Vous êtes sur la page 1sur 2

Prévention Sociale

 

Comment reconnaitre et résister aux situations de manipulation et d’influence propices à des déri- ves et abus sexuels ?

La séduction : très gentils, beaucoup de compliments et de cadeaux, bon amuseurs, etc. L’argumentation : Toujours une bonne raison pour justifier leurs actes et des mots mielleux pour les argumenter ; La stratégie : Profitent de certaines opportunités pour passer à l’action : sorti des classes, de l’église, du marché, etc., afin de déployer leurs programmes de déperdition.

Comment résister à ces attaques ? Voir Prochain numéro

Une relation sexuelle libre est l’expression de la gratui- té, de la confiance, de la complicité, un moment où chacun(e) apprend à reconnaître et à tenir compte des attentes de l’autre. C’est du plaisir. Les relations sexuelles devraient toujours se vivre librement le corps n’étant ni un outil, ni un objet. Il faut au minimum en avoir vraiment envie. Il ne s’agit pas de faire plaisir à l’autre, ni de faire un échange de quoi que ce soit (argent, nourriture, sorties gratuites, sac à main, pier- res précieuses, bijoux etc.) sans quoi il n’y a plus de liberté. Les situations d’abus, discrimination et exploitation des enfants à des fins sexuelles sont multiples. Elles va- rient tant dans leur présentation/manifestation que dans les causes qui sont les leurs. Une relation sexuelle qui se fait dans la contrainte ou la force est le plus souvent le dénouement d’une situation d’influence, de contrôle et de pouvoir que l’auteur a eu à développer vis-à-vis de sa victime. Le tact dont fait preuve l’abu- seur peut être tellement subtile que l’enfant croit qu’il consent à ce qui lui arrive. Généralement, les abuseurs utilisent trois (03) armes fatales pour influencer les enfants et parvenir à de mauvaises fins :

Cyrille MBARA TIPANE.

Invitation (Accès Gratuit)

Le CIPCRE (Cercle International pour la Promotion de la Création) invite tous les Chrétiens de BAE (Jeunes, femmes, hommes) et les personnes responsables qui n’ont encore participées à aucune séance de restitu- tion, à une nouvelle séance de restitution de l’étude menée à Bafoussam sur le thème: Lutte contre les Discriminations Sexistes, l’Exploitation et les Abus Sexuels sur les Enfants, notamment les Filles. Date et Heure: Mercredi 28 Novembre 2012 à 15h00 précise, dans l’après-midi Lieu: Salle des actes de la mairie de Yaoundé 5, Contacts: Jeune Cyrille TIPANE - 77649613 Jeune Sylvain BAYA - 77005341

|

ANNONCES

 

SESSION

- Le Modérateur de notre Paroisse est

avec culte de clôture ce Dimanche 25 Novembre 2012 à la Paroisse de NTOUTA KOUM. Restons en

 

le nouveau Modérateur du Consistoire Yaoundé.

Le Pasteur reçoit les malades, tous les Mardis et Jeudis, à partir de 08h. Une Grande Prière est organisée tous les Samedis dès 08h.

-

Prière pour le Retour de la délégation conduite par le Président Paroissial, le jeune BEYECK Zang J.M. - Les Conférences Mensuelles des Chapelles se sont bien passées hier, Samedi 24 Novembre 2012.

-

Prières matinales tous les jours au Temple, à

partir de 06h

JAP - Comité d’Évangélisation Paroissial Les Affermissements se poursuivent demain, lundi 26 Novembre 2012, tous les jeunes sont attendus au Temple de BAE dès 16h30 pour un début effectif à 17h.

-

Études Bibliques les Mercredis, au Temple, à 16h.

Cours de Catéchisme tous les Mercredi et Same- di, à 15h au Temple.

-

ACF
ACF

- Prière Hebdomadaire tous les Mardis à

 

partir de 17h chez les femmes, par Chapelle, selon le planning.

Prière Paroissiale au Temple: Tous les premiers Mardis du mois dès 17h.

-

DIACRES:

- Prière au sortir du culte de 10h.

ACH

- Répétitions de la chorale Les Séraphins au

sortir du culte de 10h.

JAPE

- Répétitions de la chorale Les GOD’s

- Prières les premiers Lundis du Mois , à partir de 17h, aux domiciles des membres.

Messengers tous les Mardis et Vendredis à 17h.

CHAPELLE SIMBOCK

- Assistez à la Prière, pour

Prières Hebdos les Jeudis à partir de 17h, en Chapelles

-

tous, au Temple de SIMBOCK, les Mardi à 17h. - Une Cellule de Prière a été créée à Simbock.

-

Fin Assises du Synode Centre de L’EPC/JAPE,

44

EMMANUELEMMANUELEMMANUELEMMANUEL INFOSINFOSINFOSINFOS Édition du dimanche 25 novembre 2012 B.P 30183 Ydé/email:
EMMANUELEMMANUELEMMANUELEMMANUEL
INFOSINFOSINFOSINFOS
Édition du dimanche 25 novembre 2012
B.P 30183 Ydé/email: baem@yahoo.fr/Tel: 22315241
Bulletin d’informations de la paroisse EPC
BIYEM-ASSI EMMANUEL

RELANCERELANCERELANCERELANCE DUDUDUDU CHANTIERCHANTIERCHANTIERCHANTIER DESDESDESDES

BAE

CONSTRUCTIONSCONSTRUCTIONSCONSTRUCTIONSCONSTRUCTIONS DUDUDUDU TEMPLETEMPLETEMPLETEMPLE DEDEDEDE BAE

BAE

BAE

EDITOEDITOEDITOEDITO

SOMMAIRE

Timing, Priorisation, Moyens… ou Comment échapper à l’état du définitivement provisoire?

L’état du définitivement provisoire??? S’il faille adapter une définition à ce, détestable, concept commun, il ne faudrait surtout pas oublier de dire que ce n’est pas loin d’une situation devant laquelle on se dit juste qu’il n’y a pas un bien grand danger à laisser, par exemple un puits d’eaux sans couvercle, dans une cour de jeux d’enfants, tant que tous les enfants qui y jouent sont bien sages et éventuellement prévenus. Cette méthode pré- sente des limites et manque d’anticipation et de vision à long terme, c’est ainsi qu’il faut agir si on veut multiplier ses chances de se faire surpren- dre par des évènements impromptus. Un peu comme on s’en veut lors- qu’on se donne un coup de marteau sur le doigt, manquant la cible, en voulant enfoncer un clou… Oui on a alors bien mal, et la douleur est ampli- fiée, par la culpabilisation qui s’en suit. La sécurité des personnes, puis celles des biens, doit passer après La Gloire de DIEU et c’est, naturellement, dans la priorisation des activités, qu’il faut renforcer l’action. Les travaux de constructions du Temple ont effectivement repris le lundi 19 Novembre 2012 et lorsqu’on se seraient attendus à une sécurisation, ne serait-ce que provisoire, des abords de la mezzanine arrière, on a assisté à un crépissage des murs, en plus du creusage du sol en dessous de la dalle de façade avant. Sans douter que cette mesure de sécurité vitale aie été prévue pour la semaine prochaine, il est juste de renforcer nos Priè- res et notre vigilance en attendant. Au risque malheureux de devoir faire face à un impromptu du genre de cette semaine. Suivez mon regard

La Charité à BAE: Fiction

ou Réalité?

 

Activités du Comité d’É-

vangélisation Paroissial

 

Pages 2

La Charité à BAE: Fiction

ou Réalité? (Suite et Fin)

 

L’évolution de travaux en

Images

 

L’Espace Publicitaire

Prédication

 

Page 3

Prévention Sociale

 

Invitation (Accès Gratuit)

Annonces

 

Page 4

   

Directeur de publication

 
 
  Rév. MANDENG Équipe de rédaction Serge MENGOLO Claudia ZE NGO BAAGA Ruth Christelle A/E.
 

Rév. MANDENG Équipe de rédaction Serge MENGOLO Claudia ZE NGO BAAGA Ruth Christelle A/E. ETEME OBAM Sylvain BAYA ABOKA Cyrille MBARA TIPANE

Sylvain BAYA.

A/E BEYECK ZANG Jean Marc

11

Emmanuel Infos: n° 047 du 25 novembre 2012

La Charité à BAE: Fiction ou Réalité?

Peut-on encore réellement parler de charité à BAE ? La paroisse BAE est l’une des paroisses les plus reconnues au sein du consistoire Yaoundé, autant sur le plan humanitai- re que sur le plan artistique et particulièrement pour la valeur du chant chorale. En tant que paroisse ou Eglise chrétienne, BAE prône des vertus telles que : la foi, l’amour du prochain et la charité. Alors, cette charité tant prônée est -elle véritablement vécue par les paroissiens? Tout au long de l’année, selon l’actualité ou les traditions, de nombreux événements sollicitant la générosité, et la mani- festation de l’amour, de la compassion ont lieu; à l’instar des deuils, des maladies, des journées des lépreux et prison- niers… L’objectif étant de compatir à la peine des uns et des autres, de réconforter par une présence tant physique que matérielle, ceux qui sont dans le besoin dans l’affliction, et plus encore de manifester l’amour du prochain. Un constat se dégage; au fur et à mesure que les années passent, la pratique de la charité fout aussi le camp. Tenez par exemple ! Lorsqu’un paroissien est affligé, c’est à peine si l’on trouve 20 fidèles aux soirées de recueillement ; lors- qu’un fidèle est malade c’est à peine 5 personnes sur un groupe de 15 qui font effectivement le déplacement jusqu'à

son chevet pour prier avec lui. Lorsqu’on organise une quête en faveur des lépreux et des prisonniers, c’est à peine si l’on récolte 150 000f dans une communauté de près d’un millier de fidèles. Ce manque d’engouement pourrait provenir, pour certains du manque de moyens à cause de la crise économique actuelle, de l’abondance des sollicitations qui finissent par agacer les paroissiens, de l’insouciance de la majorité des paroissiens qui ne se rendent pas compte de la misère qui les entoure. Pour d’autres enfin c’est juste un manque de volonté. Par l’éducation reçue, les cours de catéchisme et les nom- breuses études et enseignements reçus, l’on s’attendrait à voir les associations dûment constituées prêcher par l’exemple. Malheureusement, plus on est enseignés, moins on met les enseignements en pratique. Si l’on s’amusait à rendre publique les contributions des divers groupes parois- siaux en faveur des lépreux, des prisonniers, des orphelin… l’ACF, la JAPE, l’ACH donnent relativement très peu en rap- port aux enseignements reçus sur les bienfaits de la charité et de l’amour du prochain.

▬►Suite en Page 3 Activités du Comité d’Evangélisation Paroissial

▬►Suite en Page 3

Activités du Comité d’Evangélisation Paroissial

Activités du Comité d’Evangélisation Paroissial

Le mercredi 21 novembre 2012, à 16h, les activités du comité d’évangélisation paroissial ont débuté avec une prière faite par Mme NGO NJIKI Suzanne; celle-ci a fait suite à une séan- ce d’adoration conduite par la sœur NNOMO Pélagie, mem- bre du comité. C’est alors que L’Ancien NZOUANGO Marc, membre du comité, a dirigé une étude interactive, mieux, une discussion basée sur la confession de péchés. Il s’est appuyé sur le passage biblique du Livre d’Esaïe 41 : 1 - 20. Le diacre KIBANA Naomie, dans le cadre de la méditation a lu dans 2pierre 1: 3 - 11 et tiré comme thème : « La pratique des vertus chrétiennes », il en ressort que nous devons partici- per à la gloire de DIEU. La portion des versets 5 à 7 nous amène à comprendre que la foi sans les œuvres est vaine comme le mentionne d’ailleurs l’apôtre Jacques: « Comme le

corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est

morte. » (Jacques 2: 26).

Mme NGO NJIKI Suzanne, membre du comité, conduit une exhortation sur l’amour du prochain avec pour passage support Jean 15: 12 - 13. En effet aimer son prochain, c’est obéir à DIEU et respecter ses commandements. Cela revient

à Prier pour son prochain et le soutenir en subvenant à ses

besoins et partageant tous les moments de sa vie : joies et

peines; suivant les recommandations de l’Apôtre Jacques:

« Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?

» (Jacques 2: 14 - 16). C’est aussi lui apporter la bonne

nouvelle au travers de l’évangile du Seigneur JESUS CHRIST. Cette exhortation conduit au moment de prière. Cette phase

a été conduite par deux membres du comité: NGO NJIKI

Suzanne et Minerve KWEKEU. Les thèmes de prières por- taient sur des sujets variés allant de ceux paroisse à ceux du Cameroun en passant par les préoccupations individuelles. Après présentation des nouveaux, par l’action de l’Evangile du Seigneur JESUS-CHRIST, le président du comité, le dia- cre MOUMBEN Arnaud dit le mot de fin et au cours des an- nonces le décès de la mère du Frère MBOG MBOG Simon Pierre, membre du comité, est annoncé; puis il est proposé qu’une quête soit faite pour le soutenir dans cette rude épreuve. A cet effet, la sœur Germo a été chargé d’enregis- trer les contributions, il s’agira, également, de se rappro- cher d’elle pour ceux qui voudrons voyager pour assister à l’enterrement. Le comité se sépare sur la prière du membre l’ancien de l’Église DEKOU Mathias il est alors 19h47.

l’ancien de l’Église DEKOU Mathias il est alors 19h47. Nous espérons vous compter des nôtres dès

Nous espérons vous compter des nôtres dès le Mercredi 28 Novembre 2012 à 15h45. D’ici là, nous prions Le DIEU Vivant de vous bénir et vous garder comme il nous garde!

Minerve KWEKEU.

22

La Charité à BAE: Fiction ou Réalité? (Suite et Fin)

 

L’Espace Publicitaire

-

Du Bon Ndolè, bien lavé!!!

Serait-ce le déclin de l’esprit de charité au sein de la communauté de BAE ? Nous osons croire que non. Car comme nous le rappelle la parole de DIEU, la charité est la seule vertu sur laquelle nous se- rons jugés, c’est la plus grande (Méditer: 1 Cor. 13, pour édification). Alors chers chrétiens revenons à Notre Premier Amour ; ouvrons nos cœurs pour venir en aide à ceux qui nous entourent et qui ont besoin de notre réconfort ! « Qui donne au pauvre prête à DIEU » ; IL vous le rendra au centu- ple !

Serge MENGOLO.

Produit par les jeunes de la JAPE / JERICHO Amer ou pas du tout? Personnalisez vos comman-

des et régalez-vous!

Contacts: +237 76 17 06 05

-

Boutique de Fringues à Mendong!!!

Vous aimez les fringues stylées? Ça tombe bien, moi aussi. Une bonne adresse la boutique de la jeune Nelly BAYA, située au bout du chemin en face de Tradex. Venez y découvrir des vêtements de connaisseurs à des prix concurrentiels de Sœur et frères en CHRIST! (Emploi: Recherche

d’une Vendeuse)

 

L’évolution de travaux en Images

Contacts: +237 97 04 37 35 / +237 75 08 16 03

   

-

Du miel Naturel Pur de L’Adamaoua!!!

Si vous avez besoin même d’une grande quan- tité de miel, sachez à qui vous adresser pour

une meilleur qualité, venu des villages de L’Adamaoua.

Contacts: +237 77 36 85 57 / +237 94998046

 
 
Contacts : +237 77 36 85 57 / +237 94998046   Sylvain BAYA. LES RESPONSABLES PAROISSIAUX
Contacts : +237 77 36 85 57 / +237 94998046   Sylvain BAYA. LES RESPONSABLES PAROISSIAUX

Sylvain BAYA.

LES RESPONSABLES PAROISSIAUX

Modérateur:

- Rev. Emile .Benjamin . MANDENG

Responsable du Catéchisme:

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc

Secrétariat paroissial:

- Anc MBOUA NTEP Paul

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc.

Présidents paroissiaux:

ACH: Anc. ASSAKO Claude ACF: Anc. NGO BATIGLA Rhodes JAPE: Anc. BEYECK ZANG J.M. Diacres (1ère Vice-p): KIBANA NAOMIE. Anciens: EVINI BENGONO LUC

PREDICATION DU 18 NOVEMBRE 2012

PREDICATEUR: Rev. MANDENG Emile Benjamin LECTURE: PSAUMES 34: 2 – 16 Thème: «Le devoir du Chrétien!» Le passage vient d’être lu, est l’extrait d’un Psaumes qui a été écrit par le Roi David. En général les Psaumes sont des cantiques chantés et il en existe pour pratiquement tous les modèles de circonstances qu’on peut rencontrer dans la société: Combat, Supplication, Confession, Joie, trouble, Doute, Adoration, Prière… Celui-ci est une Prière d’Actions de Grâces. Dans la Littérature hellénique (grecque), il y avait des figures de styles propres à certaines circonstances. Tenez, pour illustration, aux versets 2 et 3 David semble dire la même chose deux fois, en usant d’une certaine forme de

répétition: «2Que mon âme se glorifie en l'Éternel! Que les malheureux écoutent et se réjouissent! 3 Exaltez avec moi l'Éternel! Célébrons tous son nom!» David veut ainsi dire son

éternelle reconnaissance à DIEU pour SES bienfaits à son

égard. David appelle même tous les Hommes à louer L’ETER-

NEL. Ainsi nous devons réagir pareillement chaque fois que DIEU nous fait du Bien, donc tout le temps; car tout ce que DIEU fait est BON! La reconnaissance plait à L’ETERNEL, et nous ne devons pas attendre les grâces trop élevées pour montrer notre reconnaissance à Notre DIEU. DIEU nous donne gracieusement le souffle de vie, la santé, l’emploi, la sécurité, la paix, et que sais-je encore… Même lorsqu’on semble accablé par des problèmes existentiels, matériels, à caractères psychologiques ou spirituels; même dans les pires moments, il faut Glorifier DIEU en n’oubliant

aucuns de SES bienfaits: «Mon âme, bénis l'Éternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits!» (Psaumes 103: 2). En effet il est Bon

de reconnaitre et montrer que nos vies n’ont aucunes valeur sans DIEU LE Père, sans JESUS-CHRIST, sans LE Saint-Esprit. Etant désormais conscients de cela, nous n’avons qu’un devoir à remplir: celui de dire Merci à DIEU, en toute circons- tances. Que LE Saint-Esprit nous aide tous à Remplir notre

Devoir

de Chrétiens! Amen!

33

Serge MENGOLO.