Vous êtes sur la page 1sur 15
Motion 1 : Mobiliser les Français pour réussir le Changement. (Premier signataire : Harlem DESIR)

Motion 1 :

Mobiliser les Français pour réussir le Changement.

(Premier signataire : Harlem DESIR)

5 raisons de voter motion 1 Elle défend une cohérence politique Nous nous sommes présentés
5 raisons de voter motion 1
5 raisons
de voter
motion 1

Elle défend une cohérence politique5 raisons de voter motion 1 Nous nous sommes présentés devant les Français, aux élections présiden-

Nous nous sommes présentés devant les Français, aux élections présiden- tielle et législatives avec un projet, celui des 60 engagements de François Hollande. Maintenant, notre tâche est de les traduire dans la réalité.

Notre projet socialiste de 2011 a été adopté unanimement et les engage- ments de la campagne portés par nous tous. Nous connaissons les condi- tions pour un succès : assurer, en même temps, le redressement productif du pays et la justice sociale dans une société trop inégalitaire. Notre motion tient fermement les deux bouts de cette chaîne et ne fait pas semblant de penser que le seul verbe permet de surmonter les défis actuels.

Elle dessine concrètement un autre chemin pour l’Union européenne.que le seul verbe permet de surmonter les défis actuels. Il n’y a que deux positions

Il n’y a que deux positions qui sont cohérentes sur la question européenne aujourd’hui : soit celle qui veut une sortie ordonnée de l’euro, avec toutes ses conséquences imprévisibles pour l’économie française, soit celle qui entend préserver l’euro et, pour cela, consolider l’Union européenne et réaliser une « intégration solidaire ».

Tout le reste n’a pas de sens politique,trahit des hésitations et des contradictions. Mettre en cause des compromis européens aujourd’hui négociés âprement depuis le sommet des 28 et 29 juin, un premier plan de croissance de 120 milliards d’euros, la création d’une taxe sur les transactions financières, avec désormais l’intervention accrue de la Banque centrale européenne qui monétise une part des dettes des pays en difficulté, ce ne serait pas faciliter le passage à une autre Europe, plus fédérale, plus démocratique. Cela serait faire, au contraire, un saut en arrière !

Cela serait faire, au contraire, un saut en arrière ! Soutenir « le paquet relance »,

Soutenir « le paquet relance », avec le Traité de stabilité budgétaire qui assure de la détermination des pays européens, c’est permettre des avan- cées que nous voulons pour demain. Notre motion définit clairement les étapes qui marqueront cette réorientation de l’Union européenne, plus que jamais nécessaire dans la grande rivalité des économies à l’échelle du monde.

www.reussirlechangement.fr

3
3

Elle porte en son cœur la priorité du redressement dans la justice sociale.

Le gouvernement a avancé dans les premiers mois. Notre congrès doit marquer ce que doivent être les axes principaux d’un redressement du pays dans lequel doivent s’inscrire toutes les politiques menées. C’est une condition pour en assurer la lisibilité et la compréhension. Sept grands axes doivent concentrer nos efforts :

1. Mettre la finance au service de l’économie.

2. Concentrer les investissements dans l’éducation, l’enseignement supérieur, la formation, l’innovation.

3. Soutenir fortement l’emploi des jeunes.

4. Mettre en œuvre une sécurisation des parcours professionnels et une nouvelle législation sur les licenciements.

5. Refondre notre système fiscal et redonner du pouvoir d’achat.

6. Mener une politique écologique dans la durée pour préparer l’adaptation de notre économie.

7. Moderniser l’État pour qu’il soit plus présent et plus réactif, avec une autre étape de la décentralisation.

Elle privilégie l’unité de notre parti et veut le rassemblement le plus large.réactif, avec une autre étape de la décentralisation. Notre motion se veut d’emblée une motion de

Notre motion se veut d’emblée une motion de rassemblement. Nous revendiquons clairement cette volonté d’unité. C’est elle qui nous a permis de gagner et qui nous permettra de tenir dans l’effort. Notre motion rassemble celles et ceux qui ont su déjà se retrouver, rénover des idées de notre parti, avec un projet adopté à l’unanimité, et ses pratiques (avec les primaires citoyennes). Nos actes répondent de nos textes ! Nous voulons absolument préserver les conditions qui ont permis au parti de se rassembler et de réussir.

5
5

Elle porte les propositions qui permettent de poursuivre la rénovation entreprise avec Martine Aubry.

La rénovation, il ne faut pas en parler seulement dans les semaines qui précèdent le congrès. Il faut la faire malgré les habitudes et parfois les résistances. C’est ce que nous avons mené depuis 2008 avec le Labo- ratoire des idées, la parité dans les candidatures, la recherche de la diversité dans les responsabilités, les primaires citoyennes, les avancées sur le non-cumul des mandats… Les militants socialistes ont deux votes à exprimer nationalement, comme auparavant, le premier sur les motions avec leurs premiers signataires, liant orientations politiques et candidatures, le second, dans la foulée, sur les candidatures au poste de Premier secrétaire parmi les deux motions arrivées en tête. Notre motion comporte toute une série de propositions concrètes pour conforter la rénovation déjà menée et la porter plus loin. Elle fixe aussi des échéances priori- taires pour notre mobilisation, les prochaines élections municipales notamment. Nous tirons notre force de ce travail local, celui des élus et des militants. Nous mettrons tous nous moyens pour là aussi, conforter le changement et continuer de faire du Parti socialiste le premier parti de France.

de faire du Parti socialiste le premier parti de France. Harlem Désir Premier Signataire Jean-Marc Ayrault

Harlem Désir

Premier Signataire

le premier parti de France. Harlem Désir Premier Signataire Jean-Marc Ayrault Premier Ministre Martine Aubry Maire

Jean-Marc Ayrault

Premier Ministre

Désir Premier Signataire Jean-Marc Ayrault Premier Ministre Martine Aubry Maire de Lille Gilles Pargneaux Premier

Martine Aubry

Maire de Lille

Ayrault Premier Ministre Martine Aubry Maire de Lille Gilles Pargneaux Premier secrétaire de la Fédération du

Gilles Pargneaux

Premier secrétaire de la Fédération du Nord

Ayrault Premier Ministre Martine Aubry Maire de Lille Gilles Pargneaux Premier secrétaire de la Fédération du
Motion 2 : Question de principes (Premier signataire : Juliette MEADEL)

Motion 2 :

Question de principes (Premier signataire : Juliette MEADEL)

Motion 2 – Le vote efficace ! La rénovation des idées et des pratiques Cher(e)s

Motion 2 – Le vote efficace ! La rénovation des idées et des pratiques

Cher(e)s camarades bonjour Nous nous adressons à vous en tant que mandataires de la Motion 2, intitulée

« Question de Principes », un Congrès pour Changer

Vous trouverez sur le site : http://www.questiondeprincipes.fr/

ainsi que sur le site du PS :

http://www.parti-socialiste.fr/congres/motion/question-de-principes

le texte et les signataires de la motion, texte que vous pourrez signer et faire signer si vous souscrivez à notre démarche.

En quelques mots, cette motion est issue de plusieurs réseaux qui dans une approche transcourant souhaitent porter la parole des citoyens et des militants. Ainsi, de nombreux soutiens à la Contribution Citoyenne, de Dessine moi un parti et des forces vives du pôle écologique du parti socialiste se sont associés dans cette Motion2. Notre première signataire est Juliette Meadel, conseillère municipale à Paris. Gaëtan Gorce est un des porte-paroles. Nous avons le soutien de Jean Louis Bianco, ce qui, pour nous, est un honneur. Notre démarche se veut complémentaire de l’action de François Hollande, du gouvernement et donc du Projet Socialiste et des 60 propositions que nous avons promus tout au cours de la campagne des présidentielles et des législatives qui ont suivi.

Alors me direz vous pourquoi faire une motion indépendante et ne pas rejoindre la Motion1 ?

Il y a cela plusieurs raisons certaines profondes d’autres plus conjoncturelles. Nous voulons que la société et particulièrement le PS restent actifs, acteurs de ce changement Maintenant. Car cela serait une erreur de laisser notre président et le gouvernement seuls face à la droite, face à la finance et face aux médias. Nous devons rester mobilisés, nous citoyens et militants du PS Pour cela nous devons soutenir la politique qui se met en place, nous devons nous inscrire dans les priorités, dans la méthode de concertation et le calendrier que les français ont acceptés lors de la présidentielle et des législatives. Mais nous devons être capables, le parti socialiste doit être capable d’approfondir les orientations prises, de défricher des terrains pour l’innovation et le progrès, d’alerter sur des promesses délaissées ou sur des chantiers laissés à l’abandon. Nous défendons pour l’Europe un Projet démocratique et fédéral, car ce qui tue l’Europe c’est le manque de démocratie. Le fédéralisme c’est plus de démocratie pour les européens que nous sommes. Nous devons donc assurer un rôle d'aiguillon, dans un parti qui pourrait facilement se laisse aller au conformisme.

Nous devons aussi continuer à lutter pour la démocratie en Europe bien sûr, mais aussi en France et dans la rénovation du Parti Socialiste. Cette motion propose des pistes pour rendre irréversible cette rénovation. Nous nous voulons les porte-parole des militants qui trop souvent sont cantonnés à des rôles subalternes.

Nous voulons aussi faire émerger des idées nouvelles pour demain, Nous sommes réformistes, et fermement engagés dans la transition écologique, nous défendons la parité et la diversité.

Les causes conjoncturelles tiennent à la manière dont ce congrès se déroule.

Sous le prétexte du rassemblement, le parti des primaires connait une régression démocratique particulièrement inquiétante tant dans la forme que dans le fond. Dans la forme d'abord : Le premier secrétaire est de fait désigné par les dirigeants actuels du parti, Harlem Désir est aux commandes sans même que le vote des motions ait eu lieu. Sur le fond. Le prétexte du rassemblement derrière le gouvernement ne tient pas car le parti dans son immense majorité est déjà derrière le président Hollande. Or le Parti socialiste est un parti de rassemblement, mais aussi un espace de débat, d'orientation pour les années à venir. Ce rassemblement artificiel l'en empêche. Sur la question européenne la motion1 se retrouve écartelée entre les partisans et adversaires du traité européen. Ce schéma se reproduit au niveau de la fédération.

Cher(e)s camarades rejoignez-nous, afin de permettre à la démocratie de s'exprimer, aux militants d'exister et à la rénovation de continuer. Notre démarche n'est pas agressive, elle vise seulement à permettre l’expression de tous au sein du parti et cela sur des bases claires.

SI vous êtes convaincus par notre démarche et l'éthique que nous portons au PS, merci de signer notre motion2.

Notre vote le 11 octobre pour la Motion2, nous permettra de conforter la démocratie dans notre parti socialiste et de réussir le changement.

A noter que GAETAN GORCE présentera la motion2 « QUESTION DE PRINCIPE » ce

jeudi 4 octobre à 19h en fédération du Nord

Lydéric à Lille.

 

Amitiés Citoyennes et Socialistes,

Philippe HARQUET

Responsable des fédérations et Mandataire Nord –Motion2 – pharquet@yahoo.fr - T / 0622006106

Lydia TONOLO (lylytoto@wanadoo.fr), Daniel CORDIEZ (daniel.cordiez@neuf.fr)

Mandataires Nord Motion2

Motion 3 : Maintenant la Gauche (Premier signataire : Emmanuel MAUREL)

Motion 3 :

Maintenant la Gauche (Premier signataire : Emmanuel MAUREL)

Maintenant la Gauche, ! Motion signée par Emmanuel Maurel, Marie-Noelle Lienemann, Gérard Filoche, Utopia, Laurent

Maintenant la Gauche,

Maintenant la Gauche, ! Motion signée par Emmanuel Maurel, Marie-Noelle Lienemann, Gérard Filoche, Utopia, Laurent

!

Motion signée par Emmanuel Maurel, Marie-Noelle Lienemann, Gérard Filoche, Utopia, Laurent Coulon Mandataire fédéral : Rémi Lefebvre

Une motion utile

use. A ceux qui veulent en faire un « non événement », nous rappelons richesses
use. A ceux qui veulent en faire un « non événement », nous rappelons
richesses du PS.

Militants preuve ? Au soir du deuxième tour des primaires, après le débat, nous étions tous rassemblés !

primaires, après le débat, nous étions tous rassemblés ! A ceux qui prétendent que notre rôle

A ceux qui prétendent que notre rôle se résume au seul soutien gouvernemental, nous répondons : ne commettons pas les erreurs du passé ! A chaque fois que nous sommes arrivés aux responsabilités, il y

fois que nous sommes arrivés aux responsabilités, il y ainsi que nous contribuerons le mieux au

ainsi que nous contribuerons le mieux au changement tant attendu.

Trop de nos congrès récents ont été confisqués par les batailles des présidentiables. La belle victoire de François Hollande nous permet de tourner cette page et de faire du congrès de Toulouse, un vrai congrès

page et de faire du congrès de Toulouse, un vrai congrès Une motion alternative avec la

Une motion alternative

de Toulouse, un vrai congrès Une motion alternative avec la motion 1, et nous invitons les

avec la motion 1, et nous invitons les militants à en débattre.

motion 1, et nous invitons les militants à en débattre . de pragmatisme et de volontarisme.

de pragmatisme et de volontarisme. Le déficit qui doit commerciale, celui de nos emplois industriels, celui de nos capacités productives. Dès lors, nous pensons prioritaire, ni réaliste,

dans ce contexte de crise et peut, au contraire, nous entrainer dans la récession.

pensons prioritaire, ni réaliste, dans ce contexte de crise et peut, au contraire, nous entrainer dans
demeu Il faut renégocier le traité budgétaire qui risque de nous plonger Il ne faut
demeu
demeu

Il faut renégocier le traité budgétaire qui risque de nous plonger

le traité budgétaire qui risque de nous plonger Il ne faut pas attendre la relance pour
le traité budgétaire qui risque de nous plonger Il ne faut pas attendre la relance pour
le traité budgétaire qui risque de nous plonger Il ne faut pas attendre la relance pour

Il ne faut pas attendre la relance pour augmenter les salaires, mais plutôt augmenter les salaires pour

permettre la relance ! :
permettre la relance !
:

« redressement dans la justice ».

la relance ! : « redressement dans la justice ». des licenciements économiques : Sanofi, ça

des licenciements économiques : Sanofi, ça suffit !

». des licenciements économiques : Sanofi, ça suffit ! un strict encadrement Il nous faut passer
». des licenciements économiques : Sanofi, ça suffit ! un strict encadrement Il nous faut passer

un strict encadrement

Il nous faut passer à une fiscalité juste et réellement progressive, tenir bon sur la TVA réduite, lutter

progressive , tenir bon sur la TVA réduite, lutter pour éviter le dumping fiscal intra-européen. La

pour éviter le dumping fiscal intra-européen.

lutter pour éviter le dumping fiscal intra-européen. La transition énergétique est un impératif . La

La transition énergétique est un impératif. La préservation de nos biens communs passe notamment La sortie progressive du

nucléaire sans mise en péril de notre indépendance énergétique doit être engagée.

de notre indépendance énergétique doit être engagée. VIème République donnant davantage de pouvoir au
de notre indépendance énergétique doit être engagée. VIème République donnant davantage de pouvoir au
de notre indépendance énergétique doit être engagée. VIème République donnant davantage de pouvoir au

VIème République donnant davantage de pouvoir au parlement, limitant strictement le cumul des mandats, créant une nouvelle répartition des compétences des collectivités

nouvelle répartition des compétences des collectivités Pour contribuer à la réussite du gouvernement, il faut un

Pour contribuer à la réussite du gouvernement, il faut un parti fort. Un parti qui pèse dans le

il faut un parti fort. Un parti qui pèse dans le engagements de notre Président. Laurent
il faut un parti fort. Un parti qui pèse dans le engagements de notre Président. Laurent

engagements de notre Président.

Laurent Coulon soutient la motion 3

Laurent Coulon soutient la motion 3 Le delà des seuls engagements de campagne. - réussisse, Parce

Le delà des seuls engagements de campagne.

la motion 3 Le delà des seuls engagements de campagne. - réussisse, Parce que je veux

-

la motion 3 Le delà des seuls engagements de campagne. - réussisse, Parce que je veux

réussisse, Parce que je veux que le P.S et la gauche gouvernent dans la durée, Parce que les questions sociales doivent être la priorité du Gouvernement : emploi,

Parce que je refuse le cercle
Parce que je refuse le cercle

Parce que je refuse le traité Merkozy et souhaite une réorientation profonde de la construction européenne, Parce que je veux être un acteur du changement engagé dans la mobilisation du peuple de gauche,

P

que je veux être un acteur du changement engagé dans la mobilisation du peuple de gauche,
que je veux être un acteur du changement engagé dans la mobilisation du peuple de gauche,

Maintenant la gauche »

Motion 4 : Oser. Plus loin, plus vite. (Premier signataire : Stéphane HESSEL)

Motion 4 :

Oser. Plus loin, plus vite. (Premier signataire : Stéphane HESSEL)

MOTION 4 : Oser, plus loin, plus vite !

Avec Stephane Hessel.

En juillet 1998, Jacques Delors interpelle Lionel Jospin : "Il faut accélérer. Quelques coups de pouce ne

suffiront pas à nous faire rentrer dans le XXIe siècle." Hélas, Jacques Delors et les militants qui

partageaient son impatience ne furent pas écoutés et le 21 avril 2002 la gauche paiera très cher son manque d’audace et d’unité (les deux vont souvent de pair).

L’histoire montre que les réformes qui ne sont pas lancées dans les premiers mois d’un mandat ne le sont pas ensuite. Et ce qui était vrai en 1998, par temps calme, l’est plus encore en 2012 alors que la crise redouble d’intensité.

"Nous sommes dans une crise d’une extrême gravité" affirmait François Hollande le 31 août à Chalons. Il a raison. "Il est fort possible que la situation soit pire qu’en 2008" prévient Olivier Blanchard, chef- économiste du FMI. "Nous sommes face au risque d’un effondrement de l’ensemble du système économique mondial" affirmait déjà Jean-Pierre Jouyet, président de l’AMF, en septembre 2011.

DIRE LA VÉRITÉ, REGARDER LA CRISE EN FACE

Il y a déjà 3 millions de chômeurs et des millions de précaires dans notre pays mais l’UNEDIC et l’INSEE annoncent 420.000 chômeurs supplémentaires et 1.400.000 pauvres en plus d’ici la fin 2013 "si la croissance tient bon à 1%" !

Hélas, tout indique que, sans un sursaut, nous allons bientôt plonger dans une nouvelle crise économique et que la croissance ne va pas se maintenir à 1% : la Zone Euro vient de retomber en récession mais le reste du monde ne va pas mieux

Nous devons agir rapidement et trouver des solutions fortes pour combattre la crise, sans quoi les libéraux, conservateurs et nationalistes de toutes sortes pourraient prendre le dessus lors des européennes de 2014, ce qui signerait la fin de la construction européenne, alors même que l'UE est le seul organe assez fort pour combattre la finance internationale !

Face à ces enjeux, la motion 4 est la seule qui propose d'aller plus loin, et plus vite :

I. Plus vite plus loin pour retrouver l’équilibre des finances

Sans ajouter à la souffrance de ceux qui sont déjà touchés :

1. Court-circuiter les banques privées pour financer l’essentiel des dettes publiques et reprendre en

mains la création monétaire. Aujourd’hui la Banque Centrale Européenne n’est pas autorisée à prêter aux états membres et l’intégralité de la dette publique est financée par les marchés. Pourtant ’obstacle peut être contourné :

• Pour le financement de l’état : la BCE pourrait prêter à la Banque Européenne d’Investissement (BEI) au taux de 0,01%, laquelle pourrait alors prêter à 0,02 % aux Etats qui aujourd’hui s’endettent pour payer leurs dettes. • Pour le financement des collectivités locales et des entreprises : Une banque publique

d’investissement pourrait emprunter à la BCE et prêter ensuite aux collectivités locales et aux entreprises à des taux bas, pour financer des projets rentables à long terme.

2. Séparer les banques de dépôt et les banques d’affaires, pour interdire aux banques de spéculer

avec notre argent

4. Oser une vraie révolution fiscale, c'est-à-dire imposer comme ils doivent l’être les grandes entreprises et les citoyens les plus riches

5. Lutter radicalement contre les paradis fiscaux en boycottant les entreprises qui y ont des filiales

6. Créer un impôt européen sur les dividendes pour mettre fin au dumping fiscal européen

7. Imposer le respect des normes sociales et environnementales dans le commerce mondial

en convoquant un nouveau sommet de Philadelphie, pour lutter contre les délocalisations.

II. Plus vite plus loin pour retrouver le plein emploi

Même en cas de croissance atone :

1. Investir dans le logement une grande partie du Fonds de Réserve des Retraites comme aux

Pays-Bas où ce fonds est géré par les syndicats.

2. Créer des emplois en développant les énergies renouvelables pour enrayer la crise énergétique

et le dérèglement climatique.

3. Créer 150000 contrats d’entrepreneurs d’avenir en plus des 150000 emplois d’avenir prévus

4. Développer l’économie sociale et solidaire

5. Partager équitablement le temps de travail disponible

L’augmentation de la productivité est telle dans tous les secteurs que quels que soient les modèles de développements envisageables, le temps de travail disponible diminue inéluctablement. La croissance ne créant pas d’emploi à long terme, le plein-emploi passe par la réduction du temps de travail, que ce soit au travers d’un système des retraites bien pensé, de la prise en compte des études, d’années sabbatiques ou encore d’une nouvelle baisse hebdomadaire.

La semaine de 32 heures en 4 jours peut se faire sans baisse de salaire, sans surcoût pour l’état et sans surcoût pour les entreprises et créer près de 2 millions d’emplois !

Plus de 400 entreprises ont déjà fait ce choix. En effet, en proposant d’exonérer de cotisations chômage les entreprises qui passent à la semaine de 32h ET qui embauchent 10% d’employés supplémentaires, on peut créer des centaines de milliers d’emplois. L’exonération permet de ne pas baisser les salaires tout en maintenant stable la masse salariale globale de l’entreprise, et l’assurance chômage économise les cotisations qu’elle ne perçoit plus, sur les indemnités qu’elle n’aura plus à verser. En ajustant les taux, on peut donc obtenir une baisse du chômage, sans grever les finances publiques, sans baisser les salaires et sans augmenter le coût du travail ! Le débat sur cette question ne doit pas être esquivé !

Nous soutenons activement les 60 engagements de François Hollande lors de la présidentielle et appelons à ce qu'ils soient pleinement tenus. Mais ces engagements reposent sur des hypothèses de croissance (0,8% l'année prochaine, 1,7% l'année suivante et 2,5% ensuite) qui, nous le savons désormais, sont beaucoup trop optimistes. La croissance seule ne créera pas les emplois nécessaires pour permettre de sortir nos concitoyens de la précarité et de la misère.

Il faut donc oser ! Et c'est ce congrès qui déterminera notre volonté d'agir. Si la motion 1 l'emporte avec 90% des voix, alors le Parti deviendra atone, et sortira ruiné des prochaines élections intermédiaires. Les Françaises et les Français n’attendent pas du premier parti de gauche qu’il soit réduit à relayer la parole officielle. Ce système là est révolu et n’apportera rien.

Nous devons montrer que le Parti Socialiste reste un lieu vivant, un lieu de réflexion. Seul notre dynamisme nous permettra d'endurer les épreuves à venir. La motion 4 rescence d'autres propositions innovantes, ainsi que la manière dont nous voulons préparer les élections européennes pour les gagner et permettre le changement. Rendez-vous sur www.plusloinplusvite.fr

Contacts :

Guy.jessenne@yahoo.fr

Pascal.dolo@yahoo.fr

Motion 5 : Toulouse, mon congrès. (Premier signataire : Constance BLANCHARD)

Motion 5 :

Toulouse, mon congrès. (Premier signataire : Constance BLANCHARD)

76 ème Congrès du Parti socialiste - 11 et 18 octobre

Motion «Toulouse, Mon Congrès»

- 11 et 18 octobre Motion «Toulouse, Mon Congrès» Nos conditions, propositions, réflexions pour réussir

Nos conditions, propositions, réflexions pour réussir 2012-2017… et au-delà

www.toulousemoncongres.fr

Jeunesse

Audace

Démocratie

Horizontalité

Exemplarité

Republique

Europe

5 Motion

Horizontalité E xemplarité R epublique Europe 5 Motion Constance Blanchard Fabien Verdier Pascal Joseph Karine

Constance Blanchard Fabien Verdier Pascal Joseph Karine Martin Sauty Didier Guillot Sana Kahlaoui-de- Courcelles Béatrice Gendreau

Guillot Sana Kahlaoui-de- Courcelles Béatrice Gendreau Notre ambition : un parti de militants, démocratique,

Notre ambition : un parti de militants, démocratique, innovant et ancré dans la société

Nous souhaitons un Congrès utile

I ssus d’horizons divers et signataires de plusieurs contributions générales, nous

souhaitons ardemment la réussite de notre gouvernement et nous voulons

accompagner le changement pour qu’il s’inscrive dans la durée. Avec « Toulouse,

mon Congrès », nous affirmons que le meilleur moyen de soutenir l’action de la Gauche au pouvoir n’est pas d’étouffer les débats au sein du Parti Socialiste, mais de continuer, dans l’esprit des Primaires, à les rendre plus transparents et démocratiques, plus accessibles à l’ensemble des militants et des sympathisants.

Un parti des militants en mouvement pour affronter les défis à venir

Les primaires et leurs 3 millions de votants ont été une réussite. Elles ont donné au pays la belle image d’un parti moderne, en mouvement. En proposant la fin de la cooptation, la fin du cumul des mandats, une ouverture plus grande aux sympathisants, nous voulons poursuivre cet élan et construire un parti qui mobilise et entretient un lien constant avec les Français. C’est la clé du succès face à une droite dure et à une extrême droite menaçante, dans un contexte de forte crispation sociale et identitaire.

La jeunesse, thème fort de la campagne de François Hollande, priorité du gouvernement, au cœur de la motion

Cette motion, portée par Constance Blanchard, la benjamine du Conseil National, réunit des militants de tous âges qui pensent que le PS doit être le reflet de l’ambition de François Hollande sur la jeunesse. Pour atteindre cet objectif, il nous faut assurer le renouvellement de nos instances, la promotion de parcours divers et la transformation de nos pratiques, afin que les jeunes générations trouvent leur place en notre sein.

A l’écoute des Français et mobilisé pour accompagner durablement le changement

Le Congrès de Toulouse se déroule dans un contexte particulier : une crise sociale et identitaire qui plonge la France dans la crainte de l’avenir. Le PS ne peut se contenter d’être le porte-parole du gouvernement. Ce n’est que dans l’échange avec les Français, avec les acteurs de la société civile, avec les partenaires sociaux que l’on peut accompagner durablement le changement : un pied dans le mouvement social et les mobilisations citoyennes, un pied dans les responsabilités politiques, pour faire des mobilisations sociales des victoires politiques. Le droit au mariage et à l’adoption pour tous, le droit de vote des étrangers aux élections locales, les contrats de génération n’auraient pas pu être à l’ordre du jour du Conseil des Ministres sans les mobilisations citoyennes et l’action d’élus décidés à faire avancer le progrès social.

toulousemoncongres@gmail.com

@moncongres2012

-

1

-

facebook.com/moncongres2012

Toulouse, mon congrès

Pour un congrès utile Etre un rempart face à la montée des extremismes Le score

Pour un congrès utile

Etre un rempart face à la montée des extremismes

Le score de Marine Le Pen au 1 er tour des élections présidentielles a montré que le 21 avril n’était pas qu’un épiphénomène. Dans plusieurs pays d’Europe, le nationalisme et le populisme refont surface et menacent la démocratie. Cette situation nous impose une exigence absolue :

aller au-devant des Français, dans les territoires «abandonnés», pour ne pas abandonner aux mains des extrêmes une partie de nos concitoyens. Au sein du PS, nous devons aussi être capables de proposer des responsabilités à des camarades dont les parcours sociaux divers viendront enrichir notre force militante et notre intelligence collective.

La responsabilité de ré- enchanter le rêve Français

Nos responsabilités dépassent les seuls enjeux de pouvoir du Congrès : pour avoir une Gauche durablement en situation d’agir, nous devons définir le cap d’une société de Gauche au 21 è siècle. Cela relève de la responsabilité du gouvernement, avec ses réformes et ses priorités, dans le cadre européen et en pleine crise sociale. Mais c’est aussi de celle du PS, qui doit penser la société de demain. Sans nier les crispations identitaires, nous devons dès maintenant imaginer le pays de demain en nous appuyant sur la République, la laïcité et le métissage de la société pour ré-enchanter le rêve Français et ses valeurs de liberté, de justice, d’égalité et de fraternité.

N otre parti doit être actif,

créatif et bouillonnant pour

être en mesure de préparer

activement les échéances futures. C’est pourquoi nous proposons également un programme de travail sur les principaux enjeux

du quinquennat : la construction d’une Europe démocratique de la croissance, une République laïque à faire vivre, l’accès de toutes et tous à l’emploi, la lutte contre l’échec scolaire, notre rapport au

travail et la transition écologique de notre économie. Dans l’attente de ces conventions qui rythmeront l’activité du parti, nous souhaitons d’ores-et-déjà soumettre au débat certaines de nos propositions lors de ce Congrès, par exemple :

la fin de la cooptation (nos candidats à des fonctions internes comme externes sont élus par les militants) ;

un mandat unique pour tous les parlementaires et un non-cumul inscrit dans le temps ;

un accès à la fonction publique territoriale ou nationale à l’issue des 3 mandats consécutifs.

un écrêtement total de toute indemnité par- lementaire ;

des primaires généralisées dans toutes les villes de plus de 15000 habitants ;

la parité en 2017 avec le scrutin bi-nominal aux législatives et cantonales ;

un PS digital et open data, mais aussi la création d’un observatoire des politiques locales ;

Faire vivre le réseau des sympathisants ;

Nous proposons les conventions thématiques suivantes :

«Education» : faire de la lutte contre l’échec scolaire la grande cause de l’éducation nationale.

«Jeunesse» : réorienter les transferts sociaux directement vers le jeune bénéficiaire et non la famille

«Egalité» : répartir le congé parental de façon égale entre les parents

« Réussite pour tous » :

favoriser les reconversions à tout âge de la vie

«Sécurité dans la République» : renforcer les effectifs de proximité

«Emploi pour tous» :

encourager un modèle coopératif de production

«Changer le travail» :

soutenir les branches innovantes socialement

«Europe de la croissance» : organiser une conférence européenne du progrès social et des primaires pour élire le Président du PSE

« Notre planète, notre avenir» : Réussir la transition énergétique.

Cher/e camarade, nous sommes convaincus qu’un PS plus

démocratique, plus ouvert, plus proche des citoyens, sera

La fin des parachutages ;

L’accès aux fonctions Hollande et son gouvernement.

Et nous sommes convaincus qu’un PS qui saura mettre à profit tous les talents qui le composent sera l’une des clés de nos succès

futurs.

Pour donner toutes ses chances

Une université populaire

un atout majeur pour François

électives interdit à tout dirigeant reconnu coupable de fraude ou de corruption ;

du PS ouverte à tous dès

2013.

Des primaires au PSE pour désigner notre candidat à la commission.

à la Gauche au pouvoir, rejoins-

nous !

Toulouse, mon congrès

toulousemoncongres@gmail.com

- 2 -

@moncongres2012

facebook.com/moncongres2012