Vous êtes sur la page 1sur 20

!

!
!
!
!
AIDE À LA PRISE EN COMPTE

DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DANS LES PRESTATIONS D’ÉTUDES CETE :

!
!
!
!
OCTOBRE 2001

1
"#$%&'()$"&#!

LE CETE de Lyon a engagé depuis plus de deux ans , une réflexion visant à faciliter l<intégration du concept de développement, durable dans ses
méthodes de travail.

Suite à la journée de sensibilisation organisée le 08 février 2000, et en complément des initiatives prises par certaines unités, un groupe de travail
s<est constitué l<été dernier pour élaborer un guide d<aide à la prise en compte du développement durable dans les prestations d<études.

Cette initiative a abouti à la mise en forme du présent document. L<approche très pragmatique qui y est décrite est en lien direct avec les
démarches de travail du CETE. Ce guide, à vocation opérationnelle, est illustré au travers d<un exemple concret d<application, ce qui devrait
faciliter l<appropriation du concept nouveau de développement durable par les équipes d<études.

Ce travail original apporte une contribution aux réflexions menées au sein du Ministère sur ce thème du développement durable. La qualité de
cette approche méthodologique ne doit toutefois pas nous faire oublier la difficulté de la tâche qui reste à accomplir pour améliorer notre maîtrise
de ce concept nouveau. Je souhaite donc que cette contribution soit valorisée au mieux dans les prochains mois, notamment au travers de
nouvelles applications à des études récentes ou à venir.

*+!',-+./+0-!1234,5/!
!
16!78%98%&#!
!!!

2
!
!
:&;;1"%8!
!
!
!
<6!#&$8!'8!=%>:8#$1$"&#6666666666666666666666666666666666666666666666666?!
!
!
!
@!*8!9("'8 666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666666<@!
!
!
!
A!8B8;=*8!'C1==*")1$"&# 666666666666666666666666666666666666666666666<D!
!
!

3
La démarche proposée s<appuie sur les documents suivants :
1. Une note de présentation et son annexe méthodologique concernant "l<analyse des solutions envisagées selon des
critères de développement durable"

2. Un guide présenté sous forme de schéma

3. Un exemple d<application

)&#$1)$:!E!
!
FGHI5+!=&";7&8(JK!1=''K!!
St-Etienne-Métropole, 35 rue Ponchardier, SP 23, 42009 St-Etienne Cedex 02 Tél : 04 77 49 55 08 Fax : 04 77 49 55 04
Mél : apddXst-etienne-metropole.com

LM45!J1%"9&(*8K!)8$8!2+!*N45!O!*PQ4-P/4,-+!%GR,45PH!2+!)*8%;&#$!J8%%1#'!!
ZI du Srézet, 8 à 10 rue Sernard Palissy, 63017 Clermond Ferrand Cédex 2 Tél : 04 73 42 10 20 Fax : 04 73 42 10 01!! ! !
Mél!E!NM456SP-,R40H+T+U0,V+W+5/6R40M6S-!

=X,H,VV+!Y%8":: O!!)8$8!2+!*N45!O!'GVP-/+W+5/!"5S-PZ/-0./0-+Z!$-P5ZV4-/Z!
46 rue Saint Théobald , SP 128 , 38 081 L<ISLE D<Abeau Cédex Tél : 04.74.27.53.15 Fax : 04.74.27.52.52
Mél : philippe.kreissXequipement.gouv.fr

[P.U0+Z!:1;=")!\!)8$8!2+!*N45!- 'GVP-/+W+5/!],HH+Z!+/!$+--,/4,-+Z!
46 rue Saint Théobald , SP 128 , 38 081 L<ISLE D<Abeau Cédex Tél : 04.74.27.51.33 Fax : 04.74.27.52.52
Mél : jacques.sampicXequipement.gouv.fr

;P-.!$8::&#!!\!)8$8!2+!*N45!- 'GVP-/+W+5/!],HH+Z!+/!$+--,/4,-+Z!
46 rue Saint Théobald , SP 128 , 38 081 L<ISLE D<Abeau Cédex Tél : 04.74.27.51.27 Fax : 04.74.27.52.52
Mél : marc.tessonXequipement.gouv.fr

4
<6!#&$8!'8!=%>:8#$1$"&#!
A l<instar du concept de développement durable qui laisse encore place à Le développement durable apparaît maintenant comme un des objectifs
de nombreuses interprétations car encore en construction, ce guide n<a pas fondamentaux de la politique nationale d'aménagement du territoire
la prétention d<être un référentiel unique et parfait répondant à une comme le montrent plusieurs documents à caractère stratégique (Sixième
démarche doctrinaire. Sien au contraire, cet outil représente seulement programme communautaire d<action pour l<environnement), à caractère
une contribution qui devra évoluer et s<enrichir des différentes réglementaire (LOADDT : Loi pour l<Aménagement et le Développement
expériences que vous aurez en cherchant à l<utiliser dans vos pratiques Durable des Territoires) ou relatifs à l<attribution de financements
quotidiennes. (Contrats de plan Etat-Région, Fonds Structurels Européens…). Les
attentes de la société quant à la prise en compte de ce concept sont de plus
*+!2GM+H4VV+W+5/!20-PQH+!P!V40-!S,5PH,/G!2CPZZ0-+-!HP!.45/,50,/G!Z0-!H+! en plus fortes ces dernières années, et conduisent de nombreux maîtres
H45R!/+-W+!20!2GM+H4VV+W+5/!G.454W,U0+!+/!Z4.,PHK!2P5Z!H+!-+ZV+./!2+! d<ouvrage à formuler des exigences pour une intégration plus complète et
HC+5M,-455+W+5/! +/! ZP5Z! .4WV-4W+//-+! H+Z! -+ZZ40-.+Z! 5P/0-+HH+Z! plus explicite des volets économiques, sociaux et environnementaux dans
,52,ZV+5ZPQH+Z! ^! HCP./,M,/G! X0WP,5+. Cette définition énoncée par la les études et projets.
Commission des Communautés Européennes implique d<adopter, dans
tous les projets de développement, des démarches méthodologiques Soucieux de répondre aux attentes de ses clients, le CETE a engagé en juin
fondées sur les principes suivants : 1999, une réflexion visant à mieux intégrer le développement durable dans
ses méthodes de travail. Une première étape a consisté à sensibiliser les
!"une PVV-4.X+! W0H/,2,Z.,VH,5P,-+! +/! /-P5ZM+-ZPH+ permettant équipes d<études (journée du 8 février 2000), à identifier les acteurs clés et
d<intégrer au mieux dans les projets, les trois sphères du à s<approprier les principes fondamentaux .
développement durable (l<économie, le social et
l<environnement) c Pour poursuivre dans cette direction, un groupe de travail s<est constitué en
!"la /-P5ZVP-+5.+! 2P5Z! HP! R+Z/,45! 2+! HC,5S4-WP/,45! +/! HP! juin 2000 pour réaliser, de manière transversale, un guide d<aide à la prise
.45.+-/P/,45 entre toutes les parties prenantes du projet (futurs en compte du développement durable dans les prestations d'études (cf.
utilisateurs, décideurs, financeurs, riverains…) c p.12). Ce guide qui est avant tout un outil opérationnel d<aide à
!"une 2GWP-.X+! V-4R-+ZZ,M+ faisant systématiquement l<objet l<élaboration d<une démarche d<étude, peut également être utilisé pour
d<évaluations constantes de manière à réorienter ou à améliorer évaluer a posteriori une étude.
le projet c
!"une M,Z,45! ^! H45R! /+-W+ reposant sur des travaux de
prospective.

5
L'équipe de travail a regroupé plusieurs chargés d<études appartenant à Cependant, notre travail a mis en évidence plusieurs axes pour améliorer la
différents départements du CETE1. Cette équipe, assistée par l<Association prise en compte du développement durable en particulier :
pour les Pratiques du Développement Durable (APDD) a d'abord travaillé #" La nécessité de /-PMP,HH+-! 2+! WP5,I-+! /-P5ZM+-ZPH+ avec une
à la réalisation du guide c elle l'a ensuite testé sur deux études déjà vision encore plus globale de la problématique traitée c
réalisées, de nature très différentes : #" La prise en compte de la 2,W+5Z,45!Z4.,PH+ et du Z40.,!2CGU0,/G
!" Approvisionnement en granulats de la région de Clermont Ferrand au niveau des retombées positives ou négatives d<un projet c
(LRPC de Clermont-Ferrand) #" La projection ^! H45R! /+-W+ avec la nécessité de réfléchir à
!" Avant projet sommaire de l<autoroute A48 (Département l<adaptabilité des projets aux besoins des générations futures c
Infrastructures et Transports). #" L<organisation d<une Q455+! R40M+-5P5.+ en développant les
Le premier de ces deux exemples (plus illustratif de notre point de vue) est WG.P5,ZW+Z!2+!.45.+-/P/,45 avec la population et entre acteurs
présenté dans le tableau page 14, il permet de mieux comprendre les concernés, ce qui nécessite le partage et l<échange de
questionnements développés dans le guide. l<information.

L'élaboration du guide a généré au sein de notre groupe de travail de Les principes du développement durable sont donc en partie déjà intégrés
nombreuses interrogations et discussions sur les différentes notions sous- dans la pratique professionnelle des chargés d<études : l<objectif du guide
jacentes au développement durable, sur la pertinence des différents est simplement de faciliter l<usage de ces principes tout en cherchant à les
questionnements à l<échelle des études CETE et sur le vocabulaire utilisé. améliorer.
Nous avons volontairement choisi d<aboutir à un guide relativement concis
dans l<énoncé des différentes pistes suggérées pour mieux prendre en Notre démarche se différencie des travaux déjà réalisés pour l<élaboration
compte le développement durable, laissant aux utilisateurs potentiels le de grilles de critères de développement durable car notre objectif n<a pas
soin de le décliner en fonction de leurs objectifs propres. été de proposer une méthode d<évaluation de projets, mission qui revient
plus particulièrement aux maîtres d<ouvrages
Le test du guide sur deux études déjà réalisées a clairement montré que la Il nous a semblé plus pertinent d'avoir une approche centrée sur la maîtrise
prise en compte du développement durable ne constitue pas une rupture par d'œuvre, au plus près des demandes faites au CETE. Il ne s<agit pas de
rapport aux démarches déjà mises en œuvre au CETE. La plupart des pistes mettre en question les décisions déjà prises par un maître d<ouvrage sur la
que nous suggérons dans le guide sont déjà connues et partiellement réponse qu'il apporte à la question posée mais plutôt d<intégrer le plus
appliquées comme par exemple la réalisation d<un prédiagnostic, possible les principes du développement durable dans le processus d'étude
l<expression des besoins du client, l<analyse du jeu d<acteurs, le travail sur et de concertation qui éclairera les choix encore à faire. Par exemple, il ne
l<évaluation, l<étude d<un scénario de référence … s<agit pas d<évaluer le principe d<un projet autoroutier selon des critères
de développement durable mais de respecter le plus possible le concept du
développement durable dans l<étude de ce projet d<infrastructure
(concertation avec les acteurs, avec la population, choix concernant le
1
j. FARIGOULE (LRPC de Clermont-Ferrand), P. lREISS (DIT), J. SAMPIC tracé et les mesures d<accompagnement...).
(DVT), M. TESSON (DVT)
6
#" H`GMPH0P/,45 prévue et mise en œuvre très en amont,
Notre guide se structure autour de trois recommandations fondamentales dès la conception du projet pour vérifier que la
qui sont ensuite détaillées et explicitées : solution retenue permet effectivement de répondre aux
!"1,2+-! ^! +_V-,W+-! HP! 2+WP52+! E il s'agit ici de connaître besoins ayant suscité le projet tout en respectant les
précisément les marges laissées par le maître d'ouvrage par finalités du Développement Durable.
rapport à l'étude qu'il commande et de s'efforcer de remonter
!")45.+M4,-!2+Z!Z4H0/,45Z!.4WVP/,QH+Z!PM+.!H+!2GM+H4VV+W+5/!
aux besoins au lieu de définir a priori une solution technique. Il
20-PQH+! E Les solutions qui seront proposées doivent faire
convient au préalable de situer ces besoins par rapport aux
l'objet d'une analyse par rapport aux principaux critères du
finalités du développement durable par un dialogue avec le
développement durable à savoir :
maître d'ouvrage.
D'autre part, il apparaît nettement que la bonne connaissance #" les conséquences sur les patrimoines naturel et culturel
du contexte local, en particulier le jeu des acteurs et les #" la participation à la satisfaction des besoins
interactions possibles avec d'autres projets sur le même élémentaires des populations avec une répartition
territoire, est un préalable nécessaire pour que les solutions équitable des effets positifs et négatifs c
envisageables soient :
#" le bilan économique pour les acteurs concernés c
!" cohérentes avec le projet de territoire,
#" son impact sur les mécanismes d'échanges entre
!" adaptées au contexte local, générations (systèmes marchands), y compris la
!" acceptées par les acteurs concernés. gestion de la fin de vie et l<adaptabilité au futur

!"8/-+! P//+5/,S! ^! HP! WG/X42+! E! Afin! de respecter les différents L'annexe ci-jointe précise les choix méthodologiques qui ont conduit à la
principes qui découlent du développement durable (cf o 1), la définition de ces principaux critères et situe ce travail par rapport à
méthode utilisée pour mener une étude doit favoriser : ! d<autres travaux antérieurs portant également sur la définition de critères
de développement durable et sur leur évaluation.
#" la /-P5ZM+-ZPH,/G et la /-P5Z2,Z.,VH,5P-,/G
indispensables pour intégrer les trois axes du Les différentes étapes définies dans ce schéma ne sont pas
développement durable dans tout projetc! chronologiques c elles correspondent à une démarche progressive et
#" la /-P5ZVP-+5.+ dans la gestion de l'information et la itérative.
.45.+-/P/,45 avec tous les acteurs publics, privés ou
associations concernés par le projet afin de rassembler
les conditions d<un dialogue clair et démocratique
(bonne gouvernance) c

7
1##8B8!;>$F&'&*&9"a(8!E!
Comment analyser les solutions envisagées
selon des critères de développement durable p

Cette annexe a pour objectif d'expliciter les choix méthodologiques du Le schéma ci-après donne des exemples de critères qui peuvent être
groupe de travail en ce qui concerne H`P5PHNZ+! 2+Z! Z4H0/,45Z, qui associés à chacun des axes et à leurs intersections.
correspond à la dernière branche de l'arborescence du guide dans la partie
"P5PHNZ+-! H+Z! ,WVP./Z! 2+Z! Z4H0/,45Z! Z+H45! 2+Z! .-,/I-+Z! 2+! La gouvernance représente davantage un principe et une méthode de
2GM+H4VV+W+5/!20-PQH+" (cf. schéma p.13). travail qu'une finalité en soi. Elle est cependant transversale à l'ensemble
En effet, ce point a déjà fait l'objet de nombreux travaux antérieurs1, 2 qui des axes du schéma puisque la transparence et le travail de concertation
ont porté sur la réalisation de grilles permettant HCGMPH0P/,45 de projets doivent s'appliquer aussi bien dans le domaine social, économique ou
selon des critères de développement durable. L'approche utilisée dans ces environnemental.
travaux consiste à définir des critères selon les /-4,Z!P_+Z!+5M,-455+W+5/K!
Z4.,PH! +/! G.454W,+ auxquels s<ajoute parfois HP! R40M+-5P5.+. Les
intersections de ces trois axes font également l<objet de critères
d<évaluation car elles permettent de travailler sur l<intégration des trois
sphères que sont l<économie, le social et l<environnement.

1
Travaux du METL (Ministère de l<Equipement, des Transports et du Logement),
de la DIREN Limousin, de la Préfecture de Région Franche-Comté, de la
Communauté Urbaine de Dunkerque, du MATE (Ministère de l<Aménagement du
Territoire et de l<Environnement)
2
)6!7%&'F19K!=6!'1]&"#8K Traduction graphique du deuxième appel à projet,
Outils et démarches en vue de la réalisation d<Agendas 21 locaux, Silan et
perspectives, MATE, 6 juillet 2000.

8
Réponse aux besoins élémentaires des plus démunis
Equité sociale et géographique
Social/Economie Environnement / social
r équitable r vivable

:4.,PH
Insertion par l<environnement,
Création d'emplois, Accès à l<information environnementale
Amélioration des conditions de travail, Accès équitable à l<environnement
Insertion par l<économie Santé publique, hygiène
Prise en compte de critères sociaux pour
l<investissement 940M+-5P5.+!
Gestion économe des ressources
naturelles et de l<espace
Création d<activités marchandes Prise en compte des impacts
environnementaux locaux et globaux
Respect de la biodiversité

Environnement/économie
r viable

8.454W,+! 85M,-455+W+5/!
Développement de technologies innovantes plus ssres,
plus sobres et plus propres
Respect du principe d<éco-efficacité
Prise en compte de critères environnementaux pour
l<investissement
Changement des modes de consommation

9
Cependant, le groupe de travail a jugé que cette façon de structurer la réflexion chaîne de contrats d<échanges entre générations successives. Il
conduisait à travailler d<une manière sectorielle par thématique alors qu<un enjeu s'agit donc de mettre en place les mécanismes institutionnels
fondamental du développement durable consiste à intégrer le plus possible les permettant d'assurer le transfert des biens jugés capitaux pour le
différents domaines en travaillant de manière transversale. Pour éviter cet écueil, fonctionnement de notre économie. Ces mécanismes sont par
nous avons construit notre analyse à partir de la notion de référent utilisée dans les exemple :!
travaux de l'IFEN (Institut Français de l'Environnement)1 sur les indicateurs de
#" L<épargne, c<est-à-dire la constitution d<un capital
développement durable.
permettant de faire face aux problèmes dont sont
Ces référents correspondent à des axes de construction à long terme de notre
responsables les générations actuelles et qui risquent
société permettant d<établir le lien avec les générations futures. Chaque référent
d<avoir des conséquences graves pour la vie des
met l<accent sur des problématiques et des moyens différents pour arriver à la
générations futures : effet de serre, déchets nucléaires,
u durabilité v.
ressources en eaux…!
En fonction de leur rôle social et de leur vision de l<avenir, les acteurs engagés
dans des pratiques de développement durable se sentent plus ou moins concernés et #" Investissement des rentes issues de l<extraction des
mobilisés par ces différents référents. Dans cette approche de l'IFEN, quatre ressources naturelles de manière à assurer leur
référents ont été retenus : renouvellement ou à faire avancer la recherche
technologique permettant de trouver des solutions de
!" H+! -GSG-+5/! ,520Z/-,+H! E Avec ce référent, c'est par le progrès scientifique et substitution. !
technique que le développement sera durable. C'est par l'investissement productif
#" Mécanismes de redistribution…!
et le développement de la science que les générations présentes peuvent promettre
un avenir soutenable aux générations à venir. Caractérisé par les idées de maîtrise Il faut pour cela repérer les épargnes constituées et les dettes
et de rationalité, d'optimisation et de performance, le référent industriel promet une contractées qui seront léguées aux générations futures.!
efficacité accrue des processus de production, une augmentation de la quantité de
!" *+! -GSG-+5/! .,M,U0+! E Selon ce référent, le développement est
biens et de services produite, une plus grande satisfaction des besoins et une
durable tant que le lien social est préservé. Il s'agit de
maîtrise des risques. L'accent est donc mis sur l'accroissement des richesses
développer des efforts en faveur de la solidarité et de la
matérielles et des connaissances, sur la capacité des organisations et des systèmes
participation de tous à la vie de la communauté, du partage du
techniques et scientifiques à innover, sur le maintien et/ou le développement d'une
revenu et de la richesse. Il s'agit également d'améliorer les
pluralité des réponses techniques.!
conditions d'accès des différents groupes sociaux aux
!" *+! -GSG-+5/! WP-.XP52! E Avec ce référent, le développement durable assure au ressources naturelles et aux éléments du cadre de vie, au débat
moins le maintien du niveau de bien-être éprouvé par les individus. La notion clé et à la délibération collective.!
est celle de contrats d<échanges entre générations imbriquées, c<est-à-dire entre les
!" *+!-GSG-+5/!VP/-,W45,PH!E!Selon ce référent, le développement
générations qui coexistent à la même époque. Selon ce modèle, la prise en compte
durable assure la transmission du patrimoine, c'est-à-dire ce qui
des générations futures, même éloignées, peut être correctement assurée par une
constitue l'identité du groupe et qui assure sa survie matérielle
1
et symbolique. Le patrimoine désigne ici les biens auxquels est
&6!9&'1%'K!J6!*8]1%*8$K!JO'6!]"]"8#K Note de synthèse des travaux du groupe Centre, attachée une valeur essentielle et emblématique, sous-tendant
séminaire des 4 et 5 juin 1998, IFEN.
10
le désir des générations présentes de transmettre ces biens aux générations futures. #" Impacts sur les systèmes marchands (référent marchand) : Il
Ces valeurs essentielles dépendent de l<identité de chaque groupe culturel mais le s<agit ici d<analyser si le projet constitue une épargne ou une
choix des biens à transmettre doit permettre le maintien de la diversité biologique dette envers les générations futures. Les mécanismes
et culturelle. institutionnels et financiers mis en place pour assurer la vie du
En construisant notre réflexion sur la notion de référent, nous avons structuré l'analyse projet dans sa phase d<utilisation permettent-ils de transmettre
de la compatibilité de la solution retenue (ou des solutions) avec un développement cette nouvelle réalisation aux générations futures p Les
durable, de la manière suivante : questions relatives à ce référent concernent le financement de
l<entretien, de la fin de vie et la constitution d<épargne
#" Impact du projet sur notre patrimoine (référent patrimonial) permettant de limiter dans le temps les impacts négatifs du
!" Consommation de ressources naturelles projet.
!" Siodiversité des espèces
!" Patrimoine architectural
!" Patrimoine culturel
!" Diversité des paysages
#" Réponse aux besoins élémentaires et équité dans la répartition des effets positifs
et négatifs(référent civique)
!" Cadre de vie
!" Santé, hygiène (en particulier pollution, nuisance)
!" Conditions de travail
!" Sécurité
!" Accès à l'information, au savoir, à la culture
!" Lutte contre la pauvreté et l'exclusion
!" Equité dans la répartition des nuisances et des richesses générées (par le
projet)
#" Bilan pour les acteurs économiques concernés publics et privés (référent
industriel)
!" Existence d'un marché : réponse à des besoins
!" Efficacité économique : analyse costs - bénéfices
!" Conséquences sur l'emploi
!" Incidence sur les savoirs et le savoir-faire
!" Effet sur l'attractivité du territoire.

11
Ecouter la demande, rechercher et
intégrer progressivement les marges du
@6!*8!9("'8 ma:tre d'ouvrage

Réaliser un prédiagnostic Anticiper les évolutions

Périmètres de l'étude
Remonter aux besoins <aire exprimer clairement les besoins
NoriOons temporels

=es situer par rapport aux ob>ectifs de


Aider à
@éveloppement @urable
exprimer la
demande Comprendre et cerner le contexte Contexte >uridique et réglementaire
Leu d'acteurs
Interactions avec d'autres intentions
pro>etées sur le territoire
Expliciter les responsabilités dans
l'équipe CETE BlisibilitéC
Partager l'information
Prendre en compte les propositions
<aire participer le plus tFt possible et au émises
fur et G mesure les acteurs B y compris les Comprendre la vision du territoire propre
opposantsC, pertinents G l'échelle de la G chaque acteur
question traitée <ixer les règles et les limites de la
concertation
Approfondir si nécessaire le prédiagnostic
Adopter une en fonction des questions soulevées par
les acteurs et des faiblesses de la
méthode
connaissance
appropriée Arganiser l'information pour la diffuser et
faciliter le suivi Bexemple P observatoiresC
Prévoir une méthode d'évaluation dès la
conception et son application
<onctionner en réseau de compétences
BinterneC
Arganiser la transmission de l'information
Arganiser le passage de l'information
Binterne et externeC
stratégique sur le pro>et BinterneC
Aider les acteurs G relayer l'information
BexterneC 12
Etudier au mQme titre que les
autres la solution qui consiste G
mieur gérer l'existant sans réaliser Consommation et impact sur les
le pro>et ressources naturelles
Riodiversité des espèces
Etudier l'adaptabilité des solutions
au futur et prévoir la fin de vie Patrimoine architectural
Patrimoine culturel
@iversité des paysages

Concevoir des Conséquences sur le patrimoine


solutions Cadre de vie
compatibles avec Santé, hygiène By compris pollution,
le Développement Conditions de travail
Durable
Analyser les impacts Sécurité
des solutions selon des Réponse aux besoins élémentaires
et équité Accès G l'information, au savoir, G la culture
critères de
Développement Durable =utte contre la pauvreté et l'exclusion
!"oir annexe méthodologique4
Equité dans la répartition des nuisances et
des richesses

Existence d'un marché P réponse G des


Rilans pour les acteurs besoins
économiques concernés,
Efficacité économique
publics et privés
Création ou transfert d'emplois
Impacts sur les systèmes
Talorisation et création de savoir et savoirU
marchands Bmécanismes
faire
d'échangesC
@éveloppement de l'attractivité du territoire

13
!
!
!
!
!
!
!
!
!
A6! 8B8;=*8!'C1==*")1$"&#!1!*C>$('8!'C1==%&]":"&##8;8#$!
!
8#!9%1#(*1$:!'8!*C199*&;>%1$"&#!)*8%;&#$&":8!

14
A6<6!*8!)&#$8B$8!'8!*C>$('8!
substitution à une carrière, il s<est alors agi de réaliser u l’étude des perspectives
L<approvisionnement en granulats de Clermont-Ferrand et de l<aire de son SDAU d’approvisionnement en granulats de l’aire du SDAU ».
(77 communes – 363000 habitants) nécessite 2,8 millions de tonnes par an de
matériaux extraits du sous-sol. A partir de cela, sept scenarii d<approvisionnement furent établis et le choix d<un
scénario a ensuite été décidé de manière consensuelle par le groupe de travail, puis
Parmi les principales sources d<approvisionnement, la carrière dite des u Côtes de par le comité de pilotage. Les élus du SDAU ont été informés au fur et à mesure
Clermont v assure une part importante de ces besoins. Pour des raisons des avancées de l<étude et ont approuvé le scénario choisi.
environnementales (grande proximité des zones urbaines et patrimoine
archéologique), cette exploitation doit rapidement cesser. Ce scénario est en fait la combinaison de 2 scenarii proposés. Il comporte
des solutions multi-modales d<approvisionnement, à savoir :
En 1998, conscient du problème posé, le préfet du Puy-de-Dôme a demandé à ses
services administratifs de mener à bien une étude pour trouver une substitution à #" développement de 6 carrières existantes, de plus bien réparties
cette exploitation. Le CETE de Lyon – LRPC de Clermont-Ferrand s<est ainsi vu géographiquement vis-à-vis de l<agglomération c
confié cette étude réalisée en 1999 - 2000.
#" ouverture de 2 à 4 carrières nouvelles de dimension raisonnable et donc
Afin d<avoir une vision globale des problèmes posés et d<établir un consensus dès moyenne en taille (300000 tonnes/an), sur des secteurs reconnus propices
le démarrage de cette mission, un groupe de travail technique (services de l<Etat des points de vue technique et environnemental c
concernés - profession des producteurs et des utilisateurs) et un comité de pilotage
(basé sur la Commission Départementale des Carrières) furent créés. #" mise en service d<une ou deux plates-formes de transit rail/route pour
favoriser des livraisons par voie ferrée c
Le premier travail réalisé, à l<initiative du CETE/LRPC, a consisté à établir un pré-
diagnostic de la situation actuelle de l<approvisionnement, méthode de travail #" développement et incitation à l<usage des matériaux de recyclage du STP.
s<inscrivant bien dans le cadre d<une démarche de développement durable.
Actuellement, la majeure partie des solutions sont existantes ou en cours
A la lumière de cet examen (pénurie de 53 x des matériaux à l<échéance (développement des carrières et usage des matériaux recyclés), d<autres sont en
2005/2010), l<étude a pris une toute autre dimension : au lieu de la simple voie de se réaliser (une aire de transit rail/route). Par contre, certaines se heurtent à
des réticences liées au syndrome du u nimby v ou à certaines pressions.
!

15
!
A6@6!8B8;=*8!'C1==*")1$"&#!
! ! ! ! !
1VV-4M,Z,455+W+5/6!+5!R-P50HP/Z!
!
1,2+-!^! Ecouter la demande , rechercher et Chercher à répondre aux besoins a conduit progressivement à élargir
+_V-,W+-! Remonter intégrer progressivement les marges le champ d<investigation.
aux besoins du maître d'ouvrage
HP!
Réaliser un prédiagnostic Anticiper les évolutions Proposé et réalisé par le labo.
2+WP52+! Il a modifié totalement l<optique initiale de l<étude.
Faire exprimer clairement les besoins Oui
Le périmètre de l'étude est-il De l'échelle de la carrière à l'échelle du SDAU, puis à l<extérieur du
adapté à la question posée p SDAU.
A quel horizon temporel les Prospective à 20 ans des capacités d'approvisionnement et des besoins
besoins ont-ils été analysés p
Les interactions entre les Locale, régionale et extra-régionale
différentes échelles spatiales ont-
elles été prise en compte p
Les situer par rapport aux objectifs de Partiellement évoqué dans le prédiagnostic
DD
Comprendre Contexte juridique et réglementaire Contexte stabilisé, contraignant mais relativement bien maîtrisé
et cerner le Jeu d'acteurs Connu implicitement, prise en compte difficile (inter-relations des
contexte élus de bords politiques différents), peu de visibilité
Interactions avec d'autres intentions Pas de démarche systématique : volonté de se limiter à
projetées sur le territoire l<approvisionnement habituel sans prendre en compte les grands
projets (ex : Vulcania, A89)
Interactions avec d'autres domaines bien identifiés.

16
! ! !
1VV-4M,Z,455+W+5/!+5!R-P50HP/Z!
;G/X42+! Travailler en équipe et expliciter les Sans objet ici : travail spécifique propre à une équipe Laboratoire6!
responsabilités dans l'équipe (lisibilité) Les autres domaines sont abordés par des services extérieurs (DRIRE, DIREN,…).
Faire participer le plus tôt possible et au Pas de représentants de la société civile dans le comité technique mais présence
fur et à mesure les acteurs (y compris les d'élus et de la DIREN parfois réticents à certaines solutions proposées
opposants), pertinents à l'échelle de la Prendre en compte les propositions Intégration de la SNCF dans le comité technique suite à la proposition de prendre
question traitée émises en considération la solution rail.
Recherche de sites proches d<une voie de chemin de fer.
Extension de l<étude hors SDAU.
Partager l'information Transparence de la part des partenaires institutionnels mais rétention partielle
d'infos de certains intervenants ou acteurs.
Comprendre la vision du territoire A permis d'améliorer la connaissance du jeu des acteurs politiques et des différents
propre à chaque acteur intervenants.
Fixer les règles et les limites de la Concertation limitée "aux acteurs techniques" uniquement sur la problématique
concertation globale de l'approvisionnement.

Approfondir si nécessaire le prédiagnostic Etude de plusieurs questionnements dont :


en fonction des questions soulevées par !" Cost des transports fer / route
les acteurs et des faiblesses de la !" Utilisation des matériaux
connaissance !" Sites potentiels proches rail/route
!" Extension étude hors SDAU
Prévoir très tôt, dès la conception une La question de l'évaluation ne s'est pas posée. Réglementairement, une commission
Organiser l'information pour la
méthode d'évaluation départementale suit les ouvertures de carrières et les volumes extraits.
diffuser et faciliter le suivi (exemple :
Actuellement (01/2001), suite à cette étude, la mise en place d<un observatoire des
observatoires)
carrières dans le cadre des approvisionnements en granulats pour le contrat de plan
Etat Région 2000-2006 nous est demandée par la DRE Auvergne sur les 4
départements.
Organiser la transmission de l'information Fonctionner en réseaux de Présentation de l<étude aux "Journées granulats v du réseau LPC en 12/2000.
(en interne et à l'externe) compétences (internes) Article à paraître dans le bulletin de liaison du Laboratoire Central des Ponts et
Chaussées.
Organiser en interne le passage de Pas d'équipe interne de travail sur le projet
l'information stratégique sur le projet
Aider les acteurs externes à relayer Présentations du projet devant la profession et le Conseil Général pour les élus
l'information concernés

17
! ! ! 1VV-4M,Z,455+W+5/!!+5!R-P50HP/Z!
)45.+M4,-! Etudier au même titre que les autres la solution qui La solution "ne rien faire" ($ laisser faire les entreprises) a été proposée
2+Z!Z4H0/,45Z! consiste à mieux gérer l<existant sans réaliser le projet par la DRIRE et étudiée
.4WVP/,QH+Z! Etudier l'adaptabilité des solutions au futur et prévoir la Prévu dans la réglementation sur les carrières donc pas prise en compte
PM+.!H+!''! fin de vie dans le choix des solutions. Cette réflexion est pertinente site par site et
! non dans une démarche globale sur l'approvisionnement.
! Etudier les conséquences des solutions sur le Consommation et impact 1) Abandon progressif des matériaux alluvionnaires au profit des roches
! patrimoine sur les ressources massives, ce qui permet de mieux protéger la ressource en eau.
! naturelles 2) Prise en compte du recyclage..
! Siodiversité des espèces Oui : le choix de nouveaux sites prend en compte ces patrimoines en
! éliminant les secteurs d<intérêt.
! Patrimoine architectural Peut être un critère de choix.
! Intervient dans les conditions de mise en exploitation en ce qui concerne
! l<archéologie.
! Patrimoine culturel Peut être un critère de choix Intervient dans les conditions de mise en
! exploitation en ce qui concerne l'archéologie.
! Diversité des paysages Oui : idem à u Siodiversité des espèces v et u patrimoine architectural v
!
! Les solutions permettent t-elles de mieux répondre aux Cadre de vie Oui
! besoins élémentaires (santé, sécurité, logement, eau, Oui : choix de sites de carrières où les besoins sont les plus respectés.
Santé, hygiène (en
! …) avec une répartition équitable des effets positifs et
particulier pollution,
! négatifs p
nuisances)
! Conditions de travail Pas pertinent à ce niveau, mais examinées quand la carrière est mise en
! exploitation.
! Sécurité Oui
! Accès à l'information, au Pas pertinent
! savoir, à la culture
!
Lutte contre la pauvreté Pas pertinent
et l'exclusion
Equité dans la Non/Oui
répartition des nuisances
et des richesses

18
)45.+M4,-! Silans pour les acteurs économiques concernés, publics Existence d'un marché : Oui
2+Z!Z4H0/,45Z! et privés réponse à des besoins
.4WVP/,QH+Z! Efficacité économique : Oui : recherche d<un équilibre site exploitation/transport/zone de
PM+.!H+!''! analyse cost - bénéfices consommation
bZ0,/+c Conséquences sur Oui (transfert sur autres sites)
l<emploi (création,
transfert, suppression)
Incidences sur les Création d'une plate-forme de recyclage et d'aires de transfert rail / route
savoirs et savoir-faire Valorisation des déchets du STP.
(valorisation, création, Développement de la technicité d<exploitation des carrières.
disparition)
Effets sur l'attractivité Meilleure prise en compte environnementale des carrières.
du territoire
Impacts sur les systèmes marchands (mécanismes Mécanisme financier de réhabilitation des sites déjà prévu par la
d<échanges) réglementation.
A priori, augmentation des costs de granulats (transports
complémentaires)

19
A6A6!=%"#)"=1(B!8#:8"9#8;8#$:!
L'analyse, avec l'aide du Guide présenté p. 12 et 13, de l'étude concernant l'approvisionnement en granulats de la région de Clermont-Ferrand permet de mettre
en évidence les points suivants :
8HGW+5/Z!V4Z,/,SZ!E!
8HGW+5/Z!V40MP5/!d/-+!PWGH,4-GZ!E!
$"La demande d'étude a pu évoluer au fur à mesure que se sont exprimés
les besoins : on est passé du problème de la fermeture d'une carrière à $"Même si la plupart des objectifs du développement durable ont été
une étude globale d'approvisionnement dépassant l'aire du SDAU. implicitement pris en compte dans l'étude, ils n'ont pas été explicitement
exprimés au niveau du comité de pilotage.
$"Le long terme a été correctement envisagé dans l'étude puisque l'horizon
temporel étudié était de 20 ans. $"Le jeu d'acteurs est implicitement connu mais il n'a pas été analysé, ni
formalisé. Or, il pèse lourdement sur la prise de décision, parfois même
$"Les propositions émises par les participants ont été correctement prises
davantage que l'argumentaire technique.
en compte :
!" Etude de la solution baptisée "attentisme" proposée par la $"La société civile a été peu associée à la concertation qui a rassemblé les
DRIRE services de l'état, les collectivités territoriales et la profession des
!" Recherche de sites à proximité des voies-ferrées exploitants de carrières c seuls deux représentants d'associations de
!" Etude de la possibilité de développer des aires de transit protection de l'environnement participent en permanence à la
rail/route commission départementale des carrières.
$"Les diagnostic a pu s'adapter aux nouvelles demandes formulées et les $"En dehors de la réglementation applicable aux carrières (DRIRE :
traiter. volumes extraits, sécurité,…), aucun suivi en matière
d<approvisionnement en granulats de l<agglomération clermontoise n<a
$"La possibilité d'utiliser des matériaux de substitution (déchets de été prévu. Il n<est en outre pas envisagé de prendre en compte d'autres
démolition) a été envisagée et prise en compte indicateurs sur les trois axes du développement durable (par exemple,
$"Un effort particulier de communication des informations techniques, nombre d<emplois créés et supprimés, superficie couverte par des
voire de pédagogie, a été effectué auprès des acteurs externes et surtout carrières, tonnes/km transportées par route…). Par contre, un
auprès des élus dont la connaissance du sujet était faible. observatoire de l<approvisionnement régional en granulats a été mis en
place en 2001 dans le cadre du contrat de plan Etat-Région.
$"Les différentes dimensions du développement durable ont été
correctement prises en compte dans le choix des sites pour l'ouverture de
nouvelles carrières.

20