Appliquez sur les zones sèches (mains, pieds, coudes, etc…). A conserver 3 mois au

l’huile essentielle de citron à

l’argile en poudre jusqu’à ob- tention d’une pâte. Appliquez sur cheveux humides en in- sistant sur les racines et lais- sez poser 30 minutes. Rincez abondamment à l’eau tiède, puis froide pour donner de la brillance aux cheveux en resserrant les écailles. A conserver 1 journée au maximum.

ASTUCE ANTICERNES

Rien de plus simple

pour lutter contre les

poches et les cernes quand on connaît cette astuce… Recette anticernes :

- 2 sachets de thé

- 5 gouttes d’eau de bleuet

Comment l’utiliser ? Laissez infuser les sachets de thé, récupérez les et laissez- les une nuit entière au réfrigéra- teur. Le matin, déposez les sachets sur vos cernes pendant 10

minutes. Mettez ensuite quelques

gouttes d’eau de bleuet sur un coton et passez-le sous les yeux. Le thé et le bleuet sont riches en antioxydants : leur effet tonifiant gommera les cernes en quelques minutes.

leur effet tonifiant gommera les cernes en quelques minutes. VIH/sida : un nouveau traitement pour enrayer

VIH/sida :

un nouveau traitement pour enrayer la transmission chez les personnes à risque

A l'occasion de la XIXe Co internationale sur le sida, qui roulé à Washington (Etats-U jusqu'au 27 juillet, l'Organisat diale de la Santé (OMS) enc prophylaxie, un traitement an ral par voie orale, pour les p VIH-négatives exposées à u élevé d'infection. Reposant sur les résultats d' niques, cette proposition tien du fait que ce traitement est sa pour les usagers et efficace VIH. D'après l'OMS, le traitem rétroviral par voie orale appel laxie permet de lutter effi contre le VIH chez les personn pas infectées par la maladie, m exposées à un risque élevé d'in Une étude sur la prophyla exposition conduite au Kenya ganda a montré que ce traite mettait de réduire les infectio d'environ 40% chez les homm des rapports sexuels avec hommes, et jusqu'à 73% che sonnes prenant régulièremen ment. "Les différents résultats dans ces études mettent en évi bienfaits potentiels de la pr avant exposition mais soulign ment la nécessité de l'associer régulier du préservatif. Ils montrent également l'im du dépistage fréquent du conseils et du traitement des i sexuellement transmissibles", l'OMS en marge de la XIXe Co sur le sida.

du conseils et du traitement des i sexuellement transmissibles", l'OMS en marge de la XIXe Co

d'anticorps nécessaires à la protection des

Semaine mondiale de

de la

Dans le cadre

nombreuses

de

contre

nourrissons

l'allaitement maternel (1er - 7 août), l'OMS

comme la diarrhée ou

maladies courantes,

réitère ses recommandations pour protéger

pneumonie.

la

maladies courantes et

les nourrissons des de la malnutrition. Comme chaque

Si sein l'allaitement

recommande

l'OMS

fait,

De

la à

à introduits près continuer allaiter suivant

heure

première

la

dès

maternel

année, plus de 170 pays à

à à vie,

mères

les

appelle

et

à naissance, complémentaires

travers le monde, dont lAlgérie, organise la

sein

l'enfant

au

exclusivement

allaiter

l'allaitement

de

mondiale

aliments

Des

Semaine

mois.

six

pendant

les

rappeler

de

L'occasion

être

maternel.

doivent

mode d'alimentation pour

tout en

après les six premiers mois de

bénéfices de ce

de deux ans. maternel optimal jusqu'à

nourrissons.

l'allaitement

les L'autorité Alors

au

continuant

bébés

des

40%

de

la allaités près efficaces

seuls

que

l'âge

sont

mois

six

allié

de

moins

et de

âgés

"L'allaitement

sein,

prévenir d'un les mères et

au

une alimentation d'appoint aide

exclusivement

(OMS)

santé

la

de

mondiale

l'Organisation

peut sauver

et

malnutrition

la

l'un

"est

maternel

l'allaitement

million de vies d'enfants. ( les familles étaient encouragées

rappelle

que

la

préserver

de

plus

les

au

des

moyens

l'enfant".

de

survie

vies pourraient être

d'assurer

santé

sein, de nombreuses

rappelle

ce

que

mondiale

précise l'OMS.

sauvées",

constitué

est

d'alimentation

mode

TÉ 13 5 Août 2012 Les pilules qui stimulent la production de lait sont-elles dangereuses
13
5 Août 2012
Les pilules qui stimulent la production
de
lait sont-elles dangereuses ?
Les futures mamans
qui utilisent des pilules
qui stimulent la pro-
duction de lait et ame-
nuisent les maux
d'estomac mettraient
leur santé en danger.
Les femmes nord-améri-
caines consomment de plus en
plus de pilules contre les maux
d'estomac durant la grossesse.
En fait, ces médicaments sem-
blent être considérés comme
des pilules qui stimulent la pro-
duction de lait. Les experts sont
inquiets puisque ces compri-
més auraient des effets néfastes
pour la santé de la mère. Les
médicaments prescrits par les
consultants en lactation
contiennent de la prolactine,
l'hormone responsable de la
production de lait maternel.
Toutefois, les médecins affir-
ment que peu de ces médica-
ments ont été approuvés par la
Food and Drug Administration
(FDA) agence américaine du
médicament. Ils ne sont donc
pas nécessairement fiables et
on ne peut garantir qu'ils sti-
mulent vraiment la prolactine.
Deux des médicaments les
plus utilisés, le Reglan et le
Domperidone, comportent de
graves dangers pour les ma-
mans.
Le premier, par exemple,
peut causer la dépression et
même être responsable d'une
paralysie faciale. Le second,
quant à lui, est vendu en ligne
et peut entraîner une hausse
des risques de problèmes car-
diaques. Rappelons que le taux
d’allaitement maternel est en-
core trop faible à travers le
monde, selon l'OMS. Moins de
40 % des bébés de moins de six
mois sont allaités exclusive-
ment au sein. Les mères doi-
vent être encouragées à allaiter
au sein, car les effets béné-
fiques sont nombreux.
au sein, car les effets béné- fiques sont nombreux. L'OMS recommande l'allaitement maternel exclusif

L'OMS recommande l'allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de six mois

nférence s’est dé- nis) du 22 ion Mon- ourage la

tirétrovi-

ersonnes

risque

n

essais cli-

t compte

ns risque

contre le

ent anti-

é prophy-

cacement

es n'étant

ais étant

fection.

xie avant

et en Ou-

ment per- ns à VIH

es qui ont

d'autres

z les per-

t le traite-

obtenus

dence les

ophylaxie

ent égale-

à l'usage

portance

des

nfections

explique

nférence

VIH,

l'usage portance des nfections explique nférence VIH, ) Diabète et jeûne du Ramadan Selon la jurisprudence

)

Diabète et jeûne du Ramadan

Selon la jurisprudence islamique, toute personne est autorisée à s’abste- nir du jeûne si ce dernier lui est nuisible. Cela est particulièrement vrai pour les personnes atteintes du diabète. Pourtant, un certain nombre d’entre elles s’efforcent de jeûner. Ce qui n’est pas sans risques.

Le jeûne du mois de Ramadan est obligatoire pour tout musulman dès la puberté. Il existe cependant des dérogations pour certaines personnes, en particulier pour les malades. En effet, lorsque le jeûne peut avoir des consé-

quences néfastes sur son état de santé, le musulman est autorisé à ne pas jeû- ner. Malheureusement, de plus en plus de personnes exemptées de jeûne

insistent pour le faire et refusent la dispense qui leur accordée sur le plan re- ligieux. Elles commettent alors un acte répréhensible puisque le jeûne nuit à leur santé. Cette situation se retrouve notamment chez des patients atteints de maladie chronique comme le diabète.

DES CRITÈRES PRÉCIS D’INTERDICTION DU JEÛNE

La Conférence de consensus médico-religieuse de Casablanca de 1995,

regroupant la Fondation Hassan-II pour la recherche scientifique et médi- cale sur le Ramadan ainsi que les principales institutions islamiques, islamo- culturelles et islamo-médicales du monde musulman, a retenu des critères interdisant le jeûne chez les patients diabétiques.

Ces critères sont les suivants : le diabète de type 1, le diabète de type 2 non

équilibré, la présence de complications dégénératives (rétinopathie diabé-

tique, neuropathie diabétique, néphropathie diabétique), l’état d’acido-cé- tose et la femme enceinte ou allaitante diabétique. Cependant, une étude a montré que de nombreux patients musulmans

répondant à un ou à plusieurs de ces critères d’interdiction jeûnent malgré les risques qu’ils encourent.

« Pendant la période du Ramadan, le week-end, quand je ne travaille pas,

je me réveille tard. Comme il n’y a personne pour déjeuner, j’en profite pour ne pas déjeuner, voire ne pas manger du tout et me dire : “ Si jamais je suis en hypoglycémie, je mange.” », raconte Saloy, 31 ans.

« Des soucis, des fois quand j’essaye de faire comme mes enfants, faire le

jeûne. C’est ça, le problème. Quand j’essaye des fois, je me retrouve avec soit des hyperglycémies, soit des hypo », se souvient Abdelkader, 52 ans. Pour Mimount, 43 ans, cela se traduit de la façon suivante : « Ben, on en a déjà parlé depuis des années, et puis ils m’ont dit : “Non, tu ne dois pas le faire, tu ne dois pas le faire, tu ne dois pas le faire.” Oui, mais moi, à côté, je vais essayer quand même. Je vais essayer. Si j’y arrive, j’y arrive comme cette

année. Je me dis que je vais essayer. Si je n’y arrive pas, si je suis en hypo ou en hyper, je suis obligé de manger. Enfin, en hyper, d’habitude je ne mange pas en hyper parce que je me dis : je vais essayer encore demain. […] La rapide [insuline d’action rapide], si on a bien dosé la dose, on peut faire le Ramadan parce qu’on la fait que au repas. »

[insuline d’action rapide], si on a bien dosé la dose, on peut faire le Ramadan parce
[insuline d’action rapide], si on a bien dosé la dose, on peut faire le Ramadan parce

14

DK NEWS

CULTURE

Mercredi 15 août 2012

Projection du documentaire «Dernier Safar» à Alger

L’importance des projections cinématographique dans les places publiques a été mise en avant par le réalisateur Djamel Azizi qui a projeté lundi à Alger son film documentaire "Dernier Safar".

Le documentaire qui suit la tour- née d’un camion de projection qui sillonne les villages les plus isolés du pays met en évidence le rôle pé- dagogique du cinéma et surtout le dévouement du projectionniste qui fait découvrir le cinéma à la popu- lation. Projeté dans le cadre d’une ren- contre avec le réalisateur organisé par le quotidien Algérie news, ce do- cumentaire en Road movie (cinéma sur la route) a fait ressortir plu- sieurs problèmes de fond qui mi- nent le cinéma algérien dont l’état d’usure des bobines de film et du matériel de projection ainsi que le grand manque de salle et d’espace

de projection qui poussait le vieux projectionniste à utiliser des draps ou même de simples murs comme support de projection. Malgré sa pauvreté financière qui déteignait sur le film mais aussi la pauvreté du dialogue et des mises en scène, ''Dernier Safar'' parvient tout de même à restituer fidèlement le combat du projectionniste ainsi que l’émerveillement des spectateurs qui envahissaient la place publique à l’arrivée du camion vieux de trente ans qui se traînait péniblement dans les villages de Bouira, Constantine et El Oued. L’£uvre a été écrite pour un "long métrage au début et a abouti sur un film documentaire qui est en

réalité à la croisée des chemins entre les deux sans pouvoir revendi- quer son appartenance à un genre ou un autre" a précisé le réalisateur. Ce film a été inspiré à Djamel Azizi de sa propre expérience avec les ca- mions de projection qui lui ont "ou- vert une fenêtre sur le cinéma dans son village aux environs de Té- bessa". Bien qu’elle véhicule de nombreux messages très forts, l’£uvre n’est pas assez accrocheuse pour captiver le grand public. Le "Dernier Safar" est projeté dans les festivals internationaux dont celui du Maghreb des films à Paris (France) ou le festival international, Mostra de Valence (Espagne).

USA-CANADA

Le film «Bourne» occupe la tête du box-office nord-américain

«Bourne» occupe la tête du box-office nord-américain Le film "Jason Bourne: l'héritage" occupe la
«Bourne» occupe la tête du box-office nord-américain Le film "Jason Bourne: l'héritage" occupe la

Le film "Jason Bourne: l'héritage" occupe la tête du box-office nord-américain détrônant le dernier Bat- man, "The Dark Knight Rises", en engrangeant pour son premier week-end sur les écrans 38,1 millions de dollars, selon les chiffres définitifs publiés lundi par Exhibitor Relations. Pour le quatrième opus de la série Bourne --sans Matt Damon-- Hollywood a in- venté une histoire parallèle à l'originale, mettant en scène Jeremy Renner dans la peau d'un agent secret menacé de mort par ses propres employeurs. En deuxième position, on trouve une autre nou- veauté, "Moi, député", une comédie avec Will Ferrell et Zach Galifianakis met- tant aux prises deux can- didats aux élections législatives américaines. Le film a empoché 26,6 millions de dollars entre vendredi et dimanche. Après trois semaines de règne sans partage, "The Dark Knight Rises", der- nier volet de la trilogie si- gnée Christopher Nolan, rétrograde de la première à la troisième place, avec des recettes de 19 millions de dollars (389,6 millions depuis sa sortie). La nou- veauté "Tous les espoirs sont permis", dans la-

quelle Meryl Streep et Tommy Lee Jones se lancent dans une thérapie de couple, encaisse 14,7 millions de dollars, devant "Total Recall", une nouvelle version du classique de la science-fiction, avec Colin Farrell (8,01 millions de dollars ce week-end, 44,1 millions en deux semaines). La comédie pour adolescents "Jour- nal d'un dégonflé: ça fait suer!" est 6e avec 8 millions de dollars (30,4 millions depuis sa sortie), suivie du film d'animation "L'Age de Glace 4: la dérive des continents", qui récolte 6,4 millions de dollars pour sa 5e semaine à l'écran (143,7 millions au total). "Ted", l'ours en pe- luche politiquement in- correct passe de la 7e à la 8e place, avec 3,2 millions de dollars (209,8 millions en 7 semaines), devant les danseurs de "Sexy Dance 4" et leurs 2,9 millions de dollars de recettes (30,3 millions en trois se- maines). Enfin, la comédie de science-fiction "Voisins du troisième type" avec Ben Stiller et Jonah Hill ferme le top 10 avec 2,2 millions de dollars, por- tant ses recettes totales à 31,4 millions de dollars, trois semaines après sa sortie.

31,4 millions de dollars, trois semaines après sa sortie. Le film révolutionnaire algérien en vedette à
31,4 millions de dollars, trois semaines après sa sortie. Le film révolutionnaire algérien en vedette à

Le film révolutionnaire algérien en vedette à la cinémathèque d'Oran

Le film révolutionnaire algérien est en vedette à la ci- némathèque «Ouarsenis» d'Oran qui propose quoti- diennement deux séances de projection, permettant au public de redécouvrir les plus belles oeuvres du 7ème Art national. Les projections proposées inter- viennent dans le cadre de la manifestation thématique intitulée «Rétrospective du cinéma algérien», organi- sée à l'occasionde la célébration du cinquantième an- niversaire de l'Indépendance nationale. Ces rencontres cinématographiques se poursuivent jusqu'à la fin du mois de Ramadhan pour permettre au large public de combler son temps libre en revisitant une sélection riche d'une vingtaine de longs-métrages,

a indiqué le responsable de la salle «Ouarsenis», M.

Abdelghani Zekri.Parmi ces affiches, c'est le film «Hors-la-loi» de Rachid Bouchareb qui figure en tête

du «box-office», a fait savoir M. Zekri, soulignant que

la séance de projection de cette oeuvre a été rééditée à

pas moins de six reprises pour satisfaire la demande du public. Pour rappel, «Hors-la-loi» fut projeté en avant-première le 6 octobre 2010 à la cinémathèque d'Oran, en présence de plusieurs acteurs à l'instar de Chafia Boudraa, Ahmed Benaïssa, Louisa Nehar, Mou- rad Khen, Nora Agboubi, Djouahri Mohamed et Aziz Boukerouni. Il a connu depuis un succès planétaire

suite à sa présentation dans les plus prestigieux festi- vals tels ceux de Cannes (France), de la cérémonie des Oscars (USA) et du Festival panafricain du cinéma et de

la télévision de Ouagadougou (Fespaco, Burkina Faso).

Les spectateurs prennent aussi plaisir à revoir d'autres chefs-d’£uvre du patrimoine cinématographique algé- rien, dont le célèbre «Chronique des années de braise»

qui valut à Mohamed Lakhdar-Hamina la Palme d'or au festival de Cannes en 1975. Outre ce réalisateur dont les films «Décembre» (1972) et «Vent de Sable» (1982) ont été également projetés, le programme de la ciné- mathèque d'Oran comprend aussi des cycles dédiés aux artistes disparus tels les cinéastes Mohamed Boua- mari, Mustapha Badie, Mohamed Zinet, et le comédien Rouiched. Cette rétrospective se poursuit jusqu'à jeudi prochain avec la projection de «Festival Panafricain d'Alger (1969)» de William Klein, «Omar Gatlatou» de Merzak Allouache (1976), «L'évasion de Hassan Terro» de M. Badie (1974), «Tahya Ya Didou» de M. Zinet (1971), «Le Charbonnier» de M. Bouamari (1972),

«Wesh

«Les Soeurs Hamlet» de Abdelkrim Bahloul (1998).

Wesh» de Rabah Ameur Zaimeche (2003), et

Mercredi 15 août 2012

MONDE

DK NEWS

15

ONU-SOUDAN

Ban Ki-moon déplore l'attaque contre des membres de la MINUAD au sud-Darfour

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déploré lundi soir, l'attaque perpétrée la veille contre des membres de l'Opération hybride UA-Nations unies (MINUAD) dans la région soudanaise du Darfour (ouest).

"Le secrétaire général regrette pro- fondément la dernière attaque contre

les Casques bleus au Darfour (

venue lorsque des assaillants armés non identifiés ont attaqué des mem- bres de l'Unité de police constituée (UPC) du Bangladesh au sein de la MI- NUAD, en poste au centre de police de proximité du camp de personnes dé-

sur-

)

de police de proximité du camp de personnes dé- sur- ) placées internes d'Otash, près de

placées internes d'Otash, près de Nyala, au Sud Darfour (Soudan)", a in- diqué son porte-parole dans un com- muniqué. Suite à cette attaque, au cours de la- quelle un Casque bleu bangladeshi a trouvé la mort et un autre a été blessé, M. Ban a appelé le "gouvernement du Soudan et la Minuad à mener une en-

quête approfondie". De son côté, le président de l'As- semble générale de l'ONU, Nassir Ab- dulaziz Al-Nasser, a vigoureusement condamné, dans un communiqué, cette attaque "odieuse", en réaffirmant son "plein soutien" à la Mission et à son rôle pour stabiliser le Darfour.

SÉNÉGAL-MAURITANIE

Le président sénégalais "bientôt" à Nouakchott

Le président sénégalais Macky Sall se rendra "bientôt" en Mauritanie pour discuter avec son homologue mauri- tanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, notamment du projet de construction d'un grand pont sur le fleuve du Sénégal qui fait frontière entre les deux pays, a annoncé lundi une source officielle à Dakar. Selon cette source, la rencontre entre les deux chefs d'Etat portera essentiellement sur "la réalisation de cette infrastructure très attendue par les populations au niveau

UKRAINE

du fleuve du Sénégal". En 2010, la Banque africaine de dé- veloppement (BAD) avait annoncé qu'elle allait mobiliser un financement de près de 25 millions d'euro (17 milliards de Fcfa) pour la construction du pont sur le fleuve Sénégal. La traversée de la frontière entre les deux pays au niveau du fleuve du Sénégal est assurée uniquement par des bacs. Une situation qui indispose les usagers de l'axe routier Dakar-Nouakchott et limite le trafic commercial et humain entre les deux pays.

Nouveau report du procès de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko

Le procès pour fraude fiscale de l'opposante et ex-Première ministre ukrainienne emprisonnée Ioulia Ti- mochenko, a été de nouveau reporté, et fixé par un tribunal au 11 septem- bre, a-t-on indiqué. Le président de la juridiction de Kharkiv (est), Kostiantin Sadovski, a ordonné de demander à l'opposante, transférée en mai de sa prison à l'hô- pital en raison de hernies discales, son

accord pour être entendue par télé- conférence depuis sa clinique. Mme Timochenko l'a déjà à plusieurs re- prises refusé par écrit. Incarcérée depuis août 2011 et condamnée en octobre dernier à sept ans de prison pour "abus de pouvoir" au moment de la signature d'un contrat gazier avec la Russie jugé "dés- avantageux" pour Kiev, Mme Timo- chenko doit répondre dans ce

nouveau procès de "fraude fiscale" et de "détournements de fonds", des faits remontant aux années 1990 et qu'elle nie en bloc. Le dernier procès de l'opposante ukrainienne s'est ouvert en avril der- nier, mais toutes ses audiences ont été closes juste après leur ouverture et re- portées à une date ultérieure en rai- son de l'absence de la prévenue.

L'Afghanistan dénonce une attaque pakistanaise à la frontière

L'Afghanistan a accusé les forces pakistanaises d'avoir de nouveau attaqué un de ses postes frontière mardi matin, provoquant selon Kabul deux heures de combats qui n'ont toutefois pas fait de victime. Les tensions frontalières sont vives depuis plusieurs mois entre les deux voisins, Kaboul accuse Islamabad d'avoir tiré des centaines d'obus en Afghanistan ces der- niers mois. Les autorités pakistanaises nient toute attaque contre leur voisin, indiquant qu'elles ne font que répondre à des attaques de rebelles talibans. "L'un de nos postes frontière a été attaqué ce matin de- puis l'autre côté de la frontière. Notre police des frontières a retourné le feu. Le clash a duré plus de deux heures" dans la province de Kunar (est), a indiqué Najeeb Nikzad, un porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur. Selon lui, une cinquantaine d'obus ont été tirés par les forces pakis- tanaises. Malgré cela, "personne n'a été touché de notre côté" et "aucune victime n'a été rapportée de l'autre côté non plus", a observé M. Nikzad.

Le Pakistan et l'Afghanistan s'accusent régulièrement d'être responsables des attaques commises chez eux par des talibans hébergés dans le pays voisin. Le parlement afghan a démis en août les ministres de l'Intérieur et de la Défense pour cause de manquements sécuritaires notamment liés à ces incidents. L'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan, a condamné le mois dernier les bombardements venant du Pakistan, après que Kaboul eut prévenu ces derniers pou- vaient sérieusement endommager les relations entre les deux pays. Fin juin, des milliers d'Afghans vivant dans le Kunar avaient fui leur domicile après que 850 roquettes furent tombées dans la zone, selon des responsables afghans. Quatre civils étaient morts dans ces attaques, selon la même source. Kaboul a menacé début juillet de traduire le Pakistan devant le Conseil de sécurité de l'ONU si l'armée pakista- naise ne cessait pas de bombarder son territoire.

Armes perdues au Mexique: les républicains réclament la remise de documents

Une commission du Congrès américain a déposé lundi une requête pour obliger le mi- nistre de la Justice à fournir des documents re- latifs à une enquête parlementaire sur une opération des services de lutte contre la contrebande ayant tourné au fiasco en 2009 au Mexique. La commission chargée de la surveillance et de la réforme du gouvernement à la Cham- bre des représentants, dominée par les répu- blicains, a déposé sa demande auprès du tribunal fédéral du district de Columbia (Washington, est). Cette requête intervient un mois et demi après que la Chambre eut voté la défiance à l'encontre du ministre de la Justice, Eric Hol- der, pour "outrage au Congrès" après que celui-ci eut refusé de remettre un certain nombre de documents relatifs à l'opération "Fast and Furious". L'opération avait abouti, selon un rapport parlementaire, à la perte des quelque 2.000 armes que l'Agence fédérale sur l'alcool, le tabac et les armes (ATF) avait fait passer en contrebande au Mexique avec l'objectif de pié- ger des membres de cartels mexicains en sui- vant ces armes à la trace. Selon ce rapport, au moins 122 de ces armes avaient finalement été utilisées pour perpé- trer des crimes au Mexique, et deux avaient été retrouvées sur la scène du meurtre d'un garde-frontière américain en Arizona (sud- ouest). La requête déposée par la commission lundi demande au tribunal de déclarer inva- lide le privilège de l'exécutif invoqué par le président Barack Obama pour justifier le refus de M. Holder de divulguer les documents en question. "La décision du président n'est rien d'autre qu'une manoeuvre politique délibérée, avec l'intention d'empêcher la remise des docu- ments jusqu'à l'élection de novembre", a lancé le républicain Darrell Issa. Pour la Maison Blanche, l'enquête menée par le Congrès avait des visées politiques à quelques mois de la présidentielle au cours de laquelle M. Obama doit remettre en jeu son mandat.

MANIFESTATIONS NOCTURNES AU BAHREIN:

11 personnes arrêtées (police)

Onze personnes ont été arrêtées lors de violentes manifestations survenues, dans la nuit de lundi à mardi, dans plu- sieurs villages de Bahreïn, a annoncé le chef de la sécurité publique, le général Tarek al-Hassan. Les violences les plus significatives se sont produites à l'entrée du village d'Abou Saybaa, à l'ouest de Ma- nama, a précisé le général al-Hassan à l'agence de presse bahreïnie, BNA. "Des groupes de saboteurs ont jeté des cocktails Molotov en direction d'une voi- ture conduite par une Bahreïnie, en- dommageant le véhicule", a-t-il dit, ajoutant que d'autres violences s'étaient produites dans le village de Bani Jamra dans le même secteur. qui seront tra- duits en justice", a encore indiqué le gé- néral al-Hassan. Cette manifestation a eu lieu à l'appel du "Collectif des jeunes du 14 février", un groupe contestataire, à l'occasion de l'"indépendance de Bah- reïn", sur le thème "la fête de la liberté", selon des témoins. La Grande-Bretagne a mis fin le 14 août 1971 à sa présence à Bahreïn mais cette date n'est pas célébrée officielle- ment.

AFRIQUE 16 DK NEWS Mercredi 15 Août 2012 MALI UA-SOMALIE La solution de la crise
AFRIQUE
16 DK NEWS
Mercredi 15 Août 2012
MALI
UA-SOMALIE
La solution de la crise
malienne n’est pas «uniquement»
militaire (chef Africom)
Le général Carter Ham, haut com-
mandant des forces armées améri-
caines en Afrique (Africom), a
estimé lundi à Ouagadougou que la
solution de la crise dans le nord du
Mali, n'était pas "uniquement" mi-
litaire, mais aussi politique.
L'émissaire
de l'UA appelle
les dirigeants
somaliens à
mettre fin aux
assassinats ciblés
L'envoyé spécial de l'Union africaine (UA),
a appelé lundi les drigeants somaliens à met-
"Mon point de vue est qu'il ne s'agit
pas d'avoir une solution uniquement
militaire au nord du Mali", a déclaré le
général Ham.
Si la Communauté économique des
Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao)
"estime qu'il y a un rôle militaire qui
doit être joué pour résoudre la crise au
Nord-Mali, ce rôle doit être également
accompagné par un rôle politique", a-
t-il dit après un entretien avec le chef
de l'Etat burkinabè Blaise Compaoré,
médiateur de la Cédéao dans cette
crise.
"Les défis qui se posent au niveau
du Mali doivent être d'abord résolus
au plan politique, tout en prenant en
compte l'aspect humanitaire", a-t-il
tre fin rapidement aux assassinats ciblés à
Mogadiscio, alors qu'approche la fin de la pé-
riode de transition politique. Le représentant
spécial de la commission de l'UA pour la So-
malie, Boubacar Diarra a indiqué que bien
que le niveau de la violence «ait diminué dans
la capitale de la Somalie depuis l'année der-
nière, il y a une hausse des assassinats visant
des journalises, responsables du gouverne-
ment et hommes d'affaires».
ajouté, évoquant les efforts internatio-
naux "pour trouver une solution paci-
fique, une solution négociée au Mali".
La Cédéao se dit prête à déployer
une force de quelque 3.300 militaires
au Mali pour aider l'armée malienne à
sécuriser les institutions de transition
au Sud et à reconquérir le Nord, oc-
cupé par des groupes terroristes alliés
à Al-Qaïda au Maghreb islamique
(Aqmi), mais les contours d'une telle
opération restent flous.
Le ministre malien de la Défense, le
colonel Yamoussa Camara, a estimé
lundi que "très peu de choses ont été
faites" concernant l'envoi possible de
cette force, à l'ouverture à Bamako
d'une réunion des chefs d'état-major
de la Cédéao destinée à "finaliser" les
plans pour cette opération.
«Les autorités somaliennes doivent dili-
genter les enquêtes sur ces tueries afin de tra-
duire leurs auteurs en justice», a dit
l'émissaire de l'UA. Dimanche un journaliste
a été tué par des hommes armés à Mogadis-
cio. Yusuf Osman, ancien directeur de radio
TUNISIE
L'égalité entre la femme et l'homme ne devrait
pas faire l'objet d'un enjeu politique» (PM)
Mogadiscio, est le 8e journaliste à être tué en
Somalie depuis début 2012.
L'Assemblée nationale constituante soma-
lienne avait adopté le mois dernier une
Constitution provisoire, ouvrant la voie à la
formation d'un gouvernement plus représen-
tatif dans le pays. Après des décennies de
conflit, la Somalie s'est engagée dans un pro-
cessus de réconciliation nationale dont la
réussite dépend de la mise en œuvre par les
institutions fédérales de transition, avant
l»échéance du 20 août, des mesures prévues
par la feuille de route adoptée en septembre
2011.

Le chef du gouvernement provisoire tunisien, Hamadi jebali, a affirmé, lundi, que la question de l'égalité entre l'homme et la femme est une «affaire tranchée», ajoutant qu'il «n'est pas convenable d'en faire un enjeu politique». M. Jebali cité par l'agence de presse tunisienne TAP, a dans une déclaration aux médias affirmé «son soutien aux acquis de la femme et particulièrement le Code du statut personnel». Selon la TAP, la commémoration ce 13 août de l'anniversaire de la promulgation en 1956 du Code du Sta- tut personnel (CSP), abolissant la répudiation et la polyga- mie, se déroule cette année sur fond de polémique entre le gouvernement, dominé par le mouvement islamiste En- nahdha, et les militants des droits des femmes inquiets des menaces sur les droits des femmes en Tunisie. Le président de la République provisoire Moncef Mar- zouki a estimé que le Code du statut personnel (CSP) est un acquis appelé à être préservé et consolidé. «Aujourd'hui, personne ne peut menacer les acquis de la femme qui sont devenus, grâce à l'action militante de plusieurs générations, une réalité sociale irréversible qui ne peut faire l'objet de contestation ou de surenchère par quiconque», a affirmé le président Marzouki dimanche soir à l'occasion de la célébration de la fête de la femme, selon la TAP. Le président de la République s'est dit favora- ble à l'inscription du principe de l'égalité totale entre les

du principe de l'égalité totale entre les hommes et les femmes dans la prochaine Constitution. Il

hommes et les femmes dans la prochaine Constitution. Il a proposé la création d'une instance ou d'un centre na- tional représenté par des sections régionales dans tous les gouvernorats pour traiter la question de la violence à l'égard des femmes. La ministre des Affaires de la femme et de la famille Sihem Badi, avait souligné auparavant que la femme tunisienne a prouvé et prouve encore ses compé- tences grâce aux acquis dont elle dispose, estimant qu'elle est appelée à poursuivre la marche de l'édification en cette étape où la Tunisie a besoin de mobiliser tous les efforts et toutes les intelligences.

Douze partis forment une nouvelle coalition d'opposition, le front populaire

Douze partis politiques de gauche, de la mouvance nationaliste et des personnalités politiques indépen- dantes ont annoncé, lundi, la forma- tion d'une nouvelle coalition d'opposition «le front populaire», a rapporté l'agence d'information tuni- sienne TAP. «Cette coalition est un front poli- tique et non essentiellement électo- ral. Elle œuvrera à réaliser les objectifs de la révolution et constitue un troisième pôle concurrent à la troika au pouvoir et à l'Appel de la Tu- nisie», a indiqué Hamma Hammami,

président du POT (parti ouvrier tuni- sien), l'un des fondateurs de ce front. Cité par la TAP, M. Hammami a pré- cisé qu'une réunion a eu lieu di- manche à Tunis pour fixer les objectifs généraux et la plate-forme commune de la coalition des partis politiques membres du Front auquel se sont ralliées plusieurs personnali- tés indépendantes. «L'annonce officielle de la création du front populaire, sa structure et sa direction est prévue en septembre prochain», a-t-il dit, relevant que le front est ouvert à toutes les sensibili-

tés politiques. Les partis membres de cette nouvelle coalition sont le parti de l'action nationale démocrate (cou- rant unioniste), le mouvement des patriotes démocrates, le parti du lea- dership arabe démocratique, le parti des travailleurs, le mouvement «Al-Bath», le Mouvement «Achaab», la ligue des travailleurs de gauche, le parti de Tunisie-verte, le front populiste unioniste, les Pa- triotes démocrates (watad), le parti populaire pour la liberté et le progrès, et le parti du militantismeprogres- siste P-SEIF-MM, selon la TAP.

CHINE-LIBYE

Pékin salue la transition pacifique du pouvoir en Libye

Pékin salue la transition pacifique du pouvoir en Libye La Chine a salué la transition pacifique

La Chine a salué la transition pacifique du pouvoir en Libye par le Conseil national de Transition (CNT), à l'assemblée issue des élections du 7 juillet, inaugurant ainsi une nouvelle ère pour le pays, selon un commu- niqué du ministère chinois des affaires étrangères (MAE). Le porte-parole du MAE chinois Qin Gang a indiqué dans le commu- niqué que «la transition pacifique du pou- voir réalisée le 8 août marquait une étape importante dans le processus de transition politique de ce pays». Pékin souhaite que la

Libye réalise au plus tôt la stabilité et la pros- périté,indique le porte-parole, ajoutant que «la Chine est prête à travailler de concert avec

la Libye pour promouvoir le développement

continu des relations amicales bilatérales de coopération». Après la transition du pouvoir,

l'assemblée nationale a élu à sa présidence l'ancien chef de l'opposition Mohammed al- Megaryef le 10 août. Celui-ci devrait former son gouvernement, adopter des lois et orga- niser de nouvelles élections législatives une fois achevée la rédaction d'une nouvelle constitution l'année prochaine.

APS

DK NEWS 17 En bref En bref En bref Au moins deux hélicop-
DK NEWS
17
En bref
En
bref
En
bref
Au moins deux hélicop-
tères militaires ougandais, en route vers la Somalie où l'armée ougandaise est déployée dans le
tères militaires ougandais, en route vers la
Somalie où l'armée ougandaise est déployée
dans le cadre de la force de l'Union africaine,
ont disparu dans l'espace aérien kényan, a
annoncé lundi un porte-parole de l'armée
kényane.
n L'envoyé spécial de l'Union africaine
(UA), a appelé lundi les drigeants somaliens
à mettre fin rapidement aux assassinats ci-
blés à Mogadiscio, alors qu'approche la fin
de la période de transition politique.
Des responsables sou-
danais ont promis lundi aux journalistes
qu'ils pourraient désormais accéder aux
Etats du Kordofan-Sud et du Nil Bleu, esti-
mant toutefois que certaines restrictions
étaient nécessaires pour la sécurité natio-
nale.
n La directrice exécutive du Programme
alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cou-
sin, a entamé lundi une visite de trois jours
au Soudan et au Soudan du Sud pour ren-
contrer des responsables gouvernemen-
taux, des représentants des donateurs et le
personnel du PAM, selon des médias.
n Un policier de la mission de maintien
de la paix conjointe ONU-Union africaine au
Darfour (Minuad) a été tué et un autre blessé
dans une attaque menée par des hommes
armés, a indiqué dimanche la mission
conjointe.
Les chefs d'état-major de la
Communauté économique des Etats de
l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et du Mali se
réuniront lundi à Bamako pour valider les
conclusions des travaux de la conférence de
planification des officiers de l'instance, a an-
noncé dimanche la Cédéao.
n Le président malien par intérim Dion-
counda Traoré a renouvelé sa confiance à
son Premier ministre de transition Cheick
Modibo Diarra et lui a demandé de lui faire
des propositions en vue de la formation d'un
gouvernement d'union nationale, a an-
noncé dimanche la présidence de la Répu-
blique.
L'opposition en Guinée a
demandé dimanche la mise en placen d'une
«commission d'enquête indépendante»
après des violences au cours desquelles les
forces de l'ordre ont tiré sur des manifes-
tants dans deux villes du pays, faisant au
moins six morts.
Les jeunes du parti de l'ex-
président Laurent Gbagbo, le Front popu-
laire ivoirien (FPI), ont accusé dimanche le
pouvoir d'«enlèvements» de personnes de
leur camp, après les récentes attaques à
Abidjan.
Quelque neuf millions
d'Angolais sur une population de près de 19
millions d'habitants sont attendus aux urnes
le 31 août prochain pour élire les membres
de l'Assemblée nationale (Parlement) et le
président de la République.
TUNIS - Le chef du gouvernement pro-
visoire tunisien, Hamadi jebali, a affirmé,
lundi, que la question de l'égalité entre
l'homme et la femme est une ''affaire tran-
chée'', ajoutant qu'il ''n'est pas convenable
d'en faire un enjeu politique''.
KINSHASA - Un judoka et trois cadres
de la délégation de la République démocra-
tique du Congo (RDC) aux Jeux Olympiques
de Londres ne sont plus joignables et sont
actuellement recherchés dans la capitale
britannique, a indiqué lundi une source
proche du ministère de la Jeunesse et des
Sports.
APS

Mercredi 15 Août 2012

AFRIQUE

Le président sud-africain au Zimbabwe pour encourager un scrutin démocratique

Le président sud-africain Jacob Zuma se rendra cette semaine au Zimbabwe pour plaider en faveur de l'adoption d'une constitution permettant la tenue d'élections li- bres et démocratiques, a indiqué lundi son porte-parole.

«Nous espérons que cette visite va aider les Zim- babwéens à résoudreleurs problèmes et à organiser

Lors de son dernier som- met en juin à Luanda, la SADC a sommé le Zim- babwe d'organiser des élec-

des élections sous l'égide d'une nouvelle constitu- tion», a déclaré le porte-pa- role de M. Zuma, Mac Maharaj. M. Zuma se rend mercredi à Harare en tant que médiateur de la SADC (Organisation de l'Afrique australe), pour évaluer les

tions dans les 12 mois, mais les conditions politiques ne semblent pas encore réu- nies à Harare. Le mois dernier, les né- gociateurs des deux camps se sont entendus sur un projet de constitution qui doit désormais être soumis

progrès du processus de rè-

à

référendum. L'adoption

glement de la crise, mis en

de ce texte ouvrirait la voie

place en 2009.

à

des élections.

la voie place en 2009. à des élections. RD CONGO-RWANDA Réunion mercredi à Goma des chefs

RD CONGO-RWANDA

Réunion mercredi à Goma des chefs d'état-major de la région des Grands Lacs

Les chefs d'état-major de la région des Grands Lacs africains doivent se réunir mercredi à Goma (est de la RDC) pour définir les contours d'une «force neutre» qui doit s'interposer entre rebelles du M23 et l'armée de la RDC, a indiqué une source officielle lundi à Goma. Cette rencontre sera suivie d'une réunion de leurs ministres ministres de la Défense vendredi, a indiqué le secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL), M. Alphonse Tumbalwaba. La CIRGL est compo-

sée de l'Ouganda, du Rwanda, de la RDC, de la Tanzanie, du Burundi, du Kenya, du Soudan, de l'Angola, de la Centrafrique, du Congo et de la Zam- bie. La CIRGL s'était réunie le 8 août à Kampala afin d'envisager la constitu- tion d'une «force neutre» en RDC, dé- cidée en marge d'un de l'Union africaine tenu à la mi-juillet. Les pré- sidents de la RDC et du Rwanda, Jo- seph Kabila et Paul Kagame, avaient tous deux accepté le «principe» de cette force impartiale mais ne se sont pas entendus sur sa composition.

La CIRGL, lors du sommet de Kampala, a décidé la mise sur pied d'un «sous-comité» ministériel chargé de «fournir des détails sur les moyens d'opérer de la force interna- tionale neutre». Ce sous-comité, pré- sidé par le ministre ougandais de la Défense et composé de ses homo- logues d'Angola, du Burundi, du Congo, de RDC, du Rwanda et de Tan- zanie, devra également «proposer des

mesures urgentes (

afin que les

combats cessent définitivement dans l'est de la RDC», selon le communi- qué final de la réunion.

)

CÔTE D’IVOIRE-LIBERIA

Un poste de l'armée ivoirienne à la frontière avec le Liberia attaqué

ivoirienne à la frontière avec le Liberia attaqué L'armée ivoirienne a subi une nou- velle attaque

L'armée ivoirienne a subi une nou- velle attaque d'inconnus armés lundi,

à un poste situé dans l'Ouest ivoirien

à la frontière avec le Liberia, qui a fait

un blessé parmi ses soldats et poussé d'autres à fuir dans le pays voisin, a déclaré le ministre ivoirien de la Dé- fense. Le poste des Forces républicaines (FRCI) de Pekambly, près de la fron- tière, a été attaqué dans la matinée par des hommes venus "du Liberia", a in-

diqué Paul Koffi Koffi sur la télévision publique RTI, confirmant des infor-

mations données par des sources mi-

litaires et des habitants. L'attaque a fait "un blessé" parmi les FRCI, qui a été hospitalisé, a pour- suivi le ministre. Il a affirmé que le poste frontalier a été repris en fin d'après-midi grâce à l'envoi de renforts FRCI, à l'aide du Li- beria et à un hélicoptère de l'ONU qui a survolé la zone. "Tout est rentré dans

l'ordre", "la situation est sous contrôle", a-t-il assuré. "Cinq militaires, un policier et un civil" ont fui côté libérien après l'as- saut et ont été récupérés par les auto- rités libériennes, puis remis à l'ambassade ivoirienne sur place, a-t- il précisé. Après des violences durant la crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011) ayant fait quelque 3.000 morts, l'Ouest reste la région la plus instable du pays et a vécu une série d'opéra- tions sanglantes ces derniers mois. Des attaques contre des villages du Sud-Ouest ivoirien ont fait une ving- taine de morts début juin, dont sept Casques bleus nigériens. Des violences, notamment l'assaut contre un camp de déplacés voisin de Duékoué par des habitants de cette ville, ont fait par ailleurs au moins onze morts le 20 juillet. Les événements de Pekambly sur- viennent après des attaques qui ont tué les 5 et 6 août dix militaires à Abid- jan. Le gouvernement a accusé des miliciens et militaires pro-Gbagbo. Le camp Gbagbo a à chaque fois réfuté ces accusations.

18 DK NEWS

GASTRONOMIE

Mercredi 15 Août 2012

NEWS G A S T R O N O M I E Mercredi 15 Août 2012

La recette du jour du chefchef GuerraGuerra

e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Ingrédients : 1

Ingrédients :

1 œuf

- Préparation :

- 400 g de collier

-

200 g de pain sec

Retirez une par une les feuilles de choux (que les

d'agneau

trempé dans du lait

-

feuilles vert), bien les laver et les blanchir dans une eau

- 300 g de viande

d'agneau maigre

bien bouillante, pendant 10 bonne minutes refroidir aus-

2 c, à soupe de riz étuvé

sitôt dans une eau bien glacée. Dans un sautoir faite reve- nir à feu doux, les tranches de collier d'agneau avec les 3

-

1 à 2 choux bien

-

3 c, à soupe

cuillères d'huile, 1 oignon haché finement, le s’men, le sel

vert avec de belle

d'huile

et tous les épices cités.

feuilles

2 c, à soupe de

-

s’men

Couvrir d'eau ou de jus d'agneau dégraissé à hauteur

-

et cuir 30 minutes à couvert, en fin de cuisson ajoutez les

2 oignons

1 poignée de pois chiches cuit

-

1 bouquet de per- sil

-

1/2 c, à café de poi- vre noir

1/2 c, à café de cannelle

-

-

pois chiches. Préparez la farce avec la viande d'agneau ha-

chée, le deuxième oignon ciselé très finement, le pain trempé dans le lait et pressé, 1 œuf, le persil haché très fin

et le riz étuvé, salez poivrez, bien mélanger. Sur votre poste

de travail déposez un torchon bien propre et sec déposez

-

1 citron

sel

les feuilles de choux bien égouttée et bien à plat. Au milieu

de chaque feuille, posez une forme ovale de farce, puis

de chaque feuille, posez une forme ovale de farce, puis bien les envelopper en forme de

bien les envelopper en forme de baluchons ovale. Une fois là le collier d'agneau cuit retirez le du sautoir dans une as- siette à couvert, remouiller le jus de cuisson si nécessaire, puis y déposer les baluchons de choux farcis couvrir et les cuir à feux doux pendant 15 à 20 minutes en fin de cuisson rajoutez les morceaux de collier d'agneau le persil hacher et les tranche de citron. Un petit conseille gardez les cœurs de choux pour faire une salade de choux crue ciselée.

Le dessert du jour

Kaak el Nekache

de choux crue ciselée. Le dessert du jour Kaak el Nekache Ingrédients : Pour La Pâte
de choux crue ciselée. Le dessert du jour Kaak el Nekache Ingrédients : Pour La Pâte
Ingrédients : Pour La Pâte : 500 grammes de farine 1/2 verres de sucre glace
Ingrédients :
Pour La Pâte :
500
grammes de farine
1/2 verres de sucre glace
1/2 verre de maïzena
1/2 paquet de levure chi-
mique
250
grammes de margarine
1/2 verre de fleurs d'oranger
Pour La Farce :
700
grammes de dattes dé-
noyautées (ghers)
cannelle
Clou de girofle
1 cuillère a café de fleurs
d'oranger
Préparation :
Dans un récipient, mélanger
la farine, le sucre glace, la
maizena et la levure.
Ajouter la margarine ou
beurre coupée en morceaux
puis frotter avec les mains.
Ajouter progressivement
l'eau de fleurs d'oranger
jusqu'à l'obtention d'une
pâte.
Laisser reposer une demi
heure et pendant ce temps
Préparer la farce en mélan-
geants les ingrédients, pré-
parer des boudins de farce et
mettre de coté
Abaisser la pâte sur une
épaisseur fine, découper des
rectangle de 15 cm de lon-
gueur, mettre un boudin de
farce sur l'extrémité, enrou-
ler 2 fois puis découper le
surplus.
Donner La forme d'un brace-
let et fermer l'extrémité avec
de la fleur d'oranger.
Décorer a l'aide d'un na-
quache et enfourner jusqu'à
ce que les gâteaux soient
dorée.
VILLES Fadjr Dohr Asr Maghreb Icha Alger 04 h 30 12 h 55 16 h
VILLES
Fadjr
Dohr
Asr
Maghreb
Icha
Alger
04
h 30
12
h 55
16
h 43
19
h 42
21
h 32
Oran
04
h 24
13
h 09
16
h 56
20
h 12
21
h 42
Bejaïa
04
h 06
12
h 46
16
h 35
19
h 51
21
h 23
Annaba
03
h 55
12
h 36
16
h 24
19
h 41
21
h 13
Tizi-Ouzou
04
h 11
12
h 51
16
h 39
19
h 55
21
h 27
Ouargla
04
h 24
12
h 46
16
h 26
19
h 41
21
h 05
Ouargla 04 h 24 12 h 46 16 h 26 19 h 41 21 h 05

Solution Samurai-soduku N°41

16 h 26 19 h 41 21 h 05 Solution Samurai-soduku N°41 MILLEPERTUIS ORIOLAnOUVRE NARRERnDnUER TIEDEnUnELNE
MILLEPERTUIS ORIOLAnOUVRE NARRERnDnUER TIEDEnUnELNE BnTMnANTRAIN ESTANCIASnSA LnEIDERnTnMD ISnRnTAVELEE
MILLEPERTUIS
ORIOLAnOUVRE
NARRERnDnUER
TIEDEnUnELNE
BnTMnANTRAIN
ESTANCIASnSA
LnEIDERnTnMD
ISnRnTAVELEE
ACHETAInIOnS
REAnETEINTEn
DATERENTnIOS
EUEnnSTEVENS
N°41CroisésMotsSolution
HORTICULTURE nPERIRnAINES GEAInONCnENn ARCEAUnESTOC LETnBLATTEnR VRILLERnELFE AnOUIREZnLEV NONNEnTELEnA
HORTICULTURE
nPERIRnAINES
GEAInONCnENn
ARCEAUnESTOC
LETnBLATTEnR
VRILLERnELFE
AnOUIREZnLEV
NONNEnTELEnA
INnCROIREnER
SETHnLEOPOLD
EGRENERnRnBE
RAIREnELEVES
Fléchés N°41Solution
Mots

Mercredi 15 Août 2012

DÉTENTE

DK NEWS

19

Mots Fléchés N°42

15 Août 2012 DÉTENTE DK NEWS 19 Mots Fléchés N°42 Proverbes Jette le tison, il emportera

Proverbes

Jette le tison, il emportera avec lui la fumée. Proverbe algérien

Les voiles des cœurs sont déchirés quand les

cœurs se regardent en face.

Proverbe berbère

Le plus court chemin jusqu'au cœur d'un

homme passe par son ventre.

proverbe arabe

Comme on fait son lit, on se couche Proverbe français

C’est arrivé le 15 Août

1947

: indépendance de l'Inde et du Pakistan.

1960

: indépendance du Congo.

1971 : Suspension de la convertibilité du dollar

en or.

1971 : Indépendance de Bahreïn

Célébration

- Belgique : République Libre d'Outremeuse :

XV août - Anvers : Moederkesdag (Fête des

mères).

- République du Congo : Fête nationale, com-

mémore l'indépendance vis-à-vis de la France obtenue en 1960.

- Corée : Fête de la libération célébrant le jour

de la victoire sur le Japon en 1945. Corée du Sud

: Gwangbokjeol, (littéralement restauration de la lumière du jour), Fête nationale. - Corée du Nord : Chogukhaebangŭi nal. ( Jour de la libé-

ration de la patrie).

- Égypte : Wafaa El-Nil (fidélité au Nil), célébra-

tion rappelant la vénération antique de l'inon-

dation du Nil.

- Espagne : Fiesta de la Virgen de la Candelaria,

fête de la Vierge de Candelaria.

- États-Unis : Victory over Japon day, Jour de la

victoire sur le Japon en 1945.

- Inde : Fête nationale, commémore l'indépen-

dance de 1947.

- Italie : Assunzione di Maria (Assomption de

Marie) (jour férié)

- Grèce, Pologne : Jour des forces armées.

- Japon : Dernier jour de O-Bon, festival boud-

dhiste honorant les esprits des ancêtres dans

la région du Kansai.

- Liechtenstein : Fête nationale.

Samurai-soduku N°42

Les problèmes de Sudoku Samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chif- fres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque Sudoku Samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°42 Horizontal : 1.

Mots Croisés N°42

peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°42 Horizontal : 1. Escroquerie 2. Liquide

Horizontal :

1. Escroquerie

2. Liquide extrait du sang par les

reins - Expectative

3. Temples - Exister

4. Première page - Marques natu-

relles sur la peau

5. Personne niaise - Entourais

6. Pointu - Pronom démonstratif

7. Îles de la Méditerranée - Châtier

8. Du verbe lire - Issues - Six

9. Iridacée bulbeuse - Commune du

Morbihan

10. Faire cuire - Automobile

11.

Radio-Télé-

Luxembourg

12. Parer - Collège

Engendrent

-

Vertical :

1. Alliage riche en cuivre

2. Perroquet - Ceux-ci - Électronvolt

3. Fermeté - Ancien territoire espagnol

4. Petit de l'âne - Tour d'une mosquée

5. Purge - Colère

6. Entourer en serrant étroitement

7. Mouche qui pond près des narines des

moutons - Pronom possessif

8. Coutumes - Année - Thallium

9. Racine d'un arbrisseau du Brésil

10. Région de l'Écosse - D'Ankara

11. Monnaies italienne - Labiée à fleurs

jaunes

12. Époques - Chose sans importance

20 DK NEWS

DÉTENTE

Mercredi 15 Août 2012

Programme du Mercredi 15 Août 2012

Programme du Mercredi 15 Août 2012

Programme du Mercredi 15 Août 2012
Mercredi 15 Août 2012 Programme du Mercredi 15 Août 2012 11:55 Petits plats en équilibre été

11:55 Petits plats en équilibre été - Maga- zine de la gastronomie - Brochette de fruits 12:00 Les douze coups de midi - Jeu 12:50 L'affiche du jour - Magazine spor- tif 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre été - Maga- zine de la gastronomie - Brochette de fruits 13:45 Météo 13:50 Météo des plages 13:55 Joséphine, ange gardien - Téléfilm sentimental - Ticket gagnant 15:35 Clem - Téléfilm humoristique 17:20 Grey's anatomy - Série hospitalière

- Phase critique - Saison 7 (10/22)

18:05 Secret story - Téléréalité 19:05 Au pied du mur - Jeu 19:45 Nos chers voisins - Série humoris- tique 19:55 Météo 20:00 Journal 20:35 Petits plats en équilibre été - Maga- zine de la gastronomie - Brochette de fruits

20:38 Météo 20:40 Nos chers voisins - Série humoris- tique 22:55 Esprits criminels - Série policière - Froid comme l'amour - Saison 4 (14/26) 23:45 Esprits criminels - Série policière

- Voyage

- Saison 4 (25/26)

criminels - Série policière - Voyage - Saison 4 (25/26) 12:05 Tout le monde veut prendre

12:05 Tout le monde veut prendre sa place - Jeu 12:59 Météo 2 13:00 Journal 13:40 Météo 2

13:49 Consomag - Magazine du consom- mateur - Location en plein-air : le cam- ping 13:50 Toute une histoire - Magazine de société - Elle m'a volé mon père 14:35 Françoise Sagan, des bleus à l'âme

- Téléfilm biographique - Un charmant

petit monstre - (1/2) 16: Françoise Sagan, des bleus à l'âme - Téléfilm biographique - Des bleus à l'âme - (2/2) 17:55 Côté match - Multisports 18:00 On n'demande qu'à en rire - Diver- tissement-humour - Best of 19:00 Mot de passe - Jeu 19:50 Météo des plages 19:52 Météo 2 20:00 Journal 20:33 Tirage du loto - Loterie 20:34 Météo 2 22:10 Double enquête - Téléfilm policier 23:44 Dans quelle éta-gère - Magazine littéraire - «Chronique de la dérive douce», de Dany Laferrière (Grasset) 23:45 Journal de la nuit 23:55 Météo 2

(Grasset) 23:45 Journal de la nuit 23:55 Météo 2 12:00 12/13 : Journal régional 12:25 12/13

12:00 12/13 : Journal régional 12:25 12/13 : Journal national 12:50 Météo 12:55 30 millions d'amis - Magazine ani- malier 13:25 30 30 millions d'amis - Magazine animalier 13:55 Keno - Loterie 14:00 En course sur France 3 – Tiercé - Depuis Deauville 14:15 Lorient en fête – Musique - Au cœur du Festival interceltique de Lo- rient 14:45 La grande parade du festival inter-

celtique de Lorient 2012 - Emission spé- ciale 16:45 Des chiffres et des lettres - Jeu 17:20 Un livre, un jour - Magazine litté- raire - «Chronique de la dérive douce», de Dany Laferrière (Grasset) 17:30 Slam - Jeu 18:10 Questions pour un champion - Jeu 18:45 Météo des plages 19:00 19/20 : Journal régional 19:18 19/20 : Edition des initiatives 19:30 19/20 : Journal national 19:58 Météo 20:00 Tout le sport - Magazine sportif - L'actualité sportive quotidienne. 20:08 Et si on changeait le monde - Ma- gazine de services 20:10 Plus belle la vie - Feuilleton réaliste

22:25 Météo 22:30 Soir 3 22:55 Emmenez-moi – Cinéma - Chez Michèle Laroque

Soir 3 22:55 Emmenez-moi – Cinéma - Chez Michèle Laroque 11:40 Platane - Série humoristique -

11:40 Platane - Série humoristique - La fois où il a voulu soigner sa mère mais trop tard - Saison 1 (6/12) 12:20 Mon oncle Charlie - Série humoris- tique - Grossier et totalement déplacé - Saison 7 (14/22) 12:44 La météo 12:45 Le JT 13:00 Zapping - Divertissement 13:05 Les nouveaux explorateurs – Dé-

couvertes - Delphine Aures au Japon 14:05 Fighter - Drame 15:55 L'été papillon - Magazine d'actua- lité 16:20 La défense Lincoln - Film policier 18:15 S.A.V. des émissions - Divertisse- ment 18:20 Les Simpson - Série d'animation - Un prince à New-Orge - Saison 20 (22/22) 18:44 La météo 18:45 Le JT 19:05 Happy hour - Divertissement 20:10 Monsieur Herck Teve - Court mé- trage - Les adérosandales 20:14 La météo

20:15 Bref - Série humoristique 20:17 Bref - Série humoristique - Bref, je suis né 20:20 L'été papillon - Magazine d'actua- lité 20:50 A propos du film - Divers 23:05 Body of proof - Série policière - Mère indigne - Saison 2 23:50 Body of proof - Série policière - Mauvais timing - Saison 1 (10/13)

- Série policière - Mauvais timing - Saison 1 (10/13) 11:50 Modern family - Série humoris-

11:50 Modern family - Série humoris- tique - Fizbo le clown - Saison 1 (9/24) 12:15 Modern family - Série humoris- tique - Il faut sauver Noël - Saison 1

(10/24)

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:00 Scènes de ménages - Série humo- ristique 13:30 100% montagne - Magazine de dé- couvertes 13:35 Météo 13:45 Le gendarme et les extraterrestres - Comédie 15:30 Les amants naufragés - Téléfilm d'aventures 17:50 Le bus - Jeu 18:45 L'été de «100% mag» - Magazine d'information - Spéciale Landes 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 En famille - Série humoristique

23:20 La vraie histoire de show-biz - Sophie Marceau

- Magazine du

La Selection

de show-biz - Sophie Marceau - Magazine du La Selection 20:50 Football - En direct Durée

20:50 Football - En direct Durée : 2h05 Match amical France - Uru- guay. Au Stade Océane, au Havre (Seine- Maritime).

20:50 Football - En direct Durée : 2h05 Match amical France - Uru- guay. Au Stade
20:35 Double enquête - Téléfilm policier Durée : 1h35 - Acteur : Ca- therine Demaiffe,

20:35 Double enquête - Téléfilm policier Durée : 1h35 - Acteur : Ca- therine Demaiffe, Thomas Jouannet, Aladin Reibel - Réalisateur : Pierre Bou- tron Le capitaine de police Béa- trice Costes tente d'identi- fier un tueur en série. Or, tous les indices conver- gent vers son père. Mais il manque une preuve.