Vous êtes sur la page 1sur 8

URGENT OUTRE AU: QUATRE DES ACQU ITTES SONT MIS EN CA USE PAR L’INSPECTION GENERALE DE L ’ACTION SOCIALE (IGA S)

6 avril 2012 | Auteur Jacques Thomet

06 avril 2012

C’est une révélation de mon s ite.

Thomet 06 avril 2012 C’est une révélation de mon s ite. Quatre des treize acquittés d’O

Quatre des treize acquittés d’O utreau sont cités comme de présumés auteur s de viols ou de sévices sexuels contre des enf ants, dans un rapport confidentiel de l’IGAS réalisé après le procès et resté secret, dont j’ai obtenu la copie.

Il ne s’agit que de l’un des co ups de théâtre, parmi d’autres, que je relaterai dans mon prochain livre sur les conséqu ences d’Outreau au profit des pédophiles. Pat ience ! Je ne puis vous en dire plus dans cet inst ant.

Quatre autres des accusés d’O utreau sont impliqués dans d’autres affaires p arallèles de pédophilie à la même époque, que j’ai étudiées et que je révélerai dans mo n ouvrage.

Un autre a avoué sa culpabilit é en audience, sans qu’elle ne fût actée, et j’e n ferai état.

Nous en sommes à neuf adulte s sur les treize acquittés.

Au-delà, au moins 23 adultes n’ont pas été poursuivis malgré les preuves c ontre eux, dont un médecin et une infirmière, sel on le rapport de l’Inspection générale des ser vices judiciaires (IGSJ) publié en juin 2006. Le s preuves de pédophilie contre ces deux adul tes sont entre mes mains.

J’espère que tous ces gens, qu i provoquent depuis 14 mois une envie de vo mir à chacun de mes réveils face à leurs crime s contre des enfants, vont à leur tour manquer de sommeil avant la révélation de leurs atrocités . Elles ne resteront pas impunies. Même si le s Assises vous ont acquittés, vos crimes vous ont mis à jamais au ban de la société!

Et je signe : Jacques Thomet

Publié dans FRANCE, OUTR EAU, PEDOPHILIE

20 réponses à “UR GENT OUTREAU: QUATR E DES ACQUITTES SON T MIS EN CAUSE PAR

L’INSPECTION GENERALE DE L’ACTION SOCIALE (IGAS)”

Simon:

6 avril 2012 at 23:26

C’est une excellente nouvelle, Merci Monsieur Thomet pour votre travail Quel bonheur, si ça pouvait rouvrir des enquêtes et libérer les enfants qui sont avec les agresseurs depuis plusieurs années pour certains,

Répondre

Révolté:

7 avril 2012 at 05:01

Monsieur Thomet,

Je n’ai pas de nouvelles de TOUS les enfants victimes de cette affaire, mais j’en côtoie au moins 1 et je peux vous dire que lire cet article me donne un dégoût profond concernant l’impunité de ces ordures. Je dis ordures, mais je ne connais pas le qualificatif juste qui leur correspond:

monstres, fumiers, pourris?

L’enfant victime d’Outreau avec lequel je vis est un dans « sale état » car le crime qu’il a subi, lui et tant d’autres enfants, est non seulement resté impuni, mais en plus, ils ont été traités de menteurs, et ça continue via les propagandes de leurs bourreaux qui donnent des conférences dans les lycées !

Monsieur Thomet, c’est des gens courageux comme vous qui permettront que la victime avec qui je vis aille mieux car c’est la vérité mise à la lumière qui peut lui faire du bien.

Je ne supporte plus ses cauchemars où il revoit ces ordures le torturer , le violer, le frapper, le menacer et d’autres choses que je ne peux pas dire. Je ne supporte plus de palper sa douleur en réalisant que ces monstres sont totalement libres et heureux de vivre. Combien de temps encore va-t-il falloir supporter cette injustice ?

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

7 avril 2012 at 09:12

Outreau (comme Angers, comme ALEGRE et CHANAL depuis « Affaire Alègre la vérité assassinée » et « Les disparus de Mourmelon » et comme le Rwanda depuis « La France au coeur du génocide des Tutsi » de Jacques MOREL), en tant que

système étouffeur et négationniste, est limpide depuis le livre de Marie-Christine GRYSON-JEHANSART. C’est un système unique, en réseau, occultiste à pédocriminalité rituelle et sacrifices

humains, qui se cartographie jour après jour, plus il s’auto-excite sur le négationnisme.

Pour Angers, un site suisse, évoquant une réunion anti-pédocriminalité à Bercelone,

cite le témoignage des enfants sur le rituel. Les ouvrages encyclopédiques de Jean-Pierre BAYARD sont extraordinairement documentés sur la cartographie de la nébuleuse occultiste et « La Mafia des sectes » de Bruno FOUCHEREAU l’est, pages 131-132, sur LUCIFER ABC. Le rideau de fer tombe dès que l’on touche à la pédocriminalité rituelle, aux sacrifices humains des rituels de pouvoir et aux génocides à la chaîne : le réseau d’étouffement

et négationniste traduit l’emprise totalitaire (viol des articles 2 et 3 de la constitution et

XVI de la Déclaration des droits de l’homme)

http://sites.google.com/site/bernardreynaudbeynost/glossaire-systemique-de-la-france

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

7 avril 2012 at 09:25

Bercelone pas Bercelone

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

7 avril 2012 at 09:26

Barcelone pas Bercelone

Répondre

Séraphim:

7 avril 2012 at 10:04

Super-Jacques, Tous les papy sont avec toi. Mais attention, en face ils ont le pouvoir, ne te brûle pas les ailes.

Cette période d’élections serait elle propice à établir les droits des enfants ? Pourrait- on imaginer que la Convention Internationale des droits de l’enfant soit enfin transformée en loi en France ?

Toi tu as envie de vomir le matin et moi j’ai une brûlure au ventre quand tout ce mal est devant moi. Courage les enfants nous avons aussi l’Amour au ventre, et c’est la

plus grande force du monde.

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

7 avril 2012 at 16:07

Angers le réseau pédocriminel « …Des accusés et des enfants décrivent des scènes avec des inconnus cagoulés, identifiés pour certains. Mais pas tous: nul ne sait qui sont les «costards-cravate» ni la «femme tatouée» dont parlent des accusés. Tiraient-ils les ficelles? «Franck V. avait un répertoire énorme et on recense des contacts dans toute la France», observe Me Rouiller. «Nous n’avons pas tout identifié, des victimes ou des agresseurs, explique Hervé Lollic. Cela fait aujourd’hui l’objet d’autres investigations»… »

http://pedophiliecannoisefrance.wordpress.com/category/reseaux/

« Ainsi en novembre 2001, en Maine et Loire en France, la Cour d’assises a condamné une mère et un père respectivement à 16 et 12 ans de réclusion pour actes de barbarie. Les parents prostituaient leurs enfants (trois filles) dès leur plus jeune âge. Après le procès, une des jeunes filles a fait d’autres révélations en déclarant que son environnement faisait partie de la branche satanique de la secte des « martinistes », une secte qui serait présente dans de nombreux pays ( France, Canada, Angleterre, Pays-Bas et autres…) ; elle parle des symboles : fleur de lys, croix renversée, bougies vertes et blanches, récitations de Soros, l’autel est un meuble de bois ancien, les hommes sont habillés de costume blanc et noir agrémenté d’une pochette rouge, ils mettent une cape sur laquelle figure une croix blanche renversée. Les femmes portent des tailleurs blanc et noir, elles portent des colliers, avec des signes funèbres tels que cercueils et tête de mort, les enfants eux n’ont pas de tenues particulières ; au cours des cérémonies on sacrifie des chats ou des lapins, le sang est recueilli dans un calice, puis versé sur la tête des enfants, les adultes se tiennent en cercle, les enfants sont nus au milieu du cercle et sont violés par les adultes, on fait boire aux enfants un liquide trouble et amer ce qui les plonge dans un état de somnolence. »

http://griess.st1.at/barcelona/enfants/glatz.htm

Répondre

Paul Emile CHARLTON:

7 avril 2012 at 18:49

ON VEUT DES NOMS !!! Terminé les comptes de fées. Terminé toutes ces histoires de pédocriminalités, de viols, d’incestes, de crimes, où l’on cache toujours le nom des bourreaux et de tous ces complices ( souvent fonctionnaires) mafios-maçonniques et aux ordres de politiques pourris. Diffamation ? On en a plus rien à foutre !!! Nous en France, au COLLECTIF AUTRE MONDE ce rapport de l’IGAS on est prêt à vous le balancer sur internet et à signer cette diffusion. Si quelqu’un n’est pas content et veut monter au charbon, aucun problème, nous en serons !!! Il risque d’y avoir explications de gravures et ce pour l’ensemble de leurs oeuvres. On va tout leur balancer par la gueule !!!

Il serait plus que temps que tout le monde et nous les premiers, se prennent en mains pour éradiquer cette fraternelle vermine, unique cause de nos pays décadents.

Répondre

Aurore:

8 avril 2012 at 00:26

Bonjour Jacques Thomet, Je reconnais que j’ai cru un temps que ces enfants étaient des mythomanes et que vous faisiez fausse route. Maintenant je vous dit bravo pour votre combat et votre persévérance. S’il y a une chose qui est insupportable sur terre, c »est de savoir que ses bourreaux vivent en toute impunité et puent dans leur respectabilité.

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

8 avril 2012 at 04:44

Le réseau de la pédocriminalité rituelle (qui succèdera à l’euthanazie : ROYAL, la seule à avoir défendu l’association des familles des disparues de l’Yonne, a été

qualifiée de rétrograde en matière de pédophilie, dès l’été 2006, lors d’une interview d’une personnalité importante dans la presse écrite) et des rituels de pouvoir avec sacrifices humains, viols et supplices, est cartographiable par deux entrées :

- l’entrée de l’étouffement et du négationnisme : Watzlawick de Palo Alto a écrit « On ne peut pas ne pas communiquer ». Le système de la barbarie rituelle (pour Outreau, c’est le meurtre de la petite fille qui a fait tomber le rideau de fer, comme les révélations des témoins X pour l’affaire DUTROUX DEFI Nice Antibes Perpignan) communique abondamment par ses efforts négationnistes désespérés.

- l’entrée du recensement des disparitions opéré par Paul Emile CHARLTON (qui a

mis à jour l’incinérateur de Cazères comme point clé de l’affaire ALEGRE et de la disparition des 191 victimes), disparitions qui se traduisent par des concentrations

géographiques. Pour les génocides, l’essentiel est dans « La France au coeur du génocide des Tutsi » de Jacques MOREL ingénieur au CNRS (sa somme fait 1501 pages !) et dans « Noir Chirac » de VERSCHAVE de SURVIE sur le génocide du Congo-Brazzaville avec le point d’orgue du Beach où c’est l’ONU qui a conduit les victimes à l’abattoir ! Pour la systémique, il faut considérer un système comme une boîte noire et analyser simplement ce qui rentre et ce qui sort. Certaines méthodes mathématiques comme les plans d’expérience pour les crash tests travaillent à partir d’informations limitées quantitativement. La question qui me travaille est : comment des être humains peuvent-ils :

-faire des choses pareilles ?

- être complices de choses pareilles ?

- accepter d’étouffer, de nier de façon militante, en réseau étoffé, dont l’emprise

traduit un stade totalitaire évoquant la République de Weimar en phase terminale (dont la « justice » évacuait la quasi totalité des assassinats)

Répondre

yaellachevresauvage:

8 avril 2012 at 05:56

Pourquoi ne pas révéler le nom de ces pédomanes impunis?

Je doute qu’ils vous poursuivent pour diffamation puisque c’est l’IGAS qui les pointe du doigt. Rien que pour lire leur nom, je me ferai un plaisir d’acheter votre livre…

Serge Garde fait-il aussi allusion à ces infâmes personnages dans le film qui sortira en même temps que votre livre?

Répondre

thizy veronique:

8 avril 2012 at 07:07

http://www.disparusdemourmelon.org/documents/rapports.htm J’ai eu affaire aux deux « grands » experts que sont le Docteur Johan Fournel mise en examen pour détention de cassettes pédopornographiques en 2008, et le Docteur Gilles Froissard que l’on m’avait conseillé que j’ai vu pendant 9 mois ( il dormait systématiquement à chaque consultation, où je lui répétais inlassablement ce que mes enfants et moi vivions) puisque j’étais gravement atteinte et qui au bout de 9 mois n’a pas voulu m’écrire un bilan psychiatrique : » Pour quoi faire ? » m’a t-il dit ironiquement , et aussi mon avocat pendant trois ans Me Buffard toujours conseillé par des « amis » qui m’a rafflé 4000 euros pour faire RIEN ! Ces trois protagonistes de Saint-Etienne sont mêlés à l’affaire « des disparus de Mourmelon »! Je m’en suis aperçu APRES ! J’ai évidemment laissé tomber les bons amis conseilleurs dont certains font partis de ma famille … Celle qui m’avait conseillé le Dr Froissard, m’avait très « amicalement » invité au mariage de son fils du côté de Montbrison. Deviner qui était là ? Pascal Clément président du conseil général à l’époque, et LE Docteur Froissard !!!!!!!!! J’ai cru qu’ils allaient prendre une syncope quand ils m’ont vu parmi les invités … c’était à GERBER !!!!

Répondre

o Bernard REYNAUD de Beynost:

8 avril 2012 at 07:42

C’est un classique, un must, pomper les victimes en les coulant en accord avec la partie adverse. Le système contrôle tout l’éventail des possibles y compris les contrefeux rideaux de fumée.

Répondre

Simon:

8 avril 2012 at 15:37

Les ordures, Les montres ce sont des criminels L’enfant en danger est donné aux agresseurs, par la justice complice, le réseau. Tous les prétextes sont bons pour isoler le parent protecteur de son enfant Il ne peut plus rien faire pour porter secours à son enfant, qui probablement continue d’être violé Paul Emile CHARLTON à raison, « Il serait plus que temps que tout le monde et nous les premiers, se prennent en mains pour éradiquer cette fraternelle vermine, unique cause de nos pays décadents. » Mettons-nous au travaille, car les années passent et rien n’a changé, les enfants sont toujours « otages »

Répondre

Bernard REYNAUD de Beynost:

8 avril 2012 at 16:51

Le modèle de contestation est « Rules for radicals » de Saul ALINSKY le défenseur des ghettos noirs aux USA à l’époque de la défense des droits civiques. C’est la méthode des Indignés.

C’est le processus défini par Serge MOSCOVICI dans « Psychologie des minorités actives » : des gens honnêtes et droits qui martèlent sans relâche la vérité finissent par être entendus.

Répondre

o

Simon:

8 avril 2012 at 22:03

« des gens honnêtes et droits qui martèlent sans relâche la vérité finissent par être entendus. » Combien d’années, l’enfant doit rester prisonnier et le jouet sexuel de ses agresseurs, avant d’être entendu ???? 5 ans, 8 ans, 10 ans et plus parfois, alors qu’il n’a pas menti, Il demandait uniquement de l’aide, son enfance est brisée. Le parent protecteur éloigné de son enfant, doit se battre toute ces années, pour enfin être entendu ?? C’est une honte, alors qu’une enquête sérieuse, faite par des personnes spécialisées mettrait fin rapidement à ces crimes et ferait économiser beaucoup d’argent et de temps à la justice

Répondre

Matthieu18six:

8

avril 2012 at 19:29

Je repense à une déclaration de Jean-Claude Monier président de la cour d’appel de

Douai :

« Antony, le fils de David Brunet et Karine Duchochois, avait clairement indiqué que son père « avait pris son zizi dans sa bouche ». Or ces faits qui auraient été commis en février-mars 2002 ont été totalement omis, la prévention visant la période 1998-99 correspondants aux faits pour lesquels Mr Brunet était mis en cause par Myriam Badaoui, Aurélie Grenon et David Delplanque. »

Si je ne m’abuse donc, David Brunet contraignait son fils Antony à la fellation, ce qui

est un viol! C’est bien un des 13 acquittés non?

Répondre

Matthieu18six:

8 avril 2012 at 19:32

Autre perle: Ama*** ne veut plus retourner chez sa mère et son beau-père, le couple LAVIER depuis le procès de l’affaire d’Outreau.

Mme Claire BEUGNET a déclaré devant la commission d’enquête : « Jusqu’à présent,

il y avait un? refus très marqué de leur part. L’une, qui a neuf ou dix ans, refuse d’être

confrontée à son beau-père Franck Lavier, dont elle continue à dire très clairement qu’elle en a été victime.

Je précise également que les deux fillettes (Aurore et Ama***) ne voulaient plus avoir

de contact, même avec leur maman… »

Répondre

Matthieu18six:

8 avril 2012 at 19:45

A ne pas oublier non plus, la déclaration d’Alain Marécaux lors d’un huis clos: « JE

SUIS COUPABLE, mais à cette époque je ne savais plus où j’en étais »

Répondre