Vous êtes sur la page 1sur 9

6G - Examen d’histoire 2007:

Personnalités, lieux et événements.

Accords de Munich : accords signés par l’Allemagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni à


Munich, les en1938, par lesquels Adolf Hitler a pu annexer le territoire de langue allemande
des Sudètes.

Accords du Latran : traité signé en 1929, au palais du Latran entre le royaume d'Italie et la
papauté. Ces accords sont constitués d'un traité politique réglant la Question romaine, d'une
convention financière et d'un concordat religieux. Les accords du Latran furent incorporés à la
Constitution italienne en 1947.

Anschluss : terme allemand signifiant « rattachement » et slogan utilisé entre les deux guerres
mondiales pour décrire la volonté de réunir l'Allemagne et l'Autriche. En 1938, l'allemagne
réalise l'anschluss.

30/02/1933 : Hitler nommé chancelier par Hinterburg.

28/05/1940 : Capituasition de l’armée belge.

Politique du containement (endiguement) ou doctrine Truman : Doctrine mise au point par le


président U.S. Harry Truman détaillée au public dans un discours au Congrès le 12 mars
1947. Elle consiste à stopper la progression du communisme en Europe par l'octroi d'une aide
financière et militaire. Elle sera ensuite étendue à l'Asie.

OTAN - Organisation du traité d'Atlantique Nord (1949) : Créée en 1949, cette organisation
militaire des pays du bloc occidental (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Belgique,
Luxembourg, Pays-Bas, Italie, Norvège, Danemark, Islande, Portugal, au départ) possède des
structures permanentes, notamment un conseil et un état-major, et promeut l'assistance mu-
tuelle entre ses pays membres. L'assistance militaire n'est cependant pas automatique.

Politique de réarmement : Au mépris du traité de Versailles, Hitler réarme l'Allemagne par la


création de la Wehrmacht (armée de terre) et de la Luftwaffe (aviation) et rétablit le service
militaire obligatoire (1935). En mars 1936, il dénonce les accords de Locarno et fait occuper
par ses troupes la Rhénanie (rive gauche du Rhin), zone démilitarisée depuis 1918. Le gouver-
nement français proteste vigoureusement. Pourtant devant le refus britannique de participer
à une action militaire, il accepte finalement le fait accompli.

Blocus de Berlin-Ouest (1948-49) : L'URSS organise le blocus de Berlin-Ouest, car elle est fu-
rieuse que l'Occident redresse l'Allemagne et introduise à Berlin une nouvelle monnaie, le
mark. Il sera inutile car un pont aérien sauve les Berlinois, mais en 1949, l'Occident crée la
RFA et les soviétiques en réaction, la RDA.

Pacte Briand-Kellog :
Le ministre des affaires étrangères, Briand, et le secrétaire d’état américain, Kellog, propose
en 1928 un pacte mettant la guerre hors la loi, il sera signé par 57 pays.

Guerre des étoiles :


Ronald Reagan lance un programme de défenses spatiales qu’il baptisera « guerre des étoiles »
et qui vise è créer un bouclier spatial protégeant le territoire américain.
Pacte d’acier :
Alliance offensive entre l’Italie et l’Allemagne qui prévoit un aide mutuelle en cas de guerre.

Pacte germano soviétique :


23 août 1935, pacte de non-agression de la Russie avec l’Allemagne.

Les quatorze points de Wilson sont le nom donné au programme du président américain Tho-
mas Woodrow Wilson pour mettre fin à la première Guerre mondiale et reconstruire l'Europe
dans un discours retentissant du 8 janvier 1918.
Les cinq premiers étaient les plus générauxet les plus importants, incluant le libre-accès à la
mer, l'abolition de la diplomatie secrète, le désarmement, la restitution des souverainetés sur
les terres occupées, comme l'Alsace-Lorraine pour la France, le droit à l'auto-détermination
nationale,etc.
Le discours était empreint d'idéaux élevés et annonçait la Société des Nations. Cependant,
l'Europe d'après-guerre n'adoptera pas vraiment ce programme.
Accords d'Helsinki 1975 série d'accords internationaux conclus lors de la première Conférence
sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)n'étaient pas un traité au sens juridique du
terme mais plutôt des engagements politiques, fixant entre les États un catalogue de principes
et de règles de conduite. L'« Acte final », ou déclaration d'Helsinki, avait pour objectif d'apaiser
les tensions nées de la guerre froide 
La crise de Cuba est une série d'événements survenue en 1962 et qui, ayant opposé les États-
Unis et l'URSS au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés sur le territoire des États-
Unis depuis l'île de Cuba, plaça le monde au bord de la guerre nucléaire. C'est cette crise qui
va prouver que la coexistence pacifique ne suffit pas à garantir la paix.
KGB: sigle du Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti soit le Comité pour la Sécurité de
l'État, était le nom du principal organe soviétique d'espionnage et de contre-espionnage. Le
terme KGB est aussi utilisé pour se référer de manière générale à l'organisation chargée de la
sécurité de l'Union Soviétique depuis sa fondation sous le nom de Tchéka, en 1917,

Blitzkrieg (all) : " Guerre éclair ". Stratégie offensive fondée sur l’utilisation de divisions blin-
dés, appuyés par l’aviation, pour rompre le front et pratiquer une guerre de mouvement.

Duce (ita) : Chef ou guide, titre officiel de Mussolini.

Fuhrer: Führer est un substantif dérivé du verbe allemand führen et signifie en premier lieu «
dirigeant », « leader », « guide ». Le mot est passé à la postérité au cours du XXe siècle pour
avoir désigné la personne d'Adolf Hitler (voir discussion).

Gestapo Abréviation de " Geheime Staats Polizei, , police secrète d’Etat de l’Allemagne nazie
créée par Goering le 26 avril 1933 puis dirigée par Himmler à partir de 1934.

Accords de Genève : Les Accords de Genève marquent la fin de la Première Guerre d'Indochine
entre la France et la République démocratique du Viêt Nam. La conférence visait le problème
de la Corée mais le sujet principal fût la Première Guerre d'Indochine. Le traité a été rédigé
suite à la capitulation inconditionnelle française de la Bataille de Diên Biên Phu. Il a été rati-
fié le 21 juillet 1954 à Genève entre la République française et la République démocratique du
Viêt Nam.
Dien Bien Phû : bataille de Điện Biên Phủ, victoire capitale du Việt Minh contre les Français
lors de la guerre d'Indochine, le 7 mai 1954.

Guerre du Vietnam : La guerre du Viêt Nam, aussi appelée la dernière Guerre de l'Indochine,
confrontait à l'origine la République démocratique du Viêt Nam, ou Viêt Nam du Nord alliée
au Front national pour la libération du Viêt Nam et la République du Viêt Nam, ou Viêt Nam
du Sud ainsi que ses alliés, dont les États-Unis. (1957-1975)

Téléphone rouge : Le téléphone rouge désigne une ligne de communication directe établie le 30
août 1963 entre les États-Unis et l'Union soviétique après que la crise des missiles a mené le
monde au bord de la guerre en 1962. Il relie la Maison Blanche au Kremlin.

Guerre d’Indochine(1946- 1954) : En Indochine française et a opposé les forces coloniales fran-
çaises soutenues par les États-Unis au Viêt Minh (Front de l'indépendance du Vietnam) com-
muniste soutenue par la Chine et l'URSS. Elle s’est soldée par la défaite de la France.

Conférence de San Francisco : initiée par les États-Unis et a regroupé 51 états du 25 avril au
26 juin 1945 afin d'établir une alliance commune. Sa convocation avait été décidée en février
lors de la conférence de Yalta. A l'issue de la conférence naquît l’ONU, avec la signature de la
Charte des Nations unies.

Hô Chi Minh, C'est un homme d'État vietnamien et fondateur de la République Démocratique


du Viêt Nam. Membre du Komintern, il créé à Hongkong en 1930, le Parti communiste indo-
chinois. Emprisonné et condamné à mort après les émeutes du Nghé-An, il s'échappe, gagne
Moscou (1932), puis la Chine (1936). Sous le nom de Ho Chi Minh, il fonde, en mai 1941, la
Ligue révolutionnaire pour l'indépendance du Vietnam (Vietminh). Le 2 septembre 1945, il
proclame l'indépendance de la République démocratique du Vietnam.

John Fitzgerald Kennedy, Sr. (1917 - 1963), abrégé en JFK, est le 35e président des États-
Unis. Entré en fonction le 20 janvier 1961, à l'âge de 43 ans, il est assassiné le 22 novembre
1963, à l'âge de 46 ans. Plus jeune président élu1, il est aussi le plus jeune à mourir en cours
de mandat suite à son assassinat moins de trois ans après son élection.
Il joua un grand rôle dans la guerre froide (Viet Nam, crise des missiles,…)

Lyndon Baines Johnson, (1908 - 1973), est le trente-sixième président des États-Unis d'Amé-
rique. Il succède en 1963 à John F. Kennedy assassiné en cours de mandat et est réélu pour un
second mandat jusqu’en 1969.
Connu sous ses initiales, LBJ, il est le président qui a dû gérer la première partie de la guerre
du Viêt Nam.

Nikita Sergeïevitch Khrouchtchev, (17 avril 1894 - 11 septembre 1971), homme politique sovié-
tique, premier secrétaire du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) et, à partir de
1958, président du Conseil des ministres (Gouvernement) de l'Union des républiques socialis-
tes soviétiques (URSS). Le Parti communiste accusa Khrouchtchev de commettre des erreurs
politiques, comme la mauvaise gestion de la crise cubaine des missiles en 1962, et d'avoir dés-
organisé l'économie soviétique, surtout dans le secteur agricole. Le 15 octobre 1964, le Prési-
dium du Soviet suprême d'URSS accepta la démission de Khrouchtchev comme Premier mi-
nistre de l'Union soviétique.

Henry Kissinger est un diplomate américain, prix Nobel de la paix, qui a joué un rôle impor-
tant dans la diplomatie internationale durant la Guerre froide. Secrétaire d’état de richard
Nixon et donc aux affaires au moment du Viêt-Nam.
George Marshall (1880-1959), général d'armée Américain. Après la guerre, il est à la base du
plan visant à apporter une aide économique en faveur de l'Europe. Ce plan porte son nom et
est une application de la doctrine Truman du Containement.

Benito Mussolini dit Il Duce (le chef), homme politique et Président du Conseil italien. La poli-
tique fasciste qu'il initia fit de son pays une dictature totalitaire de 1922 à 1943. Il est très
pote avec tonton Adolf… ça finira mal pour lui..

Richard Nixon, président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour deux mandats de quatre
ans en 1969 et 1973 mais démissionne en 1974. Sa présidence est marquée par la Guerre du
Viêt Nam mais, pour ses contemporains, le scandale créé par l'affaire du Watergate qui amè-
nera sa démission reste probablement l'évènement majeur.

Pangermanisme : Le pangermanisme est un mouvement politique l'unité de tous les germano-


phones d'Europe.

Pearl Harbour : Base navale américaine du pacifique attaquée par les japonais le 7 décembre
1941, provoquant l’entrée en guerre des USA.

Plan Dawes : Le plan Dawes est un arrangement des réparations dues par l'Allemagne signé
le 24 juillet 1924, suite au traité de Versailles de 1919.

Plan Young : Renégociation du traité de Versailles en 1929.

06/06/1944 : Débarquement des Alliés en Normandie (également appelé D-Day ou Jour J).
Trois divisions aéroportées (deux américaines et une britannique) sont parachutées à chaque
extrémité du secteur d'assaut. Elles sont suivies par six autres divisions qui attaquent depuis
l'océan. Le débarquement débute la bataille de Normandie qui se terminera le 21 août par la
fermeture de la poche de Falaise, ouvrant la voie à la Libération de Paris le 25 août.

08/05/1945 : Les combats de la Seconde Guerre mondiale sur le front européen cessèrent offi-
ciellement à 23:01, heure d'Europe centrale, en application de la capitulation sans condition de
l'Allemagne nazie signée à Reims.

Procès de Nuremberg Le procès de Nuremberg fut intenté contre 24 criminels de guerre nazis
du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, pour crimes contre l'humanité (l'un des quatre chefs
d'accusation), et tenu à Nuremberg en Allemagne.

Putsch de la brasserie Le putsch de Munich ou putsch de la Brasserie (en allemand Hitler-Lu-


dendorff-Putsch) est la tentative de putsch improvisée par Hitler et son parti, le NSDAP dans
la soirée du 8 novembre 1923 et qui s'acheva lamentablement dès le lendemain.

Race aryenne L'expression a été largement utilisée par les nazis. La « race humaine » aryenne
était considérée comme supérieure à toute autre « race » et se devait de conserver ou restaurer
sa pureté. Il était affirmé que les premiers Aryens ressemblaient aux représentants des peu-
ples nordiques. La croyance en la supériorité de la race aryenne est parfois nommée arya-
nisme.

République de Weimar La république de Weimar est le nom du régime politique dont se dota
l'Allemagne de 1918 à 1933. C'est en effet dans la ville de Weimar que, suite à la défaite alle-
mande à la fin de la Première Guerre mondiale, l’Assemblée nationale constituante allemande
rédigea une nouvelle Constitution.

La "Piste Hô Chi Minh" est un ensemble de routes et de sentiers employés pendant la guerre
du Viêt Nam, reliant la République Démocratique du Viêt Nam et la zone Sud du Viêt Nam.
La "Piste Ho Chi Minh" fut utilisée par l’Armée Populaire Vietnamienne et les combattants du
Front national pour la libération du Viêt Nam (FNL) pour le ravitaillement en nourriture et
en matériel des miliciens du Sud. Le prototype de la piste Hô Chi Minh a été le réseau de voies
de transport pour ravitailler la Bataille de Dien Bien Phu en 1954.

L’incendie du Reichstag (Reichstagsbrand) est le nom donné à l'incendie criminel commis par
les nazis d'Hitler du Palais du Reichstag (siège du parlement allemand à Berlin) dans la nuit
du 27 au 28 février 1933. Ses conséquences (arrestation des communistes, suspension des li-
bertés individuelles des citoyens allemands par le Reichstagsbrandverordnung) eurent un im-
pact très important sur le plan politique intérieur de l'Allemagne, puisqu'elles permirent au
NSDAP l'accaparement quasi-absolu du pouvoir.

Les lois de Nuremberg sont des lois antisémites adoptées à l'unanimité le 15 septembre 1935
lors du 7e Reichsparteitag (congrès annuel du Parti National-Socialiste Allemand,NSDAP) à
Nuremberg.
Il y fut décidé que les Juifs devaient être séparés "biologiquement" de la nation Allemande.
Les juifs furent alors exclus de l'exercice de certaines professions (libérales, enseignement).
Les mariages dits mixtes, entre Allemands de sang pur et Juifs, sont alors interdits. Différen-
tes lois sont alors adoptées. 

La Luftwaffe était le nom officiel de l'armée de l'air allemande sous le Troisième Reich entre
1935 et 1945, ainsi que le nom de celle de la République fédérale d'Allemagne (RFA) pendant
la période de la Guerre froide entre 1955 et 1990. C'est également le nom courant pour l'armée
de l'air de la RFA réunie depuis 1990.

Mikhaïl Gorbatchev   : (02/03/1931 au pouvoir de 1985-1991) Issu d'une famille paysanne,


Mikhaïl Gorbatchev naît le 2 mars 1931 et adhère au parti communiste en 1952. Il devient Se-
crétaire Général du parti à la mort de Tchernenko. Il entame alors des réformes dont la trans-
parence (glasnost) et la restructuration (perestroïka) sont les mots d'ordre. En 1985, il accède
à la présidence de l'URSS. Mais le bloc soviétique se dissout, sa volonté de maintenir l'URSS
n'est pas partagée de tous et il doit faire face au putsch du 19 août 1991. Ce coup d'État per-
met à Eltsine d'accroître sa cote de popularité alors que Gorbatchev démissionne. Apprécié en
occident, il ne l'est pas dans son pays, mais ceci ne l'a pas empêché de recevoir le prix Nobel de
la paix en 1990.

Bande de boubiès : Ensemble des personnes lisant présentement ce résumé, et par conséquent
ces quelques lignes, généralement de la classe de 6G.

Heinrich Himmler : Né à Munich en octobre 1900. Fils d’un enseignant, élevé dans une famille
catholique très pratiquante. Il est diplômé en agriculture et vendeur d’engrais lorsqu’il entre
au parti nazi en 1923. Chef de la police de Munich en mars 1933, il fait construire le camp de
Dachau. Après avoir organisé la rafle dès SA en juin 1934, il contrôle la Gestapo et dirige ainsi
toutes les polices du Reich. Il est alors nommé responsable des camps de concentration dans
lesquels il crée les divisions spéciales des mort” . Organisateur de la " Nuit de Cristal  ", il
propose l’année suivante le port de l’étoile Jaune pour les Juifs. En mars 1940, il décide la
construction du camp d’Auschwitz près de Cracovie. En 1943, il devient ministre de l’Intérieur,
et après l’attentat manqué contre Hitler, il reçoit le commandement de toutes les forces ar-
mées de l’intérieur. Chargé d’organiser le " Volkssturm ", ultime armée du Reich, il demande
aux SS de ne laisser aucun survivant dans les camps libérés. Il tente en vain de négocier sa
reddition avec les alliés et se suicide le 23 mai 1945.

Paul Ludwig Hans Anton Von Benckendorff und Von Hindenburg : Né le 2 octobre 1847 à Po-
sen en Prusse orientale et décédé le 2 août 1934 à Gut Neudeck (aujourd'hui Ogrodzieniec)
était le Chef d'état-major allemand dès 1916, il devint président de la République de Weimar
en 1925.
Il fut réélu à ce poste en 1932 mais à la suite du succès électoral du parti national-socialiste, il
n'eut d'autre solution, en 1933, que de nommer Hitler au poste de chancelier.

Adolf Hitler : "Hitler (Adolf) Braunau, Haute-Autriche, 1889 - Berlin, 1945, homme politique
allemand. Issu d'une famille de la petite bourgeoisie autrichienne, combattant pendant la
Première Guerre mondiale dans l'armée bavaroise. Il devient en 1921 le chef du Parti ouvrier
allemand national - socialiste (N.S.D.A.P.).
Il crée les sections d'assaut (S.A.) en 1921, puis tente à Munich, en 1923, un putsch qui
échoue. Détenu, il rédige Mein Kampf, où est exposée la doctrine ultranationaliste et antisé-
mite du nazisme. À partir de 1925, il renforce son parti en créant les S.S. et de nombreuses
organisations d'encadrement.
Développant une propagande efficace dans une Allemagne humiliée par la défaite de 1918 et
le traité de Versailles, et fortement atteinte par la crise de 1929, il accède en 1933 au poste de
chancelier. Les communistes mis hors la loi à la suite de l'incendie du Reichstag (février),
Hitler se fait attribuer les pleins pouvoirs par la chambre (mars). Inquiet du pouvoir que
prennent les S.A., il en fait éliminer les chefs lors de la "Nuit des longs couteaux" (30 juin
1934). Président à la mort d'Hindenburg (août), puis "Führer", il se trouve à la tête d'un Etat
dictatorial soutenu par une police redoutable (Gestapo) et fondé sur le parti unique, l'élimina-
tion des opposants et le racisme.

Le débarquement de la Baie des Cochons fut une opération militaire décidée par l'administra-
tion de Dwight David Eisenhower, et lancée par celle de John Fitzgerald Kennedy. Elle visait à
faire débarquer à Cuba, en 1961, environ 1400 anti-castristes émigrés (exilés cubains) entraî-
nés aux États-Unis par la CIA, pour renverser le régime nouvellement établi de Fidel Castro.

Concrètement, la doctrine Truman, ou politique de « containment » (d'endiguement), repose


sur une offre d'assistance militaire et financière de la part des États-Unis, s'adressant aux
pays décidés à s'opposer aux pressions communistes. Elle a porté ses fruits en Europe (avec en
particulier le « Plan Marshall » qui en découle directement).

Doctrine Jdanov : Réunissant les partis communistes européens, Jdanov définit une nouvelle
ligne qui fait du combat contre les « forces impérialistes » des États-Unis et de leurs alliés une
priorité.

Le rideau de fer est le nom donné à la frontière qui traversait l'Europe pendant la Guerre
froide, séparant les États européens placés sous influence soviétique des États européens occi-
dentaux. Ce mur était concrétisé en plusieurs endroits dont le plus célèbre était en Allemagne
le mur de Berlin.

Marche sur Rome : Suite à son vif succès remporté en 1921, Mussolini revendique le pouvoir.
S’il ne l’obtient pas pacifiquement, il promet une démonstration de force, la « marche sur Ro-
me ». Il sera aidé par les classes dirigeantes et d’affaires car il est un féroce adversaire des
grèves et du communisme. Le roi Victor-Emmanuel II cède et l’appelle pour constituer un mi-
nistère. Le souverain italien a peur de la montée du communisme et le seul moyen de le con-
trer est de faire appel au récent parti fasciste. Mussolini, avec 30000 chemises noires, va donc
défiler dans Rome tout en réalisant une formidable démonstration de force. Le fascisme vain-
cra par l’action et la violence
Matteoti : Député et leader socialiste italien, Giacomo Matteoti fut assassiné en 1925. Il était
un véritable guide aux yeux du prolétariat italien et un des pionniers du socialisme en Italie.
Après son assassinat, le raidissement de la politique fasciste s’opère

Mein Kampf : Mein Kampf rassemble les idées simples qu’Hitler dicte à propos du futur na-
zisme dans sa cellule de prison (Hitler fut emprisonné suite ç une tentative de putsch) de
Landsberg. Mein Kampf paraîtra en 1925 est un des rares exemples de théorisation des idéo-
logies fascistes. Les idées rassemblées sont : domination de la race aryenne sur les autres
peuples au nom du « principe aristocratique de la nature », nécessité d’un état totalitaire et
d’un chef tout-puissant qui sache révéler au peuple allemand sa mission.

Nacht und Nebel (Nuit et Brouillard) : ‘Nacht und Nebel’ est un décret publié par Hitler en
décembre 1941. Il ordonnait la peine de mort ou à la déportation à ceux qui ont offensé le
Reich. Il renforce les vagues mesures qui voulaient des peines de travaux d’intérêt général et
suite à ce décret, des gens soupçonnés de clandestinité disparurent sans laisser de traces.

Stalingrad : bataille de la Seconde Guerre mondiale. (sept. 1942 – févr. 1943). Les combats ont
lieu autour de Stalingrad. Les Soviétiques vainquirent les allemands.

Wehmacht : « force de défense » Nom donné à l’ensemble des forces armées allemandes de
1935 à 1945.

Vietminh : Ligue pour l'indépendance du Viêt Nam fondé en 1941

VNV : Vlaams Nationaal Verbond « Rassemblement national flamand » fondé en 1933 par Staf
de Clercq dans le but de créer un état flamand séparé de la Wallonie.

Le rexisme : était un mouvement politique d'extrême droite durant la première partie du


XXe siècle en Belgique. C'est l'homologue belge du fascisme en Italie. Le rexisme fut fondé en
1930 par Léon Degrelle. L'idéologie du rexisme appelait au renouveau moral de la société
belge en accord avec les enseignements de l'Église catholique romaine, en formant une société
corporatiste et en abolissant la démocratie

SA : (sections d’assaut) : Hitler a créé les SA à Munich en 1921. Elles formaient une organisa-
tion paramilitaire du NSDAP (le parti nazi). Elles jouèrent un rôle important dans l'accès au
pouvoir d'Adolf Hitler dans les années 1930. Après la prise de pouvoir d'Hitler en 1933, les SA
se considérèrent comme les remplaçants de l'armée régulière allemand. Des tensions apparu-
rent entre les différents leaders de l'organisation nazie. Il y eut alors la nuit des longs cou-
teaux…

La SDN : (société des nations) : née le 10 janvier 1920, son but est de sauvegarder la paix,
créer des liens amicaux entre les peuples. (// à l’ONU actuel)

Ses attributions :

• Respect du droit international


• Abolition diplomatie secrète
• Résoudre par arbitrage les conflits entre ses membres
• Sanctionner économiquement ou militairement un état agresseur
• Chercher une réduction de l’armement

Mais malheureusement elle fut faible, vu ses manques économiques (pr organiser une ar-
mée internationale) et les vaincus de la 1ère GM , la Russie et Les USA n’y entrèrent pas.
SS (escouade de protection) : organisation chargée à l'origine de la garde personnelle du Füh-
rer du parti Adolf Hitler, elle lui était entièrement dévouée. Son chef suprême était Heinrich
Himmler. Cette escouades fut crée en 1925,fut responsables de la garde des camps de concen-
tration nazis de 1936 à 1945, et surtout, elle fut le principal organisateur de génocides. Les SS
s’illustrèrent par de multiples crimes de guerre.

Dwight David EISENHOWER (1890-1969) :


Général et homme politique américain.  Il dirigea les débarquements alliés en Afrique du Nord
(1942), en Italie (1943), puis en Normandie (1944).  Commandant en chef des forces alliées, il
reçut la capitulation de l’Allemagne à Reims, le 7 mai 1945.  Nommé en 1950 à la tête des
forces du Pacte atlantique en Europe, il fut président républicain des États-Unis de 1953 à
1961.

John Foster DULLES (1888-1959) :


Homme politique américain. Secrétaire d'État aux Affaires étrangères (1953-1959) à l'époque
de la guerre froide, il tenta de contenir l'expansion du communisme dans le monde.

Joseph Paul GOEBBELS (1897-1945) :


Homme politique allemand. Journaliste national-socialiste, ministre de la Propagande et de
l'Information (1933-1945), il fut chargé par Hitler de la direction de la guerre totale (1944); il
se suicida avec toute sa famille.

Hermann GOERING (ou GÖRING) (1893-1946) :


Maréchal et homme politique allemand. Aviateur, commandant de l'escadrille Richthofen
(1918), membre du parti nazi dès 1922 et familier de Hitler, il fur président du Reichstag
(1932). Il se consacra à la création de la Lutwaffe. Successeur désigné de Hitler (1939), qui le
désavoua en 1945, il fut condamné à mort à Nuremberg (1946) et se suicida.

Guerre de Corée : (1950-1953) Le Nord communiste envahit le Sud libre. Les USA et l’ONU
aident le Sud, tandis que Staline et la Chine avec Mao aident le Nord. En 1953, rien n’a chan-
gé : Nord communiste et Sud libre séparé par le 38e parallèle. Peur en occident de l’expansion
communiste et d’une troisième guerre mondiale.

Conférence de Téhéran   : (1943) Première rencontre entre Churchill, Roosevelt et Staline.


Deux décisions militaires importantes : organisation d'un débarquement en Normandie le 6
juin 1944 et rejet par Staline et Roosevelt du projet britannique d’offensive par la Méditerra-
née et les Balkans. Les Trois Grands votèrent le démembrement de l’Allemagne, l’annexion de
Königsberg par l’URSS et le déplacement de la Pologne vers l’ouest.

Conférence de Yalta (Crimée): (1945) Réunion de Roosevelt, Staline et Churchill en vue de ré-


gler les problèmes posés par la proche défaite de l’Allemagne. Admission d’une partie de la Po-
logne donnée à l’URSS. Formation de gouvernements démocratiques dans l’Europe libérée.

Conférence de Potsdam (Berlin) : (1945) Churchill inquiet de la présence soviétique en Europe


réclame une nouvelle conférence. Nouvelle réunion des puissances de Yalta. Mais Roosevelt est
décédé et Churchill n’est plus 1er ministre. On discute le sort de l’Allemagne : dénazification,
démilitarisation et division en 4 parties (y compris Berlin). Ouest Allemagne partagé entre la
France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, et l’Est est sous contrôle soviétique.

NSDAP : Parti national-socialiste des travailleurs allemands


plus souvent dénommé parti nazi, c'était un parti politique allemand fondé au début des an-
nées 1920, arrivé au pouvoir en 1933 et dont le leader était Adolf Hitler. Le terme nazi est uti-
lisé en référence aux membres de ce parti ou aux adhérents de l'idéologie politique du na-
zisme.

La Nuit de cristal (9-10 nov 1938) :


Il s'agit de destructions de synagogues, magasins, lieux d'habitations et d'agressions contre
des personnes identifiées comme juive qui se sont déroulés en Allemagne.
C'est ‡ la suite de l'assassinat d'Ernst vom Rath, troisième conseiller de l'ambassade d'Alle-
magne ‡ Paris, par le jeune juif Herschel Grynszpan le 7 novembre 1938, que les nazis organi-
sent la nuit de cristal.

Lors de la Nuit des longs couteaux, du 29 au 30 juin 1934, une faction du parti nazi liquida
des opposants et rivaux politiques potentiels :

* Sur sa gauche, Hitler élimina une grande partie du commandement de la Sturmabteilung


(SA), l'organisation paramilitaire du parti qui pronait une politique plus "révolutionnaire".
* Sur sa droite, Hitler Èlimina quelques personnalités conservatrices en guise de coup de
semonce et pour montrer qu'il n'épargnerait personne.

Opération Barbarossa (41-45) : Invasion par le IIIe Reich de l'URSS pendant la Seconde
Guerre mondiale.
Elle ouvre le front de l'Est qui devient le théâtre d'opération principal de la guerre terrestre en
Europe et le facteur crucial dans le succès ou la défaite du troisième Reich nazi. 80% des per-
tes sont subies sur le front russe.
La supériorité des allemands sur les russes est ‡ plusieurs niveaux : Ils avaient l'avantage du
nombres, de l'armement, possédaient une supériorité tactique incontestable et ils étaient
mieux organises...
Le plan Barbarossa fixe à quatre mois le délai nécessaire à l’anéantissement militaire de la
Russie, coeur névralgique de líUnion soviétique. En pratique, l'opération Barbarossa s'Eten-
dra de juin 1941 à janvier/février 1942, l'échec allemand de la bataille de Moscou étant le der-
nier épisode de la première phase du conflit sur le front russe.