Construction en bois

Argumentaire

2 Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende

2 4 6 8 10 12 14 16 18

M at ér i au Pl an i f i c ati o n Sy s tèmes D u r ab i l i t é Pl u s -v al u e Séc u r i t é Co n f o r t D é vel o p p emen t d u r ab l e Lignum

3 Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende Legende

Matér iau
S’il est un matériau de construction dont l’avenir est prometteur, c’est bien le bois. Le bois se renouvelle en permanence, ce qui fait de lui un matériau disponible à long terme. En même temps, le bois est unique: qu’il s’agisse de bois de feuillus, de résineux ou de matériaux dérivés du bois, chaque pièce est différente. Le bois est le matériau hautes performances tiré directement de la nature.

Tout parle en faveur du bois
Le bois est le matériau de tous les superlatifs: d’un faible poids propre pour des performances et une durabilité maximales, ses caractéristiques sont aussi multiples que variées – léger ou lourd, tendre ou dur, clair ou foncé. De plus, le bois repousse continuellement. Il est facile à mettre en oeuvre et peut être façonné avec précision. Il est disponible sous toutes les formes désirées: poutres, planches, lattes ou carrelets sans oublier les panneaux en matériaux dérivés du bois. Le bois est agréable au toucher, il est chaleureux et unique tout en étant un produit de haute technicité, fruit de la nature. Tout – ou presque – peut être construit en bois: jouets, ustensiles de cuisine, mobilier, agencements intérieurs, villas et lotissements entiers, halles immenses, passerelles élégantes ou ponts routiers, le tout marqué par le sceau du développement durable et du respect de l’environnement.

Matériaux dérivés du bois
Les matériaux dérivés du bois sont le fruit d’un principe simple, qui consiste à découper le bois puis à le recomposer de manière à obtenir des produits aux propriétés qualifiables et quantifiables. Ces produits ont généralement une grande rigidité et une excellente stabilité dimensionnelle. Les matériaux dérivés du bois offrent une liberté de création presque illimitée. Ils participent à l’exploitation durable de la forêt. En tant que produits d’usage quotidien avantageux, les matériaux dérivés du bois font partie intégrante du cycle économique de la forêt et du bois, depuis la production jusqu’à l’utilisation de cette matière première sans cesse renouvelée. Les matériaux dérivés du bois s’adaptent continuellement à l’évolution des besoins du marché, aux exigences de plus en plus pointues de la technique, aux attentes de plus en plus critiques des consommateurs, ainsi qu’aux intérêts de l’environnement et de la société.

Le bois, ressource renouvelable
Près d’un tiers de la superficie de notre pays est recouverte de forêt. Depuis 150 ans cette surface est en constante augmentation. La forêt est protégée: la loi impose de maintenir la surface boisée et sa répartition. La biodiversité est également protégée et la coupe rase prohibée. Les essences se répartissent de manière variée et reflètent ainsi la diversité de la nature. Près de 60 % des 530 millions d’arbres estimés dans la forêt suisse sont des résineux, le reste étant constitué de feuillus. Environ 6,7 millions de mètres cubes de bois économiquement valorisable poussent en moyenne chaque année dans les forêts suisses (3ème inventaire forestier national, WSL, premiers résultats 2007) et la moyenne annuelle de bois récolté ces dernières années est d’environ 5,7 millions de mètres cubes. Depuis quelques années, la quantité de bois récolté augmente pour tous les domaines d’utilisation. Deux tiers du produit de l’abattage sont destinés aux scieries et aux raboteries sous forme de grumes, un bon cinquième devient du bois de chauffage et plus de 10 % de la récolte sert à la production de papier, de cellulose et de panneaux agglomérés. En moyenne sur toute l’année, 12 mètres cubes de bois valorisable poussent chaque minute dans la forêt suisse – soit la quantité nécessaire à la construction d’une petite maison. Sur l’ensemble de la Suisse, près de 10% de la croissance annuelle de bois n’est pas valorisée. Un arbre sur cinq est abattu dans le Jura, un sur quatre dans les Préalpes et un sur dix dans les Alpes. Le Plateau livre 43 % de la récolte de bois, et le Sud des Alpes 2 %. Une forêt saine doit être exploitée de manière ciblée et périodiquement rajeunie. C’est à partir du bois que pousse le bois, disent les forestiers, pour qui le terme d’exploitation durable est une réalité quotidienne; il en est ainsi depuis des générations et il en sera ainsi pour longtemps encore. www.bafu.admin.ch

Le bois massif dans tous ses états
Tous les bois ne se ressemblent pas. Chaque essence a ses caractéristiques propres convenant mieux à telle application plutôt qu’à telle autre. Exemple: les bois de cœur du châtaignier ou du chêne se prêtent à merveille à des applications extérieures, le hêtre est particulièrement apprécié pour le mobilier et le frêne est souvent utilisé pour la fabrication d’engins de sport. Un bois d’épicéa au grain fin mis en œuvre comme il se doit peut servir à la fabrication de violons de Maître. L’épicéa et le sapin conviennent très bien à la construction de structures en bois et c’est le mélèze qui est le plus approprié pour des façades exposées aux intempéries. Le bois de pin – aux dessins caractéristiques – est très apprécié pour les aménagements intérieurs. Les revêtements de sols résistants à l’usure sont en général réalisés en bois de feuillus tels que chêne, hêtre ou érable.

Caractéristiques
Chaque arbre est une pièce unique, présentant des caractéristiques de couleur, de texture, de nodosité, d’orientation des fibres et de madrure qui lui sont propres. Lorsque des caractéristiques particulières sont requises, il faut choisir son bois ou avoir recours aux produits dérivés du bois fabriqués avec des troncs de faible diamètre à la croissance moins régulière. Chaque partie d’un tronc d’arbre est utilisée en fonction de ses qualités. Le bois se façonne aisément, avec des outils simples ou mécaniquement, au moyen d’installations très performantes à commande numérique.

Capacité portante
Les caractéristiques du bois dépendent de l’orientation de ses fibres. C’est dans le sens des fibres que le bois supporte les charges les plus élevées. Dans cette direction, il résiste cent fois mieux à la traction et quatre fois mieux à la compression que lorsqu’il est sollicité perpendiculairement à ses fibres. Comparées à son poids, les performances du bois sont remarquables: il est à la fois léger et résistant.

Grâce à ses fibres parallèles le bois bénéficie.7 millions de m³. La vue illustre un échantillon d’épicéa fortement grossi.7 million de m³ alors que le prélèvement n’est que de 5. de bonnes propriétés techniques. aux aménagements intérieurs et à l’ameublement. les tronc d’arbres sont soigneusement sciés et classés selon leurs domaines d’applications et leurs qualités. 2 3 Erable Acer pseudoplatanus 4 Hêtre Fagus sylvatica 5 3 4 5 6 Châtaigner Castanea sativa 6 Chêne Quercus 7 8 9 10 7 Frêne Fraxinus excelsior 11 8 Epicéa Picea abies 9 Mélèze Larix decidua 10 Sapin blanc Abies alba 11 L’industrie du bois est l’interface entre la forêt et le produit fini. Les poutres. 2 Le microscope électronique à balayage met en évidence la complexité structurelle du bois. En effet. Illustration: série de billes destinées à la scierie.2| 3 1 1 Vous avez dit durable? La croissance annuelle des forêts suisses est supérieure à son exploitation. En scierie. malgré son faible poids. . planches et avivés résultant de cette transformations sont principalement destinés à la construction. l’accroissement annuel de bois potentiellement valorisable est de 6.

www. Il en est de même avec le concept énergétique. www. il faut une planification minutieuse et professionnelle.minergie.parkett-verband. qui est largement récompensée par une exécution rapide et précise et la maîtrise des coûts. La structure porteuse en bois peut être intégrée à l’épaisseur de la couche d’isolation. que ce soit sous forme de pièce unique confectionnée avec amour ou de produits fabriqués en série.ch Dialogue Pour passer d’une idée à un bâtiment de qualité. des motifs variés et des lames de toute dimension permettent des solutions répondant à tous les goûts.… Tous ces éléments sont fabriqués par des menuisiers. entretien et exploitation.ch . Second-œuvre Une construction n’est vraiment terminée et réellement réussie que si elle est réfléchie jusque dans le moindre détail et réalisée par des mains expertes: cuisines et salles de bain. www. Planification Pour construire en bois. indépendamment des conditions météorologiques.ch Coûts Les coûts d’une construction se divisent en coûts d’acquisition (terrain et construction. c’est l’ensemble des coûts qui doit être pris en compte. Définir assez tôt les objectifs et formuler précisément les attentes et les exigences mènent à des solutions de qualité à des coûts avantageux. Une gamme multicolore d’essences.frm-bois-romand. Une planification concertée entre les différents intervenants permet de tirer le meilleur profit de ces multiples avantages. autant pour réduire les coûts de réalisation que pour le respect de l’écologie. les constructions en bois présentent l’avantage que les pièces défectueuses peuvent être facilement remplacées. La construction d’un bâtiment en bois peut se décliner en de multiples formes et systèmes constructifs: en plan libre ou traditionnel. Il est également facile d’y intégrer ou d’y ajouter de nouveaux éléments. Construire en bois permet une préfabrication précise des éléments en atelier. Il faut naturellement aussi définir de manière contractuelle la qualité requise du matériau et de la construction avec l’architecte et le charpentier. ce qui permet d’obtenir un rapport avantageux entre la surface utile et l’épaisseur des murs extérieurs. Il existe aujourd’hui des standards énergétiques tels que «Minergie» qui à conduisent à une diminution des coûts d’exploitation. Ils maîtrisent toute la gamme des matériaux: du bois massif de toutes les essences les dérivés du bois.Planif ication La construction en bois est rapide: d’un faible poids propre. portes. Des volumes simples et des successions spatiales bien pensées contribuent également à réaliser des économies. Les parquets se marient à tous les styles d’habitat et peuvent être posés partout. espaces de rangements et placards intégrés. si les mesures visant à une diminution de la consommation d’énergie ont été prises suffisamment tôt. La phase de projet requiert donc un effort particulier. le bois permet la construction d’éléments faciles à manipuler aux caractéristiques statiques remarquables. les matières plastiques. www. Les charpentiers construisent de manière compétente les maisons en bois conçues par les architectes.) Pour réellement faire des économies. en lotissements entiers. rapide et sans mauvaise surprise. tels que salles de sport. fenêtres. les gains réalisés se cumulent au fil des années pour atteindre des montants considérables. cloisons. Ils sont à la fois écologiques et esthétiques et ils contribuent au confort et au bien-être de l’habitat. De plus. bâtiments industriels ou commerciaux. planification) et coûts d’exploitation (intérêts du capital. … Les menuisiers sont des artisans expérimentés capables de trouver des solutions personnalisées à toutes les questions touchant au second-œuvre. Le terrain doit être utilisé parcimonieusement. la surface bâtie en Suisse a considérablement augmenté. en bâtiments de plusieurs étages ou en programmes spécifiques. Les menuisiers sont les spécialistes du travail en finesse. pratique et simple d’entretien. revêtements de sol et habillages des murs. le verre. Le dialogue avec l’architecte permet de définir les idées. il est nécessaire d’entreprendre la planification suffisamment tôt et de la préciser le plus minutieusement possible jusque dans le moindre détail.sia.ch Les parquets sont faits pour durer. le parquet est hygiénique. écoles. En ce qui concerne les coûts d’entretien. même dans la salle de bain et la cuisine. Ils gagnent en beauté avec l’âge s’ils sont entretenus correctement. tandis que les menuisiers se chargent de livrer un intérieur soigné. les exigences actuelles et futures pour pouvoir les concrétiser en un projet. car au cours des dernières décennies. Le montage sur place suit. De plus.

4 . le bois offre au client une atmosphère agréable. 3 3 Extension de l’hôtel L’Aubier à Montmollin. 2 Le Saldome aux salines de Riburg dans le canton d’Argovie (2005). Par son aspect écologique.4| 5 1 2 1 Le Mycorama. Cette construction en bois de conception réfléchie. est le premier bâtiment Minergie du canton de Genève. centre international de mycologie à Cernier dans le canton de Neuchâtel. 4 La clinique du parc des Grangettes à Chêne-Bougeries (2003). 80 000 tonnes de sel destiné au salage hivernal. Une construction inhabituelle qui illustre la collaboration étroite entre architectes et maîtres d’ouvrages. se marie parfaitement avec le parc dans lequel elle se trouve. L’impressionnante coupole en bois protège avec son diamètre de 93 mètres et sa hauteur de 31 mètres.

dans certaines régions et sous une forme contemporaine. ce type de construction consistait à empiler des troncs d’épicéa ou de sapin. C’est pourquoi le mode de construction à poteaux-poutres en bois se prête particulièrement bien à des bâtiments nécessitant de grandes portées. Des modes de construction intelligents Durant ces dernières années. cela signifie qu’une planification rigoureuse dès la phase du projet permet un calcul plus précis des coûts de l’ouvrage ainsi qu’une exécution dont les coûts et les délais sont mieux contrôlés – en bref à une meilleure qualité. Construction à ossature Le mode de construction à ossature s’est imposé en Europe comme le mode de construction en bois le plus important ces 30 dernières années. Mais il peut s’agir également d’éléments préfabriqués optimisés de type caissons ou alvéolaires. les murs en bois massif empilé sont la plupart du temps composés de plusieurs couches. Elle requiert une grande somme de connaissances spécialisées pour que les ouvrages soient érigés dans les règles de l’art. dont une d’isolation. La construction en bois massif empilé La construction en bois massif empilé (madriers ou rondins) est un mode de construction très répandu et de longue tradition. Aujourd’hui. Les poteaux disposés en trames très espacées et les principes de construction clairs offrent une grande liberté d’aménagement. de façon propre et précise. Construction à poteaux-poutres De plus en plus de bâtiments abritant de grands espaces de types halles sont construits en bois. www.Sys tèmes Quiconque planifie la construction d’une maison en bois doit d’abord définir ses besoins et préciser ses idées. Dans un système constructif en bois. une renaissance. car les panneaux massifs de bois assurent à eux seuls les fonctions de structure porteuse. les cloisons et leurs moyens de liaison ont fait l’objet de nombreuses innovations et développements. comme les bâtiments scolaires. surtout en terme de division spatiale. Les systèmes les plus répandus aujourd’hui sont la construction à ossature et plus rarement la construction à poteaux-poutre. Une nouvelle construction massive en bois avec des géométries audacieuses est née grâce aux nouveaux panneaux de grand format et de forte épaisseur. les systèmes constructifs en bois. et seule la face intérieure ou extérieure est en madriers ou rondins apparents.lignum. de planchers et de plafonds jouant à la fois un rôle structurel et de cloisonnement spatial. La construction en madrier vit. Grâce la standardisation des éléments en bois. des assemblages et des détails d’exécution. Ce mode de construction offre l’avantage technique de réduire le nombre de couches constructives. À l’époque. Tandis que sur le chantier le sous-sol est construit. le charpentier fabrique les éléments de parois et de toiture à l’abri dans son atelier. Les systèmes constructifs en bois permettent des solutions individuelles basées sur des concepts éprouvés. La plupart du temps. des trames. d’étanchéité et de définition spatiale. et ce grâce au développement du mode de construction moderne à poteaux-poutres. de bureaux et administratifs ainsi que les halles industrielles ou commerciales. Les travaux de second-œuvre d’une maison en bois peuvent commencer sans délai de séchage. La construction classique à colombage dont la structure porteuse est apparente à l’extérieur n’est de pratiquement plus utilisée pour de nouveaux bâtiments. Construction massive en bois Le développement de panneaux en bois de grande surface et de forte épaisseur ont conduit à la création de nouveaux systèmes constructifs. Bien entendu. des immeubles de logement peuvent également bénéficier des avantages de ce système. La construction massive en bois se prête aussi bien à des constructions d’un niveau que sur plusieurs étages. comprenant l’enveloppe du bâtiment. Il consiste en l’assemblage de pièces de petites sections habillées de panneaux assurant le contreventement pour former des cloisons et des planchers. Pour les architectes et les maîtres de l’ouvrage. la construction à ossature est devenue un mode de construction simple et sûr bénéficiant de temps de fabrication très courts en atelier. qui se caractérisent par des éléments de murs. les planchers. il s’agit de panneaux pleins.ch Constructions en bois massif empilé Construction à ossature Construction à poteaux-poutres Construction massive en bois . les éléments assument des fonctions aussi diverses qu’isolantes et porteuses. Ce système offre une grande liberté d’aménagement et peut être utilisé pour la construction de bâtiments de plusieurs étages.

2 3 . L’édifice est situé au pied de la pointe Dufour à une altitude de 2795 m. 3 Cette construction à la Wehrenbachhalde. Zurich-Witikon. Les éléments préfabriqués sont acheminés par voie aérienne et assemblés sur place. 2 La nouvelle cabane du Mont Rose: un projet à l’architecture singulière combiné à une technologie innovante (construction 2008/2009).6| 7 1 1 Qui se douterait que l’extension Flickflauder de l’hôtel Weissbad (Appenzell) est une construction en bois? Une telle réalisation individuelle conçue de manière méthodique peut être érigée en six semaines environ. montre un lotissement en bois séduisant et réfléchi qui s’intègre dans le milieu urbain (2002).

il est recommandé de prévoir un avant-toit. Les éléments endommagés de constructions en bois peuvent facilement être remplacés. Les combinaisons de matériaux peuvent être de très bel effet sur des constructions en bois et s’avérer très avantageuses en terme de durabilité et de frais d’entretien. construire en bois. Cela se fait de préférence industriellement en atelier. le bois ne produit pas de déchets. Protection du bois En principe. Cette mince couche grise n’est qu’une patine qui recouvre la substance saine du bois. Cependant. car le bois ne produit pas de déchets. Les façades peuvent tout aussi bien être revêtues de verre. Biologie En tant que matériau fruit de la nature. Selon les conditions climatiques. Des objets funéraires égyptiens en bois ont survécu pendant 3500 ans. Selon sa situation et son exposition. permet à l’eau de s’écouler et garantit ainsi le séchage rapide des éléments en bois. Si une façade est souvent mouillée. Entretien Suivant leur degré de salissures et de sollicitations. des essences telles que le mélèze ou le douglas sont plus résistantes aux . nécessitent quel que soit leur mode de construction un entretien périodique. Les éléments de construction extérieurs. disponible depuis quelques années sur le marché. Variété de matériaux en façade Aujourd’hui. Dans ces cas de figure. attaques de champignons. il est possible d’utiliser du bois partout dans la maison. vent. Si les conditions sont favorables. le bois doit être choisi en conséquence. Construit dans les règles de l’art. le choix de l’essence appropriée ainsi que le degré de séchage du bois sont autant d’aspects importants dont il faut tenir compte. Les restes de l’exploitation forestière retournent dans le cycle naturel. de plaques fibro-ciment ou de revêtements métalliques. les façades en bois peintes doivent être entretenues périodiquement – ce constat vaut naturellement aussi pour d’autres matériaux. tels que fenêtres. Tout cela répond à des intentions formelles. l’exposition aux intempéries donne aux façades en bois une couleur argentée. En premier lieu. Soit les propriétaires s’essaient à la patience. Mais surtout.Dur abilité Le bois est durable. il faut tenir compte des influences climatiques. Les détails de fenêtres. soleil. une bonne circulation de l’air est garantie dans la construction. il peut être fortement exposé aux intempéries: pluie. Quiconque préfère une autre couleur peut peindre sa façade. Ensuite. Une protection adéquate du bois commence par une conception irréprochable de la construction. la conception des détails. En effet. Le bois mis en œuvre correctement peut durer des siècles. Des socles correctement conçus garantissant une distance suffisante entre le bois et l’humidité du sol sont aussi recommandables. Avec les façades ventilées. Il est avantageux en termes de coûts d’entretien et se combine parfaitement à d’autres matériaux. etc. la peinture est posée en couches suffisamment épaisses sur la surface rabotée ou brute du bois. il n’est pas toujours possible de savoir si un bâtiment est en bois ou non. soit ils commandent dès le début du bois pré-grisaillé. De par leur composition. le remplacement d’éléments de façades en bois non traitées devenues grises avec le temps peut avoir pour résultat un patchwork de couleurs pas toujours très réjouissant. c’est agir en faveur de l’environnement. Mais une façade en sapin peut aussi protéger une maison pendant des décennies. constructives et architecturales. Les architectes et maîtres de l’ouvrage veulent en premier lieu une architecture de qualité qui réponde à leurs goûts et à leurs besoins et pas forcément un manifeste en faveur d’un matériau. d’éléments en saillie et de balcons doivent eux aussi être conçus et exécutés dans les règles de l’art. car avec le temps les nouveaux éléments recevront eux aussi leur patine. portes. le revêtement de façade protège efficacement la sous-construction de l’humidité. même dans les locaux comme la cuisine et la salle de bain. barrières. sa durée de vie est pratiquement illimitée lorsque qu’il est dûment séché et maintenu au sec. Les éléments de construction exposés peuvent être protégés en recourant à des traitements de surface ou d’imprégnation en profondeur: les zones protégées et les espaces intérieurs où l’humidité du bois est faible n’ont pas besoin de traitements préventifs. et les maisons en bois de plus d’un siècle ne sont pas rares en Suisse. Le bois en façade Un revêtement de façade protège les éléments porteurs. le bois joue souvent le rôle d’élément porteur et de couche d’isolation. Pour durer longtemps. Il est en outre préférable que la façade en bois soit protégée constructivement.

Ce lieu empreint de culture cinématographique avantgardiste. Réalisée en 1928 pour la première exposition du travail des femmes à Berne (Saffa). Le statut provisoire de ce lieu est ainsi devenu définitif à la grande satisfaction de la scène culturelle zurichoise. Une attention toute particulière a été apportée aux choix et à la mise en œuvre des matériaux afin de minimiser l’apport d’énergie grise. satisfait les exigences standard de Minergie-P qui préconisent des constructions saines et écologiques. 2 Le bâtiment administratif Green Offices à Givisiez près de Fribourg. a été de 2006 à 2007 entièrement transformé et rénové. elle a été pendant plusieurs décennies une maison d’habitation dans le canton d’Argovie. 3 . elle a été réaffectée comme maison pour mères et enfants. Déplacée en 2006 à Stäfa dans le canton de Zurich. Une des singularités de ce bâtiment est sa consommation d’énergie pratiquement nulle pour le chauffage.8| 9 1 1 2 Cette maison nomé Saffahaus de Lux Guyer est un symbole marquant des constructions durables en bois. 3 Le cinéma Xenix à Zurich bénéficie d’une histoire mouvementée qui a débuté dans les années soixante.

Des systèmes récemment développés à base de matériaux de fibres de bois permettent désormais d’isoler depuis l’intérieur sans qu’il n’en résulte pour autant des problèmes de physique du bâtiment. il est caché quant il est utilisé comme isolant. Le bois peut y remédier. de locaux de rangement supplémentaires. Aménagements de combles et surélévations Davantage d’espace pour une même surface en plan peut souvent s’avérer judicieux. Elles ont une incidence considérable sur le budget. loggias ou jardins d’hiver. Grâce à son faible poids propre. il est possible de prolonger l’espace intérieur de manière très réussie: il suffit pour cela de quelques réaménagements habiles du plan et d’une construction en bois légère et adaptable. De telles enveloppes changent complètement l’apparence et le caractère de la maison: il en résulte une nouvelle lecture du bâtiment. Le mode de construction à sec appliqué au bois est particulièrement convaincant dans ces cas de figure. La substance bâtie existante se doit d’être entretenue et continuellement adaptée aux nouvelles exigences. de répartition spatiale et d’esthétique. Les façades comprenant des matériaux dérivés du bois ou d’isolation en bois sont des systèmes multicouches. à sec et extrêmement adaptable. Les gains sont immédiats: davantage d’espace et de qualité spatiale. Cela sous-entend la construction de nouvelles cloisons. Le rapport entre l’espace gagné et la surface utile obtenue y est avantageux. autre matériau. Agrandissements: terrasses et jardins d’hiver Maisons et appartements ne se composent pas uniquement d’une suite d’espaces fermés sur l’extérieur. À ces fins. le résultat est aussi résistant à l’usure que durable. sous sa forme naturelle ou peint. Les rénovations réalisées en bois offrent des solutions pertinentes et durables dans les plus brefs délais. Aménagements intérieurs Une rénovation implique souvent une nouvelle répartition spatiale qui répond mieux aux besoins du moment. Le bois est idéal pour les surélévations et les aménagements de combles. autant en terme de coûts de réalisation que de coûts d’entretien. Le bois et ses dérivés confèrent un nouveau visage aux espaces intérieurs et permettent de résoudre les problèmes d’organisation spatiale à moindre effort. la courte durée de construction comparée à une construction massive et les valeurs avantageuses du bois en terme d’efficience énergétique. de nouveaux locaux humides (cuisine et salle de bain/WC). Entre-temps ils se révèlent être de vrais gloutons en énergie et ne répondent plus aux exigences de confort. Le système de construction à ossature est particulièrement adapté pour de telles interventions. du verre ou encore du crépi. le bois massif et les dérivés du bois offrent une gamme presque illimitée de possibilités techniques et formelles. plus isolante. terrasses. car le système porteur et l’isolation thermique se trouvent dans un seul et même plan. etc. D’autres avantages sont encore la mise en œuvre rationnelle. Le bois. tel que du métal. les matériaux dérivés du bois et les systèmes spécialement conçus pour la construction et la transformation avec du bois permettent d’effectuer ces travaux de rénovation rapidement et avec précision. d’agrandissement et de transformation de bâtiments peuvent être efficacement réalisés en bois et en matériaux dérivés du bois tout en donnant une plus-value au bâtiment. Le bois peut y être apparent ou caché: il est apparent quand il est utilisé comme revêtement. Dans le cadre d’assainissements de façade couplés à des rénovations intérieures. mais surtout aussi à sec et avec l’avantage de la légèreté. Les travaux de rénovation. façade de belle apparence et bien isolées contre le bruit et les pertes de chaleurs. des plaques de fibro-ciment. leur montage est rapide. Une rénovation induit souvent une nouvelle enveloppe extérieure. Cela concerne autant les propriétaires que les locataires. Nouveaux revêtements de façade Les façades remplissent des fonctions élémentaires de physique du bâtiment et sont des éléments très complexes de la construction. Une planification et une exécution dans les règles de l’art où toutes les précautions ont été prises garantit un gain spatial durable et esthétique. meilleure efficience énergétique.Plus-value Nombreux sont les bâtiments qui durant les années de haute conjoncture ont été construits sans égards particuliers à l’efficience énergétique ou à la durabilité. et finalement. de nouveaux sols et revêtements de sol. de tels ajouts à la construction ne génèrent pas de problème statique. C’est dans ce type de transformations que le bois peut faire valoir ses atouts: les éléments sont légers et maniables. Les espaces de séjour dans des immeubles de plusieurs étages ne deviennent réellement attrayants que lorsqu’ils disposent de prolongements extérieurs généreux: balcons. revêtu d’un .

il peut franchir les générations et se marie parfaitement avec des aménagements aux designs variés. Johann à Bâle (2003). lorsque l’on s’y prélasse. cette couverture forme une petite oasis au cœur du monde urbain. Construite en sipo et pin douglas. Le bois s’y prête particulièrement bien. bibliothèque de la faculté de droit (2004). Malgré sa modeste surface de 50 m². 3 Chaque pièce peut acquérir son identité par un revêtement de sol approprié.10| 11 1 1 Surélévation d’une habitation de la place St. En effet. Une extension audacieuse qui ajoute une valeur substantielle au bâtiment tant au point de vue utilitaire qu’esthétique. 3 4 . à nous émouvoir. 2 Terrasse couverte en ville de Lucerne. cette terrasse parvient. La construction de six étages est située sous une coupole de verre ovale à l’emplacement de l’ancienne cour intérieur d’un complexe du début du XXe siècle. 2 4 Université de Zurich.

détecteur d’incendie. du nombre d’étages et de l’affectation du bâtiment. il est aujourd’hui possible de réaliser des bâtiments jusqu’à six étages avec une structure porteuse en bois. Lorsqu’une structure porteuse ne remplit plus son rôle statique lors d’un incendie. ce sont ces dernières qui s’appliquent dans tout le pays. Dans les voies d’évacuation et de sauvetage. ce qui signifie que les fonctions structurelles et de séparation de la construction doivent être assurées pendant toute cette durée en cas d’incendie. textile ne peut y être entreposée. perd sa capacité portante à 450 °C déjà. la fumée générée par du bois ne pose pas de problèmes. d’étanchéité (E) et d’isolation thermique (I). c’est de s’adresser suffisamment tôt aux instances compétentes afin d’intégrer les aspects de la protection incendie dès l’avant-projet. La capacité portante de la construction doit être préservée suffisamment longtemps (lutte contre l’incendie et sauvetage) 3. Dans la couche carbonisée résultant de la combustion. Les cages d’escalier qui servent de voie d’évacuation doivent former compartiment coupefeu avec une résistance au feu au minimum de REI 60. pour le bois de feuillus. Entre deux maisons d’habitation individuelles. Pour les immeubles de logement de trois étages au maximum et entre les maisons individuelles. notamment en raison de sa faible conductibilité thermique. L’incendie ne doit pas s’étendre (pour limiter les dégâts) En Suisse. la progression est deux fois plus lente. Les étages les uns par rapport aux autres jouent également ce rôle. La protection des personnes doit être garantie en tout temps (possibilité de s’enfuir) 2. Mesures La compartimentation coupe-feu empêche la propagation du feu et de la fumée dans les compartiments voisins durant un certain temps. les exigences posées à la résistance au feu sont réduites. mais il serait faux et hâtif d’en déduire que les maisons en bois sont peu sûres. les avantages du bois sont évidents et décisifs. Comme tous les cantons ont adopté les nouvelles prescriptions incendie de l’AEAI (Association des établissements cantonaux d’assurance incendie). la classification européenne s’applique depuis 2005 selon les critères de résistance (R). A cela s’ajoute l’effet isolant de la couche carbonisée. Des essais scientifiques le prouvent: les bâtiments en bois sont sûrs. En comparaison. mais elles tiennent également compte des traditions constructives locales. ce sont les classes REI 30 et REI 60 qui sont les plus intéressantes pour une utilisation du bois. Ce sont les fumées toxiques dégagées par les meubles et les aménagements intérieurs qui sont dangereuses. Le bois ne s’enflamme qu’à 270 °C. Ce qui est déterminant en matière de prescriptions de protection incendie. La réglementation en matière de protection incendie a trois objectifs: 1. Les corridors sont très souvent subdivisés en compartiments coupe-feu. Dans de tels cas de figure. elle met en danger les personnes qui se trouvent encore dans le bâtiment et ce même si elle n’est pas en feu. l’acier . les surfaces des éléments de construction ainsi que les revêtements des murs et des plafonds doivent être exécutés avec des matériaux incombustibles et aucune charge thermique telle que mobilier. et la résistance à la compression du béton diminue de deux tiers à 650 °C. respectivement 60 minutes. Le bois brûle donc lentement. En comparaison. elle tolère les cas particuliers et les mesures alternatives (sprinklers. Les murs coupe-feu sont des éléments de construction stables qui servent à séparer les bâtiments entre eux et dont la résistance au feu est de REI 180 (icb). etc. la température à l’intérieur du bois ne dépasse pas 100 °C. c’est l’évolution de la capacité portante de la construction en cas d’incendie. La combustion du bois est lente. il est combiné à d’autres matériaux. c’est-à-dire l’affectation et les biens stockés dans le bâtiment. Pour les constructions et installation de moins de trois étages. En Suisse. pour les attiques d’immeubles de plusieurs étages et pour des bâtiments d’un seul étage. Il est vrai que le bois peut brûler. Pendant tout ce temps. ce sont les cantons qui sont compétents en matière de police du feu. Selon l’affectation. le bois reste intact déjà un centimètre seulement sous sa couche carbonisée. voies d’évacuation supplémentaires. Qu’un incendie évolue à 500 ou à 1200 °C. La norme de protection incendie définit un «concept de protection incendie normalisé» pour chaque fonction du bâtiment. La combustibilité du matériau n’est plus un critère de classification. la faible conductibilité thermique du bois et la vapeur d’eau qui se dégage lorsqu’il brûle. Protection incendie En ce qui concerne la classification des éléments de construction. Avant qu’une surface en bois ne puisse s’enflammer. les revêtements de sol peuvent faire l’objet d’exceptions. Il est possible de construire sans restriction des structures porteuses en bois pour des maisons individuelles. Le nombre d’étages et le type d’affectation ne sont pas les uniques facteurs qui ont une incidence sur les exigences en matière de protection incendie. Elles correspondent à une durée de résistance au feu de 30. ce sont les dimensions du bâtiment et les charges calorifiques mobiles. Là où le bois n’est pas (encore) autorisé. une construction en bois avec une résistance au feu REI 60 peut être autorisée. c’est construire en toute sécurité. papier. Comme toute réglementation moderne. le flux thermique est encore réduit de moitié.) Ce qui importe. Incendie Le bois contient de l’eau. Si des dispositions correspondantes ont été adoptées et les exigences légales en matière de protection incendie sont remplies. Le principal problème et la première cause de décès dans les incendies de bâtiments. Car ce qui est déterminant. c’est la fumée épaisse et nocive dégagées par les meubles et les aménagements intérieurs. La vitesse de combustion du bois de résineux habituellement utilisé dans la construction est d’environ un millimètre par minute. Il en résulte que le matériau lui-même n’est plus pris en compte. il faut que cette eau se soit évaporée.Sécur ité Construire en bois. seule une paroi de séparation mitoyenne REI 90 en panneaux incombustibles est requise. son évolution est prévisible et la section résiduelle conserve sa résistance même à hautes températures. car c’est rarement la substance du bâtiment qui est la cause d’un incendie. et la résistance de la section résiduelle est préservée. Prescriptions Les prescriptions en matière de protection incendie dépendent de la taille.

12| 13 1 1 La sensation de sécurité au sein d’une construction dépend beaucoup de l’atmosphère du lieu. 3 . Elle est le premier bâtiment de six étages entièrement en bois de Suisse méridionale. Elle a été construite selon le standard de Minergie ECO ce qui la rend particulièrement efficace en terme énergétique. 2 3 La Casa Montarina de Lugano a été érigée en 2008. 2 L’habillage des façades en bois est admis dans les constructions à plusieurs étages. La situation à flanc de coteau de l’immeuble permet en effet un accès direct à chacun des triplex qui constitue un compartiment coupe feu. Pour preuve. et lui confère ainsi une ambiance agréable. le complexe d’habitation Le Pommier au Grand-Saconnex à Genève (2001 – 2004) compte jusqu’à huit étages. L’habillage en bois du stade du Letzigrund à Zurich – 240 km de lattes en robinier – souligne l’élégance de la construction faite de métal et de béton. Une des particularités de cette réalisation est l’absence de cage d’escalier massive généralement requise dans les constructions en bois à plusieurs étages.

des volets ou des brise-soleil. La pierre et le métal conduisent bien la chaleur (et sont en conséquence de mauvais isolants). Il décrit la quantité de watts (l’unité d’énergie. c’est tout le bâtiment (forme. De telles indications permettent de définir les exigences posées aux parois. Par exemple les bruits de pas sur une dalle peuvent être perçus comme un véritable roulement de tambour. Contre le bruit aérien. Les locaux sont cependant également sources d’émissions sonores (degré de nuisance). Les coefficients thermiques des matériaux sont importants pour la planification d’un ouvrage. deux mesures sont particulièrement efficaces: la construction lourde en une couche au moyen de parois et de dalles massives ou la construction légère en plusieurs couches. des bruits extérieurs et intérieurs au bâtiment ainsi que des surfaces agréables au toucher sont assurément des caractéristiques déterminantes. les bruits extérieurs sont eux aussi définis selon quatre degrés de nuisance. Prenons l’exemple d’une paroi: une construction en bois bien isolée atteint avec une épaisseur de 20 cm déjà un coefficient U de 0. ici il s’agit de chaleur) traversant un élément de construction par mètre carré de surface et par différence de température de 1°C Kelvin. Mais dans l’ensemble. Pour ce faire. qui en terme d’isolation phonique n’ont rien à envier à des parois beaucoup plus massives. les fenêtres jouent un rôle décisif dans la protection contre le bruit. La sensation de confort éprouvée dans une maison ou dans une pièce varie selon les individus.3 W/m²K. Isolation phonique La physique du bâtiment distingue deux sources de bruit: le bruit aérien et le bruit solidien. les cloisons plus minces augmentent d’autant la surface utile de plancher à l’intérieur d’un bâtiment. d’une maison à faible consommation d’énergie. Ces flux dépendent de la conductibilité du matériau avec lequel nous entrons en contact. La bonne isolation d’une maison en bois construite selon les standards modernes assure des températures agréables à l’intérieur. Les maisons en bois modernes le permettent sans problème. De plus il faut préciser que ce n’est pas à la température que les être humains sont les plus sensibles. De manière analogue. Climat intérieur Aujourd’hui. ce qui permet de déceler les éventuelles fuites. du côté chaud vers le côté froid. orientation et climat. Dans tous les types de construction. Les fibres de cellulose. Selon l’affectation des locaux et l’activité qui y est exercée. Le bruit solidien quant à lui ébranle la structure du bâtiment et se transforme finalement en bruit aérien. Certains locaux d’habitation sont considérés comme moyennement ou faiblement sensibles au bruit (cuisine. On dit même qu’une maison en bois respire. on distingue en outre le bruit intérieur du bruit extérieur.Confor t Le confort qu’offre une habitation détermine en grande partie le sentiment de bien-être éprouvé entre ses quatre murs. ce qui fait que les murs construits en bois contribuent en grande partie au confort du climat intérieur. tout comme les jours d’été. la chaleur doit rester dehors – alors qu’en hiver. un mur-double en maçonnerie devra mesurer 37 cm. le bruit est perçu différemment (classes de sensibilité au bruit). couloir). une température agréable devrait régner à l’intérieur. Des murs et des toitures bien isolés et correctement ventilés maintiennent la chaleur du chauffage à l’intérieur et empêchent la chaleur extérieure de pénétrer dans la maison en ralentissant le flux thermique. une ventilation adéquate est requise. dans du logement ou sur les lieux de travail. Ce déphasage peut aller jusqu’à dix heures. Pour assurer les mêmes performances. notre corps se refroidit rapidement. les murs multicouches en bois sont naturellement étanches à l’air. une paroi en ossature bois de 30 cm satisfait déjà les normes . Le bruit aérien est perçu directement par l’ouïe.15 à 0. l’ombre qu’offrent des stores. technique du bâtiment.2 W/m²K. plus faibles seront les déperditions de chaleur. L’hu- Un peu de théorie: le coefficient U Le coefficient U indique la quantité de chaleur s’écoulant à travers un élément de construction. on met la maison en surpression en maintenant les fenêtres et les portes fermées. Les caractéristiques phoniques des cloisons et des plafonds jouent aussi un rôle prépondérant. Le label énergétique Minergie-P exige même qu’un test d’étanchéité à l’air soit réalisé sur les maisons finies. mais plutôt à la circulation d’air. Avec des valeurs de 0. couramment utilisées dans les constructions en bois sont capables de stocker trois à quatre fois mieux la chaleur que les autres matériaux isolants. Pour le bruit aérien. L’équipement des locaux contribue à ce sentiment. Mais une isolation suffisante pour se protéger des températures extrêmes. La chaleur accumulée durant la journée est alors maintenue dans l’isolation pour être restituée durant la nuit. comportement d’utilisation et mode d’exploitation) qui exerce une influence déterminante sur le confort de l’habitat. Parce que les cloisons en bois n’emmagasinent que très peu la chaleur. Des cloisons plus épaisses et donc plus isolante permettent quant à elles de réaliser des économies de chauffage. La construction en bois recourt principalement à des parois multicouches en panneaux légers et relativement mous. ce qui fait qu’à leur contact. mais le confort dépend aussi grandement de la construction et des aménagements. Il en est de même pour les portes intérieures. il est donc plus chaud au toucher. Personne ne frisonne au contact du bois. Le bois quant à lui est un excellent isolant. Leur potentiel de nuisance est également taxé de modéré. Isolation En été. midité de l’air a également une grande incidence sur le climat ambiant. C’est pourquoi plus le coefficient U est petit. Construire avec du bois répond aujourd’hui à toutes les exigences en matière de confort. et c’est précisément ce qui détermine le confort de l’habitat. Le bois a la capacité d’absorber et de restituer l’humidité. Pour parvenir à une telle valeur.

l’eau et le bois. La nouvelle construction en bois a été introduite dans l’ancienne structure ce qui assure le confort des occupants tout en maintenant l’aspect rustique du bâtiment. 2+4 La maison multi familiale dans le quartier Liebefeld près de Berne.14| 15 1 1+5 Rénovation et réaffectation d’un chalet situé au dessus de Troistorrens dans le canton du Valais (2003). caractéristiques écologiques et énergétiques exemplaires – aux préjugés liés à la construction en bois. répond avec son architecture moderne – plan modulable. 2 3 4 5 . 3 Un espace exclusif alliant à merveille le confort. Il s’agit ici de la première construction satisfaisant aux standards Minergie P Eco. Des sensations de bains étonnantes agrémentées d’un séduisant coup d’œil.

Les éléments de constructions ainsi récupérés peuvent directement être réutilisés. Un hêtre de 25 mètres libère chaque jour la quantité d’oxygène nécessaire à trois personnes pour respirer. car la proportion de 15% de constructions en bois que l’on compte en Suisse pourrait aisément être doublée. D’autres éléments peuvent après préparation être réintégrés à la construction sous une autre forme (Downcycling). ce qui libérera la même quantité de CO² que l’arbre a extrait à l’air environnant pour sa croissance.› Historique En 1713. le bois se distingue parce qu’il est disponible en quantité. le plâtre ou les surfaces vitrées font aussi partie intégrante d’une construction en bois. Cela est synonyme de véritable recyclage.Développement dur able Dans son rapport sur les limites de la croissance (1972) le Club de Rome exigeait ‹un état d’équilibre global›. Production annuelle mondiale Milliards de tonnes Bois Ciment Acier Aluminium 2. Comparé au ciment. La Suisse travaille à ce que le bois construit soit pris en compte dans le calcul du bilan de CO². Si la construction suisse avait davantage recours au bois. les moyens d’assemblage. le bois utilisé dans des constructions pourra lui aussi être compté comme un puits de CO². Bilan écologique Une maison en bois n’est pas faite uniquement de bois. Le montant net – c’est-à-dire après déduction de toutes les émissions générées par le processus de production – de la quantité de CO² lié dans le parc immobilier suisse est de 45 millions de tonnes. mais le bois de construction n’est pas encore considéré comme un puits de CO². il absorbe le CO² qu’il trouve dans l’air. La commission mondiale pour l’environnement et le développement formulait quant à elle en 1983 qu’ ‹un développement n’est viable à long terme que si la génération actuelle parvient à satisfaire ses besoins sans que cela ne mette en danger la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. À la fin du 18ème siècle. Durant la première période d’engagement de 2008 à 2012. Cela correspond à peu près aux émissions annuelles du pays. La forte concentration de CO² dans l’atmosphère terrestre est l’une des principales causes de l’augmentation de l’effet de serre. car les caractéristiques physiques du bois ne s’altèrent pas. Dans ce sens. Un bois qui n’est pas abattu meurt avec le temps et pourrit. le spécialiste en économie forestière Ernst Ludwig Hartig posait comme condition à l’exploitation forestière de ne couper que la même quantité de bois qu’il n’en repousse. lorsqu’un arbre est utilisé à la production de bois. de la fabrication de mobilier et de l’emballage. Le bois et ses dérivés ont plusieurs vies. le métal. Si les restes de bois générés lors de la mise en oeuvre étaient récupérés de manière conséquente à des fins thermiques. Par contre. la contribution de la forêt au stockage du CO² peut être prise en compte. Cette quantité pourrait être nettement augmentée.22 0.125 0. La plus grande partie du carbone ainsi stocké se retrouve dans les constructions. libérant le CO² absorbé. Les bilans écologiques comparent la consommation en biens environnementaux nécessaire à l’utilisation de différents matériaux et produits dans un même but.6 milliards de mètres cubes. Diverses études démontrent que les résultats pour le bois sont excellents. les installations.8 0. Si le bois ne peut plus être utilisé comme matériau de construction. Le carbone sert à la croissance de sa . Le cycle naturel du bois est ainsi bouclé. La récolte annuelle de bois à l’échelle mondiale frôle les 3.2 2 1 0.6 1. plus il pousse lentement et moins il absorbe de CO². vissé ou emboîté. un quart est destiné aux industries de la construction. cela assurerait 25% des prestations suisses de réduction des émissions pour atteindre les objectifs fixés par le protocole de Kyoto (près Recyclage Lorsqu’une maison en bois est transformée ou modifiée ou qu’elle doit être démontée. le bois est très avantageux. Bois Le bois est une matière première importante. le bois de nos forêts reste un modèle à suivre. l’Allemand Hans Carl von Carlowitz rédigeait un ouvrage fondateur sur l’économie forestière dans lequel le terme de développement durable était utilisé pour la première fois. Matières plastiques 0. Cette efficience énergétique permet de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Plus l’arbre est vieux. car pour sa croissance. La fabrication de la plupart des produits en bois nécessite nettement moins d’énergie que celle d’autres produits. aux matières plastiques et à l’aluminium. La plupart des assemblages peuvent être facilement défaits: que ce soit cloué. son carbone reste lié pendant des décennies voire des siècles. De ce point de vue. le travail nécessaire est aisé.03 Milliards de mètres cubes 3. le béton. de 4. Le cycle naturel est ainsi bouclé.25 Cycle du CO² Les émissions en grandes quantités de dioxyde de carbone (CO²) constituent un des problèmes environnementaux les plus urgents. et l’oxygène (O²) retourne à l’environnement. Le bois est la seule matière première renouvelable que l’on peut utiliser avec bonne conscience pour la production de matériaux de construction. les fondations.5 millions de tonnes). à l’acier. qui à long terme génère un réchauffement général de l’atmosphère et des changements climatiques. substance organique. En d’autres termes: intensifier l’usage du bois contribuerait à compenser de manière judicieuse les écarts prévisibles aux objectifs de réductions. Les données essentielles concernent l’énergie nécessaire à la fabrication du matériau (énergie grise).01 Efficience énergétique Il est essentiel d’avoir recours à du bois en alternative à d’autres matériaux dont la production requiert davantage d’énergie (et qui en conséquence émet davantage de gaz à effet de serre). Les produits en bois qui sont retirés du cycle d’utilisation peuvent être débités en produits de base ou utilisés comme bois de chauffage. dont près de la moitié sert à la production d’énergie. Durant la deuxième période d’engagement qui commence en 2012. il peut toujours fournir de l’énergie pour la production de chaleur ou d’électricité dans une installation appropriée. Les résultats livrent de précieuses informations au consommateur averti. une utilisation supplémentaire d’un million de mètre cubes de bois dans la construction permettrait d’économiser l’équivalent de près d’un million de tonnes de dioxyde de carbone en Suisse. Un cinquième est utilisé pour la fabrication de papier et de carton.

Très simple et facilement démontable. 2 L’étable à stabulation libre de Lignère dans le canton de Neuchâtel.16| 17 1 1 En 2001. une passerelle piétonne longue de 841 m a été construite là même où se trouvait il y a 3000 an un passage sur l’eau (Rapperswil – Hurden dans le haut lac de Zurich). ce procédé a été développé pour l’Expo 02. est entièrement construite en bois provenant des forêts environnantes. 2 3 Ces claires-voies en sapin/ épicéa permettent. lors de manifestations temporaires. Construite en 2004. cette halle uniquement garnie d’un textile pare vent. est le fruit d’un rapprochement entre deux agriculteurs. Cette technique permet de préserver le sol du passage des voitures par exemple. bois et génie civil de Bienne. 3 4 . 4 Ces anciens murs combinés avec une construction en bois rappellent que ces matériaux font partie intégrant du patrimoine bâti de l’Engadine. la création de passages au travers de terrains herbeux. en collaboration avec la haute école spécialisée bernoise architecture. Cette petite réalisation dans le village de Ftan-Pitschen symbolise la durabilité et la beauté du bois. Une construction de qualité s’accordant parfaitement avec son environnement naturel.

Vous pouvez recevoir des informations et des conseils personnalisés directement par téléphone ou par écrit. de ses dérivés et des procédés de fabrication et de mise en oeuvre. chaud et agréable au toucher. Les membres de Lignum ont une longueur d’avance Les près de 4000 membres de Lignum apprécient depuis de nombreuses années les avantages que représente le fait de recevoir régulièrement des informations complètes et fiables sur le bois. Chaque numéro se réfère à un thème et présente des constructions novatrices en bois. Lignum conseille En appelant Lignum Office romand vous serez en contact avec différents spécialistes de la construction en bois. Lignum sensibilise Le bois est lié à la notion de qualité de vie. Les forêts marquent notre paysage. Vous pourrez être ainsi guidés dans vos recherches ou conseillés pour trouver les solutions adéquates. à la radio. que les membres reçoivent régulièrement et gratuitement. motive. elles sont un lieu de détente. cours de maîtrise. Des informations actuelles et fiables sur le sujet sont donc constamment requises. de manière neutre.Lignum Lignum informe. une base de connaissances est nécessaire. ce qui est un facteur environnemental positif très important. à la télévision et sur Internet ainsi que par le biais de ses propres publications. Office romand): 021 652 62 22 Lignum informe Pour que les idées puissent se matérialiser de façon convaincante. qui est naturel. Lignum informe sur la recherche. Lignum assure la promotion et l’utilisation judicieuse du bois. Ils bénéficient en outre de rabais importants sur les publications et les manifestations. protection du bois. les membres et les personnes de la branche reçoivent des informations par le biais de la Newsletter Lignum. Avis techniques • Fichier d’adresses d’entreprises Lignum motive Le bois est un matériau qui sans cesse inspire de nouvelles solutions créatives. écoles techniques et hautes écoles transmettent un savoir aussi vaste qu’approfondi. dans la presse. Autres services • Distribution de matériel promotionnel à l’intention de maîtres d’ouvrages potentiels • Conseils techniques à l’intention des maîtres d’ouvrages. Tous les trimestres. d’abonnements gratuits au bulletin bois et à la Newsletter Lignum du journal Lignum ainsi que de la distribution périodique du cahier technique de la série Lignatec. le succès du travail avec le bois est intimement lié à des connaissances spécialisées. isolation thermique et phonique. la production et la mise en oeuvre du bois et de ses dérivés. publie et conseille. Lignum se charge de rassembler ces nouvelles connaissances pour les retransmettre sous une forme aisément utilisable dans la pratique. est souvent plébiscitée lorsqu’elle est en bois. produits et procédés prometteurs dans les domaines des systèmes de construction en bois. qui souvent est abordée avec méfiance. Chaque numéro traite de manière approfondie d’aspects techniques actuels du bois. Informations pour les professionnels et les intéressés sous www. technologie des matériaux. Lignum publie Le bulletin Bois publié par Lignum paraît quatre fois par année. de la mise en oeuvre et de la technique que de la gestion d’entreprise. compétente et dans une perspective pratique. ce qui est synonyme de développement durable. claire. Lignum s’exprime régulièrement sur tous les domaines d’activités dans des communiqués de presse à l’attention des médias et elle gère un journal d’actualité quotidienne en ligne sur tout ce qui a trait au bois en Suisse. Ce phénomène repose probablement sur la longue tradition du bois. des architectes et des bureaux d’études • Expertises.lignum. autant dans les domaines de la planification. Elle coordonne la collaboration entre les différentes associations.ch Lignum est l’organisation faîtière de l’économie suisse de la forêt et du bois. etc. Lignum met le bois et ses dérivés en lumière: lors de foires et d’expositions. dans le cadre de cours spéciaux destinés aux planificateurs . Grâce à un réseau interdisciplinaire. De plus. mais sûrement aussi sur l’image positive du matériau. Dans les forêts suisses. protection incendie. Les écoles professionnelles. Le numéro de téléphone pour les conseils techniques (Lignum. investisseurs et entreprises • Médias et du public • Institutions de recherche et de formation • Organisations économiques • Milieux politiques et autorités et entrepreneurs. La nouveauté. sensibilise. Elle représente de manière compétente les intérêts de la branche et elle est l’interlocutrice privilégiée des: • Planificateurs. La recherche et le développement livrent continuellement de nouveaux résultats. Lignatec paraît de manière périodique. il pousse beaucoup plus de bois qu’il n’en est utilisé. Cependant.

Zoug 1ère édition 2008 © Lignum. AG. Givisiez. ChêneBougeries. Lignum. Éditeur Lignum. Zurich. Erlenbach ZH. Reto Zindel architecte. Walter Bieler AG bureau d’ingénieur bois. Image Hannes Henz. P 10|11 1 Surélévation. Marianne Burkhalter et Christian Sumi. 4 Université de Zurich. Lignum. Studer SA et O. Architecte Conrad Lutz. Architecte: Studio Monte Rosa. 3 Claires-voies en bois. Coire. Image service des constructions. Zurich.18| 19 Impressum La brochure d’informations «Construction en bois – Argumentaire» est parue pour la première fois en 1997. Clarens. ingénieurs civil et planification. Carouge. Lausanne. Bonaduz. ETH Zurich. Cedotec. P 16|17 1 Passerelle Rapperswil–Hurden. Architecture Anarchitekton Wenger. Collaborateur: David Rodriguez. 4 Ftan-Pitschen. Rénovation Beate Schnitter. Malans. 1 Flickflauder. Clarens. Image Christine Blaser. Clarens. architecte. Aigle. prof. D-ARCH. P 12|13 1 Letzigrund. directeur Conseil et suivi technique Christoph Affentranger. Diese Broschüre ist auch in Deutsch erhältlich und kann unter www. Architecte Lux Guyer.I. Atelier d’architectes Eric Dunant sàrl. Architecture et images Lütolf|Scheuner. Image Milo Keller. Zurich Impression Imprimerie Kalt-Zehnder. Architekten. Économie suisse du bois Christoph Starck. ingénieur civil ETS/UTS. agps architecture. architecte/ingénieur civil. Lucerne. Berne. Image Corinne Cuendet. 3 Image DeltaLight|Lignum. La première édition reposait sur deux travaux de diplôme. Zurich. ingénieur en construction en bois ETS/ESIB et l’autre de Hans Ulrich Sennhauser. Architectes Marie-Claude Bétrix et Eraldo Consolascio. Image Corinne Cuendet. 2000. Bâle|Boston. l’un de Tiziano Verga. 3–10 Archives Lignum. Chêne-Bougeries. Bienne. Architectes: Yoshiaki Amino et Miyuki Inoue (Vienne|Lausanne). Image Reinhard Zimmermann. Hofmann sàrl. . Construction: de novembre 2003 à avril 2004. Image Hannes Henz. Zurich. 2 Empa. 2 Green Offices.ch bestellt werden. 3 Laguna pearl de Bagno Sasso (2007). 2 Saldome. 3 Casa Montarina. Monthey. Ingénieur bois: Charpente Concept SA. Image Studio Monte Rosa. Zurich. Landquart. Pratteln. Zurich Crédit images Couverture: Chashitsu – Nouvelle interprétation d’une maison de thé à La Tour-de-Peilz. Lignum Markus Mooser. Image Michael Meuter. Atelier d’architecture K. La présente édition a été entièrement revue et complétée des dernières connaissances sur le sujet en 2008. P 8|9 1 Saffahaus. Genève Coordination et réalisation Evelyn Pöhler. Lignum. Économie suisse du bois. Construction bois: Atout Bois Charpente SA. Lignum Graphisme BN Graphics. 2 Nouvelle Cabane Mont Rose. Le Mont-sur-Lausanne Evelyn Pöhler. Perly. Image Anarchitekton. Dubendorf. Ville de Zurich (Yves André).lignum. 3 Cinéma Xenix. Zurich. Image Corinne Cuendet. Image Michael Meuter. Local Architecture. architecte. Architecte Lorenzo Felder. Josef Kolb. Zurich. Halle 58 Architekten Peter Schürch. Collaborateurs: Jean-Pierre Arnold et Pierre-André Echenard. 2 Le Pommier. 3 L’Aubier. 2 Terrasse couverte. Lignum Concept et rédaction Charles von Büren. Andrea Deplazes.B. Pratteln. Image Corinne Cuendet. Le Mont-sur-Lausanne Hanspeter Fäh. Clarens. Zurich. Zurich. Construction bois: C. Zurich). Image Häring. Architecte Santiago Calatrava. P 2|3 1|11 Michael Meuter. Lignum. architecte. Image Michael Meuter. Image Ralph Feiner. Image Association proSAFFAhaus (Hannes Henz. Lugano. économiste du bois. Lausanne. P 6|7 Dessins des systèmes de construction: Holzbau mit System. 4 Clinique. 2 Lignières. Planification et conception: Häring & Co. Huber&Partner AG. Frei + Saarinen Architekten. 2|4 Liebefeld. Gagnebin. Rapperswil. Image Corinne Cuendet. architecte EPF. Bureau d’architecture P. Passareco. Cedotec. SA. Berne. Brugg et Collectif d’architectes BBBM. Bonnard Woeffray Architectes. Neuchâtel. 3 Wehrenbachhalde. Bâle. division bois. Bienne. Image Markus Wohler. Cette brochure a vu le jour avec le soutien du programme d’encouragement ‹bois 21› de l’Office fédéral de l'environnement OFEV. Adliswil. Image Zimmermann Fotografie. Edition Birkhäuser. Clarens. Architectes Metron. Image Heinrich Helfenstein. Zoug Mélanie Pittet-Baschung. P 4|5 1 Mycorama. P 14|15 1|5 Troistorrents. Schweizerhalle. Berne Traduction Nathalie Fragnière. Lausanne. Maître d’ouvrage: Société des salines suisses du Rhin réunies. Bâle.

Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Lead Holzwirtschaft Schweiz Economie suisse du bois Economia svizzera del legno En Budron H6 | CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél.ch | www. 021 652 62 22 | Fax 021 652 93 41 info@cedotec.ch .cedotec.