Vous êtes sur la page 1sur 6

Un étudiant au Yémen dit :

Louange à Allah, des louanges abondantes, bonnes et bénies, et je témoigne qu’il n’y a de vraie
divinité qu’Allah et je témoigne que Mouhammad est Son serviteur et Son messager.

Allah a certes permis à cette Da’wa bénie de se répandre sur terre, de par l’orient et l’occident, et
elle ne cesse, par la grâce d’Allah -'Azza wa Jal-, d’aller en grandissant vers le bien. Et après avoir pu
constater cette Da’wa dans les pays musulmans, voici aujourd’hui des gens ayant grandis dans des
pays mécréants, qui s’en sont retournés et sont allés vers Allah. Et les mécréants pensaient jadis
qu’ils combattraient l’Islam en son sein mais, c’est plutôt de leur sein que s’est propagé la Da’wa
islamique.

Et bien plus encore, voici les femmes depuis une terre mécréante qui se sont accrochées à leur
religion d’Allah -'Azza wa Jal-, la législation devenue chose aimée, en déplaise aux mécréants. Ainsi la
Da’wa bénie, la Da’wa de Ahl as-Sounnah s’est répandue dans leurs rangs, et les voilà qui
s’interrogent sur leur religion et qui s’accrochent à ce qu’elles ont appris de la vérité.

Aussi, cette nuit du 20 Dhoul Hijja 1420h, nous présentons ces quelques questions à notre Cheikh
abou ‘Abdir-Rahmane Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i, qu’Allah -Le Très Haut- le préserve de tout mal[1],
envoyées par un groupe de sœurs Salafiyettes vivant en France, exposant des questions leur
paraissant ambiguës.

Et c’est par la grâce d’Allah qu’à cette époque il y ait des gens qui puissent éclaircirent aux gens
leur religion, et notre cheikh a bien voulu répondre à leurs questions, malgré ses préoccupations,
son manque de temps et sa maladie qu’Allah le guérisse de tout mal.

La sœur dit: « … A l’intention de Cheikh Mouqbil :


Notre cheikh ! Qu’Allah vous protège, voici quelques questions que j’avais posées à l’un de vos
élèves par téléphone, puis que je vous ai faxées, mais comme je le pense elles n’ont pas du vous
parvenir. Tout comme je vous présente d’emblée mes excuses si les questions ne sont pas claires car
je ne maîtrise pas très bien l’Arabe. Et je m’excuse également si les questions laisseraient supposer
à un mauvais comportement, car ici en France quand bien même nous parvenons à apprendre la
science en puisant des livres et bien nous sommes en grande nécessité d’apprendre le comportement.
[…][2]

« Nous avons ici une revue islamique ou plutôt une revue Salafiya en français et je fais partie de ses
auteurs, et nous avons auparavant demander conseil à cheikh Rabi’, qu’Allah le préserve, au sujet
de cette revue et il nous recommanda de demander aux savants et aux Chouyoukhs de nous aider à
écrire des articles. Aussi aimerions-nous consacrer un numéro à la femme Salafiya et nous
aimerions que vous nous aidiez et qu’Allah bénisse votre temps et vos actions et la question est
comme suit:

Quelles sont les caractéristiques de la femme Salafiya ? ».

Réponse du Cheikh abou ‘Abdir-Rahmane Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i -Qu'Allah lui
fasse miséricorde-:

La question est large et longue, et nous y répondrons par ce qu’Allah nous facilitera, les
caractéristiques de la femme Salafiya sont:

• Elle s’accroche au Livre d’Allah et à la Sounnah du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-
dans les limites de ses capacités et ce avec la compréhension des Salafs Salihs.

• Il lui incombe également de bien se comporter avec les musulmans, et même plus, elle doit bien
se comporter avec les mécréants, car Allah a dit :

Traduction relative et rapprochée: « …Dites de bonnes paroles aux gens … » S2 V83

Et Il dit également:

Traduction relative et rapprochée: « Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants droit » S4 V58

Et Il dit également:

Traduction relative et rapprochée: « Et quand vous parlez, soyez équitables »S6 V152

Et Il dit -Pureté à Lui- :


« Ô vous qui croyez ! Observez strictement la justice et soyez des
Traduction relative et rapprochée:
témoins [véridiques] comme Allah l’ordonne, fût-ce contre vous-même, contre vos père et mère ou
vos proches parents. Qu’il s’agisse d’un riche ou d’un besogneux, Allah a priorité sur eux-deux
(et Il est plus connaisseur de leurs intérêts que vous). Ne suivez donc pas les passions (de vos
cœurs), afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez,
[sachez que] Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » S4 V135

• Tout comme il lui faut revêtir le vêtement islamique et s’éloigner de la ressemblance aux
ennemis de l’Islam, d’après ‘Abdoullah ibn ‘Omar -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-
a dit:

« Celui qui ressemble à un peuple en fait partie »[3]

Allah dit au sujet du vêtement:

Traduction relative et rapprochée: «


Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des
croyants de ramener sur elles leurs grands voiles : Elles en seront plus vite reconnues et éviteront
d’être offensées. »S33 V59

Et d’après ‘Abdoullah ibn Mas’oud -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« La femme est ‘Awra[4], alors dès qu’elle sort le chaytan se met aux aguets (Istachrafa
[5])»[6]

• Et nous lui recommandons d’être bonne envers son mari si elle veut une vie heureuse car le
Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit:

« Lorsque l’homme appelle son épouse au lit et qu’elle refuse,


les anges la maudissent »[7]

Et dans une autre version :


« … sans que Celui qui est dans les cieux ne soit en colère contre elle » [8]

• Et de même, elle doit prendre soin de ses enfants d’une manière islamique.
D’après ‘Abdoullah ibn ‘Omar -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit:

« Vous êtes tous responsables, et serez tous interrogés sur vos responsabilités »[9]

Puis il mentionna la femme et sa responsabilité dans le foyer de son mari et qu’elle serait interrogée
sur sa responsabilité. D’après Ma’ad ibn Yassâr, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-a dit:

« Il n’y a pas une personne qu’Allah ai rendu responsable de personne


puis qui ne s’en préoccupe pas
sans que ce dernier ne sente pas l’odeur du paradis »[10]

Il ne faut pas que la Da’wa la détourne de l’éducation de ses enfants, tout comme il lui faut être
satisfaite de ce qu’Allah a décidé, en privilégiant l’homme à la femme. Allah -Soubhanahou wa Ta'ala- a dit :

Traduction relative et rapprochée: « Ne convoitez pas ce qu’Allah a attribué aux uns d’entre vous plus qu’aux
autres. »S4 V32

Et Allah dit également :

Traduction relative et rapprochée: «


Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs
qu’Allah accorde à ceux-là sur celle-ci, et aussi à cause des dépenses (pour les supporter) qu’ils
font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à Allah et à leurs maris), et protègent
ce qui doit être protégé (leur chasteté et les biens de leurs maris), pendant l’absence de leurs
époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-
les [dans un premier temps], [ensuite] éloignez vous d’elles dans leurs lits et frappez-les [en
dernier ressort]. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles. » S4 V34

Et d’après abou Houreira -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« Comportez-vous bien avec les femmes car elles sont créées à partir d’une côte
et la partie de la côte la plus tordue est la plus haute,
si tu essaies de la redresser, tu la casses
et si tu la laisses ainsi elle ne cessera d’être tordue »[11]

Il faut donc que la femme patiente dans ce qu’Allah lui a destiné quant à la position de l’homme vis
à vis d’elle et ceci ne veut pas dire que l’homme doit en faire une esclave, le Prophète -Prières et
Allah sur lui- a dit :
bénédiction d'

« Comportez-vous bien avec les femmes car elles sont des captives auprès de vous,
vous ne possédez rien d’autre que cela,
n’est-ce pas que vous avez des droits sur vos femmes
et que vos femmes ont des droits sur vous,
votre droit sur elles est qu’elles ne fassent entrer dans votre chambre
ou votre demeure ceux que vous détestez,
et leur droit sur vous est que vous vous comportiez bien avec elles
au niveau alimentaire et vestimentaire » [12]

Et d’après Mou’awiya ibn Hayda:


« Un homme dit : Ô messager d’Allah !
Quel est le devoir de l’un d’entre nous envers sa femme, il dit :

De la nourrir lorsque tu te nourris, de la vêtir lorsque tu te vêtis,


de ne pas frapper le visage, et ne pas critiquer son visage,
et ne pas la boycotter excepté au foyer »[13]

Il faut que nous nous entraidions tous ensemble dans le bien, l’homme doit adopter avec sa femme
un comportement islamique, et doit l’aider dans la quête de la science, et il doit l’aider dans la
Da’wa à Allah. Tout comme la femme doit adopter un comportement islamique avec son mari et
l’aider dans la science et la Da’wa à Allah et doit l’aider à bien gérer le foyer car Allah -'Azza wa Jal- a
dit comme vous l’avez entendu auparavant[14] :

Traduction relative et rapprochée: «


Et entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et
de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. » S5 V2

…Et Allah est « Al Mousta’ane [15]»

Traduction de Oummou Yassir

[1] Notre cheikh nous a quitté le 18 / 08 / 2001, qu’Allah lui fasse miséricorde et le rentre dans Son paradis spacieux.
[2] Toutes les questions qui ont été adressées au cheikh seront traduites tout au long de la revue, l’enregistrement sera
également disponible sur notre site Internet : http://www.chez.com/albaida
[3] Rapporté par Ahmad dans son Mousnad
[4] ‘Awra : C’est à dire une partie à cacher, les traducteurs.
[5] Istachrafa : C’est à dire se dresser pour observer quelque chose, choisir minutieusement sa proie, les traducteurs.
[6] Hadith rapporté dans Jami’ at-Tirmidhi
[7] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[8] Rapporté par Mouslim
[9] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[10] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[11] Rapporté par Boukhari et Mouslim
[12] Rapporté dans Jami’ at-Tirmidhi
[13] Rapporté dans les Sounanes et Mousnad de l’imam Ahmad
[14] C’est à dire dans les questions précédentes.
[15] C’est à dire : L’aide est demandée à Allah, les traducteurs.

Vous aimerez peut-être aussi