Vous êtes sur la page 1sur 12

La prescription du bien et l’interdiction du mal

Madina

Cheikh Salaah Al-Boudaïr


Vendredi 7/5/1425 (25/6/2004)

Serviteurs d’Allah !

Craignez Allah, car la criante d’Allah est le meilleur gain, et son obéissance est la
descendance la plus élevée :

{O vous qui avez cru ! Craignez Allah comme Il doit être craint.

Et ne mourrez qu’en pleine soumission}.


O Musulmans !

La préservation de l’état sacré de l’Islam et la protection de la société musulmane contre


le fait d’être en désordre [disloquée] et d’être détruit par les hérésies, les légendes, les
péchés et les transgressions [les désobéissances], ainsi que sa protection contre les
vagues de mal agitées et les effets des tentations, et l’avertir contre les endroits
glissants et les abîmes de la chute, est une grande base parmi les bases de la
législation islamique, et un pilier élevé parmi ses piliers forts, qui est représenté par la
prescription du bien et l’interdiction du mal. C’est le devoir le plus important et le dépôt le
plus grand qui sont la protection des sociétés et la haie de la bonne éducation et des
bonnes qualités, et avec eux, leurs affaires [leurs situations] sont bonnes et leur sécurité
est stable. Et si la prescription du bien et l’interdiction du mal disparaît dans une société,
leurs croyances s’écarteront du droit chemin, leurs situations seront mauvaises et leurs
caractères changeront ; et si elle s’affaiblit dans une société, les aspects de
l’exagération apparaîtront, et les signes avant-coureurs de la désorganisation se
répandront. Et lorsque la communauté suit le droit chemin et met en pratique la
législation islamique, parmi ses premiers devoirs, se trouve l’établissement de l’autorité
de la prescription du bien et de l’interdiction du mal, l’élévation de son drapeau et de sa
construction, et la glorification de ceux qui prescrivent le bien et interdissent le mal, car
toutes les autorités se réfèrent à elle ; Allah (qu’Il soit béni et exalté) a dit :

{Ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat,
acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable.

Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah}.

Et Il a dit (qu’Il soit béni et exalté) :

{Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le
convenable et interdit le blâmable.

Car ce seront eux qui réussiront}.

Une communauté qui dirige et réalise la législation d’Allah dans la société musulmane,
et qui déclare la vérité devant les visages de ceux qui ont des âmes malades, qui
veulent rassasier leurs envies bestiales en troublant la sécurité de la communauté et en
dégradant ses richesses. Et Allah (le Puissant et le Haut) a dit en décrivant la communauté
du prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) et en mentionnant les causes de
l’excellence :

{Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes.

Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah}.


O Musulmans !

Les péchés et les mauvaises actions sont la maladie incurable et l’épidémie meurtrière
qui sont la cause de la destruction des sociétés et de leur perte ; et négliger de changer
les mauvaises actions, de les combattre et de les arrêter fait partie des causes les plus
importantes de l’arrivée des punitions et de la descente du châtiment. La mère des
croyants, Oum Al-Hakam Zaïnab bint Jahch (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit que le
messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) entra chez elle en étant effrayé et en
disant :

(Il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah. Malheur aux arabes à cause d’un mal qui
approche ! La barrière de Gog et Magog [Ya’djouj et Ma’djouj] a été ouverte
comme cela, [et il fit un cercle en joignant le pouce et le doigt qui le suit]). Je dis :

- « O Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) ! Périrons-nous alors que parmi
nous, se trouvent des pieux ? ». Il dit :

(Oui. Si la débauche [l’impiété] augmente) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et le prophète (que les prières et les salutations d’Allah soient sur lui) a dit :

(Allah ne punit pas les gens communs à cause des actions des élites [de la
société], jusqu’à ce qu’ils voient les gens accomplir des actes blâmables parmi
eux, et alors qu’ils sont capables de désapprouver ces actes, ils ne les
désapprouvent pas ; donc, lorsqu’ils feront cela, Allah punira les gens communs
et les élites) Rapporté par Ahmed.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Tout peuple dans lequel les péchés sont commis, puis ils sont capables de
changer cela mais ils ne le changent pas, le châtiment d’Allah sera alors proche
pour eux tous) Rapporté par Abou Daawoud et d’autres.

Et Omar ibn Abdelaziz (qu'Allah (qu'Il soit exalté) lui fasse miséricorde) écrivit à un homme
parmi ses gouverneurs :

- « A chaque fois que les actes blâmables apparaissent dans un peuple, et que les gens
pieux parmi eux ne leur interdisent pas ces actes, Allah les punira d’un châtiment
provenant de Lui ou par les mains de qui Il désire parmi Ses créatures ; et les gens
seront toujours protégés contre les châtiments tant que les gens du faux seront
combattus et que les choses interdites disparaîtront parmi eux ».
O Musulmans !

La négligence dans la religion et l’absence d’interdiction du mal entre les musulmans,


font partie des causes les plus importantes de la malédiction, du rejet et de
l’éloignement de la miséricorde du plus Miséricordieux des miséricordieux. Le prophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Le début de la négligence parmi les fils d’Israël fut : lorsqu’un homme rencontrait
un autre homme, et disait : « O untel ! Crains Allah et abandonne ce que tu fais,
car il t’est interdit de faire cela. Puis, il le rencontrait le lendemain alors qu’il se
trouvait dans la même situation, et cela ne l’empêchait pas qu’il soit celui avec qui
il mangeait, buvait et s’asseyait. Puis, lorsqu’ils firent cela, Allah frappa leurs
coeurs les uns contre les autres, puis, Il dit :

{Ceux des enfants d’Israël qui n’avaient pas cru, ont été maudits pas la bouche de
David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient.

Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable.

Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient !}.

Puis le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit :

(Je jure par Allah que si vous ne prescrivez pas le bien, n’interdisez pas les actes
blâmables, n’arrêtez pas l’injuste et ne le forcez pas à suivre la vérité, Allah
frappera vos coeurs les uns contre les autres, puis Il vous maudira comme Il les a
maudits) Rapporté par Abou Dawoud et Tirmidhi.

Ils ont été maudits dans le Livre d’Allah, une malédiction qui est lue au cours des jours
et des années, et jusqu’au jour où les gens se lèveront pour la rencontre du Seigneur
des mondes. Donc, méfiez-vous - serviteurs d’Allah - de leur mauvais chemin et de leurs
actes blâmables, car il n’y a aucun lien entre les serviteurs et le Seigneur des serviteurs
sauf le lien de l’adoration et de l’obéissance ; par conséquent, celui qui suit et met en
pratique la législation d’Allah, mérite la générosité et la satisfaction d’Allah, tandis que
celui qui se détourne du chemin de la vérité et de la guidée, obtiendra la malédiction, la
déception et la perte. O Vous qui êtes satisfaits d’Allah en tant que Seigneur, de l’Islam
en tant que religion et de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) en tant que Prophète
et messager, écoutez et comprenez la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Quiconque parmi vous voit une chose blâmable, doit la changer avec sa main ;
s’il ne peut faire cela, qu’il la change alors avec sa langue ; et s’il ne peut pas,
qu’il la change avec son coeur, et c’est le plus bas degré de la foi)

Rapporté par Mouslim.


Réfléchissez et interrogez-vous les uns les autres, où est l’effet de l’application de ce
hadith en nous-mêmes et dans nos sociétés ? Où sont notre foi sincère et notre
dévotion complète pour ce avec quoi Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) est venu ?

(Quiconque parmi vous voit une chose blâmable, doit la changer avec sa main) : le
dirigeant dans son autorité, le gouverneur dans sa principauté, le commandant dans son
armée, l’homme dans sa famille, et chaque responsable dans ce qui est sous son
intendance et sa responsabilité. Et un homme parmi les pieux prédécesseurs a dit :

- « Quelle est la valeur d’une vérité qui n’a pas d’exécution [d’application] ».

O Pères et mères !

Nettoyez vos maisons de toutes les choses blâmables, et que la maison de la prophétie
soit en cela un modèle pour vous, en suivant son chemin et en l’imitant. Aïcha (qu'Allah
soit satisfait d'elle) a dit :

- « Le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) revint d’un voyage, alors que j’avais
mis un rideau sur lequel se trouvaient des statues [des dessins] dans un endroit de la
maison ; lorsque le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) vit le rideau, il
l’arracha et son visage changea de couleur, puis il dit :

(O Aïcha ! Ceux qui auront le châtiment le plus dur le jour du jugement, sont ceux
qui imitent la création d’Allah (qu'Il soit exalté)) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

O Musulmans !

Quiconque parmi vous ne peut pas arrêter le mal par la main et le pouvoir, doit alors
l’arrêter par la langue et la parole, Oubaadah ibn As-Saamit (qu'Allah soit satisfait de lui) a
dit :

- « Nous prêtâmes serment d’allégeance au messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le
salue) en ce qui concerne le fait d’écouter et d’obéir dans la difficulté, la facilité, l’aisance
et la contrainte ; ainsi qu’à le préférer à nous-mêmes, à ne pas nous révolter contre
ceux qui détiennent le pouvoir, sauf si nous voyons une mécréance évidente en ayant
une preuve provenant d’Allah (qu'Il soit exalté), à dire la vérité partout où nous nous
trouvons sans avoir peur du blâme de celui qui critique »

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Et d’après Abou Saïd Al-Khoudri (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui
et le salue) a dit dans son sermon :
(Que la peur des gens n’empêche pas à un homme de dire la vérité lorsqu’il la
connaît) Rapporté par Tirmidhi et Ahmed qui a ajouté :

(Car dire la vérité ou rappeler un acte blâmable, ne fait pas se rapprocher la mort
ni éloigner la subsistance).

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Qu’aucun de vous ne se méprise lui-même). Ils dirent :

- « Comment peut-on se mépriser soi-même ? ». Il dit :

(Il voit une chose qu’Allah lui a ordonné de blâmer, puis il ne la blâme pas ; Allah
(le Puissant et le Haut) lui dira le jour du jugement : « Qu’est-ce qui t’a empêcher
de dire pour moi telle et telle chose ? ». Il dira alors :

- « La peur des gens ». Allah lui dira :

« Qui méritait donc le plus que tu le craignes » Rapporté par Ibn Maajah.

O Musulmans !

Le malheur s’aggrave lorsque les tentations se succèdent sur les coeurs et lorsque le
danger des péchés disparaît des coeurs, puis les gens commettent les péchés et
transgressent les ordres d’Allah jusqu’à ce que le bien devienne un mal et le mal
devienne un bien ; le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Les tentations se succèderont sur les coeurs les unes après les autres ; donc, on
mettra un point noir dans le coeur qui les accepte, et on mettra un point blanc
dans le coeur qui les désapprouve, jusqu’à ce qu’il y aura deux coeurs : blanc
comme la pureté et aucune tentation ne le nuira tant que les cieux et la terre
existeront, et l’autre coeur sera noir et comme un verre renversé, il ne connaîtra
pas le bien et ne désapprouvera pas le mal sauf ses passions qu’il suivra)

Rapporté par Mouslim.

Et on demanda à Houdhéïfa ibn Al-Yamen (qu'Allah soit satisfait de lui) :

- « Quel est le mort parmi les vivants ? ». Il répondit :

- « Celui qui ne désapprouve pas le mal avec sa main, ni sa langue, ni son coeur ».

Et dans le recueil de hadiths authentiques de Mouslim, le prophète (qu'Allah prie sur lui et
le salue) a dit :
(Il n’y a aucun prophète qu’Allah envoya avant moi sans qu’il n’ait dans sa
communauté des disciples et des compagnons qui prenaient de sa Sounnah et lui
obéissaient ; puis venaient des gens qui les succédaient, qui disaient ce qu’ils ne
font pas, et accomplissaient ce qu’ils n’ont pas reçu l’ordre d’accomplir ; donc,
quiconque les combat avec sa main, est un croyant ; quiconque les combat avec
sa langue, est un croyant ; et quiconque les combat avec son coeur, est un
croyant ; et après cela, il ne reste plus rien de la foi, pas même un grain de
moutarde).

O Musulmans !

Les ennemis de l’Islam parmi les juifs, les chrétiens, les athées et ceux qui les suivent,
n’ont jamais cessé de lancer des attaques successives contre la communauté de l’Islam
à travers des moyens et des messages dont le niveau et le contenu sont bien connus,
leur but est d’ébranler la croyance de la communauté, de détruire leurs bonnes qualités
morales, d’effacer leur identité et de l’éloigner de son message [sa mission]. Donc, avec
quoi les musulmans ont-ils fait face à ces attaques ? Ont-ils fermé les portes devant
elles ? Les ont-ils combattues comme ils devaient l’être ? Ont-ils apporté les garanties
suffisantes afin que le mal et la corruption ne se propagent ? Beaucoup de musulmans -
malheureusement - à cause de la distraction [de l’inattention] de la religion d’Allah, du
peu de précaution et d’éveil, ont ouvert leurs pays, leurs magasins, leurs maisons et
leurs coeurs à ces courants qui viennent de l’étranger et ont livré leurs sociétés à la
communauté mécréante et obstinée. Et le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue)
a dit la vérité en disant :

(Vous suivrez les coutumes [la vie] de ceux qui vivaient avant vous empan par
empan, et coudée par coudée, jusqu’à ce que s’ils entraient dans le trou d’un
uromastix [animal vivant dans les régions désertiques], vous y entreriez aussi).

Nous dîmes :

- « O Messager d’Allah ! Les juifs et les chrétiens ? ». Il répondit :

(Qui donc ?) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Un savant a dit :

- « Si tu veux connaître l’importance de l’Islam dans le coeur des gens d’une époque, ne
regarde pas les foules aux portes des mosquées, ni le bruit qu’ils font le jour d’Arafat en
disant : « La Baïk », mais regarde leur complicité [leur accord] avec les ennemis de la
législation islamique ».
O Musulmans !

Vous êtes plus précieux, plus élevés, plus glorieux et plus nobles que de tomber de
votre ciel élevé pour imiter des nations mécréantes, débauchées, misérables et égarées,
qui courent après leurs envies bestiales et qui recherchent avec ardeur le chemin de
leurs plaisirs ; Allah (le Puissant et le Haut) vous a honorés avec la plus grande religion, et
Il vous a comblés avec le meilleur messager d’Allah Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le
salue), et Il a fait descendre sur vous le meilleur Livre ; donc, remerciez Allah pour ce
qu’Il vous a donnés, et faites face aux efforts de vos ennemis avec des efforts plus
grands et plus durables, avant qu’ils ne rassemblent leurs forces. Des efforts qui
protègent le dépôt de la religion dont Allah vous a donnés la responsabilité ; donc,
préservez votre énergie pour la religion et protégez vos efforts pour elle :

{Alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous
frustrera jamais [du mérite] de vos oeuvres}.

O Musulmans !

L’éloignement de la religion a augmenté et le malheur s’est aggravé pour beaucoup de


musulmans dans beaucoup de pays, à cause de la propagation de la corruption, de sa
proclamation publiquement, et la négligence de certaines personnes à désapprouver la
corruption ; et le malheur devient plus grave lorsque les gens prennent de l’argent illicite
pour l’approuver et pour protéger celui qui la commet. Où sont donc ceux qui font des
efforts pour Allah, qui défendent Sa religion, qui proscrivent ce qu’Il a interdit, en
combattant Ses ennemis et ceux qui lui désobéissent ?

Serviteurs d'Allah !

Ce qui nous rend tristes est le fait que le musulman voit dans sa société et devant ses
yeux des images et des situations de mauvaises actions et d’actions illicites, et il ne
ressent rien en lui-même, ni aucune douleur ; quel pilier s’est donc affaibli ? Et quelle
lumière de la communauté a disparu ? Nous demandons à Allah de nous protéger
contre la disparition des marques de ce rite, et contre l’emprise de la négligence sur les
coeurs, ainsi que la disparition de la jalousie pour la religion !

O Communauté de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) !

O Meilleure communauté qui a été envoyée pour les hommes !

Où est l’ardeur qui s’avive dans vos poitrines pour la religion d’Allah ? Où est la colère ?
Où sont les changements qui apparaissent sur les visages lorsque les lois d’Allah sont
transgressées ? Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit :
- « Le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) n’a jamais rien frappé de sa main,
ni une femme, ni un esclave, sauf lorsqu’il combattait dans le sentier d’Allah ; et il ne se
vengea jamais de celui qui lui causa du tort, sauf lorsque les interdictions d’Allah étaient
transgressées, il se vengeait alors pour Allah (le Puissant et le Haut) ».

O Musulmans !

Engagez-vous réciproquement à secourir la législation du miséricordieux, levez-vous de


telle sorte que le drapeau de la foi soit élevé, arrêtez les ignorants parmi vous avant que
la maladie ne s’aggrave et que le remède ne soit plus d’aucune utilité, et sachez que
placer sa confiance en autrui, se blâmer les uns les autres, regretter et s’angoisser sans
agir et sans fournir des efforts, sans prescrire le bien et interdire le mal, sans appeler
vers Allah et sans orienter vers le droit chemin, ne changera rien de la situation présente,
mais au contraire, ceci amène l’angoisse, les soucis, l’affaiblissement et la frustration.
Nous ne voulons pas une jalousie [pour la religion] qui soit simplement des significations
avec lesquelles nous remplissons nos esprits, ou une jalousie que nous ressentons
simplement dans nos sentiments ; nous voulons qu’elle soit un stimulant fort, une réalité
fonctionnelle et un travail positif pour être au service de la religion d’Allah et pour
secourir la législation d’Allah selon les règles de la législation islamique.

O Musulmans !

L’application de la prescription du bien et de l’interdiction du mal est une grande mission


qui contient des charges que seuls les hommes accomplis peuvent supporter ; et c’est la
mission des prophètes et des messagers (que les prières les salutations d’Allah soient sur eux
tous). Une mission qui s’oppose aux envies bestiales des gens, à leur orgueil, et à la
chute des gens faisant partie de la lie de société. Et il est certain que ceux qui
prescrivent le bien et interdisent le mal, subiront des agressions et qu’on leur causera du
tort, mais ils doivent patienter car leur imam et leur chef, le dernier des prophètes et
l’imam de ceux qui proclament l’unicité d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) fut agressé,
et il patienta jusqu’à ce qu’Allah le secouru et les paroles d’Allah ne changent pas :

{Et Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent Sa religion.

Allah est assurément Fort et Puissant}.


O Musulmans !

Nuire aux réformateurs qui prescrivent le bien et interdisent le mal, les agresser ou les
dénigrer ou agrandir leurs erreurs et répandre les rumeurs mensongères à leur sujet, est
un crime et un grand péché dont la personne subira les conséquences même si c’est
après un long moment ; Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :

{Ceux qui ne croient pas aux signes d’Allah, tuent sans droit les prophètes et
tuent les gens qui commandent la justice, annonce-leur un châtiment douloureux}.

Et d’après Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d’Allah (qu'Allah prie sur
lui et le salue) rapporte d’Allah (qu'Il soit exalté) qui a dit :

({Quiconque est hostile à un de Mes bien-aimés, Je lui déclare alors la guerre…})

Rapporté par Al-Boukhari.

Méfiez-vous donc des paroles des ignorants ou de la dérive derrière les mensonges des
rancuniers, et de ce qui est rapporté par les langues des provocateurs. Allah (qu'Il soit
exalté) a dit :

{O Vous qui avez cru ! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moïse, Allah l’a
déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d’Allah.

O Vous qui avez cru !

Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu’Il améliore vos actions et vous
pardonne vos péchés.

Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite}.

Deuxième sermon :

Serviteurs d'Allah !

Craignez Allah, sachez qu’Il vous observe, obéissez-Lui et ne Lui désobéissez pas :

{O Vous qui avez cru ! Craignez Allah et soyez parmi les véridiques}.
O Musulmans !

Sachez qu’il n’est pas permis de louer une voiture ou une maison ou un magasin à une
personne qui l’utilise dans la désobéissance d’Allah ou qui l’utilise pour vendre ce qui
est illicite, à cause des préjudices qui résultent de cette location et de la propagation du
mal parmi les musulmans. Donc, méfiez-vous de les aider, ou de les soutenir, ou de
conclure des alliances avec eux, ou de vous asseoir avec eux ; et répondez à la parole
du Seigneur (qu'Il soit glorifié et exalté) :

{Et entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété, et


ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.

Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition !}.

Serviteurs d'Allah !

Soyez miséricordieux envers ceux qui commettent les péchés et les mauvaises actions,
soyez miséricordieux envers eux, orientez-les et dirigez-les [vers le droit chemin] ; car
ceux qui sont miséricordieux, Le Tout Miséricordieux leur fera miséricorde. Sauvez-les
de l’égarement et de l’aveuglement, faites-leur voir le chemin de la droiture et de la
guidée, et éloignez-vous de ceux qui persistent parmi eux dans leurs péchés et qui
dévoilent ouvertement leur débauche et leurs infamies. Un savant a dit :

- « Et l’éloignement [la séparation] de celui qui commet les péchés est une Sounnah ; et
il a été dit que si cela l’empêche de commettre les péchés, la séparation est alors
obligatoire ; et il a été dit qu’il faut se séparer de lui d’une façon absolue tant qu’il
commettra les péchés ouvertement, et qu’il faut le rencontrer avec un visage assombri
et austère ».

Serviteurs d'Allah !

Il est connu selon les textes de la religion et les observations de la réalité concrète que
l’abandon de ceux qui commettent les péchés et les mauvaises actions ouvertement
[publiquement], et qui persistent dans leurs erreurs [dans le faux] et leur débauche, ainsi
que l’application des lois et des punitions contre eux, a un effet important et est très utile
pour affaiblir les péchés et les anéantir ; Omar ibn Abdel-Aziz (qu'Allah (qu'Il soit exalté) lui
fasse miséricorde) a dit :

- « Les gens subissent des calamités selon les péchés qu’ils commettent ».
Et il a été dit :

- « Celui dont la poitrine est détendue, aura un mauvais comportement ; et celui qui n’a
pas peur du châtiment, agira d’une mauvaise manière [n’agira pas avec politesse] ».

Il faut donc la force et la détermination avec la nécessité d’assécher les sources du mal
et les chemins de la corruption, sinon cette parole s’appliquera sur nous :

« Il l’a jeté dans la mer et il lui a dit : ‘Et surtout ne sois pas mouillé par l’eau !’ ».

O Vous qui prescrivez le bien et interdisez le mal !

Sachez que la science est l’imam des actions ; ayez donc la science de ce que vous
ordonnez ; ayez la science de ce que vous interdisez ; soyez bienveillants et cléments
en ce qui concerne ce que vous ordonnez et ce que vous interdisez ; et que votre
prescription du bien et votre interdiction du mal soient accomplies sans aucun acte
blâmable.

Serviteurs d'Allah !

Soutenez la vérité et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force.

http://www.alharamainonline.net/