Vous êtes sur la page 1sur 4

CHAPITRE 1 : GENERALITES SUR L’AUDIT

1- Définition de l’Audit et de l’audit comptable et financier
Il est possible de fournir une définition très générale de l’audit qui en reprenne les principaux concepts permettant de mieux positionner ensuite l’audit comptable et financier qui est aujourd’hui encore, le type d’audit le plus répandu. Une telle démarche permettra de montrer également les extensions éventuelles de l’audit. L’audit comptable et financier est un examen des états financiers de l’entreprise, visant à vérifier leur sincérité, leur régularité, leur conformité et leur aptitude à refléter l’image fidele de l’entreprise. Cet examen est effectué par un professionnel indépendant appelé Auditeur. L’audit comptable et financier permet alors d’obtenir suffisamment de preuves pour avoir une assurance élevée, que les états financiers ne comportent pas d’erreurs significatives. Il ressort de tout qui précède cinq éléments caractéristiques de l’audit :      L’audit est un examen professionnel L’audit porte des informations ; L’expression d’une opinion responsable et indépendante ; La référence à un critère de qualité ; L’accroissement de l’utilité de l’information.

2- Buts et objectifs de l’audit comptable et financier A- Les objectifs généraux de l’audit comptable et financier
Les objectifs généraux de l’audit comptable et financier concernent :  La fiabilisation de l’information comptable et financière : cet objectif nécessite l’existence d’un référentiel à la fois connu de l’émetteur de l’information et de celui qui a vocation à la recevoir et à l’utiliser ;  Le respect du référentiel prédéfini : l’auditeur vérifie et assure que la mise en œuvre du référentiel prédéfini ne souffre d’aucune insuffisance ;  Les autres types de mission : c’est le cas où l’auditeur s’offre d’aller au delà même des missions à lui confiées, surtout lorsqu’il s’agit de l’audit légal classique de commissariat aux comptes, dans lequel l’ampleur des missions confiées à l’auditeur est non moins importante.

Les objectifs spécifiques de l’audit comptable et financier L’auditeur doit garder présent à l’esprit.  Comptabilisation  Imputation . .  Permanence des méthodes d’évaluation. hypothèques…  Passifs (obligatoires) Dettes effectives de l’entreprise.  Centralisation  Permanence des méthodes de comptabilisation.B.  Evaluation  Plus bas du coût ou de la valeur nette réalisable . que pour atteindre ses objectifs généraux.  Enregistrement de toutes les opérations .  Présentation d’une image fidele de la situation patrimoniale de l’entreprise.  Respect de la séparation des exercices.  Informations  Détail des comptes et notes suffisantes et conformes aux normes . il doit s’assurer que les éléments qui constituent les comptes annuels répondent aux critères regroupés comme suit :  Existence :  Existence physique  Réalité des opérations  Exhaustivité des opérations :  Saisie des opérations dés l’origine .  Permanence des méthodes de présentation . tout au long de sa mission. contrats… Identification des manifestations.  Propriété  Actifs (droit) : Existence d’actes.  Totalisation . titres.

L’audit externe il s’agit des contrôles menés par des personnes mandatées par les associées en vertu de la loi ou tout simplement par des organes de direction. . les politiques.  Evaluer la quantité et la qualité de l’action dans la mise en exécution des responsabilités assignées .  Verifier la conformité avec les stratégies. mais indépendantes.L’audit interne Les sociétés de taille significative ont souvent cherché à renforcer leur propre dispositif de contrôle. L’auditeur interne fait partie intégrante de l’entreprise. L’audit interne est une activité indépendante d’appréciation du contrôle des opérations.Les fonctions de l’auditeur comptable et financier Les fonctions essentielles de l’auditeur sont :  Examiner la rigueur. des appréciations. B. la valeur et l’application des contrôles comptables. Il a pour objectif d’aider la direction en lui fournissant des analyses.Les types d’audit On distingue : l’audit interne et l’audit externe : A. afin de conserver son indépendance par rapport aux autres services de la société. des recommandations et des commentaires pertinents concernant les activités examinées.  Vérifier à quel point les actifs de l’entreprise sont justifiés et préservés des pertes de toutes sortes . Il est au service de la direction. appelé service d’audit interne. 4. est généralement rattaché à la direction Générale.3. financiers et opérationnels puis promouvoir un contrôle efficace à un cout raisonnable . Ce service.  Vérifier l’exactitude des informations utilisées par la direction . un service spécifique.  Recommander des améliorations de procédures. par opposition à l’auditeur externe. puisque non salariées de l’entreprise audité. en créant en leur sein même. les plans d’actions et les procédures établies . L’audit externe qui comprend alors : l’audit légal et l’audit contractuel.

L’audit légal est une mission strictement définie par la loi et qui consiste à exprimer une opinion sur le compte annuels (Bilan.000 FCFA .000. Le commissaire aux comptes est obligatoire dans les sociétés par action (SA.000. l’audit contractuel C’est celui dans lequel l’étendue et le contenu de la mission sont définis par un contrat entre le client (entreprise) et le cabinet.  Chiffre d’affaire annuel superieur à 250.000 . SCA) et dans les autres sociétés dés lors que celles-ci remplissent deux de trois conditions ci-dessous à la clôture d’un exercice :  Capital social supérieur à 10.  L’audit légal Il est connu sous le vocable de commissariat aux comptes(CAC). . compte de résultat.  Effectif permanent superieur à 50. annexe) ainsi que tout autre document complémentaire. Il consiste en un ensemble des diligences destinées à exprimer une opinion professionnelle et en indépendance sur la qualité d’une information d’une information financière ou autre définies dans le contrat. indissociable ou non.