Vous êtes sur la page 1sur 4

le modernisme

Date 12/3/2006 19:30:00 | Sujet : Dogme et croyances

Le modernisme
Shaykh Muhammad ibn Sâlih Al-‘Uthaymin

Question : Quel est votre opinion sur le modernisme ?

Après avoir demandé plus de renseignements aux gens présents (qui lui ont parlé d’un
mouvement impulsé par des jeunes qui veulent réformer la société, en commençant par les
règles dans la langue), shaykh Al-‘Uthaymin a dit :

Premièrement : Le « modernisme » d’après ce que j’ai pu comprendre est une attaque


visant la langue arabe qui est la langue du Coran. D’après ce que vous m’avez dit, il s’agit
d’arabes ayant rejeté leur arabité, et nul doute qu’aucune personne sensée n’accepterait
rejeter sa langue. Par exemple les anglais se réjouissent que leur langue soit utilisée dans le
monde entier, car l’utilisati on de la langue implique la pérennité de ceux dont elle est
originaire. Ces gens veulent disparaître en effaçant la langue à laquelle est liée leur
existence, ils veulent se fondre parmi les gens sans qu’on ressente leur arabité et leur
langue qui est la langue la plus parfaite au monde, et ce depuis qu’Allah a créé la terre.

Deuxièmement : D’après ce que vous m’avez dit, ils veulent voir disparaître les religions
célestes, même le judaïsme et le christianisme. Ils ne désirent être ni musulmans, ni juifs, ni
chrétiens, car ils adhèrent à leur propre religion, d’après ce que j’ai pu comprendre de vos
explications, et ne veulent pas être assimilés à quelque chose de rétrograde, même s’il
s’agit de la religion et de la Loi d’Allah. Cela est clairement une mécréance semblable à
celle pour laquelle Allah dit : « Et ils disent : « Il n’y a d’autre vie pour nous que celle-ci,
et nous ne serons pas ressuscités. » » (Al-An’âm, v.29). Aucune personne sensée ne
doute qu’il s’agit là clairement d’une apostasie. Celui qui y tombe doit se repentir et s’il ne
se repent pas, il doit être exécuté car il est apostat (Murtad) et le Prophète (salallahu ‘alayhi
wasalam) a dit : « Tuez celui qui abandonne sa religion (l’islam). » (Al-Bukhârî). [NdT : bien
entendu cette sentence n’est appliquée que par le gouverneur musulman en terre d’islam,
après différentes étapes que l’on peut connaître en consultant les ouvrages de Fiqh au
chapitre « Jugement sur celui qui abandonne l’islam ».]

Troisièmement : Toujours d’après ce que vous m’avez dit, ils veulent la disparition des
bonnes mœurs à partir du moment où elles sont traditionnelles, car leur devise (la modernité
à tout prix) s’applique à toute chose : la religion, les valeurs, la langue... Leur but est donc
d’effacer toute valeur noble, mais ainsi l’homme abandonne même son humanité et se
rabaisse au rang des animaux qui lorsqu’ils veulent féconder une femelle se jettent sur elle
alors que leurs semblables les regardent. Et la raison ne les empêche aucunement
d’accomplir quoi que ce soit.

Quatrièmement : Je vois dans ce que vous m’avez dit que la « modernité » revêt le
vêtement de l’hypocrisie et c’est là le plus grand fléau. Allah dit : « Ce sont eux les
ennemis. Prends-y garde. Qu’Allah les extermine ! Comme ils ont dévié [du droit
chemin] ! » (Al-Munâfiqûn, v.4). Et Allah dit à propos du Diable : « Le Diable est votre
ennemi, prenez-le donc comme ennemi. » (Fâtir, v. 6)

Celui qui observe la différence entre les deux approches constatera que les hypocrites sont
plus dangereux que le Diable pour les croyants. Il nous faut donc les appeler par la religion
d’une manière véridique et sincère, jusqu’à ce qu’ils reviennent à la religion d’Allah, Son livre
et à la Sunna de Son Messager.

Il faut leur montrer que leur attitude constitue une pure mécréance. Si cela n’a pas d’effet, il
faut avec l’aide des gouverneurs, utiliser la voie du pouvoir, celui qui s’appuie sur le livre
d’Allah et la Sunna de Son Messager, afin que ce poison mortel ne se propage pas dans le
corps de la communauté islamique. Si nous essayons de venir à bout des drogues, ce qui
est obligatoire car les drogues tuent toute moralité et corrompent les mœurs, il nous est plus
obligatoire encore de venir à bout de cette idéologie perfide que d’en finir avec les drogues,
les alcools et les mœurs corrompues.

Ces jeunes instruits doivent montrer ce qu’ils cachent sous des prétextes de changements
de style dans la poésie, la prose, et découvrir ce qui est enfoui sous ces significations que
vous venez de citer. C’est une question très dangereuse, si la situation est telle que vous le
dites. Il ne s’agit pas seulement de changer le style de la poésie en un style dont on ne
distingue ni le début ni la fin, dont les sens sont sans liens et les expressions sans
harmonie, dénuée de toute éloquence et exempte de toute rhétorique.

Gloire à Allah ! Lorsque les cœurs s’égarent, ils considèrent le mal comme étant le bien.
Celui qui lit ces poésies s’aperçoit que ce n’est pas de la poésie. Celui qui compose un vers
d’un seul mot et le suivant de dix mots, peut-on nommer cela de la poésie ? Où est la poésie
qui touche le coeur ? Où est la composition qui enchante les âmes ?

Je n’ai pas envie de citer d’exemple pour illustrer ce style. Nous demandons à Allah qu’Il les
guide, les ramène à la vérité, qu’Il nous protège des tentations qui égarent, et fasse que
nous soyons de ceux qui voient la vérité et la suivent, et voient le faux comme tel et s’en
écartent.

Source : Recueil de Cours et Fatwas de la Mosquée Sacrée de la Mecque, 1/113-115

Question : Certaines personnes qui ont une foi faible prétendent que la cause du retard des
musulmans est l’attachement à leur religion. Leur argument est que lorsque l’Occident s’est
détaché des religions, il est parvenu à ce degré de civilisation. Quant à nous, malgré notre
attachement à notre religion, nous dépendons d’eux et ne décidons rien. Comment répondre
à cela ? Parfois, ils argumentent en parlant de ce que l’on trouve en Occident comme
abondance de pluies, cultures, verdure et ils disent : « C’est une preuve de la véracité de
leur idéologie. »

Réponse : Cette argumentation provient d’une personne qui a une foi faible, voire aucune
foi, qui ignore l’Histoire et des moyens menant à la victoire. Lorsque la communauté
musulmane était attachée à sa religion, pendant les premières générations, elle avait la
gloire et la stabilité, la force et le pouvoir dans tous les domaines de la vie. Certains disent
même que l’Occident n’a obtenu la science qu’en l’empruntant aux musulmans aux débuts
de l’islam. Mais la communauté s’est beaucoup éloignée de sa religion et a innové dans la
religion d’Allah ce qui n’en fait pas partie dans la croyance, les paroles, les actes et c’est à
cause de cela qu’est survenu ce retard. Nous savons avec certitude et prenons Allah à
témoin, que si nous revenions à la religion comme nos pieux prédécesseurs, nous
obtiendrions la gloire, l’honneur et la victoire sur toute l’humanité.
Ainsi, lorsque Abû Sufyân s’est adressé à Héraclius (le roi des Romains), l’empire romain
était considéré en ce temps comme une grande puissance. Et il a répondu en entendant ce
que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et ses Compagnons professaient : « Si ce que
tu dis est vrai, il possédera tout ce qui se trouve sous mes pieds ! » Lorsque Abû Sufyân et
ses compagnons sortirent de chez Héraclius, Abû Sufiyân dit : « Le cas du fils d’Ibn Abî
Kabsha (le Prophète) est devenu inquiétant, même le roi des Banî Asfar (les romains) le
craint. » (Al-Bukhârî et Muslim)

Quant à ce l’on constate dans les pays occidentaux mécréants et athées comme progrès
dans l’industrie, la technologie et autre, notre religion ne l’interdit pas, si nous nous y
intéressions, mais malheureusement nous avons négligé les deux côtés : nous avons
négligé notre religion et les choses de ce bas monde.

L’islam ne s’oppose aucunement au progrès car Allah dit : « Et préparez [pour lutter]
contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme chevaux de combat, afin
d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre » (Al-Anfâl, v.60) Il dit aussi : « C’est Lui Qui vous
a soumis la terre : parcourez-la donc à la recherche de votre subsistance et mangez
de ce qu’Il vous attribue. Vers Lui est la Résurrection. » (Al-Mulk, v.15) Il dit également :
« C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre. » D’autres versets poussent
l’être humain à acquérir, à travailler et à tirer profit de ce qu’il y a autour de lui, mais pas au
détriment de la religion. Ces communautés (occidentales) sont mécréantes, la religion à
laquelle elles prétendaient est une religion abrogée. Elle et la mécréance sont au même
plan, il n’y a pas de différence car Allah dit : « Et quiconque désire une religion autre que
l’islam, ne sera point agréé. » (Âl-‘Imrân, v.85) Même si les Gens du Livre ont certaines
spécificités par lesquelles ils se différencient des autres (mécréants), dans l’au-delà, ils
seront tous traités de la même façon.

C’est pourquoi le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a juré qu’il n’y a pas un juif ou un
chrétien qui entende parler de lui et ne le suit pas, sans qu’il ne soit parmi les gens du Feu.
Ils sont à la base mécréants, qu’ils se réclament juifs, chrétiens ou non. Quant à ce qu’ils
obtiennent comme pluies et autres, c’est une épreuve de la part d’Allah et un test : ils
obtiennent les bienfaits d’Allah dans ce bas monde. ‘Umar Ibn Al-Khattâb vit sur le flanc du
Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) les traces de la natte sur laquelle il dormait, il en pleura
et dit : « Ô Messager d’Allah, les Romains et les Perses vivent dans le luxe et toi tu es dans
cet état. » Le Prophète répondit : « Ô ‘Umar ! Ils sont ceux à qui Allah a accordé des
bienfaits dans cette vie d’ici-bas ; n’es-tu pas satisfait qu’il y ait pour eux ce bas monde et
pour nous, l’au-delà ? » (Al-Bukhârî). Malgré tout, ils subissent des famines, des
catastrophes, des tremblements de terre et des tornades destructrices, comme cela est
connu et diffusé par les radios, les journaux...

Mais celui qui pose cette question est aveugle, Allah l’a aveuglé, il ne connaît pas la réalité
et ne connaît pas le vrai côté des choses. Mon conseil est qu’il se repente à Allah du fait
d’avoir de telles pensées, et ce avant que la mort ne vienne à lui. Qu’il revienne vers son
Seigneur et qu’il sache que nous n’aurons ni fierté, ni honneur, ni victoire, ni suprématie, si
nous ne revenons pas à la religion de l’islam d’un retour sincère, confirmé par la parole et
l’action. Qu’il sache également que la croyance des mécréants est vaine et que leur
destination finale sera l’Enfer, comme l’ont montré clairement Allah et Son Messager
(salallahu ‘alayhi wasalam).

Ce qu’Allah leur octroie comme bien n’est qu’une épreuve, un test et un don en ce monde,
jusqu’à ce qu’ils meurent et se séparent de ces bienfaits pour aller vers l’Enfer, alors leur
déception, leur douleur et leur tristesse augmenteront. C’est une sagesse de la part d’Allah,
Il leur octroie des bienfaits, et malgré tout, comme je l’ai dit, ils n’échappent pas aux
catastrophes qui les touchent comme les tremblements de terre, les famines, les tornades,
les inondations et autres.
Je demande à Allah de guider celui qui a posé cette question et de lui accorder la réussite,
de le remettre sur la voie de la vérité et de nous donner la clairvoyance dans notre religion.
Il est certes Généreux. Louange à Allah, Seigneur de l’univers, que les éloges d’Allah soient
sur notre Prophète Muhammad, sa famille et tous ses Compagnons.

Source : Alfâdh wa Mafâhîm fî Mîzân As-Sharî’ah, p. 4-9.


Révisé par les salafis de l’Est

Cet article provient de Salafi de l'est


http://www.salafs.com

L'adresse de cet article est :


http://www.salafs.com/article.php?storyid=10118