Vous êtes sur la page 1sur 14

Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Études de fonctions

 1 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Moteurs à combustion interne


Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP1)
 
Le plan est rapporté à un repère orthonormal (O ; i , j ).

Soient c 1 et c 2 les courbes d'équations respectives y = e x et y = e − x .

1° Tracer les courbes c 1 et c 2 sans faire l'étude des fonctions et placer les tangentes à c 1 et c 2 au
point A commun à ces deux courbes.
2° Pour tout réel t, on note M et M’ les points d'abscisse t appartenant respectivement à c 1 et c 2 , et
t et t’ les tangentes en ces points.
a) Montrer que les droites t et t’ sont perpendiculaires.
b) Calculer, en fonction de t, les coordonnées du point I commun à t et t’.


Photonique
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 3 (TP1)

Étude de l'intensité i dans un circuit R, L, C en série.


L'intensité i est une fonction du temps t telle que : i ( t ) = e −2t sin (π t ) (t ≥ 0).
On note c la courbe représentative de la fonction i dans un repère orthogonal avec les unités
graphiques suivantes : 5 cm en abscisse et 10 cm en ordonnée.
1° Calculer i(t + 2) en fonction de i(t).
2° Soient c 1 et c 2 les courbes représentatives des fonctions f et g définies par :

f(t) = e −2t ; g(t) = – e −2t

Montrer que c 1 est tangente à c en un point A1 d'abscisse comprise entre 0 et 2. Calculer une
valeur approchée à 10 −2 près des coordonnées de A1.

Faire la même étude avec la courbe c 2 .


3° Étudier la fonction i sur l'intervalle [0, 2]. Dresser le tableau de variation de i sur cet intervalle.
Tracer les arcs de courbes c 1 , c 2 et c correspondants.

 2 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Comptabilité et gestion
Analyse des phénomènes exponentiels (TP1)

Un distributeur étudie l'incidence du nombre de diffusions journalières d'un spot publicitaire télévisé
sur la vente d'un de ses produits. Il constate que, pour n diffusions journalières du spot, l'efficacité
6
correspondante peut s'évaluer par un nombre approximativement égal à −
n .
1 + 5e 3
6
ƒ( x) =
On considère donc la fonction ƒ, définie sur l'intervalle [0, +∞[ par : −
x
1 + 5e 3

et sa fonction dérivée ƒ′ qui exprime le rendement.


Le but principal de ce problème est de déterminer le nombre de diffusions journalières du spot, pour
lequel le rendement est maximal.
Dans toute la suite, pour chaque question où il interviendra, x désignera un quelconque élément de
l'intervalle [0, +∞[.
1° Calculer ƒ(0) et déterminer la limite de ƒ en +∞.
2° Calculer ƒ′(x).
3° Étude des variations de la fonction dérivée ƒ′ :
1
a) Montrer que, pour tout x, ƒ′( x ) = ƒ ( x ) [ 6 − ƒ ( x ) ] puis, en dérivant les deux membres de cette
18
1
égalité, montrer que, pour tout x, ƒ ′′( x ) = ƒ ′( x ) [ 3 − ƒ ( x ) ] ; ƒ ′′ désigne la fonction dérivée de la
9
fonction .ƒ ′

b) Étude du signe de ƒ ′′( x ) :

Étudier le signe de ƒ ′( x ) .

Résoudre l'inéquation ƒ ( x ) ≥ 3 ; en déduire le signe de 3 − ƒ(x).

Conclure, à partir de la question 3-a), sur le signe de ƒ ′′( x ) .


c) Dresser le tableau de variation de la fonction dérivée ƒ ′ .
(On y fera figurer la valeur exacte x0 en laquelle ƒ ′ atteint son maximum, ainsi que f ′( x0 ) ,
f ′( 0 ) et lim f ′ ).
+∞

4° Mise en évidence des résultats concernant la fonction ƒ : dresser le tableau de variation de ƒ.


5° Retour à la situation initiale : il est décidé de choisir, pour nombre de diffusions journalières du
spot, le nombre entier n0 le plus proche de la valeur x0 déterminée à la question 3-c).

Donner n0 .

 3 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Comptabilité et gestion 2001


Analyse des phénomènes exponentiels (TP1)

Les parties A et B peuvent être traitées de manière indépendante.


Une entreprise de loisirs qui possède 60 bateaux les loue à la semaine.
Cet exercice propose une étude de la rentabilité de cette activité pour une semaine fixée.
Les données financières sont exprimées en milliers de francs (kF) et les résultats demandés seront
arrondis à 10 −2 près.

Partie A : Étude du coût de fonctionnement hebdomadaire


Le coût de fonctionnement hebdomadaire C (q ) , exprimé en milliers de francs, correspondant à la
location d’un nombre q de bateaux est donné par :
C ( q) = 15 + 2q − 20 ln(0,1q + 1).

1° a) Calculer C (10) et C (20) . Le coût de fonctionnement hebdomadaire est-il proportionnel au


nombre de bateaux loués ?
b) Déterminer le pourcentage d’augmentation du coût de fonctionnement hebdomadaire lorsque
le nombre de bateaux loués passe de 10 à 20.
2° Afin d’étudier le coût de fonctionnement hebdomadaire, on considère la fonction f définie sur
l’intervalle [0 ; 60] par :
f ( x) = 15 + 2 x − 20 ln(0,1x + 1).

0,2 x
a) Montrer que f ' ( x) = pour tout x de l’intervalle [0 ; 60]. En déduire le sens de variation
0,1x + 1
de f.
b) Calculer le coût de fonctionnement hebdomadaire maximal (exprimé en milliers de francs).

Partie B : Étude du bénéfice


Chaque bateau est loué 3000 F la semaine. Le bilan financier hebdomadaire B (q ) , exprimé en milliers
de francs, correspondant à la location d’un nombre q de bateaux est donc donné par :
B( q) = q + 20 ln(0,1q + 1) − 15.
1° Afin d’étudier ce bilan, on considère la fonction g définie sur l’intervalle [0 ; 60] par :
g ( x) = x + 20 ln(0,1x + 1) − 15.
Déterminer le sens de variation de la fonction g.
2° Reproduire et compléter le tableau de valeurs ci-dessous, puis construire la représentation
graphique c de la fonction g dans un repère orthogonal d’unités graphiques : 3 cm pour 10
bateaux sur l’axe des abscisses, 1 cm pour 5 kF sur l’axe des ordonnées.

 4 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

x 0 5 1 20 3 4 60
0 0 0

g(x) -15 26,9


7

3° Déterminer graphiquement, en faisant figurer les tracés utiles, le nombre minimum de bateaux
que l’entreprise doit louer pendant cette semaine pour obtenir :
a) un bénéfice positif ;
b) un bénéfice supérieur à 20 kF.

 5 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Agencement
Calcul différentiel et intégral 2 (TP1 - TP9) ; fonction d'une variable réelle.

On veut réaliser sur un panneau mural


rectangulaire une décoration dont la
forme approximative est représentée ci-
contre.
L'aire de la décoration (région hachurée
sur le dessin) doit mesurer le tiers de
l'aire totale du panneau.
-1 On décide, pour des raisons de symétrie
1
en particulier, de définir la courbe
0 frontière f de la décoration comme la
représentation graphique dans le repère
 
orthonormal (O ; i , j ) d'une fonction ƒ, définie sur l'intervalle [-1, +1] par :

f ( x ) = ax 4 + bx 2 + c ,
où a, b et c sont des nombres réels.

1° En exprimant que f passe par A, que f est tangente à l'axe (O ; i ) en A et que l'aire de la décoration
est égale au tiers de l'aire du panneau, montrer que a, b et c vérifient le système :
a + b + c = 0

 2a + b = 0
3a + 5b + 15c = 5

En déduire a, b et c.

2° On considère maintenant la fonction g définie sur [0 ; 1] par : g ( x ) =


8
(
5 2 2
x −1 .)
a) Étudier les variations de g sur [0, 1]. Tracer la courbe c représentant g dans un repère
orthonormal (unité graphique : 10 cm). Préciser une équation de la tangente à la courbe c au
1
point K d'abscisse .
3
b) La tangente précédente coupe l'axe des abscisses au point I et l'axe des ordonnées au point J.
2
Montrer que JK = JI .
3
c) On appelle S le symétrique de O par rapport à I.
En utilisant le b), montrer que la droite (OK) coupe le segment [JS] en son milieu.

 6 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Étude et économie de la construction


Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP1 - TP5 - TP8 - TP9)

La figure ci-dessous schématise l'un des deux côtés verticaux d'un pont suspendu. Les filins verticaux
tels que HH' sont régulièrement espacés les uns des autres. Il n'y a pas de filin en AB, ni en A'B'.
La longueur AA' est de 360 mètres.

B' y B

H'

x' O P x
P' A' H A
y'

On se propose de représenter avec précision l'arc B'KB et d'exploiter cette représentation.


On admet que, dans le repère orthonormal d'axes x'Ox et y'Oy dans lequel le point A a pour
coordonnées (180 ; 0) l'arc B'KB est représenté par l'arc de courbe c d'équation y = ƒ(x), où ƒ est la
fonction définie sur l'intervalle I = [-180 ; 180] par :
x x
 x  −
f ( x ) = 2 ch   = e 41 + e 41
 41 
1° a) Étudier la parité de la fonction ƒ. En déduire une conséquence graphique.
b) Étudier les variations de la fonction ƒ et tracer avec précision l'arc de courbe c (unité
graphique : 1 mètre est représenté par 1/20 cm).
2° a) Quelle est la hauteur de la tour AB ?
b) Résistance au vent : pour conserver une marge de sécurité, on considère que la surface exposée
à l'action du vent est égale au dixième de la surface plane, pleine et fermée A'B'KBA. Calculer,
en mètres carrés, l'aire de la surface exposée au vent.

 7 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

En assistance technique d'ingénieur


Calcul différentiel et intégral 2 (TP1 - TP4 - TP8 - TP9) ; fonctions d'une variable réelle.

L'objet de ce problème est le calcul de la longueur d'un câble suspendu entre deux pylônes.
Première partie
Cette première partie propose la résolution sur R de l'équation (1) ci-dessous :
1
ch ( X ) = X +1 (1)
8

où la fonction ch est définie sur R par ch ( x) =


1 x
2
( )
e + e − x (la courbe représentant cette fonction est
appelée « chaînette »).
 
1° Le plan est muni d'un repère orthonormal (O ; i , j ), d'unité graphique dix centimètres.

Recopier le tableau suivant, puis le compléter en donnant des valeurs décimales approchées à 10 −3
près de ch(X), obtenues à l'aide d'une calculatrice.

X 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,6 0,8 1

ch(X)

Dessiner sur le même graphique, pour X appartenant à l'intervalle [-1 ; 1], la chaînette d'équation
1
Y = ch ( X ) et la droite d'équation Y = X + 1 .
8
On constate graphiquement que la chaînette et la droite se coupent en deux points dont les
abscisses sont les solutions de l'équation (1).
2° Donner un intervalle d'amplitude 0,1 contenant la solution X 0 non nulle de l'équation (1).

Montrer que, plus précisément, X 0 est compris entre 0,248 et 0,249.

Seconde partie :
Un câble est suspendu aux sommets A et C de deux pylônes de 50 m de hauteur, distants de 400 m ;
son point le plus bas, B, est situé à une hauteur de 25 m.
On admet que, soumis à la seule pesanteur, ce câble a la forme d'une chaînette.
 
Pour modéliser ce problème, on définit dans le plan muni d'un repère orthonormal (O ; u , v ), où
l'unité représente 1 m, les points A, B et C de coordonnées respectives (200 ; 50), (0 ; 25), (-200 ; 50),
1
et la courbe c d'équation y = ch (αx ) + β , où α et β désignent deux constantes réelles non nulles.
α
1° Écrire un système de deux équations à deux inconnues α et β traduisant l'appartenance des points A
et B à la courbe c.
2° a) On effectue le changement d'inconnue X = 200 α. Montrer que l'on peut écrire un système
équivalent au précédent où figure l'équation (1) de la première partie.
b) En déduire l'expression de α et β en fonction du nombre X 0 , solution de l'équation (1).
Remarque : on ne demande donc pas de valeur numérique pour α et β.
 8 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

3° Exprimer en fonction de α, puis en fonction de X 0 , la longueur L de l'arc ABC de la courbe c,


1
d'équation : y = ch (αx ) + β .
α
On rappelle la formule donnant la longueur L d'un arc de la courbe représentative d'une fonction ƒ :
b
L= ∫a 1 + [ ƒ ′( x ) ] 2 dx

où a et b sont les abscisses des extrémités de cet arc de courbe, avec a ≤ b.)

Les questions suivantes ont pour but de calculer une valeur approchée de L.
sh ( X )
4° a) La fonction h est définie sur l'intervalle [0 ; 1] par : h( X ) = X − th ( X ) = X − .
ch ( X )
Calculer h(0).
Déterminer la fonction dérivée h′ de h.
En utilisant les résultats obtenus, préciser le signe de h(X) lorsque X appartient à l'intervalle ]
0, 1].
sh ( X )
b) La fonction Φ est définie sur l'intervalle ]0, 1] par : Φ ( X ) = 400 .
X
Calculer Φ′ (X) et montrer que, pour tout X de ]0, 1], Φ′ (X) a le même signe que h(X).
En déduire le sens de variation de Φ.
5° Quelle est la longueur du câble ABC, à deux centimètres près ?

 9 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Conception des produits industriels


Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 3 (TP1 - TP4 - TP5 - TP8)

Le but du problème est de calculer, pour un fil de longueur donnée accroché à deux points donné A, B,
la flèche IJ.
On admet que le fil prend la forme de la
courbe ci-contre, appelée chaînette.
A I B On admet que cette courbe a, dans un repère
 
j
orthonormal (O ; i , ), une équation de la
forme :
1
y= ch (λx)
J λ
où λ est un paramètre réel positif dépendant
des données physiques.

1
A - Étude de fonctions f λ définies sur R par : f λ ( x ) = ch (λx)
λ
1° Étudier les variations de la fonction ƒ1 sur l'intervalle [-2, +2].

2° Étudier les variations de la fonction ƒ2 sur le même intervalle.

3° Construire les courbes représentatives c 1 et c 2 des fonctions ƒ1 et ƒ2 dans un même repère


 
orthonormal (O ; i , j ).
4° Vérifier, par le graphique, que l'équation ƒ1(x) = ƒ2(x) a une solution unique α sur [0, 2].

Utiliser le graphique pour donner un encadrement de α d'amplitude 0,5.


Donner une valeur approchée de α à 10-2 près.

B - Longueur des arcs de chaînette c 1 et c 2 entre les points d'abscisses −1 et +1.

(On rappelle que ch 2t − sh 2 t = 1 )

1° On admet que la longueur de l'arc de chaînette c 1 entre les points d'abscisses -1 et +1 est égale à :
1
∫−1 1 + ( ƒ′( x ) ) 2 dx

Calculer cette intégrale en fonction de λ.


2° Calculer à 1 mm près, les longueurs des arcs de chaînette c 1 et c 2 sur l'intervalle [-1; +1].

C - Calcul de la flèche pour un fil de longueur donnée.


On suppose la longueur du fil égale à 4 mètres et la distance AB égale à deux mètres.
 
On admet que, dans un repère orthonormal (O ; i , j ), le fil prend la forme d'une chaînette d'équation :

 10 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

1
y= ch (λx)
λ
les points A et B ayant des abscisses égales respectivement à -1 et à +1.
Il s'agit de déterminer λ, puis la distance IJ.

A I B
1° Exprimer IJ en fonction de λ.
2° En utilisant le résultat de la question B - 1°, démontrer que la
valeur de λ cherchée est solution de l'équation :

 J 4
(
1 λ
)
e − e − λ = λ , pour λ ≥ 0.
j
Par une lecture graphique, vérifier que la valeur de λ cherchée est
 comprise entre 2 et 3.
O i

3° Déterminer une valeur de λ à 0,1 près.


En déduire une valeur de la flèche IJ à 10 cm près.

 11 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Informatique de gestion 2000


Calcul différentiel et intégral 1 (TP1) ; fonctions d'une variable réelle.

Les parties B et C de cet exercice peuvent être traitées indépendamment de la partie A.

Une étude statistique a permis d’établir qu’à partir du début de l’année 1990, le taux des ménages
équipés d’un ordinateur dans une ville V est donné approximativement, en fonction du nombre t
d’années écoulées depuis le début de l’année 1990 par
1
f (t ) = , où k et a sont deux nombres réels positifs.
1 + k e −at
D’après cette étude, on sait qu’au début de l’année 1990, 20 % des ménages étaient équipés d’un
ordinateur et qu’au début de l’année 1999, 40 % des ménages l’étaient.

Partie A

Détermination de k et a.
1 + k = 5
1° Montrer que k et a sont solutions du système d’équations  −9a .
1 + k e = 2,5
2° Résoudre ce système, puis donner la valeur décimale arrondie à 10 −2 près de a.

Partie B

Étude de la fonction f.
On admet que la fonction f est définie pour tout nombre réel t appartenant à l’intervalle [ 0 ;+∞[ par
1
f (t ) = .
1 + 4 e −0,11t
 
On note c sa courbe représentative dans le plan rapporté à un repère orthogonal (O ; i , j ). (unités
graphiques : 0,5 cm sur l’axe des abscisses, 10 cm sur l’axe des ordonnées).
1° a) Étudier la limite de f en + ∞ et en déduire que c admet une asymptote, notée ∆ , dont on
donnera une équation.
b) Montrer que, pour tout nombre réel t appartenant à l’intervalle [ 0 ;+∞[ ,
0,44 e −0,11t
f ' (t ) = .
(1 + 4 e −0,11t ) 2

c) Dresser le tableau de variation de f.


d) Tracer ∆ et c (placer en particulier les points de c d’abscisses respectives 20 et 40).
e) Résoudre algébriquement l’équation f (t ) = 0,6 et faire apparaître sur la figure les traits
permettant de visualiser cette résolution.
1
2° On considère la fonction F, définie sur l’intervalle [ 0 ;+∞[ par F (t ) = ln(4 + e 0,11t ) .
0,11
Montrer que F est une primitive de f sur l’intervalle [ 0 ;+∞[ .
1 0,1
Calculer la valeur moyenne de f sur l’intervalle [7 ; 9], c’est à dire
2 0
f (t ) dt . ∫
Partie C

Utilisation des résultats de la partie B.

 12 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

On suppose que f (t ) est une approximation satisfaisante, au moins jusqu’en 2010, du taux des
ménages équipés d’un ordinateur dans la ville V.
En utilisant cette approximation et des résultats obtenus à la partie B, déterminer :
a) le pourcentage des ménages équipés d’un ordinateur au début de l’année 2010 ;
b) l’année à partir de laquelle 60 % des ménages seront équipés d’un ordinateur ;
c) une valeur approchée du pourcentage moyen des ménages équipés d’un ordinateur entre le
début de l’année 1997 et le début de l’année 1999.

 13 
Calcul différentiel et intégral - Études de fonctions

Groupement B 2002

1. Soit f la fonction définie sur [0 ; 5] par f ( x) =


1 3
4
( )
x − 9 x 2 + 24 x . On note c f la courbe
représentative de f dans un repère orthonormé d’unité 1 cm.
a) Calculer f ′(x) où f ′ désigne la fonction dérivée de f.

b) Résoudre l'équation f (x) = 0. Étudier le signe de f ′(x ) lorsque x varie dans [0 ; 5].

c) Dresser le tableau des variations de f.


d) Déterminer une équation de la tangente T à la courbe c f à l'origine O du repère.

e) Tracer la courbe c f et sa tangente T.

2. Soit g la fonction définie sur [0 ; 5] par g ( x) = − x 2 + ax + b .


Déterminer les réels a et b sachant que la courbe représentative de g passe par l'origine O du repère
et par le point A de coordonnées (5 ; 5).
3. Soit h la fonction définie sur [0 ; 5] par h( x) = − x 2 + 6 x .

a) Calculer h ′(x) où h ′ désigne la fonction dérivée de h.

Étudier le signe de h ′(x) lorsque x varie dans [0 ; 5].


b) Dresser le tableau des variations de h.

c) Montrer que les courbes c f et c h ont, en O, la même tangente T.

d) Construire la courbe c h dans le même repère que précédemment.

4. Soit s la partie du plan comprise entre les courbes c f et c h . Calculer l’aire de s en cm 2 (on en
donnera la valeur exacte et une valeur arrondie au centième).
5. Construire les images c ′h et c ′f de c f et c h par la rotation de centre O et d’angle 90° dans le
sens direct (c'est à dire inverse des aiguilles d'une montre). Construire ensuite les images des quatre
courbes c ′h , c ′f , c f et c h par la symétrie de centre O.

 14 