Vous êtes sur la page 1sur 47

Annexe 11

GESTION ET TRAITEMENT
DES SITES POLLUÉS

ANNEXE 11
Glossaire

A
11
Annexe 11

AVERTISSEMENT

Les définitions détaillées ci-après ont été proposées, pour les termes les plus
fréquemment utilisés, afin de permettre une utilisation cohérente des différents outils
élaborés dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique nationale en matière de
gestion et de traitement des sites et sols pollués.

Après discussion dans les différents groupes de travail nationaux "gestion et traitement
des sites et sols pollués", il a été convenu de retenir des définitions compréhensibles
pour tous les publics, et non les éventuelles définitions réglementaires, techniques ou
scientifiques.

Les commentaires sur ce document, version 0, sont à adresser à :

D. Darmendrail,
BRGM, Service Environnement et Procédés
3, Avenue Claude Guillemin, 45060 Orléans cedex
Fax : 02.38.64.39.63
Email : d.darmendrail@brgm.fr
Annexe 11

LISTE DES TERMES DÉFINIS

ABSORPTION
ANALYSE
ANALYSE HISTORIQUE DE SITE (cf. Recherche historique)
ANALYSE DE SENSIBILITE
AQUIFERE (cf. Nappe)
ARGILE
ASSURANCE QUALITE
AUDIT D'ACQUISITION DE SITE
AUDIT (DU SYSTEME DE MANAGEMENT) ENVIRONNEMENTAL
AUTORISATION (INSTALLATION CLASSEE SOUMISE A)

BANALISATION
BARRIÈRES (D’ECHANGE) DE L’ORGANISME
BIOACCUMULATION
BIOCENOSE
BIOCONCENTRATION
BIODEGRADABILITE
BIODEGRADATION
BIODISPONIBILITE
BIOINDICATEUR
BIOMAGNIFICATION
BIOTE
BIOTOPE
BIOTRAITEMENT
BLANC
BLANC D'ÉQUIPEMENT
BLANC DE TERRAIN
BLANC DE LABORATOIRE
BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE
BRUIT DE FOND

CANCÉROGENE
CATEGORIE DE DANGER
CHARGE HYDRAULIQUE
CIBLE
CLIMAT
COEFFICIENT DE PARTAGE CARBONE ORGANIQUE – EAU (Koc)
COEFFICIENT DE PARTAGE OCTANOL – EAU (Kow)
COEFFICIENT DE PARTAGE SOLIDE – LIQUIDE (Kd)
COMBURANTE
COMPARTIMENT
COMPARTIMENT D’EXPOSITION
COMPOSÉ
COMPOSÉ ORGANIQUE VOLATIL (COV)
concentration efficace (CE)
CONCENTRATION INHIBITRICE (CI)
CONCENTRATION LETALE (CL, CL0, CL50)

Gestion des sites pollués - Version 0 5


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

CONCENTRATION MAXIMALE ADMISSIBLE (Cf. Valeur Limite)


CONCENTRATION DE RÉFEÉRENCE (Rfc)
CONDITIONNEMENT
CONDUCTIVITÉ HYDRAULIQUE
CONFINEMENT
CONSTAT (DE POLLUTION)
CONTACT (CUTANE)
CONTAMINATION
CONTENEUR
CONTROLE QUALITÉ
CORROSIVE
CRIBLAGE DE TERRAIN
CRITÈRE

DANGER
DÉCHARGE
DÉCHET
DÉCONTAMINATION
DEMI - VIE (TEMPS DE OU PERIODE DE)
DÉPOLLUTION
DÉPOT
DIAGNOSTIC
DIAGNOSTIC INITIAL (cf. ÉTUDE DES SOLS)
DOMMAGE
DOSE ABSORBÉE
DOSE ADMINISTRÉE
DOSE INTERNE
DOSE JOURNALIÈRE D’EXPOSITION (DJE)
DOSE REÇUE
DOSE DE RÉFÉRENCE (RFD)
Dose - RÉPONSE
DOSE JOURNALIÈRE ADMISSIBLE (DJA)
DOSE JOURNALIÈRE TOLÉRABLE (DJT)
DOSE LETALE (DLn, DL 0, DL 50)

EAU DOMESTIQUE
EAU INDUSTRIELLE
EAU DE RUISSELLEMENT
EAU USÉE
EAUX DE SURFACE
EAUX SOUTERRAINES
ÉCHANTILLON
ÉCHANTILLON COMPOSITE
ÉCHANTILLON GLOBAL
ÉCHANTILLON GLOBAL TRIE
ÉCHANTILLON LOCALISE
ÉCHANTILLON PONCTUEL
ÉCHANTILLON SELECTIF
ÉCHANTILLONNAGE
ÉCHELLE DE TOXICITE
ÉCOSYSTÈME

6 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

ÉCOTOXICITE
ÉCOTOXICOLOGIE
EFFET SECONDAIRE
EFFET SYSTEMIQUE
EFFLUENT LIQUIDE
ÉMISSION
ÉTALONNAGE
ÉTANCHÉITÉ
ÉTUDE DE DANGER
ÉTUDE DECHETS
ÉTUDE D'IMPACT
ÉTUDE DES SOLS
ÉTUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE
ÉVALUATION DES DANGERS
ÉVALUATION DES RISQUES
ÉVALUATION DÉTAILLÉE DES RISQUES
ÉVALUATION SIMPLIFIÉE DES RISQUES
ÉVAPOTRANSPIRATION
EXCÈS DE RISQUE (COLLECTIF, INDIVIDUEL, UNITAIRE)
EXPLOITANT
EXPLOSIBLE
EXPOSITION (MODE, VOIE)
EXPOSITION AIGUE
EXPOSITION CHRONIQUE
EXPOSITION SUBCHRONIQUE
EXPOSITION (ÉVALUATION)

FILIÈRE DE TRAITEMENT
FOND GÉOCHIMIQUE NATUREL
FRICHE

GÉNERIQUE
GÉOPHYSIQUE
GRANULOMÉTRIE

HIÉRARCHISATION (DES SITES POLLUÉS)

IMMISSION
IMPACT
INACCEPTABLE (RISQUE JUGE)
INDICATEUR (DE POLLUTION) - CF. INDICE, PARAMETRE
INDICE DE DANGER (OU QUOTIENT DE DANGER)
INDICE DE QUALITÉ
INDICE DE RISQUE
INFLAMMABLE
INGESTION
INHALATION
IN SITU
INSTALLATION
INSTALLATION CLASSÉE (POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT)

Gestion des sites pollués - Version 0 7


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

INSTALLATION DE TRAITEMENT (DE SOLS POLLUÉS)


IRRITANTE

KOC
KOW
KP (OU KD)

LESSIVAGE
LIMITE DE DÉTECTION (MÉTHODE DE)
LIMITE DE QUANTIFICATION
LIMONS
LITHOLOGIE
LIXIVIATION
LOAEL (LOWEST OBSERVED ADVERSE EFFECT LEVEL)
LOEC (LOWEST OBSERVED EFFECT CONCENTRATION)

MAITRE D’OUVRAGE
MAITRE D’OEUVRE
MEILLEURE TECHNIQUE DISPONIBLE (M.T.D., ou BAT)
MESURES D’URGENCE
MILIEU
MOBILITÉ
MODÈLE
MULTIMÉDIA
MUTAGÈNE

NAPPE (D'EAU SOUTERRAINE)


NIVEAU DE CONFIANCE
NIVEAU GUIDE (OU VALEUR GUIDE)
NOAEL (NON OBSERVED ADVERSE EFFECT LEVEL)
NOCIVE
NOEC (NON OBSERVED EFFECT CONCENTRATION
NOMENCLATURE DES DÉCHETS
NOMENCLATURE DES INSTALLATIONS CLASSÉES
NORME
NUISANCE

OBJECTIF
OBJECTIF DE QUALITÉ
OBJECTIF DE RÉHABILITATION

PARAMÈTRE
PERMÉABILITE
PERSISTANCE
PIÉZOMÉTRE
PIÉZOMÉTRIE
POINT D’EXPOSITION
POLLUANT
POLLUTION
POROSITÉ
PORTER À CONNAISSANCE

8 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

PRÉLÈVEMENT
PRÉLÈVEMENT ÉLÉMENTAIRE
PRÉPARATION
PRÉTRAITEMENT (DES ÉCHANTILLONS)
PRINCIPE DE PRÉCAUTION
PRISE D'ESSAI
PROCÉDÉ (DE FABRICATION)
PROCÉDURE
PRODUIT
PROPORTIONNALITÉ

RÉAPPROPRIATION DU SITE
RÉCEPTEUR
RECHERCHE HISTORIQUE
RÉFÉRENTIEL
RÉHABILITATION
RÉSIDU ULTIME
RÉSORPTION
RISQUE
RISQUE (PHRASE DE)
RISQUE CHRONIQUE
RUISSELLEMENT

SCÉNARIO (D’EXPOSITION, DE RÉHABILITATION)


SENSIBILITÉ (POPULATIONS, CIBLES)
SERVITUDE
SITE
SITE INDUSTRIEL
SITE POLLUÉ
SOL
SOLUBILITÉ
SOLVANT ORGANIQUE
SOLVANT ORGANIQUE HALOGÈNE
SORPTION
SOURCE (DE POLLUTION)
SPÉCIATION
SUBSTANCE
SURVEILLANCE

TÉRATOGÈNE
TOLÉRANCE
TOPOGRAPHIE
TOXICITÉ
TOXICOLOGIE
TOXIQUE VIS-À-VIS DE LA REPRODUCTION
TRAITEMENT (BIOLOGIQUE, PHYSICO-CHIMIQUE, THERMIQUE)
TRANSFERT

UNITÉ DE FABRICATION
USAGE (D'UN SITE)
USAGE DE L’EAU

Gestion des sites pollués - Version 0 9


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

VALEUR DE CONSTAT D’IMPACT (VCI)


VALEUR DE DÉFINITION DE SOURCE SOL (VDSS)
VALEUR GUIDE
VALEUR LIMITE (VL)
VALEUR LIMITE D'EXPOSITION À COURT TERME (VLE)
VALEUR LIMITE DE MOYENNE EXPOSITION (VME)
VALEUR SEUIL
VAPOCRAQUAGE
VECTEUR (DE POLLUTION)
VOIE D’ADMINISTRATION
VOIE D’EXPOSITION
VOLATILITÉ
VULNERABILITÉ

XÉNOBIOTIQUE

ZONE DE PRÉLÈVEMENT

10 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

GLOSSAIRE SITES ET SOLS POLLUÉS


PROPOSITIONS DE DÉFINITIONS

ABSORPTION : Pénétration d'une substance à travers une barrière d'échange (cf.


barrières d'échange) avec l'organisme.

Synonyme anglosaxon : Absorption.

ANALYSE : Ensemble de déterminations contribuant à caractériser, à un temps


donné, les propriétés physiques, chimiques et/ou biologiques d’un
échantillon.

Synomyme anglosaxon : Analysis.

ANALYSE HISTORIQUE DE SITE : Collecte et examen technique des informations


existantes et disponibles afin d'identifier la présence (vraisemblable) de
produits dangereux sur un site dans des conditions indiquant un rejet
existant ou ayant existé, ou une menace de rejet dans des structures ou
dans l'environnement (sol, eaux souterraines, eaux superficielles, air). Les
informations à rechercher concernent les activités (installations, procédés,
produits, ...), les pratiques de gestion environnementale (rejets, déchets,
...), les accidents ou incidents (incendies, explosions, chargement /
déchargement, ...). La reconstitution de l'histoire du site doit être menée en
tenant compte des évolutions dans le temps (usages et activités du site et
de ses environs, limites de propriétés).

Equivalent anglosaxon : Historical investigation, Historical review, Desk


study, Records review.

ANALYSE DE SENSIBILITÉ : Analyse ayant pour but de quantifier, dans un modèle,


l'influence des variables d'entrée sur la variable de sortie. L'analyse
consiste à changer la valeur d'une variable d'entrée à la fois, en laissant les
autres paramètres d'entrée à leur valeur nominale. Les sensibilités de
toutes les variables d'entrée sur la variable de sortie sont comparées.

Synonyme anglosaxon : Sensibility analysis.

AQUIFÈRE : Terrain perméable, contenant une nappe d'eau souterraine, suffisamment


conducteur pour permettre l'écoulement significatif d'une nappe et le
captage de quantités d'eau appréciables.

Equivalent anglosaxon : Aquifer.

Gestion des sites pollués - Version 0 11


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

ARGILE : Terme désignant soit une fraction granulométrique (ensemble des particules
dont la taille est inférieure à 2 µm), soit un minéral (famille de silicates en
feuillets dont les cristaux excédent parfois 2 µm et possédant des
propriétés très particulières notamment en ce qui concerne la fixation et
l'échange d'ions), soit une roche (roches sédimentaires ou résiduelles à
grain très fin contenant au moins 50 % de minéraux argileux).

Equivalent anglosaxon : Clay, Claystone.

ASSURANCE QUALITÉ : Cf. contrôle qualité.

AUDIT D'ACQUISITION DE SITE : Evaluation, réalisée par ou pour le compte d'une


entreprise qui souhaite acquérir une usine ou un terrain, d'un certain
nombre de paramètres liés à la gestion antérieure et actuelle du dit site
(dont capacités techniques, hygiène - sécurité, contraintes et atteintes
environnementales, ...).

Equivalent anglosaxon : Due diligence.

AUTORISATION (INSTALLATION CLASSÉE SOUMISE A) : Partie d'une décision


écrite accordant le droit d'exploiter tout ou partie d'une installation, sous les
prescriptions imposées aux fins de la protection de l'environnement et de la
santé humaine.

Equivalent anglosaxon : Authorization to operate an installation, Plant


permitting.

BANALISATION (DU SITE) : Possibilité, pour un site donné, d'y pratiquer, au vu des
données disponibles et de l'état des connaissances au moment de
l'évaluation simplifiée des risques, un ou plusieurs usages (résidentiel,
agricole, commercial, industriel, ...) sans investigations complémentaires, ni
travaux particuliers.

BARRIÈRES (D'ECHANGE) DE L'ORGANISME : Désignent la paroi intestinale, les


alvéoles pulmonaires et la peau, zones d’échange entre l’organisme et le
milieu extérieur.

Synonyme anglosaxon : body barrier.

BIOACCUMULATION : Processus d'accumulation d'une substance dans toute ou


partie d'un organisme vivant, via la chaîne alimentaire ou un écosystème.

Equivalent anglosaxon : Bioaccumulation.

12 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

BIOCÉNOSE : Association d'animaux, de plantes et de micro - organismes qui vivent


dans un milieu biologique donné (biotope) et qui ont entre eux des
échanges directs ou indirects.

Equivalent anglosaxon : Biocenosis.

BIOCONCENTRATION : Tendance d’une substance à s’accumuler dans un organisme


vivant à un niveau supérieur à celui du milieu environnant par captation
directe à partir de ce milieu. Exemple : une substance présente dans l’eau
peut être bioconcentrée par les poissons.

Synonyme anglosaxon : Bioconcentration.

BIODÉGRADABILITÉ : Aptitude potentielle d'une substance organique à être


biodégradée, généralement par des micro-organismes.

Equivalent anglosaxon : Biodegradability.

BIODÉGRADATION : Décomposition, plus ou moins rapide, de certaines substances


(ex. : matière organique), en molécules plus simples, résultant des actions
complexes d'organismes vivants, aérobies ou anaérobies. La dégradation
peut être incomplète (modification de la structure initiale de la molécule) ou
complète (transformation en substances inorganiques, tels que CO2,
CH4, ...).

Equivalent anglosaxon : Biodegradation.

BIODISPONIBILITÉ : Aptitude d’une substance présente dans l’environnement à être


prélevée et absorbée par un organisme vivant et disponibilité pour interagir
avec les processus métaboliques de cet organisme.

Synonyme anglosaxon : Bioavailability.

BIOINDICATEUR : Organisme ou espèce (animal ou végétal, individu ou populations)


qui rend compte de facteurs environnementaux particuliers (température,
froid, sécheresse, ...), ou qui est capable de rendre compte de la présence
ou de l'impact, sur l'un des milieux (air, eau, sol) d'un xénobiotique par ses
capacités à l'accumuler.

Equivalent anglosaxon : Bioindicator.

BIOMAGNIFICATION : Processus d’accumulation successive d’une substance de bas


en haut d’une pyramide alimentaire.

Synonyme anglosaxon : Biomagnification.

Gestion des sites pollués - Version 0 13


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

BIOTE : Ensemble des organismes vivants (faune, flore et micro - organismes) d'un
biotope donné.

Equivalent anglosaxon : Biota.

BIOTOPE : Espace localisé servant de support à la biocénose, où l'ensemble des


facteurs physiques et chimiques (conditions climatiques, pédologiques,
géologiques, hydrogéologiques, ...) de l'environnement reste sensiblement
constant.

Equivalent anglosaxon : Biotope.

BIOTRAITEMENT : méthodes de traitement biologique utilisant les activités naturelles


enzymatiques des micro-organismes pour transformer, dégrader, fixer ou
immobiliser des polluants rencontrés dans différents milieux (eaux, sols,
déchets, ...).

Equivalent anglosaxon : Bioremediation, Biological treatment.

BLANC : Echantillon artificiel destiné à contrôler l'introduction d'artefacts dans un


procédé, une méthode, ... De nombreux types de blancs existent :

Blanc d'équipement : Utilisé pour vérifier la propreté des équipements de


prélèvement de terrain.
Equivalent anglosaxon : Equipment blank

Blanc de terrain : Matériau utilisé sur le site, pendant et sur l'emplacement


des prélèvements et échantillonnages, pour déterminer si l'un des polluants
présents sur le site a pu fausser l'intégrité des échantillons prélevés.
Equivalent anglosaxon : Field blank.

Blancs de laboratoire : Matériaux utilisés pour tester la méthode,


l'appareillage et les réactifs de laboratoire en termes d'interférence ou de
pollution.
Equivalent anglosaxon : Equipment blank, rinsate blank.
Ces blancs sont différents d'autres échantillons faisant partie intégrante du
contrôle qualité (estimation du biais, de la précision, ...).

BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE (BPL) : Méthodes et systèmes requis


dans les laboratoires afin de garantir la haute qualité des études
effectuées ; les principaux domaines couverts par les BPL sont :
* l'équipement des laboratoires et le personnel spécialisé,
* le programme de contrôle de qualité,
* les installations,
* l'appareillage, le matériel et les réactifs,

14 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

* les systèmes de test,


* les substances de référence,
* les modes opératoires standard,
* l'exécution de l'étude,
* la rédaction des résultats de l'étude,
* l'archivage et la conservation des dossiers et des études.

Equivalent anglosaxon : Good Laboratory Practice (GLP).

BRUIT DE FOND : Concentration représentative ambiante en un élément, en un


composé, ou en une substance dans un milieu donné. Elle tient compte
des concentrations naturelles (fond géochimique naturel) et de celles
provenant éventuellement de sources d'origine anthropique autres que
celles du site étudié (exemple : pollution diffuse par engrais, pesticides, ...).

Equivalent anglosaxon : Background level.

CANCÉROGÈNE : Se dit de tout facteur, chimique, physique ou biologique,


susceptible de provoquer ou de favoriser l'apparition d'un cancer.

Equivalent anglosaxon : Carcinogen, carcinogenic.

CATÉGORIE DE DANGER : Expression chiffrée (de 0 à 3) définissant le type de


danger et sa sévérité, basée sur les phrases de risque telles que définies
dans l'Arrêté ministériel du 20 avril 1994, dans lequel on a retenu six types
de danger : toxicité humaine par inhalation, par contact cutané, par
ingestion, effets cancéro / muta / tératogènes, écotoxicité (toutes voies
d'exposition confondues) et dangers d'explosion et d'inflammation.

CHARGE HYDRAULIQUE : Altitude d'un niveau d'eau par rapport à un plan de


référence (exemple : + 20 m NGF - Nivellement Général Français).

CIBLE : Récepteur physique ou environnemental, être vivant exposés (homme, faune,


flore, eau, bâtiments, ...) aux effets d'un danger, direct ou indirect, ou
soumise à un risque.

Equivalent anglosaxon : Target, receptor.

CLIMAT : Ensemble fluctuant des conditions atmosphériques caractérisé par les états
et les évolutions du temps dans un domaine spatial déterminé.

Equivalent anglosaxon : Climat.

Gestion des sites pollués - Version 0 15


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

COEFFICIENT DE PARTAGE CARBONE ORGANIQUE - EAU (KOC) : Rapport entre


la quantité de susbtance adsorbée par unité de poids de carbone
organique et la concentration restant en solution à l'équilibre.

Synonyme anglosaxon :Soil organic matter - water partition coefficient,


organic carbon adsorption coefficient.

COEFFICIENT DE PARTAGE OCTANOL - EAU (KOW) : Rapport entre la


concentration d'une substance dans une phase octanol et sa concentration
dans une phase aqueuse à l'équilibre. Ce coefficient permet d'indiquer
l'affinité d'une substance entre les phases organique et aqueuse. Il reflète
la propension des substances à s'adsorber sur la matière organique
présente dans les sols.

Synonyme anglosaxon : Octanol - water partition coefficient.

COEFFICIENT DE PARTAGE SOLIDE - LIQUIDE (KD OU KP) : Rapport entre la


concentration d'une substance dans un substrat solide (sol, sédiment, ...) et
sa concentration résiduelle dans la phase aqueuse. Ce coefficient est un
indicateur des capacités d'adsorption des dites substances sur des
substrats solides.

Synonyme anglosaxon : Soil - water partition coefficient.

COMBURANTE : Substance ou préparation qui, au contact d'autres substances,


notamment inflammables, présente une réaction exothermique.

COMPARTIMENT : Subdivision de l’environnement (synonyme : milieu). Exemples :


air, eau, sol, faune, flore,...).

Synonyme anglosaxon : Compartment.

COMPARTIMENT D'EXPOSITION : Compartiment avec lequel la cible considérée a


un contact direct. Exemples : air extérieur, air de l’habitation, eau
d’alimentation, eau du lieu de baignade, parties comestibles des fruits et
légumes consommés.

Synonyme anglosaxon : Exposure compartment.

COMPOSÉ : Tout formé de plus d'un élément chimique, identique ou différent.

Synonyme anglosaxon : Compound.

16 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

COMPOSÉ ORGANIQUE VOLATIL : tout composé organique ayant une pression de


vapeur de 0.01 kPa ou plus à une température de 293.15 K ou ayant une
volatilité correspondante dans les conditions d'utilisation particulières.
(Directive du Conseil relative à la réduction des émissions de composés
organiques dues à l'utilisation de solvants organiques volatils dans
certaines activités industrielles, 1999/13/CEE du 11/03/1999).

Synonyme anglosaxon : Volatil organic compound

CONCENTRATION LÉTALE (CLn) : Concentration d'un produit toxique qui entraîne la


mort d'un pourcentage n dans une population donnée, pendant un temps
donné, dans une expérience donnée.

Equivalent anglosaxon : Lethal concentration.

CL 0 : Concentration maximale testée ne provoquant aucune mortalité


dans la population d'organismes étudiée, pendant un temps donné, par
administration unique.
CL 50 : Concentration provoquant 50% de mortalité dans la population
d'organismes étudiée, pendant un temps donné, par administration unique.

CONCENTRATION MAXIMALE ADMISSIBLE (CMA) : Concentration maximale


autorisée pour un polluant dans un milieu (air, eau, sol), dans un aliment ou
dans une boisson.

Equivalent anglosaxon : Maximum allowable concentration.

CONDITIONNEMENT : Emballage de contenu et de présentation, et/ou de vente d'une


substance, d'un produit, d'une marchandise au sens large.

Equivalent anglosaxon : Packaging, Conditioning.

CONDUCTIVITÉ HYDRAULIQUE : Aptitude d'un conduit naturel ou d'un ensemble de


conduits, dans un milieu aquifère discontinu (fissures, chenaux, ...) à
permettre le mouvement de l'eau, sous l'effet d'un gradient de charge
hydraulique donné, dont la direction diffère en général de celle de
l'écoulement.

CONFINEMENT : Tout processus physique ou tout traitement chimique visant à limiter


ou à interdire les échanges entre un système, un individu, un espace
géographique et son environnement.

Equivalent anglosaxon : Containment.

Gestion des sites pollués - Version 0 17


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

CONSTAT (DE POLLUTION) : Appréciation d'un état


(1) qualitatif (exemple : forte odeur, indice visuel),
et / ou (2) par rapport à des référentiels (exemple : valeurs de référence).

CONTACT (CUTANE) : Présence d'une substance, pure ou en mélange avec une


matrice solide ou diluée dans l'air ou l'eau, sur la peau.

Equivalent anglosaxon : Dermal exposure.

CONTAMINATION : Présence anormale d'une substance, de micro-organismes dans


un milieu, un objet, ou un être vivant. La notion de contamination est
appliquée historiquement et dans l'ordre aux micro-organismes, puis aux
substances radioactives.

Equivalent anglosaxon : Contamination.

CONTENEUR : Terme générique désignant toute structure ou tout récipient, quelles


que soient sa forme, sa taille, sa nature, ouvert ou fermé, contenant des
produits / déchets ; ces conteneurs peuvent être faits de papier, carton,
bois, plastique, métal, béton ou autres matériaux composites (carton -
métal, tissu - goudron, ...) ; ce sont des :
- citernes, cuves, réservoirs, ...
- bidons, ...
- fûts, tonneaux, ...
- flacons, bonbonnes, dames - jeanne, ...
- caisses, emballages, boites, ...
L'aptitude d'un conteneur à empêcher ou à limiter la propagation ou
l'extension de substances dangereuses dans l'environnement est liée à son
état physique et à la compatibilité produits / déchets - matériau(x)
constitutif(s) du conteneur.

Equivalent anglosaxon : Container.

CONTRÔLE QUALITÉ : Ensemble des règles et procédures, techniques et


opérationnelles, qui permettent de garantir la conformité des actions
entreprises à différents stades de l'opération, et ce afin de garantir les
résultats, le tout étant géré par un système d'Assurance Qualité.

Equivalent anglosaxon : Quality control.

CORROSIVE : Toute substance ou préparation qui, en contact avec des tissus vivants,
des matériaux, ...., peut exercer une action destructive sur ces derniers.

Synonyme anglosaxon : Corrosive.

18 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

CRIBLAGE DE TERRAIN : Opération destinée à localiser les zones d'un terrain où un


composé ou un groupe de composés est présent.

Synonyme anglosaxon : Screening.

CRITÈRE : Terme générique pour des valeurs numériques ou des énoncés narratifs
servant de guide ou d'orientation pour la protection, la conservation et
l'amélioration d'usages spécifiés des milieux.

Equivalent anglosaxon : Criterion.

DANGER : Situation ou possibilité pour une substance, du fait de ses caractéristiques


ou propriétés intrinsèques, de provoquer des dommages aux personnes,
aux biens, à l'environnement.

Equivalent anglosaxon : Hazard.

DÉCHARGE : Dépôt, accumulation de déchets ; ce terme s'applique à l'heure actuelle


à trois types de situations :
- des dépôts de déchets inertes (classe III),
- des dépôts de déchets urbains et industriels banals assimilés
(classe II), quelles que soit leur situation administrative (décharge
sauvage, brute, autorisée),
- des dépôts de déchets industriels collectifs ou privés en relation
avec un site industriel déterminé (classe I, collective ou interne);

Equivalent anglosaxon : Landfill.

DÉCHET : Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ;


toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble
abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou
tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15
juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des
banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux.

Equivalent anglosaxon : Waste, refuse.

DÉCONTAMINATION : Elimination partielle ou totale des substances dangereuses


dans les milieux environnementaux, dans l'intention de restaurer les
fonctions de ceux-ci et de les remettre en état pour une utilisation.

Synonyme anglosaxon : décontamination.

Gestion des sites pollués - Version 0 19


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

DEMI - VIE (TEMPS DE OU PÉRIODE DE) : Laps de temps nécessaire pour qu'une
masse, une concentration, une activité d'un agent chimique ou physique
soit diminuée de moitié.

Equivalent anglosaxon : Half life.

DÉPOLLUTION : Opération qui consiste à traiter, partiellement ou totalement, un


milieu pollué (sol, eaux, air) pour en supprimer ou en diminuer fortement le
caractère polluant, dans le but de restaurer leurs fonctions et les remettre
en état pour un usage.

Equivalent anglosaxon : Decontamination, pollution control.

DÉPÔT : Accumulation de produits divers (matières premières, produits finis, déchets,


...) stockés en un même lieu, en vrac ou en conteneurs.

Equivalent anglosaxon : Deposit (pile, ...).

DIAGNOSTIC INITIAL : cf. étude des sols

Synonyme anglosaxon : Preliminary investigation, preliminary assessment.

DIAGNOSTIC (ENVIRONNEMENTAL) : Action visant à dresser un état des lieux


(évaluation des atteintes à l'environnement) et à proposer des objectifs. Le
diagnostic couvre la totalité des étapes suivantes :
- recueil de données sur les antécédents et sur le contexte actuel,
- constat des effets (valeurs prises par différents critères pertinents),
- analyse des phénomènes (endogènes, exogènes) en relation avec
les effets,
- analyse des risques (criticité des dommages) encourus,
- recommandation des voies d'amélioration, de traitement, ou des
mesures d'urgence et de prévention.

Equivalent anglosaxon : Environmental audit.

DOMMAGE : Perte, dégât, préjudice matériel, corporel ou immatériel, immédiat ou


différé, subi par une personne (physique ou morale), parle milieu naturel,
ou par un bien meuble ou immeuble.

Equivalent anglosaxon : Damage.

DOSE ABSORBÉE : Quantité de substance ayant pénétré les barrières de l’organisme


suite à un contact. La dose absorbée correspond à la dose interne.

Synonyme anglosaxon : Absorbed dose.

20 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

DOSE ADMINISTRÉE : Quantité de substance mise en contact avec les barrières de


l’organisme (parois intestinales, alvéoles pulmonaires, peau).

Synonyme anglosaxon : Intake.

DOSE INTERNE : voir dose absorbée.

Synonyme anglosaxon : Internal dose.

DOSE JOURNALIÈRE ADMISSIBLE (DJA) : Dose d'exposition sans risque


appréciable pour la santé de l'homme ou pour l'animal. Valeurs établies
pour les additifs alimentaires et les résidus de pesticides dont la présence
dans les aliments répond à des besoins techniques ou qui sont nécessaires
pour la protection des plantes (OMS).

Equivalent anglosaxon : Admissible Daily Intake (ADI).

DOSE JOURNALIÈRE D'EXPOSITION (DJE) : Dose (interne ou externe) de


substance reçue par l’organisme rapportée au poids de l’individu et au
nombre de jours d’exposition (dans le cas d’une substance non
cancérigène) et au nombre de jours de la vie entière (dans le cas d’une
substance cancérigène).

Synonyme anglosaxon : Exposure daily intake.

DOSE JOURNALIÈRE TOLÉRABLE (DJT) : Dose d'exposition sans risque


appréciable pour la santé de l'homme. Expression préférable du point de
vue de l'OMS, car s'agissant d'une dose permise plutôt qu'acceptable.

Equivalent anglosaxon : Tolerable Daily Intake (TDI).

DOSE LÉTALE (DLn) : Dose d'un produit toxique qui entraîne la mort d'un
pourcentage n dans une population donnée, pendant un temps donné,
dans une expérience donnée.

Equivalent anglosaxon : Lethal dose.

DL 0 : Dose maximale testée ne provoquant aucune mortalité dans la


population d'organismes étudiée, pendant un temps donné, par
administration unique.
DL 50 : Dose provoquant 50% de mortalité dans la population
d'organismes étudiée, pendant un temps donné, par administration unique.

EAU DOMESTIQUE : Eau utilisée par l'homme pour ses besoins domestiques (cuisine,
toilettes, salles de bain, etc.).

Gestion des sites pollués - Version 0 21


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

EAU INDUSTRIELLE : Eau utilisée dans le cadre d'une installation industrielle (eau de
procédé, de refroidissement).

EAU DE RUISSELLEMENT : Eau de pluie s'écoulant sur la surface du sol.

Synonyme anglosaxon : Run-off.

EAU USÉE : Eau ayant été utilisée par l'homme dans le cadre de ses activités
domestiques ou industrielles.

Synonyme anglosaxon : Waste water.

EAUX DE SURFACE : eaux douces superficielles (toutes les eaux stagnantes et les
eaux courantes à la surface du sol en amont de la limite des eaux douces),
estuaires (zone de transition à l'embouchure d'un fleuve entre les eaux
douces et les eaux côtières) et eaux côtières (eaux situées en deçà d'une
ligne dont tout point est situé à une distance d'un mille marin au delà du
point le plus proche de la ligne de base servant pour la mesure de la
largeur des eaux territoriales et qui s'étendent, dans le cas des cours d'eau,
jusqu'à la limite extérieure de l'estuaire, le cas échéant) - (proposition de
directive cadre sur l'eau - projet COM 97-49 du 26 février 1997)

Synonyme anglosaxon : Superficial waters

EAUX SOUTERRAINES : toutes les eaux se trouvant sous la surface du sol dans la
zone de saturation qui sont en contact direct avec le sol (proposition de
directive cadre sur l'eau - projet COM 97-49 du 26 février 1997)

Synonyme anglosaxon : Groundwater

ÉCHANTILLON : Quantité de matière sur laquelle les observations faites peuvent


fournir des données sur l'ensemble dans lequel l'échantillon a été prélevé.

Equivalent anglosaxon : Sample.

ÉCHANTILLON COMPOSITE : Echantillon se composant de divers (sous-)


échantillons, le mélange ayant entraîné la perte de l’identité des
échantillons d’origine.

Equivalent anglosaxon : Composite sample.

ÉCHANTILLON GLOBAL : Ensemble des prélèvements élémentaires.

Synonyme anglosaxon : Gross sample.

22 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

ÉCHANTILLON GLOBAL TRIÉ : Echantillon global obtenu après tri des éléments
grossiers de taille supérieure à 2 cm.

ÉCHANTILLON LOCALISE / PONCTUEL : Echantillon d'effectif spécifique ou de


quantité spécifique, prélevé à un endroit précis, dans un matériau ou en un
lieu et à un moment précis dans un écoulement, et considéré comme
représentatif de son environnement immédiat ou proche.

Synonyme anglosaxon : Spot sample.

ÉCHANTILLON SÉLECTIF : Echantillon choisi délibérément en utilisant un plan


d'échantillonnage qui élimine les matériaux présentant certaines
caractéristiques et/ou qui ne sélectionne qu'un matériau présentant
d'autres caractéristiques pertinentes.

Synonyme anglosaxon : Selective sample.

ÉCHANTILLONNAGE : Action qui consiste à prélever une partie considérée comme


représentative d'un milieu en vue de l'examen de diverses caractéristiques
définies.

Equivalent anglosaxon : Sampling.

ÉCHELLE DE TOXICITÉ : Classification des effets liée à une toxicité aiguë par les
voies orale, pulmonaire et cutanée (Directive européenne 67/548 du 18
septembre 1979). Exemple :
* DL 50 orale - rat (en mg/kg) : très toxique, si inférieure ou égale à 25,
toxique entre 25 et 200, nocive entre 200 et 2000,
* DL 50 cutanée - rat ou lapin (en mg/kg) : très toxique, si inférieure à 50,
toxique entre 50 et 400, nocive entre 400 et 2000,
* CL 50 inhalatoire - rat (en mg/l/4 heures) : très toxique si inférieure ou
égale à 0.5, toxique si comprise entre 0.5 et 2, nocive si comprise entre 2
et 20.

ÉCOSYSTÈME : Unité écologique de base formée par le biotope et les organismes y


vivant (animaux, homme, micro - organismes, plantes).

Equivalent anglosaxon : Ecosystem.

ÉCOTOXICITÉ : Capacité d'une substance, du fait de sa toxicité, de produire des


effets nuisibles ou incommodants pour des micro - organismes, des
animaux, des plantes, ou pour l'homme par le biais de l'environnement.

Equivalent anglosaxon : Ecotoxicity.

Gestion des sites pollués - Version 0 23


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

ÉCOTOXICOLOGIE : Science qui étudie l'impact des substances chimiques sur les
écosystèmes. Elle prend en compte d'une part le devenir des substances
dans l'environnement (phénomènes de dégradation biotique et abiotique) et
d'autre part les effets toxiques ou l'écotoxicité des substances, et les
mécanismes par lesquels s'effectue la pollution de la biosphère.

Equivalent anglosaxon : Ecotoxicology.

EFFET SECONDAIRE : Tout effet, néfaste ou bénéfique, immédiat ou tardif, qui vient
s'ajouter aux effets que l'on désire obtenir en utilisant un produit.

Equivalent anglosaxon : Side effect.

EFFET SYSTÉMIQUE : Effet qui apparaît en un site distant du point d’entrée dans
l’organisme et qui nécessite une absorption et une distribution de la
substance dans l’organisme.

Synonyme anglosaxon : Systemic effect.

EFFLUENT LIQUIDE : Liquide, traité ou non, qui provient d'ouvrages urbains,


d'installations individuelles (fosses septiques), d'une activité industrielle ou
agricole, et qui est rejeté dans l'environnement.

Equivalent anglosaxon : Effluent.

ÉMISSION : Rejet dans un milieu, à partir d'une source, de substances solides,


liquides ou gazeuses, de rayonnements, ou de formes diverses d'énergies.

Equivalent anglosaxon : Emission.

ÉTALONNAGE : Opération consistant à établir la courbe de tarage d'un appareil


d'acquisition de données ne fournissant pas une mesure directe de la
grandeur recherchée.

Synonyme anglosaxon : Calibration.

ÉTANCHÉITE : Qualité, état de ce qui est, ou est rendu étanche, impénétrable par un
liquide, de ce qui contient, empêche un écoulement : un écran, un voile
d'étanchéité, un barrage, un bassin de rétention.

ÉTUDE DE DANGER : Etude approfondie des conséquences du fonctionnement d'une


installation, existante ou en projet, sur l'environnement, les personnes et
les biens, en termes d'accidents, d'aléas naturels ou anthropiques, et de

24 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

dommages. Elle est requise lors du dépôt d'un dossier de demande


d'autorisation d'une installation classée( Décret n° 94.484 du 9 juin 1994).

Equivalent anglosaxon : Safety report.

ÉTUDE DÉCHETS : Etude fixée et imposée réglementairement (circulaire du 28


décembre 1990) à près de 2000 installations classées existantes ou lors de
toute nouvelle demande d'autorisation ; elle comporte trois parties : (1)
description de la situation existant dans l'installation ou dans l'entreprise
(production, gestion et élimination des déchets), (2) étude technico -
économique des solutions alternatives pour diminuer les flux et la nocivité
résiduelle des déchets, (3) présentation et justification des filières dont le
choix est retenu.

Equivalent anglosaxon :

ÉTUDE D'IMPACT : Etude méthodique des conséquences d'un projet industriel ou


agricole sur les paysages, les milieux naturels, le sol, l'air et l'eau, la flore et
la faune, ainsi que sur les populations avoisinantes. L'étude d'impact est
précisée par de nombreux textes réglementaires :
- circulaire du 14 octobre 1980 relative aux installations classées et aux
études d'impact,
- loi n°76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature,
- loi n°76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour
la protection de l'environnement,
- décret n°77-1133 du 21 septembre 1977, modifié par décret du 9 juin
1994, pour l'application de la loi du 19 juillet 1976
- décret n°77-1141 du 12 octobre 1977, pour l'application de la loi du 10
juillet 1976
- circulaire n°4094/DPP/SEI/CET/AR du 14 octobre 1984 relative aux
installations classées - études d'impact,
- décret n°85-453 du 23 avril 1985 pour l'application de la loir n°83-630
du 12 juillet 1983 relative à la démocratisation des enquêtes publiques
et à la protection de l'environnement,
- circulaire n°2164/DPP/SEI du 30 avril 1985 relative aux installations
classées - manipulations de substances toxiques et dangereuses
induites par le fonctionnement d'une installation classée,
- directive 85/337/CEE du 27 juin 1985 concernant l'évaluation des
incidences de certains projets industriels publics et privés sur
l'environnement,
- décret n°93-245 du 25 février 1993, relatif aux études d'impact et au
champ d'application des enquêtes publiques et modifiant le décret
n°77-1141 du 12 octobre 1977,
- circulaire du 27 septembre 1993, prise pour l'application du décret n°93
- 245 du 25 février 1993,
- décret n°93 - 1412 du 29 décembre 1993 modifiant la nomenclature
des installations classées.

Gestion des sites pollués - Version 0 25


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

ÉTUDE DES SOLS : Etude préliminaire d'un site (potentiellement) pollué visant à :
(1) identifier les pollutions potentielles, voire à constater l'impact sur la
santé humaine et l'environnement des activités, passées ou présentes,
pratiquées sur ce site,
(2) recueillir les informations indispensables pour mettre en oeuvre la
méthode d'évaluation des risques simplifiée et de classement des sites en
vue de hiérarchiser les priorités d'intervention.
Se référer au logigramme de présentation de la politique nationale de
gestion et de réhabilitation des sites et sols pollués.
Ne pas confondre avec la pédologie, science de l'étude des sols.

Equivalent anglosaxon : Preliminary investigation, Preliminary assessment.

ÉTUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE : Etude de la distribution des événements de santé et


des facteurs qui y contribuent (expositions, autres facteurs) dans les
populations humaines.

Equivalent anglosaxon : Epidemiologic study.

ÉVALUATION DES DANGERS : Evaluation des effets indésirables qu'une substance


est intrinsèquement capable de provoquer.

Equivalent anglosaxon : Hazard assessment.

ÉVALUATION DES RISQUES : Processus en quatre étapes qui comprend


l’identification du potentiel dangereux des substances, l’évaluaiton de la
relation dos – effet, l’évaluation de l’exposition et la caractérisation des
risques.

Equivalent anglosaxon : Risk assessment.

ÉVAPOTRANSPIRATION : Perte d'eau issue d'une surface recouverte de végétation :


elle comprend l'eau captée par la végétation puis éliminée par évaporation,
l'eau éliminée par évaporation à la surface sèche des feuilles
(transpiration), et l'évaporation par le sol.

Equivalent anglosaxon : Evapotranspiration.

EXCÈS DE RISQUE INDIVIDUEL (ERI) : Probabilité pour un individu exposé de


développer la maladie considérée du fait de la source de pollution étudiée.

Synonyme anglosaxon : Individual excess risk.

26 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

EXCÈS DE RISQUE UNITAIRE (ERU) : Probabilité supplémentaire, par rapport à un


sujet non exposé, qu'un individu a de contracter un cancer s'il est exposé
toute sa vie à une unité de dose de toxique. On distingue l’ERU (unité en
-1 3-
mg/Kg/j) ) pour la voie d’administration orale de l’ERUI (unité en (mg/m )
1
) pour la voie d'administration respiratoire.

Synonyme anglosaxon : Cancer potency factor, oral slope factor.

EXPLOITANT : Toute personne, physique ou morale, qui exploite une installation


(titulaire de l'arrêté d'autorisation), ainsi que celle qui détient ou s'est vu
déléguer un pouvoir économique déterminant sur celle - ci (Loi n° 76.663
du 19 juillet 1976, décret n°77.1133 du 21 septembre 1977).

EXPLOSIBLE : Toute substance ou préparation solide, liquide, pâteuse ou gélatineuse


qui, même sans intervention d'oxygène atmosphérique, peut présenter une
réaction exothermique avec développement rapide de gaz et qui, dans des
conditions d'essais déterminées, détone, déflagre rapidement ou sous
l'effet de la chaleur, explose en cas de confinement partiel.

Synonyme anglosaxon : Explosive.

EXPOSITION : Contact d’une cible avec un agent chimique ou physique pendant une
certaine période. L’exposition est quantifiée par la quantité de substance
entrant en contact avec les barrières d’échange de l’organisme et
disponible pour une éventuelle absorption.

Equivalent anglosaxon : Exposure.

Evaluation de l'exposition : Détermination des émissions, des voies de


transfert et des vitesses de déplacement d'une substance et de sa
transformation ou de sa dégradation, afin d'évaluer les concentrations ou
doses auxquelles les populations humaines ou les composantes de
l'environnement sont exposées ou susceptibles de l'être.

Equivalent anglosaxon : Exposure assessment.

EXPOSITION AIGUË : Exposition de courte durée (de quelques secondes à quelques


jours).

Synonyme anglosaxon : Acute exposure = short-term exposure.

EXPOSITION CHRONIQUE : Exposition persistante, continue ou discontinue, se


produisant sur une longue période (ayant lieu sur une période comprise
entre plusieurs années et la vie entière).

Synonyme anglosaxon : Chronic exposure = long-term exposure.

Gestion des sites pollués - Version 0 27


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

EXPOSITION SUBCHRONIQUE : Exposition de durée intermédiaire entre une


exposition aiguë et une exposition chronique (se rapporte à une période de
vie comprise entre quelques jours et quelques années).

Synonyme anglosaxon : Subchronic exposure = exposure.

FOND GÉOCHIMIQUE NATUREL : Concentration naturelle en un élément, en un


composé ou en une substance dans un milieu donné, en l'absence de tout
apport extérieur spécifique, tel que l'activité humaine.

Equivalent anglosaxon : Geochemical background.

FRICHE : Espace laissé à l'abandon, temporairement ou définitivement, à la suite de


l'arrêt d'une activité agricole, portuaire, industrielle, de service, de
transformation, de défense militaire, de stockage, de transport.

Equivalent anglosaxon : Derelict land.

GÉNÉRIQUE : Terme appliqué, dans le contexte de la gestion des sites pollués, aux
hypothèses simplificatrices, généralement conservatives, prises dans les
scénarios d'exposition en lieu et place d'informations propres au site étudié.

Synonyme anglosaxon : Generic.

GÉOPHYSIQUE : Ensemble des techniques d'études permettant la caractérisation du


sous - sol en s'appuyant sur la mesure de paramètres physiques
(résistivité, densité, susceptibilité magnétique, ...) à partir de la surface ou
de sondages.

Equivalent anglosaxon : Geophysics.

GRANULOMÉTRIE : Répartition des minéraux par catégorie de grosseur (diamètre).

Equivalent anglosaxon : Granulometry.

HIÉRARCHISATION (DES SITES POLLUÉS) : Action visant à organiser, classer,


ordonner un ensemble défini de sites suivant des règles préalablement
déterminées.

Equivalent anglosaxon : Ranking.

28 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

IMMISSION : Transfert de polluants de l'atmosphère vers un récepteur (terme


allemand)

IMPACT : Effet d'une action, d'un aménagement, d'une exploitation de matière


première, ..., sur une milieu naturel, des organismes, un écosystème, des
paysages, ...

Equivalent anglosaxon : Impact.

INACCEPTABLE (RISQUE JUGE) : Se rapporte au niveau de risque à ne pas


dépasser fixé par l’autorité publique. Dans le cas d’un risque non
cancérigène, ce niveau correspondra à une valeur d’indice de risque.

Synonyme anglosaxon : Unacceptable risk.

INDICATEUR : Paramètre ou valeur calculée à partir de paramètres donnant des


indications sur (ou décrivant) l'état d'un phénomène, de l'environnement ou
d'une zone géographique et d'une portée supérieure aux informations
directement liées à la valeur du paramètre (OCDE) - exemple : DBO5,
DCO, .... L'indicateur doit remplir quatre fonctions : (1) validité (traduction
fidèle et synthétique de la préoccupation du départ), (2) mesurabilité
(facilité d'accès à l'information en tenant compte du coût et du temps), (3)
lisibilité (simplicité d'interprétation et non ambiguïté), (4) cohérence (dans le
temps, dans l'espace, et entre les divers éléments de la population. Il doit,
en outre, être caractérisé par sept attributs : nom, définition, mode de
calcul, unité de mesure, fréquence d'actualisation, source d'origine, maille
de validité.

Indicateur de pollution : Variable synthétique chimique, physique, ou


biologique (animal ou végétal) qui, à partir d'une certaine concentration,
témoigne de la réalité ou de l'importance d'une pollution du milieu.
Equivalent anglais : Pollution indicator.
Indice de pollution : Fonction arbitraire de la concentration d'un ou
plusieurs polluants qui est une mesure de la nocivité potentielle de la
pollution.

INDICE DE QUALITÉ : Indice, basé sur des biomarqueurs, des bioessais, des
indicateurs biocénotiques et écologiques, permettant de déterminer l'état
des systèmes aquatiques. Des grilles d'interprétation particulières
s'appliquent à ces indices. Les indices de qualité biologique les plus
couramment utilisés en France sont actuellement : Indice biotique de
Verneaux et Tuffery, Indice de Qualité Biologique Global, Indice Biologique
Global Normalisé (Norme AFNOR T90-350).

Gestion des sites pollués - Version 0 29


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

INDICE DE RISQUE : Rapport entre la dose journalière d’exposition et la dose


journalière tolérable. Un indice supérieur à 1 indique la possibilité de
survenue d’un effet toxique.

Synonyme anglosaxon : Hazard ratio.

INFLAMMABLE : Toute substance ou préparation liquide dont le point éclair est bas.

Synonyme anglosaxon : Inflammable

Extrêmement inflammable : toute substance ou préparation dont le point


éclair est extrêmement bas et le point d'ébullition bas, ainsi que toute substance
ou préparation gazeuse qui, à température et pression ambiantes, est
inflammable à l'air.

Facilement inflammable : toute substance ou préparation pouvant s'échauffer


au point de s'enflammer à l'air à température ambiante sans apport d'énergie ;
ou à l'état solide, qui peut s'enflammer facilement par une brève action d'une
source d'inflammation et qui continue à brûler ou à se consumer après
l'éloignement de la source d'inflammation ; ou à l'état liquide, dont le point éclair
est très bas ; ou qui, au contact de l'eau ou de l'air humide, produit des gaz
extrêmement inflammables en quantités dangereuses.

INGESTION : Mode d'exposition par voie orale.

Equivalent anglosaxon : Ingestion.

INHALATION : Mode d'exposition par les voies respiratoires.

Equivalent anglosaxon : Inhalation.

IN SITU : Mesure ou traitement en place, dans l'environnement naturel (terme latin).

INSTALLATION : Unité technique dans laquelle une ou plusieurs activités ou procédés


sont exercés.

INSTALLATION CLASSÉE (POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT) :


Usines, ateliers, dépôts, chantiers, carrières ainsi que toute installation fixe
exploitée ou détenue par une personne physique ou morale, publique ou
privée, qui peuvent être sources de nuisances pour la santé, la sécurité, la
salubrité du voisinage, ainsi que pour l'agriculture, l'environnement, la
protection de la nature et la conservation du patrimoine ; elles sont
formellement définies par une nomenclature qui détermine celles qui
relèvent des procédures d'autorisation ou de déclaration selon la gravité
des dangers qu'elles présentent (Loi n°76.663 du 19 juillet 1976, Décret
n°77.1133 du 21 septembre 1977).

Equivalent anglosaxon : Authorized Installation.

30 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

IRRITANTE : Toute substance ou préparation non corrosive qui, par contact immédiat,
prolongé ou répété, avec la peau ou les muqueuses, peut provoquer une
réaction inflammatoire.

Synonyme anglosaxon : Irritating.

Koc (Coefficient de partage avec le carbone organique) ; Rapport entre la quantité


adsorbée d'un composé par unité de poids de carbone organique du sol ou
du sédiment et la concentration en ce même composé en solution aqueuse
à l'équilibre. La tendance d'un composé à s'adsorber sur un sol dépend de
ses propriétés physico- chimiques et de la teneur en carbone organique du
sol ou du sédiment. Koc peut être utilisé pour déterminer la répartition d'un
composé entre l'eau et le solide.

Kow (Coefficient de partage Octanol / Eau (Water)) ; Rapport entre la concentration à


l'équilibre d'une substance chimique dans l'octanol et la concentration en
cette même substance dans l'eau. Il est utilisé pour estimer, de façon
indirecte, la sorption d'une substance organique dans un sol ou le facteur
de bioconcentration.

Kp (ou Kd) (Coefficient de partage eau / solide) ; rapport entre la concentration en


élément adsorbé et la concentration à l'état dissous à l'équilibre. Il est
généralement utilisé pour quantifier la sorption sur les sols, les sédiments
ou les particules en suspension. L'intensité de cette sorption dépend des
propriétés de l'élément étudié et de celles du sol.

LESSIVAGE : Entraînement par l'eau à travers les horizons de sols des substances
fixées sur des particules fines.

Equivalent anglosaxon : Leaching.

LIMITE DE DETECTION (MÉTHODE) : Plus basse concentration d'un élément ou


d'une substance décelable pour une méthode et une matrice données.

Equivalent anglosaxon : Method detection limit.

LIMITE DE QUANTIFICATION : Concentration au dessus de laquelle dans une


matrice définie, une mesure quantitative peut être réalisée par une
méthode donnée, avec un niveau de confiance spécifié.

Equivalent anglosaxon : Limit of quantification.

LIMONS : Terme désignant soit une fraction granulométrique (particules élémentaires


dont les dimensions sont comprises entre 2 et 50 µm), soit des dépôts
meubles de dimensions intermédiaires entre les sables et les argiles,

Gestion des sites pollués - Version 0 31


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

d'origine fluviatile, lagunaire ou éolienne (dénommés alors généralement


par loess).

Equivalent anglosaxon : Loam, silt.

LITHOLOGIE : Description de la composition des sédiments ou des roches,


comprenant les caractéristiques physiques et chimiques, telles que la
couleur, la composition minéralogique, la dureté ou la taille des grains.

Equivalent anglosaxon : Lithology.

LIXIVIATION : Dissolution et entraînement de substances d'un solide complexe sous


l'action d'un solvant (exemple : eau à travers les horizons d'un sol).

Equivalent anglosaxon : Leaching.

LOAEL (Lowest Observed Adverse Effect Level) : Niveau (dose) d'exposition le plus
bas, dans une expérience, produisant un effet néfaste observé.

Equivalent français : DMEIO : Dose Minimale ayant un Effet Indésirable


Observé.
DMENO : Dose minimale pour laquelle un effet nocif a été observé.

LOEC (Lowest Observed Effect Concentration) : Plus petite concentration, dans une
expérience, induisant un effet observé.

MAITRE D'OEUVRE : Personne physique ou morale assurant la conception, le


contrôle de la construction et la réception d'un ouvrage conformément aux
voeux du Maître d'Ouvrage.

Synonyme anglosaxon : Project manager

MAITRE D'OUVRAGE : Personne physique ou morale propriétaire actuel ou futur d'un


bien meuble ou immeuble assurant le règlement du coût de la construction
d'un ouvrage ou de sa modification conformément à ses voeux.

Synonyme anglosaxon : Owner

MEILLEURE TECHNIQUE DISPONIBLE (MTD) : Stade de développement le plus


récent des activités, des procédés et de leur mode d'exploitation, pouvant
être employées sur un site à une échelle industrielle, dans des conditions
économiquement viables, et permettant d'obtenir un niveau général élevé
de protection de l'environnement dans son ensemble.

32 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

Equivalent anglosaxon : Best Available Technology (BAT).

MILIEU : Air, sol, eau et biote (faune, flore et micro-organismes).

Synonyme anglosaxon : Medium.

MOBILITÉ : Aptitude d'une substance ou de particules à migrer, soit sous l'action de la


gravité, soit sous l'influence de forces locales.

Equivalent anglosaxon : Mobility.

MODELE : Représentation mathématique d’un phénomène physique, chimique,


biologique,...

Synonyme anglosaxon : Model.

MULTIMEDIA : Adjectif indiquant la prise en compte de plusieurs compartiments de


l’environnement dans un modèle d’exposition.

Synonyme anglosaxon : Multimedia (exposure model).

MUTAGÈNE : Se dit de tout facteur, physique, chimique, susceptible de provoquer des


modifications de la structure de l'ADN chez les organismes vivants.

Equivalent anglosaxon : Mutagen, mutagenic.

NAPPE (D'EAU SOUTERRAINE) : eaux souterraines remplissant entièrement les


pores d'un terrain perméable (aquifère) de telle sorte qu'il y ait toujours
liaison par l'eau entre les pores ; la nappe s'oppose à la zone non saturée
sus - jacente ; une nappe peut recevoir différents qualificatifs relatifs à son
gisement (nappe alluviale, ...), à ses conditions hydrodynamiques (nappe
captive ou libre, artésienne, ...), ou à des caractéristiques de l'eau (nappe
salée ou thermale, ...).

Equivalent anglosaxon : Groundwater.

NIVEAU DE CONFIANCE : Probabilité pour que la valeur réelle soit comprise dans un
intervalle de confiance calculé. Un intervalle de confiance au niveau de 95
% de la valeurs moyenne x d'une concentration calculée à partir d'un
échantillon pour lequel il y a n résultats signifie qu'il y a 95 chances sur 100
que l'intervalle contienne la valeur réelle X.

Equivalent anglosaxon : Confidence level.

Gestion des sites pollués - Version 0 33


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

NIVEAU GUIDE (ou VALEUR GUIDE) : Valeur de référence pour une grandeur
(concentration en un élément donné), destinée à servir d'aide à la réflexion
ou à la décision. Valeur en règle générale recommandée par une autorité,
sans obligation légale, utilisée (avec un jugement professionnel) lors de
l'évaluation d'un site pollué.

Equivalent anglosaxon : Guideline.

NOAEL (No Observed Adverse Effect Level) : Niveau (dose) d'exposition le plus
élevé, dans une expérience, n'ayant pas entraîné d'effet nocif observable.

Equivalent français : DSEIO - Dose Sans Effet Indésirable Observé.


DSENO : Dose sans effet nocif observé.

NOCIVE : Toute substance ou préparation qui, par inhalation, ingestion ou pénétration


cutanée, peut entraîner la mort ou des risques aigus ou chroniques.

Synonyme anglosaxon : Harmful

NOEC (No Observed Effect Concentration) : Concentration, dans une expérience,


ne produisant pas d'effet observable.

NOMENCLATURE DES DÉCHETS : Document réglementaire permettant le


classement des déchets selon un code alphanumérique en fonction de leur
origine et de leur catégorie ; le code C suivi de trois chiffres indique la
catégorie de déchet, alors que le code A suivi de trois chiffres se rapporte à
l'activité qui l'a généré (Avis du 11 novembre 1997 relatif à la nomenclature
des déchets).

Equivalent anglosaxon : Waste list.

NOMENCLATURE DES INSTALLATIONS CLASSÉES : Document réglementaire


permettant le classement des installations classées (Décret du 20 mai 1953
et ses modifications, loi n°76.663 du 19 juillet 1976, décret n°77.1133 du 21
septembre 1977).

NORME : Spécification technique approuvée par un organisme reconnu à activité


normative, pour application rationnelle, répétée ou continue, sur la base
des techniques opérationnelles du moment, mais dont l'observation n'est
pas obligatoire.

Equivalent anglosaxon : Standard.

34 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

NUISANCE : Tout facteur à caractère permanent, continu ou discontinu, qui constitue


une gène, un danger immédiat ou différé, une entrave, un préjudice
immédiat ou différé pour la santé d'un organisme, l'environnement ou le
fonctionnement d'un système (nuisance olfactive, visuelle, auditive,
encombrement, promiscuité, ...) et qui rendent la vie malsaine ou pénible.

Equivalent anglosaxon : Nuisance.

OBJECTIF : Recherche, pour un site donné, d'un résultat (exprimé sous la forme d'une
valeur numérique ou d'un énoncé narratif) pour sauvegarder, protéger ou
exploiter un milieu naturel, en fonction de l'usage auquel il est destiné en
tenant compte des conditions spécifiques du site.

Equivalent anglosaxon : Objective.

OBJECTIF DE QUALITÉ : Recherche d'un résultat avec un niveau de qualité que


souhaite atteindre ou conserver un décideur pour l'usage d'un milieu, eau
superficielle, eau souterraine, sol, air, ...

Equivalent anglosaxon : Quality objective.

PARAMÈTRE : Propriété mesurée ou observée.

Equivalent anglosaxon : Parameter.

PERMÉABILITÉ : Aptitude d'un milieu à se laisser traverser par un fluide sous l'action
d'un gradient hydraulique (différence de charge hydraulique entre deux
points d'un aquifère par unité de distance, selon une direction donnée) ;
cette perméabilité se traduira soit par une vitesse d'infiltration, soit par un
coefficient de perméabilité à l'eau ; ce coefficient dépend notamment de
l'état de saturation en eau du milieu ; la perméabilité s'exprime en volume
d'eau par unité de temps et par unité de surface, mais aussi usuellement
par unité de vitesse.

Equivalent anglosaxon : Permeability

PERSISTANCE : Propriété que possède un xénobiotique à demeurer présent dans


l'environnement. Elle peut se mesurer par la durée nécessaire pour obtenir
une dégradation complète ou partielle (cf. demi - vie).

Equivalent anglosaxon : Persistence.

PIÉZOMÈTRE : Dispositif servant à mesurer une hauteur piézométrique en un point


donné de l'aquifère, qui indique la pression en ce point ; il permet
l'observation ou l'enregistrement d'un niveau d'eau libre ou d'une pression.

Equivalent anglosaxon : Piezometer, Observation well.

Gestion des sites pollués - Version 0 35


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

PIÉZOMÉTRIE (ou SURFACE PIÉZOMÉTRIQUE) : Surface idéale qui représente la


distribution des charges hydrauliques d'une nappe à écoulement
bidimensionnel, ou des charges rapportées à une surface déterminée. Elle
est figurée par un ensemble de lignes équipotentielles de charges
équidistantes.

Equivalent anglosaxon : Piezometric level.

POINT D'EXPOSITION : Lieu de contact entre une substance et la cible. Le point


d’exposition appartient à un compartiment d’exposition.

Synonyme anglosaxon : Exposure area.

POLLUANT : Produit, substance ou composé chimique responsable d'une pollution.


On distingue les polluants primaires, rejetés directement dans le milieu
naturel, des polluants secondaires qui proviennent de réactions sur les
premiers, ou entre eux.

Equivalent anglosaxon : Pollutant.

POLLUTION : Introduction, directe ou indirecte, par l'activité humaine, de substances,


préparations, de chaleur ou de bruit dans l'environnement, susceptibles de
contribuer ou de causer :
- un danger pour la santé de l'homme,
- des détériorations aux ressources biologiques, aux écosystèmes ou aux
biens matériels,
- une entrave à un usage légitime de l'environnement.

Equivalent anglosaxon : Pollution, contamination.

POROSITÉ : Ensemble des volumes de vides occupés par des fluides à l'intérieur d'un
corps ou d'un milieu solide. Elle s'exprime par le rapport du volume des
vides occupés par des fluides au volume total du solide.

Equivalent anglosaxon : Porosity.

PORTER À CONNAISSANCE : Ensemble des actions menées par l'Etat pour informer
les acteurs économiques en vue de permettre un aménagement optimal du territoire en
intégrant diverses contraintes. Le porter à connaissance est l'acte de la procédure
d'élaboration des documents d'urbanisme par lequel le préfet :
* informe la commune, ou lorsqu'il s'agit d'un schéma directeur, l'établissement
public de coopération intercommunale compétent des dispositions nécessaires
à la mise en oeuvre des projets d'intérêt général de l'Etat, de la région, du
département, et d'autres intervenants (art. L122-1-1, den.al C.U.),
* leur communique toute information qu'il juge utile à l'élaboration des
documents d'urbanisme (art. L122-1-1 et L123-3.al 4),

36 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

* leur signale les prescriptions, servitudes, et dispositions qui s'imposent aux


décideurs locaux, y compris éventuellement les orientations du schéma
directeur et de secteur, s'il s'agit de POS ou de documents en tenant lieux.

PRÉLÈVEMENT : Recueil d'une portion d'un milieu pour l'analyse et les essais.

PRÉLÈVEMENT ÉLÉMENTAIRE : Quantité de matière prélevée en une seule fois


dans une unité d'échantillonnage (quantité définie de matière dont les
limites peuvent être physiques ou hypothétiques).

PRÉPARATION : Cf. Produit.

PRÉTRAITEMENT (DES ÉCHANTILLONS) : Ensemble des opérations que l'on fait


subir aux échantillons en vue de les soumettre à des analyses physiques,
chimiques ou biologiques. Il comporte en général cinq types : séchage,
broyage, tamisage, séparation et pulvérisation.

Synonyme anglosaxon : Pretreatment.

PRINCIPE DE PRÉCAUTION : (1) Un des principes énoncés dans la loi n° 95.101 du


2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l'environnement
: principe "selon lequel l'absence de certitudes, compte tenu des
connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder
l'adoption de mesures visant à prévenir un risque de dommages graves et
irréversibles à l'environnement à un coût économiquement acceptable", (2)
Principe de la méthode d'évaluation simplifiée des risques selon lequel, en
l'absence d'informations fiables sur un paramètre ou une grandeur devant
être appréciée lors de la notation, la note maximale (en l'occurrence 3) est
appliquée.

PRISE D'ESSAI : Partie discrète d'un échantillon qui sera soumise aux analyses.

PROCÉDÉ (DE FABRICATION) : Ensemble des moyens et des activités liés qui
transforment des éléments entrants (matières premières) en éléments
sortants (produits intermédiaires, produits finis, ...).

Equivalent anglosaxon : Process.

PROCÉDURE : Règle écrite d'organisation décrivant les responsabilités et


l'enchaînement des tâches ou activités nécessaires à la réalisation d'un
service.

Equivalent anglosaxon : Procedure.

Gestion des sites pollués - Version 0 37


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

PRODUIT : On distingue deux types de produits : les substances et les préparations.

Substances : Eléments chimiques ou composés comme ils se présentent


à l'état naturel, ou tels qu'ils sont produits par l'industrie, pour leur mise sur
le marché (Arrêté du 10 octobre 1983 relatif à la liste et aux conditions
d'étiquetage et d'emballage de substances dangereuses).

Préparation : Mélange ou solution composé de deux ou plusieurs


substances (Arrêté du 10 octobre 1983 relatif à la liste et aux conditions
d'étiquetage et d'emballage des substances dangereuses).

RÉCEPTEUR : Organisme vivant potentiellement exposé à une substance. Synonyme


de cible.

Synonyme anglosaxon : Receptor.

RECHERCHE HISTORIQUE : Première étape de la politique de gestion et de


traitement des sites et sols pollués visant à identifier, à recenser les
secteurs géographiques sur lesquels ont été pratiquées par le passé des
activités susceptibles d'engendrer une pollution de l'environnement. Ces
inventaires historiques sont, en général, réalisés à l'échelle d'une région, à
partir d'une analyse critique des archives locales (administrations, archives
départementales et communales, Institut Géographique National,
chambres de commerce et d'industrie, directions régionales des affaires
culturelles, ...).

RÉFÉRENTIEL : Ensemble des mesures référencées et datées constituant un état de


référence d'un milieu physique (air, eaux, sol) ou biologique (faune, flore
d'un biotope).

Equivalent anglosaxon : Reference.

RÉHABILITATION : Ensemble d'opérations (réaménagement, traitement de


dépollution, résorption, contrôles institutionnels...) effectuées en vue de
rendre un site apte à un usage donné. Cette opération englobe à la fois les
opérations de traitement de dépollution, celles de confinement et de
résorption des déchets sur un site pollué en vue de permettre un nouvel
usage.

Equivalent anglosaxon : Reclamation.

RÉSIDU ULTIME : Déchet résultant ou non du traitement d'un autre déchet et qui n'est
pas susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques
du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par
réduction de son caractère polluant ou dangereux.

38 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

RÉSORPTION : Opération d'élimination des déchets présents sur un site pollué.

Equivalent anglosaxon : Resorption.

RISQUE : Probabilité qu'un effet indésirable se réalise dans des conditions d'exposition
données.

Equivalent anglosaxon : Risk.

RISQUE CHRONIQUE : risque associé à deux types d’effets chroniques :


• le polluant peut ne pas s’accumuler de manière significative dans les
êtres vivants, mais exercer à chaque exposition des impacts biologiques
qui, par leur addition, se traduiront par des manifestations toxiques (c’est le
cas du benzène et des HAP cancérigènes),
• d’autres contaminants sont plus ou moins fortement accumulés à partir
du milieu par les êtres vivants (bioaccumulation correspondant à une
certaine biodisponibilité du polluant).

Synonyme anglosaxon : Chronic risk

RUISSELLEMENT : Partie des précipitations atmosphériques (pluie, neige) qui


s'écoule à la surface du sol et des versants.

Equivalent anglosaxon : Surface runoff.

SCÉNARIO D'EXPOSITION : Ensemble des activités d’un individu et des conditions


de réalisations de ces activités pouvant conduire à une exposition.

Synonyme anglosaxon : Exposure scenario.

SENSIBILITÉ : Pente de la courbe d'étalonnage, c'est à dire différentielle de la mesure


en fonction de la concentration observée.

Equivalent anglosaxon : Sensitivity.

SENSIBILITÉ (POPULATIONS, CIBLES) : Aptitude d'un organisme à réagir à des


excitations externes, en l'occurence à une pollution de site, suite à une
exposition directe (présence sur le site ou aux alentours immédiats) ou
indirecte (consommation d'eau en provenance d'une alimentation
contaminée, consommation d'aliments contaminés, pratique de sports
aquatiques, ...).
Sont considérées comme populations sensibles les nourrissons et enfants,
les femmes enceintes, les personnes agées, les malades, voire les
populations à haut risque (travailleurs soumis à de fortes expositions).

Gestion des sites pollués - Version 0 39


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

Synonyme anglosaxon : Sensitivity.

SERVITUDE ; Sujétion ou contrainte liée à l'usage d'un bien, d'un site, d'une
installation. Des servitudes d'utilité publique peuvent être instaurées par
voie administrative légale après enquête publique pour assurer :
- la protection d'un bien commun (ressources en eaux souterraines, parc
naturel, ZNIEFF, ....),
- la protection des usagers, en limitant par exemple l'accès ou l'exploitation
d'un site pollué.

Equivalent anglosaxon : Easement on real estate.

SITE : Ensemble du secteur géographique sur lequel une pollution de l'environnement


est susceptible d'être rencontrée du fait des anciennes activités pratiquées.

Site (industriel) : Secteur géographique correspondant à l'emprise


industrielle (limites de propriété).

Site (pollué) : Site présentant un risque pérenne, réel ou potentiel, pour la


santé humaine ou l'environnement du fait d'une pollution de l'un ou l'autre
des milieux, résultant de l'activité actuelle ou ancienne.

Equivalent anglosaxon : Site.

SOL : " Couche supérieure de la croûte terrestre composée de particules minérales, de


matière organique, d'eau, d'air et d'organismes" (selon le projet de norme
internationale ISO/TC 190 sur la qualité des sols).
Ce projet de norme rappelle aussi que "dans le contexte de la protection du
sol, il faut prêter attention au sol superficiel, au sous-sol et aux couches
plus profondes, et aux gîtes minéraux associés à l'eau souterraine. Il faut
aussi faire attention aux matériaux d'origine anthropique introduits dans ou
sur le sol, comme les déchets domestiques ou industriels, les boues, les
boues de curage de cours d'eau et les résidus miniers. Ceux-ci sont
importants, parce qu'ils peuvent influencer certaines fonctions du sol et
constituer une source de substances dangereuses pour le sol et affecter
les sols naturels voisins. Les processus pédologiques peuvent, en temps et
lieu, intervenir dans ces matériaux anthropiques de la même manière que
dans la roche mère naturelle et les dépôts de surface".

Sens pédologique : partie des formations naturelles superficielles


soumises aux processus pédologiques et subissant des évolutions plus ou
moins importantes dans la composition chimique et la constitution
minéralogique ; le type de sol qui va progressivement prendre naissance
dépendra (1) de la nature de la roche mère de départ (conditions
lithologiques), (2) de la nature des réactifs d'attaque (conditions physico-
chimiques), (3) de la valeur des paramètres réglant l'équilibre
thermodynamique (conditions thermohydriques).

40 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

Sens hydrogéologique : Partie des formations pédologiques et


lithologiques comprises entre la surface et le niveau de la nappe phréatique
(zone non saturée), dont les fonctions ou l'utilisation sont susceptibles
d'être affectées, de façon négative, du fait de l'apport de substances ou
polluants dangereux.

Equivalent anglosaxon : Soil.

SOLVANT ORGANIQUE : tout composé organique utilisé seul ou en association avec


d'autres agents, sans subir de modification chimique, pour dissoudre des
matières premières, des produits ou des déchets, ou utilisé comme agent
de nettoyage pour dissoudre des salissures, ou comme dissolvant,
disperseur, correcteur de viscosité, correcteur de tension superficielle,
plastifiant ou agent protecteur.
(Proposition de directive du Conseil relative à la réduction des émissions
de composés organiques dues à l'utilisation de solvants organiques volatils
dans certaines activités industrielles, n° C99/32, 26/03/1997)

Synonyme anglosaxon : Organic solvent

SOLVANT ORGANIQUE HALOGÈNE : un solvant organique contenant au moins un


atome halogène par molécule.
(Proposition de directive du Conseil relative à la réduction des émissions
de composés organiques dues à l'utilisation de solvants organiques volatils
dans certaines activités industrielles, n° C99/32, 26/03/1997)

SORPTION : Terme générique incluant l'absorption, l'adsorption, la désorption et


l'échange d'ions ; la sorption est le processus majeur de subsurface
affectant le devenir et le transport des polluants dans l'environnement.

Equivalent anglosaxon : Sorption.

SOURCE (DE POLLUTION) : Terme générique désignant une entité (spatialement


délimité, foyer) ou un ensemble d'entités dont les caractéristiques ou les
effets permettent de les considérer comme à l'origine de nuisances ou de
dangers. Il s'agit en général de zones où des substances dangereuses, des
déchets ont été déposés, stockés ou éliminés.

Equivalent anglosaxon : Source of pollution.

SPÉCIATION : Définition de la forme chimique (forme ionique, structure moléculaire,


association physique,…) ou de la phase porteuse (support minéral ou
organique), dans laquelle se trouve un élément chimique.

Equivalent anglosaxon : speciation.

Gestion des sites pollués - Version 0 41


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

SUBSTANCE : Cf. Produit.

TÉRATOGÈNE : Se dit d'un agent susceptible de produire des malformations au cours


du développement embryonnaire.

Equivalent anglosaxon : Teratogenic.

TOLÉRANCE : Aptitude d'un organisme à supporter, jusqu'à un certain seuil, une


modification des conditions de son biotope.

Equivalent anglosaxon : Tolerance.

TOPOGRAPHIE : Figuration des formes du terrain sur une carte qui constitue une
représentation plane du relief terrestre.

Equivalent anglosaxon : Topography

TOXICITÉ : Résultat de l'action plus ou moins néfaste pour un organisme vivant que
peuvent exercer des substances chimiques entrant en contact avec celui -
ci.

On dit qu'une substance est toxique lorsque, après pénétration dans


l'organisme, par quelque voie que ce soit - à une dose appropriée, en une
fois ou en plusieurs fois très rapprochées, ou par petites doses longtemps
répétées - elle provoque, dans l'immédiat ou après une phase de latence
plus ou moins prolongée, de façon passagère ou durable, des troubles
d'une ou plusieurs fonctions de l'organisme pouvant aller jusqu'à leur
suppression complète et entraîner la mort : on parle alors de toxicité létale.

On distingue la toxicité aiguë (causant la mort ou des désordres


physiologiques importants immédiatement ou peu de temps après
l'exposition), subaiguë (effets dus à des doses plus faibles, se produisant à
court terme, sur des organes cibles, parfois réversibles), ou chroniques
(causant des effets irréversibles à long terme par une absorption continue
de petites doses de polluants ou des effets cumulatifs).

Equivalent anglosaxon : Toxicity.

TOXICITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT : Effets nocifs portant sur l'individu en phase


de développement et pouvant résulter d'une exposition avant la conception
de l'un des deux parents, d'une exposition pendant la phase de
développement prénatal ou postnatal jusqu'à la phase de maturation
sexuelle.

Equivalent anglosaxon : Development toxicity.

42 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

TOXICITÉ POUR LA REPRODUCTION : Effets nocifs sur les systèmes reproducteurs


males et femelles qui peuvent résulter d'une exposition à des agents
environnementaux. La toxicité peut s'exprimer comme une altération des
organes de reproduction , une altération du système endocrinien ou avoir
des conséquences sur l'issue de la gestation. Les manifestations de ces
effets peuvent concerner le déclenchement de la puberté, la production et
le transport des gamètes, le cycle reproductif, le comportement sexuel, la
fertilité, la gestation, la parturation, la lactation, le développement, etc.

Equivalent anglosaxon : Reproductive toxicity.

TOXICOLOGIE : Science ayant pour objet l'identification et l'étude des substances


susceptibles de nuire aux organismes vivants.

Equivalent anglosaxon : Toxicology.

TRANSFERT : Migration de substances dissoutes ou non à l'intérieur d'un sol, à


travers ou à sa surface, causée par l'eau, l'air et les activités humaines, ou
bien par les organismes du sol.

Synonyme anglosaxon : Transfer.

UNITÉ DE FABRICATION : Unité regroupant les équipements nécessaires à la mise


en oeuvre d'un procédé ou d'une partie d'un procédé.

Equivalent anglosaxon : Process unit, installation.

"USAGE" DE L'EAU :
 le captage, la distribution et la consommation d'eau de surface ou d'eau
souterraine,
 toute autre utilisation d'eau de surface ou souterraine susceptible d'influer de
manière sensible sur l'état écologique des eaux.
(issu de la proposition de directive cadre sur l'eau - projet COM 97-49 du 26
février 1997).

Synonyme anglosaxon : Water use

USAGE (D'UN SITE) : Emploi, utilisation d'un bien meuble ou immeuble, d'un milieu
pour satisfaire un besoin, une fonction, un service.

Equivalent anglosaxon : Use.

Gestion des sites pollués - Version 0 43


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

VALEUR DE CONSTAT D'IMPACT (VCI) : Valeur guide française générique, utilisée


dans le cadre de la méthode nationale d'évaluation simplifiée des risques,
permettant de constater l'impact de la pollution d'un milieu, en fonction de
son usage. Dans le cas des sols, elles sont développées par le groupe de
travail "santé et environnement", sur une base méthodologique d'évaluation
des risques pour la santé humaine (études génériques). Ces valeurs
prennent en compte les risques chroniques pour la santé des populations
liés à l'usage actuel des sites. Elles intègrent les différentes voies
d'exposition des populations (inhalation, ingestion, contact cutané) et sont
définies pour deux types d'usage, l'un sensible (résidentiel avec potager),
l'autre industriel.

VALEUR DE DÉFINITION DE SOURCE SOL (VDSS) : Valeur guide française,


spécifique d'une substance, devant servir à identifier une source de
pollution constituée de sols, et à délimiter sa surface. Ces valeurs sont
valables pour la source quels que soient les milieux de transfert et
d'exposition retenus dans le schéma conceptuel du site / de la source.
Valeur à utiliser dans le cadre de la mise en oeuvre de la méthode
nationale d'évaluation simplifiée des risques.

VALEUR GUIDE : Cf. Niveau guide

VALEUR LIMITE : Valeur numérique (concentration, flux, ...) dont l'application peut
être imposée par voie réglementaire. En général, une valeur limite est
définie pour une substance, un milieu donné et un usage spécifié (cf.
concentration maximale admissible pour l'alimentation en eau potable).

Equivalent anglosaxon : Maximum contaminant level (MCL)

VALEUR LIMITE D'EXPOSITION A COURT TERME (VLE) : Concentrations,


exprimées en cm3/m3 (ppm) et en mg/m3, visant à protéger les travailleurs
contre des effets aigus ou des effets d'une exposition momentanée estimée
préjudiciable à terme (exposition d'une durée au maximum égale à 15
minutes). Ces valeurs sont utilisées en France dans le cadre de la
protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques
liés à une exposition à des agents chimiques sur le lieu de travail.

Equivalent anglosaxon : Threshold Limit Value / Short Term Exposure Limit


(TLV/STEL).

VALEUR LIMITE DE MOYENNE EXPOSITION (VME) : Concentrations, exprimées en


cm3/m3 (ppm) et en mg/m3, visant à protéger les travailleurs contre des
effets résultant d'une exposition prolongée (exposition au cours d'un poste
de huit heures). Ces valeurs sont utilisées en France dans le cadre de la
protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques
liés à une exposition à des agents chimiques sur le lieu de travail.

44 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

Equivalent anglosaxon : Threshold Limit Value / Time - Weighted Average


(TLV/TWA).

VALEUR SEUIL : Valeur limite au delà de laquelle un phénomène physique, chimique


ou biologique peut provoquer un effet donné.

Equivalent anglosaxon : Threshold.

VAPOCRAQUAGE : Pyrolyse d'hydrocarbures saturés ex gaz ou ex pétrole en


présence de vapeur d'eau. Il produit en premier lieu de l'éthylène, mais
aussi du propylène, et secondairement, selon la charge utilisée, une coupe
C4 riche en butadiène et une coupe C5+ à forte teneur en aromatiques et
plus particulièrement en benzène.

VECTEUR (DE POLLUTION) : Milieu, organisme, support physique minérale ou


organique, liquide ou solide ou gazeux, susceptible de transmettre un
élément polluant ou infectieux vers une cible à partir d'une source de
pollution, par des processus de transport identifiés.

Equivalent anglosaxon : Pollution vector, pollution pathway.

VOIE D'ADMINISTRATION : Voie par laquelle la substance pénètre dans l'organisme.


On distingue trois types : l'inhalation, l'ingestion et le contact cutané qui
peuvent être différenciés en fonction du milieu de transfert concerné :
 inhalation d'une substance sous forme gazeuse ou adsorbé sur des
poussières, ou de vapeur d'eau contaminée,
 ingestion directe de sol, d'aliments (végétaux cultivés sur le site, animaux
élevés sur le site), d'eau contaminée,
 absorption cutanée par contact avec un sol, des poussières et /ou de
l'eau (bain, douche, activités nautiques, ...)contaminés .

Synonyme anglosaxon : Route of exposure.

VOIE D'EXPOSITION : Voie de passage d’une substance de la source vers une cible.
Une voie d’exposition inclut une source, un point d’exposition et une voie
d’administration. Si le point d’exposition diffère de la source, il existe
également un mécanisme de propagation et un compartiment intermédiaire
où le polluant est transporté.

Synonyme anglosaxon : Exposure pathway.

Gestion des sites pollués - Version 0 45


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

VOLATILITÉ : Aptitude d'une substance à s'évaporer, généralement mesurée par la


tension de vapeur.

Equivalent : Volatility.

VULNÉRABILITÉ : Aptitude d'un milieu, d'un bien, d'une personne à subir un


dommage à la suite d'un événement, naturel ou anthropique.

Equivalent anglosaxon : Vulnerability.

Vulnérabilité des eaux souterraines : ensemble des caractéristiques d'un


aquifère qui détermine la plus ou moins grande facilité d'accès à ce
réservoir et de propagation dans celui - ci d'une substance considérée
comme indésirable.

XÉNOBIOTIQUE : Substance possédant des propriétés toxiques, même lorsqu'elle est


présente dans le milieu à de très faibles concentrations.

ZONE DE PRÉLÈVEMENT : Zone présumée homogène permettant de réaliser un


échantillon représentatif. Un site, une parcelle peuvent être divisés en
plusieurs zones de prélèvement.

46 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

1 - ADEME - Gestion des sites (potentiellement) pollués - hiérarchisation des sites,


guide méthodologique - Rapport version janvier 1995.

2 - ASPINWALL AND COMPANY - Department of the Environment - Contaminated


land research report : a framework for assessing the impact of contaminated
land on groundwater and surface water - CLR No 1 - 2 volumes, 1994.

3 - ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION - Dictionnaire de


l'environnement , les termes normalisés - AFNOR, 1994.

4 - BRGM - Ministère de l'Environnement, Direction de la Prévention des Pollutions et


des Risques : Gestion des sites (potentiellement) pollués - Etude des sols -
Guide technique - Rapport BRGM R 38184 UPE SGN 94, Novembre 1994.

5 - CASTANY G., MARGAT J. - Dictionnaire français d'hydrogéologie - Editions du


BRGM, 1977.

6 - COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES - Directive 67/ 548 / CEE relative à la


classification, l'emballage et l'étiquetage des substances dangereuses (et textes
la modifiant).

7 - COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES - Directive 87 / 18 / CEE du Conseil de la CEE


relative à l'application des principes des bonnes pratiques de laboratoire et à la
vérification de leur mise en application lors des essais des substances
chimiques.

8 - COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES - Directive du conseil n°91/156/CEE modifiant


la directive n°75/442/CEE relative aux déchets.

9 - COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES - Directive 93 / 67 / CEE de la commission du


20 juillet 1993 établissant les principes d'évaluation des risques pour l'homme
et pour l'environnement des substances notifiées conformèment à la directive
67 / 548 / CEE du Conseil.

10 - COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES - Directive du Conseil relative à la prévention,


à la réduction intégrée de la pollution 96/61/CE du 24 septembre 1996.

11 - DUCHAUFOUR P. - Guide des analyses en pédologie.

12 - ECETOC - The role of bioaccumulation in environmental risk assessment - 1995,


in press.

13 - ERICKSON P.A. - A practical guide to environmental impact assessment -


Academic Press inc., 1994.

14 - EXXON CHEMICAL - Guide pratique pour la protection de l'homme et de


l'environnement - 1989.

Gestion des sites pollués - Version 0 47


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

15 - FOUCAULT A., RAOULT J.F. - Dictionnaire de géologie - Ed. Masson.

16 - FRANCE - Décret du 20 mai 1953 modifié, relatif à la nomenclature des


installations classées pour la protection de l'environnement.

17 - FRANCE - Loi n°75-633 du 15 juillet 1975 relative à l'élimination des déchets et à


la récupération des matériaux.

18 - FRANCE - Loi n°76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour
la protection de l'environnement.

19 - FRANCE - Décret ministériel n°77-1133 du 21 septembre 1977 relatif aux


installations classées pour la protection de l'environnement, complété par la
circulaire du 28 décembre 1983 relative à la directive européenne SEVESO.

20 - FRANCE - Avis du 16 mai 1985 relatif à la nomenclature des déchets (J.O. du 11


novembre 1997).

21 - FRANCE - Circulaire ministérielle du 28 décembre 1990 relative aux installations


classées pour la protection de l'environnement : études déchets.

22 - FRANCE - Loi n° 92 - 646 relative à l'élimination des déchets ainsi qu'aux


installations classées pour la protection de l'environnement.

23 - FRANCE - Décret du 7 juillet 1992 modifiant la nomenclature des installations


classées, modifié et complété par le décret n°93-1412 du 29 décembre 1993.

24 - FRANCE - Arrêté du 20 avril 1994 relatif à la déclaration, la classification,


l'emballage et l'étiquetage des substances - transposition en droit français des
directives 67 / 548 / CEE et directives - filles, dont notamment 93 / 21 / CEE.

25 - FRANCE - Décret n° 94.484 du 9 juin 1994 modifiant le décret n°77.1133 du 21


septembre 1977 pris pour l'application de la loi n°76.663 du 19 juillet 1976
relative aux installations classées pour la protection de l'environnement et du
titre 1er de la loi 64.1245 du 16 décembre 1964 relative au régime et à la
répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution et modifiant le livre IV du
Code de l'Urbanisme.

26 - HARRIS M.R., HERBERT S.M., SMITHI M.A. - Remedial treatment for


contaminated land - CIRIA, London, 1995, 12 volumes, SPs 101 - 112.

27 - HOLLAND P.T. - Glossary of terms relating to the chemistry of pesticides (IUPAC


Recommendations 1994) - Applied chemistry division : commission on
agrochemicals.

28 - INTERNATIONAL STANDARD ORGANIZATION - ISO TC 190 / SC 1 / WG2 - Soil


quality - Vocabulary / part. 4 : terms and definitions relating to the rehabilitation
of soils and sites - January 1995.

48 Gestion des sites pollués - Version 0


© BRGM Editions – juin 2000
Annexe 11

29 - KHALNASKI M., SOUCHON Y. - Quelles variables biologiques pour quels


objectifs de de gestion ? - Séminaire national "Les variables biologiques : des
indicateurs de l'état de santé des écosystèmes aquatiques", 2 et 3 novembre
1994.

30 - ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ - Glossaire de la pollution de l'air -


1987.

31 - ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ - Directives de qualité pour l'eau de


boisson . 2ème édition, vol. 1 : Recommandations - 1994.

32 - PARENT S. -Dictionnaire des sciences de l'environnement - Terminologie bilingue


Français - Anglais - Editions Hatier - Rageot, 1990.

33 - RAMADE F. - Précis d'écotoxicologie, Masson Ed., 1992.

34 - RICOUR J., LALLEMAND - BARRES A. - Sites pollués et déchets : 750 définitions


pour un language commun - Manuels et méthodes BRGM, n° 26; 1994.

35 - UNITED NATIONS ENVIRONMENT PROGRAMME, INDUSTRY AND


ENVIRONMENT CENTER - Risk management of contaminated industrial land,
a training resource package, preliminary edition, octobre 1994.

36 - UNITED STATES ENVIRONMENTAL PROTECTION AGENCY - Corrective action


glossary - EPA 99002.3 - 1 A, Avril 1992.

37 - UNITED STATES ENVIRONMENTAL PROTECTION AGENCY - Drinking water


glossary : a dictionnary of technical and legal terms related to drinking water -
EPA 810 - B - 94 - 006, Juin 1994.

38 - WELSH DEVELOPMENT AGENCY (WDA) - Manual on remediation of


contaminated land - WDA report, Cardiff, 1993.

Gestion des sites pollués - Version 0 49


© BRGM Editions – juin 2000