Vous êtes sur la page 1sur 9

La visite et ses politesses dans l’Islam

Madina

Cheikh Abdel-Bari At-Thoubéïti


Vendredi 6/5/1422 (27/7/2001)

L’homme de par sa nature aime l’amitié avec les autres, et l’Islam est la religion du
rassemblement et de l’amitié ; se mélanger avec les gens, se connaître mutuellement
font parti de ses principaux enseignements, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a
préféré celui qui se mélange avec les gens plus que celui qui les quitte et s’éloigne
d’eux :

(Le croyant qui se mélange aux gens et qui patiente lorsqu’ils lui font du mal, a
une plus grande récompense que le croyant qui ne se mélange pas aux gens et
qui ne patiente pas lorsqu’ils lui font du mal)

Rapporté par Ibn Majah, selon le hadith d’ibn Omar (qu’Allah soit satisfait de lui et de son père).

La visite est un moyen parmi les moyens du mélange avec les gens, elle amène à la
communication, engendre l’amour, les coeurs se rassemblent, les liens se fortifient, les
gens se rappellent entre eux, l’insouciant se réveille, l’ignorant apprend, les âmes se
divertissent et se reposent, elle diminue les problèmes et les tristesses, et bien d’autres
avantages. Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) visitait plusieurs de ses
compagnons, et il rendait toujours visite à Abou Bakr (qu’Allah soit satisfait de lui). Selon
Ourwah ibn Az-Zoubéïr, Aïcha la femme du prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :
“je n’ai jamais vu mes parents faire autre chose que pratiquer la religion, et une journée
ne passait pas sans que le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) ne vienne
nous rendre visite au début et la fin de la journée, le matin et le soir... et un jour pendant
que nous étions assis chez Abou Bakr à l’heure de midi, quelqu’un dit : voilà le
messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) à une heure à laquelle il n’avait pas
l’habitude de venir nous rendre visite” rapporté par Al-Boukhari.

Et selon Anass ibn Malik (qu’Allah soit satisfait de lui) :

(Le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) rendit visite à une famille des Ansars,
il mangea quelque chose chez eux, lorsqu’il voulut sortir, il ordonna qu’on lui installe un
tapis que l’on mouilla un peu avec de l’eau dans un endroit de la maison, puis pria sur
ce tapis et adressa des prières à Allah pour eux) rapporté par Al-Boukhari.

Les visites sont différentes, certaines sont obligatoires et d’autres ne le sont pas, et elles
sont des droits que les créatures reconnaissent ; les vacances sont une bonne occasion
pour respecter les droits, et pour remplir les heures avec quelque chose d’utile... et nous
parlons des vacances pour que soit un rappel, et le rappel est bénéfique pour les
croyants ; pour ne pas que vous soyez dépassés par les tentations et les distractions et
que vous oubliez ces droits ; il ne faut pas cacher que la situation dans laquelle nous
vivons et l’ouverture rayonnante faite de nos jours, ont laissé beaucoup parmi nous dans
l’ébahissement ; ils ont donc oublié les choses les plus importantes, ils ont fait passer ce
qui est permis avant les obligations... de même que l’injection des moyens de
communication a donné de l’importance à des choses qui n’ont pas de valeur dans la
vie, et a négligé d’autre part certains droits obligatoires.

Nous pouvons dire que la visite des parents fait parti du bon comportement envers eux,
une visite régulière qui englobe l’accomplissement de leurs droits, nous voyons leur
situation, nous les aidons, et nous leur donnons de l’affection... quelque soient leurs
occupations, les enfants n’ont aucune excuse pour le fait d’oublier leurs parents, ou de
remplacer le bon comportement avec eux par des distractions éphémères, alors qu’Allah
a donné beaucoup d’importance à leur droit, et a rendu obligatoire la générosité envers
eux :

{Ton Seigneur en a décidé ainsi :

Que vous n’adoriez que lui et de traiter les deux géniteurs (père et mère)
avec bienveillance.

Si l’un d’eux ou tous deux atteignent chez toi la vieillesse ne leur dis pas “ouf!”,
ne leur réponds pas avec brutalité et tiens-leur un langage généreux.

Baisse pour eux l’aile de l’humilité par miséricorde et dis :

“Seigneur! Aie-les en ta clémence comme ils m’ont élevé enfant”}.


Un homme est venu au prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) pour lui demander la
permission de partir faire la guerre sainte, il dit :

(tes parents sont-ils vivant ?). Il dit :

“oui.” il dit :

(alors fais des efforts en t’occupant de tes parents)

Rapporté par Al-Boukhari, selon le hadith d’Abdoullah ibn Amer.

Et aussi, la visite des gens de famille avec l’intention de garder les liens de parenté, de
rester toujours en contact avec eux, de connaître leurs situations, et les aider
financièrement et mentalement... Allah a mis le fait de garder les liens de parenté
comme le fait de garder les liens avec lui, selon Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui)
le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit:

(Allah créa les créatures lorsqu’il finit, le lien de parenté dit:

“ceci est la place de celui qui te demande protection contre le fait de rompre les
liens de parenté”. Il dit :

{oui, ne serais-tu pas satisfait que je garde les liens avec celui qui te garde, et que
je romps les liens avec celui qui te rompt}. il dit :

“oui, mon Seigneur”. Il dit :

{tu as cela}.

Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) dit :

(lisez si vous voulez : {Mais qui sait si, une fois au pouvoir, vous n’allez pas
semer la corruption sur terre et rompre les liens sacrés de la parenté}

Rapporté par Al-Boukhari, selon le hadith d’Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui).

Parmi les visites, se trouve la visite des voisins ; pour demander les nouvelles de leurs
situations, les aider, participer à leurs mariages, les soulager dans leur tristesse ; et pour
montrer l’importance du droit du voisin et sa haute position, le messager d’Allah (qu’Allah
prie sur lui et le salue) a dit :

(L’ange Gabriel ne cessait pas de me recommander d’avoir de bons rapports avec


mon voisin jusqu’à ce que j’ai pensé qu’il le mettrait parmi les héritiers)

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, selon le hadith Ibn Omar (qu’Allah soit satisfait de lui et de son
père).
La visite des malades est aussi un droit du musulman sur son frère musulman, elle a de
bons effets sur le malade ; elle lui apaise son coeur, lui détend la poitrine, lui fait oublier
sa maladie, elle diminue ses douleurs surtout si des invocations et des prières sont
faites pendant la visite...

Etre paresseux et ne pas rendre visite au malade, est une négligence d’un droit parmi
les droits d’Allah, selon Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui), le messager d’Allah
(qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Allah - qu’il soit exalté - dira le jour du jugement :

{O fils d’Adam, j’étais malade et tu ne m’as pas rendu visite}. il dira :

“O mon Seigneur ! Comment pouvais-je te rendre visite alors que tu es le Seigneur des
mondes ?”. Il dira:

{N’as-tu pas su qu’untel de mes serviteurs était malade et tu ne lui as pas rendu
visite ; n’as-tu pas su que si tu lui avais rendu visite, tu m’aurais trouvé auprès de
lui... O fils d’Adam, je t’ai demandé de me donner à manger et tu ne me l’as pas
donné}. il dira :

“O mon Seigneur ! Comment pouvais-je te donner à manger alors que tu es le Seigneur


des mondes ? ”. Il dira :

{N’as-tu pas su qu’untel de mes serviteurs t’a demandé de lui donner à manger et
tu ne lui as pas donné, n’as-tu pas su que si tu lui avais donné à manger tu aurais
trouvé cela auprès de moi... O fils d’Adam, je t’ai demandé à boire et tu ne m’as
pas donné à boire}. il dira :

“O mon Seigneur ! Comment pouvais-je te donner à boire alors que tu es le Seigneur


des mondes ? ”. Il dira :

{Untel de mes serviteurs t’as demandé à boire et tu ne lui as pas donné à boire, si
tu lui avais donné à boire tu aurais trouvé cela auprès de moi})

Rapporté par Mouslim, selon le hadith d’Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui).

Après cela, pouvez-vous vous passer d’entrer dans la miséricorde d’Allah en rendant
visite aux malades, pour que ce soit la cause du pardon de vos péchés ? Lorsque vous
rentrez dans la chambre du malade, soulagez-le de sa maladie, car le prophète (qu’Allah
prie sur lui et le salue), lorsqu’il rendait visite à un malade, disait :

(sois sans crainte, c’est une purification, si Allah le veut)

Rapporté par Al-Boukhari, selon le hadith d’Ibn Abass (qu’Allah soit satisfait de lui et de son père).
Encouragez le malade à mettre son espoir en Allah seulement, rappelez-lui qu’Allah est
celui qui guérit... rappelez-lui que ce qui lui est arrivé ne pouvait le manquer, et ce qui l’a
manqué ne pouvait pas l’atteindre... rappelez-lui les mérites de la patience, et la
satisfaction avec ce qu’Allah nous a écrit et prédestiné. La visite est faite aussi pour
réconforter la famille du mort, selon ce que rapporte Ibn Majah, d’Amer ibn Haram :

(Le croyant qui réconforte son frère à cause d’un malheur qui lui est arrivé, Allah -
qu’il soit glorifié - l’habillera des parures de la dignité le jour du jugement).

Parmi les visites recommandées, la visite des orphelins pour leur apporter de l’affection,
réfléchissez à la parole du prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(Je suis avec le tuteur de l’orphelin dans le paradis comme cela, il montra l’index
et le majeur et les sépara un peu)

Rapporté par Al-Boukhari, selon le hadith de Sahl ibn Saad (qu’Allah soit satisfait de lui)

An-Nawawi a dit :

“le tuteur de l’orphelin : est celui qui s’occupe de lui”.

Parmi les visites utiles, la visite des savants et des gens pieux ; vous profitez de leurs
adorations, de leur renoncement au monde, de leur dignité, de leur crainte d’Allah... Ibn
Al-Moubarak a dit :

“lorsque je regardais un homme vertueux, cela faisait renouveler ma tristesse et je me


détestais ; puis il se mis à pleurer”

Et avec la visite des savants de notre époque, vous devez aussi visiter les savants qui
ont précédé - qu’Allah leur fasse miséricorde - en lisant les livres qui racontent leur
histoire. Et rendre visite aux musulmans pour Allah, met la joie dans les coeurs, et est la
cause pour qu’Allah aime son serviteur ; selon Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui),
le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Un homme rendit visite à un des ses frères dans une autre ville, Allah envoya sur
sa route un ange, lorsqu’il arriva à lu, il lui dit :

“ou vas-tu ?” il dit :

“je vais rendre visite à un de mes frères dans cette ville”. Il dit :

“est-ce que tu veux de lui quelque bienfait ?” Il dit :

“non, tout simplement je l’aime pour Allah”. Il dit :

“je suis un messager envoyé par Allah pour t’annoncer qu’Allah t’aime comme tu
l’as aimé pour lui” rapporté par Mouslim.
Le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Vous annoncerais-je qui sont les hommes parmi vous qui sont au paradis ? Le
prophète est au paradis, le martyr est au paradis, le vertueux est au paradis, le
nouveau-né est au paradis, et l’homme qui rend visite à son frère à l’autre bout du
pays est au paradis) rapporté par Ad-Daraquoutni et At-Tabarani, selon Kaab ibn Ajarah.

Allah a dit dans un hadith saint (hadith Quoudsi) :

{Mon amour est pour ceux qui s’aiment pour moi, ceux qui se rassemblent pour
moi, ceux qui se rendent visite pour moi, et ceux qui dépensent pour moi}

Rapporté par l’imam Malik

Et l’imam Ahmed selon le hadith d’Abi Idriss Al-khaoulani qui le rapporte de Mouadh ibn
Jabal... voilà ce qu’Allah a promis, et Allah ne manque jamais à ses promesses, qu’il va
vous aimer si vous rendez visite à vos frères pour Allah. Il y a des règles à suivre pour
les visites, ainsi les rapports se font sur de bonnes bases, et les buts de la visite, qui
sont la propagation de l’amour, de la miséricorde et avoir la récompense, se réalisent.

Donc, les principales règles de la visite sont : choisir l’heure et le jour propice, car aller
chez les gens sans demander la permission ne fait pas parti des enseignements de
l’Islam ; de même que la visite qui dure longtemps et qui se répète souvent engendre
l’ennui, fait perdre le temps, et rend la présence du visiteur difficile à supporter, et il se
peut même qu’il ne soit plus aimé ; donc les bonnes paroles et le bon accueil ne sont
pas fait pour prolonger la visite et beaucoup parler, surtout lorsqu’il s’agit de gens
importants, comme les savants et d’autres personnes qui n’ont pas beaucoup de temps
à cause de leurs occupations ; leur temps a de la valeur, ainsi que les minutes de leur
vie, et le bien est dans la bonne mesure.

La multiplication des visites sans avoir aucun but peut se transformer en bavardage, en
médisance, en calomnie, et en pratique de jeux interdits. Le mélange entre les hommes
et les femmes s’est propagé dans certaines visites familiales, ceci est devenu une
coutume et une habitude entre les époux et leurs proches, il engendre les tentations et
la corruption, et ouvre de grandes portes pour le diable. Parmi les règles de politesse
qui sont dans la loi islamique avec lesquelles Allah a éduqué ses serviteurs croyants, se
trouve une règle de politesse élevée, celle qui correspond à demander la permission...
c’est une protection pour les maisons, une éducation pour les âmes... et le généreux
messager Mohammed ibn Abdoullah (qu’Allah prie sur lui et le salue) enseignait à ses
compagnons la politesse de demander la permission ; selon un homme de Bani Amer, il
demanda au prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) la permission d’entrer en disant :

(“je vous importunes”. Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) dit à un servant :

(Va voir celui-ci, et enseigne-lui comment demander la permission, dis-lui de dire :


As-Salamou Alaïkoum est-ce que je peux entrer ?) L’homme l’entendit, et dit :
“As-Salamou Alaïkoum est-ce que je peux entrer ?

Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) lui donna l’autorisation d’entrer, et il entra)

Rapporté par Abou Dawoud, selon le hadith de Rib’î (qu’Allah soit satisfait de lui).

La protection des maisons a atteint un degré d’avertissement qui permet de crever l’oeil
de celui qui regarde à l’intérieur de la maison... Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui)
a dit qu’il a entendu le prophète (qu’Allah prie sur et le salue) dire :

(Si un homme te regardait sans ta permission (c’est-à-dire chez soi) et que tu lui
lances une pierre qui lui crève l’oeil, tu n’aurais aucun péché)

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

La permission donne aux maisons leur protection, et elle procure aux habitants de la
maison la tranquillité car ils savent qu’ils ne seront pas gênés à cause d’une entrée
imprévue. Le visiteur doit frapper à la porte avec douceur, il ne doit pas déranger les
gens en demandant la permission, il ne doit pas non plus nuire par sa présence, il ne
reste pas debout devant la porte, il ne doit pas regarder à l’intérieur de la maison avant
qu’on lui ouvre la porte et qu’il ait la permission d’entrer ; tout cela est pour la protection
des maisons, et que les gens soient tranquilles en ce qui concerne leur intimité et leurs
droits. Le visiteur demande la permission trois fois, si la permission ne lui est pas
donnée, il doit s’en aller ; dans le recueil de hadiths authentiques d’Al-Boukhari, il est
rapporté que le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(si l’un d’entre vous demande la permission d’entrer trois fois, et qu’on ne la lui
donne pas, qu’il s’en aille)

Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, selon le hadith d’Abou Saïd Al-Khoudri

Et Allah a dit :

{Et si l’on vous dit de retourner, retournez ! cela vous est plus pur}

Si la permission n’est pas donnée au visiteur, il doit retourner, cela est mieux et plus pur,
ainsi le visiteur retourne en étant content, car Allah dit :

{cela vous est plus pur}

Donc vous ne devez pas être fachés et avoir un sentiment de douleur et de tristesse
parce qu’on ne vous a pas ouvert la porte, car les gens ont leurs secrets et leurs
excuses. Cette éducation islamique corrige la façon de vivre en communauté entre les
gens, elle leur inculque les sens les plus nobles, les sentiments les plus élevés, et la
compréhension la plus sincère des vertus morales.
Allah veut construire une communauté saine de coeur et d’esprit, éduquée, aux coeurs
purs, aux pensées propres ; Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit que le
prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(quiconque rend visite à un malade , ou rend visite à un de ses frères pour Allah...
on l’appelle en lui disant : tu as bien fait, tes pas sont dans le bien, et tu as une
maison construite au paradis) rapporté par At-Tirmidhi et Ibn Majah .

Deuxième sermon :

Parmi les visites recommandées aux hommes et non aux femmes, la visite des
cimetières ; elle adoucit et attendrit les coeurs, vous fait renoncer à ce monde, vous sert
d’exemple et d’avertissement, casse l’orgueil, et le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue)
a conseillé la visite des cimetières en disant :

(Je vous avais interdit la visite des cimetières, eh bien, visitez les)

Rapporté par Mouslim, selon le hadith d’Abdoullah ibn Bouréïda qui le rapporte de son père.

Lorsque vous visitez la tombe, vous vous rappelez de la mort, vous saluez les morts et
faites des prières pour eux, et vous voyez les tombes creusées dans lesquelles vous
reposerez sans aucun doute un jour. A chaque fois que votre coeur est dans
l’insouciance, et que vous êtes plongés dans la vie de ce monde, sortez visiter les
cimetières, et pensez à ces gens qui étaient hier comme vous sur terre, ils mangeaient,
buvaient, et jouissaient de la vie, maintenant ou sont-ils ? Ils sont avec leurs actions, et
rien ne leur servira sauf ce qu’ils auront fait comme bien. La visite des cimetières
pousse l’homme à penser à ce qu’il y a après la mort, ainsi il s’y prépare en
accomplissant les bonnes actions ; il se rappelle les récompenses d’Allah le jour du
jugement, ainsi il fait des efforts pour qu’il soit sauvé des châtiments de l’enfer ; et alors
il se blâme aussi pour tout péché et toute négligence qu’il a commis. Mais la visite des
cimetières ne veut pas dire que l’on doit entreprendre un voyage spécialement pour cela,
se rouler par terre, tourner autour de la tombe, se frotter aux tombes, les embrasser,
faire des voeux et donner des cadeaux, demander des choses aux morts, et faire des
demandes lorsque l’on se trouve à coté de leurs tombes, ce sont des actions illicites et
blâmables. Ibn Al-Quaïyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit :

“Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) avait interdit la visite des cimetières pour éviter
le blâmable ; lorsque la foi fut bien encrée dans leurs coeurs, il leur donna la permission
de les visiter de la façon qu’il leur enseigna, et il leur interdit de dire des paroles
indécentes ; donc celui qui les visite de la façon qui n’a pas été enseignée et comme
Allah et son prophète aiment, il ne lui est pas permis de les visiter”.
Certains visiteurs vont pour parler aux morts et leur demander d’intercéder pour eux
pour l’accomplissement de leurs affaires et la réalisation de leurs désirs ; l’islam avertit
contre cela, car la demande d’intercession, les prières et les demandes font parti des
droits et des particularités d’Allah - qu’il soit glorifié et exalté -, et Allah seul est le proche
et celui qui entend les plaintes, et il est le seul qui puisse exaucer les demandes, les
morts ainsi que les vivants ne peuvent rien réaliser de cela ; le prophète (qu’Allah prie sur
lui et le salue) a dit dans un hadith :

(lorsque tu demandes, demande à Allah ; et lorsque tu demandes de l’aide ,


demande de l’aide à Allah)

Rapporté par At-Tirmidhi, selon le hadith d’Ibn Abbass (qu’Allah soit satisfait de lui et de son père)

Demander à un autre qu’Allah est comme le fait de demander d’exaucer les prières, et
c’est associer quelque chose avec Allah selon la parole du prophète (qu’Allah prie sur lui et
le salue) dans le hadith :

(La demande est l’adoration)

Rapporté par Abou Dawoud, At-Tirmidhi, et Ibn Majah, selon le hadith de An-Nourmane ibn Bachir
(qu’Allah soit satisfait de lui).

http://www.alharamainonline.net/