Vous êtes sur la page 1sur 2

Jeûner les 6 jours de Chawwâl avant d’avoir

compenser les jours de Ramadhân ?


SHeikh Ibn ‘Uthaymîne & al-Lajnah ad-Dâ-ima

- Le jeudi 10 novembre 2005, par Ibn Abdel-Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Question :

Lorsque qu’une femme doit [rattraper] des jours de Ramadhân, est-ce qu’il lui est
permis de donner priorité au jeûne des six jours de Chawwâl sur ce qu’elle doit, ou
doit-elle accorder priorité aux jours dus sur le jeûne des six jours de Chawwâl ?

Réponse :

Quand une femme doit encore [rattraper] des jours de Ramadhân, alors elle ne doit
pas jeûner les six jours de Chawwâl si ce n’est après rendu ce qu’elle doit [comme
jour de jeûne], car le prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

« Quiconque jeûne le mois de Ramadhân, puis le fait suivre des six jours du
mois de Chawwâl... » [1]

Celui qui a encore des jours à compenser du mois de Ramadhân n’a pas jeûné le
Ramadhân [en entier], ainsi la personne n’atteindra pas la récompense du jeûne des
six jours de Chawwâl si ce n’est après qu’elle ait fini de compenser les jours qu’elle
doit.
Et si les jours manqués de jeûne englobent l’ensemble [du mois] de Chawwâl,
comme par exemple une femme qui a accouché et a eu ses saignements, et qui n’a
donc pas pu jeûner un jour de Ramadhân : ainsi elle entame la compensation de son
jeûne pendant le mois de Chawwâl, et elle ne le finit pas avant l’entrée du mois de
Dhul al-Qa’dah, elle doit alors jeûner les six jours, et elle aura la récompense de celle
qui a jeûné au mois de Chawwâl, parce qu’elle l’a retardé pour une raison valable,
ainsi elle aura la récompense. [2]

Question :

Est-ce que le jeûne des six jours de Chawwâl après le Ramadhân pour celui qui n’a
pas complété son Ramadhân est permis. Sachant que la personne n’a pas jeûné 10
jours de Ramadhân pour une raison valable, aura t’elle la récompense de celui qui a
complété son jeûne de Ramadhân, puis fait suivre les six jours de Chawwâl ? Sera
t’elle comme une personne qui a jeûné tout le temps ? Puisse Allâh vous
récompenser par le bien.

Réponse :

Il appartient Seul à Allâh de déterminer la récompense des œuvres accomplies par


Ses adorateurs. Cela est un domaine réservé à Allâh - Djalla Wa ‘Alâ. Allâh ne prive
point la récompense de Son serviteur qui s’évertue à faire de bonnes oeuvres.
Comme Allâh - Ta’âla - dit :

« Nous ne laissons pas perdre la récompense de celui qui fait le bien. »

[3]

Il est du devoir de celui qui a un jeûne à rattraper de l’effectuer d’abord avant de


s’engager dans le jeûne des six jours de Chawwâl, car la personne ne peut faire
succéder le jeûne des six jours à celui du Ramadhân que si elle a complété le
Ramadhân. [4]

Notes

[1] Rapporté par al-Bukhârî

[2] Madjmu’ Fatâwa Ibn ‘Uthaymîne, Vol-20 p.19

[3] Coran, 18/30

[4] Fatâwa Al-Lajnah ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-‘Ilmiyyah Wal-Iftâ, Vol-10 p.392-393