Vous êtes sur la page 1sur 32
AOÛT 2012 AOÛT 2012 # # 11 11 www.qweek.fr facebook.com/qweek.fr Exemplaire gratuit English inside Prix
AOÛT 2012 AOÛT 2012 # # 11 11 www.qweek.fr facebook.com/qweek.fr
AOÛT 2012
AOÛT 2012
# #
11
11
www.qweek.fr
facebook.com/qweek.fr
AOÛT 2012 # # 11 11 www.qweek.fr facebook.com/qweek.fr Exemplaire gratuit English inside Prix de vente :

Exemplaire gratuit English inside Prix de vente : 0,70€

LE MAGAZINE GAY DE PARIS

NOUVEAU ! LEs pLANs gAy DE pARIs pARIs gAy mAps INsIDE
NOUVEAU !
LEs pLANs gAy DE pARIs
pARIs gAy mAps INsIDE
INTERVIEW Phoebe Jean TENDANCE La nouvelle daddytude CULTURE Gagnez vos places pour"Ladies Night" et
INTERVIEW
Phoebe Jean
TENDANCE
La nouvelle daddytude
CULTURE
Gagnez vos places
pour"Ladies Night"
et "Keep the Lights on"
TENDANCE La nouvelle daddytude CULTURE Gagnez vos places pour"Ladies Night" et "Keep the Lights on"
au menu de ce numéro SUPP LEMENT agenda Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de
au menu de ce numéro SUPP LEMENT agenda Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de

au menude ce numéro SUPP LEMENT agenda Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de Paris, le

de ce numéroau menu SUPP LEMENT agenda Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de Paris, le supplément gratuit

au menu de ce numéro SUPP LEMENT agenda Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de Paris,

SUPPLEMENT

agenda

Découvrez dans votre établissement L’Agenda Gay de Paris, le supplément gratuit à votre magazine Qweek.

de Paris, le supplément gratuit à votre magazine Qweek. è p.4 DERNIÈRES MINUTES è p.06 CULTURE

è p.4 DERNIÈRES

MINUTES

è p.06 CULTURE

Théâtre, livre, expo

è p.08 BAZ’ART & DVD

Lecture & DVD à gagner

è p.10 INTERVIEW

Phoebe Jean

è p.12 CITIZEN GAY

La nouvelle Daddytude

è p.13 CINEMA

Keep the Lights on

p.15

p.19

è PIN-UP BOY

è LA SCENE GAY

Toutes les photos people de vos événements parisiens

è p.24 PLANS GAY

Le Marais, Les halles, Est, Ouest

estéditéparQweek

320,rueSaintHonoré

75001Paris-tél:0970444012

Web : www.qweek.fr

RCSParis530602689

ISSN:2257-7424

Directeur de la publication :

Jean-FrançoisFORT

Contactgénéral:

contact@qweek.fr

rédaction:redaction@qweek.fr

Photos:

photoqweek@gmail.com

Photographe:Hormoz:

association.constrictor@gmail.com Siteweb:qweek.fr Contact pub et partenariat :

com@qweek.fr - 06 60 46 76 11

créationgraphique:DenisRohr

denroh@gmail.com

culture:

ceciliaalaplaya@yahoo.fr

Lèchevitrine:

jeanremy75@gmail.com

critiquelittéraire:

MehdiAchemi

couv:LeoMeo

©photocover:CédricPinchon

Dépôtlégalàparution.

Diffusion:20000exemplaires.

Retrouvez

Retrouvez  
 

Qweeksur

facebook.com/qweek.fr

  Q w e e k s u r facebook.com/qweek.fr Abonnez-vous:chaquemoisrecevezdirectementchezvous Qweek le

Abonnez-vous:chaquemoisrecevezdirectementchezvous Qweek le magazine + Qweek l’Agenda. Rendez-vous sur Qweek.fr ou flashez le QR code

GAGNEZ DES PLACES «LADiES NiGHT». Rendez-vous sur Qweek.fr ou flashez le QR code CiTiZEN GAY : LA DADDYTUDE GAYS MAPS

CiTiZEN GAY : LA DADDYTUDEsur Qweek.fr ou flashez le QR code GAGNEZ DES PLACES «LADiES NiGHT» GAYS MAPS DE PAriS

GAYS MAPS DE PAriSQweek.fr ou flashez le QR code GAGNEZ DES PLACES «LADiES NiGHT» CiTiZEN GAY : LA DADDYTUDE

iNTErViEW : PHOEBE JEAN

le QR code GAGNEZ DES PLACES «LADiES NiGHT» CiTiZEN GAY : LA DADDYTUDE GAYS MAPS DE
le QR code GAGNEZ DES PLACES «LADiES NiGHT» CiTiZEN GAY : LA DADDYTUDE GAYS MAPS DE
DERNIERES m I N utES
DERNIERES
m I N utES
DERNIERES m I N utES ! INFO Les 20 ans de Solidarité Sida C’est le 29
DERNIERES m I N utES ! INFO Les 20 ans de Solidarité Sida C’est le 29
DERNIERES m I N utES ! INFO Les 20 ans de Solidarité Sida C’est le 29
! INFO
!
INFO

Les 20 ans de Solidarité Sida

C’est le 29 septembre, c’est à Bercy et 15000 personnes sont attendues pour faire la fête. Fort du suc- cès des Solidays, Solidarité Sida propose un show ex- ceptionnel pour célébrer le vingtième anniversaire de l’association de lutte contre le Sida. Il devrait être plus d’une trentaine d’artistes sur scène à faire rimer musique et solidarité. Alors venez vous aussi « Rock the World » et réservez votre place sur : www.bercy.fr/billetterie

! INFO
!
INFO

Fetez Clairs recherche des bénévoles

Le projet « Fêtez Clairs », sous l’égide de la Ville et de la Préfecture de Paris, s’est donné pour objectif de prévenir la consommation des drogues dans les espaces festifs et réduire les risques qui y sont associés. On parle donc bien de prévention intégrée dans les pratiques fes- tives et non pas de répression. Cela passe par la formation du personnel des clubs et des stands dans les soirées. De nombreux professionnels de la nuit sont partenaires de ce projet comme Le Club 18, le CUD Bar, le Dépôt, le Gibus Club et l’organisation de soirées Spirit of Star. Le projet, actif tout l’été, recherche des bénévoles. Intéressé ? En- voyez un email à : volontaires@fetez-clairs.org

! INFO Taubira met le turbo Rien ne semble arrêter Chritiane Taubira dans sa volonté
!
INFO
Taubira met le turbo
Rien ne semble arrêter Chritiane Taubira dans
sa volonté de présenter, dès la rentrée de sep-
tembre, un projet de loi sur le mariage et l’adoption pour
tous. La Garde des Sceaux a même affirmé que son Mi-
nistère y travaillait en priorité avec d’autres textes. On
peut donc raisonnablement espérer que la légalisation du
mariage entre personnes du même sexe sera votée début
2013. On peut aussi penser que les débats à l’Assemblée
Nationale promettent d’être houleux.
LOVE
LOVE

Argentina

Pendant ce temps, en Argentine, les couples gays célébraient le deuxième anniversaire de la légalisation du mariage entre personnes du même sexe. 6000 couples gays se sont dit « oui » depuis le 21 juillet 2010, date à laquelle la présidente Christina Fer- nandez signait le texte de loi. Le pays a même été plus loin, reconnaissant aux transsexuels le droit d’avoir leur genre reconnu par la loi. De même, le traitement hormo-

nal et la chirurgie sont légalement accessibles pour les transgenres sans passer par l’autorisation préalable d’un juge ou d’un médecin.

Leomeo fête ses 20 ans de carrière Il est le pin-up boy de ce numéro.
Leomeo fête
ses 20 ans de carrière
Il est le pin-up boy
de ce numéro. Dj, producteur,
Leomeo aime partager les
bons moments de la vie et de
la nuit. A l’occasion de ses 20
ans de carrière, de ses 40 ans
sur la planète Terre, Leomeo
organise une grande fête où
ses amis Djs viendront se
succéder aux platines toute
la nuit. Seront présents : Au-
rel Devil, Bruno Kauffmann,
Javier Medina, Nicolas Nuc-
ci, Philippe B., Romano B.,
Sebastien Triumph et Tommy
Marcus. Save the date ! Le
dimanche 9 septembre de 23h
à 5h du mat. Ca se passera au Toro, 74 rue Jean-Jacques
Rousseau Paris 1 er. D’ici là, retrouvez l’agenda de Leomeo
dans l’Agenda Gay de Paris de ce mois-ci. Enfin, sachez
que la prochaine sortie musicale de Leomeo sera mi-sep-
tembre : Leomeo feat. Ehsy Jamm - DO U FEEL IT
MU ZIK
MODE
MODE

Lady Gaga (e)au parfum

Fame est le nom de l’eau de parfum lancée par Lady Gaga. Une eau noire, qui devient invisible une fois sur la peau. Une eau qui utilise les dernières inno- vations en matière de parfum. On en n’attendait pas moins d’elle. Lady Gaga dévoile également le visuel de la campagne de pub : elle est nue, assaillie de mecs lilliputiens tous vêtus d’un simple slip. Elle va avoir du mal à assurer la promo dans certains pays.

de mecs lilliputiens tous vêtus d’un simple slip. Elle va avoir du mal à assurer la
live l l l culture JEAN ET BEATRICE par cecilia gent. Il veut bien jouer
live
l
l l
culture
JEAN ET BEATRICE
par
cecilia
gent. Il veut bien jouer le jeu mais veut savoir à
combien la prime s’élève. Son seul intérêt dans la
J ean et Béatrice est une comédie noire écrite par la
québécoise Carole Fréchette, déjà auteur de douze
pièces saluées par de nombreuses récompenses. La
scène se déroule dans un appartement quasiment vide,
seul trône un fauteuil et de nombreux gobelets en plas-
tique, certains remplis d’eau. Il est situé au trente-troi-
sième étage, sans ascenseur. Un homme sonne à la
porte. Une brune aux cheveux longs, vêtue d’une robe
noire et de chaussures à talons rouges vifs, va ouvrir. Il
est calme, et annonce clairement qu’il vient pour l’an-
nonce « Jeune héritière recherche un homme qui pour-
ra l’intéresser, l’émouvoir et la séduire. Récompense
substantielle à la clef. » La jeune femme a en effet mis
des affichettes avec ce message afin de tromper sa so-
litude, elle n’a jamais aimé personne et souhaite voir si
quelqu’un pourrait la faire craquer. Jean se présente, il
est chasseur de primes et est là uniquement pour l’ar-
vie est l’argent, plus particulièrement les billets de
vingt euros, qu’il aime toucher et rouler en boule
dans sa poche. Béatrice, un brin hystérique, my-
thomane et narcoleptique (j’en conviens ça fait
beaucoup pour une seule personne), le rassure
sur sa fortune et le jeu peut commencer. Il a quinze nze
minutes pour la surprendre, puis quinze autre pour our
l’émouvoir aux larmes, et enfin quinze dernière ère
gagnez
pour la séduire, elle qui n’a jamais aimé personne. ne.
Va-t-il réussir et toucher le pactole ? Y-a-t-il
un pactole ? Pourquoi un tel amour des billets
de vingt ?
Une pièce de la Compagnie La Clique mise en
scène par Hélène Lebarbier, avec Valérie Pa-
risot dans le rôle de Béatrice et Frédéric Gray
dans celui de Jean. Une pièce originale et très s
5X2 places le 31 aou T
5X2 places le 6 sepT
Jouez directement sur qweek.fr
ou envoyez une carte postale à :
la Folie Théâtre,
6 rue de la Folie
Méricourt
75011 Paris
Rens :
01.43.55.14.80
bien interprétée à voir à partir de fin août à la Fo-
Fo-
Qweek “JEAN ET BEATRICE”,
320 rue Saint Honoré,
75001 Paris avec votre mail,
nom et prénom
du jeudi au samedi
à 20h et
dimanche à 16h30
lie Théâtre.
© alain-andre@hotmail.fr

6

LADIES NIGHT

T hierry Lavat met en scène Ladies night

de Anthony Mc Car- ten, Stephen Sinclair et Jacques Collard à l’Al- hambra et je dois dire que ça déménage ! Une bande de pote au chômage n’en peut plus de galérer sans un sous.

Certains se sont fait quitté par leur femme las de cette situation,

d’autres n’ont plus le droit de voir leur enfant et tous ont une image d’eux déplorable. Benoit (Bruno Sanches), Wess (Alain Azerot), Sté- phane (Xavier Martel), Gégé (Luc Tremblais), Jacquie (Bruno Paviot)

et Manu (Julien Tortora) se retrouvent régulièrement au bar de Ber-

L’Alhambra, 21, rue Yves Toudic 75010 Paris Loc : 01.40.20.40.25 du mar. au sam. à
L’Alhambra, 21, rue Yves Toudic 75010 Paris
Loc : 01.40.20.40.25 du mar. au sam. à 21h
© XDR

BANDITI DELL’ARTE

A près le succès de British outsider art, Art brut japonais et Hey ! Modern art et pop culture, la Halle St Pierre présente une expo dédiée à la création non

conventionnelle italienne. Cette exposition titrée Banditi Dell’Arte présente di- vers styles artistiques, de l’art populaire, fantastique mais aussi issus du milieu psychiatrique et carcérale. A découvrir jusqu’au 6 janvier 2013.

La Halle St-Pierre, 2 rue Ronsard 75018 Paris - Rens : 01.42.58.72.89

2 rue Ronsard 75018 Paris - Rens : 01.42.58.72.89 LIVRE - FANTASME L es éditions Christophe

LIVRE - FANTASME

75018 Paris - Rens : 01.42.58.72.89 LIVRE - FANTASME L es éditions Christophe Lucquin mettent en

L es éditions Christophe Lucquin mettent en avant les fantasmes et poussent ses au- teurs à se livrer au travers de personnalités qu’ils aiment ou détestent. Philippe Roi a

joué le jeu et son ouvrage « Comment j’ai couché avec Roger Federer » a vu le jour. Petit pitch de rigueur : Philippe (version fiction) déprime. Une copine le traîne à un match de tennis à Rolland-Garros et là, celui qui déprimait, déprime beaucoup moins puisqu’il commence à fantasmer sur le beau suisse Roger. Ça tourne même à l’obsession ! « Les joueurs sont annoncés. On m’aveugle, on me paralyse. Son nom ne m’importe plus, il n’y a que son corps, sa trans- piration, il n’y a que lui. Pour moi, ça tourne au ralenti. Mon cœur bat trop fort, je suis au bord de la crise. Une crise de quoi, je ne sais pas. » 53 pages, 10 E !

nie (Patrick Rocca). Un soir, un peu plus dur qu’un autre, un de la

bande tombe sur une annonce des Chippendales ales et et sur sur

gagnez 5X2 places pour le 28 aouT Jouez directement sur qweek.fr ou envoyez une carte
gagnez
5X2 places
pour le 28 aouT
Jouez directement sur qweek.fr
ou envoyez une carte postale à :
Qweek “LADIES NIGHT”,
320 rue Saint Honoré,
75001 Paris avec votre mail,
nom et prénom

tout le fric qu’ils se font. Manu a alors une idée e lumi- lumi-

neuse : eux aussi ils vont faire un striptease pour our gagner leur vie ! Pas vraiment partants pour cette idée, les gars, , fauchés comme jamais, se laissent tout de même tenter et c’est sous la houlette de leur nouvelle coach, Glenda (Linda Hardy) qu’ils vont devoir travailler leur chorégraphie ! Un spectacle amusant avec une musique qui i met vraiment la pêche !

A voir, bonne humeur garantie !

chorégraphie ! Un spectacle amusant avec une musique qui i met vraiment la pêche ! A
& baz’art baz’art par Mehdi C’éTaiT en Mai, un saMedi de David Lelait-Helo chez Anne

& baz’art

baz’art par Mehdi
baz’art
par
Mehdi
& baz’art baz’art par Mehdi C’éTaiT en Mai, un saMedi de David Lelait-Helo chez Anne Carrière

C’éTaiT en Mai, un saMedi

de David Lelait-Helo chez Anne Carrière (17€50)

Je ne suis pas un grand fan de biographies et David Lelait-Helo est connu, entre autre, pour ses ouvrages racontant la vie d’Eva Peron, de Maria Callas, de Romy Schneider ou d’Edith Piaf. Dans un autre genre, il a aussi écrit « Poussière d’homme » qui est un « roman intimiste », tellement beau, tellement pu- dique,tellementbienécritquelorsquej’aireçusondernier livre, et bien que j’ai cru qu’il s’agissait d’une biographie de Dalida, je me suis dit que je devais le lire… Et bien heureusement, car « C’était en mai un samedi » n’est pas une biographie, ce sont les dernières heures de Iolanda, plus connu sous le pseudonyme de DALIDA . Iolanda a décidé d’en finir, whisky et somnifère seront le cocktail fatal. Avant cela, elle décroche son téléphone et compose au hasard un numéro. Le téléphone sonne chez Sophie qui vient de se séparer et qui a trouvé refuge à la campagne. Personne ne devait l’appeler. Elle décroche et entend :

« Bonsoir […] je m’appelle Iolanda. je vais mourir » Commence un dialogue de deux heures, Sophie croit et espère qu’elle pourra sauver cette femme qu’elle croit anonyme. Iolanda pour la première fois enlève son cos- tume de scène et raconte.

Les deux femmes n’ont presque rien en commun, si ce n’est le fait d’être seules ce samedi soir en mai et d’avoir été trahies par des hommes. Iolanda raconte ce qui se passait de l’autre coté du rideau, là où elle était seule. Elle écoute aussi la vie de Sophie et inévitablement compare. Je retrouve dans ce roman, la finesse d’écriture de l’au- teur (notez que « Poussière d’homme » est sorti en pocket (5€70) en juillet. Et je fais plus que vous le recommander… C’est un bon et beau roman). On ressent tout ce qui est en train de se tramer… On connait la fin, bien sûr, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse. On entend la voix de Iolanda, que l’on connait tel- lement.

entend la voix de Iolanda, que l’on connait tel- lement. d’une pieRRe deux Coups de Jean-Paul

d’une pieRRe deux Coups

de Jean-Paul Tapie chez Orphie (18€)

Je vous l’ai déjà écrit, Jean-Paul Tapie est un auteur pro- lixe… Du coup, cette année, il nous propose un nouveau livre, non plus chez sont éditeur «gay » mais chez son édi- teur « réunionnais ». J’ai déjà écrit sur les qualités littéraire de cet auteur. J’aime définitivement son style. En apparence la fluidité nous fait croire à un langage de tous les jours, simple, mais le vocabulaire et le verbe sont là… Le bon mot avec le bon sens, au bon moment.

sont là… Le bon mot avec le bon sens, au bon moment. On pourrait croire que

On pourrait croire que le roman est « léger », puisque l’auteur prend un malin plaisir à faire parler son personnage de ses goûts sexuels, de ses préférences en matière d’hommes et les détails ne manquent pas. Je rappelle que l’auteur, se cache derrière le pseudonyme de Zaïn Gadol pour écrire des romans érotiques. Mais il n’en est rien. Gus va se PACSER. Il est dans sa belle-famille. Une famille bourgeoise de gauche qui, conforme à ses idées politiques, organise en grandes pompes, pas trop quand même, la célébration de l’union du fils avec notre personnage. Il y d’abord tout ce qui se passe autours de ces préparatifs et tout ce qui se passe dans la tête de Gus. Il y a la future belle-mère qui est limite hystérique, le futur beau-père qui fuit les événements, le fils de ceux-ci qui va faire d’une pierre deux coups et aller chercher les fleurs après être allé chez le coiffeur, la mère et la sœur de notre personnage qui trouvent tout cela fantastique et enfin Gus qui va terminer assis dans une armoire alors que tout le monde le cherche. Gus qui, du fond de cette armoire, va nous entrainer à la rencontre d’autres personnages… Pourquoi Gus rentre à nouveau dans un placard alors qu’il est sur le point de se pacser ? Que découvre t-il, qu’il va partager avec nous ? Voilà un livre que vous pouvez emmener avec vous en vacances, au début j’ai beaucoup ri, puis je me suis lais- sé captiver par le récit de ce qui se passe dans cette ar- moire… Et surtout, encore une fois, c’est bien écrit…

moire… Et surtout, encore une fois, c’est bien écrit… gaY KaMasuTRa gagnez 5 DVD DU FILM
moire… Et surtout, encore une fois, c’est bien écrit… gaY KaMasuTRa gagnez 5 DVD DU FILM
gaY KaMasuTRa gagnez 5 DVD DU FILM gaY KaMasuTRa Jouez directement sur qweek.fr ou envoyez

gaY KaMasuTRa

gagnez 5 DVD DU FILM gaY KaMasuTRa Jouez directement sur qweek.fr ou envoyez une carte
gagnez
5 DVD DU FILM
gaY KaMasuTRa
Jouez directement sur qweek.fr
ou envoyez une carte postale à :
e
Qweek “Gay Kamasutra”,
i-
320 rue Saint Honoré,
si-
75001 Paris avec votre mail,
nom et prénom
es
ut

Sexy et informateur ! Ac- - compagnez de séduisants s acteurs dans le monde e

érotique du Kamasutra.,Ce

film présente une diversi-

té impressionnante de posi-

tions amoureuses pour les

hommes homosexuels. Tout

un guide de «nouveaux plaisirs» est mis à votre disposition, développez et enrichissez votre vie sexuelle ! Le Gay Kama- sutra peut être utile et bénéfique aux célibataires, tout comme aux couples.

avis : On a toujours des positions à apprendre et à perfectionner côté sexe, pour

impressionner votre ami ou vos amants

BONUs : quelques astuces pour utiliser le Kamasutra

moi qui croyait avoir tout essayé !!

19,99 E - optimale.fr

• BONUs : quelques astuces pour utiliser le Kamasutra moi qui croyait avoir tout essayé !!
• BONUs : quelques astuces pour utiliser le Kamasutra moi qui croyait avoir tout essayé !!
• BONUs : quelques astuces pour utiliser le Kamasutra moi qui croyait avoir tout essayé !!
• Lassés par les bars et les s boîtes gays de West Hol- - lywood,

Lassés par les bars et les s boîtes gays de West Hol- - lywood, trois amis Michael, l,

Johnny et Ted décident de

e

traverser les Etats-Unis en

Dans la gueule Du loup

Jouez directement sur qweek.fr

ou envoyez une carte postale à :

Qweek “Dans la gueule du loup”,

320 rue Saint Honoré,

en

75001 Paris avec votre mail,

rk.

nom et prénom

voiture, de L.A. à New York.

Mais les apparences sont

nt

trompeuses et, alors que les trois étrangers trinquent à la fin de leur voyage, un piège mortel se met en place. Une nuit d’horreur interminable va commencer pour les trois amis… avis :Un thriller brut et efficace qui plonge dans les profondeurs de la dépravation humaine. Ici, pas de compromis, le sexe est très hot et la violence très réaliste ! Un film gay très différent des productions habituelles du genre. 19,99 E - optimale.fr

et la violence très réaliste ! Un film gay très différent des productions habituelles du genre.
et la violence très réaliste ! Un film gay très différent des productions habituelles du genre.
et la violence très réaliste ! Un film gay très différent des productions habituelles du genre.

dans la gueule du loup

dans la gueule du loup gagnez 5 DVD DU FILM

gagnez

5 DVD DU FILM

h o m e dvd & blu-ray pénis - Techniques d’allongement naturelles • La taille

h o m e dvd & blu-ray home dvd & blu-ray

pénis - Techniques d’allongement naturelles

La taille du pénis est souvent liée à la conscience de soi et souvent synonyme de virilité et de puissance, ainsi que de la capa- cité à satisfaire les dé- sirs d’une ou d’un partenaire. Les tech- niques montrées ici proviennent des pays arabes. Grâce à un entraînement quotidien, le meilleur de vos organes peut croître de quelques centimètres en seulement quelques semaines. Des exercices pour

augmenter votre puissance virile et la du-

19,99E. optimale.fr

reté de votre érection

et la du- 19,99E. optimale.fr reté de votre érection Red state • 3 ados partent re-
et la du- 19,99E. optimale.fr reté de votre érection Red state • 3 ados partent re-

Red state

3 ados partent re- trouver une femme pour un plan à trois. Drogués et enfermés, ils vont atterrir dans l’église du révérend Cooper qui exècrent l’homosexualité et la

débauche et s’apprête à les «purifier» Alors qu’une fusillade éclate, l’étrange paroisse va se retrouver encerclée par une équipe de SWAT. Armés jusqu’aux dents, ils sont prêtsàtoutpourfairetombercettesecte

avis : Un film coup de poing sur l’homo-

phobie et sur la connerie humaine et reli- gieuse! Un choc ! 24,99E / 19,99 E. Aventi

humaine et reli- gieuse! Un choc ! 24,99E / 19,99 E. Aventi la Zombie • Un

la Zombie

Un étrange zom- bie de couleur bleuté émerge de l’océan

pacifique avant d’être recueilli par un surfeur. Tous deux sont victimes d’un grave accident qui laisse le surfeur pour mort au milieu de la route. Mais le zombie va trouver un moyen de ramener le jeune homme à la vie. Immergée dans la Cité des Anges, la créature va dès lors se mettre en quête de nouveaux morts à ressusciter

avis : La version «soft» du film de

Bruce LaBruce avec François Sagat. Gore et sexe. 19,99E /17,99E. outplay.fr

auto-érotisme pour lui - Techniques de masturbation

Pour un homme se

trouvant constamment sous la pression de la performance, lâcher prise et se faire du bien lui-même peut consti- tuer une très belle ex- périence sensuelle. Car, cette pression de la performance joue souvent un rôle dans la sexualité. Ce film vous montre comment

vous détendre en vous gâtant

avis : Le film vous montre aussi des tech-

niques de contrôle de l’érection et de retar- dement du point culminant. Inclus Version française. 19,99E. optimale.fr

culminant. Inclus Version française. 19,99E. optimale.fr schizophrenia • Un psychopathe est libéré de
schizophrenia • Un psychopathe est libéré de prison. Errant dans la ville, il n’a qu’une

schizophrenia

Un psychopathe est

libéré de prison. Errant dans la ville, il n’a qu’une idée en tête : tuer à nou- veau. Après avoir tenté d’étrangler la conduc- trice d’un taxi, il se réfu- gie dans une maison où habitent une vieille dame, sa fille et son fils handicapé avis : Le film fétiche de Gas- par Noé. Glaçant et réaliste, un grand malaise

se fait très vite ressentir. Inspiré d’une affaire de triple meurtre en Autriche, en 1980.

BONU s : prologue, entretiens, témoi-

gnage personnel de Gaspar Noé BR: 19,99E. Double DVD: 17E. Carlotta films

de Gaspar Noé BR: 19,99E. Double DVD: 17E. Carlotta films The specialist • Un transporteur est

The specialist

Un transporteur est chargé de li- vrer une mallette à l’un des chefs de la pègre les plus dan- gereux du monde. In- trouvable, inappro- chable, la mission ne sera pas aisée avis : Un film d’action bien mené, rythmé et sans temps mort. Avec des acteurs charismatiques et confirmés :

Jeffrey Dean Morgan (notamment vue

dans «Watchmen les gardiens») et Mickey Rourke qu’on ne présente plus !! BR: 24,99E. DVD : 19,99 E - Seven 7

vue dans «Watchmen les gardiens») et Mickey Rourke qu’on ne présente plus !! BR: 24,99E. DVD

✪ © Chloé Nicosia craque sur le genre génial et magnifique. Ce que je veux dire
© Chloé Nicosia
© Chloé Nicosia

craque sur le genre génial et magnifique. Ce que je veux dire c’est que j’aime les gens avec un grand cœur et des yeux profonds, les gens qui aiment rire, les gens qui s’at- tendent à trouver des bonnes surprises, les gens cou- rageux et honnêtes, les gens qui m’apprécient pour ce que je suis vraiment et soutiennent mes rêves. Les gens qui aiment les voitures, les motos et les réparer. Et même s’ils n’aiment pas ça, ils aiment que j’aime ça. J’aime les gens qui s’entendent avec mes deux chiens, qui aiment faire des barbecues et/ou manger des pancakes. J’aime les gens plus intelligents et meilleurs que moi à quelque chose. Ça me fait vraiment chavirer. J’aime quand les gens sont super bons dans ce qu’ils font. J’aime les gens qui m’apprennent et me montrent des choses bien et rient et soient sexy quand ils le font. Je crois que c’est mon genre.

Vous avez vécu en Europe, notamment à Berlin et à Paris. Qu’est-ce qui vous a plu dans la capitale ? Pensez-vous un jour vous y installer à nouveau ? J’adore Paris ! Merde… quel genre sexuel cela fait de moi si je suis amoureuse de cette ville comme d’une personne…Parisexuelle ? Ouais…je suis plutôt Parisexuelle. Je ne sais pas ce que j’aime le plus, elle me donne ce que je veux et m’allume aussi comme une petite garce. J’adore surtout marcher la nuit, simplement regarder les paysages et écouter les sons. J’essaierai de passer plus de temps à Paris mais dès que l’on se frotte aux questions de passeport, il y a tel- lement de paperasses à remplir que cela donne d’énormes migraines. Ah…frontières nationales…

Vous préparez votre nouvel album, comptez-vous en ré- véler davantage sur votre vie ? Sur mon nouvel album, je veux faire mieux que je n’aie jamais fait auparavant. Je

blabla

interview par Cecilia
interview
par
Cecilia

PHOEBE JEAN

R emarqués par le New-York Times comme des artistes

montants du milieu underground, Phoebe Jean et son

groupeTheAirforce,ontsortileurpremieralbum«Heart-

breakers » inspiré de la vie de la chanteuse. Cet opus, aux notes pop et au son électro, a vu le jour le 4 juin. Après une tournée en France, Phoebe Jean est de retour à Baltimore, sa ville d’origine. Interview par mail d’une jeune chanteuse déjantée et androgyne.

Votre premier album vient de sortir. Combien de temps

avez-voustravaillédessus?J’aitravaillésurmonpremier album pas mal de temps. Je pense qu’un des premiers en- registrements à être sur l’album date de 2009, mais en fait le processus a été aussi long que ma vie entière. Avant cet album, je m’y connaissais peu en création musicale. J’ai du

toutapprendre,depuisjouerdesmélodiesjusqu’auxtech-

niques d’enregistrements et aux programmations d’ordi- nateurs. J’ai beaucoup étudié de vidéos d’auto-appren- tissage sur You Tube et sollicité des amis, mais c’est un processus assez long et ça m’a pris beaucoup de temps. Il y a 14 chansons sur l’album mais c’est une sélection minuscule des 300 chansons finies ou pas qui ont surgies pendant cette période d’inspiration et d’apprentissage.

Etes-vous fière du résultat ? Quelles ont été vos influences musicales ? Je suis fière du résultat. Je suis fière du cou- rage et de la discipline qu’il a fallu pour finir l’album. Cette fin, comme dans une course de voiture sur circuit en arri- vant au dernier virage et franchissant la ligne d’arrivée, était un pas important. Maintenant j’ai l’album, un petit paquet, un produit, une pépite rythmique des choses que j’ai apprises, vécues ou aimées. Et je peux envoyer cette pépite à travers le monde, dans les magasins de disques, sur Internet, afin que les gens écoutent et voient s’ils peuvent en tirer quelque chose pour eux. Jusqu’à présent, la réponse a été belle et j’en suis reconnaissante. J’ai été influencéepartouteslesmusiquesquej’aientendues.Des choses que j’écoutais quand j’avais 16, 17 ans ou que ma mère écoutait, résonnent encore dans ma tête. J’aime la bonne musique. Elle est difficile à définir mais je le ressens quand je l’écoute.

Vous avez fait un concert en mai pour la soirée lesbienne parisienne « Wet for me », avez- vous accepté de suite leur pro- position et comment s’est pas- sé la soirée ? J’étais heureuse d’être invitée en mai dernier. Je ne savais pas à quoi m’at- tendre mais j’ai été enchantée de jouer à la Machine car la sono est vraiment bonne. Ils ont à la fois d’excellents subwoofers et un super son, donc c’est toujours enthou- siasmant,pourmoi,l’amplification.J’adorel’amplification (en français). C’est sympa d’entendre la basse faite dans ma chambre sortir fort et encore plus fort en club. Je suis heureuse quand je l’entends et encore plus quand les gens dansent et y prennent du plaisir. La soirée était agréable. Des personnes merveilleuses pour promouvoir la soirée et un public magnifique est venu en nombre. Les gens ont beaucoup dansé, c’est toujours ce qu’il y a de mieux.

Vous revendiquez votre bisexualité. Votre première atti- rance pour une femme vous a-t-elle semblé aussi natu- relle que votre première attirance pour un homme ? Je ne revendique pas vraiment être bisexuelle. Je ne reven- dique pas vraiment être homosexuelle non plus. Je reven- diquerai seulement être sexuelle. En fait, je préfère laisser ce sujet non dans les pages des magazines mais à l’inté- rieur des draps, sur le siège en cuir d’une voiture ou sur une barrière, selon où cela se passe. Mais ta question sur l’attirance naturelle est intéressante. Je pense que le plus important pour vraiment ressentir une attirance naturelle c’est d’être présent dans ton corps et laisser le physique dominer le cérébral. Je pense que l’attirance sexuelle est quelque chose de très fluide et malléable. Les frontières entre amitié, intimité, sensualité, camaraderie, confort, danger, aventure et baise sont toujours tellement mou- vantes et changent les conditions de n’importe quel amour, bien plus que le genre sexuel de l’être aimé.

Quel est votre style de femme et d’homme ? Mon genre change autant que je change mais généralement je

ne sais pas ce que ce sera d’autre mais je pense que ce sera surtout à propos du corps qui bouge, dance et entre en éruption comme un volcan, j’espère…un sage et vieux vol- can du futur.

Avec qui rêveriez-vous de faire un duo ? Ou tout simplement de travailler ? Mes propres amis ou bien Lil Wayne. Généralement, je ne collabore pas intimement avec des étran- gers ou des gens que je ne connais pas très bien car, pour moi, la musique est une ex- pression de l’âme et du caractère. Donc, c’est toujours merveilleux de collaborer avec de vieux amis en qui tu peux avoir confiance. Mais espérons aussi que je me fasse bientôt de nouveaux amis et que je collabore avec quelques nouveaux batteurs par exemple. Je cherche actuellement le ou les parfaits batteurs. Pour moi, ce choix est aussi sérieux, si ce n’est plus, que le mariage.

Souhaiteriez-vous faire du cinéma ? J’ai essayé quelques fois de jouer dans des projets d’amis. Je trouve ça très marrant. J’aime les histoires et les différentes manières de les raconter. La musique est juste une manière que j’aime pour raconter une histoire, mais j’aime aussi les films. En vieillissant j’espère pouvoir faire plus de musique de films et aussi réaliser mes propres films.

© Chloé Nicosia
© Chloé Nicosia

Si vous n’aviez pas été chanteuse, quel métier auriez-vous aimé faire ? Si je n’avais pas été chanteuse j’aurais probablement été propriétaire de restaurant, de casino, de caba- ret, astrophysicienne, mécanicienne de moto, arnaqueuse de salle de billards, pilote de chasse, marin, créatrice de mode, bibliothécaire, reine d’un gang de 300 cultivateurs d’herbe dans un ranch mexicain et avec 13 enfants, danseuse, escaladeuse, fermière ou peut-être avocate ou Présidente des Etats-Unis.

Un petit conseil pour les lecteurs de Q.Week qui rêve de se lancer dans la musique ? Soyez vous-même. Soyez vous-même. Soyez vous-même. Travaillez dur. Travaillez dur. Travaillez dur. Croyez aux miracles. Croyez aux miracles. Croyez aux miracles. Remerciez. Remerciez. Remerciez. Et recommencez, sans cesse.

Phoebe Jean and the Air Force « Heartbreakers » Lentonia/Module

Remerciez. Remerciez. Et recommencez, sans cesse. Phoebe Jean and the Air Force « Heartbreakers » Lentonia/Module
Remerciez. Remerciez. Et recommencez, sans cesse. Phoebe Jean and the Air Force « Heartbreakers » Lentonia/Module
l’actu société © photos : XDR actu par JFF LA NOUVELLE DADDYTUDE L a population
l’actu société © photos : XDR actu par JFF LA NOUVELLE DADDYTUDE L a population

l’actu société

© photos : XDR
© photos : XDR
actu par JFF
actu par
JFF

LA NOUVELLE DADDYTUDE

L a population vieillit. C’est un fait. Et la population gay suit

la même tendance. Nous ne fai- sons pas exception à la règle. Il y a de plus en plus de « daddies » comme on les nomme gentiment. Un daddy (traduction littérale : un papa) c’est qui, c’est quoi ? Si la communauté gay aime mélan- ger les genres, elle aime aussi coller des étiquettes en usant et abusant parfois de termes anglo-saxons: bear, gym queen, fashion victim, fétichiste, kiffers et autres lads sans parler des blacks, beurs, asiats. Autant d’étiquettes que de fan- tasmes. Le daddy lui, serait transversale à toutes ces caté- gories. On peut être un daddy bear autant qu’un daddy fétichiste ou asiat. Si daddy peut qualifier quelqu’un de mature (reste à déterminer à partir de quel âge on est qualifié de mature), il peut aussi évoquer quelqu’un de finan- cièrement à l’aise. Un sugar daddy. Car si chez les hétéros, le statut social de l’homme est souvent un argument dans le jeu de la séduction vis-à-vis de la femme, chez les gays, le physique a souvent prévalu sur le statut social. Du moins, lors d’un plan cul. Or au- jourd’hui, les lignes bougent. D’abord les gays revendiquent les mêmes droits devant le mariage. Voire le droit à l’adoption. Bref, le droit à vivre en couple, de fonder une famille. Ce qui implique une stabilité financière et sociale. Plus question d’enchainer les afters, les croisières gays et les dimanches après- midi au sauna avec un gosse à la maison. La stabilité peut donc passer par un des deux compagnons plus mature que l’autre. Ensuite Internet et sa « vir- tualisation » des rencontres, avec l’incontournable « profil » qui fait que nous tenons tous un rôle. L’un est jeune, clubber, sportif, l’autre a la quarantaine, cadre, cinéphile et surveille ses rides et sa ligne. L’âge n’a plus trop d’impor- tance, seuls les rôles comptent sur le Net. Le daddy engendre son corollaire, le toy boy (le jouet). Du coup, les rencontres intergénérationnelles, et les couples avec plus de dix ans de différence d’âge sont de plus en plus fréquents. Les frontières de l’âge s’estompent. Le sexe, la séduction, l’amour, tout participe à un jeu de rôle. Le tout est de se sentir en adéquation avec l’image que l’autre à

de se sentir en adéquation avec l’image que l’autre à de nous, que l’autre désire de

de nous, que l’autre désire de nous. Un mec de 30 ans pourra avoir une attitude plus daddy qu’un mec de 45. Le dogme de l’âge se fissure. Il est aussi réduc- teur que de se définir uniquement par rapport aux notions d’actif/passif, domi- nant/dominé. Même les femmes s’émancipent du rôle de potiche à la maison. Les femmes cougars séduisent les minets sans se soucier du portefeuille. Ne nous leurrons pas. Même si le terme de daddy devient plus sexy et moins péjoratif, il faudra encore du temps pour ne pas poser un regard suspicieux sur un couple intergénérationnel affichant une grande différence d’âge. D’au- tant que le diktat de la beauté et de la jeunesse domine toujours dans notre société basée sur l’image. Et quel que soit le rôle que l’on se donne, et qu’on désire, le culte d’un corps bien fait a encore de beaux jours devant lui. Alors difficile de ne pas penser qu’un jeune apollon est dans le lit d’un sexagénaire uniquement pour son intelligence, sa culture, son humour et pas du tout pour son compte en banque. Crise oblige, le sugar daddy est une valeur refuge. Mais ne faisons pas d’une exception une généralité. Le daddy est un état d’esprit, pas un état de fait. La nouvelle daddytude est sans complexe. Le daddy nouvelle génération s’invente un peu plus chaque jour et il s’annonce furieusement tendance et séduisant.

daddy nouvelle génération s’invente un peu plus chaque jour et il s’annonce furieusement tendance et séduisant.
toile KEEP THE LIGHTS ON UN fiLm dE irA sAchs K EEP THE LIGHTS ON
toile KEEP THE LIGHTS ON UN fiLm dE irA sAchs K EEP THE LIGHTS ON

toile

KEEP THE LIGHTS ON

UN fiLm dE irA sAchs

K EEP THE LIGHTS ON raconte, sur une pé- riode de dix ans, la relation entre deux

hommes en plein cœur de Manhattan. Erik est réalisateur de documentaire. Paul est avocat. Tous deux sont homosexuels, l’un assu- mant, l’autre pas. Ils se rencontrent un soir pour une aventure sans lendemain mais, très vite, dé- cident de se revoir. À mesure que se développe leur relation, chacun, de son côté, continue de combattre ses propres pulsions et addictions. Ira Sachs, à la fois le scénariste et le réalisateur, a vu la première étincelle de l’histoire dans la dissolution de sa propre relation. Il était convain- cu que quelque chose pouvait être transposé à l’écran et être perçu comme universel. Il était particulièrement fasciné par le fait que deux personnes restent ensemble alors que tout les poussait à se séparer :

carrières exigeantes, tentations et dépendance au crack de l’un d’eux qui affectait profondément la vie du couple : « J’ai su très rapidement qu’il y aurait un premier jour et un dernier jour à cette relation. » Ira Sachs a d’abord rassemblé les souvenirs de ses relations passées dans des cen- taines de pages de journaux, emails et notes. Avec son coscénariste, Mauricio Za- charias, ils ont trouvé une structure et une ligne directrice à l’histoire d’Erik et Paul. Il s’est inspiré des films tels que THE KIDS ARE ALL RIGHT de Lisa Cholodenko, PAR- TING GLANCES de Bill Sherwood, ou encore l’autobiographie de Jacques Nolot, BEFORE I FORGET. Il a entrepris de dépeindre son expérience de jeune homme homosexuel à New York sans en épargner les moindres détails. Mais la volonté du réalisateur était, avant tout, de raconter une histoire universelle : « Au fond c ‘est un film sur un couple. Je ne l’ai pas abordé comme un film sur les moeurs gays mais sur une relation entre deux hommes. » Keep the lights on a été présenté au Festival de Sun- dance et à remporté le Teddy Award de Berlin 2011, film gay de l’année. Dans les salles parisiennes à partir du 22 août.

Dans les salles parisiennes à partir du 22 août. KMBO et Qweek vOuS OffrE dE GaGNEr
Dans les salles parisiennes à partir du 22 août. KMBO et Qweek vOuS OffrE dE GaGNEr

KMBO et Qweek vOuS OffrE dE GaGNEr 5 X 2 places de cinéma pour aller voir ce film. rendez-vous sur : www.mag.qweek.fr pour participer.

vOuS OffrE dE GaGNEr 5 X 2 places de cinéma pour aller voir ce film. rendez-vous
LEOMEO © Michèle Martinoli

LEOMEO

© Michèle Martinoli

16
LEOMEO © Jay Eff

LEOMEO

© Jay Eff

LEOMEO © Jay Eff

LEOMEO

© Jay Eff

Photos : © Hormoz

GérarDo

nicolas

Damien

Photos : © Hormoz G é r a r D o nicolas Damien moUzart anonYme Jeronimo

moUzart

anonYme Jeronimo MARCHE dEs fiERtés LGBt Paris LA SCENE eDoUarDo amBiance DaviD
anonYme
Jeronimo
MARCHE dEs fiERtés LGBt Paris
LA
SCENE
eDoUarDo
amBiance
DaviD

GUillaUme

LA SCENE
LA
SCENE

Sophie elliS Baxtor

Julien

PARIS CIRCUIT PARTY PODIUM MARCHE DES FIERTÉS lgbT Paris amBianCe
PARIS CIRCUIT PARTY
PODIUM MARCHE DES FIERTÉS lgbT Paris
amBianCe

pauline et Jean FrançoiS CharleS Berling

amBianCe
amBianCe
MARCHE DES FIERTÉS lgbT Paris amBianCe pauline et Jean FrançoiS CharleS Berling amBianCe niColaS mehdi ©

niColaS

mehdi

© Hormoz
© Hormoz
LA SCENE
LA
SCENE

J.a.

alexandre et VinCent

OPEN CAFE après la marche

OPEN CAFE

OPEN CAFE après la marche

après la marche

après la marche

Bruno

COX après la marche amin et Claudio alexandre
COX après la marche
amin et Claudio
alexandre

gaëtan

ameriCo

© Hormoz
© Hormoz

Photos : © Hormoz

koko

loïC

titi

liVe Show liVe Show roBerto et CédriC PARIS CIRCUIT PARTY Official Marjor Party à l’Espace
liVe Show
liVe Show
roBerto et CédriC
PARIS CIRCUIT PARTY Official Marjor Party à l’Espace Grande Arche La Défense
LA
SCENE

liVe Show

niColaS et amine

tony

maSSi

Frank

amBianCe

diego

Fernando

FranCky LA
FranCky
LA
SCENE PARIS CIRCUIT PARTY Que Fuerté, quai de La Râpée daVid mehdi
SCENE
PARIS CIRCUIT PARTY
Que Fuerté, quai de La Râpée
daVid
mehdi

ludo

SéBaStien (pariS CirCuit party)

© Hormoz
© Hormoz
PARIS LE MARAIS BAR 35 • Luka Limiti 8, rue Ste-Croix de la   Bretonnerie

PARIS LE MARAIS

BAR

35 • Luka Limiti 8, rue Ste-Croix de la

 

Bretonnerie 4e - 01 42 78 23 52

Ze Baar 41, rue des Blancs-Man- teaux 4e - 01 42 71 75 08 M° Hôtel-de-Ville

1

M° Hôtel-de-Ville

COIFFURE-BEAUTE /

2

Duplex 25, rue Michel-le-Comte

HAIRDRESSER-BEAUTY

3e - 01 42 72 80 86 M° Rambuteau

3

C.U.D. 12, rue des Haudriettes 3e

36

Space’hair 10, rue Rambuteau 3e

01

42 71 56 60 - M° Rambuteau

01

48 87 28 51 - M° Rambuteau

L’Enchanteur 15, rue Michel-le- Comte 3e - 01 48 04 02 38 M° Rambuteau

4

37

Institut Il Fait Beau 51, rue des

Archives 3e - 01 48 87 00 00 M° Rambuteau

5

Snax Kfé 182, rue Saint-Martin 3e

38

Cyril Massages Sur RDV 3e

01

40 27 89 33 Etienne-Marcel

06

09 58 81 23 - M° Arts-et-Métiers

6

Unity Bar 176, rue Saint-Martin 3e

39

Sunlimited 3, bd de Sébastopol

01 42 72 70 59 - M° Etienne-Marcel

7 One-Way 28, rue Charlot 3e

1er - 01 40 26 40 13 M° Châtelet

43 Original Barber Shop 56, rue du

01

48 87 46 10 - M° Saint-Sébastien

Temple 4e - 01 77 16 77 80 M° Rambuteau

Froissart

10

Cox 15, rue des Archives, 4e

01

42 72 08 00 - M° Hôtel-de-Ville

CRUISING

11

Le Feeling 43, rue Sainte-Croix de

la Bretonnerie - 01 48 04 70 03 - M° Hôtel-de-Ville

40

Blue Square 8, rue Brantôme 3e

01

40 29 08 89 - M° Rambuteau

12

Feria café 4, rue du Bourg-Ti-

41

Le Dépôt 8, rue aux Ours 3e

bourg - 01 42 72 43 99 M° Hôtel-de-Ville

01

44 54 96 96 - M°Etienne-Marcel

42

The Glove 34, rue Charlot 3e

13

Voulez-vous 18, rue du Temple 4e

01

48 87 31 36 - M° Saint-Sébastien

01

44 59 38 57 - M° Hôtel-de-Ville

Froissart

14

Bear’s den 6, rue des Lombards

44

Full Metal 40, rue des Blancs-

4e - 01 42 71 08 20 - M° Châtelet

Manteaux 4e www.fullmetal.fr

16

Les Marronniers 18, rue des Ar-

M° Rambuteau

chives 4e - 01 40 27 87 72 M° Hôtel-de-Ville

45

Krash 12, rue Simon le Franc 4e

09

50 41 13 26 - M° Rambuteau

18

Spyce 23, rue Ste-Croix de la Bre-

17

Secteur X 49, rue des Blancs

tonnerie 4e - 01 48 87 55 44 M° Hôtel-de-Ville

Manteaux 4e - 09 50 39 50 85 M° Rambuteau

19

Free DJ 35, rue Ste-Croix de la

Bretonnerie 4e - M°Hôtel-de-Ville

DISCOTHEQUE

20 L’Oiseau bariolé 16, rue Ste-Croix

de la Bretonnerie 4e - 01 42 72 83 42 M° Hôtel-de-Ville

21 Okawa 40, rue Vieille-du-Temple

46 Le Tango 13, rue au Maire 3e

(seulement le WE • only on WE) - 01

42 72 17 78 - M° Arts-et-Métiers

4e - 01 48 04 30 69 - M° Hôtel-de-Ville

XX Endroits variés (various places)

22

Open Café 17, rue des Archives

Top clubbing parties www.spiritofstar.com

4e - 01 48 87 80 25 - M° Hôtel-de-Ville

23

Les Piétons 8, rue des Lombards

4e - 01 48 87 82 87 - M° Hôtel-de-Ville

MODE / FASHION

24

Quetzal bar 10, rue de la Verrerie

4e - 01 48 87 99 07 - M° Hôtel-de-Ville

47 Boy’z bazaar 5, rue Ste-Croix la

Hôtel-de-Ville 47 • Boy’z bazaar 5, rue Ste-Croix la 79 25 • Raidd bar 23, rue
79
79

25

Raidd bar 23, rue du Temple 4e

Bretonnerie 4e - 01 42 71 94 00 - M°

 

01

42 77 04 88 - M°Hôtel-de-Ville

Hôtel-de-Ville

26

Mic-Man 24, rue Geoffroy l’An-

48

Comptoir du Marais 8, rue de

gevin 4e - 01 42 74 39 80 M° Rambuteau

Moussy 4e - 01 42 74 06 06 M° Hôtel-de-Ville

 

27

Pop in 105, rue Amelot 11e

49

Eric Filliat 24, rue Vieille-du-

01

48 05 56 11 - M° Filles du Calvaire

Temple 4e - 01 42 74 72 79 M° Hôtel-de-Ville

 
 

RESTAURANT

60

Pas-sage Obligé 29, rue du Bourg-Tibourg 4e

CADEAUX / GIFTS

50

Factory’ 3, rue Ste-Croix de la

01

40 41 95 03 - M°Hôtel-de-Ville

 

Bretonnerie 4e - 01 48 87 29 10

15

• Gossip 16, rue des Lombards 4e 01 42 78 17 52 -M° Châtelet

61

Equinox 33, rue des Rosiers 4e

31

Dom 21, rue Ste-Croix de la Bre-

M° Hôtel-de-Ville

54

• HD Diner 6/8 square Ste-Croix de la Breton-nerie 4e

01

42 71 92 41 - M° Hôtel-de-Ville

tonnerie 4e

51

Les Dessous d’Apollon 17, rue du

01

42 72 16 19 -M° Hôtel-de-Ville

62

Le Gai-Moulin 10, rue Saint-Merri 4e

01

42 71 08 00 - M° Hôtel-de-Ville

Bourg-Tibourg 4e - 01 42 71 87 37 - M°

55

Catman 12, rue du Temple 4e

01

48 87 06 00- M° Hôtel-de-Ville

32

Ecoute ce disque 12, rue Simon le

Hôtel-de-Ville

01

42 74 43 32 - M° Hôtel-de-Ville

63

A Pat 4, rue St-Merri 4e - 01 42 77 25 45 - M° Hôtel-de-Ville

Franc 4e - 01 42 72 13 50 M° Rambuteau

52

Box Office Wear 5, rue St-Merri

56

Chant des Voyelles 4, rue des Lombards 4e

64

Le Petit Picard 42, rue Ste-Croix de la Bretonnerie 4e

4e - 01 42 78 01 89 - M° Hôtel-de-Ville

01

42 77 77 07 - M° Châtelet

01

42 78 54 03 - M° Hôtel-de-Ville

33

Lucky records 66, rue de la Ver-

53

Zine Fashion Store 212, rue Saint-

57

Le Coupe-Gorge 2, rue de la Coutellerie 4e

65

Aux mauvais garçons 4, rue des Mauvais Garçons 4e

rerie 4e - 01 42 72 74 13 M° Hôtel-de-Ville

Martin 3e - 01 42 77 93 54 M° Rambuteau

01

48 04 79 24 - M° Hôtel-de-Ville

01

42 72 74 97 - M° Hôtel-de-Ville

58

Who’s 14, rue Saint-Merri 4e

66

Le Trois 3, rue Ste-Croix de la Bretonnerie 4e

34

Les mots à la bouche 6, rue Ste-

01

42 72 75 97 - M° Hôtel-de-Ville

01

42 74 71 52 - M° Hôtel-de-Ville

Croix de la Bretonnerie 4e

 

59

Eglantine 9, rue de la Verrerie 4e

67

OZO 37, rue Quincampoix 4e

01

42 78 88 30 - M° Hôtel-de-Ville

01

48 04 75 58 - M° Hôtel-de-Ville

01

42 77 10 03 - M° Rambuteau

69 • Akatsuki 15, rue des Archives, 4e 75 • Rob Paris - Zone 02

69

Akatsuki 15, rue des Archives, 4e

75

Rob Paris - Zone 02 8, square Ste-Croix de la

01

42 78 71 27 - M° Hôtel-de-Ville

Bretonnerie 4e - M°Hôtel-de-Ville

70

Chez Tsou 16, rue des Archives, 4e

76

IEM Ste-Croix 16, rue Ste-Croix de la Breton-

01

42 78 11 47 - M° Hôtel-de-Ville

nerie 4e -01 42 74 01 61 - M° Hôtel-de-Ville

71

Ze Restoo 41, rue des Blancs-Manteaux, 4e

77

BMC Store 21, rue des Lombards 4e

01

42 74 10 29 - M° Hôtel-de-Ville

01

40 27 98 09 - M° Châtelet

73

Page 35 4, rue du Parc Royal, 3e

01

44 54 35 35 - M° Saint-Paul

HOTEL & IMMOBILIER

SEX SHOP

78 www.parismarais.com Top 20 gay-friendly

selected hotels. Sélection d’hôtels de caractère.

74

Rex 42, rue de Poitou 3e

79

Arc-en-Ciel, 37 rue des Blancs Manteaux 4e

01

42 77 58 57 - M° Saint-Sébastien Froissart

01

71 18 28 60 - M° Rambuteau

75

Menstore 8, square Ste-Croix de la Bretonne-

rie 4e - 01 48 04 57 11 -M° Hôtel-de-Ville

VOTRE PUB ici Appelez le 06 60 46 76 11 com@qweek.fr
VOTRE PUB ici
Appelez le
06 60 46 76 11
com@qweek.fr

retrouvez aussi votre magazine sur facebook.com/qweek.fr

retrouvez aussi votre magazine sur facebook.com/qweek.fr
le plan interactif

le plan interactif

le plan interactif
PARIS HALLES BAR 1 • Banana Café 13, rue de la Fer- ronnerie 1er 25

PARIS HALLES

BAR

1 Banana Café 13, rue de la Fer- ronnerie 1er

25 • Poule au pot 9, rue Vauvilliers 1er - 01 42 36 32 96 M°Châtelet

26 Rendez-vous des Camionneurs

72, quai des Orfèvres 1er

 

08

25 70 02 00 - M° Châtelet

01

43 54 88 74 - M°Pont-Neuf

2

Bar du Kent’s 2, rue Vauvilliers 1er

28

Aux trois petits cochons

01 42 21 01 16 - M° Châtelet

31, rue Tiquetonne 2e

3

Wolf 37, rue des Lombards 1er

01

42 33 39 69 - M° Etienne-Marcel

01

40 28 02 52 - M° Châtelet

29

Dénicheur 4, rue Tiquetonne 2e

4TropicCafé66,ruedesLombards

01

42 21 31 01 - M°Etienne-Marcel

1er - 01 40 13 92 62 - M° Châtelet

30

Loup Blanc 42, rue Tiquetonne

5 Alex’s Bar 2, rue Marivaux 2e

2e -01 40 13 08 35

M°Etienne-Marcel

01 42 96 40 79-M° Quatre-Septembre

6 La Champmeslé 4, rue Chabanais

2e - 01 42 96 85 20 - M° Pyramides

31 Mi Cayito 10, rue Marie-Stuart

2e - 01 42 21 98 86 M°Etienne-Marcel

32 Stuart friendly 16, rue Marie-

7

Lézard Café 32, rue Tiquetonne 2e

Stuart 2e - 01 42 33 24 00

01

42 33 22 73 - M° Etienne-Marcel

M°Etienne-Marcel

9 • L’Imprévu 9, rue Quincampoix 4e

35

Jet Lag 3, rue Montorgueil 1er

01

42 78 23 50 - M° Châtelet

01

44 88 22 30 M° Les Halles

10 • Arena Café 29 rue Saint-Denis 1er - 01 45 08 15 16- M° Châtelet

36

Osteria Ruggera - cucina

italiana 35, rue Tiquetonne 2e

 

01

40 26 13 91 - M°Etienne-Marcel

COIFFURE-BEAUTE /

37

Toro 74, rue J.J. Rousseau 1er

HAIRDRESSER-BEAUTY

01

44 76 00 03

 

M°Etienne-Marcel

11

Absolut’hair 4, rue Française 1er

38

BAM Bar à Manger 13, rue des

01

40 26 24 64 M° Etienne-Marcel

Lavandières Ste-Opportune 1er

12

Espace Beauté Lina Cerrone

01

42 21 01 72 - M°Châtelet

65, rue Saint-Honoré 1er

01 42 36 26 22 - M° Châtelet

CRUISING

SAUNA

39 Gym Louvre 7 bis, rue du Louvre

 

1er - 01 40 39 95 01

13

Next 87, rue Saint-Honoré 1er

M°Louvre-Rivoli

01

40 26 06 07 - Châtelet

40

Tilt Sauna 41, rue Sainte-Anne

14

Boxxman 2, rue de la Cossonne-

1er - 01 42 96 07 43 - M°Pyramides

rie 1er - 01 42 21 47 02 - M° Châtelet

41 Euro Men’s Club

15

L’Impact 18, rue Greneta 2e

8/10 rue Saint-Marc 2e

01

42 21 94 24 -M° Etienne-Marcel

01

42 33 92 63 - M° Bourse

16

Espace 2 Bis - Club 88 88, rue St-

42

Suncity 62, bd Sébastopol 3e

Denis 1er - M° Les Halles

01

42 74 31 41- M° Etienne-Marcel

43

IDM 4, rue du Faubourg-Mont-

DISCOTHEQUE

martre 9e - 01 45 23 10 03 M° Grands-Boulevards

 

18

Club 18, 18, rue du Beaujolais 1er

44

Hammam Boulevards 23, rue

01

42 97 52 13 - M°Pyramides

des Jeûneurs 2e - 01 48 01 03 05

Insolite 33, rue des Petits-

20

Champs 1er - 01 40 20 98 59 M° Pyramides

M° Grands-Boulevards

SEX SHOP

MODE / FASHION

14

Boxx man 2, rue de la Cossonne-

rie 1er - 01 42 21 47 02 - M° Châtelet

22

Village Yoyo 3, rue de la Ferrone-

rie 1er - 01 40 13 99 10 - M° Châtelet

IMMOBILIER /

ESTATE AGENCY

RESTAURANT

 

23 Diable des Lombards 64, rue

des Lombards 1er

01

42 33 81 84 - M° Châtelet

24

Marc Mitonne 60, rue de

l’Arbre Sec 1er

01 42 61 53 16 - M°Louvre-Rivoli

45 Vivre à Paris 235, rue Saint Mar-

tin 3e - 01 44 54 97 97 - M° Etienne- Marcel

61 53 16 - M°Louvre-Rivoli 45 • Vivre à Paris 235, rue Saint Mar- tin 3e
GUIDE GAY DE PARIS Agenda 24h/24 magazine gay de Paris Votre agenda européen LGBT 7/7
GUIDE GAY DE PARIS Agenda 24h/24
GUIDE GAY
DE PARIS
Agenda 24h/24
magazine gay de Paris
magazine
gay de Paris
Votre agenda européen LGBT 7/7 et 24h/24 sur
Votre agenda
européen LGBT
7/7 et
24h/24 sur
PARIS EST BAR 1 • Café Moustache 138, rue du Fau- bourg Saint-Martin 10e 01
PARIS EST
BAR
1 • Café Moustache 138, rue du Fau-
bourg Saint-Martin 10e
01 46 07 72 70 - M° Gare de l’Est
2 • Interface 34, rue Keller 11e
01 47 00 67 15 - M° Bastille
CRUISING
3 • Entre deux eaux 45, rue de la Folie
Méricourt 11e - 06 81 77 26 21
M° Oberkampf
4 • Le Bunker 150, rue Saint-Maur 11e
01 43 57 33 82 - M° Goncourt
6 • Boys Video Club 8, rue de Nice 11e
06 60 13 79 72 - M° Charonne
DISCOTHEQUE
7 • La Scène Bastille 2bis, rue des
Taillandiers 11e
01 48 06 12 13 - M° Bastille
RESTAURANT
9 • L’Artishow 3, cité Souzy 11e
01 43 48 56 04 - M° Rue des Boulets
10 • Chez Raymonde 119, av. Par-
mentier 11e
01
43 55 26 27 - M° Voltaire
11
• Juan et Juanita 82, rue Jean-
Pierre Timbaut 11e
01
43 57 60 15 - M° Parmentier
12
• Sans-Gêne 122, rue Oberkampf
11e 01 47 00 70 11
M° Ménilmontant
13
• Le Sofa 21, rue St-Sabin 11e
01
43 14 07 46
M° Bréguet-Sabin
14
• La Lanterne 9, rue du Tunnel 19e
01
42 39 15 98
M° Buttes-Chaumont
SAUNA
15
• Key West 141, rue Lafayette 10e
01
45 26 31 74
M° Gare du Nord
16 • Atlantide Sauna 13, rue Parrot
12e - 01 43 42 22 43
M° Gare de Lyon
17 • Le Riad 184, rue des Pyrénées
20e - 01 47 97 25 52
M° Gambetta
SEX-SHOP
18
• Dèmonia 22, av. Jean Aicard 11e
01
43 14 82 70 - M° Ménilmontant
19
• New Millenium 37, rue Jean-
Pierre Timbaud 11e
01 40 21 30 23 - M° Oberkampf

PARISOUEST

CADEAUX / GIFTS

2 Kiosque Gds-Boulevards,

2 bd Montmartre 9e-01 53 34 63

11 - M° Grds-Boulevards

COIFFURE-BEAUTE /

HAIRDRESSER-BEAUTY

3 Central Parck 78, rue de Rochechouart 9e

01 48 78 43 78 - M° Anvers

4 Nouvelle ère clubbing 67, rue des Martyrs 9e

01 42 82 13 47 - M° Pigalle

5 Julien M 85, rue du

Mont-Cenis 18e - 01 42 64 89 24 M° Jules-Joffrin

6 Votre Beauté ! Sur RDV, 8e

01 45 22 25 39 - M° Villiers

23 Twogayther, 35 rue Godot de Mauroy 9e - 01 44 56 09 75 M° Madeleine

CRUISING

8 Steel Club 23 rue de

Penthièvre 8e - 09 66 80 90 28 - M°Miromesnil

9 Mec-Zone 27 rue Turgot 9e M°Anvers

DISCOTHEQUE

10 Queen 102, av. de Champs-

Elysées 8e

08 92 70 73 30 - M° George-V

11 Mix 24, rue de l’Arrivée 15e

01 56 80 37 37

M° Montparnasse

RESTAURANT

16 • 48 Condorcet, 48, rue

Condorcet 9e 01 45 26 98 19 - M° Anvers

24 • Momiji 43, rue de

Maubeuge 9e - 01 40 16 82 35 M° Cadet

SAUNA

17 Bains d’Odessa 5, rue

d’Odessa 14e - 01 40 47 83 43 M° Montparnasse

18 Steamer 5, rue du Dr Jac-

quemaire Clémenceau 15e

01 42 50 36 49 - M° Commerce

19 King Sauna 21, rue

Bridaine 17e - 01 42 94 19 10 M° Rome

20 Mykonos 71, rue des Mar-

tyrs 18e - 01 42 52 15 46 M° Pigalle

SEX SHOP

21 French Art 64, rue de Rome

8e - 01 45 22 57 35 - M° Europe

22 Vidéovision 62, rue de

Rome 8e - 01 42 93 66 04 M° Europe

VOTRE PUB ici APPElEz lE 06 60 46 76 11 com@qweek.fr L’agenda Gay de Paris
VOTRE PUB
ici
APPElEz lE
06 60 46 76 11
com@qweek.fr
L’agenda Gay
de Paris
23
Découvrez dans votre
établissement L’Agenda Gay
de Paris, le supplément gratuit
à votre magazine Qweek.
mA PUB AU
06 60 46 76 11
com@qweek.fr

ambiance

stéPHane (idm)

LA SCENE
LA
SCENE

Jérôme

IDM Journée naturiste Patrick
IDM Journée naturiste
Patrick

artHur

Hervé (sneakweek)

FREEDJ après la marche stePHan micHel
FREEDJ
après la marche
stePHan
micHel

Patrice

nicolas (FreedJ)

Photos : © Hormoz
Photos : © Hormoz